Royaume Uni : sept OVNI observés par des militaires en 1971

 

Jusqu'à sept OVNI ont été vus sur un écran radar par 11 personnes autant effrayées qu'étonnées. Parmi ces témoins, se trouvait un lieutenant-colonel de la Royal Air Force.

 

Alan Turner, officier de l'ordre de l'Empire britannique, a déclaré que lui et 10 autres personnes avaient regardé avec étonnement « six ou sept » anomalies inexplicables qui étaient apparues sur l'écran radar qu'ils surveillaient.

 

M. Turner était un superviseur militaire au sein de la base de la RAF située à Sopley, dans le comté de Hampshire, lorsque ces événements inexplicables se sont produits.

 

Il a raconté :

 

« Le responsable du contrôle civil a attiré mon attention sur une anomalie sur le radar que nous n'avions encore jamais rencontrée. »

 

« Émanant d'un point situé à environ une vingtaine de miles nautiques à l'est de l'extrémité est de la zone de danger de la Plaine de Salisbury, une série de six ou sept anomalies se déplaçaient en direction du sud-est. Chacune était séparée de l'autre par une distance d'environ six milles. »

 

Il a raconté qu'à environ quarante milles du point duquel ils étaient apparus sur le radar, ils ont tous disparu.

 

Il a estimé que ces OVNI se trouvaient à 3 000 pieds d'altitude quand ils sont apparus pour la première fois sur le radar. Ils ont rapidement pris de la hauteur pour atteindre 60 000 pieds d'altitude au moment de disparaître.

 

« Grimper à une telle hauteur en seulement quarante milles était au-delà de la capacité de tout avion de chasse à l'époque. »

 

M. Turner a déclaré que ce phénomène avait été observé par quatre contrôleurs civils et six militaires en service à l'époque dans d'autres zones.

 

« J'ai appelé l'aéroport d'Heathrow et j'ai découvert qu'ils avaient également vu quelque chose de similaire. »

 

« Les salles de commandement de RAF de Neatishead, près de Norwich, dans le Norfolk avaient observé la même chose. »

 

« Les trois unités impliquées ont utilisé différents radars les unes des autres, de sorte que différentes fréquences étaient utilisées. »

 

Déconcerté M. Turner a mené son enquête auprès du Met Office (le service national britannique de météorologie) pour tenter de comprendre ce qui s'était passé.

 

« Les prévisions météorologiques du sud de l'Angleterre étaient calmes et ensoleillées. »

 

« J'ai appelé le Met Office pour confirmer la force des vents supérieurs. J'ai constaté qu'ils étaient relativement calmes et se trouvaient à environ cinquante degrés de la piste au sud-est de ces anomalies. »

 

M. Turner a insisté sur le fait que le Met Office a également confirmé qu'il n'y avait pas de ballons météorologiques ou de sondes aéroportées à l'époque.

 

« Je ne suis pas en mesure d'expliquer ce que j'ai vu, comme beaucoup d'autres personnes. »

 

« À l'époque, les avions ne pouvaient pas monter à un tel rythme. Pour être vu sur les écrans par trois radars terrestres différents, plus le radar aérien dans le Canberra, c'est vraiment un mystère. »

 

Les détails de cette affaire, qui a eu lieu au cours de l'été 1971, ont été révélés par l'enquêteur britannique Philip Mantle.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Recherche sur ce site

par mots clés

Citations

"SEUL LE FANTASTIQUE A DES CHANCES D' ÊTRE VRAI"

Teilhard de Chardin

"LA PIRE ABERRATION DE L'ESPRIT HUMAIN EST DE VOIR LES CHOSES COMME ON SOUHAITE QU'ELLES SOIENT ET NON COMME ELLES SONT"

Bossuet

"IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ETOILES"

Guillaume Apollinaire

“CE QUE JE VOUS DEMANDE C'EST D'OUVRIR VOTRE ESPRIT NON DE CROIRE ”

Jiddu Krishnamurti

"SI TU NE GUETTES PAS L 'IMPREVU TU NE CONNAITRAS JAMAIS LA VERITE"

Héraclite

''LA VERITE EST LE POINT D'EQUILIBRE

ENTRE TOUTES LES OPPOSITIONS.''

"NOUS NE SOMMES PAS DES ETRES HUMAINS VIVANT UNE EXPERIENCE SPIRITUELLE.NOUS SOMMES DES ETRES SPIRITUELS VIVANT UNE EXPERIENCE HUMAINE".

Teilhard de Chardin

"Ôdla t'instruira"