L’humanité disparaîtra avant que le soleil ne s’éteigne

 

« La civilisation est une étincelle. » Erik Galimov

 

Un article pas super optimiste du Nezavissimaïa Gazeta  mais philosophiquement intéressant.

 

Heureusement, ce n’est que des nombreuses hypothèses de travail sur le contact non établi. Ouf !

 

Lien vers l’article :

 

http://www.ng.ru/science/2018-04-11/12_7209_life.html

 

Traduction de l’article :

 

« La vie sur Terre existe depuis plus de 4 milliards d’années – seulement trois fois moins que l’univers depuis le Big Bang.

 

Homo sapiens – depuis le premier engrenage et a découvert l’art rupestre le plus ancien – .. Moins de 100 mille ans, soit environ 100 mille fois inférieur à l’âge de l’univers.

 

Depuis le début de l’évolution rapide des technologies qui ont conduit à l’émergence de montagnes d’ordures (violation de l’équilibre de l’humanité avec la nature), mais en même temps à l’invention de la radio, la télévision, l’Internet, les voitures, les avions, le génie génétique, et beaucoup plus de, il a fallu un peu plus de 100 ans.

 

Tel est l’ordre de mille fois moins que l’existence des espèces Homo sapiens, 30 millions de fois moins que l’existence de la vie sur Terre, et 100 millions de fois plus petit que l’âge de l’univers.

 

La question, quelle sera la durée de l’existence de la civilisation humaine dans le futur ?

 

Je voudrais penser que la civilisation humaine continuera d’exister pendant longtemps, au moins jusqu’à ce que le soleil est épuisé l’hydrogène, servant de source de la réaction nucléaire dans l’hélium.

 

Et c’est plusieurs milliards d’années.

 

Pendant ce temps, l’humanité – nous sommes optimistes convaincus et visionnaires – disposera de temps  pour migrer vers une autre planète de systèmes plus jeunes étoiles, et donc l’humanité pourra ainsi  exister tant que l’univers existera (et peut-être même plus l'Univers de rêve des écrivains de science-fiction et futurologues).

 

Malheureusement, en réalité, les perspectives de la civilisation humaine sont probablement beaucoup moins optimistes.

 

Commençons par la radioastronomie, qui étudie les objets cosmiques: le Soleil,  la Galaxie, les pulsars et les quasars au rayonnement fossile.

 

Avec l’aide du premier radiotélescope en 1932, l’émission radio cosmique a été découverte.

Dans les années quarante du siècle dernier, grâce à la création du premier radiotélescope parabolique, il a été possible de créer les premières cartes de l’émission radio du ciel étoilé.

 

En raison de la technologie améliorée, parmi lesquels – l’invention de l’interféromètre radio avec une grande résolution angulaire, composée de deux antennes ou plus, séparés par une distance en kilomètres ou même des milliers de kilomètres, j’eu l’idée d’essayer d’attraper des signaux provenant de l’espace envoyés par des civilisations extraterrestres.

 

En URSS, le premier protagoniste de cette idée largement répandue, qui a emporté le peuple soviétique, fut l’extraordinaire astronome Iosif Shklovsky.

 

L’Union soviétique a déployé un programme de détection et d’analyse des signaux provenant d’autres civilisations dans l’espoir d'établir un  contact avec des frères de l'erspace et en pensant que cela ne prendra pas longtemps.

 

Cependant, après 15 ans d’efforts, non seulement de la part des soviétiques, mais également des astronomes européens et américains , ils n'ont pas détecté les signaux qui pourraient être interprétés comme envoyés par des êtres intelligents venus d’autres planètes.

 

D'après Shklovsky, il faut évoquer l'hypothèse qu' aucune civilisation après la découverte de l’énergie nucléaire -  celle-ci portant en elle le germe de la possibilité de la destruction de toute vie sur chaque planète où il y a une vie intelligente -  ne peut exister très longtemps.

 

Toutes les civilisations qui ont existé dans l’univers après la création de bombes atomiques et thermonucléaires ont disparue.

 

 

En ce qui concerne notre  passé sur terre et en prenant en compte cette hypothèse, il s'est donc écoulé environ un demi-siècle de menaces , celles-ci ne faisant que de se multiplier contre notre propre destruction !

 

 

Malheureusement, l’hypothèse de Shklovsky semble très plausible en regard de certaines lois de la nature.

 

L’absence de tout signal de l’espace, ce qui pourrait être interprété comme un message ou trace envoyés par une civilisation extra-terrestre, et en dépit du fait que leur recherche intensive dans le monde entier continue depuis plus d’un demi-siècle, a conduit à un consensus sur  cette sombre perspective  !

 

Comme l'a mentionné l'Académicien Erik Galimov, après une conversation avec l’auteur de cette hypothèse Shklovsky, la « civilisation – est une étincelle. »

 

Je peux seulement ajouter: une étincelle dans le feu de la vie.

 

Dans le feu, brûlant avant l’émergence d’un homme raisonnable et qui a continué à brûler pendant le triomphe de l’étincelle de la civilisation. Lequel, volant hors du feu pendant plus de 4 milliards d’années de vie, a éclaté – mais va inévitablement s’estomper. Comme toutes les étincelles, pas une flamme ne peut être maintenue  en permanence. Comme dans dans un feu de forêt, celui-ci finira par cesser après toute destruction.

 

A l'évidence, il n’y a aucun signal de l’espace de civilisations intelligentes.

 

Un problème similaire à ce qui se passe actuellement sur Terre - après la création de bombes nucléaires, de robots militaires, de l’intelligence artificielle et du génie génétique -  apparaîtra dans chacune des civilisations extraterrestres.

 

Dans le monde vivant, il n’y a pas une seule créature qui pourrait détruire non seulement tous les êtres vivants d'une planète entière, mais même tuer quelqu’un à plus de cinq mètres de distance (la portée maximale de la salive mortelle d’un serpent).

 

Seule la civilisation de l’esprit est capable de faire cela.

 

Combien de temps,  avant une autodestruction complète, semblable au suicide des cellules d’un organisme multicellulaire appelé apoptose, faudra-t-il a une civilisation capable pour s'auto-détruire avant son apoptose?

 

Voici un  problème nécessitant une étude scientifique.

 

Mais, après une réflexion réaliste on peut évoquer plusieurs centaines d’années avant une  possible autodestruction, d'autres plus optimistes dirons jamais !

 

 

Une estimation de plusieurs centaines d’années comme limite supérieure de la durée de l’existence des civilisations technogènes explique le fait expérimental – contre l’absence de signaux radio d’autres civilisations qui tentent de découvrir les radioastronomes de la Terre depuis plus d’un demi-siècle.

 

En effet, si la durée de l’existence des civilisations technogènes est de l’ordre de centaines d’années (moins de 103 ans), alors c’est moins d’un millionième temps de vie sur Terre (plus de 109 ans). Et, par conséquent, seul un des signaux (109: 103 = 106) d’un million de civilisations peut être détecté par les radiotélescopes.

 

La durée des observations pour des temps plus courts que la durée moyenne de la civilisation technogène (qui est 70 ans d’observations radio des signaux depuis l’espace) la probabilité de trouver des civilisations dans le cas où toutes les civilisations technogènes se détruisent n’augmentent pas.

 

La détection des signaux civilisations pour, disons, un an, 10 ou 100 ans, si elles sont en cours d’exécution sur l’apoptose (auto-destruction), probabilité infime de détection par balayage des ondes électromagnétiques à partir de l’espace ne soit pas significativement modifiée.

 

C’est une estimation de la probabilité de découvrir l’une des civilisations existantes ou existantes dans l’Univers en première approximation, comme disent les mathématiques et la physique.

 

Il est en accord avec l’hypothèse de membre correspondant de l’Académie des sciences de l’URSS Iosif Shklovsky. Ainsi que l’image de la civilisation – une étincelle qui s’embrase et s’estompe.

 

Est-ce que cela a un côté optimiste? Peut-être.

 

Dans le cas où la vie sur Terre est une combinaison de l’évolution et le processus de sa création par d’autres êtres intelligents.

 

Lequel – s’ils n’étaient pas un Dieu créateur, mais une civilisation de créatures intelligentes qui ont créé une vie protéique – a cessé depuis longtemps d’exister.

 

Mais la vie qu’ils ont créée se poursuit pendant des milliards d’années. Et tandis que l’univers existe, peut-être qu’il ne disparaîtra pas. »

 

 

Pascal Fechner

 

Directeur National MUFON France

 

www.mufonfrance.com

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Recherche sur ce site

par mots clés

Citations

"Deux choses sont infinies : L'Univers et la bêtise humaine, mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue !" Albert Einstein.

"SEUL LE FANTASTIQUE A DES CHANCES D' ÊTRE VRAI"

Teilhard de Chardin

"LA PIRE ABERRATION DE L'ESPRIT HUMAIN EST DE VOIR LES CHOSES COMME ON SOUHAITE QU'ELLES SOIENT ET NON COMME ELLES SONT"

Bossuet

"IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ETOILES"

Guillaume Apollinaire

CE QUE JE VOUS DEMANDE C'EST D'OUVRIR VOTRE ESPRIT NON DE CROIRE”

Jiddu Krishnamurti

"SI TU NE GUETTES PAS L 'IMPREVU TU NE CONNAITRAS JAMAIS LA VERITE"

Héraclite

''LA VERITE EST LE POINT D'EQUILIBRE

ENTRE TOUTES LES OPPOSITIONS.''

"NOUS NE SOMMES PAS DES ETRES HUMAINS VIVANT UNE EXPERIENCE SPIRITUELLE.NOUS SOMMES DES ETRES SPIRITUELS VIVANT UNE EXPERIENCE HUMAINE".

Teilhard de Chardin

"Ôdla t'instruira"