70 ans après, nouvelle théorie sur l’affaire Roswell - 07 Juillet 2017

 

Le 2 juillet 1947, un ovni aurait explosé en plein vol et se serait écrasé près de Roswell, au cœur du Nouveau-Mexique, aux États-Unis.

 

Cette affaire, qui a été très médiatisée, constitue l’un des événements les plus controversés de l’histoire. Elle a donné naissance à de nombreux livres, films et d’extravagantes thèses conspirationnistes. Soixante-dix ans après, le mystère demeure.

 

Quels sont les faits avérés ?

 

2 juillet 1947. C’est un soir d’été orageux. Un grand bruit est entendu, provenant du ciel zébré d’éclairs.

 

Certains disent avoir vu un « disque volant » exploser au-dessus du ranch d’un certain Mac Brazel.

 

Au petit matin, l’homme constate que de nombreux débris étranges jonchent le sol de ses pâturages de moutons. Il en prélève quelques-uns et les montre à ses voisins. Puis il contacte le shérif de sa ville, George Wilcox, quatre jours plus tard.

 

 

Le major Jesse Marcel s’est rendu sur les lieux de la découverte de débris présentés comme ceux d’un ovni, en juillet 1947. (Photo : archives AFP)

 

Tout aussi intrigué, le shérif alerte le bureau local de l’Armée de l’air.

Le major Jesse Marcel se rend sur place.

Il récupère des débris, ressemblant à des bouts de caoutchouc et d’aluminium, qu’il rapporte à sa base.

 

Des rumeurs courent : on raconte que durant les recherches menées sur le site du crash supposé de cet ovni (objet volant non identifié), des militaires auraient trouvé, à un autre endroit, les vestiges d’un vaisseau spatial et des corps d’extraterrestres…

 

Le 8 juillet, branle-bas de combat :

un communiqué de presse est envoyé aux médias par William Blanchard, commandant de la base militaire de Roswell. Le communiqué mentionne la présence d’un ovni, trouvé près de Roswell.

 

Quelques heures plus tard, un second communiqué de presse précise que cet ovni n’était finalement… qu’un ballon météo !

 

Le 9 juillet, le fermier prend lui-même la parole, pour confirmer que c’est bien un ballon météo – et non vaisseau spatial – qui s’est écrasé dans son champ.

 

Ce changement brutal de version semble suspect. L’origine des débris n’a, en réalité, jamais été formellement identifiée. En une seule journée, le mythe de Roswell était né…

 

Comment en est-on venu à parler d’extraterrestres ?

 

Des personnes ont par la suite affirmé avoir vu, de leurs propres yeux, les corps décharnés d’extraterrestres.

 

Les témoignages se sont multipliés.

 

L’armée américaine a publié une quantité phénoménale de rapports, à l’époque, pour tenter de mettre un terme aux rumeurs. Mais plusieurs de ces rapports semblaient contradictoires, semant encore plus de doutes.

 

 

Roswell a inspiré bon nombre de films hollywoodiens sur les extraterrestres, à commencer par E.T. de Spielberg. (Photo : DR)

 

 

À la même époque, en pleine guerre froide, l’armée américaine travaillait sur un projet secret défense, baptisé Mogul.

 

Celui-ci consistait à lancer des ballons-sondes dans le ciel, afin d’espionner les militaires soviétiques qui voulaient démarrer leurs essais nucléaires. Le fameux ovni n’aurait été qu’un ballon-sonde de l’opération Mogul.

 

 

Durant ces opérations, les autorités militaires ont reconnu avoir réalisé des essais d’impact avec de petits mannequins anthropomorphiques, comme le confirme le rapport intitulé « The Roswell Report, Case Closed », publié en 1997.

 

Mais celui-ci n’a pas suffi à éteindre la rumeur concernant des corps d’humanoïdes.

 

Des intellectuels, des chercheurs et des journalistes étaient tellement convaincus qu’on avait bel et bien fait une découverte extraterrestre et qu’on leur cachait la vérité que la machine à fantasmes n’a cessé de s’emballer.

 

Le crash de Roswell a fait la une des journaux pendant des semaines entières. De nombreux livres ont été publiés, des documentaires ont été tournés.

 

L’affaire Roswell faisait vendre. Elle a donc inspiré de nombreux films hollywoodiens sur les extraterrestres à commencer par le célèbre E.T. de Steven Spielberg. Soixante-dix ans plus tard, force est de constater que cette histoire reste teintée de mystère.

 

Théorie du complot

 

Les partisans de la théorie du complot, auteurs de nombreux livres aussi, ont conclu qu’un vaisseau extraterrestre s’était écrasé du côté de Roswell.

Selon eux, on avait récupéré des passagers, certains étant peut-être même encore en vie, et on avait dissimulé toutes les informations sur l’accident.

 

Articles de presse, livres, documentaires télévisés et même une série télé ont rendu l’événement de 1947 tellement célèbre, qu’au milieu des années 1990, plusieurs sondages, notamment celui publié par CNN/Time en 1997, ont révélé qu’une grande majorité des Américains croyaient que les extraterrestres étaient venus sur Terre. Plus précisément qu’ils avaient atterri à Roswell et que le gouvernement avait caché l’événement et dissimulé les preuves.

 

Certains « ufologues » (spécialistes des ovnis, ou « ufo » en anglais pour « unidentified flying object ») sont convaincus que l’armée américaine cache la vérité. Ils ont mené l’enquête.

 

En 1980, soit plus de trente ans après les faits, les Américains Charles Berlitz et William L. Moore ont publié le tout premier livre sur Roswell, à partir de 90 témoignages.

 

Parmi ceux-ci, figure notamment celui de Jesse Marcel, major au sein de l’Armée de l’Air qui avait collecté les premiers débris de l’accident.

 

Selon lui, la consistance des morceaux de ce disque volant ne ressemblait en rien à des matériaux fabriqués par l’homme.

 

Certains, affirme-t-il, portaient même des inscriptions étranges, sans aucun rapport avec aucun langage humain connu. La communauté scientifique a toujours été partagée sur ce sujet. Certains continuent à croire que la vérité est ailleurs…

 

La secrète Zone 51

 

 

Le Lockheed U-2 a été testé dans la très secrète zone 51, source de tous les fantasmes. (Photo : US Air Force/Wikimédia)

 

Zone 51.

 

Pas besoin d’en dire plus pour penser immédiatement aux mystères et aux mythes qui entourent depuis des dizaines d’années cette région située dans le Nevada, alimentés par de nombreux films et séries comme X-Files, Independance Day ou Roswell…

 

Les théories conspirationnistes les plus extravagantes entourent cette zone.

La plus populaire d’entre elles prétend que des contacts secrets ont été établis en ce lieu avec des extraterrestres.

 

Et même que c’est ici que les mystérieux humanoïdes retrouvés à Roswell auraient été étudiés…

 

Cette légende urbaine est née dans les années 1950 en pleine guerre froide, lorsque l’armée américaine installe une base secrète dans le Nevada et commence à tester le Lockheed U-2, un avion de reconnaissance au design encore inconnu pour le grand public.

 

Les pilotes de ligne de l’aviation civile voyaient dans la région des objets volants difficilement identifiables à l’époque, ce qui a alimenté très rapidement le mystère sur la zone 51.

 

Dans les années qui suivent, d’autres avions ultramodernes ont été testés dans cette zone secrète.

Mais la rumeur autour des extraterrestres n’émerge qu’en 1989, quand un employé de la base prétend avoir vu des êtres venus d’ailleurs et avoir aidé à analyser leurs vaisseaux.

 

Un témoignage qui n’a jamais été authentifié et a été immédiatement remis en question par d’autres employés.

 

L’autopsie bidon de l’extraterrestre

 

 

 

Le film de l’autopsie d’un extraterrestre diffusé dans les années 1990 était un faux. Mais il a été vendu dans le monde entier. (Photo : DR)

 

Vous vous rappelez peut-être l’émission L’Odyssée de l’Étrange,animée par Jacques Pradel.

 

Le 23 octobre 1995, celle-ci a mis à l’honneur une vidéo unique en son genre, montrant l’autopsie d’un extraterrestre de Roswell. Ce documentaire a été vu dans le monde entier. Il avait été vendu dans 27 pays. Les images chocs font leur petit effet. On y voit des humains découvrir, pour la première fois, le corps d’un extraterrestre.

 

À l’origine de ce film : un producteur britannique, Ray Santilli. Il prétend avoir acheté ce film à un ancien cameraman de l’US Air Force, Jack Barnett. Cet homme aurait soi-disant été témoin de la récupération de cadavres d’extraterrestres à Roswell. Et il aurait filmé leurs autopsies à l’abri des regards.

 

Après vérification, cet homme ne figurait pas dans la liste des cameramen de l’armée américaine.

Le producteur anglais Ray Santilli a fini par avouer que tout était bidon.

En 2007, la Warner Bros est revenue sur cette supercherie, avec le documentaire L’histoire d’une fausse autopsie.

 

 

Roswell, destination touristique

 

 

Depuis 70 ans, la ville de Roswell est très prisée des touristes du monde entier. (Photo : DR)

 

Aujourd’hui encore, l’affaire Roswell, comme le monstre du Loch Ness, n’en finit pas de fasciner.

 

Des voix officielles continuent à se faire entendre et sèment le doute. En 2012, un ancien agent de la CIA a déclaré avoir trouvé un dossier secret sur l’histoire de Roswell.

 

D’après lui, la CIA détiendrait des photographies prouvant la présence d’un ovni sur ce secteur, en 1947…

 

Quoi qu’il en soit, la ville de Roswell est sortie de l’anonymat depuis 70 ans. Elle attire, depuis, de nombreux touristes. Elle accueille également, chaque été, un festival qui réunit les passionnés d’ovnis. Forcément.

 

NOUVELLE THEORIE

 

 

Une nouvelle théorie vient de paraitre au sujet du crash de Roswell (juillet 1947) qui serait une opération de couverture de la Force aérienne des États-Unis (USAF) dans le but d’éliminer les effets d'un incident nucléaire important.

 

 

Le bloggeur sceptique, John Keeling, vient de révéler une théorie qui l’aurait interpellé il y a quelques années alors qu'il réalisait des recherches pour un documentaire télévisé.

 

M. Keeling a déclaré que cette théorie avait été proposée par l'ancien Major Robert Friend, qui avait été enquêteur principal sur les ovnis pour l'USAF de 1958 à 1962.

 

Le Major Friend avait été à la tête du projet Blue book et au moment où l'USAF avait activement enquêté sur des incidents tels que Roswell entre autre.

 

 

 

Selon M. Keeling, M. Friend a répondu : « J'ai des points de vue personnel sur certains des cas qui diffèrent des explications officielles. »

 

« D’ailleurs, je crois qu'un dispositif nucléaire non armé a été lancé par inadvertance à Roswell et que quelqu'un avait estimé qu'une histoire concernant un atterrissage d’ovni couvrirait les opérations de récupération. »

 

« Il existe des éléments de preuve qui vont dans cette direction. »

 

« Si cela vous intéresse, alors je vais vous fournir plus de détails concernant mes conclusions ».

 

Il a poursuivi qu'il pourrait y avoir un « précédent » concernant ce type d'accident nucléaire.

 

Il a écrit :

« En 1945, alors que des bombardements avait été commandité depuis l'Utah dans l’optique d’une attaque atomique sur le Japon, une énorme ogive contenant un déclencheur explosif était accidentellement tombée d'un avion, s'immobilisant dans le sol près de la ville californienne de Caliapatra. »

 

« Une opération de sécurité massive a rapidement eut lieu pour récupérer l'appareil et détruire le cratère. Il s’agit du premier incident de « Broken Arrow ».

 

 

Broken Arrow se réfère à un événement accidentel impliquant des armes nucléaires, des ogives ou des composants tels qu’une détonation nucléaire accidentelle ou inexpliquée, détonation non nucléaire ou combustion d'une arme nucléaire, contamination radioactive, perte en transit de l'actif nucléaire avec ou sans son véhicule porteur…

 

En 1994, en raison de l'intérêt croissant pour l'incident de Roswell, l'USAF se serait intéressé de nouveau à ce cas.

 

Il a conclu que le ballon qui s'était écrasé faisait partie d'un projet d'espionnage top-secret appelé « Projet Mogul ».

 

Les ballons en question étaient équipés de dispositifs pour espionner les essais nucléaires de l'Union soviétique.

 

L'USAF a conclu qu'il n'y avait pas eu de véritable tentative de dissimulation.

 

M. Keeling a ajouté : « Evidemment, Friend pourrait avoir des preuves pour réfuter la principale hypothèse conventionnelle au sujet de Mogul ».

 

"Mais il n'y a certainement aucune preuve d'une origine extraterrestre".

 

Cependant, le rapport de 1994 a effectivement envisagé la possibilité d'un accident nucléaire, avant de l’exclure par la suite.

 

Il a déclaré : « Tout ce qui se passait près de Roswell pouvait impliquer des armes nucléaires. »

 

« Ce fut un sujet de préoccupation logique puisque le 509e groupe de la bombe était la seule unité militaire au monde qui avait accès à l'époque aux armes nucléaires. »

 

« Un certain nombre d'enregistrements toujours classé sous l’appellation « SECRET » et « SECRET-RESTRICTED DATA » et impliquant des armes nucléaires se trouve dans le Federal Records Center de St. Louis.

 

« Ces enregistrements, qui concernaient le 509e, n'avaient rien à voir avec des activités ayant pu être mal interprétées comme" l'incident de Roswell ". »

 

Nigel Watson, ufologue, a déclaré :

« Le rapport du gouvernement des États-Unis a conclu qu'il n'y avait aucune preuve indiquant qu'un vaisseau spatial étranger ou ses occupants avaient été récupérés. »

 

« Il rejette également l'idée qu'il ait pu s’agir d'un accident nucléaire »

 

« Ce serait à la hauteur d’une explication logique puisque la seule unité militaire qui avait accès aux armes nucléaires, le 509e groupe de la bombe, était basée sur la base aérienne

de Roswell ».

 

« Au lieu de cela, le rapport suggère que le projet Mogul top secret était à l’origine de ce crash. »

 

« La théorie de l'accident nucléaire ne tient pas la route même si elle semble plus crédible que la théorie du vaisseau spatial extraterrestre. »

 

Roswell est devenu un mythe destiné à alimenter nos fantasmes.

 

Rappelons néanmoins que pour la première fois, trois experts en vision à distance, appelés aussi "intuitifs", connu comme étant parmi les plus talentueux de la planète, ont été individuellement mandatés pour tenter de savoir ce qui s’est vraiment déroulé à Roswell.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Recherche sur ce site

par mots clés

Citations

"SEUL LE FANTASTIQUE A DES CHANCES D' ÊTRE VRAI"

Teilhard de Chardin

"LA PIRE ABERRATION DE L'ESPRIT HUMAIN EST DE VOIR LES CHOSES COMME ON SOUHAITE QU'ELLES SOIENT ET NON COMME ELLES SONT"

Bossuet

"IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ETOILES"

Guillaume Apollinaire

“CE QUE JE VOUS DEMANDE C'EST D'OUVRIR VOTRE ESPRIT NON DE CROIRE ”

Jiddu Krishnamurti

"SI TU NE GUETTES PAS L 'IMPREVU TU NE CONNAITRAS JAMAIS LA VERITE"

Héraclite

''LA VERITE EST LE POINT D'EQUILIBRE

ENTRE TOUTES LES OPPOSITIONS.''

"NOUS NE SOMMES PAS DES ETRES HUMAINS VIVANT UNE EXPERIENCE SPIRITUELLE.NOUS SOMMES DES ETRES SPIRITUELS VIVANT UNE EXPERIENCE HUMAINE".

Teilhard de Chardin

"Ôdla t'instruira"