La physique quantique prouve l’existence d’une vie après la mort, d’après ce scientifique

 

D’après le professeur Robert Lanza, les découvertes récentes de la physique quantique permettent de légitimer la croyance en une vie après la mort.

 

De nombreux scientifiques semblent avoir définitivement enterré la possibilité même de l’existence d’une vie après la mort. Mais le professeur Robert Lanza n’est pas l’un d’entre eux.

En effet, d’après lui, les récentes découvertes en physique quantique permettent de prouver que la vie éternelle est une réalité.

 

LA THÉORIE DU BIOCENTRISME REND LA VIE ÉTERNELLE POSSIBLE

 

Le professeur Lanza enseigne à la Wake Forest University School of Medicine, située en Caroline du Nord. Selon lui, nous avons appris depuis le plus jeune âge que la vie s’assimile à notre enveloppe corporelle, constituée d’atomes de carbones et de molécules. Et puisque nos corps périssent, notre conscience également.

 

Mais d’après la théorie du biocentrisme, la mort pourrait bien être une simple étape dans un processus à plus grande échelle, une simple transition, ou passage d’un état à un autre, pour la conscience.

 

Car d’après cette théorie, la réalité matérielle telle que nous la percevons pourrait bien être en grande partie façonnée par notre esprit et en changeant certaines cellules du cerveau, on pourrait également transformer la façon dont nous percevons cette couleur..

Que dit la théorie du biocentrisme ? [source]

 

 

Selon la théorie du biocentrisme exposée par Lanza : la conscience crée l’univers.

 

Le temps et l’espace n’existent pas mais sont de simples manifestations dans notre esprit.

 

La réalité est déterminée par l’observateur.

 

Les particules voyagent dans un « champ de conscience ».

 

Le biocentrisme et la relativité prévoient les mêmes phénomènes, mais le biocentrisme est supérieur car il n’a pas besoin d’imaginer une dimension supplémentaire ni de nouvelles mathématiques pour être formulé.

 

Lanza donne à l’échec d’Einstein une explication qui ne s’embarrasse pas du langage généralement employé en science, celui des faits expérimentaux, de la justesse des prévisions, de la cohérence du modèle théorique, voyez plutôt :

 

« Si seulement en rentrant du bureau, Einstein avait jeté un œil par-dessus l’étang et regardé les poissons percer la surface pour contempler le vaste univers dont ils ne représentent qu’une partie infime et complexe. « Nous sommes là, nous sommes là ». Mais il ne vit pas au-delà des équations, les poissons ridant la surface de l’eau, les oiseaux et les papillons mariant leurs couleurs avec celle du ciel. »

 

Quel rapport avec la question de la vie après la mort ?

 

Lanza défend l’idée que le biocentrisme est une théorie réfutable (et donc scientifique) et il place ses espoirs de validation dans la… physique quantique.

 

Il prétend que le biocentrisme est le paradigme dans lequel on expliquera au mieux le principe d’indétermination d’Heisenberg, l’expérience des fentes d’Young et le « réglage fin » des forces de l’univers.

 

Et surtout, il répète que la physique quantique permet de dire que la mort n’existe pas.

 

 

Le biocentrisme prétend que la science actuelle a tout faux et que c’est la vie qui est au centre de l’existence, de la réalité et du cosmos.

 

En d’autres termes, c’est la pensée magique avec un nom

savant :

 

« Quelque part dans la poussière de l’univers, il y a peut-être des trous noirs et des quasars, mais sans vie, ils n’ont pas le pouvoir de bouger des planètes et des systèmes solaires quand l’ensemble de l’espace et du temps est enfermé dans notre propre tête. »

 

Il en va de même pour les notions élémentaires que sont l’espace et le temps.

 

En effet, des découvertes récentes en physique quantique ont permis de montrer qu’à l’échelle subatomique (c’est à dire plus petite que l’atome), les événements cessent d’obéir à la causalité temporelle linéaire. Cela signifie tout simplement que si nous voyons suffisamment petit, le temps et l’espace tels que nous les concevons à notre échelle n’existent pas.

 

D’après Robert Lanza, le temps et l’espace sont donc simplement des outils utilisés par notre esprit.

 

En d’autres termes, il existe une autre dimension de la réalité dans laquelle la vie éternelle est bien possible.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Recherche sur ce site

par mots clés

Citations

"Deux choses sont infinies : L'Univers et la bêtise humaine, mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue !" Albert Einstein.

"SEUL LE FANTASTIQUE A DES CHANCES D' ÊTRE VRAI"

Teilhard de Chardin

"LA PIRE ABERRATION DE L'ESPRIT HUMAIN EST DE VOIR LES CHOSES COMME ON SOUHAITE QU'ELLES SOIENT ET NON COMME ELLES SONT"

Bossuet

"IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ETOILES"

Guillaume Apollinaire

CE QUE JE VOUS DEMANDE C'EST D'OUVRIR VOTRE ESPRIT NON DE CROIRE”

Jiddu Krishnamurti

"SI TU NE GUETTES PAS L 'IMPREVU TU NE CONNAITRAS JAMAIS LA VERITE"

Héraclite

''LA VERITE EST LE POINT D'EQUILIBRE

ENTRE TOUTES LES OPPOSITIONS.''

"NOUS NE SOMMES PAS DES ETRES HUMAINS VIVANT UNE EXPERIENCE SPIRITUELLE.NOUS SOMMES DES ETRES SPIRITUELS VIVANT UNE EXPERIENCE HUMAINE".

Teilhard de Chardin

"Ôdla t'instruira"