lun.

21

août

2017

La NASA vient-elle découvrir un « Escargot Spatial Colossal » à la surface de Pluton ? - 21 août 2017

Lire la suite 2 commentaires

ven.

22

janv.

2016

Pluton : structure extraterrestre ? janvier 2016

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

08

oct.

2015

Etude du phénomène - La Nasa se préparerait à faire une nouvelle annonce stupéfiante à propos de Pluton - 08 octobre 2015

Lire la suite 0 commentaires

lun.

28

sept.

2015

Paréidolie : Le visage d’un extraterrestre sur Pluton, 28 septembre 2015

Lire la suite 0 commentaires

mar.

01

sept.

2015

Des extraterrestres vivent peut-être sous la croûte de Pluton d’après un éminent scientifique Britannique - 01 Septembre 2015

Lire la suite 0 commentaires

ven.

21

août

2015

Pluton : deux visages sculptés à la surface ou paréidolie ? 15 juillet 2015

Lire la suite 0 commentaires

mer.

29

juil.

2015

Pluton : surface recouverte de formes géométriques rectangulaires et aspect de tunnels souterrains, Juillet 2015

Lire la suite 0 commentaires

lun.

27

juil.

2015

Pluton : structures rectangulaires ? Juillet 2015

Lire la suite 0 commentaires

ven.

17

juil.

2015

Pluton : structures rectangulaires ? Juillet 2015

Lire la suite 0 commentaires

mar.

21

août

2018

Les OVNIS et les phénomènes «impossibles» au Portugal

 

« Les entités étatiques et militaires ont le devoir de fournir les informations exactes au public, mais elles ont toujours tendance à être déformées ou camouflées, parfois avec des artefacts inacceptables »

 

Thomas George Conceição Silva, ancien chef d’état-major de la Force aérienne portugaise Thomas George Conceição Silva

 

Un nouveau livre sur les cas protuguais cette fois, écrit par le professeur Joaquim Fernandes. On attend une traduction française !

 

Lien vers l’article :

 

Traduction de l’article :

 

"Dans le livre, intitulé « The X-Files les Portugais – Apercevoir des OVNI, « impossibles » phénomènes et d’autres cas en attente d’explication », Joaquim Fernandes recueille « une série d’histoires étonnantes et des cas à ce jour inconnue, en tout ou en partie, révélé par de ses protagonistes et de la documentation officielle non publiée" .

 

« Il existe des fichiers qui ne sont pas connus publiquement mais existent. On y décrit en détail les «rencontres immédiates» dans la mer, dans les airs et sur terre. « Impossible », des phénomènes qui continuent à attendre une explication « ,

lu dans un communiqué de presse du Manuscrit, qui publie le travail.

 

Parmi les cas signalés, citons « l’étrange cas des horloges arrêtées à Santa Maria », les « cigares volants » vus à Praia da Vitória et les dossiers sur « les étranges feux verts » qui hantaient un C-124 de l’armée de l’air  » , « L’appareil » a visiblement vu « à la base des Lajes », « le nuage bizarre suivi de radars » et « l’intrus aérien » détecté en 2004 sur des radars civils et militaires.

 

Dans l’avant-propos du livre, le général Airman ancien chef d’état-major de la Force aérienne portugaise Thomas George Conceição Silva lui présente comme  " un véritable recueil de toute phénoménologie liée à l’observation d’objets volants non identifiés dans la partie continentale et les régions Régions autonomes, du début de la fin de la seconde guerre mondiale à nos jours" 

 

« Les entités étatiques et militaires ont le devoir de fournir les informations exactes au public, mais elles ont toujours tendance à être déformées ou camouflées, parfois avec des artefacts inacceptables », écrit-il.

 

Co-fondateur du Centre interdisciplinaire des études sur la conscience de l’Université Fernando Pessoa, Porto, PhD Joaquim Fernandes en histoire à la Faculté des arts de l’Université de Porto avec une thèse sur « L’Imaginarium Extraterrestre dans la culture portugaise – la fin de Modernity jusqu’au milieu XIXe siècle «décrit comme » le premier du thème « à présenter dans le monde universitaire portugais et européen et édité sous le titre "Heavenly  Mansions".

 

Selon les informations manuscrit, Joaquim Fernandes

 

« se intéresse particulièrement à l’anthropologie comparative religieuse, en particulier les phénomènes de la religiosité populaire et la spiritualité, les mythes et les cosmologies, et le débat entre la science et la religion. »

 

« Il est membre de plusieurs organisations internationales et coordinateur international de "MARIAN Projet ", qui étudie les dimensions culturelles et scientifiques des phénomènes religieux et apparitions tels que Fatima, sujet auquel il a consacré plusieurs ouvrages cosignés avec Fina d’Armada, également traduit en anglais , Castillan et français », dit-il.

 

En 2008, Joaquim Fernandes a publié son premier roman historique, "The Knight of Corvo Island ",  puis des essais

"Le grand livre du portugais oublié" et "Mondes, mythes et peurs – Le paradis dans la poésie portugaise".

 

Dans la même année, il a coordonné et présenté dans RTP2 la série thématique « Rencontres », dédié au phénomène OVNI au Portugal, et en 2010, a écrit co-auteur du scénario du téléfilm

« La nuit de la fin du monde », qui représente les réactions au Portugal le rapprochement de la comète Halley en 1910.

 

En 2014, il publie son deuxième roman historique, « The Chinese Healers. Une mutinerie qui a secoué la Première République « , et en 2015 le travail » Histoire Prodigieuse du Portugal. Mythes et Merveilles « .

 

Son titre le plus récent est « Portugal Unusual », donné à l’édition en 2016 par l’éditeur Manuscript.

 

Joaquim Fernandes a également été responsable du scénario et de la présentation du documentaire « Les visages de Fatima », produit en 2017 par la chaîne History Channel, et coordonné à la série Canal Port « Conversations du Centenaire », dédié à aparicionais événements de Fatima.

 

L’auteur est biographié dans le Dictionnaire des personnalités portugaises du 20ème siècle, édité par Porto Editora en 2001. »

 

 

0 commentaires

mar.

21

août

2018

OVNI survolant le volcan Turrialba au Costa Rica en Juillet 2018

Voici une excellente observation d'un Ovni tournoyant au-dessus des volcans Turrialba et Irazu au Costa-Rica !

 

C'est un fait connu des Ufologues, les Ovnis surveillent régulièrement l'activité volcanique de tous les volcans de notre planète.

 

0 commentaires

mar.

21

août

2018

Un long Ovni aurait survolé la Floride le 18/08/2018

Date d'observation : 18 août 2018

Lieu d'observation : Floride, États-Unis

 

D'après Scott Waring :

 

"Ce long OVNI noir a été vu cette semaine en Floride.

L'OVNI se mêle au ciel nuageux et au ciel couvert.

L'obscurité le long des bords de l'OVNI le trahit.

L'OVNI s'observe à 38 secondes dans la vidéo. La forme de cet OVNI est différente de tout ce que j'ai vu auparavant.

Je ne pense pas que les pilotes de l'embarcation savaient qu'elle était visible, mais peut-être que l'électricité statique dans l'air ou un autre phénomène a fait en sorte qu'elle soit visible pendant un certain temps. Remarquez que les parties les plus légères de l'OVNI apparaissent parfois invisibles dans la vidéo. Des images incroyables d'un vrai OVNI. "

 

 

Le témoin oculaire déclare : 

 

"Des séquences brutes (ou originales et non améliorées par un logiciel)  d'un OVNI en forme de CIGARE au-dessus de la Floride que le témoin  Arial Banner  a capturé à l'aide de son Galaxy Note 8 à 12h20 HNE. Je l'ai téléchargé directement de mon téléphone sur YouTube sans avoir à passer par un programme d'édition pour ajuster la perspective de l'écran. Je vais le faire maintenant, mais cela pourrait réduire la résolution dans le processus - nous verrons ! "

 

 

0 commentaires

mar.

21

août

2018

Belgique : le COBEPS enquêterait sur une nouvelle vague d'Ovnis

 

Voici un témoignage  qui est paru au JT  de 13 heures  du média rtbf.be qui a été envoyé  par  Gilles Thomas  du site ODHTV, au site "area51blog.wordpress.com"

Le Bourgmestre de Wezembeek âgé de 64 ans et la capture de l’OVNI

Photo source :

dhnet.be

il y a 4 mois, Eric le Bourgmestre de Wezembeek et son épouse se reposant sur leur terrasse en fin de journée remarquent un point foncé haut dans le ciel. La femme d’Éric sort son smartphone et prend quelques clichés.  L’objet semble  de forme triangulaire.

Le récit de véronique Fourage  l’épouse d’Éric : 

 

 » C’était très très haut dans le ciel. Ce n’était pas une forme ronde régulière, c’était une forme triangulaire qui évoluait dans le ciel. « 

 

Le récit de Eric :

 

« On a constaté en effet qu’il y avait une forme tout à fait spéciale, triangulaire avec des points noirs, et puis bon j’ai interrogé le contrôle pour savoir s’ils savaient ce que c’était et ils m’ont répondu, ça doit être un drone, mais ils n’ont pas je dirais , creusé ma demande. « 

 

D’après le couple l’objet était bien trop haut pour que ce soit un drone et sa forme ne ressemblait pas du tout à un avion. Pendant des semaines, le couple a gardé cette histoire pour leur entourage. Le couple n’ ayant pas obtenu de réponse satisfaisante,  le bourgmestre a décidé de rendre cette affaire publique.

 

 

Eric le bourgmestre ajoute :

 

 » Ceux qui n’ont pas vu ce phénomène estiment que les autres ne sont pas crédibles, mais ici ma femme et moi on l’a vu, puis on a exactement tous les deux le même sentiment il y a quelque chose tout à fait anormal et inhabituel qui s’est passé.

 

 

Depuis le premier janvier 2018, 32 OVNI ont été signalés. L’association qui enquête sur les OVNIS, la COBEPS ( Le Comité Belge d’Etude des Phénomènes Spatiaux) devrait prochainement ouvrir une enquête pour étudier l’observation de   Wezembeek-Oppem, commune belge située en Région flamande dans la province du Brabant flamand  .

 

Nous nous renseignons auprès de nos amis belge Marianne , Daniel et ORIGINE afin de vous,informer sur la situation .

 

 

0 commentaires

lun.

20

août

2018

Le Docteur de George HW Bush a été assassiné pour l’empêcher de révéler la vérité sur les Extraterrestres

 

D'après Scott C. Waring:

 

"Des preuves qui confirment que la CIA a tué le docteur pour l’empêcher de publier un livre sur le fait d’avoir été le docteur des présidents américains et aussi pour les discussions classifiées qu’ils ont eues sur un OVNI de 300 mètres de long.

 

Sa mort a été programmée pour envoyer un message à l’éditeur qui attendait probablement la transcription du livre ou l’examinait déjà.

 

Le médecin d’un président américain a-t-il le droit d’écrire

un livre ? Bien sûr, et certains l’ont fait, comme Connie Mariano, la doctoresse  de la Maison-Blanche, qui a travaillé pour le président Clinton.

 

Pourquoi l’ancien président américain aurait-il révélé des secrets au médecin ?

Facile, parce que George HW Bush était âgé (94 ans désormais) et super fier de son fils au sujet d’un seul acte d’amour père et fils et de leur passion de voler. Le fils voulait être comme son père dans tous les domaines, du pilotage jusqu’à la présidence des États-Unis.

 

Pourquoi le médecin a-t-il été tué ? Parce que le 8 janvier 2008, le président américain George W Bush, a choisi un pilote de jet de l'armée et a pris la décision entêtée de piloter un vaisseau spatial ultra secret de 300 mètres de long fabriqué avec une technologie extraterrestre.

Pourquoi ?

Pour impressionner son père.

 

(L’ancien président américain George HW Bush, ancien pilote militaire qui vivait dans le célèbre Ranch des Bush à l’époque.)"

 

 

Vous voyez, le président Bush était près de la base militaire américaine top secrète dans la mer Noire au large de la Turquie cette semaine-là.

 

Tout indique que Bush se trouvait au Moyen-Orient pendant cette période.

 

La chronologie de Bush ci-dessous

 

Le 8 janvier 2008 : Le président Bush fait une déclaration dans laquelle il note que le lendemain sera le troisième anniversaire de la signature de l’accord de paix global au Soudan et affirme l’engagement des États-Unis à continuer d’adhérer à l’accord.

 

Le 9 janvier 2008 : Le président Bush assiste à la cérémonie de bienvenue à l’aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv, en Israël, dans l’après-midi.

 

10 janvier 2008 : Le président Bush prononce un discours à l’hôtel King David à Jérusalem sur le processus de paix au Moyen-Orient dans l’après-midi.

 

Vous voyez, des ovnis de 200-300 mètres de diamètres ont été aperçus aux abords d’une île dans la mer de Marmara au large de la Turquie.

 

A seulement 1000 kilomètres de l’hôtel King David.

 

Des dizaines d’heures d’images nocturnes enregistrées par un agent de sécurité ne mentent pas. (vidéo ci-dessous).

 

 

"Je ne crois pas que le tueur présumé Joseph James Pappas (65 ans) l’ait fait tout seul, mais qu’il a été programmé par les psychologues de la CIA pour commettre l’assassinat.

 

La CIA a créé un programme appelé MKUltra qui était un projet secret pour contrôler mentalement n’importe qui en manipulant leur esprit.

En guise de preuve, j’inclus ci-dessous une page du rapport MKUltra déclassifié ci-dessous.

Ce qui prouve à 100% que l’organisation a existé de 1953 à 1977, mais a changé de nom et est devenue une unité de programmation d’assassinats.

Ils sont responsables de  l’assassinat de JFK.

 

Cliquez ici pour en savoir plus sur le projet MKUltra. Le projet Artichoke, le projet Opération Midnight Climax, le projet MKNAOMI, l’Opération Pandora, BLUEBIRD, MKOFTEN, étaient aussi des projets (top-secrets) de contrôles de l’esprit de la CIA.

 

La CIA a choisi Joseph James Pappas parce que sa mère est morte dans une clinique 20 ans plus tôt, il avait un motif….l’unité de programmation de la CIA avait besoin d’un suspect comme lui.

Cela et son expérience de la police et des armes l’ont parfaitement adapté au programme.

La CIA l’a pris et l’a programmé mentalement pour qu’il fasse, pense et agisse d’une certaine manière….et à la fin il a été programmé pour se suicider. Toutes les preuves ont disparu.

 

La CIA a bien fait son travail. La CIA a dû tuer le médecin des président Bush, parce que Bush a divulgué de nombreux détails sur la technologie extraterrestres de l’US Air Force avec le vaisserau Ovni de 300 mètres de long qu’il a divulgué au médecin.

Et il y a de nombreux médecins des Présidents qui ont écrit des livres à ce sujet… la CIA savait que le médecin allait écrire un tel livre ou avait déjà soumis un livre pour publication, et voulait envoyer un message à la famille et à l’éditeur pour qu’ils restent silencieux.

 

C’est pourquoi le docteur Mark Hassknecht a été assassiné par Joseph James Pappas, mentalement contrôlé par la CIA dans un programme top secret. Joseph ne voulait pas le faire, mais la CIA l’a programmé pour qu’il soit une marionnette pour tuer pour eux et ensuite se tuer pour détruire les preuves.

 

C’est la vérité, rien que la vérité, que Dieu nous vienne en aide."

 

 

Commentaire : bien évidemment ces allégations n'engagent que la responsabilité de notre ami Scott Waring

0 commentaires

lun.

20

août

2018

Mars : arme et structures artificielles ?

Photo originale

 

Date de découverte : 20 août 2018

Lieu de la découverte : Mars

Source photo : https://mars.jpl.nasa.gov/msl-raw-images/msss/00530/mcam/0530ML2105036000E1_DXXX.jpg

 

Scott Waring :

 

"J'ai trouvé une photo du rover de Mars qui contenait beaucoup d'objets inhabituels qui semblent être d'anciennes ruines.

Une grande structure sur le côté gauche de la photo semble faire partie d'un bâtiment. Un autre objet non loin de là ressemble à une arme futuriste, peut-être un laser ..

 

Je m'inquiète pour la NASA, parce qu'ils refusent de signaler les étranges ruines trouvées sur Mars qu'ils trouvent. Je suis certain qu'ils les voient aussi, mais ils ne veulent pas partager l'information avec le public." 

 

 

 

Cette structure présente un caractère artificiel avec des côtés aplatis et des angles droit, une face symétrique etc..

Scott n'a pas remarqué également cette grosse tête d'animale dont le nez aplati et la bouche ressemble à celle d'un felin sur terre mais dont le gros oeil gauche ouvert avec sa pupille nous évoque plutôt celui d'un hibou, une arcade sourcilière blanche  avec des cils en étoile, le tout rehaussé d'une petite crête centrale à l'apex de la tête ?

 

Vrai animal fossilisé ou sculpture ?

 

Les anomalies mentionnées par Scott

 

D'après Scott il s'agirait peut-être d'une ancienne arme; on peut également penser à une ancienne structure représentant une aile d'oiseau géant !

 

Profitons de ces images car il semble bien que la poussière accumulée sur les panneaux solaires depuis la dernière tempête a mis en hibernation définitive le Rover de la Nasa.

 

0 commentaires

lun.

20

août

2018

Des scientifiques ont peut-être identifié un élément de preuve que d’autres univers ont existé avant le nôtre

 

Des scientifiques annoncent avoir identifié de potentielles preuves montrant que d’autres univers auraient existé avant le nôtre.

 

Les conclusions de l’étude prennent appui sur l’observation d’éléments révélateurs dans le ciel nocturne, à savoir les « restes de trous noirs » d’un univers précédent.

 

Pour comprendre sur quoi s’appuie cette découverte, commençons par introduire la notion de « cosmologie cyclique », ou « d’univers cycliques ».

 

L’idée des univers cycliques est basée sur le modèle de la cosmologie cyclique conforme (CCC). Une théorie selon laquelle notre univers traverse des cycles constants incluant Big Bangs et compressions cosmiques, à la différence du modèle standard de la cosmologie, où il n’y aurait eu qu’un seul et même commencement (Big Bang).

 

Alors que la plus grande partie de l’univers serait détruite d’un cycle à l’autre, l’équipe de chercheurs affirme que certains rayonnements électromagnétiques pourraient survivre au processus de « renouvellement ».

 

Leurs découvertes ont été publiées sur le serveur arXiv.

 

« Ce que nous prétendons voir est le dernier vestige après qu’un trou noir se soit évaporé dans le précédent univers », a déclaré à New Scientist Roger Penrose, physicien mathématicien à l’université d’Oxford.

 

Penrose est aussi le co-auteur de l’étude et co-créateur de la théorie de la CCC.

 

La « preuve » se présente sous la forme de « points Hawking », nommés ainsi d’après le regretté Stephen Hawking. Le célèbre physicien avait théorisé que les trous noirs émettraient des radiations connues sous le nom de rayonnement de Hawking. Penrose et ses collègues suggèrent qu’un tel rayonnement serait capable de passer d’un univers à un autre.

 

Selon eux, les points de Hawking pourraient apparaître dans la chaleur rémanente issue du Big Bang, connue sous le nom de fond diffus cosmologique (en anglais : Cosmic Microwave Background, CMB).

 

Les points Hawking ressemblent à des cercles de lumière sur la carte du CMB, appelés « modes B ».

 

 

À gauche, une simulation des modes E et à droite, une simulation des modes B. Ces modes décrivent la polarisation linéaire du rayonnement fossile. Les barres blanches indiquent l’orientation de la polarisation sur une zone de la voûte céleste. La théorie de l’inflation prédit l’existence des modes B. Crédits : Wayne Hu

 

 

Auparavant, ces « points anormaux » (modes B) dans le CMB étaient supposés être causés par des ondes gravitationnelles de poussières interstellaires.

 

Mais Penrose et ses collègues prétendent que leur théorie pourrait fournir une réponse intéressante. D’ailleurs, dans le cadre du projet BICEP2, qui vise à cartographier le CMB, des chercheurs pourraient déjà avoir découvert un point de Hawking.

 

« Bien que cela semble problématique pour l’inflation cosmique, l’existence de tels points anormaux est une implication de la cosmologie cyclique conforme (CCC) », écrit l’équipe dans son article.

 

« Bien que la température à l’émission soit extrêmement basse, dans la CCC, ce rayonnement est très concentré, en raison de la compression conforme de l’ensemble du trou noir, résultant en un seul point dans notre aeon (ère cosmique) actuel » ajoutent les chercheurs.

 

La théorie d’un univers cyclique n’est pas sans controverse. La plupart de nos arguments actuels suggèrent que l’expansion de l’univers s’accélère, l’univers n’étant pas assez dense pour se comprimer en un seul point et se développer à nouveau (référence à la théorie du Big Bounce).

 

Le Big Bounce (ou Univers phénix), est un modèle cosmologique cyclique impliquant une évolution de l’Univers menant à l’alternance entre Big Bang et Big Crunch (un Big Crunch est immédiatement suivi d’un Big Bang).

 

Pour le moment, il n’existe donc pas encore de véritables preuves cosmiques d’un rayonnement de Hawking, sans compter le fait que les points de Hawking mentionnés par les auteurs n’ont pas encore été validés (loin de là).

 

Donc bien qu’il s’agisse d’une théorie intéressante, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant que quiconque ne revendique l’existence définitive d’un univers antérieur.

 

0 commentaires

dim.

19

août

2018

Cet homme a construit chez lui une piste d’atterrissage pour ovni (Ovniport)

 

C'est l'histoire d'un Suisse en Argentine qui reçoit par message télépathique l'ordre de construire une piste d'atterrissage pour ovni. Alors il l'a fait. Et puis il a mystérieusement disparu.

 

Cette vidéo est proposée à la lecture par le site MUFON France.

 

Voici leur commentaire :

 

"Malgré une certaine ressemblance, Ulyces nous parle dans cette vidéo non pas de Patrice Pouillard, le réalisateur de LRDP et de BAM (que nous embrassons au passage, on remet ça quand tu veux dans le Sud !), mais d’un suisse nommé Werner Jaisli.

C’est frais, non vérifié, et livré tel quel à votre libre arbitre.

Parfait pour le 15 Août 2018 de notre calendrier terrien. 

 

C’est l’occasion de passer un salut amical à Omar, originaire d’Argentine, et futur enquêteur MUFON France ? Nous l’espérons !

 

Warning : les thèses défendues par Jaisli lui sont propres, les conclusions de cet article n’ont pas fait l’objet de vérifications ou d’investigations de notre part, le fait de partager cet article ne veut en rien dire que le MUFON France ou ses membres partagent et adhèrent totalement ou partiellement à ce point de vue. "

 

0 commentaires

dim.

19

août

2018

Retour sur l'exploit de Felix Baumgartner l'Ovni-Homme recordman du plus haut saut en altitude -record du monde en 2012

 

Altitude de départ : 38 243 mètres !!

 

Voici le film entier de l'exploit de cet homme volant.

 

A qui le tour maintenant ?

 

 

 

Felix Baumgartner, né le 20 avril 1969 à Salzbourg, est un parachutiste et sauteur extrême autrichien. Le 14 octobre 2012, il réussit, dans le cadre du projet Red Bull Stratos, le plus haut saut en chute libre jamais réalisé à l'époque, depuis une altitude de 38 243 mètres, passant ainsi le premier le mur du son en saut.

 

0 commentaires

dim.

19

août

2018

Les étranges ombres de la Lune - Août 2018

 

Le soir du vendredi 27 juillet 2018, le monde a pu découvrir le magnifique spectacle de la plus longue éclipse totale de Lune du 21e siècle.

Cette éclipse spectaculaire qui a fait virer notre satellite au rouge pouvait être observée à l’œil nu depuis l’Afrique, l’Europe, l’Asie et l’Australie.

 

Mais une chose que beaucoup d’observateurs ont certainement dû manquer est le passage d’une ombre étrange devant la Lune au moment de l’éclipse.

 

 

 

Un OVNI devant la lune en plein éclipse ?

 

L’ombre étrange a été filmée par un ufologue du nom de Luke Miller, qui a publié la vidéo sur PikView.

 

Elle a ensuite été reprise sur Twitter par Scott Brando, qui dirige le site de démystification ufoofinterest.org.

 

Luke Miller a capturé l’étrange objet dans le ciel londonien alors qu’il se trouvait non loin de la BT Tower (anciennement Post Office Tower ou London Telecom Tower). C’est une tour de télécommunications appartenant à la société British Telecom.

 

Miller a posté la vidéo avec le commentaire suivant :

 

« Un objet étrange passe devant la lune et disparaît derrière la BT Tower. Je l’ai filmé hier soir vers 21h depuis Regents Park à environ 1 mile (1 km et demi) de la BT Tower, si quelqu’un a la moindre idée de ce que cela pourrait être, je serais intéressé de le savoir… J’ai posté la version complète pleine résolution sur YouTube https://www.youtube.com/watch?v=jzGhRaVXuCs”

 

Scott Brando, qui est bien connu pour examiner à la loupe les images et les vidéos sur les ovnis, a repris la vidéo sur son compte Twitter en écrivant : « Hé @millerartwork certains utilisateurs ont partagé votre vidéo sur un prétendu #UFO traversant la dernière éclipse lunaire https://www.pikview.com/media/BlvvUisnOQm … Honnêtement, dans vos parties zoomées, je vois un canular. Pouvez-vous le confirmer ? Merci. »

 

Selon Brando, il ne s’agit aucunement d’un ovni qui est passé devant la Lune en pleine éclipse, mais simplement d’un ballon mylar lancé dans le ciel, comme dans des cas similaires d’ombres devant la Lune reportés précédemment.

 

 

Des cas similaires d’objets étranges passant devant la lune

 

 

Le 12 novembre 2016, le YouTubeur Rondomon a prétendu avoir observé, à l’aide d’un télescope NexStar 6se, des OVNIS passant à toute vitesse devant la Lune.

 

Il a publié la vidéo sur YouTube en précisant que les OVNIS semblaient causer une distorsion de la lumière autour d’eux.

 

Le 14 novembre 2016 @jxsunyan a lui aussi publié sur Twitter la vidéo d’un objet noir étrange passant devant la pleine Lune. Il avait observé l’objet depuis Shenzhen, en Chine.

 

Dans les deux cas, Ufoofinterest avait identifié les objets comme étant probablement des ballons mylar.

 

Un autre cas d’ombre bizarre passant devant la Lune a été rapporté par le YouTubeur Don’t Stop Motion.

 

La vidéo montre 3 objets étranges qui traversent l’objectif pointé vers la Lune.

 

L’auteur de la vidéo a reconnu qu’il pourrait s’agir de ballons gonflés à l’hélium, mais sans certitude.

 

 

Alors OVNIS ou simples ballons traversant le ciel ?

 

0 commentaires

dim.

19

août

2018

Orbe photographiée par une caméra infra-rouge nocturne de surveillance des cerfs en Août 2018

 

Date d'observation : 17 août 2018

Lieu d'observation : Bentonia, Mississippi, USA

 

D'après Scott Waring :

 

"Ce rapport vient de m'être envoyé sur Twitter par JB. 

 

Cette caméra de surveillance des cerfs est une caméra infrarouge.

Cela signifie que la nuit, les LEDs infrarouges à l'avant de la came éclairent la zone devant elle sur une distance d'environ 20 à 40 mètres.

La lumière infrarouge des LED est invisible à l'œil nu, de sorte que les humains et les animaux ne peuvent pas la voir. 

 

Cette technique pour visualiser des cerfs peut également être utilisée pour démasquer  n'importe quoi dans son voisinage en vision nocturne.

Rien ne peut échapper à l'infrarouge.

Comme vous le voyez cette  orbe extraterrestre  espionne les cerfs qui se nourrissent et étudie leur comportement. 

 

Les orbes sont utilisées comme les humains utilisent les drones.

 

Peut-être que les extraterrestres peuvent les utiliser parce que notre atmosphère n'est pas compatible avec leur système respiratoire, ou que  notre gravité ne leur convient pas, ou que  la lumière du soleil ou un autre phénomène environnemental nuit à leur survie sur Terre.

Ainsi, explorer avec un drone semble beaucoup plus sûr pour une espèce qui peut vivre des milliers ou même des millions d'années en une seule vie. "

 

 

0 commentaires

dim.

19

août

2018

Les États-Unis posséderaient la technologie de la téléportation et du voyage dans le temps !

 

Dans cette vidéo, le site "La Vérité est Ailleurs" révèle que la téléportation et le voyage dans le temps,  sont des technologies qui existeraient en secret depuis plusieurs décennies... 

0 commentaires

ven.

17

août

2018

Un immense ovni triangulaire prés de l’aéroport de Genève

 

 

Publié le 16/08/2018, par Daniel Robin, Responsable du Réseau Ovni Investigation

 

 

 

Dimanche 12 aout 2018 à Viry près de Genève.

Il est 23h30.

M. Frédéric K. et sa compagne regardent le ciel qui était dégagé.

 

Soudain, le couple aperçoit un immense ovni de forme triangulaire, d’un noir profond, qui est en position stationnaire pas très loin au-dessus d’eux.

 

Puis, après quelques secondes, le triangle noir se déplace très lentement en direction de Genève. L’un des deux témoins est formel, l’engin était aussi grand que plusieurs avions de ligne ! 

 

 

Depuis quelques jours, le site Ovnis-Direct enregistre (grâce à son formulaire en ligne qui permet de signaler une observation) un certain nombre de témoignages impliquant des ovnis de forme triangulaire et de couleur noire.

 

Nous vous tiendrons régulièrement informé de la situation et des témoignages que nous recevons concernant ces engins.

 

Il semblerait, en effet, qu’il se produise une recrudescence des observations impliquant d’immenses structures triangulaires noires. Les questions sont toujours les mêmes :

d’où viennent-elles et que quelles sont leurs intentions à notre égard ?

 

Le plus spectaculaire de ces témoignages est arrivé ce matin à 10h45 (13 juillet 2018).

 

Voici le récit du témoin tel qu’il a été posté sur le site

Ovnis-Direct :

 

« Voulant observer les étoiles filantes mon amie et moi, nous sommes sortis sur la terrasse. En levant les yeux vers le ciel, nous avons distinctement discerné un triangle noir avec des sortes de « feux de position » allumés à chaque pointe (angle). L’engin était pratiquement immobile, mais il a commencé une légère rotation sur lui-même. Pas de bruit à l’extérieur. J’ai couru chercher mon téléphone portable pour prendre une photo, mais à mon retour l’engin avait disparu. Ce n’était pas un avion. Nous avons clairement distingué les rebords de ce triangle gigantesque. Nous habitons proches de l’aéroport de Genève, à Viry (74580) » (Viry fait partie de l’agglomération du Grand Genève).

 

Dès que j’ai pris connaissance de ce témoignage (je peux consulter en temps réel sur mon téléphone portable les témoignages qui sont postés sur Ovnis-Direct), j’ai immédiatement pris contact avec le témoin (M. Frédéric K.) par téléphone. Ce dernier m’a confirmé la taille imposante du triangle : plusieurs fois celle d’un avion de ligne (Airbus A320 par exemple). Il ne pouvait pas se tromper et confondre le triangle avec un avion, car étant proche de l’aéroport de Genève il a l’habitude de voir décoller et atterrir les avions de ligne. La trajectoire du triangle semblait prendre la direction de Genève.

 

 

Ci-dessus : La position de la commune de Viry, la flèche en bas à gauche, et celle de l’aéroport international de Genève, la flèche en haut. M. Frédéric K. estime à environ 15 km la distance entre son domicile et l’aéroport de Genève.

APPEL À TÉMOINS :

 

Si vous avez été témoin d’une observation semblable à celle de Viry, contactez-nous immédiatement et déposez votre témoignage sur le site Ovnis Direct, nous vous répondrons dans les 24h.

 

0 commentaires

ven.

17

août

2018

Trois Orbes vertes prisent en photo en Colombie Britannique

 

Date d'observation : 10 juillet 2018

Lieu d'observation : Lake Country, C.-B., Canada

Source : MUFON #94181 MUFON #94181

 

 

"Il s'agit d'un reportage intéressant sur trois orbes prisent en photo panoramique lors d'un coucher du soleil au Canada.

Une orbe est isolée un peu  plus loin, et deux autres sont proches l'une de l'autre. De plus, à l'examen attentif de chaque orbe, elles semblent identiques de loin, mais chacune d'elle est différente des autres. Les motifs en vert à l'intérieur des orbes sont différents, ce qui exclut les fusées éclairantes....la plupart des fusées éclairantes sont bleues. 

 

Remarquez aussi que ces orbes sont vertes. Elles  sont révélés en raison de l'angle particulier soleil-Orbes-caméra.

 

Bien que l'œil humain ne puisse pas visualiser tout ce qu'il capte, un appareil photo numérique peut le faire. 

 

Il y a beaucoup de rapports passés sur les OVNI verts qui brillent la nuit, donc, étant donné que la structure de chaque OVNI est différente et que les OVNI sont séparés, je crois que cette observation est une preuve à 100% de la visite des extraterrestres sur Terre."

 

 

Le témoin oculaire déclare : 

 

"Nous avons repéré les "3 orbes" après avoir vu l'image sur l'écran de l'ordinateur. Les photos ont été prises avec un téléphone Samsung."

 

 

0 commentaires

ven.

17

août

2018

Un Ovni ou une météorite explose au-dessus d'une ville Turque, le 13 août 2018

 

Date d'observation : 13 août 2018

Lieu d'observation : Turquie

 

"Cette vidéo a été posté cette semaine et montre un OVNI explosant au-dessus d'une ville peuplée en Turquie.

 

Juste avant de voir l'explosion de l'OVNI, nous entendons des jets militaires ouvrir le feu sur lui.

 

Le rugissement des moteurs à réaction est très fort.

 

L'explosion était si grande que les gens au sol criaient de peur et commençaient à courir dans toutes les directions. 

 

S'il s'agissait d'une fusée, il y aurait eu une longue traînée  derrière elle.

 

S'il s'agissait d'un missile, l'explosion aurait été plusieurs fois plus importante. 

 

Cet OVNI lumineux est similaire en apparence à beaucoup d'autres que l'on peut voir dans les rapports d'OVNI à travers le monde, en particulier dans la région montagneuse de Denver, Colorado.

 

Si l'armée turque réussit à abattre un véritable OVNI,  les étrangers pourraient littéralement entrer en guerre avec l'humanité à l'échelle mondiale. Et nous n'avons pas la technologie pour gagner. "

 

Commentaire : Pourrait-il s'agir d'un drone abattu ou d'un

missile, sachant que la vitesse élevée n'est pas en faveur d'un drone  ?

 

 

0 commentaires

ven.

17

août

2018

Long Ovni noir au-dessus de Harrison, dans le New Jersey, le 5 août 2018

 

Date d'observation : 5 août 2019

Lieu d'observation : Harrison, New Jersey, USA

 

D'après Scott Waring : 

 

"Voici un OVNI de forme vraiment inhabituelle. Le long objet noir flotte dans le ciel et change de forme au fur et à mesure. S'il s'agissait de ballons attachés ensemble, ils ne changeraient pas de forme aussi rapidement. Aussi pas de lignes droites dans le cercle ci-dessus comme il a changé de forme. Beaucoup d'astronautes ont rapporté des longs bras avec les ovnis dans l'espace....donc cela pourrait être un tel ovni. "

 

 

Le témoin oculaire déclare :

 

"Je me demande pourquoi je bronzais dans mon bikini coloré et lumineux. et pour une raison quelconque, une navette spatiale avec 24 fenêtres est venue voir de près et alors je me suis levée pour faire un zoom sur cette navette; elle semblait flotter comme un morceau de déchets.."

 

0 commentaires

ven.

17

août

2018

Les adeptes de la théorie de la Terre Creuse

La Terre a été la source de nombreux fantasmes depuis l’aube de l’humanité et l’émergence des premières cultures. Certains l’ont érigé en divinité, d’autres en ont fait un véritable objet de fantasme, un objet alimentant bon nombre de théories parfois loufoques.

 

La théorie de la Terre creuse en fait partie et elle est loin d’être nouvelle. Dans les temps les plus reculés, la plupart des cultures pensaient en effet que de vastes royaumes se cachaient sous nos pieds.

Article en faveur d'une Terre Creuse

 

Le constat géologique

 

L'intérieur de la Terre dévoile un nouveau secret aux

scientifiques !

 

Une nouvelle couche de roches inconnue jusqu'ici vient d'être découverte dans le manteau terrestre. Elle a la particularité d'être incroyablement rigide. D'après les chercheurs, cette caractéristique pourrait expliquer des phénomènes géologiques encore mystérieux.

 

 

 

"Nous en savons beaucoup plus sur la surface de Mars que sur l'intérieur de la Terre," explique Lowell Miyagi de l'université de l'Utah.

 

Lui et son équipe viennent en effet de découvrir ce qu'ils pensent être une couche de roches encore inconnue à l'intérieur de notre planète. Située à quelque 1.500 kilomètres sous la surface de la Terre, il s'agirait d'une strate de ce que l'on nomme le manteau. Mais à la différence d'autres couches, celle-ci ne se caractérise pas par sa teneur en certains minéraux. Plutôt par son incroyable rigidité puisqu'elle présente une viscosité dynamique de 1.000 milliards de pascals-secondes ! À titre de comparaison, l'eau se situe à 0,001 et le beurre de cacahuète à 200, ont expliqué les chercheurs dans un communiqué.

 

La présence d'une couche aussi rigide à cette profondeur pourrait faire la lumière sur certains phénomènes géologiques encore mystérieux. Une rigidité qui bloque la plongée des plaques Rappelons tout d'abord que notre planète est composée de 3 couches principales, de l'extérieur vers l'intérieur : la croûte terrestre, le manteau et le noyau, qui contiendrait lui-même une "graine" découverte récemment. La croûte est divisée en plaques tectoniques qui "flottent" sur le manteau. Là où elles se rencontrent, la plus dense des deux passe sous l'autre : c'est le phénomène de subduction.

 

Les scientifiques ont observé depuis longtemps que lorsque les plaques tectoniques plongent dans le manteau, elles semblent toutes bloquer leur descente à une même profondeur : 1.500 kilomètres. Or, il s'agirait justement de la limite supérieure de la nouvelle couche découverte par Lowell Miyagi et son équipe.

 

D'après eux, elle pourrait ainsi être la cause de cette observation qui laisse encore les géologues perplexes. "Cette augmentation de la viscosité est susceptible de causer le blocage des plaques subsidentes - au moins temporairement - à environ 1.500 kilomètres de profondeur," a expliqué Lowell Miyagi. Une couche profonde pour expliquer des observations en surface Les chercheurs rappellent que le mouvement des plaques est justement entraîné par la subduction : la partie plongeante tire le reste de la plaque.

 

"Tout ce qui affecte la façon dont une plaque subducte va, à tous les échelons, affecter les tremblements de terre et le volcanisme", a donc affirmé Lowell Miyagi. Les scientifiques s'interrogent par exemple sur la source des tremblements de terre profonds. La plupart ont lieu dans la croûte ou très proche de la surface. Mais certains sont situés plus bas dans le manteau. Ceci pourrait être, encore une fois, dû à la présence de cette nouvelle couche super-rigide. En bloquant la plongée des plaques, elle pourrait entraîner leur rupture et donc ces mystérieux tremblements de terre profonds. Les différences de composition des magmas sont elles aussi, encore peu comprises.

 

On distingue deux types de volcans océaniques à partir de cette composition : ceux des dorsales et ceux des points chauds comme l'île d'Hawaï. Les premiers expulsent un magma composé de roches jeunes et bien mélangées alors que pour les secondes, il s'agit de roches anciennes et peu mélangées. La nouvelle couche du manteau pourrait donc être à l'origine de ces différences. Comprendre l'intérieur de la Terre en laboratoire Lowell Miyagi l'a rappelé, on ne sait au final que peu de choses sur l'intérieur de notre planète.

 

Il faut bien comprendre que les conditions y sont extrêmes : à 1.500 kilomètres de profondeur, la température moyenne est de 2.150°C et la pression équivalente à 640.000 fois celle de l'atmosphère en surface ! Impossible donc d'envisager d'aller y faire des mesures directes. Au lieu de ça, les chercheurs simulent ces conditions en laboratoire pour voir comment elles influencent les roches et les minéraux. L'équipe a travaillé ainsi : en pressant fortement un échantillon de cristal du manteau du diamètre d'un cheveu entre deux diamants. Jusqu'à atteindre les conditions présentes à 1.500 km de profondeur.

 

En observant le changement de viscosité des cristaux, ils en ont déduit que le manteau devait être plus rigide à cette profondeur. Mais notre planète n'a sans doute pas encore livré tous ses secrets. Les scientifiques de l'université de l'Utah pensent que l'on sous-estime encore la chaleur dégagée par le noyau terrestre. Une partie du manteau s'avérant être très rigide, il est possible que les roches s'y mélangent mal. La chaleur réelle dégagée par le noyau ne s'échapperait donc pas totalement jusqu'en surface.

 

 

 

Pourquoi et comment cette découverte confirme que la Terre est creuse ?

 

 

Pour  deux raisons, majeures :

 

- 1 ) On sait tous, enfin presque tous, que le magma des volcans ne provient absolument pas d'un supposé noyau de fer liquide qui serait situé au centre de la Terre !

 

Seul nos scientifiques arriérés et obtus persistes dans cette croyance qui n'est absolument pas scientifique justement, et encore moins prouvée.

 

Le magma provient des frictions entre les roches, et entre les plaques, situées loin sous nos pieds, et est contenu dans des poches, ou réservoirs.

 

Le magma ainsi crée par friction, coule ensuite tel un fleuve, en suivant des couloirs entre les plaques et/ou à l'intérieur même des plaques, et alimente ainsi sans fin les chambres magmatique disséminées sur toute la planète.

 

Les chambres magmatiques montent ainsi en pression tel une cocotte minute avec l'afflux de magma et de gaz. La vitesse de rotation de la Terre qui est d'environ 1 670 km/h ( à l'équateur ) fait ainsi remonter le magma par la force centrifuge, et la pression des gaz pousse également le magma vers l'extérieur.

 

Si un noyau ferreux liquide existait réellement au centre de la Terre ou des planètes, la moindre fuite ferait éjecter tout le magma du noyau !

 

Or, nous constatons bien, qu'un volcan, n'importe le quel, subit une activité un certain temps seulement, le temps justement que la pression de la chambre magmatique soit retombée, elle se rempli ensuite à nouveau très lentement, et l'activité du volcan reprend, avec des périodes qui varient 1 an, 100 ans, 1 000 ans, 100 000 ans etc, tel un cycle, comme les saisons, les inversions des pôles magnétiques, les cycles lunaire, les cycles des marées, les cycles solaire etc...

 

 

 

- 2 ) Les différences de composition des magmas, qui ne sont elles aussi, encore que peu comprises, je dirais même pas comprises du tout ! Ceci pour la simple et bonne raison, que les roches et les plaques qui produisent ce magma, sont tout simplement différentes dans leurres compositions !

 

La croûte terrestre épaisse de 2 000 km subit des forces de mouvements créant de la lave, en chauffant par le frottement, et la pression.

 

Si noyau ferreux liquide il y avait, et si ce noyau alimentait les chambres magmatiques, tous les magmas seraient alors identiques, c'est un peu une lapalissade que nos génies n'ont pas encore assimilés, ou plutôt qu'ils ne peuvent admettre, car l'admettre serait ainsi avouer que la Terre est creuse !

 

Les scientifiques ont observé depuis longtemps que rien qui ne vient de l'extérieur ne semble dépasser un certain seuil, ou une certaine distance !

 

Cette couche, ou protection semble tout bloquer à une même profondeur comprise entre 1.500 et 2 000 kilomètres, ce qui confirme bien la théorie d'une Terre creuse, et pas seulement la Terre, mais toutes les planètes, les lunes etc...

 

Pour en revenir aux volcans, tous les volcans du monde ont une poche magmatique située à quelques kilomètres seulement sous la croute terrestre, par exemple la caldeira de

Yellowstone, « supervolcan de Yellowstone », a "l'étrange" particularité géologique la minceur de la croûte terrestre qui se trouve sous la surface du sol.

 

En effet, alors que celle-ci est en moyenne de trente kilomètres, ici le magma se trouve à une profondeur comprise entre huit et dix kilomètres.

 

On a déterminé que cette caldeira que l'on croyait totalement éteinte avait été le théâtre de plusieurs éruptions suivant une périodicité tournant autour de 700 000 ans. Pourquoi ?

 

Je vous laisse deviner la réponse, ou je vous la redonne ? la réponse se trouve bien sur ci-dessus !

 

D'aucun me rétorqueront sans doute : Alors gros malin, comment expliquer le champ magnétique de la Terre ? qui est d'après la science admise jusqu'ici, que le champ magnétique terrestre est attribué à une cause unique : les mouvements de convection à l'intérieur du noyau métallique liquide (fer et nickel) de notre planète.

 

Mais comme je l'ai déjà exposé dans un autre sujet de ce blog, le champ magnétique de la terre ne serait pas causé par cet hypothétique noyau de fer en fusion, mais par les océans, c’est une nouvelle hypothèse, fort juste, qui est proposée par certains scientifiques.

 

Même si l’hypothèse ne parle que de variation de ce champ magnétique causé par l’océan mondial, on peut élargir le champ de compréhension, et d’hypothèse et l’adopter pour l’effet global du champ magnétique terrestre.

 

Pour expliquer ses variations dans le temps, on invoque donc logiquement des modifications de la circulation à l'intérieur du noyau. Pour l'instant, cette explication semble très solide et peut même expliquer les inversions complètes du champ magnétique terrestre.

 

Pourtant, Gregory Ryskin, de la Northwestern University (Etats-Unis), propose une autre hypothèse pour les variations à courte échelle, celle du siècle, qui ont pu être mesurées assez précisément pour la période récente.

 

Ce géophysicien fait intervenir un nouvel acteur : les océans. Composés d'eau salée, ils sont conducteurs.

 

Les courants océaniques sont donc susceptibles de produire un champ magnétique, selon lui non négligeable.

 

En calculant ce champ à partir des données connues sur la circulation au sein de l'océan mondial, Ryskin, dans un article publié dans le New Journal of Physics, affirme retrouver assez bien les valeurs acceptées des variations séculaires récentes du champ magnétique terrestre.

 

De plus, explique-t-il, les résultats montrent, plus précisément, une excellente corrélation temporelle entre l'ampleur de la circulation nord-atlantique (dont le Gulf Stream, ) et les variations séculaires observées en Europe de l'ouest.

 

Selon Ryskin, ses résultats expliquent bien, en particulier, les « secousses géomagnétiques », des variations brutales du champ magnétique observées à plusieurs reprises durant la seconde moitié du vingtième siècle.

 

Le lien entre le climat et le magnétisme ?

 

Il en déduit qu'au fil des millions d'années, les mouvements des continents entraînés par la tectonique des plaques ont eu un important impact sur le champ magnétique en modifiant profondément la circulation océanique globale. Et d'imaginer que la dernière inversion complète, qui a interverti les pôles magnétiques il y a 780.000 ans, pourrait avoir été provoquée par la déviation des principaux courants.

 

Au passage, l'explication pourrait donner une réponse à l'apparente corrélation entre les variations séculaires du champ magnétique et le climat, révélée récemment.

 

En effet, circulation océanique et climat global sont liés de plusieurs manières.

 

Tout d'abord, les deux s'influencent mutuellement. Le réchauffement actuel, par exemple, pourrait modifier certains courants, et, à l'inverse, on sait que la douceur de l'Europe de l'ouest comparativement aux même latitudes sur le continent américain est due au Gulf Stream et à son apport d'eau chaude.

 

Enfin, un phénomène extérieur, comme le mouvement de continents, peut modifier à la fois le climat et la circulation océanique.

 

Scientifiquement plausible, en bon accord avec les observations et conduisant à une nouvelle lecture des données du paléomagnétisme, ce mécanisme reste pour l'instant une belle hypothèse à vérifier...

 

Source : Futura-Sciences

 

On peut donc enfoncer le clou, et affirmer :

 

C'est pourquoi les planètes, les lunes etc ne disposent pas d'un champ magnétique aussi puissant que celui de la Terre, tout simplement car elles ne disposent pas/plus d'un océan mondial en surface, sans oublier l'océan mondial sous terrain qui commence à peine à être reconnu !

 

Pour preuves :

 

Mercure : Ne possèderait pas d'océan mondial en surface, mais doit posséder un océan interne assez important, dispose d'un dipôle magnétique, lequel est important et apparemment global. Il fut découvert en 1974 parmi les données envoyées par la sonde Mariner 10, indiquant que la force de ce champ équivaut à 1,1 % de celui de la Terre. Ce champ magnétique est assez puissant au niveau de l'arc de choc, il ralentit le vent solaire, ce qui crée une magnétosphère autour de la planète.

 

Vénus : Ne posséderait pas d'océan mondial en surface, et peut être pas un gros océan interne, Vénus possède un champ magnétique très faible. Pourtant, selon la théorie admise, l'existence d'un noyau de fer liquide tournant sur lui-même crée normalement un champ magnétique par effet dynamo, or Vénus ne possède pas de champ magnétique intrinsèque. Les explications pour justifier cette "anomalie" sont bien sur bien très alambiquées, afin de noyer le poisson !

 

La Terre : a un océan mondial en surface, et un immense océan interne, et un champ magnétique puissant.

 

Mars : n'a plus d'océans mondial en surface, mais sans doute un interne, et plus beaucoup de champ magnétique, voir plus du tout à certains endroits seulement, et plutôt assez puissant à

d'autres !

On est certain maintenant que Mars possédait autrefois un océan mondial conséquent, et aujourd'hui que constate t-on ? On n'observe qu'un champ magnétique fossile sur Mars.

 

Jupiter : Doit posséder un océan mondial en surface gigantesque, et idem pour l'océan interne, et le champ magnétique de Jupiter est beaucoup plus intense que celui de la Terre, par ailleurs, la densité - donc la pression - du vent solaire est environ vingt-cinq fois plus faible au niveau de l'orbite de Jupiter qu'au niveau de l'orbite de la Terre. ( planète gazeuse selon la théorie ) Jupiter possède un puissant champ magnétique ainsi qu'une ionosphère et les sondes y ont observées des aurores aux pôles et de puissants orages électriques. Elle émet 2.5 fois plus d'énergie qu'elle n'en reçoit du Soleil.

 

Saturne : Doit posséder un immense océan mondial en surface, et en interne, et le champ magnétique de Saturne est 540 fois supérieur à celui de la Terre et est dipolaire. Mais Saturne présente des indices supposant qu'elle aurait elle aussi un champ magnétique environ 1 000 fois plus puissant que celui de la Terre !

 

Uranus : Doit posséder un bel océan mondial en surface, ainsi qu'un océan Interne. Son champ magnétique a la particularité d'être décalé par rapport à l'axe polaire et incliné à 59° par rapport à l'axe de rotation de la planète. Lorsque la sonde Voyager 2 s'est approchée de la planète, elle a découvert que par endroits, le courant produit par le champ magnétique ne prenait pas sa source dans les profondeurs de la planète mais bien plus haut. Ce qui provoque des instabilités magnétiques et des inversions comme il peut s'en produire par épisode sur Terre. Cela se traduit par un changement de positionnement radical du pôle nord magnétique. Au lieu de se trouver au nord, il se situe au sud. Uranus possèderait selon la théorie officielle, un noyau solide de silicates et de fer d'environ 7 500 km de diamètre. Les sondes ont détectées la présence d'aurores polaires ce qui laisse supposé la présence d'un puissant champ magnétique.

 

Neptune : Doit posséder une bel océan mondial en surface, et interne, et un noyau solide de silicates et de fer d'à peu près la masse de la Terre selon les connaissances actuelles. Elle ressemble aussi à Uranus au niveau de sa magnétosphère, avec un champ magnétique fortement incliné par rapport à son axe de rotation à 47° et le décalage d'au moins 0,55 rayons, soit environ 13 500 km du centre physique de la planète. Avant l'arrivée de la sonde Voyager 2 à proximité de Neptune, il a été émis l'hypothèse que la magnétosphère inclinée d'Uranus était le résultat de sa rotation inclinée. En comparant les champs magnétiques des deux planètes, les scientifiques pensent maintenant que leur orientation extrême peut être caractéristique des flux venant de l'intérieur des planètes.

 

L'onde de choc de Neptune, où la magnétosphère commence à ralentir le vent solaire, se produit à une distance de 35 fois le rayon de la planète. La magnétopause, où la pression de la magnétosphère contrebalance le vent solaire, se trouve à une distance de 23-26 fois le rayon de Neptune. La queue de la magnétosphère s'étend à au moins 72 fois le rayon de Neptune, et très probablement beaucoup plus loin.

 

Comparant les données du champ magnétique avec celles d'Uranus, les scientifiques pensent que son inclinaison extrême est causée par les flux circulant dans les profondeurs de l'atmosphère et ne résulte pas de son décalage physique ou d'une inversion de polarité. Ce champ magnétique présente une période de rotation de 16 heures, proche de celle de l’atmosphère. Une ionosphère constituée de plusieurs couches a également été découverte entre 1 000 et 4 000 km au-dessus du niveau 1 bar.

 

Les scientifiques pensent qu'il y a un immense océan de méthane à sa surface. Bien sur ils ne peuvent pas annoncer un immense océan d'eau, sinon ils seraient dans le caca...

 

Pluton : On ne sait pas grand chose, sinon rien, une mission est actuellement sur place, New Horizons, une mission historique à la découverte de Pluton. La sonde américaine se rapproche de la planète qu'elle va scruter de loin, avant de l'étudier de près. Une première ! On devrait donc en savoir un peu plus, même si on ne saura tout et on ne nous dira pas tout. Pour suivre les infos qui devraient arriver en principe rapidement, voir ici : http://www.nasa.gov/mission_pages/newhorizons/main/

 

Et enfin la Lune : Ne possède pas d'océan mondial en surface, mais possède sans doute un océan interne, puisque l'on reconnait enfin, que la Lune possède une énorme quantité d'eau, pratiquement autant que sur la Terre toute proportion gardée.

Les échantillons de roches lunaires rapportés par les missions Apollo indiquent que la Lune présentait, dans le passé, un champ magnétique global. Son origine semble très différente de celle du champ magnétique terrestre.

 

La Lune serait un astre mort, donc les mécanismes connus, tels les mouvements de convection qui agitent la partie liquide du noyau de notre planète, ne peuvent pas expliquer le champ magnétique lunaire.

 

Toutes les planètes, et lunes sont creuses, toutes possèdent un océan mondial soit en surface, soit interne, soit les deux, aucune ne possèdent de prétendus noyau liquide ferreux, ou d nickel, ou d'ammoniac, ou d'hydrogène, ou de

gloubi-boulga !

 

Une découverte qui confirme la théorie de la Terre creuse...

Terminons sur une note mystérieuse, et qui laisse songeur ...

 

 

En septembre 1940 les tous premiers radars ont sauvé l’Angleterre des attaques aériennes allemandes. Braqués en direction des côtes ils ont permis à l’aviation d’anticiper toutes les défenses et de contenir l’ennemi à l’extérieur de ses frontières.

 

En avril 1942, cette fois l’Allemagne possède, elle aussi, des radars. Mais elle va s’en servir à tout autre chose que les Anglais.

 

Goering, Himmler et Hitler demandent au professeur Heinz Fisher grand spécialiste des radars et des rayons infrarouges de se rendre, dans le plus grand secret sur l’île de Rügen (côtes baltes) pour se livrer à l’expérience la plus ahurissante de l’histoire :

Braquer ses radars vers le ciel à 45° et … attendre !

Attendre quoi ?

Attendre tout simplement, car si la terre est creuse, on finira par recevoir par réflexion des ondes radars, des images de points extrêmement éloignés, à l’intérieur de la sphère.

Goering espérait ainsi recevoir des images de la flotte anglaise mouillant à … Scapa Flow !

C'est alors à ce moment que les alliés commencent à bombarder massivement l’Allemagne et ses usines d’armement !

Mais la plus grande partie des rares radars germaniques sont ailleurs...

 

 Et encore, dans cet article, je ne vous parle pas des anomalies "scientifique - photographique - atmosphérique - satellitaire - physique qui ont lieu aux pôles de notre planète...

 

Comme toujours, c’est à vous de juger...

 

Réflexion générale 

 

La Terre creuse, une théorie qui remonte aux origines des civilisations

 

Mais la Terre creuse n’est pas restée uniquement de l’ordre du mythe et Edmond Halley en a ainsi fait une véritable théorie scientifique vers la fin du dix-septième siècle. Le célèbre astronome britannique pensait en effet que notre planète se composait d’une coque creuse de 800 kilomètres d’épaisseur dans laquelle se trouvaient deux autres coquilles concentriques et un noyau central.

 

Encore plus étonnant, le scientifique était persuadé que chacune de ces coquilles était séparée par des couches atmosphériques et possédait ses propres pôles magnétiques. Il pensait d’ailleurs que c’était pour cette raison que les boussoles perdaient parfois le nord.

 

Cette théorie n’a pas fait long feu, mais elle a été reprise par plusieurs personnes au cours des siècles suivants.

 

John Cleves Symmes Jr, un officier de l’armée américaine, est ainsi revenu à la charge en 1818 en présentant une nouvelle théorie de la Terre creuse un peu différente.

 

Le brillant officier pensait ainsi que notre planète se composait d’une coquille de plus de mille kilomètres d’épaisseur, une coquille comportant pas moins de deux ouvertures situées au niveau de ses deux pôles !

 

Très vite, sa théorie a commencé à faire de nombreux adeptes et Symmes avait même entrepris de monter une expédition au pôle nord afin de prouver sa théorie, une expédition qui a cependant été annulée par le président américain Andrew Jackson.

 

 

20e siècle, la popularisation de la théorie

 

 

James McBride, son plus fervent disciple, a écrit de nombreux livres durant les décennies suivantes et il a largement contribué à populariser la théorie.

 

La théorie de la Terre plate a fini par trouver sa place dans la culture littéraire et elle a été évoquée par des auteurs comme Edgar Rice Burroughs, Edgar Allan Poe, Edward Bulwer-Lyton ou encore Willis Emerson.

 

Ce dernier a en effet écrit en 1908 un roman de science-fiction sobrement baptisé The Smoky God. Il racontait les aventures d’un certain Olaf Jansen, un navigateur norvégien. Présenté comme un témoignage, le livre évoquait ainsi l’impossible voyage de l’homme et de son père, un voyage qui les avait menés à l’intérieur de la Terre, un endroit où vivait une civilisation avancée composée de puissants télépathes.

 

 

Le livre n’a pas très bien marché, mais il a tout de même contribué à populariser la théorie de la Terre plate.

Aujourd’hui encore, certains de ses adeptes pensent en effet que le récit du navigateur n’a rien d’une invention.

 

Entre réalité et fiction

 

De nombreuses histoires similaires ont circulé durant les décennies suivantes et l’une d’elles suppose même que Hitler et ses généraux ont fui à l’intérieur de la Terre suite à la défaite de l’Allemagne.

 

Rodney Cluff est désormais l’un des plus fervents défenseurs de cette théorie et il a même écrit un livre entièrement consacré à cette question, un livre dans lequel il propose une description poussée de ce royaume souterrain.

 

Il pense en effet que la croûte extérieure de notre planète atteint une épaisseur de 1200 kilomètres et qu’un vaste monde se cache à l’intérieur, un monde éclairé par un soleil intérieur.

 

Le royaume serait en outre peuplé par une race supérieure d’êtres humains, une race qui serait à l’origine des soucoupes volantes et qui utiliserait ce moyen de locomotion pour venir nous étudier et nous observer.

 

Mais alors, si la Terre est creuse, pourquoi personne ne s’en est rendu compte ?

 

La réponse est simple et tient en un seul mot : complot.

 

 

Une théorie qui a toujours de nombreux partisans

 

 

Tout comme les Flat Earthers, les partisans de cette théorie pensent en effet que les pouvoirs publics ont parfaitement conscience de cette caractéristique de notre planète.

 

Encore plus fou, d’après eux, la NASA, l’ESA, nos gouvernements et les plus puissantes firmes de ce monde feraient même tout ce qui est en leur pouvoir pour nous dissimuler la vérité.

 

Google, notamment, est souvent pris pour cible et beaucoup accusent ainsi l’entreprise de cacher volontairement les entrées de ce monde souterrain sur les vues proposées par Google Earth.

 

Pour appuyer leur thèse, ils s’appuient notamment sur une photo prise par le satellite météorologique américain ESSA-7 en 1968. L’image laissait en effet apparaître un trou rond situé au niveau du pôle nord.

 

Plusieurs explications rationnelles ont été apportées, des explications basées notamment sur la force des courants marins de la région, mais ces dernières n’ont évidemment pas convaincu les sceptiques.

 

 

LE MONT BUCEGI

 

En 2002, une cavité gigantesque est détectée par un satellite géodésique du pentagone qui se trouverait dans une montagne de Roumanie, au Mont Bucegi.

 

Cellule secrète du gouvernement Roumain, Franc Maçonnerie, pouvoirs parapsychologiques, éveils des consciences et technologies avancées, ce récit nous emmène dans une autre dimension de ce que nous croyons être notre réalité.

 

Attention, mettez de côté vos certitudes, vous entrez en terrain inconnu…

Pour en parler, Christel Seval des « Éditions Atlantes », Daniel Hofnung, ingénieur qui a permis l’édition du livre en Français et Deïmian, réalisateur du fim « L’autre Terre des Dieux ».

 

 

 

Le dernier ouvrage de Radu CINAMAR vous emportera jusqu'a cette civilisation avancée au centre de notre Terre.

Le nouveau Jules Verne des temps modernes..

 

0 commentaires

jeu.

16

août

2018

Ce que la science actuelle sait des extraterrestres - 15/08/2018

Plus que jamais, la quête d’une vie extraterrestre passionne les chercheurs. Succès en Angleterre, “Aliens”, publié pour la première fois en français cet été, fait le point sur ce que l’on sait de nos potentiels voisins de galaxie.

Depuis près de soixante ans, la science a les yeux rivés sur les étoiles. En 1959, le SETI, institut dédié à la recherche d’intelligence extraterrestre, voyait le jour et, depuis, des millions de kilomètres de cosmos ont été scannés et inondés d’émissions radio.

 

Mais où en est-on aujourd’hui ? L’Univers est-il désespérément vide, ou y a-t-il des raisons de croire que nous ne sommes pas seuls ? Pour faire le point, Jim Al-Khalili, professeur britannique de physique théorique à l’Université de Surrey, s’est entouré d’une douzaine de scientifiques de tous bords.

 

Dans Aliens, vendu à plus de 50 000 exemplaires en Grande-Bretagne et publié cet été dans sa version française, ils décortiquent les quelques certitudes et nombreuses inconnues qui subsistent quant à nos potentiels voisins de galaxie.

 

Le Temps : Sommes-nous à un tournant dans notre exploration de l’espace ?

 

Jim Al-Khalili: On peut dire ça, oui ! Ces dernières années, des avancées dans le domaine de l’astronomie ont rendu la recherche de vie dans l’espace… faisable, tout simplement. Au lieu de nous contenter de pointer un radiotélescope en espérant capter quelque chose d’intéressant, les technologies actuelles nous permettent d’identifier des planètes semblables à la Terre, à l’image de Proxima b, découverte en 2016 à quelques années-lumière d’ici. En 2020, un nouveau télescope, nommé James-Webb, promet d’étudier encore plus précisément la lumière venue d’autres systèmes stellaires. Des recherches pour le moins respectables, alors que les scientifiques, qui les associaient aux théories du complot et aux petits hommes verts hollywoodiens, les ont longtemps dédaignées.

Voici à quoi pourrait ressembler la surface de Proxima. © ESO/M. KORNMESSER

Le cinéma, comme la littérature, s’empare en effet inlassablement du sujet. Pourquoi cette fascination pour la figure de l’alien?

 

Parce qu’elle nous renvoie à une question fondamentale: sommes-nous seuls dans l’Univers? Et d’où venons-nous? Pour les croyants c’est simple, Dieu a créé cette planète et nous avec. Mais, scientifiquement, nous aimerions comprendre pourquoi, dans un espace que l’on sait immense, nous ferions office d’exception.

 

Au contraire, on entend souvent que, au vu de l’immensité de l’Univers, nous devrions avoir un alter ego quelque part…

 

 

Ce qui est vrai, c’est que les planètes réunissant tous les ingrédients favorables à la vie – l’eau, l’énergie et le carbone – sont bien plus nombreuses qu’on l’imaginait. On pense même que, sous leurs couches de glace, les lunes de Saturne et Jupiter pourraient être des candidates ! Mais ça ne signifie pas pour autant que la vie y soit née comme sur la Terre, ou ait jamais dépassé le stade de cellule microbienne unique.

 

Car notre propre évolution est le résultat d’une longue chaîne de coïncidences.

 

Exactement. Et puisque nous n’avons que notre exemple sous la main, nous ne pouvons pas encore chiffrer statistiquement la mince probabilité que ce cas se reproduise. Personnellement, j’ai la conviction que nous observerons des signes de vie microbienne extraterrestre de mon vivant encore.

 

Et si nous détectons effectivement des voisins, à quoi pourraient-ils ressembler?

 

Nous avons tendance à tout antropomorpher : notre alien typique est un E.T., avec deux bras, tout au plus quelques doigts en moins… alors que notre apparence est totalement accidentelle! Le film Premier contact, sorti en 2016, est intéressant à ce niveau car il représente les extraterrestres sous la forme de pieuvres immenses, dont l’intelligence se révèle très éloignée de la nôtre. En réalité, il y a plus de chances que les extraterrestres ne nous ressemblent pas du tout.

 

Ou qu’ils prennent la forme de machines, comme le suggère votre livre?

 

En effet.

 

Pensez à l’humanité : nous utilisons déjà des robots alors que nous en sommes au tout début de nos explorations. Il y a fort à parier que, d’ici à quelques centaines d’années, l’intelligence artificielle voyagera pour nous, car elle survit dans des conditions extrêmes.

 

Logiquement, ceux qui nous rendraient visite aujourd’hui devraient être en avance sur nous technologiquement parlant. Il est donc probable qu’ils nous apparaissent sous la forme de machines en silicone plutôt que d’êtres biologiques.

 

Il se pourrait que les aliens nous aient devancés au point d’avoir déjà disparu…

 

C’est possible. Sur l’échelle temporelle du cosmos, notre fenêtre de recherche est plus qu’étroite. Peut-être que des civilisations se sont formées puis éteintes il y a des milliards d’années, et que nous avons tout bonnement manqué la fête.

 

Votre livre pose une autre question intéressante : s’ils existent, pourquoi les aliens entreraient-ils en contact avec nous ?

 

Dans les scénarios hollywoodiens, on les imagine nous attaquer, nous manger ou encore nous utiliser à des fins de procréation. Pourtant, rien ne peut nous assurer que cette forme de vie serait elle aussi basée sur l’ADN, et donc que ces interactions auraient un sens. Et que pourrait-on posséder que cette civilisation avancée n’ait pas déjà ? Non, je pense que sa motivation serait avant tout la curiosité. Vouloir savoir et comprendre n’est pas un trait humain, mais un trait d’intelligence.

 

Pour résumer, nous investissons du temps et des sommes folles à chercher quelque chose d’hautement improbable…

 

Cet argument revient régulièrement, dans toutes les branches scientifiques : pourquoi rechercher le boson de Higgs au Cern plutôt qu’une cure contre le cancer ?

 

Mais comprendre le monde et comment il fonctionne est ce qui nous rend humain.

 

Et nous continuerons à le faire.

 

0 commentaires

jeu.

16

août

2018

MUFON France : Space Force : les Nouveaux Templiers ? – Article de Pascal Fechner

 

L’annonce de la création de la Space Force par Donald Trump a fait grand bruit ces derniers jours.

 

Certains soutiendraient qu’il s’agirait d’un aveu de fait de l’existence d’une forme de vie extraterrestre hostile.

 

Un argument qui n’a rien de nouveau, le Colonel Corso portait déjà cette thèse dans son livre The Day After Roswell.

 

Il m’a paru intéressant de replonger dans la législation de l’espace, parce que, oui, il existe bel et bien une législation, pratiquement inconnue.

 

Et, vous allez le voir, elle comporte des parts d’ombre et de gros oublis !

 

On est en droit de se poser une question : protection de l’Humanité ou histoire de gros sous ? 

 

 

On notera que sa génèse débute en 1959 (le satellite Sputnik est lancé en orbite fin 1957), et ratifié en 1967 (1970 pour la France).

 

Certains (dont Corso) s’étonneront de l’entente cordiale entre les Etats Unis et la Russie sur ce traité, à un moment de leur histoire ou les relations ne sont pas au beau fixe, et y verront l’aveu d’une menace exogène tellement importante qu’elle nécessite de dépasser les querelles terro-terriennes pour protéger toute la planète.

 

Reagan, dans un discours célèbre aux Nations Unies au début des années 80, indiquera que seule une menace venue de l’exterieur pourrait rassembler l’ensemble des peuples de la Terre.

 

Bref, de quoi hypothétiser et spéculer !

 

Ce traité possède cependant un gros vide juridique : si les Etats ne peuvent revendiquer le droit à la propriété d’un bien

foncier « extraterrestre », rien n’est mentionné pour les entreprises privées et les particuliers…

 

Vide que le traité de la Lune essaiera de combler.

 

 

Ce traité, de 1984, sera considéré comme un échec, car les principales nations ayant accès à l’espace ne le ratifieront pas (entre autres Etats-Unis, Russie et Chine). Même la France, qui l’a signé, ne la pas ratifié. Il n’a donc pas de valeur applicative.

 

Le vide juridique reste ouvert.

 

Denis M.Hope va profiter de cette faille pour devenir le propriétaire de la Lune et de quelques autres planètes, dont Mars.

 

Sur le site Internet de la société qu’il a créé pour vendre des parcelles de ces planètes, on peut lire sa vision du droit spatial.

 

 

Space Law

Extraits de la page :

 

« Quelle est la loi aujourd’hui? 

 

En ce qui concerne les ventes de biens extraterrestres, deux traités existent aujourd’hui. Ces traités ne font pas référence à la « propriété » en tant que telle, ils se réfèrent plus souvent à « l’exploitation de la Lune et d’autres corps célestes à des fins lucratives », et les ventes de biens extraterrestres relèvent clairement de cette section. 

 

Les traités sont le Traité sur l’espace extra-atmosphérique de 1967 et le Traité sur la lune de 1984.

 

Le Traité sur l’espace extra-atmosphérique de 1967 interdit explicitement à tout gouvernement de revendiquer une ressource céleste telle que la Lune ou une planète. Qu’est-ce que ça veut dire ? Eh bien, cela signifie que les gouvernements ne peuvent pas s’approprier la Lune ou d’autres corps célestes. En effet, les gouvernements ont signé le fait qu’ils n’ont aucun droit sur ces organismes. 

 

Ce qui est important ici, c’est ce que le Traité sur l’espace extra-atmosphérique ne dit pas.

 

Il ne dit pas explicitement si les entreprises commerciales ou les particuliers peuvent revendiquer, exploiter ou s’approprier les corps célestes à des fins lucratives. (Notez que l’ambassade de Lunar n’est pas un organisme gouvernemental.) Les Nations Unies et tous les pays qui ont signé le Traité sur l’espace ont pris conscience de cette omission vitale presque immédiatement après la ratification du traité en 1967. En fait, Beaucoup de temps à essayer de ratifier un amendement au traité depuis, cela inclurait explicitement les sociétés et les individus. Toutes les tentatives de ratification d’un tel amendement ont échoué parce que les Etats membres n’étaient pas d’accord. 

 

Ainsi, au bout du compte, toutes les tentatives de ratification ont été résumées dans le célèbre traité de la Lune, 15 ans plus tard. Cette information est un fait bien documenté aujourd’hui. exploiter ou s’approprier les corps célestes pour le profit. 

 

Qu’est-ce que le traité de la lune et pourquoi n’est-ce pas la loi ? 

 

Le Traité de la Lune, s’il avait été ratifié, aurait interdit l’exploitation de l’Espace, de la Lune et des autres corps célestes à des fins lucratives. Selon le traité de la Lune, les individus ne peuvent pas revendiquer la Lune et les autres corps célestes. Mais, sur les quelque 185 États membres de l’ONU, seuls six États l’ont soutenue. Tous les autres, y compris tous les pays de l’espace (États-Unis, Royaume-Uni, Russie, Chine, etc.) ont refusé de le signer. C’est quelque chose qui ne semble pas être bien connu. 

 

Les États-Unis ont explicitement refusé de le signer, car cela empêcherait les sociétés et les particuliers d’exploiter les ressources lunaires et autres ressources célestes.

 

Nous estimons que la non ratification du traité de la Lune est une bonne chose. Si elle avait été ratifiée et que de l’huile avait été trouvée sur la Lune;toute entreprise serait légalement interdite de l’exploiter. Ce n’est sûrement pas dans l’intérêt du public. (et si vous le trouvez sur votre propriété … bien félicitations … vous pourriez être très riche !).

 

Voici ce qu’un site Web historique a à dire à ce sujet: « L’Accord régissant les activités des États sur la Lune et les autres corps célestes est le tristement célèbre « Traité de Lune ». Il a été tué par une poignée d’activistes de la L5 Society qui ont été les premiers à voir qu’il interdirait les droits de propriété dans le reste de l’univers et s’immobiliserait indéfiniment dans un «héritage commun de toute l’humanité». 

 

Lorsque, à la suite des efforts de la L5 Society, le Congrès américain n’a pas ratifié le traité, l’URSS a également poussé un soupir de soulagement. Ils n’ont pas non plus ratifié. Les soviétiques ont été tellement surpris de l’impact de cette organisation relativement inconnue qu’ils ont envoyé des membres très évidents du KGB à des réunions de sections à New York pour savoir qui ils étaient. L’ambassade soviétique à Washington DC a souscrit aux nouvelles du L5 pendant des années.

 

« Les États-Unis à l’époque ont dit qu’ils préféreraient voir » Comment l’opinion publique se développe « . Eh bien, ça y est. Beaucoup de gens sur la planète Terre, de tous horizons, aiment posséder une propriété sur la Lune ou une propriété sur un autre corps céleste tel que Mars. Beaucoup de gens aiment aussi nommer des étoiles, et cela tombe dans la même catégorie. Cependant, il n’ya qu’un seul organe habilité à nommer des étoiles / des cratères / des objets stellaires, et c’est l’AIU (Union astronomique internationale), et les nombreuses entreprises qui prétendent nommer une étoile pour vous le nomment, mais ce nom n’est pas officiellement reconnu. Donc, oui, en ce qui concerne la dénomination des objets stellaires, la planète est plutôt organisée, mais en ce qui concerne les droits de propriété extraterrestres, la question est différente. »

 

Ce qui pourrait ressembler à une blague a aujourd’hui une réalité économique indéniable. LCI sortira un bon papier sur le sujet fin 2017.

Lien vers article LCI : 

 

 

Extrait :

 

« Malgré les nombreuses réglementations internationales, quelques hurluberlus revendiquent toutefois la propriété du satellite. Le plus célèbre d’entre eux est un Américain. Son nom : Dennis M. Hope. Se revendiquant comme le président autoproclamé du gouvernement galactique, l’homme a commencé, alors qu’il était à court d’argent, à déposer des actes de propriété de la Lune mais aussi du reste de notre système solaire auprès des services fonciers de la ville de San Francisco. Il s’est mis à la vente de parcelles à temps plein à partir de 1995. Dans une interview à Vice, il affirme ainsi avoir vendu 300 millions d’hectares sur la Lune grâce à son site internet Lunar Embassy. Si vous vous y rendez, il vous sera possible d’acheter quelques hectares de Lune dès 25 dollars. Mais ne vous précipitez pas trop vite car ce business n’a aucune chance d’être reconnu par le droit international. »

 

Concernant la dernière affirmation de cet article, je ne serais peut-être pas aussi catégorique… Dans la mesure ou les Nations Unies n’ont apparemment jamais contredit le fait que Hope soit propriétaire de la Lune et des autres planètes, et qu’une législation américaine datant de la colonisation pourrait tout à fait faire jurisprudence. Bref…

 

Le Space Act de 2015 : 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/SPACE_Act_de_2015

 

Plus complet, la version américaine :

 

https://en.wikipedia.org/wiki/Commercial_Space_Launch_Competitiveness_Act_of_2015

 

A noter que le Space Act a été signé par Obama, on voit donc que le mouvement est bien antérieur à Donald Trump. Ce traité lache la bride à quelques milliardaires, conscients du potentiel économique de ce nouvel eldorado. Des personnes comme Musk, Bezos ou Bigelow sont loin d’être des idiots, là ou la plèbe ne voit encore que dépenses inutiles et rêves de geeks… On comprend mieux le déploiement de Space X, société qui n’a rien de philanthrophique.

 

D’autre part, le gouvernement américain a pris l’habitude de passer par des agents privés pour ses projets hégémoniques (le fameux complexe militaro-industriel décrié par « Ike » Heisenwoher dans un discours célèbre de la fin de sa présidence). N’oublions pas que les politiquers d’aujourd’hui sont les businessmen d’hier et de demain.

 

Posons nous la question :

avec un Space Act relativement limite en terme de Droit International, et de sérieux concurrents à terme dans l’exploitation des ressources de la Lune et des autres planètes (Chine et Russie, voir Inde,  je ne parle même pas de l’Europe qui est sur ce domaine comme dans de nombreux domaines économiques dans les choux), que convient-il de faire ?

 

Ce qu’on a toujours fait depuis le début de nos civilisations, ma pov’dame, sécuriser les routes commerciales.  

 

Ce qui sera, on peut en être sur, la première et principale mission de la Space Force.

 

J’espère qu’on ira quand même pas jusqu’à leur peindre des croix templières sur le plastron.

 

Là, ça pourrait commencer à se voir…

 

Pascal Fechner

Directeur National du Mufon France

0 commentaires

jeu.

16

août

2018

Une base ultra secrète découverte dans le désert de Gobi

 

Une base militaire secrète aurait été découverte grâce au logiciel Google Earth en plein cœur du désert de Gobi.

 

Les théoriciens du complot Blake et Brett Cousins ont fait cette surprenante découverte après avoir utilisé le célèbre logiciel de cartographie.

 

Dans les séquences vidéos postées sur leur chaîne YouTube « thirdphaseofmoon », on peut voir une sorte de « parc industriel abandonné ».

 

Il est basé dans le paysage aride du désert de Gobi, dans le nord de la Chine.

 

Quand Blake zoome dessus, on remarque ce qui ressemble à une mystérieuse piste d’atterrissage.

 

« Lorsque vous défilez vers le haut, une piste d'atterrissage aux motifs artistiquesse révèle », dit-il.

 

« Elle est très étrange en effet. Cette chose semble ne jamais avoir été utilisée et elle se trouve au milieu du désert de Gobi. »

 

Elle semble être constituée de formes géométriques qui pourraient être des pistes ainsi que des motifs en forme de huit arrondies.

 

« Je pense que nous venons de trouver, pour la première fois, une sorte de programme spatial secret qui se déroule dans le désert de Gobi dans un aéroport abandonné. »

 

« Google Earth ne nous fournit aucune indication concernant ce lieu. »

 

Plus de 30 000 personnes ont visionné la vidéo depuis qu’elle a été publiée plus tôt cette semaine.

 

« Il s'agit d'une structure pour tester les avions de reconnaissance, leurs caméras et leurs équipements de

ciblage », pense un internaute.

 

Un autre a suggéré : « On dirait un grand OVNI pour moi. »

 

Un dernier a proposé une explication plus logique :

« Cela ressemble à un outil d'étalonnage pour les nouveaux satellites ou pour les équipements de radar orbital. »

 

Plus tôt cette année, le président américain Donald Trump a annoncé son intention de créer pour une force spatiale militarisée d'ici 2020.

 

Coordonnées géographiques : 43°04'51.75"N, 92°48'26.85"E

 

0 commentaires

jeu.

16

août

2018

Enlèvement par des extraterrestres : 45 ans après la rencontre présumée avec un OVNI, un homme du Mississippi brise son silence

Sur cette photo du dossier en date du 9 octobre 2013, Calvin Parker, Jr. se trouve dans la zone où lui et son compatriote Charles Hickson auraient été enlevés par des extraterrestres le 11 octobre 1973, sur les rives de la rivière Pascagoula dans le Mississippi.

L’incident a fait la une des journaux, a suscité des observations d’OVNI à l’échelle nationale et est devenu l’un des cas les plus examinés. Fichier/AP

 

C’est un événement dont il a hésité à parler, mais qui a façonné une grande partie de sa vie.

 

Calvin Parker, désormais résident de Moss Point, ainsi que son ami Charles Hickson, ont affirmé qu’ils avaient été enlevés par des extraterrestres alors qu’ils pêchaient sur la rivière Pascagoula et Parker a écrit un livre qu’il espère remettra les pendules à l’heure.

 

“Pascagoula – The Closest Encounter, My Story” (Pascagoula, la Rencontre Rapprochée, Mon Histoire, ndlr) a été publié récemment.

 

Il contient le premier compte rendu complet de l’événement rendu par Parker ainsi que la façon dont il a affecté sa vie.

 

Le livre contient des photos, des documents et des articles de journaux écrits au fil des ans. C’est aussi la première fois qu’une transcription d’une séance d’hypnose avec Parker a été publiée.

 

Parker espère que cela va clarifier les choses.

 

“C’était le 11 octobre 1973”, a dit Parker. “Nous partions du travail ce jour-là et un de mes amis, lui et moi sommes partis à la pêche.”

 

“Le vieux chantier naval abandonné ; il y avait une petite jetée à l’avant et nous étions sur cette jetée. Je suppose qu’il était environ six heures du soir. Il commençait juste à faire nuit, mais la Lune était plutôt claire.”

 

“Parker a dit qu’il avait remarqué une lumière bleue qui se réfléchissait sur l’eau et il pensait d’abord que des agents de police étaient arrivés pour dire aux deux pêcheurs qu’ils devaient quitter la propriété. Cependant, lorsque Parker a levé les yeux, il s’est rendu compte que la lumière venait d’un vaisseau comme il n’en avait jamais vu.”

 

“Une grande lumière a surgi des nuages”, a dit Parker. “C’était une lumière aveuglante.”

 

“C’était difficile à dire avec les lumières si brillantes, mais on aurait dit qu’il avait la forme d’un ballon de football. Je dirais, en estimant juste, qu’il mesurait environ 20 mètres de diamètre. Il faisait très peu de bruit. Il ne produisait que très peu de son vraiment. C’était juste un sifflement.”

 

Puis la situation est devenue plus surréaliste. Parker a dit que trois créatures sans jambes ont flotté de la machine. L’un d’eux n’avait pas de cou avec la peau ridée et grise. Une autre avait un cou et paraissait plus féminine. Parker a décrit leurs mains comme ayant la forme de moufles ou de pinces de crabe.

 

Quand l’une des créatures a mis une de ses pinces sur son bras, Parker a dit qu’il était terrorisé, mais une autre sensation est alors apparue dans son corps.

 

“Je pense qu’ils nous ont injecté quelque chose pour nous calmer”, a dit Parker. “J’étais un peu engourdie et j’ai suivi l’agenda.”

 

Parker a dit que les créatures l’ont fait flotter lui et Hickson dans l’embarcation et ont effectué des examens physiques sur les deux amis. Puis ils ont été ramenés sur la rive plus tard.

 

Le nouveau livre de Calvin Parker est le premier compte rendu public complet qu’il a donné de son affirmation selon laquelle lui et un ami ont été enlevés par des extraterrestres alors qu’ils pêchaient sur la rivière Pascagoula en 1973.

 

Parker a dit qu’il ne voulait dire à personne ce qui est arrivé, mais Hickson l’a convaincu du contraire. Les deux ont contacté la base aérienne de Keesler, mais on leur a dit qu’ils devaient appeler les autorités locales. Ils ont donc contacté le bureau du shérif du comté de Jackson.

 

Selon Parker, les deux ont passé des tests de sobriété ainsi que des tests polygraphiques. Parker a dit qu’il a aussi passé un test de stress vocal.

 

L’épreuve semblait terminée, mais pour Parker, elle ne faisait que commencer. La nouvelle s’est répandue dans le monde entier et, d’après les reportages, Hickson n’a pas hésité à attirer l’attention. Parker, par contre, n’en voulait pas. Dans les années qui ont suivi, il a dit qu’il a changé d’emploi et s’est réinstallé dans d’autres villes lorsque les gens ont réalisé qui il était. C’était juste quelque chose dont il ne voulait pas parler.

 

“J’ai subi ces 45 dernières années jusqu’à octobre dernier”, a dit Parker. “Je n’en ai jamais parlé ou je n’ai jamais voulu en parler.”

 

“J’ai très peu d’amis, mais ce sont de vrais amis. Ils n’ont jamais posé de questions à ce sujet et je n’en ai jamais parlé. Ma famille n’en parle jamais.”

 

Après avoir passé des décennies à ne pas discuter de l’événement, Parker a commencé à changer d’avis après avoir assisté à des funérailles où il est entré en contact avec des gens qu’il n’avait pas vus depuis de nombreuses années et il a senti qu’ils portaient plus d’attention sur lui que sur la personne décédée.

 

“J’ai signé le registre aux funérailles et les gens ont reconnu le nom”, a dit Parker. “Par respect pour la famille, je suis juste parti. Ma femme m’a dit en rentrant chez moi : ‘Tu dois écrire à ce sujet.'”

 

Parker a considéré ce qui s’est passé aux funérailles, les années de conjectures sur ce qui s’est passé cette nuit-là sur la rivière, et sa santé. Il a fini par accepter de rédiger un livre.

 

“J’avais l’impression que tout le monde méritait une explication”, a dit Parker. “Tout le monde a une date de péremption et je voulais que ça sorte avant ma mort.”

 

“J’ai eu des expériences de mort imminente et je suis en mauvaise santé. Je voulais juste le faire.”

 

 

Pour Parker, le livre est probablement un poids retiré de ses épaules.

Pour ses amis, sa famille et les autres personnes qui s’intéressent à sa version de l’histoire, elle devrait être éclairante.

 

Toutefois, M. Parker a dit qu’il y a des questions auxquelles on n’aura jamais de réponses.

 

“Je m’arrête alors que je suis en train de pêcher la nuit et je me demande d’où ils viennent, qui sont-ils, quelle distance ont-ils parcourue et pourquoi ils m’ont emmené.”

 

Le livre de Parker se trouve sur Amazon.com (en anglais…)

0 commentaires

jeu.

16

août

2018

Un OVNI en forme de cigare au-dessus du lac Norman

 

Un surprenant objet volant non identifié a été filmé, il y a peu, au-dessus d'un lac situé aux États-Unis.

 

Est-ce une preuve supplémentaire que les extraterrestres sont déjà sur Terre ?

 

Cette vidéo a été prise par un homme qui filmait un lac avec son téléphone portable. Soudainement, un OVNI a fait son apparition dans le ciel. Après avoir assisté à ce spectacle saisissant, le témoin est convaincu qu'il a vu un vaisseau d’origine extraterrestre.

 

« Hé, c'est un vaisseau spatial », s’exclame le cameraman en retournant sa caméra.

 

Au-dessus de l'eau, on peut effectivement voir un engin argenté, long et fin en vol stationnaire.

 

Lorsque les images sont passées au ralenti, l’OVNI devient plus clair et on constate que l'objet ressemble davantage à un cigare planant au-dessus de la cime des arbres.

 

Cette vidéo a été prise au lac Norman, en Caroline du Nord, aux États-Unis, et a été partagée sur la chaîne YouTube "The Hidden Underbelly 2.0."

 

Ces images stupéfiantes ont alimenté le débat sur la question de savoir s’il existe une forme de vie extraterrestre ici sur Terre.

 

Certains croient qu’il s’agit là d’une preuve solide.

 

« Il se passe plus de choses que nous ne savons pas. », explique un internaute.

 

Tandis qu'un autre ajoute : « Super prise ! »

 

Mais, d’autres ont proposé des théories plus rationnelles.

 

Un troisième a déclaré : « Je crois qu'il y a des avions militaires possédant une technologie avancée dans notre ciel ».

 

Récemment, des OVNI ont été rapportés aux quatre coins de notre planète.

 

Un nuage qui ressemblait étrangement à une soucoupe volante est apparu au-dessus d'un bâtiment à Moscou au début du mois d’août 2018.

 

En juillet de cette même année, un hélicoptère de police a encerclé un OVNI au-dessus de la ville de Los Angeles.

 

0 commentaires

jeu.

16

août

2018

Ovni, ballon ou drone filmé à l’aéroport Charles de Gaulle le 11 août 2018 ?

 

Le site "UFO Today" a mis en ligne un film d'un étonnant OVNI au-dessus de l'aéroport Charles de Gaulle  de Paris le 11 août 2018.

Ce type d'OVNI n'a jamais été enregistré auparavant.

Nous ne savons pas ce qu'est cet objet.

Cet objet volait dans le ciel au-dessus de Paris.

Lorsque nous avons fait un zoom sur l'objet, nous savions qu'il s'agissait de quelque chose d'extraterrestre. Nous sommes toujours en train d'enquêter et d'analyser ces images pour découvrir ce qu'est cette chose .

 

Peut-l s'agir d'un ballon soumis à la force du vent ou d'un drone terrestre sachant que ceux-ci sont interdits au-dessus de cet aéroport !

 

 

0 commentaires

mar.

14

août

2018

Conscience et expérience de mort imminente

0 commentaires

mar.

14

août

2018

« Ils marchent parmi Nous ! : Mon Témoignage » Avec Gundal

 

Emission proposée par NUREA TV

 

Pour faire suite à l’émission enregistrée avec David Jacobs sur une invasion planifiée de la Terre par des extraterrestres, nous accueillons Gundal qui vient partager avec nous des expériences et observations étranges en lien avec ce thème et qui viennent faire écho aux propos du professeur Jacobs.

 

 

0 commentaires

mar.

14

août

2018

Lune : Trois Ovnis avec nuages de poussières lors de la mission Apollo 10

 

 

Date de découverte : 14 août 2018

Lieu de la découverte : Terre Lune, cratère cratère MARE FECUNDITATI

NASA Source : https://www.lpi.usra.edu/resources/apollo/frame/?AS10-33-4904

 

D'après Scott Waring : 

 

"Les gars, j'ai trouvé trois ovnis sur une photo de la NASA de la mission Apollo 10 aujourd'hui.

Deux des ovnis sont des champignons ovales et l'un est très long et large.

Tous les OVNI provoquent une grosse tempête de poussière à la surface de la lune, parce qu'ils volent très et proche de la surface.

En fait, je crois qu'ils ont peut-être frotté la surface pour causer délibérément une tempête de poussière afin d'avertir les astronautes d'Apollo 10 à bord du module.

Les extraterrestres ont pu se sentir menacés par la présence des humains et ont probablement voulu envoyer un message pour leur dire de rester à l'écart, la lune appartient à quelqu'un d'autre.

 

Si vous regardez attentivement les photos, vous verrez que les deux ovnis ronds ont des traînées derrière eux causées par la poussière et leur système de propulsion.

 

De plus, le long OVNI est si près de la surface de la lune que son ombre et la poussière par son passage sont visibles en dessous.

 

Le long OVNI est si proche de la surface que la distance entre le sol et l'OVNI correspond en réalité à la largeur de l'OVNI lui-même. Tout cela s'est déroulé près du cratère MARE FECUNDITATI. "

0 commentaires

mar.

14

août

2018

Structures Lunaires découvertes par des astronomes - Août 2018

Image qui paraît originale 

 

Des astronomes depuis leur domicile, et grâce à  leur persévérance , nous permettent d'observer des anomalies lunaires là ou d'autres auraient abandonner depuis longtemps..

 

Il s'agit d'une compilation intéressante d'anomalies de la Lune, de villes, d'objets volants au-dessus de la Lune, de structures, de machines et plus encore.

Chacun est libre d'adhérer ou non à ces anomalies structurelles, mais il faut tout avoir à l'idée que certaines photos peuvent être un montage, et qu'un effet de pixellisation peut créer des formes géométriques..

Tout n'est peut-être pas vrai mais tout n'est pas faux, comme souvent en ufologie !

 

Cette image est probablement un montage

Des formes géométriques, certes mais effet de pixellisation et peut-être un montage

1 commentaires

mar.

14

août

2018

Ovni Cigare filmé vers l'Aiguille du Midi en 1995

 

Nous apprécions énormément de regarder dans le rétroviseur du Temps, des apparitions d'ovnis qui ne sombrent pas ainsi dans l'oubli... C'est le cas ici avec ce document filmé, où Yves Herbo à mémorisé à jamais cet ovni cigare à l'Aiguille du Midi, à Chamonix, le 20 août 1995.

 

Yves Herbo a mis en ligne le 09 août 2018 sur You Tube, sa vidéo d'un ovni qu'il a pu filmer !

 

L'ovni en forme de cigare qui émerge des nuages est visible plusieurs secondes, puis  disparaît dans les nuages. C'est à partir de la durée 57 secondes...

 

Toutes nos félicitations à Yves pour son travail de numérisation, et de nous avoir fait renaître ce document filmé de

haute qualité !... :

 

https://www.youtube.com/watch?v=WCImqDE0X6E

 

Le texte accompagnant la vidéo de Yves Herbo :

 

"Yves Herbo

Ajoutée le 9 août 2018

 

 

C'est le 20-08-1995 que cette vidéo a été prise, sur la plate-forme se situant en haut du petit téléphérique menant au glacier des Bossons, en partant de Chamonix en France. C'est juste un extrait d'une cassette VHS de 2 heures que je viens de numériser sur laquelle se trouve mes vacances en famille en août 1995 donc. A l'époque, je me souviens que je tentais de filmer le sommet de l'Aiguille du Midi, continuellement caché par des nuages depuis notre arrivée à Chamonix le 14-08. Je me souviens avoir perçu un mouvement mais sans plus à l'époque. C'était un caméscope JVC classique que j'avait empreinté au CE de l'entreprise (SODETEG/Thales) dans laquelle je travaillais à l'époque.

 

Et je pense qu'on n'avait jamais pris le temps de revoir cette cassette de deux heures bien remplies depuis !

 

Il s'agit manifestement d'un objet métallique qui sort des nuages, pas très loin donc du sommet de l'Aiguille du Midi (ne pas confondre avec le Pic du Midi) qui fait 3777 mètres, avant d'y rentrer assez vite.

Beaucoup de nuages (impropre à un survol par un ballon par exemple) et il ne s'agit bien sûr pas du téléphérique en lui-même car aucune structure en haut ni câble n'apparaît sur cet objet, que j'ai pris au zoom...

De plus, les photos du téléphérique de l'Aiguille du Midi ne correspondent pas ni physiquement, ni question lieu...

 

 

Aucun trucage bien sûr, j'ai encore la cassette intacte avec la même chose à disposition, j'ai laissé largement toute la scène et même celles d'avant et après... ainsi que le son d'origine.

 

Je confirme qu'il s'agit bien d'une vidéo filmée par moi, Yves Herbo, en direct et sans aucune retouche ou autre...

 

Article lié : http://www.sciences-faits-histoires.c... http://www.sciences-faits-histoires.c... 

 

FIN

0 commentaires

mar.

14

août

2018

France : Ovni à Schmittviller en Moselle le 12 août 2018

Ci-dessus, le croquis de l'observation. A Schmittviller, le 12 août 2018...

 

 

Voici une observation mise en ligne le 13 août 2018, sur le site en Anglais du MUFON. C'est le cas N° 94088.

 

Il y a le croquis de l'observation :

 

http://mufoncms.com/cgi-bin/report_handler.pl?req=latest_reports

 

Le récit de l'observation :

 

 

 

"Nous étions 7 personnes à regarder les étoiles filantes pour la nuit des étoiles. Nous étions en terrasse à mon logement, terrasse orientée à l'ouest.

 

Après avoir partagé des pizzas, nous avons coupé toutes les lumières pour mieux observer les étoiles. Il était entre 22h et 23h.

 

J'ai remarqué en même temps que plusieurs personnes l'objet, car nos regards étaient fixés vers le ciel dégagé, sans nuages et avec peu de pollution lumineuse.

 

L'objet m'a rapidement fait penser à un énorme vaisseau spatial tel que l'on peut les voir dans les films.

 

L'objet ressemblait pour ma part, à un énorme T.

 

Chaque barres du T étaient formées de plusieurs "bulles".

 

La forme était harmonieuse.

 

La couleur était entre le gris et le blanc.

 

Aucun bruit, aucune lumière.

 

La taille me semblait très grande et l'altitude élevée.

 

La vitesse très rapide car l'observation n'a duré qu'entre 5 et 10 secondes, le temps de traverser le ciel d'est en ouest. La trajectoire rectiligne. C'est un peu comme si la station spatiale internationale passait à 2/3 km au-dessus la maison.

 

Mon amie m'a dit que l'asa (?) lui faisait penser à un vaisseau du jeu "ATARI". 

 

Tout le monde a été surpris de voir une telle chose traverser le ciel. Entre excitation et inquiétude. Je pense qu'après un certain temps, certains ne voulaient rapidement plu en parler de peur de passer pour fou. 

 

 

Même si au début tout le monde pensait un gigantesque vaisseau ou ovni. Et que personne n'a trouvé d'explication rationnelle. 

 

L'objet a été perdu de vu au moment de passer à  l'arrière du toit de mon habitation.".

 

 

0 commentaires

mar.

14

août

2018

France Inter – Le Temps d’un Bivouac : La Géographie des OVNIs

 

 

« Pour démêler le vrai du faux, le bivouac accueille aujourd’hui Bruno Fuligni, essayiste français et grand amateur d’histoire, qui publie pour la première fois un Atlas des zones extraterrestres et qui va nous emmener sur les lieux où la rencontre avec le 3ème type aurait eu lieu ? »

 

France Inter

 

Nouvelle émission sur le phénomène OVNI, avec Bruno Fuligni. Pas encore écouté ! 

 

 

En compagnie de Bruno Fuligni, partons à la découverte de ces zones qui nourrissent mille et un fantasmes, ces endroits où auraient eu lieu des rencontres du troisième type...

L'histoire d'OVNI la plus célèbre est celle d'un engin qui aurait atterri dans la nuit du 4 juillet 1947 à Roswell, au Nouveau-Mexique, aux États-Unis. © Getty / Steven Peters

 

Qu'on les appelle Martiens ou aliens, qu'on les représente tout verts et bienveillants où humanoïde et diaboliques, les extra-terrestres fascinent et sont sujets à de nombreuses légendes. On dit les avoir aperçu dans le ciel du Colorado, on raconte qu'ils seraient cachés par le gouvernement américain au cœur de la zone 51 dans le Nevada... Depuis les premières «soucoupes volantes» observées en 1947, plusieurs vagues d’ovnis ont apporté des milliers d’informations, suscité les théories les plus folles, ravivant toutes les superstitions et toutes les utopies.

 

Pour démêler le vrai du faux, le bivouac accueille aujourd'hui Bruno Fuligni, essayiste français et grand amateur d'histoire, qui publie pour la première fois un Atlas des zones extraterrestres et qui va nous emmener sur les lieux où la rencontre avec le 3ème type aurait eu lieu?

 

0 commentaires

lun.

13

août

2018

USA : des caméras de l'Armée de l'Air de la base de Nellis filment un Ovni avec enregistrement audio- 10 août 2018

 

Voici une observation intéressante filmée par une caméra de la Force aérienne à l'intérieur d'une zone d'essais hautement sécurisée le 30 mai 1995 qui montre les mouvements erratiques d'un objet volant inconnu , changeant de forme et disparaissant à 1:53, puis qui  réapparaît à 2:03  y compris la conversation audio en direct entre le pilote et la tour de contrôle !

 

 

 

Cette séquence est l'une des pièces les plus importantes de matériel Ovni non censuré qui est apparu ces dernières années.

 

Contrairement aux vidéos de Tom deLonge de la Navy / Pentagone UFO, les images de cette vidéo ne sont pas censurées.

 

0 commentaires

lun.

13

août

2018

Australie : entité extraterrestre au-dessus d'une île ?

 

Date d'observation : 12 août 2018

Lieu d'observation : Russell Island, Australie

Source : MUFON #94063

 

 

"C'est fantastique et très, très, très rare. Un être de lumière. Oui, je l'ai bien dit. Comment puis-je savoir.... ma famille et moi avons déjà vu une douzaine d'entre eux tourner au-dessus de nous il y a quelques années, à minuit, ici à Taïwan. 

 

Les êtres de lumière sont des créatures très intelligentes et curieuses.

Ils ne peuvent pas être enregistrés sur vidéo  correctement et sont extrêmement difficiles à obtenir sur des photos....ce que j'ai aussi essayé.

En effet ils sont transparents à 90 % et changent de forme....ils ont l'air long quand ils volent...plus gros à l'avant et plus petit à l'arrière.

Ils n'ont pas de tête, pas de bras visibles, mais si vous les regardez et les voyez.... quelques uns pourraient se retourner, revenir sur vous et vous encercler... peut-être par curiosité parcd que vous les avez vus, ou peut-être qu'ils peuvent lire vos pensées et essayer de voir eux-mêmes comment vous les voyez.

 

Quoi qu'il en soit, c'est une photo incroyable.

 

Il y avait deux vidéos, mais l'entité extraterrestre n'était pas visible....ce qui est la même chose que la vidéo que j'ai prise quand je les ai vus. Si je n'avais pas moi-même été témoin d'un tel événement avec ma propre famille.... je n'y croirais peut-être pas non plus.

Votre jour viendra.

 

Vous verrez....si vous regardez le ciel nocturne à partir de votre téléphone. 

 

Vous voulez voir ma vidéo de mon expérience.... alors OK , parce ce sont des êtres de lumière, difficile à enregistrer sur vidéo.

 

Je vais inclure ma vidéo ci-dessous."

 

Merci Scott pour cette information 

 

0 commentaires

lun.

13

août

2018

Mars : cette structure peut-elle correspondre à une base extraterrestre ?

 

Date de découverte : 11 août 2018, mais a été trouvé à l'origine il y a de nombreuses années.

Lieu de la découverte : Mars

Source photo : http://www.gigapan.com/gigapans/170592

 

D'après scott Waring :

 

"Je regardais des photos de Mars du  gigapan et je suis tombé sur cette cool base extraterrestre.

La base a été trouvée à l'origine il y a plusieurs années, mais elle est toujours là. La photo n'a pas été supprimée.

C'est le genre de preuve qui pourrait être utilisée devant un tribunal pour forcer la NASA à divulguer la vérité sur l'existence d'extraterrestres dans notre système solaire."

 

 

Ci-dessous l'image original :

Nous allons l'agrandir progressivement en ne considérant que la moitié inférieure

 

 

S'agit-il réellement d'une base extraterrestre ?

En tout cas la localisation de cette structure sur les hauteurs d'un flanc de montagne apparaît comme un lieu idéal d'observation à l'instar de nos châteaux forts !

 

0 commentaires

lun.

13

août

2018

Mars : à quoi peut correspondre cette structure enclavée dans la roche ?

Lien original vers cette structure Martienne 

http://hirise-pds.lpl.arizona.edu/PDS.

 

Cela ressemble à une grande fosse carrée construite dans une grande enclave rocheuse.

S'agit-il de l'entrée d'une ville souterraine ? ou d'une ruine d'une ancienne grande structure avalée par les tremblements de terre ?

Convenez que les angles droits vous étonnent?

Il ne faut pas nier l'évidence cette structure ne peut pas exister naturellement par la simple érosion !!

 

 

 

0 commentaires

lun.

13

août

2018

Ovni cigare filmé le 11 août 2018 lors du lancement de la sonde pour le soleil Parker Solar Probe

 

Cette information provient de notre ami Ch. Macé du site http://ovniparanormal.over-blog.com..

Les ovnis semblent continuer  de surveiller nos activités, notamment spatiales.

Récemment un ovni cigare a pu être détecté et filmé, lors du décollage de la fusée à Cape Canaveral en Floride, le 11 août 2018 !

Cette fusée envoyait la sonde "Parker Solar Probe"  destinée à étudier le soleil.

 

Le témoin a détecté cet ovni à partir de la durée 19 secondes, et l'a entouré en rouge.

L'ovni ressemble à un ovni cigare, venant  de la gauche pour aller vers la droite, rapidement !

On image mal un drone venant traîner dans les parages de la fusée, juste avant son décollage !

Oui, car c'était juste avant le décollage de la fusée à Cape Canaveral, en Floride, le 11 août 2018 !

Commentaire : il est difficile d'en tirer des conclusions; la trajectoire de cet objet n'était pas rectiligne, mais plutôt  tangentielle par rapport au site de lancement.

0 commentaires

ven.

10

août

2018

Planète X : Des scientifiques ont détecté une planète errante de taille gigantesque ! - (Officiel)

 

Des scientifiques viennent de découvrir une gigantesque planète errante, se situant à la périphérie de notre système solaire... Est-ce enfin la preuve de l'existence de Nibiru, la planète X ? 

0 commentaires

ven.

10

août

2018

LES MARCHEURS DE LA NUIT ou "Nightcrawlers" de Californie

(dessin - Les émanants)

 

Des êtres étranges, lumineux, avec une tête et des grandes jambes, font partie des légendes amérindiennes.

 

Ils ont été filmés de nuit en Californie par une caméra de surveillance du Parc de Yosemite, ainsi que dans d'autres

 

endroits de cet Etat.

 

Qui sont-ils ?

 

D'où viennent-ils ?

 

(photo tirée de la vidéo)

0 commentaires

ven.

10

août

2018

Pérou : Ovni en forme de chapeau melon observé lors d'un survol en avion des lignes de Nazca en 2011

 

C'est sans aucun doute l'une des meilleures  preuves  vidéo d'Ovni .

 

Cette vidéo a été prise d'un avion de tourisme survolant les célèbres lignes Nazca au Pérou en janvier 2011. 

 

Aucune autre preuve vidéo que je connais n'a jamais capturé un OVNI à une distance de seulement 20 à 30 pieds.

 

Vous ne pouvez peut-être pas lire les écrits du côté de ce vaisseau, mais vous pouvez certainement voir que ce n'est pas un trou dans les nuages.

 

 

Le 1er janvier 2011 un couple de professionnels de la santé en voyage au Pérou, a pris le premier vol tôt le matin à bord d'un petit avion Cesna pour voir les célèbres lignes Nazca.

 

Cette vidéo a été prise à partir de la fenêtre de l'avion pendant le visionnement des lignes. Le temps était absolument parfait, comme d'habitude dans cette partie du désert.

 

De nulle part, l'avion a été rattrapé par un grand ensemble de nuages sombres et denses.

 

Les passagers ont fait part de leur appréhension et peur lorsque le pilote de l'avion leur a demandé de se préparer à  une zone de turbulence imminente.

Le petit avion fut bientôt entièrement noyé dans les nuages.

 

L'homme qui filmait les lignes Nazca a continué à faire  tourner la caméra pendant qu'ils traversaient la zone nuageuse.

 

Le touriste n'a pas reconnu l'Ovni discoïde qui a passé à côté de l'avion .

Il ne l'a pas remarqué jusqu'à ce qu'ils retournent dans leur chambre plus tard dans la matinée et visionnent la cassette.

 

Il a été tellement choqué par ce qu'il a vu qu'il a téléchargé des segments du vol et les a partagés pour que d'autres puissent les voir.  

 

0 commentaires

ven.

10

août

2018

Angleterre : un OVNI en forme de scarabée apparaît lors la Lune de Sang ?

 

La présence d'un mystérieux OVNI émettant une lumière rouge clignotante a convaincu des enquêteurs en phénomènes paranormaux que des extraterrestres visitent continuellement notre planète.

 

Les Shadow Warriors constituent une équipe de chasseurs d'OVNI basée dans le comté du Warwickshire, dans le centre de l'Angleterre. Elle est composée de deux personnes qui se font respectivement appelées Bear et Wolf. Elles ont filmés quelque chose d'énigmatique au-dessus de Atherstone, alors que la Lune de Sang apparaissait dans le ciel.

 

Bear a dit que l'OVNI ressemblait à un ancien scarabée égyptien. Il a été observé alors qu'il flottait au-dessus de la ville pendant trois nuits consécutives avant de disparaître en un éclair.

 

Et elle pense que son apparition a été déclenchée par l'événement lunaire, affirmant que les extraterrestres veulent aider l'humanité à atteindre une conscience supérieure.

 

La jeune femme a expliqué : « Nous croyons qu'ils [les extraterrestres] se montrent pour aider l'humanité à aligner son énergie avec une conscience plus élevée et à guérir la Terre. »

 

« Je crois aussi que ces êtres extraterrestres ont aidé d'autres civilisations dans le passé et que nos ancêtres avaient cette conscience supérieure. »

 

Bear a ajouté que le Warwickshire était un « lieu où les OVNI étaient très souvent observés ».

 

« C'était extrêmement excitant », a-t-elle déclaré. « Je n'ai pas tendance à regarder le ciel mais cette lumière clignotante a certainement attiré mon attention. »

 

« Ils [les OVNI] ont toujours été présents dans tous les pays, pas seulement dans le Warwickshire. Malgré tout, nous avons eu beaucoup de chance de les voir. »

 

La Lune de Sang a eu lieu le 27 juillet 2018 quand une éclipse lunaire a empêché la lumière d'atteindre la lune.

 

Une partie de la lumière, en particulier des longueurs d’onde rouge et orange, continuaient d’atteindre la surface lunaire à travers l’atmosphère terrestre, lui donnant une apparence rouge.

 

Cette année a été particulièrement spéciale en raison de la durée de cette éclipse : la Lune a passé quatre heures dans l'ombre de la Terre, dont 103 minutes en étant totalement éclipsée.

 

Bear a dit que c'était un moment idéal pour que les OVNIS nous visitent.

 

Elle a précisé : « C'est un grand événement - un réveil spirituel pour que chaque personne renforce sa propre conscience. »

 

« Nous sommes tous connectés par son énergie, donc ce n’est pas choquant qu’ils [les OVNIS] viennent ici. »

0 commentaires

ven.

10

août

2018

Argentine : les lumières et Ovnis de la montagne d'Uritorco

Uritorco  est devenu La Mecque des OVNIS; en effet de nombreuses  observations d'OVNIS ont eu lieu dans la colline emblématique de Capilla del Monte qui attire  environ 100 mille visiteurs par an.

 

 

La Colline Mystique

 

L'un des plus grands mystères de l'Argentine, et celui qui a été le plus écrit ces dernières années, est sans doute celui de la colline d'Uritorco et de la ville intraterrestre d'Erks, qui est censée être située dans les profondeurs de ces montagnes magiques.

 

Voici l'article de deux chercheurs argentins, Ariel Pro Rigoni et Hugo Jaime, qui, je pense, explique l'histoire de ce lieu mythique d'une manière très bonne et divertissante.

 

A la fin de l'article, vous trouverez également le rapport que Jimenez del Oso a fait avec J.J. Benitez. Ça dure environ une demi-heure, mais je suis sûr que ça vaut le coup.

 

 

 

A près de 2000 mètres d'altitude, la colline Uritorco s'élève majestueusement dans les petites montagnes de la province de Córdoba, en Argentine.

 

Avant la conquête de l'Amérique, cette colline était déjà considérée comme sacrée par les indigènes de l'époque appelés Comechingones.

 

La tradition orale qui nous vient à travers les croyances populaires des anciens villageois, nous dit que ces tribus contemplaient en extase les lumières ou entités cosmiques qui traversaient le ciel, attribuant ce phénomène aux esprits des morts millénaires qui émergeaient de leurs tombes.

 

Plus la lumière est grande, plus l'esprit a montré de l'énergie.

 

On pouvait aussi voir des hommes marchant sur la colline qui ont disparu dans les pierres sans laisser de trace, car il semble que ces êtres sont venus du fond de la terre, la cité intraterrestre d'Erks.

 

Selon la légende métaphysique, au 12ème siècle, le Chevalier Parsifal portait le Graal et la Croix des Templiers, pour les laisser ensemble sur l'Etat Major près de la Colline Sacrée d'Uritorco afin de régénérer et transmuter l'homme vers l'homme d'intellect supérieur, afin de compléter un travail spirituel et métaphysique de fraternité entre les hommes.

 

 

Bâton de contrôle original Cumichingones

 

En 1934, après un voyage initiatique de huit ans à travers le Tibet, Orfelio Ulises a eu accès aux informations secrètes détenues dans les anciens monastères.

 

En contact avec les grands lamas qui l'instruisaient sur les mystères de la pierre sacrée, il décida de faire son pèlerinage en Amérique du Sud où il fut télépathiqueement guidé par les moines jusqu'à l'endroit où il trouverait enfin l'état-major de commandement ou pierre de sagesse.

 

La canne de 1,10 m de long est une pièce de basalte noir poli et a été construite il y a environ 8000 ans sur l'ordre du grand Cacique Voltán ou Multán des Indiens Comechingones et a été en possession du Professeur Guillermo Terrera jusqu'à sa mort le 19 novembre 1998.

 

 

 

Observations avant la phénoménologie de l'OVNI

 

Le phénomène OVNI a pris racine dans le monde entier au milieu des années 1950, mais dans un entretien que nous avons eu avec le professeur José Alvarez López, il nous a dit qu'au début du siècle, nous savions déjà les choses étranges qui se passaient sur le mont Uritorco.

 

Le professeur de physique atomique nous a dit qu'en 1915, le père de sa femme, Oscar Correas, qui à l'époque n'avait que 12 ans, est allé se promener dans la région, mais parce qu'il était trop loin de chez lui, il s'est égaré jusqu'à l'autre jour sur la colline Uritorco, et il a pu observer pendant toute la nuit diverses lumières qui venaient et allaient illuminer toute la colline.

 

 

En 1928, la mère de Romilio Rivero, âgée de 16 ans, marchait quotidiennement avec ses chèvres dans la région de Los Terrones. A l'étage, dans les montagnes, il a pu voir pendant deux jours un objet brillant avec des fenêtres.

Évidemment, il ne pouvait pas être autre chose qu'un OVNI, puisque la région de Los Terrones ne peut être atteinte qu'en marchant et même en grimpant certaines sections d'escalade.

 

En 1935, Manuel Reina et un ami ont quitté Charbonier pour un village voisin, et soudain, dans un virage du chemin, ils se sont retrouvés devant un Etre, portant un costume brillant  comme s'il était en plastique.

 

L'Etre étrange les regardait et ils se sentaient paralysés, ils ne pouvaient pas reculer ou avancer, donc ils n'avaient pas d'autre choix que d'attendre jusqu'à ce que le personnage énigmatique disparaisse.

 

 

Depuis le 9 janvier 1986, la région d'Uritorco a acquis une renommée mondiale grâce à l'une des plus grandes traces laissées par un vaisseau spatial extraterrestre dans la Sierra del Pajarillo, qui fait partie de la vallée de l'Ongamira.

 

La zone brûlée  mesurait 122 mètres de long sur 64 mètres de large. Les témoins, Gabriel Gómez, 11 ans, et la vieille Esperanza Gómez, aujourd'hui décédée, ont pu voir comment un OVNI a éclairé toutes les collines depuis Cerro Pajarillo jusqu'à sa maison.

 

Le matin, non seulement ils ont trouvé la trace laissée par le vaisseau, mais ils ont aussi observé un certain nombre de saules aux feuilles jaunies, vieillies prématurément, comme elles avaient perdues toute leur chlorophylle.

 

 

Le 5 août 1987, la même empreinte a été observée suite à un  incendie qui a brûlé 20 kilomètres de montagnes, et les 122 mètres de l'empreinte du Petit Oiseau sont restés intacts, alors même que les buissons qui s'y trouvaient étaient aussi inflammables que ceux qui l'entouraient.

 

Dans la nuit du 21 janvier 1988, sur la colline Overo, un nouveau vaisseau  a laissé une nouvelle marque de 42 mètres de diamètre.

 

Encore une fois il y avait des témoins, mais avec la différence que cette fois l'observation a été observée par 300 personnes.

 

Le chercheur Jorge Suarez était un témoin direct et pouvait voir à travers ses jumelles que le navire était composé de plusieurs feux rouges dont la luminosité augmentait, produisant une série d'éclairs éclairant une grande partie des montagnes.

 

 

En septembre 1991, la région a de nouveau fait parler d'elle dans la ville de Carrizal lorsqu'une trace calorique de 12 mètres de diamètre avec une température de 340 degrés Celsius est apparue.

 

Il y  a eu  beaucoup d'hypothèses sur ce phénomène, comme une efflorescence volcanique, ou des dépôts de calcaire qui avaient touché la nappe phréatique, ou la chute d'une météorite, mais la vérité est qu'on a aussi vu un vaisseau non identifié dans la région ce jour-là.

 

Sur le sentier, deux mystiques pratiquaient la méditation pour voir ce qui s'était réellement passé dans ce lieu. À la fin de la séance, ils ont été surpris d'avoir tous les deux eu la même vision.

 

Deux vaisseaux légers  très puissants, l'un suspendu dans l'air et l'autre en sous-sol , projetant chacun un faisceau d'énergie vers un même point où ils ont accéléré les molécules de lerre, générant ainsi une grande chaleur et laissant une marque sur le sol.

 

Des études ultérieures effectuées par des ingénieurs qualifiés ont confirmé que des pierres de quartz ont été grillées,  les températures  pour provoquer ce phénomène ont donc atteintes les 3000 ° Celsius.

 

 

 

Triangle magnétique

 

En raison de la concentration de pyrite dans les profondeurs de cette zone montagneuse, dans certaines zones, une série de perturbations électromagnétiques touchent les boussoles, des enregistrements ou l'instrumentation des avions qui effectuent des vols commerciaux.

 

Floro Sánchez a expliqué que des ballons flottants d'un satellite de communication avaient été trouvés dans la zone, et que celui-ci était tombée près de la ville de Copacabana comme si la zone se comportait comme  un puissant aimant attractif.

 

 

 

 

Témoignages plus récents sur les Lumières

d' Uritorco

 

 

Aujourd'hui encore, il est difficile de trouver quelqu'un parmi les habitants de Capilla del Monte qui n'a pas observé des lumières traverser le ciel.

On pourrait dire que cet endroit est l'un des rares au monde où l'on peut parler des OVNI en paix et ne pas être pris pour des fous, au contraire, les gens sont très favorables et partagent leurs expériences de ces phénomènes.

 

Nous avons pu parler avec le propriétaire de la Sierra del Pajarillo, Don Salvador, qui nous a très gentiment assisté pour nous laisser passer pour voir la zone où l'empreinte du Pajarillo avait eu lieu, il nous a dit que les manifestations de lumières sur la colline devant sa maison étaient fréquentes, de telle sorte qu'une nuit il a pu observer  jusqu'à 14 sortes de lumière en une heure.

 

Il nous a également dit que dans la nuit du 15 janvier de cette année, il a pu voir une grande lumière blanche de la taille de la lune qui a fait des mouvements rapides, en forme de croix, puis a disparu.

Un cas similaire a également été vu par Isabel Naitana depuis sa voiture une nuit à Los Terrones, une grande lumière de la taille d'un ballon de football s'est approchée de sa voiture en faisant des mouvements croisés très rapides et a ensuite disparu.

 

 

Juan Kravchenco, un grand écologiste de Capilla del Monte, nous a raconté comment son père, qui ne croyait pas beaucoup à toutes ces manifestations, nous a dit que pendant un séjour en camping dans la région de Huertas Malas, est celui qui a donné l'alarme  quant à la présence d'un vaisseau qui descendait vertigineusement des collines jusqu'à l'endroit où ils se trouvaient, atterrissant pratiquement vers le sommet,  et revenant ensuite à l'endroit même d'où il était venu.

 

Dans la colline d'Alfa, le guide touristique Favio Cepeda et plus de 30 touristes, ont pu observer au coucher du soleil, qu'au centre du soleil un objet rond très lumineux pouvait être observé, qu'en faisant des mouvements circulaires émanaient des éclairs, quand soudain ils ont vu une très forte irradiation comme s'il y avait eu une grande explosion, l'objet a disparu à la vue de tous les témoins ébahis.

 

 

Le chercheur Jorge Suarez nous a aussi raconté que ces dernières années, ils ont vu des vaisseaux inconnus en forme de tubes très lumineux, avec des déplacements verticaux ou horizontaux, et des lumières qui, en raison de leur trajectoire, semblaient entrer en collision avec les collines, et qui disparaissaient inexplicablement sans laisser de trace comme si elles pénétraient dans une dimension inconnue.

 

 

La ville intra-terrestre d'Erks

 

La métaphysique parle de la ville intraterrestre d'ERKS, un mot qui correspond au langage cosmique, et selon la science hermétique, le lieu où se dérouleront les futurs travaux de régénération de l'espèce humaine.

 

A l'intérieur de cette ville se trouve le Temple de la Sphère et les trois miroirs à travers lesquels il y a un échange cosmique de données avec toutes les galaxies et qui peut aussi suivre en détail la vie de chaque être humain qui habite cette planète, en particulier ceux qui sont en train de développer un intellect supérieur selon les lois de l'harmonie cosmique.

 

 

On parle de la ville d'Erks comme d'une ville métaphysique, mais qu'en est-il des sons et bruits sous terre de l'Uritorco ?

 

Au fil des ans, des milliers de personnes de la région ont entendu le bruit et les mouvements terrestres de différentes façons.

 

Quelle explication pour ces explosions bruyantes, aux sonorités graves ?

 

D'où viennent les bruits qui ressemblent à des marteaux pneumatiques comme s'il y avait une des machines d'une usine fonctionnant en sous-sol.

 

Comme comprendre ses bruits rapides comme s'il y avait d'énormes portent  qui s'ouvraient et se fermaient.

 

Je pense que nous avons encore beaucoup à apprendre sur cet endroit magique et troublant. Un lieu dont on parlera sûrement plus d'une fois dans les années à venir.

 

Autres événements étranges

 

A Capilla del Monte, nous nous sommes retrouvés pendant notre séjour, avec d'innombrables cas inexpliqués à l'heure actuelle.

 

Benedicto Pomponio, qui vit avec sa famille dans le village depuis 10 ans et qui a son magasin au pied du Cerro Uritorco, nous raconte que dans l'un des virages de la route de terre qui va de Capilla del Monte à La Toma, certains véhicules ont subi un freinage inattendu, comme si quelque chose les aspirait par derrière, les entraînant en arrière sur plusieurs mètres sans que le conducteur puisse intervenir.

 

Un endroit qui semble être figé dans le temps  comme il y a des milliers d'années, où la nature rayonne d'une certaine pureté immaculée,  est Huertas Malas, où certains enfants ont eu des expériences avec les "élémentaux "de la nature, les gobelins et les ondines.

 

Benoît et sa famille ont été les témoins directs de la présence de ces petits êtres qui ont croisé son chemin.

 

Juan Kravchenco lui-même, qui s'est baigné dans l'un des nombreux puits qui jalonnent les pentes des collines, a ressenti la présence et le contact physique des Ondines qui caressaient son corps comme s'il s'agissait d'un rituel.

 

Aussi dans ces paysages de l'âge tertiaire, il a été possible de capturer dans des photos de famille des halos de couleurs autour des personnes et des luminosités au-dessus de leur tête.

 

Il se dit entre chercheurs et  métaphysiques que certaines des entrées ou tunnels qui donnent sur la ville d'ERKS, se situeraient 

dans un coin de ce lieu antique.

 

 

Conclusion

 

La légende continue disant que la mystérieuse ville d'Erks est destinée à ouvrir la conscience pour créer l'homme nouveau de notre humanité et, selon les statistiques du tourisme, nous pensons que c'est en bonne voie.

Quand au principe du phénomène apparaissant au sommet de la montagne, nous n'avons grimpé sur la colline d'Uritorco comme le font  plus de 1000 personnes par jour à la recherche de réponses.

 

Après 12 jours d'enquête, nous avons été en mesure de certifier l'existence de lumières dans le ciel de l'Uritorco, ainsi qu'une lueur qui émane autour de la montagne,vers le cosmos, comme s'il s'agissait d'un message, car nous avons vu ces énergies qui émanent de la montagne du Cerrro peuvent susciter des émotions puissantes chez les gens des environs, les amenant  à avoir des rêves et des sentiments si profonds que même des larmes peuvent couler de leurs yeux.

 

Bref, un lieu qu'il n'est pas facile d'oublier quand on le connaît.

 

Comme le dit Juan José Benítez, quand je tombe amoureux d'un lieu, je laisse toujours des choses à faire pour pouvoir revenir un jour, et nous reviendrons.

 

Ci-dessous une série de 4 vidéos d'un documentaire en langue espagnol  complet avec possibilité de choisir des sous-titres en bas à droite; cette enquête est assez complète de ce qui se passe autour de ces fameuses montagnes d'Argentine.

 

 

0 commentaires

ven.

10

août

2018

Gigantesque OVNI Tubulaire en périphérie du Soleil

Voici une nouvelle anomalie détectée en périphérie du Soleil par le site "UFONEARSUN - myunhauzen74 "

 

Cette image pourrait correspondre à un gigntesque vaisseau-mère de forme tubulaire dont la structure solide très dense avec son bouclier thermique apparaît clairement en périphérie !

 

Le site UFONEARSUN  a été crée pour attirer notre attention sur la présence de ces engins interstellaires gigantesques  qui témoignent d'une civilisation bien plus avancée que nous technologiquement.

 

Le site mentionne que l'examen des images  est possible grâce aux satellites de le   NASA: SOHO STEREO, LASCO C2, LASCO C3 et d'autres instruments pour surveiller notre système solaire :

 

"Vous pouvez voir les différents types d'objets non identifiés. Les objets ont des formes et des tailles différentes. Les OVNIS se trouvent à différents endroits dans l'espace, près du Soleil. Ces objets ont une structure matérielle.

Attention les sceptiques, les fanatiques religieux et ceux qui croient aux contes de la NASA! Les objets présentés dans la vidéo sont la véritable origine !

Ce ne sont pas des interférences dans le satellite, pas des pixels cassés, pas des météorites, pas les particules solaires et autres qualifications qui tentent de convaincre la NASA. Interférence, pixels cassés, météorites, les particules chargées ne peuvent pas avoir les géométries complexes correctes ne peuvent pas voyager sur des chemins différents avec le changement de vecteur de mouvement correct !

 

Tous les objets - un OVNI de différentes formes et tailles! Ces nombreux ovnis près de notre soleil sont de véritables objets non identifiés. Les ovnis sont de tailles différentes, de structures différentes, de formes différentes. De nombreux ovnis sont autour d'un champ "énergétique".

 

"Les OVNIS sont toujours près de notre soleil. Les OVNIS volent dans le soleil et volent hors du soleil.

 

De nombreux objets non identifiés volent vers le soleil et manœuvrent à grande vitesse.

 

OVNI près du Soleil sur ce canal

 

Dans les débuts de la recherche, je recevais des images de bonne qualité des objets, mais depuis plus d’un an, la NASA fournit des images publiques de très mauvaise qualité. - un grain de poussière sur l'objectif, ces ovnis - des pixels cassés sur la lentille du capteur, ces ovnis - des météorites, etc.

 

 

0 commentaires

jeu.

09

août

2018

Magazines téléchargeables Logosphères de l'association OVNI - Languedoc

 

La richesse n'est pas que matérielle ou en espèces sonnantes et trébuchantes mais plutôt dans la connaissance et l'information.

 

Pour les passionnés d'ufologie voici un magazine trimestriel , numérique, téléchargeable au format PDF, gratuit et  mise en  ligne par l'association Ovni Languedoc, dirigée par Thierry Gaulin.

 

Le premier numéro est paru en octobre 2016.

 

 

 

Le site pour accéder aux "Logosphères".

 

 http://ovni-languedoc.wixsite.com/blog/magazine

 

Grand merci à cette association pour son travail de qualité et de vulgarisation 

 

0 commentaires

jeu.

09

août

2018

Un astronaute de la NASA révèle la présence d’un objet organique semblable à un extraterrestre flottant près de lui lors d’une mission à bord de la navette spat

Un astronaute de la NASA a prétendu avoir vu un jour un “objet organique semblable à un extraterrestre” flottant à l’extérieur de la navette spatiale.

 

Leland Melvin, 54 ans, a travaillé comme ingénieur à bord de la navette Atlantis lorsqu’il a repéré l’objet “translucide” en orbite autour de la Terre.

 

 

Il admet que la NASA a dit que l’incident n’était que de la glace qui s’éloignait de la navette.

 

Lors d’une discussion sur Twitter avec des fans au sujet de ses expériences dans l’espace, on lui a demandé s’il avait déjà vu des extraterrestres ou des ovnis.

 

Melvin a révélé qu’il avait vu “quelque chose, organique, semblable à un extraterrestre” dans la soute de la navette lorsqu’il travaillait avec son collègue Randy Bresnik.

 

L’astronaute a dit que l’objet qu’il a vu était “translucide, courbé, organique” – terminant son tweet avec un emoji ‘alien’.

 

 

Il a écrit : “Je n’ai pas vu [d’OVNI] dans l’espace ou au sol, mais j’ai cru voir quelque chose d’organique qui volait dans la soute.”

 

“Randy Bresnik et moi avons appelé Houston pour demander ce que cela pouvait être et c’était de la glace qui s’était détachée des tuyaux de fréon.”

 

On a ensuite demandé à Melvin s’il pensait que la NASA avait dit cela pour le calmer, il a répondu : “Je ne pense pas, mais on ne sait jamais.”

 

Il a ajouté : “J’étais sur le point de dire que Houston a un problème, mais je sais que tout le monde se met en colère quand ces mots sont prononcés depuis un véhicule spatial.”

 

La navette spatiale Atlantis a effectué 33 missions au cours de sa vie et a été désaffectée avec le reste de la flotte en 2011 sous l’administration Obama.

 

0 commentaires

jeu.

09

août

2018

France : probable Ovni-Rods filmé à Bourg-Saint-Andéol en Ardèche le 9 août 2018

Voici l'observation d'un Objet volant inconnu émettant une lumière rouge, en forme de tige ou bâtonnet, plus ou moins oblong, apparaissant au-dessus d'un toit et plongeant vers un sapin.

 

Mais qu'est-ce qu'un RODS , objet volant bien connu des

ufologues ?

 

Les RODS sont des Objets volants non identifiés en forme de tiges et le débat concernant leur origine est encore plus houleux que celui des soucoupes volantes.

 

RODS est un terme anglais désignant " bâtonnets ".

 

Ils sont découverts pour la 1ère fois le 19 mars 1994 par José Escamilla lors de la réalisation d'un film vidéo. Ils se déplacent très rapidement à une vitesse que l'on estimerait entre 500 et 1500 km/h.

 

C'est en voulant filmer des OVNIS à Midway (Nouveau-Mexique) qu'il est tombé sur ce phénomène étrange.

 

Selon J. Escamilla, les RODS se répartiraient en 3 catégories :

1) Baguette blanchâtre ayant donné le nom de " ROD "

2) Sortes de mille-pattes avec des appendices, des

" ergots " équidistants, des ailettes ou des spirales sur tout le corps.

3) Forme de flèche très fine sans appendice du tout.

 

Ils ont tous une forme globalement cylindrique et auraient une couleur jaune ardent, blanc ou brun et sont dits " translucides ".

On ne les remarque, dans la majorité des cas, que lors de la visualisation d'un film, et semble invisible à l'œil nu.

 

Leur taille irait de 15 cm à 3 mètres.

 

Ils évoluent généralement dans le milieu aérien même si on affirme les avoirs filmés sous l'eau.

 

Des RODS ont été capturés sur film dans le monde entier : Chine, Corée, Grande-Bretagne, États-Unis, Suède, Finlande, Canada, Hawaï, République Dominicaine, Philippines, Mexique…

Des lieux tels que les cascades, ou par exemple San Luis Potosi (Mexique) seraient le théâtre de nombreuses apparitions de RODS.

 

D'où peuvent-ils venir et quelles sont les hypothèses que nous émettons aujourd'hui à ce sujet ?

 

L'Hypothèse de l'insecte où de l'oiseau 

Ils voleraient si vite que leur image deviendrait floue sur la pellicule

Mais pourquoi lorsqu'on fait un arrêt sur image ou ralentit, on n'en voit pas exactement l'oiseau ou l'insecte ?

 

Il s'agirait, selon Rob Whithead, d'insectes terrestres qui auraient pu évoluer selon deux modes différents.

Pourquoi pas ?

 

Selon " Science et Vie ", les RODS sont tout simplement des insectes passant près de la caméra alors qu'on a l'impression qu'ils sont loin dans le ciel.

 

L'Hypothèse du reflet de l'objectif de la caméra 

 

Cela serait causé par la lumière du soleil.

Mais comment ça pourrait donc bouger aussi rapidement et naturellement donc et d'une manière intelligente?

 

 

L'Hypothèse du défaut de la pellicule 

 

Cela parait illogique dans la mesure où on a des lieux bien particuliers (la grotte aux hirondelles,…) en proie à des observations de RODS, sans compter le reste. 

 

 

L'Hypothèse de l'univers parallèle

 

L'autre théorie serait que les Rods soient issus d'un univers parallèle que l'on capte grâce aux nouvelles technologies.

Mais il n'y a aucune étude scientifique sur le sujet.

Les Rods rejoignent un autre phénomène, les ORDS, qui sont des taches de lumière qui existent sur les photos et les vidéos."

 

 

L'Hypothèse militaire

 

A supposer qu'il s'agisse d'une technologie militaire, comment se fait-il qu'on en trouve plus particulièrement prés de certaines grottes et cascades. À moins que ça soit pour faire diversion afin d'induire en erreur le public.

 

 

L'Hypothèse du canular 

 

Il y a trop de vidéos amateurs venant de la planète entière pour faire croire à un canular.

 

L'Hypothèse extraterrestre

 

 

Il pourrait peut-être s'agir d'un animal extrémophile venu de l'espace et tombé par hasard sur la terre. Ce qui expliquerait qu'on ait du mal à expliquer ce phénomène pour le moment.

L'autre hypothèse exotique serait que des ET les aient envoyé sur terre afin de mieux nous observer et analyser.

Il s'agirait, pour eux, d'un genre de drone que nos armées utilisent pour espionner.

 

Il est difficile de sérieusement orienter le lecteur concernant ce phénomène étant donné le manque d'information à ce sujet.

 

Commentaires : Mais les faits sont là et nous les visualisons grâce à nos caméras !

 

Et voici un documentaire sur les RODS de "Planète CHOC" datant de 2013 !

 

0 commentaires

jeu.

09

août

2018

La pensée et l’esprit de Carl Sagan en 25 phrases

 

« Nous avons fait un travail si médiocre dans la gestion de notre planète que nous devrions être très prudents avant d’essayer d’administrer les autres. »

 

Carl Sagan

 

25 pensées hautement philosophiques de Carl Sagan, même si on peut se demander si certaines ne sont pas des apocryphes. 

 

Lien vers l’article :

 

https://hipertextual.com/2018/08/25-frases-carl-sagan

 

Traduction de l’article :

 

Carl Sagan a été l’un des plus célèbres écrivains scientifiques, pionnier de l’exobiologie et promoteur de la recherche d’une intelligence extraterrestre pilotée par une pensée sceptique. 

 

Quelques chiffres de la communauté scientifique ont été si inspirant et empathique en ce qui concerne l’ opinion publique car il a du professeur Carl Sagan (1934-1996), en particulier chez les apprenants et tous ceux qui vivent motivés par la curiosité et l’ amour la connaissance. Et pas étonnant , parce que l’effort acharné et soutenu que cette astrophysicien aux multiples facettes, astronome, cosmologiste et scientifique (entre autres) a mis au point au cours de la seconde moitié du XXe siècle, non seulement a soulevé des préoccupations au niveau des travaux scientifiques massifs , mais a suscité l’intérêt pour la science chez des milliers et des milliers de personnes à travers le monde, transmettant les valeurs les plus importantes de l’humanisme et en offrant le précieux cadeau de l’humilité que nous ne pouvons atteindre que lorsque nous nous arrêtons pour observer le vaste cosmos, focalisant ainsi notre regard sur notre plus profonde intériorité.

 

Maintenant, alors il est vrai que , d’une part accrochée à la construction d’une idole nous conduira tôt ou tard à la voie incontournable de la déception et, d’autre part, réduire la production intellectuelle d’une subjectivité d’ un tel calibre à une série de phrases est aussi injuste que dangereux, nous ferons aujourd’hui l’exception bien méritée, car c’est la raison du petit hommage auquel nous vous invitons. Carl Sagan était, est et sera une source d’énergie motrice inépuisable vers l’éveil de l’esprit, de la connaissance et de la conscience humaine, si nécessaire de nos jours. Donc, sans plus tarder, voici votre pensée et votre esprit à travers 25 phrases exceptionnelles que nous avons compilées et soumises à notre langue.

 

25. Sur le pouvoir de la littérature, la magie qui existe vraiment et qui est humaine

« Quelle chose étonnante qu’un livre. Un livre est fait à partir d’un arbre. Il est un objet constitué de parties plates et souples (nous appelons encore » feuilles « ) imprimées avec des gribouillis sur pigments foncés. Mais jetez un oeil à un livre et écoutez la voix de quelqu’un d’autre, peut-être quelqu’un mort il y a des milliers d’années. Au fil du temps et des millénaires, la voix de la personne qui nous a écrit parle clairement et silencieusement dans votre tête, directement à vous. L’écriture est peut-être la plus grande de toutes les inventions de l’humanité, unissant des hommes, des citoyens des temps lointains, qui n’a jamais rencontré. Les livres brisent le carcan du temps et sont la preuve que les humains peuvent vraiment faire de la magie  » .

 

24. Du reflet des étoiles

« L’étude de l’univers est un voyage à la découverte de soi. »

 

23. Science et pseudoscience

« Comment la descente de Mars pendant le moment de ma naissance me touche, alors ou maintenant. Je suis né dans une pièce fermée, la lumière de Mars ne pouvait pas entrer. La seule influence de Mars qui pourrait me touche était sa gravité, mais, l’influence gravitationnelle du personnel de l’obstétricien était beaucoup plus grande que l’influence gravitationnelle de Mars, Mars avait plus de masse, mais l’obstétricien était beaucoup plus proche. « 

 

22. Sur le domaine auquel les sujets de la culture

« (…) Il y avait une règle la plus révélatrice: .. Les esclaves doivent rester analphabètes du Sud avant la guerre, les Blancs qui ont enseigné un esclave à lire reçu une punition sévère » [Pour] ont un heureux esclave, écrit Bailey plus tard, il faut qu’il ne pense pas. Il est nécessaire d’assombrir sa vision morale et mentale et, lorsque cela est possible, d’annihiler la puissance de la raison. « Voilà pourquoi les esclavagistes doivent contrôler ce qu’ils entendent, voir et pense que les esclaves. Voilà pourquoi que la lecture et la pensée critique sont dangereuses, certainement subversives, dans une société injuste. « 

 

21. Absences et preuves

« L’absence de preuve ne constitue pas une preuve d’absence. »

 

20. À propos de la spiritualité

« La science n’est pas seulement compatible avec la spiritualité, c’est une source profonde de spiritualité. »

 

19. À propos de la majesté mystérieuse du cosmos

« Le cosmos est tout ce qui est, tout ce qui était et tout ce qui sera toujours plus léger de nos contemplations du cosmos nous font frémir. Je me sentais comme une sorte de picotement nous remplit de nerfs, d’une voix silencieuse, un léger sentiment. .. comme d’un lointain souvenir ou comme si nous tombions d’une grande hauteur, nous savons que nous approchons du plus grand des mystères « .

 

18. Le pouvoir de l’imagination

« L’imagination nous mènera souvent dans des mondes qui n’ont jamais existé, mais sans elle, nous n’irons nulle part. »

 

17. A propos de la tolérance

« Si quelqu’un n’est pas d’accord avec vous, laissez-les vivre, vous ne trouverez personne semblable dans cent mille millions de galaxies. »

 

16. À propos de nos cerveaux

« Le cerveau est comme un muscle, quand il est utilisé, nous nous sentons très bien, la compréhension est la joie. »

 

15. De la solitude humaine supposée

« Si nous sommes seuls dans l’univers, ce serait une perte d’espace terrible »

 

14. De la possibilité d’habiter d’autres planètes

« Nous avons fait un travail si médiocre dans la gestion de notre planète que nous devrions être très prudents avant d’essayer d’administrer les autres. »

 

13. À propos de notre grande responsabilité

« Notre loyauté doit être envers les espèces et la planète, notre obligation de survie n’est pas seulement pour nous-mêmes, mais aussi pour ce cosmos, ancien et vaste, dont nous tirons ».

 

12. De la raison de l’univers

« L’univers n’a pas été fait sur mesure pour l’être humain, il ne lui est pas hostile: il est indifférent »

 

11. Sur le caractère de la science

« La science est pas parfait, souvent mal utilisé, est rien de plus qu’un outil, mais il est le meilleur outil dont nous disposons, il se corrige, il est en constante évolution et peut être appliquée à tout. Avec cet outil, nous conquérons l’impossible « 

 

10. Du doute et de la foi

« La première grande vertu de l’humanité était le doute et le premier grand défaut était la foi ».

 

9. Sur la nécessité du changement et de l’autocritique

« Dans la science, il arrive souvent qu’un scientifique dit: » .. Il est un bon argument, je me suis trompé », je change d’avis et depuis ne mentionne à nouveau l’ancienne position qui se passe réellement mais pas aussi souvent que cela devrait se passer Parce que les scientifiques sont humains et que le changement est parfois douloureux, mais que cela se produit tous les jours, je ne me souviens pas de la dernière fois que quelque chose comme cela s’est produit en politique ou dans la religion. « 

 

8. De la croyance fanatique

« Vous ne pouvez pas convaincre un croyant de quelque chose parce que ses croyances ne sont pas basées sur des preuves, elles sont basées sur un besoin profond de croire. »

 

7. Au sujet des rêves

« Il y a une notion profonde et attrayante que l’univers est rien de plus que le rêve d’un Dieu qui, après 100 ans de Brahma, est dissous dans un sommeil sans rêve et l’univers se dissout avec lui jusqu’à ce un siècle de Brahma, se réveille, se recompose et recommence à rêver le grand rêve cosmique. Pendant ce temps, quelque part, il y a un nombre infini d’autres univers, chacun avec son propre dieu rêve le rêve cosmique. ces idées sont tempérées par une autre, peut-être encore plus, qui dit que les humains ne peuvent pas être les rêves des dieux, mais les dieux sont les rêves des êtres humains ».

 

6. De la valeur de la divulgation

« Après tout, quand vous êtes amoureux, vous voulez le dire à tout le monde, alors l’idée que la communauté scientifique ne parle pas au public de la science me semble détestable. »

 

5. Sur l’importance de la science et de la technologie

« Nous vivons dans une société extrêmement dépendante de la science et de la technologie, dans laquelle pratiquement personne ne sait rien de la science ou de la technologie. »

 

4. De notre singularité apparente

« Nous avons appris que nous vivons dans une planète insignifiante d’une triste étoile perdue dans une galaxie au coin oublié d’un univers dans lequel il y a beaucoup plus de galaxies que les gens. »

 

3. De la découverte

« Quelque chose d’incroyable attend d’être découvert. »

 

2. Définition de la science

« Plus qu’un corpus de connaissances, la science est une façon de penser ».

 

1. De notre nature, la nature du cosmos

« Nous sommes une étoile qui pense aux étoiles, nous sommes la manière dont l’univers se pense ».

 

 

0 commentaires

jeu.

09

août

2018

France : Un OVNI filmé dans le Var le 5 août 2018

Tantôt en "mouvement", tantôt fixe, cette apparition ne serait que la planète Mars, déformée par l'objectif d'un smartphone ?

 

Le dimanche 5 août 2018, à 22h30, une famille en vacances a observé un objet volant non identifié dans le ciel, au-dessus de la ville de Carqueiranne, dans le sud de la France.

 

Les témoins étaient en train de terminer leur repas en extérieur quand ils ont remarqué la présence d'un étrange objet lumineux au-dessus de la presqu'île de Giens.

 

Lamia, une parisienne âgée de 34 ans, raconte :

 

« C'était plus gros qu'une étoile, mais bien moins grand que la Lune. Ça changeait de couleur, du rouge à l'orange, mais aussi de forme comme le ferait une méduse. Et ça bougeait légèrement, mais en restant dans le même endroit du ciel. »

 

La totalité des témoins ont confirmé les dires de la jeune femme. Impressionnée par ce mystérieux engin, Lamia et sa belle-mère se sont rendues au jardin Beaurivage de Carqueiranne afin de mieux pouvoir l'observer.

 

Au final, l'observation a duré une quarantaine de minutes et s'est terminée à 23h10. Lamia a réussi à le filmer et à le photographier grâce à son smartphone.

 

« À l'œil nu, on voyait une grosse étoile, mais en zoomant au maximum, on pouvait observer deux cercles rouges et une traînée. Il y avait aussi un petit point lumineux qui accompagnait la forme principale. »

 

A la suite de cette expérience traumatisante, elle avoue avoir perdu le sommeil.

 

Le journal Var-Matin a soumis les différents éléments au MUFON, dont l'antenne française se trouve à Valensole. Pour Pascal Fechner, l'explication la plus plausible est qu'il s'agissait de la planète Mars.

 

Il pense qu'il pourrait aussi s'agir du vol TDR558 Perpignan – Rome qui a survolé Hyères à 22h53.

 

« Les smartphones ont des objectifs inadaptés à l'astronomie. Ils ne sont tout simplement pas faits pour ça. L'effet de surbrillance, le point qui essaie de se faire sans y arriver, peuvent générer les cercles et traînées que l'on voit sur les photos. », poursuit Pascal Fechner.

 

« Je ne suis pas catégorique, mais pour moi, c'est Mars. »

 

Il conclut :

 

« Regardez une lumière fixe dans le ciel. Au bout d'un moment, vous la verrez bouger par effet d'optique. Sans compter que, sur une demi-heure d'observation, Mars aussi évolue dans le ciel. »

4 commentaires

jeu.

09

août

2018

France : Un OVNI photographié à Aulnay-sous-Bois en août 2018

 

Le 2 août 2018, à la nuit tombée, un témoin a observé puis photographié trois mystérieuses lumières parfaitement alignées horizontalement. De quoi s'agit-il ?

 

L'ami du témoin des événements a expliqué sur Twitter :

 

« Observation d'un pote hier soir 23h10 entre Aulnay sous Bois et Livry Gargan. Le phénomène à duré 20mn. D'autres personnes ont vu ? »

 

Selon le témoin, il ne pouvait pas s'agir d'un reflet puisque l'OVNI se déplaçait dans le ciel…

 

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

0 commentaires

mer.

08

août

2018

L’humanité va-t-elle déclarer accidentellement la guerre interstellaire sur les civilisations exotiques ?

 

 

« Ce n’est pas le Far West sauvage. C’est la dernière frontière. Alors que nous faisons nos premiers pas dans l’océan cosmique, il y aura sûrement des trébuchements. Mais nous devons nous assurer qu’ils sont des cas d’innocence, sans malice. Faire preuve de prudence en empruntant un chemin imprudent et dangereux est appelé négligence.

Si nous négligeons violemment une espèce des milliers d’années plus avancée technologiquement que nous, cela pourrait signifier plus qu’une gifle.

Ce pourrait être le premier coup tiré dans une guerre interstellaire catastrophique. »

 

Ethan Siegel pour Forbes

 

Lien vers l’article de Forbes :

 

https://www.forbes.com/sites/startswithabang/2018/08/07/is-humanity-about-to-accidentally-declare-interstellar-war-on-alien-civilizations/#297be8d926a9

 

Imaginez-vous sur un monde pas si différent de la Terre, en orbite autour d’une étoile pas si différente de notre Soleil.

 

La température et l’atmosphère sont idéales pour que l’eau liquide existe à la surface, et un mélange d’océans et de continents assure que la vie a des conditions stables et prospères depuis des milliards d’années.

 

Les processus évolutifs ont également augmenté la complexité et le niveau de différenciation des organismes sur ce monde. Grâce à une combinaison de mutations fortuites et de pressions de sélection, une espèce de ce monde est devenue sensible, consciente et a atteint un niveau de domination sans précédent sur la nature.

 

Au fur et à mesure que leur technologie progressait, ils ont commencé à s’interroger sur les civilisations extraterrestres autour d’autres étoiles.

 

Et puis, d’un point de lumière lointain et lointain dans leur ciel, la première attaque s’est produite, faisant exploser leur planète à des vitesses relativistes.

 

Ce n’était pas un météore, un astéroïde ou une comète; de l’autre côté de l’espace interstellaire, c’était l’humanité.

 

 

Ici sur Terre, nos rêves de voyage interstellaire se sont traditionnellement divisés en deux catégories:

 

- Nous allons lentement, avec une propulsion par fusée, dans un voyage qui prend de nombreuses vies humaines.

- Nous allons vite, en supposant que nous faisons des progrès scientifiques considérables pour voyager à des vitesses relativistes (quasi-lumineuses).

 

Même avec un voyage sans équipage, ces deux options semblaient être les seules.

Soit nous partons avec les vaisseaux spatiaux Voyager, ce qui prend des milliers d’années pour voyager, même une seule année-lumière, soit nous développons une nouvelle technologie capable d’accélérer un engin spatial à des vitesses beaucoup plus élevées. La première option semble inacceptable. la seconde semble irréaliste.

 

 

Mais il s’est passé quelque chose au cours des années 2010 qui a le potentiel de changer le jeu.

En fait, nous avons fait un énorme progrès technologique qui pourrait donner une grande quantité d’énergie à un vaisseau spatial sur une période de temps raisonnablement longue, ce qui nous permettrait (en principe) de l’accélérer à des vitesses énormes.

 

La grande avance ? Dans la science de la physique laser.

 

Les lasers, à présent, sont à la fois plus puissants et plus collimatés qu’ils ne l’ont jamais été, ce qui signifie que si nous plaçons un énorme éventail de lasers puissants dans l’espace, où ils n'auront pas à lutter contre la dispersion atmosphérique, ils se focaliseront sur une seule cible pendant une longue période, leur procurant une énergie et une vitesse capable d'atteindre plus de 10% de la vitesse de la lumière !

 

 

En 2015, une équipe de scientifiques a  écrit un livre blanc  sur la manière dont un réseau laser avancé pourrait se combiner au concept de voile solaire pour créer un engin spatial basé sur la «voile laser».

 

En théorie, nous pourrions utiliser la technologie actuelle et des vaisseaux spatiaux de masse extrêmement faible (par exemple des « astuces »)  pour atteindre les étoiles les plus proches en une seule vie humaine .

 

L’idée est simple:  viser grâce à  cette matrice laser haute puissance une cible hautement réfléchissante, cible attacher un micro-satellite de très petite taille et de faible masse, muni d'une voile, et l’accélérer ensuite à la vitesse maximale possible.

 

Les idées de voiles solaires sont anciennes et existent depuis l’époque de Kepler. Mais utiliser une voile laser serait une véritable révolution.

 

 

Les avantages de cette configuration pour tous les autres sont incroyables:

 

- La plus grande partie de l’énergie / énergie utilisée pour cela ne provient pas d’un carburant de fusée à usage unique, mais plutôt de lasers, qui peuvent être rechargés.

 

- Les masses des vaisseaux spatiaux sont incroyablement faibles et peuvent donc être accélérées à des vitesses très rapides (proches de la vitesse de la lumière).

 

- Et avec l’avènement de la miniaturisation dans l’électronique et les matériaux ultra-résistants et légers, nous pouvons réellement créer des appareils utilisables et les envoyer à des années-lumière.

 

 

L’idée n’est pas nouvelle, mais l’avènement de nouvelles technologies – à la fois disponibles et attendues dans les deux ou trois prochaines décennies – en fait une possibilité apparemment réaliste.

 

 

Alors disons que nous avons bien compris. Nous développons le bon matériau pour réfléchir suffisamment la lumière laser pour qu’elle ne brûle pas la voile.

 

Nous collimatons suffisamment les lasers et construisons un réseau suffisamment grand pour accélérer ces vaisseaux spatiaux à une vitesse de 20% de la vitesse de la lumière: ~ 60 000 km / s.

 

Et ensuite, nous visons une planète autour d’une étoile potentiellement habitable, telle que Alpha Centauri A ou Tau Ceti.

 

Peut-être enverrons-nous une série de puces au même système, dans l’espoir de sonder ces systèmes et d’obtenir plus d’informations.

 

Après tout, l’objectif scientifique principal, tel qu’il a été proposé, est de simplement prendre des données à l’arrivée et de les transmettre. Mais ce plan pose trois énormes problèmes et, combinés, ils pourraient équivaloir à une déclaration de guerre interstellaire.

 

 

Le premier problème est que l’espace interstellaire est rempli de particules, dont la plupart se déplacent relativement lentement (à quelques centaines de km / s) dans la galaxie.

 

Quand ils heurteront ce vaisseau spatial, ils y perceront des trous, le transformant rapidement en fromage suisse cosmique.

 

La seconde est qu’il n’y a pas de mécanisme de décélération raisonnable. Lorsque ces engins spatiaux arriveront à destination, ils se déplaceront à peu près à la vitesse à laquelle ils ont décollé. Il n’y a aucun arrêt pour prendre des données ou une insertion orbitale douce. Ils se déplacent à la vitesse à laquelle ils se déplacent.

 

 

Et le troisième est que viser le niveau de précision nécessaire pour passer près d’une planète cible (sans entrer en collision) est pratiquement impossible.

 

Le « cône d’incertitude » pour toute trajectoire inclura la planète que nous visons.

 

 

Que se passe-t-il quand on frappe une planète habitée? A quoi cela ressemblera-t-il?

 

60 000 km / s sont des milliers de fois plus rapides que les engins spatiaux que nous avons jamais conçus pour réintégrer notre atmosphère.

 

Il est environ 1 000 fois plus rapide que les météores les plus rapides produits par notre système solaire. Il suffirait de quelques millièmes de seconde pour que cette puce traverse toute l’atmosphère: de l’espace à la surface.

 

Des milliers de fois plus faibles, après tout, seuls les boucliers thermiques les plus avancés ont survécu à leur retour dans notre propre atmosphère.

 

 

Mais la vitesse et l’énergie sont liées d’une manière qui rend la situation très mauvaise.

 

Si vous doublez la vitesse, l’énergie est quatre fois supérieure.

 

l’énergie cinétique est proportionnelle à la vitesse au carré.

 

Un rocher géant de 1 000 000 kg qui frappe une planète à 60 km / s causera des dégâts, mais une roche de seulement 1 kg à 60 000 km / s donnera la même quantité d’énergie lors d’une collision.

 

Même si nous rendons cette masse minuscule, elle causera toujours des dégâts.

 

Une planète frappée par un vaisseau spatial d’environ 1 gramme se déplaçant à 60 000 km / s subira les mêmes effets catastrophiques qu’une planète frappée par un astéroïde d’environ 1 tonne se déplaçant à environ 60 km / s, ce qui se produit sur Terre une fois par décennie.

 

Chaque frappe frappera leur monde avec la même énergie que celle de la météorite de Tcheliabinsk, la collision la plus énergique de la décennie.

 

 

 

Si vous étiez un étranger sur ce monde qui a été frappé par ces masses relativistes, que concluriez-vous?

 

Vous savez que ceux-ci étaient trop massifs et trop rapides pour être créés naturellement; ils ont été faits par une civilisation intelligente.

 

Vous savez que vous avez été intentionnellement ciblé; l’espace est trop vaste pour que ceux-ci vous frappent par hasard. Et, pire que tout, vous supposez que cette civilisation avait une intention malveillante.

 

Aucun extraterrestre bienveillant ne lancerait quelque chose d’aussi imprudent  compte tenu des dégâts qu’il causerait.

 

Si nous sommes assez intelligents pour envoyer un vaisseau spatial à travers la galaxie à une autre étoile, nous pouvons sûrement être assez sages pour en évaluer les conséquences désastreuses.

 

Stephen Hawking a notoirement averti :

 

"Si des extraterrestres nous rendent visite, le résultat serait beaucoup comme lorsque Columb a débarqué en Amérique, ce qui ne s’est pas bien passé pour les Amérindiens."

 

Cependant, à moins que nous prenions la peine de considérer les conséquences de nos ambitions interstellaires et de la technologie dont nous disposons pour les réaliser, ce sont nous qui lancerons les premières, peut-être jamais, d’une planète habitée à une autre.

Le fait qu’il soit lui-même l’avocat le plus important de Breakthrough Starshot  représente une grande incohérence cosmique. L’avocat de la prudence en matière de contact avec des étrangers n’a aucun problème à plaider en faveur du lancement d’une arme interstellaire.

 

Ce n’est pas le Far West sauvage. C’est la dernière frontière. Alors que nous faisons nos premiers pas dans l’océan cosmique, il y aura sûrement des trébuchements. Mais nous devons nous assurer qu’ils sont des cas d’innocence, sans malice. Faire preuve de prudence en empruntant un chemin imprudent et dangereux est appelé négligence. Si nous négligeons violemment une espèce des milliers d’années plus avancée technologiquement que nous, cela pourrait signifier plus qu’une gifle. Ce pourrait être le premier coup tiré dans une guerre interstellaire catastrophique. »

 

0 commentaires

mer.

08

août

2018

« Ils marchent parmi Nous ! Le plan Extraterrestre pour contrôler l'Humanité » avec David Jacobs

 

David Jacobs a été professeur d’histoire contemporaine à l’université Temple de Philadelphie.

 

Il a écrit plusieurs livres et de très nombreux articles, et fut consultant pour les principales associations ufologiques des USA.

 

Nous l’accueillons sur l’antenne de Nuréa TV pour parler de son livre « Ils marchent parmi nous : Le plan extraterrestre pour contrôler l’humanité » dans lequel il nous explique pourquoi les ovnis extraterrestres sont là, qui est à bord de ces objets, et quels sont leurs agissements.

 

Les preuves qu’il a recueillies auprès des nombreuses personnes interviewées tendent à démontrer que ces extraterrestres ne sont pas bien intentionnés.

 

” David Jacobs a écrit un livre d’une extrême importance sur les abductés et la signification des abductions ” ( Ron Wesstrum, professeur émérite de sociologie, Eastern Michigan University )

 

” David Jacobs a derrière lui toute une carrière de professeur d’histoire contemporaine dans une prestigieuse université… Il appuie ses thèses sur une quantité impressionnante de preuves “. ( Thomas E. Bullard, membre du comité directeur du CUFOS )

 

Merci pour vos invitations et partages.

 

0 commentaires

mer.

08

août

2018

Ovni-Méduse lors de la mission Apollo X ?

Date de découverte : 8 août 2018

Lieu de la découverte : La lune de la Terre, près du côté obscur.

Photo NASA 1 : https://www.lpi.usra.edu/resources/apollo/frame/?AS10-28-3988

Photo NASA 2 : https://www.lpi.usra.edu/resources/apollo/frame/?AS10-28-3989

Photo NASA 3 : https://www.lpi.usra.edu/resources/apollo/frame/?AS10-28-3990

 

Scott Waring continue de rechercher des anomalies lors de cette mission Apollo X :

 

"J'ai trouvé ces photos d'un Ovni- Méduse dans l'index Apollo 10 de la NASA. L'Ovni change de forme au fur et à mesure qu'il tourne et bouge. L'OVNI est au centre de la photo, il est donc très évident que l'astronaute qui a pris la photo a bien vu l'OVNI.

 

Maintenant, je me pose trois questions à ce sujet : 

1. Est-ce un OVNI qui transporte des aliens ?

2. Est-ce un animal non intelligent....comme une méduse dans l'espace ?

3. Est-il assez intelligent pour pouvoir communiquer ?

 

Autant de questions à cause d'une seule découverte....plus nous en savons, plus nous voulons en savoir. "

 

Commentaire : Des Ovnis lumineux blancs ont également été observés sur Terre, polymorphes; s'agit-il effectivement d'entités biologiques vivant dans l'espace douées d'intelligence, ou de sortes de drones Alien capables d'explorer des planètes, ou d'un vrai vaisseau camouflé dans un plasma. 

 

 

0 commentaires

mer.

08

août

2018

Australie : Retour sur la rencontre ovni à l'école de Westall du 6 avril 1966

Illustration de la rencontre ovni à l'école de Westall, en Australie, le 06 avril 1966...

 

Cette observation ovni près de l'école de Westall en Australie, le 06 avril 1966, continue toujours de passionner la population et les médias.

 

Aujourd'hui nous venons d'apprendre de nouvelles informations sur cette affaire ovni selon l'article, les photos et la VIDEO mis en ligne le 08 août 2018 sur le site  :

 

https://www.news.com.au/technology/science/space/audio-reveals-creepy-details-of-australian-ufo-mystery/news-story/471c724255b0388ee4e930a4d35028e7

 

 

 

"L'audio révèle des détails effrayants sur le mystère australien des ovnis

 

 

Ce rarissime enregistrement audio d’un physicien discutant de l’un des plus importants cas d’observation d'Ovnis non résolu d’Australie pourrait faire la lumière sur les événements déconcertants de l’incident de 1966.

 

Ally Foster

news.com.auAUGUST 8, 201810: 14h

 

En 1966, plus de 300 enfants et membres du personnel d'une école de Melbourne auraient été témoins de plusieurs OVNIS volant silencieusement dans le ciel avant d'atterrir dans un champ proche.

 

C'est la plus grande observation d'OVNIS de masse en Australie, mais à ce jour, presque rien n'a été signalé.

 

Au fil des ans, il y a eu des rapports différents sur les détails exacts de ce qui s'est passé le 6 avril au Westall High School, comme par exemple des personnes affirmant qu'il y avait trois objets semblables à des soucoupes.

 

Au cours des 52 années écoulées depuis l’incident, il ya eu des spéculations à l’échelle mondiale sur ce que les gens ont vu, certains pensant qu’il s’agissait d’une rencontre extraterrestre et que d’autres accusaient le gouvernement de tester les nouvelles technologies.

 

 

Pendant toutes les années de spéculation, il y a eu un enregistrement audio  audio particulièrement intéressant qui a été grandement négligé.

 

James J. Kibel, un chercheur et photographe australien d’ovnis, a interviewé un professeur de sciences de l’école Westall, Andrew Greenwood, qui a assisté à l’événement.

 

L'enregistrement a ensuite été envoyé au physicien américain, le Dr James E. McDonald, qui est bien connu pour ses recherches sur les ovnis.

 

L'audio a été découvert parmi ses possessions, conduisant à l'idée fausse que c'est le Dr McDonald qui parle sur l'enregistrement alors que c'est vraiment M. Kibel.

 

M. Kibel a lui-même décrit sa réunion et les détails effrayants que M. Greenwood a donnés sur son expérience, avec l’audio récemment publié par la chaîne YouTube QUFOSR.

 

"Greenwood m'a dit que l'OVNI lui avait d'abord été signalé par un enfant hystérique qui avait couru dans sa classe et lui avait dit qu'il y avait une soucoupe volante à l'extérieur",

 

a déclaré M. Kibel.

 

"Il pensait que cet enfant était perturbé psychologiquement  ou quelque chose comme ça et il n'a pas pris de note, mais quand l'enfant a insisté pour sur la présence de cet  objet  dans le ciel, il a décidé de sortir et de chercher lui-même.".

 

 

Lorsqu'il est sorti, il a remarqué un groupe d'enfants qui regardait vers le nord-est du terrain de l'école et, alors qu'il s'approchait d'eux, il a déclaré avoir vu un OVNI se tenir près de la ligne électrique.

 

M. Greenwood l'a décrit comme un objet rond et argenté de la taille d'une voiture avec une tige de métal en l'air.

 

Selon M. Kibel, l’enseignant lui a alors dit que cinq avions sont venus et ont encerclé l’objet alors que de plus en plus de personnes se rassemblaient pour regarder la scène devant eux.

 

"Il l'a appelé le vol le plus incroyable qu'il ait jamais vu de sa vie", a déclaré M. Kibel.

 

"Les avions faisaient tout leur possible pour s’approcher de l’objet et il a dit qu’ils évitaient les collisions"

 

"Chaque fois qu’ils se trouvaient trop près de l’objet inconnu, celui-ci accélérait d'abord lentement, puis accélérait rapidement , puis s’éloignait d’eux et alors s’arrêtait. Ensuite, le même scénario se reproduisait lorsque les avions s'en approchaient ".

 

 

Cela corrobore à d'autres explications données par M. Greenwood lorsqu'il a essayé d'en parler avec d'autres témoins .

 

"Au moment de l'observation de l'OVNI, il était complètement sceptique. Il n'a même jamais envisagé la possibilité de leur existence ", a déclaré M. Kibel.

 

 

Il aurait ensuite parlé à l'un des étudiants les plus âgés qui a décrit l'événement de manière très détaillée, tel qu'il l'avait vu, mais quand il lui a parlé une demi-heure plus tard, il n'a pas dit un mot.

 

Ce jeu de chat et de souris aurait duré environ 20 minutes et M. Greenwood a déclaré que 350 enfants et membres du personnel  l'avait observé.

 

Soudainement, l'OVNI s'est envolé et a disparu en quelques secondes et c'est à ce moment-là que le directeur est sorti et a ordonné à tout le monde de retourner en classe.

 

Au fil des ans, le gouvernement a tenté de dissimuler l’incident et d’empêcher les témoins de parler, mais M. Greenwood a affirmé que c’était le directeur qui avait d’abord tenté d’interdire toute discussion sur cet incident.

 

"Il a donné une conférence à l'école et a dit aux enfants qu'ils seraient sévèrement punis s'ils parlaient de cette affaire et a  dit au personnel qu'ils pourraient perdre leur emploi s'ils mentionnaient cet événement", a déclaré M. Kibel.

 

Le professeur a affirmé que le directeur avait été si "effrayé" et "perturbé" par l'incident qu'il avait refusé de sortir jusqu'à ce que l'objet soit parti.

 

"Lorsque l’armée de l’air australienne a contacté le directeur, il leur a dit d’aller sauter dans un lac", a déclaré M. Kibel.

 

 

 

"Quand il a demandé au professeur d'éducation physique de décrire ce qu'elle avait observée afin de comparer à sa vision de l'observation, elle ne voulait rien dire."

 

Il aurait ensuite parlé à l'une des étudiantes les plus âgées qui a décrit l'événement de manière très détaillée, tel qu'elle l'avait vu, mais quand il lui a parlé une demi-heure plus tard, elle n'a pas dit un mot.

 

M. Greenwood ne pensait pas que cela avait quelque chose à voir avec les menaces du directeur car personne ne le prenait habituellement au sérieux et il savait que l'élève à qui il avait parlé n'avait pas assisté à la réunion où il avait proféré des menaces.

 

 

 

Un extrait du journal Dandenong, l’un des rares articles couvrant le mystère des OVNIS De 1966 à la Westall High School. 

Photo de l'école secondaire Westall. Source: Herald Sun

Un parc pour enfants sur le thème des soucoupes volantes a ensuite été établi à The Grange, près du site de l'observation de masse. Photo: Chris EastmanSource: News Corp Australie

Photo de Joy Clarke, une des élèves, prise en 1966 sur place à la Westall High School, où l'OVNI a été repéré.

 

Plusieurs témoins ont affirmé que des hommes vêtus d'un costume noir leur ont rendu visite et les ont prévenus de ne pas parler de l'incident.

 

(Commentaire : toujours les fameux Men In Black, probablement des agents d'Etat - USA ?)

 

 

 

On continue de spéculer sur ce qui s'est réellement passé et le site de la rencontre a été transformé en parc commémoratif pour témoigner de l'incident de l'OVNI de Westall de 1966.

 

 

0 commentaires

mer.

08

août

2018

Nouvelles anomalies Lunaires dans les archives photographiques de la mission Apollo X - 08/08/2018

 

Scott Waring continue de découvrir des anomalies structurelles sur la surface Lunaire après examen des archives photographiques de la mission Apollo X !

 

Des images en relief surprenantes qui sèment le doute quant à leur origine naturelle; des artefacts sont toujours possibles.

 

Date de découverte : 8 août 2018

Lieu de la découverte : Lune de la Terre, Apollo 10, site d'aterrissage numéro 3

Source : https://www.lpi.usra.edu/resources/apollo/frame/?AS10-27-3906

 

 

D'après Scott : 

 

"J'ai trouvé cette base sur la lune de notrla Terre aujourd'hui.

 

La base est clairement construite par une vie intelligente parce qu'elle a un fond parfaitement plat, ce qui est impossible pour quelque chose qui fait presque -5 miles de large.

 

Cependant, il pourrait s'agir d'un vaisseau extraterrestre flottant au-dessus de la surface.

 

Ça expliquerait tout.

 

Il y a aussi une tour près d'elle qui mesure environ 0,3 à 3,5 milles de haut. La preuve absolue que les extraterrestres existent, si puissante de preuve, nous pourrions poursuivre la NASA en justice et l'utiliser pour les forcer à dire la vérité sur l'existence des extraterrestres. "

 

 

0 commentaires

mar.

07

août

2018

Lune : immense structure artificielle ou artefact d'une ancienne photo prise lors de la mission Apollo X ? Août 2018

Photo originale

Date de découverte : 7 août 2018

Lieu de la découverte : Terres Lune

Source photo NASA : https://www.lpi.usra.edu/resources/apollo/frame/?AS10-34-5131

 

D'après Scott Waring :

 

"J'ai trouvé cette structure dans une image lunaire de la NASA d'Apollo 10.

La structure a un angle clair de 90 degrés et même un sembler au bord qui est la preuve à 100% que les étrangers ont fait ce bâtiment. Ce n'est qu'un autre exemple des preuves que la NASA a trouvé en 1969 et qu'elle ne voulait pas que le public découvre.

Le jaune sur la photo est original. Je n'ai pas ajouté de jaune. Mais je l'ai fait en noir et blanc pour mieux le voir. "

 

 

Commentaire :

 

Ces deux structures imbriquées sont situées en périphérie et à l'extérieur du cratère APOLLONIUS.

 

Ces images sont assez surprenantes.

 

On imagine bien un pavillon de trompette (cratère le plus élevé) émergeant d'un autre pavillon de trompette !

Effectivement il semble exister un angle droit !

Est-il possible que la photo crée une illusion d'optique ?

Ce décalage et élévation de cratère artificiel est-il lié à un artefact lors du développement de la photo ?

S'il s'agit d'une construction Alien alors elle est immense avec des murs épais rapporté au diamètre de cette structure !

S'agit-il d'un rempart abritant des structures habitables ou une entrée d'un tunnel sous-Lunaire ?

 

0 commentaires

mar.

07

août

2018

Brigitte artiste peintre a vu un ovni-triangle au Cap d'Antibes Alpes-Maritimes nuit du 24 novembre 1987

 

Cette observation spectaculaire d'un Ovni-Triangle au Cap d'Antibes, dans la nuit du 24 novembre 1987, mérite d'être largement connue 

 

Christian Macé du site http://ovniparanormal.over-blog.com a reçu le lundi 06 août 2018, un email fort sympathique de Madame Brigitte S. Grand...

 

Cette Dame ,  Artiste Peintre, a  fait part de son observation d'un Ovni-Triangle survenue au Cap d'Antibes, dans la nuit du 24 novembre 1987.

 

http://www.coldevence.com/News/tabid/67/EntryId/76/Observation-dun-triangle-en-1987-au-cap-dAntibes.aspx

 

**************************************************************************

Compte-rendu de l'observation

 

Un témoignage du passé.

 

 

Un témoignage du passé.

 

 

Mme Brigitte S. nous a contacté récemment pour nous faire part d'une étrange expérience qu'elle a vécue, il y a de cela de nombreuses années, en novembre 1987.

 

Cette dame, d'origine allemande, est une artiste peintre.

 

Elle résidait à cette époque là dans une villa, boulevard Francis Meilland, quartier résidentiel situé au cap d'Antibes (Département des Alpes maritimes).

 

Elle nous rapporte avoir été tirée du sommeil vers les 2h du matin par un bruit insolite provenant de l'extérieur de la maison.

 

Elle nous le décrit comme similaire à une espèce de vrombissement évoquant le son produit par une turbine. La source de ce bruit semblait assez proche, manifestement immobile et située au dessus de la maison. Ce bruit ne dura qu'une ou deux minutes et s'arrêta aussi abruptement qu'il avait démarré (Un peu à la manière de l'extinction d'un moteur). Après quelques minutes de silence, le bruit se manifesta à nouveau, avec exactement les mêmes caractéristiques en termes de tonalité, puissance, localisation apparente et durée.

 

Pour autant, selon les dires de notre correspondante, cela n'avait rien à voir avec les bruits de réacteur d'un jet ou le bruit émis par la turbine d'un hélicoptère.

 

Mme S. qui était gagnée par l'inquiétude réveilla son mari qui dormait à ses côtés, pour l'amener à constater le phénomène.

 

Elle se décida à quitter le lit pour aller observer les environs à une fenêtre située en rez-de-jardin et tenter de déterminer la source de ce bruit particulièrement incongru.

 

Ayant entrainé avec elle son mari, ils observèrent tous les deux derrière les vitres restées closes (La nuit était froide et le ciel dégagé et étoilé). La vue était bouchée vers le haut, du fait de la présence d'un grand balcon situé au premier étage de la maison.

 

Le bruit se manifesta une troisième fois, aussi puissamment que les précédentes.

 

Gagné pas un sentiment de peur, Le mari de Brigitte n'osa pas monter sur le toit terrasse de leur habitation pour bénéficier d'un point de vue dégagé.

 

Ne parvenant à ne rien distinguer de leur position, le calme étant revenu, le mari de Brigitte décida d'aller se recoucher, alors que celle-ci, nerveuse, resta quelques instants de plus à observer les alentours.

 

Brigitte avait à ce moment là la sensation que tout le quartier était désert, plongé dans l'obscurité de la nuit.  Le voisinage ne semblait pas avoir été alarmé par ce bruit étrange provenant manifestement d'une faible hauteur.

 

Comme pour les fois précédentes, le bruit s'était arrêté subitement, replongeant le secteur dans le silence.

 

Au bout de 5 minutes, alors que Mme S. continuait à scruter l'extérieur derrière la fenêtre, elle eut la surprise de voir apparaître dans son champ de vision un aéronef à l'aspect bien singulier!

 

Elle nous l'a décrit comme une masse noire, de forme triangulaire équilatérale, la pointe orientée vers le sol. Les contours de l'objet étaient éclairés de lumières rouges, « type spirales », non éblouissantes. Deux bandes lumineuses également de couleur rouge, disposées parallèlement dans le plan vertical, reliaient la pointe du triangle, orientée vers le sol, au milieu du côté opposé (Voir croquis réalisé par le témoin).

 

Cette observation n'a duré qu'une quinzaine de secondes selon l'estimation de Mme S., compte tenu du champ de vision disponible dans la direction du regard, qui était délimité par deux grands arbres (Des pins).

 

L'objet évoluait en silence, à une distance estimée à quelques centaines de mètres de la position du témoin, manifestement au dessus de la baie de Cannes, à proximité du littoral (bordure ouest du cap d'Antibes).

 

En prenant quelques mesures via Google Earth, cela nous donnerait une distance au plus court de 600 pour atteindre le littoral, et tout au plus 1 à 2 kms, si la perception du témoin est correcte et que l’OVNI évoluait au dessus de l’eau dans la baie de Cannes (Soit une fourchette d’imprécision de l’ordre d’1 km, mais dans la nuit, et pour un objet évoluant en l’air, sans arrière plan, cela reste très difficile à apprécier).

 

Mme S. a jugé que la hauteur de vol était relativement basse, ce que semblerait confirmer la hauteur angulaire à laquelle elle a figuré l'objet sur un des croquis qu'elle nous a transmis.

 

Le mouvement du triangle s'opérait selon une trajectoire rectiligne dans le plan horizontal.

 

Cette trajectoire était orientée du sud vers le nord.

 

L'objet n'émettait aucune trainée, et ses lumières étaient d'intensité constante. Brigitte S. n'a pas remarqué de changement de vitesse, le déplacement s'effectuant de façon régulière et à priori silencieusement (Ne perdons pas de vue que le témoin observait depuis l'intérieur de son domicile, derrière une vitre fermée, et que dans ces conditions, un léger bruit en provenance de l'objet n’aurait peut-être pas été audible).

 

L'objet n'a émis aucun éclat de lumière, ni faisceau durant les quelques secondes où il a été suivi du regard par le témoin, qui nous déclare être resté bouche bée devant une manifestation aussi insolite.

 

La taille apparente du triangle est évaluée à la valeur d'une main ouverte (15 cm), bras tendu (50cm).

 

Si l'on s'en tient à ces évaluations, on pourrait extrapoler une taille de 180 à 300 mètres de côté pour le triangle volant (Si on retient la fourchette de distance la plus courte entre 600 m et 1 km comme évoqué précédemment). Cela représente déjà une taille colossale pour un aéronef (A titre de comparaison, un Airbus A380 mesure dans les 80 mètres de long pour une envergure équivalente; autrement dit, si les estimations de taille apparente et de distances sont correctes, cela équivaudrait entre plus de deux à trois fois la taille d’un des plus grands avions du monde!)

 

Mme S. ne peut s'empêcher de faire un rapprochement entre les bruits mystérieux entendus quelques minutes plus tôt et cette étrange apparition au cœur de la nuit.

 

Objectivement, rien ne permet pourtant de l'affirmer, mais lier les deux évènements parait assez compréhensible compte tenu des circonstances particulières, de leur étrangeté respective et de leur proximité tant spatiale que temporelle.

 

Si les deux manifestations étaient effectivement liée, il faudrait alors émettre l'hypothèse que la masse triangulaire aurait stationné quelques minutes (De l'ordre d'une dizaine) à faible altitude plus ou moins à la verticale du domicile de Brigitte S. avant de s'éloigner en direction de la mer (Cap à l'ouest) et obliquer ensuite vers le nord pour longer le littoral et remonter vers l'intérieur des terres.

 

L'objet observé par le témoin ne correspond pas à l'évidence à un aéronef conventionnel (Avion, hélicoptère, ULM). On pourrait à la rigueur avancer l'hypothèse d'un ballon ou montgolfière (Les bruits de "turbine" pouvant à la rigueur évoquer ceux de brûleurs permettant de réchauffer l'air emprisonné dans l'enveloppe au dessus de la nacelle), mais outre que le témoin n'a pas remarqué de nacelle sous la masse triangulaire, que viendrait faire une montgolfière à 2h du matin évoluant à basse altitude au dessus d'une zone de haute densité d'habitation, et qui plus est à proximité de l'aéroport international de Nice (Même si à cette heure là le trafic doit être plus que réduit)! 

La réglementation aérienne n'autorise pas les vols de nuit de montgolfière, à fortiori au dessus de zones habitées.

Le pilotage d'une montgolfière aux heures crépusculaires (1h avant ou après le couché du soleil) requiert qui plus est une qualification spécifique pour les pilotes (Merci à Joël Mesnard pour cette précision).

Par ailleurs, comment expliquer ces dispositifs lumineux  sur les pourtours du triangle et dans sa zone médiane?

 

Compte tenu des informations disponibles, on ne peut que parler d'un "objet volant non identifié".

 

Mme S. n'a pas noté d'interférence entre l'objet et son environnement immédiat.

 

A cette heure avancée de la nuit, il est vraisemblable que la manifestation ait échappé à la population, à l'exception de quelques possibles couche tard, si tant est qu'ils aient regardé dans la bonne direction.

 

Le témoin a réalisé un dessin à chaud de ce qu'elle a observé (Voir ci-après dans le carnet d'illustrations). 

 

Nous remercions M. Brigitte S. pour son témoignage et sa coopération à l'occasion de nos échanges de mails pour faire préciser certains aspects de son observation.

 

**************************************************************** 

0 commentaires

mar.

07

août

2018

Etranges morts d'animaux à Westcliffe dans le Colorado peut être des extraterrestres impliqués

 

Au début du printemps, Thomas Walker avait une demi-douzaine d'animaux qui vivaient sur ses terres, juste à l'extérieur de Westcliffe. Quatre d'entre eux sont morts à quelques jours d'intervalle.

"Le cochon était le premier, puis deux chèvres et ensuite ma jument", a dit Walker. 

 

Quelques semaines plus tard, un bœuf que son petit-fils élevait est également décédé. Ce qui a marqué Walker, c'est la façon dont tous les animaux se comportaient après leur mort.

 

 "Je n'ai jamais vu un animal tomber mort, pas de griffures, pas de pattes ou rien."

 

Ils ont essayé de trouver une explication commune. Son gendre, Keith McNew, a dit que les animaux recevaient tous différents types d'aliments.

 

"Le boeuf avait sa propre nourriture , et  le porc également avait sa propre nourriture . Les chèvres, elles ont mangé un peu partout."

 

Ils ont également prélevé des échantillons d'eau et les ont fait analyser. Les résultats ont été négatifs pour les contaminants qui auraient pu nuire aux animaux.

 

"Vous savez, les animaux meurent, mais quand ils commencent à le faire les uns  après les autre, dit McNew. 

 

Ils ont emmené la jument chez un vétérinaire à Canon City pour une nécropsie peu après sa mort. Le bœuf  a été transféré au laboratoire de la CSU à Rocky Ford. 

 

Le foie de la jument était devenu jaune et s'était rapidement décomposé. La famille souhaite vivement  des explications. Ils ont donc appelé Chuck Zukowski, un enquêteur d'OVNI, pour obtenir de l'aide.

 

"Quand vous ne savez pas, vous essayez de vérifier toutes les hypothèses " dit Walker.

 

Zukowski est connu dans tout le pays pour sa théorie sur ce qu'il appelle la super autoroute paranormale. C'est une théorie qui s'est développée grâce à ses travaux sur les enquêtes sur les mutilations animales.

 

"J'ai toujours dessiné la façon dont l'animal était couché et dans quelle direction l'animal était couché et j'ai toujours mis les coordonnées GPS ", explique-t-il.

 

Il y a quelques années, alors qu'il comparait les notes de différents cas lorsqu'il a remarqué qu'ils avaient tendance à se regrouper autour de 37 degrés de latitude nord.

 

L'affaire Walker correspondait au profil géographique. Ainsi, ont fait d'autres anomalies sur la façon dont le cheval est mort en particulier.

 

"Même le shérif adjoint a dit : "J'ai observé que l'anus du cheval avait été enlevé et que les bords semblaient très lisses", a-t-il dit en lisant le rapport du bureau du shérif.

 

Les coupes lisses sont la signature des cas de mutilation animale au Colorado depuis des décennies. La jument  de Walker était également enceinte lorsqu'elle est morte, mais aucun poulain n'a jamais été trouvé à l'autopsie.

 

 

Toutefois, on n'a jamais vu l'animal saigner. Le vétérinaire qui a pratiqué l'autopsie sur le cheval a dit à Zukowski que plusieurs décès inexpliqués d'animaux s'étaient produits récemment dans cette partie de l'État.

 

"C'est effrayant pour moi parce que je sais comment gérer les choses paranormales ", a dit Zukowski.

"Mais s'il s'agit d'un virus ou de quelque chose qui est transmis dans l'air, les gens qui vivent dans cette région  ont le droit de et le besoin de savoir."

 

Nous avons visité l'un des ranchs où un grand nombre de vaches seraient mortes. Le propriétaire du ranch ne nous a pas permis  pas de filmer sur sa propriété, mais il nous a montré qu'il n'y avait pas beaucoup de bétail mort sur ses terres.  Oui, il avait jeté les carcasses de trois ou quatre vaches dans un ravin. Ils avaient tous reçu un diagnostic d'anaplasmose, une forme de fièvre jaune. Le reste du troupeau a reçu des médicaments par mesure de précaution.

 

"Nous étions au courant de ce diagnostic et un certain nombre de personnes dans la communauté étaient légitimement

concernées ", a déclaré le Dr Keith Roehr, vétérinaire d'État. 

 

Il a ajouté qu'il n'y avait pas de fil conducteur commun qui expliquait toutes les morts d'animaux survenues dans cette partie de l'État.

 

Par exemple, le bœuf que le petit-fils de Walker élevait. C'était un cadeau du propriétaire du ranch où les vaches étaient mortes d'anaplasmose. Cependant, l'autopsie a montré que l'animal était mort d'un ballonnement, probablement causé par un changement d'aliment.

 

 

Walker était dubitatif quant à l'explication d'un ballonnement aussi rapide. Cependant, le Dr Roehr a dit que cela pouvait arriver.

 

"Souvent, c'est avec des ballonnements aigus qu'ils peuvent passer d'un état relativement normal en une heure ou deux à une situation où ils sont atteints et peuvent mourir ", a-t-il dit.

 

Zukowski nous a dit que toutes ses enquêtes ne sont pas inexpliquées.

 

"Il n'y avait pas autant d'animaux trouvés morts et peut-être pas autant si mystérieusement."

 

Il était encore perplexe devant la coupe circulaire lisse de la vache. 

Lorsque nous avons interrogé le Dr Roehr au sujet de cette blessure, il nous a expliqué que les coyotes et autres charognards mangent souvent en premier les tissus mous des animaux morts près de leurs organes sexuels.

 

Il a ajouté que ces prédateurs peuvent déchirer la chair de telle sorte qu'elle laisse une coupure nette.

 

0 commentaires

lun.

06

août

2018

Allemagne : Ovni de forme humaine ou ballon météorologique ?

 

Voici une petite vidéo dans laquelle on observe un mystérieux ovni de forme humaine  planant dans le ciel azur.

 

Le site de  YouTube  "YouTube'mavi777' a mis le clip en ligne. La vidéo aurait été enregistrée à Dresde, en Allemagne. La chaîne YouTube prétend que quelque chose d'inhabituel se passe dans le ciel.

 

Un résident aurait tourné la vidéo le 29 juillet de cette année.

Dès qu'il a découvert cet étrange objet volant il a envoyé les images au Mutual UFO Network (MUFON) pour une enquête plus approfondie. Le témoin oculaire a écrit dans un rapport que l'objet n'avait pas l'air normal.

 

De nombreux théoriciens de la conspiration en ligne ont commencé à suggérer que l'objet en question pourrait être un humanoïde extraterrestre changeant de forme.

Les hybrides extraterrestres, selon ces théoriciens, ont de nombreuses capacités uniques, comme le changement de forme pour les aider à se cacher du public.

 

Louis Mac, utilisateur de YouTube, a dit avoir vu un objet similaire au-dessus du Texas dans un avion et ils ont une photo à montrer.

 

Cependant, d'autres s'opposaient fortement aux opinions des passionnés d'extraterrestres. Ces sceptiques, dont "YouTuber The Full Metal Chef", ont déclaré que l'observation du ciel est  n ballon météo aérostatique qui a été mal interprété comme un OVNI. Ils ont expliqué que ces ballons avaient été observés dans le monde entier.

 

D'autres ont fait valoir qu'il pourrait s'agir d'un nuage d'apparence bizarre.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

 

0 commentaires

lun.

06

août

2018

Un homme rencontre des êtres extraterrestres en Norvège (RR4/RR5) en 08/2009

 

Un homme, en Norvège, affirme avoir vu trois entités qu'il pense être des extraterrestres.

 

Le témoin, qui vit à Risør, a dit qu'il marchait dans les bois au milieu de la journée, un jour d'août 2009, lorsqu'il est tombé sur deux « petites lumières » qui flottaient juste devant lui.

 

« J'étais à environ trois mètres, 10 pieds, de là », a écrit le Norvégien sur le site Internet du MUFON.

 

« Elles ont ensuite commencé à tourbillonner de plus en plus vite jusqu'à ce qu'un 'trou noir' apparaisse. »

 

Selon l'homme, une « sphère brillante avec les jambes » est tombée du trou et a commencé à marcher vers lui.

 

« J'ai essayé de m'enfuir en me cachant dans les bois mais il a traversé les arbres comme s'il n'y avait rien devant lui ! »

 

Le témoin a expliqué qu’il craignait alors pour sa vie. Il a donc décidé de faire face à cet étrange objet avec des jambes. Il affirme que lorsqu'il l'a attrapé avec ses mains, il a ressenti un « choc électrique et vibratoire ». Il a ensuite été projeté en l'air, atterrissant sur le champ d'une ferme voisine.

 

« Je me sentais comme si je tombais et m'enfonçais

dans le sol. »

 

C'est alors qu'il aurait entendu une voix qui, selon lui, pourrait être de l'hébreu ou de l'arabe.

 

« J'ai crié pour demander de l'aide et quand j'ai tourné la tête, j'ai vu un homme blanc d'environ 250 cm de haut, 8 pieds. Je suis tombé en état de choc et trois autres orbes se sont présentés à ses côtés. »

 

Il continue en affirmant que trois « humanoïdes gris » sont sortis des sphères.

 

« Ils m'ont regardé et ils étaient en colère. Puis le grand homme a pointé du doigt les bois et leur a ordonné d'aller plus loin », a-t-il dit.

 

L’homme n’a pas développé davantage son histoire mais prétend avoir été en compagnie de cette entité pendant environ 8 heures.

 

Risør, une municipalité située le long de la côte, a une population d'environ 7 000 habitants.

 

0 commentaires

lun.

06

août

2018

France : Un étrange OVNI observé à Aubignan le 23 juin 2018 ?

 

Le 23 juin 2018, une femme, habitant à Aubignan, a assisté à un phénomène surnaturel. Son histoire a retenu l'attention du réseau d'enquête et de recherche international du phénomène OVNI.

 

Ce soir-là, à 19 heures, elle profitait, sur sa terrasse, du temps particulièrement clément. Son chien était anormalement agité. Son mari, qui souhaite conserver son anonymat, raconte :

 

« Elle ne savait pas trop ce qu'il avait. Il n'arrêtait pas de tourner, d'aboyer, allant même jusqu'à lui enlever sa chaussure. »

 

« Son regard s'est alors porté vers le ciel. Et à ce moment-là, elle s'est retrouvée comme hypnotisée par une forme qu'elle n'est pas près d'oublier. »

 

Dans le ciel, il y avait un mystérieux objet métallique de couleur noire. Il était « très brillant » et « avait l'air de flotter dans les airs », niché entre 2 arbres à 200 mètres d'altitude. Il tournoyait sur lui-même à une vitesse constante.

 

« Un tube d'environ 1,50 mètre avec une partie lumineuse en or était posé sur une plateforme rectangulaire aussi longue qu'une berline, environ trois mètres. Ça avait l'air si beau à regarder que ma femme a mis quelques secondes à reprendre ses esprits. »

 

L'homme a réalisé une maquette de l'OVNI d'après l'observation de sa compagne. En effet, celui-ci n'a pas vu de lui-même l'engin puisque, à son arrivée sur la terrasse, il avait disparu. A l'heure actuelle, nous ne savons comment il a disparu, ni dans quelle direction.

 

« Dès que l'on s'est aperçu qu'il avait disparu, je me suis immédiatement mis à courir dans les vignes près de chez nous pour voir s'il n'était pas plus loin, mais rien, plus aucune trace. »

 

Quelques jours après les faits, le couple, qui vit dans le quartier Baumajour, a raconté son histoire au MUFON, la plus grande organisation mondiale dédiée à la recherche sur les OVNI.

 

Pascal Fechner, directeur national du MUFON France, juge ce témoignage fiable :

 

« Ce témoignage paraît sérieux tant par le fait que ce sont des personnes qui ne sont pas du tout intéressées par l'ufologie mais surtout par la manière que cette dame a de décrire précisément ce qu'elle a pu apercevoir. »

 

Il poursuit :

 

« Le comportement de leur animal est également quelque chose qui apporte de la fiabilité au témoignage. »

 

« Maintenant il faudrait savoir si d'autres personnes ont pu voir la même chose durant cette soirée du 23 juin afin d'avoir des compléments d'information sur la manière dont cet objet a pu disparaître. »

 

La branche française du MUFON recueille énormément de témoignages sur des phénomènes célestes. La plupart peuvent facilement être expliqués, comme nous le précise l'expert :

 

« Il y a quelques jours (le 13 juillet Ndlr) plusieurs témoins dans la région de Montredon, dans l'Aude, avaient observé une boule scintillante dans le ciel. Après plusieurs vérifications, cette boule s'avérait être la station spatiale internationale. »

 

0 commentaires

lun.

06

août

2018

Des hommes-grenouilles observés aux États-Unis ?

 

Il y a des créatures bizarres dans ce monde, mais beaucoup d'entre nous n'ont jamais imaginé qu'elles pourraient réellement exister. Il y a de nombreuses années, dans le comté de Clermont, dans l'Ohio, quelque chose d'assez étrange aurait été vu.

 

Cette créature, de petite taille, mesurait une hauteur de 3 à 4 pieds. Elle avait la peau tannée semblable à celle d'un serpent. Ses mains et ses pieds étaient palmés. Elle semblait ressembler à une grenouille, mais elle se tenait debout sur ses pattes arrières.

 

La toute première observation de l'une de ces créatures a eu lieu à l’été 1955. Un homme d’affaires anonyme a déclaré avoir vu trois petites créatures semblables à des grenouilles sur le bord de la route. Elles semblaient se blottir les unes contre les autres, comme si elles avaient une sorte de réunion. Cette observation se serait produite dans la partie sud de Loveland, dans le comté de Clermont.

 

L'existence d'hommes de type grenouille est difficile à croire, mais il y a tellement de choses étranges dans ce monde que leur existence pourrait être possible. Parmi les théories évoquées, on retrouve celle d'une sorte de substance radioactive, qui aurait transformé des grenouilles normales en êtres plus grands et plus intelligents.

 

On pense que ces hommes-grenouilles ont la capacité d'utiliser des outils, comme des bâton, et auraient des capacités comparables à celles des premiers hommes et femmes des cavernes. Peut-être ont-ils même découvert comment faire du feu et utiliser de l'électricité. En effet, certains pensent qu'ils savent utiliser des baguettes « émettant des étincelles ».

 

Une autre observation des hommes-grenouilles a eu lieu en 1972, lorsqu'un policier nommé Roy Shockey patrouillait seul, le long d'une rue nommée Riverside. Il conduisait lentement, quand soudainement, sorti de nulle part, il a repéré ce qui ressemblait à une sorte de chien de petite taille.

 

Pensant qu'il avait besoin de dégager l'animal de la route, il s'approcha plus près. L'agent Shockey pensait que l'animal était mort. Quand il se rapprocha, cette créature semblable à une grenouille sauta sur deux jambes. Cela a effrayé Shockey. Il a alors sorti son revolver et a commencé à spontanément tirer sur le bipède hideux. La créature a ensuite rapidement sauté par-dessus la glissière de sécurité puis dans la rivière à proximité.

 

Plusieurs semaines après l'observation de Shockey, un autre officier du nom de Mark Matthews a signalé le même type de créature, dans la même zone. Cependant, cet officier a décrit la créature comme ayant une petite queue. Peut-être était-ce quelque chose de complètement différent car les détails fournis sont limités.

 

Plus récemment, dans la nuit du 3 août 2017, deux adolescents jouaient au jeu Pokémon Go entre Loveland Madeira Road et le lac Isabella. Ils ont rapporté avoir vu une grosse grenouille, qui s'est levé avant de partir sur ses deux jambes.

 

Une autre rencontre possible a eu lieu près d'Evansville, dans l'Indiana. Cet endroit est à environ 240 miles au sud-ouest de Loveland, dans l'Ohio. Une femme nommée Mme Darwin Johnson a raconté avoir eu une étrange rencontre avec un amphibien qui se tenait debout. Mme Darwin Johnson est très respectée au sein de la communauté et n’a aucune raison d'inventer ce genre d'histoire.

 

Le 21 août 1955, alors qu'elle sortait pour aller nager. Elle a prétendu avoir vu une créature sous l'eau. Cette dernière a saisi son genou et son mollet. Elle a estimé qu'elle était à environ 15 pieds du rivage pendant cette attaque. Son amie, Christine Lambey, était avec elle. Elle a confirmé que Mme Johnson avait été attaquée par quelque chose. Elle a été tirée sous l'eau plusieurs fois. Elle a ensuite donner des coups de pied, à secouer sa jambe et à crier essayant de se libérer. Christine l'a aidé à la ramener sur le rivage.

 

Bien que cela puisse être un autre animal quelconque, Mme Johnson a semblé avoir de nombreuses contusions après cette attaque. Plus particulièrement, il y avait une tâche verte le long de son mollet droit. Elle avait été formée par une petite empreinte de main qui est restée sur sa peau pendant plusieurs jours.

 

Un certain nombre de personnes croient en ces histoires, tandis que d’autres pensent qu’elles ne sont que des canulars. Cependant, de telles créatures peuvent certainement errer de la nature dans les environnements urbains, comme on l’a vu auparavant. Peut-être existe-t-il une sorte de petite espèce de grenouille, plus grande et beaucoup plus intelligente. Maintenant, nous ne pouvons qu'attendre la prochaine rencontre.

 

0 commentaires

lun.

06

août

2018

Un mystérieux objet photographié à Hilda, en Caroline du Sud

 

Le 4 août 2018, un homme a découvert un étrange OVNI sur une photo qu'il a prise alors qu'il se trouvait à Hilda, en Caroline Sud.

 

Le témoin n'a rien vu de ses propres yeux et, aujourd'hui, il se demande ce que cela pourrait être.

 

Témoignage :

 

« Je traversais en voiture le pays et j'ai pris une photo d'un joli paysage. J'ai été choqué de voir cet objet étrange dans le ciel lorsque j'ai agrandi la photo. En espérant que quelqu'un puisse faire la lumière ? »

 

0 commentaires

lun.

06

août

2018

Un homme découvre qu’il a un implant extraterrestre dans sa jambe

 

Un documentaire, récemment diffusé, affirme pouvoir démontrer que des implants extraterrestres secrets seraient utilisés pour contrôler les corps des êtres humains enlevés.

Un tel implant aurait ainsi retiré de la jambe d’un homme appelé ici le « patient 17 ».

 

 

 

Patient Seventeen, produit par le cinéaste indépendant Jeremy Corbell, présente ce que certains disent être une preuve d’une technologie extraterrestre. Il prétend que le micro-objet, implanté artificiellement dans la jambe du patient, utilise la nanotechnologie et émet un hypothétique rayonnement électromagnétique dont l’existence n’a jamais prouvée.

 

Le producteur était aidé par le Dr Roger Leir, un ufologue bien connu, qui affirme avoir retiré « 16 implants extraterrestres ».

 

Le « patient 17 » estime qu’il a eu plusieurs expériences avec des formes de vie intelligentes qui ne proviennent pas de cette planète, une affirmation également faite par plus de trois millions d’Américains qui souffrent de ce que l’on appelle le « syndrome des enlèvements extraterrestres ».

 

L’homme non identifié a dit qu’il ne s’était jamais rendu compte qu’il y avait un petit objet en métal, de petite taille et « aussi fine qu’une allumette » – dans sa jambe.

 

« Je veux juste que toute cette histoire se termine, je veux juste que cette chose me soit enlevée », dit-il devant la caméra.

 

« C’est encore plus effrayant que l’enfer. »

 

Les images montrent le patient qui subit une intervention chirurgicale ainsi que les résultats des tests scientifiques concernant cet implant minuscule. Le Dr Leir est convaincu « qu’ils ne proviennent pas de notre système solaire, et encore moins de notre Terre ».

 

Le scientifique Steve Colbern affirme que l’implant est composé de 36 éléments, dont beaucoup ne se trouvent pas traditionnellement sur Terre.

 

« Il s’agit probablement d’un appareil nanotechnologique sophistiqué, plutôt que d’un simple fragment de quelque chose », a déclaré M. Colbern.

 

L’objet bizarre est également étudié par le nanophysicien Chris Cooper.

 

Il a déclaré : « Je ne peux rien imaginer qui puisse expliquer pourquoi cet homme (le patient 17) aurait un mélange d’éléments dans un échantillon incorporé dans sa jambe. »

 

« C’est l’ensemble d’élément le plus étonnant d’un échantillon simple que j’ai jamais vu. »

 

Le Dr Leir pense que ce dispositif apparent émet des « ondes scalaires », un type de rayonnement électromagnétique théorisé mais dont l’existence n’a jamais été prouvée. Ces rayons voyageraient plus vite que la vitesse du son et pourraient potentiellement être utilisés pour la communication.

 

Les théoriciens du complot ont affirmé que cette mystérieuse technologie aurait été utilisée pour manipuler les événements météorologiques.

 

Le cinéaste Jeremy Corbell a produit un autre documentaire mettant en vedette le Skinwalker Ranch, un célèbre lieu où les OVNI sont couramment observé dans l’Utah. Il a déclaré qu’il gardait l’esprit ouvert quant à savoir si l’implant retiré du patient était ou non d’origine extraterrestre.

 

« J’ai dit au docteur Leir que je filmerais son opération, mais que si je découvrais qu’il mentait, déformait la réalité ou essayait de tromper le public en modifiant ses résultats, je partirais », a déclaré Corbell à Vice.

 

« Je lui ai demandé s’il était sûr qu’il voulait que je filme son travail, et il m’a répondu : ‘Oui, Jeremy.J

e le fais depuis plus de deux décennies et il y a quelque chose de véridique à ce sujet !’ »

 

« Je suis peut-être sur le point de mettre à jour les preuves physiques les plus étonnantes sur l’existence d’un dispositif nanotechnologique non terrestre ne venant pas de ce monde, mais d’une intelligence extraterrestre avancée … ou pas. »

 

0 commentaires

sam.

04

août

2018

USA : Nouvel Ovni déguisé dans un nuage le 31/07/2018 en Californie ?

 

Date d'observation : 31 juillet 2018

Lieu d'observation : Californie, États-Unis

 

D'après Scott Waring :

 

"J'adore cette vidéo. Le témoin oculaire a attrapé un véritable OVNI déguisé en nuage et, sur  cette vidéo, il se dissipe sous nos  yeux.

Cet OVNI doit être équipé d'un radar de télépathie avec une Intelligence Artificielle qui détecte les émotions et les pensées des gens, programmé pour filtrer certaines choses et réagir sur d'autres.

Ici, l'OVNI a réagi quand il a été  démasqué et filmé.

Remarquez les autres nuages qui restent immobiles, qui ne disparaissent pas, qui restent les mêmes....parce qu'ils sont réels, contrairement à celui-ci. Les extraterrestres font des erreurs. Cette vidéo en est la preuve à 100%. "

 

 

Le témoin oculaire déclare : 

"J'ai vu le nuage et j'ai décidé de le filmer. A ce moment là  il s'est complètement dissipé."

 

 

 

 

Commentaires 

 

Scott Waring est souvent accusé de paréidolie mais dans ce cas il ne faut d'emblée lui rigoler au nez , car j'aimerai bien que l'on nous explique pourquoi ce soi-disant nuage-ovni se dissipe en s'éloignant pendant que les autres nuages restent quasiment à l'identique !

Quel est la vitesse du film car en début de séquence un volatile traverse le ciel à une vitesse trop élevée.

Le film a probablement été accéléré et la dissipation du nuage a été certainement plus  lente que dans cette vidéo.

Sa forme initiale n'est pas en faveur d'une fumée conséquence d'un  feu de sol !

L'observation précédente survenue à  Moscou prouve que les Ovnis ont certainement la capacité de s'entourer d'un nuage intelligemment positionnée dans le paysage aérien, surtout lorsqu'il s'agit d'aéronefs assez volumineux.

Alors Ovni ou pas Ovni à chacun son opinion..

 

 

0 commentaires

sam.

04

août

2018

Moscou : Ovni masqué dans un nuage , ou vrai nuage de forme cylindrique au-dessus d'immeubles à Moscou le 01/08/2018 ?

 

Date d'observation : 1er août 2018

Lieu d'observation : Moscou, Russie

 

 

D'après Scott Waring :

 

"Voici un excellent reportage vidéo qui vient de paraître.

Ce nuage d'OVNI s'est déplacé au-dessus d'un immeuble d'appartements à Moscou il y a quelques jours. 

 

La raison pour laquelle je crois qu'il s'agit d'un OVNI est ;

1. Ce nuage tourne selon un modèle de disque. 

2. Il y a un cercle intérieur sur le fond de l'OVNI.

3. Lorsque l'OVNI se déplace au-dessus de l'immeuble (regardez en mode plein écran), le nuage s'affaisse ou s'agrandit pour s'y cacher ! C'est une quantité énorme de nuages, même pour un volcan !

 

Par conséquent, je dois dire qu'il s'agit d'un OVNI à 100 %"

 

 

Commentaires de Russie : 

 

Dans la vidéo, on peut voir un nuage circulaire au-dessus d'une tour. Et il ressemble beaucoup à une soucoupe volante, s'élevant plus haut dans le ciel.

 

L'objet étrange continue de se déplacer au-dessus du bloc de tours, laissant le caméraman dans un silence stupéfait.

 

Cela a été filmé dans la capitale russe Moscou - et a déclenché un débat furieux sur les médias sociaux sur la question de savoir si la vie extraterrestre venait de débarquée.

 

"J'ai aussi vu des nuages bizarres dans le centre-ville ce jour-là, mais j'ai pensé que je l'avais imaginé ", a commenté un téléspectateur.

"Je me demande ce qui va se passer ensuite ? !"

Un autre a ajouté : " Ça fait un moment que je vois des choses comme ça dans le ciel, mais auparavant, elles semblaient un peu moins distinctes. Ça veut dire que les extraterrestres existent ?"

 

Tandis qu'un tiers a fait une prédiction effrayante.

 

 

0 commentaires

sam.

04

août

2018

Nouvel Ouvrage : Nicolas Montigiani – OVNIs, Mensonge d’Etat

 

« En 1969, une commission d’enquête supposée impartiale connue sous le nom de «Rapport Condon» rendait son verdict après plusieurs années d’enquête sur les Objet Volants Non Identifiés (Ovnis). Les conclusions de ce volumineux rapport furent remises à la presse. Elles affirmaient que le phénomène pouvait s’expliquer de manière rationnelle et que l’hypothèse extraterrestre ne pouvait être retenue. Les journaux s’emparèrent de ce communiqué final et, pour de longues années, les observations d’Ovnis allaient passer pour le fruit d’illusions… A cela prêt que la lecture attentive du «Rapport Condon» dit le contraire que ce qu’affirme le communiqué remis à la presse ! Puisant directement aux sources du fameux rapport, Nicolas Montigiani apporte la démonstration, documents officiels à l’appui, non seulement que le phénomène Ovni reste mystérieux et problématique pour la communauté scientifique, mais qu’il est l’objet d’une manipulation éhontée de la part de groupes de pression ayant intérêt a dissimuler les faits. Ce livre est abondamment illustré par des documents officiels contenus dans ce fameux «Rapport Condon» qui n’a jamais été traduit en français. »

 

4ème de couverture JMG Editions

 

Ce livre est la réédition», sous ce nouveau titre, du livre « Projet Colorado », de Nicolas Montigiani. Préface de Jean-Jacques Velasco

 

0 commentaires

sam.

04

août

2018

Italie : Nouvel Ovni croisant de près un avion de ligne le 03/08/2018

 

Des Orbes blanches ont souvent été observées dans le sillage ou croisant les trajectoires d'avion de ligne un peu partout dans le monde.

Cette observation nous vient d'Italie et l'Ovni est clairement identifié.

 

Le commentaire en langue anglaise :

 

"Treviso (Italy), 3 August 2018

 

During video footage of high-altitude aircraft made to test the new Nikon Coolpix P900 camera I captured an unidentified flying object that crossed the flight path of an Airbus EasyJet over the skies of northern Italy.

 

The shots were taken directly by me in the early afternoon of August 3, 2018.

 

I was incredulous to have filmed a UFO that crosses the flight route of an airplane, a real ufo caught on camera!"

 

 

Traduction :

 

"Trévise (Italie), 3 août 2018

 

Au cours d'une séquence vidéo d'un avion à haute altitude réalisée pour tester la nouvelle caméra Nikon Coolpix P900, j'ai capturé un objet volant non identifié qui traversait la trajectoire de vol d'un Airbus EasyJet au-dessus du ciel du nord de l'Italie.

 

Les photos ont été prises directement par moi en début d'après-midi du 3 août 2018.

 

J'étais incrédule d'avoir filmé un OVNI qui traverse la route de vol d'un avion, un vrai OVNI filmé par la caméra !"

 

 

0 commentaires

ven.

03

août

2018

Quand des OVNIS seraient intervenus pour sauver la Terre !

 

Vous allez visionner l'un de meilleurs documentaire du site La "Vérité est Ailleurs" de YouTube.

 

Ce documentaire met en scène une synthèse des dernières interventions de nos protecteurs discrets mais Oh combien efficace concernant les catastrophes nucléaires, et les conséquences de l'impact dans notre atmosphères de grosses météorites.

Ce documentaire est à revoir plusieurs fois tellement il est proche de la Vérité, celle que l'on veut nous cacher et qui ne peut pas échapper aux Ufologues passionnés.

 

Je joins à ce documentaire :

-un lien sur mon site concernant l'interview de Vladimir Fedorovski, écrivain russe., auteur de La volupté des neiges (Albin Michel), interrogé sur RTL à propos de l'intervention Ovni de Tchernobyl !

 

Interview ICI dans "les Aventuriers de l'impossible" avec le journaliste Jacques Pradel sur une radio bien connue.

 

ou 

 

https://www.odla.fr/2015/07/19/les-ovnis-et-les-risques-atomiques-interview-radiophonique-d-utilit%C3%A9-publique-et-r%C3%A9v%C3%A9lation-stup%C3%A9fiante-sur-tchernobyl-juillet-2015/

 

- et un lien Lien vers le site de Jean-Pierre Petit qui résume les événements de Tchernobyl 

 http://www.jp-petit.org/Presse/tchernobyl_mon_amour.htm

 

avec la lettre ci-dessous de V. Nesterenko, membre-correspondant de l’Académie des sciences du Belarus, 

professeur, docteur ès sciences techniques, 

liquidateur des conséquences de l’accident survenu à la centrale atomique de Tchernobyl en 1986.

 

Il faut lire cette lettre et bien comprendre que l'Europe toute entière a failli être détruite comme au temps du Déluge et que le nucléaire devra un jour ou l'autre être banni définitivement comme source énergétique sous forme de centrales nucléaires, et seulement  resté confiné dans des petites unités (à des fins énergétiques ou thérapeutiques)  afin de ne pas mettre en danger pour des millions d'années une grande partie de notre humanité et territoires.

 

 

 

 

 

 

Les véritables dimensions de la catastrophe de Tchernobyl

 

Lettre du Professeur Nesterenko Janvier 2005

 

Chers collègues,

 

Bien peu sont encore en vie aujourd’hui de ceux qui, dès les premiers jours de la catastrophe de Tchernobyl, participèrent directement à l’estimation de la situation radiologique au bloc 4 de la centrale atomique de Tchernobyl, ainsi qu’aux actions visant à prévenir la dégradation de cette catastrophe en explosion atomique.

 

Par malheur l’académicien Valeri Legassov, radiochimiste de talent, nous a quittés un an [2 ans] [*] après la catastrophe. Il était, comme moi, membre du Conseil interministériel à l’énergie atomique d’URSS. Dès avant l’accident de Tchernobyl, à nombre de réunions du Conseil présidées par le ministre de la construction mécanique moyenne, Efim Slavski, en présence de l’académicien Anatoli Alexandrov, Legassov a exigé le durcissement des mesures de sécurité de l’exploitation de la centrale atomique de Tchernobyl qui dépendait du Ministère d’Energétique d’URSS (ministre Piotr Neporojni).

 

Je vais donc essayer de reconstituer à l’aide de mes archives (notes de 1986) la chronologie des événements et je décrirai les mesures prises par le Gouvernement d’URSS et la Commission Spéciale du Conseil des Ministres pour essayer de localiser [circonscrire] l’accident survenu à la centrale de Tchernobyl.

 

Le 27 avril 1986 je pris l’avion pour Moscou où je devais me rendre pour affaires. Je remarquai dans l’avion que mon dosimètre de poche donnait des valeurs bizarres °© une très grande puissance de dose (des centaines de fois supérieures à ce qu’on observe d’ordinaire à une altitude de 8 000 mètres). Je me dis que mon appareil était hors d’état.

 

Le matin du 28 avril je me rendis au Kremlin, à la Commission militaro-industrielle du Conseil des Ministres de l’URSS, pour y régler des questions urgentes ayant trait aux essais de la centrale atomique mobile « Pamir » dont j’étais le constructeur en chef. C’est là que j’appris l’angoissante nouvelle : un accident était arrivé à la centrale atomique de Tchernobyl, un incendie s’y était déclaré, et le matin du 26 avril une Commission gouvernementale s’y était déjà rendue en avion.

 

Je connaissais bien la construction du réacteur RBMK dans lequel on utilise comme modérateur de neutrons plusieurs milliers de tonnes de graphite. On sait que lorsque le réacteur fonctionne dans son régime normal, tout le graphite est contenu dans un cylindre d’acier. Le ralentissement des neutrons dans le graphite fournit 6 à 7% de toute la puissance du réacteur. Pour maintenir la température de travail du graphite à 500-600°C, le cylindre à graphite est rempli d’un gaz inerte : un mélange d’azote et d’hélium. Le fluide caloporteur (eau) circule à l’intérieur de l’assemblage de graphite.

 

On sait que l’accident s’est produit à cause d’erreurs du personnel qui effectuait une expérience nucléairement dangereuse : il s’agissait de voir comment, en cas d’arrêt d’urgence du réacteur, on pouvait utiliser le dégagement calorifique résiduel pour la production supplémentaire d’énergie électrique.

 

Les barres absorbantes utilisées dans ce réacteur étaient raccourcies et sans bouts en graphite devant remplir le canal au moment de la sortie de la barre du coeur du réacteur ; par conséquent au moment de la sortie des barres le canal se remplissait d’eau (le fluide caloporteur).

 

Le protocole de l’expérience avait été soumis par la direction de la centrale atomique de Tchernobyl au ministère, au constructeur en chef (l’académicien Nikolai Dollejal), et au responsable scientifique du réacteur (l’académicien Anatoli Alexandrov). N’ayant pas reçu de réponsepositive écrite, la direction de la centrale de Tchernobyl prit malgré tout la décision d’effectuer le 25 avril 1986 les expériences prévues.

 

Le réacteur RBMK se distingue par un enrichissement relativement faible du combustible (1,8% en uranium 235) et des coefficients positifs de température fort importants, surtout aux niveaux de puissance peu élevés du réacteur.

 

En été 1986, après l’accident, le ministre de construction mécanique moyenne, E. Slavski, me montra tout le programme de l’expérience. Selon ce programme il fallait abaisser la puissance du réacteur jusqu’à 800 Mw puis, à partir de ce niveau de puissance, étudier après le lâchage des barres du système de sécurité la marche par inertie du turbogénérateur pour déterminer la quantité d’énergie électrique produite.

 

Au moment de l’expérience, la puissance du réacteur chuta jusqu’à 60-80 Mw et selon les lois de physique le réacteur tomba dans un « trou d’iode ». Dans cette situation il fallait arrêter le réacteur, attendre 2 ou 3 jours que les isotopes d’iode à vie brève se désintègrent et que la puissance revienne à son niveau normal.

 

Selon les dires des participants de l’expérience, le personnel de la centrale atomique a extrait les barres compensatrices du coeur du réacteur et mis en marche les pompes de circulation complémentaires pour amener de l’eau dans le réacteur. La radiolyse de la vapeur dans le canal fit se former un mélange détonnant d’hydrogène et d’oxygène qui provoqua la première explosion thermique au sein du réacteur.

 

Il y eut une déviation du flux de neutrons dans le réacteur, l’eau qui avait rempli les canaux libérés des barres absorbantes se mit à bouillir. En 3 ou 5 secondes la puissance du réacteur se vit centuplée. Les éléments combustibles en céramique (en bioxyde d’uranium) à basse conductibilité calorifique furent rapidement détériorés par les énormes tensions thermiques.

 

On sait que la décomposition de l’eau se produit avec le plus d’efficacité sur les éclats de combustible. Suivit une seconde déflagration du mélange détonnant qui déchira l’enveloppe hermétique du graphite et fit éclater la dalle de béton supérieure (environ 1200 tonnes ; elle se trouve aujourd’hui encore inclinée à 60°). L’air eut ainsi accès au réservoir de graphite. Lorsqu’il brûle dans un milieu d’air, le graphite donne une température allant jusqu’à 3600-3800°C. A cette température les enveloppes de zirconium des éléments combustibles et des tubes de force dans le graphite jouèrent le rôle de bougies d’allumage et de catalyseurs, contribuant au développement ultérieur de l’accident.

 

Les 1700 canaux actifs du réacteur contenaient 192 tonnes d’uranium (enrichis à 1,8% d’uranium 235). De plus les canaux de maintien contenaient les assemblages de cartouches déjà utilisées qui avaient été déchargées du réacteur.

 

Sous l’effet de la grande température du graphite en feu, les canaux du combustible se sont mis à fondre (comme les électrodes dans l’arc voltaïque) et le combustible fondu commença à couler en bas et à s’infiltrer dans tous les orifices des câbles électriques.

 

Le réacteur reposait entièrement sur une dalle de béton de 1 mètre d’épaisseur. En bas, sous le réacteur, on avait construit de puissantes chambres de béton pour la collecte des déchets radioactifs.

 

Comme le personnel continuait à pomper l’eau dans le réacteur avec les pompes de circulation, l’eau s’infiltra bien sûr dans ces souterrains en béton armé. Un grand risque apparut :

 

Si la masse en fusion perçait la dalle de béton sous le réacteur et pénétrait dans ces chambres de béton, il pouvait se créer des conditions favorables à une explosion atomique. Les 28-29 avril 1986 les collaborateurs du département de la physique des réacteurs de l’Institut de l’énergie atomique de l’Académie des sciences de Biélorussie ont fait des calculs qui montrèrent que 1300-1400 kg du mélange uranium+graphite+eau constituaient une masse critique et une explosion atomique d’une puissance de 3 à 5 Mégatonnes pouvait se produire (c’est une puissance 50 à 80 fois supérieure à la puissance de l’explosion d’Hiroshima). Une explosion d’une telle puissance pouvait provoquer des radiolésions massives des habitants dans un espace de 300-320 km de rayon (englobant la ville de Minsk) et toute l’Europe pouvait se trouver victime d’une forte contamination radioactive rendant la vie normale impossible.

 

Je fis un rapport sur les résultats de ces calculs le 3 mai 1986 à une réunion chez le premier secrétaire du CC, N. Sliounkov. Voici quelle était mon estimation de la situation que j’exposai à cette réunion : la probabilité d’une explosion atomique n’était pas grande car au moment de l’explosion thermique tout le coeur avait été mis en pièces et dispersé non seulement à l’intérieur du réacteur mais sur tout l’espace industriel entourant la centrale. On me demanda pourquoi je ne garantissais pas à 100% qu’une explosion atomique ne pouvait avoir lieu à Tchernobyl. Je répondis que pour cela il fallait connaître l’état de la plaque de béton sous le réacteur. Si la plaque n’avait aucune brèche, aucune fente ou crevasse et si des fentes n’allaient pas apparaître plus tard, on pouvait affirmer qu’il n’y aurait pas d’explosion atomique.

 

Il y a une chose que je sais pour sûr : des milliers de wagons de chemin de fer avaient été réunis autour de Minsk, Gomel, Moguilev et les autres villes se trouvant dans un rayon de 300-350 km de la centrale de Tchernobyl pour l’évacuation de la population si une telle nécessité se présentait.

 

On s’attendait à ce que l’explosion puisse avoir lieu les 8 ou 9 mai 1986. C’est pourquoi toutes les mesures possibles furent prises pour éteindre avant cette date le graphite qui brûlait dans le réacteur. On amena d’urgence à Tchernobyl des dizaines de milliers de mineurs des mines des environs de Moscou et du Donbass pour qu’ils creusent un tunnel sous le réacteur et installent un serpentin de refroidissement pour refroidir la dalle de béton du réacteur et exclure toute possibilité de formation de fentes dans cette plaque. Les mineurs durent travailler dans des conditions infernales (haute température et haut niveau de radiation) pour sauver la plaque de béton de la ruine [le débit de dose à la sortie du tunnel était d’environ 200 R/h]. Il est impossible de surestimer ce que ces hommes pleins d’abnégation ont fait pour prévenir une éventuelle explosion nucléaire. La plupart de ces jeunes gens sont devenus invalides, nombre d’entre eux sont morts à l’âge de 30-40 ans.

 

Il est évident que la situation radiologique dans le réacteur était terrifiante. Comme un accident de cette envergure n’avait pas été prévu au moment de l’élaboration du projet, il n’y avait pas à la centrale de Tchernobyl d’appareils dosimétriques capables de mesurer des niveaux de radiation aussi élevés.

 

C’est pour cette raison qu’on m’amena en hélicoptère de Minsk à Tchernobyl dans la nuit du 1 mai. Dans l’hélicoptère nous avions installé le spectromètre-gamma pour la mesure de doses puissantes que possédait notre Institut et qui devait équiper la centrale atomique « Pamir » dont le réacteur avait une défense biologique incomplète et de forts niveaux d’irradiation.

 

En survolant le réacteur à l’aube du 1 mai avec l’académicien Legassov, nous réussîmes à mesurer la puissance d’irradiation sur le toit du réacteur qui était de 12 000 - 14 000 R/h (la puissance [dose] mortelle pour un homme est de 600 R/h). Pendant le survol du réacteur d’abord à 300 m. d’altitude, puis à 150 m. la puissance de dose à l’intérieur de l’hélicoptère s’était élevée respectivement jusqu’à 100-400 R/h.

 

Les académiciens Legassov et Guidaspov proposèrent de pomper du gaz carbonique dans les ruines du réacteur (considérant qu’il repousserait l’air), de verser de l’hélicoptère du sable et de la poudre de dolomie sur le graphite en feu, ce qui devait éteindre le graphite.

 

Dans les premières heures qui suivirent l’accident on avait déversé sur le réacteur en feu plusieurs milliers de tonnes de plomb pour éviter une explosion atomique. Ce plomb s’évapora, s’éleva dans les airs et retomba dans les régions sud de la Biélorussie, ce qui est une des causes du taux élevé de plomb dans le sang des enfants des districts administratifs de Braguine, Khoiniki et Narovlia.

 

On sait que le 7 mai 1986 l’incendie qui faisait rage dans le bloc 4 de la centrale atomique de Tchernobyl fut éteint. Pourtant il y eut encore plusieurs rejets de gaz radioactifs en provenance du réacteur et le service de radioprotection de notre Institut enregistra une augmentation de 3 à 4 fois de la contamination radioactive dans le district de Narovlia (70 km de la centrale de Tchernobyl).

 

L’exploit des centaines de milliers de jeunes gens - pompiers, soldats, mineurs « liquidateurs » de ce terrible accident, ne connaît pas son pareil.

 

Selon l’estimation des physiciens, il y avait dans le réacteur de la centrale de Tchernobyl près de 400 kg de plutonium. On estime que près de 100 kg de plutonium ont été rejetés dans l’environnement au moment de l’incendie (1 microgramme de plutonium est une dose mortelle pour un homme pesant 70 kg).

 

Mon opinion est que nous avons frisé à Tchernobyl une explosion nucléaire. Si elle avait eu lieu, l’Europe serait devenue inhabitable.

 

Une idée dangereusement fausse fait son chemin en Occident : du moment que les réacteurs de la centrale de Tchernobyl sont arrêtés, il paraît qu’il n’y a plus de risque d’explosion atomique. Or tant que le combustible nucléaire se trouve à l’intérieur du réacteur en ruines, il présente un danger non seulement pour l’Ukraine, la Biélorussie et la Russie mais pour les populations de l’Europe entière.

 

Les peuples d’Europe devraient selon moi être infiniment reconnaissants aux centaines de milliers de liquidateurs qui au prix de leur vie sauvèrent l’Europe d’un malheur atomique gravissime.

 

Selon la déclaration faite en 1996 par la direction de l’association « Union de Tchernobyl », plus de 20 000 hommes de 30 à 40 ans qui avaient participé à la liquidation des conséquences de Tchernobyl étaient morts à cette date.

 

Dans le rapport national intitulé « Les conséquences de Tchernobyl au Bélarus 17 ans après » (Minsk, 2003) on note une augmentation du nombre des cas de toutes les espèces de cancers (cancers du colon, des poumons, de la vessie, de la thyroïde) supérieure à celle observée chez les habitants des régions non contaminées, et ce d’une valeur statistiquement fiable. On prévoit avant 2030 et rien qu’au Bélarus le développement de 15 000 cas de cancers de la thyroïde induits par la situation radiologique.

 

Les enfant constituent la partie la plus vulnérable de la population du Belarus. Selon les données officielles du ministère de la Santé du Bélarus, si en 1985 85% des enfants étaient en bonne santé, en 2000 il y en a moins de 20% dans tout le pays et moins de 10% dans le district de Gomel.

 

Voilà pourquoi il est nécessaire d’organiser d’urgence la protection radiologique des 500 000 enfants qui habitent dans les territoires contaminés du Belarus.

 

V. Nesterenko,

 

membre-correspondant de l’Académie des sciences du Belarus, 

professeur, docteur ès sciences techniques, 

liquidateur des conséquences de l’accident survenu à la centrale atomique de Tchernobyl en 1986

0 commentaires

ven.

03

août

2018

Flotille d'Ovnis lumineux près de la station spatiale internationale ?

 

Date d’observation: 10 juillet 2018

Lieu d’observation: Orbite terrestre à bord de la Station spatiale internationale

Source: MUFON #93505

 

D'après Scott C. Waring:

 

"Cette vidéo fait partie d’un rapport du MUFON qui est arrivé aujourd’hui.

Dans la vidéo, nous voyons plusieurs ovnis blancs qui passent devant la station spatiale au cours d’une sortie dans l’espace cette semaine.

Les OVNI sont là pour observer comment les humains font les choses à l’extérieur de la station spatiale et dans des environnements stressants.

Le fait de voir des humains stressés nous apprend beaucoup de choses sur nous, y compris comment nous pouvons réagir à la rencontre d’un vrai extraterrestre. "

 

0 commentaires

ven.

03

août

2018

Un radiotélescope canadien a capté un mystérieux signal venant de l'espace

 

Dans le jargon des observateurs de l'espace, les mystérieux signaux provenant de l'espace profond connu sont nommés

« fast radio bursts », ou FRB.

 

C'est ce type de signaux que surveille le radiotélescope CHIME, basé en Colombie-Britannique, et mis en service en septembre 2017. 

 

Ce très récent télescope est équipé de quatre instruments semi-cylindriques de 100 x 200 mètres, et incluant 2014 récepteurs radio sensibles à des fréquences allant de 400 à 800 MHz.

 

Ce large spectre est destiné à analyser un maximum de signaux, et la démarche porte d'ores et déjà ses fruits. 

 

En effet, le 25 juillet dernier, le télescope a détecté le tout premier FRB à des fréquences inférieures à 700 MHz.

 

Une première, dans un secteur de recherche qui n'est concrètement actif que depuis une dizaine d'années, et qui est encore entourée de mystères.

 

Car si les FRB peuvent être associés à des explosions de trous noirs ou de magnétoiles, nombreux sont les astronomes qui cherchent désespérément à y voir les signes d'une vie extraterrestre. 

 

À ce stade, les scientifiques du CHIME ne peuvent pas tirer de conclusions concernant l'origine de ce signal venu d'ailleurs. La surveillance des signaux spatiaux va donc continuer de plus belle pour chercher à en savoir plus. Une chose est sûre, ce nouveau radiotélescope s'annonce prometteur, et pourrait bien aider la science à étoffer ses connaissances en matière d'astrophysique.

 

0 commentaires

ven.

03

août

2018

Stephan Allix et l'INREES

 

Connaissez vous St. ALLIX créateur et responsable du site INREES ?

 

Les thèmes abordés concernent ce qui touche à notre vie, notre environnement, notre planète, notre bien-être et de ce qui a de plus noble l'épanouissement de nos "petits" cerveaux qui un jour,  peut-être, grâce à la Spiritualité, deviendront plus  orientés  vers un au-delà de nos  vies terrestres passagères...

 

Le lien pour rejoindre l'aventure avec Steph. ALLIX 

 

Je cite MUFON France :

 

"Aie, la tuile, on a raté l’anniversaire de Stéphane Allix… C’était le 1er Août, mais c’est pas grave. C’est la faute de Camille, et puis c’est tout…

 

On ne présentera pas Stéphane Allix, qui, avec son ton journalistique rigoureux et accessible, n’a pas peur d’aborder des sujets pas du tout (du tout du tout) mainstream.

 

Autant le dire, nous rêvons d’un partenariat INREES-MUFON France.

 

Comme à chaque anniversaire, on se fait plaisir, et j’avais envie de partager cette incroyable conférence, réunissant Stéphane Allix, Leslie Kean, Jean-François Clervoy et Wilfried De Brouwer, dans le cadre de la sortie d’OVNIs de Leslie Kean.

 

Enjoy !"

 

0 commentaires

ven.

03

août

2018

Ovni géant près de notre soleil le 31 juillet 2018

 

Date d'observation : 31 juillet 2018

Lieu d'observation : Soleil de la Terre, images SOHO

 

 

D'après Scott Waring :

 

"Voici un ovni de la taille d'une lune près de notre soleil cette semaine.

 

L'OVNI a plusieurs bras longs, ce qui me fait penser qu'il s'agit d'une station spatiale qui erre dans notre système solaire.

 

Actuellement ils sont près de notre soleil parce qu'ils essayent d'utiliser quelques particules rares que le soleil produit pour alimenter leurs embarcations et ses appareils.

 

Cette image provient des images de la NASA SOHO, cet OVNI n'est qu'un des nombreux  parmi tous ceux  qui visitent régulièrement notre soleil.

 

Certains OVNI sont beaucoup plus gros que cela, mais ne sont pas signalés, parce que.... comment le public réagirait-il s'il savait que non seulement nous n'étions pas seuls dans notre système solaire, mais aussi que certains  OVNI  sont des planètes artificielles aussi volumineuses que notre  terre elle-même ?

 

Le public paniquerait, les taux de suicide monteraient en flèche, les religions étrangères comme la Scientologie deviendraient des puissances dans les secteurs religieux, des groupes militaires  anti-extraterrestres  se formeraient et s'armeraient., etc..

 

Et quel effet cela aurait-il sur les systèmes financiers et judiciaires du monde ?

 

Ce serait le chaos !

 

C'est pourquoi les gouvernements du monde restent silencieux." 

 

 

0 commentaires

ven.

03

août

2018

Le retour récent des ovnis vert en Australie et en Grèce

C'est depuis la fin des années 1940 (1948) au Nouveau-Mexique aux USA, que l'on a vraiment entendu parler de l'irruption de ces mystérieux ovnis vert dans le ciel... Et ils sont toujours là, ils continuent de défrayer la chronique !

 

On a pu en filmer et en photographier récemment, en Australie et en Grèce.

 

Lire l'article en Anglais mis en ligne le 02 août 2018 et voir la VIDEO  récente en Australie du  01 août 2018 :

 

https://www.townsvillebulletin.com.au/lifestyle/ufo-sighting-big-green-fireball-lights-up-queensland-sky/news-story/e7fdc20386d1b658ebd82e9de97ed399

 

En Français, traducteur Google :

 

"Observation d'OVNI: 'Big Green Fireball' illumine le ciel du Queensland

Scott Sawyer, Madura Mccormack et Danaella Wivell, Bulletin de Townsville

2 août 2018 6h27

 

Des rapports  d'observation d'une énorme boule de feu verte qui traverse le ciel  proviennent de Mackay à Townsville et à Cairns.

 

La lumière a maintenant été observée sur deux jours, y compris lundi à Townsville et plus largement encore hier.

 

Un homme conduisait le long de Ross River Road à Townsville vers sa maison dans une direction ouest quand il a vu "un objet rectangulaire sombre" émettant une "flamme de jet" verte d'en haut, selon UFO Research Queensland.

 

Il a dit qu'il a ensuite viré dans la même direction qu'il voyageait et a disparu comme si elle s'était éteinte comme une lumière.

 

L'homme, qui n'a pas été identifié, n'a vu l'objet que pendant une seconde et n'a pas pu décrire clairement la hauteur de l'OVNI, mais a estimé qu'il volait aussi haut qu'un avion.

 

L'homme a décrit l'objet comme «rien de ce qu'il avait vu auparavant»  et a estimé que cela devait être «une technologie de pointe en raison de sa maniabilité».

 

Lorsqu'il est arrivé à la maison, il a décidé de retourner sur les lieux de l'incident cinq minutes plus tard pour s'assurer qu'il n'avait pas vu par erreur un feu vert ou un autre objet identifiable dans le voisinage à ce moment-là.

 

Cependant, il a décidé qu'il n'avait pas identifié à tort un objet connu après avoir traversé à nouveau la zone.

 

Lumière verte mystérieuse

 

La boule de feu verte a encore été repérée traversant  le ciel du Queensland la nuit dernière, cette fois d'aussi loin que Cairns à Mackay et Rockhampton.

 

Les pages de médias sociaux de la communauté ont été éclairées inondées selon Daily Mercury.

 

Jason Jaques de Mareeba était sur le point de prendre une pizza quand un éclair de lumière a attiré son attention.

 

"C'était une boule de feu verte, elle était très brillante", a-t-il dit.

 

Les images dashcam de M. Jaques de sa sortie de sa plantation de café sont les seules images vidéo du météore qui a émergé jusqu'ici.

 

Rick Anderson a posté sur la page Facebook Meteor Reports australienne pour dire qu'il était assis sur un balcon à Airlie Beach quand il l'a repéré.

 

Séquence bizarre d'OVNI avec un jet de gaz 

 

 

"[Je regardais] toute la plage d'Airlie vers l'océan vers 19 heures quand, à la sortie de Cannonvale, sortait cette grosse boule blanche et jaune avec une étonnante queue de gaz bleu-vert-orange et blanc qui brûlait.". il a dit.

 

"Il a volé horizontalement à travers la baie si près que j'ai senti que je pouvais l'atteindre et l'attraper en direction de l'île Hamilton et semblait brûler juste avant l'impact.

 

"La chose la plus incroyable à voir.".

 

Des lumières vertes brillantes ont été vues  traversant  le ciel de Cairns hier soir.

 

Justine Edward jouissait d'une soirée tranquille avec sa fille hier quand ils ont repéré "ce qui ressemblait à une étoile filante verte".

 

"Elle  tombait vers la terre et on aurait dit que les étincelles venaient de l'arrière", a-t-elle déclaré au Cairns Post.

 

L'astronome Ian MacLean a dit que c'était probablement une pluie de météores.

 

"Je peux dire avec 99,99% de certitude que c'était une pluie de météorites du Verseau ou du Capricorne", a-t-il dit.

 

"Ce qu'ils auraient vu est un bolide, également connu sous le nom d'une boule de feu.

 

"La couleur verte est due à la teneur en nickel-fer du météore.".

 

L'astronome a dit qu'il était assez rare d'entrevoir accidentellement une météore  en boule de feu.

 

 

 

 

 

Les commentaires  de Christian Macé :

 

"oui, il y a bien des météorites ou météores qui on un éclat lumineux vert, car ils ont ont une forte teneur en cuivre.

 

Leurs entrées dans notre atmosphère ont une trajectoire dite "normale" en descente. Selon l'axe de vision du témoin, la trajectoire peut apparaître verticale en descente, ou légèrement en oblique...

 

Par contre, pour les ovnis vert, leurs comportements par leurs trajectoires différentes et variations d'intensités, ne penchent pas à retenir l'explication par des météores...

 

J'ai vu un ovni vert à Cogolin dans le Var. Bel éclat vert, rapide en descente un peu oblique. Durée vers 2 secondes. Je l'ai attribué à un météore vert...

 

Au Nouveau-Mexique, début des années 50, le Docteur Lapaz, Spécialiste des météorites, a vu un ovni vert. Au vu de son comportement, Le Docteur Lapaz l'a attribué à un ovni, et non pas à une météorite ou météore vert...

 

L'Armée de l'Air des USA, par son Projet Twinkle, a étudié les ovnis vert... Voir le lien ci-après, plus loin..."

 

0 commentaires

ven.

03

août

2018

Etrange ovni à Courchevel en Savoie le 13 janvier 2018

 

Voici des photos d'un bien curieux ovni, prises à Courchevel, en Savoie, le 13 janvier 2018.

 

Cela a été mis en ligne le 02 août 2018, sur le site en Anglais du MUFON.

Voir les photos marquées 1 à 9. Mais à partir de la photo n° 6, cela saute directement à 9. C'est le cas n° 93808 :

 

http://mufoncms.com/cgi-bin/report_handler.pl?req=latest_reports

 

 

 

Le récit original en Anglais :

 

"Standing outside of a ski chalet with a friend, myself vaping. We both noticed a light in the sky very, very high up. It did not move but seemed to reflect light. I had my camera to hand, an Olympus Pen-F with a 14-42 lens attached. My friend and I pondered what the object could possibly be. A balloon, or perhaps a drone? I took photos, and then after about 30 minutes the object sharply headed across the sky and simply vanished. 

 

My friend and I looked at each other, and knew that this was something quite weird. 

 

When I loaded the images to my laptop and zoomed in, the shape was nothing I had seen before.".

 

 

Traduction Française :

 

"Debout à l'extérieur d'un chalet de ski avec un ami, en train de vapoter, nous avons tous les deux remarqué une lumière dans le ciel très, très haut, elle ne bougeait pas mais semblait refléter la lumière.

Mon ami et moi avons réfléchi à ce que l'objet pouvait  être: un ballon, ou peut-être un drone, j'ai pris des photos, et après environ 30 minutes, l'objet a traversé le ciel et a simplement disparu.

 

Mon ami et moi nous regardions et savions que c'était quelque chose de très bizarre.

 

Quand j'ai chargé les images sur mon ordinateur portable et que j'ai fait un zoom avant, la forme n'était rien de ce que j'avais vu auparavant. ".

 

Qu'en pensez-vous ?

 

0 commentaires

jeu.

02

août

2018

USA : La vérité des témoins militaires sur les Ovnis

Nous ne Somme pas seuls dans l'univers, des militaires témoignent officiellement.

 

0 commentaires

jeu.

02

août

2018

Canada : Créature Alien filmée dans les bois de la Gaspésie ?

 

Une créature Alien a été  filmée dans les bois de la Gaspésie, au Canada

 

Le 29 juillet 2018, une étrange créature extraterrestre a été filmée sur le bord d'une route en Gaspésie, au Québec, au Canada.

 

Audrée Tanguay Fréchette qui a filmé la créature dit : " Je filmais un élan sur le bord d'une route en Gaspésie, Québec, Canada. En regardant la vidéo, j'ai vu cette étrange forme à l'arrière gauche.

 

Quelqu'un peut me dire ce que c'est ?

 

La créature vient soudainement du côté gauche, puis se cache derrière un arbre et observe l'élan.

 

On dirait qu'il veut attaquer l'élan en marchant un peu en avant, vers l'élan, mais encore une fois la créature se cache derrière l'arbre, tout en observant l'élan.

 

Cela me rappelle l'histoire en 2010 d'un chasseur près de Baton Rouge qui a dit avoir trouvé une photo bizarre (image ci-dessous) sur son appareil photo dans les bois de Louisiane la nuit, ce qui montre beaucoup de ressemblance avec cette créature.

 

L'apparition de ce genre d'êtres soulève des questions, qu'ils proviennent d'expériences secrètes ou non.

 

 

 

Commentaire : il s'agit probablement d'un gentil petit hoax !

0 commentaires

jeu.

02

août

2018

Un OVNI filmé en mouvement rapide entre la Terre et la Lune ou l'ISS ?

 

Un mystérieux OVNI en mouvement rapide entre la Terre et la Lune a récemment été filmé. Ces images surprenantes laissent perplexes …

 

Sur ces images, on peut voir un gros plan de la lune. La cameraman se concentre sur la surface du seul satellite naturel terrestre et ses nombreux cratères.

 

Alors que la caméra se rapproche et examine lentement chaque crevasse, ce qui semble être un engin métallique surgit rapidement à travers l'objectif panoramique de l'appareil.

 

En quelques instants, le cameraman ne se focalise plus sur la Lune, mais sur un objet circulaire volant dans le ciel.

 

L'OVNI passe à travers la surface de la lune pendant cinq secondes et disparaît brusquement.

 

Le témoin, qui a demandé à rester anonyme, a déclaré : « C'est de la chance pure qu'un OVNI soit entré dans l'objectif de la caméra au moment où j'ai zoomé sur la périphérie. »

 

« Je faisais un gros plan de la Lune. J'aime généralement faire un zoom sur les cratères et leurs pourtours. »

 

La vidéo a été prise depuis la ville américaine de Trenton au New Jersey avant d'être mise en ligne.

 

Mais les sceptiques ont été rapides à fournir une explication à cette observation énigmatique.

 

Certains ont affirmé que cet objet métallique était simplement de la glace chutant d'un avion. D'autres ont suggéré la possibilité d'un météore ou de débris spatiaux.

 

Mais le vidéaste a déclaré : « Je pense que c'est la Station spatiale internationale (ISS). »

 

« D'après ce que je vois sur Google, c'est l'explication qui a le plus de sens. »

 

En voyageant à 17 227 mph, et à une altitude comprise entre 205 miles et 255 miles, la station spatiale orbite autour de la Terre 15,5 fois par jour.

 

L'ISS assiste à 16 levers et couchers de soleil par jour et apparaît comme un point lumineux lent depuis le sol.

 

0 commentaires

jeu.

02

août

2018

Des bases secrètes découvertes en Antarctique ?

 

Le gouvernement américain dirigerait des opérations militaires secrètes en Antarctique selon de nombreux théoriciens. Les images de ces installations secrètes sont d'ailleurs brouillées sur les nombreuses images satellites disponibles …

 

Des images vidéo, qui ont récemment été publiées, nous montrent plusieurs structures étranges découvertes grâce au logiciel Google Earth. Sur certaines de ces photos, on peut voir des bâtiments dont l'utilisation demeure mystérieuse. D'autres nous révèlent des entrées menant à des bases secrètes.

 

L'homme derrière cet enregistrement a révélé qu'il avait découvert une véritable pyramide dont le sommet est enneigé la semaine dernière.

 

Quelques jours plus tard, il a tenté de retrouver cette surprenante structure. Hélas, l'image avait été, entre temps, floutée, avec toute une région du pôle sud.

 

Il a dit : « Il se passe quelque chose là-bas. »

 

« Ils veulent que nous pensions que c'est une terre enneigée où il ne se passe rien - mais alors pourquoi est-ce qu'ils brouilleraient tant d'images ? »

 

« Nous avons trouvé des structures pyramidales bizarres il y a quelques jours - et maintenant ils ont complètement flouté l'Antarctique. »

 

« Vous ne pouvez pas les voir tout de suite. Que cachent-ils vraiment ? »

 

La vidéo a été mise en ligne sur la chaîne YouTube The Stir Podcast le 28 juillet 2018, où elle a cumulé plus de 2 400 vues.

 

Les internautes ont rapidement partagé leurs opinions.

 

« Il est évident qu'ils ne veulent pas que nous le sachions », a commenté un internaute.

 

Un autre a ajouté : « Je suis sûr qu'ils vont dire qu'ils ont rencontré des problèmes avec les serveurs. »

 

Et un dernier a déclaré : « Je crois qu'il y a quelque chose là-bas, davantage que des installations destinées à la simple recherche scientifique. »

 

L'Antarctique est, depuis longtemps, le centre des théories du complot.

 

En mai de cette année, l'épave d'un mystérieux avion a été repéré dans cette région inhospitalière.

 

Certains pensent même avoir mis à jour une ville entière dissimulée sous la glace après avoir repéré quatre « bâtiments ».

 

0 commentaires

jeu.

02

août

2018

USA, Floride : Un habitant de Tamarac filme plusieurs OVNI lumineux

 

Le mardi 31 juillet 2018, dans la mâtinée, un témoin s'est réveillé et a vu un objet non identifié planer dans le ciel pendant plus de 45 minutes dans son quartier de Tamarac, une ville de l’État de Floride.

 

Miguel Rodriguez, qui vit dans le village de Vanguard, a vu cette lumière apparaître dans le sud-est vers 5h35 du matin. Il a rapidement décidé de commencer à la filmer entre 5h50 et 6h00 du matin. La lumière est restée dans le ciel et 30 minutes plus tard sa femme lui a envoyé une vidéo de cet OVNI qui planait toujours au même endroit.

 

« Il y a avait des orbes rouges et oranges qui tournaient autour de cet objet volant. Celles-ci semblaient être indépendantes de l'objet lui-même. De plus, il y avait un autre objet moins visible au-dessus », a déclaré Rodriguez.

 

Il a dit que l'activité entre Tamarac et Coral Springs a été étrange ces dernières années et ce n'était pas la première fois qu'il observait une telle activité surnaturelle.

 

Il possède une vidéo prise il y a quelques années quand il vivait à Coral Springs. Ces images montraient des orbes rouges / oranges volant à très grande vitesse dans le ciel. Toute sa famille avait été témoin de ce phénomène inexpliqué.

 

Rodriguez aimerait maintenant savoir si d'autres personnes ont vu cet objet ou possèdent de meilleures images.

 

Il conclut :

 

« Je crois que c'est un OVNI. J'en suis vraiment persuadé. Il n'y a pas d'autre explication. »

 

0 commentaires

mer.

01

août

2018

Apollo 11: la NASA dévoile tous les secrets des premiers pas de l'homme sur la lune

 

Près de 50 ans après les premiers pas sur la Lune, l’agence spatiale américaine a mis en ligne tous les enregistrements des conversations entre les participants à la mission Apollo 11. Au total 19.000 heures à écouter.

 

Le 20 juillet 1969, les trois américains Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins marquaient l’Histoire en atteignant la Lune pour la première fois. Malgré des archives vidéo et audio déjà accessibles en ligne, la plupart des secrets de la mission Apollo 11 n’avaient pas encore été livrés. C’est désormais chose faite. Sur son site, la NASA publie une immense quantité d’enregistrements, qui couvrent les conversations entre tous les participants d’Apollo 11 durant les huit jours de mission.

 

 

Un magnétophone vieux de 45 ans

 

Au total, 19.000 heures de bandes sonores ont été numérisées, soit l’équivalent de plus de deux ans d’écoute. Parmi les fichiers mis en ligne, on retrouve des conversations entre les scientifiques de la NASA et les astronautes, mais également de nombreux échanges entre les différents membres de l’équipe travaillant sur le programme Apollo 11. Au total, on estime que 400.000 personnes ont contribué de près ou de loin aux premiers pas de Neil Armstrong sur la Lune

 

D’après la NASA, il a fallu modifier le seul appareil capable de lire les bandes sonores, conservées dans des coffres à température contrôlée. Vieux de 45 ans, le magnétophone a été modifié afin de pouvoir lire 30 pistes simultanément. Le travail de numérisation a été entamé fin 2013 et s’est achevé au début de l’année 2018. Pour accomplir sa tâche, l’agence spatiale a reçu l’aide de l’Université du Texas à Dallas.

 

 

L’ensemble des conversations ont été retranscrites par écrit à l’aide d’un logiciel de reconnaissance vocale. Ce dernier a également été utilisé afin d’identifier le début et la fin d’une conversation au milieu de longs silence. Le logiciel a par ailleurs été capable d’isoler des moments-clés d’une conversation, par exemple en détectant un éclat de rire.

 

Pour la NASA, le travail n’est pas terminé.

 

Les enregistrements d’Apollo 11 ne représentent qu’un quart du total des enregistrements du programme Apollo, qui s’est étalé entre 1961 et 1975. Tous sont destinés à être numérisés et rendus publics à leur tour dans les prochaines années.

 

1 commentaires

mer.

01

août

2018

Ovni filmé à Rogny dans l'Yonne le 28 juillet 2018 ?

Voici un témoignage de monsieur David Marchand  concernant un supposé Ovni observé lors d'un feu d'artifice à Rogny le soir du 28 juillet 2018.

 

 

Le témoin déclare :

 

"Regardez sur la vidéo il arrive côté gauche et va à droite ,un point rouge qui s'approche,il se mélange aux feux ..

 

Lors d'un feu d'artifice dans un village de l'Yonne auquel nous nous sommes rendus(nous étions 3),nous avons vus un ovni,rapide,de couleur rouge,il s'est approché de nous,au dessus des arbres à 100 mètres environ,il ne s'agit en aucun cas d'un drône amateur,mais autre chose,assez imposant (taille d'un gros hélicoptère) il y avait 20 000 spectateurs ce soir là,donc peut être d'autres témoins,le phénomène a duré 20 secondes seulement ,impressionnant,nous n'avons jamais vu ça,moi c'est le 2ème ovni que je vois de ma vie".

 

 

0 commentaires

mer.

01

août

2018

Ovni survolant Lisbonne le 28 juillet 2018 ?

 

Voici une observation survenue à Lisbonne le 28 juillet 2018 en nocturne.

Celle-ci a été transmise au site http://ovniparanormal.over-blog.com le 01 août 2018 à 12 H 28.

 

 

 

Le témoin déclare : 

 

"Bonjour, 

 

J'habite Lisbonne et j'ai remarqué le 28 juillet à 21h 41, une lumière rouge clignotante au dessus de Lisbonne.

Dans un premier temps cette lumière est restée stationnaire et s'est déplacée sur la gauche à grande vitesse.

J'ai pensé à un drone mais vraiment rapide. Ensuite cette lumière est restée stationnaire pendant plusieurs minutes c'est à ce moment là que je l'ai filmée avec mon téléphone elle est ensuite partie au loin et de chez moi je ne la distinguait plus.

En fin de vidéo on remarque qu'elle se déplace un peu plus rapidement mais pas aussi vite qu'au début de son trajet.

C'est en voyant le témoignage d'une personne dans l'Yonne que j'ai jugé intéressant de vous écrire car j'ai remarqué que nous avions vu la même chose.

Je précise qu' il y a pas eu de feux d'artifice ce soir là. Je n'arrive pas à joindre la vidéo trop longue...".

 

 

Commentaire : il existe un clignotement régulier mais atypique pour un avion normal; le bruit de fond de la capitale Portugaise peut masquer le bruit de l'éventuel aéronef conventionnel; effectivement il existe une manoeuvre quasi à angle droit en fin de vidéo avec un déplacement rapide.. cette observation est en faveur d'un Ovni

0 commentaires

mer.

01

août

2018

Rencontre avec des visiteurs Intergalactiques - Août 2018

 

« Robert L. : Rencontre avec des visiteurs intergalactiques » avec Elisabeth de Caligny

 

Interview proposé pa le site  Nurea TV

 

Dans cette émission, Elisabeth de Caligny partage avec nous l’histoire de Robert L.,  un français  qui aurait été abducté à maintes reprises et dont l’expérience présente une particularité assez  unique : il aurait en effet eu lors de ces épisodes d’enlèvement une relative liberté de circuler dans le vaisseau, d’avoir des échanges et de collecter des informations sur ses ravisseurs.

 

Elisabeth de Caligny est conférencière et intervient régulièrement sur de nombreux médias.

Conteuse hors-pair, Elisabeth a un intérêt marqué depuis toujours pour les sujets “mystérieux” et aime partager les résultats de ses recherches avec les personnes qui souhaitent faire la lumière sur tous ces mystères.

 

0 commentaires

mer.

01

août

2018

Paréidolie Alien du billet d'UN dollar Américain ?

 

D'après Scott Waring :

 

"Les extraterrestres ont placé des messages secrets dans notre propre monnaie. Certains disent qu'il faut dessiner l'extraterrestre, mais ce n'est pas vrai. Si vous ajoutez juste du contraste (ombre) à l'original, il se transformera en tête d'extraterrestre.

L'art Alien est supposé être en dehors du champs de notre compréhension, mais il se manifeste non pas au même niveau que l'art humain, mais à plusieurs niveaux de compréhension, ce qui rend le plus complexe pour nos esprits "primitifs". 

 

Existe-t-il des seigneurs extraterrestres qui contrôlent les esprits et les corps des Américains pour qu'ils obéissent à leurs ordres ?

 

Eh bien, il y a des Aliens sur Terre et certains sont doués d' une télépathie puissante qui peut voyager sur de longues distances, donc je dirais que oui, c'est possible et ce billet classique d'un dollar américain est la preuve que des Aliens ont infiltré le gouvernement américain et peuvent avoir un contrôle permanent. 

 

Comment un simple humain pourrait-il combattre une intelligence aussi puissante ?

 

Aucun humain ne peut le faire. Nous sommes à leur merci. Nous sommes une espèce primitive encore contrôlée par nos décisions et instincts primitifs. 

 

Il y a des signes secrets tout autour de nous, que les extraterrestres ont contrôlé notre destinée, contrôlant la direction que l'humanité prend pour leur propre bénéfice.

 

Avec les lettres visibles MERICA en haut, peut signifier Me Rica, le nom d'un seigneur extraterrestre spécifique. "

 

 

2 commentaires

mer.

01

août

2018

Russie : Ovni observé lors de l'éclipse Lunaire

 

Article publié sur le site de

Ch.Macé http://ovniparanormal.over-blog.com

 

Plus les jours passent, plus je constate qu'il nous arrive de plus en plus de témoignages concernant la présence d'ovnis lors de l'éclipse lunaire du 27 juillet 2018 ! C

Cet ovni qui a pu être filmé à Penza en Russie, lors de la nuit de l'éclipse lunaire, du 27 au 28 juillet 2018

 

Le témoin commente :

 

"J'ai filmé l' éclipse lunaire par étapes, et soudainement j'ai vu un objet  brillant se déplaçant au-dessus de moi dans le ciel nocturne. À l'œil nu, il était net et il y avait quatre lumières.

J'ai pris quelques photos. Sur l'une d'elles l'image était nette.

Je l'ai agrandi et fait un croquis en deux projections: dans l'une des images, bien que floue, il y a un objet volant inconnu avec ses lumières et une lumière isolée .

Il y a une image floue où l'Ovni est visible, mais légèrement plus bas que sur la photo précédente. L'intervalle entre ces deux photos n'est pas plus que de 10 secondes, de sorte que l'on peut dire que l'OVNI a plané. En ce qui concerne les toits des maisons, il est évident que l'objet volait très bas », a déclaré l'homme.

L'objet a été baptisé par le témoin "crabe bleu", informe l'agence de presse "Penza-Press".

 

Rappelons que dans la nuit du 28 Juillet, les Russes ont observé la coïncidence la plus rare de deux événements astronomiques - une éclipse totale de la Lune, la plus longue du 21ème siècle, et la grande opposition de Mars.

 

Ce n'est pas la première observation d'OVNIS à Penza ces derniers temps. L'utilisateur du 30 juillet Valery Safronov a posté sur sa page d''un des réseaux sociaux un enregistrement vidéo, qui montre comment l'objet volant non identifié se déplace.

 

Source: http://www.35media.ru/news/2018/08/01/penzenec-snyal-na-kameru-nlo 

0 commentaires

mer.

01

août

2018

La pyramide de Khéops concentre de l’énergie électromagnétique dans ses chambres intérieures

 

Étudiées depuis de nombreuses années, les grandes pyramides égyptiennes sont loin d’avoir livré tous leurs secrets. Les archéologues ne cessent de découvrir de nouvelles structures en leur sein, tandis que les physiciens mettent continuellement en lumière certaines caractéristiques surprenantes de leur architecture. Récemment, des données recueillies par des physiciens russes ont révélé que la Grande Pyramide de Gizeh a la particularité étonnante de concentrer les rayonnements électromagnétiques dans ses chambres intérieures.  

 

 

 

Lors de la construction de la Grande Pyramide de Gizeh, les égyptiens n’avaient certainement pas conscience de la formidable propriété démontrée par ses chambres intérieures et sa base. Cette découverte pourrait ouvrir la voie à de nouvelles pistes de recherche concernant les nanoparticules. Les résultats ont été publiés dans la revue Journal of Applied Physics.

 

 

 

« Les applications des méthodes physiques modernes et l’étude des propriétés des pyramides sont importantes et productives. » expliquent les chercheurs.

 

« Cela pourrait nous permettre d’effectuer de nouvelles découvertes ou recueillir de nouvelles informations, tout en relançant l’intérêt des scientifiques pour les pyramides ».

 

Le rayonnement électromagnétique concerne toutes les fréquences du spectre électromagnétique, de la lumière visible aux ondes radio en passant par les micro-ondes ou les UV. Il est donc omniprésent dans notre environnement.

 

 

 

« L’énergie électromagnétique est extrêmement importante dans la vie quotidienne, et nous utilisons différents types d’énergie électromagnétique dans la vie de tous les jours. », explique Antonija Grubisic-Cabo, physicien à l’université de Monash (Australie). « Par exemple, la lumière solaire est une forme d’onde électromagnétique, c’est également le cas pour les objets de la maison comme le Wi-Fi ou les micro-ondes »

 

Le rayonnement électromagnétique couvre l’ensemble du spectre électromagnétique, des rayons gamma aux ondes radio en passant par les infrarouges et la lumière visible. Crédits : astrophysic.org

 

Afin de tester la dynamique des ondes électromagnétiques dans la pyramide, les physiciens ont tout d’abord étudié la résonance des ondes radios.

« Nous avons dû formuler quelques hypothèses. », explique Andrey Evlyukhin, physicien à l’université ITMO (Russie).

 

« Par exemple, nous avons considéré qu’il n’y avait pas de cavités cachées à l’intérieur, et que le matériau de construction aux propriétés calcaires était uniformément distribué à l’intérieur et à l’extérieur de la pyramide ».

 

 

 

Ensuite, ils ont généré un modèle informatique de la pyramide incluant sa dynamique électromagnétique interne. En calculant la section efficace d’extinction électromagnétique, les physiciens ont pu déterminer la manière dont l’énergie électromagnétique est déviée ou absorbée par la pyramide.

 

 

 

En utilisant un outil de chimie informatique, l’analyse multivariée distribuée, leur servant à décrire la distribution spatiale des charges électriques dans une structure, les chercheurs ont découvert que les champs électromagnétiques étaient concentrés dans les chambres intérieures de la pyramide, ainsi que sous sa base.

 

Relevés de la distribution spatiale des champs électrique (a-d) et magnétique (e-h) dans la pyramide de Khéops. Les champs se concentrent principalement dans les chambres intérieures et sous la base. Crédits : Mikhail Balezin & al.

 

Champs Electrique |E|, V/m, (a-d)

 

Champs Magnétique, |H|, mA/m, (e-h)

 

Bien que cette propriété de concentration de l’énergie électromagnétique soit impressionnante, il est très peu probable que les égyptiens aient eu connaissance de ce phénomène et aient construit leur pyramide dans cet objectif.

 

« Bien que cette recherche sorte de l’ordinaire, des méthodes physiques modernes ont déjà été utilisées pour étudier la Grande Pyramide et ont permis de découvrir une nouvelle structure intérieure. », rappelle Grubisic-Cabo.

 

 

 

« En choisissant un matériau doté des bonnes propriétés électromagnétiques, nous pourrons créer des nanoparticules pyramidales pour améliorer les technologies de nano-détection et les cellules solaires. », conclut Polina Kapitainova, physicienne à l’université ITMO.

 

En d’autres termes, les chercheurs veulent se baser sur les conclusions de cette découverte pour développer de nouvelles nanoparticules en forme de pyramide, dans le but d’améliorer les caractéristiques électromagnétiques de certaines technologies telles que les systèmes de nano-détection ou encore les cellules solaires.

 

 

Commentaire : les pyramides vont donc nous aider à créer de nouvelles nanoparticules de forme pyramidale pour améliorer les technologies de nano-détection et les cellules solaires - les pyramides égyptiennes nous font donc progresser...

0 commentaires

mar.

31

juil.

2018

Ville Martienne ?

 

D'après Scott Waring cette image prouverait l'existence d'une ville Martienne avec sa technologie, ses routes, ses rues, ses structures et bâtiments !! 

 

Le témoin oculaire déclare : 

 

"L'orbiteur de reconnaissance de Mars prend des images dans de longues bandes de la surface de Mars.

 

Je vois cette image à un angle de 55 degrés par rapport à la surface.

 

Vous regardez cette image selon une perspective aplatie, sans profondeur, puis, lorsqu'elle est tournée, plus de profondeur devient visible.

 

Ce cap est plein nord, remarquez la plus grande profondeur de l'image.

 

Maintenant, nous pouvons voir les choses telles qu'elles ont été capturées.

 

Cet angle et ce cap est maintenant en perspective correcte pour comprendre l'information contenue dans l'image.

 

Toutes les choses à observer ne seront pas toujours orientées vers le nord.

 

Parfois, vous trouverez des choses à différentes endroits.

 

Les choses que vous êtes sur le point de voir ne sont dans cette image qu'à ce endroit  précis.

 

J'espère qu'il y en a d'autres qui prennent des notes à ce sujet et qu'ils essaieront de le faire eux-mêmes.

 

Contrairement à la croyance populaire, l'orbiteur ne capture pas d'images à l'aide d'un appareil photo, mais il fait rebondir les fréquences sur la surface et stocke les données dans un langage informatique.

 

Voyez-vous quelque chose qui ressemble possiblement à de la vie  ?

 

Attention, il y a une forme de vie dans ce cadre.

 

Ce n'est rien, attendez que je vous en montre beaucoup plus avant que cette présentation soit faite. "

 

 

0 commentaires

mar.

31

juil.

2018

Trois Ovnis lumineux photographiés par un passager d'un avion au-dessus de Lax, USA

 

Date d'observation : 7-9-2018

Lieu d'observation : LAX, USA

 

 

D'après Scott Waring :

 

"Il s'agit d'un enregistrement fantastique de plusieurs aéronefs de couleur  blanche observés à côté d'un avion de passagers au-dessus de LAX.

C'est étonnant de voir à quel point les OVNIs se rapprochent et à quelle fréquence ils sont vus.

Cette vidéo va vous époustoufler.

Des preuves absolument incroyables. "

 

 

Commentaire de la vidéo :

 

"New York - 07-09-18 - En volant vers LAX, j'ai remarqué les lumières brillantes par la fenêtre.

J'en ai pris une deuxième parce que j'ai d'abord pensé que ça devait être un reflet.

J'ai utilisé mon Iphone 10 pour l'enregistrer et j'ai pu constater presque immédiatement qu'il s'agissait en fait d'un objet réel.

Les lumières entraient et sortaient des nuages, changeaient d'altitude et d'emplacement de mon point de vue particulier. Je suppose que cela s'est passé au-dessus du Nevada en fonction de l'heure.

Si vous regardez de près, une lumière blanche clignotante apparaît aléatoirement à l'avant et à l'arrière de l'objet.

Cet objet, vu par les yeux de l'homme, était blanc et brillant. Perdu de vue après 5 ou 6 minutes alors qu'il passait lentement derrière l'aile.

Dans une compagnie aérienne commerciale, il voyageait au moins 500 milles à l'heure.(environ 800 km/h)

Je me sentais plus qu'excité parce que je savais alors que je voyais quelque chose d'étrange et j'étais reconnaissant d'avoir la prévoyance de l'enregistrer."

 

 

0 commentaires

mar.

31

juil.

2018

Le pentagone révèle à nouveau deux projets Ovnis secrets

 

En décembre dernier, il a été révélé que le Pentagone avait mené des recherches sur les OVNIS sous les auspices du Programme avancé d'identification des menaces aériennes (AATIP).

 

Maintenant, deux documents liés au programme ont été rendus publics et font la lumière sur le projet difficile et mystérieux.

 

Le premier document est une lettre écrite en 2009 par le sénateur à la retraite Harry Reid au secrétaire à la Défense dans laquelle il décrit les objectifs du programme et encourage le ministère de la Défense à continuer de financer le projet.

 

Bien que Reid n'ait fait aucune référence ouverte aux ovnis, il a écrit que les membres du personnel travaillant sur le programme avaient fait des progrès significatifs "avec l'identification de plusieurs découvertes très sensibles et non conventionnelles liées à l'industrie aérospatiale."

 

Manteaux d'invisibilité, trous de ver et interfaces cerveau-machine.

 

Le deuxième document est peut-être encore plus significatif. Il contient une liste d'études scientifiques menées dans le cadre de l'AATIP et certaines d'entre elles ont suscité un enthousiasme extraordinaire en ligne.

 

Selon le document, l'AATIP travaillait sur une série de projets fascinants qui incluent des capes d'invisibilité, des trous de ver et des interfaces cerveau-machine.

 

Il semble également que les chercheurs aient tenté d'identifier et de suivre les ovnis avec un projet visant à détecter et à suivre les "vitesses hypersoniques ".

 

Il a également été fait référence à l'amélioration de l'approche statistique de l'équation de Drake, qui est sans aucun doute une référence à la communication avec la vie extraterrestre.

 

 

Dernier projet dans la liste réémise.

 

Comme si cette liste incroyable de projets n'aurait pas donné assez de révélations aux chercheurs sur les ovnis, le dernier projet sur la liste est dramatiquement formulé.

 

Compte tenu du caractère extraordinaire des projets que l'AATIP a reconnu avoir réalisés, il est présumé que cet ensemble particulier d'expériences a dû être quelque chose de vraiment sensationnel.

 

Les chercheurs d'ovnis ont attendu pendant des années pour découvrir ce que le gouvernement américain faisait dans les cieux.

 

Étant donné que ces documents extraordinaires sont maintenant rendus publics et que les plaignants semblent disposés à fournir plus d'informations, on s'attend à ce que tout ce qui a été caché soit rendu public sous peu.

 

Vous pouvez télécharger les deux documents publiés par le Pentagone, dans les liens suivants :

 

0 commentaires

mar.

31

juil.

2018

Des OVNI lumineux repérés près de la Lune ou des météoroïdes ?

 

Récemment, deux mystérieux éclairs lumineux ont éclaté sur le côté obscur de la Lune. Quelle est l'origine de ces lumières non identifiées ? Sont-elles d'origine extraterrestre ?

 

Ces phénomènes bizarres ont été observés à partir de la Terre par le Système de Détection et d'Analyse des Impacts sur la Lune (« Moon Impacts Detection and Analysis System » ou « MIDAS ») les nuits du 17 juillet et du 18 juillet 2018.

 

Les observatoires MIDAS en Espagne scrutent quotidiennement la surface de la Lune à la recherche d'impacts d'astéroïdes et de météores.

 

Un communiqué de l'Agence spatiale européenne (ESA) a révélé que des flashs avaient été enregistrés à exactement 24 heures d'intervalle, « comme si l'un était à la recherche » de l'autre.

 

Des photographies détaillées de la surface cahoteuse de la Lune, capturées par des caméras CCD à haute sensibilité, montrent le moment exact de l'impact.

 

Mais cette vidéo pourrait-elle être la preuve que les chasseurs d'OVNI ont besoin pour finalement régler le débat sur l'existence ou non de visiteurs extraterrestres sur Terre ?

 

Il est extrêmement improbable que les photos lunaires aient quelque chose à voir avec les extraterrestres, mais MIDAS et l'ESA sont d'accord pour dire que les flashs étaient d'origine extraterrestre.

 

L'ESA a déclaré : « Le 17 juillet 2018, un ancien morceau provenant de l'espace a été projeté sur la Lune avec assez d'énergie pour produire un éclair de lumière brillant. »

 

« Un autre rocher était apparemment à sa poursuite puisqu'un deuxième éclair a illuminé une région différente de la Lune presque exactement 24 heures plus tard. »

 

Malgré la force de l'impact, les estimations actuelles suggèrent que les impacteurs étrangers n'étaient pas plus gros qu'une noix de taille moyenne.

 

Les roches spatiales de cette taille, appelées météoroïdes, sont généralement des vestiges d'astéroïdes plus gros et de comètes qui dérivent sans but dans l'espace.

 

Les météoroïdes clignotants en question provenaient vraisemblablement de la traînée poussiéreuse laissée dans le sillage de la comète lors de la pluie de météores Alpha Capricornides.

 

Cette pluie de météores commence généralement le 15 juillet et se poursuit jusqu'à la mi-août.

 

L'agence européenne a déclaré : « Depuis au moins mille ans, les gens ont affirmé être témoins de phénomènes de courte durée présents sur la face de la Lune. »

 

« Par définition, ces éclairs transitoires sont difficiles à étudier, et déterminer leur cause reste un défi. »

 

Trois observatoires astronomiques en Espagne scrutent la Lune à la recherche de ces éclairs transitoires pour le compte du projet MIDAS.

 

Les observatoires utilisent de puissants télescopes et des caméras CCD pour détecter et identifier les différents impacts qui agitent la Lune.

 

Jose Maria Madiedo, du MIDAS, a déclaré qu'une meilleure compréhension de ces impacts lunaires pourrait aider à mieux protéger la Terre contre des dangers similaires.

 

L'expert spatial a déclaré : « En étudiant les météoroïdes sur la Lune, nous pouvons déterminer combien de roches l'impactent et à quelle fréquence, et à partir de là, nous pouvons déduire les chances d'impact sur Terre. »

 

Cette explication scientifique paraît parfaitement plausible. Toutefois, la possibilité d'OVNI ne devrait pas être écartée. Dans ce genre de cas, il est nécessaire de garder l'esprit ouvert.

 

 

0 commentaires

mar.

31

juil.

2018

Des êtres non-humains s'en seraient-ils pris au vol MH370 ?

 

Un mystérieux message d'origine militaire, divulgué il y a peu sur Internet, indique que des êtres extraterrestres ont peut-être été impliqués dans la disparition du vol MH370.

 

Quatre années se sont écoulées depuis la disparition de l'avion MH370 de la Malaysia Airlines. Des experts ont mis fin à leur enquête bien qu'il n'ait que peu progresser pendant cette période.

 

Tout le monde possède sa propre théorie sur ce qui est arrivé à ce vol, et certains croient que les extraterrestres étaient directement impliqués dans cette incroyable catastrophe dont l'origine n'a jamais été élucidée.

 

Sur Twitter, un internaute, uniquement connu sous le pseudonyme « Ty », affirme avoir reçu un étrange message vocal venant d'une source inconnue.

 

Le message se présente sous la forme d'une série de chiffres et de lettres, mais selon certains, c'est l'alphabet phonétique de l'OTAN qui a été traduit par : « S Danger SOS. C'est catastrophique. Vousdevez nous évacuer, soyez vigilants, ils ne sont pas humains 042933964230. SOS Danger SOS. » (« S Danger SOS it is dire for you to evacuate be caution they are not human 042933964230 SOS Danger SOS. »)

 

Un autre utilisateur de Twitter, Gio de Loera, a déclaré : « Êtes-vous en train de dire que le vol 370 de la Malaysia Airlines a rencontré quelque chose de non-humain ??? »

 

Certains internautes ont remarqué que lorsque des espaces étaient inséré entre la suite de chiffres « 04 29 33 96 42 30 » - et que celle-ci était mise dans le système de cartographie de Google, les coordonnées nous emmenaient à Medan, la capitale de la province indonésienne de Sumatra du Nord, juste à côté de la Malaisie.

 

Cependant, selon le site Internet Snopes, il s'agirait d'un canular et d'un stratagème utilisé par Ty pour gagner de nouveaux adeptes. Si tel était le cas, son objectif a été une réussite puisque il a désormais 40 000 nouveaux abonnés.

 

Snopes explique : « C'est un fantasme extravagant qui affirme que l'avion a été pris par des extraterrestres, comme en témoigne un canular apparent sur Internet qui est devenu viral autour du quatrième anniversaire de l'incident. »

 

Le 8 mars 2014, un Boeing 777 de la Malaysian Airlines transportant 239 passager s a disparu sans laisser la moindre trace dans l'océan Indien, laissant le monde entier complètement déconcerté.

 

Quatre ans plus tard, les experts ne sont pas n'ont réussi à résoudre le mystère sans jamais avoir progressé et ont officiellement renoncé à la recherche au début de l'année 2018.

 

L'enquêteur en chef Kok Soo Chon a déclaré : « Nous ne pouvons pas déterminer avec certitude la raison pour laquelle l'avion a détourné de son itinéraire prévu. »

 

« L'équipe est incapable de déterminer la véritable raison de sa disparition. »

 

En 2016, un célèbre ufologue avait pensé avoir trouvé l'épave de cet avion près du cap de Bonne-Espérance.

 

1 commentaires

mar.

31

juil.

2018

Ovni ou la planète Mars fin juillet 2018 à Fouquières-en-Vimeu dans la Somme ?

 

 

Depuis 15 jours, un point lumineux orange, visible la nuit, interpelle Gilles Hugues, retraité de 75 ans de Feuquières-en-Vimeu (Picardie Maritime).

 

«  Je ne dors pas beaucoup, j’ai aperçu ce point orange lorsque je suis allé faire un tour avec les chiens  », dit-il.

 

Depuis, chaque nuit, il est attentif. Le retraité consigne les heures d’apparition du phénomène.

Gilles Hugues ne désarme pas et veut connaître le fin fond de l’histoire.

 

«  Je ne pense pas du tout à un OVNI », poursuit-il.

 

Hypothèse : «  un drone utilisé par des agriculteurs qui moissonnent en ce moment  ».

 

Le hic : «  il n’y a pas de bruit. »

 

Le retraité s’est aussi jeté sur Internet où il a trouvé une foule de témoignages identiques, mais «  aucune explication rationnelle  », regrette-t-il. Il y a quelques jours,

 

Gilles Hugues a pris le téléphone pour avertir la gendarmerie.

 

Celle de la brigade de Friville-Escabotin.

 

«  Elle m’a précisé qu’elle allait transmettre l’information à des autorités compétentes  ».

 

Et si l’explication rationnelle était… la planète Mars.

 

Elle est visible actuellement sous forme… d’un point lumineux orange.

L’astre passe au plus près de nous à 58 millions de kilomètres, ce qui ne s’est pas produit depuis 2003.

 

Et a donc, un éclat plus vif.

 

0 commentaires

mar.

31

juil.

2018

Un Ovni dans le ciel Belfortain ?

 

Dans la soirée du samedi 28 juillet, plusieurs habitants de Belfort ont remarqué la présence d’un drôle d’appareil dans le ciel. Alors, un Ovni a-t-il survolé la Cité du Lion ?

 

Ce n’est visiblement ni une montgolfière, ni un cerf-volant, ni un ballon, ni un hélicoptère et l’on n’a encore jamais vu d’avion de cette allure-là.

 

Alors qu’est-ce donc que ce mystérieux objet qui, selon l’un des témoins l’ayant aperçu, est resté en vol stationnaire au-dessus de la ville de Belfort samedi soir pendant plus d’une demi-heure ?

 

Ceux qui l’ont vu décrivent une forme rectangulaire de couleur noire, émettant un halo lumineux de couleur orange.

 

Ces derniers ont changé de couleur juste avant que l’objet ne se volatilise soudainement.

De là à affirmer que des petits hommes verts ont survolé les terres franc-comtoises à bord de leur vaisseau spatial, il y a un pas que l’on ne se risquerait sûrement pas à franchir.

Surtout à une époque où des milliers de drones, toujours plus sophistiqués, envahissent les cieux.

 

À moins que cet objet volant ne soit un prototype d’avion solaire, comme l’a suggéré l’un des témoins du vol.

 

Commentaire : sur la photo de l'Est Républicain , on semble apercevoir des câbles; sans parler de cerf-Volant il s'agit probablement d'un objet en matière légère, rigidifié par des tubulures, prenant le vent , soutenu par des câbles fins, les zones d'attaches créant les pointes vers le bas  de sa structure, objet volant probablement électrisé pour l'éclairer, et qui  peut être libéré pour voler dans le ciel au gré des courants d'air tout simplement ! 

Enquête de gendarmerie nécessaire 

 

 

 

0 commentaires

mar.

31

juil.

2018

Les meilleures observations d'Ovnis de JUIN 2018

Early June 2018; daytime UFO – Scottsdale, Arizona

Early June 2018; cigar-shaped object – Slovakia

17th June 2018; multiple lights in the sky – London, UK

0 commentaires

mar.

31

juil.

2018

Prototypes d'habitations Martiennes

 

Le 23 juillet 2018, la NASA a dévoilé les projets des cinq finalistes et c’est finalement l’équipe baptisée Zopherus qui a remporté la première place.

 

Un habitat en impression 3D

 

La NASA a établi un certain nombre de conditions pour qu’un prototype soit éligible au concours. Il fallait d’abord que la structure soit entièrement fabriquée grâce à l’impression 3D.

 

Ensuite, elle devait résister aux conditions de vie martienne qui sont très dures.

 

Sur la planète rouge, les températures peuvent être très basses. La pression atmosphérique y est aussi très différente de celle qu’on retrouve sur Terre. Les radiations peuvent également être mortelles.

 

Dans une vidéo de présentation de leur structure, les membres de l’équipe Zopherus expliquent qu’ils se sont inspirés de designs trouvés dans la nature pour concevoir leurs capsules s’emboîtant les unes dans les autres. Pour le moment les constructions ont été modélisées à partir de logiciels.

 

Vers une matérialisation des habitats

 

L’habitat conçu par Zopherus mérite amplement sa première place. Il a été construit à partir de matières recyclables et du béton martien. Il comprend quatre chambres individuelles, des espaces de travail, des salles communes pour manger une salle de bain et même un potager.

 

À la deuxième place de ce concours vient ensuite l’équipe AI SpaceFactory qui a développé un habitat réparti sur 4 étages. Cette structure permet à ses habitants de jouer à des jeux vidéo.

 

Le moins que l’on puisse dire est que les participants ont fait preuve d’ingéniosité et d’imagination durant ce concours.

 

L’année prochaine, les équipes finalistes seront accompagnées par la NASA et passeront de la représentation virtuelle à la matérialisation de leur projet grâce à l’impression 3D.

 

0 commentaires

mar.

31

juil.

2018

18.000 astéroïdes et comètes découverts près de la Terre

 

La Nasa publie une vidéo avec l'ensemble des astéroïdes connus du système solaire. Depuis 1998, l'agence spatiale compile les positions et déplacements des astéroïdes et comètes, notamment ceux qui sont proches de la Terre. Ils sont environ 18.000 à être aujourd'hui identifiés et leur trajectoire est étudiée de près par les astronomes.

 

Et si, comme au temps des dinosaures, un astéroïde tombait sur Terre ?

 

Les équipes de recherches d'astéroïdes, partout dans le monde, veillent au grain.

 

Environ 40 nouveaux objets spatiaux sont découverts toutes les semaines par les scientifiques et viennent s'ajouter aux 18.000 déjà répertoriés.

 

Depuis 20 ans, de nombreux programmes spatiaux sont dédiés à l'identification de nouveaux géocroiseurs : des comètes ou astéroïdes qui évoluent au maximum à 50 millions de kilomètres de l'orbite terrestre.

 

La Nasa a publié le 23 juillet 2018 une vidéo (voir ci-dessous) qui débute avec seulement les géocroiseurs connus en janvier 1999.

 

Quelques points seulement parsèment notre système solaire. La vidéo se termine sur la même carte, mais avec comme référence janvier 2018. L'orbite terrestre représentée en blanc en devient alors à peine visible

 

 

Une erreur qui a fait peur

 

Le 11 mars 1998, des nouvelles observations suggèrent qu'il y avait une chance que l'astéroïde 1997 XF11, de près d'un kilomètre de diamètre, percute la Terre en 2028. Le message, envoyé à quelques astronomes, provenait du Centre des planètes mineures de Cambridge (Massachusetts), référence mondial dans la détermination des orbites des astéroïdes.

 

Initialement prévue pour prévenir la petite communauté astronomique et ainsi réaliser de nouvelles observations et mesures, l'alerte s'est rapidement répandue. Certains journaux de l'époque ont ainsi souligné la perspective que la Terre était condamnée.

 

Après des analyses plus approfondies, il s'était rapidement avéré que la Terre n'a jamais été menacée par 1997 XF11.

 

"L'impact prévu de 2028 est impossible" a déclaré, via la Nasa, Paul Chodas, directeur du Centre pour les études d'objets proches de la Terre (CNEOS).

 

"À ce jour, nous recevons toujours des questions sur les chances de XF11 d'impacter la Terre, a-t-il poursuivi. Il n'y a simplement aucune chance que cet astéroïde affecte notre planète, ni en 2028, ni pendant les 200 prochaines années."

 

 

Une meilleure surveillance

 

À la suite de cette affaire, durant l'été 1998, la Nasa a établi un programme d'observation des géocroiseurs dans le but de rassembler les observations des différentes institutions académiques.

 

Aujourd'hui, des observatoires du monde entier détectent et suivent le mouvement d'astéroïdes et de comètes, surtout ceux dont l'orbite croise celle de la Terre.

 

Ces données d'observation, plus nombreuses, permettent ainsi des calculs de trajectoire plus précis. Durant 20 ans, le Centre d'études des objets spatiaux proches de la Terre (Cneos), division de la Nasa, a collecté les données de ces astéroïdes et comètes pour évaluer leur chance d'impact sur notre planète.

 

"Aujourd'hui, les objets spatiaux ne sont plus classés à risque dans la plupart des cas grâce aux nouvelles possibilités de mesures. L'incertitude liée à leur trajectoire est réduite et la possibilité d'impact est vite écartée" a déclaré via la Nasa, Steve Chesley, membre du Cneos.

 

En juin 2018, le système de la Nasa avait d'ailleurs prédit l'impact d'un petit astéroïde qui a atterri au Botswana.

 

Encore des astéroïdes à découvrir

 

 

Les découvertes d'astéroïdes n'ont fait que s'intensifier depuis 1998, notamment pour les plus petits (en jaune et bleu sur le graphique ci-dessous). Malgré tout, la chasse aux géocroiseurs n'est pas terminée.

 

Nombre d'astéroïdes classés suivant leur taille et découverts au fur et à mesure du temps © NASA/JPL-Caltech

 

En 2005, le congrès américain a prévu de détecter 90 % des géocroiseurs d'au moins 140 mètres avant 2020. Cette taille a été déterminée car les astéroïdes plus petits ne représenteraient pas une menace mondiale s'ils venaient à s'écraser sur la Terre. Néanmoins, ils causeraient des dégâts majeurs, notamment s'ils tombaient à proximité d'une ville. 

 

0 commentaires

lun.

30

juil.

2018

Le GROS mensonge de l’Antarctique?

 

D'après le site "Disclose.tv" l’Antarctique serait  le foyer de nombreux mensonges… des mensonges qui pourraient mener aux nombreuses réponses de notre monde moderne.

 

Des réponses aux nouvelles technologies et aux civilisations anciennes.

 

Cette vidéo discute de la façon dont l’Antarctique est fortement brouillé dans le but de cacher de nombreux secrets....

 

0 commentaires

lun.

30

juil.

2018

Le sombre secret de la base souterraine secrète de Dulce

 

Cette base secrète abriterait des extraterrestres ...

0 commentaires

lun.

30

juil.

2018

Des experts internationaux réfutent l’analyse de la momie «étrangère», l’éthique de la question et la légalité

 

« Une fois la couverture médiatique réduite, nous nous sommes demandé si les fins de l’étude justifiaient les moyens. En tant qu’anthropologues, anatomistes et médecins qui utilisent également les médias sociaux comme outil d’enseignement et de sensibilisation du public, nous souhaitons tous éduquer le public sur les modes de vie anciens et modernes; et, après tout, l’étude de Genome Research  a prouvé au public qu’Ata était humain et non extraterrestre. Cependant, nous avons convenu que « si ces chercheurs impliquaient, depuis le début, un anthropologue biologique spécialisé dans les restes humains, nous sommes certains que des préoccupations éthiques auraient été soulevées concernant les parents potentiellement vivants de l’Ata et l’enlèvement illégal de la momie du Chili. Nous ne pouvons donc pas conclure que les fins justifient les moyens. »

 

Forbes

 

Un article qui a retenu mon attention, puisque parlant d’un sujet rarement abordé, l’éthique archéologique. Chacun sera libre de lire entre les lignes et d’établir une transversalité avec d’autres études en cours (enfin, si on veut…) aussi peu reluisantes que celles d’Ata. 

 

Traduction de l'article 

 

" En mars de cette année, un groupe de généticiens a publié une étude dans  Genome Research sur une petite momie semblable à un alien surnommée Ata, découverte dans le désert d’Atacama au Chili en 2003.

 

Alors que ces chercheurs suggèrent que de nouvelles mutations pourraient être responsables les caractéristiques anatomiques apparemment étranges de la momie, une équipe internationale d’experts a maintenant réfuté ces résultats et remis en question les implications éthiques et juridiques de l’analyse de l’ADN.

 

Dès la publication du document de recherche sur le  génome , qui a attiré l’attention des médias , des experts du corps humain – spécialisés dans l’ostéologie et l’archéologie foetales du développement – ont entamé une conversation sur Twitter. Le résultat de ce dialogue a été publié aujourd’hui dans l’  International Journal of Paleopathology , dans un article écrit par le bioarchéologue et expert en squelette infantile Sian Halcrow de l’Université d’Otago et avec des contributions de moi, OB / GYN Dr. Jen Gunter , anthropologues biologiques Damien Huffer , Gwen Robbins Schug , Michael Knapp et William Jungers, et l’archéologue chilien Bernardo Arriaza.

 

Dans ce court article, nous soutenons que des hypothèses erronées sur le squelette Ata par des chercheurs non formés au développement normal du fœtus ont conduit à des tests éthiquement problématiques et à des conclusions trop zélées sur le génome de la momie.

 

Plus précisément, nous avons d’abord souligné les problèmes rencontrés par les chercheurs dans l’évaluation de l’âge à la mort d’Ata, qu’ils considéraient comme beaucoup plus âgés – 6 à 8 ans – sur la base d’une analyse incorrecte des os de la jambe. Cependant, aucune des méthodes  présentées par les chercheurs ne répondait aux normes acceptées pour l’estimation de l’âge en utilisant des techniques bioarchéologiques, médico-légales, pédiatriques ou obstétriques.

 

Curieusement, ils ont également conclu que le squelette manquait de côtes et ont affirmé que la momie avait un crâne allongé. «En tant qu’experts de l’anatomie humaine et du développement du squelette», nous ne trouvons aucune preuve des anomalies squelettiques revendiquées par les auteurs: leurs observations des «anomalies» représentent le développement normal du squelette chez le fœtus, le moulage crânien à la naissance et effets taphonomiques post-mortem potentiels." 

 

Les problèmes que nous avons trouvés avec l’étude originale ne se sont pas arrêtés là, cependant.

L’analyse génomique était également étrange, les chercheurs ayant découvert des mutations prétendument nouvelles qui pourraient expliquer ce qu’ils percevaient comme la petite taille d’Ata.

" A notre avis, » notons-le, « c’est probablement une coïncidence que les auteurs aient trouvé des mutations dans les gènes […] parce que:

1) l’impulsion de leur analyse était basée sur une mauvaise interprétation de la morphologie squelettique

2) les variants spécifiques qu’ils ont découverts n’ont aucun effet fonctionnel connu sur la morphologie du squelette à cet âge,

et 3) d’autres variants qu’ils ont trouvés sont nouveaux avec une signification inconnue. " 

 

Enfin, notre troisième point concerne l’éthique archéologique et contemporaine. Bien que personne ne sache quand Ata est morte, indépendamment de son antiquité, son corps est régi par les lois ou l’éthique archéologique ou médico-légale.

 

« Quelle que soit la période», concluons-nous, «la recherche et la publication des données de ce spécimen ne respectent pas les normes éthiques actuelles en anthropologie» car la publication de Genome Research  ne contient aucune  déclaration éthique ou permis archéologique suffisant. 

 

Une fois la couverture médiatique réduite, nous nous sommes demandé si les fins de l’étude justifiaient les moyens. En tant qu’anthropologues, anatomistes et médecins qui utilisent également les médias sociaux comme outil d’enseignement et de sensibilisation du public, nous souhaitons tous éduquer le public sur les modes de vie anciens et modernes; et, après tout, l’  étude de Genome Research  a prouvé au public qu’Ata était humain et non extraterrestre. Cependant, nous avons convenu que

" si ces chercheurs impliquaient, depuis le début, un anthropologue biologique spécialisé dans les restes humains, nous sommes certains que des préoccupations éthiques auraient été soulevées concernant les parents potentiellement vivants de l’Ata.et l’enlèvement illégal de la momie du Chili. Nous ne pouvons donc pas conclure que les fins justifient les moyens. En fin de compte, même les nouvelles variations génétiques découvertes dans le génome d’Ata sont d’une signification incertaine." 

 

À mesure que la recherche sur l’ADN devient plus rapide, plus facile et moins coûteuse, elle est entreprise beaucoup plus fréquemment aujourd’hui que par le passé.

Notre éthique a besoin de suivre et nous devons impliquer des équipes multidisciplinaires. Les chercheurs en ADN qui ne sont pas formés à l’éthique médico-légale ou archéologique pourraient se retrouver dans une situation difficile s’ils ne s’arrêtent pas pour se demander d’où proviennent leurs échantillons.

 

Nous considérons donc cette  étude de Genome Research  comme une mise en garde pour d’autres:

" Gérer des cas qui manquent de contexte et de légalité, ou dont les restes ont été conservés dans des collections privées" peut ouvrir une boîte de Pandore. 

 

0 commentaires

lun.

30

juil.

2018

Un OVNI jaunâtre filmé au nord-ouest de la Turquie

 

En ce mois de juillet 2018, un OVNI jaunâtre et lumineux a été filmé dans le nord-ouest de la Turquie. Cette apparition surnaturelle a provoqué beaucoup de remous parmi la population locale.

 

Cet objet non identifié a été observé, à la nuit tombée, au-dessus de la ville de Ereğli, située sur les bords de la mer Noire, dans la province de Zonguldak. L'engin lumineux semblait changer de forme mais n'émettait aucun bruit.

 

Sa forme et ses caractéristiques sont étonnantes et il est impossible de déterminer quelle est son origine.

 

Que pensez-vous de ces images ?

 

0 commentaires

lun.

30

juil.

2018

Le président Jefferson avait reçu une lettre sur une observation d'OVNI

 

En 1813, Thomas Jefferson, le 3ème président de l'histoire des États-Unis, a peut-être reçu la première lettre manuscrite concernant une observation d'OVNI.

 

Un aubergiste de Portsmouth, en Virginie, rendait visite à un ami qui vivait à Baltimore. Ensembles, ils croient avoir vu un véritable OVNI dans le ciel.

 

Les deux hommes, le barman Edward Hansford et John Clarke de Baltimore, décrivent dans leur lettre destinée au président Jefferson qu'ils avaient observé un objet semblable à un météore dans le ciel.

 

Étrangement, cet objet dans le ciel a commencé à changer de forme, prenant d'abord la forme d'une tortue. Il « semblait également être très agité et, aussi, il était souvent obscurci par une fumée similaire. »

 

L'OVNI aurait alors « pris la forme d'un squelette humain » qui montait et descendait rapidement dans le ciel, selon cette fameuse lettre qui a été réimprimée en 2010 dans l'ouvrage The Papers of Thomas Jefferson: Retirement Series.

 

La lettre se lit comme suit : « Nous, citoyens, sollicitons le plus sincèrement, que votre honneur nous donne votre opinion sur le phénomène extraordinaire suivant. »

 

« Nous avons vu dans le sud à Maridian une boule de feu aussi grande que le soleil qui était fréquemment obscurci en l'espace de dix minutes par une fumée émise de son propre corps. Mais, finalement, il conservait tout son éclat, ainsi que sa forme pendant toute cette période, toujours avec une agitation apparente. »

 

« Il prit alors la forme d'une tortue qui paraissait aussi très agitée et qui était souvent obscurcie par une fumée semblable. »

 

« Il a ensuite pris la forme d'un squelette humain qui était souvent obscurci par une fumée semblable. Fréquemment, il descendait et montait. Il a alors pris la forme d'un Highlander écossais agencé pour la bataille et extrêmement agité, avant de finalement partir à l'Ouest et disparaîtredans sa propre fumée. »

 

On ne sait pas si le président Jefferson avait répondu à cette lettre, mais selon le site Web Monticello, « c'est peut-être la première observation enregistrée d'un OVNI. »

 

0 commentaires

lun.

30

juil.

2018

France - Témoignage Ovni : Il y a 47 ans, une femme a vu un OVNI à Méolans-Revel

 

Une femme a décidé de sortir du silence. En effet, en 1971, elle a observé un OVNI à Méolans-Revel, une commune du sud de la France, alors qu'elle se rendait au travail.

 

Elle a raconté son histoire devant la caméra du site Internet Dici.fr. Cette rencontre se serait produit en 1971.

 

Elle nous explique :

 

« En 1971, à 6h30 le matin, je me rendais au Lauzet travailler. J'ai vu, à l'aube, le soleil se levant, cet objet étrange qui était comme un saladier renversé à 7-8 mètres de hauteur, d'un blanc laiteux, très éblouissant. Je suis restée interloquer sur le chemin où je partais de chez mes parents. J'ai vu ensuite cet objet décoller, prendre une légère courbe et partir à une vitesse vertigineuse dans l'affaire de 4-5 secondes. Il était posé ici-même. Il a fait une légère courbe pour prendre de la hauteur et partir dans la direction des montagnes au fond, c'est la montagne des Orres.

 

Je suis un peu déçue quand je rencontre, que je parle à des amis, à des proches sur un sujet de l'affaire de Valensole. Je me permets de dire que je les ai vue. Je n'ai pas vu de petits hommes verts mais j'ai vu cet objet-là réellement. Je n'avais pas de portable hélas. J'allais travailler et le soir quand je suis rentrée chez mes parents, je leurs ai expliqué. Elle m'a dit : 'Tais-toi, les gendarmes vont venir à la maison, on va être embêté'. A 19 ans, je n'ai pas donné suite. »

 

Le témoin fait référence à une célèbre rencontre du 3ème type qui a eu lieu à Valensole en 1965. Ce jour-là, Maurice Masse, un exploitant agricole, a observé un OVNI ainsi que deux êtres humanoïdes.

 

0 commentaires

Recherche sur ce site

par mots clés

Citations

"Osez changer de point de vue car l'impossible d'hier est le possible d'aujourd'hui et sera l'évident de demain"

"Deux choses sont infinies : L'Univers et la bêtise humaine, mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue !" Albert Einstein.

"SEUL LE FANTASTIQUE A DES CHANCES D' ÊTRE VRAI"

Teilhard de Chardin

"LA PIRE ABERRATION DE L'ESPRIT HUMAIN EST DE VOIR LES CHOSES COMME ON SOUHAITE QU'ELLES SOIENT ET NON COMME ELLES SONT"

Bossuet

"IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ETOILES"

Guillaume Apollinaire

CE QUE JE VOUS DEMANDE C'EST D'OUVRIR VOTRE ESPRIT NON DE CROIRE”

Jiddu Krishnamurti

"SI TU NE GUETTES PAS L 'IMPREVU TU NE CONNAITRAS JAMAIS LA VERITE"

Héraclite

''LA VERITE EST LE POINT D'EQUILIBRE

ENTRE TOUTES LES OPPOSITIONS.''

"NOUS NE SOMMES PAS DES ETRES HUMAINS VIVANT UNE EXPERIENCE SPIRITUELLE.NOUS SOMMES DES ETRES SPIRITUELS VIVANT UNE EXPERIENCE HUMAINE".

Teilhard de Chardin

"Ôdla t'instruira"