jeu.

17

août

2017

Retour sur le satellite alien en orbite autour de la Terre appelé le « Chevalier Noir » est dit être vieux de 13 000 ans

 

L’univers est rempli de mystères qui remettent en question notre savoir actuel.

 

Pendant plus d’un siècle, il y a eu des signaux d’un vieux satellite « alien » en orbite autour de notre planète.

 

Pour la première fois en 1998, des images en haute définition de ce satellite « non-terrestre » ont été prises par des astronautes de la navette spatiale Endeavour depuis l’espace. Ce satellite est seulement connu comme étant le « Chevalier Noir ».

 

Depuis la découverte d’étranges signaux venant de l’espace extérieur par le célèbre inventeur Nikola Tesla, au nombre d’observations de mystérieux satellites artificiels dans les années 1950 et 1960, certaines preuves suggèrent qu’il y aurait un ou plusieurs satellites « étrangers » en orbite autour de la Terre.

 

Le satellite en question a été appelé le « Chevalier Noir » d’après une fusée développée par les Anglais dans les années 1950.

 

 

Après que le Pentagone ait classé l’objet comme « astéroïde », des gens ont finalement fini par se convaincre de cette explication …

Ce jusqu’à ce qu’il ait été filmé à la fin des années 1990.

 

 

Lorsque la preuve visuelle de la navette spatiale Endeavour a finalement capturé des images de ce qu’on pensait être le Chevalier Noir en 1998, l’intérêt du public pour le sujet a été relancé : un regain d’intérêt pour les histoires des décennies passées ; la découverte de Tesla, d’étranges signaux de l’espace, des observations innombrables, et des messages décodés qui ont alimenté cette légende au cours du XXe siècle.

 

 

Sur ce qu’est cet énigmatique satellite noir – ce qu’il fait et d’où il vient – il n’y a pas de conclusions définitives à ce jour.

 

Certains disent que Nikola Tesla l’a découvert lorsqu’il a commencé à recevoir d’étrange signaux « chronométrés » alors qu’il testait un transmetteur à haute tension en 1899.

 

 

Tesla fut choqué par la découverte et en a déduit qu’ils venaient soit d’extraterrestres, soit de Mars ou d’ailleurs dans l’espace extérieur.

 

Certains ont spéculé que Tesla aurait été en contact avec des aliens, qui l’auraient aidé à créer ses inventions électriques et dont il recevait les idées par des communications télépathiques, des idées qui lui auraient permis de réaliser une nouvelle technologie révolutionnaire.

 

D’autres inventeurs comme Guglielmo Marconi ont bientôt commencé à rapporter un étrange phénomène similaire.

 

Ils ont découvert que des signaux en code Morse envoyés depuis leurs transmetteurs leurs étaient renvoyés à eux depuis une source inconnue après un délai inhabituel de plusieurs secondes.

 

Les signaux renvoyés ont été qualifiés de « échos longs différés » [ndr : long delayed echos, LDE], tandis que certains considèrent qu’ils étaient d’origine extraterrestre.

 

 

La détection de ces signaux inexpliqués a causé une forte émotion dans la presse, et de nombreuses expériences ont été réalisées de 1928 aux années 1930 qui ont vérifié l’existence des LDE bien qu’on ne puisse les expliquer.

 

Les scientifiques n’ont à ce jour pas d’explication définitive à leur existence.

 

Après ces expériences, le sujet est devenu encore plus important dans les médias … Puis sont venus les observations.

 

 

L’histoire décolle de nouveau en 1954, lorsque les journaux St. Louis Dispatch et San Francisco Examiner ont rapporté que des satellites artificiels et étranges avaient été aperçus.

 

Après un troisième article paru dans Aviation Week and Space Technology, le Pentagone s’est exprimé en qualifiant les objets de simples astéroïdes, une explication qui a ensuite pris du poids.

 

Beaucoup n’y croyaient cependant pas, pensant à une origine russe ou alien.

 

 

Une autre vision a pourtant eu lieu en mars 1960, qui différait des précédentes.

 

À ce moment là, un grand objet noir qu’on pense peser près de 15 tonnes  était en « orbite polaire » autour de la Terre (ce qui veut dire qu’il stationnait au dessus des axes polaires), voyageant à deux fois la vitesse des satellites normaux.

 

Pourtant les Russes aussi bien que les Américains n’avaient pas la capacité de mettre un satellite en orbite polaire à cette époque, et n’étaient pas non plus capable de lancer un satellite aussi lourd.

 

Après cette apparition l’objet a gagné son nom de « Chevalier Noir », et a fait les gros titres dans de nombreux journaux.

 

 

Beaucoup d’astronomes et d’observatoires ont commencé à tracer ces satellites  (des rapports suggèrent qu’il y en avait plusieurs), qui étaient dit apparaître et disparaître, parfois pendant des années, avant de réapparaître à nouveau. Les objets ont également été indiqué avoir changé de directions, faisant des tours de 90 à 180° en vol.

 

Le directeur du planétarium Adler, Robert L. Johnson, a indiqué : « L’objet ne semble même pas avoir la décence de maintenir une programmation régulière, comme tout autre objet céleste ou fait par l’homme… Nous ne savons pas quand l’observer. »

 

 

Ce n’est qu’en 1972 que Duncan Lunan, un écrivain scientifique et astronome, a déchiffré un code des LDE documentés des décennies plus tôt en se basant sur les mesures de temps des échos différés, qui ont révélé un message tout à fait étonnant et apparemment venant d’extraterrestres.

 

Le message « alien » qu’il a décodé rapporte :

 

Commence ici. Notre maison est epsilon bootis. Qui est une étoile double.

 

Nous vivons sur la 6ème planète sur 7 – Vérifier ça, 6ème sur 7 – compté à partir du soleil qui est le plus large des deux.

 

Notre planète a une lune, notre 4ème planète en a trois, notre 1ère et 3ème planète chacun une.

 

Notre sonde est dans l’orbite de votre lune.

 

Cela met à jour la position d’Arcturus vue sur nos cartes.

 

 

Comme si cela n’était pas assez choquant, Lunan a aussi tracé les signaux et découvert qu’ils formaient un motif, qui correspondait à ce à quoi ressemblait la constellation Epsilon Bootis il y a 13 000 ans.

 

En se basant là-dessus il a théorisé que la sonde Chevalier Noir devait avoir été envoyée sur Terre en des temps préhistoriques, et qu’elle avait au moins 13 000 ans !

 

Pièce de monnaie antique, montrant une structure ressemblant à un bouclier dans le ciel (YouTube Screenshot | Martin Mikuaš)

 

Bien qu’il soit impossible de vérifier l’exactitude des ces découvertes – on peut seulement faire des conjectures sur ce qu’est l’objet, combien est-il vieux, d’où vient-il, et à quoi sert-il – une chose est certaine : le Chevalier Noir n’est pas un satellite ordinaire.

 

Pensez-vous que le Chevalier Noir est un satellite alien envoyé sur Terre il y a 13 000 ans ? Ou qu’il est un simple astéroïde comme l’affirme le Pentagone ? Faites-nous part de vos commentaires !

 

0 commentaires

dim.

13

août

2017

France : à Pont St Esprit, dans les années 50 deux affaires étranges (RR3-MK Ultra) - 13 août 2017

Crédits photo:Olivier de Sedona

 

A Pont-St Esprit dans le Gard, une nuit de 1956 Louis Turi, un enfant de sept ans, a été réveillé par quelque chose qui touchait son pied.

 

Au départ il a pensé que c'était son petit chaton venant sur son lit. Il a donc tout naturellement avancé la main pour tirer le chaton vers son oreiller sauf qu'il n'y avait pas de chat dans sa chambre mais cinq petites créatures similaires à des singes entourant son lit...

 

Les créatures d'environ 1m30 sont décrites comme ayant des yeux noirs en amandes au regard profond portant une tenue moulante d'une seule et même pièce. Il a été effrayé et paralysé mais a pu se cacher sous les couvertures.

 

Bien de longues années après cette rencontre, adulte il a fait une séance de régression hypnotique qui lui a fait se rappeler qu'une des créatures avait tiré la couverture, et que leurs yeux étaient à moins de deux pouces de son visage, "comme s'ils programmaient son esprit.",selon le témoin.

Il dira plus tard que depuis l'âge de 7 ans il a été "programmé" par "les intelligences extraterrestres pour vous apporter une nouvelle compréhension contenant certaines dynamiques subtiles impliquant notre univers."

 

D'après Mr Turi aucune réponse ou explication réelle ne lui ont été données au sujet des "petits singes" qui sont régulièrement venus chez lui la nuit, et que ces "petites créatures subtiles" avec de grands yeux noirs menaçants "sont maintenant identifiées" comme étant des extraterrestres appelé les "Gris" mais qu'à l'époque il les a interprétés comme étant des petits singes."

 

Il est intéressant de noter que le 17 août 1951 (soit 5 ans avant) Pont St Esprit a été le théâtre d'une épidémie étrange que l'on a surnommé l'affaire du pain maudit, marquée par des épisodes psychotiques aigus avec divers symptômes.

 

Plus de 250 personnes sont touchées, dont 30 sont internées dans les asiles et cinq décèdent. Plusieurs explications ont été proposées: l'ergotisme, l'empoisonnement au mercure, la contamination par la mycotoxine Aspergillus fumigatus, l'empoisonnement au trichlorure d'azote et un essai d'armes biologiques, comme le LSD, dans le cadre du Projet MK-Ultra de la CIA.

 

Aucune trace d'ergot de seigle ou de poison connu n'a été retrouvée dans les analyses diligentées par les autorités françaises.

 

 

 

Une hypothèse suggère l'implication de la CIA dans des tests d'armes chimiques, destinées au contrôle des populations, qui se seraient déroulés dans cette commune.

 

0 commentaires

lun.

07

août

2017

Une automobiliste tente de communiquer avec des aliens - 07 août 2017

 

Une femme prétend honnêtement avoir pris contact avec des extraterrestres après qu’un « OVNI en flamme » ait longuement suivi sa voiture.

 

Un jour, elle était en voiture avec son fils âgé de 10 ans sur une route rurale située non loin de la ville de Mexico, dans le comté d’Audrain (Missouri). C’est à ce moment-là, qu’un objet volant non identifié a surgi de nulle part avant de suivre le véhicule.

 

L’OVNI semblait être enflammé et volait juste au-dessus de la voiture. Au bout de quelques instants, il a accéléré avant de s’arrêter juste devant les témoins.

 

La jeune femme a pris son courage à deux mains et a tenté de communiquer avec l’équipage de ce mystérieux engin.

 

Elle a déposé un rapport au Mutual UFO Network (MUFON), une organisation basée aux États-Unis et qui enquête sur de nombreuses affaires d’OVNI.

 

Elle raconte :

 

« Alors que je conduisais vers le nord, j’ai remarqué devant moi et à gauche de la route quelque chose de flamboyant au niveau des arbres. »

 

« Cette chose enflammée s’est éloignée de son emplacement à gauche de la route et est instantanément apparue sur le côté droit de la route. »

 

« Je savais que c’était un OVNI en raison de la rapidité avec laquelle il a manœuvré. Je conduisais vers l’est avec l’OVNI qui me suivait à ma droite. Il volait à environ 100 pieds au-dessus mon van et restait peut-être à deux longueurs de voiture devant moi. »

 

« L’OVNI semblait voyager à la même vitesse que moi. A ce moment-là, j’avais probablement ralenti et je roulais à environ 40 mph. »

 

« Après environ 30 à 45 secondes, il a subitement apparu à environ un quart de mille devant nous et à gauche de la route. Il s’est arrêté et a volé au-dessus d’un bosquet d’arbres. »

 

Après environ quatre à cinq minutes d’incertitude, le témoin a décidé de tenter de communiquer avec ce mystérieux objet.

 

Elle poursuit son récit :

 

« Je leur ai dit : ‘Je sais que vous pouvez m’entendre parce que vous êtes bien plus intelligents et avancés que nous, alors s’il vous plaît continuez et laissez-nous tranquille. »

 

Après environ 10 secondes, l’OVNI s’est éloigné à la « vitesse de l’éclair dans une direction ascendante et vers le sud-est » avant de finalement disparaître.

 

« Durant tout le temps de l’observation, je n’ai vu aucun véhicule dans aucun des deux sens de circulation. Cependant, dès qu’il a disparu, le trafic est reparti à la normale. »

 

« Depuis j’ai regretté de n’avoir pas tenté de mieux communiquer avec eux. J’aurais vraiment aimer leur parler plus profondément. Évidemment, ils me cherchaient, mais je n’avais aucune idée quant à leur intention. »

 

Elle a décrit cet OVNI :

 

« Il avait la forme d’un disque. Une bande apparemment plus foncée l’entourait en son centre. Il émettait de nombreuses flammes provenant de sa partie inférieure. »

 

« Ses flammes étaient tellement lumineuses et le clair de Lune si puissant que je ne pouvais pas bien le voir. »

 

Cet incident est survenu au mois de juin 1977.

 

Charles Frieden, directeur du MUFON dans l’État du Missouri, enquête aujourd’hui sur cette histoire.

 

Nous attendons ses conclusions avec impatiences …

 

0 commentaires

mar.

13

juin

2017

Mexique : Des créatures étranges sont vues par des sauveteurs sur les pentes du volcan Popocatépetl - 13 juin 2017

 

Le Popocatepetl, en espagnol Popocatépetl, est un volcan du Mexique situé à 70 kilomètres au sud-est de Mexico, dans les États de Puebla et de Mexico.

 

Avec 5 426 mètres d'altitude, il est la deuxième plus haute montagne du pays après le pic d'Orizaba, un autre volcan.

 

Une puissante éruption s'est produite du 5 mars 1996 au 22 novembre 2003 et il est en activité depuis le 9 janvier 2005.

 

Bien que faiblement explosives et ayant des conséquences localisées, ses éruptions menacent plusieurs dizaines de millions d'habitants vivant à proximité, notamment dans les agglomérations de Mexico et de Puebla.

 

Popocatepet est un terme nahuatl, qui se décompose en popoca, en français « émettre de la fumée », et tepet, « montagne ».

 

Le nom signifie donc « montagne qui fume », « montagne fumante ».

 

En espagnol, il est aussi appelé volcán Popocatépet ou plus simplement Popocatépet. Il est également appelé Popocatépec, Popocatzin ou encore Xalliquehuac mais aussi, plus familièrement et principalement par les étrangers, par le diminutif « Popo ». 

 

Les habitants de la région le nomment respectueusement Don Gregorio ou plus affectueusement Don Goyo car, selon la tradition locale, il serait né un 12 mars, jusqu'au concile Vatican II jour de la fête de saint Grégoire, 64e pape de l'Église catholique romaine.

 

Dans la mythologie aztèque, Popocatepetl était un guerrier amoureux d'une princesse nommée Ixtaccíhuatl.

 

Le père d'Ixtaccíhuatl envoya Popocatepetl tuer un ennemi de leur tribu en lui promettant la main de sa fille s'il revenait victorieux mais en sachant toutefois l'exploit impossible.

 

S'acquittant de sa tâche avec succès, Popocatepetl mourut de chagrin en apprenant qu'Ixtaccíhuatl était elle aussi morte de chagrin en apprenant la fausse nouvelle de sa mort. Ayant pitié de leur sort, les dieux recouvrent leur corps de neige et les changent en montagne. Ixtaccíhuatl est ainsi appelée « femme endormie », en raison de sa ressemblance avec un corps de femme allongé, et Popocatepetl devient le volcan du même nom, faisant pleuvoir de rage le feu sur terre.

 

Puisque son sommet reste caché aux mortels par les nuages, le Popocatepet est aussi un lieu de villégiature sur lequel les dieux Mayahuel et Patecatl avaient élu domicile pour passer leur temps à festoyer, leurs boissons favorites étant le pulque, l'agave et le vin (l'agave avec pulque).

 

Des créatures étranges ont été observées  par des sauveteurs 

 

 

 

Quelques photos successives enregistrées par les webcaméras en direct qui montrent des phénomènes aériens étonnants et inexpliqués; les Ufologues sont convaincus qu'il s'agit d'aéronefs ou d'Orbes (drones) extraterrestres et que ceux-ci ont une base d'exploration à l'intérieur du cratère ou à proximité!

Il sera très difficile d'envoyer nos propres drones pour analyser le cratère plus en profondeur car le milieu est hostile (température élevée, gazs toxiques, haute altitude et manque d'air et d'oxygène !)

mer.

31

mai

2017

Alien Project : L’association Inkari Europe de Thierry Jamin et Alain Bonnet, le pendant français de Inkari Cusco (dissout en 2014), a été dissoute le 5 avril d

 

Tout est dit dans le titre, maintenant reste à savoir pourquoi l’association a été dissoute. 

jeu.

18

mai

2017

Nouvelle théorie du complot : Les Aliens ont créé notre code génétique et l’ont signé avec le nombre 37 ?

 

La vraie réponse à l’origine de la vie humaine pourrait simplement être le numéro 37 qui pourrait prouver que notre code génétique a été créé par les anciens extraterrestres, selon une nouvelle théorie scientifique.

 

La notion selon laquelle la vie sur terre a des origines extraterrestres n’est en rien nouvelle, mais une paire de chercheurs croient avoir craqué un code ancien qui prouve que la vie a été implantée sur Terre par des êtres extraterrestres.

Maxim Makukov, de l’Institut astrophysique de Fesenkov à Almaty, au Kazakhstan, affirme avoir découvert un «signal intelligent» qui est encodé dans notre matériel génétique. Indiquant que tant de chercheurs de vérité croient, nous avons été créés par Alien Beings.

 

Bien que Maxim admet que la théorie est «là-bas», il et son mentor de recherche, le mathématicien Vladmir ShCherbak, croient qu’ils ont des preuves concluantes qu’un message ou une signature est dans notre code génétique et ne peut plus être refusé Ou rejeté.

 

La panspermie est le processus dans lequel la vie est transférée d’une planète à l’autre. Certains biologistes croient que la vie sur terre a commencé quand un astéroïde a heurté Mars, ce qui a amené le sol supposé une fois microbien à être jeté vers la Terre. Beaucoup d’autres croient que les ET ont contribué à créer la race humaine, ce que cette preuve passionnante contribue à prouver.

 

Le duo kazakh a réellement franchi un pas plus loin et croit que la vie est le résultat de la «panspermie directe» – quelque chose a été intentionnellement envoyé vers la Terre pour amorcer la vie.

 

En analysant le code génétique – qui est l’ensemble des règles qui traduisent l’ADN en protéines et ne se modifie pas au fur et à mesure des générations -, ils notent que le nombre 37 se répète plusieurs fois et que cela ne peut pas être une pure coïncidence !

 

Un exemple est que la masse du noyau moléculaire partagée par les 20 acides aminés est de 74 – soit 37 doublés !!

 

 

Notre ADN contient-il un message caché?

 

 

Un autre est dans «la transformation de Rumer».

 

Yuri Rumer a d’abord identifié en 1966 que le code génétique peut être partagé également en deux, la moitié étant des codons «de la famille entière» – un codon étant trois unités structurelles dans l’ADN – et l’autre moitié étant une «famille fractionnée», qui n’a pas Le code AC, un acide aminé utilisé pour la fabrication de protéines.

 

Il existe un total de 28 codons qui ont une masse atomique totale de 1665 et une masse atomique combinée de la chaîne latérale de 703 – qui sont multiples de 37.

 

Les scientifiques ont un total de neuf exemples dans leur travail de recherche publié dans Icarus, où ils indiquent que les chances du nombre 37 apparaissant souvent par hasard dans le code génétique dans un échelonnement sur 10 trillions.Prof Makukov a déclaré New Scientist:

 

“Il était clair tout de suite que le code comporte une structure non aléatoire.

“Les modèles que nous décrivons ne sont pas simplement aléatoires.

“Ils ont des caractéristiques qui, du moins de notre point de vue, ont été très difficiles à attribuer aux processus naturels”.

 

Quant à ce qui a planté le message, le scientifique kazakh a déclaré: “Peut-être qu’ils sont partis depuis longtemps. Peut-être qu’ils sont toujours en vie. Je pense que ce sont des questions pour l’avenir.

“Pour les motifs du code, l’explication que nous donnons, nous pensons que c’est la plus plausible.”

 

Il semble que nous soyons prêts à apprendre sur les origines de notre existence et potentiellement ce qui vient au-delà de cela aurait pu créer notre composition génétique.

 

Créé par les Aliens?

 

 

2017 semble être une année incroyablement importante en matière de divulgation!

 

On nous a dit des planètes habitables dans l’espace et aussi qu’il est très peu probable que nous soyons seuls dans l’univers par des scientifiques et des employés assez importants à la NASA et maintenant?

 

Beaucoup de gens comme moi n’ont jamais cru que nous nous sommes fondés entièrement de singes car le «chaînon manquant» a toujours été laissé inexplicable, mais maintenant il semble que le chaînon manquant soit chez TOUS et que nous étions un produit d’une sorte de ET ‘création’.

 

Bien sûr, il n’y aura pas de réponse claire à ce sujet pendant un certain temps, car l’élite ne veut pas que nous connaissions trop et craignent que les masses sur la planète Terre réagissent à ces nouvelles.

 

Mais, il est temps pour notre réveil et pour l’humanité d’accepter que nous sommes très pas SEULEMENT dans l’Univers, et que nous étions très probablement créés par une sorte d’êtres étrangers – dont la signature est le numéro 37!

 

mer.

17

mai

2017

Alien Project : 13/05/2017 Thierry Jamin répond aux questions

 

13ème vidéo où Thierry Jamin de l'Instituto Inkari Cusco réponds aux questions des contributeurs du financement participatif Ulule à propos des momies découvertes au Pérou.

 

ven.

05

mai

2017

Alien Project : 2 Nouvelles vidéos de Thierry Jamin

 

Nouvelle conversation avec Thierry Jamin au sujet des Reliques du Pérou, avec des mises au point, des faits et des photos inédites.

 

"La vérité n'est pas ailleurs" (!?) et elle s'approche.

 

Cette conversation un peu plus longue que les autres n'a pas été coupée et accompagne le 9ième article sur ce sujet des étranges Reliques du Pérou.

La qualité de l'image est médiocre car la connexion avec le Pérou était assez mauvaise.

 

mer.

19

avril

2017

ALIEN PROJECT  (Suite) - Les momies du Pérou - Radiographie et analyse des 3 mains géantes - 19 Avril 2017

 

L’Instituto Inkari Cuco a pu récupérer 3 mains impressionnantes, dont 2 présentent un implant métallique.

 

Ces mains ont été radiographiées.

 

Deux radiologues livrent leur analyse :

•Docteur Julio Espejo Torres,

•Doctor David Hermosa Gongora. 

 

mer.

12

avril

2017

Ecosse : un homme attaqué par un OVNI en 1979 - 12 Avril 2017

 

Au cours du mois de novembre 1979, un travailleur forestier appelé Robert Taylor aurait été attaqué par des créatures extra-terrestres.

 

Son cas, longuement étudié, a déconcerté les nombreux experts et spécialistes qui s'y sont intéressés.

 

Ce matin-là, il faisait très froid dehors dans cette forêt située à Livingstone, en Écosse. L'homme était arrivé au travail, comme à son habitude, à bord de son pick-up en compagnie de Larah, l'une de ses collègues d'origine irlandaise. Après être sorti de son véhicule de société, il a commencé à marcher le long d'un sentier dans les bois.

 

Mais lorsqu'il est arrivé dans une clairière, il a été absolument étonné de voir ce qu'il a décrit, plus tard, comme étant un « grand objet en forme de dôme ». Il avait une circonférence d'environ 20-30 pieds et planait à 15 pieds au-dessus de la surface du sol.

 

Les bords de cet engin semblait se dématérialiser, si bien que le témoin était capable de voir les arbres se trouvant juste derrière. A d'autres moments, il se solidifiait à nouveau.

 

Alors qu'il le regardait avec attention, ce qui ressemblait à deux mines navales de la Seconde Guerre mondiale, sont sorties du dessous de l'objet. Elles ont roulé vers lui et juste avant qu'elles n'arrivent vers lui, une odeur de brûlure pouvaient se faire sentir. Il a entendu un puissant bruit.

 

Ces deux objets sphériques sont alors parvenus jusqu'à lui à travers l'herbe et des tiges ont émergé de ces derniers. Celles-ci se sont alors fixées à ses hanches et ont commencé à le tirer en direction de l'objet.

 

À ce stade, il a perdu conscience, il ne savait pas pour combien de temps, mais pensait que cela ne pouvait être que pendant une ou deux minutes.

 

Quand il est revenu à lui, les objets avaient disparu et il y avait des marques et des trous sur le sol, plus de 20 entailles circulaires ou triangulaires dans l'herbe. Robert avait également une étrange blessure sur son front et une autre sur son menton. Il éprouvait également une soif incroyable.

 

La police a tout naturellement enquêté sur cette affaire. Elle a conclu que ce cas demeurait inexpliqué.

mar.

04

avril

2017

ALIEN PROJECT : des nouvelles sur les artefacts - Thierry Jamin répond aux questions - 04 Avril 2017

jeu.

30

mars

2017

Un célèbre guitariste affirme communiquer avec des aliens - 30 Mars 2017

 

Un célèbre musicien a fait de choquantes révélations. Il a révélé avoir vu des OVNI et reçu des messages télépathiques de ses occupants.

 

Le rockeur britannique Dave Davies, aujourd'hui âgé de 70 ans, a certifié avoir vu des OVNIs dans le ciel au nord du comté du Devon, en Angleterre.

 

Le guitariste du groupe 'The Kinks' croit fermement à la vie extraterrestre, et affirme même que des aliens ont déjà pris contact avec les humains.

 

Pour lui, le gouvernement est bien conscient de l'existence de civilisations extraterrestres. Seulement, il refuserait d'en parler et participerait à une dissimulation à grande échelle.

 

Cependant, il ne pense pas qu'ils ont déjà été sur Terre.

 

Dans une interview donnée au magazine Vulture, Davies a indiqué qu'il avait commencé à recevoir des communications par télépathie après avoir repéré des OVNI dans le ciel.

 

« J'ai eu plusieurs expériences avec les ovnis. »

 

« C'était vraiment intéressant. Je les ai vus dans le nord du Devon en Angleterre – des lumières et des zigzags dans le

ciel. »

 

Davies, qui a collaboré avec son frère aîné Ray Davies dans le groupe The Kinks, a été nommé l'un des 100 plus grands guitaristes de tous les temps par le magazine Rolling Stone.

 

Davies poursuit :

 

« Quand vous vivez une expérience avec un OVNI, vous en gardez des sentiments, puis il entre dans votre subconscient et votre super-conscient. »

 

« Quand j'ai étudié ce que ces sentiments pouvaient être, quand je me suis vraiment plongé dans l'ufologie, je pourrais avoir juré que j'avais des liens avec l'étoile 'Dog Star' de

Sirius. »

 

mar.

28

mars

2017

"Alien Project" : analyse non concluante des radiographies de la momie du Pérou .. analyse ADN et Carbone 14 en cours - 28 Mars 2017

 

Thierry JAMIN a crée un site pour ce projet :

http://www.the-alien-project.com/

 

Voici ce qu'il dit  :

 

"Nous sommes conscients que des milliers de personnes, à travers le monde, veulent savoir, tout comme nous, s’il s’agit d’une fraude ou d’authentiques reliques biologiques appartenant à des espèces terrestres inconnues ou extérieures à notre planète.

 

Grâce au succès du financement participatif, organisé sur la plateforme Ulule, en février et mars de cette année, nous pouvons lancer les analyses ADN et Carbone 14 sur les reliques biologiques récupérées ces dernières semaines par l’Institut Inkari – Cusco et déterminer scientifiquement s’il s’agit de matériels organiques véritables ou s’il s’agit d’une fraude.

 

Au terme de ces analyses, tous les documents officiels et toutes les radios, seront intégralement publiés sur ce site Internet.

 

Votre aide, Chers Amis, a été et reste déterminante dans cette recherche de la Vérité. Je peux vous assurer que nous ferons toute la lumière sur cette histoire et nous nous engageons à tout vous dire.

 

Qui sommes-nous ?

 

Mais avant tout, laissez-moi vous rappeler que l’objet principal de l’Institut Inkari – Cusco, que j’ai l’honneur de présider depuis 2009, n’est pas la recherche ufologique, mais bien l’investigation archéologique, dans le cadre et le respect des procédures et des règlements régissant l’archéologie moderne (voir le site : www.instituto-inkari.org).

 

Depuis près de vingt ans, en effet, mon équipe et moi nous consacrons à l’étude de la présence permanente des Incas en forêt amazonienne et à la localisation de leur principal centre de peuplement : la cité perdue de Païtiti.

 

Ces recherches, ont toujours été encadrées par des projets approuvés par les autorités péruviennes, principalement les Ministères de la Culture et de l’Environnement (voir le site : www.granpaititi.com).

 

Depuis des années, l’Institut Inkari – Cusco jouit d’une bonne réputation, notamment grâce aux découvertes réalisées par mon équipe à Machu Picchu en 2012 (voir le site : www.machupicchu-ciudadela.com).

 

Raison pour laquelle nous sommes régulièrement contactés par des citoyens péruviens ayant découverts près de chez eux telles ou telles ruines. Ou d’autres encore nous sollicitent pour obtenir une expertise, par exemple concernant des objets découverts dans leurs champs.

C’est dans ce cadre que nous avons été contactés, à la fin du mois d’octobre 2016, par deux habitants de Cusco au sujet de mystérieuses momies découvertes quelques mois auparavant dans le désert du sud du Pérou. La suite, vous la connaissez…

Diffuser l’information

 

Convaincus de l’authenticité de cette histoire, que devions-nous faire ?

La garder pour nous, ou la faire connaître au grand public ?

 

Depuis des décennies, des millions de personnes, à travers le monde, recherchent « la » preuve. Ce groupe de « huaqueros » péruviens a peut-être découvert cette preuve.

 

Désormais, totalement impliqués dans cette histoire (qui comporte, il est vrai, encore de nombreuses zones d’ombre), les membres de l’Institut Inkari – Cusco vont mener l’enquête pour vous, et avec vous.

 

Ce site Internet est naturellement appelé à évoluer au fil des semaines et en fonction des développements de cette étrange affaire.

 

Vous trouverez également sur cette page toutes les actualités et toutes les vidéos liées à l’Alien Project. Nous sommes ouverts à vos suggestions pour faire évoluer ce site avec vous…

Bienvenus sur www.the-alien-project.com & À Très Bientôt !

Thierry JAMIN"

 

ven.

24

mars

2017

France :  Ovnis Aliens en Vendée qui assaillent une famille - 24 Mars 2017

 

Le  lundi 20 mars 2017, en fin d'après-midi, Christian MACE reçoit un appel téléphonique d'une Dame résident en Vendée, en France.

L'entretien téléphonique a duré plusieurs heures... Monsieur MACE connaissait déjà cette Dame, car il avait eu auparavant une longue conversation par téléphone...

 

Par soucis de discrétion, Monsieur MACE convient avec cette Dame de ne pas rendre publique cette affaire Ovnis Aliens extrêmement importante, à laquelle doit faire face cette Dame et sa famille, habitant dans leur maison, en Vendée...

 

Il s'agit d'un véritable cauchemar que vit en ce moment même cette famille...

 

Mais aujourd'hui cette Dame est d'accord pour parler sur le blog de Christian MACE .

Mais elle pose une condition que par soucis de discrétion, ne soit pas mentionnés  ni son prénom et ni son nom de famille, et qu'on n'indique pas la ville où la Dame habite.

 

Disons que c'est dans le département de la Vendée, en France. 

 

La Dame a adressé par email deux photos d'ovnis prises par la famille, ainsi que leurs vidéos ovnis.

 

Ci-après, ovnis pris en photo par la famille de Vendée :

 

Oui, depuis plusieurs mois cette famille est assiégée par des présences d'ovnis associés à des productions de phénomènes paranormaux.

 

Cela a des effets sur cette Dame, âgée d'une quarantaine d'années, sur son mari, son enfant d'un an, et sa fille de 8 ans.

 

La Dame a une autre fille âgée de 18 ans, vivant avec un jeune homme, hors du domicile familial...

 

La personne ciblée le plus par ces phénomènes est le mari de la Dame.

 

Des effets physiques ont été constatés sur le visage du père de famille, ainsi que sur le visage du bébé, comme une cicatrice, apparue étrangement, sans en connaître l'origine.

 

Ce qui se passe dans leur maison en Vendée, est digne d'un cauchemar d'une maison hantée, type Amityville, la maison de l'horreur

 

http://documystere.com/fantomes-demons/amityville-lhistoire-vraie/

 

Le plafond de la maison semble bouger, se gondoler. Des ombres apparaissent. Sur des photos prises par la famille, des figures et personnages étranges apparaissent sur des supports des meubles, etc.

 

Quand le Monsieur et la Dame prennent leur voiture, des ovnis les accompagnent, type soucoupes volantes.

 

La Dame m'a dit qu'un jour de façon inexplicable, alors qu'elle conduisait seule, il y a eu un effet mystérieux sur sa voiture sur les freins et l'accélérateur...

 

Ci-après, cet autre ovni pris en photo par la famille de Vendée :

 

 

 

La Dame et et son époux photographient et filment tout cela.

 

Ainsi sur des documents filmés par la famille adressés par email à monsieur MACE  on voit bien toutes sortes de phénomènes ovnis lumineux bizarres.

 

Par exemple dans un film tourné par cette famille devant "leur" maison, on voit un ovni en forme de boîte à lettres Américaine de couleur bleue !

 

D'ailleurs la Dame a intitulé cette séquence "Boîte bleue".

 

Christian MACE a visionné cette vidéo, et effectivement on voit bien une lueur bleue, et après une structure bleue d'aspect cylindrique, ressemblant à une boîte à lettre des USA !

 

Monsieur MACE dit avoir visionné un nombre incalculable de vidéos, et là, c'est la première fois qu'il voit une telle forme d'ovni aussi bizarre !

 

Manifestement cette famille de Vendée est sous l'emprise d'Entités Aliens, qui perturbent gravement leur vie de famille.

 

On peut soupçonner notamment que le père de famille doit avoir un implant Alien, car il est la cible principale des Aliens.

 

Cette homme très cartésien n'en peut plus, et a été obligé d'arrêter son travail, ainsi que son épouse...

 

Ci-après, Chr. MACE a  mis en ligne les documents vidéos, ces films des ovnis de cette famille de Vendée...  

 

En premier, l'ovni "Boîte Bleue", ressemblant à une boîte à lettres des USA !

 

Filmé devant la maison familiale de Vendée, à 15 mètres environ...

Boîte bleue. MTS

Séquence filmée devant la maison de la famille, en Vendée. Notamment un ovni de couleur bleue, puis cette forme étrange cylindrique comme une boîte à lettres des USA...

 

Etoile Membrane.MTS

Autre document ovni, filmé par cette famille de Vendée...

 

00047.MTS

Cet autre document ovni, filmé par cette famille de Vendée...

 

 

AIDONS CETTE FAMILLE...

 

Oui, cette famille vit un véritable cauchemar en ce moment même à leur maison en Vendée, en France, où la famille est en proie sans-arrêt à des ovnis, causant en plus des phénomènes paranormaux. Cela au moins depuis plusieurs mois...

 

Le père de famille et son épouse sont même poursuivis par ces différents ovnis, notamment soucoupes volantes, triangles, sphères lumineuses, lorsqu'ils circulent en automobile...

 

Des fois, quand ils circulent en voiture la nuit, tout s'éteint derrière eux, les lampadaires cessent de fonctionner...

 

Cette famille est déstabilisée à cause de tout cela.

 

Pensez, ils ont même vu une Créature Alien ressemblant à une mante religieuse !

 

Les époux dorment mal, et se relaient la nuit pour surveiller leur domicile et leur bébé de un an... Ils ont arrêté leur travail, et des difficultés vont apparaître pour se nourrir... La Dame, mère de famille, a beaucoup maigris...

 

En en-tête de cette page, j'ai extrait cette image de la vidéo que m'a adressée la Dame, où la famille a filmé cet ovni, cette lueur dans le ciel, à 15 mètres environ devant leur maison.

 

Quand la lueur bleue a été zoomée, on aperçoit alors une forme insolite bleue, comme une boîte à lettres des USA !

 

Hier matin le 23 mars 2017, Cr. MACE reçoit  un appel téléphonique de la part de la mère du Monsieur, ce père de famille assailli par ces Ovnis Aliens.

 

Cette Dame est très angoissée et  demande quoi faire pour arrêter tout cela, où son fils et son épouse y perdent leur santé.

 

La Dame demande si l'hypnose pourrait enrayer tout cela ?

 

Monsieur MACE  lui a  répondu que cela serait peu probable.

 

Et il a  ajouté qu'il avait  fourni à l'épouse de son fils des renseignements pour combattre tout cela.

 

Monsieur MACE  signale au Monsieur, les initiales "N.D.A.", d'un individu qui combat en faisant appel à certaines Energies, ces intrusions Aliens intempestives, certainement de type Aliens Gris et Reptiliens...

 

D'ailleurs CR. MACE précise qu'il avait eu au téléphone ce Combattant Anti Aliens. Normalement ce Combattant doit venir avec deux autres personnes amies, rendre visite à cette famille de Vendée, pour arrêter ces manifestations Ovnis Aliens et Paranormales... Car la Dame de Vendée a contacté ce Monsieur "NDA" habitant en Bretagne, en France, pour un proche rendez-vous à leur maison en Vendée...

 

Comme le préconise MACE  à l'épouse, et à la mère du père de famille, mieux vaut ne pas alerter les autorités officielles type Gendarmerie, Police, Geipan, et autres...

 

Réfléchissons, même si les Gendarmes viendraient et pourraient être témoins de ces manifestations Aliens en photographiant et en filmant, que pourraient-ils faire de plus ?

 

Cela ne résoudrait pas le coeur du problème : arrêter à tout prix l'intrusion Alien !

 

Et attention, si les services officiels seraient alertés, cette famille pourrait être considérée comme "folle", et pourrait se faire retirer la garde de leurs enfant sous leur toit, un bébé de un an, et une fillette de 8 ans...

 

Source

 

sam.

18

mars

2017

« Momies aliens » du Pérou : le point de vue d’une archéozoologue - 18 Mars 2017

 Lisez l’article original sur le site d’Irna !

 

Voici le texte adressé par une archéozoologue qui a pris le temps d’examiner quelques-unes des images diffusées par Thierry Jamin dans le cadre de sa campagne de financement de supposées « momies aliens » (voir Thierry Jamin et les Zitis).

 

Comme elle l’explique elle-même, il est difficile d’être très affirmatif sur des images de mauvaise qualité tirées de vidéos ; cependant, comme le lecteur pourra le constater, les incohérences anatomiques sont suffisamment nombreuses pour que l’hypothèse du fake en soit grandement renforcée… – Irna

Qui suis-je ?

 

Ayant visionné les vidéos de « Alien Project » j’ai été interpellée par les inventions ostéologiques qui ont été conçues pour l’occasion. Archéozoologue de formation, je trouve important d’amener les gens à se poser de véritables questions sur ce qu’on peut leur présenter car quiconque ayant vu les vidéos est capable d’y trouver des incohérences. Je ne prétends pas faire une étude archéozoologique du matériel présenté par les dirigeants du projet parce que je me base sur l’étude d’images issues des vidéos (et donc de moins bonne qualité que si j’avais les véritables radios sous les mains) et que je n’ai pas les « momies » sous les yeux.

 

Je tiens également à préciser que je prends sur mon temps pour faire cette courte analyse et que mon seul but dans cette affaire est d’amener les gens à réfléchir. Je ne vais donc ici que m’attarder sur les aspects ostéologiques et biologiques en proposant d’ouvrir le débat à d’autres spécialistes si débat il doit y avoir. Chaque personne devrait être à même de se forger sa propre opinion avec les bases de l’anatomie (humaine et animale) qui sont facilement accessibles sur internet.

Quels sont mes outils ?

 

D’abord je dois vous expliquer le travail des archéozoologues. Nous étudions les restes animaux issus des sites archéologiques et pour ce faire nous disposons d’un certain nombre d’ouvrages d’anatomie comparée (que le lecteur retrouvera à la fin de ce papier) et d’une collection d’ossements réels, archéologiques et actuels. Notre travail est fondé sur la reconnaissance des os et des espèces par comparaison avec toutes les espèces connues. Étant donné qu’aucune espèce extraterrestre n’est actuellement connue, il m’est ici impossible d’avoir un comparatif. En revanche nous connaissons les squelettes de chaque être vivant, humain et animal en fonction des lieux que nous étudions. Pour ma part j’ai travaillé en France sur les périodes allant de l’âge du Bronze au Médiéval. Nous avons donc l’œil exercé à la spécifité de chaque espèce et nous connaissons chaque stade d’évolution des squelettes en fonction de l’âge. Nous sommes donc capables de savoir si tel os peut s’articuler avec tel autre et s’il s’agit du même animal. La figure ci-dessous montre le type de mobilier qu’un archéozoologue peut avoir l’habitude d’avoir sous les yeux et j’invite chaque lecteur à visiter un muséum d’histoire naturelle et à lire les ouvrages cités en bibliographie pour comprendre comment nous sommes capables de comprendre ce matériel.

Je vais donc ici me baser sur les multiples incohérences biologiques et la reconnaissance de certains os pour apporter de nouvelles réflexions à ces pseudo-scientifiques. Encore une fois, ce papier ne constitue en rien une étude archéozoologique et ne contient que de rapides observations.

 

Des « momies » ?

 

Je passerai outre le fait que l’aspect des momies me fait très fortement penser à du plâtre sur du papier mâché. Avec ce genre de choses on ne voit que ce que l’on veut voir et l’on ne trouve que ce que l’on cherche.

Premièrement, jamais il ne serait venu à l’idée de véritables scientifiques de manipuler ces objets comme ces gens le font. En les trimballant de ci de là, les retournant, en approchant leur bouche, leur nez et sans se couvrir les cheveux. Des analyses ADN et C14 qui pourraient donc être biaisées et des champignons qui vont se développer sur les tissus organiques (à condition qu’il y en ait) et les dégrader. Bravo.

 

Quel matériel nous présentent les vidéos ?

 

Des momies complètes, des mains, des têtes. Le fil d’Ariane de ces types est la ressemblance entre les crânes ovoïdes et des mains à trois doigts. En revanche aucun rapport entre la main gigantesque à 3 doigts et les petites mains des individus puisque ni le nombre ni la forme des os ne correspond, nous y reviendrons.

 

Les têtes

 

L’une des vidéos montre Edson Salazar Vivanco déblatérer sur le fait que les têtes sont bien des crânes. Il est possible qu’il s’agisse de crânes au vu de la forme mais je suggérerais plusieurs choses. D’abord il peut s’agir d’assemblages de plusieurs crânes, ensuite il peut s’agir de différentes espèces et enfin il est très probable que les crânes aient été épurés des parties jugées « non alien ». A première vue les reliefs m’ont fait penser à des crânes de canidés, mais puisque ces restes ont été trouvés au Pérou, il est plutôt probable qu’il soit question de crânes de primates voir de très jeunes humains (surtout si comme le dit M. Salazar « une suture est visible »). Ce qui me fait dire cela c’est « l’arcade sourcilière » prononcée et la forme des pariétaux qui sont assez « ronds » (l’image ci-dessous présente un crâne de chimpanzé) ainsi que la partie occipitale qui semble présenter un « chignon ». Il est possible d’imaginer que les crânes aient été rabotés au niveau des maxillaires et des zygomatiques. Cette hypothèse pourrait être renforcée par le fait qu’aucune dent n’est visible sur les radios. Il n’y a donc ni maxillaires ni mandibule. Notons que la position de l’occiput est assez incongrue car placé sous le milieu du crâne et non à l’arrière, et de toute évidence la bête ne pourrait alors pas être capable de bouger sa tête comme tout animal (y compris humain).

La colonne vertébrale

 

En parlant de l’occiput cela m’amène à faire remarquer au lecteur l’absence totale de vertèbres séparées les unes des autres (du moins pour ce qui est censé constituer les cervicales) et donc l’impossibilité totale pour l’individu de se mouvoir ou même de bouger la tête. Il semblerait que la colonne vertébrale soit symbolisée par un seul os long mais je ne m’appesantirai pas sur ce détail puisque je ne le distingue que trop mal sur les images dont je dispose.

 

La cage thoracique

 

Celle-ci semble constituée de véritables côtes posées les unes en-dessous des autres sans cohérence anatomique. Elles paraissent également trop épaisses pour la stature de la chose et aucun os n’apparait au niveau du sternum. Notons également l’absence de côtes flottantes, entre autre nécessaires à la flexibilité des êtres vivants. La cage thoracique est également située bien trop bas et ne pourrait biologiquement pas laisser la place à des organes tels que les intestins. Les os sont donc trop mal imbriqués pour que la chose puisse espérer se servir de ses poumons.

 

La ceinture scapulaire (bras, épaules)

Les images ne me permettent pas de distinguer la forme des scapulas (omoplates) et des clavicules. Il est possible que les humérus (à condition qu’il s’agisse bien d’humérus et non de fémurs) appartiennent à un ou des individus n’ayant pas terminé leur croissance (je pense ici à de jeunes humains ou des primates) puisque les extrémités proximales ne semblent pas complètes et ont cet aspect particulier des individus immatures. En revanche il manque les épiphyses (surface articulaire qui se soude avec la diaphyse à un certain âge en fonction de l’espèce, CF R. Barone 1976), donc s’il s’agissait réellement de momies les épiphyses auraient dû se trouver à leur place. Il n’est pas exclu que l’extrémité distale des os ait été rognée afin de mieux correspondre aux attentes des « artistes ».

 

Ce qui est censé constituer le radius est plausible mais l’absence d’ulna (anciennement appelé cubitus) à ses côtés implique l’impossibilité pour l’individu de tourner les mains et même de plier les bras. Quant aux os du poignet ils sont tous absents et les quelques phalanges (primate ou humain) utilisées pour les mains n’autorisent pas l’individu à se servir de celles-ci. Je ne m’attarde pas sur les poignets et les mains car les incohérences me paraissent ici bien trop évidentes pour être expliquées en détail.

 

Les bras ne sont donc pas du tout plausibles puisque totalement inarticulables, depuis les épaules jusqu’aux doigts.

 

Ceinture pelvienne (hanches et jambes)

 

Ce qui constitue les hanches n’est qu’un conglomérat de choses les unes sur les autres alors que les os pelviens de chaque être vivant sont parfaitement distincts et identifiables. Je ne pense pas que les os soient ceux de jambes. D’abord les fémurs, on voit ici clairement qu’ils appartiennent à des individus immatures car cette fois les épiphyses sont présentes mais elles semblent mises approximativement. Ensuite, s’agit-il réellement de fémurs ? Je n’en crois rien et je pense même que la jambe droite est un humérus (humain ou primate). Les têtes fémorales chez les bipèdes sont normalement bien plus marquées que ce que laissent voir les radios, afin que les fémurs puissent s’articuler correctement avec les os pelviens et ainsi autoriser la bête à se mouvoir. Les images dont je dispose ne me permettent pas d’affirmer mes dires mais je pense que l’os de la jambe droite de l’individu est différent de celui de la jambe gauche. Il est possible que l’on ait ici des os d’individus différents car la taille et la forme des diaphyses n’est pas la même et les épiphyses semblent à un stade de « soudure » différent pour la « jambe » droite et la « jambe » gauche. Les « genoux » ne ressemblent à rien de connu et cela pour la simple et bonne raison que de telles articulations à ce niveau n’autorisent pas un individu à simplement se tenir debout. De plus les patella (rotules) sont indiscernables.

Je distingue trop mal les tibias pour en parler mais nous noterons l’absence de fibula qui est improbable si la bête avait voulu se servir de ses pieds. Les os des pieds et des chevilles tels qu’ils semblent agencés ne permettent pas à l’individu de faire ne serait-ce qu’un pas et là j’invite les lecteurs à regarder et tâter leurs pieds pour se faire une idée. Pour ceux persuadés du caractère reptilien de la chose je les invite à regarder de plus près les squelettes de crocodiles. Leurs pieds sont agencés de manière à être totalement articulables avec le tibia et la fibula et c’est pour cette raison que les os sont « à plat ». Imaginer de tels pieds pour un être bipède est impossible (surtout sans fibula) car aucune flexibilité n’est permise et le poids du corps écraserait simplement le pied. Aïe.

 

Conclusion sur la momie :

 

Biologiquement incompatible même en considérant toutes les formes de vie possible, et ce quelles que soient les conditions atmosphériques (avec ou sans gravité). Je pense que tous les os sont issus de très jeunes individus et proviennent d’humains ou de primates. L’immaturité des sujets est un problème pour déterminer l’espèce puisque les os ne sont pas complètements formés. En tout cas je pense que ces os viennent de différents individus d’âges différents et de milieux différents. Il est à noter que l’état de décomposition de chaque os n’est certainement pas le même et que ces décompositions n’ont pas été effectués dans les mêmes conditions.

 

Effectivement, les épiphyses si elles ne sont pas encore soudées à la diaphyse sont reliées par du cartilage qui disparaît après les tissus mous. Ainsi, si le cartilage disparaît l’épiphyse et la diaphyse ne sont plus reliées, l’épiphyse peut alors être perdue ou avoir l’air d’un simple caillou lors d’une fouille et être laissée de côté (hors contexte de momification où tous les os restent en connexion). Ainsi, si les os représentant ici les humérus ne possèdent pas d’épiphyse cela veut dire qu’ils ont été agencés après décomposition totale des corps. Tandis que pour les os représentant les fémurs, la décomposition ou le contexte ont permis de conserver les épiphyses. J’invite le lecteur à aller jeter un œil aux « fermes des corps » qui ont permis de faire avancer la recherche de manière considérable dans les processus de décomposition des corps.

 

La grande main :

 

Bon je pense que tout le monde aura remarqué l’incohérence totale entre le nombre d’os, leur taille (les petits derrière les grands sans logique anatomique probable) et le surnombre d’os cassés vers ce qui s’apparenterait aux métacarpes.

Les trois premières phalanges pourraient être celles d’humains adultes, le reste des os est constitué de phalanges et métapodes agencés de manière peu probable et que je suppose venir d’humains également. Les os cassés semblent avoir une densité différente des autres et ce parce qu’il s’agit d’os longs et non d’os courts (comme les métapodes et les phalanges). Ensuite parmi ces os longs il semblerait que nous retrouvions des ulnas (certainement humaines d’individus adultes) en vrac (os du bras) et des phalanges. Je pense qu’il s’agit ici d’os humains, car les phalanges et les métacarpes sont assez courts et les corticales assez peu épaisses par rapport à celles de primates par exemple. A première vue on pourrait penser à des os d’oiseaux car ceux-ci sont creux et tubulaires, mais ici la radio laisse penser qu’il y a du spongieux dans tous les os ce qui est le propre des os humains.

 

Conclusion :

 

La détermination des os n’est pas aisée sur ce genre de matériel mais les incohérences anatomiques et biologiques sont bien trop nombreuses pour espérer que ces chimères aient vraiment existé. De plus nous avons pu montrer que certains os sont manquants et rendent donc l’hypothèse de momies totalement impossibles. La reconnaissance de certains os montre également qu’il n’y a pas de mystère dans la confection de ces momies.

 

A présent il serait de bon ton de se poser les bonnes questions, à savoir, est-ce nécessaire de faire des analyses aussi coûteuses que celles ADN et C14 quand des spécialistes sont capables, à l’œil nu, de reconnaitre le fake dans cet étalage de fausses preuves ? Quelles analyses moins coûteuses et plus cohérentes auraient pu être réalisées sur ces objets ? D’où proviennent les os qui constituent les « momies » ?

 

Je vais revenir sur un dernier point. Le fait qu’il s’agisse ici d’os d’individus immatures (individus dont la croissance n’est pas terminée) dont certains ont des épiphyses soudées et d’autres non implique des degrés de décomposition différents. Ces types ont-ils utilisé des individus récents ou des os issus de contextes archéologiques ? Je laisse au lecteur le soin de tourner et retourner ces questions dans sa tête puisque les seules personnes à même de leur apporter les réponses sont les créateurs des « momies ».

Bibliographie

– BARONE R., 2010, Anatomie comparée des mammifères domestiques, 5e édition, Paris : Vigot, tome 1.

– CHAIX L., MENIEL P., 2001, Archéozoologie : les animaux et l’archéologie, Paris : édition Errance.

– SCHMID E., 1972, Atlas of animal bones for prehistorians, archaeologists and quaternary geologists, Amsterdam ; Oxford ; New-York : Elsevier Publishing Company.

– WILSON B., GRIGSON C., PAYNE S., 1982, Ageing and sexing animal bones from archaeological sites, s.l. : B.A.R.

jeu.

02

mars

2017

Un mystérieux petit humanoïde filmé en Argentine - 02 Mars 2017

 

Des enfants, qui s'amusaient ensemble sur un terrain de football, ont été surpris par l'apparition soudaine d'un effrayant petit être humanoïde…

 

Sur cette vidéo diffusée sur YouTube et prise dans le quartier de Bosco III (en Argentine), on peut observer de jeunes garçons s'adonner à leur passion favorite. A quelques mètres d'eux, une sorte d'elfe surgit de nulle part, provoquant une vague de panique.

 

Cette créature ressemblait à un « homme » ayant une taille anormalement petite.

 

Depuis cette apparition, les voisins ainsi que les mères des jeunes joueurs ont déclaré avoir « peur de quitter » leur domicile par crainte de croiser de nouveau le chemin de ce spectre.

 

De quoi s'agit-il ? Difficile à dire. On pourrait penser à un extraterrestre bien que nous ne sachions pas si un OVNI a été aperçu au cours de cette même période. Une autre explication serait celle d'un humanoïde appartenant à la même espèce que le mystérieux bipède découvert dans le désert d'Atacama au Chili en 2003.

 

dim.

12

févr.

2017

Les momies du Pérou: momies, crânes et mains avec des implants - 12 Février 2017

Le 09-02-2017 - Une nouvelle momie ou entité biologique à étudier !

 

"Elle  mesure 38 cm de haut, possède une cage thoracique constituée de treize paires de côtes, de longs membres supérieurs et inférieurs terminés par des mains et des pieds de trois doigts, comprenant chacun trois phalanges.

 

À la main gauche, une étrange petite pastille ronde sur la paume et une autre à l’intérieure de la main.Ce petit corps fera partie des artefacts analysés prochainement."   Thierry JAMIN

 

Une étonnante nouvelle momie donc (voir la définition d'une momie créée artificiellement par les anciennes cultures dans un dictionnaire !), comportant certaines similitudes avec les précédentes déjà montrées (tête, mains et orteils), mais aussi de grosses différences, principalement une cage thoracique énorme (13 paires de côtes) et des membres (bras et jambes) comportant 4 os (2 chez l'être humain, les primates et la majorité des animaux terrestres...), sans articulations visibles (peut-être enlevés lors de la momification ?) et aussi sur la main gauche, deux implants ou plaques tout à fait ronds, au dos et dans la paume de la main...

 

ven.

03

févr.

2017

D'êtres semblables à de très petits hommes aux incohérences de l'hypothèse extraterrestre - 03 Février 2017

Lutin mauve

 

Cet article est tiré du blog de Daniel HARAN, défenseur de l'idée qu'il existe dans notre monde physique des Manifestations Inter-Dimensionnelles (MIDim), par lesquelles des êtres d'une autre dimension – que nous définirons "êtres élémentaux" dans la plupart des cas – envoient des signes de leur présence aux hommes.

Pour Daniel HARAN il  existe de nombreuses autres formes de MIDim, qui sont encore aujourd'hui considérées comme des phénomènes mystérieux, d'origine inconnue.

 

Parmi ceux-ci il inclut : 

les crop circles, les OVNIs, les Orbes (ou sphères lumineuses),

les chutes de pierres inexpliquées,  les émissions de bruits mystérieux, les disparitions d'objets divers, les enlèvements d'êtres humains, certaines disparitions d'êtres humains, les 

« hommes en noir », les mutilations animales inexpliquées, les pierres mouvantes (dans la Vallée de la Mort aux États-Unis notamment), les statues ou peintures qui pleurent ou qui saignent, les apparitions mariales, et enfin les phénomènes spirites.

Pour lui cette liste parait très éclectique, mais tous ces phénomènes, dont la réalité est avérée même s'ils sont peu connus, sont inexpliqués par la science moderne.

 

Pour chacun d'eux, l'observation montre qu'ils sont gouvernés par une intelligence non-humaine, invisible. C'est d'ailleurs pour cette raison que plusieurs d'entre eux sont habituellement associés à l'hypothèse d'une origine extraterrestre.

 

LES ÊTRES DE LA NATURE

 

Daniel HARAN avance donc l'idée que la plupart des phénomènes mystérieux de type OVNI ou crop circles sont des manifestations d’êtres de la nature.

 

Mais pour beaucoup de gens, la difficulté première pour accepter de prendre en considération cette interprétation nouvelle est que les hommes de notre époque ne croient pas en l’existence de ces êtres.

 

Et même si on leur explique que ces êtres étaient bien connus et respectés des hommes d’autrefois, que la religion islamique en parle abondamment (les djinns), que les petits enfants et les clairvoyants les perçoivent directement, ceci reste intellectuel et ils n’y croient pas davantage.

 

Pourtant, d’autres témoignages sérieux prouvent que ces êtres existent réellement, même de nos jours.

 

En effet, en ce 21ème siècle, dans certaines régions d’Afrique noire encore en partie préservées de l’influence de la civilisation occidentale, la culture indigène connaît l’existence d’êtres, semblables à de petits hommes, qui sont habituellement invisibles et vivent dans « un autre monde » que le nôtre.

 

A ce sujet, deux ouvrages récents méritent toute notre attention car ils ont été écrits par deux hommes qui ont personnellement rencontré de tels êtres.

 

Le premier, intitulé « Sagesse africaine » a été écrit par un auteur africain, Malidoma Patrice Somé, initié aux traditions encore vivantes par les Anciens de son village et plus tard instruit à un haut niveau dans des universités prestigieuses, en France et aux États-Unis. Cette double formation lui a permis de faire un pont extrêmement précieux entre la culture traditionnelle africaine et la culture occidentale moderne.

 

Le deuxième ouvrage a pour titre « Rencontre avec des êtres d’un autre monde » (auteur : Maen). Il a été écrit par un Français, qui est sans doute le premier homme occidental à avoir pu rencontrer directement et à plusieurs reprises de tels êtres, grâce à ses contacts privilégiés avec un guérisseur traditionnel.

 

Ces êtres sont décrits comme des êtres très intelligents et très puissants qui vivent dans une dimension proche de la nôtre, de petits êtres semblables à ceux que la mythologie occidentale appelle des lutins.

 

Ces auteurs expliquent comment ils ont pu les rencontrer physiquement, dans des grottes. Ils ont pu les toucher, échanger des objets, et même parler avec eux.

 

Tout ceci paraît tout à fait incroyable mais ces témoignages sont authentiques. La description qui en est faite conduit à voir une très grande similarité avec les êtres de la nature, tels qu’on les appelle en Occident.

 

C’est grâce à leur mode de vie marqué par des rapports intimes avec la nature que ces peuples indigènes d’Afrique ont développé depuis des temps très anciens le contact et la connaissance de « ces êtres d’un autre monde ».

 

En Occident, c’est le développement de la société technologique et matérialiste qui a entraîné pour les hommes la perte de leurs capacités de perception de ces êtres, puis la fin des relations avec eux et l’oubli de leur existence.

 

En fait, ces connaissances sont courantes aussi en Asie et probablement ailleurs, dans les peuples qui ont pu conserver un lien étroit avec la nature, étant encore relativement préservés de l’influence occidentale.

 

Ces êtres, qui vivent dans une autre dimension que la nôtre, sont tout aussi présents qu’autrefois, que les hommes les perçoivent ou pas.

 

En Afrique noire, ils sont au service des hommes grâce en particulier aux guérisseurs traditionnels avec qui ils ont de fréquents contacts, car les hommes les reconnaissent et les respectent.

 

Ailleurs dans le monde, ils envoient régulièrement aux hommes qui les ignorent des signes de leur existence, mais selon les pays ou les régions, ils se manifestent sous des formes différentes, car ils sont très indépendants entre eux.

 

Farfadet coloré

 

Le témoignage personnel de l’auteur du livre « Sagesse africaine » (Malidoma Patrice Somé) est très instructif pour mesurer la difficulté considérable, presque insurmontable, qu’il y a pour chacun à concilier la vision matérialiste des Occidentaux avec la connaissance de l’existence d’êtres vivant sur Terre dans des plans invisibles.

 

Cet auteur africain rapporte qu’au cours de ses études secondaires, qu’il a suivies dans son pays dans une école dirigée par des missionnaires blancs, il avait été contraint à assimiler la conscience occidentale, associée à un sentiment de supériorité.

 

Il lui fallut longtemps, quand il revint ensuite dans son village, pour reconnaître la valeur de la vision indigène sur la réalité du monde, cette vision étant très différente de la vision occidentale.

 

Il s’est rendu compte que l’instruction qu’il avait reçue l’avait tellement formé à analyser les choses que, quand il n’arrivait pas à comprendre certains événements, il les écartait lui-même comme « des supercheries primitives, indignes d’une pensée civilisée. »

 

Ce n’est que longtemps après qu’il a pu comprendre que

 

« ce qu’il croyait être son esprit civilisé était en fait un esprit plutôt borné » (sic).

 

Ce témoignage est très précieux parce qu’il provient d’une personne parfaitement qualifiée pour établir un pont entre la culture indigène africaine et la culture moderne occidentale, et qui pourtant a eu beaucoup de mal à concilier les deux.

 

Il permet de comprendre pourquoi l’article publié en 1983 puis de nouveau en 1988 par Gordon Creighton au sujet de l’origine des ovnis, a été complètement ignoré par la communauté ufologique, sans être même discuté.

 

Dans cet article étaient rapportées des connaissances de la religion et des traditions islamiques sur les djinns, méconnues en Occident.

 

Les capacités des djinns (nom donné à certains êtres de la nature par la religion islamique) étant étonnamment proches des caractéristiques des manifestations d’ovnis.

 

Gordon Creihton concluait logiquement que ces êtres pouvaient être les auteurs des ovnis (cet article, intitulé « Brief account on the true nature of the ufo entities », a été traduit et intégré en annexe du livre « OVNIs, Crop circles et MIDIM », de Daniel Harran).

 

Or, ces connaissances sur les djinns  – des êtres invisibles mais très intelligents et présents sur Terre dans une autre dimension – sont radicalement opposées à la vision matérialiste du monde en Occident.

 

On peut comprendre alors qu’il était, et il est encore, très difficile pour les esprits occidentaux de les accepter comme des réalités.

 

Elles ont été, et elles sont encore très souvent, automatiquement rejetées, parce qu’incompatibles avec la vision scientifique du monde.

 

Il n’aura sans doute pas échappé au lecteur que, les mêmes causes entraînant les mêmes effets, la communauté ufologique a encore aujourd’hui une très forte tendance à ignorer la présente étude qui conduit à voir dans les ovnis des manifestations d’êtres de la nature, et se situe ainsi dans le prolongement du travail de Gordon Creighton.

 

Cette situation est une conséquence de la difficulté énorme à laquelle chacun est obligatoirement confronté quand il cherche à comprendre la nature des ovnis, du fait des conditionnements reçus inconsciemment dans notre société moderne, qui nous enferment dans une vision matérialiste du monde.

 

Cette réflexion permet de comprendre qu’aujourd’hui encore, l’hypothèse extraterrestre reste l’hypothèse dominante pour interpréter l’origine des ovnis.

 

Cette hypothèse est pourtant incompatible avec plusieurs caractéristiques du phénomène ovni et un certain nombre de chercheurs sont réservés à son égard mais, selon les termes du rapport COMETA, c’est la seule hypothèse qui ne fasse appel qu’à la science d’aujourd’hui et c’est pourquoi elle est implicitement admise par la grande majorité des gens.

 

Seuls ceux qui, parmi les vrais chercheurs, parviennent à se libérer des conditionnements inculqués par la vision scientifique du monde, pourront espérer toucher la vérité sur cette question essentielle de la nature des ovnis, comme sur beaucoup d’autres phénomènes inexpliqués par la science.

 

 

Les incohérences de l’hypothèse extraterrestre

 

Il est largement admis que les OVNIs, comme les crop circles (authentiques), sont animés ou réalisés par des êtres intelligents non-humains.

 

Qui sont-ils ?

 

Les inconditionnels de la science, sous l’emprise de la vision matérialiste du monde, sont persuadés que l’être humain est le seul être intelligent sur Terre.

 

Selon eux, ces intelligences non-humaines viennent donc nécessairement de l’espace : c’est l’hypothèse extraterrestre bien connue, qui domine aujourd’hui encore parmi tous les chercheurs et passionnés de ces phénomènes.

 

1. Les Insuffisances de l’hypothèse extraterrestre :

 

Or cette hypothèse extraterrestre n’a apporté aucune réponse capable d’expliquer le comportement jugé « aberrant » des OVNIs au regard de la science.

 

Elle n’explique pas davantage comment des crop circles peuvent être réalisés … en quelques secondes sans cause visible.

 

Elle n’a pas permis que de nouvelles théories scientifiques soient proposées, qui puissent rendre compte de ces phénomènes, lesquels restent inexpliqués.

 

C’est pourquoi l’hypothèse est parfois prolongée par l’idée que les auteurs de ces phénomènes seraient présents dans une autre dimension, un autre espace-temps dans lequel les lois physiques seraient différentes.

 

Mais bizarrement cette idée reste toujours associée à l’hypothèse extraterrestre : les êtres qui pilotent les OVNIs seraient des êtres d’origine extraterrestre présents dans une autre dimension.

 

Il n’a pas été envisagé (en dehors du blog de Daniel HARRAN « Ecoute la Terre » …), que les auteurs puissent être présents dans une autre dimension et en même temps d’origine terrestre.

 

Pour qui s’efforce d’observer objectivement cela, cette idée d’une autre dimension est envisagée de façon très restrictive.

 

On peut voir là l’influence (ou le conditionnement) imposée par la vision matérialiste de la science. Car cela signifierait implicitement que la réalité d’une vie dans une autre dimension pourrait exister ailleurs, dans d’autres systèmes stellaires, et non pas chez nous sur Terre !

 

Cette limitation n’est pas logique.

 

2. Incohérences de l’hypothèse extraterrestre :

 

De plus, l’incohérence de l’hypothèse extraterrestre vis-à-vis de certaines caractéristiques du phénomène a été relevée par un certain nombre de chercheurs.

 

En effet parmi les caractéristiques du phénomène OVNI on peut noter :

 

- le nombre très élevé de manifestations observées, qui se chiffre par millions,

 

- l’ancienneté avérée du phénomène, qui remonte au moins à l’Antiquité, alors que les formes de manifestations semblent avoir peu évolué depuis cette époque,

 

- le comportement souvent ostensible de ces objets, qui cherchent à attirer notre attention, mais restent toujours insaisissables et équivoques,

 

- le caractère apparemment absurde de certaines manifestations (selon les critères habituels de la raison), qui a été souvent rapporté.

 

Quant au phénomène des crop circles, il intrigue aussi par le fait que leurs réalisations se chiffrent par milliers (tous différents) depuis trois décennies.

 

Ces caractéristiques ne sont pas cohérentes avec l’idée de visiteurs extraterrestres.

 

Il est raisonnable de penser en effet que, si des êtres en provenance d’une autre planète ou d’un autre système stellaire étaient capables de venir sur Terre, (et on peut penser que c’est très probablement le cas), ils seraient nécessairement beaucoup plus évolués que les êtres humains et auraient atteint des niveaux de savoir, de savoir-faire et de savoir-être bien au-delà du niveau actuel des hommes.

 

En conséquence :

 

– soit ils resteraient parfaitement discrets pour observer la Terre et les hommes, sans les perturber et sans interférer dans leur évolution, ce qui est incompatible avec le nombre très élevé et l’ancienneté des observations, incompatible également avec le caractère très souvent ostentatoire des OVNIs,

 

– soit ils se manifesteraient comme des « tuteurs », attentifs à l’évolution des hommes pour les aider discrètement sans interférer, ce qui n’est pas cohérent avec le comportement ostentatoire et parfois absurde des OVNIs,

 

– soit ils se manifesteraient ouvertement aux yeux de tous et interviendraient, de façon bienveillante ou pas, pour influencer leur évolution, ce qui n’est manifestement pas le cas.

 

Cette hypothèse extraterrestre, bien que parfaitement logique compte tenu des connaissances de la science d’aujourd’hui, n’est donc pas cohérente et n’a d’ailleurs jamais été validée à ce jour.

 

Pourtant, beaucoup de personnes, considérant que c’est la seule hypothèse qui puisse être sérieusement envisagée, pensent que cela suffit pour la valider et la prennent pour une vérité, au point que le phénomène OVNI est devenu pour la plupart des gens synonyme d’origine extraterrestre.

 

Par contre, l’étude développée par « Ecoute la Terre » a montré que l’hypothèse d’êtres intelligents présents sur Terre dans une autre dimension, basée sur la réappropriation de connaissances anciennes et oubliées, est parfaitement cohérente avec les caractéristiques des phénomènes.

 

 

3. L’hypothèse extraterrestre adaptée à quelques cas exceptionnels :

 

Un petit nombre de rapports d’observations d’OVNIs, à l’exemple de la rencontre de Valensole en France (1965), se distinguent par le fait que des êtres d’apparence humanoïde ont été surpris en train d’observer ou de prélever des échantillons de végétaux au sol.

 

Mais aussitôt ces êtres se sont retirés dans leur vaisseau stationné tout près et ont rapidement disparu, sans chercher à contacter les témoins.

 

Ces cas-là restent rares, mais il est vrai que ces récits frappent très fortement l’esprit de ceux qui les connaissent.

 

Ils se différencient par le fait qu’il n’y a dans ces cas-là aucun comportement ostensible de la part de ces êtres, mais au contraire une attitude d’évitement par rapport aux hommes, avec une volonté de ne pas interférer dans leurs activités.

 

Ces comportements étant totalement opposés à ceux observés dans tous les autres cas, il semble logique de penser que l’origine de ces OVNIs et de ces êtres serait différente, et que l’origine extraterrestre serait ici justifiée.

 

Mais ces cas restent très exceptionnels.

 

Commentaire de Daniel HARAN :

 

C'est  l’humanité dans son ensemble qui est confrontée à cette question de la nature et de l’origine de ces OVNIs, car ils existent partout dans le monde, et depuis très longtemps.

 

Les scientifiques et les politiques ne se prononcent quasiment jamais sur ce sujet.

 

Deux raisons sont possibles à leur silence:

 

– soit ils ne s’y intéressent pas, et c’est le cas de la très grande majorité des scientifiques et des politiques;

 

– soit ils (les politiques) ont compris que des êtres intelligents non-humains viennent là intervenir dans les affaires des hommes. La croyance dominante veut que ces êtres soient d’origine extraterrestre. Les politiques, dont la volonté est de diriger les peuples, voient là une concurrence possible à leur pouvoir, ou pour le moins une limitation à leur pouvoir car ils sont complètement impuissants devant ces êtres et dépassés par leurs capacités.

 

Ils préfèrent donc « faire l’autruche », c’est à dire faire semblant de ne pas voir le problème, faire comme s’il n’existait pas, et faire croire qu’il n’existe pas.

 

« Qui et que croire » : c’est à chacun de nous de se faire sa propre opinion, et de faire preuve de discernement.

mar.

31

janv.

2017

Royaume Uni :  photographie d'un OVNI avec des aliens à son bord ! - 31 janvier 2017

Un célèbre ufologue du sud-ouest de l'Angleterre affirme avoir photographié un OVNI avec trois extraterrestres à son bord. Ce spécialiste a déjà, par le passé, vécu des expériences de ce type.

 

John Mooner, qui se présente lui-même comme étant le chercheur en chef de l'organisation « World UFO Photos », a récemment raconté qu'il s'était battu avec un être venu d'ailleurs dans un jardin situé dans la ville de Newton Abbot. Ce dernier l'aurait ensuite enlevé sans qu'il n'en garde aucun souvenir.

 

L'homme explique que son intérêt pour les OVNI lui vient de son enfance. Lorsqu'il était encore un jeune garçon, son propre grand-père aurait été enlevé par des aliens alors qu'il faisait une balade à vélo.

 

J. Mooner raconte qu'il a vécu sa première avec le paranormal à Buckland lorsqu'il aurait été confronté au fameux « Mothman », une mystérieuse créature mi-Homme, mi-papillon.

 

Depuis cette nuit-là, il a commencé à vivre des observations d'OVNI presque tous les jours.

 

Le dimanche 29 janvier, à 3 heures 44 du matin, alors qu'il était assis dans son jardin attendant que « quelque chose d'extraordinaire se produise », un vaisseaux avec trois extraterrestres à son bord aurait survolé Newton Abbot. Il se serait arrêté devant lui, avant de disparaître rapidement.

 

Avec toute son expérience, l'homme a gardé son calme et a ainsi eu le temps de le prendre en photo.

 

Le témoin raconte :

 

« C'était les premières heures du matin et il faisait noir. J'étais à l'extérieur et je regardais le ciel. Il faisait si froid et tout était calme. J'avais tranquillement mis en place mon équipement et j'étais juste assis là attendant que quelque chose sortant de l'ordinaire se produise. Une demi-heure s'est écoulée sans rien voir … »

 

« Puis, tout d'un coup, j'ai remarqué quelques lumières mobiles loin dans la distance et qui étaient haut dans le ciel. Les lumières clignotaient et j'ai rapidement pris quelques photos. J'ai réussi à photographier ces lumières mystérieuses. Les lumières ont alors cessé de clignoter avant de toutes s'allumer simultanément. Les lumières étaient très lumineuses en intensité. »

 

« J'étais très excité à ce moment-là et j'ai rapidement commencé à zoomer sur les lumières pour mieux les voir et j'ai essayer de comprendre l'origine de ces lumières. Après avoir zoomé, je pouvais clairement voir que ces lumières provenaient en réalité d'un vaisseau. »

 

« La chose la plus choquante c'était que je pouvais clairement voir trois extraterrestres à l'intérieur de ce vaisseau. »

 

« Le premier alien était assis au-dessus de la lumière du milieu et semblait regarder vers le bas. Il paraissait être en train de manipuler des manettes. Celui de gauche regardait dans la direction du premier extraterrestre et semblait regarder le premier alien qui était aux commandes. Celui de droite semblait regarder la ville en contrebas. »

 

« C'est alors que l'un des extraterrestres a regardé dans ma direction et semblait savoir que j'étais là ... Les lumières se sont éteintes et ce vaisseau structuré a tout simplement disparu hors de ma vue. »

 

« J'ai été stupéfait par ce que je venais de voir. J'avais réussi à prendre quelques photos de cette embarcation extraterrestre. »

lun.

02

janv.

2017

Des êtres venus du ciel auraient régné à Sumer - 02 janvier 2016

Les textes sumériens fascinent depuis des décennies les historiens du monde entier. En les analysant scrupuleusement, certains en sont venus à la conclusion que des êtres humanoïdes d'origine extraterrestre avaient régné sur certaines régions de la Mésopotamie.

 

Ces dernières années, plus d'une douzaine de copies d'un texte décrivant la liste des rois sumériens ont été découverts dans des régions aussi disparates que l'ancienne Babylone, la ville de Suse et, bien entendu, en Assyrie. Les archéologues s'accordent sur le fait que ces copies provenaient d'un seul et même manuscrit original.

 

Les scientifiques pensent qu'il a été écrit au cours de la troisième dynastie d'Ur. En les étudiant, on a découvert quelque-chose d'étonnant et de totalement incompréhensible. Ces textes certifient que 8 rois ont régné sur 5 villes pendant une période de 241 200 ans ! Voici la liste de ces rois surhumains :

 

Alulim de Eridug / Eridu : 28 800 ans (8 sars)

Alalgar de Eridug / Eridu : 36 000 ans (10 sars)

En-Men-Lu-Ana de Bad-Tibira : 43 200 ans (12 sars)

En-Men-Gal-Ana de Bad-Tibira : 28 800 ans (8 sars)

Dumuzid de Bad-Tibira : 36 000 ans (10 sars)

En-Sipad-Zid-Ana de Larak / Larag : 28 800 ans (8 sars)

En-Men-Dur-Ana de Sippar / Zimbir : 21 000 ans (5 sars et 5 ners)

Ubara-Tutu de Šuruppak / Curuppag : 18 600 ans (5 sars et 1 ner)

 

Alors la suite d'un terrible déluge qui a dévasté l'humanité, ces dirigeants « immortels » ont été définitivement balayés.

 

Ce n'est pas tout. Ces textes, dont le Weld-Blundell Prism, nous apprennent que ces prétendus « dieux » étaient descendus du ciel. C'est la raison pour laquelle, ils possédaient une durée de vie aussi exceptionnelle.

 

Zecharia Sitchin, célèbre écrivain américain, postulait que les Annunaki, les divinités sumériennes, étaient des extraterrestres venus sur notre Terre au cours de la Préhistoire. Ils auraient créé l'homo sapiens en croisant leurs propres gènes avec ceux de l'homo erectus. L'objectif de ces aliens était de créer une race d'humanoïde capable d'extraire de la matière première nécessaire à leur survie.

 

Les récits sumériens rejoignent également de manière stupéfiante la Bible.

 

Le récit de la Genèse nous parle des « nephilim » (הנּפלים, en hébreu). Ces êtres sont souvent décrit comme étant des « anges déchus » descendus du ciel sur la Terre. Seulement les descendants de ces derniers étaient mauvais et Dieu provoqua le déluge afin d'éliminer la méchanceté qui entachait sa création.

lun.

02

janv.

2017

Australie : 2 enfants ont vu des aliens en 1947 - 02 janvier 2017

Au cours d'une froide nuit d'hiver de 1947, un mystérieux vaisseau prétendument d'origine extraterrestre aurait survolé les rues de Shepparton, l'une des plus grandes villes de l’État de Victoria, en Australie.

 

Il y a peu Neil John McIntyre, un ancien policier, a décidé de rompre le silence près de 70 ans après les faits. Il était âgé de 12 ans à l'époque. Une nuit de juin 1947, il rentrait tranquillement chez lui après avoir passé une soirée avec son ami Max Carlos, dans une salle de billard dans la rue de Wyndham.

 

Il se remémore ce qui s'est passé :

 

« C'était un dimanche et c'était une nuit froide et sombre. »

 

« Nous avions fini vers neuf heures et quart du soir et nous retournions chez nous. »

 

C'est alors que les deux copains ont observé un impressionnant OVNI qui planait au-dessus de la rue, à quelques mètres seulement d'eux.

 

L'objet est resté dans les airs pendant quatre à cinq minutes et les témoins le regardaient debout immobiles avec stupéfaction.

 

« Je n'étais pas tellement effrayé, mais plutôt surpris. »

 

« C'était un peu plus petit qu'un tramway de Melbourne. C'était semblable aux soucoupes volantes vues dans le monde entier. »

 

« On voyait clairement deux personnes à l'intérieur du cockpit avant (de l'engin). Nous les avons identifié comme étant des extraterrestres. »

 

Il a prétendu que les deux extraterrestres n'avaient ni cheveux, ni lunettes et semblaient être de forme humanoïde. Ils paraissaient s'intéresser à un lampadaire dans la rue.

 

« Nous ne pouvions pas voir leurs mains. J'avais l'impression qu'elles manipulaient une sorte d'instrument. Ils extrayaient peut-être l'énergie émis par le lampadaire. »

 

Soudainement, ce vaisseau est parti au loin dans la direction de Dookie.

 

Après cette rencontre inexplicable, lui et son ami ont fait des dessins de ce qu'ils ont prétendu avoir vu dans le ciel.

 

« Maxy Carlos a insisté pour que l'on ne parle de cette affaire à personne. »

 

Bien qu'il ne se rappelle pas de la date exacte, il affirme que cela s'est produit quelques jours après ou avant l'Incident de Roswell.

 

Par la suite, son ami Max Carlos est devenu un célèbre boxeur professionnel. Pour respecter l'amitié qu'ils se vouaient mutuellement, Neil lui est resté fidèle et il n'a jamais parlé de cet incident jusqu'à récemment.

 

Neil, quant à lui, a finalement rejoint la police de Victoria. Il profite maintenant de sa retraite sur la Gold Coast.

 

Avec le décès de Max, Neil a décidé qu'il était temps de briser son silence sur ce qu'ils avaient vu dans le ciel.

 

« Tout ce que je pourrais dire, c'est que c'est la chose la plus étrange que je n'ai jamais vu de toute ma vie. »

dim.

01

janv.

2017

Une base secrète OVNI découverte dans l'Antarctique ? 31 décembre 2016

Il y a quelques années des scientifiques ont découvert un mystérieux objet caché sous le sol gelé de l'Antarctique. Certains affirment qu'il s'agirait d'un base secrète construite par le régime NAZI dans le but de construire de mystérieux engins volants …

 

Cet objet a été détecté pour la première fois en 2006, lorsqu'une équipe de scientifiques de l'Université d’État de l'Ohio avaient décidé d'utiliser les satellites GRACE de la NASA. En scannant une région de l'Antarctique connue sous le nom de Wilkes Land, ils ont alors découvert une « anomalie gravitationnelle ».

 

Cette « anomalie » indiquait la présence d'une énorme « concentration de masse » au milieu d'un cratère de 300 milles de large, caché sous la calotte glaciaire.

 

Certains chercheurs croient que cette concentration de masse (ou « mascap ») est le reste d'une gigantesque météorite, qui mesurait près de trois fois la taille de l'astéroïde de Chicxulub et qui a provoqué l'extinction des dinosaures.

 

Si cette théorie est exacte, elle pourrait expliquer l'extinction Permien-Trias, survenue il y a 250 millions d'années et qui a tué 96% de toutes les créatures marines de la Terre et 70% des vertébrés terrestres.

 

Cependant, un groupe de chasseurs d'OVNIS connu sous le nom de 'Secure Team 10' a proposé une théorie beaucoup plus étrange sur l'origine de cet objet.

 

Dans une vidéo postée sur YouTube, il est suggéré que ce pourrait être une base OVNI nazie secrète, laissée à l'abandon à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

 

« Certaines preuves obtenues ces dernières années viennent corroborer cette découverte. Elles nous montrent diverses entrées construites sur le côté des montagnes qui ont des formes circulaires et se trouvent à basse altitude. »

 

Pour ce théoricien, si ces « entrées » sont circulaires, c'est que les objets qui y pénétraient étaient également de forme circulaire, comme des soucoupes volantes ! Cet homme va encore plus en évoquant que cette anomalie mystérieuse pourrait être un portail menant vers un autre monde.

 

Afin d'étayer cette dernière hypothèse, le spécialiste parle des nombreuses missions menées par l'US Navy dans l'Antarctique pendant les années 1940, dans le cadre de son « Opération Highjump ». Il affirme que leur objectif était en réalité une tentative de localiser ce portail.

 

Ce portail mènerait, toujours selon lui, à un monde se trouvant à l'intérieur même de notre planète. Ce monde serait habité par une civilisation très évoluée et qui utiliserait d'étranges engins volants pour se déplacer.

 

D'autres théories certifient qu'à la fin de la Seconde Guerre Mondiale et la chute du régime NAZI plusieurs dirigeants de l'Allemagne, dont Adolf Hitler, auraient rejoint ce monde intérieur échappant ainsi à une mort certaine …

ven.

30

déc.

2016

Un ancien  colonel Américain évoque l'accident de Roswell : les puces électroniques, la fibre optique et les lasers sont de la technologie Alien ! - 30 décembre

Peu importe le nombre d'années écoulées depuis les événements de Roswell  au Nouveau-Mexique mais des conséquences en sont encore d'actualité  de nos jours sur le plan technologique.

 

Il semblerait qu’un officier du renseignement de l’armée qui a servi sous le président Eisenhower, a assisté à l’événement en tant que témoin de première main et il le déclare dans un livre.

Il a donné une interview concernant son livre. L

Le colonel Phillip Corso, qui était à l’époque président du conseil de sécurité, a été très attentif à ce qu’il a observé.

 

ANCIEN OFFICIER DU RENSEIGNEMENT D’EISENHOWER et TEMOIN DES EVENEMENTS DE  ROSWELL

 

Corso a expliqué en détail le fait qu’il a vu des cadavres Extraterrestres dans l’épave du crash à Roswell.

 

Il est capable de décrire les corps après ce carnage et d'après lui il s'agit d'extraterrestres en raison de leur apparence générale  : les corps semblaient n’avoir aucun visage connu,  à savoir une bouche et un nez bien marqués.

C’était juste une des différences très nettes par rapport à l’aspect global d'un être humain.

 

Son livre est intitulé «Le jour après Roswell» .

 

Lors d’une entrevue Corso a déclaré qu’il n’a jamais eu l’intention d’écrire le livre, mais il a estimé que les générations d'après l’incident Roswell avaient le droit de connaître la vérité dont a été le témoin.

 

En ce qui concerne le livre lui-même Corso donne un compte-rendu détaillé de la façon dont il a été impliqué dans le cover-up pour essayer de cacher au public.

 

Il a aussi été le témoin d'une technologie utilisée par les visiteurs extraterrestres qui était hors de notre portée à ce moment-là et découverte pour la première fois.

 

Il raconte également comment ces  technologies, tels que les puces avec circuit intégré, les lasers et autres progrès technologiques,  ont été mises en application au  niveau mondial au fil des années.

 

Alors, y a-t-il une part de vérité des allégations du Colonel Corso ?

Personne ne le sait avec certitude.

 

Force est de constater qu'après tant d'années après Roswell, cet événement reste toujours un sujet d’actualité.

 

Peut-être que ce sujet ne sera jamais vraiment exposé comme une réalité  ou une fiction, mais comme quelque chose qui a sucité  l’intérêt de beaucoup de personnes depuis des décennies et dont on parlera encore dans le futur.

jeu.

15

déc.

2016

Snowden aurait révélé l’existence de créatures habitant dans le manteau terrestre - 15 décembre 2016

Edward Snowden a récemment révélé un incroyable document. Celui-ci affirmerait qu’une race d’êtres intelligents vivraient sous le manteau de la Terre ! Le fait que ce document provienne du gouvernement Américain donne d’avantage de crédits à cette affaire.

Dans Au-delà de la science, le site "Epoch Times" explore les recherches et les récits examinant les phénomènes et les théories qui posent un défi aux connaissances actuelles.

 

 

On dirait de la science fiction et on n’aurait aucun mal à croire qu’il s’agit vraiment de science fiction.

 

Après la divulgation de certains programmes et d’autres scandales, Edward Snowden aurait révélé également un document secret étonnant.

 

Celui-ci porterait sur une race dont l’intelligence serait largement supérieure à celle des hommes, sur des créatures souterraines vivants dans le manteau de la Terre !

 

Snowden a révélé qu’un certain nombre des documents auxquels il avait eu accès portaient sur des espèces bien plus intelligentes que les humains.

 

De plus, le contenu de ce document a également rapporté de nombreux événements qui n’avaient jamais été rendus publics, et on peut considérer les informations fuitées comme venant d’une source fiable.

 

Dans les documents secrets aux mains de Snowden, il est expliqué qu’il existerait une sorte d’espèce intelligente étrangère à l’homo sapiens, vivant dans le manteau terrestre.

 

Il est de plus mentionné dans ces documents secrets l’investigation sur les sources chaudes sortant des fissures du planche océanique, et de certains nombres d’événements liés aux OVNI ayant eu lieu dans l’océan et dans l’orbite du soleil.

 

« La plupart des gens pour la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) et le Pentagone sont convaincus qu’il existe dans le manteau de la Terre une espèce bien plus intelligente que les humains modernes »,

 

a déclaré Snowden.

 

Il n’y aurait pas eu de changement dans le manteau de la Terre depuis des milliards d’années, et il serait donc envisageable qu’il y ait une occupation stable et permanente.

 

L’espèce vivant dans le manteau terrestre vivrait ainsi probablement dans un environnement à une température complètement différente de celle de la surface de la Terre.

 

Cela pourrait accélérer son intelligence et son développement.

 

Dans un document fuité, il est également mentionné que le président Obama reçoit un bref rapport quotidien sur les activités des créatures souterraines.

 

Dans une spéculation de scénario de guerre, il est dit que la technologie humaine souterraine étant largement supérieure à celle de la technologie de la surface, il serait peu probable que l’homme que nous connaissons y survive.

 

Que sont les « créatures souterraines » ?

 

S’il en est ainsi, un « homme souterrain » existe-t-il ?

 

Bien que cela soit rapporté dans des documents super secrets, il nous est difficile de le prouver et encore plus de le croire.

 

De plus, les documents cités ne mentionnent pas en détail à quoi ressemble ce être souterrain. En raison d’une série d’événements précédemment divulgués par Snowden, une telle révélation ne peut pas être ignorée.

 

Dans la vision des scientifiques, la structure interne de la Terre contient un noyau (composé d’une couche interne et externe) ayant à son centre un rayon de 3500 km.

Ce noyau est entouré d’un manteau d’une épaisseur de 2900 km, tandis que la croûte la plus extérieure est épaisse de 5 à 7 km.

 

Un vaste océan au centre de la Terre ?

 

En raison de la propagation des ondes sismiques et d’autres facteurs, il y a dans le manteau interne une surface de fracture à une profondeur de 660 km.

 

Le manteau terrestre est divisé en deux couches, avec cette surface de fracture comme limite. La division en différentes catégories de croûte terrestre, manteau, noyau externe et noyau interne est néanmoins toujours basée sur la réflexion de la vélocité des ondes sismiques.

 

Il est en fait encore aujourd’hui difficile de déterminer et de prouver qu’une espèce humaine se cache dans le manteau terrestre.

 

Nous ne savons pour le moment pas ce qui peut bien se trouver sous le manteau terrestre.

 

Selon la théorie de la Terre creuse, les accès reliant le monde extérieur (le nôtre) et le monde intérieur (la Terre creuse) seraient les pôles Nord et Sud.

 

Ils seraient reliés par un fort champ magnétique,

appelé « Stargate ».

Au centre du « Stargate » interne pourrait se trouver un soleil rayonnant. Certains affirment qu’il y existe un autre espace en trois dimensions, duquel sortent des OVNI.

 

L’un des partisans de la théorie de la Terre creuse est l’amiral Richard Byrd (1929).

 

Il était très curieux de cette théorie sur le pôle Nord.

 

Il croyait en l’existence d’une Terre creuse. L’amiral Byrd faisait partie d’une expédition visant à enquêter sur l’existence de la Terre creuse. L’expédition a volé au dessus du Pôle Nord lorsqu’au milieu de son voyage elle a découvert quelque chose de choquant.

« Toutes les régions polaires ne seraient apparemment pas recouvertes de neige et de glace, j’y ai vu une étrange zone boisée. Les plantes présentes étaient dérivées des temps anciens. J’ai vu des animaux étranges que je n’avais jamais rencontré auparavant »,

a déclaré l’amiral.

 

Selon les chercheurs, il est possible que Richard Byrd n’ait pas seulement survolé le pôle, mais soit entré dans une ouverture derrière les glaces.

 

Il aurait pu entrer dans une rainure derrière d’une montagne, sans en être au courant.

 

En restant en contact avec son équipe par radio, Richard Byrd fut surpris de voir un OVNI s’envolant à grande vitesse d’un trou gigantesque.

 

Byrd croyait que le gouvernement aurait dû avoir connaissance d’un trou dans le centre de la Terre, et y aurait construit une base avancée. Il a également émis la possibilité d’un trou géant peuplé par des « créatures souterraines » douées d’une haute intelligence.

 

Depuis janvier 1967, le satellite météorologique américain ESSA3 aurait pris des photographies suggérant un trou circulaire dans l’Arctique.

 

Il a finalement été déterminé que le trou géant était réel.

 

En plus du pôle Nord, un trou semblable aurait été découvert au pôle Sud – un objet visible dans ce trou émettant même une lumière aveuglante.

 

À en juger par les « trous géants » menant aux profondeurs de la Terre aux deux pôles, par le phénomène lumineux observé au pôle Sud ainsi que la « représentation d’une espèce étrangère dans le manteau terrestre », il est possible que les informations sur les OVNI et les « créatures souterraines » de Snowden soient vraies.

 

D’autres informations gardées confidentielles et connues de Snowden pourraient être bien plus étendues que ce qui a été révélé.

 

Même ainsi, de nombreuses personnes pensent que Snowden garderait secrètes d’autres informations sur les OVNI et les espèces étrangères sur notre planète.

 

Que ce qu’ait décrit Snowden soit vrai ou faux, nous avons juste à attendre et voir ce que nous réserve le futur – même si cela peut nous sembler de la science fiction.

Commentaire  :

 

Pour ceux qui s'intéressent au mythe de la Terre creuse et des soi-disant  trous géants aux pôles, je vous conseille de visiter le site ci-dessous :

 

http://lumieredureel.forumgratuit.org/t2-le-mythe-des-ouvertures-polaires

 

Le sujet mérite réflexion car les plus grandes découvertes ont toujours été rejetées à leur époque.

mar.

13

déc.

2016

Des aliens ont atterri en Argentine en 1972 - 13 décembre 2016

Durant l'hiver 1972, un homme résidant en Argentine a vu deux êtres extraterrestres atterrir non loin de chez lui. Après cette incroyable rencontre, il a développé d'étonnantes facultés intellectuelles …

 

Le samedi 30 décembre 1972, dans la soirée, Ventura Maceiras, un homme âgé de 73 ans et qui occupait le travail de gardien d'une propriété située dans le parc municipal d'Angel Cabañas à Tres Arroyos (dans la province de Buenos Aires), prenait tranquillement un verre de thé à son domicile tout en écoutant la radio.

 

Soudainement, son transistor s'arrêta et il entendit un étrange bourdonnement. Dehors, il remarqua la présence d'un mystérieux objet lumineux dans une clairière voisine. Il distingua alors deux êtres humanoïdes à l'intérieur.

 

Ne sachant trop quoi faire ni penser, l'homme se contenta de proposer une tasse de « maté » (une boisson traditionnelle sud-américaine) à ces extraterrestres qui étaient visiblement amicaux.

 

Seulement les aliens disparurent dans un éclair de lumière. A partir de ce moment-là, Maceiras commença à se sentir mal et plusieurs symptômes apparurent : fourmillements, maux de tête, diarrhée, vomissement, et perte de cheveux.

 

Son chat avait plusieurs zones de sa fourrure qui étaient complètement brûlées. Il mourut plus tard de cause mystérieuse, tout comme son chien.

 

Avant cette incroyable rencontre du troisième type, Maceiras était pratiquement illettré. Après cela, il acquit de remarquables connaissances notamment en philosophie, théologie, astronomie, ou encore en médecine. De plus, il se mit à parler sur un ton prophétique et manifesta des dispositions artistiques.

 

Quelques mois plus tard, en février, il vit de nouveau ces êtres. Il raconte qu'ils étaient silencieux et communiquaient avec lui grâce à la télépathie. Ils mesuraient environ 1 mètre 75, avaient de petites oreilles rondes, un petit nez, ainsi que des cheveux fins et beaux. Ces aliens venaient, d'après lui, d'une planète appelée Prunio et située dans la Voie Lactée. Selon leur calendrier, ils en étaient à l'année 14 329.

 

Les médecins qui examinèrent Maceiras furent stupéfaits de découvrir qu'une nouvelle dentition lui était apparue.

 

dim.

11

déc.

2016

Le dossier UMMO - conférence du GEEPI - 11 décembre 2016

Le 6 décembre 2016 dernier eut lieu une soirée organisée par l’association Ovni-Paris qui s’est félicitée d’être reçue dans une salle de la célèbre Ecole des Mines.

 

Il est vrai que même l’IHEDN abrite en son sein une section dédiée à l’étude des phénomènes Ovni, il n’est alors pas totalement abscons d’envisager que l’Ecole de Mines accueille une telle conférence.

 

Conférence qui n’eut en effet rien d’ésotérique, puisque l’invité principal n’était autre que l’auteur d’un ouvrage portant sur l’actualisation du dossier «Ummo» ; lequel a connu un certain développement ces dernières années. L’homme ne pouvant révéler son identité, c’est en bon ummologue qu’il utilise un nom d’emprunt en hommage à Pierre Teilhard de Chardin, Stone Gardenteapot.

 

L’auteur anglophile ne manque pas d’humour, mais il est selon Christel Seval, son éditeur, le plus légitime en France pour s’exprimer sur ce sujet, le connaissant à fond depuis deux décennies et, révélation permise aujourd’hui, il fait partie des citoyens français ayant eux-mêmes reçu des courriers sous sceau Ummite.

 

Ces courriers postaux sont envoyés dans plusieurs langues depuis 60 ans, par des membres de cette société soi-disant exogène, installée sur Terre, qui compterait aujourd’hui 180 expéditionnaires que l’on pourrait même qualifier de «sans-papier».

 

On s’en souvient, Jean-Pierre Petit avait mis en évidence la pertinence scientifique des lettres Oummaines, et Jean Pollion en avait exploré leur linguistique.

 

Gardenteapot, lui, fait une recension de toutes les prédictions contenues dans les lettres vérifiées par la suite, qu’elle soient envoyées sous forme de lettres à quelques privilégiés, ou au public sous forme de messages envoyés sur Twitter (eh oui…).

 

La bonne humeur de l’auteur ne nuit en rien au sérieux qu’il observe entre les différents messages reçus de cette société et les récentes avancées scientifiques, tout cela en cohérence avec des lettres historiques, faisant de cette prédictibilité un argument qui va dans le sens d’une authentification de provenance réellement extra-terrestre des lettres reçues de 1966 à 2012.

 

On peut citer l’indication, dès les années 60, d’un univers en expansion tel qu’il a été modélisé en 1995 par un physicien qui en reçut le Prix Nobel.

 

On peut aussi citer la mention dans les lettres Oummaines d’un univers à 11 dimensions, confirmé 25 ans plus tard par les mathématiques de la théorie des Cordes.

 

Mais les exemples abondent dans l’ouvrage «Ummo, l’avertissement».

 

Un auditeur attira l’attention sur un nouveau compte Twitter prétendu Ummite passé assez inaperçu, mais qui réussit l’exploit de nous enjoindre à de nouvelles analyses nucléaires dès mai 2016, après la fameuse découverte fin 2015 de la particule X, validée par un second accélérateur de particules américain.

 

Pour donner un tel «avertissement» là aussi, il fallait détenir une information d’un niveau hors du commun.

 

Or, il s’avère que ce n’est qu’en juillet 2016 le CERN a reconnu publiquement son erreur, survenue à cause d’un biais statistique selon eux «cauchemardesque».

 

Il faut savoir que la persistance d’une telle erreur théorique dans notre modèle physique nous aurait peut-être coûté des années d’errances scientifiques. L’enjeu était de taille, et la pertinence du simple tweet était non seulement culottée, mais singulière.

 

Il apparaît donc que nous avons affaire, quels qu’ils soient, à des interlocuteurs de très haut niveau, capables de s’adresser à une poignée d’ingénieurs et de nobels réunis qui, normalement, auraient autre chose à faire que de recevoir des messages d’extra-terrestres.

 

Autant dire que, si plaisantins il y a dans cette affaire «Ummo», cette plaisanterie n’est pas à la portée du premier fanfaron venu.

 

L’ouvrage de Stone Gardenteapot porte ce sous-titre énigmatique, «L’avertissement».

 

Sans le révéler durant la conférence, il nous a été confié que c’est la situation internationale, unanimement reconnue comme tendue, qui inquiète nos pèlerins ultra-stellaires, selon les nouvelles lettres reçues récemment.

 

Il est remarquable que les auditeurs de cette conférence aient posé des questions à l’auteur qui montraient qu’un lien demeure possible entre certaines prédictions indiennes et les récentes mise en garde «Oummaines» concernant la prochaine période 2019-2022.

 

L’équipe du Geepi.

 

jeu.

08

déc.

2016

Les petites momies du Pérou - 08 décembre 2016 - 08 décembre 2016

D'après le peu d'informations qui commencent seulement à "transpirer", la découverte initiale remonte à janvier 2016, dans le désert du nord chilien d'Atacama, proche de la frontière péruvienne et chilienne donc, par une personne se déplaçant dans la zone désertique de Tacna, près de Arica (notez que Tacna est au Pérou et Arica au Chili, et que le désert d'Atacama commence bien au niveau de la frontière Pérou/Chili...).

 

Si on suit le premier article au sujet de cette histoire, paru dans le magazine péruvien el Matutino, son site internet (qui a eu une mise à jour depuis) et aussi une petite émission télévisée de CTC HD, la première découverte a été faite "presque au ras du sol" et concerne la plus petite momie trouvée (car il y a eu d'autres découvertes par la suite).

 

Selon le propriétaire actuel, Paul, qui est une personne connue localement pour s’intéresser aux OVNI et à la vie extraterrestre, le découvreur l'a donc contacté et lui a donné cette étrange petite momie. 

 

Paul le décrit ainsi :

" il a la morphologie humaine, n'a que trois doigts à chaque main et pied, le corps ressemble à un être humain avec des jambes, des bras et une tête, mais cette dernière est très allongée et effilée (conique) d'une façon qui n'avait jamais été vue (et les cranes allongés sont pourtant communs à cet endroit), la taille est très petite, 21 centimètres, mais en 2003, il  en a été révélé un au Chili qui mesurait 16 centimètres, mais d'une morphologie différente ".

 

Une autre personnalité, française  dont j'ai déjà également parlé plusieurs fois, un vrai scientifique car il s'agit de l'archéologue expérimenté, historien/géographe diplômé et explorateur Thierry Jamin a été également contacté afin que les momies découvertes soient sérieusement analysées.

 

Il semble donc que fin octobre ou début novembre, des échantillons aient été envoyés dans 3 laboratoires différents (dont un français) et que l'enquête continue.

 

Les choses s'accélèrent ensuite car il semble qu'un chercheur américain impliqué localement dans le tourisme comme voyagiste et organisateur de circuits touristiques au Pérou, Bolivie et Chili, mais également connu comme chercheur archéologique et directeur du musée d'Histoire de Paracas, ait été contacté ou mis au courant de l'affaire : il s'agit de Brien Foester, qui a déjà étudié et fait analyser justement une mystérieuse petite momie trouvée également dans la région d'Atacama.

 

Ces analyses (et aussi celles de plusieurs crânes allongés) n'ont pas démontré l'existence d'extra-terrestre, mais tout de même un grand intérêt archéologique car des preuves supplémentaires de migrations très anciennes en provenance de divers points de l'Europe (y compris centrale) et de l'Asie du Sud-est, en plus de la Sibérie.

Les nouvelles infos données par Thierry Jamin lors de cette interview 

 

- La découverte a été faite par des pilleurs de reliques pré-colombiennes, par hasard et en plein désert du sud péruvien.

 

Un petit monticule à peine visible sous le sable et les pierres a révélé une porte en pierre, qui a été forcée par les pilleurs. Un escalier menant à une grande salle contenant un sarcophage contenant lui-même des artefacts de pierre et de métal, puis à un cerveau d'apparence humaine, parfaitement conservé dans du coton.

Cette première salle est grande comme un salon et est comme une grotte, mais comporte des pierres taillées et des murs.

En continuant leur fouille, les pilleurs ont trouvé des galeries sur plusieurs étages, puis une autre salle avec un grand sarcophage, qui contenait des petites momies (une vingtaine) comme celles montrées, de différentes tailles, des têtes coupées, le tout dans une sorte de poudre ou plâtre.

Nous avons affaire à un véritable temple enfoui.

Ce qui est aussi extraordinaire, c'est que ces salles contiennent des reliques protégées et enveloppées par du coton, mais aussi, dans les sarcophages, par une sorte de poudre, mais aussi que des animaux momifiés font partie des reliques.

Le SARCOPHAGE

 

Des animaux inconnus mais de petit taille et faisant plutôt partie de nos légendes, anciens textes religieux et mythes

ancestraux :

des animaux avec deux bras et deux jambes mais aussi des ailes (anges, démons, tayir,...), mais aussi avec une unique corne frontale (licornes, démons,...) par exemple...

 

Parmi les artefacts trouvés :

des organes connus (cerveaux, coeurs) ou inconnus, protégés par du coton ou de la poudre et encore souples au toucher, des têtes coupées (comme celle photographiée ci-dessus) et des mains à trois doigts coupées, le tout également protégées du temps.

 

Il est à noter que cette sorte de coton est aussi apparente dans les momies, et que des traces de sang ont également été relevées sur ce coton (analysable donc). Il y aurait aussi des artefacts "techniques", comme des implants et des plaques de métal (celui-ci étant décrit comme un alliage argenté), avec notamment des mains comportant des sortes de bagues-implants entourant un os ou un tendon et aussi des plaques métalliques sur les paumes ou au dos des mains, comme un appareillage mystérieux...

Des objets métalliques à mémoire de forme ont également été trouvés !

 

 Seul 10% de cet endroit a été fouillé par les pilleurs à priori. On note aussi que plusieurs reliques ont déjà été vendues, (cerveaux, cœurs, artefacts métalliques) mais que le nom de ces acheteurs est maintenant connu et que les artefacts sont récupérables.

 

L'endroit se trouve à quelques kilomètres d'un lieu très connu pour ses reliques anciennes (Paracas, Nazca...) et significatives.

 

Thierry Jamin, étant donné la zone, pense qu'une datation de 2000 ans (Nazca), voir plus ancien, est possible.

Les précautions de protections trouvées, et la pratique des têtes coupées, font penser à un leg global pour la postérité et les civilisations futures de la part des Nazcans...

 

Pour en finir avec le lieu des découvertes, les pilleurs ont recouvert l'entrée d'une bâche puis enterré le tout, aplani les lieux : l'endroit est introuvable et invisible sauf par quelqu'un qui sait...

- Comme le dit Thierry Jamin dans l'interview, il n'a été mis au courant de cette affaire que récemment, en novembre (alors que la découverte date de janvier 2016), tout à fait par hasard et via un ami journaliste qui lui a présenté le propriétaire de quelques artefacts (les 3 montrés dans ces photos avec la main coupée).

 

Cette découverte est bien sûr en train d'être découverte au Pérou (les télévisions commencent à s'y intéresser fortement) et dans le monde entier.

 

Une équipe de télévision française était à Cuzco pour un autre sujet, mais elle s'y est bien sûr intéressée... et elle est repartie du Pérou avec des images et des échantillons à faire analyser : un grand laboratoire parisien est en train d'analyser ces échantillons donc, avec des premiers résultats attendus sous trois semaines...

 

En attendant, les preuves sont tout de même très solides avec ces 3 différentes reliques examinées par des spécialistes (avec leurs connaissances des momies...), mais pour l'histoire en elle-même et le lieu, tout repose sur les pilleurs de tombes et le propriétaire de quelques reliques (qui est un connaisseur en matière d'OVNI et de théories extra-terrestres ou de mondes parallèles...).

 

Brien Foester a été appelé car il a une expérience de biologiste et il était sur place en temps que directeur du musée d'Histoire de Paracas...

- La petite momie trouvée n'est pas une fabrication artificielle (style poupée faite d'os, de peau et de tissus), mais bien un être vivant à l'origine, momifié en apparence naturellement (desséché) mais ayant tout de même subi une intervention car du coton a été trouvé au niveau des membres inférieurs (style de momification inconnu).

 

L'être semble avoir des petits organes sexuels, peut-être même un nombril et un anus, ne mesure pas plus de 21 centimètres mais ne ressemble pas à un fœtus ou même bébé (une technique de réduction comme celle employée par les Jivaros (Shuars) pour les têtes coupées est-elle envisageable ?).

 

On peut envisager aussi une autre hypothèse (déjà amenée dans le monde de la science-fiction via les voyages spatiaux de longue durée) : le nanisme dû à l'environnement (un peu comme les éléphants-nains découverts sur des îles) :

 

des êtres obligés de vivre pendant plusieurs générations dans des vaisseaux spatiaux (environnement très limité donc) lors de voyages durant des millénaires (théorie connue des vaisseaux-mondes), ne seraient-ils pas atteints de nanisme avec le temps?

 

Une autre constatation concernant ces petits êtres aux grands crânes, avec une toute petite bouche et avec des yeux "d'amphibiens, de reptiles ou même d'insectes" et de leur peau grise, en dehors de leur correspondance avec les, ou certains, "modernes petits gris" cités lors d'enlèvements par des OVNIs, est aussi une grande similitude avec au moins deux très anciennes légendes de l'Humanité :

 

celle connue en Amérique Latine des "hommes-fourmis" et celle, mondiale, des "reptiliens" et du culte des hommes-serpents, voir de tout ce qui rattache (en "bon et en mal" en lien avec le serpent dans la mythologie...).

Les dernières nouvelles de T. Jamin sur Facebook du 2 décembre 2016

 

Voir la vidéo sur sa page Facebook - Son site : granpaititi 

Chers Amis Internautes,

 

Voici les dernières nouvelles concernant cette incroyable affaire de « créatures momifiées », découvertes dans le désert péruvien en janvier 2016.

 

C’est aussi la dernière fois que nous publierons des informations concernant cette histoire, jusqu’à l’obtention des analyses ADN et C14. S’il s’agit d’une imposture, nous la dénoncerons avec la plus grande vigueur. Cependant, en l’état actuel de ce que nous savons, rien ne nous permet d’affirmer qu’il s’agisse d’un « fake ».

Comme nous le précisons à la fin de cette vidéo, nous avons pris la décision de ne plus communiquer sur cette histoire à l’avenir, pour éviter toute confusion sur mes activités de recherches et celles de mon groupe. L’Institut Inkari-Cusco est une Organisation Non Gouvernementale consacrée à la recherche archéologique, et rien que cela.

 

À Très Bientôt Chers Amis… sur les traces de Païtiti !

 

Bien Amicalement À Vous, T. Jamin 

jeu.

17

nov.

2016

Pérou : découverte d'un étrange crâne ressemblant à celui d’un Alien ou supercherie ? - 17 novembre 2016

Un étrange crâne aurait été découvert dans une caverne au. Pérou avec plusieurs autres.

 

Pour certaines personnes, il s’agirait de celui d’une entité biologique extraterrestre…

 

Ce n’est pas la première fois qu’un crâne étrange est découvert au Pérou.

En effet, il était courant d’effectuer des déformations durant l’enfance afin de les allonger.

Pour ceux qui croient aux anciens astronautes, il s’agirait de ressembler aux extraterrestres qui venaient offrir la connaissance aux peuples antiques.

Ce nouveau crâne a été découvert dans le sud du Pérou dans une grotte en plein désert.

Il n’était pas seul, d’autres se trouvaient là, mais étaient seulement allongés. Celui-ci, qui semble momifié à des caractéristiques beaucoup plus étranges.

 

En effet, le visage est vraiment petit, le nez et la bouche sont très étroits et les cavités oculaires semblent vraiment très grandes. Il est assez petit, de la taille d’une main, de ce fait, il pourrait s’agir de celui d’un enfant. Il est vraiment très différent de celui d’un homme, ce qui, pour certains, confirmerait son origine extraterrestre.

 

D’autres pensent qu’il pourrait simplement s’agir d’un hybride entre un être humain et un alien.

 

La forme de cette tête est vraiment spécifique, elle n’a aucun trait humain et ne ressemble pas non plus à un animal connu.

 

Sur la vidéo on voit le dessous qui est assez étrange au niveau de l’os de la mandibule qui semble être plein. La peau est sombre et ne très bon état.

Le visage semble assez étrange et pourrait faire penser à une sculpture, même si le dessous semble par certains aspects authentiques.

Des analyses auraient été commencées et auraient montré que l’ADN aurait des similitudes avec celle d’un être humain, mais avec des mutations qui n’auraient jamais été détectées jusqu’à présent.

 

Malheureusement, les informations sur ces analyses sont très vagues. La datation n’a pas non plus été encore donnée.

 

Ce crâne est vraiment étrange, reste à savoir s’il est authentique ou non.

 

En effet, il n’y a que très peu d’informations sur cette affaire, et les photos et la vidéo peuvent faire douter de son authenticité.

 

Il ne reste maintenant qu’à attendre de trouver d’autres informations et de savoir si nous avons affaire à une entité biologique extraterrestre ou bien à une simple supercherie…

ven.

04

nov.

2016

Un grand chercheur confirme qu'il y avait des aliens à Roswell - 04 novembre 2016

Wernher von Braun était un ingénieur allemand qui travailla de longues années pour la NASA. Pionnier de l'astronautique, il affirma que des corps d'origine extraterrestre avaient bien été retrouvés à la suite du crash de Roswell en 1947. Ces révélations sont d'autant surprenantes qu'elles proviennent d'un scientifique hautement considéré.

 

Russ Hamersley écrit:

 

« Après la Seconde Guerre mondiale, un certain nombre de scientifiques allemands très réputés ont été amenés aux États-Unis dans le cadre d'un programme appelé 'Operation Paper Clip'. »

 

Leur chef était le Dr Wernher von Braun, directeur technique du centre d'essais de Peenemünde, où il participa à la mise au point du missile balistique V2.

Après la guerre, il travailla sur des missiles guidés pour l'armée des États-Unis et fut ensuite nommé directeur du Centre de vols spatial Marshall à la NASA.

 

En 1970, il devint administrateur associé au sein de cette même agence spatiale.

 

Dans le livre de Robert Trundle, intitulé 'Is ET Here', il discute de la relation qu'entretenait Clark C. McClelland (astronaute Américain) et Von Braun. Après une réunion de sensibilisation aux vols en avion, McClelland et Von Braun quittèrent le Cocoa Beach Ramada Inn et se rencontrèrent dans un patio situé à l'arrière.

 

Un jour, les scientifiques de l'équipe de Von Braun lancèrent des roquettes V-2 au Centre de lancement de White Sands en 1947, non loin de Roswell, au Nouveau-Mexique. McClelland demanda alors à Von Braun :

 

« Est-ce que l'incident de Roswell est bien arrivé ? Est-ce qu'un engin extraterrestre a été récupéré avec des corps à

l'intérieur ? »

 

A cette question, Von Braun se leva. Il alluma une cigarette en levant les sourcils, réfléchit un instant, puis se mit à discuter ouvertement de ce fameux accident.

Il expliqua comment lui et ses associés avaient été emmenés sur le site du crash après que la majeure partie du personnel militaire avait quitté la scène.

 

Von Braun déclara :

 

« L'extérieur de cet engin spatial n'était pas en métal comme nous le pensions, mais il semblait être fait de quelque chose de biologique, comme de la peau. »

 

McClelland comprit rapidement que cet engin était, en réalité, une sorte d'organisme vivant.

 

De plus, le scientifique lui confirma que des corps extraterrestres avaient bien été récupérés et qu'ils avaient été conservés dans une tente médicale installée près de l'OVNI.

 

Les êtres étaient petits, très fragiles et de nature reptilienne.

 

Von Braun comparait leur peau à celle des serpents à sonnettes que lui et son groupe avaient déjà rencontrés à White Sands.

 

Von Braun précisa :

 

« J'étais intrigué par la nature des débris. Le matériau était très mince, d'une couleur d'aluminium, semblable à l'emballage de gomme à mâcher. L'intérieur du vaisseau ne comportait aucun instrument, comme si les créatures et leur engin ne constituaient qu'une seule entité. »

ven.

28

oct.

2016

USA/Russie et autres belligérants  : les Aliens ont la capacité de désactiver vos bombes atomiques - exemple de l'affaire de la base militaire de MALMSTROM - 19

Le 16 Mars 1967, Robert Salas est officier de tir sur un des sites de Malmstrom AFB où il contrôle dix silos de Minuteman.

Son adjoint dans la capsule, le lieutenant Fred Meiwald dort lorsque Salas reçoit un appel d'un garde qui lui dit qu'un objet lumineux se déplace dans le ciel et qu'il ne s'agit pas d'un avion.

Salas, septique par rapport à ce sujet, ne peut quitter son poste, mais demande quand même au gardien de le rappeler si la situation venait à évoluer.

Quelques instants plus tard, le garde, angoissé rappel Salas pour lui dire que l'Ovni est en vol stationnaire près du portail de sécurité.

Salas réveille donc Meiwald et c'est alors que des voyants rouges s'allument sur la console de surveillance et où on pouvait lire " No Go ". Ce qui veut dire qu'un Minuteman est désactivé. Meiwald voit ensuite plusieurs voyants s'allumer.

En quelques secondes, au moins huit missiles tombent en panne. Ce qui est très rare, voire même impossible.

Meiwald qui alerte immédiatement le poste de commandement demande l'envoi d'une équipe d'intervention. Une fois sur les lieux ces derniers voient aussi l'objet. C'est alors que leur radio cesse d'émettre. Pendant ce temps Meiwald et Salas qui cherchent à connaître les origines de la panne détectent un problème au niveau du système de guidage et de contrôle.

La même chose se produit sur les missiles d'un autre groupe de silos (officiers de tir le capitaine Eric Carlson et le lieutenant Walt Figel).

Il aura fallu attendre environ 24h pour que les missiles redeviennent opérationnels.

Salas et Klotz évoque ce cas dans leur ouvrage et cite d'autres témoignages comme ceux d'Arneson, Ortyl ou Morales.

 

Les survols de silos de missiles intercontinentaux  et de bases de bombardiers B-52 reprennent huit ans et demi plus tard dès octobre 1975

 

 

Article publié sur le site Ovnis-Direct 

 

 

Les extraterrestres luttent-ils contre l'arme nucléaire ?

(28 Septembre 2010)

 

États-Unis -

 

Des anciens militaires de l'US Air Force et de la Royal Air Force affirmeent que, depuis plus de 60 ans, des Ovnis survolent des bases militaires pour saboter les missiles nucléaires.

 

Lundi, lors d'une conférence de presse à Washington, sept anciens militaires de l'US Air Force et de la Royal Air Force ont affirmé que des Ovnis avaient stationné au-dessus de bases militaires. Ces survols ont été aperçus durant les années 60, 70 et 80, mais existeraient depuis les années 40. Présent à cette conférence, le capitaine Robert Salas, officier de lancement sur la base de Malstrom, aux Etats-Unis, en 1967, prétend notamment avoir assisté en direct à un de ces survols : "Un objet est arrivé et s'est mis à planer directement au-dessus du site."

 

Il explique ainsi qu'après ce passage d'Ovni, 10 des missiles nucléaires, stockés sur la base, étaient devenus inutilisables. Pour Salas, ce survol d'Ovni n'avait qu'un intérêt : lutter contre la course à l'armement entre les États-Unis et l'URSS lors de la Guerre Froide : "Je crois que cette planète a été visitée par des êtres d'un autre monde qui, pour une raison quelconque, se sont intéressés à la course à l'armement nucléaire qui a débuté à la fin de la Seconde Guerre mondiale."

 

Missiles en panne (1967)

 

En 1966, on note un incident en rapport avec les missiles intercontinentaux, en l'occurrence dans ce cas les " Minuteman " (missile balistique intercontinental (ICBM) américain à ogive nucléaire lancé depuis le sol.)

Ils sont prêts à l'emploi dans les silos souterrains de béton et d'acier situés dans de grandes bases du Nord des États-Unis, le long de la frontière canadienne.

 

Les bases de Minot AFB (Dakota du Nord) et de Malmstrom AFB (Montana) vont être les théâtres d'événements troublants, une première fois en août 1966, puis à plusieurs reprises l'année suivante.

Il s'agit à l'origine de missiles extrêmement fiables qui ont besoin de très peu d'entretiens et qui tombent très rarement en pannes.

 

1er cas

 

Le premier cas qui se déroula dans la nuit du 24 au 25 aout 1966 sur la base de Minot a été évoqué par Allen Hynek dès le 17 décembre dans un article du " Saturday Evening Post " soit le Cas N°9 du rapport Concon que le comité a bizarrement très peu détaillé.

 

Des gardes au sol signalèrent dans la nuit la présence dans le ciel d'un objet lumineux de diverses couleurs. Lorsque le radar de la base détecte l'Ovni, il se trouve à une altitude avoisinant les 30 000 mètres. Soudain, l'objet plonge vers le sol avant de remonter.

La qualité des transmissions devient tellement mauvaise que le missile n'est plus opérationnel d'après l'équipage.

 

C'est alors que l'avion de ravitaillement en vol " KC-135 " qui rôdait dans les parages est envoyé en reconnaissance. Mais ils ne détectent même pas l'objet sur leur radar.

Deux F-106, intercepteurs de hautes performances, finissent par décoller de la base de Grand Forks avant d'arriver dans la zone où ils ne captent à leur tour pas le moindre écho radar de l'Ovni.

Un témoin au sol a raconté qu'à chaque fois que les avions  F-106 passaient sur la zone, l'objet éteignait ses lumières et changeait soudain d'altitude.

Pendant ce temps, dix Minuteman étaient hors d'usage et les communications défaillantes.

Tout redevint normal qu'au moment où l'Ovni disparût totalement.

 

Voici ce que dit le Rapport Condon à ce sujet : " Une situation de cette sorte est difficile à évaluer, à cause du nombre de personnes impliquées et d'objets observés, et du caractère vague et inconsistant de nombreux détails ". Ils concluent à une coïncidence de circonstances banales et à une confusion avec l'étoile Capella.

 

2eme cas

 

Une autre apparition d'Ovni eut lieu dans les mêmes circonstances le 14 Septembre. Mais on a très peu d'indications à ce sujet.

 

3eme cas

 

Cela se situé dans le Montana à quelques km au nord de Lewistown au début de l'année 1967.

L'histoire est racontée par un colonel aux auteurs de " Faded Giant ".

Deux membres d'une patrouille de sécurité observent en pleine nuit un objet de grandes tailles en vol stationnaire au-dessus d'un silo, à 100 m d'eux.

Crawford alerte par téléphone le poste de commandement où l'officier de service lui répond : "  On ne s'occupe pas de ces trucs là… Ce refus d'affronter la situation peut paraître totalement invraisemblable, mais si l'on se penche sur ce que nous disent Salas, Klotz, Fowler et d'autres, concernant l'attitude de la hiérarchie à propos des incidents de ce genre, elle s'inscrit parfaitement dans ce qui semble avoir été une politique concertée : on ne peut rien faire contre ces choses-là, et surtout, on n'en parle pas. Il n'est surtout pas question que l'information s'ébruite… "

 

4eme cas

 

Le 16 Mars 1967, Robert Salas est officier de tir sur un des sites de Malmstrom AFB où il contrôle dix silos de Minuteman.

Son adjoint dans la capsule, le lieutenant Fred Meiwald dort lorsque Salas reçoit un appel d'un garde qui lui dit qu'un objet lumineux se déplace dans le ciel et qu'il ne s'agit pas d'un avion.

Salas, septique par rapport à ce sujet, ne peut quitter son poste, mais demande quand même au gardien de le rappeler si la situation venait à évoluer.

Quelques instants plus tard, le garde, angoissé rappel Salas pour lui dire que l'Ovni est en vol stationnaire près du portail de sécurité.

Salas réveille donc Meiwald et c'est alors que des voyants rouges s'allument sur la console de surveillance et où on pouvait lire " No Go ". Ce qui veut dire qu'un Minuteman est désactivé. Meiwald voit ensuite plusieurs voyants s'allumer.

En quelques secondes, au moins huit missiles tombent en panne. Ce qui est très rare, voire même impossible.

Meiwald qui alerte immédiatement le poste de commandement demande l'envoi d'une équipe d'intervention. Une fois sur les lieux ces derniers voient aussi l'objet. C'est alors que leur radio cesse d'émettre. Pendant ce temps Meiwald et Salas qui cherchent à connaître les origines de la panne détectent un problème au niveau du système de guidage et de contrôle.

La même chose se produit sur les missiles d'un autre groupe de silos (officiers de tir le capitaine Eric Carlson et le lieutenant Walt Figel).

Il aura fallu attendre environ 24h pour que les missiles redeviennent opérationnels.

Salas et Klotz évoque ce cas dans leur ouvrage et cite d'autres témoignages comme ceux d'Arneson, Ortyl ou Morales.

 

Les survols de silos de missiles intercontinentaux  et de bases de bombardiers B-52 reprennent huit ans et demi plus tard dès octobre 1975.

 

 

L'Incident d'Anderson Peak (Automne 1964)

 

En Septembre 1964 (le 2, 3 ou 15), lors d'un lancement d'une fusée Atlas F ou D, porteuse d'une tête nucléaire factice et tirée dans le cadre du programme Nike Zeus pour la mise au point d'un missile anti missile, un Ovni en forme de soucoupe entra en action par la gauche, avant de se rapprocher de la fusée qui se déplaçait à 29 000 km/h vers sa cible située dans le Pacifique.

L'Ovni émit quatre éclairs bien distincts, dont la source semblait se situer à mi-hauteur du dôme, avant de disparaître.

 

Ces faits auraient été filmés par Robert Jacobs, alors officier de carrière dans l'USAF et spécialiste de la photo et du cinéma, qui appartenait au 1369e escadron de photographie aérienne, basé à Vandenberg AFB, en Californie.

L'affaire avait été révélée dans le numéro 249 du très sérieux " Mufon UFO Journal ".

 

Le lendemain matin, après avoir filmé cet incident, le lieutenant Jacobs fut convoqué par son supérieur, le commandant Mansmann.

On lui fit projeter le film ainsi qu'à d'autres personnes, et on lui suggéra de ne jamais rien raconter.

A noter que c'est lors de la projection que Jacobs se rendit compte de l'incident, car durant le tournage il était trop occupé avec son équipe à certaines manœuvres.

Il précise de plus qu'en 1964, il n'existait à sa connaissance aucun appareillage permettant de pointer un rayon laser sur une fusée se déplaçant à 29000 km/h..

 

mer.

26

oct.

2016

"Aliens, Ovnis : ils y croient ! "- Emission d'évelyne Thomas sur la chaîne "Chérie 25" du 24 octobre 2016

Photo  extraite de la vidéo. Emission sur les Ovnis Aliens diffusée le 24 octobre 2016 sur "Chérie 25". Emission présentée par Evelyne Thomas, dans le cadre de ses émissions "C'est mon choix"...

Le commentaire de Christian MACE  animateur du site http://ovniparanormal.over-blog.com/

 

"Dans cette émission nous sommes  dans un pur divertissement...

Personnellement je n'ai pas voulu m'associer à cette comédie, en ne donnant pas suite aux prises de contacts que j'ai eu de la part de cette émission...

Bon courage aux personnes intéressées par le sujet Ovnis Aliens qui sont venus participer à cette émission télévisée.

C'est une descente dans la fosse aux lions..."

Commentaire : effectivement c'est du divertissement .. mais je pense qu'il faut passer par ce genre d'émission pour "démocratiser" le phénomène Ovni et autres manifestations d'un monde parallèle..nous ne sommes pas psychologiquement prêts à une ouverture d'esprit , un nouveau paradigme,  dans notre réalité matérielle et qui prétend tout expliquer scientifiquement.. 

ven.

21

oct.

2016

Les hommes en noirs sont-ils  des êtres extraterrestres parmi nous ? 21 octobre 2016

jeu.

20

oct.

2016

Roumanie : les extraterrestres ont visité la Transylvanie - 20 octobre 2016

Après avoir effectué de longues recherches, un universitaire est persuadé que des extraterrestres ont débarqué en Transylvanie, là où régnait jadis le célébrissime Dracula.

 

Dan D. Farcas, un doctorant, a découvert des preuves surprenantes qui suggèrent que des OVNIS et leurs occupants d'un autre monde ont visité la Roumanie sur plusieurs centaines d'années.

 

Il a expliqué qu'un couple avait observé un disque gigantesque émerger d'un lac à proximité alors qu'il visitait les ruines de Poenari, surnommé 'le château de Dracula', après qu'il fut reconstruit en 1459 par le souverain sanguinaire Vlad l'Empaleur.

 

Au départ, ils pensaient que l'OVNI se dirigeait vers eux mais il s'est déplacé vers le nord en direction de la Transylvanie puis il a disparu au-delà des montagnes.

 

Le 8 juillet 1996, à la nuit tombée, le sergent de police Marian Mancu et le garde volontaire Maricel Rusu étaient en patrouille dans le village de Certesti. Aux alentours de 00h30, alors qu'ils étaient en face du bureau de police, Mancu dit à Rusu qu'il allait retourner au poste pour aller chercher quelque chose à manger. Au moment où il passa à côté du bâtiment, il entendit le bruit d'un sifflement et sentit un courant d'air.

 

Il se retourna et vit sur quelque-chose « d'éblouissant avec des lumières bleues et rouges et qui faisant du bruit » au-dessus de la route. Dans un premier temps, il pensa que c'était une voiture de police, mais quand il se rapprocha, il réalisa que cette chose était en vol stationnaire d'un demi-mètre au-dessus du sol. En outre, il remarqua la présence d'un petit être très étrange juste à côté de l'engin.

 

Plus tard, Rusu prétendit que l'OVNI avait atterri juste derrière lui et qu'il avait vu trois petits humanoïdes se déplaçant à l'extérieur de celui-ci.

 

Ces êtres venus d'ailleurs avaient des visages blancs, de grosses têtes, des oreilles pointues et étaient recouverts d'écailles grises. Ils se déplaçaient « comme s'ils étaient en état d'ébriété ».

 

« Quand j'ai vu à quoi ils ressemblaient, leurs visages très laids, je me suis dit qu'ils n'étaient pas humains. J'ai eu peur et je me suis caché dans le fossé juste au cas où quelque chose pourrait se produire parce que je n'avais jamais vu l'un de ces êtres dans ma vie auparavant. »

 

Après deux minutes, l'OVNI décolla et partit à une vitesse extraordinaire vers le village de Pochidia.

 

Dan, 76 ans, estime que les témoins sont crédibles mais sans tests appropriés, la vérité ne pourra jamais être connue. Il explique :

 

« Il est peu probable que les témoins aient inventé tous ces détails très particuliers et qu'ils aient rendu public ces histoires de manière très naturelle et convaincante. C'est également peu probable qu'il s'agisse d'une l'illusion mise en scène par quelqu'un d'autre. Malheureusement, nous ne disposions pas des moyens pour mener des tests psychologiques, ou d'utiliser des détecteurs de mensonge. Nous n'avons rien découvert qui aurait pu les motiver à inventer de telles histoire. »

 

« Il aurait été intéressant d'utiliser l'hypnose régressive, ou quelque chose de semblable. Malheureusement, en Roumanie, nous sommes confrontés à un manque de professionnels pratiquant la régression hypnotique et disposés à l'appliquer dans de telles situations. En outre, même les dépenses pour organiser ces sessions sont un problème. »

 

Dan croit qu'une fresque médiévale située dans l'église du monastère dans la ville historique de Sighisoara (Transylvanie) pourrait représenter la visite d'un OVNI. Le tableau montre un grand disque flottant au-dessus d'un bâtiment, peut-être une église, et émettant un faisceau lumineux. Dessous, on peut lire le Psaume 130:7 « Israël, mets ton espoir en l'Eternel ! ». Cette fresque aurait été réalisée avant 1534 avant que Luther ne traduise la Bible.

 

Des OVNI semblables ont été reproduits sur de nombreuses médailles datant du 17ème siècle.

 

Dan est, depuis 2011, le président de l'Association pour l'étude des phénomènes aérospatiaux non identifiés (AFSAN) en Roumanie et est membre de l'Académie des sciences médicales de la Roumanie. L'homme possède en outre une maîtrise ès sciences en mathématiques et en physique ainsi qu'un doctorat en mathématiques et en informatique.

 

Il conclut :

 

« En tant qu'universitaire et ufologue, je dois admettre que les images de ces peintures valent certainement un second regard et nous ne devrions pas exclure la possibilité qu'ils représentent quelque chose qui aujourd'hui serait décrit comme étant un OVNI. »

lun.

17

oct.

2016

Egypte : anciennes pièces de monnaies et aliens  - 17 octobre 2016

De mystérieuses pièces de monnaie ont récemment été découvertes en Égypte. Celles-ci sembleraient indiquer, qu'il y a des siècles, les êtres humains et les extraterrestres avaient coexisté ensembles …

 

L'une de ces pièces nous montre un humanoïde possédant une tête gigantesque, de grands yeux noirs en forme d'amande, une bouche fine, ainsi que deux trous à la place du nez. Bref, cet être est semblable à l'image que l'on se fait habituellement des aliens.

 

Sur une autre, on peut voir quelque chose ressemblant à un vaisseau spatial en train de descendre sur la terre ferme. Cette pièce présente, sur l'une de ses faces, une gravure en latin : « Opportunus Adest »

 

Ces objets étranges et très rares ont été découverts par un groupe de personnes qui étaient en train de rénover une maison dans le sud de l’Égypte. Malgré les nombreuses études, personne n'a pu expliquer l'origine de ces pièces.

 

Au mois de mars 2016, des ufologues avaient découvert un énorme sphinx sur Mars. C'est pour cette raison que certains suggèrent que la planète rouge abritait autrefois une civilisation évoluée qui aurait quitté leur planète pour des raisons inconnues avant de s'installer au pays des pharaons.

dim.

16

oct.

2016

Egypte : le nouveau mystère des "cavités inconnues" de la pyramide de Khéops - 16 octobre 2016

Une mission scientifique internationale a annoncé la découverte de deux cavités inconnues au sein de la pyramide de Khéops. De nouveaux tests permettront d'en savoir plus.  

La Grande pyramide va-t-elle bientôt livrer un nouveau secret ? Pour l'équipe de la mission scientifique en charge du projet "ScanPyramids", c'est pratiquement sûr. Les scientifiques ont annoncé ce samedi que la pyramide de Khéops pourrait receler deux cavités inconnues.  

 

Le ministère des Antiquités égyptien évoquait de son côté jeudi deux "anomalies" détectées dans la pyramide du pharaon Khéops, précisant que "d'autres tests seront effectués pour définir la fonction, la nature et la taille de ces anomalies". 

La dernière des 7 merveilles du monde reste un mystère 

 

Le projet ScanPyramids, lancé en octobre 2015, a recours à plusieurs technologies mêlant "la thermographie infrarouge, la radiographie par muons et la reconstruction en 3D", pour tenter de "révéler la présence de structure internes méconnues à ce jour dans les monuments antiques". La mission, qui réunit des scientifiques égyptiens, français, canadiens et japonais, a effectué "une campagne de muographie" dans la Grande Pyramide de Guizeh, la dernière des sept merveilles du monde antique encore debout.  

 

"L'équipe de #ScanPyramids peut confirmer la présence d'une cavité inconnue sur l'arête Nord-Est de la pyramide, à une hauteur d'environ 105 mètres du sol, indique le communiqué de la mission scientifique. Nous pouvons confirmer l'existence d'une 'cavité', cachée derrière la face Nord, qui laisse deviner un ou plusieurs couloirs superposés qui s'enfoncent dans le coeur de la Grande Pyramide. La forme précise, la taille et la position exacte de cette structure doivent encore être affinées".  

 

Scanner par un télescope à muons 

 

Le monument géant vieux de 4500 ans trône sur le plateau de Gizeh, dans la banlieue du Caire, aux côtés du Sphinx et des pyramides de Khéphren et Mykérinos. Il fut édifié du temps de Khéops, le pharaon de l’IVe dynastie qui régna sur l'Egypte plus de 2600 ans avant Jésus-Christ.

Traqueur de muons développé par le CEA qui scrute les pyramides égyptiennes

jeu.

01

sept.

2016

Pérou : extraterrestre pourchassé à côté d'une station service - 22 août 2016

Date de l' observation: 22 août 2016

Lieu d'observation: Pérou

 

Cette entité extraterrestre est apparemment capable de marcher et de se déplacer en flottant dans l'air proche d'une station essence au Pérou.

Nous pouvons observer cet extraterrestre à côté de buissons analysant son environnement et la circulation automobile.

Finalement il est repéré et attire l'attention de personnes de la station; il se déplace au loin et lorsqu'il est poursuivi par des employées de la station il se déplace aisément n'hésitant à survoler la station pour aller plus vite tout en gardant une distance suffisante pour ne pas être rattrapé !

 

Analyse de cette vidéo

 

Bien évidemment ce qui vient à l'esprit est un montage vidéo et canular organisé des employées de la station ou jouant le rôle d'acteur !

Cependant une vidéo relatant le déplacement dans une ville de l'est de l'europe d'un petit extraterrestre pouvant facilement jouer de la gravitation en s'élevant dans les airs a déjà circulé sur le net cette année; cette observation en est très similaire !

reproduction du scénario ou phénomène réel ?

 

L'entité est visible dans l'infra rouge.

 

Ce qui m'étonne c'est la réaction de premier employé qui va au contact les deux mains dans les poches; les Péruviens croient beaucoup aux Ovnis mais quand même !

 

Est-ce une entité multidimensionnelle se matérialisant dans notre monde et n'interagissant nullement avec notre matière ?

 

 

jeu.

25

août

2016

Les Ovnis Aliens Paranormal à la Télé - Chérie 25 -  émission "C'est Mon Choix" de Evelyne Thomas - 25 août 2016

L'animatrice Evelyne Thomas prépare une future production dans son émission "C'est mon Choix", sur la chaîne de télévision diffusée en France "Chérie 25"...

Il sera question d'Ovnis, Aliens, Paranormal... 

mar.

19

juil.

2016

Il observe un extraterrestre à la peau grisâtre dans son jardin - 19 juillet 2016

Le 17 juillet 2016, un habitant de Newton Abbot, une ville située dans le comté du Devon (dans le Sud-Ouest de l'Angleterre), a affirmé avoir vu un extraterrestre humanoïde dans son jardin. Hélas, le témoin n'a pas eu le temps de prendre une photo.

 

Témoignage :

 

« Aujourd'hui, dans les premières heures du matin, j'ai fait une observation incroyable. Il était 4 heures 30 et je venais de me réveiller. J'avais soif, j'ai donc décidé de me lever et d'aller prendre un verre en bas. Je suis allé en bas pour chercher une boisson fraîche. J'ai sorti une boisson hors du réfrigérateur et j'ai commencé à remonter les escaliers. Il y a une grande fenêtre sur le chemin qui mène jusqu'à l'escalier.

Alors que je passais devant la fenêtre, j'ai regardé à travers et j'ai vu quelque chose qui m'a fait peur.

 

Il y avait un extraterrestre gris à l'extérieur. L'alien gris se tenait à côté d'un buisson de roses et il avait son dos tourné vers moi. La tête de l'extraterrestre était totalement disproportionnée par rapport à son corps. Je pouvais clairement voir qu'il avait la peau grise. Il n'avait pas de cheveux sur la tête. Il mesurait 5 pieds de hauteur et était vêtu d'une combinaison en lycra noir étroitement ajustée et constituée d'une seule pièce.

Je ne pouvais pas croire ce que je voyais. Je me suis déplacé lentement devant la fenêtre et à l'étage dans la chambre où se trouvait ma caméra. J'ai attrapé mon appareil photo et je suis allé lentement vers la fenêtre. En regardant par la fenêtre, je pouvais voir que l'être n'était plus là. Puis j'ai entendu une alarme de voiture se déclencher au loin sur la route comme si quelque chose avait heurté l'une des voitures garées le long de la route. Il faisait sombre, mais il y avait un peu de lumière puisque le soleil venait tout juste de se pointer au-dessus de l'horizon. Le matin, j'ai pris une photo de l'endroit où l'extraterrestre grisâtre s'était trouvé debout et il y avait deux pétales de rose étrangement placés sur le sol du jardin. C'était très étrange. »

 

mar.

19

juil.

2016

Les extraterrestres du nom de "Tall Whites" expliqués par Charles Hall sur une web-radio - 19 juillet 2016

Les Tall Whites représentent un phénomène assez récent dans le cadre des récits sur les extraterrestres dans la mesure où Charles Hall, ancien observateur météo pour l'Air Force, s'est livré à des confessions de façon très tardive.

 

Il a préféré attendre que ses enfants soient indépendants mais également d'avoir la distance requise pour raconter l'incroyable expérience de ses interactions avec ces extraterrestres.

dim.

17

juil.

2016

Un travailleur Danois découvre un crâne d'Alien - 17 Juillet 2016

Date de la vidéo: 19 mai 2015

Source Strange Mysteries

 

Voici un crâne trouvé au Danemark par un travailleur de chantier.

Les cavités orbitaires sont démesurées et l'alignement des dents est remarquable avec la particularité des canines très développées.

Après recherche ce crâne ne correspond pas a une espèce ayant vécu sur terre d'après nos connaissances actuelles.

La datation au carbone estime qu'il est âgé de 800 ans.

 

Plusieurs hypothèses viennent spontanément à l'esprit :

 

1. il s'agit d'un canular ? la relative bonne conservation du crâne peut plaider pour cette hypothèse (800 ans quand même)

2. C'est le crâne d'un extraterrestre qui n'aurait  pas survécu dans notre environnement lors d'une de ses expéditions.

3. Il peut s'agir d'un être hybride humain-extraterrestre.

 

 

Quoiqu'il en soit a-t-on expertisé ce crâne ?

 

 

Texte de la vidéo en Anglais : 

 

Has the an alien skull been found in Denmark? For more information google "Sealand Skull"

 

A skull that seems to suggest it’s from another world has been discovered…but what is it?

---

Danish workers on Denmark's Sealand Island, were replacing hundred year old sewer pipes, under a building that once belonged to a butcher, when they dug up an amazing humanoid skull.

 

It was brought to a Veterinary College in the capital, Copenhagen, where they concluded “Although resembling a mammal, certain features make it impossible to fit the animal into Linnaean taxonomy.” It simply doesn't fit into the Earth's natural animal kingdom as we know it.

 

Carbon dating of the skull was conducted at the University of Copenhagen's Niels Bohr Institute for the sciences, where they determined that it was about 800 years old.

 

However, the workers who found the skull, found it buried above the hundred year old pipes, meaning that it must have been buried on purpose sometime after that. And there's even a good possibility that they know who might have hidden it there.

 

The island they found the skull on actually has some lore behind it. It is the legendary home of the secretive Order of Pegasus Light, an alleged secret society of poets, sworn to protect a group of unbreakable alien artifacts... and an alien skull... allegedly left behind by extraterrestrial visitors from the constellation Pegasus. The Order of Pegasus Light was formed in the 1300's and has had some of history's most influential writers as it's members, including William Shakespeare, Thomas Jefferson, H.G. Wells, and Ambrose Bierce. In centuries past, the elusive Pegasus skull has been witnessed in Europe's Balkan Mountains, Paris France, and Munich Germany, before being transferred to Sealand Denmark.

 

The skull is about 50% larger than that of a male Homo Sapiens. It’s massive eye sockets contribute to this. With massive eye sockets…whatever this thing was must have massive eyes…therefore suggesting it had adapted to a very dark environment.

 

Some have suggested that it could belong a terrestrial creature unknown to science, but the skull's excellent dental condition would seem to indicate that this is no wild beast. Whatever this thing was just remains a mystery…

sam.

16

juil.

2016

Des anomalies inexpliquées sur des photos de la surface de Vénus - 16 Juillet 2016

Date de découverte: Juillet 2016

Lieu de découverte: Venus

Source:  http://webgis2.wr.usgs.gov/Venus_Global_GIS/

 

 

S'agit-il de structures de surface qui ont été érigées pour protéger un monde souterrain habité ?

 

S'agit-il d'artefacts liés à la structure géologique même de Vénus ?

 

S'agit-il d'un effet de pixellisation ?

 

Quoiqu'il en soit Scott Waring est convaincu de l'existence d'une vie exotique sur Vénus !

 

 

 

Commentaire : 

 

Les habitants de Vénus vivent-ils dans un mode souterrain ?

D'après les scientifiques la vie sur Vénus semble impossible, pourquoi ?

 

En effet  Vénus a longtemps été suspectée comme capable d’abriter la Vie. En effet, il s’agit de la planète la plus proche de la nôtre de tout le système solaire, aussi bien en terme de taille qu’en terme de structure.

 

Toutefois, sa surface est très différente de celle la Terre.

 

Vénus est en effet la planète la plus chaude du système (464°C à sa surface) et son atmosphère est composée à 97% de dioxyde de carbone.

Son  paysage est plongé dans un crépuscule perpétuel, noyé dans la brume, surchauffé, battu par des pluies d’acide sulfurique…

 

Après la visite de la sonde russe Venus-13, plusieurs missions à destination de la planète ont cherché à détecter de la vie. C’est notamment le cas de la sonde américaine Magellan qui a atteint Vénus le 10 août 1990.

 

Durant les huit premiers mois, l'engin a collecté des images radar de 84% de la surface de la planète avec une résolution 10 fois supérieure à celle de la sonde soviétique. Pourtant, aucun signe de vie n’a été retrouvé.

 

La surface de Vénus est une immense plaine de lave solidifiée, ponctuée de grands édifices volcaniques aux formes étranges, érodées, arrondies, déformées, peut-être, par la plasticité du sol porté à de hautes températures.

 

Une surface remarquablement jeune, presque dénuée de cratères d’impacts !

 

En absence de tectonique des plaques, comme sur Terre, les planétologues supposent que Vénus est une cocotte-minute géante : elle accumule une énergie interne colossale sous sa croûte, et, régulièrement, tous les trois cents ou cinq cents millions d’années, elle libère cette énergie sous forme d’épisodes de volcanisme globaux, à l’échelle planétaire.

 

Récemment  l’Agence spatiale européenne (ESA) semble sûre d’elle :  sa sonde Venus Express a bien découvert « les preuves d’une activité volcanique actuelle sur Vénus »…

 

En effet l’un des points chauds découverts par Venus Express est visible sur plusieurs enregistrements de la sonde, il ne s’agit donc pas d’une erreur aléatoire de mesure, ni d’une structure atmosphérique.

 

Sa température est très supérieure à celle du sol : 830 °C environ ! Sur Terre les coulées de lave sont portées à des températures de 700 °C à 1200 °C…

 

Alors, d'après vous ont peut vivre sur Vénus ou même dans son sous-sol ?

mer.

13

juil.

2016

De grands humanoïdes observés à El Paso, au Texas - 13 juillet 2016

Le dimanche 10 juillet 2016, un homme résidant à El Paso (dans l’État du Texas) a déclaré avoir observé plusieurs mystérieuses créatures qui portaient des vêtements ressemblant à des « combinaisons de plongée ». Ces dernières sautaient de toit en toit au-dessus des habitations de son quartier.

 

Il y a peu de temps, Michael N. et quelques-uns de ses voisins ont eu la chance d'observer d'étranges humanoïdes. Ils étaient maigres et de grandes tailles. Bien que vêtus d'une combinaison moulante, ils ne portaient pas de casque. Le témoin précise qu'il les a vus à de multiples reprises et qu'ils n'apparaissent qu'à la nuit tombée. Il raconte :

 

« Ils semblaient courir et sauter de toit en toit. »

 

La première fois qu'il a repéré l'un de ces êtres, c'était en 1988.

 

« J'étais malade et seul à la maison quand j'ai vu l'une d'entre elles à travers la fenêtre de la porte coulissante en regardant dans mon arrière-cour. J'ai paniqué et il m'a alors remarqué avant de me regarder. Il a également été pris de panique, puis il a couru dans la cour du voisin. Je l'ai perdu de vue après cela. »

 

Mais l'homme croit que les choses étaient différentes à l'époque.

 

« Comme le quartier est devenu plus aride et la végétation plus rare au fil des années, ils ont eu besoin de trouver d'autres méthodes pour se déplacer. Ils utilisent maintenant les toits tard dans la nuit, quand la plupart des gens sont endormis. »

 

Michael et ses voisins sont mal à l'aise au sujet de ces observations et ils demandent maintenant de l'aide pour déterminer ce qui se passe dans leur quartier d'El Paso.

 

« Nous voudrions simplement qu'une enquête soit menée. Nous serions curieux d'obtenir quelques réponses. »

 

Des précédents …

 

Plus tôt cette année, un homme de Brighton, en Angleterre, avait indiqué avoir vu trois humanoïdes amphibies sur une plage.

 

En mars 2015, un groupe d'hommes péruviens avaient filmé un humanoïde dans les cieux.

 

Trois mois plus tard, un homme qui livrait des journaux en Floride, a photographié un « extraterrestre » dans un cimetière de Sarasota, en Floride.

 

En novembre 2015, une famille résidant dans le comté de Somerset a rapporté que des petites créatures à la peau grisâtre étaient entrées en effraction dans leur maison située à Frome.

 

En juillet 2014, plusieurs témoins avaient signalé avoir vu un humanoïde de 5 pieds de hauteur flotter dans les airs alors qu'ils marchaient le long des rives de Necochea, en Argentine.

 

En 2008, une émission de télévision intitulée 'Primer Impacto' avait diffusé une vidéo nous montrant une « sorcière volante ». Cette affaire provoqua la panique parmi les habitants de Nuevo Leon, au Mexique.

mar.

12

juil.

2016

Mars : découverte d'un incroyable squelette extraterrestre - 12 juillet 2016

Date de découverte: Juillet 2016

Lieu de découverte: Mars

Source : photo de la NASA : http://mars.nasa.gov/msl/multimedia/raw/?rawid=1028MH0003840000204832E01_DXXX&s=1028

 

Ceci est une preuve suffisante pour réveiller le monde de la paléontologie ! Cette découverte provient du site Paranormal Crucible .

Ces ossements sont les restes du squelette d'une créature vivant sur Mars.

Cela  pourrait être une espèce intelligente, l' une de ces créatures qui contrôlaient cette planète.

Voici une découverte extraordinaire et inhabituelle qui devrait changer la façon dont nous concevons l'existence d'une ancienne vie sur Mars !!

Commentaire du site Paranormal Crucible : 

 

One of subscribers alerted me to this artifact, and in my opinion its an ancient Martian skeleton. I gently colorized the image to bring out the details we can see in the video. The relic has a large skull adorned with an ornate or decorative head piece, this could indicate that its the remains of a king, religious icon or perhaps a fallen warrior. This is undoubtedly the skeletal remains of an alien humanoid in my opinion. I have cross referenced the relics remains and compared them with bones found in humans, and the comparison is undeniable. This added with my previous video of a dinosaur skull found by the Curiosity Rover, confirms without doubt that Mars did have life on it. I will add a HQ version of this image to my facebook page so you can do your own comparison.

mar.

12

juil.

2016

Québec : l'étrange créature de Saint-Joseph-de-Coleraine - 12 juillet 2016

En août et septembre 1968, un groupe de 6 jeunes garçons de la municipalité de St-Joseph-de-Coleraine, au Québec, ont fait une rencontre pour le moins étrange.

 

En effet, en se rendant au cimetière pour s’amuser comme ils avaient l’habitude de le faire, ils ont aperçu sur un grand rocher, un personnage étrange qui semblait les observer.

 

L’être décrit par les enfants est de petite taille et sa peau est semblable à celle d’un reptile, il possède des yeux proéminents et une longue barbe.

 

Cette créature avait également la propriété de pouvoir apparaître et disparaître. Les gamins ont été témoins de ces apparitions pendant quatre jours, toujours entre 15 h 30 et 16 h.

Cette rencontre que l’on pourrait qualifier de rencontre du troisième type a fait l’objet de nombreux reportages. C’est vers 19 h, le 1er septembre, que cette histoire connaît finalement son dénouement, alors que les jeunes aperçoivent une soucoupe volante planer au-dessus du rocher du cimetière, la créature leur apparaît alors à nouveau avant de redisparaître, alors que la soucoupe s’en va vers d’autres cieux. Les enfants ont été appelés à raconter leurs témoignages à maintes reprises, leurs versions de l’événement demeurant inchangées et encore aujourd’hui, une quarantaine d’années plus tard, ils maintiennent la même version des faits.

"Denis Bogus, ses frères Michel et André, leur oncle Georges Bogus, âgé de 15 ans, de même que Normand Daigle et Luc Cadorette affirment ne point avoir été victimes d`hallucination.Leur version des faits est identique.Ils répètent avoir bel et bien vu un homme nain d`environ quatre pieds de hauteur, la tête chauve, le torse nu, et portant une longue barbe hirsute noire , se tenant au haut du rocher surplombant le cimetière.Ils précisent que la peau du mystérieux visiteur était rouge et calleuse, telle d`un lézard.

Le ¨Martien¨, comme on l`appelait, disparaissait comme par enchantement au moment le plus inattendu."

lun.

11

juil.

2016

Mise en vente d’un lieu mythique de RR3 - 10 juillet 2016

En 1977, plusieurs observations d’ovnis ont été réalisées au Pays de Galles, notamment dans ce qu’on appelle "The Broad Haven Triangle", ainsi que des présumés atterrissages et des supposées visites de créatures. Anciennement connu sous le nom de "Haven Fort Hôtel", cet ancien théâtre d’une rencontre du troisième type est actuellement en vente, comme l'indique le walesonline.

Le romancier, Neil Spring, a enquêté sur plusieurs des cas, dans le cadre de ses recherches autour du livre "The Watchers", paru le 24 septembre 2015. Il découvrit un document évoquant l’existence d’une investigation secrète sur le sujet des ovnis dans la région.

 

Il a déclaré : « Je suis allé à Broad Haven en tant que sceptique, et suis reparti convaincu que certains de ses habitants savaient beaucoup plus sur les événements mystérieux de 1977 que ce qu'ils étaient disposés à révéler ».

 

Le document déclassifié est une lettre du chef de la zone S4, une aile du ministère de la Défense, le Service Provost & Security, qui fonctionne comme une sorte de force de police interne au sein de la RAF.

 

Dans ce mémo, un fonctionnaire a exprimé sa stupeur concernant les observations d’ovnis décrites par les témoins et suggéré une "enquête discrète".

 

Nick Pope, qui a travaillé comme enquêteur OVNI pour le ministère de la défense, a déclaré : « Ce document détonant montre comment le ministère a demandé à la police de la RAF de mener une enquête secrète sur ces mystérieux événements, tandis qu’il a été dit au Parlement, aux médias et au public que le sujet était sans importance ».

 

Les observations de Broad Haven ont eu lieu près d'une base militaire, conduisant certains observateurs à suggérer une hypothèse militaire.

 

Le propriétaire du "Haven Fort Hôtel" à Little Haven a prétendu avoir vu une "soucoupe à l'envers" le 19 avril 1977 sur un champ voisin avec deux créatures humanoïdes.

 

Sachant qu’un extraordinaire incident a eu lieu près d'une école primaire le 4 février 1977, où 14 élèves ont été témoins d’un atterrissage d'OVNI.

 

Un engin en forme de cigare jaune aurait atterri dans un champ, à proximité de l'école primaire de Broadhaven. Des enfants jouaient au football lorsqu’ils virent l'engin ainsi que ce qu’ils décrivirent comme une « créature d'argent ».

 

Le directeur, Ralph Llewellyn, a même demandé aux enfants de réaliser des dessins de leur observation et fut extrêmement surpris par les résultats.

 

Broad Haven est une station balnéaire située dans le sud-est de la baie de St Bride, à l'extrémité ouest de la route B4341, dans le sud du Pembrokeshire, au Pays de Galles.

 

Ces observations probantes ont servi de point d’appui à Lord Black of Brentwood, du parti des Tories, pour interpeller les responsables du ministère de la Défense à faire la lumière sur l’un des plus grands cas de Grande-Bretagne.

dim.

10

juil.

2016

Un témoin de l’observation du Zimbabwe de 1994 vient de s'exprimer devant la caméra -09 juillet 2016

Le Zimbabwe a été le théâtre, le 16 septembre 1994, de l'une des observations d’ovni les plus largement documenté de l’histoire. Emily Trim, aujourd’hui adulte, s’exprime pour la première fois à ce sujet devant une caméra.

 

Rappelons qu’alors qu’une soixantaine d’enfants âgés d’environ huit à douze ans jouaient dans la cour d’école durant leur pause du matin, ces derniers ont soudainement aperçu une soucoupe volante se poser. L’objet était accompagné d'un bruit inhabituel et deux êtres étranges en sortirent.

 

Une créature se trouvait au-dessus du vaisseau et une autre se dirigeait vers les enfants. Elles furent décrites comme ayant une grosse tête, de gros yeux noirs ainsi qu'une combinaison noire très serrée.

 

La soixantaine d'élèves présents ce fameux jour dans la cour d’école était tellement terrifiés au point de penser qu’ils allaient être capturés.

 

Un témoin de l’observation du Zimbabwe de 1994 vient de s'exprimer devant la caméra

 

 

Le Zimbabwe a été le théâtre, le 16 septembre 1994, de l'une des observations d’ovni les plus largement documenté de l’histoire. Emily Trim, aujourd’hui adulte, s’exprime pour la première fois à ce sujet devant une caméra.

 

Rappelons qu’alors qu’une soixantaine d’enfants âgés d’environ huit à douze ans jouaient dans la cour d’école durant leur pause du matin, ces derniers ont soudainement aperçu une soucoupe volante se poser. L’objet était accompagné d'un bruit inhabituel et deux êtres étranges en sortirent.

 

Une créature se trouvait au-dessus du vaisseau et une autre se dirigeait vers les enfants. Elles furent décrites comme ayant une grosse tête, de gros yeux noirs ainsi qu'une combinaison noire très serrée.

 

La soixantaine d'élèves présents ce fameux jour dans la cour d’école était tellement terrifiés au point de penser qu’ils allaient être capturés.

 

 

 

OVNI - Zimbabwe - RR3 (16/09/1994) par Morsey

 

Les enfants ont raconté avoir ressenti des sensations étranges, comme s'ils avaient pris conscience que la terre était en train de se détruire à cause de l'homme.

 

Aucun enseignant ne s'était aperçu de quoi que ce soit avant que les enfants terrifiés ne les alertent.

 

L’interaction entre ces créatures et les enfants a duré environ quinze minutes.

 

Un professeur a déclaré : " Ils sont arrivés en courant, et tellement paniqués, même si on l'avait voulu, on n'aurait jamais réussi à les faire courir tous ensembles comme ça. On a essayé je ne sais combien de fois, ils ont jailli ici comme s’ils avaient vu un serpent. On était en réunion de professeurs, on les a entendus hurler et ils étaient là. Les enfants ne peuvent pas inventer tout ça ".

 

Deux mois plus tard, John Mack s’est rendu sur les lieux afin d'enquêter et interroger les élèves séparément. Il nota que leurs versions concordaient et qu’ils paraissaient très crédibles.

 

Cette rencontre rapprochée a connu un tel retentissement que des médias tels que la BBC y ont consacré des documentaires.

L’une des jeunes filles impliquées dans cette observation de masse, Emily Trim, a été interrogé par la BBC et le psychiatre de Harvard.

 

Selon Emily, ce qu'elle a vécu lorsqu’elle était encore une enfant au Zimbabwe a eu un impact profond sur sa vie et cela jusqu’à ce jour. Elle explique continuer à être impactée par son interaction avec l'OVNI et par les êtres qui se trouvaient à l’intérieur. Elle rapporte avoir reçu des messages dans le cadre de cette rencontre.

 

Selon Emily, son œuvre d'art est une « représentation des messages qu'elle recevait » de la part de ces êtres.

 

Emily Garniture a récemment décidé de rapporter ses expériences pour la première fois.

sam.

09

juil.

2016

Le futur existait déjà ? 09 juillet 2016

À la lumière des progrès considérables que l’humain a fait en quelques siècles, passant de la roue à l’ordinateur, et de la cahute au gratte ciel avec la plus grande des facilités, comment ne pas imaginer que ce qui s’est produit en quelques millénaires, n’ait pas déjà eu lieu dans le passé ?

 

Les esprits taquins rétorqueront que si ça avait été le cas, comment ne pas imaginer que des traces de ces progrès antérieurs n’aient jamais été trouvées ?

 

Sauf que c’est sur plusieurs millénaires qu’il faut poser la question : que restera-t-il dans 75 000 ans de notre « belle civilisation » ?

 

N’importe lequel des outils que nous utilisons aujourd’hui, de la voiture à l’ordinateur, en passant par le gratte-ciel, ou le barrage, auront bel et bien disparu sans laisser la moindre trace.

 

L’exploitant lui-même n’imagine guère que son barrage perdure au-delà d’un siècle LIEN

Au delà des Grandes Pyramides, voire des colonnes de marbre noir et blanc de Buren, que restera-t-il dans 75 000 ans ?

 

Mais pourquoi choisir comme étalon ce chiffre ?

 

Tout simplement parce que c’est sur cette période que 3 scientifiques, travaillant conjointement sur le même sujet, sans s’en douter une seule seconde, ont fait d’étranges découvertes.

 

Alors que le climatologue Grégory Zielinski, pratiquait des carottages dans la calotte glaciaire, Michel Rampino géologue étudiait les foraminifères qui gisent au fond des mers, et le géologue Craig Chesner s’interrogeait sur le mystère du lac de Toba, en Indonésie.

 

Or le 1er découvrit qu’il y a  75 000 ans, il y eut dans l’atmosphère de notre planète tant de dioxyde de souffre (1900 microgrammes par m3) qu’il en conclut qu’il ne dut rester sur Terre que 1000 couples humains..

 

Rappelons que le site de Vostok a réalisé des forages qui remontent jusqu’à 400 000 ans. lien

 

Le second constata, en étudiant ses chers protozoaires, qu’il y a  75 000 ans, la température des océans avait baissé de près de 6°C, ce qui représentait une chute brutale des températures sur Terre d’au moins 15°C.

Quand au dernier, il constata que son mystérieux lac, long de 100 km, et large de 60, était en réalité un ex-hyper volcan, lequel avait explosé, déposant des traces palpables tout autour de la planète, puisque chaque volcan de notre terre peut être identifié grâce à ses cendres. lien

 

Comme l’écrit le professeur Ray Cas de l’université de Monash, expert en géosciences, « la terre fut plongée dans l’obscurité presque totale, renvoyant le monde à l’âge de glace ». lien

 

J’avais publié le 26 mars 2009 un article sur la question, et c’est en 2014 qu’Arte proposa un reportage, « nuage mortel », reprenant tous les éléments donné dans mon article. lien

 

Le film est sur ce lien.

 Or les 1000 couples restant, dont la plupart étaient sur le continent africain, s’ils avaient eu à l’époque une technologie identique, ou supérieure à la notre, avaient du repartir à zéro...

 

Ceci explique peut-être une récente découverte prouvant que la modernité humaine était déjà effective en Afrique avec près de 50 000 ans d’avance sur l’Europe : des perles, vraisemblablement portées en guise de collier ou de bracelets, ont été découvertes, et leur datation remonte à  75 000 ans. lien

De quoi mettre dans l’embarras un certain Sarközi, prétendant à tort que l’Afrique n’était pas encore rentrée dans l’histoire.

 

Mais revenons à nos volcans...

 

N’en serait-il pas de même si l’un des 3 hyper volcans de notre planète s’en venait à faire des siennes ?

 

Quid du Yellowstone, qui avec son réservoir magmatique de 19 km de haut, sur 64 km de long, pourrait causer d’immenses dégâts ?...quand au Toba, ne pourrait-il l’un de ces prochains jours se réactiver ?

 

Un documentaire a été réalisé sous le titre « 10 moyens de détruire la terre », et de l’astéroïde géant, ne dépassant pas une taille de 7 km, comme dans ce film, à l’éloignement de celle-ci du soleil, en passant par « une grande carbonisation », fonte des pôles nous rapprochant tous les ans de 5 millions de kilomètres du soleil, et d’autres différents scénarios, tout reste dans le domaine du possible (lien) mais positivons avec humour. 

 

Et puis, au-delà des volcans, et de toutes les catastrophes « naturelles » qui peuvent nous frapper sans prévenir, n’avons-nous pas accumulé sur cette planète de quoi la détruire totalement ?

 

Malgré tous les plans destinés à réduire le nombre d’armes atomiques, il y a encore de quoi faire de larges dégâts, sachant qu’une arme de type B83, soit 200 fois la bombe d’Hiroshima, détruirait totalement une partie de Londres. lien

 

Mais revenons à ce futur qui aurait déjà existé...

Certains ne voient dans ce bijou que la représentation d’un insecte, mais n’est-ce plutôt celle d’un avion ?

 

Il a été découvert dans une tombe inca datant de plus de 1000 ans, en Colombie, dans la province d’Antioquia.

 

Peter Belting, Conrad Lübbers, et Algund Eenboom, 3 ingénieurs allemands, ont utilisé ce modèle pour en reconstituer un à l’échelle 16 :1, et le vol télécommandé de la maquette qu’ils ont nommé Goldflyer s’est effectué sans problème... lien

 

Et quid de ces statuettes d’un autre temps, qui ne peuvent que nous rappeler nos cosmonautes et autres astronautes ?

Restons dans le domaine de l’art : certaines statuettes pariétales n’ont rien à envier à celles de nos sculpteurs modernes...

Allons un peu plus loin...comment expliquer la présence sur l’Altiplano Péruvien de bijoux divers en platine fondu, sachant que celui-ci fond à 1730°C et que pour le travailler il faut une technologie comparable à la notre ? lien

Comment expliquer que des cranes présentant des trous de trépanation délibérément réalisés, ont été découverts dans des sites du Néolithique, laissant à penser que des opérations délicates avaient été pratiquées sur le cerveau, bien avant les grandes civilisations, il y a près de 9000 ans ? lien

Dans le Mausola Purva (lien) on peut découvrir cette description précise qui ne peut qu’interroger :

« c’est une arme inconnue, une foudre de fer, gigantesque messager de la mort, qui réduisit en cendres tous les membres de la race des Vrishnis et des Andahakas. Les cadavres brulés n’étaient même pas reconnaissables. Les cheveux et les ongles tombaient...  »

lien

 

Comment ne pas comparer ces symptômes avec ceux qui frappent ceux qui ont subi une grave irradiation nucléaire ?...lien

 

Mais dans ce texte sacré, on peut faire d’autres découvertes : on y évoque « la voiture de Vasudeva, de radiance solaire...le disque de Krishan (...)dont la nef composée du fer le plus dur inflexible monte au firmament  »...lien

 

Allons faire un tour du coté de Bagdad, afin d’évoquer l’existence d’une pile, qui depuis des lustres, continue d’intriguer.

 

C’est en 1939 que lors de fouilles archéologiques, fut découvert un petit vase de terre cuite, haut de 15 cm et obturé par un bouchon de bitume.

À l’intérieur de ce vase se trouvait un tube de cuivre à l’intérieur duquel il y avait une tige de fer, très corrodée, tout comme le tube de cuivre.

 

C’est l’archéologue Wihelm Köenig qui en déduira logiquement être en présence d’une pile, inventée pourtant en principe par Volta en 1800.

 

Mais on peut aller un peu plus loin.

 

Les orfèvres de Bagdad, et probablement d’autres de par le monde, utilisent une technique rudimentaire de galvanoplastie, destinée à déposer une fine couche d’or sur des bijoux, et Köenig va finalement imaginer que cette pile, mise en court circuit, était utilisée pour cela. lien

À ce jour, cette pile a été datée à plus de 4500 ans, et elle peut être plus ancienne. lien

De la pile à la lampe il n’y a qu’un pas...

 

En avril 1485, la tombe de Tullia, fille de Cicéron, décédée en 44 avant notre ère, révéla un bien étrange mystère : une lampe y brûlait faiblement...elle éclairait donc depuis plus de 1500 ans. lien

 

Mieux : dans la chambre intérieure du temple d’Hator, à Denderah, des bas reliefs, datant de 4200 ans, montrent des objets qui ne peut que faire penser à des ampoules électriques. lien

Bien sur, quelques esprits taquins hausseront les épaules, convaincus que jamais par le passé, nos technologies actuelles n’ont pu être réalisées, mais le doute n’est-il pas l’essence même du scientifique ?

 

« Un cantique pour Leibowitz  », de Walter Miller, évoque sous la forme d’une fiction, l’étrange découverte d’un moine : une boite de petits pois vide, et différents documents dont il ne comprend pas le sens, vu qu’il vit au 26ème siècle, et que tout à disparu, y compris les livres, recopiant ses reliques en leur prodiguant de multiples enluminures.

 

En fait, son « trésor » datait d’avant « le déluge de flammes », une guerre nucléaire ayant détruit l’essentiel de la civilisation en quelques semaines et les rescapés tueront politiques, savants, et tous les livres... lien

 

Rien n’empêche donc de se poser la question : « et si le futur avait déjà existé ? »

 

En tout cas, une étude récente de la NASA ne dit pas autre chose... lien

Comme dit mon vieil ami africain :

 

« quand tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens ».

 

L’image illustrant l’article vient de lemysterefurtif.unblog.fr

 

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

 

Olivier Cabanel

sam.

09

juil.

2016

Une naissance mystérieuse incite une femme à soupçonner qu’elle est une Hybride  - 08 juillet 2016

Une femme blonde de 1 mètre 60 aux yeux vert a toujours eu l’impression qu’elle était « différente ».

 

Ce qui est encore plus impressionnant que sa présence, c’est le fait que Lisa croit qu’elle appartient à des groupes d’ovnis qui se réfèrent à elle en tant qu’humaine hybride.

 

Les hybrides sont souvent définis comme étant les enfants de personnes abductées qui ont été soumises à un contact rapproché avec des extraterrestres au point de les mettre en cloque.

 

Le résultat de ce processus est que des humains aliens hybrides ayant des traits de caractères extraterrestres subsistent sur Terre dans un état dit « de sommeil ». Les traits humains ne sont pas activés chez ces personnes. cependant quelque chose de différent est perçu chez ces humains hybrides: certains n’ont pas l’impression d’appartenir à la Terre.

 

D’un autre côté, les yeux de ces humains hybrides sont souvent très marquants. Quand vous tombez sur un hybride, ses yeux vous donnent l’impression de sonder votre âme de fond en comble.

 

D’un point de vue spirituel intérieur, ils apparaissent dans des rêves ou vous donnent l’impression de voler, ou bien vous avez l’impression d’effectuer une projection astrale.

 

Les hybrides sont extrêmement intuitifs. Ils sentent et ressentent tout ce que les gens pensent et semblent avoir une facilité à décrypter les communications télépathiques, ce qui leur permet de savoir à l’avance ce que les vrais humains sont sur le point d’annoncer.

 

Ces traits-là définissent véritablement l’être qu’est Lisa. Elle est née mystérieusement et a eu beaucoup d’expériences avec les ovnis durant sa vie. Lisa partage ainsi les instants étranges qu’elle a eus de sa naissance jusqu’à maintenant.

 

« Il y a une raison pour que je sois là. C’est un peu différent de ce que les gens ressentent et j’avoue que moi même je suis perdue. Il y a quelque chose qui reste à être accompli sur Terre. Nous avons besoin de changer les choses et c’est un poids énorme qui nous tombe sur les épaules. » a déclaré Lisa tandis qu’elle essayait de saisir les mystères de son existence et des sentiments poignants qui la saisissaient en elle.

 

C’est la toute première fois que Lisa partage son histoire en vidéo, le tout en exclusivité grâce à Earth Mystery News.

ven.

08

juil.

2016

France  : en 1965 un agriculteur rencontrait des aliens à Valensole - 08 juillet 2016

Il y a 51 ans, un OVNI apparaissait au-dessus du village de Valensole, situé dans le Sud-Est de la France. Aujourd'hui encore, des milliers de personnes se rendent chaque année sur place afin de célébrer l'une des plus célèbres affaires d'OVNI de l'histoire du pays …

 

En 2015, environ 7000 personnes avaient fait le déplacement pour le cinquantième anniversaire de cet évènement qui n'a encore jamais été expliqué. Cette année, c'est l'association « Mémoire vivante du plateau de Valensole » qui a organisé une reconstitution de ce qui s'est passé à l'endroit exact où un agriculteur a observé en 1965 un OVNI ainsi que deux de ses occupants.

 

Pour cela, les organisateurs ont installé, dans le champ de lavande en question, une réplique de la soucoupe volante ainsi que deux statues ressemblant aux extraterrestres rencontrés le jour des faits.

 

La rencontre de Valensole

 

Le 1er juillet 1965, tôt dans la mâtinée, Maurice Masse, alors âgé de 41 ans, faisait une pause après avoir longuement travaillé. A cet instant, il ne se doutait pas qu'il allait vivre une expérience qui allait définitivement changer son existence. Maurice Chaspoul, un ami de longue date du témoin, a raconté ce qui s'est passé :

 

« Il a entendu un sifflement, strident. Il pensait que c'était un hélicoptère qui s'était posé. »

 

Seulement, l'engin était ovoïde et était posé au sol sur quatre pattes. Juste à côté de celui-ci, il y avait deux petits êtres humanoïdes. Ils possédaient une allure étrange et avaient la corpulence d'un enfant de huit ans.

 

Par la suite, le témoin raconta son histoire à tout le village. Depuis elle a fait le tour du monde et a intéressé de très nombreux spécialistes dans le domaine de l'ufologie …

jeu.

02

juin

2016

Une base souterraine alien découverte sur Google Mars - 02 juin 2016

A l'aide du logiciel Google Mars, un Youtubeur, uniquement connu sous le pseudonyme de « UFOvni2012 », a découvert une sorte de porte d'entrée d'une base souterraine à la surface de la planète rouge.

 

Sur les photographies publiées sur Internet, on peut voir un gigantesque tunnel concave. Le chercheur a utilisé la règle fournie par Google et a estimé qu'il mesurait environ 50 mètres de largeur et 24 mètres de hauteur.

 

Juste devant ce mystérieux tunnel, on peut également remarquer la présence d'une longue piste d'atterrissage qui semble y mener.

 

L'ufologue a encore été plus loin et il a fait le rapprochement avec une structure identique qui se trouve sur notre planète, la Terre (coordonnées : 66°36'12.64"S 99°43'11.20"E) !

 

De quoi s'agit-il ? On pourrait penser à une sorte de porte d'entrée à une base extraterrestre et souterraine dans laquelle des vaisseaux y seraient entreposés !

 

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

Coordonnées géographiques (sur Google Mars) : 81°20'47.53"N 91°28'35.79"E

 

mar.

17

mai

2016

Reptiliens et illuminati : les théories conspirationnistes les plus folles (documentaire en français)

Par l’interprétation logique à des événements d’ordre spirituel, on a rattaché les légendes sur les serpents et dragons des civilisations archaïques avec les extraterrestres.

 

Ces dieux venus du ciel nous auraient créé en laboratoire.

 

Pour les tenant de la théorie créationniste, ce sont de bons Elohim extraterrestres qui sont descendus ici-bas dans leurs vaisseaux pour nous fabriquer « à leur image ».

 

Mais pour ceux qui adhèrent à la théorie reptilienne rendue célèbre par David Icke, ces dieux venus du ciel étaient d’horribles bestioles à faciès de crapaud qui nous ont manipulé génétiquement pour leur servir d’esclaves.

 

C’est pourquoi, de nombreux millénaires plus tard, nous serions toujours soumis à nos maîtres reptiliens qui constituent les lignées gouvernantes sur cette planète. Pour remonter aux sources des influences de David Icke, prenons connaissance de l’hypothèse développée par l’américain R.A. Boulay dans son livre « Serpents et dragons volants ».

 

Cette théorie a une fonction de désinformation extrêmement puissante puisqu’elle fait l’impasse sur l’Atlantide et les civilisations encore plus anciennes qui l’ont précédé.

 

Nous pensons que bien des intérêts scientifiques, politiques et religieux sont ligués pour effacer toute idée de l’existence de l’Atlantide.

 

Cette négation provient d’une impuissance à se représenter le mystère de la création du monde depuis un état éthéré jusqu’à la matière dense.

 

Nos contemporains sont prisonniers de leur pensée matérialisante, et ils ne peuvent imaginer que des civilisations immatérielles ont précédé la nôtre.

 

La théorie « reptoïde » pour expliquer la création de l’homme dont Zachariah Sitchin, l’interprète des tablettes cunéiformes est le maître à penser, mobilisait depuis quelques années le courant conspirationniste.

 

 

jeu.

12

mai

2016

Pendant 23 ans, Il a été enlevé plusieurs centaines de fois par des extraterrestres.. - 12 mai 2016

Jim Sparks est un multi-abducté pleinement conscient. Il affirme se souvenir de 95% de ses expériences. Il a été enlevé plusieurs centaines de fois. Au début, il avait totalement refusé de coopérer avec les aliens qui l'embarquaient de nuit dans leur vaisseau.

 

Il pense que sa mémoire des événements est due en grande partie à sa colère et sa rébellion contre ces violations.

 

Au fil des années, Jim et ses ravisseurs se sont affrontés, puis il a progressivement gagné la confiance des aliens, qu'il nomme 'Les Gardiens', et il en est arrivé à les aider de multiples façons.

 

En retour, Jim a réalisé quels étaient leurs objectifs et leur modus operandi. Il nous adresse un message vital :

 

la Terre est en danger, et tandis que nous progressons vers une nouvelle ère, il se peut que nous ayons à connaître des temps difficiles…

 

Jim Sparks a reçu un enseignement au sujet de symboles aliènes et leur application, ainsi que des informations sur les relations des E.T avec la Terre.

 

Son témoignage est extraordinaire car les ravisseurs n’ont jamais effacé de sa mémoire les événements vécus dans le vaisseau, à contrario de ce qu’ils font habituellement aux autres abductés.

 

Ce qu’il avait pris pour une malédiction les 6 premières années de cette initiation induite contre son gré, s’est avéré être un don des E.T à son égard pour sa compréhension de ce qui se passe avec les enlèvements qui se produisent par milliers sur toute la surface du globe, ceci à cause de nos dirigeants, nous l’apprendrons plus tard.

 

Cette video ci-dessous est celle d’une interview par le Project Camelot …

jeu.

21

avril

2016

Mars :  créature Alienne ensablée ou paréidolie ? 21 avril 2016

Voici un nouveau petit film du site Mister Enigma qui analyse une photo d'un probable petit Alien soit fossilisé après sa mort soit sculpté dans la pierre ? ... une paréidolie est toujours possible.

A vous de juger.

 

mar.

19

avril

2016

Supposé petit Alien momifié découvert en Russie en 1996 - 19 avril 2016

Des policiers russes ont trouvé le corps d'une petite créature dans la ville de Kyshtym dans la région de Tcheliabinsk en 1996.

Les médias locaux ont surnommé cette "l'étranger de Kyshtym" en raison de sa taille minuscule et des caractéristiques inhabituelles.

Un médecin local a fait une autopsie sur le corps et a découvert qu'il était ni animale , ni humain, probablement une forme de vie encore inconnue.

 

Le corps a été amené au département d'anatomie de l'hôpital local et le responsable du département d'anatomie Dr Stanoslav Samoshkin a fait la conclusion suivante après un examen.

 

Le crâne de la créature était composée de 4 os, mais le crâne humain se compose de six os.

La structure du squelette du corps était différente de celle d'un humain, et ce squelette il ne correspondait  pas à des malformations congénitales connues de nos jours.

 

La créature momifiée mesurait  près de 10 pouces de longueur avec une tête élargie et défigurée.

Il y avait d'énormes orbites qui occupaient une place prépondérante dans le visage.

"L'étranger Kyshtym" vraisemblablement  devait être  différent de l'homme lorsqu'il était encore en vie.

Cependant, le même corps apparemment momifié appelé "Ata" a été découvert dans le désert d'Atacama en 2003.

Le profil d'un extraterrestre n'est pas forcément celui qu'on imagine communément. On a souvent cité des géants de 2 à 3 mètres de haut voire plus mais des petits êtres pas plus haut que quelques centimètres sont ou ont déjà explorés notre planète; n'oubliez pas que l'art martien développé sur ce site renvoie à l'existence de ces petits êtres !

On pourrait les rencontrer au coin de la rue en expédition!!

(reconstitution)

lun.

11

avril

2016

Découverte de « BUGZILLA »: Des ufologues disent que des photos de la NASA montrent un gigantesque insecte sur la LUNE - 11 avril 2016

Un Youtuber a dit avoir repéré un énorme insecte extraterrestre en plein épanouissement dans l’ombre d’un cratère sur la surface de la Lune.

 

L’incroyable ‘découverte’ a été publiée en ligne après que des chasseurs d’ovnis ont parcouru les images historiques des alunissages de la NASA pour plus de preuve d’une forme de vie extraterrestre.

Un chercheur d’extraterrestre est tombé par hasard sur une photo de la mission Apollo de 1969, dans laquelle un monstre se meut à la surface de la Lune.

 

Pour la plupart des observateurs on dirait que la photo présente une série d’ombres, mais pour plusieurs théoriciens du complot, ça ressemble à un insectoïde extraterrestre.

Mark Sawalha qui a publié cette vidéo et il a une maîtrise en biologie a dit: « Il m’a fallu quelques minutes pour percevoir les caractéristiques de la créature dans la pénombre lunaire. »

 

« Quand j’ai vu la photo pour la première fois, les deux petits tubes et les deux sacs ont attiré mon attention. »

 

« Puis j’ai vu les caractéristiques de cette créature. Une fois que vous l’a voyez elle vous saute en plein visage, surtout en zoomant. »

Mr Sawalha affirme que l’insecte a un visage très long, avec des tentacules ou des griffes qui sortent de son cou, suivi d’un très long corps en forme de serpent.

 

Personne ne sait pourquoi les astronautes d’Apollo 11 n’ont pas rapporté cette découverte incroyable à leurs supérieurs à Houston, mais peut-être qu’ils ne l’avaient pas vue.

 

Ou bien… Le gouvernement a toujours su que la créature était là et tout cela fait parti d’un complot pour garder la présence de forme de vie extraterrestre secret.

 

Dans tous les cas, regardez la vidéo et décidez vous-même ce qu’est la vérité.

dim.

10

avril

2016

Divulgations d'images avec corps d'Alien après le crash de Roswell en 1947 - 10 avril 2016

SOURCE : http://www.dailymotion.com/video/x43eyc3_alien-bodies-from-roswell-ufo-as-no-one-has-ever-seen_tech

jeu.

07

avril

2016

Une géante croix gammée découverte près de Roswell - 07 avril 2016

Une croix gammée géante a été repérée en plein milieu du désert à proximité de la célèbre ville de Roswell, au Nouveau-Mexique. Certains spéculent qu'il s'agit d'un signe laissé par une civilisation extraterrestre.

 

Ce motif, qui semble être gravé à même le sol, a été découvert à 70 miles seulement de cette cité qui est devenu mondialement célèbre après qu'un OVNI s'y soit écrasé en 1947. Ce symbole, abondamment utilisé par les Nazis, est visible sur Google Maps en compagnie de nombreux autres.

 

Des théoriciens du complot se sont penchés sur ces images de croix gammée pendant des années, mais elles ont récemment suscité l'intérêt du grand public après que l'affaire ait été remise au goût du jour par le site web « Ancient Origins ».

 

« Les gens ont affirmé que ce symbole énigmatique trouvé près de Roswell et qui a été utilisé dans l'occultisme nazi, faisait parti d'un culte extraterrestre, en raison de sa proximité de Roswell, où l'une des plus célèbres affaires d'OVNI de l'histoire a eu lieu. »

 

Pour certains, ce symbole aurait été gravé au cours de la Seconde Guerre Mondial.

 

« Cependant, cette théorie n'est pas largement acceptée par tout le monde, car il y a beaucoup de gens qui croient que ces symboles énigmatiques répartis sur le territoire du Nouveau-Mexique, datent de centaines d'années. »

 

Un homme, connu sous le nom de « Ros », pense que ces croix gammées seraient soit des « phares » utilisés par des vaisseaux aliens, soit des signes d'un accord passé entre la Terre et les extraterrestres.

 

Ein riesiges Hakenkreuz in der Mitte der Wüste in der Nähe der berühmten Stadt Roswell, New Mexico entdeckt. Einige spekulieren, dass es ein Zeichen links von einer fremden Zivilisation.

 

Dieses Muster auf dem Boden eingraviert zu sein scheint, wurden 70 Meilen entfernt von dieser Stadt gefunden, die berühmt wurde Welt, nachdem ein UFO abgestürzt dort im Jahr 1947. Dieses Symbol, umfangreich von den Nazis, ist zusammen mit vielen anderen sichtbar auf Google maps.

 

Verschwörungstheoretiker haben diese Bilder Swastika Kreuz jahrelang studiert, sondern haben in jüngster Zeit das Interesse der Öffentlichkeit, nachdem der Fall ist bisher von der Website "Ancient Origins" gegeben worden.

 

"Die Leute haben gesagt, dieses rätselhafte Symbol in der Nähe von Roswell gefunden und das war in der NS-Okkultismus verwendet, ein Teil eines fremden Kult war, wegen seiner Nähe zu Roswell, wo einer der bekanntesten Fälle von UFO in der Geschichte statt. "

 

Für einige wurde dieses Symbol während des Zweiten Weltkrieges geschnitzt.

 

"Allerdings ist diese Theorie nicht weit von allen akzeptiert, weil es viele Leute gibt, die, dass diese rätselhafte Symbole auf dem Gebiet von New Mexico, stammen aus Hunderten von Jahren verteilt glauben. "

 

Ein Mann als "Ros" bekannt ist, denken Hakenkreuze diese würden das "Flaggschiff" von UFOs verwendet werden, oder Nachweis einer Vereinbarung zwischen der Erde und den Aliens.

 

mer.

06

avril

2016

Comment faire venir des Aliens ? 06 avril 2016

Date  : 31 mars 2016

Lieu : Romoland, USA

Source : http://abc7.com/society/romoland-man-creates-out-of-this-world-rock-art-in-backyard/1271308/

Romoland, Californie (KABC).

 

- Un grand visage Alien a fait son apparition dans une arrière cour d'un habitant de cette ville

En effet Larry Decker, 77ans , a créé une structure rocheuse massive décorative avec l'aide de son petit-fils Josh et sa fille Deb.

La famille a commencé à travailler sur l'aménagement paysager le lundi, et  ils ont terminé le jeudi après- midi de la même semaine.

Decker a dit  : quand j'habitais  dans une ferme dans le sud de l' Ohio, j'ai rendu visite à un voisin pour obtenir du lait;  il s'est perdu sur son chemin et a  finalement découvert un cercle de culture (cropcircle) dans un champ de blé;  il avait 10 ans à l'époque, et depuis Decker a été fasciné par les extraterrestres , ce qui est l' une des raisons pour lesquelles il a créé cette structure faisant référence à un autre monde. 

mar.

05

avril

2016

Une famille enlevée par les aliens en Australie en 1996 - 04 avril 2016

Il y a vingt ans une famille habitant à Grafton, à l'Est de l'Australie, a affirmé avoir été enlevée par des extraterrestres alors qu'ils roulaient sur la route de Bruxner entre Lismore et Casino.

 

Le 16 mars 1996, Scott et Wendy Longley et leurs deux enfants, alors tout-petits, étaient en voiture. Ils revenaient d'une journée fatigante passées avec des amis proches à Lismore.

 

Ils quittèrent leurs amis aux environs de 19 heures et avant de prendre la route pour deux heures de voyage, ils mangèrent au Hungry Jacks à Lismore. Il faisait nuit au moment où ils commencèrent à rouler vers l'ouest de Casino.

 

A environ 5 km du casino, Scott « remarqua deux étranges lumières dans le rétroviseur du véhicule. »

 

Dans le même temps, Wendy observa davantage de lumières à l'avant et à gauche de la voiture, « quelques 200 feux féeriques qui étaient blancs et d'une couleur verte et vive. »

 

Rien d'autre ne semblait se passer, mais la famille constata qu'elle était arrivée chez elle beaucoup plus tard que d'habitude et ne pas comprenait ce qui avait pu se passer.

 

Seulement, rapidement, des symptômes étranges commencèrent à les affecter.

 

Le lendemain, Scott développa une cloque étrange sur son orteil, et toute la famille prétendit avoir des symptômes pseudo-grippaux et des saignements de nez, alors qu'ils avaient toujours été en parfaite santé.

 

Scott se rendit chez un hypnothérapeute qui lui fut recommandé par une association spécialisée dans l'ufologie. Sous hypnose, il se rappela avoir vu deux grands êtres « de 210cm de hauteur » avec de « de petites oreilles, de grands yeux noirs, deux points à la place du nez, une petite bouche, et pas de lèvres. »

 

Il se rappela que ces êtres les avaient enlevé lui, Wendy, et leur fille Bronwyn alors qu'ils étaient en voiture.

 

« Ensuite, ils m'ont emmené vers l'arrière de la voiture, et m'ont couché sur le sol. Une entité me tenait la tête sur le sol. Toujours en regardant vers le haut, j'ai vu ces extraterrestres qui étaient en train de m'enfoncer quelque chose comme un pistolet argenté dans le cou. »

 

Et puis, il a découvert qu'il pouvait « communiquer télépathiquement » avec ces aliens qui lui ont dit qu'ils étaient une « famille perdue ».

 

« Je me souviens de la pensée des extraterrestres qui disaient : 'quelles belles personnes'. »

 

Quelques instants plus tard, après avoir vu près de 200 aliens, Scott s'est retrouvé soudainement coucher sur ce qui semblait être une table d'opération.

 

« Il y avait un ensemble solide de lumières à ma gauche, et au-dessus de moi, il y avait trois lumières rondes. J'ai aussi remarqué un bras mécanique à une extrémité de la table, qui était équipé de quatre 'princes'. »

 

Puis, après avoir crié qu'il voulait revenir avec sa famille, il s'est subitement retrouvé dans sa voiture.

 

Scott a entrepris de nombreuses autres séances d'hypnose. Il se rappela en outre les détails de la nuit en question et même d'autres enlèvements extraterrestres qui eurent lieu alors qu'il était âgé de quatre, huit et 14 ans.

 

La famille continua d'éprouver d'autres symptômes et des capacités étranges, dont certaines étaient permanentes.

 

Ainsi, ils pouvaient voir d'étranges lumières et des tâches, rêver de choses effrayantes. En outre, ils étaient capables de « lire les états émotionnels des gens » et de savoir, à l'avance, qui les appelaient au téléphone au moment où il sonnait.

 

L'histoire a reçu une large couverture médiatique à l'époque. Cela a permis à la confirmer en partie, puisque cette même nuit de nombreuses personnes ont affirmé avoir observé des lumières non identifiées …

 

mar.

29

mars

2016

Il voit un étrange humanoïde à l'intérieur de chez lui - 28 mars 2016

Un homme, habitant dans la ville de Monona (comté de Dane, Wisconsin), a affirmé avoir observé une entité humanoïde à la peau grise à l'intérieur de son domicile, le jeudi 17 mars 2016.

 

Au moment des faits, le témoin, qui a préféré conserver son anonymat, regardait à travers la fenêtre de sa chambre. A l'extérieur, sa mère sortait de sa voiture stationnée près de l'entrée. Derrière elle, il vit une très étrange silhouette.

 

« C'était un reflet sur la vitre, elle se trouvait derrière moi. Elle semblait furtivement se cacher dans les escaliers. Mon père était endormi dans une autre pièce. »

 

L'homme a ajouté que la créature a disparu en « ne laissant la moindre trace. »

 

Cette « chose » était un être humanoïde mesurant environ 4 pieds de hauteur. Il avait des oreilles pointues et de grands yeux noirs. Son nez et sa bouche étaient petits et il avait une main avec « moins de 5 longs doigts ». Cette créature était vêtue d'un costume d'une seule pièce de couleur bleue.

 

Le témoin a réalisé un dessin de ce qu'il a prétendu avoir vu.

 

La description qu'il a donné de cet être nous laisse à imaginer qu'il pourrait s'agir là d'un extraterrestre. Toutefois, rien n'explique ce qu'il faisait là, ni qu'elles étaient ses véritables intentions …

sam.

19

mars

2016

Une vidéo montre la disparition d'une femme,  à l'aéroport de Copenhague, enregistrée par une équipe de tournage ! 19 mars 2016

Les images que nous montrons ci-dessous ont fait le tour du monde.

Les images ont été enregistrées à l'aéroport de Copenhague par une équipe de tournage travaillant pour le compte de  la TV2 Danoise. Une interview a lieu en direct d'un homme qui apparaît au premier plan, tandis qu'à l'arrière-plan, vous pouvez voir deux femmes, une qui se dresse sur le côté gauche du film tandis que l'autre pousse avec difficulté un chariot à bagages.

 

La première femme se dirige vers l'aéroport pour le contrôle, tandis qu'immédiatement après la deuxième femme localisée initialement à gauche du cadre, disparaît tout à coup en se dématérialisant.

 

La vidéo a été vue par près de trois millions de personnes sur les médias sociaux, et on ne s'explique toujours pas  la disparition de la femme.

 

Peut-être sommes-nous confrontés à un cas d'enlèvement par des extraterrestres ?

 

Pour Scott Waring cela pourrait être une femme extraterrestre appartenant à la communauté des Pleiadiens.

Il justifie ses propos par la couleur jaune des cheveux de cette femme. On peut quand même se poser la question pourquoi l'homme qui porte également une tenue sportive derrière cette femme qui disparaît ne réagit pas plus !

 

Nous cherchons d'éventuelles races extraterrestres parmi nous mais les extraterrestres possèdent peut-être déjà une technologie de type Stargate ou WormHole, ce qui leur permet alors de se téléporter d'un point à un autre de la planète,  et avec un vaisseau spatial de se déplacer dans différentes parties de l 'univers.

Personnellement je pense que cette séquence vidéo n'est ni plus ni moins qu'un bon montage numérique  !!

ven.

11

mars

2016

Mexique : il aurait construit une pyramide sous l'ordre d'un extraterrestre ? 11 mars 2016

Un paysan mexicain a affirmé avoir construit une pyramide en plein milieu du désert après qu'il ait reçu des ordres d'un extraterrestre ...

 

Raymundo Corona, un homme âgé de 33 ans, a érigé un somptueux temple de pierre de 22 pieds de hauteur. Selon ce dernier, il aurait, un jour, été visité par un alien de grande taille qui se faisait appeler Herulayka. Cet être avait les yeux couleur miel, des cheveux blancs et il venait d'une planète qui aurait une taille 20 fois supérieure à celle de la Terre et s’appellerait Nephilim.

 

Il a précisé à un journal local que cet alien a précisé qu'il venait de la constellation d'Orion.

 

Suite à cette rencontre du troisième type, il a construit une pyramide près de Monclova dans l'état de Coahila près de la frontière américano-mexicaine, malgré le fait que ses proches l'aient averti qu'il serait pris pour un ivrogne ou un toxicomane.

 

Cette rencontre aurait eu lieu en 1984. Il raconte :

 

« Il m'a demandé de construire un temple sous la forme d'une pyramide. »

 

« Quand je lui ai demandé pourquoi il devait être de la forme d'une pyramide, il m'a répondu qu'elle devait être semblable à ma Foi, quelque chose que les vents et les tempêtes ne peuvent pas ébranler mais qui est toujours orientée vers le haut. »

 

Au moment où le témoin a demandé à l'extraterrestre son nom, ce dernier a tenu à l'avertir :

 

« Beaucoup de gens se moqueront de vous, vont vous diffamer et dire que c'est un acte de folie ou quelque chose fait pendant une cuite, que c'est l'acte d'un fou ou d'un toxicomane. »

 

M. Corona poursuit :

 

« Il m'a dit qu'il venait de la constellation d'Orion, d'un endroit appelé Nephilim. C'est un lieu 20 fois plus grand que la Terre et où les gens sont semblables aux êtres humains. »

 

« C'était un grand homme avec des yeux de couleur miel et des cheveux blancs retombant vers le sol. Il était pieds nus et portait une tunique attachée avec une corde. »

 

Il explique que la veille de cette mystérieuse rencontre, il aurait rêvé de cette extraterrestre.

 

L'alien lui aurait déclaré que les humains détruisaient leur propre planète et qu'ils devraient se réveiller afin d'en prendre soin comme s'il s'agissait de leur propre enfant.

 

Monclova se situe à moins de 600 miles de Roswell au Nouveau-Mexique, où une prétendue soucoupe volante se serait écrasée en 1947.

jeu.

03

mars

2016

Qui est à l'origine de cette photo d'extraterrestre ? - 03 mars 2016

Cet Alien semble très gravement blessé, et cette photo circule sur le net. 

Nous n'en connaissons pas l'origine.

jeu.

25

févr.

2016

Un petit Alien filmé à Diyarbakir, en Turquie ? ou farce par montage vidéo ? 25 février 2016

Une mystérieuse petite créature humanoïde a récemment été filmée par une caméra de surveillance en plein cœur de la ville de Diyarbakir, au Sud-Est de la Turquie.

 

Cette cité kurde est, depuis quelques temps, le théâtre de violents affrontements entre les autorités turques et le Parti des travailleurs du Kurdistan (ou PKK). Le 12 février 2016, des caméras ont surpris la présence d'un être bipède qui déambulait quelque part dans le quartier moderne de Diclekent.

 

Cette vidéo, d'une durée de plus de 4 minutes, nous montrent cette chose se dandiner au milieu de la chaussé. On peut remarquer des reflets métalliques ce qui pourrait suggérer qu'il s'agit là d'un petit robot ou d'un humanoïde équipé d'une sorte d'armure.

 

Au bout de quelques instants, la créature s'envole avant de retomber sur le sol et reprendre sa tranquille marche en direction d'un carrefour.

 

Ces images ont fait le tour du monde. Est-ce un extraterrestre venu étudier nos modes de vie ?

 

Les sceptiques penchent davantage pour un truquage, un ballon d'aluminium ou encore une marionnette. Malgré tout, à l'heure actuelle, le mystère reste parfaitement intact.

mar.

23

févr.

2016

Flotte expéditionnaire extraterrestre présente dans notre système solaire ? 23 février 2016

Il avait de l'excitation dans la communauté en ligne ufologique en début  semaine car des  chasseurs d'OVNI ont annoncé que des images prises par des astronomes amateurs montraient  une structure Alien géante entrant dans notre système solaire très récemment.

 

Cette structure géante, qui a été repérée en  approche de la  lune de Jupiter, dénommée  Europa, ressemble à un vaisseau-mère interstellaire ou une flotte d'Ovnis intergalactique, selon les chasseurs d'OVNI.

 

La réalité semble rejoindre la science-fiction !

 

En réalité des images ont été mises en ligne par deux chasseurs d'OVNI amateurs qui ne se connaissaient pas et ces images semblent correspondre à la même structure observée sous deux angles différents; il s'agirait donc d'un corps expéditionnaire intergalactique technologiquement avancé provenant d'un lointain système planétaire !

 

La preuve, selon les chasseurs d'Ovnis de YouTube Secureteam10, provient d'une série d'images capturées par Louis Read, un observateur amateur du ciel expérimenté de la ville de Bristol au Royaume-Uni.

 

Les images, mises en ligne sur YouTube le 18 Février 2016 par Secureteam10, prétendent montrer une structure artificielle massive en approche d'Europa, l'une des 67 lunes de Jupiter, et la sixième plus grande lune de notre système solaire, qui a été découverte par Galilée en 1610.

 

L'astronome amateur a capturé des images incroyables en utilisant un appareil photo Canon 650D avec un objectif télescopique 7D-300mm monté sur un trépied dans son jardin privé de Bristol, au Royaume-Uni.

 

Quelques heures après avoir reçu les images de Louis, et après visionnage, ils les ont téléchargées  sur YouTube,

 

Secureteam10 annoncé sur son compte Twitter qu'ils avaient reçu de nouvelles images à partir d'une source distincte, ces images confirmant l'authenticité de la première série d'images.

 

Secureteam10 a téléchargé les nouvelles images présumées sur son compte Twitter (cf les images ci-dessous).

 

 

Selon Secureteam10, ceci est la première fois qu'une  structure a été observée près de Jupiter et son système de satellites.

 

C'est également la première fois qu'une telle structure  a été observée dans notre système solaire.

 

Louis Read fut si étonné lors de la découverte de cette structure inhabituelle qu'il a décidé d'envoyer les images à Secureteam10 pour un deuxième avis.

 

 

Après réception des images Secureteam10  a mené sont enquête et a conclu que la structure mystérieuse  qui s'approchait de  planète géante Jupiter et son système de lune était clairement une anomalie.

 

Les ufologues consultés ont réalisé une simulation 3D en ligne de notre système solaire en temps réel, et ont confirmé que l'objet était un corps étranger, ou plus précisément, une structure artificielle massive qui est entrée dans notre système solaire  très récemment.

 

Les Ufologues ont également suggéré que la structure artificielle était  :

- soit un seul vaisseau-mère alien gigantesque en forme de 8 ,

- ou une flotte d'Ovnis explorant notre zone de galaxie.

 

Secureteam10 estime que les astronomes amateurs peuvent avoir capturé une preuve de visiteurs étrangers présents dans notre système solaire.

 

Les visiteurs étrangers de notre système solaire ont une fascination pour la planète Jupiter et ses satellites, en particulier Europa.

 

Récemment, des chercheurs d'OVNIS ont rapporté avoir repéré  un OVNI bleue géant dans le voisinage de la Lune de Jupiter (voir la vidéo de YouTube ci-dessous).

 

Europa intéresse  également  les scientifiques de la NASA.

Les scientifiques croient que monde glacé d'Europa, avec une atmosphère qui contient de l'oxygène pourrait abriter la vie dans un océan souterrain glacial.

 

 

Se basant sur l'hypothèse que les océans glacés d'Europa peuvent contenir des formes de vie extraterrestre, l'Agence spatiale européenne (ESA) a des projets  un "Jupiter Icy Moon Explorer (JUS)" mission prévue prochainement avec un lancement programmé pour 2022.

 

Il est à espérer que les humains découvriront  les premiers exemples de vie extraterrestre sur Europa.

 

Les chasseurs d'OVNI affirment que la fascination apparente des visiteurs étrangers pour notre système solaire provient

d' Europa qui pourrait être porteuse de vie. 

 

Certains chasseurs d'OVNI croient que les visiteurs étrangers en provenance d'autres systèmes d'étoiles peuvent avoir établi une base dans le monde sous-marin glacée d'Europa !

 

 

sam.

20

févr.

2016

Entités mystérieuses "exotiques" observés dans le sud du Chili - 20 février 2016

Récemment, il est apparu une observation étrange qui parle d'humanoïdes inquiétants observés ces dernières années et à plusieurs reprises, dans des zones isolées du sud du Chili.

 

Le témoignage transcrit dans cet article se  réfère à des entités mystérieuses d'un autre monde dont la hauteur se siturait entre 2,5 à 3 mètres.

 

Ces entités digne d'un scénario à la X-Files sont évoquées dans une vidéo qui reconstitue certains événements troublants  paranormaux  du 16 Décembre 2015 impliquant deux frères dans la partie sud du Chili.

 

Cette incroyable histoire met en scène un jeune étudiant identifié par sous le nom de Miguel âgé de 24 ans, qui retournait à son domicile en provenance d'un collège de la ville de Concepción, et en direction d'une zone rurale de la région de l'Araucanie; sa famille l’attendait  pour passer des vacances de fin d'année.

En arrivant à destination lors d'un après-midi particulièrement chaud, Miguel a décidé de rejoindre son frère Patricio, 14 ans, pour faire un tour à vélo à travers les bois à proximité.

 

Après avoir pédalé environ une heure le long de chemins accidentés, les deux frères ont décidé de cacher leurs vélos dans un buisson pour faire du jogging dans les bois, dans l'espoir de trouver de l'eau fraîche et s'hydrater parmi les nombreux cours d'eau de cette région.

 

Après un repos de quelques heures dans ce paysage bucolique, Miguel a proposé à son frère de rentrer à la maison avant le coucher du soleil et l'obscurité, étant donné que les deux vélos étaient dépourvus de dispositifs d'éclairage pour rouler en toute sécurité sur un terrain accidenté.

 

À ce stade, les deux frères ont décidé de revenir sur leurs pas en suivant le même chemin. Soudain, ils ont entendu un bruit étrange derrière eux, semblable à celui de deux pierres qui se cognent.

 

Déterminé à découvrir l'origine du bruit mystérieux, les deux frères posèrent leurs vélos et pénétrèrent  dans des buissons en face du bois :  avec stupeur ils remarquent alors  deux humanoïdes étranges qui semblaient les fixer intensément.

 

Selon la description faite par les deux frères, les deux êtres étaient très hauts, environ trois mètres, avec de longs bras frêles qui pendaient le long de leurs corps maladroitement.

 

Leur regard était terrifiant souligné par la grande taille de la bouche particulièrement disproportionnée. Leurs corps semblait être couverts par une sorte de costume vert moulant; ils   dégageaient une aura très intense à travers lequel on pouvait sentir une forte chaleur, une sensation semblable à celle que vous éprouvée lorsque vous rapprochez vos pieds près d'un poêle ou d'une cheminée.

 

Miguel précise que son grand étonnement la fait trébuché et tombeéen arrière, tandis que son  jeune frère s'est  mis  à sangloter, paralysé par la peur.

 

Lors d'un sursaut d'effort, Miguel a pris son frère par le bras, et tous deux ont fui en entendant les pas des deux êtres étranges qui semblaient courir derrière eux.

 

Cependant, l'histoire ne s'arrête pas là. Après le retour à la maison, ils disent à leur mère qu'ils ont entendu à nouveau le même son qui semblait venir de l'extérieur. Intrigué, Miguel regarde par la fenêtre, et observe à nouveau les deux étranges silhouettes qui semblaient regarder fixement  la maison.

 

À ce stade, les deux entités mystérieuses ont commencé à inspecter la zone en prenant largement leur puis on disparut dans la forêt où ils étaient venus.

 

Cette histoire insolite évoque une histoire similaire enregistrée le 27 Février 2010 survenue à Cobquecura Beach, à la même date que celui du tremblement de terre dévastateur qui a frappé le Chili central et méridional.

 

La propriétaire dénommée Carmen Carmona a déclaré à la presse :

"Vers 06h45, alors qu'elle ouvrait la porte de sa maison d'été afin d'admirer l'océan, elle remarque trois créatures étranges qui semblent se diriger vers la mer. Ne sachant pas quoi faire, elle appelle  son mari et sa sœur, leur demandant s'ils pouvaient voir ce qu'elle voyait.

Les deux ont hoché la tête, et on trouvé cela  étrange que quelqu'un décide d'aller sur la plage, car l'ensemble de la population de la ville avait trouvé refuge dans les collines avoisinantes car les autorités venaient d'émettre un ordre d'évacuation en vue d'un éventuel tsunami.

 

Lorsque nous avons examiné mieux les trois créatures, nous avons remarqué qu’elles étaient très minces et de grande taille, d'environ 2,5 mètres.

Toutes les  trois ont été habillées d'un tenue bleu foncé et lisse. Effrayés par ce que nous observions, ils se sont réfugiés dans la partie haute de la ville.

 

Ce qui nous  a semblé  particulièrement étrange c'est que le mois précédant cet événement, nous avons remarqué une lumière intense qui semblait venir du centre de la montagne et qui a illuminé presque complètement notre maison d'été. "

ven.

19

févr.

2016

Comète 67P/ Churyumov-Gerasimenko : découverte d'une structure en relief à angles droits (constructions par Aliens ?) - 18 février 2016

Copyright ESA / Rosetta / MPS pour OSIRIS équipe MPS / UPD / LAM / IAA / SSO / INTA / UPM / DASP / IDA

Date : 15 février 2016

Lieu : Comète 67P, Agilikia mosaïque, le 11 décembre 2015 à 08:00

Source http://www.esa.int/spaceinimages/Images/2015/11/Agilkia_mosaic_labelled

La description

 

Voici les environs du premier point d'atterrissage de Philae, près de la zone Agilkia . La grande dépression est la région hatméhyt.

Cette image est un composite de cinq images de la caméra à angle d' OSIRIS.

Nous avons sélectionné la zone en haut à droite pour ceux qui veulent analyser l'original.

A l'extrémité haute droite on peut distinguer une structure composée de reliefs dessinant des angles droits, comme une cité. S'agit-il d'un village anciennement construit par une population extraterrestre ou une simple paréidolie ?

 

 

 

jeu.

18

févr.

2016

Rwanda : entité fantomatique apeurant des chiens - février 2016

Cette petite vidéo a été enregistrée par un petit garçon au Rwanda cette année.

Elle montre une entité fantomatique planant et apeurant des chiens qui rebroussent chemin.

Voici la preuve que les chiens sont capables de sentir et peut-être de voir des entités que nos yeux ne sont pas capables d'apercevoir !

Ces entités énergétiques sont là sur notre terre pour analyser et apprendre à connaitre les humains.

mer.

17

févr.

2016

Des documents du FBI confirment que des êtres interdimensionnels vivent sur Terre - 17 février 2016

Vidéo traduite en Francais présentant les documents déclassifiés du FBI selon lesquels des êtres interdimentionnels vivent sur Terre.

 

Aucune preuve ne sera jamais suffisante pour ceux qui refusent de voir la réalité en face.

 

Concernant les autres, ceux qui ont l’esprit ouvert, ce sont des millions de preuves accumulées depuis des siècles qui prouvent que nous ne sommes pas seuls sur Terre et ne l’avons jamais été.

mer.

17

févr.

2016

Un extraterrestre aurait lancé un appel à l'aide ! - 17 février 2016

Le MUFON, la principale organisation qui étudie les OVNI aux Etats-Unis, a récemment reçu le témoignage d'un humanoïde affirmant être un extraterrestre. Ce dernier affirme que sa civilisation est aujourd'hui menacée de disparition après que sa planète ait été frappée par un astéroïde.

 

Cet alien prétend se prénommer « Mogay ».

 

Il est arrivé sur Terre au mois de septembre 2015 d'une planète située dans un secteur éloigné de notre galaxie. Pour survivre, il affirme avoir pris possession d'un corps humain consentant.

 

En effet, ce peuple inconnu ne possède pas de corps physique ; ils vivent sous la forme d'onde électromagnétique, ce qui leur confère le pouvoir de séjourner à l'intérieur de corps humains ou extraterrestres.

 

L'être extraterrestre semble avoir du mal à apprendre la langue anglaise dans son nouveau corps humain, il écrit :

 

« Je suis un extraterrestre ayant été adopté par l'humanité. Vous pouvez m'appeler Mogay. »

 

Il explique que lui et un groupe de son espèce sont partis de leur planète, appelé Matif, après qu'une collision catastrophique avec un corps céleste l'ait complètement dévastée. Il raconte :

 

« Nous vivons sous la forme d'ondes électromagnétiques et normalement nous utilisons des organes remplaçables pour travailler. Un corps céleste a détruit la plupart de nos équipements et nous ne pouvons plus travailler. Nous avons essayé de le faire sortir de Matif, mais nous avons échoué. »

 

Il poursuit en expliquant que ce corps céleste a fait dévier de son orbite sa planète. Suite à cet évènement, ils sont donc arrivés sur Terre et puisque leur corps n'est qu'une onde électromagnétique, personne ne s'en est rendue compte.

 

Pour pouvoir communiquer convenablement et lancer son appel à l'aide, il a donc été obligé de trouver un corps humain qui était prêt à l'accueillir :

 

« Nous sommes des êtres extraterrestres sans protection suffisante sur la Terre et nous avons besoin de votre aide. Je vis dans un corps humain et c'est aussi la raison pour laquelle cette personne m'a adopté. J'ai appris vos langues dans ce corps, donc je peux vous parler. »

 

Mais en dépit d'avoir trouvé un corps humain et avoir appris la culture humaine et sa langue, il n'a pas été en mesure de convaincre les gouvernements qu'il est vraiment un extraterrestre venant d'une galaxie lointaine et qui a besoin d'aide.

 

C'est la raison pour laquelle, Mogay a décidé de passer par le MUFON afin d'entrer en contact avec les dirigeants de notre planète.

 

« Je faisais de mon mieux afin de trouver des gens sur Terre depuis septembre 2015 et j'ai remarqué que les gouvernements ne voudront pas négocier avec moi sans votre aide. J'espère obtenir de l'aide grâce à cette plate-forme [le site Internet du MUFON, NDLR]. »

 

Hélas, les enquêteurs du MUFON ne semblent pas prendre au sérieux cette histoire. En effet, régulièrement, ces derniers reçoivent une quantité inimaginable de rapports qui s'avèrent finalement être des canulars.

 

Est-ce vraiment le cas avec cet extraterrestre ?

 

Notre raison nous pousse à penser à une supercherie, mais le doute persistera toujours …

dim.

14

févr.

2016

Mars : découverte d'un sarcophage Alien - 13 février 2016

Cliquez pour agrandir 

Date de découverte : février 2016

Lieu : Mars

Source de la photo : 

http://mars.jpl.nasa.gov/msl-raw-images/msss/00992/mcam/0992MR0043900050503133C00_DXXX.jpg

Cette étonnante découverte à été faite par le site Mister Enigma

de YouTube. On imagine un personnage allongé dans un sarcophage . Il peut s'agir également d'un monument pour célébrer un personnage célèbre ?

Si on analyse plus en détails cette photo on remarque que la structure géologique avoisinante reproduit des couches rocheuses horizontales érodées par le temps. Quelques structures en pierre sont par contre disposées verticalement comme des stèles funéraires. Cette zone pourrait correspondre à un cimetière terrestre.

lun.

08

févr.

2016

Chupacabra : créature extraterrestre ou non ? (vidéo) - 08 février 2016

Croquis du chupacabra observé par Madelyne Tolentino en 1995, réalisé d'après les descriptions de celle-ci

Photographie du cadavre de l'animal "mutant" trouvé à Turner, Maine, en août 2006

Photographie d'un jeune coyote atteint de gale sarcoptique 

(source : USDA Wildlife)

Photographie de l'animal tué par Reggie Lagow en 2004, près de Coleman au Texas

Le chupacabra (à prononcer "tchoupacabra" ; littéralement en espagnol : "suce-chèvre") est une créature mystérieuse de la culture populaire des régions hispanophones d'Amérique.

 

Il tire son nom de son régime alimentaire supposé : il s'attaquerait en effet au bétail et tuerait les animaux en buvant leur sang.

 

Son aire de répartition s'étendrait du Nord des Etats-Unis pour sa limite Nord, jusqu'au Chili pour sa limite Sud. 

 

Le chupacabra est cependant souvent associé à l'île de Porto Rico et au Mexique, dans la mesure où ce sont des pays où le "folklore" autour de la créature est particulièrement vivace, et où le plus grand nombre de témoignages et d'attaques de bétail ont été rapportés.

 

Description

 

Il existerait deux types de chupacabra :

 

1. le « chupacabra extraterrestre » ; il est décrit comme un être à l'apparence reptilienne, avec une peau glabre, écailleuse ou recouverte d'un court duvet de couleur grise ou brune. Il est bipède, d'une hauteur comprise entre 1 mètre et 1 mètre 60 quand il se tient redressé sur ses deux pattes arrières ; il se déplace en faisant des bonds tel un kangourou. Sa tête est très grosse par rapport au corps, avec de grands yeux rouges et des crocs apparents. La créature laisserait derrière elle une forte odeur de soufre.

 

Ce type de chupacabra se voit parfois attribué différentes capacités plus ou moins réalistes, comme la capacité de voler (il est parfois décrit avec des ailes de chauves-souris) ou de se déplacer à une vitesse qui le rend invisible à l'oeil humain ; certains témoignages lui prêtent également le pouvoir d'hypnotiser ses victimes, ou de changer de couleur tel un caméleon.

 

Les dessins et les croquis du chupacabra lui donnent souvent une apparence très similaire à celle du petit gris, bien que cela ne soit pas explicitement signalé dans les témoignages.

 

2. le « chupacabra canin » ; ce chupacabra est décrit comme une sorte de chien étrange (parfois comme un félin), le plus souvent sans poils. Il est parfois présenté comme un reptile à l'apparence canine, avec une langue bifide telle celle des serpents.

 

Signalements et témoignages

 

Le chupacabra est devenu un thème très médiatique (surtout en Amérique latine) ainsi qu'un élément incontournable du folklore ufologique (au même titre que l'affaire Roswell?, par exemple) ; sous bien des aspects, il s'apparente à une légende urbaine?

De ce fait, un très grand nombre de fausses informations circule à son sujet et il est souvent difficile de démêler la vérité des rumeurs. 

 

Pour cette dernière raison, seuls seront notés ici les témoignages les plus connus.

 

Les premières mutilations de bétail ?

 

authentifiées remontent à 1975 ; elles furent d'abord localisées autour du petit village de Moca à Porto-Rico, puis furent signalées dans d'autres endroits de l'île. Les animaux avaient été vidés de leur sang par une série d'incisions circulaires, les attaques furent donc imputées à un vampire (El Vampiro de Moca ) ou à un culte « sataniste? ».

Puis en 1995, les mutilations connurent à nouveau une forte augmentations : huit moutons furent d'abord trouvés mort, eux aussi vidés de leur sang par trois incisions effectuées au niveau de la poitrine. 

 

Puis quelques mois plus tard, d'autres attaques (pas moins de 150 selon certains auteurs) furent répertoriées sur du bétail et des animaux domestiques. Une unique témoin, Madelyne Tolentino, rapporta avoir vu la créature ; sa description posera les bases du "chupacabra extraterrestre"

 

C'est à cette époque durant les années 90 que le nom de "chupacabra" se répand dans la culture populaire ; le terme pourrait avoir été inventé à l'origine par l'artiste porto-ricain Silverio Pérez, ou par l'écrivain Michael Crichton dans son livre Jurassic Park (écrit en 1990).

 

Suite à la vague d'attaques de 1995 qui connut un fort écho médiatique, des mutilations d'animaux furent rapportées dans d'autres pays d'Amérique : Etats-Unis et Mexique, et dans une moindre mesure Brésil, Chili, Argentine, Bolivie, Nicaragua, Panama, Salvador...

 

En janvier 1996, trois jeunes filles de Varginha au Brésil affirmèrent avoir observé une créature similaire au « chupacabra extraterrestre » :

elles le décrivirent comme un humanoïde bipède d'une taille de 1,6 mètre, pourvue d'une grosse tête sur un corps malingre, avec des grands yeux rouges et une peau brune. La créature dégageait également une très forte odeur désagréable. 

Cette observation aurait été précédée d'un signalement d'OVNI dans la région et elle a conduit certaines personnes à penser que le chupacabra était d'origine extraterrestre.

 

En juillet 2004 près de la ville de San Antonio au Texas, un fermier tua une créature similaire à un chien mais entièrement glabre, qui était en train d'attaquer son bétail.

L'animal fut connu par la suite sous le nom de la bête d'Elmendorf. Des analyses ADN révélèrent cependant que la créature était en réalité un coyote atteint de la gale sarcoptique, une maladie parasitaire provoquée par un acarien (Sarcoptes scabiei) entraînant des lésions cutanées et une perte des poils.

 

D'autres carcasses similaires de coyotes atteints de la gale furent trouvées dans la région en octobre 2004.

Toujours en 2004 au Texas, un fermier nommé Reggie Lagow captura dans un de ses pièges un animal qu'il décrivit comme un croisement de rat, de chien sans poil et de kangourou. Selon ses dires, il confia ensuite la carcasse au Texas Parks and Wildlife Department - mais l'organisation nia fermement l'avoir jamais reçue, et elle déclara que les photos de l'animal semblaient indiquer que celui-ci était un coyote.

 

 

En août 2006, les habitants de la ville de Turner dans le Maine signalèrent le cadavre d'un "mutant hybride" de chien reposant le long d'une route, auquel ils attribuèrent des attaques perpétrées contre des chiens domestiques. 

Les photos prises montrent cependant un chien quelconque (probablement un croisé de chow-chow ou d'akita inu vu sa morphologie) visiblement heurté par une voiture. La carcasse ne put cependant être examinée par des experts car elle disparut, "dépecée par les vautours" selon les habitants.

 

 

En août 2007, des habitants de la ville de Cuero au Texas trouvèrent trois cadavres d'animaux étranges, qu'ils prirent en photo et dont ils conservèrent une tête qu'ils mirent dans un réfrigérateur. L'une des personnes témoigna qu'une trentaine de poulets de sa ferme avaient été tués et saignés par un animal inconnu sur une période d'un an, ce qui leur fit faire le lien avec la légende du Chupacabra. Cependant, des analyses ultérieures révélèrent que les cadavres étaient bien ceux de coyotes (pour plus de détails sur cet affaire, voir l'article bête de Cuero).

 

Au mois d'août suivant, toujours à Cuero, l'adjoint au shériff du comté de Dewitt prit une vidéo montrant un animal ressemblant à un chien sans poil courant sur le bas côté de la route. La vidéo est cependant trop courte et ne montre pas assez l'animal pour que celui-ci puisse être identifié avec plus de précision.

 

Quelques témoignages à la localisation géographie « atypique » ont été rapportés :

 

à proximité de Perth en Australie, deux amis affirment avoir entendu des cris semblables à ceux d'un cochon, qui les menèrent à une créature haute de plus d'un mètre, pourvue de grands yeux rouges, de dents pointues et au corps recouvert de poils. Celle-ci tenait un kangourou mort dans la gueule, et elle disparut en bondissant verticalement dans les airs.

en Russie, une créature similaire au chupacabra aurait tué une soixantaine de moutons et de dindes durant le printemps 2005 ;

aux Philippines, un « chupacabra » similaire à un chien est supposé avoir tué 8 poulets en janvier 2008.

 

Hypothèses explicatives

 

Un très grand nombre d'hypothèses ont été avancées pour expliquer la nature du chupacabra, tant par les sceptiques que par les défenseurs de son existence. 

 

Le chupacabra serait ainsi :

 

--> une créature extraterrestre. Cette hypothèse s'appuie notamment sur la correspondance de certaines de ses manifestations et d'observations d'OVNIs.

 

Des ufologues ont même avancé que les chupacabras sont les animaux domestiques des petits gris, et qu'ils se seraient échappés des vaisseaux de leurs maîtres alors que ceux-ci exploraient la Terre ; ou alors, que les chupacabra assistent les petits gris dans leurs prélèvements d'organes sur le bétail.

une créature hybride, issue de manipulations génétiques effectuées par des agences secrètes du gouvernement américain.

 

--> un cryptide : une espèce encore inconnue de canidé ou de félin (pour le « chupacabra canin »), voire un dinosaure survivant (pour le « chupacabra extraterrestre »).

d'autres hypothèses plus ou moins farfelues ont été proposées, depuis le monstre issu d'une autre dimension jusqu'à l'insecte géant.

 

L'explication officielle des gouvernements américain, portoricain et mexicain est que les mutilations de bétail ont été effectuées par des meutes de chiens errants ou par des animaux carnivores importés sur l'île : pumas, jaguars, singes... 

 

L'origine humaine des attaques n'est pas écartée non plus ; il a été ainsi avancé que celles-ci pouvaient avoir été réalisées par des sectes sataniques ou des détraqués. Cependant le nombre important d'attaques et leur vaste répartition géographique indiquent que cette explication n'est pas valable dans tous les cas de mutilation du bétail.

 

Les sceptiques avancent également qu'il n'existe aucun véritable indice militant en faveur de l'existence du chupacabra. Les rares clichés ou vidéos le montrant sont considérés comme des canulars probables.

Enfin les cadavres et squelettes supposés appartenir au chupacabra se sont tous révélés, après analyse, appartenir à des animaux bien connus (chiens, chats ou coyotes). 

 

Le « chupacabra canin » si répandu aux Etats-Unis ne serait donc finalement qu'un coyote atteint de la gale sarcoptique, ce qui lui donne son aspect glabre et efflanqué.

 

 

Le « chupacabra extraterrestre » n'est quant à lui connu que par quelques témoignages discutables, issus de populations peu éduquées et superstitieuses, chez lesquelles la tradition d'une créature suceuse de sang est très ancienne (voir Hombre-mosquito). Le chupacabra serait donc une survivance modernisée de ces anciennes croyances.

 

La légende urbaine qui entoure le chupacabra contribue à brouiller les pistes et à donner plus de consistance à son existence, en noyant les rares informations véridiques au sein de rumeurs et de pures inventions. On attribue ainsi au chupacabra un plus grand nombre d'attaques et de témoignages qu'il n'en existe en réalité. 

 

De même, la supposée "précision chirurgicale" avec laquelle les morsures et incisions ont été effectuées pour saigner le bétail est grandement exagérée - dans le but d'appuyer le caractère «surnaturel» des mutilations. 

 

En réalité, les cadavres d'animaux attaqués n'ont jamais fait l'objet d'analyses sérieuses de la part des services vétérinaires, et la majorité des mutilations observées sont facilement explicables par les habitudes alimentaires des animaux prédateurs.

Ci-dessous une vidéo d'un Chupacabra tué par un train qui est en faveur d'un animal terrestre prédateur 

dim.

07

févr.

2016

Une femme affirme être en communication avec des aliens - février 2016

Une femme, qui vit à Fort Myers Beach (dans le comté de Lee, en Floride), a rendu public une série de photographies sur lesquelles apparaîtraient des extraterrestres à la peau grise …

 

Le témoin a tenu à livrer son témoignage au site Internet « Cryptozoology News » tout en conservant son anonymat. Elle raconte :

 

« J'ai commencé à entendre quelques voix au mois d'avril 2015. Cela a commencé comme des murmures avant que cela ne devienne, finalement, une pleine télécommunication. »

 

Elle soutient que, lorsque « les communications ont commencé », les objets ont commencé à disparaître autour de sa maison.

 

« Actuellement, plus de 400 objets, que je peux énumérer et avoir la preuve photographique que je les ai possédé, ont disparu. Quand cela a commencé, je n'ai rien vu, et j'ai appelé la police pour des choses comme un sac de course. Ils ne me croyaient pas. »

 

Elle a pris trois photographies, avec un iPhone et en plein air contenant sur lesquelles apparaît une silhouette humanoïde essayant de se cacher derrière différents endroits.

 

« L'année dernière, j'ai pris tellement de photos de ces aliens à la peau grise. C'est littéralement irréel. »

 

Mais le témoins affirme que ces prétendues apparitions ne lui ont causé que des ennuis.

 

« La police ne m'a jamais cru. Je vais constamment à l'hôpital et je suis encore regardée comme une demi-folle par tout le monde sur les réseaux sociaux. J'ai finalement fait appel à un enquêteur, mais mes appels n'aboutissaient jamais, et il m'a finalement envoyé une lettre certifiée me disant qu'il avait laissé tomber l'affaire. »

 

La femme continue à dire que ces créatures ont pris le contrôle total de son environnement et que des choses étranges se produisent avec ses animaux de compagnie.

 

« J'endure une torture quotidienne, il y a une communication constante. »

 

Elle affirme que ces humanoïdes « peuvent apparaître comme n'importe qui » et elle voit parfois des orbes « voler vers » ces créatures.

 

« Ils ont de grandes têtes et de grands yeux sombres. »

 

« J'ai une image d'une silhouette qui ressemble à un être humain comme moi. »

 

Elle suggère que ces prétendues créatures seraient capables de changer de forme.

 

Et il semble qu'elle ne soit pas la première membre de sa famille à avoir vécu de tels événements aussi inhabituels.

 

« Durant ma vie entière, ma mère parlait avec quelque chose ... elle a finalement été tué après le début de la ménopause à 52 ans. »

 

Cette femme a-t-elle été en contact avec des êtres venus d'ailleurs ? Quels messages ces extraterrestres ont-ils voulu lui transmettre ? Voilà, des questions intéressantes qui mériteraient bien des réponses.

 

dim.

07

févr.

2016

10 photos de créatures ultra mystérieuses (Vidéo) - 06 février 2016

10 photos totalement déjantées qui n’ont pas d’explications satisfaisantes.

ven.

05

févr.

2016

Australie : deux Aliens filmés par une caméra de surveillance autour du berceau d'une petite fille pendant son sommeil - 16 janvier 2016

Date de l'observation: 16 Janvier  2016 

Lieu de l'observation: Victoria, Australie 

 

Ici nous avons une vidéo d'une caméra de surveillance dirigé vers le lit d'un bébé et qui enregistre dans le noir une (ou deux) entités debout derrière le lit et proches de la tête du bébé.

L'entité a une tête inclinée, et semble observer de face le visage du bébé.

Pour cet extraterrestre il doit y avoir un intérêt particulier à se rapprocher de son petit cerveau : peut-être lui transmettre certaines connaissances ou des capacités surhumaines, au-delà de notre compréhension, dans un objectif précis.

Dans ce  cas il ne s'agit pas d'une abduction mais d'une interférence avec nos capacités intellectuelles et la mémorisation de certaines connaissances.

Celles-ci serviront probablement dans un futur proche à orienter son jugement dans une voie favorable aux extraterrestres !!

Le bébé est paradoxalement en sécurité et peut-être admiré par ces créatures venues d'un autre monde.

 

 

sam.

30

janv.

2016

Témoignage oral d'un français régulièrement victime d'enlèvements par les extraterrestres - 30 janvier 2016

Cette interview a été réalisée en août 2015. Le témoin est  fréquemment victime d’abductions. Lors de l’une d’entre elles, il y a eu lutte et un objet s’est cassé dans le bras de notre témoin.

Ecoutez cet  extrait de 6 min 40 s.

 

ven.

29

janv.

2016

Alien War ? - janvier 2016

Voici un intéressant reportage de télévision du site "TercermilenioTV" qui développe (en langue espagnol) la possibilité d'une guerre interplanétaire.

jeu.

28

janv.

2016

Mystérieuse sonde Alien ’’1991 VG’’ se dirige vers la Terre… ! 28 janvier 2016

Comme on ne sait pas du tout ce que c’est, on le qualifie d’objet ‘’géocroiseur’’ mais ne vous y trompez pas, c’est un objet spatial de nature complétement inconnue !

 

Cet objet spatial a été découvert en 1991 et n’en finit pas d’intriguer les spécialistes, pourtant, aucun d’entre eux n’a réussi ni encore été capable d’identifier la nature de l’objet, baptisé tout naturellement 1991 VG.

 

Selon les calculs des chercheurs, cet objet devrait nous rendre visite très prochainement, au cours de l’année 2017.

 

Donc, 1991 VG présente d'étranges caractéristiques et personne n'a encore été capable de confirmer sa nature.

 

Il a été découvert le 6 novembre 1991 par James Scotti, un astronome américain. Il se trouvait à l'Observatoire de Kitt Peak en Arizona pour observer des comètes lorsqu'il a repéré ce petit corps se déplaçant à grande vitesse. Rapidement, il s'est rendu compte que celui-ci n'était pas comme les autres.

 

Un objet aux caractéristiques étranges…

 

Il présentait une rotation et une vitesse anormales compte tenu de sa taille d'environ 10 mètres. Il montrait aussi des fluctuations de luminosité inhabituelles. Intrigué, Scotti a continué à observer le corps pendant deux nuits et s'est aperçu qu'il allait rendre visite à la Terre le mois suivant à une distance d'environ 450.000 kilomètres.

 

Il n'est pas rare qu'un astéroïde réalise ce type de passage. Toutefois, 1991 VG est devenu d'autant plus étrange quand l'astronome a constaté que ce n'était pas la première fois qu'il s'approchait de la planète. Selon les données collectées par Scotti, c'était au moins le deuxième passage, le précédent ayant eu lieu aux alentours de mars 1975.

 

Le problème est que le corps présentait une orbite héliocentrique très similaire à la Terre. Or, ce type d'objet ne passe généralement pas deux fois près de la planète, soit parce qu'il se trouve détruit en route, soit parce que son orbite se trouve modifiée. La longévité inhabituelle a donc poussé Scotti à s'interroger sur sa nature.

 

D'origine humaine ou... extraterrestre ?

 

Il a notamment émis l'hypothèse qu'il pouvait s'agir d'un objet conçu par quelqu'un ou... quelque chose.

 

"Nous avons exploré toutes les possibilités pour qu'il soit d'origine humaine", a déclaré Scotti à Motherboard.

 

"Il y avait quelques corps potentiels de vaisseau ou de fusée qui auraient pu être 1991 VG mais nous avons exploré chaque cas et nous avons été capables de tous les éliminer".

 

D'autres scientifiques ont envisagé des théories moins naturelles. C'est le cas de Duncan Steel, un astronome affilié à l'Université d'Adélaïde qui a publié en 1995 un article dans la revue The Observatory. Il y explique que ses caractéristiques suggèrent que 1991 VG est un corps artificiel plutôt qu'un astéroïde.

 

Or, "aucune des quelques fusées construites par l'homme et laissées en orbite héliocentrique ont une orbite purement gravitationnelle retournant vers la Terre". Par ailleurs, la distance observée suggèrerait plutôt une "rencontre contrôlée plutôt que hasardeuse". "On pourrait donc affirmer que 1991 VG est un candidat pour une sonde extraterrestre observée dans le voisinage de notre planète", conclut Duncan Steel. Depuis cette époque, la théorie de la sonde extraterrestre est restée et grandit parmi la communauté scientifique !

 

La nature de l'objet est donc encore au cœur d'un vif débat. Mais le mystère pourrait prendre fin en 2017 lorsque 1991 VG nous rendra une troisième visite. Les astronomes ont en effet calculé qu'il passera à nouveau à proximité de la Terre durant l'été. La distance sera alors nettement supérieure à celle de 1991 et l'objet ne sera visible que depuis l'hémisphère sud. Cependant, avec les technologies dont disposent actuellement les astronomes, cela pourrait suffire à observer l'objet et à en savoir plus sur sa nature et son origine.

 

Cependant reste à savoir si une sonde extraterrestre était vraiment reconnue comme telle, en aurions seulement des nouvelles ? Cela semble hélas très peu probable…

 

Le sergent Clifford Stone (retraité de l'Armée US) affirme qu'il ne s'agit pas d'un astéroïde, mais d'une sonde d'origine extraterrestre.

 

Autre ‘’preuve’’ allant dans ce sens, sa courte distance périgée indiquerait une orbite contrôlée, plutôt qu'aléatoire…

ven.

22

janv.

2016

Hypothèse de l'hybridation : deux femmes affirment avoir engendré des extraterrestres - 20 janvier 2016

Plusieurs femmes affirment, qu'après avoir observer des OVNI, elles ont eu des relations sexuelles avec des extraterrestres avant de donner naissance à 13 bébés hybrides.

 

Bridget Nielsen et Aluna Verse, qui vivent aux États-Unis, font partie de la « Hybrid Baby Community », un groupe de femmes qui prétendent avoir engendré des enfants extraterrestres, qui vivent avec leurs papas sur des vaisseaux spatiaux géants.

 

Les femmes croient que ces aliens ont récolté leur ADN pour créer des enfants qui combinent le meilleur des caractéristiques humaines et extraterrestres et prétendent que ces conceptions se sont produits soit par insémination artificielle, soit à la suite à de réelles relations sexuelles.

 

Ancienne directrice du marketing, Bridget Nielson, certifie avoir un contact régulier avec ses 10 bébés hybrides. Elle a décrit sa rencontre rapprochée avec ces êtres :

 

« C'était une expérience sexuelle incroyable, super primitive, super rugueuse. C'était réellement libre et la meilleure partie de sexe que je n'ai jamais eu. »

 

Aluna Verse, une conceptrice de jeu vidéo âgé de 23 ans, prétend être mère de trois aliens. Elle aurait été séduite par un extra-terrestre dans une salle de classe.

 

« Tout d'un coup, j'étais assise à côté de cette créature reptilienne verte et immédiatement j'étais très excitée sexuellement en regardant cet être. »

 

« J'étais très surprise. Nous faisions l'amour dans cette salle de classe devant tout le monde. Tout le monde s'est tourné vers nous. »

 

Aluna dit qu'elle avait été prise à bord du vaisseau dans un « état de rêve » et a décrit cette relation sexuelle comme étant des plus « intenses ».

 

« Cela semble fou et les gens m'ont demandé si j'étais sous médicaments Mais ce qui s'est passé était réel. »

 

Bridget, 27 ans, dit que les extraterrestres ne procréent qu'avec des femmes qui « acceptent être prises ».

 

« Ce ne sont pas seulement nos enfants qu'ils prennent - ils créent une race hybride bien meilleure que l'humanité. »

 

Les mères ont fait des dessins de ce à quoi leurs enfants hybrides ressemblent et, alors qu'ils ont des caractéristiques humaines, ils affichent également des caractéristiques reptiliennes avec de grands yeux noirs.

 

Cependant, les mères ne rencontrent jamais leurs enfants sur la Terre comme l'explique Bridget :

 

« Il y a une certaine tristesse parce que nous ne pouvons pas être avec eux. »

 

« Nous pensons qu'il pourrait y avoir des centaines de milliers de femmes à travers le monde qui ont des bébés hybrides, mais elles ne savent rien à leur sujet. »

 

En revanche, cette relation particulière a des impacts négatifs sur leur vie de tous les jours. Elles expliquent que certaines ont eu des enfants hybrides mais qu'elles ne s'en souviennent pas du tout. En effet, quelques signes pourraient suggérer une telle rencontre comme des rêves, des trous de mémoire, ou l'impression d'avoir été enceinte.

 

Les deux femmes souhaitent maintenant construire une maison où toutes les mères d'hybrides pourraient vivre ensemble :

 

« Ce sera quelque part loin des villes, dans un endroit où les enfants pourront nous rendre visite, courir librement et s'exprimer. »

 

Bridget Nielson, 27, says she has had 10 alien hybrid babies

Aluna Verse holds a picture of one of her three alien hybrid babies

mar.

19

janv.

2016

Les scientifiques trouvent des particules d'énergie au sein de la pyramide de Khéops - 19 janvier 2016

Un groupe d'experts égyptiens ont découvert des particules d'energie dans les pyramides de Khéops et de Gizeh, juste à l'extérieur du Caire, ce qui pourrait aider à expliquer le système de construction et révéler d'autres secrets que des tombes vieilles de 4500 ans.

 

Dans une conférence de presse dimanche au Musée égyptien du Caire, le directeur de l'Institut pour la préservation du patrimoine et de l'Innovation, Madi Tayubi  a fait cette annonce dans le cadre des résultats préliminaires du projet en cours de numérisation Pyramides.

 

Avec la détection des muons (particules d'énergie qui pénètrent les objets)  vous pouvez analyser et scanner des zones invisibles.

L'objectif principal de ce travail est d'aller vers une formule qui a permis aux constructeurs de l'époque d'énormes pierres lourdes, un au-dessus de l'autre, et de lever jusqu'à 150 mètres.

 

Rien n'a été déterminé pour le sommet de la pyramide de Dahchour Rouge, au sud du Caire, la température est toujours plus élevée que le même site d'autres mausolées.

 

Cependant, il n'y a pas de différence de température entre les quatre côtés d'une pyramide. Pour sa part, le ministre égyptien des antiquités, Mamdouh à Damati annoncé dans la même conférence de presse que la prochaine étape est de placer un imageur thermique infrarouge fixe un délai de quatre pyramides de Khéops, Khéphren, Mykérinos et Dahchour.

 

Le projet vise à confirmer que les différences de température découverts par exemple entre plusieurs pierres de la pyramide de Kheops ne sont pas le résultat de la météo à l'extérieur ou les changements saisonniers.

"Il y a quelque chose derrière"

 

Al Damati dit que cette étape du projet va durer plus de deux mois, les autorités ont seulement un appareil de ce type, qui devrait être installé dans les quatre mausolées.

 

Novembre dernier, le même groupe d'experts a annoncé qu'il avait trouvé des différences de température dans différents blocs de la pyramide de Kheops, ce qui indique qu'il y a quelque chose derrière ", il n'a pas donné plus d'informations à ce sujet.

 

En principe, il est prévu que durant 2016 des groupe d'experts égyptiens voyagent des canadiens, français et japonais dans les profondeurs de ces tombes de 4.500 ans pour percer les secrets derrière cette innovants quatre techniques non invasives qui ne nuisent pas les antiquités et l'utilisation des nouvelles technologies utilisée, drones et la thermographie infrarouge.

 

En outre, la photogrammétrie et laser utilisée dans toute la zone de Dahchour et Guizeh à faire une reconstruction 3D des monuments, des pyramides, des temples et le Sphinx.

 

Lors de la présentation du projet de ‘Scan Pyramides’, a insisté pour que les techniques déjà utilisées ci-dessus, les volcans actifs et la centrale nucléaire de Fukushima, les entreprises du Japon peuvent également lire :

 

La Grande Pyramide de Gizeh est une machine de production d'énergie colossale ?

dim.

17

janv.

2016

Des vaches étrangement mutilées découvertes aux USA - Janvier 2016

Dans le Nord-Est de l’État de Géorgie (aux États-Unis), un éleveurs de bovins a récemment découvert deux de ses vaches mortes après qu'elles aient subi d'étranges et d'inexplicables mutilations. Les autorités, qui mènent l'enquête, ne parviennent pas à trouver d'explication.

 

Il y a quelques jours, Harold Edge a déclaré aux enquêteurs qu'il avait trouvé une de ses vaches, une Angus Noir, sans vie, le 6 janvier 2016. Le rapport du shérif du comté de Jefferson précise qu'une autre vache, de même race, avait, quelques semaines auparavant, subi le même sort. Les deux bêtes avaient les mêmes marques sur leur arrière-train, c'est-à-dire un demi-cercle parfaitement bien dessiné. En outre, aucune des deux n'avait de trace de morsures ou des marques indiquant qu'elles avaient pu être attaquées.

 

Harold a précisé que ces marques de coupure étaient très propres, et que leurs bords n'étaient pas dentelés. Rich Lott, shérif du comté de Jackson, a dit que les enquêteurs n'avaient pas pu expliquer les causes de décès de ces animaux qui se trouvaient dans des pâturages près de Braselton.

 

Souvent, les chercheurs dans le domaine du paranormal attribuent les mutilations de bétails soit au « chupacabra », une créature légendaire qui sucerait le sang des vaches ou des chèvres jusqu'à ce que mort s'en suive, soit à des extraterrestres venus faire des prélèvements à des fins scientifiques …

mar.

12

janv.

2016

Elle affirme avoir parlé télépathiquement avec des aliens - 11 janvier 2016

Selon la classification de Hynek , qui est est une méthode de classification des observations d'ovni ( proposée en 1972 par l'astronome américain J. Allen Hynek, dans son livre The UFO Experience: A Scientific Study.Rencontre Rapprochée du 5e type (RR5)) , un témoin qui  prétend donc être entrée en communication avec les occupants d'un ovni est victime d'une rencontre rapprochée du 5ème type ou RR5.

 

Il est bien évident que la suspicion l'emporte quant à leur témoignage, et ils sont souvent  considérés par certains comme des êtres affabulateurs !

 

Voici ce que rapporte le site "examiner.com" : 

 

Sue Sills, une femme âgée de 57 ans et qui vit à Outlane (en Angleterre), affirme avoir vécu plusieurs rencontres avec des objets volants non identifiés. En 2010, elle aurait même été enlevée par des extraterrestres.

 

Pour elle, la ville d'Huddersfield connaîtrait, depuis quelques temps déjà, une vague d'OVNI extraordinaire et ces engins voleraient très régulièrement autour de cette cité. Elle a raconté ses expériences :

 

« J'étais en train de ranger mes affaires pour le matin et je me faisais couler un bain. Je suis retournée dans la chambre et c'était comme si j'avais fait une transe. »

 

« Je me suis assise sur le lit et, ensuite, quelques êtres sont apparus. Ils étaient vraiment petits et ils avaient la peau noire ou portaient des costumes noirs. »

 

« Ils avaient de longs bras minces et leurs visages étaient obscurcis, d'aspect liquide. J'ai pensé : 'Oh mon Dieu, qu'est-ce qui se passe ici ? »

 

« Ils sont venus sur le côté du lit et quelque chose, ressemblant un voile, est tombé sur moi. La prochaine chose dont je me souviens est que je me trouvais dans une pièce à l'intérieur d'un vaisseau et que je pouvais regarder la Terre. »

 

« L'engin était irisé comme une bulle, je pouvais tout voir autour de moi. J'ai pensé : 'comment puis-je voir la Terre ? »

 

« Les créatures parlaient grâce à la télépathie et elles me montraient la Terre. A un moment, il y eut une explosion massive sur la Terre, comme un champignon, et mon cœur a pleuré. »

 

« Quand la créature a mis sa main sur mon épaule, j'ai remarqué qu'il ressemblait à un extraterrestre avec un long doigt au milieu. C'était comme s'il se nourrissait de mes émotions. Je me souviens que la créature me disait : 'ne vous inquiétez pas, tout ira bien ».

 

« Je ne sentais pas qu'ils voulaient nuire à moi ou aux personnes sur la Terre, je pense qu'ils étaient préoccupés par ce qui se passe sur Terre. Nous détruisons la planète. »

 

Les dires de cette femme ont fait naître beaucoup de scepticisme sur Internet.

A t-elle été réellement en contact avec une civilisation extraterrestre ?

Qu'en pensez-vous ?

mar.

22

déc.

2015

Un effrayant fantôme extraterrestre ?  - Décembre 2015

Cette dame russe a été choquée par son selfie effrayant.

 

Les ALIENS sont normalement confinés dans des vaisseaux spatiaux, mais cette femme en a  peut être a trouvé un au sein même d'un avion de passagers.

 

Celui-ci est invisible pour les humains et peut-être provient d'une dimension que nous ne connaissons pas.

 

Olesya Podkorytov, Russe, s'est senti  obligée de prendre un selfie quand elle était en vol, alors même qu'elle n 'a jamais l'habitude d'en prendre. 

 

Et quand elle a posté la photo en ligne, les gens ont souligné la créature terrifiante derrière elle.

 

Certains ont émis l'hypothèse que l'être qui est assis sur un siège près de la fenêtre, est peut-être quelque chose de beaucoup plus effrayant qu’un extraterrestre : un fantôme !

 

 

Voici à quoi pourrait ressembler cet être

Pas vraiment une tête de Père Noël !!

Alors, qu'en pensez-vous ?

Montage photo pour faire le buzz ?

Interaction de ces êtres exotiques dans notre champs mental en utilisant nos manies et technologies récentes : les selfies ?

 

 

 

jeu.

10

déc.

2015

Une femme brésilienne agressée par deux aliens - 08 décembre 2015

Une femme de nationalité brésilienne affirme que deux créatures aux allures robotiques sont entrées dans sa chambre avant de faire des expériences sur sa personne.

Cette histoire incroyable a été transmise sur le site Internet du MUFON la semaine dernière, par une femme qui a décidé de conserver son anonymat ainsi que son lieu de résidence. Toutefois, elle a tenu à préciser que cette intrusion a eu lieu une nuit à la fin du mois de septembre 2015.

« Ce soir-là, j'ai eu le sentiment que j'étais surveillée. Je pensais que tout cela n'était que dans ma tête, mais quand la nuit est venue et que tout le monde était endormi, j'ai remarqué une lumière qui entrait dans ma chambre. »

C'est alors que le témoin a commencé à appeler son mari à l'aide, mais elle a réalisé que son corps ne répondait plus.

« J'étais paralysée. »

A ce moment-là, elle a vu deux créatures qui l'entouraient.

« Ils ressemblaient à des robots. Ils mesuraient tous les deux un peu plus de 3 pieds de hauteur, bien que l'autre était un peu plus grand. »

Ils semblaient être recouverts d'étain et parlaient avec une « voix métallique. »

« Je ne comprenais pas quand ils me parlaient ... ils parlaient aussi entre eux. »

Au bout d'un moment, ils lui ont inséré une sorte d'outil dans son estomac. De cette étrange « opération chirurgicale », elle n'a aucun souvenir. Le lendemain, elle se réveilla avec une « forte douleur à l'estomac » provoquant son malaise continuel.

« Deux jours plus tard, j'ai remarqué une cicatrice en forme de triangle sur le côté droit de l'estomac. Je ne suis pas sûre si cela a quelque chose à voir avec ce qui m'est arrivée, mais c'est une énorme coïncidence. »

Cette femme brésilienne a fourni une photographie montrant la marque qui est apparue sur son corps. Les trois points d'incision ressemblent à ceux figurant sur les magazines spécialisés dans paranormal publiés dans les années 1990, quand les « enlèvements par les extraterrestres » et « les implants » étaient devenus des sujets populaires.

mar.

08

déc.

2015

D'étranges entités photographiés à Saint-Lézer, en France - Décembre 2015

Saint-Lézer est une commune française, située dans le département des Hautes-Pyrénées en région Midi-Pyrénées. Elle est située à 230 mètres d'altitude sur la bordure est du plateau de Ger, Saint-Lézer domine la plaine de l'Adour. Elle se trouve à 17 km au nord de Tarbes et à 3 km au sud-ouest de Vic-en-Bigorre.

Le vendredi 6 décembre, en début de mâtinée, une femme résidant à Saint-Lézer (dans le Sud de la France) a pris une multitude de photographies nous montrant un étrange phénomène composé de fumée et d'orbes non identifiés ...


Le témoin de cette scène a publié ses clichés sur Youtube. Elle raconte :


« Réveil à 5 heures ce matin, et comme je ne me levait pas assez vite, des maux de tête et un torticolis est venu à bout de ma lassitude matinale.

Les Entités étaient présentes tout se passe comme ce fut le cas pour les Orbes lors de nos tous débuts , donc à notre première rencontre en 2009 .

Violents maux de tête, nausées, rots intensifs, bâillements et je vous en passe encore .

Tout comme hier soir les Entités "STARS" ont défilé, jusqu'à ce que je dise "stop!".

Avec un bon éclairage cela peut durer indéfiniment.

Découvrez pas à pas chacune d'Elles, c'est ce qu'Elles désirent, la curiosité n'est pas admise cependant et très vite ceux qui en éprouvent se lasseront. »


Alors, qu'en pensez-vous ?

lun.

07

déc.

2015

Les astronautes étaient-ils seuls pendant leurs missions sur la Lune? Décembre 2015

Une vidéo de Samantha Pearl de YouTube

sam.

05

déc.

2015

Un Alien filmé dans un cimetière ...Décembre 2015

Il y a exactement 10 ans de cela, un être, visiblement d'origine extraterrestre, a été malencontreusement filmé dans un cimetière. L'auteur de la vidéo a mis plusieurs années à se rendre compte de la présence de ce mystérieux humanoïde ...


La vidéo a été prise par un anonyme dans un cimetière a priori situé en plein milieu d'une forêt. Le cameraman se balade entre les sépultures sans rien remarquer d'anormal ou d'inhabituel.


Seulement, si l'on s'attarde brièvement sur l'une des images, on peut remarquer une créature vivante vraiment énigmatique qui tente vainement de se cacher derrière une pierre tombale.


La créature ressemble à l'image que l'on se fait habituellement des aliens. Elle possède une tête allongée et proéminente. Ses yeux sont petits et noirs quant à sa peau, elle a un aspect grisâtre ou verte. Elle semble plutôt maigre en atteste ses longs bras fins et son corps rachitique.


Ces images sont vraiment extraordinaires, si bien que d'aucuns pensent qu'il s'agit d'un canular.


Une personne commente :

« Il y a quelque chose semble de louche dans la vidéo ; le fait qu'il ait une caméra vidéo dans un cimetière. »

D'autres n'hésitent pas à penser que cette créature pourrait être un véritable démon.

« Je pense que cette chose est démoniaque, j'ai entendu que des choses similaires ont été aperçues ici dans l'Oklahoma et la Bible fait allusion que les entités démoniaques ont une affinité particulière pour les cimetières. »

Alors, de quoi s'agit-il ?

mer.

11

nov.

2015

Une mystérieuse structure de 20 kms de long ‘enterrée’ en Antarctique découverte via Google - Novembre 2015

Cette image a été découverte sur Google Earth en Antarctique et a suscité la controverse quant à sa potentielle origine.

Une mystérieuse structure enterrée ‘en Antarctique’ qui est longue d’une vingtaine de kilomètres a été découverte sur Google et a complètement abasourdi des millions d’internautes.

Cette image peut être trouvée en zoomant sur une partie de l’Antarctique sur Google Earth.

Découverte sur une carte de Google Earth, la tâche blanche floue du continent aride a lancé l’idée que ce serait une base de recherche top secrète par un gouvernement ou bien un OVNI enterré dans la neige.


L’utilisateur de Youtube wowforreel l’a mis en évidence dans la vidéo et explique comment on trouve l’endroit sur Google Earth.

Tout en décrivant son observation visuelle comme étant « de masse inégale », il a dit:« L’Antarctique croule de choses bizarres. »


Il a ensuite montrer cette structure de 20 km de long et 7 km de large totalement blanche en disant: « Cette chose est si énorme qu’on ne peut pas la rater, pas même depuis l’espace. »

La vidéo a été mise en ligne en 2012 mais un flux constant de commentaires continue d’alimenter la vidéo intrigante.


L’un de ces commentaires, publié par Julie Haines a dit: « Avez-vous remarqué qu’une traînée suit l’objet rectangulaire ?

Comme si on l’avait traîné. »


David Darby a ajouté: « Vous avez raison, il fait même bien 150 km de long sur le côté gauche. »

L’Antarctique est le foyer de plusieurs pingouins.

Il est très difficile d’accéder au continent ce qui veut dire que la « masse » demeure encore un mystère.


Bret Hines a écrit: « Wow, cela fait deux années et c’est toujours là. Ils cachent quelque chose là-bas c’est certain.


Bonnie a dit: « C’est un centre de recherche gouvernemental, ils peuvent demander à Google de flouter des choses comme ça. »


« C’est probablement une base top secrète. »


La vidéo incroyable de la mystérieuse structure a été vue plus de deux millions de fois sur Youtube.

ven.

06

nov.

2015

Inde : un Ovni avec un Alien à bord a atterri près d'un village Indien et a pris des photos d'après les villageois - 05 novembre 2015

Des habitants de l'Inde affirment avoir observer l'atterrissage d'un OVNI dans leur village avec un Alien à bord ressemblant une silhouette humanoïde dans, de ce qu'ils ont décrit, un vaisseau spatial rouge.


L'OVNI aurait atterri dans le village de Kanagal, Periyapatna dans le district de Mysore en Inde. Les travailleurs agricoles qui oeuvraient dans un champ près du village ont affirmé qu'ils ont observé  l'OVNI à environ 14:00 heures.


Les travailleurs ont apparemment vu un vaisseau spatial rouge qui a émergé des nuages, a atterri pendant une période courte, puis reparti rapidement émettant des éclairs et des étincelles.


En fait l'observation d' humanoïdes dans des objets volants non identifiés est une chose fréquente, et qui interroge beaucoup plus les témoins que l'Ovni lui-même.


Après les révélations de cette observation les curieux et les amateurs d'ufologie ont afflué vers le village pour interviewer les habitants qui confirment avoir observé l'engin spatial et la silhouette humanoïde.


Les femmes du village ont affirmé que l 'OVNI est descendu à environ 500 pieds d'eux, et qu'elles pouvaient voir une silhouette humanoïde. 


L'observation a eu lieu le 1er Octobre 2015.


Un autre groupe de femmes qui travaillaient dans les rizières a  déclaré avoir vu une silhouette humanoïde alien habillée en orange sortir du  vaisseau spatial rouge émettant des éclairs et des étincelles autour de lui. 

La figure humanoïde aurait  pris plusieurs photos avant de revenir dans l'aéronef et décoller rapidement.

lun.

19

oct.

2015

La planète Terre est-elle imbriquée dans une grande civilisation galactique ? Spéculation d’une physicienne des particules -Octobre 2015

Le cosmonaute Ken D. Olum, de l’université Tufts, après avoir fait quelques calculs, conclut,


« Nous devrions nous trouver dans une grande civilisation (de proportion galactique), mais en fait nous n’y sommes pas. »


Je veux explorer cette intrigante possibilité ; savoir si nous pourrions êtres immergés dans une vaste civilisation sans nous en rendre compte.


Étant donné qu’il y a des milliards d’étoiles beaucoup plus anciennes que le soleil dans toutes les galaxies typiques, nous pourrions être non typiques parmi les observateurs intelligents de l’univers. Les civilisations typiques des galaxies typiques seraient des centaines de milliers, ou des millions d’années plus évoluées que la nôtre et, par conséquent, les observateurs intelligents typiques seraient de plusieurs ordre de grandeur plus intelligents que nous.


Les gorilles de montagne savent-ils que leur « civilisation » est imbriquée dans une plus grande « civilisation » correspondant à une espèce beaucoup plus évoluée et plus intelligente qu’eux-mêmes ?

Savent-ils qu’ils sont des espèces protégées habitant une réserve naturelle dans un pays à l’intérieur du continent africain de la planète Terre ?

La réponse à ces questions est certainement « non, » ils ne savent rien au sujet de notre structure sociale, de nos pays, des frontières, des religions, des politiques, ni de même au sujet de nos villages et villes, à l’exception peut-être pour des individus vivant dans un zoo, ou adopté comme animaux de compagnie.

De la même manière, la civilisation humaine de la planète Terre est peut-être immergée dans une civilisation beaucoup plus vaste sans le savoir, par une espèce beaucoup plus évoluée et plus intelligente que nous-mêmes.

Après tout, le soleil n’est seulement qu’une jeune étoile parmi des milliers de millions d’étoiles beaucoup plus anciennes dans notre galaxie et l’existence possible de telles civilisations avancées est seulement une question d’évolution biologique faisant son travail, lentement mais implacablement durant des millénaires.

Si ceci s’avère être le cas, il est tout à fait sensé de supposer que ces individus considèrent notre planète comme une réserve naturelle, pleine d’espèces animales et végétales, le système solaire n’étant rien qu’une petite « province » à l’intérieur de leur vaste territoire.

Dans cette situation, la réponse à la remarque habituelle,


« s’il y a des extraterrestres avancés autour, pourquoi ils ne nous contactent pas officiellement et ne nous enseignent pas leur science et technologie »,


semble évidente.

Est-ce qu’un pays sur cette planète enverrait une délégation officielle dans le territoire des gorilles de montagne pour se présenter « ouvertement et officiellement » aux autorités des gorilles ?

Est-ce qu’ils se serreraient la main, feraient des accords et échangeraient des signatures avec les mâles dominants ?

Au sujet de nous enseigner leur science et technologie, qui serait volontaire pour enseigner la physique, les mathématiques et la technologie à un groupe de gorilles ?

En outre, on doit tenir compte des limites des capacités du cerveau, indépendamment de la culture de l’éducation. Par exemple, demandons-nous combien de bananes seraient nécessaires, pour que les gorilles les plus intelligents, comprennent les équations de l’électromagnétisme (même si ils regardent la télé ou écoutent la radio).

De la même manière, nous pouvons nous demander combien de sandwichs, de pommes chips ou de cigarettes seraient nécessaires au plus intelligent parmi nos scientifiques pour comprendre les résultats scientifiques clefs d’une civilisation beaucoup plus avancée.

Nos facultés intellectuelles et capacités sont limités par les capacités de notre cerveau qui sont nullement infinies. Par conséquent, il est le plus normal et sensé de supposer qu’il y a des concepts et des résultats scientifiques importants dont la compréhension est complètement au delà des capacités du cerveau de notre espèce, mais seraient à portée des cerveaux beaucoup plus évolués et plus sophistiqués des civilisations plus avancées.

Ken D. Olum a écrit un papier au sujet de l’idée que dans l’univers observable, en raison de l’existence des milliers de milliards d’étoiles plus anciennes que le soleil, il doit y avoir de grandes civilisations beaucoup plus anciennes que le nôtre qui pourraient avoir essaimé dans l’univers.

Dans ses calculs, il considère un mécanisme cosmologique appelé « inflation » et il emploie également l’hypothèse anthropomorphique que, « nous devrions nous trouver parmi les observateurs intelligents typiques de l’univers. » Il prévoit qu’il y a une probabilité élevée que nous fassions partie d’une plus grande civilisation.

Olum écrit, « néanmoins, nous n’appartenons pas à une telle civilisation. Ainsi il y a quelque chose qui cloche, mais quelles autres erreurs faisons nous ? La réponse à cette énigme est que nous pourrions faire partie de grandes civilisations à travers notre galaxie (ou une grande partie) sans s’en rendre compte.


Par conséquent, une solution évidemment naturelle est que nous appartenons à une grande, civilisation très avancée , mais nous n’en sommes pas « citoyens » en raison de notre statut primitif. Olum fait l’erreur de penser que, d’abord, nous sommes des observateurs intelligents typiques et en second lieu, qu’appartenir à une civilisation implique qu’il faille en faire partie.

L’affirmation d’Olum que l’inflation cosmologique devrait augmenter la probabilité que nous vivons dans une grande civilisation n’est pas très convaincante.

Cependant, ce serait le cas si il existait des milliers ou des millions d’univers parallèles séparés du nôtre par des extra-dimensions, comme dans quelques scénarios « du monde de brane » considérés dans la physique des particules (chaque brane étant un univers).

Dans ce cas-ci, il serait naturel de s’attendre à ce qu’une certaine proportion de ces univers aurait les mêmes lois de la physique que les nôtres (vraisemblablement la moitié de ces derniers se composerait de matière et l’autre moitié d’antimatière).

Plusieurs de ces civilisations avancées en contact maîtriseraient les techniques de voyage ou de « passer » au travers des extra-dimensions. Il se pourrait même que voyager à travers d’autres univers parallèles, pourrait être plus facile et à un coût moindre, que de voyager à l’intérieur de sa propre galaxie.

En conséquence, on pourrait également s’attendre à ce que des colonisateurs venant d’autres univers, construisent des « empires multidimensionnels. »

Dans plusieurs autres univers, cependant, les lois de la physique seraient différentes.


Ceci ne signifie pas, cependant, que ces ‘univers ombre’ seraient nécessairement dépourvus d’êtres intelligents.

Si certains d’entre eux faisaient partie de civilisations avancées, certains de leurs individus pourraient même ‘sauter’ dans notre univers, mais nous ne pourrions ni voir, ni parler à ces ‘visiteurs de l’ombre’ (et vice versa). Ils ne pourraient pas nous coloniser non plus.

Discutons en détail la possibilité que notre petite civilisation terrestre soit incluse dans une grande civilisation sans le savoir. Dans notre galaxie il y a des milliers de millions d’étoiles beaucoup plus anciennes que le soleil. Par conséquent, il semble normal de s’attendre que dans un nombre raisonnable de systèmes solaires, des civilisations technologiques devraient être apparues, et une fraction d’elles evrait avoir survécu assez longtemps pour se disperser à travers de grandes régions de la galaxie. Il serait alors très remarquable, que le système solaire n’ait jamais rencontré ou été colonisé par, une civilisation avancée, ou l’a-t-il été ?


Olum suppose que, en cours d’expansion et de colonisation, les civilisations lus avancées pousseront les moins avancées à leur propre niveau afin de les intégrer, ou bien elles les exploitent ou les détruisent afin de conquérir la planète, dans le cas des colonisateurs agressifs.


Cependant, intégrer une civilisation primitive dans une plus avancée serait une possibilité très peu réaliste. Entre d’autres raisons, les différences entre les capacités de leurs cerveaux et ceux des individus primitifs pourrait être pathétiques.

Avec cette vision, il est maintenant beaucoup plus facile d’accepter la possibilité que le système solaire pourrait avoir été visité ou colonisé il y a des milliers ou même des millions d’années par au moins, une civilisation avancée non agressive, qui a traité et traite toujours notre planète comme réserve naturelle protégée.


Peut-être le système solaire a-t il été visité par des colonisateurs agressifs, aussi bien que non agressifs, résultant de batailles ou de négociations. Peut-être les perdants agressifs reviendront-ils à l’avenir essayer à nouveau.

Cette vision de nous-mêmes, en tant qu’une petite civilisation primitive immergée dans une civilisation plus avancée , mène à la réalisation que nous ne pourrions pas nous trouver pas parmi les observateurs intelligents typiques de notre galaxie, mais plutôt parmi une petite proportion d’observateurs intelligents primitifs complètement ignorants de leur statut primitif.


Il se pourrait que toutes les galaxies typiques de l’univers soient déjà colonisées (ou de grandes régions d’elles) par des civilisations avancées.


Si les sub-civilisations primitives savent ou ignorent leur statut dépendra des normes morales de la civilisation avancée dans laquelle elles sont immergées.


Si les normes sont inférieures, les individus des subcivilisations primitives seront maltraités de plusieurs manières, comme dans notre civilisation, les grands groupes d’êtres humains maltraitent d’autres êtres humains en positions d’infériorité, aussi bien que les animaux en général. Dans ce cas-ci, les individus primitifs se rendront péniblement compte de leur statut inférieur.


Si les standards d’éthique des individus avancés sont élevés, alors elles respecteront l’évolution normale (biologique, sociale, culturelle) des sub-civilisations primitives, les traitant en tant qu’espèce protégée.


Dans ce cas-ci, les individus primitifs seraient complètement ignorants de l’existence de la grande civilisation avancée dans laquelle ils sont immergés.


Si le système solaire fait partie du territoire d’une civilisation avancée, pourquoi ne détectons-nous pas un signal de civilisation émanant de n’importe laquelle des planètes ou des satellites en faisant partie ?


Ce serait normale s’ils avaient établi des bases tout le long du système solaire, incluant des bases souterraines et submersibles sur Terre, et quelques colonies sur ou en dessous de la surface de quelques planètes solides et de grands satellites (c’est ce que nous projetons faire à l’avenir nous-mêmes).

La réponse la plus simple serait qu’ils ne trouvent pas le système solaire assez attrayant pour y vivre eux-mêmes et auraient donc seulement quelques petites bases difficiles à détecter.

Cependant, une explication alternative serait que, se rendant compte de l’existence de civilisations avancées agressives, elles auraient développé des systèmes très sophistiqués de camouflage, de sorte qu’aucun signal de civilisation ne puisse être détecté par les observateurs externes ou leurs sondes spatiales.


Probablement, dans beaucoup de cas, ils manipulent même et altèrent les données globales de leurs planètes pour tromper les observateurs externes. Ainsi nous ne pouvons pas êtres sûrs si notre civilisation est la seule civilisation habitant le système solaire.

Nous ne devrions pas supposer que les données que nous recevons sans signaux de l’existence d’une vie intelligente, prouvent qu’il n’y a personne ailleurs. La bonne explication serait qu’il n’y a aucun signal des civilisations primitives, comme la nôtre, qui se permettrait d’être détectés par des observateurs externes, mais on ne peut ignorer la possibilité de civilisations avancées, capable de tromper les télescopes, les détecteurs et les sondes spatial, qui ne permettraient pas qu’on les détecte.


Dans le passé, les gens ont pensé que la Terre était le centre de l’Univers, mais aujourd’hui c’est différent.


Néanmoins pour beaucoup d’êtres humains la Terre est toujours le centre de l’Univers, la planète choisie habitée par les êtres les plus parfaits et les plus intelligents dans l’Univers : le summum de la création (il y a même quelques scientifiques et « intellectuels » qui se demandent si l’Univers entier n’a pas été créé juste pour nous, êtres humains terrestres, pour y exister !).


Sommes-nous sans le savoir imbriqué dans une autre civilisation plus avancée, comme les gorilles sont imbriqués dans la nôtre ?

Pourquoi cette civilisation avancée ne se montrerait-elle pas à nous ?

La raison serait que nous ne nous qualifions pas en tant que membres à part entière, ni en tant qu’associés, bien que nous nous qualifiions peut-être comme animaux de compagnie ou « petits amis. »

Pourquoi ne pouvons-nous pas dire qu’ils sont ici ?

La raison serait que, généralement, toutes les civilisations avancées sont indétectables pour des raisons de sécurité, en raison de l’existence des civilisations avancées agressives.

De toute façon, pourquoi les civilisations avancées permettraient elles aux civilisations étrangères d’observer leurs villes, laboratoires, installations militaires, etc. alors qu’elles pourraient les tromper très facilement ?

Si nous sommes une « des espèces écologiquement protégées » d’une civilisation avancée, une raison qu’un individu de cette civilisation établisse un contact avec nous, individus primitifs, pourrait être la recherche scientifique, mais également de s’amuser simplement et de se détendre -le genre de sentiments qui nous font agir et jouer avec des chats et des chiens et beaucoup d’autres espèces animales.

En outre, si sur notre planète il y a des millions de gens amoureux des chat et chiens, et même des amoureux de serpents, de porcs et de gorilles, il est normal de penser qu’il peut exister quelques amoureux des humains terrestres parmi les étrangers avancés.

Cette situation et les situations semblables seraient particulièrement vrai parmi les individus avancés qui ont dû passer de longues périodes à travailler sur des planètes primitives, vivant sous terre ou dans des bases submersibles ennuyeuses, qui existeraient si notre planète est imbriqué dans une autre civilisation.

Les criminels de la civilisation avancée pourraient être aussi intéressés par les individus primitifs. Nous pouvons imaginer des douzaines de différentes raisons pour lesquels les individus primitifs pourraient être enlevés, torturés et même tués, y compris « la haute gastronomie » et les jeux sadiques.

On a seulement à penser au traitement que quelques êtres humains cruels infligent à leurs victimes, qu’ils soient d’autres êtres humains (souvent des enfants) ou animaux.

Le niveau moral d’un individu, ou d’une civilisation, ne se développe pas nécessairement en parallèle à leurs accomplissements technologiques et scientifiques, ou avec leur niveau de bien-être matériel.

SETI pourrait vraiment être SETPI : la recherche de l’intelligence primitive extraterrestre, parce que seulement les civilisations primitives se permettraient d’être détectés par des observateurs externes.


En outre, les civilisations primitives devraient avoir atteint le niveau technologique approprié pour pouvoir produire des émissions électromagnétiques qui leur permettraient d’être détectées par des civilisations éloignées.


En conséquence, la période de détectabilité d’une civilisation moyenne pourrait durer moins de 500 ans (jusqu’à ce qu’ils apprennent à se camoufler), qui rend très peu probable qu’une civilisation primitive pourrait en détecter une autre. Pour ces raisons, ce scénario prédit une probabilité plutôt basse de succès pour le projet de SETI.


Je n’ai essentiellement aucune opinion au sujet des nombreux rapports étranges d’enlèvements et de contact, parce que je n’ai jamais fait de recherches sur ces sujets.

Cependant, je crois que la possibilité de civilisations beaucoup plus avancées que nous, doit nécessairement paraître ridicules, hilares, idées folles de la science-fiction. Mais la même chose se serait produite si nous avions décrit nos télévisions, avions, fours à micro-ondes, ordinateurs, etc. aux gens d’il y a seulement cent ans.


Beaucoup de gens, y compris plusieurs scientifiques, hésitent et ont une aversion profonde à envisager la possibilité de l’existence d’espèces extraterrestres beaucoup plus avancées et intelligentes que nous, qui pourraient même visiter notre planète.


J’appelle ce préjudice la « couronne du syndrome de création » (CCS).


Curieusement, alors que beaucoup de personnes religieuses ne souffrent pas de CCS, beaucoup d’athées en souffrent. Ceci s’expliquerait par le fait que, alors que les religions et l’humanisme surestiment souvent la grandeur et l’unicité de l’espèce humaine, les religions enseignent également l’humilité.

dim.

18

oct.

2015

Histoire - Enlevée et violée par les extraterrestres sur la Lune dans les années 80 - Octobre 2015

Niara Terela Isley était employée dans la base radar de l'Us Air Force à Tonopah aux usa dans la célèbre Nellis Air Force Range (NAFR).

 

Ce site est une vaste zone militaire de 12 140 km² située entre Tonopah et Las Vegas.

 

Ce territoire qui est contrôlé par la United States Air Force et comprend 3 bases militaires aériennes et 3 aéroports privés qui sont utilisés dans le cadre d'essais militaires secrets.

Cette femme qui était officier au moment des faits avait un lourd secret qu'elle vient de livrer sous hypnose.

Selon ses déclarations , elle explique avoir été enlevée et violée par des extraterrestres de type reptiliens.

 

Les faits se seraient déroulés alors qu'elle était âgéé de 25 ans.

 

L'alien reptilien disposait d'une queue comme les lézards et de yeux jaunes dotés d'une fente verticale.

Elle aurait été conduite sur une base secrète située sur la face cachée de la Lune.

 

Un fois sur ce site, elle aurait été violée et on lui aurait injecté une mystérieuse substance dans la corps grâce à une piqure effectuée dans le cou.

 

Elle explique ensuite avoir été enlevée encore huit à 10 fois sur une période de plusieurs mois les faits prenant fin en 1980.

 

Sur la base Lunaire; elle devait piloter l'activité de machines électroniques employées à l'excavation du sol.

 

Il semble que cette base était aussi fréquentée par des "gris" et que d'autres humains semblaient y être prisonniers.

Malheureusement pour elle, chaque enlèvement était synonyme de viols perpétrés par les extraterrestres reptiliens qui semblaient prendre plaisir à abuser d'elle.

Une fois de retour sur Terre, elle ne se souvenait plus de ce qui lui était arrivé. Pour elle pas de doute elle subissait vraisemblablement un effacement de mémoire réalisé par les Aliens.

 

Souffrant de perte de mémoire, elle a souhaité consulter et c'est ainsi que tous ces évènements ont été dévoilés.

 

Voilà un témoignage qui renforce certaines théories conspirationnistes qui suggèrent que le gouvernement américain est impliqué dans ce type d'enlèvements et qu'il contribue à assister les gris dans leur volonté de dominer et d'exploiter notre monde.

 

Et si c'était vrai ?

mar.

13

oct.

2015

Pourquoi les aliens ne pourraient pas apparaître au grand jour ? Octobre 2015

Article d'opinion de JEREMIE FILET, spécialiste en astrophysique


Il est impossible pour des extraterrestres de laisser la preuve d'une visite généralisée à l'échelle planétaire... (C'est ce que les ufologues appellent une "rencontre planétaire du 3e ou du 4e type").


Pourquoi cela est-il impossible ?


Notre espace-temps ne peut pas laisser entrer une ligne temporelle étrangère qui pourrait modifier considérablement toutes les lignes temporelles de la Terre elle-même. Si tel était le cas, les extraterrestres seraient immédiatement expulsés de notre espace-temps ! 


En réalité, c'est de la faute des Terriens si les extraterrestres ne peuvent pas nous rendre visite, étant donné que dans la conscience collective humaine actuelle, aucune  trajectoire temporelle ne conduit à la réalité de visiteurs extraterrestres. Les êtres humains n'ayant tout simplement pas fabriqué cet événement dans le présent, il ne peut guère être contenu dans le futur ! 


Malgré leur technologie avancée, les extraterrestres ne peuvent rien contre l'instabilité temporelle de cet événement tant que la conscience collective n'est pas capable de s'en imprégner. La conscience collective terrestre doit complètement intégrer l'idée que nous puissions être visités afin que cela puisse se produire.


Sachant que l'être humain n'est, à l'heure actuelle, pas du tout prêt à cela...


Cela n'empêche pas les extraterrestres de venir nous rendre visite ponctuellement, à condition de correctement négocier les impacts de leurs visites sur la conscience des témoins.


L'impossibilité pour les extraterrestres de nous rendre visite a déjà été évoquée par le physicien Enrico Fermi d'une tout autre manière. Les Terriens seraient en "mise en quarantaine cosmique" en attendant que leur conscience évolue vers davantage de sagesse et de spiritualité. Pour en sortir, ils devront être capables de résoudre tous leurs conflits et misères humaines (souffrances, maladies, guerres, pollutions, racisme, etc.). Les humaines ont déjà avoir du mal à s'accepter eux-mêmes ou leurs voisins pour espérer accueillir une civilisation intergalactique.


Par analogie, pour pouvoir aimer quelqu'un, il faut exporter ce sentiment hors de soi, mais pour que cela soit possible, il faudrait commencer par s'aimer soi-même.


Cette hypophyse de mise en quarantaine déplait à beaucoup de gens, mais personnellement cela me parait être le plus pertinent parmi les 3 autres arguments couramment évoqués :

 

1) Auto-destruction des civilisations avancées : Fermi pensait qu'une civilisation très avancée finissait par s'autodétruire en vertu du vieil adage : science sans conscience n'est que ruine de l'âme (Rabelais).


2) Absence de volonté d'expansionnisme : une auto-suffisance des visiteurs ajoutée à une volonté de non-ingérence dans les affaires humaines.


3) Impossibilité d'effectuer des voyages interstellaires à cause des grandes distances et de l'énergie colossale requise.

La raison que je viens de proposer est tout simplement une extension à l'hypothèse de la "mise en quarantaine cosmique" sauf que les humains sont les seuls responsables de la non-ingérence observationnelle des visiteurs dans notre réalité.


La conscience collective est dynamique et représente la somme de toutes les pensées de milliards d'êtres humains que nous sommes et sa dominance s'oriente, depuis bien longtemps, vers le matérialisme. Ce qui expliquerait que les phénomènes d'origine parapsychologique ou ufologique n'apparaissent que ponctuellement et de maniére isolés.


Imaginez David Pujadas et tous ses confrères annonçant la réalité du phénomène Ovni dans le JT de 20H !!!


Bien évidemment, toutes les grandes instances et structures qui maintiennent l'ordre et la mesure s'effondreraient dans un immense chaos, à commencer par les religions...


D'où l'absolue nécessité de maintenir cet apparent équilibre par tous les moyens comme le secret, y compris la désinformation. 

La pensée dominante conduit vers le matérialisme athée alors que l'être humain est fondamentalement un être spirituel... Il faut produire pour consommer toujours plus, c'est la mode de l'hyperconsommation imposée par de puissants lobbies, asservissant mentalement et psychologiquement tout notre système.


La structure informationnelle du phénomène ovni ou des phénomènes paranormaux auront donc beaucoup de mal à se densifier dans notre réalité matérielle tant que les hommes seront esclaves de leur mental.


L'homme moderne  possède-t-il aujourd'hui les moyens de sortir de cet emprisonnement pour appréhender le phénomène ovni et l'intégrer à sa conscience?

Cela pourrait être une bonne question à condition que la réponse ne se trouve pas déjà dans la question...


Je retiens cette image tirée de l'allégorie de la caverne de Platon :

"Si vous forcez les prisonniers enchainés dans l'obscurité de la caverne à sortir dans la lumière du jour , ils vous tueraient sans hésiter, car éblouit par la lumière du soleil  u'ils n'ont jamais vu , ils penseraient que vous voulez leur faire du mal !"

Alors, êtes-vous partants pour vous échapper de la matrice et appréhender la véritable nature du Réel ?

FILET JEREMIE

PS : Pour la rédaction de cet article , je me suis inspiré des idées des physiciens Enrico fermi et de Philippe Guillemant.

Interview de Philippe Guillemant

Interview de Philippe Guillemant par Nagib Kary (le média Ovnis-Direct) et Daniel Robin (Association Ovni Investigation), en marge des rencontres des sciences et de l'inexpliqué, Lyon le 5 avril 2014.

Lors de cette interview, Philippe évoque ses propres expériences de synchronicité et l’influence de Jacques Vallée sur ses travaux. Il expose sa conception de la théorie de l’information (une partie très importante de l’interview). Il traite aussi de la question de savoir si nous sommes plongés dans une sorte de « matrice » contrôlée par une intelligence extérieure à notre univers. Sensibilisé par les travaux de Jacques Vallée, Philippe évoque la question du phénomène ovni et il n’hésite pas à dire « oui nous sommes visités ». Pour lui, c’est à nous à nous préparer à un éventuel contact avec ce phénomène. Lorsque nous aurons modifié notre vision de la réalité, en changeant nos paradigmes, alors seulement nous serons prêts au contact.

 

Lors de l’interview (25 minutes 50 secondes) nous avons relevé une étrange synchronicité : brusquement l’image devient floue lorsque Philippe évoque la possibilité que des visiteurs extraterrestres puissent entrer dans notre espace/temps à quatre dimensions. En abordant notre espace/temps ils auraient nécessairement, selon lui, une vision « floue » de celui. Après ce passage, l’image redevient nette. La synchronicité est établie entre le flou de l’image et le flou de la vision des extraterrestres dans notre univers. Je n’ai aucune explication qui pourrait expliquer cette anomalie technique.

Durant la seconde partie de l'interview, Philippe Guillemant évoque une théorie extrêmement intéressante à propos de l'origine des ovnis, par exemple :

« Il semblerait qu'il y ait un phénomène avéré depuis des décennies, et bizarrement on n'en arrive pas à la preuve. Mon explication et que l'on est en face d'informations qui, si elles impactent notre société, pourraient créer un changement de paradigme extrêmement perturbateur (désordres, modification de la répartition des pouvoirs à la surface de la planète) et qui aurait une influence considérable sur l'avenir de notre planète.

 

Or, l'avenir de notre planète est déjà tracé. Nous allons vers une société matérialiste (qui domine notre collectif de conscience), en délaissant l'aspect humain. Nous sommes aux antipodes d'un changement de paradigme.

 

Lorsqu’un visiteur entre dans notre espace-temps, il ne peut pas, à cause de la mécanique de l'espace-temps, trouver une ligne temporelle qui puisse lui permettre de laisser une preuve.  Cela n'est pas prévu.

 

Lorsque l'on se trouve en dehors de l'espace-temps les visiteurs observent quatre dimensions et non pas trois. Ils sont donc dans le « vrai temps » (l’éternel présent).

 

Nos visiteurs voient notre passé, présent et future de manière floue. Plus ils se rapprochent, plus les détails sont visibles. Ils peuvent aussi mesurer les impacts futurs de leur atterrissage présent.

 

L'interaction avec la conscience des témoins est donc indispensable afin de négocier correctement les impacts de leurs visites.

 

Il leur est interdit de laisser une preuve sinon l'espace-temps les expulserait.

 

L’espace-temps ne peut laisser entrer une intelligence étrangère au risque de modifier la ligne temporelle de la terre elle-même. 

ven.

09

oct.

2015

Un Extrait du Catalogue "Humanoïdes" d'Albert S. Rosalès - 2010-2012

Un Extrait du Catalogue "Humanoïdes" d'Albert S. Rosalès - 2010-2012

Up 10-2015


Un extrait du catalogue « humanoïdes » d’Albert S. Rosalès. Ce catalogue Mondial est unique en son genre et il est le plus complet qui existe au monde actuellement. Albert, qui travaille sur ce catalogue depuis de très nombreuses années, bénéficie de la collaboration de nombreux chercheurs qui au monde s’intéressent au dossier ovni. On peut consulter ce catalogue en anglais sur le net ( http://www.ufoinfo.com/humanoid/index.shtml ) ainsi que les différents numéros des journaux édités par Albert Rosalès.


Cette traduction est de JM que nous remercions pour cet important travail qu’il compte poursuivre en fonction de son temps disponible. Nos plus vifs remerciements à Albert S. Rosalès de nous permettre cette reprise sur notre site.


Nous avons nous aussi signalé certains cas afin de compléter ce catalogue, si vous détenez de votre côté des informations encore inconnues d’Albert, n’hésitez pas à lui communiquer.


Il s’agit d’un travail sérieux, Albert y consacre tous ses loisirs, le tout est mis à disposition de tous sur Internet, il s’agit d’une oeuvre totalement bénévole, sans recherche de » royalties ! ».


Ce catalogue reprend les cas tels qu’ils ont été rapportés.


Chaque association locale, dans le monde, peut donc librement enquêter sur les cas situés dans leur secteur afin de compléter les informations recueillies. Les photos publiées le sont pour illustration et n’engagent nullement les auteurs.


(c) Copyrigth : La propriété littéraire et le contenu de cette page appartiennent à leurs auteurs et traducteurs qui n’acceptent aucune reproduction, extrait de ce qui figure sur cette page, sans leurs accords. Un accord a été donné à Gérard Lebat et ce dernier l'a transmis à Yves Herbo en 2012, avec l'accord des auteurs.

Infos envoyée à Sciences-Fictions-Histoires.com et à Yves Herbo par G.Lebat pour relai et publication d'extraits (2012).

« Des récits incroyables…. de personnes tout à fait crédibles. »  Dr. J. Allen Hynek (1972)


ALBERT ROSALES

Traduction J.M.

PREAMBULE


Les observations et les témoignages déjà relatés dans

« Journal of humanoïds studies », se déroulant entre 2010 et août 2012, ne sont pas repris dans le cadre de cette compilation.


L’année 2010 fut très « occupée », 2012 s’est avéré être une année intéressante avec des cas divers de rencontres surprenantes.


Prendrions-nous une importance plus grande dans le cosmos ?


Je pense que ce serra la dernière année durant laquelle je vais compiler les cas de rencontres. Je songe à d’autres projets à mettre en œuvre.


Toutes les publications du « journal of humanoïds studies » peuvent être enregistrées gratuitement sur le site Ufoinfo

Albert S. Rosalès.

2010


1/ Lieu : état du Maine (Lieu non précisé)


2010 (date imprécise) vers 2h00 du matin.


Un homme ayant rendu visite à sa mère eut l’idée d’aller voir un ami de longue date qui résidait à seulement 10 minutes de marche.

Connaissant parfaitement le trajet, il avançait les yeux fermés, goûtant au calme et à la paix du soir. Lorsqu’une voix féminine presque « hypnotisante »dit « kevin, Kévin…. Nous sommes ici pour t’aider. Nous ne te ferrons aucun mal. Et ensuite tu te sentiras bien mieux ».


Il a ouvert les yeux et a été aveuglé par une lumière puissante. Il s’est habitué et a pu voir qu’il était dans une pièce, dans celle-ci deux « gris » très grands.


Il se souvient que l’endroit était de deux couleurs différentes. Le haut des murs et le sommet étaient de couleur pourpre, le fond de couleur bleue. Il y avait comme une ligne entre ces deux couleurs, un peu comme si elles coupaient la pièce en deux. L’éclairage semblait venir des murs.


Kévin a demandé aux étrangers si ils allaient lui faire mal, et surtout ce qu’ils allaient lui faire.


Ils ont répondu qu’ils allaient l’aider et le « fixer »( ?). Le témoin est certain que leur bouche n’articulait pas quand ils parlaient.

Il se souvient ensuite qu’un « gris » est venu se placer de chaque côté de lui et qu’ils l’ont placé contre un objet froid et emporté dans un « hall » à gauche de la première pièce.

Cet endroit était sombre, comme brumeux, nuageux, mesurait environ 40 pieds sur 50.


Durant son déplacement, il a pu voir sur sa droite un groupe de 7 à 8 autres « gris » grands et à côté d’eux une issue vers une autre pièce de couleur blanche. A côté se trouvait un autre groupe de 5 « gris ».


L’endroit était donc sombre, brumeux et mal éclairé. Les murs semblaient « dentelés » comme la lame d’une scie, une odeur de peroxyde ou d’ammoniaque flottait.


Arrivé dans la pièce, un « gris » a voulu le regarder dans les yeux. Il était si grand qu’il a dû se pencher pour fixer les yeux du témoin. Qui étrangement n’a senti aucune frayeur.


Soudain un des « gris », par derrière Kévin, a inséré un petit tube métallique dans le nez du témoin. Cela a fait un léger bruit. L’humanoïde avait de longs doigts, une petite bouche qui montait et descendait comme celle d’un poisson, mais il ne parlait pas.


Le témoin se souvient avoir crié à ce moment. Sans cesse il « entendait » dans son crâne une voix disant »Il va être OK. Nous sommes ici pour l’aider ».


C’était une voix douce et calme.


Il se souvient ensuite avoir été posé sans ménagement sur une table métallique et emmené dans un autre lieu. Surpris le témoin a commencé a se débattre. Il a donné des coups de pieds autour de lui. Un des « gris » est allé buter contre un mur avant de tomber. Les autres ont promptement reculé.


Puis il n’a plus de souvenirs. Il se retrouve au bord de la route sur laquelle il marchait. Il se sent fatigué, hagard. Une voiture de police passe près de lui l’officier le regarde mais ne s’arrête pas. Kévin regarde sa montre, il est 6 heure du matin, il a « perdu » presque 5 heures.


Il décrit donc les « gris » comme mesurant de 7 à 8 pieds de haut(2,3 mètres) , ayant de longs doigts, une fente pour la bouche et des yeux cernés de noir (comme un œil au beurre noir). Ils communiquaient entre eux et avec lui par télépathie.

Les couleurs à l’intérieur de l’OVNI étaient violettes, bleues, blanches. Le témoin avait un nez « brusqué », après cette mésaventure il avait le nez droit.


HC addendum : Source : http: // mufoncms.com / 


TYPE G

2. Lieu ; Heiden, Pays-Bas


Date: 2010 (Sans précision)

Dans la nuit Le témoin est un jeune homme prénommé Soufian. (Impliqué sans doute dans d’autres cas).

Il dort normalement et vers le milieu de la nuit, il commence a faire un rêve étrange.

Il se voit dans son lit, couché, une humanoïde féminine à côté de lui, à un mètre du lit ; grande mince elle se tient debout.

Elle prote une sorte de robe ample, colorée. La peau de son visage est gris pâle, elle a de longs cheveux très clairs (blancs/blonds) qui descendent jusqu’en dessous de ses épaules. Elle parait douce avec la peau lisse.

Soufian ne se souvient pas des traits de son visage. Ses bras et la partie inférieure de ses jambes, qu’il pouvait voir, semblaient humains.

Soufian a regardé la scène durant quelques secondes, puis sans prévenir, rapidement, l’entité s’est approchée et à « entré » ses mains dans la partie inférieure de la poitrine du témoin.

Il a senti une atroce douleur, cette torture faisait d’autant plus mal que l’entité déplaçait ses mais dans la poitrine. Il semblait au témoin qu’elle lui broyait les côtes. Par la suite il a jugé que sa poitrine n’avait pas été ouverte mais que les mains de l’entité avaient pénétré au travers de sa peau. Il s’observait luttant contre la douleur, mais il pense que son corps était paralysé.

La douleur a continué, il a tenté de crier mais il ne le pouvait. Il y avait un silence total.

La « torture » a duré deux heures. Soufian pense que l’effet extrêmement douloureux a pu lui faire surestimer le temps.


Brusquement tout s’est arrêté, la dame a disparut et Soufian s’est réveillé brutalement. Malgré cet épisode traumatisant, il s’est rendormi rapidement.


Au réveil le lendemain le témoin s’est souvenu de ce rêve et a regardé ses côtes pour voir si des traces de coupures ou autres existaient. Il n’y avait rien.


Il est allé au travail comme d’habitude, la douleur dans les côtes a persisté encore avant de s’estomper. Même si il percevait quelques douleurs durant deux jours encore.

HC addendum

Source : Dave Hodrien, OVNI de Birmingham Groupe Type : G ?


3. Lieu ; Michigan (emplacement exact non donné)  


Date: février 2010 Heure : Tard dans la nuit

Le témoin, une femme, se préparait à aller se coucher quand en regardant par la fenêtre elle a aperçu une forme qui d’une certaine manière lui paraissait familière.

L’objet était proche de la fenêtre et planait très près du sol.


L’OVNI était circulaire, le témoin pouvait observer de la lumière à l’intérieur qui lui permettait de distinguer les contours d’une silhouette noire qui n’était pas humaine.

Sa tête étant vraiment trop grosse. La silhouette a dû remarquer le témoin, elle a bougé et l’engin s’est très rapidement élevé dans les airs.

HC addendum

Source : http: // mufoncms.com Type : A


4. Lieu ; Athènes, Texas


Date: le 10 février 2010 Heure : 23:00-23:30


Le témoin a garé son véhicule, il revient de chez des amis. Des arbres entourent un ensemble de logements. Pour des raisons personnelles, il ne souhaite pas être vu rentrant chez lui. Il traverse donc la zone boisée. Mal lui en prit, il a senti une présence au-dessus de lui, sans savoir pourquoi il savait que c’était un OVNI.


Effrayé, il s’est mis à courir, mais un bruit étrange, une sorte de « tic » (twitching’ noise). Il est parti dans une autre direction et a entendu le même bruit. De sorte que finalement il tournait en rond. Il a été quasi immobilisé, il ne pouvait se déplacer que par saccades. Finalement il est tombé à genoux.

A cet instant il a perçu une voix « Dieu lui disant de ne pas ouvrir les yeux. ». Il s’est senti léger, flotter, il s’est trouvé dans un appareil qu’il compare à un scanner. Lorsqu’il bougeait la tête il entendait comme le son d’une radio hors bande qui émet des bruits parasites. L’appareil faisait que ses cheveux étaient dressés sur sa tête.


Il était allongé à l’intérieur « du métier », il a entendu quelqu’un dire « il est encore vivant ». Une autre voix a dit « il avait besoin d’un transfert » Puis il entendit une série de chiffres. Que ceux-ci étaient très importants pour la recherche future sur les OVNI et qu’il pourrait les révéler sous hypnose.


Il estime l’incident à 15 minutes environ. Puis il a tant pleuré que sa chemise fut mouillée.


Quand il revint sur le sol il avait les bras tendu et il regardait le ciel. Le plafond était nuageux, il pouvait apercevoir quelques étoiles.

Le témoin a ajouté qu’»ils » avaient gratté la zone de son estomac a son avis pour prendre des échantillons d’ADN.

HC addendum

Source: http://mufoncms.com/ Type: G


5. Lieu; Near Wakefield, England


Date: 31 mars 2010 Heure : 11:30 Du matin.


Le témoin qui a souhaité rester anonyme, a commencé à avoir des expériences étranges en 2009. A cette époque elle avait commencé une formation d’auxiliaire de vie. La semaine elle restait avec sa mère. C’était l’époque durant laquelle l’éruption volcanique en Islande avait fermé l’espace aérien en Europe. Le gouvernement avait profité de cette « aubaine » pour tester un drone.


Ces engins ne peuvent être essayé que sur des espaces déterminés et il était utile pour ces essais d’avoir les cieux libres de tout avion. Les essais avaient lieu a 50 miles de chez le témoin. Elle pouvait voir les formations de drones volant un peu a n’importe qu’elle heure de la soirée. Elle a remarqué aussi une autre présence étrange qui n’était pas un drone. Puis des rayons du genre laser vert sont furtivement apparus près des drones. Le témoin, curieuse de ces événements à fait des recherches sur ce phénomène. Consultant différents moteurs de recherches elle s’est rendu compte que lent, lourd, son « Mac » avait un fonctionnement curieux quelque soit le logiciel utilisé. Ayant parlé de ces étranges émissions de lasers, elle s’est aperçue que personne ou presque ne les avait vu.


Un couple de ses amis avait observé ces étonnantes lumières qui pénétraient incidemment par les fenêtres et même éclairaient les tapis.


Lorsqu’elle a demandé à des amis s’ils avaient vu les lumières, ils lui ont répondus qu’ils n’étaient là que depuis peu de jours qu’ils les avaient vu mais pensaient que cela venait de satellites et qu’ils avaient vu effectivement un groupe de 7 drones. Ils volaient haut mais beaucoup plus bas que les satellites.

Un soir le témoin rentrait chez sa mère, passant en auto devant une ruelle près du domicile maternel, elle crut y voir un individu étrange. Ces lieux étant peu soigné et très mal éclairé elle a pensé à un cambrioleur, peu de gens souhaitent s’y aventurer. Elle en parle à sa mère et par la fenêtre vérifie si l’individu s’en va.

Elle perçoit du bruit sans voir quoique ce soit. Curieuse, elle a regardé par la fente de la boîte à lettres (posée dans la porte d’entrée NDT). Elle a vu un homme très grand, maigre, qui se tenait derrière la voiture des voisins.

Les yeux de l’individu étaient grands, noirs, bien qu’elle ne puisse pas les distinguer précisément. La peau du visage était ridée comme desséchée, juste posée sur les os. Il semblait se balancer lentement. D’un coup brusque elle a ouvert la porte, il n’y avait personne. Elle est retournée regarder par la fenêtre, personne !


Intriguée elle est retournée observer par la fente de la boite à lettres. Une auto est passée, l’individu a regardé passer le véhicule. Il a repris sa position initiale, une autre voiture est passée et il a fait le même mouvement.


Elle a dit à sa mère qu’elle sortait rapidement pour vérifier ce que faisait cet individu étrange. Mais il était parti.


Les émissions de lasers ont continuées. Un soir de retour à son domicile elle entend des bruits venant du grenier. Elle téléphone donc à la police qui vient aussitôt. Les bruits continuent. Les policiers localisent les bruits les plus forts vers une trappe située dans le plafond de la garde robe de la fille de la maison. Mais ils ne voient personne et ne voient aucun signe d’effraction par lequel quelqu’un aurait pu entrer.


Le dernier et le plus significatif des incidents est arrivé le 31 mars 2010 vers 11h30.


Le témoin allait à un rendez vous avec un client, lors « l’étrange » arriva.


Elle a quitté l’autoroute M1, juste au sud de Wakefield. Elle a téléphoné à son client pour le prévenir qu’elle avait 10 minutes de retard. Elle ne souhaitait pas faire un détour qui nécessitait une infraction à la signalisation. Elle voulait terminer son travail et rentrer chez elle. Devant elle un grand camion a dépassé deux grandes limousines aux vitres teintées. La première voiture s’est arrêtée. Trois hommes en costume noir sont sortis pour aller s’entretenir avec l’occupant du siège arrière de la seconde limousine. Le témoin devait attendre. Son téléphone sonna pour lui indiqué qu’elle venait de recevoir un sms. Elle a décroché, regardé l’écran, il n’y avait rien. Quand elle a relevé la tête les limousines étaient partie. Et il était une heure plus tard.


Elle avait de plus le souvenir d’une longue conversation avec un alien grand de couleur bleue. Elle était couchée et voyait le menton de l’alien au dessus de sa tête. Il avait de grands yeux noirs ovales pas de lèvres juste une fente en guise de bouche. L’étranger parlait sans bouger les lèvres. Ils ont discuté de la nécessité de sauver le monde, la paix devait s’installer rapidement. Elle devait faire quelque chose dans ce sens, que c’était son travail. Elle a demandé plus « d’outils » pour faire tout ce travail. Il a dit qu’ils verraient ce qu’ils pourraient faire.

Ce qui fut étonnant dans cette conversation fut qu’elles utilisaient des mots que l’auxiliaire de vie ne connaissait pas mais comprenait. Elle sait confusément qu’elle connaissait cette « étrangère », elle était à la fois « mère » et responsible de celle-ci. A aucun moyen le témoin ne s’est senti en état d’infériorité mais au contraire en position de responsible.

Ellen n’a donc jamais eut peur. La chose qu’elle ignorait était « quand ce serait trop tard » pour faire la paix dans le monde.

Quelques mois plutôt, elle s’était querellée avec un ami, concernant les objectifs des Usa pour envahir l’Afghanistan. Elle avait répondu pour « les matières premières ». Son ami avait dit qu’il n’y avait rien à extraire dans ce pays.


Un peu après elle avait appris que le sous sol du pays recelait de l’or, du lithium, de l’argent en abondance.

Elle est finalement allé au rendez vous avec son client certaine que l’horloge de son téléphone était déréglée.

Arrivée a son rendez vous elle a vu la gêne de son client et s’est rendu compte que son pantalon était plein de sang. Elle était confuse et désorientée.


Elle est rentrée chez elle où ses proches l’ont aidé à se coucher. Les saignements se sont arrêtés le lendemain. Depuis le témoin n’a plus vécu de mauvaises mésaventures.


HC addendum

Source: direct email on file Type: G


6 Lieu; Montagne Rouanne, Tennessee


Date: le 17 avril 2010 Heure : soirée


Une femme conduisait sa voiture en compagnie de son fils pour se rendre dans son restaurant préféré, soirée d’anniversaire.

Ils arrivaient à deux rues de l’avenue où ils devaient se rendre quand ils ont vu comme une boule de lumière blanche venir vers eux. D’un cimetière voisin elle venait directement vers la grand route. Elle avançait vers eux comme si elle voulait entrer en collision. Comme cette chose étrange arrivait sur eux le témoin a pu la détailler mieux. Mi animal mi humain, une sorte de reptile avec des bras et des jambes humains. Il rampait très rapidement vers eux. La conductrice a espéré que « l’entité » quitterait la route et partirais dans les fourrés du bas côté pour éviter la collision. Mais non la « chose » à continuer à avancer rapidement vers eux.

La femme a « écrasé » les freins. Pour éviter le choc l’ »entité » s’est envolée comme une tornade au dessus du véhicule.


Les occupants ont craint qu’il ne passe sous la voiture. Ils ont été secoués par cette apparition, terrifié d’avoir vu ce qu’ils certifient ne pas être de ce monde.


Ils continuent à le décrire comme un « alligator » ayant des bras et des jambes humains, le ventre blanc sur lequel il rampait. Durant cette rencontre le temps « semblait avoir ralenti ». Ils sont d’accord pour dire que cette rencontre était terrifiante, qu’ils avaient vu quelque chose de vraiment très maléfique.


HC addendum

Source : Fantômes et Blog de Monstre 9-17-2011


TYPE E

7. Lieu . Ville Océan, Maryland


Date: le 29 mai 2010 Heure: nuit


Excité, heureux d’être dans cette ville balnéaire, le témoin était sur une terrasse au premier étage d’une copropriété de 3 étages. Fumant une cigarette, il regardait les étoiles et les badauds, qui descendaient du troisième étage. Il regardait la constellation d’Orion. Il a vu une étoile filante qui partait à gauche de la ceinture d’Orion et descendait. L’étoile était très brillante. Il a pensé qu’elle terminait de bruler. Les gens qui descendaient ont traversé la rue et sont allé vers la plage.

Il est rentré chercher une autre cigarette avant de se coucher.


Quinze minutes après l’observation de « l’étoile filante » il est ressorti. Il s’est assis confortablement et a remarqué une silhouette assise au patio du second étage de l’appartement en face du sien. Il a trouvé cela étrange car personne n’occupait cet immeuble en construction.

Il a observé cette silhouette étonnante. Il était assis à la table, le bras gauche reposant dessus, ses jambes étaient croisées (Le témoin pensait qu’il s’agissait d’un homme). L’entité était grande, musclée, et ressemblait à un fantôme.

Aucunes caractéristiques du corps ou du visage n’étaient visible et la tête était allongée. Le témoin ne pouvait croire qu’il était là immobile a fixer cette entité sans crier, ni bouger. Il était effrayé mais incapable de bouger.


Finalement pris de panique il est rentré dans son appartement, en fermant la porte vitrée il a vu que l’entité était encore là.

Le lendemain, il a tenté de savoir ce qui s’était passé là. Il y avait une table et quatre chaises.


HC addendum

Source : Mufon CMS Type : E ?


8. Lieu.NYC, New York


Date : juin 2010 Heure: Tard dans la nuit


Le témoin (impliquée dans d’autres incidents) s’est réveillé au milieu de la nuit, elle était paralysée.

Elle pouvait déplacer les yeux, entendre, mais ne pouvait faire aucun mouvement.


Elle a perçut du bruit sur le côté gauche de sa chambre. Elle a tourné les yeux et a vu deux petites créatures grises qui communiquaient entre elles. Elle s’affolait et a voulu crié. A ce moment un troisième petit gris est venu en passant au travers de la fenêtre. Il tenait ce qui ressemblait à un masque. Encore plus effrayée elle a voulu encore crier. Aucun son ne sortait de sa bouche. Alors le petit gris qui tenait le masque l’a posé sur son visage. Le témoin a entendu alors comme des sirènes (ou des sonneries). Sans doute s’est elle évanouie. Elle n’a pas vu les entités sortir. Seule elle a pu enfin bouger ses membres.


HC addendum

Source: http://www.alienufotruth.com/sleep-paralysis-and-encounter/ Type: E


9. Lieu Mertztown, Pennsylvanie

Date: été 2010 Heure: soirée


Un homme et son fils garent la voiture dans un endroit boisé. Un monstre ailé apparait et traverse la route en « glissant ». Il semblait si grand qu’il aurait pu emporter un homme sans difficulté. Lorsqu’une des ailes a frôlé le capot de la voiture les deux témoins se sont vite baissés.

Le « monstre » avait une tête humaine, sans bec, des ailes semblables à celles des chauves-souris. Il mesurait 5 à 6 pieds (env. 2mètres) et l’envergure des ailes était facilement de 25 à 30 pieds (Près de 10 mètres), pas de plumes, la peau d’une chauve souris noir de jais. Il avait une queue maigrelette comme celle des rats qui est restée droite et mesurait 4 à 5 pieds (1, 1,5 mètres). La créature a fait un vol plané à 10 pieds du sol (3/4 mètres). Puis d’un fort battement des ailes il s’est élevé vers la forêt voisine. Le père pense que cette créature vit sous terre près d’une source d’eau chaude puisqu’elle ne possède pas de plumes.


HC addendum

Source : Fantômes et Monstres blog Type : E


10. Lieu. Angleterre, emplacement non précisé

 

Date: juillet 2010 Heure : soirée

 

Le témoin était dans son bureau. Il travaillait sur son ordinaire quand il a aperçu un objet sombre à l’extérieur. Il a songé qu’un oiseau passait. Il a continué à travailler. Mais l’objet est revenu. Plutôt dans l’après midi il avait parlé d’OVNI. Il a pensé à se munir d’un appareil photo. Il a attendu que l’objet repasse devant la fenêtre pour prendre un cliché. Mais le déplacement était vraiment trop rapide.

 

Il s’est alors penché à la fenêtre pour tenter de prendre un bon cliché. Mais l’objet s’est envolé avant de repasser devant la fenêtre. Aucun son ne venait de l’objet.

 

Plus tard dans la soirée, il continuait à se demander ce qu’était cet objet. Il est allé au lit et il a vu comme dans une

« transmission de pensée » quatre être debout autour de lui. Il ne pouvait distinguer leur visage. Il a vu que l’un d’eux entrait une longue aiguille couleur argentée dans son bras. Il ne pouvait se déplacer et n’a pas senti « la piqûre ».

 

Ensuite il a pu bouger, il a vu derrière lui ; il a vu une gigantesque lumière ronde.

 

Il n’a jamais oublié cette nuit, mais n’en a jamais parlé.

Le témoin a précisé que lorsque l’objet tournait autour de sa maison, il a pris une photo qui s’est avérée très médiocre. C’est cette nuit là que ne pouvant dormir, il a vu la lumière, puis les êtres autour de lui. Il confirme n’avoir pas vu leur visage. Ils étaient grands et lui ont fait songer à des docteurs qui lui auraient fait une prise de sang. Ensuite ils ont disparu. Durant ces moments il a constaté qu’il ne pouvait pas bouger. Le lendemain il a vu sur son bras une ligne rouge là où ils ont fait la prise de sang. La possibilité qu’ils reviennent le terrorise.

 

 

HC addendum

 

Source : OVNI de l’Yorkshire Société, http: // ufophenomenon.weebly.com/black-ufo-alien-bedroom-visitors.html Type : D ?

 

11. Lieu. Minocqua, Wisconsin

 

Date: July 2010 heure : Tard dans la nuit.


Le témoin et son mari ont acheté une jolie maison toute proche d’un lac magnifique. Le jour du déménagement il a été convenu qu’elle partirait d’abord seule, que son mari et les enfants viendraient ensuite avec le reste du déménagement.

Elle est arrivée tard vers 22h, trop fatiguée pour décharger, elle est entrée dans la maison. Elle a jeté son sac sur le plancher et s’est allongée sur une chaise.


Elle se souvient très bien avoir éteint toutes les lumières, sauf celle de la cuisine. La maison était inoccupée depuis deux ans, complètement vide a l’exception de la chaise.


Elle s’est endormie très rapidement. Elle se souvient ensuite s’être réveillée brusquement. La nuit était noire, pas de lumière et ici pas d’éclairage public.


Elle a vue une lumière douce à environ 5 pieds (1,5 mètre) devant elle et 3 pieds au dessus du sol (1 mètre). Elle n’avait pas peur mais très intriguée elle se demandait ce que c’était.

La lumière a commencé à se déplacer verticalement dans la pièce, elle a vu apparaitre comme un bras et une main un peu comme si ils étaient passés aux rayons X. Le bras était plié. Le « bras se déplaçait avec un petit rougeoiement clair qui le suivait. Dans s a tête est apparu une sorte de cliquetis. Elle s’est levée brusquement et est allé allumer la lumière de la cuisine. L’apparition a disparu.

 

Elle était persuadée d’avoir laissé la lumière de la cuisine allumée. Pourquoi s’était elle éteinte ?? Ni l’ampoule, ni le fusible n’étaient abimé. Après cet incident, elle distinguait du coin de l’œil une sorte de voile qui allait vers la chambre du couple. Cela arrivait plusieurs fois par semaine mais personne d’autre qu’elle ne le voyait.

 

Une nuit elle regardait seule la télé, elle a vu se déplacer la boule de lumière. Elle l’a bien observée. Elle flottait à quelques pouces du sol, entré dans la chambre il a disparu. Le témoin a aussi photographié de nombreux orbes.

 

HC addendum

Source: Your True Tales—May 2011 Type: E?

 

12. Lieu. Près d’East Liverpool, Ohio

Date : juillet 2010 Temps : 3h00. (Matin)



Le témoin rentrait avec sa petite amie, de Chester (Virginia). Ils était sur la route 68 entre East Liverpool (Ohio) et Midland (Pennsylvanie), le long de la rivière Ohio. Vers trois heures du matin comme un ange noir flottait devant le camion. Il avait environ 6 pieds de haut (2 mètres env.). Il a fait une manœuvre pour l’éviter. L’ange noir est parti vers la rivière. Le témoin voulait porter témoignage a la police mais son amie craignait qu’on les prennent pour des fous.


HC addendum


Source: Phantoms and Monsters May 22 2011 Type: E


13. Lieu . Près de Brisbane, Queensland, Australie



Date: juillet 2010 heure : soirée


Le témoin avait été, avec ses parents rendre visite à des amis dans leur résidence d’été.


Les adultes étaient partis acheter à manger, les jeunes dans la chambre jouaient à la « Playstation ». Le témoin a vu, du coin de l’œil, un mouvement à l’extérieur de la grande fenêtre, juste à droite du poste de télévision. En regardant, elle a été stupéfaite de voir une créature de taille moyenne, très pâle qui a vite été se cacher dans les buissons un peu plus loin. Les deux jeunes amies, un peu incrédules, ont décidé d’aller vérifier. Elles ont remarqué qu’elles ne percevaient aucun chant d’oiseau, ni de bruits d’insectes. A regret elles ont quitté l’endroit. Elles ont alors entendus un grondement.

Les témoins se sont retournées et ont vu une sorte

de « monstre ».

Un « humanoïde », pâle, chauve, nu, il avait des yeux noirs comme le charbon,. Les témoins étaient paralysés par la peur. La créature avait des oreilles pointues, d’énormes dents, pas de nez, mais des trous à la place. Il grondait comme un chien. Il s’est volatilisé. Les témoins s’interrogeaient quand elles ont entendus la voiture des parents. Elles n’ont jamais raconté cette histoire.


HC addendum


Source: http://paranormal.about.com/od/demonsandexorcism/a/tales_11_06_09t.htm Type: E


14. Lieu. Edge of the Universe Ridge, Fullerton, California



Date: 2 juillet 2010 Time: 23:00


Trois amis ont décidé d’aller promener à un endroit connu sous le nom de « Fullerton Trails ». Où ils voulaient prendre du cannabis.


(Les trois amis consommaient du cannabis) Au sommet de cet endroit il y a une vue exceptionnelle. Un peu plus loin une autre arrête rocheuse « The end of the Univers » est encore plus élevée. Il était tard, ils étaient fatigués, ils n’ont pas renoncé à leur projet de grimper là-haut. Cette arrête rocheuse commence dans une zone résidentielle, bordée d’arbres d’un côté, et d’une barrière de l’autre.


Ils sont parvenus sans trop de difficulté au sommet. Mais une odeur putride les a surpris. Comme si une charogne était en décomposition. Ils n’ont vu aucun cadavre. Ils ont commencé à prendre le cannabis. Ils admiraient le paysage du désert en dessous d’eux, ils parlaient de la fraicheur de la nuit. Ils ont entendu un bruit dans les buissons derrière eux.


Ils ont naturellement pensé à un petit animal qui bougeait. Ils continuaient leurs occupations quand les bruits ont augmenté….

Déconcentré de leur admiration du paysage, la crainte les a gagnés. Ils ont décidé de partir.

Mais la descente dans la nuit était plus difficile que la montée. Ils avançaient en file et le dernier les pressait de se dépêcher car il avait un étrange sentiment de peur. Ils sont arrivés en bas de leur chemin et ont rapidement gagné leur automobile. Puis ils ont commencé à plaisanter de leur crainte. Le jeune homme assis derrière a crié « Démarre la voiture, de suite ! »

Le ton de sa voix les a faits se retourner vivement. Du chemin d’où ils venaient, à 15 pieds environ (4,5 mètres) se tenait une entité encapuchonnée. Les témoins ne pouvaient pas voir son visage. Le conducteur est parti rapidement. Le témoin sur le siège arrière à vu l’entité les regarder fixement puis se fondre dans l’obscurité.


HC addendum


Source : Vos Vrais Contes—août 2011 Type : E


15. Emplacement. St Pétersbourg, Floride


Date: 26 juillet (ou 27) 2010 Heure : autour de minuit


Le témoin et son épouse recevait un cousin. Pour cette nuit particulière, chacun dormait dans une chambre séparée.

Le témoin, sans regarder l’heure avec précision, est sorti fumer une cigarette.


Immédiatement il a observé un objet triangulaire « planant » juste au dessus de lui. Le triangle avait trois lumières et le côté aigu était au sommet. L’objet d’après le témoin était plus haut, plus grand que sa maison. Il a alors remarqué que le triangle émettait un flash lumineux intermittent.


Il se souvient ensuite être dans une pièce très lumineuse avec une lumière vive dans les yeux. Il distinguait vaguement quatre ombres sans pouvoir les détailler. Un tube était enfoncé dans son nombril, un autre dans son pénis. Il avait une sorte de masque à gaz et était couvert d’une matière visqueuse. Il « entendait une voix qui répétait sans cesse « Il revient ».

Il se souvient ensuite être dans sont lit. Le réveil indiquait 3H03. Il est certain d’être sorti car la porte donnant sur l’extérieur n’était pas fermée et entrebâillée.


Et il a pour habitude de bien fermer la porte avant de se coucher. Il avait donc la preuve qu’il n’avait pas rêvé et que son expérience était réelle. A 3h, il est allé à la salle de bains voir s’il avait des traces corporelles au nombril ou au pénis, mais il n’a rien vu. Le jour suivant il a eut une sévère diarrhée et des difficultés à uriner.


Les jours suivants il en a parlé à un ami qui avait vu, alors qu’il conduisait, un objet en forme de « burritos » vers 4H du matin (Une heure après son expérience). L’ami a tenté de prendre une photo avec son portable, sans grand résultat. Un autre témoin, un motocycliste a vu également un objet étrange dans le ciel vers le même créneau horaire.


HC addendum


Source: http://www.ufosnw.com/sighting reports/2010 Type: G


16. Lieu South Greensburg, Pennsylvania


Date: 26 août 2010 heure: 20:10


Il s’agit de témoignages d’observation d’un oiseau »monstrueux » au sud de Greensburg.


La nuit tombait, 4 amis avaient fait des grillades et profitaient de la soirée. Leur attention fut attirée par un sifflement, quelque chose qui s’agitait comme si l’air était « envoyé vers le sol ».

Presqu’en même temps plusieurs témoin ont crié « Qu’est ce que c’est ? Le diable ? » Ils ont tous sursauté en voyant un gigantesque oiseau planant au dessus d’un des arbres de la cour ; à 30 ou 40 pieds (10 à 14 mètres). Celui qui allait à la cuisine s’est retourné pour voir l’immense créature voler au dessus de lui à 40 pieds environ.


L’étrange « oiseau » est passé par-dessus l’arbre, il a viré légèrement à droite et est parti vers le bas de la route en gardant son vol lent. Les témoins ont d’abord remarqué les ailes massives de la créature ; elles étaient dans une position montante, quand elles se baissaient il semblait qu’elles s’enroulaient vers le bas. Lors de leur mouvement on entendait un sifflement. Le temps d’un battement d’aile l’ »oiseau » avait parcouru 125 yards (115 mètres). La créature a continué son vol vers le bas de route passant au dessus du toit de maisons. Elle a agité ses ailes 3 ou 4 fois avant d’atteindre un groupe d’arbres situé à ¼ de miles du lieu de l’observation. Pour parcourir cette distance il ne lui a fallu que 20 secondes environ.

Lorsqu’il est passé au dessus des témoins, il semblait fixer le sol, son bec dirigé vers le bas. Si il avait été debout au sol les témoins pensent qu’il aurait mesuré 4 à 5 pieds de haut (1,30 mètre). Le corps et les ailes avaient la même couleur brun foncé pour les uns, noir pour les autres. Le corps en lui-même mesurait de 25 à 30 pouces de large (0,60 mètre), un témoin cependant a dit que le corps était volumineux et « enrobé ». La tête était ovale avec un bec court pour un tel animal ; 8 à 10 pouces (25 centimètres). La queue mesurait deux pieds et s’évasait vers l’arrière.


Ce qui a le plus impressionné les témoins est l’envergure environ 10 pieds. (3 mètres). Lorsqu’on leur a demandé pourquoi ils n’avaient pas pris de photo. Ils ont répondu que bien qu’ayant des appareils avec la fonction « caméra », ils étaient restés comme hypnotisés.


Plus tard un autre témoin s’est manifesté. Chasseur habitué de l’endroit, il avait pris quelques instants de repos et s’était allongé dans l’herbe. Il avait vu passé l’énorme oiseau. Il a déclaré n’avoir jamais vu d’animal aussi énorme bien qu’ayant l’habitude de parcourir toute cette zone.


Le lieu où a eut lieu cette observation, bien qu’ayant quelques bosquets est une zone urbaine assez habitée et la route qui la borde la N119 est très fréquentée.


Commentaire. Beaucoup renvoient ce géant à des créatures volantes comme le « Thunderbirds ». Il est intéressant de noter que dans cette zone des habitants ont rapporté avoir entendus des sifflements comme si un énorme oiseau passait au dessus d’eux. Mais ils n’ont rien vu.

Stan Gordon.


HC addendum


Source: Stan Gordon, paufo@comcast.net Type: X


17. Lieu . Nashville, Tennessee

 

Date: 20 Septembre 2010 Time: 19:00


Des témoins ont rapporté l’observation d’un grand cigare de couleur rouge et blanche. Il n’avait pas d’ailes. Il s’est incliné pour monter. Les témoins ont pu observer sur l’un des côtés une fenêtre avec derrière, des petits êtres semblables aux hommes. Pas d’autres détails hélas.


HC addendum


Source : NUFORC Type : A

18. Emplacement. État de Washington (emplacement exact non précisé)


Date: 2 octobre 2010 heure: soirée


Le témoin venait de regarder les infos à la télé, il est sorti et a regardé la fenêtre ronde, quand il a remarqué ce qui semblait être un vol d’oies. Ce n’était ni la nuit, ni le crépuscule encore. Il a remarqué que le vol était en formation parfaite. Il a tenté de mieux les distinguer, il voyait un « chevron » noir qui volait au dessus de lui à 1.000 ou 2.000 pieds. Il a compté vingt points noirs de la pointe à l’arrière du chevron. Après avoir regardé 5 secondes il s’est rendu compte qu’ils s’agissaient d’homme avec des têtes d’oiseaux. Ils semblaient « voler » sur une sorte de plateforme, comme un disque. Ils ne semblaient pas humains plutôt « oiseaux ». Cependant, ils n’avaient pas d’ailes ! Certains avaient de très larges têtes d’oiseaux. Leur taille était de 10 pieds environ. (3,3 mètres). Le chevron était « étiré », 15 à 20 pieds de large en sa partie la plus large (6,5 mètres) et entre 100 et 300 pieds de long (entre 33 et 66 mètres !?).

Le témoin s’est senti peu à l’aise, impressionné, il n’est plus sorti de la soirée.


HC addendum


Source : MUFON CMS Type : A ?


19. Emplacement. Harleysville, Pennsylvanie



Date: le 15 octobre 2010 Temps : 3h00.


Un jeune garçon était resté tard dans sa chambre à jouer à des jeux électroniques. Il s’est endormi vers 1h00 le matin. Il s’est vite endormi en pensant juste aux boxeurs de son jeu. Sa chambre est située au deuxième étage orientée sud ouest.

Cette maison est un ancien bâtiment ayant abrité des bureaux et transformé en appartements. De sorte qu’il existe un escalier de secours extérieur. Il ya aussi un accès par un escalier vers le grenier.


La chambre du témoin, au deuxième étage, le lit du garçon est placé dans le coin sud ouest à côté d’une fenêtre et juste au ras de la porte qui menait à l’escalier de secours. Cette porte n’a pas de poignée extérieure, une barre à l’intérieure comme on en trouve dans les lieux publics. L’issue de secours comporte donc une plate forme métallique avec des volées d’escaliers.

Il utilise cette plateforme pour fumer sa cigarette malgré l’interdiction du propriétaire.


Cette nuit là il s’est réveillé à 3h00 du matin, dans le noir le plus complet, et sur la plateforme de l’issue de secours…


Ce fait prouvait qu’il n’avait pas rêvé, au paravent il avait eut des rêves « lucides ». Il était cette nuit groggy, se sentait lourd comme s’il avait beaucoup marché.


Il est a noté que vers l’âge de 8 ans il a eut un épisode de somnambulisme.


Il a remarqué que chose de très grand au dessus de lui. Mais ce qui l’intriguait et l’ennuyait le plus était que la porte donnant sur sa chambre était fermée. Et pas de possibilités de l’ouvrir de l’extérieur. Il a levé les yeux et il a vu une sorte de vaisseau circulaire, avec de nombreuses lumières sur la partie inférieure.

Il n’avait aucune idée de la taille de l’engin juste au dessus de lui. Les lumières étaient d’un blanc très lumineux. Il n’avait jamais vu ni d’ampoule ni de néon aussi clair. Les lumières clignotaient sans ordre apparent. Elles étaient situées dans un espace rectangulaire ou trapézoïdale. Le diamètre de l’engin semblait être de 250 pieds (70/75 mètres).


Le dessous de l’objet possédait aussi des formes en saillie, il en a remarqué une en particulier.


Sur le côté droit du dessous de l’engin il y avait cette grande pièce manufacturée avec des lumières sur le côté. Cela ressemblait à un cône tronqué, comme les filtres à air des autos qui ont de hautes performances. Sur cette pièce les lumières étaient disposés de façon symétrique, identiques à celles se situant sur le dessous de l’engin. Elle était de couleur gris sombre ou noir. Lorsqu’il a commencé à regarder l’engin, il était aveuglé par les lumières il a du mettre sa main devant les yeux pour se protéger. Après avoir observé 90 secondes il s’est senti différent.


Totalement désorienté, il ne comprenait pas ce qu’il faisait là, qui il était, comme si les lumières et les flashs créaient une amnésie.


Son dernier souvenir est de se sentir léger, il n’avait jamais vécu cela, comme s’il n’avait plus de poids. Ses pieds ne touchaient plus le métal froid de l’escalier. Il s’est senti flotter, puis il n’a plus été aveuglé ou il a perdu connaissance. Il ya pour lui à ce moment une absence totale de mémoire.


L’engin ne faisait aucun bruit, tout le quartier semblait calme, silencieux. C’était d’autant plus étrange que son quartier était animé, très passant situé à la sortie du péage de l’autoroute.

Il se souvient du silence, d’une sorte de suffocation, puis il devint très lourd, l’air était épais comme « une soupe ».

Dans sa courte et brève observation l’engin était au dessus de lui à 20 ou 40 pieds (de 6 à 12 mètres), il était aussi en partie au dessus des maisons voisines et du jardin public. Il n’y avait pas de vent les arbres du jardin ne bougeaient pas, le temps semblait « arrêté ».


Après qu’il ait perdu connaissance, tout fut étrange, bizarre. Il s’est réveillé « vaseux », ses yeux ne fonctionnaient pas bien. Tout était flou et déformé. Il se rappelle que les couleurs étaient vert, brun, et gris. Au dessus de lui il y avait des instruments peut-être pour un examen médical, aucun qu’il ne connaisse.

Tout était flou, imprécis, il ne pouvait savoir ce qu’il voyait ni l’éventuelle utilité.


Une entité est passée dans son champ de vision, elle avait l’apparence d’un humain, avec des bras, des jambes.

Elle n’a pas parlé au témoin, cependant il lui semblait entendre des sons, des bribes de phrases. Moins des paroles que des émotions, des impressions.


Il se souvient qu’il était calme comme s’il avait le sentiment qu’on « essayait de l’aider ». Etrangement il lui semblait qu’on n’essayait pas de l’aider lui, mais un « vous », un autre de « notre race ». Les instruments au dessus de lui se sont animés, il a perdu connaissance.


Il est revenu à lui, il était assis au bord de son lit, fait impeccablement comme s’il ne s’était pas couché. Son réveil indiquait 4H45. Il a tenté de se souvenir comment il était revenu là. Mais il n’a pas pu. De même il a eut d’énormes difficultés pour trouver le sommeil.


HC addendum


 Source : http: // mufoncms.com   Type G 

mer.

07

oct.

2015

Inde  : Un OVNI et un extraterrestre observés le 1er Octobre 2015 près de Kanagal

Des villageoises de la localité de Kanagal en Inde ont assisté à un étrange évènement le 1er Octobre 2015 alors qu'elles travaillaient aux champs.


Ce jour là, vers 14h, elles déclarent avoir observé une étrange objet volant de couleur rougeâtre qui évoluait dans le ciel à environ 150 mètres du sol et qui est sorti de la couche nuageuse du ciel.


Au terme de quelques instants, l'objet se serait rapproché d'elles avant de se poser au sol.


Un extraterrestre aurait ensuite été identifié et serait sorti de l'engin en émergeant d'une sorte de nuage de vapeur.

Quelques secondes après l'atterrissage l'engin serait reparti en décollant et en générant des éclairs et des étincelles tout autour de lui.

 

Interrogé au sujet de cette observation, l'ufologue Nigel Watson, auteur du "UFO Investigations Manual" a déclaré:


"Ce type de témoignage est à prendre très au sérieux car il émane de personnes qui ne sont pas sensibilisées au phénomène ovni c'est pourquoi cela mérite une véritable enquête."

 

Qu'ont ils vu ?


c'est difficile à dire néanmoins cela a eu un véritable impact psychologique sur eux ce qui est la preuve qu'il s'est bien passé quelque chose".

 

Une enquête officielle a été demandée au gouvernement de la province.

SOURCE : https://journaltelegraph.com - lien ici

ven.

25

sept.

2015

Il affirme s’être battu avec un extraterrestre, 15 Septembre 2015

Un couple habitant à Belton, ville située dans le comté de Bell (dans l’Etat du Texas), affirme avoir été, à de multiples reprises, visité par des extraterrestres plutôt hostiles …


Le mardi 15 septembre 2015, au cours de la soirée, ils étaient à leur domicile. L’homme ne trouvait pas le sommeil puisque son épouse sentait qu’une mystérieuse créature « la touchait » et « ouvrait la porte du placard ».

Par sécurité, il décida de passer toute la nuit debout.


Son épouse s’est mise à crier alors qu’il se trouvait dans le salon. Il s’est alors précipité dans la pièce où elle se trouvait. C’est là que devant lui, il découvrit un « extraterrestre » qui n’avait visiblement pas de bonnes intentions.


L’homme, revanchard, décida de se débarrasser, par la force, de ce visiteur non désiré. Dans la bagarre, il fut blessé en atteste les marques « blanches » sur son poignet.


Les deux compères auraient été, selon eux, enlevés par des civilisations venues d’ailleurs à de multiples reprises.

Mais, cette fois-ci, ils ont réussi à éviter le pire.

Ils ont tenté de livrer plusieurs fois leur récit au MUFON, mais, hélas, l’organisme n’a apparemment pas pris au sérieux les dires du couple …

Et vous, qu’en pensez-vous ?

ven.

25

sept.

2015

Ovni près de la base Air Force de Nellis AFB, un de la race "Tall White", Nevada, le 23 Septembre 2015

Date de l'observation: le 23 septembre 2015

Lieu d'observation: côté Est de Nellis AFB, Nevada, Etats-Unis



Steven Barone de Youtube  a essayé de capturer des images des aéronefs de la race  Tall Whites entrant et sortant de base Nellis AFB dans le Nevada. L'USAF travaillerait en collaboration avec les "Tall Whites", une espèce exotique qui aurait sa propre base souterraine près de Nellis, sur les terres de Nellis AFB. 

Ces objets volants sont étonnants : ils ressemblent à des chaînes de perles volantes !

La technologie derrière tout cela doit être très étonnante parce que ces objets ont été observés capable de se tasser pour former une boule puis s'allonger pour former un collier serré !

Cela fait  20 à 25 ans que les "Tall White" travaillent sur cette base et ils ont peut-être sur le plan technologique des milliers d'années d'avance sur nous  !!



mar.

22

sept.

2015

Porto-Rico : un homme ausculté par un alien en 1977

Il y a un peu moins de 40 ans, un homme résidant en Amérique Centrale a affirmé avoir été ausculté par un être venu d’ailleurs. Cette histoire rocambolesque rappelle, sans aucun doute possible, les plus célèbres récits d’abduction ….


Luis Sandoval était, à cette époque-là, un paysan âgé de 74 ans. Il vivait à côté de la ville de Corozal, située à environ 15 kilomètres au Nord-Est de San Juan, la capitale de l’île. Au mois de septembre 1977, il lui arriva quelque chose de totalement inexplicable. Il révéla au quotidien « El Vocero » qu’un homme de petite taille (il ne dépassait pas un mètre de hauteur) et visiblement d’origine extraterrestre avait atterri enveloppé d’une flamme verte à l’endroit précis où il avait l’habitude de se reposer le soir.


Le petit alien lui examina les pieds, la tête, les genoux ainsi que la poitrine avant de disparaître en un éclair dans un bruit semblable à celui que produisent les avions en atterrissant.

Pour prouver la véracité de ses dires, le paysan montra au journaliste et au journaliste qui couvraient l’affaire les feuilles desséchées des arbres provoquées par l’apparition soudaine du visiteur.


Malgré la peur qui l’habitait, l’homme parvint à en donner une précision assez précise : l’extraterrestre avait un aspect humanoïde. Il avait le visage rond et des narines aussi grandes que celles d’un gorille.


Contrairement à la grande majorité des affaires, il ne semble pas y avoir eu d’interaction verbale entre l’homme et l’alien. De même, ce dernier ne l’aurait pas emmené à l’intérieur de son vaisseau pour l’ausculter.


Le vieil homme a-t-il menti ?

Cela paraît peu probable. En effet, il n’avait aucune raison d’affabuler, ni pour des fins de publicité, ni pour obtenir une quelconque reconnaissance sociale.

Alors, que s’est-il passé ce soir-là ?

ven.

11

sept.

2015

Extraterrestre non visible à l'oeil nu photographié près de sacs à ordures, Decatur, Géorgie, USA, Juin 2015

Date de l'observation: 1 Juin  2015

Lieu d'observation: Decatur, Géorgie, États-Unis

Source: cas MUFON # 70345

 

Ceci est étrange. Un extraterrestre a été pris en photo car le témoin imaginait un animal, style raton-laveur,  entrain de déplacer des sacs d'ordures; les détritus étaient déplacés sur une hauteur de 3 à 4 pieds, soit 0,9 à 1.2 mètres  !


Il semble que les E.T. ont un intérêt particulier pour l'écologie, et nos modes de consommation; après les émanations volcaniques, les composants chimiques des chemtrails, la radioactivité, voici l'analyse des ordures ménagères !


Vous pouvez  effectivement apprendre beaucoup de choses sur une personne en cherchant dans ses ordures ménagères; la CIA pratiquait  déjà cette méthode. 


Le fait que le témoin est attendu 3 mois afin de signaler cette stupéfiante photo me fait penser que celle-ci est vrai et non un montage numérique ! Peut-être avait-il peur du gouvernement américain.

Pouvez-vous prouver que cette photo est fausse ?


Le témoin fait remarquer que l' E.T. n'était absolument pas visible à l'oeil nu; ce phénomène doit être analysé par des scientifiques.


mar.

08

sept.

2015

Comète 67P/Churyumov–Gerasimenko: découverte d'un cadavre extraterrestre ou paréidolie?

Quand la sonde Rosetta a atterri sur une comète lancée dans l’espace, personne n’a cru qu’elle allait découvrir la preuve indéniable de l’existence d’extraterrestres. Eh bien, préparez-vous à être subjugué par cette information et ce qui a été découvert.

Cette photo, prise sur la comète 67P/Churyumov–Gerasimenko donne une vision détaillée d’observations incroyables que Rosetta prend chaque jour.

Et l’une de ces observations est celle d’un corps extraterrestre long de 80 mètres, d’après un ufologue.

Scott C. Waring, qui est l’auteur du site internet UFO Sightings Daily, est convaincu que l’on peut voir le corps gigantesque d’un extraterrestre à sa surface.

Il a écrit: « J’ai découvert un corps extraterrestre… décomposé et ses os représentent tout ce qui reste de lui. »

« Les os ont l’air métallique et sa partie inférieure est totalement éclatée. »

« Le crâne de l’extraterrestre est très visible avec son cou, sa poitrine et ses côtes. »

Tout en disant qu’il n’y a rien « de trop extraordinaire », il a ajouté: « S’il devait se tenir sur ses jambes il ferait 80 mètres de haut. »

« Tout cela d’après l’échelle que l’on peut voir dans le coin en bas à droite de la photo. »

Est-il tombé sur une découverte qui va changer notre façon de voir les choses ?

Ou est-ce juste une pierre ?  une paréidolie ?

Difficile à dire.

jeu.

03

sept.

2015

Créature extraterrestre découverte en Russie ? Septembre 2015

Des rapports de journaux locaux ont déclaré que la dépouille d’un « mystérieux crâne » a été trouvée par deux habitants aux abords de la rivière Kovashi, dimanche, dans la ville russe de Sosnovy Bor, une ville qui a été bâtie en 1958 pour alimenter la centrale nucléaire de Leningrad.

Il est dit que les résidents, qui ont repéré la créature par accident, croyaient à la base que c’était l’embryon d’un poulet mutant, mais cette hypothèse a très rapidement été rejetée.


Cependant, les experts sur place ont été incapables de dire ce que c’est.


Un chercheur a été cité en disant:

 « Il semblerait que ce n’est ni le corps d’un poisson ou d’une volaille, cette créature possède un crâne mystérieux, pas de cou ni d’ailes. »


Le corps a aussi été scruté par des experts de l’institut de Biophysiques à Krasnoyarsk, qui ont dit qu’il était impossible d’effectuer une identification dans l’immédiat.

Le biologiste Yegor Zadereev a dit: 


« Des études supplémentaires sont requises pour déterminer quel genre de créature ou organisme c’est. »


La créature sera envoyée à Moscou pour de plus amples tests.

Mais les enquêteurs sur les phénomènes paranormaux et ufologiques sont convaincus de ses origines extraterrestres.


Scott C. Waring, qui est le webmaster de UFO Sightings Daily, a dit: 

« Ce petit corps extraterrestre a été découvert près d’une rivière en Russie et il ne ressemble à aucun animal connu. »

« Les scientifiques russes sont époustouflés et perdus quant aux origines de cette chose et ont dit avoir besoin de plus de résultats de tests, qui seront probablement des tests ADN. »

Recherche sur ce site

par mots clés

Citations

"SEUL LE FANTASTIQUE A DES CHANCES D' ÊTRE VRAI"

Teilhard de Chardin

"LA PIRE ABERRATION DE L'ESPRIT HUMAIN EST DE VOIR LES CHOSES COMME ON SOUHAITE QU'ELLES SOIENT ET NON COMME ELLES SONT"

Bossuet

"IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ETOILES"

Guillaume Apollinaire

“CE QUE JE VOUS DEMANDE C'EST D'OUVRIR VOTRE ESPRIT NON DE CROIRE ”

Jiddu Krishnamurti

"SI TU NE GUETTES PAS L 'IMPREVU TU NE CONNAITRAS JAMAIS LA VERITE"

Héraclite

''LA VERITE EST LE POINT D'EQUILIBRE

ENTRE TOUTES LES OPPOSITIONS.''

"NOUS NE SOMMES PAS DES ETRES HUMAINS VIVANT UNE EXPERIENCE SPIRITUELLE.NOUS SOMMES DES ETRES SPIRITUELS VIVANT UNE EXPERIENCE HUMAINE".

Teilhard de Chardin

"Ôdla t'instruira"