Ovnis et perturbations électromagnétiques, ces enquêtes qui dérangent !

 

Si nous admettons même avec regret que les UFO sont bien des machines spatiales pilotées par des intelligences inconnues, le problème qu'ils posent n'a plus rien de commun avec une aventure intellectuelle passionnante, mais il devient une affaire sérieuse, qui intéresse peut-être le destin de l'humanité.

 

 

Comment en cette hypothèse, pourrions-nous nous opposer à des entreprises menées par entités sans visage ?

 

Excluons l'idée d'une invasion, mais admettons la possibilité d'actions conduites par des êtres dont les technologies sont mille fois supérieures aux nôtres, qui lors de leurs survols accomplissent des missions déterminées dans notre environnement .

 

Nous ne pouvons admettre une action qui ne serait pas déterminée par un but spécifique.

 

Certains faits plus que troublants nous ont appris que ces mystérieux objets célestes pouvaient paralyser toute énergie électrique et électronique dans de vastes régions et ainsi faire cesser totalement l'activité industrielle, économique et militaire.

 

Les anciens ufologues savent que des bases atomiques ont été neutralisées pendant de longues minutes, à la suite de ces opérations.

 

Le nombre de pannes de réseaux d'alimentation électrique survenues, lors d'apparitions au-dessus de points sensibles ne se compte plus.

 

C'est Marc Thirouin qui, le premier, signala la corrélation existant entre les apparitions d'OVNI et les fort étranges dérèglements énergétiques.

 

Depuis plus de soixante ans, de nombreux cas ont été signalés sur toute la planète.

 

Notre faculté d'oublier est grande et avec le temps ces événements s'effacent de notre mémoire. 

 

 

Nous ne nous arrêterons pas aux incidents mineurs mettant en cause des véhicules à moteur, mais nous allons tenter de voir en détail certains faits peu connus du grand public.

 

La première panne électrique causée par l passage d'un UFO remonte au 28 août 1945 quelques jours seulement après les explosions atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki.

 

Elle fut constatée et signalée par des soldats américains stationnés sur l'île Iwo-Jima dans le Pacifique. A l'époque, on parlait peu de soucoupes volantes, même si des pilotes de l'US Air-Force et de la RAF, avaient signalé la présence de ces objets, lors de leurs missions de guerre.

 

Il fallut quelques cas spectaculaires de perturbations électromagnétiques caractérisées pour que, dès 1954, bien après les militaires, les ufologues établissent un rapprochement entre les évolutions de ces curieux engins et les pannes de courant.

 

 

Le 9 novembre 1954, un énorme objet volant non identifié survola la localité de Joao-Passao au Brésil.

 

Des centaines de témoins suivaient son déplacement quand ils constatèrent une brutale chute de tension électrique.

 

Le 21 novembre 1955, pendant plus de trois quart d'heure, les régions de Paris, du Nord, de la Normandie, de la Bretagne, de Nantes et de Lyon subirent une panne généralisée de distribution d'énergie électrique.

 

On situa le point focal de cet étrange incident au cœur du Massif central.

 

Deux ans plus tard, trois disques lumineux survolèrent lentement la ville de Mogi Mirim, au Brésil, une baisse de l'intensité électrique subite affecta une vaste zone.

 

Sous la trajectoire des trois objets, la privation de courant fut générale.

 

Toujours en 1957, un disque volant priva d'électricité lors de son passage, la ville de Tamora ( Illinois ).

 

Presqu'à la même époque, le capitaine Jorge Aroujo et son copilote E. Soarès, qui le 14 août 1957 volait sur un C 47 des " Varig-Airlines ", se trouvaient vers 21h00 entre Porto Alègre et rio de Janeiro, quand il aperçurent un disque brillant comportant une coupole aplatie vers l'arrière.

L'engin passa vers l'avant de leur appareil à une vitesse fantastique et s'approcha de l'avion dont l'éclairage s'éteignit.

les moteurs eurent des ratés et la radio devint muette.

Le C 47 reprit son vol normalement dès que l'OVNI se fut éloigné.

 

82 jours plus tard, le capitaine Jean de Beyssac, chef pilote d'un avion cargo C.46 des " Varig-Airlines" décolla de Porto-Alègre en direction de Sao Paulo (Brésil). Vers 1h 10 du matin, le pilote repéra une étrange lueur rouge apparue à la gauche de l'avion, et dessous celui-ci . Avant que le capitaine Beyssac ait pu imprimer un changement de cap suffisant à l'avion, l'objet était à la portée de la main. Beyssac sentit une forte odeur de brûlé; une vérification à ses détecteurs d'incendie lui apprit que rien n'était anormal dans l'avion.

Soudainement, la lumière rouge incandescente de l'objet commença à s'affaiblir. Un rapide coup d'œil au tableau de bord permit à Beyssac de constater que l'émetteur radio, le générateur du moteur droit et le radiogoniomètre était hors d'usage…

Il fit pivoter l'avion et lentement et rebroussa chemin vers Porto Alègre. Un rapport détaillé de cet incident fut établi par le chef de bord et son copilote.

 

Nous nous retrouverons demain matin, pour découvrir ensemble, une liste détaillée d'incidents surprenants, survenus au sol et dans le monde entier !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Recherche sur ce site

par mots clés

Citations

"Deux choses sont infinies : L'Univers et la bêtise humaine, mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue !" Albert Einstein.

"SEUL LE FANTASTIQUE A DES CHANCES D' ÊTRE VRAI"

Teilhard de Chardin

"LA PIRE ABERRATION DE L'ESPRIT HUMAIN EST DE VOIR LES CHOSES COMME ON SOUHAITE QU'ELLES SOIENT ET NON COMME ELLES SONT"

Bossuet

"IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ETOILES"

Guillaume Apollinaire

CE QUE JE VOUS DEMANDE C'EST D'OUVRIR VOTRE ESPRIT NON DE CROIRE”

Jiddu Krishnamurti

"SI TU NE GUETTES PAS L 'IMPREVU TU NE CONNAITRAS JAMAIS LA VERITE"

Héraclite

''LA VERITE EST LE POINT D'EQUILIBRE

ENTRE TOUTES LES OPPOSITIONS.''

"NOUS NE SOMMES PAS DES ETRES HUMAINS VIVANT UNE EXPERIENCE SPIRITUELLE.NOUS SOMMES DES ETRES SPIRITUELS VIVANT UNE EXPERIENCE HUMAINE".

Teilhard de Chardin

"Ôdla t'instruira"