lun.

03

déc.

2018

Bob Lazar sort du silence à travers un nouveau documentaire (bande-annonce) - décembre 2018

 

En 1989, le physicien Bob Lazar a raconté son histoire dans la fameuse zone 51 et les travaux du gouvernement américain sur les engins spatiaux extraterrestres (Rétro-ingénierie). Il parla, choqua le monde, puis se tut - jusqu'à maintenant.

 

La sortie est prévue le 18 décembre sur Viméo à cette adresse: https://vimeo.com/ondemand/BobLazarArea51

 

Mais il n'y a pour le moment aucune information pour la sortie en français.

 

0 commentaires

lun.

26

nov.

2018

OVNI Les 4% du mystère : un rare et vieux document français (1975)

 

A voir ou à revoir "Les 4% du mystère."

 

Un rare document français d' ovnilogie (1975) rappelant que le phénomène OVNI est depuis très longtemps observé, rapporté et enfin étouffé...chez nous comme ailleurs dans le monde !! 

 

0 commentaires

ven.

23

nov.

2018

Hubert Reeves – La Terre vue du Coeur - Novembre 2018

 

Autour de Hubert Reeves et Frédéric Lenoir, des scientifiques, auteurs et artistes nous interpellent : la biodiversité est aujourd’hui menacée.

 

Si certains humains sont à l’origine de la crise, d’autres, de plus en plus nombreux, s’y attaquent à bras le corps et créent des solutions. Ensemble, dans ce film dédié aux générations futures, ils nous rappellent à quel point le vivant sous toutes ses formes est un fascinant et touchant mystère… qu’il ne tient qu’à nous de préserver !

 

0 commentaires

ven.

23

nov.

2018

Premier Contact : quand la science-fiction rencontre la linguistique - Novembre 2018

Le thème du contact culturel, central pour l’anthropologie, est aussi au cœur d’une autre forme d’écriture : celle de la science-fiction.

Avec, parfois, des rapprochements explicites.

 

Pour filer ces parallèles, le site "Carnets de Terrain " a convié Erwann Perchoc, éditeur et traducteur aux Éditions Le Bélial’, à évoquer l’une de ces œuvres : « L’Histoire de ta vie » de Ted Chiang et son adaptation cinématographique, Premier Contact (Arrival), inspirées par les travaux du linguiste Benjamin Whorf.

 

En littérature comme au cinéma, la science-fiction traîne souvent l’image caricaturale d’un genre puéril.

 

Des vilains aliens aux yeux pédonculés, des robots humanoïdes en révolte, des vaisseaux rugissant à travers l’espace et des explosions à foison.

 

Voilà qui est passablement réducteur, la SF s’attachant à questionner l’humain et son rapport au monde ; et de nombreuses œuvres, tant littéraires que cinématographiques, s’appliquent heureusement par leur qualité à rétablir l’équilibre.

 

Parmi les tropes les plus courants du genre figure celui du premier contact : la rencontre avec des créatures venues d’outre-espace.

L’occasion pour l’humanité de se retrouver confrontée à l’altérité.

 

 

Souvent, l’extraterrestre s’avère un « mur » fondamentalement incompréhensible (c’est le cas de l’océan doué de conscience dans Solaris de Stanislas Lem), ou bien un « miroir » nous révélant à nous-mêmes (les Martiens de Ray Bradbury dans ses Chroniques martiennes).

 

Pour aussi intéressant que soit ce thème, il est souvent réduit à peu de choses lors de sa transposition au cinéma.

 

Dans un certain cinéma hollywoodien – de Rencontre du Troisième Type à Independence Day, les extraterrestres ont tous très souvent un organisme bâti sur une symétrie bilatérale et, comme E.T., possèdent une heureuse aptitude à apprendre très vite l’anglais – lorsqu’ils ne le parlent pas déjà en ayant écouté au préalable les émissions radios ou télévisées terriennes (Galaxy Quest).

 

Aussi, à l’automne 2016, la sortie sur les écrans de Premier Contact (Arrival) du réalisateur canadien Denis Villeneuve a-t-elle représenté une véritable bouffée d’air frais, le film s’attachant à questionner les modalités dudit premier contact : comment communiquer avec une race extraterrestre a priori incompréhensible ?

 

 

À l’origine de Premier Contact, il y a d’abord la novella

« L’Histoire de ta vie » de Ted Chiang, auteur américain aussi talentueux (les plus grands prix du genre ont couronné ses textes) que parcimonieux (seulement quinze nouvelles et novellas en trente ans de carrière).

 

Avant de se pencher sur le film, arrêtons-nous quelques instants sur cette novella, lauréate du prix Theodore Sturgeon en 1999 et du prestigieux Nebula en 2000.

 

Parue originellement en 1998,

« L’Histoire de ta vie » a le mérite d’utiliser le thème du premier contact pour s’intéresser à un sujet peu abordé par la science-fiction : le langage.

 

Par le passé, quelques œuvres s’étaient penchées sur cette question.

Citons-en trois qui, à l’image de la novella de Chiang, se fondent plus ou moins explicitement sur l’hypothèse Sapir-Whorf – sur laquelle on reviendra.

 

Les Langages de Pao (1958) de Jack Vance s’intéresse à la manière dont la langue peut façonner la pensée : les paisibles habitants de la non moins paisible planète Pao sont confrontés à une invasion.

La solution qui leur est suggérée est de créer trois langues artificielles qui influenceront les enfants dès leur plus jeune âge pour en faire notamment des guerriers.

Babel 17 de Samuel Delany (1966) reprend lui aussi le thème de l’invasion… mais l’arme des envahisseurs est ici une langue, le

« babel 17 », capable de reprogrammer les individus.

 

Qui pourra en venir à bout si ce n’est une poétesse ?

 

On rencontre aussi des extraterrestres dans L’Enchâssement de Ian Watson (1973), mais ceux-ci sont pacifiques et cherchent à élargir leur vision de la réalité via la collecte de langages.

 

Cette histoire accompagne celle d’un ethnologue, qui étudie la langue d’une tribu d’Amérindiens fonctionnant selon le principe de l’enchâssement linguistique, et d’un linguiste qui enseigne à des orphelins coupés du monde une langue artificielle inspirée des poèmes de Raymond Roussel.

 

Mais là où les extraterrestres de L’Enchâssement parlent déjà anglais au moment de leur atterrissage, ce n’est pas le cas de ceux de « L’Histoire de ta vie ».

 

L’histoire est narrée par une linguiste, Louise Banks, et brasse deux époques : son avenir, où elle aura un enfant qui décédera d’un accident en haute montagne, et le présent, où les extraterrestres viennent de débarquer.

 

Débarquer : c’est un bien grand mot.

 

Les aliens – des créatures au corps organisé selon une symétrie radiale et équipé de sept membres, surnommés heptapodes – restent en orbite dans leurs vaisseaux ; la communication avec eux s’effectue via des « miroirs », cent douze au total apparus soudainement à travers le monde, dont neuf sur le territoire américain.

 

À chaque miroir est affectée une équipe supervisée par un physicien et un linguiste.

Contactée par l’armée américaine et le colonel Weber, Louise s’associe donc avec le physicien Gary Donnelly. Charge à eux d’initier le contact avec les deux aliens (surnommés Flipper et Framboise) qui leur font face, de l’autre côté du miroir… mais comment comprendre une langue aussi radicalement différente de la nôtre, le langage oral des aliens évoquant « vaguement un bruit de chien qui s’ébroue » ?

 

L’un des points cruciaux du récit réside dans le fait qu’il s’attarde sur la méthodologie mise en œuvre par Louise et Donnelly pour se faire comprendre des heptapodes.

 

Car avant de poser la question « Quel est votre but sur Terre ? », il faut s’assurer au préalable que les aliens comprennent ce qu’est une question, ce qu’est une intention, ce que désignent les pronoms possessifs (et par extension les pronoms personnels), etc.

Éviter tout malentendu avec une race extraterrestre spatiopérégrine, voilà qui relève du bon sens.

 

Au passage, Ted Chiang tord le cou au cliché selon lequel les aliens peuvent apprendre nos langues par le biais des émissions radio : « Il leur faudrait disposer d’un matériel pédagogique pour enseigner les langues humaines à un non humain », explique Louise Banks au colonel Weber.

 

 

Las, les tentatives de Louise pour communiquer à l’oral, dans ce langage surnommé « heptapode A », tournent vite à l’échec.

 

Ses efforts vont se tourner vers l’écrit : de fait, les extraterrestres possèdent également un langage graphique « l’heptapode B », que Louise compare à des « gribouillis vaguement cursifs », ressemblant surtout à « un ensemble de dessins complexes », des logogrammes « [accolés] en une sorte de conglomérat

géant ».

Comment les lire ?

Dans quel sens ?

Quant à Donnelly, il échoue également à s’entendre avec leurs interlocuteurs au sujet des notions de physique les plus simples. Jusqu’au déclic.

 

Pour obtenir la clé de l’heptapode B, il faut penser comme les heptapodes… et, au passage, aborder la physique et le temps à leur manière – non pas de manière causale/séquentielle (comme nous le faisons) mais de manière téléologique, globale.

 

C’est Gary Donnelly qui offre la clé à Louise en évoquant l’analogie d’un rayon de lumière traversant de l’eau : le rayon lumineux qui change d’angle quand il frappe la surface « opte » pour la trajectoire la plus courte possible.

Comment interpréter ce phénomène simple ?

Le rayon se contente-t-il de changer d’angle à cause de l’indice de réfraction ou bien minimise-t-il le temps de trajet pour atteindre sa destination ?

 

« L’univers physique pouvait être considéré comme une langue à la grammaire des plus ambiguë, chaque événement physique impliquant un énoncé analysable de deux manières totalement différentes, causale et téléologique, toutes deux valables. Quel que soit le contexte disponible, on ne pouvait en disqualifier aucune. » (p. 196)

 

 

De fait, les aliens appréhendent la réalité et l’écoulement du temps de manière circulaire, ce qui explique leur écriture si particulière.

 

Et comprendre l’heptapode B – une écriture sémasiographique, c’est-à-dire sans référence à la langue parlée, décorrélée de toute prononciation – revient à appréhender le temps de façon circulaire.

Ici, Ted Chiang se base sur la fameuse hypothèse Sapir-Whorf, qui pourrait être résumée par l’idée que notre langue façonne notre perception du monde.

 

Cette hypothèse, formulée par Edward Sapir (1884-1939), a été surtout défendue par son élève Benjamin Whorf (1897-1941) à partir de ses travaux sur les Indiens Hopi.

 

Whorf soutient en effet que la langue hopi ne contient pas de référence au temps tel que nous le connaissons – c’est-à-dire à un continuum qui s’écoule linéairement du passé au futur en passant par le présent.

 

Pour les Hopi, le temps n’est pas une matière objective et divisible ; « les Hopis n’aperçoivent pas un intervalle de temps comme quantifiable, mais plutôt comme un écart de durée entre un commencement et une fin (une cessation) » (Villela Petit, 1992).

D’après Whorf, la langue hopi contient donc implicitement une métaphysique différente de la nôtre, qui est perceptible dans le comportement et la culture hopi.

 

En bon auteur de science-fiction, Ted Chiang extrapole en poussant les conséquences de ce relativisme linguistique un peu plus loin : la langue ne se contente pas d’influencer la pensée de son locuteur mais conditionne toutes ses pensées, et même ses capacités cognitives.

 

Comprenant l’heptapode B, Louise Banks est désormais capable de faire l’expérience d’un temps perçu de façon non linéaire, donc de « se souvenir » du futur.

 

Et de faire des choix en connaissance de cause, comme avoir un enfant dont elle sait le décès.

 

« L’Histoire de ta vie » s’avère un récit intéressant à plus d’un titre, questionnant nos perceptions de la réalité et du temps – ce qu’on imagine universel ne l’est pas forcément –, ainsi que l’opposition libre-arbitre/déterminisme tant au niveau physique qu’au niveau personnel.

 

Novella fascinante sur un sujet passionnant, « L’Histoire de ta

vie » n’en oublie pas l’émotion, et l’étiquette de chef d’œuvre n’est pas usurpée.

 

Pour qui souhaite explorer plus loin l’aspect linguistique de

« L’histoire de ta vie », on ne saura que recommander la lecture de Comment parler à un alien ?

Langage et linguistique dans la science-fiction de Frédéric Landragin.

 

 

En 2011, un certain Eric Heisserer, scénariste des remakes de Freddy, les griffes de la nuit et The Thing ainsi que Destination Finale 5 (un curriculum vitae pas forcément très engageant) s’attache à rédiger un scénario à partir de « L’Histoire de ta vie ».

 

Un pari risqué : comment proposer un script plutôt cérébral, avec un protagoniste féminin, qui ne se base pas sur une franchise existante, et cela lorsqu’on est un scénariste étiqueté en

horreur ?

 

Le nom de Denis Villeneuve, réalisateur canadien, alors auteur d’une demi-douzaine de films ne relevant pas exactement de la SF, est évoqué en 2014.

 

Tourné en 2015, avec Amy Adams (Louise Banks), Jeremy Renner (Gary/Ian Donnelly) et Forest Whitaker (Col. Weber) dans les rôles principaux, le long-métrage prend le titre d’Arrival (retitré en un fade Premier Contact en France) et sort sur les écrans fin 2016, emportant au passage un joli succès critique.

 

Néanmoins, le terme « adaptation » signifie bien ce qu’il est : lors de son passage à l’écran, plusieurs éléments de « L’Histoire de ta vie » ont été modifiés.

 

Commençons par le plus évident. Le film de Denis Villeneuve repose pour bonne part sur un twist, absent de la novella. Il s’ouvre sur une scène que le spectateur interprète instinctivement comme un flashback (Louise se remémorant sa fille Hannah) ; d’autres scènes, similaires, viendront ponctuer le reste du film.

 

La cinématographie semble au départ confirmer cette interprétation : les scènes où est présente la fille de Louise adoptent les codes classiques du flashback au cinéma. Ce procédé suscite la sidération du spectateur lorsqu’il finit par comprendre qu’il s’agit en réalité de flashforwards, c’est-à-dire de scènes situées dans l’avenir.

 

Dans le texte de Ted Chiang, rien de tel : le récit de Louise Banks décrit ses interactions avec sa fille en employant le temps futur.

 

« Nous sommes tellement assujettis au temps, à son agencement. […] Mais à présent, je ne suis plus certaine qu’il y ait un début et une fin. »

 

 

Si, dans la nouvelle, le personnage d’Hannah meurt d’un accident en haute montagne – quelque chose d’évitable pour peu que Louise lui défende d’en faire –, Heisserer et Villeneuve ont choisi d’appuyer l’aspect déterministe du récit : Hannah décède ici d’une maladie incurable, inévitable.

 

Ce twist sur l’ambiguïté flashback/forward n’a rien de gratuit : efficace pour la dramatisation du récit, il permet aussi de mettre l’accent sur l’hypothèse Sapir-Whorf et, au-delà de celle-ci, sur la question du langage.

 

De fait, le point sur lequel cette adaptation suscitait de grandes attentes était bien la transposition à l’écran de l’aspect linguistique du roman.

 

Comment représenter visuellement au cinéma une écriture censée être radicalement différente de ce que nous

connaissons ?

 

Premier Contact s’en sort avec les honneurs en prenant son temps pour en arriver à cet aspect.

 

Les échanges entre Louise Banks et le colonel Weber permettent d’aborder la problématique de la compréhension mutuelle, les scènes avec Donnelly (rebaptisé Ian) sa mise en application (ce n’est pas tous les jours qu’on entend les mots « hypothèse Sapir-Whorf » et « écriture sémasiographique » au cinéma !).

 

Parmi les autres points positifs, les heptapodes possèdent une apparence réellement étrangère aux canons humanoïdes, insectoïdes voire « bloboïdes » du genre, avec une allure de pachydermes aux membres graciles et surnuméraires.

 

Il en va de même pour leur vaisseau, à la forme élongée vaguement ovale et à la texture minérale (qui préfigurent curieusement l’astéroïde Oumuamua, ayant récemment fait l’actualité en raison de son origine extrasolaire et l’hypothèse farfelue selon laquelle il s’agirait d’un astronef).

 

Si, chez Chiang, les aliens restent distants (vaisseaux en orbite et interface « miroir » pour communiquer avec eux), Villeneuve les rapproche : les vaisseaux, au nombre de douze, atterrissent sur Terre (ou presque : ils lévitent à une dizaine de mètres du sol), et la communication avec les heptapodes ne consiste pas en séance de Skype mais place humains et aliens en face à face (seule une vitre les sépare).

 

Par ailleurs, les « gribouillis » de Ted Chiang deviennent ici des cercles, au caractère résolument non-humain – l’enjeu résidant bien dans l’aspect autre de cette écriture, ne devant ressembler à aucun équivalent connu.

 

En fin de compte, le résultat se montre particulièrement élégant, organique et mystérieux… même si d’aucuns pourront y voir des taches de café.

 

Ces sémasiogrammes sont l’œuvre du chef-décorateur Patrice Vermette, collaborateur régulier de Denis Villeneuve, et de son épouse Martine Bertrand.

 

 

La précision semble avoir été l’une des préoccupations majeures de Denis Villeneuve. Comme Kip Thorne pour Christopher Nolan et Interstellar, le math

 

ématicien, physicien et informaticien Stephen Wolfram a servi de conseiller scientifique au réalisateur canadien.

Avec son fils Christopher, il a notamment mis à contribution le logiciel Mathematica dont il est l’auteur pour créer l’interface du programme utilisé par Louise Banks quand elle communique en heptapode B.

 

Voilà qui évite les sempiternelles lignes de code Linux, dont Hollywood semble avoir abusé depuis Matrix et qui contribue à crédibiliser fortement le film… (Même le tableau blanc couvert de formules mathématiques que l’on voit dans le film, s’il ne provient pas exactement des propositions de Wolfram, tient beaucoup de lui et ne consiste pas en pur charabia sans sens).

 

 

Par ailleurs, Premier Contact évite de nombreux écueils : si la plupart des films à gros budget mettant en scène des extraterrestres ont une certaine tendance à montrer des explosions (les producteurs estiment-ils que les spectateurs doivent en prendre plein les mirettes ?), celui-ci n’en comporte qu’une seule, rapide, et les seuls coups de feu échangés ont lieu hors-champ.

 

Gros budget mais aspect posé.

 

Néanmoins, afin de dramatiser les enjeux, Denis Villeneuve introduit un contexte de crise mondiale, où la Chine joue un rôle de premier plan – somme toute assez logique si on imagine la venue d’aliens difficilement compréhensibles sur Terre – à la suite d’un malentendu causé par une erreur de traduction (un terme mal traduit par « arme »), élément absent de la novella.

 

Cette dramatisation – un mal nécessaire, dirons-nous – renvoie également les humains à eux-mêmes : tous les conflits émanent de leur incompréhension des heptapodes et de la peur qui en découle. Seule la communication sera à même de résoudre les problèmes.

 

Néanmoins, le film n’est pas exempt de petites scories : Louise Banks est certes linguiste mais son personnage est souvent considéré comme traducteur (depuis au moins deux langues très différentes, le persan et le chinois).

 

Traducteur et linguiste ont beau être deux métiers bien distincts, ce n’est peut-être pas aussi évident aux yeux du scénariste. Louise Banks toujours semble le seul personnage affecté par l’heptapode B, ce qui est d’autant plus surprenant qu’on peut supposer qu’elle n’est pas l’unique personne à l’étudier.

 

Quant à Donnelly, personnage crucial dans la novella, son rôle s’avère accessoire dans le film, qui fait d’ailleurs quasiment l’impasse sur son métier de physicien.

 

En soi, rien de dommageable – mais, comme on dit, qui aime bien châtie bien.

On aurait aimé que le film de Denis Villeneuve soit irréprochable sous tout aspect – et ce d’autant plus que le parallèle entre linguistique et physique est l’une des influences de l’hypothèse Sapir-Whorf.

Benjamin Whorf la concevait en effet comme une hypothèse de « relativité linguistique », à l’image des théories de la relativité qu’Einstein venait de présenter à la communauté scientifique… relativité dont les conceptions hopi du temps et de l’espace lui paraissaient plus proches que les nôtres.

 

L’aspect linguistique de Premier Contact apparaîtra sûrement présenté de façon grossière pour toute personne ayant un minimum de bagage linguistique, et le lecteur ayant apprécié

« L’Histoire de ta vie » pourra regretter les légers arrangements pris avec le texte originel qui lui font perdre une partie de la saveur de l’histoire.

 

Mais… faire la fine bouche serait dommage : ce n’est pas tous les jours que l’on peut voir sur grand écran un film de science-fiction aussi bien troussé, prenant à bras le corps la question de la communication avec une race extraterrestre et la présentant sous une forme accessible.

 

Espérons que la linguistique n’en finisse pas d’inspirer écrivains et cinéastes, et que le rôle des aliens aille au-delà de se faire repousser à coups de missiles balistiques…

 

 

 

Erwann PERCHOC

 

Billet édité par Laure ASSAF

0 commentaires

jeu.

22

nov.

2018

OVNI sous les tropiques - L'affaire des Babas Michelin - Novembre 2018

 

Le 31 juillet 1968, à La Réunion, un agriculteur aperçoit une lumière intense puis un mystérieux engin volant avec à l'intérieur deux humanoïdes portant des scaphandres.

 

Cette rencontre du 3ème Type (RR3) fait partie aujourd’hui des cas les plus célèbres de l’ufologie. 

 

0 commentaires

lun.

01

oct.

2018

MOTIVATIONS ! – L’UFOLOGIE DE TERRAIN avec ODHTv

 

Dans le cadre  des Rencontres Ufologique de Valensoles, Gilles Thomas a donné une conférence  sur

« les ovnis dans le triangle d’Or ».

 

 

Dans ces endroits les observations d’ovnis mais également les phénomènes inexpliqués sont relativement fréquents et ce depuis longtemps;

Au cours des années 60, 70 et 80, les ufologues considéraient le secteur de Valensole comme une zone sensible d’observations d’ovnis.

Ils ont appelé cette zone: le triangle d’or comprenant Manosque, Cadarache et Valensole. peut-être  en l’ honneur de la colline du mont d’or qui fut depuis les Celtes un lieu de guet protégeant Manosque

 

Ce ne sont pas des endroits anodins….

 

L’une des pointes du triangle est située sur l’affluent du Verdon et de la Durance; et s’y trouve le  Centre d’Etude de Cadarache inauguré en 1963 qui est le plus grand centre de recherche et développement en Europe sur l’énergie nucléaire (la fission et la fusion), les nouvelles technologies de l’énergie et la biologie végétale.  et où se développe le projet ITER qui est l’un des éléments majeurs des  recherches visant à reproduire une énergie qui ressemble à celle créée naturellement au cœur du soleil.

 

 Sur Les deux autres pointes du triangle se trouvent Les villes de Manosque et  de Valensole. Distantes de 15 km à vol d’oiseau elles sont situées dans un département  considéré en zone de sismicité moyenne – la plus forte de France métropolitaine – .

 

L’activité sismique est concentrée le long de failles,. Entrevaux, Les Mées, Valensole, Manosque (2 cantons), Peyruis

Les séismes sont, avec le volcanisme, l’une des manifestations de la tectonique des plaques.

 

On y a recensé 63 épicentres historiques et on y enregistre un millier de séismes par an, dont quelques uns seulement sont ressentis par la population.

 

Ainsi, entre 1935 et 1997, 48 séismes de magnitude au moins égale à 3 ont été enregistrés. Les séismes historiques les plus importants ont été ressentis sur les communes de Manosque et de Castellane.

 

A cela s’ajoute les mouvements de terrains  fréquents.

 

Mais rassurons-nous la faille de la moyenne Durance est bien surveillée dans la région de Cadarache.

 

C’est aussi un haut lieu de passage depuis les temps les plus reculés et de brassage de population ce qui veut dire abondance de légendes et de croyances diverses.

 

C’est un lieu de hauts risques naturels et comme si cela ne suffisait pas s’y ajoutent des risque technologiques très importants.

 

Descendons vers Trans-en-Provence dans le Var

 

Dans La vidéo suivante  intitulée Zones sensibles en France Gilles Thomas glisse une phrase  :

 

"Il y a comme un silence là-bas, pour les observations"

 

 ..que veut-il dire par là ?

Je ne sais pas ! Il était question des ovnis dans le Finistère.

 

Je dois dire que lorsque j’aborde le sujet de l’Ufologie  à Lorient, (la Bretagne du sud) je me rends compte que les paroles sont comme empêchées, ou alors les propos partent dans une envolée enthousiaste puis avec une pirouette  bifurquent brusquement ou s’arrêtent pile dans un silence gêné, acculés dans leur dernier retranchement, « ceux qui sont sensés savoir  informer » vous envoie manu militari vers le Geipan. 

 

 

 

Bref

!

Gilles à abordé le cas de  Landevenec, petite ville nichée au bord de la Rade de Brest, située à la lisière des Monts d’Arrées et à  1364 km de Trans-en-Provence 

 

Une piste de réflexion semble s’ouvrir :

 

Ce qui se passa à Landevenec ce Lundi 20 mai 1974,à 19 heures,  semblerait consolider avec 7 ans d’avance les conclusions de l’étude de l’observation de Trans-en-Provence le jeudi 8 janvier 1981 à 17:00 , et celle de l’affaire de l’Amarante à Nancy Le jeudi 21 octobre 1982 à 12:35 , et donc peut-être  par ricochet les dires de Monsieur Masse

 

De quoi s’agit-il ?

 

- Lundi 20 mai 1974, 19 heures. M. Le Meur, boulanger, accompagné de son épouse et de leurs deux enfants, roule sur la petite route qui les mène à  Landévennec (Finistère), sur la rive nord de la presqu’île de Crozon.

 

Depuis quelques instants, une puissante lueur attire leur attention, devant, au niveau du sol…

 

A la sortie d’un virage, la source de lumière apparaît: il s’agit d’un « chapelet » de sept ou huit sphères, disposées horizontalement, à 1 m environ au-dessus de la route.

Elles ont toutes un diamètre d’une quarantaine de centimètres, le chapelet ayant donc environ trois mètres de long. L’ensemble, qui se trouve à 25 m, tout au plus de la voiture, émet une très puissante lumière blanche.

 

Ne comprenant pas à quoi il a affaire, M. Le Meur fait plusieurs appels de phares.

Pas de réponse!

Il fait demi-tour en toute hâte, et s’éloigne aussi vite qu’il peut.

Il ne s’arrêtera qu’à la gendarmerie de Telgruc-sur-Mer, pour témoigner sans attendre.

 

- Le mardi 21 mai, les gendarmes examinent le lieu de l’incident.

 

Sur le bord de la route, et sur une surface de 2 à 3 mètres carrés, les fougères paraissent anormalement flétries. Les enquêteurs de la Gendarmerie prennent de nombreuses photos des lieux, 

et prélèvent plusieurs plants de fougère, avec les racines. Ils font de même, pour comparaison, à 5m et à 8m du centre de la zone affectée.

 

Les prélèvements sont aussitôt envoyés à un laboratoire parisien

Quelques jours après l’incident, deux échantillons, de 1 g chacun de fougère, sont analysés:

passés en ébullition pendant deux heures avec un mélange d’éthanol et de chloroforme, filtrés à chaud,puis évaporés.

L’échantillon témoin (flacon marqué « vert ») pèse 50 milligrammes et contient de la chlorophylle et de la résine.

L’autre (« marron »), prélevé sur les plantes qui ont dépéri, ne contient plus que 20 milligrammes après l’opération.

La chlorophylle a totalement disparu.

M. Vernier, chimiste organicien, constate la présence d’un élément inconnu présentant un spot en chromatographie.

Cet élément non identifié n’apparaît qu’en lumière ultraviolette.

Le rapport conclut:

« disparition de la chlorophylle, vieillissement accéléré,

traumatisme biochimique d’origine indéterminée ».

 

Selon l’ article d’Armor Magazine de mai juin 1977 avec pour

titre :

« Le défi scientifique UN ELEMENT INCONNU » (c’est une petite revue bretonne très sérieuse).

 

Mis au courant de l’affaire,un député du Finistère  en informe aussitôt le Ministère de la Défense.

 

 

Si le traumatisme subi par les végétaux est inexplicable, l’aboutissement final du dossier est tout aussi obscur.

 

Du Ministère de la Défense, il est transmis à celui de l’Industrie et de la Recherche,

« l’organisme le plus habilité à ce type de recherche ».

 

Ce député du Finistère, proche du Ministre de la Défense Yvon Bourges, tente de le récupérer, en vain.

Classé secret-défense (on se demande bien pourquoi)

ainsi furent oublié les analyses des végétaux du cas de Landévénec aux résultats quasi identiques à ceux des analyse de l’affaire de Trans-en- Provence.

 

Que de temps perdu ! 

 

Mais il est vrai que le phénomène Ovni  était assez présent et assez voyant en Bretagne en cette année 1974 …les autorités devaient commencer à saturer.

 

L’affaire de Landévénec est relatée par UFO SCIENCE :

 

https://www.ufoscience.com/ufoscience/fr/telechargements/pdf/landevennec.pdf

 

Autre source : Ovnis sur le Finistère de Jean François Boëdec réédition de 2011

 

et les deux affaire de Trans-En-Provence et de Nancy (l’affaire de l’Amarate) sont relatées et comparées dans un article du CRUN

 

http://info-crun.over-blog.com/article-trans-en-provence-et-nancy-50085875.html

 

SUR LE FORUM

https://www.forum-ovni-ufologie.com/search?mode=searchbox&search_keywords=landevennec&show_results=topics

 

https://www.forum-ovni-ufologie.com/t8500-1981-l-affaire-de-trans-en-provence-ovni-ufo?highlight=l+affaire+de+l+amarante

 

Je voulais souligner l’importance de ces 4 affaires : 

Le point commun entre les témoignages de Valensole en 65,  Landévennec en 74, Trans-en-Provence en 81, et Nancy en 82  :

 ce sont les  traces sur le sol et  traces sur les végétaux pouvant être constatées et analysées et c’est d’une grande importance   pour un phénomène dont la réalité repose presque entièrement  sur la preuve testimoniale .

 

Encore merci à l’équipe d’ ODHTv pour ses recherches et ses vidéos. 

 

0 commentaires

mar.

25

sept.

2018

Un mystérieux informateur confirme l’existence de la vie Extraterrestre et des Programmes Spatiaux Secrets !

 

Dans cette vidéo un mystérieux informateur affirmant posséder une habilitation de sécurité de haut niveau, confirme l’existence de la vie extraterrestre et des programmes spatiaux secrets..

0 commentaires

ven.

31

août

2018

9 histoires qui ont marqué à jamais l'Ufologie

0 commentaires

ven.

31

août

2018

Un ex-directeur de Lockheed Skunk Works parle d'un vaisseau spatial qui modifie l'espace et le temps

 

Dans cette vidéo :  Steve Justice, un ancien directeur de Lockheed Skunk Works,  la division programmes de développements avancés de Lockheed Martin, qui fait maintenant partie de l'académie "To the stars" l'organisation ufologique fondée par Tom Delonge et Luis Elizondo, a récemment annoncé un projet de construction d'un vaisseau spatial possédant une technologie qui modifie l'espace et le temps..

0 commentaires

ven.

24

août

2018

Un satellite détecte une mystérieuse anomalie en Antarctique...

 

Une mystérieuse anomalie d'apparence artificielle découverte sur une photo satellite, ressemble étrangement à une structure métallique qui pourrait être l'entrée d'une ancienne base souterraine secrète en Antarctique..

 

0 commentaires

dim.

19

août

2018

Retour sur l'exploit de Felix Baumgartner l'Ovni-Homme recordman du plus haut saut en altitude -record du monde en 2012

 

Altitude de départ : 38 243 mètres !!

 

Voici le film entier de l'exploit de cet homme volant.

 

A qui le tour maintenant ?

 

 

 

Felix Baumgartner, né le 20 avril 1969 à Salzbourg, est un parachutiste et sauteur extrême autrichien. Le 14 octobre 2012, il réussit, dans le cadre du projet Red Bull Stratos, le plus haut saut en chute libre jamais réalisé à l'époque, depuis une altitude de 38 243 mètres, passant ainsi le premier le mur du son en saut.

 

0 commentaires

lun.

06

août

2018

Un homme découvre qu’il a un implant extraterrestre dans sa jambe

 

Un documentaire, récemment diffusé, affirme pouvoir démontrer que des implants extraterrestres secrets seraient utilisés pour contrôler les corps des êtres humains enlevés.

Un tel implant aurait ainsi retiré de la jambe d’un homme appelé ici le « patient 17 ».

 

 

 

Patient Seventeen, produit par le cinéaste indépendant Jeremy Corbell, présente ce que certains disent être une preuve d’une technologie extraterrestre. Il prétend que le micro-objet, implanté artificiellement dans la jambe du patient, utilise la nanotechnologie et émet un hypothétique rayonnement électromagnétique dont l’existence n’a jamais prouvée.

 

Le producteur était aidé par le Dr Roger Leir, un ufologue bien connu, qui affirme avoir retiré « 16 implants extraterrestres ».

 

Le « patient 17 » estime qu’il a eu plusieurs expériences avec des formes de vie intelligentes qui ne proviennent pas de cette planète, une affirmation également faite par plus de trois millions d’Américains qui souffrent de ce que l’on appelle le « syndrome des enlèvements extraterrestres ».

 

L’homme non identifié a dit qu’il ne s’était jamais rendu compte qu’il y avait un petit objet en métal, de petite taille et « aussi fine qu’une allumette » – dans sa jambe.

 

« Je veux juste que toute cette histoire se termine, je veux juste que cette chose me soit enlevée », dit-il devant la caméra.

 

« C’est encore plus effrayant que l’enfer. »

 

Les images montrent le patient qui subit une intervention chirurgicale ainsi que les résultats des tests scientifiques concernant cet implant minuscule. Le Dr Leir est convaincu « qu’ils ne proviennent pas de notre système solaire, et encore moins de notre Terre ».

 

Le scientifique Steve Colbern affirme que l’implant est composé de 36 éléments, dont beaucoup ne se trouvent pas traditionnellement sur Terre.

 

« Il s’agit probablement d’un appareil nanotechnologique sophistiqué, plutôt que d’un simple fragment de quelque chose », a déclaré M. Colbern.

 

L’objet bizarre est également étudié par le nanophysicien Chris Cooper.

 

Il a déclaré : « Je ne peux rien imaginer qui puisse expliquer pourquoi cet homme (le patient 17) aurait un mélange d’éléments dans un échantillon incorporé dans sa jambe. »

 

« C’est l’ensemble d’élément le plus étonnant d’un échantillon simple que j’ai jamais vu. »

 

Le Dr Leir pense que ce dispositif apparent émet des « ondes scalaires », un type de rayonnement électromagnétique théorisé mais dont l’existence n’a jamais été prouvée. Ces rayons voyageraient plus vite que la vitesse du son et pourraient potentiellement être utilisés pour la communication.

 

Les théoriciens du complot ont affirmé que cette mystérieuse technologie aurait été utilisée pour manipuler les événements météorologiques.

 

Le cinéaste Jeremy Corbell a produit un autre documentaire mettant en vedette le Skinwalker Ranch, un célèbre lieu où les OVNI sont couramment observé dans l’Utah. Il a déclaré qu’il gardait l’esprit ouvert quant à savoir si l’implant retiré du patient était ou non d’origine extraterrestre.

 

« J’ai dit au docteur Leir que je filmerais son opération, mais que si je découvrais qu’il mentait, déformait la réalité ou essayait de tromper le public en modifiant ses résultats, je partirais », a déclaré Corbell à Vice.

 

« Je lui ai demandé s’il était sûr qu’il voulait que je filme son travail, et il m’a répondu : ‘Oui, Jeremy.J

e le fais depuis plus de deux décennies et il y a quelque chose de véridique à ce sujet !’ »

 

« Je suis peut-être sur le point de mettre à jour les preuves physiques les plus étonnantes sur l’existence d’un dispositif nanotechnologique non terrestre ne venant pas de ce monde, mais d’une intelligence extraterrestre avancée … ou pas. »

 

0 commentaires

jeu.

02

août

2018

USA : La vérité des témoins militaires sur les Ovnis

Nous ne Somme pas seuls dans l'univers, des militaires témoignent officiellement.

 

0 commentaires

lun.

30

juil.

2018

Le GROS mensonge de l’Antarctique?

 

D'après le site "Disclose.tv" l’Antarctique serait  le foyer de nombreux mensonges… des mensonges qui pourraient mener aux nombreuses réponses de notre monde moderne.

 

Des réponses aux nouvelles technologies et aux civilisations anciennes.

 

Cette vidéo discute de la façon dont l’Antarctique est fortement brouillé dans le but de cacher de nombreux secrets....

 

0 commentaires

lun.

30

juil.

2018

Le sombre secret de la base souterraine secrète de Dulce

 

Cette base secrète abriterait des extraterrestres ...

0 commentaires

jeu.

26

juil.

2018

Théorie interdite : L'effet Mandela expliqué par l'existence des Univers Parallèles !

 

Dans cette vidéo : Une théorie surprenante suggère que l'effet Mandela serait le résultat de l'existence d'univers parallèles qui interfèrent avec notre réalité. En effet, cette théorie semble très crédible depuis que plusieurs scientifiques de renommée mondiale ont récemment affirmé que des univers parallèles pourraient exister..

 

Source La Vérité est Ailleurs 

0 commentaires

lun.

23

juil.

2018

Des extraterrestres seraient en train de créer une race hybride sur Terre !

 

Article publié sur le site "La Vérité est ailleurs" de YouTube

0 commentaires

ven.

20

juil.

2018

Le teaser de la série "Project Blue Book" de Zemeckis vient de sortir !

 

Basée sur d’authentiques cas des années 50 et 60, la série Project Blue Book narrera les enquêtes menées par le professeur J. Allen Hynek, un brillant scientifique recruté par l'armée de l'air américaine, pour s'occuper d'affaires non résolues qui mêlent de simples faits divers à des théories relatives notamment à l'existence d'extraterrestres.

 

 

Le producteur de la série "Project Blue Book", Robert Zemeckis, confie à Première : "Ça parle d’ovnis. Aux États-Unis, le Projet Blue Book a été lancé par le gouvernement pour étudier ces phénomènes, ces fameux 'objets volants non identifiés'. Même si ce sera dramatisé, on s’inspire des vrais comptes-rendus faits dans les années 1950,1960 et 1970", assure-t-il.

 

Cette série de 10 épisodes, créée par David O’Leary pour History Channel, devrait être diffusée dès cet hiver aux États-Unis. Elle sera portée par Aidan Gillen (Littlefinger dans Game of Thrones) dans la peau d’un astrophysicien sceptique face aux multiplications de témoignages concernant les ovnis.

 

Projet Blue Book, considéré comme la troisième commission de recherche sur les ovnis menée par l’US Air Force entre 1952 et 1969.

 

« J’ai rarement été associé à un projet qui combine aussi parfaitement des faits historiques à l’extraordinaire », a confié avec enthousiasme Zemeckis dans le communiqué de presse fourni par la chaîne. Impliqué en tant que producteur délégué du projet, il n’est en revanche pas précisé si le cinéaste passera derrière la caméra pour mettre en scène l’un des épisodes du programme.

 

0 commentaires

jeu.

19

juil.

2018

Retour en Vidéo sur la mystérieuse observation d'OVNIS près de LYON - Juillet 2018

 

Mis en ligne sur le site "La Vérité est Ailleurs "

 

Une nouvelle vidéo étonnante montrant de mystérieux OVNIS lumineux en vol stationnaire près de la ville de Lyon, a été mise en ligne le 9 juillet 2018... 

 

1 commentaires

jeu.

05

juil.

2018

La CIA déclassifie des documents sur la technologie extraterrestre !

 

 

Dans cette vidéo, parue sur le site "La Vérité est ailleurs"  il est mis en évidence que la CIA a publié sur son site web des documents sur le projet C.A.R.E.T. concernant l'étude d'une technologie très avancée qui serait d'origine extraterrestre...

 

 

Documents du Projet C.A.R.E.T. (PDF) : http://www.theobjectreport.com/media/...

 

 

Comme le mentionnait un internaute s'agit-il d' un nouveau drone beaucoup plus perfectionné que ce que l'on connaît à l'heure actuelle ; en ce qui concerne les crop circle l'hypothèse d'un laser très perfectionné pourrait bien être à l'origine des  formes aussi merveilleuse dans les champs .. et en tous les cas un grand merci pour ces vidéos et le travail qu'elles représentent..

 

0 commentaires

mer.

27

juin

2018

Révélation d'une vidéo incroyable d'un extraterrestre filmé dans une base secrète !

 

Publié sur le site "La Vérité est Ailleurs"

 

La publication d'une vidéo fuite d'un extraterrestre filmé dans une base secrète de la zone 51 au Nevada, cause des remous dans la communauté ufologique et parmi de nombreux internautes.

 

 

Bob Lazar avait annoncé  à l'avance l'existence de l'élément 115 dénommé actuellement le Moscovium

 

Que sait-on officiellement de ce nouveau élément de la classification périodique ?

 

Rappel  Historique

 

Symbole                 Uup ou Mc

Numéro atomique 118

Famille                  Indéterminé

Groupe                 15

Période                    7

Bloc                    p

 

 

Propriétés atomiques

 

Masse atomique                         289

Configuration électronique          [Rn] 7s2 5f14 6d10 7p3

Électrons par niveau d'énergie Supposé : 2 | 8 | 18 | 32 | 32 |                                                                           18 | 5

Propriétés physiques

 

État ordinaire       Solide

Rappel :

 

La classification périodique des éléments, aussi appelée tableau de Mendeleïev, du nom de son créateur.

 

C’est un chimiste russe qui en 1869 créa un tableau dont le but était de regrouper tous les éléments chimiques connus par points communs (groupes et familles par exemple). Il a souvent été ajusté et mis à jour depuis cette époque.

 

Sa dernière révision date de 2016 par l’UICPA (Union internationale de chimie pure et appliquée), une ONG suisse qui a pour but l’évolution de la physique-chimie.

 

Le tableau périodique compte à ce jour 118 éléments.

 

L’UICPA, l’Union Internationale de Chimie Pure et Appliquée est une organisation non gouvernementale ayant son siège à Zurich, en Suisse. Créée en 1919, elle s’intéresse au progrès de la chimie, de la chimie physique et de la biochimie. Ses membres sont les différentes sociétés nationales de chimie et elle est membre du Conseil International pour la Science.

 

L’UICPA est une autorité reconnue dans le développement des règles à adopter pour la nomenclature, les symboles et autres terminologie des éléments chimiques et leurs dérivé via son Comité Interdivisionnel de la Nomenclature et des Symboles. Ce comité fixe la nomenclature de l’UICPA.

 

Le nom de l’élément 115, ununpentium, est un nom provisoire décidé par le Comité Interdivisionnel de la nomenclature et des symboles, également appelé CNIC pour Commission on Nomenclature of Inorganic Chemistry, de l’UICPA.

 

Ce nom a été décidé en rapport à son numéro atomique, 115. En effet, chacun de ses chiffre est traduit par son équivalent latin et terminé par le suffixe -ium. Ainsi, l’élément 115 porte le nom d’ununpentium avec un pour 1 et pent pour 8, donc un-un-pent-ium.

 

Le nom du moscovium lui à quant à lui été donné en l’honneur de la ville de Moscou, là d’où étaient originaires les chercheurs qui l’ont découvert.

 

Découverte

 

Le moscovium fut découvert en 2004 par une équipe de chercheurs russes de l’Institut unifié de recherches nucléaires. verte eu lieu en même temps que celle du nihonium.

 

Pour ce faire, ils bombardèrent de l’américium 243 avec du calcium 48 afin de produire du moscovium, ce dernier se transmuttant en nihonium en à peine 90 millisecondes.

 

L’isotope obtenu ce jour fut du moscovium 288.

 

Cette expérience les renforça par la même occasion dans la croyance en l’existence d’un îlot de stabilité.

 

L’îlot de stabilité est une hypothèse selon laquelle certains transuraniens auraient une période radioactive bien élevée comparée à celle de ses isotopes voisins. Tout cela à cause de la répartition des nucléons par niveau d’énergie au sein du noyau. Ces atomes disposeraient donc d’un nombre dit « nombre magique » de protons et de neutrons, ce qui lui donnerait une stabilité hors du commun

 

Présence à l’état naturel de l’élément 115 ?

 

Le moscovium n’est pas présent à la surface de la Terre puisque c’est un élément synthétique.

Le seul moyen d’en obtenir est d’en fabriquer dans des laboratoires scientifiques.

 

 

Propriétés physiques et chimiques du moscovium

Le moscovium est un transactinide très radioactif. Même si elles n’ont jamais réellement été étudiées, on suppose qu’elles s’apparenteraient à celles des autres métaux pauvres.

 

Isotopes

 

Des isotopes sont des atomes qui possèdent le même nombre de protons mais un nombre différent de neutrons.

 

 

A ce jour, on connaît 4 isotopes du moscovium.

 

Comme c’est un élément synthétique, il n’a aucun isotope stable.

 

Leurs nombre de masse varient entre 287 et 290.

 

Le nombre de masse d’un atome est le nombre de nucléons qu’il contient. Il s’agit donc de la somme du nombre de protons et du nombre de protons qui constituent le noyau de l’atome

 

Le moscovium 289 est le radioisotope avec la durée de demie-vie la plus longue. Cette dernière est de 220 ms.

 

Le radioisotope qui a la plus petite durée de demie-vie est le moscovium 290, cette dernière étant de 16 ms.

 

 

Utilisations

 

On ne connaît aucune utilisation au moscovium, se dernier n’étant pas produit régulièrement.

 

Les seules fois qu’il en a été synthétisé, c’était pour des recherches scientifiques en laboratoire.

 

Dangers de l’ununpentium

 

Les effets du moscovium sur la santé sont restés longtemps méconnus. On sait maintenant qu’il s’accumule dans les cellules des êtres vivants. Le moscovium interagit avec les protéines qui protègent les cellules de l’intrusion de métaux lourds toxiques. En effet, le moscovium est absorbé très facilement par les cellules, causant des complications.

 

Il faut tout de même être prudent en manipulant le moscovium car cette dernière présente des risques d’inflammation et d’explosion.

 

Cela n’empêche également que la respiration des gaz de moscovium puisse causer des embolies pulmonaires et s’accumuler dans le foie à force d’expositions prolongées.

 

Commentaire : l'existence de cet élément  dans les bases souterraines secrètes du Nevada est peut-être en rapport avec la propulsion des vaisseaux ET ??

0 commentaires

mar.

26

juin

2018

La plus grande concentration extraterrestre de toute l'histoire moderne

 

Le phénomène a été vu par des milliers de personnes à Mexico, Puebla, Veracruz, et à Atlixco, petite ville de 100 000 habitants, où les médias locaux évaluèrent à 90 % le nombre de gens ayant vu des OVNIs.

 

Miguel Angel Ordonez Rosales, maire d'Atlixco, fut le premier représentant du peuple mexicain à prendre position pour les OVNIs dans une conférence de presse nationale officielle. En 1992, il déclarait :

” Ni les militaires, ni le gouvernement ne se sentent menacés par ces visiteurs inconnus. Personne ne sait qui ils sont, et pourtant ils existent. Tout le monde est curieux “.

 

Les mois suivants, le phénomène continua de se produire, et sera filmé comme jamais auparavant.

 

Au début du mois de septembre, la station de télévision de Puebla, Super Chanel 3, est submergée d'appels téléphoniques annonçant qu'un OVNI stationne au-dessus de la ville.

 

La télévision décide alors de stopper net tous ses programmes pour se concentrer sur l'évènement en direct. Les journalistes filment et commentent en direct.

 

Cette vague sans précédent s'atténuera en 1993 avec quelques apparitions, comme celle qui eut lieu au printemps, où des milliers de personnes verront des OVNIs en si grande quantité, que la ville de Mexico fut presque entièrement bloquée. Les gens sortaient des voitures pour observer le phénomène...

 

0 commentaires

mar.

19

juin

2018

Gary McKinnon et les Officiers non-terrestres (Meilleurs extraits)

 

Gary McKinnon interviewé par Kerry Cassidy, raconte son célèbre piratage informatique qui a révélé l'incroyable secret de la NASA...

0 commentaires

ven.

15

juin

2018

Documents OVNI pour sceptiques

 

Vous ne croyez pas aux ovnis: regardez...Petit recueil d'extraits de reportages, de témoignages concernant les ovnis.

Pas des moindres: Des enfants, des scientifiques astronautes, des apparitions constantes en Norvège, des objets en direct tv pendant le tsunami du Japon que tout le monde a vu sans prêter attention....

 

Je pense que nous devons garder les pieds sur terre.

Le phénomène existe, et est la preuve qu'il y a autre chose...

Mais que connaissons nous de nos esprits?

de nos influences, de l'interactivité avec ce phénomène?

 

Notre imagination et nos certitudes ne nous jouent-elles pas des

tours??

 

Cherchez "le Père François Brune et le miracle de Fatima" ....

 

vous comprendrez peut être mieux.

 

Regardez aussi un extrait d'un vieux film relatant le miracle de Fatima... Rien d'ordinaire...

 

0 commentaires

dim.

10

juin

2018

Un PDG de l'Aérospatiale affirme que des Extraterrestres vivent parmi nous!

 

 

Dans cette vidéo : Le milliardaire Robert Bigelow, fondateur de Bigelow Aerospace, et travaille en collaboration avec la NASA, a déclaré les extraterrestres existent, et sont déjà parmi nous, sur Terre.

 

0 commentaires

mer.

06

juin

2018

Russie : des OVNIS survolent la ville de Kolomna

 

Documentaire proposé par "La Vérité est Ailleurs" de YouTube

 

 

La ville de Kolomna en Russie, qui est située à 100 km au sud-est de Moscou, est une région qui est régulièrement survolée par des OVNIS...

 

0 commentaires

jeu.

31

mai

2018

Un OVNI triangulaire filmé à Saint-Pierre (La Réunion) - Mai 2018

Un OVNI triangulaire a été filmé dans le ciel nocturne de Saint-Pierre, le 14 mai 2018.

 

Selon un habitant de Saint-Pierre, un ovni aurait été aperçu dans le ciel au large de la ville le 14 mai dernier vers 22h50. 

 

Comme tous les soirs, la petite famille regardait leur jolie vue et leur premier réflexe a été: "’c'est quoi ce truc?". Ils ont au départ pensé à un avion mais la forme ne coïncidait pas. "D'autant qu'en regardant les photos prises en rafale de plus près, on se rend compte que l'objet volant tourne", précise-t-il. 

 

Tout est allé très vite. A peine 4 minutes, l'ovni disparaissait à très grande vitesse. 

 

"Personnellement j’aimerais aussi avoir des explications, car je ne comprends", nous confie-t-il. "Beaucoup pensent que c'est un engin militaire américain envoyé dans la zone, mais sans savoir réellement pourquoi..."  

 

Cette famille n'a apparemment pas été la seule à l'apercevoir. Les photos se multiplient sur les réseaux sociaux dédiés aux ovnis. Ce qui ne passe pas inaperçu pour l'organisme international Mufon France. Considérée comme la plus grosse agence américaine dans ce domaine, Mufon a décidé de déclencher une enquête via son correspondant local. 

 

Elle a également lancé un appel à témoins à La Réunion. Il n'y a désormais plus qu'à attendre d'éventuelles révélations sur cet objet inconnu aperçu dans le ciel réunionnais... 

 

0 commentaires

sam.

26

mai

2018

Hangar 18 : Le film qui cacherait un incroyable secret sur les OVNIS et les extraterrestres !

 

Dans cette vidéo : "Hangar 18" qui est sorti en 1980, serait inspiré de faits ufologiques réels que les producteurs mormons du film auraient voulu révéler au public sous le couvert d'une fiction.

 

1 commentaires

mer.

23

mai

2018

Trois histoires d'OVNI terrifiantes - documentaire en français

 

Voici un documentaire provenant du site Ovni Passion qui relate 3 histoires peu rassurantes quant aux Ovnis

 

0 commentaires

jeu.

17

mai

2018

Des réunions secrètes auraient lieu entre militaires et extraterrestres !

 

Mise en ligne par le site "La vérité est ailleurs"

Dans cette vidéo : Michael Salla est un expert en exopolitique de renommée mondiale, auteur et conférencier en ufologie, qui affirme avoir obtenu des informations concernant des réunions secrètes entre des militaires et des extraterrestres...

 

Commentaire : écouter bien les premiers propos de Junker .. ils sont assez étonnants; ensuite visualiser la dernière vidéo et écouter bien les propos de Poutine.. Il est clair que les pays les plus puissants de notre Planète ont déjà fait allégeance à des autorités supérieures.. venant d'autre(s) planète(s).

 

0 commentaires

jeu.

03

mai

2018

OVNI PASSION - Kecksburg ou la dissimulation d'OVNI par le gouvernement - documentaire en français

 

Source 

0 commentaires

mar.

24

avril

2018

"Vastes, Calmes, Impitoyables" : dans la tête des extraterrestres

 

Comment fonctionne le cerveau des Aliens ?

Les martiens ont-ils aussi un lobe frontal ?

Et pourquoi serait-il comme le nôtre ?

Avec des neurones, de la glie, un signal électrique et chimique ? Un pôle récepteur, des circuits sous-corticaux, un système autonome, un contrôle exécutif ?

oui, Pourquoi ? 

 

Ce serait un drôle de manque d'originalité, en fait. 

 

D'autres solutions existent, sans doute. 

 

Assurément, l'univers est-il assez grand pour qu'il ait été possible de bricoler le truc un peu différemment. 

 

Et de faire mentir Yves Coppens, lorsqu'il écrit, à propos du cerveau humain, qu'il représente "l'état le plus compliqué de la matière que l'on connaisse, après quatorze milliard d'années d'histoire, la plus belle du monde" (Référence :

"Une belle histoire de l'homme", sous la direction d 'Evelyne Heyer. page 129 de l'édition Champs sciences. Flammarion. 20171)...

 

Et s'il y avait quelque chose qui serait comme une sorte de cerveau, mais en plus compliqué, ailleurs ?

Dans la tête d'un extra-terrestre, par exemple. 

 

 

Les auteurs de science-fiction n'ont pas manqué de faire évoluer nos voisins sous nos yeux. Cela donne l'occasion de se pencher sur leurs créations : s'ils ne détaillent pas nécessairement l'organisation de leurs systèmes nerveux (ou de ce qui leur en tiendrait lieu) en anatomistes chevronnés, au moins peuvent-ils nous indiquer leur mode de fonctionnement, les traits de leur caractère, ou qualifier leurs propriétés principales. Nous serions alors en mesure d'en déduire ce qu'il se passe dans la tête d'un extra-terrestre. Et ce qu'il leur faudrait comme type de cervelle pour que cela se passa de la sorte. 

 

Pour prendre en exemple, Herbert Georg Wells (1866-1946), qui est crédité du premier récit de science fiction mettant en scène des martiens, dans "La Guerre des Mondes" , paru en 1898,  l’écrivain a brossé le portrait de créatures ébouriffantes, auxquelles le sort de l'être humain est indifférent. 

 

HG Wells attribue aux intellects martiens les qualités suivantes : "Vastes, Calmes, Impitoyables". 

 

Vastes, Calmes et Impitoyables, ça fait une excellente base pour explorer les déclinaisons possibles des mentalités extraterrestres, les "Alien Minds".

 

Dans ce qui suit, nous examinons en quoi l'esprit extra-terrestre peut être vaste, calme et impitoyable et ce que cela signifie pour l'organisation de son système nerveux (on appellera ça comme ça, provisoirement et avant plus ample information...).

 

1-Vastes : de la vastitude de l'intellect martien

 

Les intelligences extra-terrestres seraient vastes. Et de fait, très souvent, elles ont un train d'avance sur les nôtres. Elles ont inventé les soucoupes volantes, alors que nous nous affligeons toujours de ces fusées grotesques, ces navettes vaguement obèses, ces stations étriquées et squelettiques aux laborieuses rotations orbitales.

 

Dans Star-Wars, les vaisseaux ont une autre allure.

 

Pour Wells, l'intelligence martienne se matérialise notamment dans leurs armes, un rayon fulgurant, balayant la vie devant lui.

 

Bref et donc : les martiens sont plus intelligents que nous. 

 

En même temps, il est normal que si c'est nous qui sommes visités par eux, ils aient développé des moyens techniques supérieurs aux nôtres. Sinon, ce serait nous, les extraterrestres !  (si je peux m'exprimer ainsi). 

 

Cette étendue supérieure de l'intelligence extra-terrestre ne serait donc qu'une avance technologique, éventuellement attribuable à une évolution plus rapide, ou ayant démarré antérieurement. En l'absence de communication entre les différents systèmes solaires, un écart significatif de développement pourrait être difficile à combler...

 

Mais peut-être ce QI incommensurable au notre pourrait être du à des propriétés spécifiques. 

 

Dans le roman d'Arthur C. Clarke, porté à l'écran par Kubrick, 2001 Odyssée de l'espace (1968), le monolithe noir (dans le film, transparent dans le livre) qui visite les australopithèques est doué de télépathie, transmettant les connaissances qui vont décider de l'évolution humaine (à la maîtrise de l'outil, en l'occurrence) à la vitesse de la révélation soudaine.

 

C'est une faculté, la télépathie, qui nous fait défaut assurément. Qui plus est, chez un genre de gros frigo américain. 

 

 

Les martiens de Ray Bradbury, ceux qui circulent dans ses "Chroniques Martiennes" (1950), sont nettement moins impressionnants.

Ils souffrent de jalousie conjugale, vaquent à leurs petits besoins quotidiens, et ont même des maisons pour les fous, où ils accueillent les terriens qu'ils prennent pour des cinglés. Ils ont toutefois l'opportunité de matérialiser devant eux le produit de leur imagination, ce qui est certainement un avantage pour briller au cours des dîners mondains. 

 

2. Calmes: du sang-froid des martiens

 

Le sang froid est l'une des qualités les plus manifeste de l'extra-terrestre. Il est rarement ému, et semble surtout occupé à poursuivre de manière compulsive un dessein qui peut nous être plus ou moins favorable. 

 

Il est étonnant que nos voisins galactiques soient parvenus à ne pas évoluer sur la base d'un système limbique comme le nôtre.

 

En pilotant les comportements les plus élémentaires d'attraction et de répulsion, les émotions sont le premier moteur du corps, et ce qui s'édifie à partir d'elles de sentiments, ne représente que le fruit d'une cogitation artificielle, et, osons le mot, un peu fabriquée.

 

Depuis la paramécie que des modifications dans la composition du milieu dans lequel elle évolue vont faire fuir ou attirer, les émotions (qui, étymologiquement, signifient "mettre en mouvement") vont s'élaborer dans une gamme qui se diversifie avec l'évolution, mais reste centrée sur les deux composants : j'aime (et j'arrive) ou j'aime pas (et je m'en vais). 

 

Si on retire les amygdales, les hippocampes, l'aire cingulaire antérieure (des deux côtés) et un gros morceau de l'insula (des deux côtés aussi), il ne reste pas grand chose de l'être humain.

 

Grosso Modo, ce que Klüver et Bucy ont décrits : un être apathique, dépourvu de comportement motivé, et qui explore son environnement avec la bouche (portant tout ce qu'il voit à la bouche pour le mordre). Pas l'image que l'on a de nos amis les E.T.

 

Une autre explication serait que, par dessus le système limbique qu'ils auraient nécessairement développés (sauf si la notion de mouvement n'a pas cours chez eux), ils aient bénéficié d'un espèce de super-lobe préfrontal qui assurerait une maîtrise complète des émotions.

 

A ce stade, on peut se demander à quoi ça peut bien servir, d'avoir des émotions, si c'est pour les flanquer d'un tel gardien...

 

3-Impitoyables : les martiens sont-ils seulement empathiques ?

 

Il pourrait sembler surprenant que les E.T ne connaissent pas l'empathie.

 

Probablement, lorsqu'ils exterminent les terriens, n'éprouvent-ils pas davantage de remords que l'humain balayant les fourmis de son pied. Peut-être n'ont ils pas une conscience exagérée de ce qu'est la vie. 

 

S'ils n'ont pas d'émotions, il est probablement logique qu'ils ne connaissent pas l'empathie.

 

D'où leur caractère impitoyable. 

 

Sauf que l'empathie peut être aussi l'objet d'une stratégie froide, logique, visant simplement à optimiser mes propres gains.

 

Si je peux me représenter l'état d'esprit dans lequel se trouve mon congénère (ou en l’occurrence, mon "con-spatial"), je suis en mesure d'adapter mon comportement en prenant en compte son point de vue. C'est du simple pragmatisme. 

 

Dès lors, il est possible de concevoir un cerveau extra-terrestre empathique par calcul stratégique, mais dénué d'émotivité. En somme, je peux me mettre à ta place, mais ce qui t'arrive m'est indifférent. 

 

Un cerveau empathique et impitoyable. 

 

Notons que la civilisation extra-terrestre est incapable d'enfanter les chefs d’œuvres artistiques que nous connaissons (de mon point de vue, on n'a pas assez glosé sur la possibilité d'un art extra-terrestre), puisque "la terreur et la pitié" leurs sont inconnus. 

 

 

 

Un beau cerveau, mais de tristes sires.  

 

Commentaire : les extraterrestres sont-ils capables de comprendre nos émotions à l'instar de cette interprétation de l'opéra de Nabucco, en présence de Riccardo Muti qui est intervenu à la 7ème minute (en mars 2011) pour prendre la défense du budget de la culture italien menacé de coupes sombres..

Il invite alors les spectateurs du Teatro dell'Opera di Roma à entonner l'air patriotique avec les choristes présents sur scène.

 

Une énorme émotion va crescendo, les spectateurs chantent , tous la salle se lève, et au final les choristes pleurent .. l'être humain tel qu'il est....Grazie Maestro !

0 commentaires

dim.

22

avril

2018

Alien Theory (4 épisodes en replay)

LES CONTACTES 

Disponible jusqu'au lundi 30 avril 00H00

Dans le monde entier, des milliers de personnes se sont dites victimes « d'abduction » ou d'enlèvement de la part d'extraterrestres ? c'est également le cas de l'homme politique russe Kirsan Ilioumjinov, président de la Kalmoukie qui a annoncé en 2007 avoir été embarqué à bord d'un vaisseau extraterrestre.

Ce phénomène pourrait-il être réel ?

Dans ce cas, pourquoi les personnes enlevées sont-elles renvoyées sur Terre ?

Ces « kidnappings » hors du commun trouvent leur origine dans des récits mythologiques vieux de milliers d'années, dans lesquels les Hommes reviennent chargés d'instructions et de connaissances pour le bienfait de l'Humanité.

Aujourd'hui, les scientifiques s'intéressent aux anomalies de certaines mutations génétiques et étudient les langages étranges que parlent parfois ceux qui se disent victimes de ces enlèvements.

LES DOSSIERS SECRETS RUSSES 

Disponible jusqu'au lundi 30 avril 00H00

La Russie est la patrie du « cosmisme », et les théoriciens des « Anciens Astronautes » suggèrent que des visites extraterrestres ont précédé l'établissement de la nation, notamment sur le site antique d'Arkaïm.

LES CHASSEURS D'EXTRATERRESTRES 

Disponible jusqu'au dimanche 29 avril 00H00

Au 21ème siècle, spécialistes, scientifiques et gouvernements se sont officiellement associés pour partir à la recherche d'une vie extra-terrestre intelligente. Pourtant, cela fait des décennies que cette « chasse aux extra-terrestres » a commencé.

AU-DELA DE ROSWELL 

Disponible jusqu'au dimanche 29 avril 00H00

Le gouvernement américain a-t-il des vaisseaux extraterrestres en sa possession ?

Oui, selon les théoriciens des « Anciens Astronautes » : des douzaines d'épaves seraient cachées dans des bases militaires secrètes disséminées dans le monde entier.

 

0 commentaires

jeu.

05

avril

2018

Extraits inédits du futur documentaire sur les ovnis

 

Le réalisateur français, Georges Combe, nous a ouvert son studio en exclusivité pour assister à la projection de son futur documentaire consacré au phénomène Ovni.

 

Il nous a offert des extraits inédits à découvrir dans cette vidéo !

 

 

 

0 commentaires

ven.

09

mars

2018

Court-Métrage : "La Quatrième Nuit" de Vincent et Stéphane LEROUX

 

 

Stéphane et Vincent Leroux sont attirés par le cinéma de genre depuis leur enfance.

Stéphane Leroux débute dans sa passion en réalisant des courts

métrages amateurs, en binôme avec son frère Vincent.

Professionnellement, Stéphane intègre une carrière de contrôleur de gestion tandis que Vincent s’investit dans le domaine de la communication graphique.

Au début des années 2000, Stéphane rejoint le staff de rédacteurs du site Agressions animales pour la rubrique consacrée aux critiques de films.

 

Un déclic se fait jour…

 

En 2012, Stéphane Leroux estime qu’il est temps de passer à la vitesse supérieure et il entame alors la mise sur pied de la Work In Progress Films, et lance dans la foulée la production du court métrage « La quatrième nuit » comme carte de visite de l’entreprise de production de courts métrages.

 

Le film sera présenté aux rencontres ufologiques de Paris le 7 janvier 2014 !

 

Mais pourquoi un tel sujet comme premier court-métrage ?

 

En fait, à l’été 2008, les frères Leroux voient ensemble un OVNI dans le ciel, près de Lille.

 

Un objet lumineux qui a changé de direction et qui s’est rapproché  d’eux. Ils le décrivent comme un objet d’aspect métallique de 6 m sur 5 m, avec des lumières, qu’ils ont observés en détail à la jumelle. Ils se décrivent comme fascinés par l’objet.

La lumière de leur maison s’est éteinte lors du passage de l’objet. Il n’y avait aucun bruit pendant l’observation.

 

Voulant témoigner, les gendarmes les ont dissuadés de consigner leur observation en se moquant d’eux. Ultérieurement, une enquête sera tout de même menée par un ufologue (Jean-Claude Venturini). 

 

Vincent Leroux verra une nouvelle fois un OVNI avec son amie, le 27 juin 2010, près de Lille également. Ils observent un objet comme une étoile, de couleur orangée, qui se rapproche. De plus près, ils observent un engin plat et noir, de 15 à 20 mètres de diamètre, avec des lumières bleues et rouges sur les cotés. 

 

Résumé : un homme travaille à son ordinateur et, poussé à sortir, il verra un objet lumineux et il ne verra pas passer la nuit.

 

Plus tard, il verra des images étranges surgir dans son inconscient et entendre des voix, avec des mots comme

« nous sommes le futur », « voyageur du temps ». 

 

 

Plus tard, il se réveille avec de la terre sur ses pieds et il perçoit des images d’être bizarres, dont certains pénètrent la nuit dans sa chambre. 

 

 

Encore plus tard, le personnage principal de cette histoire se retrouve dans l’espace, enlevé par des êtres venus d’ailleurs. 

 

 

Il semble alors se réveiller sur une autre planète ou, peut-être, une autre période temporelle. 

 

 

L’intérêt de ce court-métrage (16 mn) est qu’il permet de faire

allusion à un grand nombre de thèmes de la « culture » ufologique et sur laquelle nous interrogeons l’assistance : souvenirs-écrans, temps manquant, images de paysages inconnus et d’êtres étranges, perception de messages et d’informations télépathiques, visites en chambre (bedroom visitors) par ces êtres mystérieux, examens, etc.

 

Dans l’ensemble, beaucoup de thèmes importants ont été cités par les participants. 

 

0 commentaires

dim.

04

mars

2018

OVNIS : 50 Ans de Déni (Vidéo)

 

Découvrez comment les gouvernements nous manipulent depuis plus de 50 ans pour dissimuler l'existence des OVNIS et de la technologie extraterrestre. Avec des témoignages édifiants d'anciens militaires ou astronautes : Robert Dean, Philip Corso, Edgar Mitchell... 

 

0 commentaires

jeu.

01

mars

2018

Un OVNI au-dessus de l'aéroport O'Hare à Chicago - 2006

 

Résumé :

 

Le 7 Novembre 2006 vers 16h15, de nombreux témoins ont rapporté avoir vu un objet ressemblant à une soucoupe volante planant au-dessus du tarmac de la porte C-17 de l'aéroport O'Hare à Chicago..

 

Source La Vérité est Ailleurs 

0 commentaires

lun.

26

févr.

2018

Les OVNIS et la Zone 51 : Des extraterrestres sur le territoire américain (interview de Bob Lazar)

 

A voir ou à revoir : Suite à ses incroyables révélations sur la zone 51, Bob Lazar explique comment le gouvernement américain l'a menacé à plusieurs reprises avant de le discréditer en effaçant toute trace de son passé... 

 

0 commentaires

mar.

30

janv.

2018

Quand des OVNIS auraient sauvé la Terre à plusieurs reprises !

 

Des OVNIS auraient été observés à plusieurs reprises au-dessus d'installations militaires et civiles sensibles et seraient intervenus pour sauver notre planète...

0 commentaires

dim.

28

janv.

2018

Enlevés par des Aliens (4/5)

0 commentaires

ven.

26

janv.

2018

OVNI : L'incroyable affaire Cash-Landrum - 1980

 

L’affaire Cash-Landrum du 29 décembre 1980 est considérée comme étant l’un des cas les plus importants de l’ufologie, où les témoins se sont retrouvés avec d’importantes lésions physiques après avoir été en contact avec un OVNI…

 

0 commentaires

ven.

26

janv.

2018

Les Communications Extraterrestres - TCI

 

Voici une vidéo d'Olivier de Sedona, sur son site Ufo Conscience

 

Un Extraterrestre du nom de Vrillon a-t-il brouillé une émission de télévision en 1977 ?

 

Un signal étrange capté par la sonde Cassini aux abords de Saturne en 2004

 

L'affaire Ummo: Est-ce qu'une voix Ummite (Aliens) a été enregistrée en 1968?

 

TransCommunication Instrumentale:

 

Une personne décédée a-t-elle essayé de prendre contact avec ses proches via un répondeur?

 

0 commentaires

jeu.

25

janv.

2018

Enlevés par des aliens (2/5)

1 commentaires

mer.

24

janv.

2018

Enlevés par des Aliens (1)

"Enlevés" de Stéphane Allix

 

Documentaire de Stéphane Allix sur les cas d'enlèvements ou " contactés " avec des entités extra-terrestres; étudiés par le professeur John E.Mack, psychiatre.

 

0 commentaires

dim.

14

janv.

2018

Découvrez ce que la NASA ne veut pas que vous sachiez au sujet de la Lune

 

Qu'ont vraiment découvert les astronautes des missions Apollo sur la Lune ?

et qu'ont-ils ramené avec eux ? C

ertaines photos de la surface lunaire n'ont jamais été rendues publiques... Pourquoi ?

Qu'est-ce que la NASA dissimule au public ? 

 

0 commentaires

lun.

08

janv.

2018

Les extraterrestres ont il déjà visité la terre ? - documentaire en français

Vieux documentaire assez intéressant sur le sujet OVNI qui reprend bon nombre de théories très connues aujourd'hui.

0 commentaires

jeu.

04

janv.

2018

Le film "Le jour où la Terre s'arrêta" est de retour - 04 janvier 2018

 

Splendor Films ressort ce 3 janvier Le jour où la terre s’arrêta de Robert Wise, derrière West Side Story, La canonnière du Yang-Tse, Star Trek Le film, Le mystère Andromède.

 

Ce grand classique de la science-fiction de 1951 nous revient dans une version restaurée 4K flamboyante.

 

Le jour où la terre s’arrêta conserve le charme vintage des œuvres de SF des années 50.

Bien avant Rencontres du troisième type de Steven Spielberg, il est l’un des premiers films du genre à livrer un message pacifiste sur le thème de l’invasion extraterrestre.

 

L’histoire raconte l’atterrissage d’une soucoupe volante sur Terre.

 

À son bord, un être à l’apparence humanoïde nommé Klaatu et un robot semblant invincible du nom de Gort.

 

L’arrivée de ces étrangers d’une autre planète est-il une menace ou au contraire un avertissement pour la race humaine ?

 

Robert Wise y répond dès le départ en ne cachant pas l’intention bienveillante de Klaatu, qui est d’avertir l’humanité sur le danger d’un péril atomique imminent.

 

Une mission dont le but est de sauvegarder l’équilibre de l’univers. À l’instar de La chose d’un autre monde (1951) de Christian Niby et Howard Hawks, autre grande œuvre de science-fiction post-Seconde Guerre mondiale, réalisés après le traumatisme des bombardements atomiques américains sur les villes de Hiroshima et Nagasaki, Le jour où la terre s’arrêta est une fable au message anti-nucléaire.

 

 

Michael Rennie – Le jour ou la terre s’arrêta

En adaptant la nouvelle de science-fiction Adieu au Maître de Harry Bates, Robert Wise livre une histoire qui frappe d’abord par sa grande simplicité, l’autorisant à être compris par les enfants et les adultes.

 

Si les effets spéciaux sont très soignés (l’arrivée de la soucoupe volante et l’apparence des occupants), le réalisateur semble s’intéresser ici davantage à l’humain qu’à l’extraterrestre.

 

D’ailleurs Klaatu, l’habitant d’un autre monde, a les caractères physiques d’un homme.

 

Une apparence terrestre qui lui permet de se fondre dans la foule. Rien ne le distingue donc des êtres humains, mis à part une extrême longévité d’âge.

 

C’est l’acteur Michael Rennie qui incarne cet être venu d’ailleurs à la fois inquiétant et rassurant. Alors inconnu lors du tournage, et repéré par le producteur exécutif Darryl F. Zanuck dans une pièce de théâtre à Londres, Michael Rennie apporte ce mélange d’étrangeté et de bonté nécessaire à son personnage, dont le rôle était prévu au départ pour le comédien britannique plus renommé Claude Raims (Casablanca, Les enchainés). Ce qui caractérise Klaatu, est qu’il est doté d’un QI extrêmement  supérieur. En témoigne la scène de sa confrontation avec le professeur Jacob Barnhardt (Sam Jaffe), un vieux savant qui rappelle fortement Albert Einstein.

 

Lock Martin et Michael Rennie – Le jour ou la terre s’arrêta

 

Le message que semble alors nous délivrer Le jour où la terre s’arrêta est que l’intelligence va de paire avec le sentiment pacifiste.

 

La figure du robot Gort qui l’accompagne est aussi marquante, et la phrase « Klaatu barada nikto » qui permet de le neutraliser est restée célèbre.

 

Gort cache derrière l’acteur Lock Martin, géant d’un mètre trente, seul capable d’endosser un costume lui autorisant très peu de mouvement.

 

Ainsi, lorsqu’il porte dans ses bras l’actrice Patricia Neal (Le rebelle), celle-ci est en fait soutenue par des câbles.

 

Patricia Neal incarne Helen Benson, jeune veuve et mère du petit Bobby (Billy Gray), un garçon de treize ans. Helen et Bobby symbolisent le bon versant de l’Humanité, contrairement au personnage de Tom Stevens (Hugh Marlowe), prétendant de Helen et arriviste égoïste. Son personnage apparaît volontairement comme le plus antipathique du long métrage ; le versant mauvais de l’humain. Il est d’ailleurs étonnant d’avoir voulu tisser une relation amoureuse entre Helen avec Tom plutôt qu’avec Klaatu, plus proche d’elle.

 

Bien avant le magnifique Starman (1984) de John Carpenter, la relation d’une femme avec un extraterrestre aurait sans doute déstabilisé le spectateur de l’époque, et rendu l’histoire d’amour impossible. Wise évacue cette sous-intrigue au profit d’une amitié touchante, et quasi paternaliste, entre Klaatu et le petit Bobby. Cette dimension offre aussi une identification du jeune public avec l’un des personnages.

 

 

 

Ce qui frappe dans le film est la grande authenticité des décors et des personnages.

 

Les seuls éléments étranges sont ceux qui ont trait aux objets extraterrestres, encore que là aussi le choix a été vers la simplicité comme l’aspect lisse de l’engin spatial de Klaatu ou l’armure de métal indestructible du robot Gort. Robert Wise fût à ses débuts monteur puis chef monteur, notamment pour la RKO et Orson Welles sur Citizen Kane et La splendeur des Amberson. Cette expérience joue sans doute beaucoup sur le rythme ne souffrant d’aucun temps mort.

 

Le jour où la terre s’arrêta est enfin illustré par la superbe musique de Bernard Hermann, mélangeant ici pour la première fois instruments électroniques et électriques.

 

La bande originale devenue la référence pour le cinéma de science-fiction par la suite, ajoute une émotion qui culmine lors de sa superbe séquence finale.

 

Doté de séquences fabuleuses à la photographie noir et blanc contrastée et sublime qui le fait parfois ressembler à un long épisode de The Twilight Zone, le chef-d’œuvre de Robert Wise demeure toujours aussi efficace dans son message universel. Si Le jour où la terre s’arrêta a depuis connu un remake relativement honorable en 2008, avec Keanu Reeves et Jennifer Connelly, il est conseillé de (re)découvrir l’original en salles à travers cette superbe copie restaurée 4K.

 

 

LE JOUR OU LA TERRE S’ARRÊTA (The Day The Earth Stood Still)

Ressortie salles : 3 janvier 2018

Version restaurée 4K

Réalisation : Robert Wise

Avec : Michael Rennie, Patricia Neal, Hugh Marlowe, Sam Jaffe, Billy Gray, Frances Bavier, Lock Martin

Scénario : Edmund H. North

Production : Julian Blaustein

Production exécutive : Darryl F. Zanuck

Photographie : Leo Tover

Montage : William Reynolds

Décors : Claude E. Carpenter, Thomas Little

Costumes : Travilla, Clinton Sandeen

Musique : Bernard Herrmann

Distribution : Splendor Films

Durée : 92 minutes

Sortie initiale : 18 septembre 1951 (USA) – 18 septembre 1952 (France)

 

0 commentaires

jeu.

04

janv.

2018

82 Espèces Extraterrestres seraient en Contact avec la Terre !

Selon certaines déclarations, il y aurait plus de 82 espèces d’extraterrestres qui seraient en contact avec la Terre... 

 

0 commentaires

jeu.

04

janv.

2018

Journal de montage du futur film documentaire sur les ovnis

 

Le réalisateur de cinéma, Georges Combe, nous présente en exclusivité le journal de montage de son futur film documentaire sur les ovnis, co-financé avec Daniel ROBIN, chercheur sur les ovnis.

Georges Combe, né le 14 juin 1945 à Lyon, est un réalisateur français de téléfilms de fiction et de documentaires.

Il est l'auteur d'un certain nombre de documentaires :

1973 : Mort d'un train

1974 : Ce qu'elles ont eu de meilleur

1974 : Music in the street

1975 : Les violons des champs, sur le festival folk de Saint Laurent en 1974

1978 : Aran

2003 : Rennes-le-Château : du trésor au vertige

2005-2010 : Le Voyage Alchimique, de la Grand-Place de Bruxelles à Saint-Jacques-de-Compostelle, série de 7 films avec la participation de Patrick Burensteinas

2015 : Les souterrains du temps : Le mystère des arrêtes de poisson

0 commentaires

mer.

03

janv.

2018

La base de Dulce au Nouveau Mexique - vidéo

0 commentaires

sam.

30

déc.

2017

Journal de montage du futur film sur les ovnis

0 commentaires

mer.

27

déc.

2017

Extraterrestres : Les ovnis du passé - 27 décembre 2017

 

Extraterrestres, petits hommes verts, hommes gris, aliens…

 

Tant de mots pour les définir et pourtant si peu de preuves concrètes.

 

Enfin, ne serait-ce pas ce qu’on essaie de nous faire croire ?

 

Ce documentaire retrace l’histoire des extraterrestres et de leur perception par l’homme au fil du temps.

 

Documentaire RMC Découverte

0 commentaires

sam.

23

déc.

2017

Ce site cache-t-il une Base secrète Extraterrestre

 

Selon une théorie stupéfiante, des extraterrestres seraient confinés dans une base militaire américaine top secrète...

0 commentaires

sam.

23

déc.

2017

Ces « OVNI Furtifs » sont une réalité!

 

 

Le site OVNIPRESENT nous propose des vidéos récentes et sérieuses sur les phénomènes OVNIS observés à travers le Monde.

 

 

0 commentaires

jeu.

21

déc.

2017

Ovnis, extraterrestres sont-ils parmi nous ? (Vidéo en Replay W9)

Très bon documentaire de notre chaîne W9 accessible en replay.

Une très bonne synthèse des meilleures séquences et commentaires des apparitions d'Ovnis ou de phénomènes aériens inexpliqués.

 

SUIVRE CE LIEN 

https://www.6play.fr/au-coeur-de-l-etrange-p_1671/ovni-extraterrestres-sont-ils-vraiment-parmi-nous--ovni-les-nouvelles-preuves-c_11288866
0 commentaires

mer.

13

déc.

2017

Les énigmes de l'histoire : L'affaire Roswell - 13 décembre 2017

 

De nouveaux témoignages très troublants semblent prouver qu'un vaisseau spatial d'origine extraterrestre se serait bien écrasé à Roswell en 1947 et que toute l'affaire a été étouffée par les militaires..

 

0 commentaires

ven.

08

déc.

2017

On utilise la technologie Alien - documentaire en français - 08 décembre 2017

0 commentaires

mer.

06

déc.

2017

L'extraterrestre de 1897 - documentaire en français - 06 décembre 2017

 

Aurora au Texas est une petite bourgade d’une superficie d’à peine huit kilomètres carré. Aujourd’hui encore, l’histoire d’un ovni défraie la chronique.

0 commentaires

sam.

02

déc.

2017

Un scientifique affirme que l'armée US utilise de la technologie extraterrestre !

 

Le Dr Richard Boylan, un scientifique spécialisé spécialisé dans de nombreux domaines, affirme que l'armée américaine possède de la technologie très avancée d'origine extraterrestre...

0 commentaires

ven.

24

nov.

2017

Ben Rich et les OVNIS : "Nous avons la technologie pour pouvoir renvoyer E.T. à la maison"

 

Excellente vidéo du site "La Vérité est Ailleurs" 

 

Les étranges déclarations de Ben Rich, un ancien scientifique de chez Lockheed Martin ayant travaillé à des projets "Top Secret", semblent révéler un incroyable secret...

 

Commentaire : en partant de l'hypothèse que les E.T. nous surveillent  depuis ...

La présence extraterrestre est-elle une chance ou au contraire un risque pour notre survie ?

Qu'en pensez-vous ?

 

0 commentaires

mer.

22

nov.

2017

Quand l'Égypte antique était en contact avec des Extraterrestres... - 22 novembre 2017

 

 Et si les hiéroglyphes de l’Égypte antique décrivait l'histoire d'une civilisation liée à des visiteurs d'une autre planète ? Certains indices semblent confirmer cette théorie...

Source La vérité est Ailleurs

1 commentaires

sam.

18

nov.

2017

La NASA aurait découvert un Vaisseau Extraterrestre... 18 novembre 2017

 

La NASA a découvert un mystérieux pulsar qui ne serait peut-être pas d'origine naturelle... S'agirait-il d'un vaisseau d'origine extraterrestre ? 

 

0 commentaires

mer.

15

nov.

2017

Un initié de la Zone 51 parle des Extraterrestres, de la "Porte des étoiles" et du "Cube d'Orion" - 15 novembre 2017

 

Dans cette vidéo :  Le Dr Dan Burish , un microbiologiste de pointe qui affirme avoir travaillé dans la zone 51 pour des projets scientifiques occultes, fait d'incroyables révélations...

 

0 commentaires

mar.

14

nov.

2017

Les éclairs intelligents, preuve de présence d'OVNIS sur Terre ? - 14 novembre 2017

 

De mystérieux éclairs intelligents sembleraient prouver l'existence de la Magnétoaérodynamique, un sujet classé Top Secret par le gouvernement américain...

0 commentaires

lun.

13

nov.

2017

“On nous cache l’existence des OVNIS et de l’énergie libre” déclare le Dr Steven Greer - 13 novembre 2017

 

Dans cette vidéo :  incroyable révélation de Steven Greer sur la dissimulation des OVNIS et de l'énergie libre !

 

0 commentaires

ven.

10

nov.

2017

“Nous avons trouvé des corps d’extraterrestres, mais pas à Roswell” déclare Tom Delonge - 10 novembre 2017

 

Dans cette vidéo :  Révélations de Tom Delonge sur Roswell et fuite de la vidéo de l'OVNI de l'USS Nimitz filmé par la marine américaine !

0 commentaires

ven.

03

nov.

2017

Projet Montauk, Contrôle mental, Technologie et Bases secrètes, abductions extraterrestres... 03 novembre 2017

 

 Dans cette vidéo : Le contrôle mental, le projet Montauk, les bases souterraines secrètes, l'expérience de Philadelphie, les voyages temporels et les abductions extraterrestres..

0 commentaires

dim.

29

oct.

2017

Retour sur un film de l'US Navy dans lequel un OVNI défie les lois de la physique - 29 octobre 2017

 

Un ancien haut responsable de la sécurité nationale américaine, qui a notamment travaillé à la Zone 51, a déclaré que l'USS Nimitz a observé et filmé un OVNI qui défiait les lois de la physique...

 

0 commentaires

mer.

25

oct.

2017

[CHASSEURS D'OVNIS] Cités extraterrestres sous-marines - 25 octobre 2017

 

Une série d'observations d'OVNIS et d'OSNIS a eu lieu à Gulf Breeze en Floride entre novembre 1987 et mai 1988. Plus récemment, ces apparitions ont recommencé à se produire et les chasseurs d'OVNIS pensent que ces mystérieux engins viendraient d'une base sous-marine extraterrestre...

 

0 commentaires

lun.

16

oct.

2017

OVNIS : L'autoroute de l'enfer (Affaire Skewes) - 1968

 

Canada, 1968 : L'histoire vraie de Richard et Ann Skewes qui ont été poursuivis par des OVNIS alors qu'ils roulaient en voiture sur la route Transcanadienne en direction du Nord..

0 commentaires

ven.

13

oct.

2017

Les membres d'une équipe de Basket voient un OVNI - USA, 1973 - 13 Octobre 2017

 

Février 1973 : De nombreux témoins, dont une équipe de basket toute entière circulant dans un bus, ont aperçu des OVNIS à Piedmont, dans le Missouri...

0 commentaires

mar.

10

oct.

2017

France : Reportage sur les Rencontres ufologiques de Valensole 2017 . (52ème anniversaire de l'affaire).

 

Reportage sur les Rencontres ufologiques de Valensole 2017 . (52ème anniversaire de l'affaire).

 

Les Rencontres ufologiques de Valensole 2017 ont été co-organisées par:

Les Mémoires vivantes de Valensole et de son plateau 

http://www.memoire-vivante.fr/

 

Le Café de l'inexpliqué

http://www.facebook.com/lecafedelinex... 

 

Et The Rob Charroux High School

http://www.facebook.com/robcharroux/?...

 

 

Liens:

Monde Mystérieux:

http://www.youtube.com/channel/UCkfis...

 

The Bushcraft Spiritual:

http://www.youtube.com/channel/UCMkUS...

 

UFOScience:

http://www.ufo-science.com/

0 commentaires

dim.

08

oct.

2017

Mystérieuses Reliques d'OVNIS faites d'un Métal inconnu sur Terre - 08 Octobre 2017

Des reliques d'OVNIS faites d'un métal inconnu sur Terre et les éléments matériels recueillis aux quatre coins du globe constituent les preuves les plus convaincantes des visites extraterrestres menées depuis des siècles sur notre planète...

 

Vidéo mise en ligne par le site La Vérité est Ailleurs

0 commentaires

ven.

29

sept.

2017

Les enquêtes du MUFON : La technologie extraterrestre - 29 septembre 2017

 

Les enquêtes du MUFON : Suite à des crashs d'OVNIS, l'armée américaine aurait récupéré en secret de la technologie extraterrestre...

0 commentaires

mar.

05

sept.

2017

Un mystérieux message extraterrestre décodé suite à l'atterrissage d'un OVNI ! - 05 septembre 2017

 

En 2012, un mystérieux code binaire d'origine extraterrestre fut transmis à un expert qui a réussi à décoder un message intelligible.

Ce code binaire  avait été noté dans un carnet 30 ans plus tôt par le le sergent Jim Penniston qui avait vu et touché un OVNI dans la forêt de Rendlesham en Angleterre entre deux bases militaires, celles de Bentwaters et de Woodbridge.

 

Cette incroyable histoire qui s'est déroulée en décembre 1980 est connue sous le nom de l'incident de Rendlesham...

 

0 commentaires

mar.

01

août

2017

Ovnis : preuves et témoignages les plus convaincants - 01 Août 2017

0 commentaires

mar.

01

août

2017

Analyse d'un film culte dédié au phénomène OVNI - 01 août 2017

 

Voici une retranscription d'un document pdf qui provient de Michel Turco et qui concerne une analyse du film "Rencontres du troisième type". Michel qui est un ami 

m'a donné l'autorisation de publier ses recherches, bonne lecture:

 

Je tiens à préciser qu’il ne s’agit aucunement d’affirmer une révélation sur une quelconque

conspiration planétaire en rapport avec les OVNI.

 

Il s'agit seulement de la présentation d’un ensemble de remarques à propos du film

« Rencontre du troisième type », de quelques suppositions et informations.

 Michel Turco 

 

Retour sur un film culte dédié au phénomène OVNI

Des indices - Des remarques – Des questions 

 

 

A la sortie du film « Rencontre du troisième type », de nombreux ufologues de la planète, se sont focalisés sur la présence du professeur J. Allen Hyneck à la fin de ce film.

 

Pour eux, il ne faisait aucun doute que sa présence était un clin d’œil de reconnaissance du phénomène OVNI.

 

J. Allen Hyneck

Josef Allen Hynek (1910-1986) est un astronome, professeur et ufologue américain. Il est célèbre pour avoir été conseiller scientifique du projet Blue Book entre 1951 et 1969.

 

En tant que conseiller technique pour la réalisation de ce film, il a apporté des informations

concernant ce phénomène planétaire. Mais s’est-il arrêté à de simples informations connues comme par exemple qu’un témoin peut avoir le visage brûlé ? Ou bien le phénomène est susceptible d’enlever des gens ? Et aussi, que le champ de force des OVNI, peut agir sur des objets métalliques (boîtes aux lettres agitées, vis qui se dévissent, etc …) ? Qu’il peut provoquer des arrêts des appareils électriques en marche ou les allumer lorsqu’ils sont à l’arrêt ?

 

 

Je voulais en avoir le cœur net. Alors, j’ai repris le visionnage de ce film en faisant attention au

moindre détail. Déjà, lorsqu’il était sorti sur les écrans, mon attention avait été attirée par un détail qui, à mes yeux, avait une importance.

 

 

Il faut se mettre sur la séquence où le couple ayant été capturé par les militaires, se trouve dans un hélicoptère en compagnie d’autres personnes, portant tous un masque à gaz.

Ce couple, ainsi qu’un autre passager, retirent leur masque à gaz et se sauvent. 

 

On voit la caméra suivre les personnes, puis immédiatement, elle les perd de vue pour se focaliser sur des caisses en bois sans importance et sans inscription, sauf trois dont une, la plus grande, qui porte trois lettres noires “ TRW “

 

 

Apparemment, personne n’a accordé d’importance à ce rapide passage.Il est étonnant que l’opérateur de la caméra perde volontairement les acteurs de vue pour se figer deux à trois secondes sur cette caisse, avant de les reprendre dans l’objectif de la caméra.

 

C’est un peu comme si on avait essayé de dire : « coucou !

 

Regardez bien qui est là »

 

 

La présence du nom de cette entreprise m’a quelque peu étonné. Il se trouvait qu’elle était mon employeur.

 

 

La présence de la caisse avec l’inscription TRW, n’avait rien à faire dans un décor de cinéma, sauf si c’était intentionnel ! Elles ne peuvent se rencontrer que chez les concepteurs d’un certain matériel (avions, satellites, missiles, etc …)

 

 

TRW ne fait pas de sponsoring donc les inscriptions n’avaient rien à faire sur le lieu de tournage! Reste à savoir ce que Steven Spielberg voulait faire comprendre.

 

 

Cela me rappelle la séquence de la caisse portant l'inscription de Roswell, dans un des films

d'Indiana Jones. Les trois sociétés dont le nom figure chacune sur une caisse, sont spécialisées dans les technologies de pointes concernant, tout particulièrement, l’armement, les télécommunications, l’aérospatial, les radars, etc …

 

 

Faut-il y voir uniquement un remerciement pour le prêt de matériel pour la réalisation de ce film?

On peut le supposer ! A moins qu’il y ait autre chose de caché derrière cette simple présentation de noms ?! Il ne faut pas oublier que cette multinationale œuvre principalement dans les technologies de pointe, et que la seule séquence faisant partie de son domaine, dans le film, est le système de communication par signaux lumineux. J’en déduis qu’il est possible que TRW en soit le concepteur, l’instigateur.

 

 

Une remarque s’impose :

 

 

A ce jour, jamais on a eu d’information ou de témoignage relatant des communications radio entre les OVNI. Communiquent-ils par signaux lumineux ? Ce qui pourrait conforter ma supposition sur le rôle de TRW dans le film.

 

 

Il y a d’autres étrangetés dans le film. Et notre regretté J. Allen Hyneck doit certainement y être pour quelque chose. C’est mon avis !

 

 

Par exemple, on découvre, à environ 37 min, un symbole représenté par un triangle noir avec la

mention « Mayflower », sur la couverture de dossiers de participants à une réunion ainsi que sur un drapeau accroché au mur de la salle, et à 1 h 45 min, on aperçoit le même drapeau accroché à un mât sur la plateforme dans la montagne.

 

 

 

Remarque : il n’y a ni le nom Mayflower ni l’Etoile sur le Triangle noir du drapeau de la plateforme d'accueil dans la montagne

 

Pour moi, ce symbole noir devait avoir un sens dans ce film. Il doit nous interpeller. Il est plus qu’un simple dessin. Ne perdons pas de vue qu’il associe trois choses :

- le Triangle noir,

- le nom « Mayflower »

- une sorte de spot ou d’étoile blanche près d’une des pointes.

 

 

 

Je pense qu’on a voulu nous transmettre une information importante. N’oublions pas que depuis plusieurs décennies, nos cieux sont parcourus par d’étranges objets noirs ayant cette forme.

 

 

On peut, légitimement, se poser la question :

 

« Y a-t-il un rapport entre ce symbole et ces mystérieux objets ?  A-t-on voulu nous faire comprendre quelque chose par l’utilisation de ces

symboles ? »

 

 

Commençons par le nom « Mayflower ».Il fait référence au souvenir du fameux bateau qui a accosté aux Amériques avec, à son bord, de nombreux immigrants dont les Pères pèlerins souvent considérés comme les pères fondateurs des futurs Etats-Unis d’Amérique. Voir sur Wikipédia à cette adresse: https://fr.wikipedia.org/wiki/Mayflower

 

 

 

Faut-il voir, dans ce symbole faisant référence à un pan de l’histoire des Etats-Unis, une autre

immigration, plus récente, concernant un autre type de personnages, venus à bord d’un vaisseau plutôt aérien que maritime, de forme triangulaire et d’aspect noir ? Le marquage en forme d’étoile, pourrait-il être l’indicateur que ces visiteurs sont bien venus des cieux ? Admettons ! Mais alors d’où ?

 

 

La réponse pourrait venir du passage du film, située à 1 h 38 min où on observe sept points blancs,apparaissant dans le ciel, parmi les étoiles, au-dessus de la montagne et se positionnant pour former la constellation de la Grande Ourse.

 

 

Veut-on, par cette présentation, nous montrer la zone du ciel d’où sont originaires les visiteurs ?

 

Ce qui serait en contradiction avec les affirmations de certains, selon lesquelles les visiteurs viendraient de Zeta Reticuli

 

(La constellation du Réticule est située dans l’hémisphère sud) alors que la constellation de la Grande Ourse est située dans l’hémisphère nord.

 

 

A ce stade de la réflexion, on pourrait conclure ainsi :

« Un grand vaisseau noir de forme triangulaire, est venu sur Terre avec des visiteurs (Pèlerins d’un genre nouveau) en provenance des parages d’une étoile située dans la région du ciel correspondant à la constellation de la Grande Ourse ! »

 

 

On pourrait aussi ajouter :

 

 

« Ces pèlerins sont venus apporter aux peuples de la Terre, les bases d’une nouvelle forme de

civilisation »

 

 

Un autre indice situé à 57 min dans le film, semble aller dans ce sens. Une personne assez grande, mince, aux cheveux très clairs (Elle me fait penser à Jacques-Vallée) dit ceci :

 

« Si cette mission est menée à terme, je suis pris de sueurs froides quand je pense aux milliers de personnes qui pourraient en pâtir »

 

 

Le possible Jacques Vallée dans le film (et non l'acteur François Truffaut...

 

Cherche-t-on à nous faire comprendre et à nous préparer, par cet aveu, à la venue prochaine d’un important bouleversement dans nos croyances et l’organisation de nos sociétés, suite à cette visite céleste ? Une remise en cause des croyances religieuses, entre-autre, sera certainement lourde de conséquences pour une très grande majorité d’habitants de la planète.

 

Et aussi des pans entiers de l'économie mondiale seraient remis en question, peut-être même y aurait-il un effondrement planétaire de toutes les places boursières suivi d'un méga tsunami social. D’où l’avertissement !

 

 

On trouve également, un autre indice dans ce jeu de piste:

 

 

A 1 h 52 min, sur la plateforme de la montagne, une personne se trouvant au pupitre dit aux autres :« Si tout est en place sur la face cachée de la Lune, vous pouvez jouer les cinq notes » 

 

 

Pourquoi cette allusion à la Lune et sa face cachée ?

 

 

Pas une seule fois il est fait allusion à la Lune dans le film, sauf à cet instant. Que cherche-t-on à nous faire comprendre ? Surtout qu’il est question de la face cachée alors qu’on aurait pu dire simplement « …. sur la Lune » Et aussi, on ne précise pas qui est là-bas. A moins que …. !?

 

 

On peut également faire remarquer que, dans le film, le système de communication avec les

visiteurs, est basé sur des échanges lumineux accompagnés de notes sonores, ce qui n’est

absolument pas compatible avec une communication en liaison avec des installations de réception situées sur l’astre de la nuit et encore moins sur la face cachée. Sauf si on envisage, en parallèle, l'existence d'installations radio et de relais destinés à la communication avec de mystérieux correspondants situés sur la face cachée de la Lune.

 

 

On découvre également, vers la fin du film, une séquence portant sur une équipe de douze

personnes habillées de rouge, portant des lunettes noires et un sac, qui est rejointe par un treizième personnage sans lunettes ni sac, destinée à partir avec le vaisseau des visiteurs.

Pour certains ufologues, cela résonne immédiatement avec le projet SERPO

 

(http://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/Serpo/)

 

qui consistait à envoyer 12 humains sur une planète du nom de SERPO, alors que d’autres ufologues ont considéré ce projet comme un canular.

 

Doit-on supposer que la conclusion à un canular, a été induite par des inepties présentées volontairement dans le document divulguant le projet SERPO ? C’est à voir.

 

En tout cas, il est évident qu’il y a un clin d’œil à un projet similaire pouvant être considéré comme celui d’un nouveau « Mayflower » dirigé vers un lieu parmi les étoiles.Quant au nombre de « douze + un » voyageurs, on peut y voir un puissant symbole qui peut nous faire penser aux « douze apôtres » (douze messagers) accompagnant le « Christ » (le rédempteur –

l’Ambassadeur des humains) qui sera sacrifié (de manière symbolique) pour le salut de l’humanité, sous la forme d’un voyage sans retour possible.

 

 

 

D’ailleurs, ce treizième personnage ne met-il pas les bras en croix quand il se dirige vers la lumière blanche à l’entrée du vaisseau avant d'entamer son ascension vers les cieux ? Etrange, n’est-de pas ?

 

 

Pour conclure, on peut penser que ce film présente un certains nombre d’étrangetés qui vont bien au delà d’une simple fiction basée sur des événements réels. Tout se passe comme si certains réalisateurs hollywoodiens voulaient faire passer un message au milieu de séquences de pure imagination, en faisant appel à des "conseillers" remarquablement bien informés.

 

 

Et n’oublions pas que Steven a toujours donné l'impression de ne rien laisser au hasard.

Alors, faut-il y voir un message caché ? Une mise en condition de l’humanité pour une grande

révélation ? Ou simplement on a voulu agrémenter ce film par quelques clichés particuliers ?

 

 

L’Avenir nous le dira peut-être...

 

 

Steven Spielberg et la NASA (2)

Steven Spielberg qui souhaitait bien s'informer, s’est expliqué sur la réaction négative de la NASA à sa proposition de collaboration :

 

"J'ai entendu que le gouvernement était opposé au film. Si la NASA a pris le temps de m'écrire

une lettre de 20 pages, alors je savais qu'il devait se passer quelque chose. J'avais voulu une

coopération de leur part, mais lorsqu'ils lirent le script, ils se mirent très en colère et pensèrent que c'était un film qui pourrait être dangereux ! J'ai pensé qu'ils avaient écrit la lettre principalement parce que "Les dents de la mer" avait fait peur à beaucoup de gens dans

le monde. Ils craignaient peut-être que le même genre d'épidémie arrive avec les OVNIs"

 

 

Un gouvernement opposé au film ? La NASA très en colère ? C'est vraiment surprenant !

 

A moins que leur colère devait avoir d’autres motivations que celle supposée par S. Spielberg, comme par exemple la révélation de certaines informations.

 

 

(1) Josef Allen Hynek (1 mai 1910 - 27 avril 1986) était un astronome, professeur et ufologue

américain. Il avait un doctorat en astrophysique. Il est célèbre pour avoir été conseiller scientifique du projet Blue Book entre 1951 et 1969.

 

 

(2) source

http://www.inexplique-endebat.com/article-rencontre-du-troisieme-type-un-film-une-histoire- 118898300.html

 

Steven Spielberg, Jimmy Carter et Ronald Reagan

 

 

 

 

Le 18 mars 1978 "La Gazette de Phoenix" indiqua que le film favori de Jimmy Carter était "Rencontres du troisième Type".

 

Le Président avait vu le film de nombreuses fois.

 

En outre Steven Spielberg aurait été reçu par Jimmy Carter en août 1978, à la Maison Blanche.

 

Le 25 août 1978 le réalisateur reçut une lettre provenant de celle-ci, lettre signée par Gretchen Poston (Secrétaire Social pour la Maison Blanche), avec une photo (signée par Jimmy Carter)

montrant la rencontre de Steven Spielberg.

 

 

Fin juin 1982, Steven Spielberg récidive en proposant au Président Ronald Reagan de visionner en privé

 

"E. T. : l'extraterrestre".

 

Ils dînèrent ensemble, puis le film fut projeté dans le bureau ovale, en compagnie de Nancy, l'épouse du Président, et d'autres invités.

 

Vers la fin de la projection Ronald Reagan se tourna vers Steven Spielberg et lui dit (selon Jaime Shandera) :

"Vous savez, je parie qu'il n'y a pas 6 personnes dans cette pièce qui savent combien tout cela est vrai.''

 

Mais les autres personnes venant le féliciter viennent interrompre cette discussion.

 

 

LOCKHEED Martin (Martin Marietta)

 

Feu Ben Rich, ancien PDG de Lockheed a déclaré peu avant sa mort :

« Nous, les USA, avons la technologie pour ramener E.T. à la maison »

(Faut-il rappeler la présence de caisses portant le nom de cette entreprise dans le film ?)

 

 

Jim Goodall, célèbre auteur et photographe, conservateur du Musée de l'Aviation à Seattle, a rapporté cette phrase de Ben Rich, ancien directeur exécutif des 'Recherches avancées' chez

Lockheed :

 

"Nous avons déjà les moyens de voyager vers les étoiles, mais ces technologies sont verrouillées dans des programmes secrets et il faudrait une action divine pour qu'elles soient utilisées au bénéfice de l'humanité...

Tout ce que vous pouvez imaginer, nous sommes en

mesure de le réaliser."

 

 

Lockheed Martin est la première entreprise américaine et mondiale de défense et de sécurité devant McDonnell Douglas. (Avions – Blindés – Missiles) 

Avions : U2 – SR71 Blackbird - F-16, le F-22 Raptor et le F-35.

Martin Marietta apporta en particulier à Lockheed les lanceurs spatiaux Atlas et Titan.

Lockheed Martin, associé avec BAe System, se sont proposés pour réaliser les remplaçants des véhicules actuels de l'US Army. 

 

ROCKWELL

 

 

 

Rockwell Collins est une société d’ingénierie, de services et de ventes de produits et systèmes

d’électronique professionnelle présente dans trois secteurs :

 -l’Aéronautique (bombardier B - 1B)

 

 

- la Défense:

 

Le système Firestorm qui est conçu par la firme Rockwell Collins, est un matériel destiné à l’appui au sol. Ce système transmet les coordonnées précises d’un objectif / cible pour un appui aérien ou d’artillerie.

Le système modulaire offre l’avantage de se coupler avec de nombreux modèles de télémètre laser, il permet de transmettre rapidement et avec une grande précision les éléments géographiques nécessaires à un appui aérien.

La transmission des données entre l’observateur au sol et l’aéronef permet une identification visuelle de la cible.

Le système comporte le télémètre laser choisi par le client, un GPS, un PC tactique, le module AAU (Azimut Augmentation Unit), le système de réception vidéo tactique « Strikehawk », le logiciel RJF (Rosetta Joint Fires), un système de gestion de l’énergie et un trépied. Ce matériel est déjà en service dans l’armée britannique.

 

- les Réseaux informatiques:

 

 

Rockwell Collins a dévoilé un écran multifonction tactile destiné à équiper des jets d'affaires ou des appareils régionaux turbopropulsés. Cet écran principal (PFD) a été présenté à l'occasion du salon EAA AirVenture d'Oshkosh le 24 juillet. Rockwell Collins précise que ce nouvel écran sera intégré avec de nouvelles fonctionnalités dans sa suite avionique Pro Line Fusion.

Ces nouveaux écrans permettent, par exemple, de s'affranchir du classique clavier du FMS pour

programmer une route en touchant directement.

 

 

TRW et son implication spatiale

 

TRW et les OVNI

 

 

 

 

L'AIAA, après avoir analysé le rapport final de l'Etude du Colorado, nota que 30 % de ces 117 cas ne purent être identifiés. Un phénomène avec un ratio si élevé de cas inexpliqués devrait éveiller une curiosité scientifique suffisante pour poursuivre son étude, ont-ils indiqué.

 

Ainsi, alors que certains spécialistes individuels et ouverts d'esprit étaient déjà partis pour exprimer que l'étude des ovnis était d'importance primordiale, le grand public n'était pas conscient qu'un braintrust, nommé le "sous-comité OVNI de l'AIAA", fut formé en 1967.

 

 

Cette équipe d'élite de 11 personnes, fut dirigée par le Dr. Joachim P. Kuettner de l'Organisation Météorologique Mondiale. D'autres membres de l'équipe incluait :

 

 

- des scientifiques de TRW System

 

- Hughes Aircraft,

- Martin Marietta,

- l'Institut de Technologie de Georgia,

- la Recherche sur la Météorologie,

- le Centre de Vol Spatial Goddard de la NASA,

- le Commandement d'Electronique de l'U.S. Army,

- des Systèmes de Missiles et de l'Espace de McDonnell Douglas,

- et l'Administration Nationale Océanique et Atmosphérique.

 

0 commentaires

jeu.

27

juil.

2017

Les Plus Distingués Des OVNI Filmés à Travers Le Monde - 27 juillet 2017

0 commentaires

ven.

21

juil.

2017

Royaume Uni : La mystérieuse disparition des photos de l'OVNI de Calvine en 1990

 

Les Photos de l’ovni de Calvine (près de Pitlochry en Écosse) sont les photos d’ovni les plus spectaculaires jamais envoyées au Ministère de la Défense (MOD) mais elles ont mystérieusement disparu...

 

0 commentaires

mer.

19

juil.

2017

Un OVNI géant en forme de Boomerang à Danbury, USA - 1984

 

Le 12 juillet 1984, à Danbury dans le Connecticut (USA) un OVNI en forme de boomerang est apparu dans le ciel devant de nombreux témoins, et planait au-dessus d'une maison où un incendie s'était déclaré. L'objet semblait observer le travail des pompiers, qui eux mêmes observaient l'objet ! 

 

Cette incroyable observation fait partie d'une vague d'OVNIS qui s'est produite dans les états de New-york et du Connecticut entre 1982 et 1986. Plus de 5000 observateurs ont témoigné avoir vu des objets en forme de "V" ou de boomerang, dont les dimensions étaient estimées entre 100 et 300 mètres. 

 

Des témoins rapportent également un projecteur puissant balayant les environs, se posant sur les bâtiments ou les témoins. Cette lumière semblait pouvoir être pointée directement sur l'objet ou la personne, elle était si intense qu'elle éblouissait fortement. Dans quelques cas, des sphères lumineuses rouges "s'échappaient" de ce rayon lumineux et se déplaçaient ensuite dans les environs. Un détail mentionné également en Belgique en 1989-1990.

 

Ces engins étaient totalement silencieux la plupart du temps, quelques témoins rapportent un léger vrombissement, comme celui d'un générateur, mais également des problèmes avec leur radio dans leur véhicule durant la présence des OVNIS...

 

0 commentaires

dim.

16

juil.

2017

La Mystérieuse apparition de Trancas en Argentine - 1963

 

Dans la soirée du 21 octobre 1963, à Trancas en Argentine, une famille observe d'étranges lumières qui se transformèrent ensuite en un gros objet en lévitation au dessus du sol.

 

Ce cas étrange a toujours été considéré comme très sérieux par les ufologues argentins.

 

0 commentaires

jeu.

13

juil.

2017

À 370 km au-dessus de la Terre, un astronaute aperçoit une chose extraordinaire...12 Juillet 2017

 

L’ancien astronaute de La Nasa Leroy Chiao relate une observation d’ovnis dans l’espace en 2005 lorsqu’il était le commandant de la Station Spatiale Internationale (ISS) durant six mois et demi.

 

Ce jour-là, il était de sortie en mission dans l'espace avec le cosmonaute Salizhan Sharipov, afin d’entreprendre l'installation des antennes de navigation.

 

Ils se trouvaient à environ 230 miles au-dessus de la Terre, et se déplaçaient à plus de 17.000 miles par heure, lorsque quelque chose d'inhabituel attira l'attention de Leroy Chiao.

 

 

"J'ai observé des lumières disposées en ligne et volant de manière terriblement étrange" dit Chiao au Huffington Post.

 

Par contre, Sharipov n'avait pas vu les lumières étant donné qu'il était opposé à Chia. Cette expérience a été reconstituée dans la vidéo  (ainsi que sur l'image) extraite d’une des émissions de la

« Science Channel » intitulée, " Sommes-nous seuls ? " et dont le thème était cette fois-ci consacré aux « fichiers inexpliqués de La Nasa », débutée le 2 mars 2014.

 

Une explication terre-à-terre est proposée pour l'observation de Chiao. Il s’agirait de lumières en provenance d'un bateau de pêche situé à des centaines de miles en dessous de l’astronaute.

 

Chiao déclare :

« Je suis sceptique par rapport à l’idée que nous ayons pu être visités par des Aliens venant d'une autre planète ou dimension, mais je n’exclus pas ces hypothèses à 100%. J'ai l’esprit ouvert et je crois que la vie existe dans l'univers. »

 

L’émission consacrée aux " Fichiers inexpliqués de La Nasa " met en lumière l’éventualité que des astronautes aient pu observer des ovnis durant leurs missions spatiales.

 

Il existe une pièce photographique de présumées preuves des ovnis capturés lors de la mission Apollo 16 de 1972 sur la lune au moment où les astronautes revenaient sur Terre et dont l’un des films montrait un objet fascinant situé au-dessus de la surface lunaire, quelque chose qui ressemblait beaucoup à une soucoupe volante "classique".

 

Ce dont on est certain c’est que l'astronaute Leroy Chiao est convainque que ce qu’il a observé depuis l’ISS n’était pas des lumières provenant d’un bateau de pêche.

 

Source La vérité est ailleurs

0 commentaires

lun.

10

juil.

2017

France : Un mystérieux OVNI lumineux dans le ciel de Taizé - 10 juillet 2017

 

Dans la nuit du 12 août 1972 un groupe de jeunes gens organisent une veillée près de la célèbre Abbaye de Taizé.

 

Soudain, un sifflement insolite les fait sursauter. Tous dirigent leurs regards vers un énorme objet illuminé sur la colline voisine où il s’est immobilisé.

 

Pendant plus de deux heures, ils vont assister à un spectacle irréel...

 

Résumé de cette observation de 1972 à Taizé

Le vendredi 11 août 1972 au soir, un groupe de jeunes gens discutent au sommet d'un coteau verdoyant. Les tentes des visiteurs sont installées tout autour, non loin des bâtiments de la communauté de Taizé, un monastère protestant situé à 10 km de Cluny (Saône-et-Loire).

 

Des jeunes s'y réunissent régulièrement pour prier, sous la direction du père Roger Schutz, son fondateur.

 

Le site surplombe une petite vallée et des collines s'étendent à l'horizon. Le ciel est couvert et une petite pluie fine ne tarde pas à tomber.

 

Assis face à l'Ouest, les jeunes gens contemplent un grand champ labouré qui s'incline vers la vallée.

 

Vers 02:00 du matin, Mlle Renata (Reanta ?) de Faa (étudiante, habitant à Massulas, Sardaigne, Italie) voit une "étoile" descendre du ciel. Elle avertit immédiatement ses compagnons, François Tantot (de Mâcon, étudiant en 2ème année de psychologie), un étudiant de Dijon et un étudiant italien, mais avant qu'ils aient eu le temps de se retourner, l'"étoile" a déjà "atterri" sur les pentes d'un coteau qui fait face au théâtre, connu sous le nom de La Cras.

 

Les 35 jeunes gens regardent tous bientôt avec attention cet objet, apparemment immobile, qui se trouvait à leur hauteur.

 

 

De couleur sombre, sans doute par contraste avec le champ de blé qui se trouvait sur sa droite, l'ovni fait environ 30 (300 ?) m de long, plus grand qu'un car.

 

En s'approchant, il émet une sorte de sifflement que tous les témoins entendent.

 

Soudain l'ovni "s'éclaire".

 

7 lumières jaunes apparaissent. Puis deux de couleur orange à l'extérieur et à gauche de l'objet. Après cela, 5 des 7 lumières jaunes se mettent à balayer le sol.

Les témoins aperçoivent alors des coupoles à l'extrême gauche de la rangée de lumières. L'objet semble reposer sur ces faisceaux lumineux.

Tantot et le jeune homme de Dijon, notamment, ressentent à cet instant des picotements aux mains et aux genoux.

 

Tandis que les faisceaux de lumière "solide" balayent le sol, des étincelles rouges apparaissent à l'extrémité droite de l'objet, bientôt remplacées par trois disques de petite taille soulignés chacun par deux points de lumière rouge. Ils entamèrent alors une manœuvre giratoire autour de l'ovni principal qui va durer jusqu'à la fin de l'apparition.

 

Vers 03:00 du matin, les 4 premiers témoins, munis de lampes électriques, décident d'aller voir ce qui se passe.

 

Leurs 30 compagnons les regardent s'éloigner à travers champs, sans cesser d'observer l'objet. Chaque faisceau lumineux principal tourne autour d'un axe vertical. Le deuxième faisceau sur la gauche s'éclaire soudain intensément. Une pluie de particules rouges se déverse autour des 4 autres faisceaux et recouvre le sol.

 

Les témoins distinguèrent alors, dans une lumière blanche, une rangée de "hublots" qui disparaissent 20 minutes plus tard, après que le faisceau brillant sur la gauche ait clignoté plusieurs fois.

 

 

Lorsque les 4 jeunes gens arrivent au milieu du champ, ils aperçoivent une masse sombre en forme de meule de foin, de 5 à 6 m de haut.

 

Un point de lumière rouge tourne autour, d'un mouvement très irrégulier. Entre l'endroit où ils se trouvent et cette masse sombre, soit à environ 3 m, les témoins distinguent une sorte de haie.

Or ils savent pertinemment qu'aucune haie ne s'élève à cet endroit.

 

Lorsque, pour en avoir le cœur net, un des jeunes gens dirige sa lampe vers la masse qui leur fait face, le faisceau s'élève subitement à environ 50 cm de la haie et se perd dans l'obscurité.

 

Quand il voit les 3 disques disparaître à l'intérieur du grand objet, Tantot essaye à nouveau de se servir de sa lampe.

L'ovni dirige alors le faisceau de lumière brillante sur les témoins. Eblouis, ils se cachent le visage de leurs mains pour tenter de se protéger de la lumière et de la chaleur. Pendant ce temps, l'ovni décolle et disparaît rapidement en direction de Cluny. Il était alors 04:40 du matin.

 

Les témoins font un rapport détaillé à la gendarmerie de Cluny .

 

 

0 commentaires

ven.

07

juil.

2017

Un OVNI Cigare prend en chasse un hélicoptère militaire US !

 

Dans la nuit du 18 octobre 1973, le capitaine Lawrence Coyne, pilote militaire d'hélicoptère, a fait une surprenante rencontre avec un objet volant non-identifié de 18 mètres de long environ, de couleur grise, en forme de cigare près de Mansfield, Ohio, USA.

0 commentaires

mer.

05

juil.

2017

Retour sur va Vague Belge d'OVNIS de 1989 à 1991

 

Le 29 novembre 1989, dans l'Est de la Belgique, de nombreux témoins, dont des policiers, signalèrent avoir vu des OVNIS dans le ciel, ce qui fut le début de ce que l'on nommera par la suite "la vague Belge" qui dura en tout 18 mois.

 

En général, les témoins déclarent avoir observé une forme triangulaire aux angles arrondis, un éclairage identique (trois phares aux extrémités du triangle et un phare rouge au centre) et un déplacement sans ou avec très peu de bruit...

 

0 commentaires

lun.

03

juil.

2017

Un ancien militaire US affirme avoir vu l'OVNI de Roswell en 1947 - 03 juillet 2017

 

Une équipe d'enquêteurs est venue interviewer le sergent Clifford Stone, un retraité de l'armée américaine.

 

Il fait alors une incroyable révélation : il était présent sur le site du crash de Roswell en 1947.

 

Il raconte qu'il a vu un vaisseau spatial en forme de disque et le corps d'un humanoïde extraterrestre... 

 

0 commentaires

lun.

26

juin

2017

L'incident de Rendlesham : Atterrissage d'un OVNI près d'une base militaire en 1980

 

L'incident de Rendlesham se déroula dans le Suffolk, dans le sud-est de l'Angleterre, les nuits du 27 et du 28 décembre 1980.

 

Un détachement de militaires américains prétendit avoir observé aux alentours de la base aérienne de Woodbridge différents phénomènes inexpliqués.

 

C'est le cas le plus célèbre d'observation d'un ovni présumé en Grande-Bretagne, comparable en importance à l'affaire de Roswell aux États-Unis...

 

 

0 commentaires

lun.

19

juin

2017

France : des OVNIS dans le ciel d'Oloron-Sainte-Marie en 1952 - 19 juin 2017

 

Oloron-Sainte-Marie, le vendredi 17 octobre 1952 vers 12:50 : Plusieurs témoins, dont un instituteur surveillant général d'une école, ainsi que sa famille, voient passer plusieurs OVNIS dans le ciel..

0 commentaires

dim.

18

juin

2017

La vague d'OVNIS de Tinley Park, USA - 2004

"Tinley Park" est une ville américaine ayant connu de multiples observations d’ovnis de masse.

 

Ces observations ont fait l’objet de nombreux témoignages de personnes ayant vu trois feux en forme de triangle le 21 août 2004. Ainsi qu’une autre apparition à l'Halloween de cette même année puis à nouveau en octobre et septembre 2005.

 

Des années plus tard, les témoins se demandent toujours ce que pouvaient être ces mystérieux phénomènes inconnus.

 

D'après de nombreux témoignages, il semble y avoir beaucoup d'observations d’ovnis autour des aéroports. Tinley Park se trouve justement près de Chicago et de l'aéroport O'Hare, l'un des plus fréquentés du pays...

 

0 commentaires

ven.

16

juin

2017

Un scientifique pense avoir résolu l'énigme de l'explosion de la Toungouska en 1908 - 16 Juin 2017

 

Depuis 1908, le mystère plane sur l'origine de la gigantesque explosion de la Toungouska en Sibérie, l’une des plus importantes de l’histoire. L

 

a déflagration, qui s’est propagée sur un rayon d’un millier de kilomètres, a détruit 60 millions d'arbres qui sont tombés à cause du souffle de l'explosion.

 

Récemment, un scientifique pense avoir résolu cette énigme...

0 commentaires

mer.

07

juin

2017

"Blue Book", nouvelle série TV de Robert Zemeckis sur les ovnis - 07 Juin 2017

 

La chaîne "History" a commandé une série originale dramatique inspirée du Projet Blue Book, considéré comme la troisième commission de recherche sur les ovnis menée par l’US Air Force entre 1952 et 1969, qui sera produite par Robert Zemeckis.

 

Chaque épisode de cette série, créée par David O’Leary s’appuiera sur des cas réels, en corrélant des théories à des événements authentiques.

 

Basée sur d’authentiques cas des années 50 et 60, elle narrera les enquêtes menées par le professeur J. Allen Hynek, un brillant scientifique recruté par l'armée de l'air américaine, pour s'occuper d'affaires non-résolues qui mêlent de simples faits divers à des théories plus farfelues comme l'existence d'extraterrestres.

 

« J’ai rarement été associé à un projet qui combine aussi parfaitement des faits historiques à l’extraordinaire » a confié avec enthousiasme Zemeckis dans le communiqué de presse fourni par la chaîne. Impliqué en tant que producteur délégué du projet, il n’est en revanche pas précisé si le cinéaste passera derrière la caméra pour mettre en scène l’un des épisodes du programme.

 

Les détails au sujet de la production et la date de sortie ne sont pas encore disponibles.

 

Quelques productions connues de Robert Zemeckis :

 

 

La nouvelle série "Blue Book" devrait suivre la lignée des séries historiques à gros budget telles que Hatfields & McCoys, Vikings, Texas Rising, Roots, Six et la prochaine série Knightfall consacrée aux templiers.

 

Synopsis et détails la série "Blue Blook" :

 

Un brillant scientifique, le professeur J. Allen Hynek, est recruté par l'armée de l'air américaine pour mener des enquêtes non-résolues, de simples faits divers à des théories plus farfelues comme l'existence d'extraterrestres.

 

 

Origines du projet Blue Book :

 

Leur mission officielle était aussi de déterminer si les ovnis représentaient une menace pour la sécurité des États-Unis et s'ils présentaient une technologie avancée que l'État pourrait exploiter.

Cette commission resta en activité jusqu'en 1969.

Le projet Blue Book étudia en tout 12 618 rapports d'observations et classa 701 comme étant des phénomènes inexpliqués (soit environ 6% des cas étudiés).

Comme grand personnage de l'époque, on a le Professeur Allen Hynek, astronome de grande renommée et connu pour être le pionnier de la recherche sur les objets volants non identifiés.

À partir du Projet Sign, Hynek est appelé par l'Air Force et chargé d'apporter un regard scientifique afin de démasquer les cas de confusions et les canulars. Au début, Hynek était sceptique quant à l'existence des Ovnis.

 

Les conclusions du Projet Blue Book étaient les suivantes :

 

  • Aucun des ovnis signalés, enquêtés, et évalués par l'Air Force n'a montré qu'il pouvait menacer notre sécurité nationale.
  • Aucune preuve n'a été soumise à l'Air Force, ni découverte par elle. Il ne s'agissait que d'observations entrant dans la catégorie “non-identifiés” démontrent des capacités technologiques ou des principes qui dépasseraient nos connaissances scientifiques actuelles.
  •  Aucune preuve n'indique que les observations entrant dans la catégorie “non-identifiés” concernent des engins extraterrestres.

 

" Entre 1948 et 1969 l'Air Force a enquêté sur 12.618 rapports d'observations d'Ovnis. Sur ce nombre, il a été établi que 11.917 avaient pour causes des objets matériels tels que des ballons, des satellites, et des avions; des objets immatériels tels que la foudre, des reflets, et autres phénomènes naturels; des objets astronomiques tels que des étoiles, des planètes, le soleil, et la lune; des conditions météorologiques; et des canulars.

Seulement 701 rapports n'avaient pu trouver

d'explication. "

 

Allen Hynek reconnaîtra que " l'entrée en vigueur du Projet Grudge marqua le début du " rejet " du problème des Ovnis. Les communiqués de presse publiés à propos de ces cas précis n'offraient plus qu'une très lointaine parenté avec les faits qui avaient suscité la notification initiale ".

 

En novembre 1948, le colonel Mc Coy transmet un mémorandum secret à son directeur, révélateur de cette politique du déni : 

 

" Nous pensons qu'il serait déconseillé de présenter des informations à la presse au sujet d'objets que nous ne sommes pas encore en mesure d'identifier et au sujet desquels nous n'avons aucune conclusion raisonnable.

Au cas où les journalistes pourraient insister pour obtenir une déclaration, nous suggérons qu'ils soient informés du fait que bon nombre de ces objets sont en fait des ballons météo ou des phénomènes astronomiques... "

 

Tous les documents concernant les enquêtes du Blue Book ont été définitivement transférés à la " Military Reference Branch ", aux Archives nationales, ainsi qu'au "Records Administration" (8ème et Pennsylvania Avenue, Washington, DC 20408). Ils sont accessibles au public.

 

0 commentaires

jeu.

01

juin

2017

Une photo satellite révèle une étrange anomalie dans la zone 51... 01 Juin 2017

 

En mai 2008, un satellite prend une série de photos au-dessus de la zone 51. L’une d’entre elles révèle une étrange anomalie qui semble avoir été retouchée pour masquer les détails…

0 commentaires

dim.

28

mai

2017

France : Un OVNI se pose dans un jardin à Nancy - 1982

 

Le cas dit des "amarantes" est une histoire vraie survenue en France en 1982.

Cet événement exceptionnel est remarquable pour deux raisons : d’abord à cause de la condition sociale du témoin, ou plus précisément de sa fonction, il est en effet chercheur en biologie cellulaire.

Ensuite pour la durée et la précision de l’observation : il s'agit de l'un des rares cas où le témoin s'est approché à moins d'un mètre d'un ovni...

 

0 commentaires

ven.

26

mai

2017

Des écoliers sont témoins de l'apparition de plusieurs OVNIS ! 26 Mai 2017

 

En 1967, à North Dade en Floride, des enfants d'une école sont témoins de l'apparition de plusieurs OVNIS...

0 commentaires

jeu.

11

mai

2017

Les OVNIS du Passé - Documentaire HD

 

Sur le site "La vérité est ailleurs"  les mystérieux phénomènes célestes observés dans le passé, avec des commentaires d'historiens, d'archivistes, d'astronomes, et du journaliste Jean-Claude Bourret.

 

0 commentaires

mar.

09

mai

2017

Extraterrestres!!! documentaire en français

0 commentaires

sam.

06

mai

2017

Ces Extraterrestres dans Au-Delà du Réel Saison 1 Episode 5 "Dos au Monde"

 

Voici une vidéo en Français d'un épisode "Dos au Monde" qui a été mis en ligne sur le site de christian Macé.

0 commentaires

jeu.

27

avril

2017

OVNIS : Le Secret américain -  27 Avril 2017

 

Un officier de contre-espionnage français raconte comment il a percé le secret de l’astronome américain Allen Hynek, conseiller officiel de l’US Air-Force pendant vingt ans, et conseiller occulte du film " Rencontre du Troisième Type ".

 

L’Américain est mort avec son secret, le Français en est aujourd’hui le dépositaire… et il ne dort plus très bien...

 

0 commentaires

sam.

22

avril

2017

Al Bielek, le Voyageur Temporel qui aurait passé 2 ans dans le Futur en 2749 - 22 Avril 2017

0 commentaires

lun.

17

avril

2017

L'US Air Force enquête sur l'existence du Programme Spatial Secret de la Navy (Corey Goode) - 17 Avril 2017

 

 Nouvelles révélations de Corey Goode sur les programmes spatiaux secrets américains.

 

Source : http://exopolitics.org/us-air-force-officials-investigate-claims-of-secret-navy-space-program/

0 commentaires

Recherche sur ce site

par mots clés

Citations

"Osez changer de point de vue car l'impossible d'hier est le possible d'aujourd'hui et sera l'évident de demain"

"Deux choses sont infinies : L'Univers et la bêtise humaine, mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue !" Albert Einstein.

"SEUL LE FANTASTIQUE A DES CHANCES D' ÊTRE VRAI"

Teilhard de Chardin

"LA PIRE ABERRATION DE L'ESPRIT HUMAIN EST DE VOIR LES CHOSES COMME ON SOUHAITE QU'ELLES SOIENT ET NON COMME ELLES SONT"

Bossuet

"IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ETOILES"

Guillaume Apollinaire

CE QUE JE VOUS DEMANDE C'EST D'OUVRIR VOTRE ESPRIT NON DE CROIRE”

Jiddu Krishnamurti

"SI TU NE GUETTES PAS L 'IMPREVU TU NE CONNAITRAS JAMAIS LA VERITE"

Héraclite

''LA VERITE EST LE POINT D'EQUILIBRE

ENTRE TOUTES LES OPPOSITIONS.''

"NOUS NE SOMMES PAS DES ETRES HUMAINS VIVANT UNE EXPERIENCE SPIRITUELLE.NOUS SOMMES DES ETRES SPIRITUELS VIVANT UNE EXPERIENCE HUMAINE".

Teilhard de Chardin

"Ôdla t'instruira"