dim.

20

janv.

2019

Observation d'une lumière rougeoyante inconnue au Danemark - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

dim.

20

janv.

2019

France : Ovni observé le 19 janvier 2019 à Vouvray Châtillon-en-Michaille dans l'Ain ?

Lire la suite 0 commentaires

dim.

20

janv.

2019

Angleterre : Un mystérieux OVNI filmé au-dessus de Hull -Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

sam.

19

janv.

2019

OVNIS : l'hypothèse extraterrestre généralisée de Claude Lavat - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

ven.

18

janv.

2019

Canada : deux Ovnis observés en plein jour à Calgary en novembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

ven.

18

janv.

2019

USA : Ovni "FastWalker" filmé par un drone près de la Zone 51

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

17

janv.

2019

Ovni blanc observé en plein jour à Busan, Corée du Sud le 16/01/2019

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

17

janv.

2019

Des OVNI triangulaires observés aux États-Unis dans les années 1980

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

17

janv.

2019

Des OVNI observés au-dessus du Mont Orfort, au Québec - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mer.

16

janv.

2019

Nick Pope : nouveaux dossiers X-Files via le média "The Sun" - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mer.

16

janv.

2019

Un OVNI translucide repéré près du volcan Popocateptl au Mexique ! 13 janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

lun.

14

janv.

2019

ITALIE 2018 : répartition des ovnis par régions - janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

lun.

14

janv.

2019

France : cet étrange hélicoptère dans le ciel du Finistère

Lire la suite 0 commentaires

lun.

14

janv.

2019

Ile de la Réunion : plusieurs habitants observent un OVNI - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

lun.

14

janv.

2019

Un OVNI au-dessus de la mer Méditerranée en juin 1984

Lire la suite 0 commentaires

dim.

13

janv.

2019

Des OVNI en forme de losange observés au nord de l’Italie -Janvier 2018

Lire la suite 0 commentaires

dim.

13

janv.

2019

Une mère et sa fille observent un OVNI en Guadeloupe -Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

ven.

11

janv.

2019

"Les triangles de la nuit" - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

ven.

11

janv.

2019

Un énorme OVNI a-t-il été filmé dans l’Oregon ? Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

Le jour où une équipe de France Télévisions a filmé un OVNI à Avallon en 2014

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

Le retour d’un ovni observé 9 ans plus tôt filmé en Turquie en Décembre 2018 ?

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

Un OVNI et des aliens observés en 1971 au Québec - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

Angleterre : retour sur le probable Ovni de l'aéroport de Gatwick - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

TR-3B triangulaire filmé en vision nocturne - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mer.

09

janv.

2019

Brésil : La nuit où la police de Sorocaba a poursuivi un OVNI !

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Ovni en forme de beignet pourpre filmé à Waterford en Irlande le 09/12/2018

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Révélations sur un étrange cas d’ovni australien (+ de 300 témoins) - Janvier 2018

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Les meilleures observations d'Ovni en 2018 par Jaime MAUSSAN - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

USA : Étrange écho radar dans le ciel de l’Illinois - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Vietnam : Ovni observé près d'un temple le 01/01/2019

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Ovni ou essai de missile au-dessus de San Francisco ? - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Objet céleste inconnu gigantesque visible sur heliowiever le 11/12/2018

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

France : Des OVNI lumineux et stationnaires observés à Saint-Pierre-de-Varennes le 04/01/2019

Lire la suite 0 commentaires

lun.

07

janv.

2019

Brésil : La Chapada Diamantina - Formidable zone pour observer les ovnis

Lire la suite 0 commentaires

lun.

07

janv.

2019

Un OVNI circulaire filmé près des côtes irlandaises - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

lun.

07

janv.

2019

Un OVNI circulaire observé en Dordogne le 29 décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

lun.

07

janv.

2019

Pays-Bas : OVNI rectangulaire repéré en vision nocturne à Groenio en 2018 ?

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

03

janv.

2019

Le gouvernement britannique en session d'urgence après le survol d'un aéroport par des OVNIS ! - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

03

janv.

2019

Angleterre : mystérieuses Orbes lumineuses en plein jour dans le ciel de Plymouth - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

03

janv.

2019

Un feu dans le ciel filmé en Indonésie- Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mer.

02

janv.

2019

USA : Ovni au-dessus de Bridgeport, Connecticut, USA en novembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

mer.

02

janv.

2019

Italie : Un étrange OVNI circulaire filmé à Teglio

Lire la suite 0 commentaires

mer.

02

janv.

2019

Suisse : un OVNI observé par une famille à Monthey

Lire la suite 0 commentaires

lun.

31

déc.

2018

Les Ovnis sont présents en Nouvelle-Zélande - 31/12/2018

Lire la suite 0 commentaires

lun.

31

déc.

2018

USA : Ovni triangulaire à Birmingham dans l'Alabama - 28/12/2018

Lire la suite 0 commentaires

dim.

30

déc.

2018

USA : Ovnis lumineux en plein jour dans le désert de Mojave en Californie - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

dim.

30

déc.

2018

Ronchin (59) : Des ovnis dans le ciel de la métropole le soir de Noël ?

Lire la suite 2 commentaires

dim.

30

déc.

2018

Suisse : Ovni vert à Monthey le 23 décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

dim.

30

déc.

2018

Jacques Bergier : le magicien de l'ufologie, nom de code Mik Ezdanitoff (vidéo) - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

sam.

29

déc.

2018

Un ovni a t'il été filmé le 25 décembre 2018 au dessus de Kiawah Island ?

Lire la suite 0 commentaires

sam.

29

déc.

2018

USA : Ovni noir photographié à Ruskin en Floride - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

sam.

29

déc.

2018

RENCONTRES entre un OVNI ET un POLICIER en ITALIE - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

sam.

29

déc.

2018

Matin Ovni dans le monde - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

sam.

29

déc.

2018

A New York, un ciel bleuté aux allures d’invasion extraterrestre -Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

sam.

29

déc.

2018

Mexique : Flotte d'Ovnis dans le ciel de Tijuana le 09/12/2018

Lire la suite 0 commentaires

mer.

26

déc.

2018

Vidéo de l'Ovni qui a été à l'origine de la fermeture de l'aéroport de Gatwick en Angleterre en Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

mer.

26

déc.

2018

France : Ovnis proches de Marseille le 25/12/2018 ?

Lire la suite 0 commentaires

mer.

26

déc.

2018

Australie : Ovni en forme de baleine - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

lun.

24

déc.

2018

(suite) OVNI : les meilleures observations de 2018 - Décembre 2018

0 commentaires

lun.

24

déc.

2018

INDE : Deux ovnis filmés à Bhopal ? - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

lun.

24

déc.

2018

Le Hoax des drones à l’aéroport de Gatwick d’après les dires de la Police - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

dim.

23

déc.

2018

OVNI : les meilleures observations de 2018

Lire la suite 0 commentaires

dim.

23

déc.

2018

Autre preuve de base souterraine militaire dans la zone 51 - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

dim.

23

déc.

2018

Un hangar extraterrestre trouvé sur Google Earth près de la Zone 51 ? - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

dim.

23

déc.

2018

Portugal : Ovni observé à Povoa de Varzim le 20/12/18

Lire la suite 0 commentaires

sam.

22

déc.

2018

Flotte d'Ovnis dans le ciel de Mexico? le 22/12/2018

Lire la suite 0 commentaires

sam.

22

déc.

2018

Un ovni photographié à Runcorn en Angleterre ?

Lire la suite 0 commentaires

sam.

22

déc.

2018

Ovni dans le sillage de l'ISS ? - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

ven.

21

déc.

2018

USA : ovni triangulaire observé dans le Michigan le 20/12/2018

Lire la suite 0 commentaires

ven.

21

déc.

2018

Ovni triangulaire au dessus du Pentagone ? - décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

ven.

21

déc.

2018

Ovni Gatwick: Un expert en drones dit que c'est un OVNI - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

20

déc.

2018

Appel à témoins Denain : le journal L’Obs du Valenciennois relaie l’info -Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

20

déc.

2018

Un mystérieux ovni photographié survolant les Everglades aux USA ? -Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

20

déc.

2018

Un OVNI triangulaire observé à Saint-Yvi en novembre 2016

Lire la suite 0 commentaires

mer.

19

déc.

2018

Bilan Ovni dans l'Yonne 2018 avec Rémy Fauchereau

Lire la suite 0 commentaires

mer.

19

déc.

2018

”Les Triangles de la nuit” – Un livre de Daniel Robin - décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

mer.

19

déc.

2018

Deux Ovnis photographiés survolant des montagnes enneigées à Anchorage en Alaska en 1984

Lire la suite 0 commentaires

mer.

19

déc.

2018

Argentine : apparition d'un Ovni lors d'une émission de télévision à Buenos Aires - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

mar.

18

déc.

2018

Des ovnis ou lanternes chinoises ont ils survolé la quartier de Fishergate à Barnoldswick en Grande-Bretagne ? Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

mar.

18

déc.

2018

Taiwan : Ovni photographié dans la zone de loisirs d'Alishan Forest en 2010

Lire la suite 0 commentaires

mar.

18

déc.

2018

Un OVNI discoïdal filmé près du soleil dans le Michigan ? Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

lun.

17

déc.

2018

Mexique : Trois ovnis observés à Tijuana - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

lun.

17

déc.

2018

Ovni méduse dans le ciel de Mairipora au Brésil - 16 décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

lun.

17

déc.

2018

Une Orbe blanche effraie un renard - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

lun.

17

déc.

2018

USA : Ovni filmé en plein jour à San Antonio dans le Texas le 16/12/2018

Lire la suite 0 commentaires

lun.

17

déc.

2018

USA : Un énorme OVNI triangulaire filmé dans l’Ohio - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

ven.

14

déc.

2018

La RAF tente d'intercepter un ovni le 10 Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

13

déc.

2018

Ovni multicolore dans le ciel de Mexico le 08/12/2018 -

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

13

déc.

2018

13/12/2018 : Un touriste capture un OVNI par surprise en Australie

Lire la suite 0 commentaires

mer.

12

déc.

2018

L'ufologie est-elle une science ? - 12/12/2018

Lire la suite 0 commentaires

mer.

12

déc.

2018

USA : Ovni triangle noir filmé dans le New-Jersey en Août 2016

Lire la suite 0 commentaires

mer.

12

déc.

2018

Angleterre : Un étrange OVNI circulaire observé près de Bristol - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

mar.

11

déc.

2018

Ovni noir filmé survolant la chaîne de montagnes Harquahala en Arizona - 09/12/2018

Lire la suite 0 commentaires

mar.

11

déc.

2018

Un étrange avion furtif top secret filmé à Omaha - décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

lun.

10

déc.

2018

Brésil : Ovni géant entité bioélectrique ? - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

lun.

10

déc.

2018

Californie : Ovni observé à La Puente en 2017 - Mufon - décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

lun.

10

déc.

2018

Suède : 2 OVNI lumineux filmés au nord de Halmstad - décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

lun.

10

déc.

2018

Zimbabwe : épave d’une soucoupe volante ? décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

dim.

09

déc.

2018

Ovni furtif vu lors d'un journal TV au Texas - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

ven.

07

déc.

2018

« Soucoupes Volantes : La Genèse » avec Franck Maurin - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

dim.

20

janv.

2019

Jocelin Morisson : Quelle spiritualité pour éviter le chaos ? - Janvier 2019

Jocelin Morison, journaliste scientifique et auteur de l'ouvrage "L'ultime convergence, quelle spiritualité pour éviter le chaos ?", esquisse les grandes lignes d'une spiritualité laïque axé sur un développement trans-personnel individualisé. 

0 commentaires

dim.

20

janv.

2019

Observation d'une lumière rougeoyante inconnue au Danemark - Janvier 2019

 

Date de l'observation : Janvier 2019

Lieu de l'observation : Danemark

 

 

D'après Scott Waring :

 

"Il s'agit d'une courte séquence d'un objet rougeoyant se déplaçant à grande vitesse au-dessus du Danemark.

J'ai pensé que c'était peut-être un météore, mais il n'y avait pas de queue et la couleur est restée rouge là où la plupart des météores sont blanchâtres.

Aussi cette lumière semble voyager à 1/4 de la vitesse d'une météore, donc c'est possible qu'il s'agisse d'un OVNI, mais c'est aussi possible qu'il s'agisse d'un aéronef militaire en cours de test au Danemark par les USA.

Les États-Unis entretiennent encore près de 800 bases militaires dans plus de 70 pays et territoires à l'étranger, à partir d'installations radar complètes. S'il s'agit d'un vaisseau expérimental, alors c'est à partir d'une de ces bases. "

Scott C. Waring

 

Le témoin oculaire déclare : 

"Mon ami conduisait et a vu quelque chose de vraiment étrange dans le ciel. Il a prétendu que ce n'était pas la lune. Idk, je pense que c'est une fusée éclairante."

 

 

0 commentaires

dim.

20

janv.

2019

France : Ovni observé le 19 janvier 2019 à Vouvray Châtillon-en-Michaille dans l'Ain ?

Christian Macé du blog "ovniparanormal.over-blog" nous  fait part d'une observation d'un ovni par email, hier soir 19 janvier 2019.

L'anonymat est de mise par soucis de discrétion.

A noter que Vouvray a fusionné avec la commune de Châtillon-en-Michaille... :

 

"Bonjour, cet am nous avons vu la même chose que celui qui est en photo sur votre blog , vu le 11 janvier, par contre nous n'avions pas d'appareil photo.

 

 

Cela se passait au-dessus du Jura, entre Genève et Oyonnax je dirais, nous nous promenions à Vouvray commune de Châtillon-en-Michaille (01200), lorsque nous avons vu cet objet, ma première impression c'est un ballon, mais il avançait vent contraire, ensuite il a fait du sur place, et il a finit en montant de plus en plus haut jusqu'à disparaître.".

 

Cordialement .../...

 

PS l'image a été copié sur votre site.".

Le témoin fait référence à l'observation ci-dessous

"Photos ovni à La Seyne sur Mer près de Toulon dans le Var le 11 janvier 2019"

Ci-dessus, le témoin a cerclé l'ovni. A La Seyne-sur-Mer, le 11 janvier 2019...

Appel à témoins... Vous avez vu aussi cet ovni, vous l'avez photographié ou filmé ? Votre témoignage nous intéresse ! Contribuez à l'enrichissement de notre patrimoine sur les ovnis... Merci. Maintenant, c'est là que ça se passe... :

 

Grand Merci à ce monsieur témoin, qui vient de m'adresser par emails, ces messages suivants avec ses photos jointes avec :

 

"Bonjour,

Vendredi 11.01.19 à 8h observation objet très lumineux et statique 

depuis le quartier Marvivo à la Seyne direction sud, sud-est pendant 

plus de 10 mn. Photos prises par smartphone.

 

Et : 

 

">> Le 14 janvier,

>> Bonjour.

>> Oui,, bien sûr, il serait étonnant qu'il n'y est pas d'autres

>> témoins

>> car le phénomène de la taille d'une gosse étoile apparaissait

>> bien plus

>> lumineux avec le levé du soleil et semblait même s'allonger ou

>> changer

>> de forme tellement c'était éblouissant à  l'oeil nu . Je l'ai

>> observé

>> de 7h50 à  8h et j'ai du partir, en chemin j'ai pu joindre ma

>> compagne

>> qui se déplaçait  entre la Beaucaire et les Routes  à Toulon et a

>> pu

>> elle aussi le voir à 8h15 et il n'y avait rien d'autre  dans  le

>> ciel

>> totalement pur que quelques avion dont les traînées ne

>> subsistaient que

>> quelques secondes. J'espère qu'il existe des images de qualité de

>> ce

>> sujet. Merci à vous.".

Puis :

"Non désolé pour la qualité. Mais en écoutant la vidéo de ODH Tv  jt ovni dans le var mars 2018 . à 19mn de la vidéo description de l'objet identique à  la mienne. Personnel service météo à vu l'objet...".

 

FIN des messages du témoin, par emails.

 

Ci-après, photo originale du témoin prise à La Seyne-sur-Mer, le 11 janvier 2019 :

Ci-après, à partir des photos originales prises par le témoin, j'ai agrandi l'ovni. J'ai constaté que l'ovni se transforme :

 

0 commentaires

dim.

20

janv.

2019

L'US Air-Force commente la nouvelle série TV « Projet Blue Book » - Janvier 2019

Le magazine de l’US Air Force commente la sortie de la série télévisée qui met en évidence sa volonté de déni de l’hypothèse extraterrestre.

Projet Blue Book: L’enquête secrète sur les ovnis de l’US Air Force est présentée à la télévision. (Source de l’article)

 

Dans les mots de Fox Mulder, agent spécial du FBI assigné aux X-Files: « Je veux croire. »

 

Il était une fois… l’armée de l’air américaine, … qui le souhaitait peut-être aussi.

 

Aux premiers jours de la guerre froide, le ciel du continent américain était envahi d’objets qui ont amené de nombreux Américains à se tourner vers les étoiles pour obtenir des réponses. La réponse de l’Air Force a été plus bureaucratique.

 

L’Air Force a commencé le projet Blue Book en 1952 en tant qu’étude systématique des observations d’objets volants non identifiés. Le projet était chargé d’analyser scientifiquement les données recueillies sur les ovnis afin de déterminer s’ils constituaient une menace pour la sécurité nationale.

 

Bien qu’il ait officiellement pris fin en décembre 1969, le projet a captivé l’imagination des fans de science-fiction depuis la publication de ses conclusions. Maintenant, une nouvelle génération de chercheurs sur les ovnis pourrait voir le jour suite à la diffusion de la nouvelle série télévisée d’History Channel, « Project Blue Book ».

 

La série a été créée le 8 janvier et diffusera dix épisodes au cours de la première saison. History Channel a décrit la nouvelle émission comme étant « basée sur les véritables enquêtes hautement secrètes sur les ovnis et les phénomènes connexes, menées par l’US Air Force ».

 

Dans cette émission, ainsi que dans la vie réelle, le Dr Joseph Allen Hynek, astronome formé à l’Université de Chicago, est recruté dans son corps professoral de l’université pour servir de conseiller scientifique au projet clandestin Blue Book.

 

Hynek a également été consultant pour le compte de l’armée de l’air sur deux enquêtes antérieures concernant des ovnis, connues sous les noms de Project Sign et Project Grudge, qui ont commencé et se sont terminées avant le projet Blue Book. Dans l’émission il est convoqué avec son partenaire, le capitaine Michael Quinn de l’US Air Force, pour enquêter sur des observations d’ovnis à travers le pays.

 

Le duo s’aperçoit rapidement que certaines rencontres ne peuvent pas être facilement écartées.

Coupure de journal du Projet Blue Book 10073, près de Schenectady et d’Oswego, New York, le 8 avril 1956.

L’incident impliquait la chasse d’un ovni par un pilote de ligne. (crédit Ministère de la Défense USA)

La série diverge des faits historiques lorsque Hynek commence à soupçonner que le gouvernement l’a dupé dans un complot visant à dissimuler la vérité.

 

La série se déroule dans le contexte de la guerre froide et de la montée des armes atomiques. Chaque épisode de la série puise dans les sources des dossiers du projet Blue Book, « mêlant les théories ufologiques à des événements historiques authentiques appartenant à l’une des époques les plus mystérieuses de l’histoire des États-Unis », selon History Channel.

 

Néanmoins, la méfiance de Hynek à l’égard de l’Air Force n’est pas sans fondement.

 

Dans son livre de 1977 intitulé « The UFO Experience », Hynek a relaté un changement personnel de son rôle de démystificateur d’ovnis, le rôle qu’il a dit que: « l’armée de l’air s’attendait à ce qu’il joue ».

Au fil du temps, Hynek en vint à croire que si de nombreuses observations d’ovnis pouvaient être expliquées comme des phénomènes normaux mal identifiés par des yeux non exercés, certains cas ne pouvaient toutefois pas être conciliés avec les connaissances scientifiques.

 

Avant que l’Air Force ne ferme le projet, il a déclaré qu’il pensait que les observations d’ovnis méritaient un examen plus rigoureux et que le surplus de témoins dignes de confiance, y compris des pilotes et des militaires de haut rang, indiquait qu’il y avait plus que ce qui se présente à l’œil quand il s’agit d’ovnis.

 

Indépendamment de ses convictions ultérieures, le projet Blue Book a officiellement conclu sur une note plus sceptique.

 

Des milliers de rapports d’ovnis ont été classés et étudiés dans le cadre du projet. Dans son rapport final sur le Blue Book, l’armée de l’air a résumé ses conclusions comme suit:

 

Aucun ovni signalé, étudié et évalué par l’Air Force ne fut jamais un signe de menace pour notre sécurité nationale;

L’Air Force n’a présenté aucune preuve indiquant que les observations qualifiées de "non identifiées" constituaient des développements technologiques ou des principes allant au-delà de l’éventail des connaissances scientifiques modernes; et

Rien n'indiquait que les observations classées comme "non identifiées" étaient des véhicules extraterrestres.

Toute la documentation de l’Air Force relative au projet Blue Book a finalement été transférée au Service des Archives et Enregistrements Nationaux à la Modern Military Branch et est disponible pour analyse par le public.

 

« Depuis la fin du projet Blue Book, rien ne s’est produit qui pourrait soutenir une reprise des enquêtes sur les ovnis », a déclaré l’Air Force dans une fiche archivée du rapport de juillet 2012. « Compte tenu de l’environnement actuel caractérisé par une baisse constante du budget de la défense, il est peu probable que l’Air Force s’engage dans un projet aussi coûteux dans un avenir proche.  »

 

Assez drôle cependant, le service de renseignement du Département de la Défense américain était en fait impliqué dans la recherche sur les ovnis à cette époque.

 

En décembre 2017, le Pentagone a reconnu pour la première fois qu’un programme avait été établi en 2007 pour enquêter sur les rapports d’objets volants non identifiés communiqués par des membres des services militaires. Ce projet ne s’est pas terminé avant 2012, bien que, selon le New York Times, certains responsables aient spéculé sur le fait qu’il se poursuivait.

 

Images du projet Blue Book Case 2853, à Toms River, dans le New Jersey,

le 1er novembre 1945. (crédit Ministère de la Défense)

Le projet, appelé Programme Avancé d’Identification des Menaces Aérospatiales, avait le soutien du chef de la majorité au Sénat de l’époque, Harry Reid ainsi que de l’ancien Sénateur Ted Stevens, Républicain de l’Alaska et de Daniel Inouye, Démocrate de Hawaii.

 

«Je ne suis ni embarrassé, ni honteux, ni désolé d’avoir lancé ce projet», a déclaré Reid après la publication du projet en 2017. «Je pense que c’est l’une des bonnes choses que j’ai faites lors de mon service au Congrès. J’ai fait quelque chose que personne n’a fait auparavant. »

 

L’une des vidéos les plus célèbres du projet ovni de Reid, révélée au public, portait sur des images prises par des avions de combat de la marine américaine alors qu’ils suivaient un objet inconnu manœuvrant de manière inexplicable au large des côtes du sud de la Californie en 2004.

 

L’existence de ces programmes ne signifie pas nécessairement que les ovnis soient de nature extraterrestre. Mais ils montrent que le gouvernement prend au sérieux les objets aériens non identifiés, peut-être inquiet des capacités sans cesse croissantes des adversaires proches – ou plus lointains.

 

A propos de cet auteur: Kyle Rempfer est le rédacteur en chef de Early Bird Brief pour Military Times et ancien contrôleur de combat de l’US Air Force.

 

0 commentaires

dim.

20

janv.

2019

Angleterre : Un mystérieux OVNI filmé au-dessus de Hull -Janvier 2019

 

Une étrange lumière clignotante a été observée alors qu’elle survolait un parc situé à l’est de la ville de Hull, en Angleterre.

 

L’homme qui a filmé cet OVNI souhaite rester anonyme. Il a raconté qu’il avait repéré cette mystérieuse lumière vacillante dans le ciel aux premières heures de la mâtinée, le jeudi 17 janvier 2019.

 

Il dit avoir filmé ces images depuis son jardin vers 1 heure du matin. Il a dit que cet OVNI pouvait être vu au-dessus d'East Park. Il a indiqué qu’il avait une forme « triangulaire ».

 

« [C'était] rouge et il [avait] des lumières claires dessus », a-t-il déclaré. « Ce m'a dérouté ».

 

« Je ne sais pas si c’est un engin de la police ou un drone, mais je ne pense pas que ce soit le cas. On aurait dit que cette chose se trouvait au-dessus de East Park. »

 

« Je l'ai filmée il y a deux nuits de mon jardin vers 1 heure du matin. Je ne sais pas ce que c'était. Cela avait une forme de triangle. Ce n'était pas un drone ou un hélicoptère. »

 

L’homme a déclaré qu’il était resté « estomaqué » et qu’il se considérait comme un « sceptique ». « J'ai fait un Facebook Live - c'est de là que vient cette vidéo - et j'ai mis un statut dessus », a-t-il déclaré. « J'étais censé aller me coucher, mais j'ai pris une cigarette et j'ai levé les yeux vers le ciel et j'ai pensé que c'était un drone au début. »

 

« J'ai de très mauvais yeux. Mes lunettes sont spécialement gravées au laser, mais je pouvais clairement voir cela dans le ciel. »

 

« C’était simplement bizarre. Je suis resté bouche bée. Je ne pouvais pas y croire. »

 

« Même mon chat disait voulait rentrer à l'intérieur. »

 

Il a précisé qu'il y avait un « bruit étrange » mais aucun son n'indiquait qu'il s'agissait d'un hélicoptère. « Il y avait un bruit étrange - je ne sais pas si c'était mon imagination qui me jouait des tours », poursuit-il. « Je ne peux pas encore l'expliquer et je suis un peu sceptique. »

 

« C'est assez intéressant de voir la réaction des gens face à ces images. Il s'agit de savoir si quelqu'un d'autre l'a vu et ce qu'ils en pensent. »

 

Il a dit que cet OVNI planait et était principalement stationnaire. Le mouvement et les tremblements que l'on voit sur la vidéo proviennent du moment où il avait zoomé. Il ne pouvait pas tenir la caméra fermement.

 

« Cela semblait planer », a-t-il déclaré. « C'était presque immobile la plupart du temps. »

 

« Je l'ai regardé pendant environ une demi-heure et quand je suis rentré à l'intérieur, il était toujours là. »

 

« C’était un objet non identifié en théorie. Je ne pouvais pas identifier ce que c’était. »

 

« Ce n'était pas un satellite. C'était dans notre atmosphère. »

 

« Je suis sceptique. Je suis sûr qu'il y a une explication raisonnable à cela, mais je n'en ai pas. »

 

0 commentaires

sam.

19

janv.

2019

OVNIS : l'hypothèse extraterrestre généralisée de Claude Lavat - Janvier 2019

 

Ce livre relate des cas inédits d'observations personnelles du phénomène ovnien, décrits avec la précision et la richesse permises par une approche pluridisciplinaire de la question et une longue pratique de l'observation astronomique, ainsi que les résultats d'une étude du phénomène menée pendant cinquante ans...

 

Sont également exposés et proposés une nouvelle théorie du phénomène ovnien, ainsi que les protocoles d'observations optiques et radar devant permettre la validation de cette théorie qui, sollicitant la science jusqu'à ses frontières actuelles, rend déjà compte de la plupart des faits observés d'un phénomène, dont l'étude n'est pas encore entreprise et est même rejetée provisoirement ? par la science officielle,

la « Science d'en Haut », pour des raisons et dans des conditions également étudiées.

 

Pour la première fois en ovniologie, se trouvent exposées dans un même livre, un même élan, des observations inédites du phénomène ovnien, une théorie permettant d'accepter ces faits, des propositions de protocoles d'observations à effectuer dans les domaines optique, et même radar, devant confirmer et perfectionner la théorie proposée.

 

0 commentaires

ven.

18

janv.

2019

Disparition d'un homme extraordinaire : le Père François BRUNE - Janvier 2019

 

TRES GRAND MERCI Père BRUNE

pour vos témoignages de l'existence d'une VIE après la MORT grâce vos travaux sur la TCI.

 

Votre message d'espérance est magnifique, et tout en douceur , vous avez convaincu des milliers de personnes (croyants et non croyants) qu'au-delà de la mort il y a un passage vers une nouvelle vie active , 

dans laquelle le contact se renouera

avec ceux chéris et amis

qui nous ont quitté..

 

Hommage au Père François Brune

 

Le Père Brune sera inhumé le lundi 21 janvier à 11 heures

en la cathédrale orthodoxe de la Sainte Trinité

1, quai Branly 75007 Paris

 

 

 

Le message du Dr Jean-Jacques CHARBONNIER

 

POURQUOI LES MÉDIAS FRANÇAIS NE PARLENT PAS DE LA DISPARITION DU PÈRE FRANÇOIS BRUNE ?

 

On s’étonne avec raison que la disparition d’un homme de cette dimension ne soit mentionnée dans aucun des grands médias français.

 

Alors, je l’écris et le répète encore ici, ceci ne fait que confirmer une réalité difficilement contestable : la France est le pays le plus spirituellement sous-développé de la planète ! 

 

Évoquer le décès du Père Brune reviendrait à parler du sujet le plus tabou de l’hexagone, à savoir le dialogue avec les morts.

 

Si bien que l’on parlera plus volontiers de l’ultime révérence du prêtre dissident au Mexique, en Italie, en Allemagne ou ailleurs que chez nous.

 

D’édition en édition, la version française de « Les Morts nous parlent » a été tirée à plus de 300 000 exemplaires.

 

Le livre est traduit en une dizaine de langues, ce qui a amené François Brune à faire plusieurs fois le tour de la planète.

 

« Son aura à l’étranger est sans commune mesure avec sa discrétion en France », confirme Jean Henriet, le directeur éditorial des Sciences humaines chez Dunod, le premier éditeur de ce fameux best-seller mondial.

 

Allan Kardec qui est considéré par beaucoup comme le fondateur du spiritisme connaît la même trajectoire.

Né à Lyon et décédé à Paris, ce français pure souche est plus connu au Brésil qu’en France !

 

Des gens viennent du monde entier pour se recueillir devant sa sépulture qui est la plus visitée et la plus fleurie du cimetière Le Père Lachaise.

Or, comme par hasard, le dialogue avec les morts était aussi le sujet de prédilection de ce grand humaniste.

 

« L'homme n'est pas seulement composé de matière, il y a en lui un principe pensant relié au corps physique qu'il quitte, comme on quitte un vêtement usagé, lorsque son incarnation présente est achevée. Une fois désincarnés, les morts peuvent communiquer avec les vivants, soit directement, soit par l'intermédiaire de médiums de manière visible ou invisible »(Allan Kardec « Le Livre des Esprits »)

 

Alors oui, bien que ces illustres personnes soient boudées par les médias de notre beau pays, rien ni personne ne pourra freiner leur postérité mondiale.

 

Le succès est là, chaque fois au rendez-vous, dès qu’il s’agit d’élever d’un cran le niveau spirituel des habitants de cette si pauvre planète. Nul besoin de l’aide des médias pour réussir. Seul compte le bouche à oreille sur les résultats obtenus.

 

En rédigeant ce texte, il me semble voir le visage souriant et entendre la douce voix de François me dire en riant :

 

« Je n’ai pas besoin d’une annonce sur le 20 heures de TF1 ou de France 2 pour savoir que je suis dans la Lumière de Dieu, n’est-ce pas ; c’est totalement ridicule et je m’en moque totalement, voilà. Tu peux l’écrire... »

 

0 commentaires

ven.

18

janv.

2019

Le CERN vient de dévoiler les plans d’un nouvel accélérateur de particules, et il est gigantesque ! - Janvier 2019

 

Certains des secrets les plus profonds de l’Univers sont enfermés si étroitement qu’il faut un tout nouveau type de cataclysme subatomique pour les libérer.

 

Pour déclencher ce genre de forces, les physiciens européens veulent construire un accélérateur de particules qui rivalisera avec tout ce que nous avons vu, un accélérateur qui fera passer le fameux Grand collisionneur de hadrons (LHC) de 27 kilomètres pour une expérience scientifique au lycée.

 

Les responsables de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) viennent de présenter les résultats d’une étude sur la conception et la construction de la technologie qui devrait ouvrir le prochain chapitre de la physique des particules.

 

Leur plan commence par un collisionneur circulaire de 100 kilomètres, coûtant environ 9 milliards d’euros.

 

Pour l’instant, on l’appelle tout simplement le Future Circular Collider, ou FCC. Une fois qu’il commencera réellement à chasser la nouvelle physique au cours des prochaines décennies, il pourrait avoir un nom différent.

 

Mais quoi qu’il en soit, cet accélérateur de nouvelle génération devrait nous aider à craquer la matière comme jamais auparavant.

 

L’actuel roi des collisionneurs du CERN, le LHC, fait partie d’un complexe d’accélérateurs de particules à la frontière franco-suisse, près de Genève.

 

Sa boucle d’aimants supraconducteurs propulse les flux opposés de protons vers une vitesse proche de celle de la lumière, fournissant chacun 6,5 téraélectronvolts d’énergie – assez pour condenser une variété de particules hors du carnage de leurs impacts.

 

Le plus célèbre d’entre eux était le boson de Higgs, une particule prédite dans les années 1960 comme responsable de la masse manquante, et finalement confirmé expérimentalement en 2012.

 

 

Sa découverte a complété l’ensemble des objets prédits qui constituent les éléments fondamentaux de la réalité, une théorie que nous appelons le Modèle standard.

 

Mais même avec le modèle confirmé, notre recherche de compréhension est loin d’être terminée. Il y a encore beaucoup de grandes questions sur lesquelles nous n’avons pas encore pris le dessus, et la technologie actuelle n’est tout simplement pas à la hauteur du défi de fournir les preuves dont nous avons besoin pour y répondre.

 

Pourquoi la gravité est-elle si faible par rapport aux autres

forces ?

 

D’où vient la minuscule masse du neutrino ?

Pourquoi le boson de Higgs est-il si incroyablement léger ?

Où est toute l’antimatière de l’Univers ?

Et quelle est la vraie nature de ce que nous appelons la matière noire ?

 

Oubliez les impacts combinés de 13 TeV à l’intérieur du LHC. On espère que l’anneau de la FCC finira par réussir 100 TeV pour avoir écrasé des protons.

 

Pour la première étape, cependant, le CERN prévoit quelque chose de moins ambitieux : une machine qui entre en collision avec des électrons et leur homologue antimatière, les positrons.

 

C’est différent de ce que le LHC peut obtenir en écrasant ensemble des hadrons, qui ont plus de masse que les électrons ; la composition du hadron – trois quarks maintenus ensemble par des gluons – laisse aussi plus de dégâts à régler après la collision.

 

C’est drôle, les énergies utilisées dans la première phase du FCC ne seront même pas aussi élevées que celles du LHC, mais elles seront quand même plus élevées que tout ce qui a été réalisé auparavant pour ce type de particules. Assez pour donner naissance à des bosons de Higgs, et le résultat final sera beaucoup plus facile à analyser.

 

L’ajout à terme d’un accélérateur de protons de 100 kilomètres nécessitera toutefois un investissement supplémentaire de 15 milliards d’euros, de sorte qu’il sera opérationnel avant le milieu du siècle.

 

En attendant, la Chine a ses propres plans.

Son Collisionneur électron-positron circulaire (CEPC) de 30 milliards de yuans (4,3 milliards de dollars US) pourrait être opérationnel dès les années 2030, donnant une longueur d’avance aux multiples collisions nécessaires pour amasser l’énorme banque de statistiques nécessaires pour trouver les défauts dans le Modèle Standard.

 

Le Japon pourrait également obtenir sa propre version d’un accélérateur générateur de Higgs, si le gouvernement peut être convaincu que l’investissement en vaut la peine.

 

Rien ne garantit non plus que le FCC verra le jour.

 

Mis à part la particule de Higgs, le LHC n’a tout simplement pas répondu aux attentes, ne fournissant pas les signes d’une multitude de nouvelles particules comme les physiciens l’avaient espéré.

 

Convaincre les parties prenantes de soutenir ce cheval sera plus difficile que jamais, mais nous sommes impatients de commencer.

 

0 commentaires

ven.

18

janv.

2019

Canada : deux Ovnis observés en plein jour à Calgary en novembre 2018

L' Image ci-dessus est une image CGI pour illustrer au mieux l'observation

 

 

 

29 NOVEMBRE 2018 ......................CALGARY ALBERTA CANADA

 

Rapport du témoin 

 

1. Où étiez-vous et que faisiez-vous à l'époque ?

 

Je rentrais d'une épicerie, j'ai placé des sacs sur une table qui se trouvait  directement devant une fenêtre qui fait face au Nord.

 

2. Qu'est-ce qui vous a fait remarquer l'objet pour la première

fois ?

 

En rentrant chez moi, j'ai remarqué que les nuages dans ma région étaient tous un peu bizarres, apparemment carrés à la plupart des angles.

Quand j'ai placé les sacs sur la table, c'est là que j'ai remarqué deux aéronefs en forme de disque volant directement au-dessus de ma tête.

Ils reflétaient avec éclat. la lumière du soleil.

 

3. À votre avis, quel était la nature des objets lorsque vous les avez remarqué pour la première fois ?

 

Des   OVNI en forme de disque.

Difficile de le confondre avec quoi que ce soit d'autre pendant la journée, et d'être sous une trajectoire de vol régulière.

Les avions ont des ailes. Les hélicoptères ont des rotors et font du bruit.

Ces deux objets n'avaient aucun des trois principaux facteurs de qualification pour être des aéronefs connus.

 

4. Décrivez nous en détail ces objets, leurs aspects, leurs actions et mouvements.

 

- Couleur argent clair/chrome, réfléchissant.

- En forme de disque, volant parallèlement l'un à l'autre.

- Vitesse modérée, trajectoire droite. À peu près la hauteur à laquelle je vois les hélicoptères voler, se déplaçant un peu plus vite qu'un hélicoptère, aussi.

- Aucun bruit émis

- Aucun moyen mécanique évident de propulsion

 

5. Pouvez-vous nous faire part de vos sentiments, réactions et actions, pendant et après avoir vu l'objet.

 

J'ai raconté ce qui s'était passé à mon petit ami qui était avec moi, mais il est aveugle et il aurait beaucoup de mal à repérer les embarcations même si elles étaient restées immobiles.

Je n'y ai pas prêté attention, j'ai vu des choses plus bizarres.

J'ai décidé de faire analyser cette observation afin d'obtenir  plus de données, je ne pensais pas que c'était vraiment important à l'époque, étant donné que les objets n'ont rien fait de majeur.

 

6. Comment avez-vous perdu de vue l'objet ?

 

Ils se sont envolés hors de ma vue.

 

 

0 commentaires

ven.

18

janv.

2019

JT du tour de l'étrange - Mégalithe étrange (numéro 3) - Vidéo - Janvier 2019

 

Emission proposée part ODH-Tv 

 

 

Le 06ème Tour de France de l'étrange ou le JT de la Haute-étrangeté vous partage tous les mois, les informations importantes de nos partenaires, l'interview de l'édition (les minutes de l'étrange) et un dossier qui sera soit une réédition soit un épisode du tour de France de l'étrange des reporters d'odhtv. 

 

L'édition de ce mois-ci est présentée par Gilles.T.

Au programme:

- Sommaire de l'édition

- Voeux 2019 de Carole Lauzé de Zone Parallèle et Yves Herbo de S.F.H

- Retour sur la conférence sur l'exorcisme à Nice en octobre 2018 avec Frank Black

- Voeux 2019 d'une auditrice (Fanfan de Charente)

- Tour de l'étrange du reporter avec Gilles Durand

- Dossier de l'édition:

Mégalithe étrange part.3

avec les interventions de Rémy Fauchereau, Gilles Durand et Gaëtan.B

 

0 commentaires

ven.

18

janv.

2019

Une étrange silhouette éblouissante observée dans une forêt

 

Cette histoire s'est passée en Colombie-Britannique, une province du Canada en décembre 2010. Cette région est connue sous le nom d'Abbotsford. L’une des choses les plus étranges à faire est peut-être d’explorer ces bois ténébreux tard dans la nuit. C'est ce que deux amis avaient décidé de faire.

 

Après coup, on peut dire que cette décision était à la fois périlleuse et idiote. En effet, on ne sait jamais ce qui pourrait se cacher dans l'ombre. Vers 1 heure du matin, les deux amis se sont dirigés vers une falaise. Cette zone est essentiellement un sentier qui mène au reste de la forêt en contrebas.

 

Après avoir atteint cet endroit, ils ont tous deux été témoins de ce qui ressemblait à une silhouette illuminée. Celle-ci semblait être rougeoyante, et avait une apparence blanche et brillante. Était-ce une sorte d'ange ? Ou peut-être que c'était quelque chose de bien différent.

 

Quoi que ce soit, ce n'était pas humain. Cette chose est apparue parmi plusieurs arbres. Les deux compères restaient là par peur et curiosité. L’un des témoins a expliqué qu'il ressentait de la crainte à l'intérieur de sa poitrine. Il se sentait comme s'il était impuissant. C’est alors qu’ils ont tous les deux choisi de sortir de là rapidement. Ils ont commencé à courir.

 

Ils ont estimé que cette silhouette luminescente mesurait entre 6 et 7 pieds de haut. Son corps, d’aspect solide, semblait être d’un blanc parfaitement pur. Cette chose se trouvait à environ 30 à 40 pieds d'eux.

 

Cette nuit-là, il n’y avait pas de pleine lune et ce n’était pas une nuit brillante puisqu’il n’y avait pas d’étoiles dans le ciel. D’autant qu’ils s’en rappelaient, ils avaient le sentiment que cette chose n'était ni un être vivant ni un humain. Certes, votre esprit peut parfois jouer à des tours, mais ce n’était pas le cas avec cette expérience.

 

Dans cette région, il y a beaucoup de pins et il n'y a pas de maisons à proximité qui pourraient émettre une sorte de lumière ou de reflet. L'entité n'avait aucune caractéristique physique particulière, mise à part qu’elle avait de très longs bras. Ils ont commenté en disant qu'il avait des bras un peu comme ceux d’un singe. Ils ne semblaient pas croire que c’était un Bigfoot. C'était tout autre chose.

 

Cette mystérieuse silhouette brillante dégageait un certain rayonnement, mais pas au point d’être éblouissante. Cette lumière ressemblait davantage à une silhouette condensée de fumée blanche. Il s’éclairait par lui-même suffisamment pour faire ressortir certains détails dans l’obscurité de la forêt nocturne.

 

Pendant les brefs moments durant lesquels ils ont observé cette chose, celle-ci semblait faire les cent pas comme si elle regardait ou faisait autre chose. Tout cela était plutôt étrange. Peut-être que c'était une sorte d'avertissement pour qu’ils restent à l'écart.

 

Neuf ans se sont écoulés depuis la fin de cette histoire, et cette expérience les effraie toujours quand ils y repensent.

 

Si ces deux amis étaient sortis plus tard dans la nuit, ils n’auraient pas vu cette silhouette. Il semble qu'ils étaient supposés assister à cette manifestation surnaturelle pour quelque raison que ce soit.

 

Cette histoire, qui a eu lieu sur l’île de Matsqui, pourrait être liée avec ce qui se trouve dans cette région. En effet, un « alignement de sites » se trouverait à cet endroits. Ces lignes imaginaires relieraient les lieux de sépulture des Amérindiens.

 

Cela pourrait aussi expliquer pourquoi on retrouve une intense activité paranormale dans cette région. Lestémoins ont également dit qu’une rivière et des ruisseaux plus petits se trouvaient à proximité dans la forêt. Cela pourrait éventuellement servir de conducteur à une quelconque activité de type paranormal. Ce mystère reste, à ce jour, non résolu.

 

0 commentaires

ven.

18

janv.

2019

USA : De nombreux militaires ont déjà vu des OVNI selon un politicien - Janvier 2019

Harry Reid en 2002

 

 

Un ancien sénateur américain a déclaré que des centaines de pilotes militaires avaient été témoins de la présence d'OVNI. Beaucoup n’ont pas rapporté ce qu’ils avaient vu par crainte de représailles de la part de leurs supérieurs.

 

Harry Reid, l'ancien chef de la majorité au Sénat, fait pression sur ses anciens collègues pour qu'ils étudient davantage les appareils mystérieux qui sont régulièrement observés dans le ciel.

 

Dans une interview diffusée sur KNPR (une station de radio située à Las Vegas, au Nevada), il a déclaré que des centaines de personnes en avaient vues, y compris des militaires.

 

« Je vais avoir un appel téléphonique avec un membre du Sénat dans une heure ou deux où des militaires voudront venir raconter à quelqu'un ce qu'ils ont vu », a-t-il déclaré.

 

« Ce que nous avons constaté par le passé, c’est que ces pilotes, quand ils voient quelque chose d’étrange, sont enclins à ne pas le signaler, de peur que leurs patrons pensent qu’il y a quelque chose qui ne va pas avec eux et qu’ils n’obtiennent pas leur promotion. »

 

« Alors, souvent, ils ne disent rien à personne concernant ces choses étranges. »

 

« Les faits sont là, ils ont besoin d'un endroit pour pouvoir témoigner, et c'est ce sur quoi je vais travailler dans quelques heures, pour m'assurer que quelqu'un que je pense être un membre puissant du Congrès, puisse s'asseoir et parler à certains de ces pilotes qui ont vu ces choses. »

 

Reid a admis qu'il avait visité la Zone 51 mais a décidé de ne pas en dire plus, affirmant qu’il croyait aux « petits hommes verts ».

 

Mais Blake et Brett Cousins - de la chaîne YouTube thirdphaseofmoon - ont spéculé sur cette histoire.

 

« Je pense que ce que Reid est en train de faire, c'est de déformer l'histoire - il sait ce qui se passe réellement », a déclaré Brett.

 

« Il travaille en réalité dans la Zone 51 - que cache-t-il ? »

 

Les efforts de Reid pour exposer les OVNI au grand public ont conduit le New York Times à révéler un programme secret du Pentagone dont le but était d’étudier les observations d’OVNI, en 2017.

 

Mais les internautes ont eu une réaction mitigée face aux dires de cet homme politique.

 

« Je ne lui fais pas confiance », a écrit l’un d’eux.

 

Un autre a ajouté : « Il y a trop de preuves pour nier que les OVNI ou les extraterrestres n'existent pas. »

 

« C'est tout simplement indéniable et le gouvernement ne fait que mentir constamment - comment pourrions-nous être la seule vie dans l'espace alors que l'espace est infini ? »

 

Un troisième a commenté : « Cela doit être une preuve de l’existence des extraterrestres. »

 

0 commentaires

ven.

18

janv.

2019

Canada : Un enfant enlevé par des extraterrestres en 1967 !

Panneau à l'entrée de la municipalité des Méchins

 

Le 18 septembre 1967, peu après 21 heures, un enfant aurait été enlevé par des extraterrestres alors qu’il était dans une voiture avec son oncle et sa tante, près de la municipalité Les Méchins, au Québec.

 

Il a décidé de raconter son histoire seulement aujourd’hui sur le site Internet du MUFON :

 

" J’étais dans les bois avec mon oncle, ma tante et ma cousine. Nous nous promenions en voiture dans une zone de chasses. C’était une soirée très claire quand, soudainement, un objet est arrivé à toute vitesse sur nous. Il est passé tout droit au-dessus de nous. Il est revenu devant nous et a foncé encore sur nous mais la voiture a calé, plus rien la radio s’est éteinte et il n’y avait plus de batterie. La boule de lumière s’est arrêté net devant la voiture et a touché le sol. Personne ne parlait puis je me suis endormi un peu. Quand j’ai ouvert les yeux il y avait 5 autres personnes avec moi. Ces êtres savaient parler. Toutes ces choses discutaient. J’attendais là."

 

Ils m’ont dit :

 

‘Vient voir’. Ils m’ont montré et ont jeté plein de truc lumineux devant moi. Cela ressemblait à une grosse console de jeux Atari. Puis, je me suis retrouvé chez moi. Il y avait beaucoup de lumières qui brillaient comme plusieurs soleils. Un truc avait attiré mon regard. C’était quelque chose qui tournait très vite. Après un bon moment, j’ai eu comme une perte de mémoire mais j’entendais encore des voix. Je me suis réveillé dans la voiture sur le siège arrière avec ma cousine Caroline qui dormait. Puis, mon oncle Laurent et ma tante Lucie se sont réveillés. »

 

0 commentaires

ven.

18

janv.

2019

USA : Ovni "FastWalker" filmé par un drone près de la Zone 51

 

Brian Hanley, qui a publié les images de l'OVNI le 9 janvier 2019, déclare :

"D'habitude, je ne révèle pas les découvertes, mais quand Sam Chortek et Jimmy Chappie sont venus me voir avec ces images exclusives de l'UAP, j'ai dû révéler l'histoire.

Au début, il y avait beaucoup de doutes sur le fait que l'enregistrement était réel ou non, et Brian Hanley a décidé de fournir  les images brutes enregistrées par un DJI Inspire Drone sur Beaver, Utah, à seulement quelques heures (en voiture) de la zone 51.

 

La première séquence originale montre l'objet qui se déplace à une vitesse incroyable.

La deuxième séquence montre l'objet au ralenti, ce qui le rend facilement reconnaissable.

 

Je n'exclus pas que l'objet soit d'origine extraterrestre mais comme ce fastwalker OVNI a été filmé près de Area51, il est fort possible que l'objet, qui est très similaire aux autres fastwalkers qui survolent notre atmosphère, fasse partie d'un de leurs projets secrets."

 

 

Commentaire : Et pourquoi pas ? une technologie antigravité dans un super drone, source nucléaire, technologie MHD miniaturisée, caméra HD,  gyroscope miniature,   coque en alliage léger alliant supraconductivité et légèreté, un ordinateur contrôlant vitesse et trajectoire, pour aller d'un point à un autre à une vitesse phénoménale, invisible à l'oeil humain, et évitant tous les radars à basse altitude !

Notons le virage à droite effectué par cet engin volant qui incline son fuselage avec une rotation de 90° à l'instar d'un mini jet !

Cela ne colle pas avec ce que l'on observe habituellement avec les OVNIS !

0 commentaires

jeu.

17

janv.

2019

Ovni blanc observé en plein jour à Busan, Corée du Sud le 16/01/2019

 

Date de l'observation : Le 16 janvier 2019

Lieu de l'observation : Busan, Corée du Sud

 

 

Scott Waring commente :

 

"Cette vidéo a été prise par un témoin oculaire en Corée du Sud hier.

Un double ovni ovale blanc planait au-dessus de la ville de Busan, une ville de 3,5 millions d'habitants.

Ce qui est vraiment important ici, c'est que la personne conduisait et qu'elle n'avait pas de fenêtre ouverte, alors ce n'est pas un reflet.

C'est une bonne chose.

Cet OVNI semble être près du sommet d'une colline, comme s'il observait quelque chose.

Aussi cet OVNI semble incliné et est très blanc, comme un nuage, mais sans la fumée. Donc, à cause de l'inclinaison, de la couleur et de la taille, je dirais que c'est un vrai OVNI. "

 

 

Le témoin oculaire déclare : 

"Depuis longtemps, j'ai envie de regarder un OVNI !!! Aujourd'hui, j'ai enfin vu quelque chose. Mais quelque chose de bizarre."

 

 

0 commentaires

jeu.

17

janv.

2019

Des OVNI triangulaires observés aux États-Unis dans les années 1980

 

Dans les années 1980, un récit très intéressant a été publié sur le site Internet de la Fédération des Scientifiques Américains.

 

On y apprend qu’un mystérieux OVNI de forme triangulaire a été observé dans les rues d’une ville californienne.

 

Ce type d’OVNI est, depuis des dizaines d’années, observé très régulièrement à travers le monde.

 

Ce récit se lit comme suit :

 

« Un avion très intriguant a été signalé à la fin des années 1980. Certains observateurs affirment avoir vu un vaste objet ayant la forme d’une aile volante de couleur noire. Sa largeur était estimée entre 600 et 800 pieds. Il traversait silencieusement les rues d’une ville de Californie. »

 

« L'engin s'est déplacé si lentement qu'un observateur a prétendu qu'il pouvait courir à la même vitesse », a précisé le témoin.

 

« L’appareil aurait exécuté des manœuvres étranges avant de soudainement s’arrêter. Il a ensuite pivoté sur place et a plané verticalement, pointant son mince bord de fuite vers le sol. Les gyrations improbables de ce véhicule suggèrent qu’il est distinct des autres observations et qu’il pourrait être un engin plus léger que l’air et poussé par des hélices à rotation lente. »

 

La description ici est en effet étrange et, bien que le FAS n'ait pas fourni de détails supplémentaires sur les circonstances ou les témoins des événements décrits ci-dessus, la description est généralement similaire à d'autres récits écrits de « triangles volants » apparus au cours de ces dernières années.

 

L’écrivain Micah Hanks nous explique :

 

« Il y a plusieurs années, alors que j'étais animateur d'une émission de radio locale dans ma ville natale, Asheville, en Caroline du Nord, j'ai reçu un appel d'un certain Brian, qui a raconté sa propre expérience. Il avait vu l'un de ces appareils survoler notre ville de 1988. Après avoir discuté à plusieurs reprises de l'histoire de Brian sur mon podcast, The Gralien Report, j'avais toujours espéré qu'une vérification serait possible, car je n'ai jamais réussi à retrouver l’homme qui m’avait appelé (malgré de nombreux efforts entrepris au fil des ans). »

 

« Cependant, à la fin de l’année dernière, j’ai finalement reçu un mot d’un certain Randy qui, après avoir écouté la description des événements survenus en 1988 dans un épisode diffusé sur mon podcast. Il m’a écrit et a partagé sa propre expérience qui a eu lieu à peu près à la même époque et un peu au nord

d'Asheville. »

 

Dans son courrier électronique envoyé à l’ufologue,

Randy a écrit :

 

« Quelque chose a attiré mon attention hier alors que je roulais à bord de mon véhicule. J’écoutais l’épisode de cette semaine intitulé ‘UFO Cults & Odd Cases’ lorsque vous racontiez l’histoire de quelqu'un qui a vu un engin en forme de triangle dans la région d’Asheville à la fin des années 80. C’est la raison pour laquelle je vous écris. Je pense avoir vu la même chose. »

 

Randy poursuit :

 

« J'ai grandi dans le sud-ouest de la Virginie, juste à la frontière entre la Virginie et le Tennessee. Ma grand-mère vivait à Kingsport, dans le Tennessee, et nous lui rendions visite fréquemment. Je devais avoir environ 9 ou 10 ans à l'époque. Un soir, alors que nous étions sur le point de rentrer à la maison, mon père était déjà à l'extérieur et discutait avec ma grand-mère en train de lui faire ses adieux. Papa a appelé pour que je vienne à l'extérieur. Entendant l'urgence dans sa voix, mon frère et moi avons couru dehors pour voir papa et notre grand-mère regarder le ciel. »

 

« Cela n'a pris qu'une seconde pour voir ce qu'ils regardaient », a déclaré Randy.

 

Lorsqu'il est sorti dehors, il a vu un objet à une distance qu'il jugeait être à environ 100 pieds au-dessus de la ligne des arbres au loin. L'objet était « un grand triangle noir » qui semblait avoir une seule lumière à chaque coin. Randy s'est également rappelé qu'il y avait « une plus grande lumière au centre ».

 

« Il s'est déplacé très lentement et n'a émis aucun son. Je ne pouvais distinguer aucune caractéristique autre que sa forme générale et ses lumières. Nous sommes tous restés là et nous l’avons regardé pendant que nous discutions de ce que cela pourrait être. Cela devait faire environ cinq minutes que nous l’observions. Nous l'avons regardé jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'ouest. »

 

« Comme vous le savez, Kingsport est à environ 60 miles en ligne droite de Asheville, et la date semble être identique. Alors qui sait, c'était peut-être la même chose. »

 

Brian et Randy ont-ils vu le même engin ?

C’est possible, même s’il n’y a aucun moyen de le prouver.

 

Cela suggère plutôt qu’un engin qui correspond à la description des deux observateurs ici est vu plus souvent que ce à quoi on pourrait s’attendre.

 

Cet engin était-il une sorte d’appareil militaire ressemblant à un « dirigeable furtif » ?

 

Ou, peut-être qu’un tel engin a fait le tour du sud-est des États-Unis à la fin des années 1980 ?

 

En supposant, un instant, que cet engin fasse partie d’un programme hautement classifié financé par un budget secret, il reste à savoir quels pourraient être ses objectifs opérationnels (reconnaissance, livraison d’armes, transport, etc.).

 

Bien que les rapports se poursuivent encore aujourd'hui, il semble que le « bourdonnement » entendu lors de ce type d’observations ait atteint son apogée au cours des années 1990.

 

Depuis cette époque, les OVNI de ce type sont souvent rapportés. L’un des cas les plus documentés a eu lieu en janvier 2000 dans la ville de Saint Clair, dans l’Illinois.

 

Quoi qu’il en soit, le mystère qui entoure les récits de ces grands « OVNI triangulaires » reste intact …

 

0 commentaires

jeu.

17

janv.

2019

La Scientologie révèle ses étranges plans pour l’humanité ! - Janvier 2019

 

Un haut dirigeant de la Scientologie souhaite lancer un vaste programme afin de retrouver des êtres spirituellement supérieurs qui vivraient sur notre planète …

 

Avec Tom Cruise et la série télévisée South Park, la Scientologie est devenue l'une des religions les plus étranges et les plus controversées du monde à ce jour.

 

En décembre 2018, lors d'une conférence de deux heures qui se tenait en Grèce à l'intention des fidèles vivant dans la région, le conférencier de la Scientologie, Michael Chan, a profité de l'occasion pour révéler les tenants et les aboutissants de cette religion hautement critiquée.

 

Chan commence :

 

« Donc, au début de la voie, vous avez votre propre univers. Et quand vous avez votre propre univers, vous pouvez créer tout ce que vous voulez. »

 

« Mais vous finissez par vous ennuyez un peu, alors vous décidez, à un moment donné, de rejoindre un univers pour rencontrer d'autres êtres spirituels - quelqu'un avec qui jouer. »

 

Chan affirme que nous avons été « soumis à un lavage de cerveau » qui nous ont fait oublier les vies parfaites que nous avons eues en dehors de cet univers.

 

De là, il soutient qu'une rébellion s'en est suivi et que les scientologues ont été bannis, les « moins puissants » d'entre eux prenant apparemment le dessus, grâce à la croissance rapide de notre population.

 

La Scientologie est à la recherche de puissants thétans (croyants) capables de rendre le monde meilleur.

 

Le projet Ideal Org est une initiative mise en place pour retrouver ces puissants thétans, que Chan compare au chevalier Jedi Obi-Wan Kenobi.

 

Parlant de ce projet, Chan a déclaré :

« Nous avons besoin d'organisations [de groupes de scientologues] capables d’envoyer des centaines et des milliers de personnes par semaine pour les retrouver. »

 

« Parce qu'Obi-Wan Kenobi et leurs semblables se trouvent sur cette planète - nous devons les trouver. »

 

De son côté, Tony Ortega, expert en scientologie, affirme que Chan a raconté aux nombreux croyants un « opéra spatial » - même si les scientologues ne sont pas censés diffuser des

« données verbales » sur leur religion au risque de tout dévoiler.

 

En parlant de Chan, Ortega a déclaré :

« Il continue à utiliser l'exemple d'Obi-Wan Kenobi de Star Wars et je pense qu'il ne l'a que partiellement utilisé métaphoriquement - il semble vraiment penser qu'Obi-Wan Kenobi se

trouve là-bas. »

 

« Et c’est la raison pour laquelle c’est si fascinant. Il raconte aux gens cette incroyable histoire et les scientologues la nient farouchement. Mais ils ne peuvent pas la nier, puisque c’est l’un des leurs qui parle ouvertement de ces idées. »

 

0 commentaires

jeu.

17

janv.

2019

Des OVNI observés au-dessus du Mont Orfort, au Québec - Janvier 2019

Le mont Orford vu de Magog,

 

Le 20 décembre 2018 à 17h00, de nombreux témoins ont observé plusieurs lumières non identifiées au-dessus du Mont Orford, près de Magog, au Québec.

 

Témoignage :

 

« Nous habitons dans l'est de la ville de Magog et avons une vue sur le mont Orford qui est à une dizaine de kilomètres au nord-ouest. A 7h du matin, nous remarquons par la fenêtre une lumière semblable à une étoile dans le mont. Elle disparaît et réapparaît quelques minutes plus tard un autre endroit, et ainsi de suite pendant 15 minutes.

 

Nous partons pour la journée. A notre retour, à 17h, la lumière apparaît de nouveau à un autre endroit dans le mont. La lumière est blanche, devient parfois orangée et avant de disparaître pour quelques minutes, devient un petit point rouge. Elle change rapidement d'intensité de manière aléatoire.

 

Soudainement, la lumière semble éclairer le sol, car nous voyons un faisceau qui change lentement de direction. Elle se dirige très lentement (déplacement à peine perceptible) vers le haut de la montagne (tour de communication du mont Orford), mais avant d'atteindre le sommet, elle redescend plus bas et refait ensuite ce même trajet.

 

A 21h, une deuxième lumière vient la rejoindre. Elle a une teinte bleutée. Elle s'arrête très près de la première lumière et devient blanche comme elle. Les deux lumières restent stables pendant plusieurs minutes. La nouvelle lumière fait des mouvements de va-et-vient vers la première et gagne en intensité. Puis, chacune part en direction opposée en disparaissant.

 

A 21h15, la lumière principale réapparaît. Elle devient très puissante, d'un blanc extrêmement clair et ça nous bouleverse. Elle devient plus grosse et parfois orangée, on se demande si elle va exploser ! Elle reprend sa taille d'origine, une petite lumière arrive de la droite et fusionne avec elle, une lumière moyenne arrive de la gauche et fusionne avec elle. La lumière disparaît et réapparaît sporadiquement dans l'heure qui suit.

 

Nous avons arrêté l'observation vers 22h30.

 

Tout le long de l'observation, nous étions fébriles et absorbés. Nous avons installé un bon appareil photo sur trépied pour filmer la scène. Extraits vidéo à venir. »

 

0 commentaires

jeu.

17

janv.

2019

Gilet jaune et extraterrestre sur BFM: récit d'un bad buzz - Janvier 2019

 

Une séquence coupée a fait le tour des réseaux sociaux. Une manifestante évoquait l'existence d'extraterrestres.

Il est vrai que la séquence diffusée sur Twitter a de quoi faire sourire. On y voit Claire, gilet jaune, répondre aux questions d'une journaliste de BFMTV. "Ce n'est pas le gilet jaune qui compte, c'est le fait qu'il y ait beaucoup d'humains sur la planète, en France, partout..., explique-t-elle. Et les humains demandent la parole. On est 99% d'humains sur Terre, à ma connaissance. Et j'ai entendu parler de 1% d'extraterrestres qui détenaient..."  

 

Cette séquence de 19 secondes, relayée par un journaliste de RMC, a été aimée plus de 11 000 fois et rediffusée par près de 6000 personnes. Claire est moquée, raillée, tandis que le mouvement des gilets jaunes est un rien décrédibilisé.

 

Comment peut-on affirmer, à la télévision, qu'il y aurait 1% d'extraterrestres sur Terre ? 

 

0 commentaires

mer.

16

janv.

2019

Nick Pope : nouveaux dossiers X-Files via le média "The Sun" - Janvier 2019

Le 16 Janvier 2019, Nick Pope via le média The Sun, a autorisé le site https://area51blog.wordpress.com à  mettre en ligne les dernières informations  Fichiers X-Files du royaume-uni.

 

Voici donc au format PDF les lettres du DIA  datant du 9 janvier 2018 et destinée à présent au public, et  nous le remercions. 

 

Fichier des lettres AATIP DIA - cliquez sur l’image au format PDF pour voir ces lettres 

aatip-dia-letter-to-congress-20180109.pd
Document Adobe Acrobat 1.0 MB
0 commentaires

mer.

16

janv.

2019

Trans Communication Instrumentale : ses débuts dans une émission "vintage" avec Christophe Dechavanne et le Père Brune

 

La Transcommunication Instrumentale, ou T.C.I., est la technique qui permet l'enregistrement des voix de l'Au-Delà par le truchement d'un magnétophone et d'un micro extérieur.

 

Les prémices du phénomène remontent aux années 50 avec principalement le Suédois Friedrich JURGENSON qui découvrit ce moyen de contact sans l'avoir cherché le 12 juin 1959. 

 

Il faut arriver en 1979 avec Monique SIMONET pour que la France s'intéresse à la Transcommunication. 

 

Cette forme de communication fut annoncée et entérinée par l'Invisible, de même par les grands messagers, dits Christique.

 

 

Friedrich Jurgenson (1903-1987)

 

L'interêt pour le sujet s'accrut avec les expériences du producteur de cinéma suédois Friedrich Jurgenson.

 

Lisant à l'envers un enregistrement de chants d'oiseaux fait en juin 1959, il crut entendre une faible voix norvégienne parlant des oiseaux de nuit.

Jurgenson supposa qu'il s'agissait d'une interférence radiophonique, mais il n'y avait pas d'émetteur à l'endroit où l'enregistrement avait été fait.

 

Il continua les essais chez lui et capta d'autres voix, dont celle de sa mère. Il reçut l'appui du parapsychologue Hans Bender qui se déclara en faveur d'une origine paranormale.

 

 

Thomas Edison (1847-1931)

 

En 1920, Thomas Edison, inventeur de l'ampoule éléctrique, tenta de mettre au point une machine pour converser avec les morts.

 

Voici comment il la présentait à un journaliste l'interrogeant sur le sujet:

- Je ne prétends pas que notre personnalité passe après la mort dans une autre sphère, pour la bonne raison que nous n'en savons rien du tout. Mais j'éspère réussir à construire un appareil dont la sensibilité sera telle que, si les essaims d'entités supérieures dont je vous ai parlé survivent, ils auront avec cet appareil un moyen de manifester leur présence qui sera beaucoup plus sûr que les tables et les coups dans les murs. -

 

Ce récit a été rapporté dans le journal "Le Soir" de Bruxelles, le 26 décembre 1920.

Mais il semble d'après les rapports que la machine d'Edison ne donna que de maigres résultats.

 

L'ingénieur Enrico Gullà tenta d'expliquer ces phénomènes psychophoniques. Hormis les interprétations rationnelles, il existe 3 hypothèses qu'il convient de différencier:

 

- une énérgie provenant de nous et pouvant imprimer la matière.

- une énérgie provenant de pensées fixées dans l'éther.

- une énérgie-pensée provenant d'un désincarné et passant par le canal d'un médium.

 

En tout cas, la T.C.I laisse des traces analysables.

 

Il existe 2 méthodes: la TCI audio et vidéo.

 

               

L'expérience de Gemelli (1879-1959)

 

 

En 1952, le franciscain italien Agostino Gemelli enregistre par hasard sur un magnétophone la voix de son père decédé depuis longtemps.

 

Gemelli a un témoin: le bénédictin dom Pellegrino Ernetti qui deviendra l'inventeur du "chronoviseur" permettant d'entendre, mais aussi de voir le passé.

 

Ernetti prend soin d'informer Pie XII de ses éxpériences. Le chronoviseur ouvre ainsi la voie à la machine à voyager dans le temps: c'est une "time camera".

 

Il est préconisé en TCI de limiter un contact à une durée de dix à quinze minutes, et à une cadence d'appels de deux fois par semaine au plus.

 

Interpeller l'Au-Delà comporte des dangers qu'il serait inconsidéré de négliger.

 

Nous comparons la Transcommunication, comme toutes formes de contacts avec l'Invisible, à un médicament. Comme lui elle peut soulager et même guérir, mais avant de l'utiliser il faut lire attentivement les effets indésirables. 

 

Dans nos débuts où nous appelions sans trop solliciter les protections au préalable, nous avons été confrontés à certains cas de figure où des entités interféraient avec des insultes, ou se faisaient passer pour un être cher appelé, donnant des messages dont la teneur avait pour but de déstabiliser. 

 

Pour éviter ces inconvénients qui peuvent être parfois d'une portée incalculable, il nécessite après avoir bien évidemment demandé la permission du contact, de requérir l'aide et la protection de ses propres guides, des guides de la personne appelée et des guides supérieurs. 

 

Sans oublier en fin, le remerciement qui est une des lois fondamentales de l'Au-Delà. 

 

Il y a aussi des états d'esprit avec lesquels il faut s'abstenir impérativement d'interpeller l'Invisible : 

1°) - l'amusement 

2°) - la simple curiosité 

3°) - la demande qui servirait à des besoins matériels 

 

Il ne faut pas, de même, considérer la TCI comme un téléphone qui servirait de liaison quasi-permanente avec l'être cher ou pour être plus explicite ne pas effectuer un harcèlement qui lui porterait préjudice dans l'évolution qu'il doit entreprendre. 

Il est préconisé en transcommunication de limiter un contact à une durée de 10 à 15 minutes grand maximum, et à une cadence d'appels de 2 fois par semaine au plus.

 

 

Analyse

 

Dans un début de recherche scientifique, dirons nous, des analyses ont été effectuées sur la différence des fréquences hertziennes (Hertz : unité de fréquence des vibrations du son, des bruits, de la voix) des voix reçues en transcommunication, en opposition aux voix émises ici sur Terre. 

 

 

Caractéristique de la voix ici sur terre

 

Il y a 2 types de voix :

a) les voix parlées

b) les voix chantées (dont les paramètres sont différents)

 

L'analyse qui nous intéresse porte sur une comparaison relative aux voix parlées, pratiquée par des ingénieurs en acoustique, à laquelle s'annexaient des informations recueillies auprès de phoniatres.

 

Les voix peuvent être reçues sur des intonations différentes d'un enregistrement à l'autre, et parfois au cours d'un même enregistrement. 

 

Il existe principalement 4 types de voix : 

- Graves ou très graves, que l'on classifie de voix caverneuses 

- Aïgues ou très aïgues, que l'on classifie de voix métalliques 

- Murmurées ou chuchotées, que l'on repertorie de voix souffles 

- Intonations normales. 

 

En ce qui concerne l'intonation de ces voix, il est bien évident que la voix terrestre est produite par le larynx qui est un organe du corps physique, qui n'existe plus de l'autre côté, comme les cordes vocales, tout au moins sous la forme qui nous est connue; de sorte qu'il ne faut pas s'attendre systématiquement à ce que la personne dans l'Au-Delà parle de la même voix que de son vivant sur Terre.

 

Il arrive parfois d'obtenir des voix parfaitement reconnues, c'est à dire identiques à celle qu'ls avaient ici, mais ce n'est guère fréquent.

 

L'émission mythique "Ciel mon mardi" a été le déclencheur qui a permis d'informer le grand public de l'existence de  la transcommunication.

 

VOICI le lien pour visualiser cette émission avec notre célèbre Christophe DECHAVANNE et le Père BRUNE .

 

https://drive.google.com/open?id=1ttaNJw1wuGPFpnGEx1lIUlz9LT5hSI0e

0 commentaires

mer.

16

janv.

2019

"Oumuamua" pourrait bien être une sonde extraterrestre selon un astronome travaillant pour Harvard ! - Janvier 2019

 

Oumuamua a fait couler beaucoup d’encre depuis sa découverte, et la tendance ne semble pas être sur le point de s’arrêter. Avi Loeb, un astronome travaillant pour l’Université de Harvard, a ainsi pris la parole récemment afin de revenir sur l’objet, un objet qui selon lui pourrait être une sonde envoyée par une civilisation extraterrestre.

 

Avi Loeb n’a rien d’un fanatique ou d’un complotiste. Il est né dans les années 60 en Israël et il s’est très vite lancé dans l’étude de l’astrophysique et de la cosmologie.

 

Avec succès. Après avoir obtenu un Pd.D en physique des plasmas à l’Université hébraïque de Jérusalem, l’homme a travaillé comme astrophysicien pour l’Institute for Advanced Study de Princeton.

 

Avi Loeb, une figure de l’université de Harvard

 

Puis, dans les années 90, Harvard lui a proposé un poste. Il a tout de suite accepté et il a progressivement gravi les échelons pour devenir finalement directeur de l’Institute for Theory and Computation de l’université. Accessoirement, Avi Loeb est également membre de l’Académie américaine des arts et des sciences et il a été à plusieurs reprises cité par de prestigieux magazines spécialisés.

 

En novembre, il a publié un article portant sur Oumuamua, en collaboration avec Shmuel Bialy.

 

Le papier en question tentait d’expliquer l’étrange forme du corps, mais aussi les incohérences liées à sa vitesse.

 

L’objet a en effet subitement accéléré quelques semaines avant l’été dernier, à la stupeur générale.

 

Par la suite, de nombreux scientifiques ont supposé que cette accélération avait été causée par un échappement de gaz et Oumuamua est alors passé du statut d’astéroïde à celui de comète.

 

Une explication qui ne semble cependant pas avoir séduit Avi Loeb et Shmuel Bialy puisque ces derniers sont partis d’un postulat radicalement différent, à savoir que le corps était peut-être en réalité… une sonde envoyée par une civilisation extraterrestre.

 

Oumuamua, une sonde extraterrestre ?

 

L’article a fait beaucoup de bruit et il a aussi provoqué une véritable levée de boucliers au sein de la communauté scientifique.

 

Cela n’a cependant pas entamé l’enthousiasme d’Avi Loeb puisque ce dernier a enfoncé le clou lors d’un échange organisé par Haaretz, un média israélien très en vue.

 

Lors de cette interview, le chercheur a donc expliqué que sa propre théorie expliquait toutes les incohérences relevées par nos instruments lors du passage du corps dans notre système.

 

Une sonde reliée à une voile solaire serait ainsi d’après lui parfaitement en mesure de connaître une brusque accélération comme celle détectée par nos observatoires.

 

En outre, cette fameuse thèse expliquerait également pourquoi Oumuamua ne ressemble ni à un astéroïde ni à une comète.

Il faut rappeler que le corps a la forme d’un cigare.

Il est donc très allongé, ce qui est évidemment très inhabituel pour ce type d’objet.

 

Envisager la vie extraterrestre d’un point de vue archéologique

 

Compte tenu de tous ces éléments, Avi Loeb a indiqué qu’il était convaincu que le corps pouvait parfaitement être une sonde venue d’ailleurs.

 

Il ignore en revanche si cette dernière est active ou si elle dérive à travers l’univers, en perdition. Sur ce sujet, il peut d’ailleurs être utile de rappeler que les écoutes menées par le SETI n’ont rien donné.

 

Gerry Harp, un scientifique de l’institut, est d’ailleurs revenu là-dessus récemment.

 

Il y a plus intéressant cependant.

 

Si Oumuamua est réellement une sonde envoyée par une civilisation extraterrestre, alors le chercheur pense aussi que d’autres sondes similaires doivent voyager à travers l’espace.

 

De son point de vue, nous devrions donc tous avoir une approche « archéologique » sur la question de la vie extraterrestre :

 

« Notre approche devrait être archéologique. De la même manière que nous creusons le sol pour trouver des cultures qui n’existent plus, nous devons creuser dans l’espace afin de découvrir des civilisations qui existaient en dehors de la planète Terre ».

 

En outre, pour lui, la recherche d’une vie extraterrestre n’a rien de spéculatif, ce serait surtout une question de statistique.

 

Si la position de cet éminent scientifique peut surprendre, elle est finalement assez logique.

Avi Loeb soutient en effet la Breakthrough Starshot Initiative depuis plusieurs années.

 

0 commentaires

mer.

16

janv.

2019

Mars : visage de type humain sculpté à flanc de roche ! - Janvier 2019

Cette sculpture dessine un visage qui ressemble a un de nos ancêtres ! Nez proéminent, large bouche, épais sourcils, tête plutôt plate. 

Date de la découverte : Le 16 janvier 2019

Lieu de la découverte : Mars

Source photo : http://www.gigapan.com/gigapans/213276

 

Commentaire de Scott Waring :

 

"En parcourant quelques photos de Mars, j'ai découvert dans une photo un visage de type humain.

Il est situé à l'extrême gauche de la photo panoramique, tout près de l'extrémité. 

 

J'entends souvent dire que les humains sont venus de Mars il y a longtemps.

Ouais, ça aurait pu arriver, puisque 20% des visages que je trouve sont humains.

La théorie selon laquelle l'humanité est la descendance d'étrangers est plausible et mérite d'être sérieusement prise en considération. "

 

 

0 commentaires

mer.

16

janv.

2019

Un OVNI translucide repéré près du volcan Popocateptl au Mexique ! 13 janvier 2019

Date de l’observation: Le 13 janvier 2019

Lieu de l’observation: Volcan Popocatepetl, Mexique

 

 

Voilà pas mal  de temps que nous n'avions pas eu d"observation d'Ovnis près du fameux volcan mexicain !

 

Scott Waring nous transmet cette observation avec les commentaires suivants :

 

"Cet OVNI a été repéré par la Youtuber Kate Martin2016, qui était en train de filmer un volcan au Mexique via une webcam en ligne en direct lorsque cet OVNI rougeoyant est soudainement sorti  et l’a surprise.

Cet OVNI s’arrête et plane au-dessus d’une des cheminées volcaniques pendant une minute, puis s’élance.

Ce volcan est célèbre pour ses observations d’OVNI au cours des cinq dernières années. Personnellement, j’ai enregistré une dizaine de vidéos d’objets volants près du cratère du volcan dans le passé.

 

Je crois que l’OVNI plane au-dessus du côté gauche du volcan,  qu’il ramasse ou dépose des passagers ou du fret pour la base extraterrestre qui se trouve à 4-6km sous le volcan.

 

Même les habitants ont rapporté avoir vu des OVNI et même des créatures extraterrestres sur le volcan, donc cette vidéo n’est pas surprenante, mais elle est une excellente preuve qu’une base extraterrestre existe bel et bien."

 

Quant au témoin oculaire il déclare:

 

"Je n’ai aucune idée de la taille réelle de cette chose, donc si vous pouvez estimer, veuillez commenter.

Ça peut être n’importe quoi, d’un OVNI à un bug lol. Je ne sais pas…

.j’ai vu des insectes ressembler à ça sur les films, mais ça semble assez gros. C’est un énorme volcan, mais je ne sais pas comment en mesurer la taille.?"

 

0 commentaires

mar.

15

janv.

2019

« La pensée positive & La loi d'attraction » avec Michel GUENIER

 

Encore une excellente émission proposée par Nurea Tv le jeudi 03 janvier 2019

 

« La Pensée Positive & La Loi d'Attraction » avec Michel Guenier

 

L'ancienne chaîne « Lumière sur les Mystères de l'Univers'' n'existe plus et même si nous avons pu découvrir ou redécouvrir des intervenants de cette ancienne chaîne sur Nuréa TV depuis, il est des soirées magiques que l'on ne peut reproduire à l'identique.

 

J'ai donc décidé de revoir le stock de vidéos que Guillaume et moi avions sauvegardées pour vous en proposer certaines à nouveau  😉

 

Nous commençons donc par la très belle émission que j'avais enregistrée en compagnie de notre cher Michel Guenier en novembre 2015 : « La pensée positive & la loi d'attraction''

 

Commentaire : il existe d'ailleurs un documentaire sur NETFLIX pour ceux qui ont la chance d'être abonnés !

0 commentaires

mar.

15

janv.

2019

La Chine a-t-elle falsifié sa mission sur la face cachée de la Lune ?

 

Voilà de quoi mettre le gouvernement Chinois très en colère !

On imagine bien un nouveau Tweet de Donald TRUMP dans ce sens !

 

 

La Chine a récemment réalisé un exploit impressionnant.

 

Elle a été la première nation à poser un rover sur la face cachée de la lune a été mis en scène, selon des théoriciens du complot.

 

La Chine a fait les gros titres au début du mois de janvier quand Chang’e-4 a atterri de l'autre côté de la lune.

 

Le journal chinois China Daily avait alors déclaré :

 

« La sonde chinoise Chang'e-4 a atterri sur le côté obscur de la Lune, inaugurant un nouveau chapitre dans l'histoire de l'exploration lunaire de l'humanité. »

 

Mais à part quelques rares annonces ici et là, la Chine a globalement gardé secret cette mission, et beaucoup d’informations n’ont pas été divulguées.

 

La décision de la nation de ne pas faire preuve de transparence, associée à une étrange découverte faite sur une photographie récemment publiée, en a convaincu certains que la Chine simulait toute cette mission.

 

Sur l’une des photos transmises, on peut voir une ligne blanche juste devant le rover.

 

Selon certains, il s’agirait d’un « accessoire de théâtre » que les autorités chinoises ont malencontreusement oublié de supprimer de la photo.

 

Et c'est ici que l'on retrouve notre fameux Scott C. Waring,  ufologue bien connu, qui a également déclaré qu’il y avait étrangement peu de roches lunaires sur ces photos.

 

Cela suggérerait-il  que les Chinois n’ont jamais envoyé de rover à la surface de lune ?

 

Scott Waring commente  : « J'ai immédiatement remarqué un accessoire de théâtre utilisé pour placer convenablement le rover sur la photo ! »

 

« C’est vrai, quelqu'un a placé par erreur cette corde devant le rover et a oublié de l’enlever. Ou alors ils auraient dû faire en sorte que cet accessoire soit beaucoup moins visible. »

 

«Tout prouve que cet événement a été mis en scène dans son ensemble. »

 

« Bien sûr, je peux me tromper, mais si vous regardez l’image d'origine, vous verrez qu'il n'y a pas d'autres lignes dans la photo panoramique. »

 

« Remarquez le manque de roches lunaires sur toute la surface de la lune - un signe supplémentaire que cette scène a été falsifiée. »

 

Cependant, les scientifiques, y compris ceux qui ne viennent pas de Chine, pensent que la nation est-asiatique a rempli pleinement sa mission.

 

Le Dr Carolyn van der Bogert, géologue planétaire à l'Université Westfälische Wilhelms de Münster, en Allemagne, a déclaré :

« Cette mission est sans aucun doute un accomplissement significatif et important pour l'exploration lunaire. »

 

L'équipe de recherche sur l'exploration du système solaire de la NASA a déclaré :

 

« La face cachée de la Lune, le côté obscure de la Lune, nous dissimule des informations sur la formation de la Terre, l'évolution des planètes et comment les processus volcaniques et les cratères d’impacts ont façonné notre système solaire. »

 

« La face cachée de la Lune est la clé du premier bombardement [de météorites] sur la Terre et de la question de savoir si des processus de formation d’impacts ont été impliqués dans l'origine de la vie sur Terre et de sa plus ancienne évolution. »

 

Bref, l'information sur internet est toujours aussi déroutante et vous avez donc le choix entre toutes les possibilités suivantes :

 

NASA sur la LUNE : VRAI/CHINE sur la LUNE  : VRAI

NASA sur le LUNE : FAUX/CHINE sur la LUNE : FAUX

NASA sur le LUNE : VRAI/CHINE sur la LUNE : FAUX

NASA sur le LUNE : FAUX/CHINE sur la LUNE : VRAI

Conclusion : il faut rechercher une information vraie mais comment vérifier qu'elle n'est pas fausse !!!

0 commentaires

mar.

15

janv.

2019

Le pôle Nord à la dérive ! - Janvier 2019

En ce moment, un changement inattendu dans le champ magnétique de notre planète perturbe la navigation

Le champ magnétique terrestre est actuellement sujet à de telles variations que nos modèles actuels ont besoin d'être révisés en avance pour correspondre au nouvel état des lieux.

 

Au XXème siècle, l'avènement des GPS a révolutionné notre façon de voyager.

 

Basé sur le champ magnétique terrestre, ce système nous permet d'établir avec une grande précision les coordonnées géographiques d'un point donné.

Pourvu que le champ magnétique soit relativement stable et prévisible, ce qui, manifestement, ne serait pas tout à fait le cas en ce moment.

 

"L'erreur augmente en permanence"

 

Régulièrement, les chercheurs mettent à jour le modèle standardisé reprenant l'ensemble des fluctuations du champ magnétique terrestre.

 

La dernière édition du modèle actuel (WMM), sur lequel s'appuient de nombreuses personnes, remonte au 15 décembre 2014.

 

Alors que ce modèle devait être valide jusqu'en 2020, de récents changements sous la surface de la planète ont obligé les experts à précipiter sa mise à jour.

 

Une partie de ces altérations rapides du champ magnétique est imputable aux variations de flux à l'intérieur du noyau terrestre, qui génère la majeure partie de ce bouclier terrestre.

 

En septembre dernier, le NOAA avait publié une mise à jour rapide, mais dépourvue des outils et des notes accompagnant une mise à jour complète.

 

Aujourd'hui, il devient urgent de revoir en détail le modèle. "L'erreur augmente en permanence", prévient le chercheur Arnaud Chulliat.

 

Le pôle Nord à la dérive

 

D'autre part, le pôle Nord magnétique est actuellement en train dériver depuis le Canada vers la Sibérie, se rapprochant du pôle Nord géographique.

Le pôle magnétique se déplace de façon imprévisible, captivant l'attention des scientifiques depuis plus d'un siècle, et les fluctuations du champ magnétique ont tendance à accentuer les effets de sa migration.

 

Ces changements rapides sont encore mal compris par les scientifiques, mais ceux-ci espèrent pouvoir produire un modèle de substitution en ce début d'année pour corriger les nombreuses erreurs qui se sont récemment accumulées.

 

Malheureusement, à cause de l'arrêt des activités gouvernementales ("shutdown") aux États-Unis, la publication de ce nouveau modèle devra encore attendre un moment.

 

0 commentaires

mar.

15

janv.

2019

L'Ovni géant du 21/11/1999 et de juillet 1992 - Janvier 2019

 

L'histoire commence en 1999 quand un satellite GOES de la NOAA (National Oceanographic and Atmosphéric Administration  photographie un ovni gigantesque au dessus de notre planète.

 

En effet, le 21 novembre 1999 à 14h45, le satellite GOES-8 envoie les images suivantes où l'on observe un objet proche de la Terre et des côtes ouest des Etats-Unis !

 

Le satellite GOES-8 est un satellite géostationnaire placé à 36000 km de la Terre.

La première image est obtenue dans les longueurs d'ondes proches de 0.65 micromètre,

la seconde dans les longueurs d'ondes proches de 6,75 micromètres,

et la dernière dans les longueurs d'ondes proches de 10,75 micromètres.

 

A partir de ce moment, la nouvelle se propage sur internet et les explications de toutes sortes se multiplient.

 

Dans le même temps réapparaît une information passée sur une chaîne de télévision Chilienne ( Télévision de la Universidad Catolica (TV-UC) sur Canal 13).

 

Selon l'ufologue Chilien Luis Sanchez Perry, l'émission montra "une photo infra rouge prise par GOES-8 le 17 Juillet 1992, montrant distinctement un immense objet en forme de disque dans l'espace au dessus de l'Océan Pacifique juste à l'Ouest des côtes Chiliennes."

 

On peut apporter ici une première correction: le 17 juillet 1992 le satellite GOES-8 n'existait pas, il n'a été lancé qu'en 1994. Il devait donc s'agir de GOES-7.

 

La deuxième vidéo de GOES-8 fut tournée le 7 Avril 1996.

 

Bien que l'image disparut très vite du site web de GOES, elle fut téléchargée par le Centro Meteorologico Regional de Antofagasta au Chili. Cette photo "montre l'ovni au dessus de l'Atlantique juste à l'Est des côtes Brésiliennes."

 

Les images vidéo de GOES-8 furent discutées lors de l'émission par deux ufologues, le Dr. Mario Dussuel du Comite de Estudios de Fenomenos Aereos Anomalos (CEFAA) et Rodrigo Cuadra de l'Equipe Superior de Investigacion Ovniologica (ESIO).

 

Le CEFAA est le groupe d'étude nationale officiel du Chili, composé par des agences gouvernementales, des ufologues du pays et les Fuerza Aerea de Chile, la FACH (l'Armée de l'Air du Chili).

 

 

On trouve d'autres cas identiques comme celui du 8 juin 1995 ou celui du 3 septembre 1993 où le satellite Météosat 3 à pris la photo ci-dessus.

 

Vittorio Orlando, un radio amateur passionné de météorologie, recevait de METEOSAT-3 (satellite climatique) une image avec à l'endroit où se rejoignent le ciel et la courbure de la Terre, un objet non identifié avec une forme de lentille. 

 

Cependant selon Bob Young, astronome amateur, les calculs montrent qu'il s'agit tout simplement de la Lune.

 

Cet avis est renforcé par celui de Rik Hill, astronome professionnel aux Etats Unis qui s'est aussi penché sur le cas et explique qu'il s'agit bien de la Lune: 

 

"- la forme ovale s'explique par le déplacement de celle-ci pendant le temps de pause de la photographie (alors que la Lune est quasiment pleine ce jour-là) 

- le satellite est géostationnaire (il tourne en même temps que la Terre) et il prend une photo toutes les 30 minutes (et non pas 15 minutes comme certains l'avancèrent alors). 

- la photo précédente ne montre pas la Lune, et c'est normal : elle est hors cadre, sur la gauche. 

- sur la photo suivante, son invisibilité n'est pas plus surprenante : la Lune est sur la droite, dissimulée par la Terre. "

 

Cette simple explication n'a apparemment pas convaincu car on ne la trouve que très rarement sur les sites ou les forums traitant de ces ovnis géants et les rares fois où elle est exposée, elle est attaquée et noyée par une multitude de réfutations pseudo-scientifiques (parsemées d'erreurs mathématiques ou de raisonnement comme on le verra par la suite) qui la font passer au second plan.

 

De plus, bien que cette explication ait été donnée depuis longtemps, cela n'a pas empêché l'histoire de se répéter à intervalles plus ou moins réguliers (1992, 1993, 1995, 1996, 1999) ce qui justifie la démarche d'invalidation des arguments défendant l'hypothèse de l'engin spatial.

 

 

Je vais donc dans un premier temps reprendre l'hypothèse de la Lune et montrer à l'aide d'un logiciel de simulation et d'images satellites d'archives que chaque apparition de ces ovnis correspond à la présence de la Lune et montrer que l'on peut trouver d'autres photos identiques et dans un deuxième temps montrer l'invalidité des différents arguments censés montrer que ce n'est pas la Lune :

-Le diamètre apparent qui ne correspondrait pas à celui de la Lune

-La durée de visibilité trop courte

-La présence de l'objet sur des images infrarouges consacrées à l'observation de la vapeur d'eau

-La forme de l'objet qui ne correspond pas à celle de la Lune

-Les températures de cet objet données par les images infrarouges qui ne correspondent pas à celles des différentes parties de la Lune

-L'hypothèse du canular.

 

Il faut préciser, avant d'entrer dans l'étude du cas, que j'ai contacté la NOAA par mail le 03/11/2004 afin de connaître leur avis sur la question.

Après deux mails pour bien qu 'ils comprennent ce que je demandais, ils m'ont répondu qu 'ils ne pouvaient pas donner d'explications mais qu 'ils allaient chercher.

 

J'attends toujours une réponse (rédigé le 22/06/2005)...

 

 

Pour commencer, il faut remarquer qu 'a toutes les dates et heures où sont apparus les ovnis, la Lune était proche de l'axe constitué par la Terre et le satellite concerné.

 

J'ai utilisé pour prouver cela le logiciel "Celestia " qui modélise en 3D la position de très nombreux objets de notre système solaire et de notre galaxie.

 

Pour ceux qui souhaitent vérifier les informations qui vont suivre, Celestia est téléchargeable gratuitement à l'adresse suivante http://www.shatters.net/celestia.

 

Ce logiciel a reçu la caution de la Nasa pour sa précision et sa qualité visuelle.

 

Date d'apparition des ovnis:

 

- 17 juillet 1992 (satellite GOES-7 situé à la verticale du point de latitude 0° et de longitude 75°W à 36000 km)

- 03 septembre 1993 (satellite meteosat-3 situé à la verticale du point de latitude 0° et de longitude 75°W à 41000 km)

- 8 juin 1995 (satellite GOES-8 situé à la verticale du point de latitude 0° et de longitude 75°W à 36000 km)

- 7 avril 1996 (satellite GOES-8 situé à la verticale du point de latitude 0° et longitude 75°W à 36000 km)

- 21 novembre 1999 (satellite GOES-8 situé à la verticale du point de latitude 0° et longitude 75°W à 36000 km)

 

Simulation de Célestia

 

Pour la date du 08 juin 1995, j'ai placé les deux images possibles car je n'ai pas trouvé l'heure du phénomène.

 

17/07/1992

07/04/1996

21/11/1999

08/06/1995 (12h08)

08/06/1995 (13h11)

03/09/1993

 

En se qui concerne les deux premières images, on ne peut pas comparer avec les images réelles des satellites GOES-7 et GOES-8 car les archives ne remontent pas jusqu'à cette période (si quelqu'un lit ces lignes et possède ces images, je serais heureux qu 'il me les fasse parvenir).

 

Le même problème se pose pour le 8 juin 1995.

 

Par contre, sur la photo satellite du 21 novembre 1999, j'ai superposé la simulation et l'image réelle et on constate que la position de la Lune est quasiment la même sur les deux images.

 

Ceci est un argument de plus en faveur de l'hypothèse de la Lune.

 

 

Même travail de superposition de l'image du satellite météosat et de la simulation pour le 03 Septembre 1993.

 

Le satellite météosat-3 a été déplacé pour remplacer un satellite GOES qui était tombé en panne. Cela explique qu 'il ait la même position que ce satellite.

 

 

On peut ajouter à tout cela que l'on peut trouver de nombreuses images des satellites GOES où l'on voit la Lune.

 

Voici les étapes de la démarche utilisée pour trouver ces images :

 

Il faut utiliser le logiciel Celestia.

 

- Placer le point d'observation de la Terre à l'emplacement des satellites GOES-10 ou GOES-12 selon la période et la situation étudiée.

- Ajuster le champ de vision à celui des satellites.

- Chercher une date et une heure où la Lune apparaît proche de la Terre.

- Chercher dans les archives de la NOAA les véritables images des satellites (http://www.saa.noaa.gov).

 

Cette démarche permet de trouver une quantité impressionnante de superbes ovnis géants.

 

En voici trois exemples avec à chaque fois les images des trois canaux du satellite plus l'image de la simulation.

 

Le 06 mars 2004 (GOES-10 21h UTC Lat 0° Long 135° W)

Le 05 août 2004 (GOES-12 20h45 UTC Lat 0° Long 75°W)

On peut aussi "s'amuser" à grossir les images précédentes pour "mieux" distinguer les détails (sachant que grossir une image numérique n'apporte aucune information supplémentaire).

 

Cela donne les résultats suivants :

On peut avouer que ces images satellites de la Lune au voisinage de la Terre font de superbes soucoupes volantes !

0 commentaires

mar.

15

janv.

2019

Lune : visage sculpté découvert sur des clichés de la mission Apollo 16 - Janvier 2019

 

Date de la découverte : Le 13 janvier 2019

Lieu de la découverte : Lune des Terres

Source photo NASA : https://www.lpi.usra.edu/resources/apollo/frame/?AS16-110-17867

 

 

Voici une découverte de  Scott Waring qui commente :

 

"J'ai trouvé ce visage extraterrestre sur une photo de la lune Apollo 16 de la NASA. Elle a failli être détruite par le rover Lunaire qui est passé à côté.

Si j'utilise la largeur des chenilles de la navette lunaire comme appareil de mesure... J'obtiens une taille d'environ 1,5 pied sur 1 pied de largeur( soit environ 30 cm x 45 cm).

 

Beaucoup de gens diraient spontanément  que c'est juste une coïncidence de trouver un visage, mais ce serait absolument faux.

La coïncidence est définie par le Websters Dictionary comme "l'occurrence d'événements qui se produisent en même temps par accident, mais qui semblent avoir un certain lien".

 

Quelques visages sur la lune serait une coïncidence, mais si vous cherchez sur mon site, vous verrez que j'ai littéralement des centaines de visages sur notre seule Lune et des milliers de visages dans  notre système solaire. Des centaines d'éléments de preuve détruisent toute chance de coïncidence à partir de l'existant. 

 

Je crois aussi que la NASA connaissait les artefacts extraterrestres sur la lune et qu'elle les a gardés secrets afin de pouvoir récupérer la technologie extraterrestre pour que les États-Unis restent une puissance mondiale. "

 

 

 

Commentaire : paréidolie ?

0 commentaires

lun.

14

janv.

2019

11 Septembre 2001 : Le Nouveau Pearl Harbor ? - Janvier 2019

 

USA 11/09/2001------------> EUROPE 2018/2019 la crise des    réfugiés

 

 

Au-Delà de l'information officielle

0 commentaires

lun.

14

janv.

2019

ITALIE 2018 : répartition des ovnis par régions - janvier 2019

Répartition par régions 

Trois régions se distinguent en quantité importante d'observations :Lombardie, Toscane et Lazio

Répartition par Typologie

Quatre  forment  prêtant à confusions sont les plus fréquentes  : Lanternes Chinoises, Mars, voitures de courses; phares de discothèques..

Nombre de cas par Provinces

0 commentaires

lun.

14

janv.

2019

France : cet étrange hélicoptère dans le ciel du Finistère

Dessin de l'OBJET DE LOQUEFFRET par l'enquêteur du GPA Pierre Gestin

 

Cet objet n'est pas sans rappeler celui qui fut aperçu en 1979  au-dessus d'une pisciculture à cinq kilomètres de Bannalec, et   que le Geipan classa en B : probablement méprise avec un  hélicoptère. .

 

  A 45 km à vol d'oiseau de Loqueffret  vers le sud..................

BANNALEC est une commune de Cornouaille située dans le Sud-Finistère à mi chemin entre Quimper et Lorient . elle se situe sur les grandes failles du Massif armoricain allant de Quimper à Nantes. 

Le cas de BANNALEC tel qu'il a été exposé par le GEIPAN

 

"Le 6 janvier 1979 vers 22h, M. J-Y P, fait le tour de son exploitation  avec son chien.

Soudain celui-ci très effrayé se met à gronder et se réfugie sous un arbre.

Le témoin aperçoit alors à 15 mètres de haut une forme très brillante et immobile.

Un objet de forme circulaire surmonté d'un dôme émet des lumières aveuglantes et un léger bruit de soufflement.

Le témoin observera l'objet durant 2 minutes depuis un bâtiment. Après un mouvement de balancement l'objet disparaîtra à très grande vitesse vers l'Ouest à 22h 04.  Aucun autre témoignage n'a été recueilli et aucune trace au sol n'a été observée le lendemain.

D'après le bruit et le mouvement de balancement constatés, le témoin a probablement observé un hélicoptère."

 

Voir le compte rendu de l'observation  sur le Geipan:  http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=1979-01-00588   

 

Témoignage classé B par le Geipan et donc la méprise avec un hélicoptère n'est pas certaine.

 

Effectivement, en examinant le procès-verbal,  je me suis  souvenue qu'une observation très ressemblante avait été faite en 1961 dans les Mont d'Arrée  à 40 km à vol d'oiseau au nord du lieu  de l'observation de  Bannalec, plus exactement à

Loqueffret .

 

Ce cas fit l'objet d'une enquête de M. Pierre Gestin  enquêteur du GEPA à Brest et consigné dans leur revue "Des phénomènes spaciaux" n° 36 de juin 1973, p26 et 27.

 

L'image de couverture de cet article est justement le dessin de PIerre Gestin pour représenter cette observation.  

 

Allons  dans les Mont d'Arrée, à  5 km à vol d'oiseau de la centrale nucléaire de Brennilis encore en activité au début des années 60.

 

 

"Vers 22 h, M.C, gendarme de la marine,   quitte le bourg de Loqueffret pour se diriger vers le hameau de Bélérit par une nuit opaque sans aucune lumière dans le ciel. Il régnait un silence complet c'est à dire qu'il n'y avait pas de vent.

Un sifflement semblable à celui qui aurait pu résulter d'un brassage d'air surprit le témoin et le mit immédiatement en état d'observation en l'immobilisant à la hauteur de la dernière maison.

Tout à coup le secteur s'est soudainement illuminé et un objet est apparu sur la droite de l'observateur, à environ 300 mètre de distance, à une altitude de 100 à 200 mères, et s'est immobilisé, après un léger flottement en fin de course.

Cet objet était d'apparence circulaire et présentait un diamètre de 20 à 30 mètres. Sa partie inférieure avait l'aspect d'un disque plat au centre duquel on apercevait un cercle lumineux dont la lumière, blanche vive, faisait penser à celle d'un flash.

Au-dessus, une coupole assez renflée, lumineuse et transparente, laissait apparaître, sur la gauche, des points ou marques sombres qui auraient pu être des silhouettes d'appareils quelconques.

L'observation fut très brève et ne dura que pendant le  temps (environ 5 secondes ) où l'objet resta éclairé. Le témoin prit peur (avec poussé de  tension ) ainsi que son chien qui se réfugia en gémissant dans un bosquet"

 

 

ANALYSE

 

De ces 2 observations , j'ai fait un tableau comparatif de leurs principales caractéristiques .

Lorsqu'elles ne sont pas mises en vis à vis dans les colonnes, j'ai mis de la même couleur les caractéristiques  pouvant se ressembler .

 

 

Il faut remarquer qu'à Loqueffret, la nuit était opaque et  il est envisageable  que M. C n'ait pas pu le voir partir  alors qu'à Bannalec, il y avait un bon éclairement de la nuit avec la pleine lune plus le sol enneigé et il a donc pu voir son départ  (les spots se sont éteints).

 

 

En comparant les caractéristiques de ces 2 observations, on pourrait penser que l'explication " hélicoptère " pourrait s'appliquer aussi  à l'observation de Loqueffret

 

 Seulement en 1961, encore moins qu'en 1979, il n'y a pas d'hélicoptère capable de telles prouesses et surtout de voler sans lumière dans les Monts d'Arrée par une nuit opaque.

 

En fait, pour l'affaire de Bannalec,  une contre-expertise fut menée par M. Le Gourvellec lui-même pilote d'hélicoptère de la gendarmerie. 

 

L'expertise fut réalisée selon la procédure suivante : un cas est pris au hasard dans la banque de données du Geipan et la procédure consiste à valider ou à invalider l'expertise qui en a  été faite. Le témoin  M. J.Y P. fut à nouveau auditionné en novembre 2008.

 

Après une nouvelle enquête, M. Le Gourvellec, fort de son expérience de pilote d'hélicoptère de la gendarmerie nationale avec 4000 h de vol à son actif rendit son verdict après étude du rapport.

 

Il en avait tiré la conclusion suivante 

:

"....En aucun cas il ne s'agit de l'observation d'un hélicoptère sous une forme connue même à ce jour...."p.105 Ovni sur le Finistère de Jean François Bouëdec réédition de 2011

 

Tout cela serait peut-être anecdotique  si 5 observations d'ovnis n'avaient eu lieu dans un rayon de 11 km à vol d'oiseau autours de Bannalec dont 3 dans les 5 km.  

 

Voir sur la carte

 

►OVNIS EN BRETAGNE**L'une d'elles est très connue de la communauté ufologique car il s'agit d'une RR3 à Riec-sur Belon en 1974 à 11km.**Une observation fut relatée par un ufologue de renom Claude Lavat. en 1968. Elle eut lieu à la sortie de Bannalec.**Une autre fit l'objet d'une  enquête de la part du Geipan en 1979  à 5 km **Durant la vague de 1954,  Bannalec ne fut pas en reste, ou plus exactement Scaër à 11 km.**et plus près de nous en 2005, à St Jacques situé à 4  kilomètres

 

J'ai cadrées les 6 observations  dans un polygone grisé. vous verrez qu'il y en a d'autres aux alentours mais celles qui nous intéressent sont les suivantes :

 

 Extrait de la carte les Ovnis en Bretagne

Dans le polygone situé dans le grisé :

 

Icône rouge : observation de Loqueffret...Icône en forme de petit bonhomme vert : entités de Riec sur Belon en 1974..

 

Toujours dans le grisé mais entouré d'un trait  blanc,  recentrage autour de Bannalec :

Icône vert claire :

observation de Scaër en 1954...

Icône rouge :

observations de Bannalec en 1968....  .... 

Icône bleu : observation au-dessus de la pisciculture du Moulin neuf en 1979.... 

Icône rose : observation de 2005 à St Jacques.

 

"DEUX DISQUES LUMINEUX

En 1954, le 2 octobre à  Scaër à 11 km de Bannalec,  deux personnes ont déclaré avoir aperçu vers 20 h 30 un engin lumineux dans le ciel ou plutôt deux, le premier un disque rose-rouge d'une grandeur de 20 cm de diamètre, suivi d'un disque blanc éclatant, d'une blancheur immaculée, représentant le triple d'envergure de la première soucoupe, venant de la direction de la gare; elles évoluèrent sans aucun bruit et lentement vers les fermes de Kerfloury. A 21 h 30, plusieurs personnes entendirent le bruit d'un camion ferrailleur et M. Guillou garagiste, voit disparaître en direction de LORIENT un disque tout blanc."

 

"ENGIN OVOÏDE DE COULEUR GRIS MAT L'observation en 1968  de M. claude Lavat, ingénieur spécialiste des radars et de son épouse qui eut lieu à 9h30 en sortant de Bannalec   était bien différente : à 9h30, ils observèrent le passage  d'un objet de couleur gris mat de la grosseur d'un ballon de rugby  volant tranquillement à petite vitesse dans le ciel en semblant éviter les obstacles, il volait à peu près à mi- hauteur des arbres et  disparut à leur yeux derrière un bosquet. Curieusement, lui et son épouse ressentirent le besoin "de quitter les lieux" 

 

Et cette étrange affaire qui se déroula à 11 km de Bannalec ;

 

"ENGIN CIRCULAIRE et  DEUX ENTITEES D'UN BLANC PHOSPHORESCENT.

Un engin circulaire d'un rouge flamboyant mélangé de jaune s'est posé sur le sol   le 1er octobre 1974 à Riec-sur-Belon,  deux entités d'un blanc phosphorescent en sortent et s'avancent vers la maison des deux témoins qui eurent très peur au point de s'enfuir et de se réfugier chez un voisin; l'engin décolle et disparait dans le ciel sous la forme d'une étoile en laissant les entités sur le sol"

 

Plus près de nous dans le temps : 

 

"UN TRIANGLE  avec LUMIERES ROUGE et BLANCHE  "

Le 2 novembre 2005 , Le témoin est passager d'une voiture quand 1 km avant d'entrer dans le bourg de St Jacques situé à 5 km de Bannalec, il observe un triangle  de la taille d'environ 2 gros doigts à bout de bras et formé par 3 lumières rouges fixes et une lumière blanche clignotante au centre, il se dirige en sens inverse de leur trajet. L'objet s'arrête et la lumière blanche centrale commence à pulser très vite. Le témoin a ressenti des picotements à l'arrière du crâne et ne sais plus très bien ce qui s'est passé pendant les quelques secondes qui ont suivies. Le conducteur n'a pas vu l'objet. L'objet était assez bas en-dessous des nuages épars. Base OVNI France. Sources Le journal de l'Ufologie" Cette fois-ci il s'agissait d'un triangle"

 

    Lorsque l'on compare ces observations en prenant en compte celle de Loqueffret à 50 km de Bannalec, on constate que  les 6 observations  sur un laps de temps de 50 ans, se produisirent de fin septembre à début février entre 20h et 1h30...celle de M. Lavat fut la seule à se produire de jour à 9h30 mais le jour ne s'était pas levé depuis bien longtemps car nous étions en décembre.

 

 

Les caractéristiques de ces objets sont pour 5 sur 6:  Lumière blanche ou bleuté très intense sous l'engin (ou entités) : clignotante ou flashante, pulsante, illuminant le paysage ou non et silencieux ou émettant un bruit très léger

 

et

 

pour 4 sur 6 : forme circulaire, s'immobilise proche ou au-dessus du témoin?

Effets sur témoin (peur, picotement, poussé de tension anormale)

 

En 2005, nous avons un triangle et il est à signaler qu'un groupe de triangles verts fut observé à à Quimper 28 km à l'ouest de Bannalec et en 1974 et à 12 km à l'est, un triangle a survolé  Quimperlé en 1973 .

 

Il est à remarquer que la couleur blanche intense de la  lumière sous les engins se retrouve sur les entités laissés au sol par un engin circulaire d'un rouge flamboyant marqué de jaune lors de la RR de Riec-sur-Belon

 

D'autres étranges observations ont eu lieu dans le Finistère, certaines sont des méprises avec des objets que le témoin n'a pas reconnus (la lune, Vénus, des avions etc..) 

 

Une fois écartées les explications prosaïques comme la lune ou Vénus, on peut aussi penser que le Finistère assez excentré par rapport à l'Hexagone fut le lieu d'expériences inconnues voir douteuses de l'armée ou de l'industrie, mais c'est vraiment peu probables  pour la totalité. 

 

Alors ! Hélicoptère  ou ovni  ! Qu'en pensez-vous ? 

0 commentaires

lun.

14

janv.

2019

Angleterre / Histoire vraie : Trois extraterrestres humanoïdes apparaissent dans sa chambre le 15/07/1978

 

Le 15 juillet 1978, à la nuit tombée, un homme dormait dans son lit avec sa femme. Soudainement, trois êtres humanoïdes sont apparus dans sa chambre. Il était tétanisé par la peur.

 

L’homme, qui vivait, à l’époque, à Welwyn Garden City (dans le comté du Hertfordshire, en Angleterre), a raconté son histoire sur le site Internet du MUFON :

 

« En 1978, ma femme et moi dormions dans notre lit. J'ai soudainement pris conscience qu’il y avait une lumière très vive qui brillait dans notre chambre. Je pouvais la voir à travers mes paupières. Pensant qu’il y avait des intrus, j’ai lentement contracté les muscles de mes jambes, me préparant à sauter du lit et à affronter les intrus. J'ai très lentement ouvert les yeux (ne laissant entrevoir qu’une petite fente) pour voir où ‘ils’ se trouvaient.

 

Ce que j’ai vu, c’est 3 silhouettes noires, massives, et immobiles qui se tenaient devant une source de lumière très vive. Je pouvais voir leurs bras sur les côtés de leur corps, et je ne pouvais pas distinguer leur visage. Le plus grand (qui mesurait environ 5 pieds) était au centre et les plus petits étaient de chaque côté. Les plus petits mesuraient environ une tête de moins que celle située au centre du groupe.

 

J’ai complètement ouvert les yeux plein d'incrédulité et, tandis que je regardais cette lumière brillante, celle-ci s'estompait lentement.

 

Ces êtres humanoïdes sont apparues devant la porte de la garde-robe qui était à environ 3 pieds de mon côté du lit. J’ai sauté hors de mon lit et j’ai touché la porte de l'armoire où cela s'était passé, je ne sentais rien. J’ai à nouveau regardé dans l'armoire. En tant qu'ingénieur de conception, je me sentais effrayé, vulnérable, et incapable de rationaliser ce que je venais de voir.

 

J'ai réveillé ma femme (elle dormait de l'autre côté du lit) et je lui ai raconté ce qui s’était passé. Elle m’a répondu que je rêvais, je me suis retournée et me suis rendormie.

 

Je n’en ai parlé à personne au fil des ans, même aujourd’hui, cela me rend très tendue.

 

Je regardais un programme de télévision diffusée ici au Royaume-Uni et lorsqu'une image montrant trois extraterrestres se tenant côte à côte a été diffusée, cela m'a rappelé cet événement. Cela ne s'est jamais reproduit depuis 1978. Je me sens très mal à l'aise d’en parler ouvertement.

 

Meilleurs vœux

 

Peter Martin »

0 commentaires

lun.

14

janv.

2019

L’Atlantide découverte au large des côtes britanniques ? - Janvier 2019

Le Doggerland se situe entre la Grande Bretagne et le Danemark.

 

La ville perdue de l’Atlantide a peut-être été découverte par des plongeurs de compagnies pétrolières dans la mer du Nord, nous révèle un nouveau documentaire.

 

Beaucoup ont consacré leur vie à la recherche de cette ville mythique, qui a d'abord été décrite par le philosophe grec Platon. Les vestiges de cette île se trouveraient peut-être depuis toujours au large des côtes britanniques. En effet, toute une ville sous-marine cachée a été découverte par des plongeurs de compagnies pétrolières travaillant avec des équipes scientifiques en 2012.

 

Doggerland, une vaste région de terres sèches qui s'étendait d’Écosse au Danemark, a été lentement submergée par les eaux entre 18 000 et 5 500 avant JC, a révélé le documentaire diffusé sur Netflix et intitulé « Atlantis ».

 

La série, qui est sortie en 2018, détaille : « Des plongeurs d'une société pétrolière travaillant dans la mer du Nord ont découvert les vestiges d'une ville antique noyée. »

 

« On estime que sa population présumée se situait dans les dizaines de milliers. »

 

« Une équipe de climatologues, archéologues et géophysiciens a maintenant cartographié la région, qui a révélé à quel point cette terre était vaste. »

 

« Beaucoup prétendent maintenant que cette civilisation était le cœur de l'Europe, il y a environ 8 000 ans. »

 

« Cette ville a commencé à être immergée dans la mer il y a environ 20 000 ans. »

 

Organisée par le Dr Richard Bates du département des sciences de la Terre de St Andrew's, l'exposition Drowing Landscapes a révélé l'histoire humaine qui se cache derrière le Doggerland.

 

En 2012, le Dr Bates, géophysicien, a déclaré : « Le Doggerland était le véritable cœur de l'Europe jusqu'à ce que le niveau de la mer monte pour nous donner le littoral britannique tel que nous le connaissons aujourd'hui. »

 

« Nous spéculons depuis des années sur l'existence de cette terre perdue après que des os aient été dragués par des pêcheurs de la mer du Nord. »

 

« Mais ce n’est que depuis que nous travaillons avec les sociétés pétrolières au cours des dernières années que nous avons pu recréer ce à quoi ressemblait cette terre perdue. »

 

« Lorsque les données ont été traitées pour la première fois, j’ai pensé qu’il était peu probable que nous disposions d’informations utiles. Toutefois, à mesure que de nouvelles zones étaient couvertes, nous comprenions que son paysage était vaste et complexe. »

 

« Nous avons maintenant été en mesure de modéliser sa flore et sa faune, de dresser un tableau du peuple ancien qui y vivait et de commencer à comprendre certains des événements dramatiques qui ont par la suite changé à jamais ce territoire. »

 

0 commentaires

lun.

14

janv.

2019

Ile de la Réunion : plusieurs habitants observent un OVNI - Janvier 2019

 

Le samedi 12 janvier 2019, vers 20h30, un OVNI a été observé par de nombreux témoins au-dessus de l’île de la Réunion.

 

Une habitante de la ville de Saint-André a raconté avoir observé un phénomène mystérieux dans le ciel. Il s’agissait d’une boule lumineuse qui avançait vers l’ouest. Elle se déplaçait lentement avant de soudainement accélérer.

 

Le témoin précise qu’il y avait « une grosse nuée blanche autour » de l’OVNI.

 

Heureusement, la femme a eu suffisamment de temps pour prendre son appareil photo et d’immortaliser cet événement surnaturel.

 

Elle précise qu’elle n’a pas la seule à avoir observé cet OVNI. L’une de ses amies, qui réside à Saint-Leu, a assisté à exactement la même chose.

 

De nombreux témoins ont assurés avoir vu à la même chose dans les commentaires de l’article publié sur le site zinfos974.com :

 

ald’eau :

 

« En prenant la sortie nord-ouest de Miel vert comme point de référence, l'objet se trouvait à moins de 500 m (plan horizontal) et entre 500/800m au-dessus du gros piton situé plus bas.

 

Il se déplaçait lentement vers le piton des neiges et l'on pouvait nettement voir la formation de brume autour de la sphère faiblement lumineuse. Impossible de distinguer l'intérieur qui paraissait transparent. Seul un petit point blanc plus lumineux se distinguait nettement à l'avant.

 

Mon groupe et moi sommes certains qu'il volait dans un couloir compris entre Miel vert et le piton, plus près de ce dernier. La lune se trouvait derrière l'objet et beaucoup plus haut (vers St Louis) dans le ciel clair et totalement dégagé.

 

J'ai pensé à une diffraction de la lumière lunaire dans un nuage mais cette luminosité provenait bien de l'intérieur de cette brume.

 

Je connais les différents aéronefs civils et militaires officiels: ce n'était ni un avion, ni un hélicoptère, ni un drone militaire (et il n'était pas triangulaire ni sphérique), encore moins un dispositif destiné à une orbite terrestre basse (Musk ou autres, qui volent heureusement plus haut). Vu la distance et s'il s'agissait d'un hélicoptère (même militaire), nous aurions du entendre la dépression causée par les pales mais c'était silence total. Je n'ai aucune explication.

 

Nous nous sommes éloignés de la fête, afin de ne plus être perturbés par le bruit de la foule: l'objet se déplaçait toujours sans aucun bruit. En extrapolant et compte tenu qu'il a parcouru la distance piton/piton des neiges en une dizaine de secondes, il aurait pu parcourir le cadran Montvert / piton des neiges en 30 secondes environ. Sa trajectoire était rectiligne et à basse altitude.

 

Est-ce que Musk nous envoie des fusées à 800m au-dessus des pitons de l'ile et qui volent relativement lentement ? Celui-ci était très près.

 

Pourquoi les hélicos sont-ils sortis ensuite et que cherchaient-ils ? »

 

Cecile :

 

« J'ai observé le même phénomène à Saint Philippe vers 20h30. C''était une lumière blanche assez intense, non clignotante qui se déplaçait assez rapidement mais sa vitesse a soudainement augmentée ... On sait toujours pas ce que c’est? »

 

Alex :

 

« Profitant d’une baignade nocturne dans ma piscine sur piton st leu, j’ai soudainement aperçu cette étrange phénomène se déplacer vers le sud. aucun son. Couleur blanc »

 

La gitane :

 

« Phénomène identique observé ce samedi soir à 19h51 en direction du nord est au dessus de ste Clotilde vers la mer..... »

 

« Avant hier soir, même phénomène observé à l'étang salé : une étoile vive, qui ressemblait à un satellite puis soudainement un accélération vertigineuse, à 90 degré dans le sens sud vers l'est.... vers 20h30 également. »

 

Lyly :

 

« Depuis tôt hier après midi il était stationnaire en vue dans lé hauts de saint-françois ça avait l'air d'un drone mais OVNI car trop haut pour être pris en photo et rien avoir avec l'hélicoptère en manœuvre que j'ai vu dans les bas de saint-denis hier soir tard qui lui était bleu qui roulait a altitude basse et gros. »

 

StLeusien :

 

« Vu aussi à st Leu avec 3 amis vers 20h30. L''objet volant se déplaçait sans bruit, dans la direction Nord Nord Est, au dessus de la mer et assez haut en altitude. Le ciel était bien dégagé. L''objet semblait entouré d''une épaisse fumée blanche... »

 

ti paul :

 

« J’habite à Saint André et j'ai vu la même chose : satellite peut être ...mais se déplaçait à très grande vitesse avec un gros halo autour du déplacement puis la masse est passée derrière un gros nuage et n'était plus visible : rien de troublant vraiment .......Ovni, satellite, astéroïde, météorite peut être que les autorités savent ce que c est car il s en passe des choses là haut et nous sommes tellement une quantité infime. »

 

0 commentaires

lun.

14

janv.

2019

Un OVNI au-dessus de la mer Méditerranée en juin 1984

 

En juin 1984, Alexander Globa, un marin, était à bord du GORI, un pétrolier soviétique en Méditerranée. Il a rapporté qu'un après-midi, vers 16 heures, il a vu un objet planant au-dessus de l'eau qui semblait avoir la forme d'une « poêle à frire ».

 

Il était accompagné de son commandant en second, un certain S. Bolotov. Ils ont tous deux été témoins de cet étrange et anormal vaisseau. Alors que l'engin se rapprochait de leur emplacement, Globa a réussi à l’observer de manière plus détaillé. Il a décrit le haut de l'engin comme étant plat, mais la partie inférieure consistait en « deux cercles séparés », chacun tournant dans le sens opposé à l’autre.

 

Cela pourrait-il suggérer une sorte de système de propulsion anti-gravité ? Bien qu’il faisait encore jour, la vaste gamme de lumières émises par le dessous de l’engin était très visible.

 

Le duo tentait d’attirer l’attention de l’OVNI en utilisant le projecteur de signal intégré. Cependant, au lieu de réagir, l’engin a commencé à monter dans les airs. En quelques secondes, il était parti.

 

Incroyablement, il y avait un rapport corroborant cet incident inexpliqué. Un cargo arabe a également signalé l’avoir observé alors qu'il se dirigeait vers la Grèce.

 

Un certain nombre de marins avaient raconté que l'objet flottait au-dessus du navire. Soudainement, l'objet a changé de position puis a pris de l’altitude avant de s’envoler vers le ciel. Il y a eu une une étincelle soudaine, puis il disparut.

 

0 commentaires

dim.

13

janv.

2019

A ce jour la Chine n’a trouvé aucune trace d’atterrissage américain sur la lune - 13/01/2019

 

De hauts responsables du Programme spatial chinois sont sortis cette semaine et ont exprimé leur scepticisme quant au fait que les atterrissages américaines sur la Lune  n’aient jamais eu lieu, rapporte le Beijing Daily Express.

 

Plus de 2 000 hauts responsables du Parti communiste chinois ont signé une pétition cette semaine demandant au gouvernement américain des explications concernant le débarquement américain après que des doutes aient été émis quant au fait que les débarquements d’Apollo Moon auraient jamais eu lieu.

 

Ces allégations ont été soulevées après que des analyses récentes de photos prises à partir de la sonde chinoise Chang’e-4 n’auraient trouvé aucune trace des atterrissages par des américaine sur la Lune.

 

Plusieurs membres éminents du Parti communiste chinois ont même déclaré publiquement que ces dernières découvertes prouvaient sans l’ombre d’un doute que les atterrissages de la Lune étaient un «canular minutieusement orchestré pour tromper le monde sur les capacités du programme spatial américain».

 

Le principal astrophysicien russe, Yury Ignatyevich Mukhin, a également fait une déclaration publique cette semaine, affirmant que le gouvernement russe “avait toujours été au courant de la situation depuis le début des années 1970”.

 

Ces récentes allégations ont donné du crédit aux théoriciens du complot qui affirment depuis des décennies que l’Amérique n’est jamais allée sur la Lune.

 

Les théoriciens du complot pensent que le président Richard Nixon a mis en avant le programme d’un faux programme Apollo pour tromper l’URSS dans la course à l’espace et, éventuellement, dans la course aux armements nucléaires, dans le but de ruiner l’URSS.

 

Le programme Apollo est le troisième programme de vols spatiaux habités des États-Unis mené par la NASA (National Aeronautics and Space Administration), qui a permis aux premiers humains d’atterrir sur la Lune de 1969 à 1972.

 

Depuis, aucun autre pays n’a débarqué un humain sur la Lune, bien que plusieurs pays, tels que la Russie et la Chine, devraient planifier des missions au-delà de 2030.

 

0 commentaires

dim.

13

janv.

2019

Blue Book Project - Collision entre un ovni et un avion de chasse - Janvier 2019

 

Article proposé par le site ovnis-direct.com

 

Le premier épisode de la série “Blue Book Project” diffusé le mardi 8 janvier sur la chaîne History Channel relate un combat aérien ayant eu lieu en 1948 entre un pilote de chasse et un ovni au-dessus de Fargo, dans l’État du Dakota du Nord (États-Unis).

 

Josef Allen Hynek, qui était un astronome, professeur et ufologue américain, a enquêté sur ce cas. Il est célèbre pour avoir été conseiller scientifique du projet Blue Book entre 1951 et 1969.

 

 

Le pilote de l’avion de chasse de type B25, qui était le lieutenant Gorman (Garde nationale), âgé de 25 ans au moment des faits, a déclaré au Forum de Fargo-Moorhead en octobre 1948 que le "combat aérien" avec l'OVNI était l’expérience la plus étrange de sa vie.

 

Selon l'article archivé du Forum :

 

Gorman a observé le "disque volant" de forme ronde avec des bords bien définis. Il était très lumineux, brillant et tournait autour de la ville.

 

Après que Gorman ait décidé d’enquêter sur le disque, une poursuite de 27 minutes s’ensuivit dans le ciel nocturne de Fargo.

 

Gorman a essayé de s’écraser contre le disque qui a tenté de l'éviter à une vitesse de 600 km/h, a-t-il rappelé. Son avion a atteint une vitesse maximale de 400 mi/h, puis à l’approche du disque, celui-ci s’alluma et fila rapidement.

 

Gorman a déclaré : "L'objet s’est déplacé si près que j'ai involontairement baissé la tête parce que je pensais qu'un accident était inévitable. Puis l'objet est passé au-dessus de ma tête."

 

Son histoire a été corroborée par un autre pilote qui était en train de voler au-dessus de Fargo cette nuit-là et par deux contrôleurs aériens auxquels Gorman a transmis des informations concernant le disque.

 

 

 

Le commandant DC Jones, commandant du 178e escadron de chasseurs à l'aéroport international d'Hector, a déclaré que Gorman avait été tellement bouleversé par l'expérience qu'il avait eu des difficultés à atterrir ce soir-là.

 

Les États-Unis ont mis en place le projet Blue Book entre 1947 et 1969 pour déterminer si les ovnis constituaient une menace pour la sécurité nationale. Les documents relatifs au projet sont maintenant déclassifiés et peuvent être consultables en ligne.

 

Selon les archives nationales, plus de 12 500 observations ont été signalées au projet Blue Book. Les enquêtes n'ont révélé aucune preuve que les ovnis étaient des "véhicules extraterrestres" ou représentaient une menace contre la sécurité nationale.

 

En parcourant une collection de coupures de presse d'OVNIS de 1947 à 1995 au Forum de Fargo-Moorhead, de telles observations étaient nombreuses.

 

"Une multitude d'objets volants non identifiés ont été signalés dans le Dakota du Nord", indique un article d'août 1965 . En parcourant les coupures de journaux, des rapports ont révélé des observations d'OVNIS de Perham et Long Prairie, au Minnesota, à Upham et Minto, dans le Dakota du Nord.

 

Quant à Gorman, il a effectué sa carrière militaire sans jamais parler publiquement de son expérience. Il a même refusé une interview au magazine Life en 1952, selon un article paru dans l'édition 2011 de Bismarck Tribune .

 

La chaîne History Channel rapporte que des enquêteurs de la Force aérienne sont arrivés à Fargo après l'incident et ont finalement décidé qu'il s’agissait d’un ballon météo. Les enquêteurs ont noté que Gorman était un témoin crédible et sincère "qui était extrêmement perplexe face à son expérience et qui ne cherchait pas à faire connaître son récit".

 

Gorman a déclaré à ses amis qu '"il n'a jamais été convaincu de sa rencontre avec un ballon”, selon le Tribune.

 

Dans une interview donnée en 1985, quand on lui demanda ce qui lui avait fait changer d'opinion, il répondit :

 

« Deux choses, en fait. La première était l'attitude complètement fermée de l'Air Force. Ils ne donnaient pas aux ovnis une chance d'exister, même s’ils volaient au-dessus d'une rue en plein jour. Tout doit avoir une explication. Je commençais à m'énerver, même si, à l'origine, je ressentais la même chose qu'eux, je savais maintenant qu'ils n'étaient pas sur la bonne voie. Vous ne pouvez supposer qu'une chose n'existe pas si vous n'avez pas de preuve. Deuxièmement, la qualité des témoins a commencé à me troubler. Quelques cas ont, par exemple, été rapportés par des pilotes militaires, et je savais qu'ils avaient été bien entraînés, c'est donc là que pour la première fois, j'ai pensé que peut-être, il y avait quelque chose derrière tout cela. »

 

L'opinion de Hynek changea également après qu'il interrogea ses collègues astronomes (dont Clyde Tombaugh, le découvreur de Pluton).

 

Sur 44 astronomes, cinq — c'est-à-dire un peu plus de 11 % — avaient déjà vu des phénomènes aériens qu'ils n'avaient pu expliquer avec la science conventionnelle.

 

La plupart n'avait rien signalé par crainte du ridicule et de répercussions sur leur carrière. Hynek a également noté que cette proportion de 11 % de phénomènes non-identifiés était plus importante que dans les études portant sur les observations faites par la population générale.

C'est donc que, contrairement à la croyance entretenue par les sceptiques, les astronomes ne voient non pas moins, mais plus ovnis inexplicables.

De plus, les astronomes sont normalement plus informés que le grand public sur l'observation céleste, donc leurs observations en sont d'autant plus crédibles.

Hynek était, par ailleurs, scandalisé par l'attitude arrogante et prétentieuse de certains scientifiques sceptiques à l'égard des ovnis et des témoins.

 

Edward J. Ruppelt, le premier chef de Blue Book, déclara à propos de Hynek :

« Le Dr. Hynek fut l'un des scientifiques les plus impressionnants que j'aie rencontré en travaillant sur le projet ovni, et j'en ai rencontré un bon nombre. Il évita de faire deux choses que certains d'entre eux faisaient : vous donner la réponse avant de connaître la question ; ou immédiatement commencer à exposer ses réalisations dans le domaine de la science. »

 

0 commentaires

dim.

13

janv.

2019

Des OVNI en forme de losange observés au nord de l’Italie -Janvier 2018

 

Une famille, qui vit dans la commune de Soncino (dans la province de Crémone, en Italie), a observé deux objets volants non identifiées dans le ciel au-dessus de cette cité fortifiée.

 

Le père de famille et ses enfants ont livré leur témoignage aux enquêteurs du Centro Ufologico Cremonese.

 

« Ils étaient rhomboïdaux, sombres, avec trois phares fixes. Ils étaient trop gros pour être des avions. »

 

Les observations « d’objets volants non identifiés » dans ce village du nord du pays sont presque devenues une tradition. Ainsi, chaque année, de nombreux OVNI sont rapportés par des témoins médusés.

 

L'année dernière, des ufologues avaient déjà annoncé que des OVNI seront encore observés en 2019.

 

Une association regroupant des ufologues et basée à Crémone a décidé d’enquêter sur ce cas qui remonte au 20 décembre 2018. Ce groupe, dirigé par Mario Carotti, étudie le phénomène OVNI de manière scientifique.

 

Dans cette affaire, les témoins ont requis l’anonymat absolu.

 

Comme cela s'est déjà produit à au moins deux autres occasions, les ufologues iront enquêter sur le terrain à la recherche d'autres témoins et de preuves de ce qui s'est réellement passé.

 

« Nous avons besoin de savoir si quelqu'un, en plus de notre témoin, a vu le même objet le même jour – nous précise le chercheur Franco Fasito - Il est très probable que d'autres personnes aient assisté à la même scène. Mais nous ne dévoilerons pas plus de détails, mieux vaut éviter l’émergence de faux témoins qui veulent uniquement faire parler d’eux.

Nous traitons les observations avec sérieux, sans préjugés ni idées fantasmagoriques et nous garantissons également l'anonymat de nos sources. Toute personne souhaitant nous aider peut nous écrire à franco.fasito@gmail.com ».

 

Ce n'est pas la première fois que cette ville fait face à une vague d’OVNI. Le dernier cas remonte à avril 2017 où une série d'observations d’OVNI a été rapportée au-dessus de Oglio.

 

En 2010, un étudiant a photographié un objet en forme de « long cigare » qui survolait l'école primaire de via Marconi. À ce jour, tous ces mystères restent non résolus.

 

0 commentaires

dim.

13

janv.

2019

Une mère et sa fille observent un OVNI en Guadeloupe -Janvier 2019

 

Le 7 janvier 2019 à 17:10, une mère de famille et sa fille contemplaient le ciel quand elles ont repéré un OVNI scintillant dans le ciel de Grand-Bourg, un ville située sur l’île de Marie-Galante, en Guadeloupe.

 

Témoignage :

 

« Grand-Bourg - J’étais à la plage avec ma fille je me suis mise à contempler le ciel parce qu’il était rempli de nuage et la lumière du soleil qui se couchait était juste splendide.

En scrutant le reste du ciel je vis une sorte de très grosse étoile scintillante et à force de regarder je me rendis compte qu’il y avait comme un trou à l’intérieur.

J’appelai donc mon conjoint, il me rejoignit sur la plage et on décida de rentrer à la maison prendre notre télescope.

Une fois le télescope monté, on observa une sorte de bulle remplit de lignes très serrées comme les méridiens sur une carte du monde mais en plus serré avec au milieu plusieurs ronds scintillaient qui faisaient un arc de cercle et au centre deux paires d’aiguille de montre. »

 

0 commentaires

ven.

11

janv.

2019

Mars : anciens fossiles témoignant d'une espèce intelligente - Janvier 2019

Petite figurine taillée de forme humanoïde et supportée par un bloc de pierre également taillé 

 

La figurine est difficilement visible car dans la zone d'ombre, mais il est remarquable de constater que chacune des 3 figurines est  liée à un support en pierre dont les formes sculptées laissent apparaître des zones plates ou anguleuses,et selon un volume identique (la plus petite est enfouie en partie dans le sable) !

Il n' y a pas de hasard ni de paréidolies dans ce cas là !

 

Autre figurine présentée verticalement et liée à son support sculpté également dans un bloc de pierre 

Tous ces éléments sont regroupés dans une zone dédiée à l'exposition des oeuvres d'art !

Date de la découverte : 11 janv. 2019

Lieu de la découverte : Mars

Photo NASA : https://mars.nasa.gov/msl/multimedia/raw/?rawid=1278ML006006005002020504740E01_DXXX&s=1278

 

D'après Scott Waring :

 

"J'ai trouvé cette figure d'une personne couchée sur des rochers sur une photo de Mars aujourd'hui.

La personne ressemble à une statue de Bouddha asiatique, mais peut être un fossile. On dirait qu'il se couche, les yeux tournés vers le ciel, comme s'il attendait avec bravoure l'imminence de la malédiction qui allait frapper la planète et qui a causé sa  dévastation. Fossile ou statue, il ne peut être confirmé d'aucune façon tant que le rover ne l'a pas examiné de plus près, et nous savons tous que la NASA a l'esprit fermé quand il s'agit d'enquêter sur de telles découvertes. 

 

Je suis un peu surpris que la NASA regarde tant d'artefacts extraterrestres sur cette photo.

On pourrait penser qu'une organisation comme la NASA arrêterait le rover et enquêterait davantage sur ces anomalies à la surface de Mars, mais au lieu de cela, elle rejettet tout simplement la question.

C'est comme si la NASA avait posé le rover sur Mars et avait déjà décidé qu'il n'y avait absolument aucune chance que la vie ait jamais existé sur cette planète en plus de 4 milliards d'années d'existence. 

 

J'ai aussi trouvé deux autres statues étranges sur la même photo. L'un d'eux ressemble à un mât totémique avec des sculptures jusqu'en bas. L'autre ressemble beaucoup à un sphinx égyptien. "

 

Commentaire : Effectivement Scott on ne comprend pas pourquoi la NASA n'explore pas de plus près !

Je me pose une question : l'intégralité des photos est-elle mise en ligne ? Le Rover n'a-t-il pas pris des photos beaucoup plus détaillées ?

Si oui, la NASA ne le dévoilera pas , car dans ce cas il s'agirait d'une preuve irréfutable visuelle ! Ils doivent êtres sacrément tentés d'en ramener un bloc à la maison !!

 

 

 

0 commentaires

ven.

11

janv.

2019

"Les triangles de la nuit" - Janvier 2019

Voici un livre (éditions Le Temps Présent, 2018) fort intéressant sur le thème des OVNIs triangulaires. C’est le livre de référence en la matière, dont la lecture est indispensable.

 

 – A propos de l’auteur (sur la page Amazon) :

 

« Passionné d’astronomie et d’exobiologie, Daniel Robin a toujours été fasciné par la question de savoir s’il existait d’autres civilisations évoluées dans l’Univers. Il est président de l’association ‘Ovni Investigation’ basée à Lyon, qui compte de nombreux adhérents dans toute la France. Ses recherches l’ont amené à effectuer des enquêtes sur le terrain auprès de témoins directs du phénomène ovni. Il a aussi publié de nombreux articles et dossiers sur la question de l’existence des civilisations extraterrestres dans des magazines spécialisés et sur différents sites Internet. »

 

– Les OVNIs triangulaires :

 

Parmi les divers types d’OVNIs observés depuis des décennies, ceux de type triangulaire ont vu leur signalisation augmenter de façon significative. L’auteur rappelle ainsi la statistique suivante (provenant du NUFORC – National UFO Reporting Center) initialement évoquée par Gildas Bourdais dans l’un de ses livres :

 

De 1960 à 1990 : 35 cas.

 

De 1991 à 1996 : 64 cas.

 

En 1997 : 67 cas.

 

En 1998 : 103 cas.

 

En 1999 : 211 cas.

 

En 2000 : 230 cas.

 

Gildas Bourdais a aussi mentionné le « Project Flying Triangle », issu des travaux de trois enquêteurs britanniques Victor Kean, Omar Fowler et Ron West. En 1999, ce catalogue avait totalisé 7200 rapports d’observations, dont les première remonteraient à 1941.

 

Daniel Robin donne une intéressante classification des OVNIs triangulaire :

 

 

* Catégorie 1 : Les triangles noirs à trois feux

 

Ces triangles noirs ont un feu à chaque angle, ces feux étant de taille variable.

 

« Souvent silencieuses et de grande dimension, ces structures triangulaires qui paraissent n’avoir que deux dimensions (comme si la masse porteuse était plate), survolent les centres urbains très peuplés, les sites nucléaires civils et militaires. Dans certains cas, ces engins interfèrent avec la conscience des témoins (messages ”télépathiques”). » (D. Robin)

 

 

 

* Catégorie 2 : Les triangles noirs sans feux

 

Cette catégorie regroupe les observations faisant état de structures triangulaires entièrement noires, sans aucun feu.

 

« Comme dans la catégorie 1, ces engins sont silencieux et de grande dimension. Ils paraissent n’avoir que deux dimensions comme si la masse porteuse était plate. » (D. Robin)

 

Daniel Robin inclut dans cette catégorie les triangles avec un seul feu placé au centre ou dans un angle de la masse porteuse. Ce feu unique peut être de couleur et de dimension variables.

 

 

 

* Catégorie 3 : Les triangles à quatre feux

 

Cette catégorie regroupe les observations faisant état de triangles à trois feux avec un quatrième feu généralement placé au centre de l’engin.

 

« Dans de nombreux cas, ce quatrième feu est d’une couleur, d’une dimension, et d’une forme différente des trois autres. Dans cette catégorie, la masse porteuse des engins triangulaires n’est pas toujours sombre ou totalement noire. Elle peut être grise et d’aspect métallique. La masse porteuse n’apparaît pas non plus totalement plate (en deux dimensions). Elle peut avoir une certaine épaisseur. La surface externe de ces engins peut présenter divers motifs et reliefs parfois très complexes. » (D. Robin)

 

 

 

* Catégorie 4 : Les triangles à feux multiples

 

Cette catégorie regroupe les observations mentionnant des triangles avec plus de quatre feux. Ces feux peuvent être de couleur, de dimension et de forme très variables.

 

« Ces triangles peuvent avoir une masse porteuse sombre, grise, ou colorée. Comme pour la catégorie 3, la masse porteuse n’apparaît pas non plus totalement plate (en deux dimensions). Elle peut avoir une certaine épaisseur. La surface externe de ces engins peut parfois présenter divers motifs et reliefs parfois très complexes. » (D. Robin)

 

 

 

* Catégorie 5 : Les triangles sans masse apparente avec plusieurs feux

 

Cette catégorie regroupe les observations mentionnant des feux (trois ou plus) qui ne semblent pas reliés entre eux par une masse porteuse visible.

 

« Le fait de ne percevoir aucune masse ne signifie pas que cette masse n’existe pas. Ce ne serait qu’une impression visuelle induite par les propriétés de furtivité de l’engin. Les feux visibles de l’engin peuvent être de couleur, de dimension et de forme très variables. » (D. Robin)

 

Daniel Robin rappelle les points communs pointés par Gildas Bourdais à propos des triangles volants non-identifiés :

 

«… observations souvent nocturnes ou à la tombée de la nuit, silhouettes sombres de grandes dimensions, en forme de triangle, boomerang, ‘V’, ou losange, nombreuses lumières sur les bords, projecteurs puissants orientés vers le sol, vol très lent à basse altitude, silencieux ou avec un léger bourdonnement, accélérations fulgurantes ».

 

Daniel Robin ajoute à cette description succincte que les triangles volants non-identifiés :

 

N’atterrissent pratiquement jamais, sauf dans de très rares cas qui sont mal documentés.

 

Ne sont jamais observés en présence d’entités non-humaines, sauf dans de très rares cas.

 

Peuvent interférer avec la conscience des témoins en leur envoyant un ou des messages « télépathiques », lesquels sont souvent positifs, avec des mises en garde de type écologique.

 

Semblent modifier l’environnement physique (temps et espace) immédiat du témoin (« facteur Oz »). (1)

 

Daniel Robin évoque puis réfute l’hypothèse selon laquelle les engins triangles vus pourraient être des engins de fabrication humaine. Il analyse les caractéristiques des engins (américains) hypothétiques Aurora et TR-3B Astra, sans oublier les drones bombardiers (Northrop Grumman X-47B, Northrop Grumman RQ-180, l’Hypersonic Technology Vehicle 2 (ou Falcon HTV-2).

 

Lorsqu’il s’agit d’un engin d’origine humaine, Daniel Robin note qu’il offre généralement les caractéristiques suivantes :

 

 Il est bruyant, voire très bruyant.

 

 Il ne peut pas se déplacer en-dessous d’une certaine vitesse, sinon il décroche et tombe comme un « fer à repasser ».

 

 Il ne peut pas rester immobile dans les airs en vol stationnaire de façon prolongée.

 

 Il ne peut pas survoler des observateurs à une dizaine de mètres au-dessus du sol sans faire de bruit et en se déplaçant très lentement.

 

 Ses manœuvres sont limitées (il ne peut pas par exemple virer à angle droit).

 

 ll ne peut pas faire un demi-tour sur place et repartir en arrière.

 

 Ses possibilités d’accélération ne peuvent pas dépasser un certain seuil.

 

 Il ne peut pas apparaître ou disparaître sur place, d’un seul coup, comme s’il devenait invisible.

 

« Je me souviens que lors de la fameuse ‘vague belge’, des commentateurs sceptiques étaient persuadés que les engins triangulaires qui avaient été observés étaient des F-117A. Or il s’avère que les caractéristiques de vol de ces avions furtifs sont incompatibles avec celles des triangles observés par les témoins. Il faut savoir que cet appareil n’est pas conçu pour une pénétration à basse altitude et que sa vitesse minimale étant de 278 km/h, l’explication par le F-117A ne rend pas du tout compte des vols stationnaires ou à très faible vitesse (40 km/h et moins) mentionnés lors des observations. En dessous de 278 km/h, le F-117A décroche, c’est-à-dire qu’il se comporte littéralement comme un ‘fer à repasser’. Rappelons qu’en aéronautique le décrochage est la perte brusque de portance d’un aéronef. Dans cette circonstance un avion n’est plus soutenu par l’air. Il tombe comme une ‘pierre’. Autre argument qui s’oppose à l’explication par le F-117A : le gouvernement américain avait formellement démenti avoir testé le F-117A en Belgique à cette époque. Avec la ‘vague belge’, nous avons un bel exemple de l’utilisation abusive de l’explication simple et conventionnelle qui tend à réduire les observations des témoins à des engins connus d’origine humaine. » (D. Robin)

Pour Jean-Pierre Pharabod, auteur d’un livre paru en 2000 sur le sujet, les OVNIs triangulaires sont des AVNIs (armes volantes non-identifiées), des tests d’engins militaires (comme l’avion furtif F-117A et le Northrop B-2 Spirit) en développement. (Nous avons vu que le F-117A ne pouvait en aucun cas être impliqué, par exemple, dans la « vague belge ».)

 

« Les thèses ovnis et engins extraterrestres sont parfois liées l’une à l’autre dans le cas où ce serait grâce à des technologies d’origine extraterrestre que les militaires auraient pu construire des prototypes secrets. Ces technologies auraient donc pu être récupérées à la suite d’un crash d’ovni, ou, autre hypothèse, elles auraient été données par les extraterrestres eux-mêmes à la suite d’une sorte de ‘deal’ entre eux et les gouvernements (surtout le gouvernement américain). » (D. Robin)

 

La réalité de l’avion Aurora est tellement hypothétique que Daniel Robin ne pense pas qu’il soit un bon candidat pour expliquer les observations d’engins volants de forme triangulaire.

 

Il ajoute que seule la forme générale pourrait être avancée comme argument pour faire l’amalgame.

 

« Encore plus hypothétique et improbable que l’Aurora, le TR-3B Astra serait un avion secret américain développé à partir de la récupération d’épaves d’ovnis de forme triangulaire. Nous voyons tout de suite que nous effectuons un véritable ‘saut technologique’ avec cet engin. Il serait, en effet, le fruit de la rétro-ingénierie, ou ingénierie inverse, qui consiste à essayer de comprendre la technologie extraterrestre pour tenter de l’utiliser à notre profit (surtout au profit des militaires). Selon certains ‘spécialistes’ des ‘projets noirs’ américains, le TR-3B Astra utiliserait la fission ou la fusion nucléaire comme source d’énergie. Il pourrait atteindre les Mach 9 et voler à 33 km d’altitude. Avec le projet TR-3B Astra nous aurions donc un lien entre technologies terrestres et technologies extraterrestres. Deux possibilités s’offrent à nous vis-à-vis de ce projet digne d’un film de science-fiction. Si le TR-3B Astra, ou un moèle semblable, existe, cela signifie que sa conception aurait été largement inspirée d’engins triangulaires extraterrestres échoués sur notre planète, et donc que les ovnis triangulaires extraterrestres sont bien réels. Si le TR-3B Astra est une pure fiction, les observations d’ovnis triangulaires s’expliquent alors uniquement par la présence de vaisseaux extraterrestres ayant une forme triangulaire. » (D. Robin) (2)

 

On trouve, dans le livre de Daniel Robin (de l’association Ovni Investigation), de nombreux témoignages d’OVNIs triangulaires, notamment en France. Il consacre une grande partie de son livre aux interférences avec la conscience des témoins. Ce livre est abondamment illustré. La perception du phénomène par l’auteur est conforme à la mienne.

 

0 commentaires

ven.

11

janv.

2019

Un bus de touristes enlevé par les extraterrestres en 1985

 

Il y a de nombreuses années, plusieurs touristes qui se trouvaient près des pyramides égyptiennes ont été « enlevés par des extraterrestres ». Des images existeraient sur cette affaire qui a fait grand bruit.

 

Le 23 avril 1985, un bus de touristes russes aurait disparu en Égypte. Le groupe de touristes avait été vu pour la dernière fois en train de quitter le Caire Hilton, un hôtel, ce soir-là. Ce qui leur est arrivé reste un mystère, mais les secrets finissent toujours par être révélés, y compris les plus étranges dossiers du KGB. Un projet du KGB en 1961 a été mis sur pied dont le but principal était de « découvrir une technologie extraterrestre » cachée en Egypte. Les agents secrets ont été surpris de découvrir, sur place, la légendaire « Tombedu Visiteur ».

 

Un groupe de scientifiques, de programmeurs informatiques et de médecins se sont réunis pour discuter des possibilités de cette découverte.

 

Le scientifique russe Viktor Ivanvich a déclaré : « Ils étaient convaincus que le visiteur [venu d’ailleurs] n'était autre qu'Osiris, le roi des extraterrestres. »

 

« Ainsi, ils se sont donnés le nom ‘d’Adeptes’, basés sur les disciples d'Horus dans le Livre des morts égyptien. »

 

Selon les croyances égyptiennes, une « famille de dieux » est venue des étoiles en Egypte.

 

Certains croient que c'était la source de l’incroyable savoir et de la sagesse du peuple égyptien. Plus tard, ces « extraterrestres » ont quitté la Terre, excepté Osiris, nous raconte la légende.

 

On dit qu'il est resté et a enseigné nombre de connaissances à ces « disciples ». En retour, il était de leur devoir de protéger et de conserver ces connaissances antiques qu'il leur avait données jusqu'à ce qu’il revienne.

 

Les Égyptiens étaient des astronomes de talent et croyaient que les étoiles étaient la carte du grand dieu Osiris ainsi que l'au-delà.

 

Le documentaire diffusé sur Amazon Prime et intitulé « The Secret KGB Abduction files » affirme que des « disciples » modernes d’Osiris se réunissent secrètement dans leur propre domicile pour discuter de la possibilité du retour de leur dieu.

 

Ils croient que la seconde venue d'Osiris annoncera un « nouvel âge » pour l'humanité.

 

Ils croyaient que lorsque sa tombe sera découverte et que ce sceau sera brisé, un signal sera transmis aux visiteurs extraterrestres. Ils calculèrent et estimèrent le temps qu'il faudrait au signal électromagnétique pour atteindre la constellation d'Orion.

 

Ils ont supposé qu'ils ne pourraient pas revenir avant le 23 avril 1985. Ce groupe de touristes, composés d’adeptes du culte d’Osiris, a donc quitté la Russie avant de s’envoler pour l'Égypte, sans jamais y retourner.

 

Les seuls vestiges laissés par cette histoire sont une coupure de presse trouvée dans les archives du KGB. Elle évoquait un groupe de touristes qui avait disparu au milieu de la nuit en Égypte, en 1985, ainsi qu’un projet de film amateur comportant une pellicule.

 

Le film montre le groupe devant la pyramide à la nuit tombée.

 

Il nous montre une lumière apparaissant dans le ciel et, lorsque le groupe se met à genoux pour la prière, la lumière devient de plus en plus brillante, puis c’est le « néant ».

 

Une fille, dont les parents faisait parti de ce groupe, a visionné cette vidéo et elle a immédiatement reconnu ses parents et a fondu en larmes.

 

Le documentaire se demande ensuite si les Russes avaient été parmi les premiers à rencontrer des êtres venues d’une autre planète.

 

 

Viktor Ivanvich a déclaré : « Il ne fait aucun doute qu'un petit groupe de scientifiques russes et d’experts militaires a découvert une tombe en Egypte en 1961. »

 

« Mais dans les documents, rien n’indique exactement ce qui a été trouvé à l’intérieur du sarcophage. »

 

« Seules les sources des plus hauts rangs du KGB savent que nous avons trouvé les restes d'une créature extraterrestre décédée en Égypte 10 000 ans avant Jésus-Christ. »

 

0 commentaires

ven.

11

janv.

2019

Un énorme OVNI a-t-il été filmé dans l’Oregon ? Janvier 2019

 

Un énorme formation d’OVNI a été observée dans le ciel. Certains pensent qu’il s’agissait d’un « vaisseau extraterrestre camouflé » qui veillait sur nous.

 

Dans la vidéo, on peut voir un étrange groupe d'objets noirs qui plane en formation parmi les nuages.

 

Ces OVNI – dont trois d’entre eux forment un triangle - ne bougent apparemment pas pendant toute la durée de la vidéo.

 

«Ce triangle est toujours là », remarque l’un des témoins visiblement choqué alors qu’il filme ces objets inexpliqués.

 

Selon des témoins, cette formation a été repérée « près du soleil par temps nuageux » à Portland, dans l'Oregon, aux États-Unis.

 

Déconcertés par le clip, des témoins ont envoyé leurs images au théoricien du complot, MrMBB333, très actif sur YouTube, pour tenter de comprendre ce que pourrait être l’origine de ces objets non identifiés.

 

« Quand vous examinerez ceci pour la première fois, vous allez penser : ‘Bon, ce n'est qu’un troupeau d'oies ou de canards qui volent dans le ciel en formantion en V, mais non, ceux-ci sont immobiles et ne bougent pas », a-t-il déclaré.

 

Lorsqu'il commence à ajuster l'exposition de la vidéo, un gros objet commence à être visible derrière cette formation surnaturelle.

 

M.MBB333 explique ensuite que cette forme géante pourrait constituer « le contour d'une sorte de vaisseau », affirmant que les objets visibles dans le ciel peuvent être « à l'intérieur ou au-dessus de [l’énorme OVNI] qui se trouve en arrière-plan ».

 

Cette vidéo a été visionnée plus de 65 000 fois depuis sa mise en ligne le 3 janvier 2019.

 

Des internautes sont convaincus que les objets font partie d'un vaisseau extraterrestre.

 

« Je pense que c'est un énorme navire camouflé qui pénètre dans l'atmosphère de notre Terre », a expliqué un témoin.

 

Un autre a commenté : « Pouvons-nous tous admettre que notre planète a quelque chose de différent ces derniers temps ? »

 

Un troisième a ajouté : « Quoi que ce soit, c’est énorme. »

0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

« Bâtisseurs d’Amérique du Sud : L’incroyable Découverte » avec Quentin Leplat - Janvier 2019

Emission proposée par NUREA TV

C’est avec un très grand plaisir que nous accueillons une nouvelle fois Quentin Leplat sur Nuréa TV pour parler avec lui de son dernier film « Pérou, Bolivie, nouveau regard sur la porte des cités d’or ».

 

« Le Pérou et la Bolivie abritent d’incroyables constructions archéologiques. Quentin Leplat nous présente ici son travail de recherche sur les monuments de la région de Cuzco jusqu’à la porte du soleil en Bolivie. Ses découvertes sur les mesures utilisées, l’orientation des monuments, leurs relations les uns par rapport aux autres, montrent l’application du même mode de pensée que les bâtisseurs des mégalithes et des pyramides.

Dans cette conférence, il démontre l’incroyable connaissance cachée dans ces monuments. L’utilisation du mètre, du nombre d’or, de la coudée royale égyptienne, de la coudée de Nippur, du yard mégalithique ainsi que la surprenante précision géométrique des monuments et de leurs relations changent définitivement notre regard sur ces sites majestueux. »

 

Quentin nous plonge dans l’incroyable secret des peuples d’Amérique du Sud et démontre qu’ils furent en contact avec ceux qui en Europe érigèrent menhirs et dolmens il y a plus de 7000 ans.

 

Une soirée qui s’annonce passionnante et qui promet de mettre à mal quelque idées reçues sur les contacts entre l’ancien et le nouveau monde !

 

Site web : https://messagedelanuitdestemps.org

0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

Des secrets de Tiwanaku dévoilés par un drone - Janvier 2019

Cérémonie aymara à Tiwanaku (Bolivie).

"À 70 kilomètres à l'ouest de La Paz et à 15 kilomètres des rives du lac Titicaca, Tiwanaku, centre spirituel et politique de la culture tiwanaku (Bolivie), inscrit depuis l’an 2000 sur la Liste du patrimoine mondial, n'a pas fini de nous surprendre.

Des découvertes extraordinaires ont été faites récemment, dans le cadre d’un projet de l'UNESCO."

 

Lucía Iglesias Kuntz (UNESCO)

 

Qui sont ces bâtisseurs de génie qui ont édifié de gigantesques constructions , des monuments immenses ?. 

 

De ces architectes on ignore tout ou presque. Ils font partie de ces  nombreux mystères  qui font l'objet  de la recherche passionnée de nos archéologues. 

 

Le plus étrange est que ces monuments se retrouvent sur tous les continents de la planète, certains sont plus élaborés que d'autres mais ce qui frappe surtout c'est le poids, la grandeur considérable des pierres qui ont servi à les édifier et parfois le lieu géographique. 

 

J'ai trouvé un article intéressant sur le Courrier de l'Unesco

 

https://fr.unesco.org/courier/2018-3/secrets-tiwanaku-devoiles-drone

 

Par son complexe monumental d'édifices et sa localisation, à plus de 3 800 mètres au-dessus du niveau de la mer, Tiwanaku constitue l'un des sites archéologiques les plus spectaculaires de l'Amérique du sud.

 

Cité préhispanique des Andes, elle fut pendant des siècles la capitale d'un vaste et puissant empire, qui dut sa suprématie à l'emploi de matériaux et de techniques innovants grâce auxquels elle améliora sa production agricole, accroissant du même coup son pouvoir économique.

 

C'est depuis Tiwanaku que s'est développée la culture éponyme, qui, à son apogée, entre 500 et 900 de notre ère, rayonnait sur un immense territoire englobant l'ouest de la Bolivie, le sud-ouest du Pérou et le nord de l'Argentine et du Chili.

 

À la suite de l'effondrement de cette culture au XIIIe siècle, Tiwanaku a subi d'intenses déprédations.

 

Il faut toutefois bien des efforts au visiteur pour l'apprécier pleinement. Tiwanaku s'apparente plus à un exercice d'observation et de documentation que de simple contemplation.

 

Car du majestueux ensemble de temples et de palais de cette cité ne subsistent que les ruines ou les vestiges partiellement reconstruits de sept grands édifices : la pyramide d'Akapana, le temple de Kantatayita, le petit temple semi-souterrain, le temple de Kalasasaya, le palais Putuni, le palais Kheri Kala et la pyramide de Puma Punku.

 

Ces vestiges n'en portent pas moins le sceau incontestable des grandes civilisations, avec des prodiges comme Puma Punku (la Porte du puma), formée d'énormes blocs de grès pesant jusqu’à 130 tonnes, reliés par des crampons en cuivre : réalisation qui laisse pantois, s'agissant d'une civilisation qui ignorait la roue – certains chercheurs estiment qu'il a fallu, pour les soulever, mobiliser 1 300 à 2 600 personnes – alors que sa connaissance du métal lui conférait la supériorité militaire.

 

Les travaux de préservation et de conservation en cours sur le site, situé à 70km de La Paz, ont pris un tour surprenant lorsque des études utilisant l’imagerie topographique, la technologie satellite et un drone, ont découvert que le complexe archéologique était bien plus grand qu’on ne le pensait.

 

 

 

Tiahuanaco, qui apparut avant la civilisation Inca, a commencé comme village vers 1580 avant JC, mais est devenu un empire andin qui s’est étalé vers 724 après JC, avant de décliner vers 1187 après JC selon les historiens.

 

« Étant déjà engagé sur le terrain, j'ai proposé à l'UNESCO de réaliser cette étude par télédétection : grâce aux drones et aux satellites, on obtient aujourd'hui des données extrêmement

fines », explique l'archéologue José Ignacio Gallego Revilla, qui s'est attelé à ce projet pour le compte de l'Organisation.

 

« Il nous a fallu un an pour le monter, et comme je collaborais avec l'université Complutense de Madrid, j'ai eu l'idée de m'adresser à son Campus d'excellence, en fait un groupe de laboratoires réunissant plusieurs facultés, avec d'excellents professionnels et pratiquant des prix très compétitifs.

 

Mais il nous fallait un drone capable de voler à plus de 4 000 mètres d'altitude et nous ne pouvions pas emporter en Bolivie celui de l'université madrilène.

 

Nous avons donc fait appel à une entreprise suisse qui distribue ses aéronefs au Chili et en Bolivie. Ils ont fait les relevés, que nous avons ensuite exploités à Madrid, en laboratoire ».

 

Les prises de vue ont été réalisées entre octobre et décembre 2016 et les premiers résultats sont tombés en mai 2017. Le drone a fourni des données d'une grande précision, avec une marge d'erreur inférieure à quatre centimètres, sur l'ensemble du site archéologique.

 

La carte ainsi obtenue révèle une série de structures insoupçonnées, réparties sur l'ensemble de la zone explorée et occupant une superficie de 411 hectares.

 

Au total, la zone patrimoniale s'étend sur plus de 600 hectares, soit six fois plus qu'on ne l'estimait.

 

Après analyse, les images du drone ont permis de repérer les traces d'un temple de pierre enfoui à proximité d'une centaine de structures circulaires et rectangulaires de vastes dimensions (possiblement des unités domestiques), en plus de fossés, de canaux, de voies de circulation et autres constructions dans divers secteurs.

 

Mais les nouvelles données ont aussi permis de redéfinir des monuments connus, comme Puma Punku, complexe de temples dont on connaissait deux hectares, et dont on sait maintenant qu'il contient deux autres plateformes enfouies :

« Suite aux révélations du drone, nous nous trouvons désormais devant un complexe religieux de 17 hectares, soit trois fois la superficie de la pyramide de Khéops en

Égypte », explique l’archéologue.

 

« Nous avions aussitôt dressé la carte du site et de tout ce qui s'y trouve encore enterré », ajoute-t-il.

 

« Pour moi, c'est la découverte de toute une vie : Tiwanaku est depuis 500 ans l'une des références historiques de l'archéologie mondiale… Une chose pareille ne survient qu'une seule fois dans la carrière d'un chercheur », s'épanche-t-il,

tout en faisant défiler sur son ordinateur les cartes et les images étayant ses affirmations.

 

La Porte du Soleil à Tiwanaku

 

Il est inévitable de s'interroger sur ces bâtisseurs qui ont disparu sans laisser de souvenir  chez leurs descendants à part des légendes extraordinaires et des semblants de "portrait" .

 

Ils ont édifié la  pyramide à sept degrés d'Akapana  et en contrebas de celle-ci, un temple semi-souterrain (semisubterraneo) où ils ont organisé  un  ingénieux système de canalisations traversant la pyramide pour faire jaillir de l'eau en haut de l'Akapana, qui se déversait ensuite d'un étage à l'autre, le spectacle devait se situer entre celui que dégage une rizière et celui d'une et celui d'une fontaine… Cette magnifique cascade artificielle symbolise certainement les sources du Nevado Illimani

 

 

 

Enfin des monolithes, comme ceux de Benett et de Ponce, que certains archéologues rapprochent des Moaïs de l'île de Pâques, sont orientés à l'intérieur du site.

 

Selon une légende aymara, les ancêtres auraient dissimulé dans la Porte du Soleil, le monument le plus emblématique de Tiwanaku, un secret destiné à sauver l'humanité lorsqu'elle se trouvera au bord du gouffre.

Ce moment n’est pas arrivé, fort heureusement.

En revanche, le moment est arrivé où, grâce aux efforts des chercheurs et à la technologie de pointe, une nouvelle ère commence pour cette culture qui, depuis les rives du lac sacré Titicaca, a fondé la société la plus avancée de son temps et a su donner naissance à une forme d'État jusqu'alors inconnue dans cette portion du continent américain.

 

0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

Le jour où une équipe de France Télévisions a filmé un OVNI à Avallon en 2014

 

En 2014, le cameraman d'une équipe de télévision de France télévisions semble avoir filmé inopinément un OVNI alors qu'il était en de préparer un épisode de l'émission "Faites entrer l'accusé" sur France 2.

 

La scène se passe à Avallon, une commune située dans le sud du département de l’Yonne (89). Ce mystérieux objet passe si rapidement dans le champ de la caméra, qu'il faut faire un ralenti et un zoom pour bien le voir.

 

À vous de juger..

 

0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

Le retour d’un ovni observé 9 ans plus tôt filmé en Turquie en Décembre 2018 ?

Le 13 mai 2009, vers 2 h 20 du matin, un ovni très particulier avait été observé en Turquie.

 

Filmé de très près par un témoin la vidéo obtenue permettait de distinguer ce qui ressemblait à deux entités vivantes qui paraissaient occuper le poste de pilotage de l’engin.

 

 

 

Ce document avait à l’époque fait grand bruit dans le milieu de l’ufologie et avait généré au terme d’une étude de 9 ans conduite sous l’égide du conseil de la recherche scientifique et technologique a à une conclusion exceptionnelle qui attestait que la ne comportait aucune sorte de montage.

 

 

Ce 30 Décembre 2018, il semble que le même objet ait été filmé dans le ciel d'Istanbul toujours  en Turquie.

 

La vidéo a été tournée de nuit par un habitant de la ville. Les rues ne sont pas vides il y a quelques passants et l'on entend des véhicules. Cela laisse penser que de nombreuses personnes ont du elles aussi voir ce qui se passait.

 

On peut noter que l'ovni est initialement immobile puis qu'il se déplace très lentement dans le ciel. Le vaisseau qui parait volumineux comporte des lumières tout autour de lui.

 

Alors ce document atteste t’il du retour de l’objet volant non identifié vu en 2009 ?

Possible, avouons que le document est troublant.

Ne doutons pas qu’il fera l’objet d’une autre analyse très poussée qui devrait prochainement nous éclairer un peu plus à ce sujet.

 

Dans l’attente, je vous laisse juger par vous-même au regard des images qui figurent ci-dessous.

Commentaire : ces lumières semblent effectuer un mouvement sinusoïdal sur place ; certainement pas un Ovni !

0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

Un OVNI et des aliens observés en 1971 au Québec - Janvier 2019

 

Le 20 juillet 1971, un enfant a vécu une expérience qu’il l’a marqué tout au long de son existence. Alors qu’il était avec sa famille à Béthanie, une municipalité de la province de Québec, il a vu un énorme OVNI avec des extraterrestres à l’intérieur.

 

Témoignage :

 

« Je me retrouve seul en pleine nuit sur le parterre de notre maison de campagne.

Je devais avoir 5 ou 6 ans.

Comment je me suis retrouvé là, je ne me souviens pas.

j’aperçois dans le champ flottant à environ 30 mètre d’altitude et 75 mètres de moi, un engin avec une fabuleuse nef de nacre, comme je la nomme aujourd’hui.

 

Je n’ai ressenti aucune crainte, à ce moment là du moins.

Je sentais la présence de mes deux parents et de mon grand frère juste derrière moi.

 

Je me retourne pour leur demander sans parler, leur approbation.

Je cours ensuite dans le champ pour voir de plus près.

 

Épaté et émerveillé, de voir cet avion du futur sous tous les angles.

 

Le vaisseaux devait pivoter tranquillement en tangage et en lacet.

J’ai pu observé 3 petits gris à travers l’une des grandes fenêtres du vaisseau.

La coque blanche semble un peu translucide et d’autre partie opaques semblables plus foncées.

 

Je me souviens des jeux de lumières harmonieux puissants, expressifs.

 

Et puis pour la suite des choses je ne me souviens pas encore….

 

Je me suis seulement souvenu 30 ans après, dans un rêve, que ce n’était pas mes deux parents et mon grand frère qui m’accompagnaient ce soir là, sur le parterre.

Dans mon rêve, je vois deux grands humanoïdes et un un peu plus petit, habillés comme des moines du 17 ième en tuniques et capuchons, ainsi je n’ai jamais vu leur vrais visages.

 

Ces fait sont bien véridiques, mais qui va me croire !

 

illustration du vaisseau jointe »

 

0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

"Project Blue Book " Janvier 2019

 

La nouvelle série dramatique UFO «Project Blue Book» de HISTORY fait ses débuts le mardi 8 janvier 2019 à 22h00 HE. Des séries de A + E Studios et du film produit par Robert Zemeckis (Forrest Gump, Retour vers le futur, Contact), lauréat d'un Oscar et du Golden Globe®, la série dramatique de dix épisodes est basée sur les véritables enquêtes Top Secret sur des objets volants non identifiés ( OVNIS) et phénomènes apparentés menés par l’armée de l’air américaine de 1952 à 1969 et par les stars Aidan Gillen («Game of Thrones») et Michael Malarkey («Les journaux intimes du vampire»).

 

 

«Project Blue Book» s’inspire des expériences personnelles du Dr. J. Allen Hynek (Gillen), un brillant professeur d’université recruté par les États-Unis.

 

L'armée de l'air dirigera cette opération clandestine (projet Blue Book) qui a étudié des milliers de cas, dont plus de 700 non résolus à ce jour.

 

Chaque épisode s'inspirera des dossiers de cas réels mêlant les théories ovni et les événements historiques authentiques de l'une des époques les plus mystérieuses de l'histoire des États-Unis.

 

Tout au long de la saison, des événements documentés seront explorés, comme l'incident du monstre Flatwoods survenu en Virginie occidentale, le Gorman Dogfight de Fargo, dans le Dakota du Nord, les Lumières de Lubbock à Lubbock, au Texas et l'incident OVNI de Chiles-Whitted Montgomery, Alabama parmi beaucoup d'autres.

 

Explorant des thèmes tels que la confiance, l'instinct, les vraies nouvelles par rapport aux fausses nouvelles et la dissimulation par le gouvernement, le «Projet Blue Book» chevauche le monde de la science et l'exploration de l'inconnu.

 

Le Dr. Josef Allen Hynek était un astronome et ufologue américain très célèbre pour ses recherches sur les OVNIS (objets volants non identifiés).

 

Il avait servi de conseiller scientifique aux études sur les ovnis entreprises par l'US Air Force, après quoi il s'était impliqué dans sa propre étude indépendante sur les ovnis.

 

Finalement, il développa un système de description des observations d'OVNIS en six catégories basées sur des facteurs tels que la distance d'observation, les apparences et les caractéristiques spéciales.

 

Ce système, connu sous le nom de système de classification Close Encounter, l’a établi comme l’une des plus importantes autorités en la matière. Hynek a agi en tant que conseiller scientifique pour les études sur les ovnis entreprises par l'US Air Force dans le cadre de trois projets consécutifs: Project Sign (1947-1949), Project Grudge (1949-1952), et projet Blue Book (1952-1969). 

 

0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

Angleterre : retour sur le probable Ovni de l'aéroport de Gatwick - Janvier 2019

 

Date de l'observation : 7 janv. 2019

Lieu de l'observation : Aéroport de Gatwick, Londres, Royaume-Uni

 

D'après Scott Waring il ne fait aucun doute qu'il ne s'agit pas d'un drone !

 

"Ce témoin oculaire a vu un OVNI clignoter au-dessus des avions à réaction des voies aériennes britanniques à l'aéroport de Gatwick. L'aéroport a été fermé la semaine dernière à cause de l'activité des drones et c'est peut-être l'un des drones, mais le témoin oculaire dit que cet objet est beaucoup trop gros pour être un drone. 

 

Comme je l'ai dit la semaine dernière, les rapports sur les drones sont peut-être de faux rapports de l'aéroport pour embrouiller le public et l'éloigner de la vérité... qu'il s'agit peut-être d'un vaisseau extraterrestre  qui visite fréquemment l'aéroport Gatwick à Londres. Regardez la vidéo ci-dessous et faites vous votre propre idée."

 

 

0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

TR-3B triangulaire filmé en vision nocturne - Janvier 2019

 

Un skywatcher a capturé un TR-3B avec sa caméra de vision nocturne au moment où l'aéronef  volait à haute altitude au-dessus des États-Unis le 1er janvier 2019.

 

Même si le skywatcher ne donne pas d'explication sur ce que pourrait être l'objet, il s'agit clairement d'un TR-3B car il a des lumières colorées qui apparaissent à chaque coin du triangle et une source lumineuse au milieu du vaisseau.

 

Le TR-3B apparaît en haut de l'écran autour de la marque de 0,21 dans la vidéo.

 

 

0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

De nouveaux flashes énigmatiques venus de l’espace intriguent les scientifiques - Janvier 2019

 

À l'aide du radiotélescope CHIME, situé en Colombie-Britannique au Canada, des chercheurs ont détecté de nombreux «sursauts radio rapides» dont un qui se répète. Ces signaux proviennent de l'extérieur de notre galaxie, selon deux études publiées dans la revue Nature.

 

La chasse aux «sursauts radios rapides», des flashs cosmiques dont l'origine reste toujours aussi mystérieuse, a porté ses fruits: des astronomes ont annoncé mercredi en avoir détecté plus d'une douzaine dont un qui se répète. Les résultats de leurs recherches ont été publiés dans la revue Nature.

 

Les «sursauts radio rapides» ou FRB (Fast radio bursts) sont de courtes impulsions d'ondes radio, très énergétiques mais aussi très brefs (ils ne durent que quelques millisecondes).

 

Depuis que leur existence a été mise en évidence en 2007, ils intriguent les scientifiques. Le phénomène semble trouver son origine loin de la Voie lactée, notre galaxie, et ils émettent, en une milliseconde, autant d'énergie que le Soleil en 10.000 ans. Mais leur raison d'être, la nature de la source, reste mystérieuse.

 

Les premiers sursauts détectés étaient tous des phénomènes ponctuels. Jusqu'à maintenant une soixantaine avait été détectée. La plupart des théories sur leur origine évoquaient donc des événements cataclysmiques se soldant par la destruction de leur source comme l'explosion d'une étoile donnant une supernova, une fusion d'étoiles à neutrons.

 

Mais ces théories ont commencé à vaciller quand, en 2012, une succession de sursauts radio rapides avec la même origine a été enregistrée par le puissant radiotélescope d'Arecibo situé sur l'île de Porto Rico.

 

D'autres astronomes enfoncent aujourd'hui le clou en annonçant la détection d'une deuxième succession de sursauts.

Ils semblent prendre leur origine à environ 1,5 milliard d'années-lumière de la Terre, provenant peut-être «d'un amas dense, comme un reste de supernova, ou encore d'un point situé près du trou noir central d'une galaxie», explique Cherry Ng, de l'Université de Toronto.

 

Pour les 50 scientifiques de la collaboration canadienne à l'origine de cette détection, qui fait l'objet de deux études publiées dans la revue britannique Nature, la découverte de cette deuxième succession de «sursauts radio rapides» permet de penser qu'il pourrait en exister d'autres.

 

À l'aide du radiotélescope CHIME, situé en Colombie-Britannique au Canada et inauguré en 2017, les chercheurs ont également détectée 12 FRB ponctuels, le tout en seulement trois semaines d'observation et alors que le télescope ne fonctionnait pas à plein régime.

 

«On ne sait pas encore si les sources qui génèrent des FRB répétitifs sont différentes de celles qui ne semblent en générer qu'un seul. Il est possible que ce que nous pensons être aujourd'hui des FRB ponctuels ne se répètent que très rarement, mais qu'ils proviennent du même type de sources», avance Shriharsh Tendulkar, de l'université McGill à Montréal, coauteur de l'étude.

 

Si l'origine de ses flashs d'ondes radioélectriques reste très mystérieuse, pour le chercheur il est «extrêmement improbable» qu'elles soient émises par des civilisations extraterrestres. Même s'il reconnait qu'«en tant que scientifique, il ne peut pas l'exclure à 100%».  

 

0 commentaires

mer.

09

janv.

2019

Brésil : La nuit où la police de Sorocaba a poursuivi un OVNI !

 

L'apparition d'un objet volant non identifié dans la région de Vila Hortência, à Sorocaba, date maintenant de quatre décennies.

 

L'affaire dite "Mariquinha", à l'époque, a pris de l'importance parce qu'une vingtaine de policiers répartis dans huit véhicules ont poursuivi les lumières colorées se déplaçant dans le ciel de la ville pendant toute la nuit jusqu'à l'aube du 8 janvier 1979.

 

 

L'affaire a été baptisée Mariquinha parce que c'est sur la colline du même nom, située dans le quartier de Barcelone, que les curieux ont cherché à voir plus facilement l'objet volant non identifié.

 

La zone  était l'une des plus hautes de la région et elle était proche de la première apparition.

 

Dans la nuit du 8 janvier 1979, le premier véhicule notifié pour répondre à l'appel d'un objet volant non identifié était celui des policiers José Pandolfo et Sérgio Costa. L'appel a été lancé par Sergio Pregnolatto, alors étudiant, qui a vu une lumière passer au-dessus de lui et a rapidement appelé la police.

 

 

 

Les détails de la course poursuite  ont été publiés dans l'édition du 9 janvier 1979 du journal Cruzeiro do Sul.

 

Dans le rapport, Pandolfo et Costa décrivent ce qu'ils ont vu dans le ciel de Sorocaba :

 

"C'était un objet rond sur le dessus et avec une base plate, il émettait des lumières rouges sur le dessus et une lumière qui n'était ni verte ni bleue sur le dessous. C'était quelque chose de très beau à voir, mais cela nous a fait très peur. On a l'habitude d'affronter des gens comme nous, mais les choses bizarres on ne le sait pas."

 

 

 

Pendant la poursuite, la police a également essayé de maintenir le contact avec l'objet non identifié.

 

Selon eux, il y a eu une réponse probable de la soucoupe volante .

 

"Avec le projecteur de notre voiture, nous avons envoyé des signes de lumière, et il semble que l'objet a répondu.

Ses lumières ne s'éteignirent pas complètement, mais il était possible de voir qu'elle diminuait en intensité.

Lorsque nous avons allumé et éteint le projecteur, les lumières de l'objet se sont fixés, puis ont augmenté en intensité.

Quand nous avons allumé le feu rouge de la sirène, il semble qu'ils aient répondu clairement", a déclaré Costa, juste après la poursuite de Cruzeiro do Sul.

 

La poursuite a commencé à 3 h 15 du matin au village d'Hortência et aurait pris fin trois heures plus tard. Selon les déclarations de la police, le jour était déjà clair, les étoiles avaient déjà disparu, mais la lumière du but était encore visible.

 

 

Panne d'électricité

 

Le 9 janvier 1979, un jour après la première apparition, l'objet volant non identifié a été revu dans le ciel de Sorocaba.

 

Cette fois-ci, il a été précédé d'une légère explosion près du barrage d'Itupararanga et de deux pannes de courant qui ont laissé la ville dans le noir.

 

 

Observation  classique

 

Marco Aurélio Leal, 33 ans, membre du Groupe d'Etude de Recherche Ufologique de Sorocaba, estime que le "cas de Mariquinha" est le plus classique de Sorocaba impliquant des objets aériens non identifiés.

 

Selon lui, en une journée, ce fut la plus la plus grande veillée jamais enregistrée au Brésil pour observer un éventuel disque volant.

 

"Environ 6 000 personnes ont passé la nuit sur les lieux, "dit-il. (Du  rédacteur en chef)

 

 

0 commentaires

mer.

09

janv.

2019

Mars : découverte d'un ancien visage gravé sur un bloc rocheux- Janvier 2019

Date de la découverte : 9 janv. 2019

Lieu de la découverte : Mars

Coordonnées Google : 32°36'10.74 "N 62°38'25.45 "E

 

Encore une découverte de Scott Waring :

 

"Je jouais avec Google Mars Map, un programme gratuit qui vous permet de voir la surface de Mars, quand j'ai remarqué un visage.

Je l'ai mesuré avec la règle de Google et j'ai trouvé que de haut en bas, elle faisait 3,4 km de long et 1,69 km de large sur le front. Le visage ressemble beaucoup aux anciennes sculptures mésopotamiennes dans les murs ici sur Terre. 

 

Le visage fait partie d'un dessin plus grand de deux personnages. Vous pouvez voir la ligne qui sépare les deux personnages qui portent des robes.

 

Vous pouvez aussi voir un pied de l'autre personne qui dépasse.

 

Le dessin a été réalisé à partir de murs très hauts.

 

Ces deux personnages ont l'air d'être mari et femme, et sonten surélévation par rapport à la surface qui les entoure... comme un monticule. On dirait que ces murs sont ceux d'une ancienne ville qui existait à cet endroit  autrefois. 

 

Pour une raison inconnue, le deuxième visage et le corps du personnage ont été recouverts... comme pour les cacher.

 

Je pense qu'il s'agit peut-être d'un cas de discrimination entre étrangers où une espèce a essayé de dissimuler l'œuvre d'art de l'autre espèce.

 

L'art est aussi un message... que cette espèce a vécu ici et que ces deux leaders ne peuvent être oubliés. Mais une autre espèce, évidemment, se sentait différente et couvrait la moitié de la surface. "

 

Commentaire : cela est du même ordre de grandeur que les géoglyphes de Nazca au Pérou !

 

0 commentaires

mer.

09

janv.

2019

Documents déclassifiés : Le KGB a fait une découverte surnaturelle dans une pyramide égyptienne

 

Des documents classifiés du KGB révèlent, qu’il y a plusieurs dizaines d’années, de surprenantes découvertes ont été faites à l’intérieur de la grande pyramide d'Égypte.

 

Des scientifiques ont depuis longtemps émis l'hypothèse qu’il y a des milliers d’années des extraterrestres avaient joué un rôle majeur dans la construction des pyramides.

 

En Égypte, la plupart des touristes qui se rendent dans ce pays sont attirés par les antiquités grandioses et les merveilles antiques.

 

Le documentaire « The Secret KGB Files », diffusé sur Amazon Prime, suggère que, dans les années 1960, une équipe d'enquêteurs soviétiques a découvert une mystérieuse tombe en Égypte et que quelque chose « d’inexplicable » se trouvait sous la Grande Pyramide.

 

Ce documentaire révèle à quel point le KGB a eu du mal à accepter le fait que ce lieu légendaire et mythique aurait pu mener à une connaissance extraterrestre avancée.

 

Toutefois, dans le documentaire, un ancien diplomate de l’Union soviétique a été retrouvé par les producteurs de la série.

 

L'homme a tenu à conserver son anonymat puisqu’il est un ancien responsable soviétique qui travaille aujourd'hui pour le compte de la mafia russe. Il raconte qu’un jour il avait eu pour mission de déplacer des documents sensibles entre le Caire et Moscou.

 

L'ancien employé de l'Union soviétique révèle que parmi les documents figurait une note provenant d'un haut responsable du KGB.

 

Il affirme que le document indiquait :

 

« Mes agents ont obtenu les notes d'un des scientifiques travaillant sur les résultats de la découverte de la Tombe du Visiteur [extraterrestre]. »

 

Un autre document se trouvait être un inventaire du contenu de la tombe. Il était étiqueté « classé top secret ».

 

On pouvait y lire : « Lieu de la découverte, non divulgué. »

 

« Sujets, 15 caisses de reliques, un corps pratiquement momifié, un sarcophage en pierre et huit échantillons hiéroglyphiques. »

 

Un scientifique du projet qui fut l’un des premiers à entrer dans la tombe a déposé ce rapport.

 

On pouvait y lire :

« Lors de l'inspection du segment de mur, nous avons noté une sensation étrange, une force de répulsion magnétique semblait émaner de la roche. »

 

« Nous n'avons trouvé aucune explication scientifique. »

 

Une autre note est extraite du rapport du cryptologue, où il est écrit :

« Un message partiellement décodé sur le mur de la tombe indique une prophétie du retour des anciens dieux ailés. »

 

Les documents indiquaient clairement que le Kremlin prenait ce mythe très au sérieux. Un rapport a indiqué qu'une unité militaire avait reçu l’ordre de se rendre sur le site.

 

Un ordre de sécurité de plus haut niveau était en vigueur lors de l’ouverture du sarcophage.

 

A l’intérieur de ce sarcophage, se trouvait le cadavre d’un extraterrestre. Le « retour des anciens dieux ailés » ferait référence aux aliens qui, depuis le ciel, ont rendu visite aux anciens égyptiens avant de promettre de revenir dans un lointain futur.

 

0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Ovni en forme de beignet pourpre filmé à Waterford en Irlande le 09/12/2018

 

Le site "Submitter 96894" a mis en ligne une vidéo d'observation d'OVNI transmise au  MUFON.

 

Selon le rapport, l'épouse du responsable du site, Anita,  a enregistré deux vidéos dans la soirée du 9 décembre 2018.

 

Le mystérieux objet coloré aurait été vu au-dessus de Waterford, en Irlande.

 

La vidéo montre un objet lumineux dans une forme étrange.

 

Il s'agit d'un objet en en forme de beignet ou de mâchoire de couleur pourpre avec plusieurs cassures dans sa  forme circulaire.

Sur le dessus de l'OVNI se trouvent environ 18 lumières blanches brillantes.

 

 

La plupart des spectateurs de la vidéo n'ont aucune idée de l'identité de cet volant objet bizarre. D'autres suggèrent que l'OVNI pourrait être n'importe quoi, par exemple un objet gonflé à un drone éloigné ou quelque chose de plus inquiétant.

 

Jetez un coup d'œil au clip et voyez si vous avez quelque chose en tête quant à la nature de l'objet.

 

 

0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

La NASA va crasher un engin spatial allant à 6km/s sur l’ASTÉROÏDE DIDYMOS - Test d'une technique de détournement d'un astéroïde dangereux pour la survie de no

 

L’agence spatiale américaine travaille sur l’étape la plus ardente et la plus cruciale de son test de redirection d’astéroïdes en orbite double, DART.

 

Cette expérience sera la plus récente de la mission de la NASA visant à protéger la Terre contre des frappes mortelles d’astéroïdes.

 

En 2021, il vise à tester pleinement le nouveau système de défense en écrasant un vaisseau spatial contre une roche à 6 km/s.

 

Les experts de l’espace craignent qu’un astéroïde ne s’écrase sur la Terre et ne provoque des dégâts catastrophiques.

 

Selon la taille de la roche, elle pourrait provoquer une extinction massive – comme celle qui a exterminé les dinosaures – en déclenchant une mini-ère glaciaire.

 

L’astéroïde que la NASA vise à frapper n’est pas vraiment une menace pour la Terre, mais en le percutant, l’équipage de l’EICC sera en mesure de voir si une déviation similaire pourrait fonctionner sur de futurs astéroïdes.

 

Au cours de l’essai, un engin de la NASA percutera sa cible – l’astéroïde Didymos – pour voir si l’agence peut dévier avec succès la trajectoire de la roche spatiale.

 

Didymos mesure environ 800 m de diamètre et possède un corps secondaire en orbite – appelé “moonlet” – de 150 m de diamètre.

 

Grâce à une technologie de pointe, le vaisseau spatial percutera le plus petit satellite à une distance de 11 millions de km de la Terre.

 

Nancy Chabot, spécialiste des planètes au Laboratoire de physique appliquée de l’Université Johns Hopkins et chargée de projet pour l’équipe DART, a déclaré à Space.com : “La défense planétaire concerne en réalité le système solaire actuel et ce que nous allons faire dans le présent.”

 

“C’est intéressant, parce que c’est une mission spatiale, mais les télescopes jouent un rôle si important dans la réussite de la mission.”

 

“Nous devons savoir où est cette astéroïde pour l’impact, pour effectuer une déviation maximale.”

 

“Nous tenons pour acquis que nous savons où tout se trouve à tout moment. Nous comprenons où se trouve le système dans son ensemble, mais plus précisément où sera cette petite lune/astéroïde [il faut la suivre] parce que nous aimerions la frapper de plein fouet.”

 

“L’idée d’un impacteur cinétique n’est pas du tout comme dans le film ‘Armageddon’, où l’on se pose dessus à la dernière minute pour sauver la Terre.”

 

“C’est quelque chose que vous feriez 5, 10, 15, 20 ans à l’avance – pousser doucement l’astéroïde pour qu’il dégage gentiment de sa trajectoire et n’affecte pas la Terre.”

 

De l'intérêt de détourner un possible impacteur gigantesque de la Terre : l'exemple de la création du cratère de Chicxulub 

 

Le cratère de Chicxulub  est un cratère d'impact situé à Chicxulub Puerto dans la péninsule du Yucatán au Mexique.

 

Il a été provoqué par la collision d'un astéroïde de près de 10 kilomètres de diamètre qui s’est abattu sur la Terre, il y a 66 038 000 ans selon les dernières analyses radiométriques de haute précision, c'est-à-dire à la fin du Crétacé.

 

Certains scientifiques considèrent que sa chute marque la fin de l'ère secondaire ainsi qu'une des extinctions massives qui ont frappé la Terre, la crise Crétacé-Tertiaire.

Les conséquences ont été terribles : tous règnes confondus, de six à huit espèces sur dix disparurent, dont les grands sauriens tels les dinosaures, à l'exception toutefois des oiseaux.

Les insectes ont en revanche mieux résisté.

 

La quasi-totalité du plancton marin, maillon clef de nombreuses chaînes alimentaires animales, a également disparu.

 

Il semble qu'aucun animal d'une masse supérieure à 20 ou 25 kg n'ait survécu, à l'exception des crocodiliens.

 

Une catastrophe identique de nos jours détruirait probablement les humains et notre civilisation dite évoluée !

 

L'impact de cet astéroïde a provoqué le plus grand Tsunami de tous les temps !

 

En effet cet astéroïde, d'environ 10 kms de diamètre, qui a tué les dinosaures, a également créé un tsunami colossal avec des vagues pouvant atteindre jusqu’à 1,5 km, selon les chercheurs de l’Université du Michigan qui ont créé une nouvelle simulation vidéo de l'impact et des conséquences de la catastrophe naturelle, lit-on sur la plateforme Live Science.

 

 

Selon cette recherche, le tsunami causé par l'impact de l'astéroïde était différent de tout ce que l'humanité a connu jusqu'ici, ses vagues pouvant atteindre jusqu'à 1,5 km.

 

«Ce doit être l'un des plus grands tsunamis de tous les temps», a déclaré l'océanographe Brian Arbic.

 

Sur cette simulation par informatique en théorie le souffle de l'impact mesurerait  environ 40 km d'altitude, et retomberait progressivement  à environ 110 - 125 km de son  d'impact initial en 240 secondes !!  

Une vague de presque un kilomètre 500 de hauteur se développerait, représentant  juste «le souffle initial de l'eau loin de l'impact», l'eau retournant ensuite dans le cratère laissé par l'impact de l'astéroïde, déclenchant à son tour une autre vague massive !

 

Cet impact aurait été ressenti dans le monde entier, avec des vagues atteignant 14 mètres dans les océans Atlantique et Pacifique et devenant de plus en plus hautes à l'approche des terres, pendant que le golfe du Mexique était balayé par des vagues atteignant 100 mètres de hauteur.

 

Par ailleurs, une seconde simulation présente les vagues causées par la chute de l'astéroïde encerclant le globe terrestre en moins de 24 heures et atteignant parfois jusqu'à 143 km/h.

 

Commentaire : Enfin un initiative bien plus utile et intelligente de de la NASA que d'aller coloniser la planète MARS dont le passé est derrière elle et dont le futur ne peut se concevoir qu'avec des robots explorateurs.

0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Révélations sur un étrange cas d’ovni australien (+ de 300 témoins) - Janvier 2018

L'observation a eu lieu à Westall High School en 1966. Source: Herald Sun

 

Un enseignant révèle, dans une bande audio, des détails troublants au sujet d’une célèbre observation d’ovni en Australie. Le 6 avril 1966, plus de 300 étudiants et membres du personnel d’un établissement ont été témoins d'un OVNI en train de voler silencieusement dans le ciel avant de disparaître derrière des arbres voisins.

 

Article proposé par le site Ovnis-direct.com

 

Andrew Greenwood était enseignant à la Westall High School lorsque l'objet a été repéré. Il fut l’un des seuls adultes à avoir parlé de son expérience.

 

Cinquante-deux ans se sont écoulés depuis cette observation, mais très peu de détails concernant les témoins oculaires ont été révélés au cours de cette période.

 

La bande audio est issue d’une interview entre M. Greenwood et le physicien américain, le Dr James E McDonald.

 

 

La bande audio a récemment été publiée par la chaine YouTube QUFOSR et représenterait un « énorme élément de preuve pour cette affaire ».

 

Au début de l'interview, M. Greenwood a déclaré à M. McDonald avoir interrompu une élève qui était en train de se présenter dans sa classe en affirmant qu’un OVNI se trouvait à l'extérieur.

 

Il raconte avoir vu, en sortant de la salle, 300 étudiants et quelques enseignants en train d’observer l’objet ovale.

 

« J'ai observé l'objet que tout le monde regardait. Il était de couleur grise sur un ciel bleu-gris, et c’est pour cela que je ne l'ai pas vu tout de suite », a déclaré M. Greenwood.

 

« La seule chose à laquelle je pouvais comparer l’objet était un avion Cessna de plus petite taille, qui mesurait environ deux tiers de la longueur de l’un de ces avions. »

 

Il a dit qu'il était difficile de distinguer la forme exacte, mais que cela lui faisait penser à « une grande plaque pourvue d’un renflement au milieu ».

 

 

Selon M. Greenwood, l'objet s'est déplacé d'une manière très étrange et beaucoup plus rapide que tout autre avion qu’il n’avait jamais vue.

 

« Il se mettait à planer par moment et semblait être capable d'accélérer et de disparaitre hors de la vue des témoins. », a-t-il déclaré.

 

« Il s'est éloigné très rapidement, avant de reculer de nouveau. »

 

« L’objet s’est déplacé vers nous, non pas que nous puissions le voir réellement se diriger vers nous, mais nous pouvions remarquer qu’il se trouvait plus proche de nous qu’auparavant. Il donner l’impression de bouger lentement, alors que ce n’était pas le cas », a-t-il déclaré.

 

L'apparition soudaine d'un avion léger a rendu la rencontre encore plus étrange.

 

M. Greenwood a remarqué que l'OVNI semblait « s’amuser » avec les avions qui se trouvaient autour de lui.

 

D'autres avions ont commencé à arriver et à la fin, M. Greenwood a déclaré qu'il y avait environ cinq avions dans le ciel avec l'objet.

 

Selon l'enseignant, l'OVNI était dans le ciel pendant environ 25 minutes à partir du moment où il a été remarqué pour la première fois, avant de soudainement disparaitre.

 

Il n'y avait aucune photo de l'OVNI de Westall, mais il s'agit d'une photo d'une autre observation qui avait été capturée juste un an auparavant. L'emplacement exact de la photo est inconnu. Source: News Corp Australia

 

 

L’incident a naturellement fait l’objet de beaucoup d’attention de la part des médias locaux, dont le Dandenong Journal qui a couvert l’événement via la réalisation de deux reportages.

 

The Age a également publié un petit article sur l'observation et dans lequel il assimile l'objet non identifié à éventuellement un ballon météo.

 

Bien qu'il s'agisse apparemment de la plus grande observation de masse réalisée en Australie, aucun média étranger n'a fait mention de l'événement, mis à part The Sun et The Herald qui ont tourné l’affaire en dérision.

 

 

À l'époque, le gouvernement avait tenté de faire en sorte que le public cesse de parler de l'observation. Des témoins ont déclaré que des hommes habillés en costume noir leur avaient rendu visite pour leur intimer l’ordre de ne jamais parler de l'incident.

 

Bien que plus de 300 personnes aient observé l’objet et les avions dans le ciel, l'aéroport le plus proche, Moorabbin, a nié avoir envoyé ou détecté des avions dans le ciel à ce moment-là.

 

« Je passe devant (Moorabbin) plusieurs fois par jour et il n’y a jamais une période où aucun avion ne décolle ni ne n’atterrit »,

a-t-il déclaré.

 

« Donc, je pense qu’il s’agissait plutôt d’une déclaration mensongère de leur part ».

 

Lorsque M. Greenwood a essayé de discuter avec la professeure d’éducation physique, qui a également été témoin de l’événement, elle a tout simplement admis avoir « vu quelque chose », mais elle refusait d’en parler.

 

Il a également affirmé avoir totalement été démenti par le directeur qui ne voulait rien entendre à ce sujet.

 

Il a ajouté qu'après l'incident, l'école avait reçu la visite de la Royal Australian Air Force.

 

L'entrevue entre M. Greenwood et le physicien américain, le Dr James E McDonald, offre un compte rendu de première main de ce qui peut s'être passé ce jour-là.

 

L'observation a suscité un intérêt mondial.

 

Certains pensent qu’il s’agissait d’une rencontre extraterrestre alors que d'autres ont soupçonné qu'il ait pu s’agir d'une nouvelle technologie gouvernementale.

 

0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Les meilleures observations d'Ovni en 2018 par Jaime MAUSSAN - Janvier 2019

Accepter les sous-titres pour une traduction Espagnol --> Français

0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

USA : Étrange écho radar dans le ciel de l’Illinois - Janvier 2019

Le lundi 10 décembre 2018, un écho radar a perturbé pendant 10 heures l’ensemble des spécialistes du domaine aérien dans le sud de l'Illinois.

 

"Il ne s’agissait certainement pas de précipitations", a déclaré le Service Météorologique National Américain, bien que cette théorie ait été évoquée.

 

Chris Noles, météorologue du Service météorologique national de Paducah dans le Kentucky, explique avoir observé que les objets repérés dans le ciel possédaient un potentiel de réflexion sur les signaux radar, qu’ils étaient solides et émettaient des signaux forts.

 

Noles explique que durant les périodes de mauvais temps, les couleurs jaune et rouge sur le radar indiquent généralement la forte présence de grêle ou de neige.

 

Alors que la pluie et la bruine ne sont pas solides et apparaissent comme des signaux plus faibles, dans les tons bleu et vert.

 

L’écho radar en question possédait un noyau de signatures jaune et rouge alors qu’il se situait le long d’un vent de sud-est, produisant des signaux d’une hauteur pouvant atteindre 10.000 pieds.

 

Ces analyses écartent donc l'hypothèse des volatiles.

 

Quant à celle des météores qui sont effectivement assez solides pour expliquer l’écho radar, il faut savoir qu’ils ne peuvent pas se déplacer à 14 miles à l'heure.

 

Le Commandement de la défense aérospatiale d’Amérique du Nord, qui supervise la souveraineté aérienne des États-Unis, a déclaré juste après l’incident suivre l’affaire, sans pour autant disposer d'informations sur l'origine de l'objet.

 

Qu'en est-il des extraterrestres alors ?

 

Le "NORAD ne suit pas les OVNIS ni les engins extraterrestres", a déclaré le porte-parole Michael Kucharek, bien qu'il ait expliqué que le NORAD était au courant des survols d’avions non autorisés dans le ciel américain.

 

Noles a proposé une autre explication :

 

"Peut-être que la bande qui se déplaçait lentement et qui suivait les vents par temps clair était un objet lancé depuis un avion militaire. Comme par exemple un nuage de matériau recouvert d'aluminium léger et utilisé dans les airs pour berner les signaux radar susceptibles de suivre un avion."

 

Un incident dans le sud du Missouri dans les années 1990 aurait produit des effets similaires.

 

Ce phénomène dure en principe deux à cinq heures alors que l'incident du 10 décembre était deux fois plus long.

 

Un événement avec une durée plus longue n’est cependant pas à écarter, comme l’indique le cas suivant.

 

Au cours d'un exercice d'entrainement en 2013, un avion militaire a lancé un ballon au-dessus de l'Alabama, avant de s’attarder dans l'atmosphère pendant à peu près le même temps, soit 10 heures.

 

Deux installations militaires relativement proches de l’écho radar, la base aérienne de Scott en Illinois et de fort Campbell dans le Kentucky, ont déclaré à la presse d'Evansville que leurs appareils n'étaient pas responsables de cet incident.

 

Suite à l’incident du 10 novembre, un météorologue d’Evansville a déclaré à un pilote anonyme que le ballon provenait d’un avion de transport militaire C-130 sans pour autant préciser sa provenance.

 

Le capitaine Holli Nelson, porte-parole de la Garde d'État, a indiqué quant à lui qu’il s’agissait d’un ballon relâché par un avion de type C-130H piloté par la 130e escadre de transport aérien de la Garde nationale aérienne de Virginie occidentale lors d'une opération d'entrainement.

 

Les pilotes auraient été contraints de réaliser cette manœuvre pour des raisons de sécurité en ayant l'autorisation du contrôle de la circulation aérienne.

 

Avons-nous donc trouvé une explication à cet étrange écho radar ?

 

Un article de "Courier & Press" a confirmé que des bases militaires étaient installées près des zones où se sont produits ces événements : Fort Campbell dans le Kentucky et Scott Air Force Base dans l'ouest de l'Illinois.

Et qu’effectivement, le ballon avait été largué par un C-130, mais que cet avion ne provenait apparemment d'aucune de ces bases.

 

"Quel que soit l'aéronef, ce n'était pas un engin de la Scott Air Force Base", a déclaré mardi matin le Sergent principal, Thomas Doscher.

 

Un porte-parole de Fort Campbell a déclaré n’être au courant d'aucune opération de ce type et précise que la seule manière dont l'avion aurait pu venir de Fort Campbell, a-t-il déclaré, est qu'il participe à un exercice secret des forces spéciales.

 

Il faut noter qu’il y a eu 83 observations d'OVNIS présumées dans l’État de l’Illinois depuis le 6 août 2018. La durée des observations va de 9 secondes à plus de 4 heures, de Springfield à Rockford et même Chicago.

 

0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Vietnam : Ovni observé près d'un temple le 01/01/2019

 

Date de l'observation : 1er janvier 2019

Lieu de l'observation : Hue, Vietnam

Source : MUFON #97520

 

 

D'après Scott Waring :

 

"Une personne au Vietnam cette semaine se trouvait dans un temple quand elle a remarqué quelque chose d'étrange vers l'édifice.

Elle remarque en effet un OVNI en forme de cigare avec de longues traces derrière lui.

Lorsque l'OVNI a été observé pour la première fois, il s'est déplacé et a semblé devenir de moins en moins visible, comme le montrent déjà les preuves photographiques.

J'ai agrandi l'OVNI et j'ai ajouté du contraste afin que nous puissions le distinguer plus en détail, de sorte que chaque photo du témoin oculaire devienne un gros plan photographique.

 

Les OVNI sont souvent vus au-dessus des temples et des anciennes structures, parce qu'ils ont eux aussi un grand intérêt pour l'histoire humaine et ce que nous préférons préserver. 

 

Comme vous pouvez le voir l'Ovni cigare est plus mince à son sommet et a la même largeur tout le long de son fuselage jusqu'à sa disparition où il forme  un demi cercle.

C'est absolument un objet solide qui s'est soudainement rendu compte qu'il avait été repéré et a essayé de se cacher en s'éloignant. La preuve que les extraterrestres font des erreurs, parce qu e parfois ils se font  prendre." 

 

 

 

0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Ovni ou essai de missile au-dessus de San Francisco ? - Janvier 2019

 

Le 19 décembre 2018, une « mystérieuse lumière » a été observée dans le ciel au-dessus de San Francisco, en Californie. Ce phénomène a attiré l'attention des théoriciens du complot du monde entier.

 

Dans ces images, on peut voir une étrange lumière qui émerge mystérieusement dans le ciel nocturne. Des rapports officiels ont affirmé que cette traînée lumineuse avait été causée par le passage d’une météorite. Mais cette explication ne tient pas debout. En effet, cette trace suggère que l’objet a effectué une « boucle » dans le ciel. Une météorite sur le point de s’écraser n’aurait donc pas pu laisser une telle traînée.

 

En analysant des photos prises au moment de l'incident, le YouTuber, MrMBB333, affirme avoir vu un petit objet « à l'extrémité de la traînée de fumée ».

 

Il continue en soulignant la présence « d'étranges artefacts » autour de ce sentier. Pour cet homme, il devient évident que ce n’est pas l’œuvre d’un quelconque météore.

 

Il conclut : « Je ne suis pas convaincu qu’un météore puisse réaliser un tel mouvement. »

 

« Ce n’est pas quelque chose que vous voyez tous les jours. »

 

Cette vidéo a été visionnée plus de 85 000 fois depuis sa publication le 26 décembre 2018.

 

Des internautes, particulièrement inquiets, font remarquer que ce genre de signes, de plus en plus fréquents, n’annoncent rien de bon pour l’avenir de l’humanité. D’autres y voient un signe annonciateur de l’arrivée du Messie.

 

D'autres croient que ces traînées lumineuses ont été provoquées par des essais de missiles survenus dans la région.

 

0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Objet céleste inconnu gigantesque visible sur heliowiever le 11/12/2018

Un énorme objet d’origine inconnue a été repéré à proximité de notre soleil. Cette apparition a suscité la peur chez de nombreux passionnés d’ufologie.

 

Dans ces images, on peut voir un grand OVNI se déplaçant juste devant le soleil. Ce mystérieux engin a été découvert grâce au site Internet « helioviewer », un site qui permet aux astrologues de regarder l'étoile flamboyante à travers une gamme de filtres. Ces images nous dévoilent cet objet qui se déplace à une vitesse constante.

 

Cet OVNI a été repéré par « The Grimreefar », un YouTubeur, le 11 décembre 2018. Il a finalement terminé son périple près de la surface du soleil, quelques jours plus tard, le 17 décembre.

 

Le théoricien s’est exprimé sur cette « nouvelle anomalie » : « La plupart des gens pensent probablement et immédiatement que [cet objet] n’est juste qu’une planète ou une comète, mais je peux vous assurer que ce n'est pas une planète. »

 

« Ce n'est à 100% pas une planète. »

 

Cette vidéo, particulièrement intéressante, a été visionnée plusieurs milliers de fois depuis sa publication le 1er janvier 2019 avec la légende suivante : « Quelque chose de grand et de mystérieux est passé non loin du soleil le 11 décembre. Est-ce un croiseur de combat ? »

 

Beaucoup sont convaincus que cet objet est, en réalité, un vaisseau extraterrestre.

 

Une personne a écrit : « Je ne sais pas si les gens réalisent à quel point c'est énorme. »

 

« Aucune planète n’est aussi proche du soleil, et ce n’est pas une comète - je pense que nous savons ce que c’est, c’est difficile à accepter en raison de sa taille. »

 

Un autre internaute horrifié par cette chose a commenté : « Cela mesure probablement deux fois la taille de notre Terre. Que va faire la NASA ? »

 

« C'est comme une fourmi qui combat un éléphant. »

 

D'autres prétendent que cet objet pourrait être Vulcain, une planète dont l’existence a été postulée par Urbain Le Verrier en 1860. Elle se trouverait entre le Soleil et Mercure.

 

Dans la vidéo une comète dénommée "Comet46P/Wirtanen" est passée au plus près du soleil le 16/12/2018, mais celle-ci est trop petite par rapport à cet objet céleste !

 

Alors, planète VULCAIN ? Planète artificielle extraterrestre ?

 

Il nous faut une explication officielle ! Merci

 

0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

France : Des OVNI lumineux et stationnaires observés à Saint-Pierre-de-Varennes le 04/01/2019

L'étang de Brandon à Saint-Pierre-de-Varennes

 

Le 4 janvier 2019, des lumières non identifiées et stationnaires ont été observées par une famille au-dessus de la ville de Saint-Pierre-de-Varennes, dans le département de Saône-et-Loire, en France.

 

L’homme a livré son récit des événements sur le site Internet du MUFON :

 

« Ça c'est passé cette nuit même (de vendredi à samedi). entre 23h et 2h (fourchette que j'ai pu estimer) du matin, mes 2 enfants ont vu la même chose.

 

Un objet lumineux avec lumières vertes et rouges qui clignotaient. Cet objet de forme indéfinie semblait tourner sur lui-même. Ensuite il a arrêté de tourner, 2 lumières se sont détachées de l'objet principal, ont traversé le ciel en une fraction de seconde, passé derrière la maison et sont revenus à la même vitesse quasiment aussitôt pour revenir vers l'objet principal. Ma grande (9 ans) m'a indiqué la hauteur dans le ciel, assez haut et assez loin, distance approximative non déterminable. il me reste à déterminer l'axe de l'aller/retour des deux petites lumières qui se sont détachées. une fois revenue "les 2 lumières se sont remises dans l'objet principal, et ensuite il est parti à toute vitesse".

 

Observation faite dans un premier temps derrière la fenêtre (velux sous pente) puis ensuite ma grande a ouvert la fenêtre pour terminer l'observation (donc pas de parasitage par une lumière dans notre chambre qui se serait reflétée dans la vitre). »

 

Appel à témoins pour cette observation.. merci

0 commentaires

lun.

07

janv.

2019

Brésil : La Chapada Diamantina - Formidable zone pour observer les ovnis

 

Pour  l'écrivain et ufologue Hélio Nunes de Camargo c’est une certitude. Des êtres extraterrestres ont bel et bien implanté des bases sur notre planète et plus particulièrement dans la région de la Chapada Diamantina.

 

 

Il ne fait aucun doute à ses yeux que cette région héberge l’une d’entre elle (ce parc naturel du Brésil d’une superficie de 1520 km² est situé dans l'environnement de la chapada Diamantina, dans l'État de Bahia à environ 400 km de Salvador, la capitale d'État).

 

 

Hélio Nunes de Camargo qui connait bien cette zone a récemment publié un ouvrage intitulé "UFO in the Chapada".

 

Il aborde dans ce livre plusieurs sujets en relation avec l'ufologie brésilienne dont celui traitant du crash d’un ovni au dessus de Bahia ayant conduit selon de nombreux témoins à l’intervention de l’armée et à la capture d’un être extraterrestre.

 

Cet ouvrage est étayé de nombreuses photographies dont celle figurant ci-dessous qui est issue de la collection personnelle d’un guide touristique dénommé Adilson Almeida Silva et provenant de la colline de Pai Inácio située à proximité de la ville de Palmeiras.

 

 

Hélio Nunes de Camargo explique avoir lui-même rencontré de façon très rapprochée des extraterrestres.

 

A titre d’exemple, il indique en avoir observé de nuit sur une route reliant la zone de Lençóis au BR-242 un gris.  Le lendemain, d’autres témoignages du même ordre ont été réalisés.

 

 

Selon lui ces êtres extraterrestres viennent dans cette région compte tenu de la valeur représentée par les minerais rares que l’on y trouve. Ces éléments qui sont uniques s’avèrent à ses yeux  indispensables pour mener certains projets impliquant de nouvelles technologies de pointe.

 

Comme en attestent les dessins rupestres qui figurent dans de nombreuses grottes de la région, visiblement ces êtres semblent connaitre cette région depuis très longtemps. Certaines peintures très déroutantes sont datées de plus de 8 000 ans.

 

 Ufologues amateurs ou non, si vous vous rendez prochainement au Brésil et que vous pouvez visiter cette région ouvrez bien les yeux, vous pourriez être récompensés.

 

0 commentaires

lun.

07

janv.

2019

Des fossiles extraterrestres découverts sur Mars - Janvier 2018

Date de la découverte : Le 4 janvier 2019

Lieu de la découverte : Mars

Source photo : http://www.gigapan.com/gigapans/213051

 

Des fossiles extraterrestres ont été trouvés sur Mars, selon un ufologue qui croit avoir découvert des preuves irréfutables de l’existence de la vie sur d'autres planètes.

 

La chasse aux extraterrestres se poursuit depuis des siècles, mais jusqu'à présent, les experts n’ont rien trouvé de très probant.

 

Cependant, un passionné d’ufologie croit maintenant posséder des preuves concluantes que la vie réside ailleurs dans notre système solaire. En surfant sur le site Internet du Gigapan, une plate-forme de partage d’images haute résolution, Scott C. Waring pense avoir trouvé trois types de fossiles différents à la surface de la planète rouge.

 

L'une des espèces de fossiles que M. Waring prétend avoir découvertes est une plante ressemblant à un cactus. Une autre photo nous montre un crâne qui ressemble à celui d’un tigre.

 

Le troisième est le plus intrigant, selon M. Waring, car il explique qu'il s'agit d'un crâne appartenant à une espèce « intelligente et à moitié humaine ».

 

Ce passionné s’est exprimé sur son site Internet baptisé UFO Sightings Daily :

« Je cherchais une photo de Mars sur le site du Gigapan et j’ai trouvé des choses intéressantes. »

 

« L'un des objets était une plante ressemblant à un cactus avec une fleur ronde. Les deux autres objets étaient des crânes et le cou de deux espèces extraterrestres différentes. »

 

« L’un des crânes semble appartenir à un être intelligent et à moitié humain. L'autre semble être très semblable à un tigre. Maintenant, s'il vous plaît gardez à l'esprit, que ce sont des fossiles. »

 

« Beaucoup de gens font l'erreur et se demandent comment un fossile pourrait persister aussi longtemps. Parce que les fossiles sont composés de minéraux provenant de la nature. »

 

« Les minéraux transforment 100% des substances du corps. Celui-ci se métamorphose littéralement en pierre. »

 

Cependant, les scientifiques ainsi que la NASA disent que ces prétendus fossiles et autres découvertes similaires ne sont que les effets de la paréidolie - un phénomène psychologique qui se produit lorsque le cerveau force les yeux à voir des objets ou des formes familières dans des motifs ou des textures telles qu'une surface rocheuse.

 

Cela signifierait que ces « fossiles » martiens pourraient n’être que des roches difformes.

0 commentaires

lun.

07

janv.

2019

Un OVNI circulaire filmé près des côtes irlandaises - Janvier 2019

 

Un impressionnant OVNI a été filmé au large des côtes d’Irlande. Ces images inédites ont impressionné et intéressé bon nombre d’ufologues …

 

Dans cette vidéo à couper le souffle, on peut voir un objet étrange qui semble flotter au large de la côte irlandaise. Cet objet, qui semble tout droit sortir d’un film de science-fiction, est parfaitement circulaire et plane près du rivage.

 

Cet étrange engin a été repéré par un passager à bord d'un avion se rendant de Dublin à Prague le 17 décembre 2018.

 

Ces images ont depuis été partagées sur YouTube par Mavi 777 le dimanche 30 décembre 2018. Depuis, elles ont été visionnées plus de 1 000 fois.

 

Beaucoup d’internautes ont été complètement déconcertés par ces images, tentant désespéramment de trouver une explication plausible.

 

« Il est sur le point de tomber », a fait remarquer un internaute choqué.

 

« Ces images sont géniales », a répondu un autre passionné d'OVNI.

 

Un autre a remarqué que cet objet mystérieux semblait émettre une « sorte quelconque de poussière ».

 

Mais certains ont cru pouvoir identifier cet objet étrange.

 

Les sceptiques affirment que ce prétendu « OVNI » est en réalité un grand réservoir circulaire et une chambre d'admission.

 

En novembre 2018, des pilotes de la British Airways ont été choqués après qu’ils aient observé des « lumières brillantes » survolant leurs propres avions à travers l’Irlande.

 

Le mois dernier, plusieurs témoins ont vu un « vaisseau extraterrestre » qui planait au-dessus du Pentagone à Washington, aux États-Unis.

0 commentaires

lun.

07

janv.

2019

Un OVNI circulaire observé en Dordogne le 29 décembre 2018

Le village de Condat-sur-Trincou

 

Le 29 décembre 2018 à 23h34, une famille a observé un OVNI circulaire et lumineux au-dessus de la commune de Condat-sur-Trincou, en Dordogne.

 

Aucun des témoins n’a pris de photo ou de vidéo, mais un rapport a été déposé sur le site Internet du MUFON.

 

Témoignage :

 

« Bonjour, étant une grande cartésienne férue de science et particulièrement météorologique. Le 29 décembre 2018, mon conjoint ma sœur, mon chien et moi avons observé une apparition lumineuse sous forme d'un cercle et non un rond car l'intérieur n'est aucunement éclairé dans le ciel à plat au-dessus de nous à plusieurs mètres lors de notre ballade. Ma petite sœur inquiète, je lui explique que nous allons tenter de nous rendre dessous ainsi nous pourrions savoir si ce n'était pas un reflet lunaire. »

 

« Au bout de 200 mètres nous voici complètement en dessous de ce cercle parfait et ce en pleine campagne et aucune source lumineuse de projection n'est visible.

Je m'étonne donc de ne rien voir sachant que la taille de cet objet représente bien en terrain de foot.

Les nuages bougent avec le vent vers l'ouest à peu près mais la forme lumineuse ne se déforme pas restant un cercle parfait. Je comprend donc qu'il y a quelque chose que je ne comprend pas.

Je reste alors en dessous de cet immense cercle lumineux qui semble être au dessus des nuages.

Au bout d'une dizaine de minutes mon conjoint décide de rentrer et d'appeler mon père et ma mère pour qu'ils sortent voir.

Pendant ce temps le cercle lumineux au dessus de ces nuages s'intensifie lors d'une seconde et disparaît instantanément.

Je ne saurais expliquer ce que nous avons observé.

Pour autant j'ai contacté la seul boîte de nuit du coin qui se trouve à plus de 20km. Elle m'a répondu qu'il n'avait pas de type de laser à projection circulaire et que de plus il n'aurait certainement pas fait cette taille et n'aurait pas fait de la luminaire blanche. »

 

0 commentaires

lun.

07

janv.

2019

Pays-Bas : OVNI rectangulaire repéré en vision nocturne à Groenio en 2018 ?

Date de l'observation : Été 2018, mais rapporté en décembre 2018.

Lieu de l'observation : Groenio, Pays-Bas

 

Une personne était en train d'enregistrer avec une lunette de vision nocturne de 3e génération lorsqu'elle a remarqué un étrange nuage.

Le nuage était de forme rectangulaire et a quatre angles vifs de 90 degrés. Le témoin identifie cette image comme une traînée d'un nuage chimique, mais cela est très improbable en raison de l'immense taille et de la forme de cet objet. Les lunettes de vision nocturne voient dans l'infrarouge et tout vaisseau occulté deviendrait visible à l'aide de cette lunette. 

 

Si vous vous souvenez du suivi vidéo infrarouge militaire des OVNIs par le passé, alors vous savez que c'est déjà vrai.

S'agit-il donc d'un Ovni ?

 

 

Le témoin oculaire déclare : 

 

"En juillet de cette année, en observant le ciel, j'ai remarqué un seul nuage dans le ciel nocturne...peut-être rien de spécial mais c'était un peu étrange parce qu'il n'y avait pas d'autres nuages à part celui-là...je suppose que cela pouvait correspondre à un Chemtrail....décidez par vous-même 😁👍....et en décembre, je testais mon Bushnell Equinox pendant une pluie de météores."

 

 

0 commentaires

lun.

07

janv.

2019

Structures extraterrestres sur Mercure - janvier 2019

 

Date de la découverte : Le 6 janvier 2019

Lieu de la découverte : Planète Mercure 

Photo NASA : https://svs.gsfc.nasa.gov/vis/a010000/a011100/a011197/Image1_rawpng.png

 

Voici une découverte de Scott C. Waring :

 

"J'ai beaucoup de plaisir à rechercher des structures dans les photos de la NASA, de l'ESA et de la JAXA.

Je me sens vraiment excité à chaque fois que je découvre une nouvelle structure extraterrestre.

Plus la structure est claire et dense, et  plus sa hauteur est importante.

Qui a besoin d'une drogue stimulante quant on découvre une réalité aussi incroyable ?

Personne ne peut cacher la vérité à 100 p. 100... et en voici la preuve.

J'ai découvert une longue structure noire dans un cratère de la planète Mercure.

Cette structure est noire non réfléchissante....noire presque cachée probablement parce qu'elle n'est pas repérable par un  radar et ainsi elle ne se démarque pas. 

 

Voyez-vous, même les extraterrestres ont des ennemis... ils ne cachent pas les structures à l'humanité, ils les cachent à d'autres espèces étrangères qui pourraient les cibler.

 

Oui....même les espèces exotiques avancées ont des problèmes les unes avec les autres. Appelez ça de la discrimination culturelle ou raciale, mais c'est vrai.

Ils ne sont pas parfaits, et beaucoup n'ont pas encore maîtriser  leurs propres désirs... n'ayant pas appris à contrôler beaucoup de leurs émotions. "

 

 

0 commentaires

jeu.

03

janv.

2019

Le gouvernement britannique en session d'urgence après le survol d'un aéroport par des OVNIS ! - Janvier 2019

 

Dans cette vidéo :  Le 20 décembre 2018, l'aéroport international de Londres-Gatwick a été contraint de suspendre son trafic aérien pendant 20 heures, bloquant ainsi sur place près de 140.000 passagers.

 

Selon la version officielle, la raison de tout ce chaos est que l'aéroport a été survolé par des drones. Mais la vérité serait tout autre...

 

0 commentaires

jeu.

03

janv.

2019

L'Ufologue Russ Kellett affirme qu'un exercice militaire a été déclenché en 1974 pour lutter contre les extraterrestres - Janvier 2019

 

L’ufologue Russ Kellett est persuadé qu'il existe une base extraterrestre implantée en mer au large de la côte nord du Pays de Galles près de Llandudno.

 

Russ Kellett, enquête à ce sujet depuis plus de trente ans.

 

 Ce théoricien affirme qu'en 1974 une opération militaire a eu lieu en mer entre le nord du Pays de Galles et Liverpool le jour ou s’est produit  l’incident des monts de Berwyn, dans l’objectif de rechercher une base extraterrestre.

 

Pour mémoire le janvier 1974, vers 20h30, une sorte de grand disque volant a été vu alors qu’il s’écrasait sur Clwyd au Pays de Galles.

 

Peu avant, des dizaines de témoins du Lancashire et du Cheshire avaient déjà signalé à la police l'observation d'une étrange formation d’ovnis qui étaient semblables à des points lumineux verts dans le ciel.

 

Vers  20 heures 30, quelque chose se serait écrasé dans les monts de Berwyn à Clwyd.

 

S’en suivi des secousses sismiques qui furent mesurées à 4,5 sur l’échelle de Richter.

 

La Police et des secours convergèrent alors vers la zone indiquée pensant trouver un avion de ligne écrasé mais tout ce qu’ils découvrirent ne fut jamais officiellement divulgué.

 

L’armée arriva un peu plus tard en renfort. Et la zone fut bouclée.

 

Quelques jours plus tard, une infirmière qui habitait près du lieu de l’incident déclara à un journal local qu’une soucoupe volante de grande taille avait percuté la montagne en projetant des débris métalliques et des morceaux de corps sur plus d’un kilomètre.

 

Elle expliqua s’être portée au secours de l’un de ces êtres dont elle prit rapidement conscience qu’il n’était pas humain.

 

Avant d’avoir pu terminer son témoignage des militaires seraient intervenus pour lui ordonner de garder le silence sur ce qu’elle avait vu lui expliquant que son témoignage constituerait une menace pour la sécurité nationale et la défense du royaume.

 

Cette infirmière n’a ensuite plus jamais été revue dans la région et le journaliste qui avait pris son témoignage a toujours refusé de parler de l’incident jusqu’à sa mort en 1979.

 

 

En 1980, un ingénieur en électronique nommé Arthur Adams, qui avait collaboré au projet de conception de l'avion supersonique concorde s’est rendu sur les lieux de cet incident.

 

Il y a trouvé d’étranges pièces métalliques de couleur verte. Il a prélevé des échantillons de ce métal afin de les faire analyser dans un laboratoire et il a découvert qu’un échantillon de la taille d’un cube de 1 pouce dégageait deux kilowatts d’électricité lorsque qu’il était mis sous tension électrique.

 

Arthur Adams a transmis ces éléments au quotidien le Daily Express qui a ensuite publié une série d’articles sur le sujet.

 

Le ministère de la Défense est alors intervenu afin d’étouffer l’affaire.

Depuis ce temps le mystère demeure.

 

Pour Russ Kellett il est pourtant évident  que toute cette activité avait été entreprise dans le but de localiser une base extraterrestre et qu’elle avait fini par aboutir à la destruction de plusieurs ovnis.

 

Pour affirmer cela, il se base sur un courrier porté à sa connaissance qui expliquerait qu'un exercice avait été mené dans ce but ce jour de janvier 1974 par la RAF.

 

M. Kellett, affirme même que des cuirassés et des avions militaires ont été impliqués dans l'exercice.

 

Il explique, "Je pense que la base est toujours là aujourd'hui et que des phénomènes étranges s’y produisent encore".

 

Le fait que le Nord du Pays de Galles soit encore connu aujourd’hui comme l’un des lieux privilégié pour réaliser des observations d'ovnis va peut-être dans le sens de ses conclusions …

 

0 commentaires

jeu.

03

janv.

2019

UNE NOUVELLE ÉTUDE GÉNÉTIQUE SUGGÈRE QUE LES PHARAONS DE L’ANCIENNE EGYPTE ÉTAIENT DES EXTRATERRESTRES HYBRIDES - Janvier 2019

Une nouvelle étude génétique suggère qu’une lignée des Pharaons Égyptiens a été soumise à une manipulation génétique délibérée de la part d’une civilisation technologiquement plus avancée.

 

Certains diraient que c’est une preuve concluante que les bâtisseurs des pyramides étaient intimement liés à des êtres venus d’ailleurs dans l’univers.

 

Stuart Fleischmann, professeur adjoint en génomique comparative à l’institut Suisse du Caire et son équipe ont récemment publié les résultats d’une étude de 7 ans qui a cartographié les génomes de 9 anciens pharaons égyptiens.

 

 

Si elle s’avère être correcte, leurs résultats pourraient potentiellement changer les livres d’histoire du monde.

 

Fleischmann et son équipe ont soumis les précieux échantillons d’ancien ADN à un processus appelé réaction en chaîne par polymérase (PCR). Dans le domaine de la biologie moléculaire, cette technique est souvent utilisée pour répliquer et amplifier une seule copie d’un morceau d’ADN, offrant aux chercheurs une image claire de l’empreinte génétique d'un individu.

 

 

 

Huit échantillons sur neufs ont présenté des résultats intéressants mais banals. Le neuvième échantillon appartenait à Akhenaton, l’énigmatique figure féministe et révolutionnaire du 14ème siècle avant JC et père de Toutânkhamon.

 

Un petit fragment de tissu cérébral desséché avait été à l’origine de l’échantillon d’ADN et le test a été répété en utilisant des tissus osseux, mais les mêmes résultats ont été obtenus.

 

L’un des coupables est un gène appelé CXPAC-5, qui est responsable pour la croissance du cortex. L’anomalie est visible dans l’image ci-dessous.

 

 

Il semble que cette augmentation d’activité dans le génome d’Akhenaton suggère qu’il avait une capacité crânienne bien plus importante que la moyenne, en raison de la nécessité de loger un cortex plus imposant. Mais quelle mutation humaine aurait permis au cerveau de grandir à ce point? Nous n’avons toujours pas découvert une telle technique malgré des années d’avancées scientifiques en génétique.

 

Cette preuve vieille de 3300 ans signalerait-elle une manipulation génétique dans l’Antiquité? Était-ce l’œuvre d’êtres extraterrestres avancés ?

 

La mythologie Égyptienne est-elle bien plus qu’une simple collection de fables allégoriques?

 

Le professeur Fleischmann explique que:

 

La télomérase (une enzyme en génétique) est seulement utilisée dans deux processus: un vieillissement extrême ou une mutation extrême.

Les données archéologiques et génétiques suggèrent que Amenhotep IV/Akhenaton a vécu jusqu’à sa 45ème année. Cela suffit pour épuiser toute la télomérase chromosomique, laissant derrière elle une explication gênante, mais plausible.

 

Cette hypothèse est également soutenue par le fait que l’analyse au microscope électronique a révélé des signes de cicatrices nucléotidiques, qui est un signe révélateur de la guérison de l’hélice de l’ADN après avoir été exposée à de forts mutagènes.

 

Cette hypothèse prouverait-elle qu’Akhenaton, l’un des pharaons égyptiens les plus mystérieux, a été l’objet d’une modification génétique durant sa vie?

Si cela est avéré, cela prouverait les allégations de la théorie que des anciens « astronautes » extraterrestres ont rendu visite à la civilisation égyptienne et ont vécu sur les rives du Nil.

 

Une autre preuve intéressante qui soutient cette hypothèse. L’image ci-dessous montre deux photographies au microscope de tissus osseux prélevés sur le crâne d’Akhenaton et d’une autre momie du même âge.

 

 

Le tissu osseux à gauche est nettement plus dense et fondamentalement différent à l’échelle microscopique.

 

Cette augmentation de la résistance des os du crâne pourrait-il être un indicateur d’un développement cérébral accru ?

 

« C’est une découverte très palpitante, pour abréger, » a dit Fleischmann à la presse.

 

« Mon équipe et moi-même avons soumis les documents de l’étude à des paires et avons reproduit les tests suffisamment de fois et sommes certains qu’ils sont justes. »

 

« Je n’ai pas idée de l’importance de nos découvertes et ce qu’elles impliquent, mais je crois certainement qu’elles vont dans une direction que la communauté scientifique aurait immédiatement rejetée il y a plusieurs décennies de cela. »

 

Si cette étude est correcte, elle provoquera un changement de paradigme sans précédent. Si les extraterrestres étaient activement impliqués dans la vie de puissants individus il y a des milliers d’années, cela voudrait-il dire qu’ils reviendront? Ou peut-être qu’ils ne sont jamais partis.

 

Mais l’aspect le plus intéressant serait l’existence d’individus, les descendants directs de la lignée royale Égyptienne, qui possède les gènes extraterrestres implantés dans les génomes de leurs ancêtres.

 

 

0 commentaires

jeu.

03

janv.

2019

La Chine réussit le premier alunissage sur la face cachée de la Lune - Janvier 2019

 

La Chine a réussi jeudi 03 janvier 2019 le premier alunissage jamais réalisé d'un engin spatial sur la face cachée de la Lune, ont annoncé les médias d'État.

 

 

Le module d'exploration Chang'e-4, qui avait quitté la Terre le 8 décembre, s'est posé sans encombre à 10h26 heure de Pékin (02h26 GMT), a rapporté l'agence Chine nouvelle.

 

Il a envoyé une photo de la surface lunaire au satellite Queqiao, en orbite autour de la Lune, a précisé la télévision publique CCTV.

 

Contrairement à la face de la Lune la plus proche de la Terre, qui est toujours tournée vers notre planète, aucune sonde ni aucun module d'exploration n'avait encore jamais touché le sol de l'autre côté.

La face cachée est montagneuse et accidentée, parsemée de cratères, alors que la face visible offre de nombreuses surfaces planes pour se poser.

 

Défi

 

Un des défis majeurs est de parvenir à communiquer avec le robot lunaire: la face cachée étant toujours orientée dans le sens opposé à la Terre, il n'y a pas de "ligne de mire" directe pour transmettre les signaux, sauf à installer un relais. 

 

La Chine a donc lancé en mai dernier un satellite baptisé Queqiao ("Le Pont de la pie"), positionné en orbite lunaire de façon à relayer les ordres et les données échangées entre la Terre et le module.

 

L'engin chinois doit notamment mener des études portant sur les basses fréquences radio, les ressources en minéraux et la culture des tomates et d'autres plantes.

 

C'est la deuxième fois que la Chine envoie un engin explorer la surface lunaire après le Yutu (Lapin de jade) en 2013, qui est resté actif pendant 31 mois.

 

Commentaire : les Chinois se rapprochent de l'expertise Américaine en matière de conquête spatiale; la mise en orbite d'un satellite relais de communication Terre-satellite-Lune prouve leur sens de planification déterminée sur le long terme.

Il est clair que de disposer d'un satellite relais est aussi un objectif dissimulé à la fois de surveillance de l'activité satellitaire des Russes et Américains, mais aussi un  poste avancé pour surveiller les allées et venues des vaisseaux extraterrestres !

C'est également une avancée militaire sous couvert d'un organisme public et un moyen d'observation précis par triangulation Terre-Lune-Satellite.

 

0 commentaires

jeu.

03

janv.

2019

Angleterre : mystérieuses Orbes lumineuses en plein jour dans le ciel de Plymouth - Janvier 2019

 

Un père de famille originaire de Plymouth a été stupéfait  par un objet volant lumineux flottant dans le ciel au-dessus de la ville.

 

Carl Burnett, 35 ans, a aperçu l'Orbe étincelante qui se dirigeait au-dessus de North Road West le jour de l'An.

 

M. Burnett était en compagnie de son jeune fils lorsqu'ils ont vu la lumière lumineuse et ils veulent maintenant savoir si quelqu'un d'autre l'a vue également !

 

"J'étais dehors avec mon fils juste avant 17h hier soir et j'ai vu une boule de feu qui traversait le ciel," dit-il.

 

"Je l'ai filmé parce que je n'étais pas sûr que quelqu'un d'autre l'ait observé !"

"C'est arrivé vers 16h55 et il se dirigeait vers "la Houe", puis il a disparu. J'étais près de North Road West."

 

"Elle avait l'air un peu plus grosse qu'une balle de tennis avec des lueurs comme du feu qui en sortaient."

 

 

 

On pense que la lumière vive aurait pu être une lanterne chinoise bien que Carl, de Plymouth, ait dit qu'il ne pouvait pas être certain de cette hypothèse.

 

C'est le dernier objet volant observé à la suite d'une série d'observations mystérieuses au-dessus de cette ville !

 

"Plymouth Live" a été inondé de messages provenant de personnes qui ont été troublées par ce spectacle déconcertant du début de l'année.

 

Certaines personnes étaient convaincues que nous recevions enfin la visite d'extraterrestres.

 

Tim Dews de Airborne Pyrotechnics a expliqué que la source des lumières était en fait de lui et et son fils, Ben.

 

Cet homme de Plymouth faisait partie des trois personnes qui affirmaient avoir photographié et filmé un OVNI dans le ciel de la ville !!

 

Alors nous avons a probablement à faire a une lanterne chinoise.

 

0 commentaires

jeu.

03

janv.

2019

Un feu dans le ciel filmé en Indonésie- Janvier 2019

 

Un mystérieux feu flamboyant a fait son apparition dans le ciel avant d’être filmé. Pour certains, ce serait le résultat de la technologie utilisée pour contrôler la météo …

 

Ce phénomène, qui donnait l’impression d’un incendie dans le ciel, a été observé au-dessus de Barru, une ville située dans la province de Sulawesi du Sud, en Indonésie.

 

Ces images nous montrent un grand nuage gris dans le ciel. Soudainement, au milieu de celui-ci, une immense flamme jaillit. Cette lumière vive nous donne l’impression qu’une lance traverse littéralement les nuages.

 

Des automobilistes roulent directement en dessous de cet étonnant phénomène, mais le cameraman reste stupéfait devant ce spectacle étrange.

 

Cette vidéo a été partagée sur YouTube par « I am SCOTUS », où elle a été visionnée plus de 7 000 fois.

 

Certains pensent que c'est le résultat du programme HAARP.

 

Le programme HAARP (« High frequency active auroral research program ») a été lancé en tant que projet de recherche entre l’US Air Force, la Navy, l’University of Alaska Fairbanks et la Defense Advance Research Agency.

 

Le BAE Advanced Technologies l'a conçu et construit pour aider à analyser l'ionosphère et à étudier le potentiel de développement des technologies avancées.

 

Mais les théoriciens du complot pensent depuis longtemps qu'il s'agit d'un projet secret dirigé par le gouvernement américain pour contrôler les conditions météorologiques.

 

Certains affirment que c’est ce qui s’est passé en Indonésie.

 

« Tentent-ils toujours de contrôlerla météo à l’aide de machines », a déclaré l'un d'eux.

 

« Je savais que c’était sérieux mais pas à ce point. »

 

Un internaute a même interpellé le président américain Donald Trump, lui demandant :

 

« Pouvez-vous, s'il vous plaît, arrêter les manipulations météorologiques ? »

 

Ce n’est pas la première fois que les conséquences du programme HAARP sont filmés à travers le monde.

 

Un nuage mystérieux est apparu au-dessus de New York au début du mois de décembre 2018.

 

En Suède, c’est un gigantesque « œil dans le ciel » qui effrayé bon nombre d’habitants.

 

0 commentaires

mer.

02

janv.

2019

USA : Ovni au-dessus de Bridgeport, Connecticut, USA en novembre 2018

 

Date de l'observation : 28 novembre 2018

Lieu de l'observation : Bridgeport, Connecticut, USA

Source : MUFON

 

D'après Scott Waring :

 

"Voici un rapport MUFON que je n'ai jamais vu auparavant. L'OVNI a été pris au-dessus d'un nuage pendant un coucher de soleil.

Le coucher du soleil est l'un des moments les plus communs de la journée pour attraper un OVNI.

Souvent, les objets qui volent autour du nuage s'illuminent avec la lumière au coucher du soleil. Cela les rend faciles à repérer pendant quelques minutes. "

 

 

Le témoin oculaire déclare : 

 

"Alors que j'emmenais mon chien faire une promenade dans le parc en face de ma maison dans le rocher noir, Bridgeport, Connecticut, j'ai décidé de prendre des photos en continu du magnifique coucher de soleil, avec mon iPhone.

En examinant mes photos, j'ai vu un objet bleu vif se déplacer vers le coucher du soleil à un endroit différent sur chaque photo, ce qui s'est fait en quelques secondes. L'objet m'a surpris. C'est clairement un OVNI en forme de disque."

 

 

0 commentaires

mer.

02

janv.

2019

Italie : Un étrange OVNI circulaire filmé à Teglio

 

Il y a quelques semaines, à la nuit tombée, une grande sphère lumineuse non identifiée a été filmée au-dessus de la commune de Teglio, située dans la région de Valteline, dans le nord de l’Italie.

 

L’homme a eu le courage de contacter la presse après avoir lu des témoignages sur un OVNI observé à Valmalenco.

 

La vidéo a été réalisée avec le téléphone portable du témoin qui a tenu à conserver son anonymat. L’OVNI lumineux était si brillant qu'il a été repéré par le capteur photographique de l'appareil photo. Celui-ci a automatiquement calibrée sur la sphère, garantissant que seul cet engin restait visible dans le ciel.

 

« Il était environ 23h50. Nous rentrions chez nous quand nous avons remarqué un gros objet se déplaçant dans le ciel en direction de Dalico (qui fait partie de la ville de Chiuro). Il se mouvait étrangement dans le ciel. Je n’avais jamais rien vu de tel auparavant. Il ne ressemblait pas à un avion, il s'est approché puis s'est éloigné à une vitesse extrême. Après être resté en vol quelques minutes, il a définitivement disparu ».

 

0 commentaires

mer.

02

janv.

2019

L’URSS étudiait sérieusement la parapsychologie

 

L'Union soviétique a pris les OVNI très au sérieux au point que le KGB et le ministère de la Défense soviétique ont dédié leurs unités à la collecte et à l'analyse d'informations sur ces phénomènes paranormaux.

 

Des experts militaires avaient même prétendu avoir découvert comment « appeler » les OVNI et entrer en contact avec eux, au plus fort de la guerre froide et dans le cadre d'une course aux armements avec les États-Unis.

 

Pendant de nombreuses années, les rapports d'observations d'OVNI n’étaient pas traités, en URSS, de manière scientifique, ou étaient considérés comme une fiction qui ne méritait pas l'attention d'un scientifique sérieux. Dans « The Secret KGB Files », diffusé sur Amazon Prime, le documentaire révèle que, Nikita Khrouchtchev, l'ancien Premier ministre de l'Union soviétique, avait fait de grandes avancées dans le domaine du paranormal. Quelques-uns des premiers bio générateurs et des machines à modifier les esprits humains étaient alors en cours de développement.

 

Le narrateur explique que les Américains étaient « préoccupés par les programmes de recherche soviétiques car ils savaient que l'Union soviétique ne l'utiliserait pas à des fins pacifiques ».

 

Et que « l'Union soviétique était là pour vaincre et dépasser les États-Unis ». Les deux superpuissances avaient également un vif intérêt commun : les OVNI.

 

Le Kremlin espérait que les rapports d'enquête sur des engins spatiaux extraterrestres pourraient faire progresser la conception aéronautique.

 

L'ancienne Union soviétique était le lieu idéal pour l'étude d'objets volants non identifiés, car il y avait davantage d’observations d’OVNI en Russie que dans n’importe quels autres pays.

 

L’une des raisons de la multitude des cas d'OVNI est que l’URSS était, de loin, le plus pays du monde.

 

Parmi les observations d'OVNIS rapportées, le cas le plus convaincant est connu sous le nom d'incident de Dalnegorsk, survenu en janvier 1986.

 

« C’est le crash le mieux documenté car des fragments ont pu être analysés », a déclaré un chercheur.

 

À partir de 1917 et jusqu'en 2003, les Soviétiques ont consacré jusqu'à 1 milliard de dollars à la mise au point d'armes de contrôle de l'esprit afin de concurrencer des programmes similaires mis en œuvre aux États-Unis.

 

La bataille entre les États-Unis et l'Union soviétique pendant la guerre froide pour une surenchère technologique et scientifique comprenait un effort coûteux impliquant les tentatives des deux superpuissances de développer des armes de contrôle mental.

 

Un article publié sur le blog Physics arXiv Blogcite un nouvel article du chercheur Serge Kernbach qui disait que les États-Unis et l’Union soviétique expérimentaient la parapsychologie, le contrôle de l’esprit et l’influence à distance.

 

Et, si une partie du travail effectué par les États-Unis sur ces sujets est maintenant publique, on en sait beaucoup moins sur l'ensemble des connaissances soviétiques, qui auraient coûté environ un milliard de dollars pour être développé.

 

Sur ce blog, on peut lire : « Les Soviétiques avaient un programme similaire. Cela comprenait des expériences en parapsychologie, que les Soviétiques appelaient psychotroniques. »

 

« Le travail repose sur une idée de longue date dans la science soviétique voulant que le cerveau humain puisse recevoir et transmettre un certain type de rayonnement électromagnétique à haute fréquence, ce qui pourrait également influencer d'autres objets. »

 

0 commentaires

mer.

02

janv.

2019

Lune : Une base extraterrestre volontairement occultée par la NASA ? Janvier 2019

 

Une étrange « structure » extraterrestre a littéralement été effacée sur une photo de la surface de la lune. Pour beaucoup, la NASA tenterait de dissimuler une vérité inavouable …

 

Cette vidéo déroutante commence par nous dévoiler une photo de la lune prise en 2013 par la mission lunaire chinoise Chang’e 3. Celle-ci nous montre des cratères distinctifs sur la surface grisâtre de l’astre.

 

En regardant l’image, rien ne semble sortir de l’ordinaire sur la surface de la lune.

 

Mais lorsque l’ufologue superpose la photo avec une autre prise dans la même zone, il semble que quelque chose ait été édité à partir de la photographie originale de la NASA.

 

À mesure que les théoriciens modifient l'exposition de la photo, un aperçu de ce qui ressemble à un bâtiment commence à apparaître.

 

On peut voir que ce mystérieux bâtiment possède une forme incurvée spécifique, semblable à une ancienne chaise longue qui sortirait de la surface de la lune.

 

Eric donne ses explications sur cette photo déroutante : «L'image originale détaillait cette étrange structure mais elle a ensuite été remplacée par une autre image similaire présentant le même terrain lunaire mais sans cette structure. »

 

« Mais comme les images officielles de la NASA ne montrent maintenant plus aucun détail [de la structure], il devient évident que l'image contenant la structure a vraisemblablement été falsifiée. »

 

Cette vidéo a été publiée le dimanche 16 décembre 2018. Elle a rapidement intéressé de nombreux internautes.

 

0 commentaires

mer.

02

janv.

2019

Extraterrestre – La controverse des « bébés hybrides »

 

Les récits de soi-disant enfants ou bébés hybrides mi-humains mi-extraterrestres sont bien connus dans le domaine de l'ufologie. Ils sont extrêmement controversés et, pour beaucoup, troublants.

 

Il y a un grand pourcentage de femmes enlevées par les aliens qui auraient eu des contacts avec des êtres hybrides qui se présentaient sous une forme humaine. Sous régression hypnotique, de nombreuses femmes ont raconté avoir été emmenées dans un OVNI ou, parfois, dans une installation souterraine. Celles-ci entrent ensuite en contact avec des hybrides.

 

Ensuite, la femme doit s’allonger soit sur une table semblable à une table de salle d’opération, soit sur une chaise qui ressemble à une chaise de dentiste. Un groupe d’extraterrestres de type Gris aux yeux noirs s'approchent, l'un d'entre eux tenant dans ses mains un bébé minuscule qui n'est clairement pas entièrement humain, même s'il présente certains traits physiques des humains.

 

La personne enlevée est ensuite encouragée à prendre le bébé et à le bercer. Les chercheurs qui s’intéresse à ce phénomène ont suggéré que cette procédure est entreprise pour tenter de créer un lien affectif entre l'abducté et l'être hybride. Si tout ce processus semble très calme, c'est très souvent le contraire qui se passe. En effet, la plupart des femmes vivent leur abduction comme un traumatisme.

 

Lorsqu'on leur présente un bébé hybride, ces mêmes femmes développent parfois de la méfiance soudaine et inexpliquée. Les extraterrestres leurs expliquent qu’il s’agit du bébé qu'elles portaient autrefois, mais qu'elles avaient, pensaient-elles, avoir tragiquement perdu à la suite d’une fausse couche. Les chercheurs suggèrent que les personnes enlevées sont fécondées lors d’un enlèvement précédent. Ces dernières portent le fœtus pendant plusieurs mois, puis les extraterrestres le retirent de la mère à la suite d’un nouvel enlèvement. Le fœtus se développe dans ce que nous pourrions appeler un utérus artificiel.

 

Le processus de croissance d'un fœtus jusqu’à l'amener à terme dans un utérus artificiel s'appelle l’ectogenèse. Une grande partie des recherches sont encore au stade théorique, principalement en raison des restrictions et des réglementations qui régissent l'utilisation éthique ou non éthique des embryons humains à des fins d'expérimentation.

 

Mais tout ce travail n'est pas théorique. À titre d’exemple, nous devons nous tourner vers le Japon et les expériences entreprises en 1997 à l’Université Juntendo de Bunkyo, à Tokyo. Le programme était dirigé par Yoshinori Kuwabara - président du département d'obstétrique de l'université. Il avait réussi à faire croître des embryons de chèvre contenus dans une machine remplie de liquide amniotique. De telles recherches se poursuivent actuellement.

 

Certains pourraient dire que le processus consistant à écarter le rôle de la mère dans la croissance du fœtus pourrait offrir des avantages notables.

 

Cependant, il existe un inconvénient potentiel, qui peut s'avérer important si nous décidons de suivre cette voie froide et sans émotion. C'est la question du lien profond et important qui unit la mère et le fœtus à naître qui se développe rapidement au début de la grossesse.

 

Cela ne laisse rien présager de très réjouissant. On pourrait sérieusement imaginer, qu’à l’avenir, il existera des usines dans lesquelles les bébés seraient créés sur commande et où les futurs « parents » pourraient, sur catalogue, choisir les caractéristiques de l’enfant.

 

Cela aura pour conséquence de créer un monde sans émotion, sans amour. Par ailleurs, les ufologues qui ont longuement enquêté et interrogé les personnes enlevés par les aliens racontent, souvent, que les aliens Gris sont des êtres froids, dénués de sentiment.

 

Cet état de fait expliquerait peut-être pourquoi les aliens enlèvent des femmes humaines. Leur but serait ainsi de recréer le lien maternel vital entre l’enfant et la mère.

 

0 commentaires

mer.

02

janv.

2019

Suisse : un OVNI observé par une famille à Monthey

 

Le dimanche 23 décembre 2018, peu après minuit, une sphère verte et non identifiée a été observé dans les Hautes-Pyrénées.

 

Un OVNI similaire a été vue dans le canton du Valais, en Suisse, au même moment.

 

L’OVNI, rapporté dans le sud de la France, se présentait sous la forme d’une petite sphère verdâtre. Elle s’était tenue immobile pendant environ une heure, avant de disparaître à une vitesse incroyable.

 

 

Une famille suisse pense avoir photographié le même phénomène inexpliqué dans le ciel au-dessus de Monthey.

 

Elle raconte :

 

« Nous voulions simplement prendre des photos du ciel et de la Lune, dimanche 23 décembre peu après minuit. A l’œil nu, nous ne distinguions pas vraiment ce point vert qui ne bougeait pas. Mais c'est en regardant les photos que nous avions effectuées que nous l'avons clairement remarqué. »

 

« En riant, nous avons dit "les Martiens arrivent!". Mais honnêtement, sur le moment, nous n'avons pas ressenti grand chose. Toutefois, cela a changé quand nous avons lu votre article. Là, on s'est vraiment demandé ce que c'était que cette sphère ! »

 

 

L’aéroport de Tarbes-Lourdes-Pyrénées avait été contacté et avait indiqué n’avoir rien repéré d’anormal.

 

Ce phénomène inexpliqué a donc été observé par plusieurs témoins, le même soir à des lieux plutôt éloignés, corroborant l’étrangeté de cette affaire.

 

0 commentaires

lun.

31

déc.

2018

Heureuse Année 2019

 

A vous tous qui suivaient l'actualité de mon site ODLA, 

que le chemin de l’année 2019 de 31 602 400 secondes soit parsemé de joie, de plaisir, d'amour, d’amitié, et d'épanouissement pour vous et vos proches. 

 

ODLA vous souhaite

une Bonne et Heureuse année 2019 !

 

0 commentaires

lun.

31

déc.

2018

Les Ovnis sont présents en Nouvelle-Zélande - 31/12/2018

 

Suzanne Hansen, directrice d'UFOCUS NZ, a déclaré à RNZ qu'il y avait une tendance croissante d'observations d'OVNI dans tout le pays, impliquant des " corridors " et des " points chauds " et que de nombreuses observations semblaient être associées aux événements sismiques.

 

Elle a fait ses commentaires cette semaine à l'occasion du 40e anniversaire de la plus célèbre rencontre néo-zélandaise avec les OVNI, le 31 décembre 1978, qui a été filmée par une équipe de tournage australienne et qui a captivé des millions de personnes à travers le monde.

 

Le réseau de recherche sur les ovnis a conclu un accord de coopération avec le Comité d'étude des phénomènes aériens anormaux, un organisme conjoint militaire, scientifique et aéronautique créé par le gouvernement chilien, qui partage également une théorie selon laquelle les observations d'ovnis sont associées à une activité sismique et étudie ce lien.

 

Les groupes ont mené des projets de recherche communs et échangent des informations depuis la signature d'un accord officiel en septembre 2013.

 

L'enseignante à la retraite a déclaré qu'une équipe de huit enquêteurs du groupe s'était occupée à examiner huit rapports d'ovnis cette année.

L'équipe comprend d'anciens membres du personnel de la Force aérienne, un astronome et des professionnels des sciences et de la médecine.

 

"La plupart des rapports que nous recevons proviennent de l'île du Nord, probablement en raison d'une population plus dense", a-t-elle dit.

 

"Nous entendons beaucoup parler des pêcheurs d'écrevisses, des camionneurs et des agriculteurs, et il y a des points chauds avec un historique d'observations rapportées."

 

"Ces zones comprennent la vallée du Dôme, au nord d'Auckland, qui est une zone particulièrement sinistre, et la région de Kaipara."

 

Elle a également évoqué un " corridor " d'OVNI qui s'étend à travers l'île du Nord, depuis les îles au large de la baie de Plenty, en passant par Tauranga et le Waikato, où il y a eu une concentration de rapports d'OVNI au cours des dernières décennies.

 

Les données publiées par l'autorité de l'aviation civile entre 2000 et 2017 montrent qu'elle a reçu 30 rapports d'OVNI, et il est intéressant de noter qu'il y a eu une concentration d'observations signalées dans le prétendu corridor décrit par Mme Hansen, ainsi que dans la région de Wellington et Canterbury.

 

Une théorie mathématique postulée par l'ancien pilote de la National Airways Corporation,  ufologue des "OVNI Kiwi" décédé, le capitaine Bruce Cathie, a suggéré que ces soi-disant corridors étaient formés sur des " lignes de grille " d'énergie naturelle à travers la terre, que les OVNI avaient l'habitude de traverser.

 

L'une des observations sur lesquelles le groupe s'était penché cette année a eu lieu le 28 février à Glenroy, Selwyn, à Canterbury, et concernait l'observation de jour d'un

"objet aérien noir".

 

Le témoin, titulaire d'un permis de pilote privé, était à moto lorsqu'il a vu un objet s'approcher dans le ciel, qu'il a décrit comme étant "un beignet écrasé" se déplaçant extrêmement vite sans bruit.

 

Il aurait été perdue de vue alors qu'il s'approchait et passait au-dessus des arbres et avait "à peu près la taille d'une salle de séjour", dit-il.

 

Le témoin a dit aux enquêteurs :

"J'ai beaucoup volé (en avion) et je suis familier avec la plupart des types d'avions, mais c'était vraiment autre chose.

 

"La vitesse, la couleur sombre et l'absence d'éléments extérieurs étaient tout à fait remarquables, et j'aurais aimé que l'expérience dure plus longtemps."

 

Mme Hansen a déclaré que le nombre d'observations signalées augmentait dans l'ensemble en Nouvelle-Zélande.

 

Elle s'est engagée à enquêter sur les phénomènes d'OVNI à la suite de ce qu'elle a décrit comme une rencontre pénible,  en présence d'un enseignant de 20 ans à Hawke's Bay, au milieu des années 1970,avec un OVNI.

 

Elle  voyageait  en voiture entre Takapau et Hastings sur une route de campagne avec un ami en fin d'après-midi lorsqu'ils ont pris conscience des feux intenses au-dessus du véhicule.

 

Au fur et à mesure que les lumières se rapprochaient, elle a dit qu'elles étaient accompagnées d'un "son vibratoire" qui devenait plus aigu en fréquence jusqu'à ce que tous les deux perdent conscience.

 

Elle a dit que lorsqu'ils ont repris conscience, ils étaient encore dans la voiture en train de conduire, mais qu'il faisait maintenant nuit dehors. (abduction)

 

"C'était un sentiment de choc et d'horreur, d'être incapable d'expliquer logiquement comment une seconde vous aviez vu des lumières erratiques pendant que vous conduisiez sous le soleil et la seconde d'après vous étiez soudainement conscient de conduire dans l'obscurité et les lumières avaient disparu,"

dit-elle.

 

Mon ami a réagi avec colère et désarroi, en criant à plusieurs reprises " qu'est-ce qui se passe, bon sang ! C'était traumatisant."

 

Elle a dit qu'ils avaient vécu une période de "missing time" de  90 minutes, et qu'ils ne pouvaient pas l'expliquer.

 

L'expérience troublante a marquée durablement Mme Hansen  dans les années 1980, elle a alors pris connaissance de la recherche sur les ovnis aux États-Unis, après quoi elle a commencé à aider Harvey Cook, expert des ovnis, à organiser des réunions à Tauranga.

 

"UFOCUS NZ" a été créé et a créé un site web en 2000 pour documenter les observations.

 

 

 

L'un des événements les plus dramatiques de l'histoire des OVNI a eu lieu il y a 40 ans aujourd'hui, le 31 décembre 1978 - l'observation des lumières de Kaikoura.

 

Des formations lumineuses spectaculaires ont été repérées 10 jours plus tôt par l'équipage d'un avion-cargo Safe Air.

 

Les lumières les ont suivies pendant plusieurs minutes avant de disparaître et de réapparaître à proximité.

 

Elles sont apparues sur le radar du contrôle de la navigation aérienne de Wellington, sur le radar de l'avion, et des centaines de personnes les ont vus.

 

 

Puis, entre le 31 décembre et le 1er janvier, une équipe de télévision australienne a enregistré un incident similaire à bord d'un avion cargo volant entre Wellington et Christchurch.

 

De  grands objets lumineux ont été filmés, suivis par le contrôle de la navigation aérienne et observés simultanément par des témoins, l'un d'eux suivant l'avion presque jusqu'à son atterrissage.

 

Lorsque l'avion a redécollé, il a été suivi d'un énorme objet en forme d'orbe pendant 15 minutes.

 

Les images filmées ont stupéfié des millions de téléspectateurs à travers le monde.

 

Un rapport des autorités a par la suite rejeté les orbes géants comme étant peut-être des reflets de la lumière de bateaux de pêches.

 

 

 

 

0 commentaires

lun.

31

déc.

2018

Angleterre : Le passager d’un avion filme trois boules de lumière - 31/12/2018

 

Londres, Angleterre : Le passager d’un avion a filmé trois boules de lumière. (la vitesse de croisière des avions de ligne est d’environ 800 kilomètres/heure).

Regardez avec quelle aisance se déplacent ces ovnis

 

0 commentaires

lun.

31

déc.

2018

USA : Ovni triangulaire à Birmingham dans l'Alabama - 28/12/2018

 

Regardez ces images étonnantes d'un aéronef de forme triangulaire planant au-dessus de Birmingham, Alabama, le 28 décembre 2018.

 

Rapport du témoin :

 

"J'ai vu une lumière qui planait dans un endroit que je n'avais jamais vu auparavant et quand je m'en suis approché, c'était quand elle a commencé à se déplacer sur un chemin. Elle avait la forme d'un triangle. 

 

J'étais à l'arrêt à un feu stop sur le chemin du retour, attendant que le feu passe au vert quand j'ai vu une lumière différente au loin, juste à un endroit.

Cette lumière n'avait jamais été dans cette zone auparavant, la lumière était d'un blanc éclatant.

Je ne savais pas quoi penser au début, mais je me suis  finalement dirigé vers la lumière et elle était toujours au même endroit, alors j'ai roulé dans sa direction, et m'en suis vraiment approché.

Elle  n'avait toujours pas bougé jusqu'à ce que je pense qu'elle  ait remarqué que j'étais stopper à cet endroit pour essayer de comprendre ce que c'était.

Alors elle  a commencé à se déplacer vers ma direction mais en ligne droite. Cet objet avait la forme d'un triangle avec trois lumières blanches et une lumière rouge quelque part au milieu.

J'ai d'abord cru que c'était un avion, mais au fur et à mesure que j'approchais, j'ai réalisé que ce n'était pas un avion, mais je ne pouvais pas décrire ce que c'était.

C'était plus petit qu'un avion plus gros qu'un drone.

Les avions font du bruit et ce n'est pas le cas, c'était si étrange. J'étais en état de choc parce que je savais que c'était quelque chose que je n'avais jamais vu auparavant, je n'avais pas peur mais j'étais plus intéressé parce que je ne comprenais pas ce que c'était, mais j'avais une idée.

Cet objet a pris une direction et a complètement disparu."

 

Rapport en double d'un fichier supprimé 97316/CMS/dr : 

 

"j'ai vu une lumière vive au-dessus du parking pendant que je me dirigeais vers le sud sur l'autoroute 280. Je me suis garé dans le parking et l'objet a commencé à bouger et j'ai pris une vidéo. Changement d'une lumière brillante à des lumières apparaissant sous l'objet sous une forme triangulaire. Aucun son ni objet n'a soudainement disparu. Sur les images fixes, l'objet se trouve à gauche de la lumière vive (lampadaire) et apparaît sous la forme d'un triangle de lumières. Le camion à ordures s'est également arrêté pour le voir. Il faisait clair et un peu de brouillard commençait à se former dans certaines zone