L'Empire Chinois (aidé par l'Arabie Saoudite) recherche-t-il une preuve de structures étranges sur la Lune ?

 

Tout le monde sait maintenant que le programme spatial chinois a mit une grosse partie de son budget sur la conquête de la Lune, y compris sa face cachée.

 

Cette dernière fait de plus l'actualité depuis le succès de la première partie du programme concerné, qui consistait à la mise en orbite d'un orbiteur ainsi que de mini-satellites robots de communication, servant de relais pour les transmissions avec la Terre.

 

Cette dernière partie a subit la perte d'un des deux mini-satellites prévus à cet effet, mais un seul suffisait pour la réussite du projet.

 

D'ailleurs, le deuxième pays participant à cette exploration de la face cachée, l'Arabie Saoudite, n'a pas caché sa satisfaction devant le succès annoncé :

" Les premières images du satellite envoyés conjointement sur la Lune par la Chine et l’Arabie saoudite nous sont parvenues jeudi 14 juin 2018. Le succès de cette mission spatiale bilatérale est le résultat d’une coopération d’importance majeure pour l’ensemble du Moyen-Orient et du continent eurasiatique ".

 

" Le voyage de la sonde lunaire Chang’e-4 aura duré plus de 20 jours. Équipée d’une caméra optique mise au point par des ingénieurs de la Cité du Roi Abdulaziz pour la Science et la Technologie (KACST), la sonde a tourné autour de la Lune dès le 28 mai avant de se poser, sur la face cachée de l’astre, afin de prendre des clichés, mener des observations et prélever des données. " (!)

 

D'après Yves Herbo :

 

"le journal saoudien donne à priori de mauvaises infos car il ne s'agit pas de la sonde Chang'e-4 qui a été lancée par la Chine, mais du satellite relais Queqiao.

 

Dans le cadre de la Mission Chang'e-4, la Chine peut maintenant prévoir le lancement du rover lunaire Chang'e 4 qui se posera sur la face cachée de la Lune (fin 2018-début 2019), et qui sera assisté par ce satellite relais.

 

Alors que Queqiao se mettait en orbite et déployait son antenne de 4,2 mètres, l'un des deux micro-satellites (Longjiang 2), lancés en même temps, était en activité autour de la Lune et réalisait toute une série de photos de la face cachée de la Lune et de la Terre (car il embarque une caméra fournie par l'Arabie Saoudite).

Rappelons que Longjiang 1 a purement et simplement disparu dans la manœuvre d'approche..."

 

 

La grande fissure Rima Brayley dans région Mare Imbrium de la Lune - photo par Longjiang-2 (06-2018)-CNSA-CLEP-KACST

 

Le programme chinois a été précisé sur le lieu d'atterrissage lunaire et donc le début de l'exploration du rover chinois : Il est prévu que cette mission se pose dans les environs du cratère Von Kármán dans le bassin Aitken du Pôle Sud-Aitken de la face cachée, ce qui sera une première mondiale.

 

Et le choix du lieu n'est peut-être pas étranger au fait que, dans ce bassin Aitken assez plat, qui abrite bien sûr tout de même le grand cratère Aitken, se trouve un endroit (Crater Paracelsus C) qui a fait l'objet d'une longue étude de la part de scientifiques (Mark J Carlotto, Francis L Ridge et Ananda L Sirisena pour The Lunascan Project and Society for Planetary SETI Research, Tennessee, USA). Etude publiée dans le " Journal of Space Exploration " de septembre 2016 (copie du PDF ci-joint - : Carlotto MJ, Ridge FL, Sirisena AL. Image Analysis of Unusual Structures on the Far Side of the Moon in the Crater Paracelsus C. J Space Explor. 2016;5(2):102. © 2016 Trade Science Inc.).

 

 

Cette étude se base sur des photographies faites par Apollo 15 lors de ses orbites autour de la Lune, et aussi bien sûr celles plus récentes de l'orbiter actuel de la NASA autour de la Lune, le LRO.

Le rover Chang'e-4 pourrait bien avoir comme mission de se diriger vers ce fameux cratère, qui abrite donc des structures qui posent questions depuis longtemps...

 

Photo de la Terre et de la face cachée de la Lune prise le 5 juin 2018 par la camera développée par kacst sur le microsatellite chinois longjiang-2/dslwp-b

 

En effet, la proximité du site d'atterrissage du rover Chang'e-4 prévu fin 2018 et le cratère d'impact Paracelse C, qui se situe bien dans le même bassin comme le montre la carte et les annotations de la NASA américaine ci-dessous permet d'envisager une visite intéressante du robot chinois.

 

L'étude de fin 2016 des américains semble assez affirmative quant à la possibilité d'une structure artificielle, mettant même l'accent sur la possibilité d'une mine à ciel ouvert, comme il en existe plusieurs sur notre planète, le problème étant que ces structures ne seraient pas humaines...

à moins qu'une puissance terrestre ait déjà effectué des programmes secrets sur la face cachée de la Lune...

ou qu'il s'agisse ici de débris d'impacts d'étages de fusées américaines du programme Apollo ou autres !

 

Le plus simple serait bien sûr d'aller y voir et d'en avoir le cœur net, ce que les chinois sont parfaitement capables de faire à priori...

Paracelsus-c is a satellite crater of Paracelsus located in the aitken basin (NASA) - Paracelse C est un plus petit cratère que le cratère Paracelse et est dans son entourage, dans le bassin du Pole Sud Aitken...

Le résumé de l'étude se traduit ainsi :

 

" Les auteurs présentent une analyse des images d'Apollo 15 et du Lunar Reconnaissance Orbiter au sujet de deux structures inhabituelles du cratère Paracelsus C situé de l'autre côté de la lune.

 

À première vue, ces structures semblent être des murs ou des tours sur la surface lunaire.

 

En combinant plusieurs images, nous montrons que la plus grande structure, orientée nord-est / sud-ouest, n'est pas simplement un mur mais deux murs de part et d'autre d'une étroite vallée ou "passage".

 

En utilisant une forme d'image unique à partir de l'ombrage et de la visualisation du terrain en 3D, nous montrons dans une vue en perspective générée par ordinateur en regardant vers le nord-est que l'extrémité sud-ouest semble être l'entrée du passage.

 

Une vue en angle inversé montrant le sud-ouest montre le passage se terminant par une élévation de terrain à l'autre extrémité, pouvant mener au sous-sol.

 

Le terrain entourant les deux structures n’est pas plat mais semble "creusé" par un mécanisme inconnu, naturel ou artificiel. On montre que ces objets sont visuellement différents du fond lunaire car leur structure sous-jacente est différente ".

 

Images du Lunar Reconnaissance Orbiter (NASA)

 

Cette étude décrit comment ils ont découvert sept images d'Apollo-15 et quatre images du Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) des mêmes objets énigmatiques dans le cratère lunaire Paracelsus C, et comment ils diffèrent significativement des roches dispersées autour et dans la majorité des cratères de la Lune...

 

À partir de plusieurs images prises à différents moments du jour lunaire et sous différents angles, les auteurs soulignent comment il est possible de prédire une forme approximative des objets en utilisant un logiciel d’ombrage.

 

Ce type de rendu 3D leur a permis de survoler le site pour voir à quel point les objets sont étranges dans leur quadrant sud-ouest, qui mesure environ 24 km de diamètre.

 

La question que se posent maintenant les scientifiques est la suivante:

ces objets sont-ils artificiels ?

Si oui, quand ont-ils été fabriqués et par qui ?

 

Ils soulignent qu'une mission mobile à Paracelsus C apporterait probablement des réponses très intéressantes.

 

L’étude conclut en déclarant que 

 

" Sur la base des preuves présentées dans cet article, nous pensons que ce domaine dans Paracelsus C est un candidat qui mérite d’être étudié par les missions orbitales et les rovers de surface. Les deux caractéristiques analysées dans cette zone sont statistiquement différentes du terrain environnant. "

 

A ce titre, la mission de la Chine pourrait être cruciale en ce qui concerne ces questions sur cet endroit particulier... en n'oubliant pas que de nombreuses personnalités scientifiques et impliquées dans la conquête spatiale se sont interrogées dans le passé sur certaines structures et comparaisons au sujet de la Lune.

 

Contrairement à la croyance populaire, les rapports de structures artificielles sur la lune sont à la fois fréquents et persistants.

 

Parmi les premiers, tirés du livre de George Leonard (analyste photographe de la NASA) en 1976,  Somebody Else is on the Moon  et le livre de Fred Steckling en 1981,  We Discovered Alien Bases on The Moon.

 

Il y en a beaucoup d'autres, et de nombreuses sources crédibles, par exemple :

 

- Au cours des premières années de SETI, en 1963, même Carl Sagan a parlé de la possibilité d'une visite extraterrestre:

 

" Il n'est pas exclu que des artefacts de ces visites existent toujours, ou même qu'une sorte de base soit maintenue (éventuellement automatiquement) dans le système solaire pour assurer la continuité des expéditions successives.

 

À cause de l'altération et de la possibilité de détection et d'interférence par les habitants de la Terre, il serait préférable de ne pas ériger une telle base sur la surface de la Terre.

 

La Lune semble une alternative raisonnable.

 

La prochaine reconnaissance photographique à haute résolution de la Lune à partir de véhicules spatiaux - en particulier de la face cachée - pourrait tenir compte de ces possibilités ". 

 

 

On peut noter que l'un des auteurs, Mark Carlotto, chercheur en image ayant 30 ans d'expérience dans la télédétection par satellite et le traitement d'images numériques, a étudié l'optique, le traitement des signaux et des images à l'Université Carnegie-Mellon de 1972 à 1981 et est ingénieur en génie électrique.

 

Il a occupé plusieurs postes dans le monde universitaire et industriel... il a voulu aussi montrer les choses honnêtement sur youtube, mais certains n'aiment pas l'honnêteté !!.. :

 

Nous en saurons peut-être plus en 2019-2020 avec l'exploration de la zone par le rover chinois Chang'e-4...

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Recherche sur ce site

par mots clés

Citations

"Osez changer de point de vue car l'impossible d'hier est le possible d'aujourd'hui et sera l'évident de demain"

"Deux choses sont infinies : L'Univers et la bêtise humaine, mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue !" Albert Einstein.

"SEUL LE FANTASTIQUE A DES CHANCES D' ÊTRE VRAI"

Teilhard de Chardin

"LA PIRE ABERRATION DE L'ESPRIT HUMAIN EST DE VOIR LES CHOSES COMME ON SOUHAITE QU'ELLES SOIENT ET NON COMME ELLES SONT"

Bossuet

"IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ETOILES"

Guillaume Apollinaire

CE QUE JE VOUS DEMANDE C'EST D'OUVRIR VOTRE ESPRIT NON DE CROIRE”

Jiddu Krishnamurti

"SI TU NE GUETTES PAS L 'IMPREVU TU NE CONNAITRAS JAMAIS LA VERITE"

Héraclite

''LA VERITE EST LE POINT D'EQUILIBRE

ENTRE TOUTES LES OPPOSITIONS.''

"NOUS NE SOMMES PAS DES ETRES HUMAINS VIVANT UNE EXPERIENCE SPIRITUELLE.NOUS SOMMES DES ETRES SPIRITUELS VIVANT UNE EXPERIENCE HUMAINE".

Teilhard de Chardin

"Ôdla t'instruira"