lun.

21

août

2017

La NASA vient-elle découvrir un « Escargot Spatial Colossal » à la surface de Pluton ? - 21 août 2017

Lire la suite 2 commentaires

ven.

22

janv.

2016

Pluton : structure extraterrestre ? janvier 2016

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

08

oct.

2015

Etude du phénomène - La Nasa se préparerait à faire une nouvelle annonce stupéfiante à propos de Pluton - 08 octobre 2015

Lire la suite 0 commentaires

lun.

28

sept.

2015

Paréidolie : Le visage d’un extraterrestre sur Pluton, 28 septembre 2015

Lire la suite 0 commentaires

mar.

01

sept.

2015

Des extraterrestres vivent peut-être sous la croûte de Pluton d’après un éminent scientifique Britannique - 01 Septembre 2015

Lire la suite 0 commentaires

ven.

21

août

2015

Pluton : deux visages sculptés à la surface ou paréidolie ? 15 juillet 2015

Lire la suite 0 commentaires

mer.

29

juil.

2015

Pluton : surface recouverte de formes géométriques rectangulaires et aspect de tunnels souterrains, Juillet 2015

Lire la suite 0 commentaires

lun.

27

juil.

2015

Pluton : structures rectangulaires ? Juillet 2015

Lire la suite 0 commentaires

ven.

17

juil.

2015

Pluton : structures rectangulaires ? Juillet 2015

Lire la suite 0 commentaires

ven.

19

janv.

2018

OVNIS : LES DOSSIERS INTERDITS de Guy TARADE

 

 

Pour se souvenir d'un phénomène qui a intrigué le monde et qui recommence à se manifester...

 

OVNIS : LES DOSSIERS INTERDITS

 

Depuis 1947, le phénomène O.V.N.I. a été étudié par des gens sérieux appartenant à toutes les classes de la société, et une conclusion s'impose aujourd'hui : les observations constatées ne correspondent pas uniquement à des formes lumineuses et fugaces, mais surtout à des engins présentant l'apparence de "machines volantes" telles que nous aimerions en construire si notre technologie était plus avancée.

 

 

De nombreux témoignages provenant de pilotes, de techniciens, d'ingénieurs nous prouvent, d'une façon irréfutable, que nous nous trouvons en présence d'objets usinés, pilotés ou téléguidés, manufacturés par une Intelligence Ignorée.

 

Aujourd'hui sur les cinq continents, quelles que soient la nationalité, la religion, l'influence de là dénomination politique, quelques soit le degré de civilisation, il existe plusieurs dizaines de millions de personnes , qui possèdent une compréhension commune qui va au-delà des idéologies, qui défie les dogmes scientifiques et qui, à un degré jamais atteint auparavant dans les relations d'un monde multiracial et multiconfessionnel, est en concordance avec une doctrine solitaire :

 

UNE CROYANCE DANS LES INCURSIONS FAITES AU-DESSUS DE TOUS LES TERRITOIRES NATIONAUX PAR DES VECTEURS INCONNUS, VENANT SANS DOUTE D'UN AUTRE ESPACE, D'UNE AUTRE DIMENSION OU DU TEMPS !

 

Ce phénomène a engendré une censure à l'échelle de la planète.

 

Cette dernière est appliquée par tous les médias et imposée par tous les régimes !

 

Pourquoi ? 

 

Il existe une Vérité qui dérange, nous allons tenter d'en briser les sceaux !

 

En effet, les intelligences qui se dissimulent derrière les apparitions des Mystérieux Engins d'apparence Célestes savent que notre science s'appuie sur la raison.

 

Elles agissent en fonction de cette particularité de notre raisonnement.

 

Ces manifestations insolites se nient elles-mêmes et détruisent subtilement leur propre évidence. Il est donc bien difficile de les maîtriser ou de les appréhender par une technologie cartésienne, pragmatique et brutale.

 

 

L'étude historique des phénomènes UFO nous prouve qu'il existe une mutation dans l'aspect des apparitions et une transformation notable, que nous avons pu constater à travers le temps et l'espace.

 

Comme l'a soutenu Jacques Vallée :

 

" Une force invisible se manifeste dans notre environnement et agit sur l'humanité en l'influençant."

 

Il nous faut en ce début du XXI e siècle tenter de comprendre les motivations REELLES qui animent nos curieux visiteurs, ces "étrangers" qui, depuis trop longtemps semblent contrôler notre globe.

 

DOSSIERS INTERDITS VERITES OUBLIEES

 

Il existe des archives qui sentent le soufre.

 

Le temps les a reléguées dans l'oubli.

 

Ces "belles", aux tiroirs dormants, doivent sortir à nouveau de leur profond sommeil. 

 

Prenons un exemple.

 

 

En 1951, alors que les combats faisaient rage en Corée, la 7e Flotte américaine croisait au large de ce pays martyr. Au mois d'octobre, cette année là, 14 navires de cette imposante Armada furent survolés par un énorme disque volant.

 

L'objet fut d'abord détecté par les radars fut d'abord pris pour un nouvel avion soviétique ou chinois. L'apparition ayant eu lieu de nuit ce furent des chasseurs F4U-5n "Corsair" et F9F 

"Panther", accompagnés par des F3D "Skynight", qui furent chargés d'intercepter l'OVNI.

 

Ce dernier leur échappa en décrochant à plus de 1600 km/h.

 

Le 20 décembre 1966, une nouvelle fois la Flotte du pacifique, qui croisait dans le Golfe du Tonkin, au large des côtes du Vietnam, fut l'objet de la curiosité d'un UFO.

 

Quinze années s'étaient passées; la 7e Flotte, dotée d'appareils sophistiqués et d'un important système de détection, repéra immédiatement l'engin.

 

Des "Phantom" FB 4 décollèrent du porte-avions "Kitty-Hawk" et entrèrent en contact rapproché avec l'UFO.

Grâce au Naval Tactical System, les avions furent guidés directement vers leur cible avec précision.

Dès qu'ils arrivèrent à distance de feu, deux "Phantom" tirèrent des fusées AAM "Air-Air" en direction de l'OVNI.

 

Elles manquèrent leur but !

 

Le mystérieux vecteur avait brouillé les détecteurs tridimensionnels de la 7e Flotte...

 

Du "Kitty-Hawk", de " L'Entreprise", porte-avions à propulsion atomique et des autres navires d’accompagnement, officiers et marins assistèrent médusés à ce carton manqué.

 

 

Commentaire : il faut méditer ces propos de C.G. JUNG car la problématique du phénomène OVNI tourne autour de cette dimension spirituelle que les extraterrestres "titillent" dans nos esprits. 

0 commentaires

ven.

19

janv.

2018

Brésil : Long Ovni lumineux au-dessus de la ville de Santos

Date de l'observation: Janvier 2018 

Lieu d'observation: Santos, Brésil

 

 

Cet OVNI a été signalé par SecureTeam10 de Youtube .

 

Un OVNI se déplace dans le ciel nocturne.

 

Cinq lumières centrales brillent tout le temps et quelques petites lumières le long de ses côtés.

 

La vidéo est assez longue ce qui permet de penser qu'elle est originale. Il est intéressant d'analyser la manière dont le vaisseau se déplace.

 

La plupart des rapports d'OVNIS ne montrent que le vaisseau planant, mais ici nous le voyons bouger de gauche à droite, puis repartir sur la droite. Les déplacements sont saccadés et très rapides par à coup.

Ceci est une vidéo importante qui montre comment un OVNI se déplace si facilement, parfaitement, sans faire de virages arrondis.

 

0 commentaires

ven.

19

janv.

2018

Mexique : Un OVNI filmé en train de survoler le volcan Popocatépetl

 

Depuis quelques jours, une vidéo, nous montrant un OVNI survolant le Popocatépetl, circule sur les réseaux sociaux.

 

Par le passé, de très nombreux objets non identifiés ont été repéré au-dessus de ce célèbre volcan mexicain

 

Ce OVNI sombre et en forme de cigare peut être vu en train de survoler le cratère de cette montagne.

 

Dans un premier temps, l'engin demeure complètement statique avant de se déplacer dans différentes directions.

 

Pour les sceptiques, il s'agit là d'un canular, d'un simple montage vidéo dont le seul but est de créer le buzz.

 

D'autres pensent que l'OVNI supposé serait simplement un drone utilisé à des fins scientifiques dans le but de faire des analyses du volcan.

 

0 commentaires

ven.

19

janv.

2018

Deux OVNI rectangulaires, ou satellites, filmés au-dessus du Pôle Nord ?

 

Une étonnante et inexplicable vidéo a été récemment mise en ligne.

Ces images nous montrent deux objets non identifiés et de forme oblong se déplaçant au-dessus de l'atmosphère terrestre.

 

Certains l'ont saluée comme « la meilleure séquence d'OVNIS qui soit ».

 

Cette vidéo a été publiée sur YouTube par Jeffrey Boyd Jr sous le titre « La NASA repère deux OVNI ».

 

Lorsque la caméra zoome sur ces incroyables engins et commence à les suivre, on remarque qu'ils sont parfaitement rectangulaire et de couleur sombre.

 

Ces OVNI ont été filmés par l'agence spatiale Américaine alors qu'ils traversaient le Pôle Nord.

 

Fait rare, ces images sont d'une grande qualité, si bien qu'il paraît être même possible de distinguer des fenêtres !

 

 

Beaucoup d'internautes ont été littéralement stupéfaits par cette affaire.

 

L'un d'entre eux a posté hier : « Si ces images sont véridiques, c'est la meilleure vidéo jamais publiée jusqu'ici. »

 

La chaîne YouTube « The Strange » était également en admiration devant de telles preuves :

 

« Si vous avez des doutes sur les OVNIS, regardez ces images de la NASA. Elles nous révèlent deux objets volants non identifiés, en haute-définition ! »

 

« Ce n'est pas une blague ou un canular. »

 

« Regardez ces images avant qu'elles ne disparaissent ! »

 

Certains ont fait remarquer que ces OVNI ressemblaient à l'étrange engin en forme de cube observé dans l’État du Texas au début de l'année 2017.

 

Scott Brando est un démistificateur dans le domaine de l'ufologie et qui dirige le site Web ufoofinterest.org s'est intéressé à cette affaire.

 

Pour lui, ces deux objets seraient deux satellites de la mission GRACE (Gravity Recovery and Climate Experiment) de la NASA qui ont été envoyés en orbite pour surveiller les changements climatiques.

 

Afin d'étayer ses dires, il pense avoir retrouvé la vidéo originale.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

0 commentaires

ven.

19

janv.

2018

France : De mystérieuses boules lumineuses observées au-dessus de Sorgues

Ancien hôtel de ville de Sorgues

 

Le 25 décembre 2017, un habitant de la commune de Sorgues, dans le Vaucluse, a observé plusieurs OVNI sphériques et lumineux.

 

Malgré son étonnement, le témoin n'a pas pris de photos ou de vidéos. Il a tout de même tenu à publier son récit sur le site du MUFON, la plus grande organisation dédiée à la recherche sur les OVNI.

 

 

Article paru dans l'édition

 

 http://www.laprovence.com/article/edition-vaucluse/4778608/de-mysterieuses-boules-orange-croisees-dans-le-ciel-du-luberon.html

 

 

Ce soir-là, peu après minuit, et un réveillon en famille qu'il a qualifié d' "absolument sobre", ce Vauclusien qui se trouvait avec son épouse et son bébé de 18 mois dans sa voiture affirme avoir passé une nuit de Noël comme il n'en avait jamais connue. "Nous roulions entre Goult et Bonnieux lorsque, à environ six ou sept kilomètres face à nous, dans un ciel où l'on voyait parfaitement les étoiles, nous avons aperçu quatre boules lumineuses orangées qui avançaient à équidistance, un peu comme dans une formation en escadrille", explique le Vauclusien qui préfère conserver l'anonymat par crainte de passer pour un illuminé.

 

"Les boules ont continué d'avancer jusqu'à arriver à un kilomètre de nous. Là, je me suis arrêté pour observer le phénomène avec mon épouse. Je me suis garé sur le bas-côté et j'ai mis les warnings. Et puis, soudain, l'une des boules a brusquement viré. Elle a quitté la formation et s'est dirigée vers ma voiture. Je l'avoue, j'ai été très inquiet, et j'ai préféré quitter les lieux. Dès que mon véhicule est reparti, les "phénomènes" lumineux ont repris leur chemin et ont fini par disparaître".

 

Allez comprendre...

 

Six autres personnes se manifestent

Dans les heures qui ont suivi cette "rencontre", curieux de savoir si d'autres personnes avaient, au même moment, observé le même phénomène, l'automobiliste a conté son aventure sur sa page Facebook. Et là, affirme-t-il, il aurait obtenu une demi-douzaine de réactions venant de Bonnieux, L'Isle-sur-la-Sorgue, Vedène Sorgue et le Pontet, venant de personnes qui, elles aussi, ce soir-là, auraient observé de curieux phénomènes lumineux en plein ciel.

 

Depuis, le Vauclusien, par sécurité, a retiré de son Facebook tout ce qui concerne cet épisode. L'association MUFON France, division française de l'un des principaux et plus anciens organismes d'enquête sur les ovnis aux États-Unis, a cependant eu le temps de prendre connaissance de ce témoignage, et s'est empressée de joindre son auteur.

 

Pascal Fechner, un Marseillais qui est aussi président national du MUFON-France, a presque aussitôt contacté La Provence, car, assure-t-il, "Ce témoignage nous paraît très sérieux, eu égard au profil professionnel et aux compétences du témoin".

 

Celui-ci travaille en effet dans la maintenance aéronautique et est météorologiste amateur, mais très éclairé. Ce témoin serait donc capable de reconnaître tout aéronef ainsi qu'un phénomène météorologique inhabituel.

 

"Par ailleurs", poursuit Pascal Fechner, "il n'était pas seul au moment où s'est déroulé l'épisode. Il se trouvait avec son épouse qui confirme avoir assisté à la même scène".

 

Plus de questions que de réponses

"Je n'affirme pas qu'il s'agit d'Ovni, personne ne peut le dire et notre association n'a pas pour vocation d'affirmer ce genre de chose. Mais ce qui s'est déroulé ce soir-là pose de sérieuses questions" continue le président de MUFON-France.

 

"Compte tenu de la qualité du témoignage nous pouvons écarter la possibilité d'un avion ou d'un hélicoptère. Je ne crois pas, également, à la possibilité d'un vol de drones. Reste, à cette période l'année, l'éventualité de gens qui auraient lancé des lanternes thaïlandaises. Mais là encore, cela ne me semble pas correspondre à ce que nous connaissons".

 

Finalement, un seul point gêne Pascal Fechner dans cette affaire : le jour, ou plutôt la nuit de l'événement, s'agissant de celle de Noël. "Mais notre témoin est très sérieux. Je le vois mal revenir d'un réveillon à ce point arrosé qu'il puisse souffrir d'hallucinations". Au fond, et c'est la raison pour laquelle les deux hommes ont décidé de faire connaître cette aventure, ils attendent surtout une chose : que d'éventuels témoins qui auraient croisé le même phénomène ce soir-là se manifestent. Cela ne leur apporterait probablement pas la solution définitive, mais sans doute se sentiraient-ils moins seuls.

0 commentaires

ven.

19

janv.

2018

De mystérieuses lumières repérées dans le ciel de la Zone 51

 

Le passager d’un avion de ligne a repéré et filmé d’étranges lumières dans le ciel alors qu’il survolait la célèbre base militaire connue sous le nom de Zone 51, située dans l’État du Nevada, aux États-Unis.

 

Sur ces images, on peut voir un OVNI lumineux dont l’éclat perce littéralement les nuages alors que l’avion vole au-dessus d’eux. En regardant plus attentivement, on peut distinguer deux objets différentes. Leurs lumières clignotent avant de disparaître subitement.

 

Selon des témoins, l’avion a dû changer de cap afin d’éviter d’entrer en collision avec ce phénomène inconnu.

 

Les images ont été prises sur un vol reliant l’État du Wisconsin à la ville de Los Angeles, en Californie. Ce vol populaire a la particularité de passer à proximité de de la fameuse et mystérieuse de la Zone 51.

 

Un témoin explique :

« J’ai vu cela 30 minutes avant notre atterrissage. Je pense que nous étions près de la Zone 51. »

 

« Les lumières ont attiré l’attention de tout le monde à bord. Il faisait assez nuageux et ces lumières perceraient les nuages alors même que nous nous trouvions profondément à l’intérieur de la couverture nuageuse. »

 

« J’ai d’abord pensé à un reflet de panneaux solaires. Mais leurs clignotements étaient synchronisés et perçants. »

 

« Peu de temps après, nous étions parallèles à ces lumières et elles semblaient être en dessous de nous ou près du sol. Le pilote s’est détourné pour mettre de la distance entre elles et nous. »

 

« Il a ensuite changé de cap au bout d’un certain temps. Pour moi, cela semblait être une modification du plan de vol. Mais, comme nous étions à 30 minutes de l’atterrissage, je n’en suis pas sûr. »

 

« La vidéo que vous voyez est vers la fin de l’observation alors que l’avion s’éloignait après avoir changé de cap. »

 

La Zone 51 est une base des forces aériennes située en plein milieu de nulle part et hautement protégée. Certains sont persuadées, qu’à l’intérieur, le gouvernement développe des astronefs futuristes et effectuent des essais d’appareils extraterrestres.

 

De nombreux incidents ont été signalés autour de cette installation. L’année dernière, deux bangs supersoniques ont été entendus.

 

0 commentaires

jeu.

18

janv.

2018

Lune : Alien fossilisé avec masque et système respiratoire ?

 

Streetcap1 de YouTube commente cette vidéo et  met en comparaison cette structure qui ressemble vaguement à une silhouette Alien avec une autre silhouette allongée sur le sol !

Cela est assez convaincant mais deux paréidolies de suite sont  toujours possibles.

0 commentaires

jeu.

18

janv.

2018

"Êtres" de Lumières décrits par des astronautes Russes de la mission Saliout 7

 

Cette vidéo et analyse provient du site Crucible paranormal

 

Il s'agit d'une rencontre extraordinaire lors de la mission Saliout7.

 

L'auteur a  créé quelques animations et inclus quelques images convaincantes de l'Observatoire solaire et héliosphérique (de la NASA) , qui semblent montrer de nombreuses créatures angéliques autour de notre soleil (vaisseaux mères Aliens ? ou Êtres de Lumières gigantesques ?)

 

Je crois que ces créatures célestes sont des Êtres de lumière ailés, et ils ont été observés autour du  Soleil lui-même, cela semble fou, mais il y a tellement de choses que nous ne savons pas sur notre univers dans lequel nous vivons, tout est possible.

 

En juillet 1984, les cosmonautes russes à bord de la station spatiale soviétique Saliout  7 étaient au 155e jour de leur mission.

C'était aussi le jour où le groupe a rapporté une vision de lumières et d'êtres étranges.

Selon l'équipage, la station spatiale était complètement baignée dans une lumière orange hypnotisante.

Elle semblait pénétrer par l'extérieur de la station spatiale et a traverser un mur absolument opaque.

Pendant une courte période, la lumière orange était si brillante qu'elle aveugla tout l'équipage.

Quand leur vision revint, chacun regarda par les hublots la source de la lumière, cherchant spécifiquement une éventuelle explosion.

Ils savaient que le Saliout  7 avait subi des incendies précédemment, mais ce que l'équipage a observé avec étonnement était encore plus incompréhensible que la lumière orange.

 

Tous les cosmonautes ont rapporté avoir vu des visages de sept anges qui planaient juste à l'extérieur de la station spatiale.

 

Ils ont dit au contrôle au sol qu'ils étaient d'apparence humanoïde (les visages et les corps avaient l'air humains), mais ils avaient des ailes et des halos.

 

Ces êtres ont suivi la station spatiale pendant 10 minutes avant de disparaître.

 

Au jour 167, l'équipage a ensuite été rejoint par une autre équipe de trois personnes du vaisseau spatial Soliout T-12: Svetlana Savitskaya, Igor Volk et Vladimir Dzhanibekov.

 

Peu après les avoir rejoint, le Saliout 7 a été de nouveau baigné dans une chaude lumière orange.

Puis,  ils ont immédiatement regardé par les hublots, et une fois de plus, ils ont été éblouis d'une vision d' êtres angéliques.

Ils auraient, d'après les cosmonautes chacun la taille d'un avion de ligne.

 

Cet incident a été jugé top secret par l'ancienne Union Soviétique et l'équipage a été averti de ne pas parler de l'événement publiquement, il a ensuite été divulgué dans le domaine public par la famille et les amis des membres d'équipage.

 

 

0 commentaires

jeu.

18

janv.

2018

Mars : Une étude scientifique montre que la pyramide à trois côtés trouvée sur Mars est d'origine artificielle

Le chercheur fondateur du groupe de recherche sur Mars, l'Institut Cydonia, George Haas et le géoscientifique Bill Saunders ont étudié une pyramide à trois côtés sur Mars (voir ci-dessous pour les photos).

 

Les deux scientifiques ont conclu que l'objet est la preuve définitive évidente d'une construction artificielle, ils ont donc publié leurs conclusions dans un article scientifique (co-écrit par James Miller et Michael Dale) dans un récent numéro du Journal of Space Exploration.

 

La pyramide a été découverte pour la première fois sur une image de la sonde Mars Global Surveyor de 2001 et se trouve seule dans une zone de très grandes gorges et vallées dans le secteur de Candor Chasma, qui constituent le système Valles Marineris.

 

Cette image de la pyramide à trois côtés a conduit le Dr Saunders à spéculer qu'il pourrait faire partie d'une île entourée d'eau.

 

Les trois faces de la pyramide sont très symétriques, a noté George Haas, et les dernières images de la NASA ont fourni plus de clarté de la « géométrie exquise » de la structure, ce qui est élevé environ 143 mètres et a un diamètre de 290 mètres, presque similaire à la pyramide de Khéops, mesurant environ 230 mètres de diamètre et 146 mètres de hauteur.

 

 

"Quand vous vous retrouvez avec trois côtés qui sont mathématiquement les mêmes dans un domaine qui n'a rien de tel," a déclaré Saunders, "je ne sais pas comment une telle chose se formerait dans la nature", a-t-il ajouté.

 

La photo D (ci-dessous), qui montre un agrandissement de la paroi de la pyramide, semble montrer un type de matériau de construction, soulignent les deux scientifiques.

 

 

Voir ci-dessous les diapositives qui montrent la structure anormale, y compris son alignement avec une autre structure probablement artificielle, comme vous pouvez le voir sur la diapositive G:

 

 

A ce jour, comme tous les passionnés et les experts en OVNIS le savent, les scientifiques disent avoir trouvé des structures artificielles sur Mars, en particulier dans la région de Cydonia.

 

Parmi d'autres études, un article publié dans Space Exploration par le Dr Horace Crater avec le professeur Stanley V. McDaniel, fondateur de la Society for Planetary SETI Research, parle également de structures artificielles trouvées dans la région de Cydonia.

 

0 commentaires

jeu.

18

janv.

2018

Ovni filmé par un gardien de sécurité à la frontière sino-russe gare de Dayangqi

 

Un mystérieux OVNI planant dans le ciel a été capturé par une un gardien de sécurité à la gare frontière sino-russe de Dayangqi.

 

Dans La vidéo qui a été diffusée, cet objet inconnu apparaît en forme de dôme et ne peut être vu que pendant quelques secondes avant de disparaître dans le ciel sombre.

 

Le gardien qui garde l'anonymat était le seul en service à la gare de Dayangqi Railway, située dans le nord-est de la Chine.

 

Quand l'objet mystérieux est apparu, il s'est détaché et a attiré l'attention du gardien.

 

Selon le rapport du gardien, il a vu quelque chose qui clignotait au loin vers 8h10 du soir.

 

0 commentaires

jeu.

18

janv.

2018

France : Un OVNI lumineux près de la Tour Eiffel en décembre 2017

 

Le 17 décembre 2017, un témoin a photographié un OVNI sphérique et lumineux planant non loin de la Tour Eiffel, à Paris.

 

De quoi s'agit-il ?

 

Témoignage :

 

« Après avoir visité un musée à proximité, je revenais à pied à la station de métro la plus proche. Il pleuvait assez fort et en chemin (75007, 12-18 avenue de la Bourdonnais), j'ai simplement pris quelques photos de la Tour Eiffel.

En fait, je n'ai pas vu cet objet dans le ciel jusqu'à ce que je les télécharge sur mon PC, probablement à cause de la lumière du projecteur et de la hâte de ne pas être trop mouillé entre temps.

Il y a 5 photos au total, prises à deux endroits à environ 90 mètres de distance (aux coordonnées 48 ° 51'35 "n 2 ° 17'46" e et 48 ° 51'33 "n 2 ° 17'48" e).

J'ai pris les photos avec un iPhone 5 à 19h07 heure locale (les 3 premières photos) et 19h08 heure locale (les 2 dernières photos), en moins de 60 secondes.

 

Bon à savoir :

La Tour Eiffel est située à l'intérieur du périmètre de la ville, où seuls les services de police et les forces de l'ordre peuvent piloter leurs hélicoptères.

La taille et la forme ovale / arrondie de l'objet, sa couleur blanche / bleu vif, son soudain virage en forme de 'V' ne semblent pas se conformer aux manœuvres standard d'un véhicule standard.

Le projecteur de la Tour Eiffel prend moins de 60 secondes pour compléter un tour complet de 360 degrés. L'objet s'est d'abord déplacé dans la direction nord-est, puis a disparu dans la direction sud-ouest. »

 

0 commentaires

mer.

17

janv.

2018

Mars : Deux coquillages découverts le rover Curiosity

Date de découverte: le 15 janvier 2018

Lieu de découverte: Mars, Sol 1934

 

Photo 1:

https://mars.jpl.nasa.gov/msl-raw-images/proj/msl/redops/ods/surface/sol/01934/opgs/edr/ncam/NRB_569196072EDR_F0672420NCAM00223M_.JPG

 

Photo 2:

https://mars.jpl.nasa.gov/msl-raw-images/proj/msl/redops/ods/surface/sol/01934/opgs/edr/ncam/NRB_569197544EDR_F0672420NCAM00207M_.JPG

Le robot spatial Curiosity de la NASA présent sur Mars aurait découvert la preuve de la présence d'un ancien océan extraterrestre.

 

En effet, deux « coquillages » y auraient été trouvés affirment des ufologues.

 

 Beaucoup affirment qu'il s'agit d'une preuve que Mars était autrefois recouverte d'eau comme l'est la Terre aujourd'hui.

 

Des chasseurs d'OVNI ont prétendu que des photos prises par le robot montraient deux coquillages incroyablement clairs.

 

De nombreux ufologues passent des heures à étudier les clichés de la NASA prises sur la planète rouge à la recherche de preuves d'une preuve de vie extraterrestre.

 

Les experts de la NASA n'ont pas encore prouvé l'existence de la vie sur Mars, mais croient que le Mars a pu abriter des océans.

 

Scott C. Waring, fait partie de ces ufologues mondialement célèbre sur Internet, et il a longuement analysé cette affaire à travers son blog UFO Sightings Daily.

 

Il a mis en évidence ces deux objets en forme de coquillage qui semblent être posés juste à côté des roues de Curiosity.

 

Ce dernier a affirmé que le robot avait « presque écrasé » les coquillages, insistant sur le fait qu'ils étaient la preuve de la présence d'un « ancien océan » et que ce n'était pas seulement des roches de forme bizarre.

 

Waring a écrit : « J'ai remarqué qu'il y avait deux objets ressemblant à des coquillages à moins d'un mètre du robot. »

 

« Les deux ont une extrémité torsadée et une extrémité

pointue. »

 

« Chacun possède également une fente d'un côté qui permet une ouverture pour permettre à l'animal de vivre. »

 

« Ce n'est pas la première fois qu'un coquillage a été trouvé sur Mars. »

 

La NASA a passé des années à chercher des indices de la vie sur Mars, la quatrième planète du Système Solaire et l'une des plus proches voisines de la Terre.

 

La planète rouge est maintenant stérile et glacée. Mais, par le passé, elle a pu être très similaire à la Terre primitive.

 

L'eau a peut-être déjà coulé sur sa surface avant que des cataclysmes ne la transforment en terrain vague.

 

L'objectif à long terme de la NASA est de coloniser Mars, un objectif prôné par le président américain Donald Trump.

 

Les pionniers de SpaceX testent cette semaine des moteurs de fusées qui pourraient un jour envoyer l'homme sur la planète rouge.

 

La semaine dernière, Waring a révélé que des silhouettes extraterrestres avaient été repérées sur Mars à l'aide de Curiosity.

0 commentaires

mer.

17

janv.

2018

Mars : anciennes ruines recouvertes de sable

Date de découverte: Jan 15, 2018 

Lieu de découverte: Mars 

Source photo:  http://viewer.mars.asu.edu/planetview/inst/moc/S1801249

 

Scott Waring nous étonnera toujours par sa recherche insatiable d'une vérité que très peu  d'entre nous sommes prêt à accepter.

 

Voici son commentaire :

 

"Cette ancienne structure sur Mars a été trouvée par Jean Ward de Youtube cette semaine.

La structure se présente avec  des angles droits et  on devine même qu'elle possède une paroi interne.

Ces bâtiments  semblent  recouverts de sable Martien, ce qui me porte à croire qu' ils  sont actuellement inutilisés et présents depuis des milliers ou des millions d'années.

Une découverte vraiment hallucinante. "

 

 

Jean Ward (témoin oculaire) déclare:

 

"Cette photographie (S1801249) a été prise par la caméra Mars Orbiter (MOC) Mars Global Surveyor (MGS) de la NASA le 2006-05-16T14: 29: 18.02.

 

La NASA décrit cette photographie comme le "pic central du cratère Moreux ".

J'ai d'abord trouvé ce qui ressemblait à une forme mégalithique taillée dans le flanc d'un monticule sur la surface martienne.

 

Il semble rectangulaire avec des lignes parallèles, des angles de 90 degrés et l'ombre des deux côtés indique la profondeur.

 

Cependant, après quelques analyses et retours d'informations de la part de mon téléspectateur de chaîne YouTube, Dawn, nous sommes arrivés à la conclusion que la NASA a fait pivoter la photographie de 180 degrés.

 

En outre, l'image de prévisualisation fournie par la NASA pour cette photographie dans Google Earth montre que cette anomalie ressemble à un mégalithe situé à l'intérieur d'un cratère, cette image est correcte.

 

Directement à côté du bloc mégalithique ou du conteneur / de la structure, il semble y avoir deux entrées souterraines, à savoir une ouverture ronde et une ouverture carrée.

 

Des morceaux étranges de quelque chose sont dispersés autour des deux entrées.

 

Sur la gauche, il y a un autre bloc ou conteneur / structure à l'aspect mégalithique avec des angles droits et une face à 45 degrés.

 

Dawn a de plus remarqué une autre anomalie que j'ai oubliée dans mon analyse initiale.

Plus loin vers la droite, il y a une autre anomalie qui ressemble à une porte construite,  ou à l'entrée d'une base,  ou d'un habitat souterrain, d'une machine accidentée, ou d'une statue fracturée ."

0 commentaires

mer.

17

janv.

2018

Ovni filmé à Papeete sur l'île de Tahiti le 13 janvier 2018

 

Le témoin :

 

"Je me suis dirigé vers la terrasse de ma maison et mon regard s'est porté automatiquement sur un point orange non lumineux immobile, d'une hauteur de 500 mètres environ.

Au-dessus de la mer entre l'île de Tahiti et Moorea, il était 20 h 30 exactement.

J'ai de suite couru sur ma caméra pour ne filmer que quelques secondes, le point s'est volatilisé instantanément avant de se déplacer très légèrement sur sa gauche. Ma compagne était présente à ce moment-là .".

 

La première idée qui vient à l'esprit, c'est de se dire que c'est encore une confusion avec une lanterne asiatique...

 

Cependant, si l'on observe bien la façon d'évoluer de la sphère lumineuse rouge, et si on lit bien le compte-rendu d'observation du témoin, cela est fort probable que ce ne soit pas une lanterne asiatique.

 

Serions-nous encore face à du mimétisme de la part de cet ovni, comme d'autres affaires du même genre d'ailleurs ?... 

 

 

1 commentaires

mer.

17

janv.

2018

Les scientifiques repensent la nature même de l’espace et du temps

 

La nature de l’espace et du temps

 

 

Une équipe de chercheurs a découvert un lien potentiel entre la relativité générale et la mécanique quantique (les deux principales théories de la physique) et cela pourrait forcer les physiciens à repenser la nature même de l’espace et du temps.

 

La théorie de la relativité générale d’Albert Einstein décrit la gravité comme une propriété géométrique de l’espace et du temps. Plus un objet est massif, plus sa distorsion de l’espace-temps est grande, et cette distorsion est ressentie comme la gravité.

 

Dans les années 1970, les physiciens Stephen Hawking et Jacob Bekenstein notent un lien entre la surface des trous noirs et leur structure quantique microscopique, ce qui détermine leur entropie. Ceci a marqué la première prise de conscience qu’il existait un lien entre la théorie de la relativité générale d’Einstein et la mécanique quantique.

 

Moins de trois décennies plus tard, le physicien théorique Juan Maldacena a observé un autre lien entre la gravité et le monde quantique. Cette connexion a mené à la création d’un modèle qui propose que l’espace-temps peut être créé ou détruit en modifiant la quantité d’enchevêtrement entre différentes régions de surface d’un objet.

 

En d’autres termes, cela implique que l’espace-temps lui-même, du moins tel qu’il est défini dans les modèles, est un produit de l’enchevêtrement entre les objets.

 

 

 

Pour explorer davantage cette ligne de pensée, Chun-Jun Cao et Sean Carroll du California Institute of Technology (CalTech) ont travaillé ensemble pour voir s’ils pouvaient réellement dériver les propriétés dynamiques de la pesanteur (connaissant bien la relativité générale) en utilisant le cadre dans lequel le temps spatial naît de l’enchevêtrement quantique.

 

Leurs recherches ont été récemment publiées dans arXiv.

 

En utilisant un concept mathématique abstrait appelé espace de Hilbert, Cao et Carroll ont été en mesure de trouver des similitudes entre les équations qui régissent l’enchevêtrement quantique et les équations d’Einstein de la relativité générale.

 

Ceci soutient l’idée que l’espace-temps et la gravité émergent de l’enchevêtrement.

 

Carroll a dit à Futurism que l’étape suivante de la recherche est de déterminer l’exactitude des hypothèses qu’ils ont faites pour cette étude.

 

“L’une des plus évidentes est de vérifier si les symétries de la relativité sont récupérées dans ce cadre, en particulier l’idée que les lois de la physique ne dépendent pas de la vitesse à laquelle on se déplace dans l’espace”, a-t-il dit.

 

Une théorie du tout

 

 

Aujourd’hui, presque tout ce que nous savons sur les aspects physiques de notre Univers s’explique par la relativité générale ou la mécanique quantique.

 

Le premier explique très bien l’activité à très grande échelle, comme les planètes ou les galaxies, tandis que le second nous aide à comprendre les très petites dimensions, comme les atomes et les particules subatomiques.

 

Cependant, les deux théories ne semblent pas compatibles.

 

Cela a amené les physiciens à rechercher la “théorie insaisissable de tout” ; un cadre unique qui expliquerait tout, y compris la nature de l’espace et du temps.

 

 

Parce que la gravité et l’espace-temps sont une partie importante de “tout”, Carroll a déclaré qu’il croit que la recherche qu’il a effectué avec Cao pourrait faire progresser la poursuite d’une théorie qui concilie la relativité générale et la mécanique quantique.

 

Néanmoins, il a noté que le document du duo est spéculatif et de portée limitée.

 

“Nos recherches ne disent pas grand-chose sur les autres forces de la nature, donc nous sommes encore loin d’avoir réussi à tout mettre ensemble”, a-t-il dit à Futurism.

 

Néanmoins, si nous pouvions trouver une telle théorie, elle pourrait nous aider à répondre à certaines des plus grandes questions auxquelles les scientifiques sont confrontés aujourd’hui.

 

Nous pourrions enfin comprendre la vraie nature de la matière noire, l’énergie noire, les trous noirs et d’autres objets cosmiques mystérieux.

 

Déjà, les chercheurs exploitent la capacité du monde quantique pour améliorer radicalement nos systèmes informatiques, et une théorie de tout pourrait potentiellement accélérer le processus en révélant de nouvelles perspectives dans le domaine encore largement confus.

 

Alors que les progrès des physiciens théoriciens dans la poursuite d’une théorie de tout ont été “tachetés”, selon Carroll, chaque nouvelle partie de la recherche (spéculative ou non) nous mène un pas de plus vers sa découverte et ouvre une ère nouvelle dans la compréhension de l’Univers par l’humanité.

 

0 commentaires

mer.

17

janv.

2018

ISS : Un Ovni en forme de diamant croise la station internationale

 

Date de l’observation: Janvier 2018

Lieu de l’observation: Station Spatiale Internationale

 

Scott C. Waring:

 

"Cet ovni en diamant est passé devant la Station Spatiale Internationale cette semaine.

Il est blanc, tout comme la station spatiale quand il se met à scintiller, on le voit très nettement dans le fond.

La forme est celle d’un diamant et il semble observer l’ISS, et orbite juste à côté.

C’est une vidéo  fantastique publiée par Streetcap1 sur Youtube. 100% la preuve que les extraterrestres existent."

 

0 commentaires

mer.

17

janv.

2018

Australie : un Ovni traverse les nuages au-dessus de Sydney

 

Date d'observation: 15 janvier 2018

Lieu d'observation: Sydney, Australie

 

Scott Waring :

 

"Cet OVNI entrant dans l'atmosphère terrestre a été capturé par

l'utilisateur de Youtube "UFO Sydney" .

 

L'OVNI a été capturé en utilisant une caméra infrarouge, qui enregistre dans l'infrarouge, une lumière que l'œil humain ne peut pas voir.

 

Ici, un OVNI perce les nuages et laisse derrière lui une trace, probablement des nuages et non  l'OVNI.

L'OVNI se déplace à une vitesse  environ 10 fois supérieure de celle d'un avion de chasse, donc ce n'est pas un avion ou une fusée.

Vidéo fantastique.

Preuve que les ET sont bien vivants à Sydney. "

 

0 commentaires

mer.

17

janv.

2018

Enlèvement extraterrestre des officiers dans l’Affaire de Rendlesham ?

 

Les officiers impliqués dans le plus grand cas ufologique de Grande-Bretagne ont peut-être été enlevés durant l’incident, selon les déclarations d’un colonel américain à la retraite.

 

 

Des images inédites obtenues par le Sun Online montrent l'ancien commandant de la base, Charles Halt, réalisant des déclarations explosives sur l'incident OVNI de Rendlesham Forest, surnomé aussi le "Roswell Britannique".

 

Un colonel de l'US Air Force à la retraite a affirmé que deux officiers impliqués dans cette affaire ont peut-être été enlevés par des extraterrestres.

 

Le sergent d'état-major Jim Penniston et l'aviateur John Burroughs ont été témoins d'un petit engin triangulaire qui a atterri à Rendlesham Forest dans le Suffolk.

 

Dans cette séquence vidéo obtenue exclusivement par le Sun Online, le commandant adjoint de la base de l'époque, Charles Halt, déclare que Burroughs "avait pu être enlevé" et que les hommes étaient "portés disparus" pendant des heures.

 

 

C’est la première fois que Halt réalise de telles déclarations qui ne figuraient pas sur sa note officielle de l'incident envoyée au ministère de la Défense.

 

Le mystérieux incident de Rendlesham a eu lieu dans les bois, en décembre en 1980, à l'extérieur des bases aériennes jumelles de l'OTAN de la RAF Woodbridge et de la RAF Bentwaters.

 

Penniston et Burroughs se sont dirigés dans les bois pour enquêter sur d'étranges lumières clignotantes où ils ont vu l’ovni.

 

Deux jours plus tard, l’ovni est revenu et Halt a conduit une équipe d'experts militaires dans les bois dans le but de "démystifier" ces affirmations.

 

Halt, qui a réalisé un enregistrement audio de 18 minutes au sujet de l'incident, a adressé un rapport sur l’incident au MoD, mais ses chefs ont rétorqué que l'incident n'avait "aucune importance pour la défense".

 

L'ancien détective britannique Gary Heseltine a publié une vidéo datant de 2010 où durant une pause, en marge du tournage d’un documentaire qui n’a finalement jamais vu le jour, Halt a dit : « Il [Burroughs] a peut-être été enlevé qui sait ... Vous savez qu'il y a un temps manquant assimilable à des heures ».

 

Heseltine a déclaré que sa femme, Lynn, avait capturé ces clips vidéo pendant qu’ils se promenaient dans la forêt pour les besoins du tournage.

 

 

Fabrice BONVIN nous explique que les intuitifs du Fairsight Institue ont réalisé une expérience de vision à distance sur le cas de Rendlesham Forest, en concluant qu'il s'agissait d'un engin d'origine humaine. D'ailleurs, en septembre 2017, le chercheur Russ Callaghan a choqué la communauté ufologique avec une nouvelle théorie selon laquelle l’ovni de Rendlesham pourrait être une capsule d'entraînement ultra-secrète de l'US Air Force, utilisée comme mannequin dans le cadre de missions de capture de satellites rentrant dans l’atmosphère terrestre. 

 

0 commentaires

mar.

16

janv.

2018

ISS : des lumières d'OVNI apparaissent sur le flux vidéo en direct des webcams de la Nasa le 10 janvier 2018

 

Date d'observation: 10 janvier 2018 

Lieu d'observation: Station spatiale Internationale ; webcam de la Nasa

 

D'après scott Waring :

 

"Les livecams ont filmé les deux lumières de ce probable Ovni se rapprochant de l'ISS; cette séquence a été enregistrée par

l' utilisateur de Youtube "Sound Mind and Body" .

 

Il montre un bel OVNI lumineux au loin, près de la station spatiale,  filmé  en direct par la caméra.

 

L'ovni change de couleur régulièrement  en quelques secondes et semble avoir deux sections.

 

Une sphère plus grande et une plus petite.

 

Il semble très intrigué par la station spatiale, comme si elle représentait  une destination touristique pour les extraterrestres !

 

Étrange, mais probablement vrai."

 

 

0 commentaires

mar.

16

janv.

2018

Les méprises Ufologiques -ODHTv

 Un avion en vol nocturne 

Vidéo d'un lampyre, communément appelé ver luisant (sans trépied), le 17 juin 2017 au Grand-Ponceau (89).

Vidéo d'ISS (sans trépied) prise le 12 août 2016 à Bugarach 

Vidéo de plusieurs bateaux prise le 10 septembre 2017 à Hyères Plage

D'autres bateaux à Hyères Plage

0 commentaires

mar.

16

janv.

2018

USA : deux Ovnis filmés à Memphis le 24 décembre 2017 ?

 

Le témoin explique :

 

"J'ai vu deux objets dans le ciel qui semblaient être des orbes flottantes dans le ciel Memphis, le 24 décembre 2017.

 

je retournais chez moi après les fêtes de Noël avec mon frère.

 

C'était une belle journée et un beau coucher de soleil.

 

J'ai attrapé mon téléphone et pris quelques photos.

 

J'ai décidé de me rapprocher pour avoir une meilleure qualité de  photos.

 

Je me dirigeais vers l'ouest sur I40 quand je suis arrivé à la sortie Sycamore View quand j'ai vu ces deux objets.

 

J'ai mis en route la vidéo de mon  téléphone dont la caméra était  dirigé vers ces objets volants inconnus.

 

J'ai recherché un endroit sûr pour me garer et  j'ai alors  commencé à enregistrer.

 

Vous pouvez voir sur la vidéo qu'ils se cachent derrière un nuage quand un avion passe (vidéo prise de profil par rapport à la situation Avion/Ovnis).

Les nuages semblaient ne pas bouger.

 

Je les ai  finalement perdu la vue quand j'ai essayé de réajuster mon appareil photo."

 

0 commentaires

mar.

16

janv.

2018

Lune : nouvelles structures artificielles filmées par le Rover Chinois Chang'e 3

Cette vidéo en provenance de l'éphémère module Lunaire Chinois Change'3 montre des structures artificielles comme des petits bâtiments avec de grosses tubulures formant des angles droits !

Celles-ci semblent disposer un peu partout sur la surface avec un éclairage spécifique pour chacun d'eux.

Les images sont floues car le rover utilise un téléobjectif qui permet de filmer très loin.

Belle découverte de Streetcap1 de YouTube

0 commentaires

mar.

16

janv.

2018

Jérusalem : 6 témoignages vidéos d’un OVNI au dessus du Dôme du Rocher

 

Le 28 Janvier 2011 à Jérusalem, 6 témoignages vidéos montrent l’apparition d’un OVNI au dessus du Dôme du Rocher. Franchement qui pourrait mettre en doute la réelle présence de cette boule de lumière….

0 commentaires

mar.

16

janv.

2018

Le gouvernement US détiendrait des matériaux aliens

 

Le gouvernement Américain détiendrait, depuis des dizaines d'années, du métal récupéré sur des vaisseaux extraterrestres. Aujourd'hui, certains souhaiteraient obliger les autorités à révéler publiquement les informations concernant ces matériaux.

 

Anthony Bragalia, écrivain spécialisé dans le domaine des OVNI, essaie de découvrir la vérité sur les récentes affirmations selon lesquelles du métal a été recueilli sur des OVNI écrasés sur Terre. A la suite de cela, le gouvernement a mené une enquête top-secrète avant de stocker ces matériaux dans les locaux d'une puissante entreprise de l'aérospatial située à Las Vegas.

 

M. Bragalia a demandé à ce que ces documents soient publiquement révélés en vertu de la Freedom of Information Act (FOIA) après que le journal Express ait soulevé des questions au sujet de l'emplacement de ce métal extraterrestre.

 

Jusqu'à présent, aucune image n'a fait surface de ce prétendu matériel, ni aucun détail sur l'endroit où il a été trouvé, ni aucun rapport sur les tests effectués sur celui-ci.

 

Il a indiqué qu'il était « disposé et capable de poursuivre le gouvernement américain » si l'information n'était pas fournie.

 

Les rapports sur ce métal ont émergé ce mois après que le New York Times ait révélé que le département de la Défense des États-Unis avait lancé un programme hautement confidentiel de 2007 à 2012 pour un coût de plusieurs millions de dollars afin d'étudier les dangers potentiels venant de l'espace.

 

 

M. Bragalia explique :

« J'ai fais plusieurs demandes en vertu de la loi d'accès à l'information auprès de cinq agences du Département de la Défense des Etats-Unis pour la publication des résultats des tests sur les alliages d'ovnis qui ont été rapportés par le New York Times et qui sont en possession du gouvernement américain. »

 

L'histoire a éclaté plus tôt ce mois-ci dans le New York Times, lorsque l'ancien officier de renseignement Luis Elizondo a révélé que l'entreprise Bigelow Aerospace avait été embauchée par le gouvernement américain pour abriter dans des « bâtiments adaptés » ces étranges matériaux récupérés sur des épaves d'OVNI.

 

La firme dirigée par le milliardaire Robert Bigelow a reçu d'énormes sommes d'argent du département américain de la Défense pour étudier le phénomène et s'occuper de ces « alliages métalliques ».

 

M. Bragalia a déclaré :

« Le fait que l'armée Américaine ait admit avoir récupéré des débris d'OVNI est historique. »

 

« Les détails sont rares sur la nature précise de ces matériaux. »

 

« Afin de trouver et d'étayer les informations sur ces débris, je souhaite obliger plusieurs agences à révéler tout ce qu'elles savent sur ces alliages. »

M. Bragalia n'est pas le seul à vouloir soulever des questions sur ces métaux découverts.

 

Jeff Wise s'est exprimé à ce sujet sur Nymag.com : « Les affirmations émises à ce sujet impliquent que les auteurs les croient vraies. »

 

« Mais ils demandent davantage d'explications : les documents produits étaient-ils crédibles ? »

 

« En quoi ces bâtiments ont-ils été modifiés, et pourquoi était-il nécessaire de les modifier pour stocker ce matériel ? »

 

Jacob Winding a expliqué sur Pastemagazine.com : « Si cela est vrai, c'est la plus grande nouvelle de notre vie : le gouvernement détient du matériel extraterrestre potentiel qui a une capacité supposée de modifier notre état physique. »

 

« C'était fou de voir comment tout le monde semble accepter ce genre d'informations en 2017. »

Le journaliste du New York Times, Ralph Blumenthal, a déclaré à MSNBC :

 

« Comme nous l'avons rapporté, ils ont étudié certains matériaux provenant de ces objets afin que les scientifiques puissent découvrir une explication à leurs propriétés étonnantes … Je le reconnais. »

 

En mai, M. Bigelow a stupéfié le monde en déclarant lors d'une interview au cours de l'émission d'actualité 60 Minutes sur CBS, que des extraterrestres intelligents vivaient secrètement sur Terre, et que le gouvernement était au courant.

 

L'enquête sur les OVNI a été menée par Luis Elizondo, responsable des renseignements militaires, au cinquième étage du C Ring du Pentagone.

 

M. Elizondo, qui a démissionné en octobre pour former un groupe de recherche sur les OVNI « To The Stars Academy » avec l'ancien chanteur de Blink 182 Tom DeLonge, a déclaré que l'effort se poursuivait secrètement et qu'il a un successeur, qu'il a toutefois refusé de nommer.

 

 

Nick Pope, ancien chercheur sur le phénomène OVNI pour le compte du ministère britannique de la Défense, a déclaré :

 

« Il existe des tests qui permettent de savoir si des matériaux ont été dans l'espace, comme ceux qui impliquent l'examen des rapports isotopiques ou l'ionisation. »

 

« Ce genre de tests est effectué sur des météorites, afin de les différencier des roches terrestres.»

 

« Si des matériaux ont été exposés aux rayons cosmiques, cela ne prouve pas qu'ils sont d'origine extraterrestre, car ils pourraient simplement provenir d'un satellite ou d'une

fusée. »

 

« Ces tests sont tellement évidents pour les chimistes et les spécialistes des matériaux qu'il n'y a aucun moyen pour qu'ils se trompent. »

 

« Bigelow Aerospace doit connaître les résultats de ces tests et leurs résultats ont probablement été communiqués à l'AATIP. »

 

Il croit que ce sera extrêmement difficile d'obtenir des informations.

 

Il ajoute :

« Les journalistes et les chercheurs d'OVNI auront eu une mauvaise surprise quand ils découvriront que leurs nombreuses demandes d'accès à l'information liées à l'AATIP seront été rejetées parce que cette information est détenue par Bigelow Aerospace et non par une quelconque agence fédérale. »

 

« C'est l'une des raisons pour lesquelles le gouvernement place des projets particulièrement sensibles dans le secteur privé. »

 

Aucun rapport officiel sur ces matériaux n'a été publié, mais il est affirmé que des recherches ont également été effectuées sur les personnes qui ont été en contact avec ce genre de matériel pour voir si cela avait des effets sur eux.

 

Le projet gouvernemental secret sur les OVNI a été initialement financé à la demande de l'ancien sénateur Harry Reid, qui a pris sa retraite du congrès cette année.

 

Le démocrate du Nevada, qui était le chef de la majorité sénatoriale à l'époque, a permis à l'argent d'aller à la compagnie de son ami M. Bigelow.

 

0 commentaires

mar.

16

janv.

2018

Ecosse : un étrange OVNI plane silencieusement au-dessus de Glasgow

 

En ce début d'année 2018, une étrange lumière non identifiée a fait son apparition au-dessus de la ville de Glasgow, en Ecosse. Les images de cet OVNI ont suscité un vif débat sur les réseaux sociaux.

 

Cet objet lumineux a été repéré par Ian Andrew le 11 janvier 2018. Rapidement, il a posté son témoignage et une vidéo de cet événement céleste sur Twitter. Cet OVNI, dont l'origine n'a toujours pas été expliquée, planait silencieusement au-dessus de cette importante cité écossaise.

 

Ces images stupéfiantes ont été prises de nuit. Sur celles-ci, on peut voir un objet fluorescent se déplacer de manière désordonnée.

 

Ian, qui a filmé la vidéo peu après avoir repéré cette lumière, était en compagnie de sa petite amie. Il est convaincu que ce qui s'est passé était quelque chose d'origine extraterrestre.

 

Il raconte également que la lumière changeait de couleur et est restée dans le ciel pendant plus d'une heure, ce qui exclue la possibilité que ce puisse être un drone.

 

Beaucoup d'internautes sont d'accord avec les conclusions de Ian.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

0 commentaires

mar.

16

janv.

2018

Photos de soucoupes volantes et d’extraterrestres nordiques présumés

 

Le 12 janvier, une photo a été prise d’une soucoupe volante avec une grande fenêtre en forme de hublot rectangulaire montrant apparemment deux occupants.

 

Selon le photographe, qui utilise le pseudonyme JP pour garder l’anonymat, les occupants sont deux extraterrestres nordiques “d’apparence humaine” qui communiquaient avec lui par télépathie !

 

JP a dit qu’il a reçu une communication télépathique alors qu’il se trouvait dans une résidence d’une dizaine de personnes à l’extérieur d’Orlando, en Floride, où on lui a dit de sortir et de regarder dans le ciel.

 

C’est ce qu’il a affirmé dans des échanges :

 

"Aujourd’hui, à 6 heures, j’ai eu un contact incroyable… Je recevais des messages télépathiques chez moi..

 

On m’a demandé si je voulais les voir. J’ai négocié avec eux pour savoir si je pouvais prendre une photo. Je leur ai dit que c’était très important pour la divulgation.

 

La voix dans ma tête que j’ai entendue, c’était les Nordiques qui m’ont pris au Brésil. [Note: J’ai été contacté pour la première fois par JP en 2008 à propos de sa rencontre avec des extraterrestres au Brésil. M.S.]

 

Ils travaillent avec la United States Air Force. Ils effectuent des missions en Antarctique et dans l’Espace. Ils donnent leur technologie à l’armée de l’air, c’est terrifiant.

 

Donc je sors et j’entends la voix qui me dit de lever les yeux. Je les ai vus. J’ai pris des photos mais ça ne marchait pas. Mon téléphone s’est éteint, écran noir, par un pirate informatique. Mais j’ai réussi à prendre quelques photos et à les enregistrer dans mon téléphone quand même."

 

JP a fourni une esquisse des deux prétendues individus nordiques qu’il a vus dans l’engin spatial.

 

 

La dernière photo de la séquence semble confirmer sa prétention d’être témoin de deux extraterrestres nordiques – une photo originale est disponible plus bas.

 

Ce qui est également pertinent dans la communication télépathique de JP ci-dessus, c’est l’affirmation selon laquelle le groupe de Nordiques dans l’engin spatial pris en photos travaille avec l’US Air Force et fourni différents types de soutiens technologiques.

 

Le 14 septembre 2017, JP a fourni des photos d’un appareil en forme de cigare volant près de la base aérienne MacDill Air Force.

 

Il dit que cet engin appartient à des extraterrestres travaillant pour les opérations spéciales de l’USAF.

 

JP a également fourni des photos d’embarcations triangles et rectangulaires antigravitationnelles en provenance de la base aérienne de MacDill.

 

 

Lors d’un incident survenu le 23 octobre 2017, il a reconnu que l’insigne des occupants militaires d’une embarcation de forme rectangulaire appartenait aux opérations spéciales de l’US Air Force.

 

JP a récemment déménagé de Tampa à Orlando, en Floride, et continue d’assurer la liaison avec la communauté des opérations spéciales qui souhaitent le recruter en raison de sa relation avec les extraterrestres nordiques qui lui ont fourni des informations sur les technologies de pointe.

 

Les photos du 12 janvier fournies par JP sont des preuves à l’appui de ses présumés contacts et communications avec des extraterrestres nordiques, et peuvent faire partie des rares photos où des silhouettes des mystérieux occupants d’engins spatiaux extraterrestres apparaissent.

 

0 commentaires

lun.

15

janv.

2018

Photos ovnis à Gréoux-les-Bains dans les Alpes-de-Haute-Provence le 27 novembre 2017 et rapport du MUFON

 

Le témoin déclare : 

 

"Bonjour, 

Une amie vient de me faire parvenir l'article de journal signalant de mystérieuses boules orange dans le ciel du Luberon dans la nuit du 24 au 25 décembre. 

J'ai été témoin le 27 novembre du même  phénomène à  Gréoux les Bains avec un survol de Cadarache et d'ITER. 

 

Travaillant sur Grenoble, j'ai contacté un Ufologue qui a un compte rendu. 

Le lundi suivant, j'ai témoigné à  la gendarmerie qui a récupérée mon dossier avec les photos que j'ai prises ce soir là . 

Je vous joins le compte rendu de cette observation 

 

Bruno BONNEL".

 

 

Compte rendu d’observation OVNI du 27 novembre 2017

Contexte de l’enquête:

 

Nous avons été informé des faits par l’intermédiaire de Mme Fabienne B....., qui est une amie

commune de moi-même et du témoin. L’enquête s’est déroulée au domicile de cette dernière, le 29 novembre 2017 en

présence du témoin principal.

 

 

Signalétique du cas:

 

Identité des témoins:

M. Bruno B., enseignant en technologies (Ayant par le passé travaillé dans le domaine de l’aérospatial,

spécialité propulsion par moteurs fusées) et son épouse.

M. Bruno B. est passionnée par tout ce qui touche au domaine de l’astronautique et en fait profiter ses élèves au

travers d’exposés didactiques (Qu’il nous a été possible de consulter dans le cadre de l’enquête).

 

Lieu d’observation:

Depuis le domicile des témoins, situé sur la commune de Gréoux-les-bains, département des Alpes de

haute Provence (04).

 

Direction de l’observation:

Dans l’azimut du site du chantier ITER (Prototype de réacteur à fusion nucléaire) et du centre

d’étude de Cadarache (Voir carte et illustrations photos).

Le centre d'études de Cadarache est le plus grand centre de recherche et développement en Europe sur l'énergie

nucléaire (la fission et la fusion), les nouvelles technologies de l'énergie et la biologie végétale. Il comprend

19 installations nucléaires de base (INB) et une installation de base secrète (INBS) et emploie en moyenne 5 000

personnes1 dont 2 400 salariés du CEA. Le reste de l'effectif est constitué d'agents d’AREVA, de l’institut de

radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), et de celui des divers sous-traitants.

Compte rendu d’observation OVNI du 27 novembre 2017

 

Distance d’observation:

Estimée entre 3 et 9 kms à vol d’oiseau pour les phases statiques.

 

Durée de l’observation:

Environ 4 minutes, entre 18h36 et 18h40.

 

Nature de l’observation:

Phénomènes lumineux, mobiles (Au nombre de 2).

 

Enregistrements disponibles:

6 photos et une courte séquence vidéo réalisées à l’aide du smartphone (Samsumg Galaxy S6)

du témoin principal.

 

Suite prévue:

M. Bruno B. m’a confié son intention d’aller déposer témoignage en gendarmerie, ce qui devrait donner lieu à

un PV, et une procédure de remontée d’information auprès du GEIPAN.

(Il est possible qu’à cette occasion d’autres témoins soient éventuellement découverts).

 

Narration des faits:

 

Le témoin principal est sorti à l’extérieur de son domicile, accompagné de son épouse, pour préparer son véhicule, car il doit remonter sur la région grenobloise pour ses obligations professionnelles.

 

Il a alors son attention attirée par une forte lumière jaune dans le ciel, qui semble se rapprocher de sa position.

 

La lumière se fige au bout de quelques secondes dans une position statique.

 

Elle semble à ce moment là être positionnée à la verticale du site ITER qui est situé dans cette direction.

 

Sa hauteur angulaire par rapport à l’horizon est estimée à une dizaine de degrés.

 

Pour ce qui est de la taille apparente, le témoin l’évalue initialement à environ 3 cm à bout de bras.

 

Le calcul donnerait alors, selon la formule

 

(Distance du phénomène x taille apparente) / longueur du bras = taille du phénomène,

 

soit (9000 x 0,03) / 0,68 = 397 mètres!!!!  (Remarque: 0,68m est la longueur du bras pris pour référence).

 

On peut considérer que l’une ou l’autre des données prises pour hypothèse de départ, distance du phénomène ou taille

apparente, sont probablement largement surestimées.

 

Ce qui paraît le plus vraisemblable c’est que cela soit la taille apparente (Si on considère les photos disponibles).

 

Imaginons qu’elle est été surévaluée d’un facteur 3, on arrive encore à une taille de plus de 133 mètres pour la partie lumineuse, mais nous allons voir que l’étude détaillée des images va révéler une structure porteuse encore plus grande !!!

 

On peut donc également supposer que la distance est plus courte que celle envisagée initialement, d’autant qu’entre Gréoux-lesBains et le site ITER, il y a une vaste plaine couverte de champs, qui serait un site plus approprié pour un atterrissage en toute discrétion, et auquel cas, on serait dans des fourchettes de distances de l’ordre de 3 à 4 kms.

 

Dans cette seconde hypothèse, le calcul de taille donnerait une dimension pour la source lumineuse de l’ordre de 44 mètres

(On a pris dans ce cas une distance de 3 kms, et une taille apparente à bout de bras d’un centimètre).

 

M. Bruno B. et son épouse contemplent le spectacle, assez perplexes, se demandant de quoi il peut bien s’agir.

 

Aucun feu de signalisation réglementaire pour un aéronef n’est visible. Il n’y a pas de bruit particulier audible en provenance de

cette source lumineuse. Leur chien, également présent à leurs côtés, ne manifeste aucune réaction particulière.

 

M. Bruno B. s’empare alors de son Smartphone, Samsung Galaxy S6, équipé d’un capteur de 16 mégapixels de résolution et il réalise 3 images respectivement à 18h36 et 47 secondes (Image 1), 18h36 et 52 secondes (Image 2), 18h36 et 58 secondes (Image 3).

 

(Voir dossier photographies et leur analyse ci-après).

 

Le phénomène lumineux semble alors s’éloigner dans la direction d’où il est venu et disparait dans le lointain en quelques

secondes, selon une trajectoire rectiligne, à l’opposée de la position du témoin, soit en direction sud-ouest, ce qui a dû l’amener à passer à proximité, voir survoler le site ITER ainsi que le village de Saint-Paul-Lez-Durance.

 

Aucun bruit particulier n’est perçu en provenance du phénomène, que cela soit pour la phase statique, ou les phases de

mouvement.

 

Les témoins ont alors la surprise de voir une seconde source lumineuse décoller du sol, d’une position approximativement située à verticale de celle où la première lumière avait stationné.

 

En moins de 3 secondes la lumière gagne la position précédemment occupée par la première lumière.

 

M. Bruno B. va alors réaliser 3 clichés supplémentaires, avant d’enchainer par une courte séquence vidéo d’une durée d’une

minute et quatorze secondes au cours de laquelle cette seconde lumière se met en mouvement pour disparaître à son tour dans

le lointain (Images réalisées respectivement à 18h38 et 2 secondes, 18h38 et 29 secondes et 18h38 et 57 secondes.

Le film a démarré a été enregistré à 18h39 et 38 secondes).

 

 

L’intensité lumineuse semble connaitre quelques fluctuations, à moins que cela ne soit dû aux turbulences atmosphériques en

basse couche.

 

On peut dans la seconde moitié de cette séquence vidéo voir plusieurs flashs dans le ciel, dissociés de l’OVNI en cours d’éloignement.

 

Peut-être sont-ils produits dans le lointain par le premier OVNI à moins qu’il ne s’agisse de bruit électronique ou autre artéfact, voir l’effet induit par le scintillement d’étoiles…

 

Il serait intéressant d’aller prospecter la zone des champs s’étendant au sud de Gréoux-les-Bains, en quête d’éventuelles traces au sol.

 

L’étude des images disponibles va révéler des détails fort intéressants, laissant entrevoir une structure porteuse possiblement en forme de soucoupe (!).

 

Au vu du rapport de proportions entre la partie éclairée et le reste de la structure sombre on peut spéculer sur une taille au moins trois fois plus importante, soit une fourchette entre 100 à 130 mètres dans le plan horizontal, compte tenu des diverses estimations de distances (Celles paraissant les plus plausibles, mais cela reste malgré tout très subjectif).

 

 

Quant à la lumière, on peut plutôt spéculer qu’il s’agisse d’un plasma peut-être en rapport avec un quelconque système de sustentation et propulsion plutôt qu’un gros phare.

 

Quand on zoome fortement sur la lumière, on peut noter en périphérie comme des flammèches et avoir la sensation d’une espèce de tourbillonnement.

 

On note sur plusieurs clichés un faisceau ténu qui part de cette source lumineuse en direction du sol (Ce qui renforce le sentiment qu’il s’agit là d’un moyen de propulsion).

 

Pour ce qui concerne la direction d’arrivée et de départ du phénomène, on peut donc émettre, qu’à défaut d’avoir stationné directement à la verticale du chantier ITER, ou des installations mitoyennes du CEA à Cadarache, ces deux objets les ont probablement survolées.

 

Eu égard à la nature particulière et hautement sensible de ces deux sites (Même si pout ITER l’installation n’est pas encore opérationnelle), on ne manquera pas d’envisager la possibilité qu’il puisse s’agir là d’un nouvel épisode à verser au chapitre déjà très fourni des OVNI et du nucléaire.

 

Au vu des éléments révélés par l’analyse et les divers traitements appliqués aux images, on peut convenir que les objets ayant évolué ce soir là au sud de la commune de Gréoux-les-Bains ne sont pas conventionnels.

 

A chacun de se faire son opinion.

 

D’autres éventuels témoins pourraient contribuer à apporter un éclairage utile sur ces étranges manifestations.

 

Jeudi 30 novembre 2017.

Denis Alarcon

Enquêteur.

ETUDE IMAGE N°1

ETUDE IMAGE N°2

Au total 6 images de l'ovni ont été analysés dans le rapport officiel téléchargeable en fin d'article - document d'importance pour ceux qui veulent analyser le plus scientifiquement possible le phénomène Ovni !

 

Désormais, tous les réacteurs ITER seront sous surveillance rapprochée des extraterrestres qui nous veulent du bien !

 

LE RAPPORT est disponible ICI 

0 commentaires

lun.

15

janv.

2018

« LES OVNIS ET LE NUCLÉAIRE – LE CHOC D’UNE RÉALITÉ IGNORÉE » DE DANIEL HARRAN

 

 

« Les Ovnis et le nucléaire – Le choc d’une réalité ignorée » de Daniel Harran

 

Editeur : Le Temps Présent

 

(242 pages) 

 

Préface : Fabrice Bonvin

 

Ce livre apporte une réponse claire autant qu’inattendue à tous ceux qui s’interrogent sur la pertinence de la technologie nucléaire et sur le sens des manifestations d’Ovnis.

 

Les hommes ont fini par oublier qu’ils vivent en permanence sur un arsenal nucléaire capable de détruire plusieurs fois la Terre entière !

 

D’autre part, la réalité du phénomène OVNI signifie que des intelligences non-humaines cherchent à interpeller les hommes.

 

Or, les statistiques montrent que c’est le plus souvent autour des installations nucléaires que les OVNIs se manifestent, intervenant parfois de manière directe, par exemple en désactivant des missiles nucléaires dans leurs silos de stockage.

 

Mais qui le sait ?

 

La catastrophe nucléaire survenue en 1986 à Tchernobyl représente la plus grande tragédie industrielle de tous les temps.

 

Or, là aussi, des OVNIs se sont manifestés au-dessus du réacteur endommagé dès que les ingénieurs en ont perdu le contrôle.

 

Ils sont intervenus pour éviter une explosion nucléaire qui aurait dévasté tout le continent.

 

Ce livre apporte une preuve inédite de cette réalité qui confirme complètement les observations d’OVNIs rapportées à l’époque par des témoins visuels.

 

La question cruciale est alors de comprendre quelle est la nature de ces intelligences non-humaines qui interviennent dans les affaires des hommes.

 

L’auteur :

 

Daniel Harran est Docteur ès Sciences et Maître de Conférences en physique.

 

Enseignant-chercheur à l’université, il a ressenti peu à peu les limites de cette science trop matérialiste pour décrire réellement les lois de l’univers.

 

Depuis quelques années, il se consacre pleinement à l’étude du phénomène des crop circles.

 

Sa démarche est résolument rationnelle, mais la réalité et les caractéristiques des crop circles l’ont amené à délaisser la vision matérialiste pour appréhender le monde d’un point de vue spirituel.

 

Il a élargé sa recherche au MIDIM (Manifestations InterDimensionnelles).

 

0 commentaires

lun.

15

janv.

2018

JT du tour de l'étrange - Légendes des montagnes

 

 

Présentation Gilles THOMAS

 

 

Le 06ème Tour de France de l'étrange ou le JT de la Haute-étrangeté vous partage tous les mois, les informations importantes de nos partenaires, l'interview de l'édition (les minutes de l'étrange), les conseils de Black et un dossier qui sera soit une réédition soit un épisode du tour de france de l'étrange des reporters d'odhtv. 

 

Dans l'édition Janvier 2018:

- Les Curieux de l'étrange avec Rémy Fauchereau 

- Rétr'ODH: Les Minutes de l'étrange 2010

- Conseil de Black: Objet d'enquête n°4: Ouïja (3/4) 

- Dossier de l'édition: Légendes des Montagnes en France (réédition augmentée)

 

0 commentaires

lun.

15

janv.

2018

"Fake news" : un ancien pilote de la CIA affirme que 250 millions de citoyens vivent à l’intérieur de la Lune?

Une nouvelle affirmation  conspirationniste ?

Existe-t-il des citoyens Lunaires ?

Comment le prouver ?

 

L’ancien pilote de la CIA, John Lear, a fait sensation en affirmant que la Lune compte actuellement plus de 250 millions de citoyens !  rien que ça !

 

Lear prétend que les citoyens lunaires sont des “extraterrestres humanoïdes hybrides” qui vivent sous la surface lunaire, travaillant dans d’immenses laboratoires sur des projets menés conjointement avec le gouvernement américain.

 

Anonymous a rapporté : “Tout ce que vous avez entendu sur la Lune est un mensonge”, s’exclamait M. Lear.

Après les intra-terrestres voici les intra-lunaires !

 

Il a dit qu’il a découvert des structures secrètes sur la Lune et en outre, a montré quelques images qui montrent prétendument la preuve de ces formations artificielles.

 

Les astronomes amateurs ont récemment enregistré quelque chose qui ressemble à une projection holographique de la surface de la Lune.

 

Il y a beaucoup de théoriciens du complot qui croient qu’une sorte de science ou de technologie dissimule ces structures sur la Lune.

 

Donc, cette technologie holographique pourrait être celle qui les cache.

 

Les premières visites sur la Lune ont probablement eu lieu grâce au vaisseau anti-gravitionnel de Nikola Tesla.

 

Je ne peux pas vous le prouver ou bien je serais déjà mort. Je ne peux pas vous montrer une photo de l’USS Enterprise. C’est qu’il est logique de savoir que cette technologie a été obtenue après que le gouvernement américain a injecté des milliards ou des trillions de dollars dans toutes les recherches de Tesla”,

 

affirme Lear.

 

Dans la vidéo de Lear, vous pouvez observer quelques photos prises à partir d’un observatoire en 1946.

 

Elles montrent apparemment une grande catastrophe qui s’est produite au nord-ouest du cratère d’Endymion.

 

Il poursuit en expliquant comment la Lune a été formée à l’intérieur de Jupiter il y a 40 millions d’années !! 

 

Il semblerait qu’au cours de la dernière période glaciaire, il y a 15 000 ans, la trajectoire de l’électroaimant ait été bloquée dans l’orbite de la Terre.

 

 

Ainsi, affirme-t-il, les grandes villes, les civilisations et les bases sur la Lune ont commencé à apparaître.

 

Lear a décrit les citoyens de la Lune comme des extraterrestres humanoïdes.

 

 

Il a également dit que parmi eux il y a aussi la race des petits gris, mais ils vivent sous la surface de la Lune, travaillant dans d’énormes laboratoires.

 

 

 

Ce qui est d’autant plus bizarre, il a dit que la Terre est en fait une planète-prison qui sert de lieu de punition. “Il y a des millions d’autres planètes comme la Terre”, a-t-il déclaré.

 

John Lear a des idées et des prétentions incroyables, donc ce n’est pas étrange qu’il soit sujet aux railleries constantes parmi les rationalistes et sceptiques.

 

Cependant, cet ancien pilote de la CIA était aussi un ancien capitaine des forces aériennes américaines. Il a piloté plus de 100 avions différents et possède de nombreux certificats qui prouvent son expertise.

 

0 commentaires

lun.

15

janv.

2018

France : d'étranges OVNI observés à Rognonas dans le sud.

Église de Rognonas et la Statue équestre de Jeanne d'arc

 

Le 10 janvier 2018, un automobiliste rentrait chez lui quand il a observé une multitude d'OVNI lumineux dans le ciel au-dessus de la commune de Rognonas, dans les Bouches-du-Rhône.

 

Le témoin pense qu'il pourrait s'agir de banales lanternes thaïlandaises mais il avoue avoir des doutes quant à l'origine de ces mystérieuses lumières.

 

Témoignage :

 

« J'ai aperçu sur la route menant de mon lieu de travail (Châteaurenard) à mon domicile Barbentane, deux lumières rouge orangée dans le ciel.

 

A cette distance, difficile de discerner si les objets étaient volumineux et haut ou petits et bas mais ils semblaient se diriger l'un vers l'autre puis se séparer.

 

En me rapprochant du phénomène, j'ai pu constater que les deux objets étaient de petites tailles et relativement bas (entre 300 et 500 pieds).

 

Je pense qu'il s'agissait de "lanternes thaïlandaises" mais je tenais à signaler le phénomène. »

 

0 commentaires

lun.

15

janv.

2018

L'ancien conseiller d'Obama exige la vérité sur les OVNI

 

L'ancien directeur de campagne de Hillary Clinton a exigé que le « voile sur les OVNIS soit levé » à la suite des révélations selon lesquelles le gouvernement Américain a enquêté secrètement sur ces phénomènes inexpliqués.

 

John Podesta, qui était chef de cabinet du président Bill Clinton et conseiller du président Barack Obama, a appelé, sur Twitter, à ce que la vérité sur les extraterrestres et les OVNI soit enfin publiquement dévoilée. Il y a peu, on a appris, à la surprise générale, que le gouvernement Américain avait dépensé la somme de 16,5 millions de dollars pour enquêter sur les menaces provenant de l'espace.

 

Selon un rapport du New York Times, le programme, allègrement financé par le gouvernement américain, a enquêté sur les nombreux rapports d'OVNI entre 2007 et 2012.

 

Il aurait été dirigé par le responsable du renseignement militaire, Luis Elizondo, qui est maintenant un acteur clé au sein d'un groupe de recherche sur les OVNIS mis en place par l'ancien chanteur du groupe de rock Blink 182, Tom DeLonge.

 

M. Podesta a tweeté un lien vers des rapports contenant ces informations explosives en disant simplement : « Levez le voile ». Il a accompagné son message du hashtag « #TheTruthIsOutThere ».

 

Le sénateur démocrate du Nevada, Harry Reid, était le chef de la majorité sénatoriale à l'époque. Il avait demandé les détails du financement de ce programme avant que les détails ne soient révélés. Il a également utilisé les médias sociaux pour exercer davantage de pression sur les instances dirigeantes.

 

Il a tweeté un lien vers des rapports disant : « La vérité est ailleurs. Sérieusement », et ajoutant une photo d'un OVNI.

 

« Si quelqu'un dit avoir des réponses, il se trompe. »

 

« Nous ne connaissons pas les réponses, mais nous avons beaucoup de preuves pour appuyer nos questions. »

 

« Cela concerne la science et la sécurité nationale. »

 

« Si l'Amérique ne prend pas l'initiative pour répondre à ces questions, d'autres le feront. »

 

M. Podesta a été au centre de la nouvelle organisation baptisée « To The Stars Academy » et lancée par M. DeLonge. Il a mis en place un financement participatif pour obtenir des fonds afin d'enquêter sur les ovnis.

 

M. DeLonge a envoyé un courriel à M. Podesta au sujet de son projet pendant la campagne présidentielle de Hillary Clinton, comme cela a été révélé par Wikileaks.

 

Mme Clinton a également promis pendant sa campagne qu'elle ferait toute la lumière sur les extraterrestres et la mystérieuse Zone 51 de l'USAF située dans le Nevada si elle arrivait à la Maison Blanche.

 

Dans un e-mail envoyé en octobre 2015 et intitulé « Things Important » (« Choses importantes »), le chanteur indique qu'il avait deux contacts importants que M. Podesta devait absolument rencontrer afin de parler du « sujet sensible » des OVNI.

 

Il écrit : « C'est Tom DeLonge. Celui qui vous a interviewé pour ce documentaire spécial il n'y a pas si longtemps. »

 

« Les choses bougent avec ce projet : des romans, films et œuvres de non-fiction fleurissent et se terminent. »

 

« J'aimerais amener avec moi deux personnes très 'importantes' que vous devez absolument rencontrer à Washington DC. »

 

« Je pense que vous les trouverez très intéressantes, car elles étaient les principales responsables et travaillaient sur ce sujet sensible. »

 

« Les deux étaient en charge des divisions les plus sensibles, en ce qui concerne les sujets scientifiques classifiés au sein du département de la défense. »

 

On ne sait pas si M. Podesta a répondu aux e-mails ou a rencontré ces deux mystérieux personnages.

 

En quittant l'administration de Barack Obama, il a tweeté que son « plus grand échec » était « de n'avoir pas pu obtenir de révélations au sujet des rapports d'OVNI ».

 

0 commentaires

dim.

14

janv.

2018

France: Un OVNI en forme de losange photographié dans les Pyrénées

 

Le 4 avril 2017, un OVNI a été photographié à Villefranche-de-Conflent, une commune française située dans le département des Pyrénées-Orientales. Le témoin a publié son témoignage sur le site du MUFON.

 

Témoignage :

 

« Cela a été découvert sur une photo que j'avais prise. Je ne l'ai pas vu lors de la prise de la photo mais il [l'OVNI, NDLR] n'était pas visible sur l'autre image prise en même temps. Regardez au-dessus de la montagne enneigée. Ce n'est peut-être rien, mais ça m'a l'air bizarre. »

 

0 commentaires

dim.

14

janv.

2018

Découvrez ce que la NASA ne veut pas que vous sachiez au sujet de la Lune

 

Qu'ont vraiment découvert les astronautes des missions Apollo sur la Lune ?

et qu'ont-ils ramené avec eux ? C

ertaines photos de la surface lunaire n'ont jamais été rendues publiques... Pourquoi ?

Qu'est-ce que la NASA dissimule au public ? 

 

0 commentaires

dim.

14

janv.

2018

Le Mystère des 24 Tombes Noires Extraterrestres découvertes près des Pyramides de Gizeh en Egypte

Les tombes sont considérées comme les lieux de sépulture des taureaux Apis, vénérés comme des divinités dans l’Egypte antique.

Elles pèsent plus de 100 tonnes, elles sont en granit massif d’Assouan, et leur précision a été conçue avec des tolérances qui seraient encore remarquables aujourd’hui.

 

 

Alors, comment les anciens Égyptiens ont-ils construit et mis en place les 24 étranges et sinistres boîtes noires en forme de cercueil découvertes ensevelies dans un système de grottes à flanc de colline, à 15,3 kilomètres au sud de la Grande Pyramide de Gizeh?

 

Et surtout, pourquoi?

 

L’habileté de la taille des pierres, précise à quelques microns près, est si remarquable que certains experts ont conclu qu’elles n’ont pas été conçues pour les pharaons d’Érythrée, mais en fait laissées sur Terre par une race extraterrestre et que les pharaons se les ont simplement appropriées.

 

Les boîtes noires présentent des hiéroglyphes, mais leur qualité est tellement médiocre que les gribouillis sont considérés comme des graffitis.

 

Le but et la fonction réels des boîtes n’ont pas encore été clairement élucidés, mais il est clair qu’elles étaient importantes, car elles ont été découpées avec une telle précision qu’elles sont restées étanches à l’air pendant des millénaires.

 

Elles sont connues sous le nom de Serapeum de Saqqara dans la ville de Memphis, aujourd’hui abandonnée, en Egypte.

 

En égyptologie, un serapeum est un temple ou une autre institution religieuse dédiée à la déité syncrétique gréco-égyptienne Serapis, qui combinait des aspects d’Osiris et d’Apis sous une forme humanisée.

 

Serapis a été reconnu dans toute la région méditerranéenne et émerge dans les religions grecque et gnostique – généralement sous la forme d’un homme avec un chien à trois têtes sur une chaîne.

Le mystère persiste, comme les anciens égyptiens ont pu concevoir de tels sarcophages si massifs et si précis.

Le lieu de sépulture officiel aurait été construit il y a quelque 3300 ans par Ramsès II.

 

Des recherches récentes suggèrent que c’était un lieu de sépulture des taureaux Apis, qui étaient vénérés comme des incarnations du dieu Ptah.

 

Les égyptologues disent que parce que les taureaux ont été honorés en tant que dieux Khaemweset, un fils de Ramsès II a ordonné qu’un tunnel soit creusé à travers l’une des montagnes sur le site et doté de chambres latérales pour contenir de grands sarcophages en granit pesant jusqu’à 100 tonnes chacun, pour contenir les restes momifiés des taureaux.

Les taureaux Apis étaient considérés comme des incarnations du dieu Ptah.

 

 

 

Le temple a été découvert par Auguste Mariette, qui s’était rendu en Egypte pour collectionner des manuscrits coptes, mais plus tard s’est intéressé aux restes de la nécropole de Saqqara.

 

En 1850, Mariette découvre la tête d’un sphinx dépassant des dunes de sable dans le désert, qui n’était qu’en fait l’entrée du site.

 

Après avoir utilisé des explosifs pour dégager les roches qui bloquaient l’entrée des catacombes de la nécropole, il a excavé la majeure partie du complexe.

0 commentaires

ven.

12

janv.

2018

Billet d'humeur : une muselière pour nous !

 

Article mis en ligne sur le site https://ufoetscience.wordpress.com

dont le site odla.fr partage totalement le point de vue exposé !

 

Chers lectrices et lecteurs, bienvenue ici pour cette nouvelle année qui démarre.

 

Tous mes vœux de santé, joie ,bonheur vous accompagnent.

 

Que cette année soit la meilleure possible pour tous,  dans ce monde difficile qui est toujours incapable de contrôler ses propres démons,un monde boulimique de paraître , de pouvoir, de bénéfices , d’ego  etc, et  j’en passe.

 

Le genre humain dans toute sa splendeur.

 

Alors l’espoir pour ne pas dire notre salut,  viendra-t-il de quelques sages de la planète si peu nombreux  ou de quelqu’un  venu d’ailleurs ?

 

L’avenir le dira.

 

En attendant ici nous continuons notre travail, d’informer  en évitant les "fake news" si possible.

 

Encore comment définir une fake news ?

 

Qui peut se permettre d’affirmer ou infirmer ce qui n’est pas palpable et au nom de quoi ?

 

Bien entendu le web regorge d’âneries et de plaisanteries.

 

Mais au milieu de tout ceci se cache une sournoiserie malsaine.

 

Une information  relayée par un média, une personne, un blog amateur aussi sérieux soit-il, qui dérangerait  nos élites  ou des gens qui ont peur de voir une autre réalité, sera alors mis hors circuit ( à cause pour certains, grâce pour d’autres),  par ces nouvelles mesures du système qui veut contrôler les masses.

 

Le net se révélant plus efficace que nos syndicats !

 

Ces gens qui prennent, se servent !

 

Nous y sommes !

 

Ces gens du pouvoir viennent de franchir le seuil.

 

Afin de sauvegarder leur suprématie sur cette belle planète qui n’est pas la leur, mais qui est celle de tout le monde, y compris la nature qui nous permet de survivre.

 

Mais ça il l’ont oublié, ou bien plus grave encore, ils s’en

moquent !

 

Il fallait verrouiller cet internet qui est une passoire, l’ultime obstacle entre la société et eux .

 

Ces gens qui prennent viennent de lancer cette offensive au nom de la sécurité et de notre bien être, c’est ça , nous avalons ces belles excuses ! 

 

En même temps ils démontrent que quand on veut ou peut, alors qu’ils se disaient incapables de nous protéger contre les gens malveillants , un comble et si ce n’est pas pour se moquer de nous ça ?

 

De mensonges en mensonges ils finiront par se perdre eux mêmes !

Alors l’année 2018 démarre plutôt mal pour le commun des mortels !

 

Liberté d’expression où est tu ?

 

Le cinquième pouvoir aura la lourde tâche de discuter ce qui est diffusé par les médias mainstream, et de diffuser les réalités qui dérangent.

 

Heureusement nous avons d’autres chats à fouetter, et nous n’allons pas abandonner notre objectif qui est d’éclaircir le mystère entourant le phénomène OVNI et OANI.

 

L’information nous la prenons au plus près des autorités officielles lorsque celles ci montent au créneau mais toutefois sans omettre  de porter notre analyse critique lorsque ceci est nécessaire, la nôtre, pas celle que l’on nous dicte ( pour faire bien) ou que l’on nous impose.

 

 

Dans la meute, ne nous méprenons pas,  nous sommes considérés comme Oméga et Alpha entend bien croquer celui -ci, s’il s’écarte du groupe.

 

Vous voyez ce que je veux dire ?

 

Très récemment les grands médias américains et britanniques comme The New York Times,The Guardian ,Express UK, la Fox News, etc ont révélé que le Pentagone était bel et bien impliqué par les affaires d’OVNIS.

 

Plus aucun doute qu’ils ont étudié ces incursions et sans trop nous écarter nous pouvons même dire qu’ils ont bénéficié de certaines choses et c’est à partir de là que les  budgets ont été donnés pour  les recherches dans un premier temps, et pour de nouvelles innovations et applications qui en découlèrent.

 

Nous voyons qu’une partie infime de ces manœuvres et de ces résultats au fil du temps.

 

Alors devons nous considérer ces informations comme une fake news, qui cherche à nous déstabiliser ou non ?

 

Etant donné que ce ci vient de médias officiels, nous dirons que non ,car ils ne peuvent pas mentir et ils savent mieux que quiconque que les sources sont crédibles.

 

Si c’était venu d’un site web comme le nôtre nous nous serions dores et déjà fait déboîter et taxer de site complotiste, pas vrai ?

 

C’est à peine risible !

 

Au passage les médias officiels francophones diffusent  ce qui les arrangent concernant les dires venus du pentagone.

 

Mais surtout, ils se gardent bien de mentionner que les petits amateurs que nous sommes, ont peut-être raison d’évaluer  les dossiers OVNIS comme étant sérieux et que ceci l’ a toujours

été ! N’en déplaise à nos détracteurs !

 

Laissons le temps au temps, la vérité appartient à tout le monde et la liberté de l’information nous entendons bien la défendre !

 

Elle ne doit pas appartenir uniquement au quatrième pouvoir, celui qui est à la solde des gouvernements , des gouvernants qui sont placés en haut de cette pyramide infernale,  celui dont la mission est d’endoctriner aussi bien que le font les sites web fumeux mais dans l’excès inverse naturellement.

 

Une espèce d’équilibre ? 

 

D’ autres moutons de cette piètre société !

 

Deux troupeaux de moutons ceux qui suivent aveuglément les médias officiels et ceux qui tout aussi aveuglément suivent les négationnistes , on ne va pas s’en sortir !

 

Commentaire : merci pour ce point de vue et "coup de gueule" qui fait du bien 

0 commentaires

ven.

12

janv.

2018

Guy Tarade : Soucoupes volantes et civilisation d'outre-espace - 12 janvier 2018

 

 

Article mis en ligne par le site "http://ovniparanormal.over-blog.com" de Christian Guy Macé

 

 

Dans le livre de l'Ami Guy Tarade "Soucoupes volantes et civilisations d'outre-espace" paru aux Editions J'ai Lu, collection l'Aventure Mystérieuse n° A 214 paru 1er trim 1970 que j'ai sous les yeux, lire notamment

 

le chapitre 2

"Il y a dix mille ans, des extra-terrestres vécurent sur notre planète". Pages 23 à 45.

 

Grand Merci à notre Ami Guy Tarade qui m"a adressé par email hier 11 janvier 2018, ses photos qu'il a prises en allant explorer sur place le site de Palenque, au Mexique...

 

J'ai incorporé les photos de Guy, dans le corps de l'article. (sous forme de diaporama pour cette présentation) 

 

A noter que la première édition de ce livre de Guy Tarade aux Editions J'ai Lu, sera publiée au second semestre de 1969... 

 

 

 

A partir de la page n° 38, Guy nous parle de "Palenque, clé du mystère :

 

"Le document le plus troublant se rattachant au passage sur notre plante d'hommes venus de l'espace se situe au Mexique. Comme chacun le sait, la presqu'île du Yucatan est une pépinière de temples et de pyramides.

 

Le 15 juin 1952, Alberto Ruz Lhuillier et une équipe d'archélogues découvraient à Palenque un magnifique monument de forme pyramidale, sans doute le plus beau de tout l'Etat de Chiapas.

 

C'était un tombeau secret sous lequel reposaient les restes d'un homme dont la morphologie était totalement différente des Mayas de l'époque, qui étaient ses contemporains.

 

Sa taille, 1,70 m, dépassait de vingt bons centimètres la hauteur moyenne des indigènes qui eux n'excédaient jamais plus de

1,54 m.

 

 

L'ouverture du sarcophage restera un des moments les plus captivants et des plus exaltants de l'histoire de l'archéologie.

 

Seuls lord Carnavon et Howard Carter avaient connu avant Alberto Ruz Lhuillier des instants aussi émouvants, lorsque, les premiers, ils pénétrèrent dans la tombe de Tout-Ank-Amon.

 

Après être parvenus à l'intérieur de la pyramide, Lhuillier et son équipe d'archéologues découvrirent un sarcophage inviolé, recouvert par une dalle sculptée.

 

Cette pierre longue de 3,80 m et large de 2,20 m avait une épaisseur de 25 cm.

 

Elle pesait 6 tonnes.

 

Les archélogues ne possédaient pour tout instrument que deux crics de voiture.

 

Joignant la précision à l'adresse, ils réussirent à soulever cet imposant couvercle sans le casser. Celle dalle si lourde, qui donna tant de soucis à Alberto Ruz Lhuillier pour la dégager, mérite toute notre attention autant que le sarcophage qu'elle recouvrait.

 

 

 

Cette tombe vieille de plusieurs siècles avait la forme d'un poisson, Oannés-Itchou, signe sacré des initiateurs venus "d'ailleurs".

 

En la détaillant, on a l'impression qu'à l'instar des Hébreux qui rassemblèrent leurs connaissances dans le Talmud, les initiés Mayas sculptèrent dans la pierre un message extraordinaire, que leur avaient transmis leurs aïeux.

 

Pour qui regarde cette sculpture avec un peu d'attention et sans préjugé ni parti pris, il est possible d'y voir le schéma d'une machine volante que pilote un homme ou une femme.

 

Lorsqu'un peuple désire laisser un message impérissable à la postérité, c'est à la pierre qu'il le confie : c'est le seul matériau capable de lutter contre l'éternité. Dans le cas présent, c'est ce qu'ont fait les Mayas.

 

Cette sculpture est une des plus belles et des plus fines de tout l'art précolombien connu.

Elle est nette et équilibrée.

Le motif principal est entouré de vingt-quatre symboles, ce qui nous fait penser aux mystérieux signes qui ornent la porte du Soleil de Tiahuanaco, dont les motifs sculptés firent dire à l'académicien, soviétique V. Kolelnikov, qu'ils représentaient un calendrier vénusien.

 

Dans le cas présent l'idéogramme est varié et les signes répartis de la manière suivante :

 

9 en haut pour le ciel ;

9 en bas pour la Terre ;

3 à gauche pour l'ouest ;

3 à droite pour l'est.

 

Ces hiéroglyphes concernent certainement les conditions de pilotage d'un "vimana".

 

Les "vimanas", nous rapporte la tradition hindoue, étaient des engins volants perfectionnés susceptibles d'accomplir de fantastiques voyages cosmiques.

 

Le motif central qui représente le "pilote" nous permet de constater, que ce dernier porte un casque et observe ver l'avant de l'appareil.

 

Ses deux mains sont occupées, elles semblent manoeuvrer des manettes.

La tête du sujet repose sur un support, et un tube inhalateur lui pénètre le nez.

 

Un vaisseau cosmique utilisant l'énergie solaire.

 

Dans le concept maya, le perroquet symbolise le déguisement du dieu solaire.

 

C'est cet oiseau que l'on voit sur le rébus de Palenque.

 

Il s'accroche devant le véhicule cosmique, et le "déguisement" du "dieu solaire" devient ENERGIE.

 

Dans la décomposition de la lumière par un prisme, nous retrouvons les couleurs de son plumage.

 

Pour les amateurs de symbolisme, nous ajouterons que le vert est la teinte dominante de ce grimpeur.

 

Cette couleur sépare dans l'arc-en-ciel les teintes diamagnétiques des paramagnétiques.

 

La couleur verte était également l'attribut principal des grands dieux blancs des anciens Mexicains : Kukulkan et Quetzalcoatl étaient, soyons-en persuadés, des êtres venus d'une lointaine planète.

 

On les représentait traditionnellement, avec les yeux et le nombril incrustés de jade.

 

A la partie antérieure du vimana, trois récepteurs sont visibles, ils accumulent le rayonnement de l'astre du jour.

 

D'autres capteurs sont gravés à droite et à gauche du véhicule spatial.

 

Le "moteur" est compartimenté en quatres parties. Le système de propulsion se trouve derrière le pilote, la poussée est nettement marquée et elle se manifeste sous forme de flammes à l'arrière du vaisseau volant.

 

Le continent sud-américain est celui des mystères inexliqués.

 

La civilisation de la Venta, par exempe, édifia jadis des têtes de 30 tonnes, dans une région marécageuse, plantée de mangroves ; ces pierres géantes venaient de carrières situées à 120 kilomères des sanctuaires.

 

Le dieu Tlaloc, protecteur de la pluie, porte des lunettes de cosmonaute !

 

Il nous plaît de voir dans la plate-forme de Monte-Alban, près d'Oaxaca, la soeur jumelle de celle de Baalbeck au Liban.

 

Toutes deux étaient des aires de départ édifiées par un peuple de l'espace venu coloniser notre planète.

 

Cette colonisation du continent su-américain par un "space people" expliquerait facilement la connaissance super avancée de l'élite aztèque et maya, qui avait calculée avec précision le temps de l'année terrestre et celui de la rotation de Vénus.

 

Le calendrier sacré utilisé par les prêtres était un instrument de connaissance, que seuls les savants initiés savaient utiliser.

 

D'autre part, les tribus les plus reculées de l'Amazonie ont conservé, bien que coupées de toutes civilisations, le souvenir de dieux blancs venus apporter il y a des milliers d'années la paix et le bonheur sur ce continent.

 

L'érudit allemand Pierre Honoré voit dans "l'Homme au masque de jade" qui dormait de son dernier sommeil sous la pyramide de Palenque, Viracocha, la divinté à la peau blanche, adorée par ce ancien peuple (L'énigme du dieu blanc précolombien, Pierre Honoré, Editions Plon.).

 

Sans la fureur iconoclaste de Diego de Landa, l'évêque espagnol du Yucatan (1549-1579), qui détruisit 5000 idoles, 15 pierres d'autels gigantesques, 22 plus petites et 27 manuscrits sur peau de cheveuil, ainsi que 197 autres de toutes figures et grandeurs, nous aurions depuis longtemps compris le sens des 360 hiéroglyples qui ornent la pyramide de Palenque.

 

Nous saurions aussi les causes d'un phénomène qui se passa au-dessus du bateau de Juan de Grijalva le conquistador : un objet en forme d'étoile survola son navire, puis il s'éloigna en lançant des feux et s'arrêta au-dessus d'un village du Yucatan.

 

Pendant trois heures, cet objet projeta des rayons lumineux vers la terre et disparut ensuite.

 

Les prêtres mayas conservèrent jalousement les éléments matériels que leur avaient légués en héritage leurs Maîtres Cosmiques.

 

Lorsque, par précognition ou par une autre source que nous igorons encore, ils surent que des étrangers allaient venir envahir leur patrie, ils détruisirent ou cachèrent ce qu'il y avait de plus précieux.

 

Le Codex Telleriano-Remensis dépeint, en l'année 4 calli (1509), une immense flamme jaillissant de la terre jusqu'aus étoiles.

 

"Pendant plusieurs nuits, dit Ixtlilxochilt, apparut une grande clarté qui naissait de l'horizon oriental et montait jusqu'au ciel.

 

De forme pyramidale et avec des flammes, elle impressionna tellement le roi de Texcoco, que ce dernier décida de mettre fin aux guerres.".

 

Cette explosion, puisqu'il faut bien l'appeler par son nom, ressemble à s'y méprendre à celle qui détruisit Sodome et Gomorrhe.

 

Son origine atomique ne faut aucun doute, et la description que nous fait le codex Telleriano-Remensis a plus d'un point commun avec les manifestations lumineuses qui suivirent la catastrophe de Toungouse, survenue le 30 juin 1908, et dans laquelle les Soviétiques Zotkin et Tsikoulin voient la chute d'un vaisseau spatial piloté.

 

 

Est-ce une réserve de carburant qui fut sabotée en 1509 au Mexique ?

 

De nombreux éléments penchent en cette faveur.

 

Des Dieux en Bolivie.

 

Une légende bolivienne prétend, - mais au fond est-ce bien une légende ? - que le dieu Viracocha descendit autrefois sur terre près du lac Titicaca.

 

Il donna comme guides aux hommes, Manco Capac et Mama Occlos, sa soeur.

 

Aujourd'hui encore, sur le promontoire de Copacabana, face à l'île du Soleil, des milliers d'indiens de la Puna se rendent chaque année au mois d'août en pèlerinage, pour commémorer cet événement.

 

Beaucoup croient que c'est là que, dans la nuit des temps, les premiers colons venus d'outre-ciel posèrent le pied.

 

Luttant contre une végétation luxuriante et hostile, ils donnèrent à tout ce continent un art et une science rarement égalés, qui fait encore rêver certains".

 

Fin du chapître 2, page 45.

0 commentaires

ven.

12

janv.

2018

10 photos d’extraterrestres qui attendent toujours d’être expliquées (vidéo)

 

Quelques photos très intéressantes d’extraterrestres qui ne sont pas ces fameuses images “illustratives”, mais des photos qui ont encore besoin d’explication.

0 commentaires

ven.

12

janv.

2018

“Les Ovnis sont une réalité ! Nous ne plaisantons pas !” (vidéo)

 

Le journaliste Tucker Carlson interroge sur le site Discose.tv  Leslie Kean  l'une des meilleures Ufologues de notre planète actuellement.

 

0 commentaires

ven.

12

janv.

2018

Italie – Une augmentation étonnante des observations d'OVNI

 

Des ufologues et autres experts italiens ont révélé qu'il y avait eu un record d'observations d'OVNI au cours de l'année 2017. Ils ont rassemblé ces troublantes conclusions dans un nouveau rapport.

 

Angelo Carannante, président du CUFOM (« Centro ufologico mediterraneo »), a publié ce document extraordinaire, accompagné d'une multitude d'images et rassemblant des cas survenus un peu partout en Italie, surtout au-dessus de la région de Ligurie.

 

M. Carannante a déclaré que beaucoup d'observations étaient accompagnées de photos et de vidéos soigneusement étudiées et examinées par des spécialistes du Cufom.

 

Il a dit que les rapports d'OVNIS de tout le pays étaient étayés « par des images surprenantes et suffisamment éloquentes ».

 

Les observations rapportées incluent des soucoupes volantes, des objets de forme sphérique, des escadrons ainsi que des OVNI lumineux de diverses couleurs.

 

Les témoins ont décrit avoir vu des objets immobiles ou se déplaçant à grande vitesse, volant à basse ou haute altitude, et de taille petite ou bien gigantesque.

 

M. Carannante a expliqué que ceux qui avaient rapporté ces observations étaient « des personnes très diverses et de nombreux étrangers ».

 

« Il semble qu'en 2017 il y ait eu une augmentation dans la qualité des observations d'objets volants non identifiés. Les objets filmés et photographiés étaient d'une clarté inhabituelle. Ce genre d'images n'avaient plus été vues depuis des années. »

 

« Cela a été démontré par les OVNI aperçus à Lavagna, ou à Arco Felice près de Naples ou encore l'observation retentissante qui s'est produite à Civitavecchia à environ 50 mètres d'altitude. »

 

« Les OVNI volaient en groupe, donnant lieu à un phénomène spectaculaire comme ce fut le cas en Italie au cours de l'été 2017. »

 

« Il y a également eu de véritables courses poursuites entre des OVNI et des avions de combat militaires, comme ce qui est arrivé à Cosenza, et qui a été photographié et vu par beaucoup de gens. »

 

La première observation d'OVNI en Italie en 2017 est survenue le 11 janvier quand un objet vert vif de forme sphérique a été filmé dans le Salento. Il changeait de forme et de couleur et a été observé pendant quatre minutes.

 

M. Carannante a déclaré que l'incident du Salento a été suivi de nombreuses autres observations documentées par des photos et des films à Savone, Paestum, Brescia, Trieste, Cabella Ligure, Latina, Florence, Naples, Pomezia, Casalnuovo di Napoli, San Benedetto del Tronto, Vico Equense, Caserte, Ascoli Piceno, Guglionesi, Cassino, et Vicenza.

 

1 commentaires

ven.

12

janv.

2018

Un OVNI photographié au Soudan le 8 janvier 2018

 

Un mystérieux objet volant non identifié (OVNI) a été repéré dans le ciel de Khartoum le lundi 8 janvier 2018. Ce corps lumineux, clairement visible vers 3h15 heure locale, était entouré d'une lumière verte radieuse, nous rapporte des témoins oculaires.

 

L'armée soudanaise a publié une déclaration quelques heures plus tard confirmant la présence d'un OVNI et affirmant qu'il s'agissait simplement d'un satellite « suspect ». A travers un communiqué de presse, elle a expliqué :

 

« Notre base à Omdurman a reçu des informations de certaines stations voisines concernant l'émergence d'un corps brillant volant à basse altitude au-dessus de la zone militaire de Wadi Sayidna. »

 

« Une préparation d'extrême urgence a été entreprise pour faire face à cette cible aérienne et l'intercepter comme s'il s'agissait d'un véhicule de reconnaissance photographique. »

 

Malgré ses efforts, l'armée du pays n'a pas réussi à identifier cet objet très surprenant.

 

Selon le scientifique néerlandais, le Dr Marco Langbroek, l'OVNI était probablement le satellite américain Zuma, qui aurait échoué après son lancement dimanche et serait tombé dans l'océan Indien.

 

Le vaisseau spatial Falcon 9, appartenant à SpaceX d'Elon Musk, a lancé un satellite américain baptisé Zuma et qui aurait eu un dysfonctionnement après son lancement.

 

Le Wall Street Journal et Bloomberg ont rapporté que Zuma était retourné sur Terre avant de brûler dans l'atmosphère de notre planète.

 

Sur son compte Twitter, Langbroek a publié lundi les détails de sa théorie avec une photo prise par un pilote néerlandais du corps lumineux quand il est passé au-dessus de Khartoum au moment de son apparition.

 

« Ceci est l'image prise par le pilote hollandais Peter Horstink, depuis son avion au-dessus de Khartoum vers 3h15 UT, soit 2h15m après son lancement. C'est probablement le carburant de ventilation du Falcon 9. »

.

Le capitaine Peter Horstink, pilote du vol MPH8371 de Martinair reliant Amsterdam à Johannesburg, a dit à Langbreok qu'il avait vu cet engin étrange au-dessus du ciel de Khartoum entre 3h15 et 3h20 heure locale.

 

« Il a remarqué que le corps lumineux se déplaçait lentement vers le sud, et était entouré d'une lumière verte radieuse. Il l'a regardé pendant environ trois minutes », poursuit Langbroek.

 

Pour autant, Langbroek conteste le fait que le lancement ait échoué et prétend qu'il a plus de chances d'avoir réussi en témoigne son apparition au-dessus de Khartoum.

 

 

« A propos des rumeurs selon lesquelles Zuma ou son Falcon 9 (véhicule de lancement) ont échoué : j'ai une preuve photographique positive montrant que le carburant de ventilation du Falcon 9, après son retour et avant son entrée [dans l'atmosphère], se trouvait au-dessus de l'Afrique de l'Est 2h15m après son lancement. À peu près là où ça devait être », a tweeté le scientifique néerlandais.

 

Zuma devait effectuer des missions militaires secrètes américaines autour de l'orbite terrestre. Toutefois, l'hypothèse que cet OVNI était le satellite Zuma a été réfutée par le Commandement Stratégique Américain. Cet organisme, qui surveille les objets artificiels dans l'espace, a déclaré qu'il n'avait pas découvert de nouvel objet depuis son lancement.

 

De ce fait, à l'heure actuelle, nul de sait avec certitude l'origine de l'objet qui est apparu dans le ciel du Soudan cette nuit-là …

 

0 commentaires

ven.

12

janv.

2018

Une multitude d'OVNI observée à Indian Trail

 

Une famille de Indian Trail, en Caroline du Nord, dit avoir observé de mystérieuses boules brillantes dans le ciel. Les témoins assurent qu'il s'agissait de véritables OVNI.

 

Cette famille a rapporté son histoire au MUFON. La nuit des faits, ils ont vu une multitude de boules orangées et rougeoyantes qui planaient à quelques centaines de pieds seulement au-dessus de leur maison.

 

Le rapport indique que ces objets étaient complètement silencieux, de forme sphérique et qu'un faisceau rouge sortait de la lueur orange qu'ils émettaient. Les témoins précisent qu'ils étaient beaucoup plus brillant qu'une bougie.

 

Peter Davenport, directeur du NUFORC (National UFO Reporting Center), explique :

 

« La question de savoir si nous sommes visités ou non par des créatures intelligentes est probablement la question scientifique la plus importante à laquelle l'humanité n'ait jamais été confrontée. »

 

« Nous avions pris connaissance de ces orbes lumineuses ou boules de feu, appelez-les comme vous le souhaitez, depuis longtemps. Toutefois le nombre de rapports a augmenté depuis mai 2012. »

 

Selon le MUFON, il y a eu trois autres observations d'OVNI à Indian Trail, près de 200 dans les régions avoisinantes et environ 1800 dans l'État de Caroline du Nord.

 

« Je n'en ai vu un, mais j'adorerais », a déclaré David Waddell lorsqu'on lui a demandé s'il avait déjà vu des boules brillantes dans le ciel.

 

Joseph Bulla s'est exprimé à FOX 46 : « Eh bien, l'idée qu'il puisse s'agir d'un OVNI ne me surprend pas mais je n'ai rien vu qui prouve le contraire. Je veux dire que ce n'est pas juste de dire qu'il n'y a rien d'autre dans l'univers. »

 

Davenport a dit qu'en dépit des milliers d'observations rapportées, beaucoup de gens restent sceptiques au sujet des OVNIS.

 

« S'ils veulent vraiment savoir ce qui se passe, je leurs recommande de chercher d'abord des preuves solides et de se forger leurs propres opinions », indique Davenport.

 

0 commentaires

jeu.

11

janv.

2018

Petits êtres Martiens ou petits robots extraterrestres ?

Date de découverte: 11 janvier 2018

Lieu de découverte: Mars  

Source :  http://www.gigapan.com/gigapans/205384

 

Ceci est une découverte de Scott Waring 

 

"Avez-vous de la difficulté à croire aux extraterrestres aujourd'hui?

 

Eh bien, jetez un oeil à ces photos de la surface de Mars.

 

La photo ci-dessus et ci-dessous montrent deux personnages debout l'un à côté de l'autre.

 

Il est impossible de dire s'ils sont vivants ou des statues, mais je dirais que ce sont des statues qui ont survécu depuis des millions d'années.

 

La silhouette la plus éloignée n'est pas haute, un peu trapue et à moitié plus petite que la silhouette en premier plan qui a les genoux fléchis, comme si elle s'assoyait, et qui semblet avoir les jambes écartées et le dos tourné par rapport à l'autre. 

 

J'ai également trouvé une grande statue d'une créature semblable à un cochon, et quelque chose qui ressemble à une maison en forme de bol avec son toit entrouvert.

Il y avait aussi beaucoup de rectangle ou d'entrées carrées au fond des rochers, j'en ai seulement inclus deux, mais j'en ai vu beaucoup. "

 

 

C'est la deuxième fois que de tels petites statues sont découvertes: anciennes oeuvres d'art ayant survécus aux cataclysmes !

Il me vient une idée : si ces petits êtres sont vivants (pas forcément au sens biologique) , ne pourraient-on pas imaginer des petits robots télécommandés par des entités extraterrestres car ceux-ci seraient conçus pour résister aux radiations !

0 commentaires

jeu.

11

janv.

2018

Une précédente civilisation avancée découverte en Antarctique?

(Autorisation de William James Veall  pour les 5 photos)

 

Dans "Au-delà de la science", Epoch Times explore les recherches et les récits examinant les phénomènes et les théories qui posent un défi aux connaissances actuelles.

 

Nous nous penchons sur les idées stimulant l’imagination et ouvrant de nouvelles possibilités.

 

Il faut savoir partager de nouvelles idées sur ces sujets, parfois controversés.

 

La fonte des glaces sur une partie de l’Antarctique a révélé des traces de civilisation ancienne, avance William James Veall.

 

William est un chercheur indépendant qui utilise un satellite de télédétection pour rechercher des sites d’intérêt archéologique potentiel.

 

Il a étudié l’ingénierie aux universités technologiques de Bakingstoke et Southampton et l’archéologie à l’Université de Southampton au Royaume-Uni.

 

William conçoit des véhicules aériens sans pilote pour arpenter des zones inaccessibles et se décrit comme un archéologue satellite.

 

William prétend qu’une civilisation préhistorique a pu avoir sculpté ce qui semble être d’énormes têtes humaines, des animaux et des symboles sur le terrain antarctique.

 

 

Il interprète les photos satellites qu’il a prises du Cap Adare (la péninsule la plus au nord-est de l’Antarctique) montrant de grandes têtes humaines, des portraits d’animaux et des symboles sculptés sur le terrain.

 

 

Si son interprétation est correcte, cela signifierait qu’une civilisation avancée a créé ces formes il y a des milliers d’années.

 

Cela contredit la chronologie conventionnelle selon laquelle l’Antarctique n’a pas été découverte avant le début du XIXe siècle après J.C.

 

Les rumeurs d’une grande masse ou d’un continent de l’extrême sud ont été diffusées depuis l’Antiquité et motivent des explorateurs comme le capitaine James Cook à le chercher.

 

Mais l’histoire officielle n’inclut aucune référence à une civilisation avancée qui pourrait atteindre l’Antarctique et créer de telles sculptures avant les temps modernes.

 

Des affirmations similaires ont été faites auparavant par ceux qui voient apparemment des figures artificielles dans différentes régions du monde et même à la surface de Mars.

 

 

De telles affirmations sont souvent rejetées par les sceptiques qui y voient des formations naturelles et un résultat de la paréidolie (le fait d’attribuer des formes humaines ou animales à des manifestations naturelles, comme les nuages par exemple).

 

En réponse à cette suggestion, William a déclaré par courrier électronique qu’il avait

«recherché des images satellites et du matériel de taille de pierre depuis près de 40 ans et qu’il devait nécessairement élaborer des critères stricts pour éliminer les accusations fréquentes de paréidolie».

 

Il invite d’autres scientifiques à approfondir et à confirmer les indices qu’il a détectés par satellite.

 

S’il s’agit effectivement de sculptures datant d’il y a des milliers d’années, elles se sont considérablement érodées.

 

Les images sont également prises dans l’espace, donc une enquête plus approfondie est nécessaire pour confirmer les images aux contours flous.

 

Mais William croit possible qu’il y ait environ 6000 ans, l’ancienne culture sumérienne de l’Irak moderne ait pu débarquer à cet endroit. Cette culture était parmi les plus avancées de son temps.

 

Un linguiste et ancien script sumérien s’accorde sur l’interprétation de William à propos des symboles.

 

Les symboles que William a choisis parmi les images ressemblent à l’écriture sumérienne, a-t-il dit.

 

Le Dr Clyde Winters est d’accord avec lui.

 

Clyde est titulaire d’une maîtrise en linguistique et anthropologie de l’Université de l’Illinois-Urbain.

 

Dans une lettre adressée à William et passée en revue par Epoch times, il écrit:

 

«Les inscriptions semblent être du sumérien linéaire.»

 

D’après lui, les symboles apparaissant sur le «visage» de la figure 2 ci-dessus désignent un chaman ou un oracle, un homme puissant, lorsqu’il est interprété par l’écriture sumérienne.

 

 

Le travail précédent de Clyde a été controversé et certains sceptiques ont remis en question sa légitimité en tant que linguiste.

 

Mais Clyde a défendu ses références dans un article de RationalWiki, décrivant son éducation et sa carrière universitaire, y compris des articles qu’il a écrits sur l’histoire génétique et linguistique de diverses civilisations qui ont été publiés dans des revues à comité de lecture.

 

Un article de ce genre a été publié dans les prestigieux  actes de l’Académie nationale des sciences .

 

La région où les «sculptures» ont été trouvées est un lieu logique pour le contact transocéanique ancien avec l’Antarctique, dit William.

 

William dit que le Cap Adare est un lieu logique pour le contact transocéanique ancien avec l’Antarctique, puisque les explorateurs antiques pouvaient longer la côte Est de l’Australie.

 

Depuis que l’explorateur britannique James Ross a découvert le Cap Adare en 1841, son emplacement relativement commode en a fait un site d’accostage important pour l’exploration de l’Antarctique.

 

Il a également identifié des «sculptures» similaires sur l’île de Marambio, appelées «porte d’entrée de l’Antarctique» par les Argentins, qui l’utilisent comme point d’accostage en Antarctique.

 

(Autorisation de William James Veall)

 

D’autres témoignages controversés ont été présentés par des personnes qui affirment que l’Antarctique était habité dans un passé lointain.

 

Une montagne en forme de pyramide dans la chaîne Ellsworth de l’Antarctique. (Google Earth)

 

William n’est pas le premier à suggérer qu’une civilisation antique avancée ait une connaissance approfondie de l’Antarctique et qu’elle y ait peut-être vécu.

 

Par exemple, certains chercheurs ont dit qu’une carte créée en 1513 par un cartographe turc, Piri Reis, montre une connaissance détaillée du terrain de l’Antarctique qui a été transmis depuis un âge lointain.

 

Les montagnes en forme de pyramides dans la chaîne de l’Ellsworth en Antarctique occidental ont été interprétées de manière controversée comme étant artificielles par certains et comme des formations naturelles par d’autres.

 

Note sur les images : William a précisé que les fonds ont été légèrement retouchés pour améliorer la clarté de l’image, mais que l’imagerie satellite originale n’a pas été retouchée de quelque façon.

 

Traduction par Source

0 commentaires

jeu.

11

janv.

2018

Ovni s'éloignant de la Lune ?

Le 1er janvier 2018, Matt Beland travaillait toute la journée et lors d'une pause cigarette il a regardé fixement la Lune afin d'en prendre une photo; c'est à ce moment là qu'il a vu  quelque chose d'anormal; il a alors filmé la Lune afin d'enregistrer et ensuite analyser ce phénomène !

 

Après avoir visionné son film il se demande s'il ne s'agit pas d'un Ovni lumineux blanc qui quitte la Lune.

Selon Matt cela n'est pas la première fois qu'il remarque des objets se détachant de la Lune !

 

 

Dans une autre Vidéo en provenance des caméras HD fixés sur l'ISS on observe ce phénomène; en visionnant la vidéo ci-dessous vous constaterez qu'une Orbe blanche se détache vers le haut de la Lune visible à l'horizon en ligne de mire de notre Lune !

 

 

Cela ne fait pas de doute, il se passe des événements sur la Lune inconnus du grand public.

Extraterrestre ? Technologie secrète humaine ?

 

0 commentaires

jeu.

11

janv.

2018

Une femme médecin athée confirme la réalité de 1 400 miracles

 

L’hématologue canadienne Jacalyn Duffin observe au microscope « une cellule leucémique mortelle ». En regardant la date de l’examen, elle conclut : « J’étais convaincue que la patiente dont j’examinais le sang devait être morte depuis. » Et pourtant, la patiente est bel et bien vivante. L’hématologue ignore qu’elle participe sans le savoir à une enquête sur un miracle présumé.

 

La science au secours de la première sainte canadienne de l’Histoire

 

Jacalyn Duffin, 64 ans, est aussi une historienne prestigieuse, présidente de l’Association américaine de l’histoire de la médecine et de la Société canadienne de l’histoire de la médecine, et elle enseigne cette discipline à l’université Queen, à Kingston (Canada). Nous sommes en 1986, et c’était son premier contact avec les miracles et canonisations de l’Église.

 

L’échantillon de moelle osseuse avait été prélevé sur une jeune fille de 30 ans encore en vie. L’authentification du miracle était à l’étude dans le contexte du procès en canonisation de la première sainte canadienne, Marguerite d’Youville Maria (1701 à 1771), fondatrice des Sœurs de la Charité, qui sera officiellement élevée aux honneurs des autels 14 ans plus tard.

 

Et voilà bien le paradoxe : à cette époque-là les procédures de canonisation étaient particulièrement rigoureuses, et l’Église tendait à écarter le caractère miraculeux du cas en question. La guérison pouvait en effet être attribuée à la chimiothérapie. Cependant, « les experts à Rome ont accepté de reconsidérer la décision à la condition que ce soit un témoin aveugle(ignorant de qui et de quoi il s’agissait) qui réexamine les échantillons », a raconté Jacalyn Duffin.

 

La scientifique a rédigé son rapport sans savoir de quoi ni de qui il s’agissait. « Je n’avais jamais entendu parler de procès en canonisation et j’ignorais que la décision exigeait une aussi importante délibération scientifique », s’est-elle étonnée

 

Car l’hématologue est athée et ne s’intéressait pas à la religion, pas même à celle de son mari juif. Jusqu’au jour où elle a été invitée à témoigner devant un tribunal ecclésiastique. Ensuite, son rapport ayant été décisif, elle a été invitée à assister à la cérémonie sur la place Saint-Pierre.

 

« Au début, j’ai hésité à y aller, je ne voulais pas offenser les religieuses, car je suis athée et mon mari est juif. Mais nous avons fini par nous y rendre, voyant qu’elles étaient heureuses de nous voir participer à la cérémonie. Nous ne pouvions pas renoncer non plus au privilège d’être témoins de la reconnaissance du premier saint de notre pays. »

 

1 400 miracles reconnus au cours des quatre derniers siècles

 

Jacalyn Duffin a emporté aussi une copie de la Positio, synthèse des documents sélectionnés lors de tout procès de canonisation. Et elle a constaté que le document comportait tous ses travaux et toutes ses observations.

 

L’athée a eu aussi une surprise :

« J’ai réalisé, enthousiasmée, que mon travail médical était classé dans les archives du Vatican et l’historienne qui est en moi a commencé à vouloir en savoir davantage sur d’autres miracles reconnus dans des canonisations du passé ».

 

Et c’est ainsi que

« j’ai été amenée à étudier 1 400 miracles présentés pour la canonisation de centaines de saints dans les quatre derniers siècles ».

 

0 commentaires

jeu.

11

janv.

2018

Un astronaute se confesse avant de Mourir : “Les Extraterrestres ont empêché une Guerre Nucléaire sur Terre”

 

Edgar Mitchell était un astronaute de la NASA à la retraite, et le sixième être humain à avoir posé les pieds sur la Lune lors de la mission Apollo 14 en 1971.

 

Après sa retraite, il a consacré sa vie à l’étude scientifique non conventionnelle de la vie extraterrestre.

 

Il est décédé en Floride, aux États-Unis, à l’âge de 85 ans.

 

Toutefois, avant de quitter la Terre lors de son dernier voyage, Mitchell a choqué le grand public lorsque, au cours d’une entrevue avec le journal britannique Mirror Online, il a révélé que les extraterrestres ont visité la Terre pendant la guerre froide, et empêché une guerre nucléaire.

 

“Ma propre expérience de parler aux gens m’a montré clairement que les ET avaient essayé de nous empêcher d’aller à la guerre et qu’ils ont contribué au développement de la paix sur Terre”, a-t-il déclaré à Mirror Online dans une interview.

 

“Les extraterrestres essayaient d’empêcher la guerre en aidant à créer la paix sur Terre”, a-t-il dit.

 

L’astronaute a fait plus précisément référence à des observations d’OVNIs dans des bases militaires:

 

“J’ai parlé à plusieurs officiers des Forces aériennes qui ont travaillé dans ces bases pendant la guerre froide. Ils m’ont dit qu’ils voyaient fréquemment des OVNIs et qu’ils étaient capables de désactiver leurs missiles. D’autres fonctionnaires sur la côte du Pacifique ont dit que leurs missiles étaient souvent abattus par des navires étrangers. Il y avait beaucoup d’activité à cette époque.”

a-t-il révélé.

 

Selon Mitchell, le gouvernement américain a systématiquement caché toutes sortes d’informations sur ces incidents.

 

 

White Sands était un terrain d’essai pour les armes atomiques – et c’est ce qui intéressait les extraterrestres.

 

“Ils voulaient en savoir plus sur nos capacités militaires”, a dit Mitchell.

 

Mais beaucoup de gens restent sceptiques malgré le fait que non seulement Mitchell, mais aussi de nombreux autres astronautes, officiers militaires et hauts fonctionnaires du gouvernement à la retraite ont parlé de l’existence des OVNIs et des extraterrestres, sans parler des innombrables documents déclassifiés très secrets qui ont été mis à la disposition du grand public au cours des deux dernières années.

 

De plus, M. Mitchell, titulaire d’un baccalauréat scientifique en génie aéronautique et d’un doctorat des sciences en aéronautique et en astronautique, a affirmé que le camouflage des Ovnis de Roswell était réel.

 

La NASA a répondu aux accusations de M. Mitchell dans le passé en disant:

 

“La NASA ne suit pas les OVNI. La NASA n’est impliquée dans aucune sorte de dissimulation d’une vie extraterrestre sur cette planète ou n’importe où dans l’univers. Le Dr Mitchell est un grand Américain, mais nous ne partageons pas ses opinions sur cette question.”

 

0 commentaires

jeu.

11

janv.

2018

France : Un étrange objet de forme ronde à Brive en 1983

 

Le 26 novembre 1983, un homme, jugé crédible, a raconté, à un adjudant-chef de la gendarmerie de Brive avoir aperçu vers 9 heures 10 un objet volant non identifié.

 

Il raconte :

 

« Cet objet était, selon ses dires, de couleur rouge très vif, rapporte le gendarme. Il descendait verticalement à grande vitesse. Une trace blanche d’une longueur moyenne d’un à deux mètres lui était accolée. Il était d’une forme ronde de vingt à quarante centimètres. »

 

Le témoin a expliqué que ce mystérieux objet se trouvait à environ 500 mètres de distance quand il l'a vu tomber « à une vitesse relativement élevée » dans le secteur du stadium municipal.

 

« Je me suis immédiatement rendu sur place, par curiosité, pensant trouver une trace. Ma vision n’a été que de très courte durée, environ une seconde. Sur le coup, je me suis demandé si je ne rêvais pas. Néanmoins, je maintiens ma déclaration et je suis très formel. Je peux même dire que j’ai ressenti une vive émotion. »

 

L'homme, curieux, se rendit aux alentours du stadium dans l'espoir de trouver une trace de cet OVNI. La gendarmerie, elle-aussi, vint enquêter, en vain. L'adjudant-chef conclut :

 

« Plusieurs personnes ont été contactées, ainsi que le commissariat de police. »

 

0 commentaires

jeu.

11

janv.

2018

France : Un OVNI ultra rapide à Ussac en juin 2010

 

Le 25 juin 2010, un homme, âgé de 37 ans et vivant à Ussac, a observé un objet scintillant descendant du ciel à très grande vitesse. Cette observation peu commune n'a duré qu'environ une minute.

 

Cet OVNI « sphérique, blanc et trois fois plus lumineux qu’une étoile » s'est arrêté en vacillant et silencieusement à seulement 100 mètres du témoin.

 

L'homme, qui n'avait consommé « ni alcool ni drogue », a confié, à la gendarmerie, avoir été très secoué par cette scène des plus étranges.

 

« Je suis rentré chez moi et je me suis enfermé. J’ai beaucoup réfléchi en me disant que c’était fou ce que je venais de voir. J’ai été pris d’un sentiment de peur et d’affolement. »

 

Pour le témoin, il s'agissait soit d'un « phénomène extraterrestre » ou d'un objet de « très haute technologie militaire ».

 

Se décrivant comme un « grand lecteur de revues scientifiques », il a décidé de contacter le GEIPAN.

 

Jean-Baptiste Chadelle, correspondant au GEIPAN dans la région, a mené l'enquête. Selon ce dernier, le témoin a simplement observé le passage de la Station Spatiale Internationale.

 

Toutefois, le même jour, deux autres observations similaires eurent lieu : l'une à La Réole (en Gironde) et l'autre à Bruay-la-Buissière (dans le Pas-de-Calais).

 

0 commentaires

jeu.

11

janv.

2018

Un OVNI observé au-dessus d'une gare en Chine

Un mystérieux objet volant non identifié a récemment été observé dans une gare au nord de la Chine. Un employé a eu la chance de pouvoir l'apercevoir et s'interroge, maintenant, sur l'existence de la vie extraterrestre.

 

Le cheminot a indiqué avoir remarqué un étrange clignotement dans le ciel au-dessus de la gare de Dayangqi dans la préfecture de Daxing'anling dans la province du Heilongjiang, la semaine dernière.

 

Les images, mises en ligne sur Pear Video, montrent un petit objet semblable à un disque qui brille dans le ciel pendant une seconde seulement.

 

L'employé, qui a tenu à conserver son anonymat, a prétendu qu'il était le seul témoin car il n'y avait pas de passagers ou de membres du personnel autour de ce 6 janvier 2018.

 

Plus tard, il est allé vérifier les images de la caméra de surveillance et a remarqué un objet volant apparaissant à proximité d'un lampadaire et au-dessus des voies.

 

Il a dit que l'objet était « comme une méduse » ou « un disque ». Il raconte :

 

« Ce n'est pas une lampe de poche, mais elle n'est apparue qu'une seconde et elle a disparu. »

 

Nigel Watson, auteur d'un célèbre manuel sur les OVNI (Haynes), a déclaré au MailOnline que l'objet « semble assez jolie pour être dans un film de science-fiction pour enfants ».

 

« C'est peut-être une lumière distante qui provoque un reflet sur la lentille lui donnant une apparence de méduse. »

 

Le mois dernier, l'ancien chef d'un programme du Pentagone mis en place pour comprendre les mystères sur les OVNIS a dit que de tels objets visitaient la Terre et que leur existence avait été « prouvée au-delà de tout doute raisonnable ».

 

L'ancien officier de renseignement Luis Elizondo a déclaré que des objets volants non identifiés ayant des capacités inimaginables ont été « beaucoup » vus au cours des dernières années.

 

Elizondo, qui a présidé le Programme avancé d'identification des menaces aériennes jusqu'à il y a deux mois, a déclaré à The Independent : « Je pense qu'il est clair que ces appareils ne viennent pas de nous, et pas de quelqu'un d'autre, alors il faut se demander d'où ils viennent. »

 

Le programme, inauguré en 2007 et financé à hauteur de 22 millions de dollars de fonds gouvernementaux, a été révélé au public au début du mois.

 

Elizondo a ajouté que les OVNI ont souvent été observés près des centrales nucléaires et des centrales électriques.

 

0 commentaires

mer.

10

janv.

2018

Statue humanoïde sur Mars ?

L'auteur :

 

"Objet intéressant qui ressemble à une statue sans tête située à l'intérieur du cratère Endurance.

 

J'ai scanné et traité l'ensemble de la zone et il y a quelques anomalies intéressantes éparpillées, y compris la tête de la statue, qui semble trop grande, mais ce n'est pas le cas, c'est juste au premier plan, donc elle semble plus grande.

 

J'ai légèrement amélioré et traité les deux principaux objets et collé la tête sur le corps, et il est assez clair pour moi que c'est une ancienne statue martienne de quelqu'un d'important.

 

 

Cette statue avec sa tête attachée mesure environ 10 pieds (3 mètres) de hauteur."

0 commentaires

mer.

10

janv.

2018

Nouvel Hoax lunaire

 

Une vidéo remarquable (!?) a suscité d'intenses spéculations sur Internet.

 

Celle-ci prouverait qu'il pourrait y avoir une colonie secrète occupée par des extraterrestres sur la Lune.

 

La vidéo, mise en ligne sur YouTube, a été saluée comme étant la preuve d'une théorie de la conspiration connue de longue date. Selon cette dernière, il existerait des bâtiments sur la Lune, qui pourraient être occupés par des extraterrestres ou être un avant-poste secret de la NASA.

 

La plupart des vidéos ou des images mises en avant dans le passé comme preuve de cette théorie montraient des objets blancs et flous. Pour beaucoup de sceptiques, ce n'étaient que des formations rocheuses.

 

Cependant, la nouvelle vidéo nous dévoile plusieurs plans bien plus clairs de tous les bâtiments présents sur la Lune.

 

Sur ces images, une caméra s'approche de la surface lunaire à une vitesse lente. Dès lors, les célèbres cratères de la lune sont mis en évidence.

 

Mais, de manière inquiétante, une structure en forme de « L » est soudainement visible. Ce bâtiment serait l'ultime preuve de la présence d'une colonie dans l'espace.

 

Le clip a été posté sur la chaîne YouTube « UFOmania – The truth is out there » et a déjà généré des milliers de vues. Il explique :

 

« Ce sont des images encore jamais vues auparavant nous montrant des bâtiments sur la lune. »

 

« C'est 100 pour cent clair. »

 

« Ces vieilles images montrent des structures, des structures géométriques claires qui ne peuvent être confondues en aucune façon comme des formations naturelles ou des roches lunaires. »

 

« Qu'est-ce que vous en pensez ? S'il vous plaît partagez vos avis. »

 

Certains spectateurs ont été déconcertés par cette trouvaille. L'un a écrit sur YouTube : « Belle trouvaille, bien fait. »

 

D'autres sont, en revanche, bien plus sceptiques :

 

« Ces soi-disant structures ne projettent aucune ombre. »

 

Un autre ajoute : « Pouvez-vous fournir une preuve de l'authenticité de la vidéo ? »

 

Scott Brando qui dirige le site web ufoofinterest.org a été interrogé sur cette affaire.

 

Il a dit qu'il s'agissait d'une fausse image réalisée à l'aide d'une photo publiée par la NASA. Sur l'original, l'objet en forme de L et le module lunaire ne seraient pas visibles.

 

Cette photo proviendrait de la mission Apollo 11 et de son module Eagle.

 

De plus, il a découvert que ces images avaient été diffusées sur une autre chaîne YouTube « UFO Science Ovni » en mai 2014.

 

Un porte-parole de la chaîne UFO Mania s'explique :

 

« Cette vidéo nous a été envoyée par une source anonyme et à l'époque nous n'avons pas pu trouver la source de cette vidéo mais nous l'avons trouvé suffisamment intéressante pour la publier sur notre chaîne YouTube. »

 

Commentaire : il faut lutter contre les fausses "vidéo-découvertes" qui ne servent qu'à accroître l'audience de certains sites et discréditent la recherche ufologique - les auteurs de ces vidéos devraient fournir (quelques temps après s'ils le souhaitent) un démenti formel ! 

0 commentaires

mer.

10

janv.

2018

Mercure : découverte d'une haute montagne avec structure artificielle

 

Date de découverte: 10 janv. 2017

Lieu de découverte: Planète Mercure , sonde  Mariner 10 en, 1973 

Photo: http://ser.sese.asu.edu/M10/IMAGE_ARCHIVE/CLEAN/0528879.png

 

D'après Scott Waring :

 

"Cette grande structure  montagneuse apparaît sur une une photo de la NASA en provenance de la sonde Mariner 10.

 

La structure semble siéger au sommet d'une haute montagne et ces bâtiments  sont incroyablement élevé avec des quantités importantes d'angles droits que l'on ne voit pas normalement dans la nature.

 

Avec toutes les preuves déjà fournies il est logique de penser que cette planète  est actuellement habitée par une espèce intelligente. "

 

0 commentaires

mer.

10

janv.

2018

Un OVNI ovale observé à Brive le 11 janvier 1979

Sous-préfecture de Brive-la-Gaillarde

 

Le 11 janvier 1979, dans la mâtinée, un collégien de Brive-la-Gaillarde, en Corrèze, a observé un OVNI de forme ovale.

 

Le jeune homme a raconté qu'il s'était levé pour « aller au WC », vers 6h45, quand il a vu cette chose qu'il n'a jamais pu expliquer. Il s'est même rendu à la gendarmerie où un procès-verbal a été rédigé. Voici ce que l'on peut y lire :

 

« J’ai ouvert la fenêtre pour observer le temps afin de m’habiller en conséquence. »

 

« J’ai alors constaté qu’un objet ovale, dont la forme ressemblait à un ballon de rugby, se déplaçait au-dessus de la route. »

 

Le témoin estime que l'OVNI avait un volume équivalant à « une Citroën CX ». Dans sa partie supérieure, il y avait « environ six feux fixes de couleur rouge et verte », ainsi qu’un feu de couleur jaune « bien plus important que les autres ».

 

La gendarmerie réalisa une enquête très sérieuse. Elle conclura que le jeune homme avait vu un avion de ligne FBOOM bimoteur. En effet, il a été révélé que, ce jour-là, à 6h42, un tel engin avait atterri avant de redécoller à 6h59 de l'aérodrome de Brive, non loin du lieu de l'observation effective.

 

Un palefrenier, travaillant dans un centre équestre, confirma cette thèse :

 

« Assez fréquemment, à la même heure, j’entends le bruit de cet avion qui doit desservir une ligne […]. Le ronflement que j’ai entendu ce matin m’a paru être plus fort que celui produit par les petits avions de tourisme. Donc, il doit s’agir d’un avion de passagers un peu plus important que ceux de l’aéro-club. »

 

Dans un rapport du GEIPAN, on peut y lire le témoignage du chef de l'aérodrome qui précise :

 

« Je dois dire que lors de l’atterrissage, cet appareil allume ses feux de position, un vert à droite et un rouge à gauche au bout de chaque aile. À la queue, il a également des feux. Il possède aussi deux phares d’atterrissage groupés très puissants émettant une lumière blanche très vive. »

 

Malgré ces éléments, le témoin affirme, dans sa déposition, qu'il ne s'agissait pas d'un avion mais bel et bien d'un objet volant non identifié :

 

« Je ne pense pas que j’aie vu un avion, parce que cet engin ne faisait pas de bruit. »

 

0 commentaires

mer.

10

janv.

2018

Hoax extraterrestre en Roumanie

 

Une bien étrange scène a été filmée en Europe de l'Est. Sur cette vidéo, devenue virale, on peut voir un extraterrestre embarquer à bord d'une soucoupe volante posée dans un champ avant de décoller.

 

Cet extraterrestre aurait été repéré dans une partie reculée et enneigée de Roumanie près de la ville de Târgovişte, selon la personne qui l'a publiée sur YouTube. Cette vidéo aurait été prise au début du mois de janvier 2018. La créature humanoïde a un corps frêle, une grosse tête et marche maladroitement sur ses deux jambes en direction d'une soucoupe volante. La créature monte à bord de l'engin en empruntant un escalier avant de disparaître.

 

Après cela, l'OVNI prend lentement de l'altitude avant de s'éloigner au-dessus d'une forêt avoisinante.

 

Des millions de personnes l'ont visualisé sur YouTube et sur les réseaux sociaux.

 

Sur la page Facebook de Târgovişte, la vidéo a généré 15 millions de vues.

 

Le texte accompagnant la vidéo explique : « Cela s'est passé il y a quelques minutes près de la municipalité de Târgovişte. »

 

« Ce n'est pas une blague, une contrefaçon, ou un canular. Mes mains tremblent encore à cause de l'émotion. »

 

« Cela a été enregistré avec un téléphone portable et je n'arrive toujours pas à croire que j'ai été témoin d'une telle scène. »

 

Pour beaucoup d'internautes, il s'agit d'un banal montage vidéo.

 

Cependant, certaines personnes restent convaincues que ce genre d'images peuvent prouver l'existence des extraterrestres.

 

« Si c'est réel ça change tout. »

 

Selon le site de démystification Snopes.com, il n'y a aucun doute sur le fait qu'il s'agit d'un faux.

 

Un article consacré à cette vidéo indique : « Cette vidéo ne montre pas réellement un être extraterrestre. »

 

« En effet, des internautes ne sont pas tout à fait d'accord sur l'endroit où cette vidéo aurait été prise. »

 

La plupart ont affirmé que la vidéo avait été tournée à Târgovişte, mais d'autres ont partagé cette vidéo en indiquant que cet incident s'était produit à l'extérieur de Bacău, une ville roumaine à environ 300 kilomètres au nord-est.

 

« Il s'agit d'un canular commun sur Internet. Comme la vidéo n'est pas réelle, l'emplacement peut être modifié pour le rendre plus attrayant pour le public dans divers endroits. »

 

La vidéo a d'abord été diffusée sur la chaîne YouTube « Alien Unleash », sans aucun détail sur où et quand elle avait été filmée.

 

« Alien Unleash » publie continuellement des vidéos similaires montrant des extraterrestres, des OVNIS, et même des dragons, à travers le monde.

 

Snopes.com a ajouté : « Bien que cette vidéo en particulier ait été assez bonne pour convaincre certains téléspectateurs qu'elle était réelle, elle contient encore quelques erreurs qui révèle que c'est un canular. »

 

« Quand l'OVNI passe au-dessus des arbres, par exemple, il semble que le vaisseau spatial vole à travers les arbres et pas au-dessus d'eux. »

 

Scott Brando, qui dirige le site de démystification ufoofinterest.org, a déclaré : « Bien sûr, c'est un faux. »

 

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

1 commentaires

mar.

09

janv.

2018

Les «pressentiments» expliqué par un «Wi-Fi» connectant les cerveaux humains

 

La «télépathie», voilà un mystère auquel se sont attelés beaucoup de scientifiques pour tenter d’expliquer son mécanisme.

 

Dans un récent livre, un chercheur de l’Université de Sheffield au Royaume-Uni, apporte quelques éléments de réponse en évoquant une sorte de «Wi-Fi» connectant les cerveaux humains et à l’origine des «pressentiments».

 

Le langage ne joue qu'un rôle très limité dans la compréhension de ce que les autres êtres humains disent réellement, il y a aussi les indices subliminaux que les gens perçoivent lorsqu'ils communiquent verbalement, ce qui rend la question de la «télépathie» possible entre tous les êtres humains.

 

C'est ce qu'affirme le professeur Digby Tatum, chercheur à l'Université de Sheffield au Royaume-Uni, dans son nouveau livre «Interbrain», selon le Mail on line.

 

M.Tatum pense que le cerveau absorbe inconsciemment des informations sur d'autres personnes, ce qui leur donne un sentiment instinctif.

 

«Nous pouvons connaître directement les émotions des autres et savoir à quoi ils prêtent attention. Il est basé sur le lien direct entre notre cerveau et celui des autres et entre leur cerveau et le nôtre. J'appelle cela l'inter-cerveau [Interbrain, ndlr]», explique-t-il.

 

Le chercheur affirme que la compréhension de l'inter-cerveau pourrait aider les spécialistes des sciences sociales et ceux d'autres domaines à comprendre la psychologie des masses.

 

Il pense que les gens se rassemblent dans des situations telles que les matchs de football, les concerts et les cérémonies religieuses, précisément parce que des petits messages subliminaux qui sont déchiffrés par l'inter-cerveau sont transmis d'un seul coup par plusieurs personnes.

 

 

«Le fait d'être en mode foule peut aussi nous faire vivre ce que serait que de transcender la perspective, le temps, le lieu, nos capacités de ressentir un instant, comme une personne en train de conduire», affirme-t-il.

 

0 commentaires

mar.

09

janv.

2018

L’émotion humaine définirait la réalité, et façonnerait le monde qui nous entoure !

Trois équipes différentes de scientifiques ont réalisé trois études différentes et les résultats sont extraordinaires

Première expérience

 

Dans la première expérience, l’ADN humain a été isolé dans un récipient scellé et placé près du donneur pour voir comment leurs émotions affectaient leur ADN dans l’autre pièce. Les résultats ont révélé que l’ADN se resserrerait en présence d’émotions négatives et se relaxerait en présence d’émotions positives.

 

Les scientifiques ont conclu que:

 

L’ÉMOTION HUMAINE PRODUIT DES EFFETS QUI DÉFIENT LES LOIS CLASSIQUES DE LA PHYSIQUE.

 

 

Seconde expérience

 

Dans une seconde expérience similaire, mais non reliée, les scientifiques ont extrait les globules blancs des donneurs et mesuré leurs changements électriques.

 

Le donneur était assis dans une pièce et l’ADN était placé ailleurs dans le bâtiment. Le donateur a ensuite regardé un certain nombre de clips vidéo qui ont été conçus pour provoquer différentes émotions. Les résultats ont montré que le donneur présentait des pics ou des creux émotionnels, tout comme l’ADN, et ce qui était encore plus remarquable était que les réponses se produisaient exactement au même moment.

 

Les scientifiques ont été surpris par leurs découvertes et ont décidé d’aller plus loin, ils voulaient voir jusqu’où ils pouvaient séparer le donneur de l’ADN et obtenir toujours le même effet.

 

Le donneur et l’ADN ont été séparés par 80 kilomètres et oui, les résultats étaient toujours exactement les mêmes.

 

Les scientifiques ont conclu que le donneur et l’ADN peuvent communiquer au-delà de l’espace et du temps.

 

 

Troisième expérience

 

 

La troisième expérience était vraiment fascinante.

 

Les scientifiques ont observé des photons lumineux dans une pompe à vide et ont noté que leurs déplacements naturels étaient complètement aléatoires.

 

Cependant, quand ils ont inséré l’ADN humain dans la pompe à vide, ils ont réalisé que les photons suivaient maintenant la géométrie de l’ADN.

 

Les scientifiques qui étudiaient cela ont décrit les photons se comportant « de manière surprenante et contre-intuitive ».

 

Ils ont ajouté:

«Nous sommes forcés d’accepter la possibilité d’un nouveau champ d’énergie !» Et avons conclu que l’ADN humain façonnait littéralement le comportement des photons de lumière qui composent le monde autour de nous.

 

Suite à de nouvelles recherches, les trois affirmations scientifiques ont été reliées entre elles et cela a conduit à une constatation choquante.

 

Nos émotions affectent notre ADN et que notre ADN façonne le monde qui nous entoure. Et pas seulement, nous sommes également connectés à notre ADN au-delà du temps et de l’espace.

 

 

Cette découverte scientifique est un rappel que l’univers dans lequel nous vivons est vraiment hallucinant, tout ce que nous avons à faire est de relier les points.

 

 

0 commentaires

mar.

09

janv.

2018

Entretien avec un pionnier de l'Ufologie Française : Gérard Deforge

Entretien avec un pionnier de l'Ufologie Française,  Gérard Deforge, sur le site ODH Tv2

 

Le but premier d'Ovni dans l'histoire Tv est de sauvegarder les Mémoires de l'Ufologie Française par le biais de vidéos ou podcast pour que les générations à venir puissent connaître le travail des anciens, des pionniers de l'ufologie et des enquêteurs. 

 

En collaboration avec l'association SCEAU et bien d'autres, cette action qui a débuté en décembre 2011, consiste à interviewer l'ensemble de la communauté ufologique en France et dans les pays limitrophes. 

 

Pour cette nouvelle vidéo des Ufologues dans l'histoire (2017), nous recevons Gérard Deforge, ufologue. Il a contribué au livre "Ovni en France" de Georges Metz mais également dans la revue Lumières Dans La Nuit (LDLN), il a enquêté sur de nombreuses affaires d'ovnis et d'abductions dont l'affaire d'Haravilliers dans le Val d'Oise du 10 janvier 1998.

 

Il vous parle de:

- Sa première observation (diurne)

- Son parcours ufologique

- L'affaire Bucegi

- Les idées du livre "Ovni et Conscience"

- Ses enquêtes sur les rencontres rapprochées

- L'affaire d'Haravilliers

- L'observation Ovni du 06 octobre 1988 à Eragny sur Oise

 

Commentaire : respect et gratitude pour votre témoignage Monsieur G. Deforge 

0 commentaires

mar.

09

janv.

2018

Mars : vidéo de fossiles ? 09 janvier 2018

 

Il y a peu, des « objets semblables à des fossiles » ont été photographiés sur la planète Mars. Ces étranges formes se trouvaient parmi les rochers mais de nombreux ufologues affirment qu'il s'agit d'une preuve qu'il y a de la vie sur la planète rouge.

 

Les scientifiques de la NASA ont déclenché un emballement médiatique après que l'agence spatiale américaine ait posté un tweet concernant la découverte de formes ressemblant à des bâtons.

 

Ces choses ont été photographiées par le rover Curiosity de la NASA, un droïde qui explore actuellement la surface de cette planète et retransmet des images haute définition.

 

Le compte Twitter du rover Curiosity de la NASA a publié le texte suivant :

 

« En attendant, de retour sur Mars ... Je vérifie ces figures en forme de bâton. »

 

« Chacun de ces objets mesure environ un quart de pouce de long, peut-être sont-ils des cristaux ou des minéraux qui remplissaient des espaces à l'intérieur desquels des cristaux se sont dissous ... Restez à l'affût ! »

 

Cependant, de nombreux chasseurs d'OVNI sont convaincus qu'il y a plus.

 

Scott C. Waring, ufologue qui dirige le site ufosightingsdaily.com, croit que des extraterrestres intelligents existent à travers le système solaire et qu'ils ont même visité la Terre.

 

Il a écrit sur son site internet : « Cette semaine, le rover de la NASA a annoncé qu'ils avaient découvert des 'choses en forme de bâton', sur Mars. »

 

« Cependant, en y regardant de plus près, je trouve que ce ne sont pas des formes aussi élémentaires, mais que se sont en réalité des vers fossilisés. »

 

« Ceux-ci ont une signification paléontologique sérieuse qui changerait, pour toujours, la façon dont l'humanité voit l'univers. Pourtant, la NASA les appelle cela des figures en forme de bâton. »

 

En tant que théoricien de la conspiration - et malgré la publication des images par la NASA - M. Waring est convaincu que l'agence n'a pas tout dévoilé à propos de cette découverte.

 

Il ajoute : « Ce sont des vers fossilisés et ils ont de nombreuses similitudes avec les fossiles de vers trouvés ici sur Terre. »

 

« Nous n'avons pas besoin de la NASA pour déclarer que ce sont des fossiles, mais nous avons besoin d'un conseil de paléontologues pour se mettre d'accord. »

 

Cependant, certains spécialistes ont des opinions plus mesurées quant à l'origine de ces mystérieuses formes.

 

Saleh_Abboud, qui vit à Leeds, a tweeté à propos de ce mystère : « Ou des empreintes fossilisées laissées par des animaux vivant dans des terriers. »

 

Le chercheur Barry DiGregorio a dit qu'ils avaient l'air « remarquablement similaires » aux fossiles « étudiés et photographiés sur Terre ».

 

M. DiGregorio, qui a écrit plusieurs articles de recherche sur Mars, pense que les images prises au début de l'année 2018 pourraient ressembler aux traces fossiles de l'Ordovicien (le second des six systèmes géologiques constituant le Paléozoïque).

 

Il explique :

« Ils ressemblent remarquablement aux fossiles de l'Ordovicien que j'ai étudiés et photographiés ici sur Terre. »

 

« S'il ne s'agit de traces de fossiles, quelles autres explications géologiques la NASA va-t-elle trouver ? »

 

M. DiGregorio est chercheur au Centre d'astrobiologie de Buckingham au Royaume-Uni et auteur des ouvrages à vocation scientifique « Mars: The Living Planet » et « The Microbes of Mars ».

 

Ashwin Vasavada, le scientifique du projet Curiosity, a rapporté que ces bâtonnets visibles dans ces images sont très petits et ne mesurent seulement qu'un millimètre ou deux (0,04 à 0,08 pouces) de largeur. Le plus long d'entre eux ne mesurerait qu'environ 5 millimètres (0,2 pouces).

 

Il a dit : « Donc, ils sont minuscules. »

 

La NASA a renvoyé son robot pour les examiner de plus près à l'aide du MAHLI (« Mars Hand Lens Imager »), une caméra couleur à focale variable montée sur le bras de l'appareil.

 

M. Vasavada a déclaré : « Ils étaient assez uniques, étant donné que nous ne savions pas qu'ils étaient là. Nous pensions que nous devions y retourner. »

 

M. Vasavada n'a pas exclu que ces choses soient des traces fossiles, mais a ajouté :

 

« Nous n'allons certainement pas sauter sur cette première interprétation. »

 

Pascal Lee, un planétologue du Mars Institute et de l'Institut SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence) de Mountain View, en Californie, a déclaré : « Les images de Curiosity piquent vraiment notre curiosité. »

 

« Il est difficile de dire ce que sont ces baguettes ondulées et une origine strictement minérale est, bien sûr, la plus plausible. »

 

« La pensée immédiate qui m'est venue à l'esprit est la bioturbation. »

 

La bioturbation est le processus par lequel des organismes vivant dans des sédiments peuvent perturber la structure de ces sédiments.

 

M. Lee s'est exprimé à Inside Outer Space :

« Un exemple commun de bioturbation est la formation de terriers de vers : les terriers, une fois remplis de sédiments, fossilisés puis exposés par l'érosion, peuvent finir par ressembler à des bâtons ondulés. »

 

Bakyt Nadyrbekov a tweeté :

« Si les scientifiques confirment que ces traces sont d'origine biologique, ce serait la plus grande découverte jamais faite. »

 

Ces derniers mois, les scientifiques ont suggéré que Mars pourrait convenir à la vie, après que des vers de terre soient nés avec succès à l'intérieur d'une simulation du sol martien.

 

0 commentaires

mar.

09

janv.

2018

Un énorme OVNI largue des orbes au-dessus de la Californie

 

De terrifiantes images ont récemment émergé sur Internet. Celles-ci nous montrent un énorme OVNI accompagné de petits orbes qui semblent se disperser dans le ciel. Pour certains, il s'agirait véritablement d'un « vaisseau-mère ».

 

Dans cette vidéo, on peut voir un grand objet lumineux blanc qui flotte dans le ciel bleu. Le cameraman s'interroge sur ce qu'il est en train de filmer. Et, il n'a apparemment aucun idée de quoi il s'agit.

 

Quelques instants plus tard et sans raison apparente, trois objets bien plus petits semblent être lâchés par le plus grand des vaisseaux.

 

Puis, cette mystérieuse formation se met à former un triangle avant de partir à une vitesse extraordinaire au loin.

 

Ces images ont été prises en Californie et ont été mises en ligne sur YouTube par « UFO Invasion ». La vidéo était accompagnée de la description suivante :

 

« Étaient-ce des orbes ou un type de spores extraterrestres comme dans le film 'Invasion of the Bodysnatchers' ? »

 

La vidéo a déjà été visionnée plusieurs milliers de fois.

 

 

Un internaute spécule :

 

« Cette vidéo est très impressionnante ! Pour moi, cela ressemble à une ouverture de trou de ver que des orbes ou des OVNI utilisent pour entrer dans notre atmosphère … c'est juste une supposition. »

 

Un autre n'est pas tellement convaincu par l'hypothèse d'un engin alien :

 

« Peut-être une sorte de drone ? Peut-être un MQ-25 équipé d'un réservoir ? J'ai vu d'autres vidéos similaires, mais à cette distance, il est difficile d'en juger. »

 

Ces derniers temps, il a été noté une augmentation inhabituelle du nombre d'observations d'OVNI.

 

En ce début du mois de janvier 2018, les images diffusées en direct par SpaceX d'Elon Musk ont été interrompues après qu'un OVNI ait été malencontreusement filmé.

 

0 commentaires

mar.

09

janv.

2018

Un OVNI sphérique photographié sur l'île de Chypre

 

Le jeudi 4 janvier 2018, un objet volant non identifié a été observé au-dessus du village de Kazivera, à Chypre. De quoi s'agit-il ?

 

Le journal Kipris, ainsi que des pages web chypriotes turques, ont publié une incroyable photo du phénomène observé. Celle-ci nous montre un objet sphérique de couleur violet clair survolant la région côtière d'Aphrodite.

 

Cette image a été prise par Sherpa Sera, un astronome qui l'a ensuite mise en ligne sur son propre site web.

 

Ce n'est pas la première fois que des OVNI sont observés dans la région. Et, à chaque fois, cela soulève un certain enthousiasme parmi les ufologues du pays.

 

0 commentaires

lun.

08

janv.

2018

L'ultime vague de déclassification en Grande-Bretagne vient d’avoir lieu

 

La dernière série d’archives sur les ovnis vient d’être libérée par le gouvernement de Grande-Bretagne bien que certaines ambiguïtés demeurent.

 

Les représentants du gouvernement ont enfin terminé le processus décennal de déclassification des archives d’ovnis de la Grande-Bretagne, mais certains pensent qu'ils ont été délibérément rendus difficiles d'accès.

 

Rappelons que cette dernière vague de déclassification promise par le gouvernement britannique au sujet des ovnis a été mystérieusement retardée à plusieurs reprises.

 

Nick Pope, un ancien expert du ministère du bureau ovni du ministère de la Défense, émet des doutes sur cette divulgation, affirmant de surcroît que "les ufologues risqueraient d'être "irrités" par les questions soulevées par le fichier final."

 

 

Le ministère de la Défense a passé dix ans à publier des fichiers déclassifiés relatifs aux observations d’ovnis avant de terminer ce 1er janvier par la publication des trois derniers documents.

 

Cette dernière version complète le long processus de déclassification des X-Files britanniques par le gouvernement, des documents top-secret contenant des récits de témoins oculaires, des croquis et des rapports de police sur des observations d’ovnis entre les années 1970 et le début des années 2000.

 

Contrairement à la plupart des documents publiés antérieurement, ces derniers fichiers ne seront pas accessibles en ligne.

 

L’une des questions que l’on pourrait notamment se poser est de savoir pourquoi le gouvernement a attendu dix ans avant de publier ces dossiers ?

 

Nik Pope

 

Pourquoi avoir choisi la date du 1er janvier ?

 

N’ont-ils pas délibérément choisi le moment où le public était focalisé sur les fêtes de fin d’année pour espérer que cette déclassification passe inaperçue ?

 

Existe-t-il un lien entre cette déclassification et les récentes divulgations au sujet des travaux secrets du Pentagone ?

 

Certains peuvent également se poser la question de savoir si les documents britanniques, récemment déclassifiés, ont fait l’objet des investigations du Pentagone qui ont coûté 16 millions de livres aux États-Unis.

 

Surnommé le Programme avancé d'identification des menaces aérospatiales, le projet secret a duré cinq ans.

 

 

Pourquoi ces archives ne sont-elles pas disponibles

en ligne ?

 

Contrairement aux fichiers précédemment déclassifiés, les trois derniers documents n'ont pas été numérisés.

 

Cela signifie que toute personne qui voudra les découvrir devra se rendre aux Archives nationales en personne, ou demander une copie de ces documents.

 

Bien qu’il soit improbable que les ufologues anglais soient rebutés par cela, il semble plus difficile pour les membres du public d'accéder à ces fichiers déclassifiés.

 

Nick Pope affirme :

 

“Ces récentes révélations au Royaume-Uni et aux États-Unis montrent que quoi que vous pensiez au sujet des ovnis, certains gouvernements ont pris le sujet au sérieux."

 

 

0 commentaires

lun.

08

janv.

2018

France : la commission technique 3AF/SIGMA2 s’exprime sur les récentes divulgations concernant l'AATIP

 

 

Le 16 decembre 2017, plusieurs articles (écrits dans le New York Times, Politico, articles avec la participation de la journaliste Leslie Kean du Huffington Post) sont parus sur un programme de recherche du Pentagone americain sur les PAN (Phenomenes Aerospatiaux Non identifies, UAP en anglais) appele AATIP (Advanced Air Threat Investigation Program).

 

Ce programme « caché » du Pentagone daterait de 2007 et aurait été arrêté en 2012 selon le Pentagone.

 

Ces articles soulèvent des questions et conduisent des personnes a s'adresser a 3AF/SIGMA2 pour connaitre son opinion sur ce programme et les déclarations associées.

 

L'objectif de ce document est de proposer des éléments de réponse a la principale question : qu'apportent ces révélations sur le programme AATIP ?

 

 

Introduction sur les faits :

 

Ils révèlent que, non seulement les recherches du DoD americain ne se sont pas arrêtées en 1969 avec la fin du dossier Blue Book mais aussi, que de nouveaux cas ont été observés et enquêtés depuis.

 

Par ailleurs, une vidéo infrarouge filmant un PAN depuis deux F18 en 2004 est exhibée comme l’un des exemples de cas étranges étudiés, mise a disposition et autorisée pour publication par le Pentagone au profit d'une société de recherche privée sur les OVNIS et phénomènes paranormaux (TTS/AAS : To The Stars/ Academy of Arts and Sciences).

 

L'un des ex responsables du programme AATIP, M. Luis Elizondo (ancien de l'agence de renseignement de la défense DIA) aurait remis sa démission du Pentagone en octobre 2017 pour rejoindre le groupe de recherche TTS/AAS3 sur les OVNIS qui a mis en ligne depuis, la vidéo infrarouge (Gimbal) pour la Communauté d’Intérêt (COI4), ainsi que le compte rendu d'observation fait par les quatre pilotes de F18.

 

M. Elizondo invoque un manque de soutien du gouvernement US5 pour poursuivre les recherches.

 

Le programme étudierait des observations d’objets doués d’une cinématique extraordinaire sans signe apparent de propulsion, sujet également en étude par le groupe TTS/AAS.

 

Le lien est fait avec la société de M. Robert Bigelow, milliardaire américain, travaillant avec la NASA sur de futurs véhicules spatiaux (Module Spatial Extensible B330) et ami proche du Sénateur Reid (Nevada) a l’origine de ce programme AATIP.

 

M Bigelow est connu pour être  persuadé que l’Hypothèse ET (ExtraTerrestrial Hypothesis) est averée ce qui motive son mécenat vis a vis des recherches sur les UFOs et les technologies de propulsion exotique.

 

La societé de M. Bigelow BAASS (Bigelow Aerospace Advanced Space Studies) collecte systématiquement les comptes rendus d’observation effectues par les pilotes ou tout autre objet ou observation concernant les PANs conformément aux consignes de la FAA, l’aviation civile US .

 

Elle a des liens avec l’organisation US MUFON  qui mène des travaux sur les UFOs depuis des années, certaines analyses de cas ayant été financées par BAASS.

 

 

Ces articles soulèvent des questions et conduisent des personnes a s'adresser a 3AF/SIGMA2 pour connaitre son opinion sur ce programme et les déclarations associées.

 

L'objectif de ce texte est de proposer des éléments de réponse a la principale question :

 

qu’apportent ces révélations sur le programme AATIP ?

 

- Y a t il une communication nouvelle de l'administration US sur les UFOs, une inflexion par rapport au silence remontant a 1969 depuis la clôture du dossier Blue Book de l'USAF ?

 

- Ce programme de recherche permet il d'accéder a des nouvelles bases de données sur les PANs, certaines déclassifiés?

- Y a t il des réveéations nouvelles, des cas tout a fait nouveaux, quid de la question de l’Hypothèse ExtraTerrestre (HET].

 

 

La Commission technique SIGMA2, s'intérèsse aux Phénomènes Aérospatiaux Non Identifies, sur lesquels elle mène des recherches en regroupant des experts en aéronautique, espace, anciens pilote ou astronaute, médecins, ingénieurs ou militaires retraites, spécialistes de défense aérienne, des missiles, des avions.

 

Commission technique, elle ne s'intéresse qu'a l'étude technique des cas de PAN qui font l'objet d’enquêtes de terrain par ailleurs par le CNES/ GEIPAN.

 

Le GEIPAN travaille avec la gendarmerie et l’armée de l’air sur les cas de PAN français depuis 1977 et les publie depuis 2007.

 

SIGMA2 s’intéresse autant aux problèmes d’observation, qu’a l’analyse de la physique observée, y compris aux effets des rayonnements électromagnétiques et notamment micro-ondes constatés.

La nature technique des travaux exclut totalement les réflexions de nature philosophique ou sociétale qui peuvent intéresser d’autres experts.

 

La question HET est traitée sous l'angle des observations et de leur recoupement avec les phénomenes ou engins connus.

 

Tous ces éléments sont expliqués dans le rapport de synthèse de la Commission SIGMA2 paru en 2016 et dans l’interview par Jean-Pierre Troadec de la Commission SIGMA2, parue en novembre 2016 dans la revue Nexus.

 

Les actions de recherche de SIGMA2 conduisent a identifier les bases de données physiques sur les PANs, et donc toutes les organisations menant des travaux scientifiques sur ce sujet.

 

A ce titre, le programme AATIP et ses retombées sont intéressantes.

 

Y-a-t-il une communication nouvelle de l'administration US sur les UFOs ?

 

Un changement de cap ?

 

 

Depuis la clôture du dossier Blue Book de l’USAF en 1969, le Pentagone et l’USAF n’ont pas cessé d’indiquer que le sujet UFO était clos.

 

Seule, la CIA semble avoir maintenu une veille active sur le sujet a l’international.

 

Les récentes publications d’archives (rappelées dans le rapport SIGMA2 de 2015] en janvier 2016, puis en janvier 2017 (voir le site web CIA CREST] montrent que le sujet est reste d’intérêt.

 

En revanche, l’annonce faite le 16 decembre 2017 de l’existence d’un programme officiel de recherche sur les UFOS semble constituer une rupture dans la communication de l’administration US sur le sujet.

 

Pourtant, la transparence n’est pas totalement de rigueur :

le rapport (490 pages] n’est pas encore publié, et l’ancien responsable du programme AATIP, M. Luis Elizondo, démissionnaire pour cause de ressources insuffisantes, laisse planer le doute sur l’intérêt des autorités pour les travaux effectués.

 

Le programme aurait été arrêté pour des raisons financières par le Pentagone qui autorise cependant la divulgation des vidéos infrarouge de F18 sur le site de TTS/AAS...

 

Cela ressemble a une campagne de communication a des fins non encore identifiées entre les services officiels US et la sphère de recherche privée.

 

Ce programme de recherche permet il d'accéder a des nouvelles bases de données sur les PANs ?

 

 

SIGMA 2 est évidemment interessée par les travaux qui pourraient être publiés par le programme AATIP, voire par les données scientifiques qui pourraient être mises a disposition a cette occasion par TTS.

 

Pour l’instant, le rapport reste classifié.

 

La vidéo du cas Nimitz (observation par les F18] n’est pas une révélation récente et si elle présente un intérêt journalistique, elle ne peut être utilisée directement, en dépit de certains détails techniques intéressants du rapport Gimbal.

 

Les travaux récents de SIGMA2 montrent combien une vidéo Infrarouge nécessite de disposer de données complémentaires pour en faire une exploitation efficace.

 

L’existence de la société "To The Stars" regroupant M. Luis Elizondo et d’autres experts notamment d’anciens du Pentagone, pourrait offrir l’opportunité d'une coopération avec SIGMA2.

 

Y a t il des révélations ; Quid de la question HET :

 

Les déclarations de M. Luis Elizondo sont celles d’une personne privée, certes retraitée du Pentagone, mais ne s’exprimant pas de façon officielle.

 

Aucune déclaration directe du Pentagone sur le sujet ne vient étayer ses positions ou celles de M. Bigelow sur l’HET hormis un communique sur l’arrêt des travaux.

 

Le contenu du rapport AATIP n’est pas mis a disposition du public.

 

D’autres rapports du même type, comme celui du MOD britannique intitule "Unidentified Aerial Phenomena in the UK Air Defence Region" , déclassifié et publié en 2008, montrent l’existence avérée des phénomènes mais ne concluent pas clairement sur leur origine et encore moins sur l’HET ou sur une menace, tout en préconisant des mesures de prudence pour les pilotes en cas d’effet de surprise.

 

 

SIGMA2 étudie tous les cas de PANs que leur origine soit naturelle (phénomènes atmosphériques, foudre en boule, plasmas], artificielle (engins du type avion furtif ou drone a changement de milieu] ou bien inconnue.

 

Certains comportements de phénomènes ou d’objets présentant des accélérations brutales après un passage en vol stationnaire ou des changements de forme surprenants (voir le cas de Lakeneath10, cas publie par la CIA et observé en 1956 par la RAF en Grande-Bretagne) mettent en évidence des cinématiques extraordinaires.

 

Ces cas sont-ils le reflet de phénomènes a la fois lumineux et détectables au radar, manoeuvrant très vite ou bien de réels engins intelligents dotés d’une technologie inconnue plus rapide que celle que nous connaissons ?

 

 

Pour l’instant, le manque de données ralentit la progression dans les analyses mais SIGMA2 ne désespère pas de parvenir a collecter de nouvelles données avec de nouveaux moyens d’observation.

 

AATIP fournira-t-il de telles données ?

 

Nous pouvons exprimer un certain optimisme, réaliste.

 

Aucune des données obtenues par la démarche FOIA aux USA ne résulte de projets classifies ou declassifiés.

 

0 commentaires

lun.

08

janv.

2018

Ovnis argentés dans le ciel de Los Angeles

 

Date d'observation: janvier 2018

Lieu d'observation: Los Angeles, Californie, USA

Source: MUFON 89365

 

 

D'après Scott Waring :

 

"Ces ovnis argentés ont été vus au-dessus de Los Angeles cette semaine.

Les OVNIS ne sont pas étrangers historiquement à cette ville de Los Angeles, car ils ont été enregistrés dans son ciel depuis la fameuse Bataille de Los Angeles (747 OVNIS argentés ont été observés et on subit des tirs de batteries antiaériennes  le 24 février 1942) et ceci devant des centaines de milliers de témoins oculaires !"

 

Le témoignage :

 

"Je venais de finir de déplacer mon camion d'un côté de l'allée, quand je suis sorti, j'ai senti quelque chose au-dessus de moi quand j'ai levé les yeux vers le ciel, j'ai vu un objet statique dans le ciel."

 

0 commentaires

lun.

08

janv.

2018

MARS : Le Rover Curiosity a fait une curieuse et surprenante découverte !

Date de découverte:  Janvier 2018

Lieu de découverte: Mars, jour Martien Sol 1922

Photos: https://mars.nasa.gov/msl/multimedia/raw/?s=1426#/?slide=1922

 

Mars fascine depuis longtemps la NASA et l’agence spatiale américaine a ainsi envoyé sur place plusieurs rovers afin d’étudier la planète rouge.

 

Curiosity fait partie de la mission Mars Science Laboratory. Lancé en novembre 2011, le rover a atterri dans le cratère Gale durant l’été de l’année suivante et il arpente depuis les lieux en transmettant un nombre considérable de données aux équipes au sol.

 

En parallèle, le rover a également eu l’occasion de prendre quelques photos des lieux, des photos partagées ensuite par la NASA sur son propre site ou sur ses profils sociaux.

 

Curiosity aurait-il découvert des fossiles sur Mars ?

 

 

Plusieurs chercheurs travaillent sur le projet et Barry DiGregorio en fait précisément partie.

 

Membre du Centre d’astrobiologie de Buckingham, ce scientifique se passionne depuis longtemps pour la planète rouge et il a signé plusieurs ouvrages dédiés, des ouvrages comme Mars The Living Planet ou encore The Microbes of Mars.

 

Pour lui, la planète n’est effectivement pas stérile et elle pourrait donc nous en apprendre beaucoup sur le processus de formation de la vie.

 

En compulsant les photos prises en début d’année par Curiosity, le chercheur est tombé sur des images montrant des objets inconnus incrustés dans des roches.

 

 

Il a alors été frappé par la ressemblance entre ces structures et les fossiles de l’Ordovicien étudiés sur notre planète.

 

L’Ordovicien fait révérence au second des six systèmes géologiques du Paléozoïque et il vient trouver sa place entre le Cambrien et le Silurien.

 

Evoqué pour la toute première fois par Charles Lapworth au 19e siècle, il renvoie donc vers les jeunes années de la Terre.

 

Suite à cette étonnante découverte, Barry DiGregorio a donc développé une théorie intéressante. Il pense en effet que ces structures pourraient (notez le conditionnel) être d’anciens fossiles.

 

 

 

Des structures d’origine minérale ?

 

Space.com a pour sa part pris l’initiative de contacter Ashwin Vasavada, un membre du JPL affecté à la mission Curiosity, pour lui poser une ou deux questions en rapport avec ces étranges structures.

 

L’homme a confirmé la découverte, tout en précisant qu’il était encore trop tôt pour déterminer la nature de ces structures.

 

Selon la NASA, ces objets pourraient également être de nature minérale, mais l’agence a la ferme attention de faire toute la lumière sur cette étonnante affaire.

 

En effet, l’équipe de la mission Curiosity envisage de faire rebrousser chemin au rover pour collecter plus de données au sujet de ces objets.

 

Pascal Lee, un chercheur travaillant pour le Mars Institute et pour le SETI, estime pour sa part que si ces structures ont de fortes chances d’être d’origine minérale, elles peuvent également avoir été causées par un phénomène du nom de bioturbation, un phénomène par lequel des organismes vivants parviennent à perturber la structure des sédiments.

 

Toutefois, il insiste également sur le fait qu’il est encore trop tôt pour pouvoir établir de telles conclusions.

 

Il est donc impératif d’après lui de collecter plus de données.

 

En attendant, cette photo n’est évidemment pas passée inaperçue sur les réseaux sociaux et elle a ainsi été retweetée plusieurs milliers de fois en l’espace d’une semaine.

 

 

Pour le célèbre ufologue d'internet Scott Waring cela ne fait de doutes :

 

".. plutôt des vers fossilisés. Ceux-ci ont une signification paléontologique sérieuse qui changerait la façon dont l'humanité conçoit l'univers pour toujours, et pourtant, la NASA les appelle des figures en forme de bâtons. 

Ce sont des vers fossilisés et ils ont de nombreuses similitudes avec les fossiles de vers trouvés ici sur Terre. Nous n'avons pas besoin de la NASA pour déclarer que ce sont des fossiles, mais nous avons besoin d'un conseil de paléontologues pour nous mettre d'accord...."

 

Image Raw originale prise du haut du Rover

0 commentaires

lun.

08

janv.

2018

Les extraterrestres ont il déjà visité la terre ? - documentaire en français

Vieux documentaire assez intéressant sur le sujet OVNI qui reprend bon nombre de théories très connues aujourd'hui.

0 commentaires

lun.

08

janv.

2018

USA : 3 OVNIs au-dessus de Spokane, Washington

Cette vidéo a été filmée en avril 2015 mais vient d’être envoyée au MUFON.

Témoignage :

 

"Je me rendais au travail et mon premier virage était en bas d’une colline (Ma ville se situe dans une vallée fluviale).

 

J’ai vu ces trois lumières brillantes dans le ciel à peine plus haut que l’altitude où je me trouvais.

J’ai descendu la colline, je me suis arrêté pour prendre mon portable (un iPhone 4).

 

J’ai commencé à enregistrer ces objets lents.

 

J’ai mis mon téléphone portable sur le capot de mon camion pour que les images soient stables (je crois aux ovnis et je déteste les vidéos saccadées et instables).

 

J’ai vu ce qui ressemblait à une voiture de police (Police de l’université Gonzaga), ça a été ma première pensée. J’étais sur un nouveau chantier de construction et après avoir travaillé au United States Census en 2010, je savais que ces gars n’étaient pas simples à gérer et j’ai coupé ma vidéo parce qu’il y avait eu un incendie criminel lors d’une précédente construction. Bref, je suis parti.

J'’espérais revoir les lumières depuis un pont sur une vallée alors que je continuais ma route pour le travail (ce qui aurait été incroyable). Mais je n’ai plus jamais revu les lumières lentes et étranges.

 

Je tiens à ajouter que j’ai environ 10 ans d’expérience dans le domaine de la sécurité et que j’allais travailler dans un aéroport.

 

Ces lumières n’étaient pas sur une trajectoire de vol connue (elles s’envolent le plus souvent juste au nord de ma maison). Je crois que c’est la date exacte. J’ai utilisé la date et l’heure de mon portable."

 

0 commentaires

lun.

08

janv.

2018

Russie: formation nuageuse ou Ovni-méduse dans le Nord Caucase ?

D'après Spuknik news : 

 

"Des habitants du Caucase affirme qu'un OVNI gigantesque aurait été aperçu au-dessus de l'Elbrouz.

 

Cet engin a été filmé et son origine demeure totalement inexplicable.

 

Cet objet volant non identifié a été filmé au cours du mois de décembre 2017. Ces images nous montrent une énorme forme planant silencieusement dans les airs, à basse altitude.

 

Cet OVNI ressemble à une demi-sphère munie d'une multitude de tentacules dirigées vers le sol.

 

Pour les habitants de cette région montagneuse, il y a de grandes probabilités qu'il s'agisse d'un vaisseau venu d'ailleurs. Certains, toutefois, proposent une explication bien plus rationnelle comme celle d'un nuage."

 

Soyons raisonnable, il s'agit probablement d'une  formation nuageuse qui impressionne le cameraman car elle ressemble à un Ovni en forme de méduse.

 

Celle-ci se développe en générale au-dessus d'une petite montagne !

 

Un objet noire se détache au loin, probablement un hélicoptère.

 

Qu'en pensez-vous ?

 

0 commentaires

lun.

08

janv.

2018

Un OVNI en forme de cigare sur l'île de la Réunion

 

Il y a peu une jeune femme prénommée Marine a photographié un OVNI sombre en forme de cigare au-dessus de l'île de la Réunion. La photo a été postée le 3 janvier 2018 sur Twitter.

 

Témoignage :

 

« Je ne sais pas ce que c’est. Vers 13:55, alors que je prenais une photo pour snap, j’ai aperçu ceci sur ma photo. Quand j’ai regardé de nouveau dehors, il n’y avait rien. J’ai regardé si ma vitre était sale ou mon objectif mais non. Aidez moi… »

 

Qu'en pensez-vous ?

 

0 commentaires

lun.

08

janv.

2018

3 OVNI filmés par une productrice en Nouvelle-Zélande

 

En Nouvelle-Zélande, une productrice de kiwi était en train de s'occuper d'une vache qui était en train d'accoucher quand elle a filmé trois OVNI à l'aide de sa caméra.

 

La vidéo de ces objets a été publiée sur YouTube par UFO Today. Ce dernier a affirmé que ces images lui avaient été envoyées par un abonné de la chaîne. L'ufologue décrit :

 

« Elle surveillait une vache qui était sur le point de [donner naissance] quand elle a soudainement vu cette lumière étrange à l'extérieur au-dessus du champ. »

 

« Sa première pensée fut que ces lumières faisaient partie d'une opération militaire, mais après une minute ou deux, elle réalisa qu'elle était témoin d'autre chose. Après l'observation, la vache a donné naissance à deux jeunes veaux. »

 

« Elle nous a envoyé les images et elle espère que nous pourrons déterminer ce qu'elle a vu. »

 

Les internautes ont été impressionnés par la clarté de cette vidéo, même s'ils n'ont pas pu conclure quant à l'origine de ces lumières. L'un d'eux, qui se fait appeler «  TheyLive YouSleep », livre son analyse :

 

« Continuez à regarder la trajectoire après que la lumière clignote. »

 

« Vous verrez une forme résiduelle sombre et noir se rassembler dans la zone et disparaître. Si ce n'est pas un montage ... alors cela ressemble plus à un vaisseau ou un être inter-dimensionnel qu'un vaisseau physique venant de l'espace. »

 

« Aucun ne se déplace rapidement - alors pourquoi cela ne pourraient-ils pas être des drones ? », poursuit Tod C Steele.

 

« Ce n'est rien de plus que des parachutistes ivres », suggère Paul Kremastiotis.

 

Hélas, pour l'heure, on ne sait pas exactement où ces lumières ont été repérées.

 

0 commentaires

lun.

08

janv.

2018

Des OVNI sphériques observés dans le ciel du Lubéron

La bastide à La Bastide-des-Jourdans

"Je n'affirme pas qu'il s'agit d'Ovni, personne ne peut le dire et notre association n'a pas pour vocation d'affirmer ce genre de chose. Mais ce qui s'est déroulé ce soir-là pose de sérieuses questions" affirme le président de MUFON-France.

PHOTO JÉROME REY

 

Dans la nuit du 24 au 25 décembre 2017, un témoin, jugé sérieux par une association d'ufologues, a raconté avoir observé un phénomène lumineux inexpliqué. De quoi s'agit-il ?

 

Peu après minuit, un habitant du Vaucluse faisait le réveillon avec sa famille. L'homme, « absolument sobre », était avec son épouse et son bébé âgé de 18 mois dans sa voiture. Il affirme avoir passé une nuit de Noël incroyable et inimaginable. Il raconte :

 

« Nous roulions entre Goult et Bonnieux lorsque, à environ six ou sept kilomètres face à nous, dans un ciel où l'on voyait parfaitement les étoiles, nous avons aperçu quatre boules lumineuses orangées qui avançaient à équidistance, un peu comme dans une formation en escadrille. »

 

L'homme, qui a décidé de conserver son anonymat pour ne pas passer pour un illuminé, poursuit :

 

« Les boules ont continué d'avancer jusqu'à arriver à un kilomètre de nous. Là, je me suis arrêté pour observer le phénomène avec mon épouse. Je me suis garé sur le bas-côté et j'ai mis les warnings. Et puis, soudain, l'une des boules a brusquement viré. Elle a quitté la formation et s'est dirigée vers ma voiture. Je l'avoue, j'ai été très inquiet, et j'ai préféré quitter les lieux. Dès que mon véhicule est reparti, les "phénomènes" lumineux ont repris leur chemin et ont fini par disparaître. »

 

Quelques heures plus tard, l'automobiliste a posté son témoignage sur Facebook dans le but de savoir s'il y avait d'autres témoins. Rapidement, une demi-douzaine de personnes de Bonnieux, L'Isle-sur-la-Sorgue, Vedène Sorgue, et le Pontet, ont raconté avoir, eux-aussi, observé des lumières non identifiées dans le ciel.

 

Le MUFON, importante association étudiant les OVNI, s'est emparé du dossier avant de joindre l'auteur.

 

Pascal Fechner, président national du MUFON-France, a ensuite contacté le journal La Provence. Il explique : « Ce témoignage nous paraît très sérieux, eu égard au profil professionnel et aux compétences du témoin ».

 

Le témoin, qui travaille dans la maintenance aéronautique et qui est un météorologiste amateur, serait ainsi capable de reconnaître un aéronef ou un phénomène inhabituel. P. Fechner poursuit :

 

« Par ailleurs, il n'était pas seul au moment où s'est déroulé l'épisode. Il se trouvait avec son épouse qui confirme avoir assisté à la même scène. »

 

« Je n'affirme pas qu'il s'agit d'Ovni, personne ne peut le dire et notre association n'a pas pour vocation d'affirmer ce genre de chose. Mais ce qui s'est déroulé ce soir-là pose de sérieuses questions. »

 

« Compte tenu de la qualité du témoignage nous pouvons écarter la possibilité d'un avion ou d'un hélicoptère. Je ne crois pas, également, à la possibilité d'un vol de drones. Reste, à cette période l'année, l'éventualité de gens qui auraient lancé des lanternes thaïlandaises. Mais là encore, cela ne me semble pas correspondre à ce que nous connaissons. »

 

« Mais notre témoin est très sérieux. Je le vois mal revenir d'un réveillon à ce point arrosé qu'il puisse souffrir d'hallucinations. »

 

Un soir de juillet 2008, vers 22h15, un homme prénommé Robert a aperçu des lumières étranges dans le ciel étoilé. Il a filmé trois lumières vers les monts du Luberon :

 

« Ces lumières n'émettent aucun bruit. C'est le silence complet. Elles se démultiplient, puis deux paraissent se détacher. Elles continuent de descendre pour s'enfuir vers l'ouest, en direction de Gordes. En une seconde, elles disparaissent. Il reste quatre lumières. »

 

« Les quatre lueurs, toujours parfaitement immobiles, sont revenues. Brusquement. Puis la formation semble bouger. Les lumières se dédoublent dans le ciel. Il n'y a plus six lumières, mais douze légèrement au-dessus du Mourre Nègre. »

 

Ces lumières prirent alors la forme d'un parallélépipède rectangle avant de s'estomper progressivement. Ce même phénomène sera observé par de multiples témoins autour d'Apt.

 

0 commentaires

lun.

08

janv.

2018

Des OVNI aperçus à Arles en septembre 2011

 

Au mois de septembre 2011, un automobiliste a observé plusieurs OVNI sphériques de couleur orange qui se déplaçaient sans bruit au-dessus de la ville d'Arles, en France.

 

Le témoignage qui suit n'a été publié sur le site Internet du MUFON que le 6 janvier 2018 :

 

« Nous étions le 10 septembre 2011 aux alentours de 23h. Je m'en souviens très bien car c'était le jour de mon anniversaire. Ce soir-là, ma meilleure amie m'invite à dîner avec mes 2 enfants. Une fois le repas terminé, j'ai suggéré de faire un tour en voiture dans le village. Arrivée sur l'avenue principale, des boules lumineuses attirent mon attention, et je me gare devant les hlm pour observer, nous étions scotchés (mes enfants de 4 et 5 ans étaient là et ont vu aussi). J'ai éteint le moteur de la voiture, il y avait absolument aucun bruit. Par la suite les 3 premières boules se sont mues à la verticale et les autres suivaient derrière en file indienne. J'ai rallumé le moteur pour les suivre jusqu'à la sortie du village puis je me suis arrêté et je les ai regardé partir. »

 

0 commentaires

lun.

08

janv.

2018

France : 3 OVNI lumineux observés la nuit de Noël à Cavaillon

 

Au cours de la nuit de Noël 2017, une jeune femme revenait en voiture du réveillon chez sa mère quand elle a observé 3 OVNI sphériques à Cavaillon, dans le département de Vaucluse, au sud de la France.

 

Témoignage :

 

« Dans la nuit du 24 au 25 décembre. Quittant le réveillon de noël passé chez ma mère en Avignon, je rentrais chez moi à Lauris. J'étais en train de conduire sur la "route d'Avignon" aux abords de Cavaillon, lorsque je vis dans le ciel trois boules orangées.

Je me suis alors dit : "Tiens qu'est-ce que c'est ? Ce ne sont pas des étoiles c'est bien trop gros !" A ce moment-là j'étais à 2km du point de croisement et les boules étaient alignées en ligne quasi droite :

o o o

Tout en avançant droit dans leur direction et en excluant complètement les possibilités d'avions, de fusées éclairantes. Les 3 boules se sont déplacées de manière à former un triangle isocèles.

o

o o

Puis la distances entre ces trois lumières s'est agrandie.

o

 

o

o

Me rapprochant de plus en plus, Une première lumières a disparu d'une manière particulière. C'était comme si la lumière fondée dans le ciel. Puis une seconde lumière a disparue. Il ne restait plus qu'une lumière stationnaire.

 

Je pouvais la voir, sans être certaine de sa distance mais je voyais bien que ce n'était pas une lanterne chinoise. On peu en apercevoir plusieurs durant cette période et ça n'avait ni les mêmes déplacements, ni la même intensité. De plus les lanternes ont, ce que j'appelle, un "battement" de flamme. Là c'était une lumière vive et continue.

 

Puis, je suis passée dessous en voiture. Ce qui m'a permit de constater que l'objet était bien lumineux sur toute la surface de la sphère. Je n'arrivais pas à l'expliquer.

 

Je continuais à avancer en voyant la boule dans mon rétroviseur, puis j'ai bien du regarder la route devant moi. Lorsque j'ai regardé dans le rétro de nouveau (quelques seconde après), je la perdais simplement de vue.

 

Aujourd'hui je ne sais pas si c'était pas manque de courage ou obnubilé par mes questions au point de continuer, mais je regrette de ne pas m'être arrêté. Ça bougeait tellement devant moi, que j'étais concentrée sur le sens de cette apparition.

 

J'ai bien mis 5 min avant de réaliser complètement que je ne pouvais vraiment pas l'expliquer. Pour moi c'était des OVNIs dans le sens que je n'ai pu les identifier.

 

Le lendemain j'en parle à ma belle sœur très rapidement, qui me dit: "Mon amie **** les a vue aussi !"

 

J'ai cherché sur internet et vu 2 témoignages ressemblant au mien, l'un à Vedène, l'autre à l'Isle-sur-la-Sorgue.

Aujourd'hui mon frère m'a envoyé le lien de l'article de la Provence dans lequel on parlait de boules jaunes-orangées aperçues dans Lubéron dans la nuit du 24 décembre. Avec en bas de page un lien vers le MUFON.

 

Je n'ai pas d'image de l'événement, je conduisais. Mais je vous envoi en image jointe la situation géographique de l'événement. »

 

0 commentaires

sam.

06

janv.

2018

Mars : découverte d'une petite statue religieuse ?

 

Date de la découverte: 4 décembre 2017

Lieu de la découverte: Mars, Sol 01923

Source: Mars.jpl.nasa.gov

 

D'après Scott C. Waring:

 

"J’ai découvert cette statue sur Mars pas loin du rover Curiosity. On dirait bien une statue de Jésus.

Vous savez, les statues que vous voyez partout dans les églises et les livres.

La statue est petite et ne fait que 50 centimètres de haut, mais elle est toujours érigée à la surface martienne.

Vous pouvez voir que l’individu avait des cheveux longs, une capuche et une cape. Il possède aussi deux pieds. C’est incroyable.

 

J’ai aussi découvert quelque chose qui ressemble à un marteau en roche pas loin de la statue. Je l’ai encerclé dans les photos ci-dessous.

 

Nous humains, sur Terre, ne sommes pas uniques, d’autres aliens ont déjà découvert Jésus et il est le messie de nombreuses planètes et mondes."

 

 

 

D'ailleurs les ingénieurs de la Nasa qui commandent le rover ont bien remarqué cette petite statue pour avoir spécifiquement fait un cliché de cette zone !

 

 

Pierre façonnée  !

 

Les esprits critiques diront c'est le hasard car nous sommes en présence d'une paréidolie !

A chacun de se faire son opinion.

 

0 commentaires

sam.

06

janv.

2018

Ancienne ruine sur la Lune ?

 

Découverte de streetcap1

Cette structure semble construite avec son angle aigüe et côtés rectilignes .

De plus son aspect semble lisse.

La lune a été déjà été colonisée il y a longtemps !

 

0 commentaires

ven.

05

janv.

2018

Vaisseau géant démasqué par une explosion Solaire ?

 

Date de découverte: 24 déc. 2017

Lieu de découverte: Soleil de la Terre

 

 

D'après Scott Waring :

 

"Ceci est une vidéo de la NASA de notre soleil.

Cette vidéo a capturé un probable  vaisseau spatial géant près de notre soleil qui est d'une taille massive.

 

Sa  taille peut être comparée à celle de notre Terre elle-même si le vaisseau spatial  se déplace  proche du soleil !!

 

Cet OVNI a très probablement passé au travers du soleil selon une trajectoire rectiligne et en est ressorti  diamétralement opposé de l'autre côté.

 

Vous pouvez constater  une explosion géante qui est comparable à 25 fois le volume de notre terre du côté opposé à son entrée dans le Soleil.

 

Il a traversé le soleil pour une raison inconnue et en est sorti semble-t-il  totalement indemne.

 

C'est leur technologie et on ne peut pas l'expliquer.

 

Excellente trouvaille du site  Paranormal Crucible de Youtube . "

 

0 commentaires

ven.

05

janv.

2018

Armée de l'Air Américaine : photos d'un avion secret (avec technologie Alien ?) à Palm Beach, Floride

 

Date de découverte: 3 janvier 2018

Lieu de découverte: Palm beach, Florida

Coordonnées Google:  26 ° 55'42.64 "N 80 ° 20'23.97" W

Source: Google Earth Carte gratuite

 

D'après scott Waring :

 

"C'est une technologie étrangère dans les mains des forces armées américaines.

Ce vaisseau spatial, situé dans un aéroport top secret, a été trouvé sur Google Earth et montre un vaisseau furtif en diamant construit pour le vol à grande vitesse.

Bien que ce vaisseau ait quelques similitudes avec un X-47B, il s'agit clairement d'une toute nouvelle évolution de cet aéronef . Comme vous pouvez le voir, la forme est presque la même, mais 30 % de la face dorsale est totalement différente. Découverte géniale par Secureteam10 de Youtube . "

 

 

 

Commentaire  : un nouveau prototype secret de l'USAF, soit,; mais nous ne savons pas s'il bénéficie d'une propulsion anti-gravité, et nous ne pouvons pas affirmer qu'il s'agisse d'une technologie Alien !

 

Prototype X-47B

0 commentaires

ven.

05

janv.

2018

Un “humanoïde volant” aperçu au-dessus de Phoenix : Des extra-terrestres en combinaison spatiale ont atterri selon un témoin

 

Des chasseurs d’ovnis et d’extraterrestres ont fait l’une des observations d’ovnis les plus bizarres après avoir visionné une vidéo d’observation d’ovnis qui a émergé récemment en ligne.

 

Selon plusieurs chercheurs, un clip vidéo relativement court soumis récemment au Mutual UFO Network (MUFON) montre un “extraterrestre humanoïde volant” vêtu d’une combinaison spatiale au-dessus de Phoenix en Arizona.

 

L'”alien” semblait débarquer de l’espace.

 

0 commentaires

ven.

05

janv.

2018

France : Un OVNI en forme de boomerang au-dessus de Limoges

 

Le 20 juin 2017, un habitant de la ville de Limoges (dans le département de la Haute-Vienne, en France) a observé et photographié un OVNI en forme de boomerang non loin de chez lui.

 

Le témoin, troublé, a transmis son témoignage au MUFON (Mutual UFO Network) :

 

« Pour la première fois en 25 ans, j'ai posté une chaise devant ma fenêtre. Ce jour-là, j'y ai pensé [aux OVNI, NDLR] brièvement, au hasard et plusieurs fois (pour une raison quelconque).

 

Après le dîner, vers 22h, je me suis mis à la fenêtre et j'ai commencé à regarder le ciel, tout en réfléchissant et en écoutant de la musique.

 

Je savais ce que je m'attendais à voir, une observation d'OVNI, mais pourquoi ce jour précis ? (première question).

 

Vers 0h50, je vois une sorte de flash bas et un objet en forme de boomerang venant dans ma direction (lueur basse), planant lentement, puis, changer de direction pour planer juste au-dessus des bâtiments devant le mien.

 

Je tremblais quand j'ai réalisé ce que c'était, hypnotisé, et excité.

 

J'ai pris une photo. (Je ne peux pas faire confiance à ma caméra vidéo, parce que la nuit avec les lumières de la ville, la qualité est modifiée, et la portée est très faible, et je ne peux pas zoomer après, je ne pouvais pas prendre le risque de le manquer).

 

Je ne sais pas pourquoi je n'ai pas pris plus de photos, probablement parce que ce que je voyais était plus important que tout à ce moment-là.

 

Totalement abasourdi, j'étais debout en pensant à ce que je venais de voir. 35 minutes après, voici "ils" revenaient.

 

De la même manière qu'ils sont apparus auparavant, un petit flash encore et ils ont fait la même chose, mais cette fois, au lieu de venir de la gauche (au sud), ils sont arrivés du sud ouest.

 

J'ai sorti mon téléphone de ma poche et j'ai commencé à envoyer des signaux de lumière à l'aide de mon appareil-photo vers eux. Soudainement ils se sont arrêtés et sont restés immobiles, stationnaires et ont allumé leurs lumières, pour faire apparaître cet objet en forme de boomerang, brillant blanc. (une sorte de lumière que je n'avais jamais vue auparavant).

 

Là encore, je me suis figé, et j'étais hypnotisé et tremblant, mais j'ai pris une photo.

 

Puis (au bout d'une minute peut-être) il a commencé à se lever lentement, légèrement à la dérive, jusqu'à ce qu'il ne devienne plus qu'un point, comme une étoile. (Il n'était plus visible pendant environ 2mn, puis est réapparu. Il ressemblait de nouveau à une étoile, et est resté là toute la nuit (nord / ouest au-dessus de ma tête). »

 

0 commentaires

ven.

05

janv.

2018

Un scientifique affirme que les extraterrestres nous observent

 

Un scientifique américain a proposé une bien curieuse théorie expliquant pourquoi, malgré les nombreuses observations d'OVNI, les civilisations extraterrestres sont si réticentes à prendre contact avec nous.

 

John A. Ball, un radioastronome au Massachusetts Institute of Technology (MIT), a déclaré que les extraterrestres pourraient contacter la Terre uniquement « quand nous serons prêts ».

 

Son hypothèse affirme que les aliens se comportent, envers nous, comme des gardiens d'un zoo. Pour lui, l'humanité n'a pas entendu parler des extraterrestres parce que nous ne sommes pas assez avancés pour être contactés.

 

Le fait est que ces êtres sont beaucoup plus avancés que nous et considèrent notre civilisation comme étant beaucoup trop basique par rapport aux leurs.

 

M. Ball pense cependant que l'humanité ne les menace guère, sinon nous aurions été « écrasés ».

 

« Je suggère, premièrement, que l'humanité n'est ni seule ni numéro 1. Les civilisations avancées existent et exercent un certain contrôle sur la galaxie,

Deuxièmement, elles sont conscientes de notre existence, au moins à un certain niveau, mais se sentent-elles concernées par nous?

Nous pouvons être seulement une entrée obscure dans leur cartographie des régions habitées de la galaxie.

Troisièmement, nous ne les connaissons pas parce qu'ils veulent que nous ne les connaissions pas, ils se cachent (Mais cela signifie qu'ils se soucient de nous, alors pourquoi se cacher?), ou parce que nous ne sommes pas (encore) assez intelligents pour savoir qu'ils sont là, mais ils se moquent de savoir que nous savons. »

 

« Comment pourrions-nous intervenir [à une attaque, NDLR] ? Nous ne pouvons même pas sortir de notre système solaire - pour l'instant. »

 

La théorie de M. Ball se fonde sur l'hypothèse de 1950 du physicien nucléaire Enrico Fermi qui affirmait qu'il existait des êtres extraterrestres dans la galaxie, basés uniquement sur la taille presque infinie de l'univers.

 

Les affirmations de cet expert du MIT peuvent expliquer pourquoi près de 5 000 observations d'OVNIS ont été signalées aux autorités américaines, l'année dernière.

 

Les chercheurs du National UFO Reporting Center ont dit qu'ils avaient reçu 4 655 rapports d'OVNI.

 

La Californie est l’État où les observations sont les plus fréquentes avec 490 observations, suivi par la Floride avec 305.

 

Le Nevada, là où se trouve la Zone 51 et où les chasseurs d'extraterrestres affirment qu'un vaisseau extraterrestre et son équipage ont été récupéré après le crash de Roswell en 1947, n'en comptabilise que 55.

 

0 commentaires

ven.

05

janv.

2018

Un couple attaqué par un extraterrestre au Texas en 2016

 

Une nuit de 2016, un homme et sa femme, qui vivent à Reno au Texas, étaient au lit en train de dormir quand ils ont été attaqués par un mystérieux être gigantesque.

 

Était-ce un extraterrestre ?

 

Tout porte à le croire …

 

Témoignage :

 

« Ce que j'ai vu n'était pas un OVNI, mais c'était l'expérience la plus surréaliste et effrayante que j'ai vécu.

 

C'est toute la vérité et cela m'a causé beaucoup de nuits blanches.

 

Donc, une nuit, l'année dernière, je suis allée dormir à côté de mon mari. Il était environ 2-3 heures du matin, j'ai ouvert les yeux pour voir ce si grand être.

 

Il avait de longs bras et des jambes maigres.

 

Il était si grand qu'il avait juste à se pencher pour aller dans ma salle de bain.

 

Je ne sais pas si c'était à cause de la peur ou de quoi que ce soit mais je ne pouvais pas bouger, même pas pour réveiller mon mari.

 

J'avais l'impression que cela avait duré 2 minutes mais quand je me suis réveillée c'était le matin.

 

J'ai réveillé mon mari, effrayée à mort, pour lui raconter ce cauchemar fou. Je pensais que c'était un rêve.

 

Il m'a regardé blême et m'a dit : 'j'ai vu la même chose, debout au-dessus de moi la nuit dernière, je ne pouvais pas bouger'.

 

Nous n'en avons jamais parlé à personne. Je vais maintenant voir quelqu'un à Paris, au Texas, qui est à deux minutes de chez nous et qui a vécu la même expérience. Maintenant nous ne dormirons pas pour un moment ! »

 

0 commentaires

ven.

05

janv.

2018

Belgique : une soucoupe volante observée à Souvret en décembre 2017

 

Le 18 décembre 2017 à 18 heures 25, une femme et sa fille ont observé une étrange soucoupe volante au-dessus de la commune de Souvret, dans la province de Hainaut, en Belgique.

 

Le témoignage suivant a été posté sur Facebook :

 

« Ovni aperçu par mon épouse et ma fille aujourd'hui à Souvret (Belgique) un engin de forme ronde et plate (style frisbee) 2 lumières rouges clignotantes et plusieurs lumières vertes. Un genre de nuage s'est formé autour puis l'engin a disparu comme aspiré par le haut. Quelqu'un aurait-il vu ce phénomène ce 18/12/2017 entre 18h25 et 18h30. »

0 commentaires

jeu.

04

janv.

2018

Attention au Petit Peuple - 04 janvier 2018

 

C’était aux premières heures d’un matin d’hiver de 1975, Barry et Elaine, un couple d’une vingtaine d’années et avec deux jeunes enfants, se dirigeaient vers leur maison de Slitting Mill, Staffordshire, en Angleterre, après avoir assisté à une fête de Noël dans la ville voisine de Penkridge.

 

Alors que la couple se dirigeait vers le petit village (sa population aujourd’hui, quatre siècles après sa fondation initiale est toujours de moins de trois cents âmes), le moteur de leur voiture a commencé à bafouiller et, à leur consternation et inquiétude, a calé. Ayant réussi à longer prudemment la voiture sur le bord de la route, Barry a rapidement ouvert le capot et jeté un coup d’œil sur le moteur – «même si je suis principalement inutile en matière de mécanique», déclare-t-il.

 

Il ne semblait pas y avoir de fils en vrac, le radiateur n’avait certainement pas trop chauffé, et une vérification des fusibles de la voiture n’a fourni aucune indication sur l’origine du problème. Mais comme la famille se trouvait à moins d’un demi-mille de chez elle à ce moment-là, Barry a pris une décision, comme il l’ a expliqué:

 

Il y avait une couverture de pique-nique dans la botte [un terme britannique pour le coffre] de la voiture et je l’ai sorti.

 

Je suis remonté dans la voiture et j’ai dit à Elaine quelque chose comme:

«Couvre toi et les enfants avec la couverture.»

 

Ils étaient derrière en train de dormir et [n’avaient] que quatre et six ans. Alors j’ai dit à [Elaine]:

" Tu restes avec eux, et je cours à la maison et je prends ta voiture, je reviens vous prendre tous les trois, et on laisse ma voiture ici, et on peut appeler un garage pour la regarder demain."

 

À ce moment-là, toutefois, leurs plans ont complètement et totalement bouleversé.

 

Selon Barry, Elaine laissa échapper un grand cri, terrifiée à la vue d’une petite silhouette qui traversait la route devant eux à grande vitesse.

 

Elle explique:

«Je l’ai presque vu à la dernière seconde, puis un autre l’a suivi, puis un troisième. La meilleure façon de vous les décrire c’était comme un troll poilu ou quelque chose comme ça. Nous avions du clair de lune et ils étaient comme des petits hommes, mais  bossus et avec de gros nez crochus et pas du tout.  Aucun vêtements, juste des poils partout sur eux. Je dirais qu’ils mesuraient tous quatre pieds, et quand le troisième passait, on pouvait les voir au bord des arbres – méfiants, ou quelque chose d’autre."

 

 

Tout est devenu très confus en effet, dit Barry:

 

" Nous savons tous deux de mémoire qu’ils se sont avancé vers nous, très lentement, et j’ai pensé depuis qu’ils s’intéressaient à nous ou voulaient savoir qui nous étions.

 

Ils sont venus à nous très lentement, et c’était un peu comme si on nous chassait, à mon avis.

Elaine était hystérique; et avec les enfants avec nous, je n’étais pas loin de l’être aussi."

 

"Mais c’est tout ce dont nous nous souvenons.

 

Ensuite, il n’y a plus rien.

 

Aucun d’entre nous ne se souvient les avoir vus partir, et l’événement suivant a eu lieu vers deux heures du matin: la voiture a bien démarré.

 

C’était comme si quelque chose nous était arrivé, mais je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus, tu vois ce que je veux dire?

 

Mais la chose de la mémoire est le plus gros problème, même maintenant.

 

Qu’est-ce que c’était?

 

J’ai rêvé d’eux plus tard entourant la voiture, mais c’est tout, vraiment.

 

Mais ils étaient là et nous les avons vus, tout près de la maison de pierre [Note de l’auteur: Une référence à une grande et ancienne demeure qui se trouve sur le bord du village de Slitting Mill et qui remonte à 1584, deux siècles avant l’apparition du village dans les années 1700].  "

 

Barry déclare que, à ce jour, il sont maintenant tous les deux dans leur soixantaine, lui et Elaine se sentent toujours très inquiets au sujet de la perte de mémoire qu’ils ont éprouvée en 1975, mais il tient à affirmer que:

 

«Je sais, et nous savons que nous les avons tous deux vus. Les enfants ne se souviennent de rien  heureusement. Ils étaient d’horribles petites choses. Tous ces poils: Trolls, gobelins, ou autre chose. Mais ils étaient là et ils étaient réels. »

 

 

Ni Barry ni Elaine n’ont jamais vécus à nouveau de tels incidents ou de telles rencontres avec l’inconnu, mais ils n’ont jamais oublié ces événements troublants au cœur de Slitting Mill par une nuit froide et hivernale.

 

il y a quelques années avec un étrange groupe de trolls velus.

 

 

Commentaire : 

 

On se place dans l'hypothèse que ce récit est réel.

 

Il est clair que la panne de voiture a été provoquée !

Les témoins ont également vécu un "missing time" !

 

Les petits êtres définis comme des nains, des trolls ou des gobelins ont donc un pouvoir sur la matière qui nous est inconnu et leur origine ne peut-être que de deux sources : extraterrestre ou intraterrestre !

 

Si l'on retient l'hypothèse intraterrestre il faut se rapprocher d'un auteur bien connu Daniel Harran qui donne quelques explications sur ces êtres "élémentaux" :

 

 - ce sont des des êtres de forme humaine, formés d’un corps subtil et de petite taille, qui existent réellement dans l’environnement des hommes (on les appelle des êtres de la nature ou des élémentaux), 

 - ils peuvent se densifier ou se matérialiser, quand ils veulent se montrer aux humains par exemple ; mais ceci est exceptionnel et ils nous sont habituellement invisibles. Cette matérialisation peut être partielle, comme pour la plupart des ovnis .

-ils vivent dans une autre dimension que les humains, qui n’a pas d’interaction mécanique avec notre monde matériel dense;

- leur mode de vie est calqué sur celui des humains : ils se vêtissent souvent avec des habits semblables à nos vêtements anciens;

 - ils sont bienveillants envers les humains qui eux-mêmes leur portent attention et les respectent ;

 - ils peuvent intervenir  matériellement sur nos objets.

- ils ont une connaissance parfaite de notre monde physique et de la matière.

 

 

Si l'on retient l'hypothèse extraterrestre, alors il peut s'agir d'extraterrestre, à l'identique des petits-gris et les témoins ont probablement vécu une "abduction" ou enlèvement extraterrestre le temps d'une analyse physique et psychique des âmes et corps de toute la famille (y compris les enfants) ; un vaisseau était peut-être proche, et leur corps a peut-être été dématérialisé pour les transporter à l'intérieur.

 

Toute cette histoire et les hypothèses émises peuvent paraître farfelues mais c'est à ce prix (il faut casser notre raisonnement habituel) que l'on progressera en ufologie !!

 

 

Il serait intéressant de soumettre cette famille à une hypnose régressive pour faire émerger dans leur mémoire les événements manquant de leur missing time.

0 commentaires

jeu.

04

janv.

2018

Mars : objet métallique ?

0 commentaires

jeu.

04

janv.

2018

Le film "Le jour où la Terre s'arrêta" est de retour - 04 janvier 2018

 

Splendor Films ressort ce 3 janvier Le jour où la terre s’arrêta de Robert Wise, derrière West Side Story, La canonnière du Yang-Tse, Star Trek Le film, Le mystère Andromède.

 

Ce grand classique de la science-fiction de 1951 nous revient dans une version restaurée 4K flamboyante.

 

Le jour où la terre s’arrêta conserve le charme vintage des œuvres de SF des années 50.

Bien avant Rencontres du troisième type de Steven Spielberg, il est l’un des premiers films du genre à livrer un message pacifiste sur le thème de l’invasion extraterrestre.

 

L’histoire raconte l’atterrissage d’une soucoupe volante sur Terre.

 

À son bord, un être à l’apparence humanoïde nommé Klaatu et un robot semblant invincible du nom de Gort.

 

L’arrivée de ces étrangers d’une autre planète est-il une menace ou au contraire un avertissement pour la race humaine ?

 

Robert Wise y répond dès le départ en ne cachant pas l’intention bienveillante de Klaatu, qui est d’avertir l’humanité sur le danger d’un péril atomique imminent.

 

Une mission dont le but est de sauvegarder l’équilibre de l’univers. À l’instar de La chose d’un autre monde (1951) de Christian Niby et Howard Hawks, autre grande œuvre de science-fiction post-Seconde Guerre mondiale, réalisés après le traumatisme des bombardements atomiques américains sur les villes de Hiroshima et Nagasaki, Le jour où la terre s’arrêta est une fable au message anti-nucléaire.

 

 

Michael Rennie – Le jour ou la terre s’arrêta

En adaptant la nouvelle de science-fiction Adieu au Maître de Harry Bates, Robert Wise livre une histoire qui frappe d’abord par sa grande simplicité, l’autorisant à être compris par les enfants et les adultes.

 

Si les effets spéciaux sont très soignés (l’arrivée de la soucoupe volante et l’apparence des occupants), le réalisateur semble s’intéresser ici davantage à l’humain qu’à l’extraterrestre.

 

D’ailleurs Klaatu, l’habitant d’un autre monde, a les caractères physiques d’un homme.

 

Une apparence terrestre qui lui permet de se fondre dans la foule. Rien ne le distingue donc des êtres humains, mis à part une extrême longévité d’âge.

 

C’est l’acteur Michael Rennie qui incarne cet être venu d’ailleurs à la fois inquiétant et rassurant. Alors inconnu lors du tournage, et repéré par le producteur exécutif Darryl F. Zanuck dans une pièce de théâtre à Londres, Michael Rennie apporte ce mélange d’étrangeté et de bonté nécessaire à son personnage, dont le rôle était prévu au départ pour le comédien britannique plus renommé Claude Raims (Casablanca, Les enchainés). Ce qui caractérise Klaatu, est qu’il est doté d’un QI extrêmement  supérieur. En témoigne la scène de sa confrontation avec le professeur Jacob Barnhardt (Sam Jaffe), un vieux savant qui rappelle fortement Albert Einstein.

 

Lock Martin et Michael Rennie – Le jour ou la terre s’arrêta

 

Le message que semble alors nous délivrer Le jour où la terre s’arrêta est que l’intelligence va de paire avec le sentiment pacifiste.

 

La figure du robot Gort qui l’accompagne est aussi marquante, et la phrase « Klaatu barada nikto » qui permet de le neutraliser est restée célèbre.

 

Gort cache derrière l’acteur Lock Martin, géant d’un mètre trente, seul capable d’endosser un costume lui autorisant très peu de mouvement.

 

Ainsi, lorsqu’il porte dans ses bras l’actrice Patricia Neal (Le rebelle), celle-ci est en fait soutenue par des câbles.

 

Patricia Neal incarne Helen Benson, jeune veuve et mère du petit Bobby (Billy Gray), un garçon de treize ans. Helen et Bobby symbolisent le bon versant de l’Humanité, contrairement au personnage de Tom Stevens (Hugh Marlowe), prétendant de Helen et arriviste égoïste. Son personnage apparaît volontairement comme le plus antipathique du long métrage ; le versant mauvais de l’humain. Il est d’ailleurs étonnant d’avoir voulu tisser une relation amoureuse entre Helen avec Tom plutôt qu’avec Klaatu, plus proche d’elle.

 

Bien avant le magnifique Starman (1984) de John Carpenter, la relation d’une femme avec un extraterrestre aurait sans doute déstabilisé le spectateur de l’époque, et rendu l’histoire d’amour impossible. Wise évacue cette sous-intrigue au profit d’une amitié touchante, et quasi paternaliste, entre Klaatu et le petit Bobby. Cette dimension offre aussi une identification du jeune public avec l’un des personnages.

 

 

 

Ce qui frappe dans le film est la grande authenticité des décors et des personnages.

 

Les seuls éléments étranges sont ceux qui ont trait aux objets extraterrestres, encore que là aussi le choix a été vers la simplicité comme l’aspect lisse de l’engin spatial de Klaatu ou l’armure de métal indestructible du robot Gort. Robert Wise fût à ses débuts monteur puis chef monteur, notamment pour la RKO et Orson Welles sur Citizen Kane et La splendeur des Amberson. Cette expérience joue sans doute beaucoup sur le rythme ne souffrant d’aucun temps mort.

 

Le jour où la terre s’arrêta est enfin illustré par la superbe musique de Bernard Hermann, mélangeant ici pour la première fois instruments électroniques et électriques.

 

La bande originale devenue la référence pour le cinéma de science-fiction par la suite, ajoute une émotion qui culmine lors de sa superbe séquence finale.

 

Doté de séquences fabuleuses à la photographie noir et blanc contrastée et sublime qui le fait parfois ressembler à un long épisode de The Twilight Zone, le chef-d’œuvre de Robert Wise demeure toujours aussi efficace dans son message universel. Si Le jour où la terre s’arrêta a depuis connu un remake relativement honorable en 2008, avec Keanu Reeves et Jennifer Connelly, il est conseillé de (re)découvrir l’original en salles à travers cette superbe copie restaurée 4K.

 

 

LE JOUR OU LA TERRE S’ARRÊTA (The Day The Earth Stood Still)

Ressortie salles : 3 janvier 2018

Version restaurée 4K

Réalisation : Robert Wise

Avec : Michael Rennie, Patricia Neal, Hugh Marlowe, Sam Jaffe, Billy Gray, Frances Bavier, Lock Martin

Scénario : Edmund H. North

Production : Julian Blaustein

Production exécutive : Darryl F. Zanuck

Photographie : Leo Tover

Montage : William Reynolds

Décors : Claude E. Carpenter, Thomas Little

Costumes : Travilla, Clinton Sandeen

Musique : Bernard Herrmann

Distribution : Splendor Films

Durée : 92 minutes

Sortie initiale : 18 septembre 1951 (USA) – 18 septembre 1952 (France)

 

0 commentaires

jeu.

04

janv.

2018

OVNIS enregistrés au-dessus de Warnbro, Australie occidentale le 3 janvier 2018

Rapport de témoin:

 

"On a vu un Objet inconnu en provenance du N / W;  il a commencé comme une pulsation incroyablement rapide,  un vrai motif clignotant rapidement ".

0 commentaires

jeu.

04

janv.

2018

Joël Mesnard et René Pellat parlant des OVNIS

 

Dans cette  émission présentée par Jean Claude Bourret, il est intéressant de connaitre l’avis du Président du CNRS de l’époque c’est à dire René Pellat, sur les traces qui ont été remarquées et qui seraient en rapport avec des observations d’ovnis.

 

0 commentaires

jeu.

04

janv.

2018

La CIA poste une photo d'OVNI sur son compte Twitter

 

La CIA a tweeté il y a quelques jours une ancienne photographie d’ovni datant de 1952. Avec l'acronyme "#ICYMI2017"(In Case You Missed It), une formule qui propose de repartager les contenus phares de l’an passé. On y trouve également un lien renvoyant vers le site de la CIA, en particulier vers des tutoriels pour expliquer comment photographier correctement un ovni... 

 

Rappelons qu'en début d'année 2017 l’agence déclassifiait plus de 12 millions de documents incluant des informations classé jusqu'alors confidentielles concernant les apparitions d’OVNI mais aussi des expérimentations psychiques (MK-Ultra) et d’autres nombreux sujets paranormaux.

 

le 16 décembre 2017, c'est le New York Times qui révélait l’existence de "l’Advanced Aerospace Threat Identification Program" (AATIP), une initiative secrète de recherche sur les ovnis menée pendant au moins cinq ans, à hauteur de 22 millions de dollars par an, entre 2007 et 2012. 

 

Le fameux "compte-gouttes" que je défends personnellement depuis des années malgré une féroce désinformation suit son cours...

 

Voir l'image sur le compte Twitter de la CIA:

0 commentaires

jeu.

04

janv.

2018

82 Espèces Extraterrestres seraient en Contact avec la Terre !

Selon certaines déclarations, il y aurait plus de 82 espèces d’extraterrestres qui seraient en contact avec la Terre... 

 

0 commentaires

jeu.

04

janv.

2018

Journal de montage du futur film documentaire sur les ovnis

 

Le réalisateur de cinéma, Georges Combe, nous présente en exclusivité le journal de montage de son futur film documentaire sur les ovnis, co-financé avec Daniel ROBIN, chercheur sur les ovnis.

Georges Combe, né le 14 juin 1945 à Lyon, est un réalisateur français de téléfilms de fiction et de documentaires.

Il est l'auteur d'un certain nombre de documentaires :

1973 : Mort d'un train

1974 : Ce qu'elles ont eu de meilleur

1974 : Music in the street

1975 : Les violons des champs, sur le festival folk de Saint Laurent en 1974

1978 : Aran

2003 : Rennes-le-Château : du trésor au vertige

2005-2010 : Le Voyage Alchimique, de la Grand-Place de Bruxelles à Saint-Jacques-de-Compostelle, série de 7 films avec la participation de Patrick Burensteinas

2015 : Les souterrains du temps : Le mystère des arrêtes de poisson

0 commentaires

jeu.

04

janv.

2018

Étude top secrète de l’incident ovni de Cosford par le Pentagone ? - 04 janvier 2018

 

Publié le 03/01/2018 sur le site ovnis-direct.com

 

Une mystérieuse observation d’ovni au-dessus de la Royal Air Force Cosford pourrait avoir été étudiée dans le cadre d’une étude top secrète du Pentagone.

 

 

En 1993, une patrouille de police a signalé un immense engin triangulaire au-dessus de la base aérienne des Midlands.

 

Il s’agirait de l’un des douze ovnis qui se seraient trouvés dans l’espace aérien britannique à ce moment-là, en train de se déplacer en même temps et à toute vitesse.

 

Nick Pope, qui a dirigé le bureau d’études des ovnis du ministère de la Défense entre 1991 et 1994, suppose que cet événement surnommé "l'incident de Cosford" faisait partie du programme avancé d'identification des menaces aériennes (AATIP), dont le financement (22 millions de dollars) a été récemment reconnu par le gouvernement américain (entre 2007 et 2012).

 

En effet, son existence n'a été révélée qu’en décembre dernier par des journalistes américains du New York Times.

 

M. Pope, qui a écrit un rapport sur l’affaire à l'époque, a déclaré à The Express & Star : « Le cas de Cosford a été l'incident lié aux ovnis le plus probant et fascinant qui s’est produit au début des années 90. »

 

« Il fait probablement partie des meilleurs cas que nous possédons dans nos archives. »

 

« Il est inconcevable pour moi que cet incident ne soit pas mentionné dans le rapport de 490 pages des États-Unis. Je suis sûr que les Américains étaient au courant de l'incident de Cosford et qu'ils ont certainement mené des enquêtes officieuses. »

 

 

Que s’est-il vraiment passé ?

 

Le 31 mars vers 1h15 du matin, des officiers de police ont rapporté une observation d’« un gros engin de forme triangulaire volant à environ 200 pieds ».

 

L'engin a émis un faible bourdonnement et tiré un faisceau de lumière qui a balayé le sol. Il a laissé des traînées de vapeur lumineuse et a filé en direction du Sud-Est.

 

La plupart des témoins ont décrit l'engin comme ayant deux lumières blanches, mais certains ont déclaré en avoir observé une troisième, donnant l'impression que l'objet était triangulaire.

 

Dans son rapport de l'époque, M. Pope avait mentionné la présence d’un

« ovni d'origine inconnue en train d’opérer dans l'espace aérien britannique, sans apparaître sur le radar. »

 

Il a déclaré que l'incident était de « très haute importance pour la défense » au point de réclamer une enquête plus approfondie.

 

Bien qu'aucun nouveau détail ne soit apparu, M. Pope pense que la gravité de l'événement a certainement suscité l’intérêt du gouvernement américain au point de mener leur propre enquête.

 

 

Il a ajouté :

« Les officiels liés au projet AATIP du Pentagone ont révélé que le programme a généré un rapport de 490 pages détaillant les observations d’ovnis réalisées non seulement aux États-Unis, mais aussi dans le monde. »

 

« J'avais quitté le ministère de la Défense lorsque l’AATIP a été mis en place, donc je ne sais pas si les Américains nous ont informés de leurs découvertes. »

 

Il faut savoir que la veille de l'observation, un satellite radio russe a été lancé et les débris de son propulseur sont retombés sur Terre.

 

Ce qui a servi bien évidemment d’explication pour de nombreux sceptiques.

 

L’importance de l'incident de Cosford a été accentuée par le signalement d’une douzaine d’ovnis de forme triangulaire en train de se déplacer à grande vitesse dans le ciel de l'ouest de la Grande-Bretagne.

 

Ils ont également été rapportés dans d'autres régions des Midlands durant la nuit. Une famille de Rugeley a même prétendu l’avoir observé dans la campagne du Staffordshire avant de disparaître.

 

La première observation a eu lieu à Somerset la veille vers environ 20h30, a déclaré Nick Pope.

 

Puis, à 21h30 à Quantock Hills, Somerset, un policier avec un groupe d'éclaireurs a rapporté avoir vu un avion décrit

comme « ressemblant à deux Concordes côte à côte et se rejoignant ».

 

Pope a déclaré :

« Les rapports nous sont rapidement parvenus. Je suis arrivé au travail le lendemain matin et reçu un flux régulier de rapports. »

 

« Il était clair que j’étais en possession d’un cas en béton. Un des rapports les plus intéressants est venu d'un habitant de Rugeley, dans le Staffordshire, qui a rapporté avoir vu un ovni qu’il estimait à environ 200 mètres de diamètre. »

 

« Lui et d'autres membres de la famille m'ont expliqué comment ils avaient pourchassé l'objet avec leur voiture, pensant qu’il avait atterri près d’un champ ».

 

« Quand ils sont arrivés sur les lieux quelques secondes plus tard, il n'y avait plus rien à voir. »

 

« Beaucoup de descriptions se rapportaient à un engin de forme triangulaire ou aux lumières ressemblant aux dessous de l’engin ».

 

« Ces observations se sont produites trois ans après le fameux assaut de la Belgique par des ovnis qui avaient conduit les combattants du F-16 à tenter d'intercepter un OVNI suivi par radar. »

 

Nick Pope, qui a dirigé le projet OVNI du gouvernement britannique entre 1991 et 1994, affirme être certain de l’existence des ovnis et que leur origine pourrait être extraterrestre.

 

 

0 commentaires

jeu.

04

janv.

2018

Un OVNI en forme de rugby au-dessus de Paris dans les années 90

La rue Réaumur depuis la rue Saint-Denis

 

En février 1992 ou 1993, deux témoins ont observé un OVNI ayant la forme d'un ballon de rugby au-dessus de Paris, en France. L'objet est resté stationnaire dans le ciel pendant 15 minutes avant de partir.

 

Ce témoignage sensationnel a été publié sur le site Internet du MUFON :

 

« Avec mon amie nous sortions d'une supérette en février 92 ou 93.

Nous avons vu un ovni en forme de ballon de rugby avec 4 ailerons de chaque côté mais non aux extrémités qui étaient effilées.

L'engin était juste devant nous, stationnaire au-dessus des toits presque à les toucher d'un immeuble de 4 ou 5 étages.

Il était gris anthracite sans aspérité, sans cabine de pilotage apparente, sans nacelle, identique à droite comme à gauche.

Mon amie et moi étions les seuls à le regarder alors qu'il y avait plein de gens en ce samedi qui ne levaient pas les yeux au ciel. J

'avais vu en 75 un disque lumineux au Danemark qui m'a fait pensé à cette observation; dans les deux cas les engins étaient immobiles quand je les ai aperçus (au Danemark, c'est grâce aux aboiements d'un chien) et de ce fait j'ai ressenti cette impression: que j'étais observé.

 

A mon amie j'ai dit:

dois-je foncer chercher mon caméscope chez nous dans une rue qui n'était pas loin?

Mais j'avais peur que l'ovni s'en aille, ce qui se produisit seulement au bout de quelques 15 minutes.

L'objet est parti doucement, tranquillement dirai-je, sans bruit, toujours sans que personne d'autre que nous deux le vît.

Je l'ai vu survoler les toits allant vers l'Ouest puis tranquillement traverser la rue de Réaumur volant vers le Sud.

A l'époque il y avait un site SOSovni sur nos vieux minitels où une femme avait décrit le même engin le même jour à la même heure; elle disait avoir téléphoné au commissariat du 15ème arrondissement où on lui avait demandé de se taire. »

 

0 commentaires

jeu.

04

janv.

2018

Une mégastructure extraterrestre ne peut pas expliquer le comportement étrange de l’étoile de Tabby

 

L’étoile la plus étrange et la plus mystérieuse de l’Univers porte beaucoup de noms différents, mais la plus audacieuse d’entre elles pourrait bientôt devoir être retirée de la liste.

 

KIC 8462852 alias l’Étoile de Tabby, alias l’Étoile de Boyajian, est aussi connue par beaucoup comme simplement “l’Étoile de la Mégastructure extraterrestre” – en référence à l’hypothèse la plus exotique cherchant à expliquer la lumière de l’Étoile qui ne cesse de fluctuer.

 

Une nouvelle étude de cette curiosité spatiale perplexe menée sous la houlette de Tabby elle-même – l’astrophysicienne Tabetha Boyajian de la l’Université d’État de Louisiane, qui a aidé à identifier le comportement inhabituel de la star en 2015 – nous apprend que, quoi qu’il en soit, il ne s’agit certainement pas d’une mégastructure extraterrestre.

 

KIC 8462852 a été observée pour la première fois dès le 19e siècle, et a été répertorié dans de nombreux relevés astronomiques par la suite.

 

Mais l’étoile a d’abord pris de l’importance en 2015, lorsque Boyajian et d’autres chercheurs ont rapporté quelque chose de très étrange qu’ils avaient trouvé enseveli dans les données de lectures prises par l’observatoire spatial Kepler de la NASA.

 

Toutes les étoiles brillent. Sur Terre, elles semblent le faire à cause de la façon dont leur lumière stellaire interagit avec l’atmosphère de notre planète.

 

Mais même dans l’espace, le projet des étoiles lumineuses peut varier, car des choses comme des planètes qui passent devant elles, font que la lumière des étoiles s’obscurcit de plus en plus au fur et à mesure que nous les observons, souvent d’environ 1 pour cent.

 

KIC 8462852 était différente. Boyajian et son équipe avaient découvert que l’obscurcissement de cette étoile autrement classique à environ 1 280 années-lumière d’ici, n’était pas du tout insignifiante – c’était énorme.

 

Représentation artistique d’une sphère de Dyson autour d’une étoile.

Les changements de luminosité émanant de l’étoile de Tabby ont conduit à un affaiblissement allant jusqu’ à 22 pour cent, et ces chutes dans l’intensité lumineuse des étoiles ne semblaient pas suivre un modèle particulier – comme l’orbite périodique des planètes autour d’une étoile, par exemple – mais étaient irrégulières.

 

Cela a conduit certains à supposer que l’assombrissement pourrait être dû à une sorte de mégastructure extraterrestre entourant l’étoile – quelque chose comme une sphère de Dyson absorbant l’énergie, peut-être – qui a été construite autour de KIC 8462852, obstruant par intermittence sa lumière qui nous atteint.

 

Toutes les explications n’étaient pas aussi fantaisistes. Certains pensaient que la chute pouvait être dû à des essaims de comètes, d’autres disaient que c’était des débris interstellaire.

 

Certains ont pensé qu’il pourrait s’agir des propres conditions stellaires internes de l’étoile causant les variations, alors qu’une équipe est allée jusqu’ à suggérer que KIC 8462852 avait avalé une planète, et que le flux lumineux était causé par des miettes de planète.

 

Pendant que les scientifiques songeaient aux possibilités, une équipe d’astronomes a réussi à obtenir des fonds via une campagne de crowdfunding Kickstarter pendant une année d’observation pour enquêter sur KIC 8462852 – les chercheurs pensant que cela pourrait donner des indices s’ils avaient l’occasion d’examiner la chute lumineuse au fur et à mesure qu’elle se produisait.

 

Représentation artistique d’une sphère de Dyson autour d’une étoile.

“Nous espérions qu’une fois que nous aurions mis la main sur une chute en temps réel, nous pourrions voir si les chutes étaient de la même intensité pour toutes les longueurs d’onde”, a expliqué l’un des membres de l’équipe, Jason Wright de LUniversité d’Etat de Pennsylvanie.

 

“Si elles étaient presque les mêmes, la cause serait alors quelque chose d’opaque, comme un disque en orbite, une planète ou une étoile, ou même de grandes structures dans l’espace.”

 

Mais ce n’est pas ce qui s’est produit.

 

Quatre épisodes distincts d’assombrissement ont été enregistrés par les chercheurs de l’Observatoire Las Cumbres en Californie entre mars 2016 et décembre 2017, et une analyse multispectrale de la lumière stellaire de KIC 8462852 a révélé que l’étoile était beaucoup plus faible à certaines longueurs d’onde que d’autres.

 

“Les nouvelles données montrent que différentes couleurs de lumière sont bloquées à des intensités différentes”, a expliqué Boyajian.

 

“Par conséquent, ce qui passe entre nous et l’étoile n’est pas opaque, comme on aurait pu s’y attendre d’une planète ou d’une mégastructure extraterrestre.”

 

Mais bien que l’explication la plus exotique de la lumière stellaire fluctuante de KIC 8462852 ait pu être écartée pour l’instant – du moins, dans la mesure où nous comprenons les technologies extraterrestres de l’échelle de Kardashev (ce qui n’est pas grand-chose) – cela ne veut pas dire que l’étoile de Tabby n’est pas soudainement une preuve.

 

KIC 8462852 n’est peut-être pas la mégastructure extraterrestre que nous avons osé rêver qu’elle pourrait être – mais nous ne savons toujours pas ce qui fait que la lumière de l’étoile s’obscurcit et chute brutalement.

 

Ça pourrait être de la poussière, des comètes, des débris interstellaires, qui sait quoi d’autre?

 

“Cette dernière recherche exclut l’hypothèse des mégastructures extraterrestres, mais elle augmente la plausibilité d’autres phénomènes qui se cachent derrière l’assombrissement”, a expliqué Wright.

 

Nous ne savons pas encore exactement ce que sont ces phénomènes, mais vous pouvez parier que les scientifiques ne se reposeront pas tant qu’ils n’auront pas trouvé les réponses.

 

Les résultats ont été publiés dans les Astrophysical Journal Letters.

 

0 commentaires

jeu.

04

janv.

2018

Des microbes inconnus détectés pour la première fois dans l’espace

 

Être capable d’identifier des microbes en temps réel à bord de la Station spatiale internationale, sans avoir à les renvoyer sur Terre pour identification, serait révolutionnaire pour le monde de la microbiologie et de l’exploration spatiale.

 

C’est désormais chose faite. L’équipe de Genes in Space-3 vient de compléter le tout premier processus d’échantillonnage séquentiel à bord de l’ISS.

 

Là où les humains iront, il y aura des microbes.

 

C’est un fait :

 

nous contaminons tout ce que nous touchons. Ceci implique donc qu’à des centaines de kilomètres au-dessus de la Terre, il y a des milliards de bactéries destinées à vivre sur la Station spatiale internationale.

Nous faisons de notre mieux pour stériliser l’équipement spatial ici sur Terre avant le lancement de chaque mission, mais même les techniques les plus avancées ne peuvent réduire le nombre de microbes qu’à 300 par mètre carré – comparé aux milliards pour un plancher de cuisine propre.

 

Certains chercheurs s’attellent donc à identifier ces microbes.

 

À terme, ces recherches permettraient de diagnostiquer les maladies des astronautes, d’étudier leur évolution en microgravité ou même identifier une vie microbienne extraterrestre.

 

Il y a quelques jours, une équipe de la NASA confirmait avoir identifié des microbes à bords de la Station spatiale internationale pour la toute première fois, et ce grâce au projet Genes in Space-3.

 

Ceux-ci se sont avérés être des microbes tout à fait ordinaires.

 

L’important ici, c’est que la technique fonctionne directement dans l’espace.

 

Auparavant, la seule façon d’identifier les microbes sur la Station spatiale internationale était de les renvoyer sur Terre pour y être testés.

 

 

L’identification de ces microbes a été un processus en deux étapes.

 

Dans un premier temps, l’astronaute et biochimiste de la NASA Peggy Whitson a dû collecter des échantillons et les soumettre à la réaction en chaîne de la polymérase (PCR), une technique qui amplifie un échantillon d’ADN pour en créer de nombreuses copies.

 

Est ensuite venue l’étape du séquençage et de l’identification des microbes.

 

Pour ce faire, l’astronaute a utilisé des boîtes de Pétri pour prélever des échantillons de diverses surfaces autour de la station spatiale.

 

Ces échantillons se sont ensuite développés pendant une semaine avant d’être transférés dans de petits tubes à essai à l’intérieur de la Microgravity Science Glovebox : une grande boîte avec des gants intégrés permettant de travailler dans un environnement étanche pour mener des expériences scientifiques et technologiques.

 

Les données récoltées ont ensuite été envoyées à l’équipe de la NASA à Houston pour analyses.

Dans ce cas précis, les microbes étaient tous des microbes ordinaires, la NASA n’ayant pas précisé de quelles espèces il s’agissait.

 

0 commentaires

jeu.

04

janv.

2018

Un OVNI en forme d’anneau filmé à Mexico

 

Des ufologues et autres chasseurs d’OVNI prétendent avoir découvert les meilleures images d’une soucoupe volante jamais prises.

 

La vidéo semble nous montrer un énorme objet circulaire volant dans le ciel à la nuit tombée. Au bout de quelques instants, les lumières brillantes semblent s’éloigner de la surface de cet engin mystérieux et surnaturel.

 

Blake Cousins a posté la vidéo, prise au-dessus de la ville de Mexico, sur sa chaîne YouTube le 2 janvier 2017.

 

« Avançons au ralenti, remarquez les lumières qui se réfractent sur cet engin en forme de soucoupe circulaire dans le ciel. »

 

« Tout le monde, levez vos yeux vers le ciel. »

 

Plus de 12 000 personnes ont visionné ces images, qui étaient légendées comme suit : « La meilleure vidéo d’une soucoupe volante jamais prise ? »

 

« Cela ressemblait davantage à des lumières clignotantes et tournoyant autour de l’OVNI plutôt que des lumières se reflétant dessus », explique un internaute.

 

Un autre a commenté : « Un gros anneau de fumée ? »

 

Mais un troisième a suggéré :

 

« C’est une montgolfière. L’angle par lequel elle a été filmée la rend différente. »

 

0 commentaires

mer.

03

janv.

2018

Mexique : Ovni cigare observé au dessus de la montagne Iztaccihuatl ?

Cette observation mise en évidence par le site TercermilenioTV montre un bolide blanc lumineux,  foncé en direction de cette troisième montagne la plus haute du mexique après le pic d'Orizaba (5 636 m) et le fameux volcan Popocatépetl (5 452 m).

 

Son nom vient du nahuatl « femme blanche » (iztac voulant dire blanc/blanche et cíhuatl, femme). Il est l'un des éléments centraux du parc national Iztaccíhuatl-Popocatépetl.

 

L'Iztaccíhuatl est à peine à 70 km de Mexico, d'où le sommet est visible quand les conditions météorologiques s'y prêtent.

 

 

L'Iztaccíhuatl est au nord du Popocatépetl, et les deux sont reliés par le col de Cortés.

Ces montagnes sont surveillées en permanence par des webcams.

S'agit'il d'une sonde Ovni ?

Cette observation rappelle celle du volcan Popocateptl ou un bolide identique s'est engouffré dans son cratère.

Dans cette récente spectaculaire observation le bolide disparaît à l'approche du sommet.

 

0 commentaires

mer.

03

janv.

2018

Cameroun : Ovni dans le ciel nocturne de Yaoundé ?

 

Le fait est assez rare pour être souligné, un étrange phénomène aurait été filmé en cette fin de mois de Décembre 2017 au Afrique et plus précisément au dessus de la ville de Yaoundé la capitale du Cameroun.

 

 

 

Si la vidéo n’est pas truquée (ce qui reste à démontrer) les images obtenues sont assez fantastiques et ne correspondent à rien de commun.

 

 

 

On voit dans le ciel chargé d’orage de  cette fin de journée Africaine une sorte de boule lumineuse blanche dont sort un éclair bleu qui se dirige vers le sol sans l’atteindre avant de disparaître brusquement.

 

 

De quoi s’agit-il ?

 

Formidable ovni ou imposture par vidéo interposée ?

 

Je vous laisse juger au regard des images figurant ci-dessus.

0 commentaires

mer.

03

janv.

2018

France : 5 OVNI à Venelles le 1er janvier 2018

 

 

Le 1er janvier 2018, une famille circulait en voiture quand ils ont observé 5 OVNI lumineux et rouges qui survolaient la ville de Venelles, dans le département des Bouches-du-Rhône, au Sud de la France.

 

Témoignage :

 

« Nous étions dans notre voiture moi (médecin) mon mari (enseignant) et notre fille (étudiante).

Nous avons quitté Aix en Provence à minuit et 5 minutes après avoir souhaité la nouvelle année à notre famille.

Nous circulions sur l'autoroute A55 direction Manosque quand nous avons aperçu sur notre gauche au dessus de la ville de Venelles 4 ovnis en hauteur de forme complexe faisant penser à des lampes à suspension de l'ancien temps c'est à dire un petit renflement sur le haut,u n gros renflement central et un petit renflement vers le bas, de couleur rouge orangée ou dorée, en vol assez stationnaire.

Il était minuit 15.

Il y en avait 3 qui étaient assez hauts et un proche du sol.

Ils étaient sous la couverture nuageuse.

Comme je conduisais à l'allure de 110 km /h j'ai voulu me stationner sur le bord de l'autoroute qui était peu fréquenté à cette heure mais je n'ai pas pu le faire parce que cela m'a paru dangereux.

Notre fille était particulièrement émue et angoissée à l'idée que je veuille stopper la voiture alors qu'habituellement elle est maîtresse d'elle même.

Les ovnis se déplaçaient lentement puis celui du bas a disparu.

Nous avons pris la bretelle de sortie vers Pertuis et le relief nous a caché les ovnis qui étaient à la fin de l'observation dans notre dos.

 

Puis nous en avons encore vu un vers le nord et puis il a

disparu. »

 

0 commentaires

mer.

03

janv.

2018

La base de Dulce au Nouveau Mexique - vidéo

0 commentaires

mer.

03

janv.

2018

Base extraterrestre sur Phobos satellite de Mars ?

 

Une mystérieuse anomalie a récemment été découverte sur l’une des lunes de la planète Mars. Des ufologues sont persuadés qu’il s’agit d’une base extraterrestre.

 

Cette forme étrange a été photographiée par Mars Global Surveyor de la NASA. La photo nous montre quelque-chose ressemblant à un petit cube blanc se tenant à la surface de Phobos.

 

Cette chose ressemble étrangement à un monolithe artificiel qui n’a strictement rien à faire ici.

 

Ce « bâtiment » paraît être partiellement submergé. On peut même remarquer de la saleté qui s’accumule sur tous les côtés.

 

Le très respecté astronaute Buzz Aldrin a reconnu l’existence d’une mystérieuse « base » sur cette lune martienne.

 

Dr Aldrin a déclaré : « Nous devrions visiter les lunes de Mars. Il y a un monolithe là-bas. C’est une structure très inhabituelle qui se tient sur cette lune qui fait le tour de Mars une fois toutes les sept heures. »

 

« Quand les gens apprendront cela, ils diront : ‘Qui a mis ça là ?’ »

 

Certains prétendent que Phobos est artificiel et prétendent que cet astre est creux et utilisé comme une base extraterrestre.

 

Le site Internet UFO Sightings Daily affirme :

 

« Les preuves que Phobos est artificiel : 1 – Phobos est à une orbite si basse sur Mars qu’il devrait tomber en bas, mais ce n’est pas le cas. 2 – Phobos change de vitesse, accélère et ralentit … impossible à moins d’avoir sa propre propulsion. »

 

Cependant, il n’existe aucune preuve solide que Phobos est creux et les scientifiques ont tenté d’expliquer l’étrange anomalie en forme de cube.

 

Yisrael Spinoza, du département du Laboratoire Lunaire et Planétaire de l’Université de l’Arizona, a dit que c’était un phénomène complètement naturel et qu’il existait des structures similaires ici sur Terre.

 

« Il y a beaucoup de rochers rectangulaires sur Terre et Mars et d’autres planètes. »

 

« La superposition de dépôts rocheux combinée à des fractures tectoniques crée des plans de faiblesse à angle droit, de sorte que les blocs rectangulaires tendent à se dégager et à se séparer du substratum rocheux. »

 

0 commentaires

Recherche sur ce site

par mots clés

Citations

"SEUL LE FANTASTIQUE A DES CHANCES D' ÊTRE VRAI"

Teilhard de Chardin

"LA PIRE ABERRATION DE L'ESPRIT HUMAIN EST DE VOIR LES CHOSES COMME ON SOUHAITE QU'ELLES SOIENT ET NON COMME ELLES SONT"

Bossuet

"IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ETOILES"

Guillaume Apollinaire

“CE QUE JE VOUS DEMANDE C'EST D'OUVRIR VOTRE ESPRIT NON DE CROIRE ”

Jiddu Krishnamurti

"SI TU NE GUETTES PAS L 'IMPREVU TU NE CONNAITRAS JAMAIS LA VERITE"

Héraclite

''LA VERITE EST LE POINT D'EQUILIBRE

ENTRE TOUTES LES OPPOSITIONS.''

"NOUS NE SOMMES PAS DES ETRES HUMAINS VIVANT UNE EXPERIENCE SPIRITUELLE.NOUS SOMMES DES ETRES SPIRITUELS VIVANT UNE EXPERIENCE HUMAINE".

Teilhard de Chardin

"Ôdla t'instruira"