Preuve de la vie: comment reconnaîtrions-nous un étranger si nous en voyions un ?

 

 

Qu’est-ce qui vous convaincrait que des extraterrestres existent ?

 

La question a été soulevée récemment lors d’une conférence sur l’astrobiologie, tenue à l’Université Stanford en Californie.

 

Plusieurs idées ont été lancées: des gaz inhabituels dans l’atmosphère d’une planète, des gradients de chaleur étranges à la surface. Mais aucun ne s’est senti persuasif.

 

Enfin, un scientifique a proposé la solution: une photo. Il y avait quelques éclats de rire et un murmure d’approbation du public des chercheurs: oui, une photo d’un extraterrestre constituerait une preuve convaincante, le Saint Graal de la preuve que nous ne sommes pas seuls.

 

Mais pourquoi une image serait-elle si convaincante?

 

Qu’est-ce que nous verrions qui pourrait nous dire que nous n’étions pas en train de regarder un autre tas de roches?

 

Un extraterrestre sur une planète gravitant autour d’une étoile lointaine serait extrêmement exotique, peut-être même inimaginable.

 

Que donnerait alors comme vie ?

 

La réponse est pertinente pour notre recherche d’extraterrestres et ce que nous pourrions nous attendre à trouver.

 

L’astrobiologie – l’étude de la vie sur d’autres planètes – est passée d’une sous-discipline marginale de la biologie, de la chimie et de l’astronomie à un domaine interdisciplinaire de premier plan, attirant des chercheurs d’institutions de premier plan dans le monde entier, ainsi que d’importantes sommes d’argent provenant de donateurs privés .

 

Mais que recherchent exactement les astrobiologistes?

 

Comment saurons-nous qu’il est temps de faire sauter le champagne?

 

Une chose qui distingue la vie de la non-vie est son design apparent. Les êtres vivants, des bactéries les plus simples aux grands séquoias, possèdent un grand nombre de composants complexes qui fonctionnent ensemble pour faire fonctionner l’organisme

 

. Pensez à vos mains, votre coeur, votre rate, vos mitochondries, vos cils, vos neurones, vos ongles de pied – tous collaborent en synchronisme pour vous aider à naviguer, manger, penser et survivre.

 

Les plus belles formations rocheuses naturelles ne contiennent même qu’une infime fraction de la myriade de cellules bactériennes qui se coordonnent pour faciliter la division et la reproduction. 

 

Et les êtres vivants, contrairement à la terre et au vent, semblent essayer de faire des choses: manger, grandir, survivre, se reproduire.

Si vous avez déjà essayé d’écraser un bogue résistant, vous savez qu’il n’est pas nécessaire que l’esprit soit complexe pour qu’un organisme semble vouloir survivre.

 

Ou encore, pour qu’un écureuil « veuille » passer d’une branche à l’autre. Ou bien, pour une plante, essayer d’atteindre le soleil et d’absorber les éléments nutritifs du sol. Non seulement les êtres vivants ont de nombreuses parties complexes, mais toutes ces parties ont le même objectif commun: la survie et la reproduction.

 

Cette combinaison de conception complexe et de but apparent, également appelée adaptation, définit la vie.

 

Quand on regarde la photo d’un extraterrestre, c’est justement cette adaptation qui nous ferait partir: ‘Aha!’

 

Nous verrions clairement la différence entre un tas de rochers décevant et un excitant extraterrestre. C’est une bonne nouvelle,

 

La sélection naturelle se produit chaque fois que vous avez une collection de choses (cellules, réplicateurs, oiseaux, une espèce imaginaire que nous appellerons «glipgloops») qui ont trois propriétés: variation, hérédité et succès différentiel.

 

Par exemple, certains des Glipgloops que nous avons posés ont des yeux plus longs que d’autres (variation). Les Glipgloops à long œil ont des bébés à long œil (héritage de la variation). Et les Glipgloops avec de longues mèches oculaires peuvent mieux voir les trous de méthane et ainsi avoir plus de bébés (succès différentiel lié à cette variation). Le résultat est que, au fil du temps, les Glipgloops évoluent pour former des cernes allongés.

 

C’est le processus par lequel la conception apparente dans la nature est générée: à chaque génération, à chaque instant, des individus présentant des traits liés à une meilleure reproduction sont «sélectionnés».

 

En conséquence, au fil du temps, les populations sont composées d’individus qui semblent conçus dans le but de se reproduire. C’est précisément parce que le critère de sélection est toujours le même que le design peut développer.

 

Imaginez une voiture construite à l’aide d’un modèle différent à chaque étape. Vous n’aboutirez probablement pas avec une voiture. C’est le mantra inébranlable de la sélection naturelle – la contribution des gènes aux générations futures – qui permet à la conception d’apparaître sans concepteur.

 

En fait, le critère de sélection est si cohérent qu’un organisme ne peut être conçu que pour apporter des gènes aux générations futures.

C’est pourquoi nous n’obtenons pas d’organismes qui se sacrifient pour le bien de leur espèce.

 

En général, les organismes sont égoïstes – se reproduire aux dépens des autres est un excellent moyen de transmettre des gènes. Nous voyons parfois des sacrifices et de la coopération dans la nature – mais seulement lorsque les avantages de la coopération vous reviennent, ou que les sacrifices profitent aux parents.

 

Les parents partagent les gènes, de sorte qu’une abeille peut se sacrifier pour la reine (sa mère), si cela signifie qu’elle produira 100 sœurs supplémentaires, chacune portant la moitié des gènes de l’abeille.

 

Le calcul de quels traits conduisent à plus de gènes, et exactement quand et combien à sacrifier, est précis et rigide.

 

C’est pourquoi les biologistes de l’évolution peuvent créer des modèles mathématiques permettant de prédire correctement le nombre d’assistants qu’un oiseau doit autoriser dans son nid et la fréquence à laquelle les guêpes doivent cannibaliser leurs frères et sœurs.

 

Mais cette rigidité algorithmique de la sélection naturelle est également utile pour l’astrobiologiste. »

 

Traduction de l’article  par le MUFON FRANCE :

 

https://aeon.co/ideas/proof-of-life-how-would-we-recognise-an-alien-if-we-saw-one

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Recherche sur ce site

par mots clés

Citations

"Osez changer de point de vue car l'impossible d'hier est le possible d'aujourd'hui et sera l'évident de demain"

"Deux choses sont infinies : L'Univers et la bêtise humaine, mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue !" Albert Einstein.

"SEUL LE FANTASTIQUE A DES CHANCES D' ÊTRE VRAI"

Teilhard de Chardin

"LA PIRE ABERRATION DE L'ESPRIT HUMAIN EST DE VOIR LES CHOSES COMME ON SOUHAITE QU'ELLES SOIENT ET NON COMME ELLES SONT"

Bossuet

"IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ETOILES"

Guillaume Apollinaire

CE QUE JE VOUS DEMANDE C'EST D'OUVRIR VOTRE ESPRIT NON DE CROIRE”

Jiddu Krishnamurti

"SI TU NE GUETTES PAS L 'IMPREVU TU NE CONNAITRAS JAMAIS LA VERITE"

Héraclite

''LA VERITE EST LE POINT D'EQUILIBRE

ENTRE TOUTES LES OPPOSITIONS.''

"NOUS NE SOMMES PAS DES ETRES HUMAINS VIVANT UNE EXPERIENCE SPIRITUELLE.NOUS SOMMES DES ETRES SPIRITUELS VIVANT UNE EXPERIENCE HUMAINE".

Teilhard de Chardin

"Ôdla t'instruira"