Article de Franck Depaillat : Il était une fois une histoire de triangles noirs…

Il était une fois une histoire de triangles noirs…

 

Le Mufon est une organisation internationale fondée en 1969, elle a fêté ses 50 ans l’an dernier. L’organisation compte à ce jour plus de 3000 enquêteurs dans le monde, les « Field investigators » tel que le définit le Headquater du Mufon aux USA.

 

Je suis l’un d’eux, un Field investigator, un enquêteur au sein du Mufon France. Ma spécialité, c’est la recherche et l’investigation, et tout comme vous, l’une de ma quête première est la recherche de la vérité scientifique au travers de la démonstration.

 

Le Mufon USA dispose d’un système de comptabilisation des cas le plus ancien au monde 

 

Depuis sa création, le système d’enregistrement des témoignages du Mufon, le « Case Management System » ou CMS comptabilise un peu plus de 85902 cas au 30 avril 2020.

 

Savez-vous combien de ces cas ont-été signalés depuis comme étant des triangles ? A ce jour, c’est presque 10000 cas qui ont été recensés et saisis dans le CMS !

 

Ces cas représentent donc en proportion un volume de 12 %. C’est énorme !

 

Le CMS du Mufon commence a enregistrer les cas de triangle à la fin des années 80. Le tableau ci-dessous, dénombre les cas de triangle, année après année depuis 1988.

Année Nb de cas Année Nb de cas

1988 18                 2005 136

1989 36                 2006 196

1990 42                 2007 257

1991 43                 2008 543

1992 51                 2009 711

1993 40                 2010 674

1994 54                 2011 803

1995 49                 2012 948

1996 52                 2013 825

1997 91                 2014 640

1998 51                 2015 701

1999 58                 2016 568

2000 96                 2017 486

2001 89                 2018 529

2002 79                 2019 360

2003 100                 2020-Q1 100

2004 82

Total 1031 Total 8477

Moy. / an 60,65 Moy. / an 529,81

Entre 1988 et 2004, on comptabilise dans le CMS 1031 cas et à partir de 2005, c’est une véritable explosion et le nombre de cas est multiplié par 10.

 

A-t-on une explication à cela ? NON.

 

Existe-t-il des événements naturels qui pourraient justifier une accélération soudaine du nombre d’observations ? NON.

 

Ce que nous délivrent ces statistiques, c’est qu’à partir de 2005, le nombre de cas d’observation de triangles, dont des triangles noirs accélère brutalement pour atteindre son apogée en 2012. Ensuite, on observe à nouveau une décroissance et une forme de stabilisation autour de 500 cas en moyenne par an.

 

A-t-on une explication à cela ? NON.

 

En relisant « Les triangles de la nuit » Enquête sur un phénomène inquiétant, de Daniel Robin, président d’OVNI Investigation, celui-ci nous alerte sur l’expansion croissante du phénomène. Ces conclusions sont pleinement confirmées par les statistiques du Mufon, en effet, le phénomène est grandissant et son accélération brutale au long de ces 15 dernières années, est là pour en attester.

 

Pour retrouver l’ouvrage de Daniel :

 

ISBN-10 :2351852834

ISBN-13 :978-2351852835

Alors, me direz-vous une fois de plus, c’est sans doute une méprise, une confusion avec tel ou tel engin terrestre, avec des avions de ligne …A moins que ce ne soit une sorte d’hallucination collective ?

 

Une situation sanitaire mondiale riche d’enseignement

 

La situation sanitaire dans laquelle nous nous trouvons actuellement est riche d’enseignement. Cela m’a fortement incité à revenir à l’étude des statistiques qui nous sont fournies mensuellement par le Board du MUFON US, et celles-ci nous permettent à la lumière des chiffres, de proposer une démarche d’analyse afin de tenter de resserrer nos hypothèses.

 

Mais en quoi ces statistiques peuvent-elles avoir un rapport avec la situation sanitaire que nous vivons tous actuellement ?

 

Flashback : Que s’est-il passé il y a 1 mois ½ ?

 

« Donald Trump a annoncé la fermeture des frontières américaines pour les Européens afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19 dans la soirée du mercredi 11 mars. »

 

Depuis la mi-mars, presque 70% du trafic aérien est à l’arrêt. Penchons-nous un instant sur les statistiques du Mufon USA depuis 2019.

 

Nombre de cas

Mois Total monde Total triangles %

janv-19 624 74         11,86%

févr-19 392 58         14,80%

mars-19 400 40         10,00%

avr-19 354 40         11,30%

mai-19 481 63         13,10%

juin-19 473 76         16,07%

juil-19 563 63         11,19%

août-19 458 50        10,92%

sept-19 507 45        8,88%

oct-19 442 50        11,31%

nov-19 no data        no data

déc-19 383 32        8,36%

janv-20 468 43        9,19%

févr-20 430 37          8,60%

mars-20 no data       no data

avr-20 770 59       7,66%

 

Ce tableau nous indique clairement qu’en avril et par rapport au début de l’année le nombre de cas enregistré est en hausde de prêt de 45 % !!! ce n’est à rien y comprendre ?

 

Ce que l’on peut observer par ailleurs, c’est que le pourcentage des observations de cas de triangles est en baisse au mois d’Avril et que probablement certaines observations passées peuvent être imputées à des avions de lignes.

 

Mais cela ne résout pas tout car + de 80% des avions sont cloués au sol depuis début Avril. Pour preuve l’histogramme de Eurocontrol pour les vols aériens en Europe.

 

Si méprise avec des avions de ligne ou tout autre phénomène aérien était l’une des hypothèses privilégiées jusqu’à lors, il faut bien avouer qu’elle est dans ce cas de figure, mise à mal !

 

Source : https://www.eurocontrol.int/Economics/DailyTrafficVariation-States.html

 

Dorénavant vous l’aurez compris, ce sont des centaines de témoignages dans le monde entier qui font état de ces objets aperçus progressant lentement dans le ciel et difficilement identifiables. Certains pensent que ce sont des appareils militaires furtifs, qui ont été testés par l’armée dans le plus grand secret. D’autres pensent à un phénomène naturel encore mystérieux et d’autres encore imaginent qu’il pourrait s’agir de vaisseaux spatiaux d’origine extraterrestres.

 

Une histoire qui débute à la fin des années 80, plus précisément à partir de la veille de Noël 1982, au-dessus de villes de la côte est des États-Unis, dans la région nord de la vallée où coule le fleuve qui arrose New-York, l’Hudson.

 

Les témoignages, généralement nocturnes, décrivent des formes triangulaires noires, planant sans bruit ou émettant un léger bourdonnement à une vitesse relativement lente et à basse altitude, sans chercher à éviter d’être repérée. Ces formes sont dotées de grosses lumières blanches ou de lumières clignotantes colorées, placées à chaque coin du triangle. Parfois même, une grosse lumière palpitante rouge est visible sous le ventre du triangle.

 

Ces objets sont parfois connus également sous les noms de « grands deltas noirs » (big black deltas) ou de « triangles volants » (flying triangles).

 

Il existe une grande similitude entre ces objets et ceux prétendument observés au cours de ce qu’il est convenu d’appeler la vague belge d’ovnis Belge de (1989-1991).

 

Alors, d’où viennent ces engins ?

Quelle est leur technologie ?

Pourquoi sont-ils apparus subitement à la fin des années 80 ?

S’agit-il d’engins militaires secrets ?

Pourraient-ils être des engins d’origine extra planétaires ?

A quoi devons-nous nous préparer ?

Je vous propose de vous donner rendez-vous prochainement en abordant différentes thématiques afin de mettre en perspectives des réponses par rapport à un phénomène de grande ampleur qu’il n’est plus possible d’ignorer.

 

Je vous donne rendez-vous pour aborder en détail des cas de triangles noirs assez exceptionnels ! Nous puiserons dans les ressources du Mufon tout en respectant l’identité de nos témoins.

 

Nous aborderons sous tous les angles possibles, les technologies potentielles permettant à ces engins, extraordinaires :

 

le vol stationnaire,

des accélérations foudroyantes ,

la désintégration totale.

Nous tenterons de déterminer l’horizon des évènements et chercherons à identifier les tous premiers instants de ces apparitions.

Écrire commentaire

Commentaires: 0