Dans la série extra-terrestre et « observations d’ovnis », ou du moins ce qui semble en être, je vous propose un témoignage on ne peu troublant d’un « contacté » Québécois…

J’ai rencontré, le 18 octobre 2010, un homme qui me livre son témoignage troublant concernant ses rencontres avec des êtres que l’on appelle communément « les petits gris » et les « grands blonds ». Toute cette histoire s’étale sur de longues années et les expériences racontées se produisent de façon sporadique.

Les propos de « Mathieu » (nom fictif) seront rapportés conformément à l’entretien que nous avons eu tous les deux. Je peux affirmer, d’emblée, que son témoignage est crédible et que l’homme que j’ai rencontré me semble tout a fait équilibré et avoir une vie normale. En fait, « Mathieu » est un ami de longue date, mais je ne connaissais toutefois pas l’ampleur de ses expériences d’abduction jusqu’à aujourd’hui.

Vous êtes invités à considérer ce témoignage dans le mesure où vous pourrez constater, par des recherches sur internet et dans la littérature, qu’il correspond étrangement à celui de milliers d’autres personnes sans histoire…

Vers l’âge de 6 ans, Mathieu se rappelle d’un évènement très particulier, le premier fidèle à sa mémoire: endormi dans sa chambre, il a été réveillé par des boules de lumière qui virevoltaient partout dans sa chambre, même en dessous des couvertures. Il parle de 5 ou 6 boules de lumière. Il dit avoir aperçu une forte lumière qui entrait par la fenêtre, au même moment où les boules lumineuses exécutaient leur valse. Il se souvient même avoir entendu clairement un bruit fort et étrange, qui venait de l’extérieur, qu’il interprète aujourd’hui comme étant un vaisseau. Étant un peu effrayé, il a crié à son père qui est venu le rejoindre. Mais tout avait disparu!

« Je me souviens que vers l’âge de 7-9 ans, un vaisseau me suivait parfois en revenant de l’école. Je ne me sentais toutefois pas menaçé, je me sentais au contraire protégé comme s’ »ils » étaient mes gardiens. Enfant, je dessinais souvent des vaisseaux, particulièrement leur système intérieur. Quand je parlais de mes observations à mes parents, mon père ne m’écoutait pas. Ma mère, elle, tendait l’oreille à mes histoires, mais sans leur accorder une grande attention. »

C’est vers l’âge de 12 ans que Mathieu a enfin eu avec lui des témoins à une apparition stupéfiante:

« On habitait à Longueuil (Québec), sur la rue Plessis, et mes parents jouaient aux cartes avec mes grands-parents, mon oncle et ma tante. Ils étaient tous assis à la cuisine lorsque j’ai aperçu par la fenêtre 3 boules de lumière qui dansaient dans le ciel. J’ai voulu dire à tout le monde de regarder ce que je voyais, mais quelque chose m’empêchait de me m’exprimer. J’ai alors vu très clairement, quelques secondes plus tard, un OVNI qui survolait, de façon stationnaire,les voitures du stationnement qui se trouvait à côté de chez moi. À ce moment, j’ai réussi à capter l’attention des membres de ma famille et tout le monde a réussi à voir ce spectacle incroyable. Au moment où nous étions ébahis et sans mot devant la scène, l’OVNI a disparu. Nous nous sommes alors précipités à l’extérieur et dans le parc devant chez moi, nous pouvions voir l’OVNI à nouveau. Cette fois-ci, il semblait en mode furtif, d’apparence transparente, et il s’est volatilisé une fois de plus. J’avais l’impression que l’objet avait disparu dans une autre dimension tellement sa fuite était imperceptible. »

« À 18 ans, ma tante, assez versée dans les trucs ésotériques, m’a présenté un rituel et une prière pour invoquer les extraterrestres. Si je me souviens bien, je devais mettre du gros sel et de l’alcool dans un bol en cuivre et mettre le feu à ce mélange. J’étais à ce moment avec une amie, elle était curieuse, mais aussi craintive. J’ai récité la prière, conformément au rituel, et un bonhomme avec une cape rouge nous est apparu. »

« À 23 ans, mon ami Jean et ma copine de l’époque avons fait une incantation. Je ne me souviens plus si c’était la même que la précédente. Nous avons été témoins, tous les trois, de l’apparition d’une spirale qui ressemblait à une galaxie, qui avait la texture d’un hologramme. Je me souviens que ma copine avait eu très peur et qu’elle ne voulait plus que l’on s’amuse avec ce genre de truc. Ce soir-là, je sentais des présences… »

En 1997, j’habitais à St-Sulpice (Québec) et ce soir là, j’ai été « appelé » à sortir dehors en robe de chambre. À l’horizon, je voyais un OVNI qui se tenait devant et que je sentais être là pour moi. Effectivement, j’ai été transporté instantanément sur le vaisseau avec un procédé qui relève encore aujourd’hui du plus grand mystère! En arrivant sur le vaisseau, il y avait des « grands blonds » avec moi, lesquels je décrirais comme mesurant environ 6 pieds et 5 pouces, étant très mince et ayant des yeux en amande. L’un d’eux s’adressait à moi par télépathie. Ce que je voyais de l’intérieur de l’OVNI était une paroi très épaisse qui constituait les contours de l’engin, mais qui était complètement translucide. Je pouvais voir le ciel très clairement. J’avais un sentiment de plénitude à bord, je ne me sentais pas du tout menaçé. À un moment donné, un des êtres a fait un geste de la main qui a fait apparaître des planètes dans mon plan de vue et ce, comme par un mode de projection holographique. Il m’a fait défiler une série d’images holographiques, que j’ai perçues comme étant des visions du passé, du présent et du futur. Cependant, je n’ai pas de mémoire vive de ces projections visuelles. Je n’ai pas d’autres détails quant à la suite de cette étrange expérience et non plus quant au retour dans ma chambre à coucher auprès de ma femme. Le souvenir que j’en conserve est une perception d’avoir été entre le rêve et la réalité. »

« Dans les semaines qui ont suivies, un autre groupe d’êtres est venu me chercher, mais cette fois-là, mon sentiment était fort désagréable. Je voyais devant moi ce qui ressemblait à des chirurgiens; tous habillés de blanc avec un masque blanc sur leur visage qui couvrait leurs yeux et leurs visages. Ce souvenir évoque une certaine vision d’horreur et dans les jours suivants, j’ai demandé de l’aide parce que j’avais réellement peur. J’ai contacté Christian Robert Page, journaliste d’enquête sur les phénomènes paranormaux (auteur, reporter et chroniqueur à la station de 98.5 fm). Il m’a référé à Michel Deloire, un spécialiste et chercheur sur le sujet des abductions.
M. Deloire a été interrogé pour la rédaction d’une thèse doctorale du département de psychologie de l’Université Concordia:


« Psychological Correlates of the UFO Abduction Experience: The Role of Beliefs and Indirect Suggestions on Abduction Accounts Obtained During Hypnosis ».

http://spectrum.library.concordia.ca/525/1/NQ39622.pdf

Mathieu a donc appelé ce chercheur en abduction pour finalement le rencontrer dans les heures qui ont suivies. L’entretien a duré 7 heures. M. Deloire a reconnu, selon les faits rapportés, que le témoignage de Mathieu concordait avec les éléments qui se retrouvent dans la plupart des cas d’abduction. Le chercheur a même suggéré qu’un implant pouvait avoir été inséré à l’insu de Mathieu et lui a donc proposé un rendez-vous à l’Université Concordia afin de passer un scan.

« La nuit même de ma rencontre avec M. Deloire, la veille où je devais passer un scan, je me souviens avoir été enlevé et j’ai eu l’impression, sentiment de me trouver entre le rêve et la réalité, que les « docteurs non-humains » procédaient, en urgence, à l’extraction d’un implant logé dans mon nez… Le lendemain matin, j’ai tout de suite appelé M. Deloire pour lui raconter cet épisode. Étrangement, vraiment étrangement, ce dernier ne se rappelait plus de moi! Il disait ne pas me connaître, ne m’avoir jamais rencontré et n’être jamais venu passer 7 heures chez moi la veille!

Suite à cet appel, j’ai ressenti un puissant malaise… »

Quelques jours plus tard, une nouvelle expérience s’est produite et le souvenir de Mathieu dresse une série de détails

impressionnants, comme vous pourrez le constater.

« Cette nuit-là, je me réveille dans un couloir et je vois ma femme et sa soeur qui m’apparaissent comme des hologrammes. Elles me tirent sous les bras tout au long d’un couloir en me disant qu’elles doivent me couper les cheveux (ma belle-soeur est coiffeuse). Je me rappelle des odeurs et je sens qu’il fait froid. Je me sens contraint à me laisser porter. Devant moi, au bout du couloir, je vois 2 portes en « acier inoxydable » avec 2 hublots qui y sont intégrés. De l’autre côté des portes, je vois une pièce noire avec seulement une chaise de dentiste comme ameublement avec une lumière qui éclaire la chaise. Ma belle-soeur me dit de prendre place sur la chaise, mais je ne comprend pas pourquoi une telle chaise pour me couper les cheveux. Elles ont basculé la chaise et elles ont placé une lumière aveuglante sur mon visage (comme celle dans les bureaux de dentistes). J’ai alors un sentiment de déjà-vu, mais sans plus. Elles posent sur moi une couverture qui m’apparaît être une membrane en aluminium. J’entends le bruit déclenché par l’émission d’un gaz et je vois la couverture se coller partout sur mon corps, même sur mon visage. Je ne comprends pas comment on pourra me couper les cheveux en ayant la tête recouverte! Je me retrouve alors moulé par la membrane métallique et j’ai de la difficulté à respirer. Un de mes bras n’a pas été couvert par la membrane puisqu’il pendait à l’extérieur de la chaise. Une ouverture a été pratiquée à l’aide d’un scalpel et à ce moment, j’ai eu le réflexe de prendre ma main pour déchirer la fente et détruire complètement la couverture. Au dessus de moi, je voyais maintenant 3 « petits gris ». Un de chaque côté de moi et un autre à mes pieds. Je voyais très clairement leurs visages…

En état de panique, j’ai donné un coup de poing à la figure de celui de droite et il a été expulsé très loin de moi, comme s’il n’était pas soumis à la loi de la gravité. J’ai fait de même avec celui à ma gauche, encore un coup au visage. Leur visage était en fait un masque, je l’ai bien senti. Le troisième tentait de m’attraper par les pieds, mais il a subit le même sort que les autres.

« La description que je peux en faire est qu’ils ne mesurent pas plus de 4 pieds, ils sont très chétifs, ils sont grisâtres, ils ont des yeux globuleux d’un noir froid et profond. Je ne me souviens pas avoir remarqué toute forme de communication entre eux ou avec moi. C’est lorsque je me suis levé pour me précipiter de l’autre côté des portes que j’ai compris que l’apesenteur était bien différente. Un seul pas me propulsait très loin. J’ai donc traversé le couloir en courant et je me suis retrouvé dans une forêt, un lieu totalement inconnu. Il faisait froid, j’étais nu et j’avais très mal en dessous des pieds. Je ne sais pas où j’étais et je sentais que quelque chose me poursuivait. Tout à coup, on m’a agrippé par derrière et je me suis soudainement retrouvé dans mon lit, dans un état d’essouflement. Mon lit était visiblement marqué de cette mésaventure puisque ma femme m’a demandé d’où je venais puisque le lit était rempli de brindilles, de feuilles mortes et de terre. Mes pieds étaient aussi blessés. Ce matin là, je ne suis pas entré au travail: j’étais profondément traumatisé! »

« Dans les jours qui ont suivis, j’ai tenté de trouver de l’aide et j’ai été mis en contact avec Pierre Caron, un hypnologue et spécialiste des cas d’abduction. Par l’hypnose, il m’a fait régresser au plus loin que je me souvienne et entre 0 et 2 ans, aucun souvenir n’est remonté. Je lui ai précisé, en état de conscience altérée, que lors de mon expérience en 1997, j’avais reçu des informations sous forme de « download informatique ». Le thérapeute a alors cherché à savoir le type d’information qui m’avait été transmis. Rien de concluant n’a pu être établi à ce niveau. Pierre Caron m’a invité à présenter mon témoignage devant des spécialistes et ufologues, mais étrangement, je ne me souvenais de presque rien. Je me souviens, toutefois, d’avoir entendu le témoignage d’un autre comme moi qui lui, racontait des épisodes d’enlèvement d’une grande violence, une expérience extrêmement traumatisante pour lui. »

« Finalement, toutes ces apparitions et enlèvements ont complètement cessés en 2006. Je ne peux pas expliquer pourquoi je n’ai jamais vécu d’autres expériences depuis. Aujourd’hui, je peux dire que je vis le bonheur et que j’ai une vie normale et équilibrée. Je ne sais pas de façon précise ce pourquoi j’ai « été choisi », mais j’ose croire que l’avenir saura me donner des réponses. »

Mathieu

Recherche sur ce site

par mots clés

Citations

"SEUL LE FANTASTIQUE A DES CHANCES D' ÊTRE VRAI"

Teilhard de Chardin

"LA PIRE ABERRATION DE L'ESPRIT HUMAIN EST DE VOIR LES CHOSES COMME ON SOUHAITE QU'ELLES SOIENT ET NON COMME ELLES SONT"

Bossuet

"IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ETOILES"

Guillaume Apollinaire

“CE QUE JE VOUS DEMANDE C'EST D'OUVRIR VOTRE ESPRIT NON DE CROIRE ”

Jiddu Krishnamurti

"SI TU NE GUETTES PAS L 'IMPREVU TU NE CONNAITRAS JAMAIS LA VERITE"

Héraclite

''LA VERITE EST LE POINT D'EQUILIBRE

ENTRE TOUTES LES OPPOSITIONS.''

"NOUS NE SOMMES PAS DES ETRES HUMAINS VIVANT UNE EXPERIENCE SPIRITUELLE.NOUS SOMMES DES ETRES SPIRITUELS VIVANT UNE EXPERIENCE HUMAINE".

Teilhard de Chardin

"Ôdla t'instruira"