Vol de la Malaysia Airlines : hypothèses sur la disparition du vol MH 370

Rappel des faits au 16/03/2014 (22H30) et hypothèses

 

Plus d'une semaine après la disparition de l'avion de la Malaysia Airlines, les enquêteurs peinent toujours à comprendre ce qu'il s'est passé. Après avoir un temps suspecté des passagers voyageant sous une fausse identité d'avoir détourné l'avion, ils s'intéressent désormais de près aux deux pilotes de ce Boeing 777, Zaharie Ahmad Shah, 53 ans et son copilote Fariq Abdul Hamid, 27 ans. 

 

Une disparition volontaire

 

Cette piste avait vaguement été évoquée par le directeur de la police malaysienne dès le lundi - soit trois jours après l'accident - lors d'une conférence de presse: il avait alors indiqué que les enquêteurs s'intéressaient à d'éventuels problèmes "psychologiques et personnels" des membres de l'équipage. Sans plus de précisions. Mais les révélations de ce samedi selon lesquelles la disparition de l'avion était un acte volontaire ont relancé cette piste. 

Les systèmes de transmission de l'avion, parti de Kuala Lumpur pour rejoindre Pékin, ont été "désactivés juste avant qu'il n'atteigne les côtes de la Malaisie", a déclaré le Premier ministre. Soit environ une heure après le décollage. Peu après, c'est au tour du transpondateur d'être coupé. L'avion aurait ensuite volé pendant six ou sept heures avant de disparaître totalement. Ces deux manoeuvres nécessitent, selon les experts, de bonnes connaissances aéronautiques. Peuvent-elles être l'oeuvre de l'équipage? D'un passager très bien préparé? Ou les pilotes ont-ils été contraints de les désactiver ?

 

  Le Boeing utilisé comme missile ?

 

L'avion a pu prendre deux directions après sa disparition: une au nord, vers le Kazakhstan, mais l'appareil aurait certainement été repéré par des radars. "L'autre hypothèse est qu'il soit allé atterrir dans un pays comme l'Indonésie, et il pourrait être réutilisé par la suite comme un missile de croisière, comme l'ont fait les terroristes du 11-Septembre", a déclaré ce dimanche Michael McCaul, le président de la commission de Sécurité Intérieure à la Chambre des représentants américaine. 

Une hypothèse qui en convainc pas Greg Waldron, de la revue spécialisée Flightglobal: "La taille d'un Boeing 777 et la surface nécessaire pour qu'il atterrisse rendent peu probable ce scénario" Mais Paul Yap, de Temasek Polytechnik, juge quant à lui que si la personne aux manettes de l'appareil était suffisamment douée pour échapper aux radars, "elle avait alors certainement la capacité d'atterrir quelque part". 

"Une chose dont est sûre: ce n'était pas un accident. Il s'agit d'un acte délibéré, intentionnel, et la question est de savoir qui est derrière ça", a affirmé Michael McCaul sur la chaîne FoxNews. 

Perquisition au domicile des pilotes

La désactivation des systèmes de communication et le changement de trajectoire vers l'Océan indien "sont cohérents avec une action délibérée de quelqu'un" dans l'avion, estiment les autorités malaisiennes. 

"La police a perquisitionné le domicile du pilote samedi" ainsi que celui du copilote, a indiqué un communiqué du ministère des Transports. Les enquêteurs examinent notamment le simulateur de vol que le commandant de bord possédait chez lui. 

Mais cette piste reste néanmoins bancale: les deux pilotes n'auraient en effet jamais demandé à travailler ensemble. Par ailleurs, le pilote Zaharie Ahmad Shah a d'excellents états de service, selon Reuters. Selon l'agence, il a toujours voulu devenir pilote et a rejoint la compagnie nationale malaisienne en 1981. Il compte 18 365 heures de vol et est autorisé par l'aviation civile à conduire les examens pour pilotes sur simulateur.  

Son co-pilote, fils de haut dignitaire malais, fait l'objet de plus d'interrogations. Une Sud-africaine a révélé cette semaine, photo à l'appui, que Fariq Abdul Hamid l'avait autorisé à venir dans le cockpit en 2011, lors d'un vol Phuket-Kuala Lumpur. Et ce, alors que c'est interdit depuis les attentats du 11 septembre. Elle affirme que les deux pilotes fumaient des cigarettes dans le cockpit, ce qui n'est également pas autorisé. Pas de quoi cependant déduire de ces éléments un comportement suspect. D'autant que la jeune femme a précisé à Reuters qu'"à aucun moment (elle ne s'est) sentie en danger ou eu la sensation qu'ils se conduisaient de manière irresponsable". 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/disparition-du-vol-mh370-les-pilotes-dans-le-viseur-des-enqueteurs_1500468.html#aDqYcXE9XM30HY8q.99

 

  Détournement par téléphone GSM

 

Sally Leivesley, expert britannique en lutte anti-terrorisme, évoque la piste d’un détournement unique par… téléphone portable. Même si cette technique n’a jamais été utilisée dans la pratique, elle aurait déjà été dévoilée à l’occasion d’un congrès l’année dernière. Selon la conseillère du gouvernement anglais, des pirates de l’air auraient pu modifier la vitesse, l’altitude et la direction en émettant des signaux radio vers le système de pilotage de l’avion. Cette prise decommande à distance aurait pu provoquer l’explosion ou le crash de l’appareil.

 

 Vortex espace-temps

 

Certains scientifiques suggèrent  que l’avion a disparu dans une région où un phénomène d'anomalie spatio-temporelle a pu se produire. Ces anomalies sont des tourbillons d’énergie ou vortex espace-temps, vortex qui aurait aspiré l’avion avec ses  passagers.

On sait maintenant, l’existence de vortex spatio-temporels, que l’on peut assimiler à des trous noirs, présents parfois sur notre Terre. Selon une étude récente, ces tourbillons spatio-temporels seraient présents dans l'océan Atlantique Sud et agissent à la manière  des trous noirs cosmiques. Les trous noirs sont des régions de l'espace-temps dans lequelles la gravité est assez forte pour empêcher toute fuite, même légère de matière, même le lumière.

 

George Haller de  l’Institut fédéral Suisse de technologie de Zurich, et Francisco Beron - Vera, de l'Université de Miami en Floride, ont trouvé des équivalents de trous noirs dans les eaux tumultueuses de l'Atlantique et de l'océan Indien, lieux où  à voler l’avion du vol MH370.

Les physiciens ont découvert qu’en périphérie des tourbillons d'espace-temps, qui sont formés dans les zones de turbulence, il existe généralement une large ceinture d'une substance lumineuse qui ressemble à une ceinture de photon entourant  le trou noir mais sans pénétrer à l’intérieur.


Beron et Haller ont scientifiquement fait une comparaison avec les trous noirs cosmiques  pour décrire le comportement des tourbillons dans les fluides turbulents en utilisant les mêmes principes mathématiques qui décrivent le phénomène de trous noirs , les régions de l'espace- temps dans lequel la gravité est assez forte pour empêcher toute fuite de substances , y compris la lumière . Selon le site Technology Review, Beron -  Haller a mené des enquêtes dans les courants du sud-ouest de l'océan Indien et l'Atlantique Sud.


Dans cette partie de l’océan, il a un phénomène bien connu appelé «fuite des Aiguilles », qui vient du courant des Aiguilles de l'océan Indien. " À la fin de son écoulement vers le sud, ce courant tourne sur lui-même, créant des tourbillons occasionnels dans l'Atlantique Sud ", disent les scientifiques. Les spécialistes ont utilisé des images satellites de l’Atlantique Sud afin d’identifier les failles potentielles par analogie au mécanisme des trous Noirs, images documentées entre Novembre 2006 et Février 2007.

 Le résultat a révélé que, dans un  délai de trois mois, au total huit «candidats» pouvaient potentiellement devenir des trous noirs,  ou trous noirs sous-marins.


" Nous avons trouvé une  ceinture de photons autour des ouvertures de ces tourbillons, exceptionnellement uniformes, dans l'Atlantique Sud,  ressemblant à des phénomènes  similaires de photons qui peuvent être trouvés autour des trous noirs ", a déclaré Beron - Vera Haller.
C'est un résultat intéressant qui pourrait avoir des implications importantes pour notre compréhension de la façon dont les courants océaniques transportent la matière, et puisque tout ce qui pénètre dans ces trous noirs ne peut pas en sortir, il en est de même de tout type de déchets, huile ou même l'eau elle-même , le tout se déplaçant sur de grandes distances .



 évènement sismique ?


Aux incertitudes quant au sort des passagers et membres d'équipage du vol MH370  s’ajoute l'information qui provient vient d'un groupe de sismologues chinois : ils affirment avoir trouvé des traces d’un " événement sismique " qui a eu lieu le 8 mars sur le fond marin entre le Vietnam et la Malaisie ; cet évènement sismique pourrait avoir un lien avec la disparition de l’avion.
Ce sont quelques-unes des théories qui pourraient expliquer la mystérieuse disparition d'un grand aéronef sans laisser de trace, mais il faut se rappeler que ce n'est pas la première ni la dernière fois qu'un avion avec passagers à bord, disparait de la surface de la Terre sans aucun avertissement,  alarme,  ou même un signal SOS.

 

 Utilisation d’une arme électronique par les USA pour impressionner Russes et Chinois

 

l y avait donc vingt employés du groupe Freescale à bord du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Ils étaient en route pour une réunion d’affaire à Pékin. C’est le PDG du groupe, Greg Loewe, qui l’a annoncé dans un communiqué précisant que douze d’entre eux étaient  de nationalité malaisienne, huit de nationalité chinoise

Freescale Semiconductor est  une firme basée à Austin.  Elle dispose d'une équipe de spécialistes dédiée à l'appui aux forces de défense
Les produits commerciaux
 de Freescale couvrent divers secteurs :
    -Les Communications sur le champ de bataille

    -L'avionique
    -Les bandes radar HF par L et  S
    -Le guidage des missiles
    -La guerre électronique
    -L'identification, ami ou ennemi (IFF )
Est-on là au cœur  des raisons de cette disparition ? il paraît évident que ce ne sont pas des laveurs de vitres  qui faisaient  ce voyage mais des ingénieurs de haut niveau
.

« Concernant le mystère du vol MH370, deux informations importantes n’ont pas été diffusées.

1) A l’aide de l’armement électronique d’aujourd’hui, un avion peut sembler disparaître.

2) Les vingt passagers de Freesacle sont liés à des contractants US de la Défense dans le domaine de l’armement électronique high-tech.

Les capacités de la guerre électronique comprennent des armes qui permettent de cacher des avions. Cet armement électronique est non seulement disponible, il est d’ores et déjà en cours de déploiement.

 A-t-il été utilisé pour masquer ou camoufler l’avion disparu ?

Mais voyons ce que sont ces nouvelles techniques : 

De nouvelles armes électroniques permettent le brouillage, l' aveuglement , l'assourdissement et plus encore, de sorte qu'un avion pourrait disparaître des radars de détection tandis que les systèmes de sécurité seraient désactivés. Au niveau du radar les stratégies de contre-mesures électroniques basiques utilisées dans la guerre électronique sont :
1 ) les interférences radar,
2 ) la modification des cibles,
3 ) la modification des propriétés électriques de l'air .

Par exemple, un rapport d'évaluation du renseignement américain a conclu qu'une attaque israélienne contre l'Iran irait bien au-delà des frappes aériennes avec des avions de combat et verrait probablement le déploiement d'armes électroniques contre le réseau électrique, l'Internet, les réseaux de téléphonie mobile ainsi que les fréquences d'urgence utilisées par les premiers secours en Iran.

Autre exemple, Israël a développé une arme capable d'imiter un signal de maintenance qui commande au réseau des portables de " se mettre en veille " stoppant ainsi efficacement les transmissions. 
En 2007, l'armée syrienne a obtenu un avant-goût de cette guerre quand  les radars de défense aérienne du pays ont étés leurrés par les forces Israéliennes. Dans un premier temps, elles ont fait en sorte qu'ils ne montrent aucun avion dans le ciel puis l'instant d'après, elles ont fait en sorte que les radars montrent des centaines d'avions.
L'année dernière, il a été annoncé que la nouvelle technologie de la furtivité des avions les rend invisible non seulement au radar mais également à l'œil humain à la manière d'une cape d'invisibilité.

 A-t-on à faire à un détournement dans l’objectif d’éliminer ou de capturer des cerveaux ?

 Deux sources proches de l'enquête ont indiqué à Reuters que des données radar suggèrent que le vol MH370, qui a disparu samedi sans laisser de traces, a été délibérément orienté vers les îles Andaman,.

Un avion non identifié qui pourrait être le Boeing 777 en question suivait un cap défini par des "waypoints", ce qui suppose que quelqu'un ayant des compétences en matière de pilotage se trouvait aux commandes lorsqu'il a été repéré pour la dernière fois par des radars militaires au large de la côte nord-ouest de la Malaisie, dit-on de mêmes sources.

Tout ceci n’est-il pas su depuis longtemps par les différents gouvernements. ? Pourquoi perdre du temps à chercher des débris qui n’existent pas ? Y-a-t-il des négociations secrètes ?  

A-t-on sacrifié 219 passagers pour éliminer 20 savants ? Ou a-t-on enlevé 20 cerveaux pour utiliser leurs connaissances ?

Que sont devenus les autres passagers ?

Un simple épisode de la grande guerre technologique ?

Qui est à la manœuvre ?

Est-ce une manière, après l’attentat de la gare de Kunming qui avait fait 30 morts et 133 blessés, de dire à la Chine de se tenir à l’écart du conflit US-Russie ? Sous-entendu : « On a les possibilités de vous empoisonner la vie à peu de frais… >>

 

 La piste des extraterrestres

 

Le sujet est grave et nous devons le respect aux familles qui vivent dans l’angoisse la plus terrible. Mais cette piste, quoique farfelue ne peut être balayé du fait de son incongruité dans ce contexte de catastrophe. Ce site reconnait l’existence des extraterrestres et nous savons qu’ils sont capables de dématérialiser la matière et les êtres biologiques lors des enlèvements ou abductions ; dans ce cas, les humains reviennent toujours vivants sur le lieu de leur enlèvement, après analyses corporelles et prélèvements et parfois pose d’implants, mais dans ce cas les choses sont un peu plus compliquées car la cible est en mouvement.

 

 La piste du Brevet

 

Voila ce que vous devez tous savoir. Partagez cette information à tous vos proches.

Quatre jours après la disparition du vol MH370 un brevet est approuvé par le Bureau des Brevets.

4 des 5 individus titulaires du brevet sont des employés de Freescale Semiconductor à Austin au Texas.

Le brevet a été partagé en 5 parties de 20% pour chaque titulaires, dont la répartition est la suivante :

Peidong Wang, Suzhou, Chine (20%)
Zhijun Chen, Suzhou, Chine (20%)
Zhihong Chen, Suzhou, Chine (20%)
Li Ying, Suzhou, Chine (20%)
Freescale Semiconductor, Etats-Unis (20%)

Si un titulaire du brevet meurt, alors les titulaires qui restent se partagent équitablement les dividendes d’une augmentation.

Si 4 titulaires du brevet sur 5 meurent, alors le titulaire restant possède 100% des profits accumulés par le brevet.

 

Le dernier titulaire vivant du brevet est Freescale Semiconductor.

Qui possède Freescale Semiconductor ?

 

Jacob Rothschild via Blackstone (quel nom intéressant pour une compagnie, ‘pierre noire’) qui possède Freescale.

Voilà votre motivation manquante pour le Boeing disparu. Les 4 titulaires chinois du brevet étaient à bord.

 

Ci-dessous des liens interessant , et un lien vers le fameux brevet !


http://2012thebigpicture.wordpress.com/2014/03/14/cabal-attack-on-flight-370-was-about-patents-greed/


http://www.4key.net/asia/malaysia-airlines-flight-370-patents-patents-patents/

 

et le brevet :

 

http://truthnewsinternational.files.wordpress.com/2014/03/us008671381.pdf

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0