Sardaigne : découverte de mystérieuses tombes de géants - Novembre 2018

 

A l’âge de bronze, au XVIIIème siècle environ avant J.-C., une mystérieuse civilisation nuragique régnait sur l’île de Sardaigne, en Méditerranée.

 

Cette culture perdue a duré jusqu'au temps des Romains. Ils sont venus sur l'île en 238 avant JC, après quoi cette énigmatique civilisation s'est subitement évanouie dans l'obscurité avant de disparaître.

 

La civilisation nuragique n'a laissé aucune histoire écrite concernant son peuple. Toutefois, il existe des récits romancés et exagérés écrits par les Grecs et les Romains. Malgré tout, ce mystère reste, en grande partie, déroutant.

 

L'un des seuls héritages laissés par eux sur son territoire et son histoire sont les nombreuses structures de pierre mégalithiques présentes un peu partout. On y retrouve, entre autres, le nuraghe, qui sont d’anciennes structures semblables à des fortifications aux buts mystérieux et dont la signification exacte a été perdue depuis des millénaires. Il y en existe des milliers, dispersées dans le paysage sarde. Il y a aussi les mystérieuses immenses tombes en pierre qui parsèment le paysage, appelées « Tomba dei gigantic », ou « Les tombeaux des géants », en raison de leur taille gigantesque.

 

Ces énormes monuments funéraires ont été construits avec d’énormes dalles ou blocs atteignant 13 pieds de haut, disposés autour d'une stèle centrale encore plus grande ou d'un portail en pierre avec une porte creusée, pour former des couloirs et des chambres ou des salles pouvant mesurer 50 pieds de longueur. La tombe la plus célèbre de ces géants est celle qui se trouve à Codzu Vecchiu, à Arzachena, dans le nord de la Sardaigne. Elle a été construite entre 1800 et 1600 avant notre ère et a été découverte pour la première fois en 1966. La tombe de Coddu Vecchiu possède une cour faite de onze pierres de granit dressées en demi-cercle et composée d'une stèle centrale de 13 pieds de haut, qui marque l'entrée de la tombe, et d'un couloir de 33 pieds de long.

 

Cette tombe et d'autres semblables ont de nombreuses légendes qui s'y rattachent. Dans certaines, des chercheurs ont trouvé un grand nombre de restes humains. C’est pour cette raison que des légendes rapportent qu’un gigantesque être humanoïde mangeait littéralement les habitants de la régions. D'autres traditions disent que ces structures servaient de tombes ou de résidences à de véritables géants. Pourtant, en réalité, elles ont probablement été utilisées comme fosses communes publiques, les portes symbolisant le passage vers l'au-delà, mais cela ne les rend pas moins mystérieuses, comme les rituels impliqués dans leur création et la signification de leurs conceptions qui sont, encore aujourd'hui, mal comprises. En outre, nous en savons peu sur les personnes qui les ont créées.

 

Une théorie intéressante est que la disposition des pierres a été conçue pour canaliser le courant tellurique et les forces magnétiques des lignes granitiques et énergétiques environnantes, éventuellement à des fins de rajeunissement et de régénération, ou pour assurer une transition plus douce vers la vie après la mort. Il est supposé que ces tombes ont peut-être été construites délibérément sur des lignes énergétiques terrestre, que le tracé en demi-cercle focaliserait ces pouvoirs et que non seulement les morts viendraient ici, mais aussi les malades ou les blessés, dans l'espoir que ces forces mystérieuses les guérissent . Cela a été quelque peu soutenu par les nombreux visiteurs de ces tombes qui ont déclaré se sentir revigorer pendant leur séjour ou ressentir une énergie palpitante dans l'air et la pierre. Ce peuple ancien a-t-il compris ces forces et cherché à les exploiter grâce à la construction de ces gigantesques tombes ? La nature exacte des Tombes des Géants reste un mystère.

 

La Sardaigne renferme un autre mystère : il s’agit d’étranges statues représentant des humanoïdes inconnus. En 1974, dans des terres agricoles près de Monte Prama, ont été trouvés les restes brisés de plus de 40 statues massives, représentant des guerriers en armure. Elles mesuraient chacune environ 2 mètres de hauteur et avaient été fabriquées à partir de pierre solide. Elles avaient été abandonnées pendant des millénaires. Curieusement, les statues ne paraissaient pas humaines. Elles avaient des visages étranges et effrayants avec de grands cercles concentriques pour les yeux et de très petites bouches, parfois inexistantes, ainsi que des cous allongés, qui, combinés à leurs armes et armures féroces, leur confèrent une apparence plutôt inquiétante.

 

 

Les statues, qui ont été baptisées « Kolossoi », ont certainement été fabriquées par la civilisation nuragique, et auraient probablement été taillées.

 

Elles représenteraient des gardiens des morts pour une nécropole située à proximité. La découverte de ces statues était véritablement révolutionnaire.

C’est la première fois que des sculptures aussi imposantes étaient trouvées en Europe. La manière dont elles ont été conçues et leurs réels buts demeurent énigmatiques.

 

Malgré cela, les statues ont été emportées et rangées dans une chambre forte d’un musée, où elles sont restées dans l’obscurité.

 

En 2006, des chercheurs les ont redécouvertes et ont commencé à reconstituer certaines des pièces cassées, une tâche décourageante, surtout que beaucoup de fragments manquaient à l’appel.

 

Il a fallu 4 ans pour restaurer 25 statues de guerriers antiques.

 

Celles-ci étaient équipées d’arcs, de boucliers, d’épées, d’armures et de casques à cornes.

 

En 2014, ces statues étonnantes ont été exposées au musée archéologique national de Cagliari, dans le sud de la Sardaigne.

 

Personne ne sait vraiment pourquoi elles ont été fabriquées, comment elles ont été construites, ni même exactement où elles se trouvaient à l'origine. Cela reste un autre mystère du peuple nuragique perdu de la Sardaigne.

 

Le mystère ne s’arrête pas là.

 

En effet, les statues mises à jour ressemblent plus ou moins aux représentations que l’on se fait, dans notre monde contemporain, des extraterrestres : un crâne proéminent, de grands yeux, et une quasi absence de bouche.

Est-ce une coïncidence ?

Est-ce une preuve que des visiteurs venus d’ailleurs ont rendu visite aux habitants de la Sardaigne ?

 

Voilà une possibilité que nous ne pouvons pas écarter …

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Recherche sur ce site

par mots clés

Citations

"Osez changer de point de vue car l'impossible d'hier est le possible d'aujourd'hui et sera l'évident de demain"

"Deux choses sont infinies : L'Univers et la bêtise humaine, mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue !" Albert Einstein.

"SEUL LE FANTASTIQUE A DES CHANCES D' ÊTRE VRAI"

Teilhard de Chardin

"LA PIRE ABERRATION DE L'ESPRIT HUMAIN EST DE VOIR LES CHOSES COMME ON SOUHAITE QU'ELLES SOIENT ET NON COMME ELLES SONT"

Bossuet

"IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ETOILES"

Guillaume Apollinaire

CE QUE JE VOUS DEMANDE C'EST D'OUVRIR VOTRE ESPRIT NON DE CROIRE”

Jiddu Krishnamurti

"SI TU NE GUETTES PAS L 'IMPREVU TU NE CONNAITRAS JAMAIS LA VERITE"

Héraclite

''LA VERITE EST LE POINT D'EQUILIBRE

ENTRE TOUTES LES OPPOSITIONS.''

"NOUS NE SOMMES PAS DES ETRES HUMAINS VIVANT UNE EXPERIENCE SPIRITUELLE.NOUS SOMMES DES ETRES SPIRITUELS VIVANT UNE EXPERIENCE HUMAINE".

Teilhard de Chardin

"Ôdla t'instruira"