ven.

15

févr.

2019

Chine : un OVNI noir apparaît au-dessus de Lishui, dans la province du Zhejiang - Février 2019

Lire la suite 0 commentaires

ven.

15

févr.

2019

France : un douanier a observé un OVNI en 1951 - Février 2019

Lire la suite 0 commentaires

mer.

13

févr.

2019

Un OVNI cylindrique provoque une panne d’électricité au Québec - Février 2019

Lire la suite 0 commentaires

mer.

13

févr.

2019

Les conclusions provisoires du MUFON France sur l'observation d’Eppe Sauvage - Février 2019

Lire la suite 0 commentaires

mar.

12

févr.

2019

Deux aéronefs sur Vesta ? Février 2019

Lire la suite 0 commentaires

mar.

12

févr.

2019

Orbe orangé dans le ciel de Tracy , Californie, le 11 février 2019

Lire la suite 0 commentaires

mar.

12

févr.

2019

Colombie : Ovni noir filmé - Février 2019

Lire la suite 0 commentaires

mar.

12

févr.

2019

Drone ou Ovni extraterrestre filmant un terrain de football (Meadow Park) lors d'un match - Février 2019

Lire la suite 0 commentaires

lun.

11

févr.

2019

Russie : vidéo de Paul Stonehill (spécialiste des ovnis de la Russie et Pays de l'Est ) sur des observations d'Ovnis à proximité d'un centre nucléaire, situé da

Lire la suite 0 commentaires

lun.

11

févr.

2019

France : Une soucoupe à Eppe dans le nord ? - Février 2019

Lire la suite 0 commentaires

sam.

09

févr.

2019

Des militaires voient un OVNI dans la Forêt de Rendlesham - Angleterre, 1980

Lire la suite 0 commentaires

ven.

08

févr.

2019

USA : incroyable Ovni dans l'Oregon à Medford - Février 2019

Lire la suite 0 commentaires

ven.

08

févr.

2019

Des accidents de voiture provoqués par des extraterrestres - Février 2019

Lire la suite 0 commentaires

ven.

08

févr.

2019

Russie : Un étrange OVNI photographié à Spitsevka - Février 2019

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

07

févr.

2019

Une méprise : les lanternes volantes - Février 2019

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

07

févr.

2019

Espagne : observation d'un Ovni rhomboïdal - février 2019

Lire la suite 0 commentaires

mer.

06

févr.

2019

Australie : Ovni ou drone au-dessus de Perth Australie occidentale ? - février 2019

Lire la suite 0 commentaires

mer.

06

févr.

2019

Canada : flotte de petits Ovnis survolant le lac Okanagan - Février 2019

Lire la suite 0 commentaires

mer.

06

févr.

2019

Dissimulation des ALIENS par SpaceX ? Plusieurs vidéos refont surface où l’agence spatiale a coupé la transmission vidéo en direct depuis l’orbite terrestre - F

Lire la suite 0 commentaires

mar.

05

févr.

2019

Chine : flotte d'Ovnis au-dessus d'une ville - Février 2019

Lire la suite 0 commentaires

lun.

04

févr.

2019

USA : Ovni en forme de pile émettant des flashs lumineux en Caroline du Nord - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

lun.

04

févr.

2019

Démystification du satellite "Black Night" dans une vidéo - Février 2019

Lire la suite 0 commentaires

lun.

04

févr.

2019

Colombie : énorme objet circulaire et lumineux filmé dans le ciel ou phénomène météorologique ?

Lire la suite 0 commentaires

lun.

04

févr.

2019

Un jour à Brest. 8 mars 1979 : un Ovni à Guipavas ?

Lire la suite 0 commentaires

lun.

04

févr.

2019

Pakistan : un pilote repère un OVNI au-dessus de Karachi - Février 2019

Lire la suite 0 commentaires

sam.

02

févr.

2019

USA : Ovni observé en Caroline du Nord en Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

sam.

02

févr.

2019

Ovni de forme carrée à Conyers, Géorgie, États-Unis - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

ven.

01

févr.

2019

Un OVNI se scinde en 2 au-dessus de l’île Maurice

Lire la suite 0 commentaires

mer.

30

janv.

2019

OANI se déplaçant rapidement sous l'eau ? - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mer.

30

janv.

2019

Un OVNI observé à Perpignan le 29 juillet 2018

Lire la suite 0 commentaires

mer.

30

janv.

2019

Espagne : drone Ovni à La Rioja - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mar.

29

janv.

2019

Afrique du Sud :Ovni observé lors d'un événement sportif - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mar.

29

janv.

2019

Argentine : Ovni filmé par un membre d'un groupe de musique à La Banda - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mar.

29

janv.

2019

Ovni filmé dans le sud de l'Italie - 29/01/2019

Lire la suite 0 commentaires

sam.

26

janv.

2019

Un Ovni observé d'un avion par un passager au-dessus de la Chine - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

ven.

25

janv.

2019

Les premières observations d'Ovni de 2019

Lire la suite 0 commentaires

ven.

25

janv.

2019

Nouvelle Zélande : Un OVNI parfaitement rond observé à New Plymouth - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

ven.

25

janv.

2019

Mexique : pièces d'archéologie intrigantes - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

24

janv.

2019

Vague d'OVNIS dans la vallée de l'Hudson

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

24

janv.

2019

Rencontre Ovni - Pilotes au Guatemala

Lire la suite 0 commentaires

mer.

23

janv.

2019

Un OVNI a survolé Cannes le 20 janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mer.

23

janv.

2019

OVNI : Le Projet Divulgation (VOSTFR) Version Complète - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mar.

22

janv.

2019

Québec : Un OVNI blanc et sphérique observé à Mont-St-Hilaire - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mar.

22

janv.

2019

France : Quatre OVNI au-dessus d’une église à Brest - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

lun.

21

janv.

2019

Espagne : Ovni survolant une voiture de police - Janvier 2019

Lire la suite 1 commentaires

lun.

21

janv.

2019

Québec : Un OVNI et des extraterrestres observés à Gatineau - Janvier 2018

Lire la suite 0 commentaires

dim.

20

janv.

2019

Observation d'une lumière rougeoyante inconnue au Danemark - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

dim.

20

janv.

2019

France : Ovni observé le 19 janvier 2019 à Vouvray Châtillon-en-Michaille dans l'Ain ?

Lire la suite 0 commentaires

dim.

20

janv.

2019

Angleterre : Un mystérieux OVNI filmé au-dessus de Hull -Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

sam.

19

janv.

2019

OVNIS : l'hypothèse extraterrestre généralisée de Claude Lavat - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

ven.

18

janv.

2019

Canada : deux Ovnis observés en plein jour à Calgary en novembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

ven.

18

janv.

2019

USA : Ovni "FastWalker" filmé par un drone près de la Zone 51

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

17

janv.

2019

Ovni blanc observé en plein jour à Busan, Corée du Sud le 16/01/2019

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

17

janv.

2019

Des OVNI triangulaires observés aux États-Unis dans les années 1980

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

17

janv.

2019

Des OVNI observés au-dessus du Mont Orfort, au Québec - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mer.

16

janv.

2019

Nick Pope : nouveaux dossiers X-Files via le média "The Sun" - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mer.

16

janv.

2019

Un OVNI translucide repéré près du volcan Popocateptl au Mexique ! 13 janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

lun.

14

janv.

2019

ITALIE 2018 : répartition des ovnis par régions - janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

lun.

14

janv.

2019

France : cet étrange hélicoptère dans le ciel du Finistère

Lire la suite 0 commentaires

lun.

14

janv.

2019

Ile de la Réunion : plusieurs habitants observent un OVNI - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

lun.

14

janv.

2019

Un OVNI au-dessus de la mer Méditerranée en juin 1984

Lire la suite 0 commentaires

dim.

13

janv.

2019

Des OVNI en forme de losange observés au nord de l’Italie -Janvier 2018

Lire la suite 0 commentaires

dim.

13

janv.

2019

Une mère et sa fille observent un OVNI en Guadeloupe -Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

ven.

11

janv.

2019

"Les triangles de la nuit" - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

ven.

11

janv.

2019

Un énorme OVNI a-t-il été filmé dans l’Oregon ? Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

Le jour où une équipe de France Télévisions a filmé un OVNI à Avallon en 2014

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

Le retour d’un ovni observé 9 ans plus tôt filmé en Turquie en Décembre 2018 ?

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

Un OVNI et des aliens observés en 1971 au Québec - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

Angleterre : retour sur le probable Ovni de l'aéroport de Gatwick - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

10

janv.

2019

TR-3B triangulaire filmé en vision nocturne - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mer.

09

janv.

2019

Brésil : La nuit où la police de Sorocaba a poursuivi un OVNI !

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Ovni en forme de beignet pourpre filmé à Waterford en Irlande le 09/12/2018

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Révélations sur un étrange cas d’ovni australien (+ de 300 témoins) - Janvier 2018

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Les meilleures observations d'Ovni en 2018 par Jaime MAUSSAN - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

USA : Étrange écho radar dans le ciel de l’Illinois - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Vietnam : Ovni observé près d'un temple le 01/01/2019

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Ovni ou essai de missile au-dessus de San Francisco ? - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

Objet céleste inconnu gigantesque visible sur heliowiever le 11/12/2018

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

janv.

2019

France : Des OVNI lumineux et stationnaires observés à Saint-Pierre-de-Varennes le 04/01/2019

Lire la suite 0 commentaires

lun.

07

janv.

2019

Brésil : La Chapada Diamantina - Formidable zone pour observer les ovnis

Lire la suite 0 commentaires

lun.

07

janv.

2019

Un OVNI circulaire filmé près des côtes irlandaises - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

lun.

07

janv.

2019

Un OVNI circulaire observé en Dordogne le 29 décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

lun.

07

janv.

2019

Pays-Bas : OVNI rectangulaire repéré en vision nocturne à Groenio en 2018 ?

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

03

janv.

2019

Le gouvernement britannique en session d'urgence après le survol d'un aéroport par des OVNIS ! - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

03

janv.

2019

Angleterre : mystérieuses Orbes lumineuses en plein jour dans le ciel de Plymouth - Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

03

janv.

2019

Un feu dans le ciel filmé en Indonésie- Janvier 2019

Lire la suite 0 commentaires

mer.

02

janv.

2019

USA : Ovni au-dessus de Bridgeport, Connecticut, USA en novembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

mer.

02

janv.

2019

Italie : Un étrange OVNI circulaire filmé à Teglio

Lire la suite 0 commentaires

mer.

02

janv.

2019

Suisse : un OVNI observé par une famille à Monthey

Lire la suite 0 commentaires

lun.

31

déc.

2018

Les Ovnis sont présents en Nouvelle-Zélande - 31/12/2018

Lire la suite 0 commentaires

lun.

31

déc.

2018

USA : Ovni triangulaire à Birmingham dans l'Alabama - 28/12/2018

Lire la suite 0 commentaires

dim.

30

déc.

2018

USA : Ovnis lumineux en plein jour dans le désert de Mojave en Californie - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

dim.

30

déc.

2018

Ronchin (59) : Des ovnis dans le ciel de la métropole le soir de Noël ?

Lire la suite 2 commentaires

dim.

30

déc.

2018

Suisse : Ovni vert à Monthey le 23 décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

dim.

30

déc.

2018

Jacques Bergier : le magicien de l'ufologie, nom de code Mik Ezdanitoff (vidéo) - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

sam.

29

déc.

2018

Un ovni a t'il été filmé le 25 décembre 2018 au dessus de Kiawah Island ?

Lire la suite 0 commentaires

sam.

29

déc.

2018

USA : Ovni noir photographié à Ruskin en Floride - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

sam.

29

déc.

2018

RENCONTRES entre un OVNI ET un POLICIER en ITALIE - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

sam.

29

déc.

2018

Matin Ovni dans le monde - Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

sam.

29

déc.

2018

A New York, un ciel bleuté aux allures d’invasion extraterrestre -Décembre 2018

Lire la suite 0 commentaires

ven.

15

févr.

2019

Chine : un OVNI noir apparaît au-dessus de Lishui, dans la province du Zhejiang - Février 2019

 

 

Le 6 février 2019 à 14h48, un OVNI noir est apparu au-dessus de Lishui, dans la province du Zhejiang, en Chine. Ça venait de derrière la montagne.

 

Qu'est-ce que c'est ?

 

Rapport du témoin :

 

"Je suis titulaire d'une licence d'atp (pilote de transport aérien), instructeur de vol certifié, instructeur aux instruments et instructeur multimoteur.
J'ai volé pour deux compagnies aériennes.

J'enseigne la formation sur les avions d'affaires.

J'ai été instructeur de sécurité pour la FAA.

Il n'y a aucun avion civil jamais vu dans cette région.

L'objet n'a fait aucun bruit,  n'était pas un drone en raison de la vitesse à laquelle il volait.

Vous ne voyez jamais aucun avion dans cette zone, pas de traces non plus, jamais.

Je n'ai eu qu'une seule photo.

Elle  a été prise du pont jinyun numéro 2, autoroute g330 à Jinyun County town, lishui, zhejiang chine.

Je me promenais dans la région boisée au sud de la ville.

L'objet est apparu de derrière une montagne voisine et a volé derrière une tour de jinyun disparaissant derrière une ligne d'arbre.

L'objet s'est déplacé en ligne droite sans faire de bruit à une vitesse constante, aucune lumière observée, l'objet était stable, sans vacillement. quelques cumulus à un niveau bas étaient présents.

La température a atteint environ 47°.

J'avais un iPhone 7+ orienté dans la même direction générale.

La photo a retenu mon attention car il n'y avait aucun trafic aérien dans cette région."

 

 

 

0 commentaires

ven.

15

févr.

2019

Pour un voyage interstellaire, quelle devrait être la taille du vaisseau spatial ?

 

Si nous n’avons aujourd’hui pas les moyens techniques de nous rendre vers une autre étoile, un voyage interstellaire sera peut-être possible un jour.

 

Une question devra alors se poser : quelle doit être la taille de ce vaisseau ?

 

 

Comme vous le savez, l’Univers est vaste. Tellement vaste que nos cerveaux peinent à véritablement appréhender ces distances.

Avec les méthodes de propulsion classiques, il faudrait, par exemple, entre 19 000 à 81 000 ans pour atteindre le système stellaire le plus proche – Alpha Centauri.

 

Et l’étoile n’évolue qu’à 4,3 années-lumière de la Terre.

 

Néanmoins, si la question d’un tel voyage se pose un jour, l’humanité aura besoin de vaisseaux à l’intérieur desquels plusieurs générations devront se succéder.

 

Et pour cela, vous avez besoin de grands – très grands vaisseaux.

 

Mais grands comment, exactement ?

 

Une équipe de chercheurs s’est récemment posé la question.

 

 

L’astronome Frédéric Marin, de l’Observatoire astronomique de Strasbourg, et la physicienne Camille Beluffi, de la start-up Casc4de, se sont posé une question similaire il y a quelques mois.

 

Les chercheurs avaient alors estimé la taille minimale de l’équipage pour que celui-ci arrive à bon port et en en bonne santé.

 

À partir de leur analyse, ils avaient déterminé qu’il faudrait au moins 98 personnes à l’intérieur du vaisseau.

 

De quoi limiter les risques génétiques.

 

Pour cette nouvelle étude – la taille du vaisseau – les chercheurs se sont donc penchés sur la nourriture. Inutile en effet d’emmener des boîtes de conserve. Pour nourrir plusieurs générations le temps d’un voyage interstellaire, vous devez forcément cultiver sur place.

 

 Nourrir un équipage de 500 personnes

 

La question est donc la suivante :

de combien d’espace avons-nous besoin pour produire assez de nourriture pour un équipage multigénérationnel ?

L’équipe a ici pris en compte les besoins caloriques d’un équipage de 500 personnes par année.

Les quantités de calories consommées ont été estimées en fonction de l’âge, du poids, de la taille, du niveau d’activité et d’autres données médicales de différents types de passagers à bord.

 

 

« Nous avons évalué le nombre de kilocalories à consommer par jour et par personne afin de maintenir un poids corporel idéal. », explique Frédéric Marin.

 

« Nous avons pris soin d’inclure les variations de poids et de taille pour tenir compte d’une population réaliste, y compris une corpulence lourde/légère et des personnes de grande et petite tailles. Une fois les besoins caloriques estimés, nous avons calculé la quantité de techniques de culture géoponique, hydroponique et aéroponique des aliments pouvant être produite par an et par kilomètre carré ».

 

 

En d’autres termes, l’idée consistait à calculer la surface de terres artificielles attribuée à l’agriculture et nécessaire pour produire autant de nourriture à l’intérieur du vaisseau. « Nous avons constaté que, pour un équipage hétérogène composé, par exemple, de 500 personnes vivant sur un régime alimentaire équilibré, une superficie de 0,45 km² de terres artificielles suffirait pour produire toute la nourriture nécessaire en utilisant une combinaison d’aéroponique (légumes, amidon, sucre et huile) et conventionnelle (viande, poisson, produits laitiers et miel). », expliquent les chercheurs.

 

 

Un vaisseau plus petit que le Burj Khalifa

 

En supposant que le vaisseau soit conçu pour générer une gravité artificielle par la force centripète – un cylindre en rotation – nous aurions alors besoin, au minimum, d’une structure de 224 mètres de rayon et de 320 mètres de longueur.

 

« Bien sûr, d’autres installations que l’agriculture sont nécessaires – habitations humaines, salles de contrôle, production d’énergie, masse de réaction et moteurs, qui rendent le vaisseau spatial au moins deux fois plus grand. », ajoute le chercheur.

 

« Fait intéressant, même si nous doublons la longueur du vaisseau, nous trouvons une structure qui est toujours plus petite que le plus grand bâtiment du monde – le Burj Khalifa (828 m) ».

 

 

Nous avons donc une idée de la taille minimale de l’équipage (98 personnes), et une idée de la taille du vaisseau.

 

Reste un autre problème à régler, et non des moindres : celui de l’eau. Pour boire, bien évidemment, mais aussi pour irriguer. Recycler ne suffirait pas. Cette question sera donc l’objet de leur prochaine étude.

 

 

Réponse dans quelques mois !

 

Commentaire : sans compter l'installation d'un petit hôpital, d'une maternité et quid des médicaments et de leur processus de fabrication ??

 

Bonus détente fiction : Court métrage de SF « FTL »

0 commentaires

ven.

15

févr.

2019

« L’EXPÉRIENCE DE PHILADELPHIE : MYTHE OU RÉALITÉ ? » AVEC ELISABETH DE CALIGNY - Février 2019

 

Emission diffusée le jeudi 01 novembre 2018

 

« L'Expérience de Philadelphie : Mythe ou Réalité ? » avec Elisabeth de Caligny

 

Elisabeth de Caligny est conférencière et intervient régulièrement sur de nombreux médias. Conteuse hors-pair, Elisabeth a un intérêt marqué depuis toujours pour les sujets « mystérieux'' et aime partager les résultats de ses recherches avec les personnes qui souhaitent faire la lumière sur tous ces mystères.

 

Dans cette émission, Elisabeth de Caligny nous parlera de l'expérience de Philadelphie (parfois désignée sous le nom de Project Rainbow), une prétendue expérience militaire américaine qui aurait eu lieu dans les chantiers navals de Philadelphie en octobre 1943. Elle aurait consisté à rendre invisible pendant un bref moment le destroyer américain USS Eldridge (DE-173).

 

0 commentaires

ven.

15

févr.

2019

“Des reliques mi-oiseau, mi-homme trouvées en Egypte et au Pérou confirment que des extraterrestres ont visité la Terre”

 

Une relique ANCIENNE découverte dans deux pays différents est la preuve que des extraterrestres ont visité la Terre il y a des milliers d’années.

 

 

C’est l’affirmation choquante des partisans de la théorie des anciens astronautes, qui croient que le savoir humain leur a été transmis par des extraterrestres au cours de l’histoire.

 

Dans un extrait du dernier épisode de la série Ancient Aliens de BLAZE, les théoriciens ont discuté de la découverte en 2012 d’une tombe vieille de 1 300 ans à El Castillo de Huarmey, au Pérou.

 

Les recherches ont permis de démasquer le lieu de repos final intact de 63 personnes momifiées, dont trois reines de Huarmey.

 

Un ensemble de boucles d’oreilles trouvées sur l’une des reines momifiées mettait en vedette un être avec des ailes.

 

Les figurines d’êtres mi-oiseaux, mi-humains sont des représentations courantes dans l’art sud-américain du début du XXe siècle.

 

David Childress – auteur de Technology of the Gods – note comment une silhouette similaire peut être aperçue dans les sculptures en pierre boliviennes de Tiwanaku.

 

Mais il n’y a pas que la Bolivie et le Pérou qui ont vu surgir des figurines mi-oiseau, mi-homme.

 

“Le dieu égyptien Bath est représenté comme mi-oiseau, mi-homme et c’est lui qui a donné la connaissance de la momification,” a ajouté David Wilcock.

 

“Ce qui est intéressant, c’est qu’il y a d’autres cultures dans le monde qui ont aussi des êtres mi-hommes, mi-oiseaux, considérés comme des divinités.”

 

“Cela suggère qu’il y a eu une culture mondiale de visiteurs extraterrestres qui enseignaient la momification comme une technologie.”

 

Le narrateur termine le clip en ajoutant :

 

“Selon certaines hypothèses, le fait que ces images aient été trouvées sur des momies de Wari suggère que c’était une science apportée sur Terre comme monnaie d’échange pour acheter des êtres humains et les ramener dans leur monde.”

 

0 commentaires

ven.

15

févr.

2019

France : un douanier a observé un OVNI en 1951 - Février 2019

Le monument aux morts d'Étauliers

 

Depuis 1951, plusieurs centaines d’OVNI ont été observés dans le sud-ouest de la France. Certains de ces cas, qui demeurent encore inexpliqués, ont été étudiés sérieusement par d’éminents scientifiques.

 

Le 13 février 1980 à 7h10 du matin, un agent des douanes circulait sur la RN 137 à Etauliers, en Gironde, quand il a vu quelque-chose d’inexplicable. L’homme, vivant dans le Lot-et-Garonne, raconte :

 

« Un engin mystérieux en forme de soucoupe dont les extrémités clignotaient. »

 

Dans la déclaration qu’il a faite à la gendarmerie quelques heures plus tard, il a précisé :

 

« L’engin en question n’était pas très grand, environ 5 à 6 mètres de diamètre. Il s’est mis en mouvement à la vitesse d’environ 30 à 40 km/h. Le plus surprenant est le fait que je n’ai entendu aucun bruit. »

 

Dans son procès-verbal, le gendarme a signalé qu’aucun « témoin ne s’est manifesté par ailleurs pour nous signaler l’observation de faits similaires… »

 

0 commentaires

jeu.

14

févr.

2019

OVNIS : Des pêcheurs attaqués par des sphères lumineuses dans le ciel ! - Brésil, 1985

 

En 1985, des hommes sont frappés par de mystérieuses lumières dans le ciel nocturne de Barra Velha, dans le sud-est du Brésil. On soupçonne même qu'ils auraient été enlevés après avoir constaté un laps de temps manquant de plusieurs heures..

 

 

0 commentaires

jeu.

14

févr.

2019

Une photo prise de l'ISS et postée sur Twitter par un ancien astronaute de la NASA évoque une surveillance OVNI - Février 2019

Cette photo sur Twitter d'un astronaute de la NASA prise à bord de l'ISS fait naître des craintes au sujet d'une surveillance par les Ovnis de l'ISS !

 

Un ancien astronaute de la NASA a posté une photo prise de l'ISS et qui semblait montrer un OVNI.

 

 

Scott Kelly a commandé la Station spatiale internationale (ISS) lors des missions Expedition 26, 45 et 46.

Bien qu'il se soit lancé dans Soyouz TMA-16M le 27 mars 2015, il a détaillé son voyage sur les médias sociaux, fournissant des mises à jour régulières.

 

Cependant, il semble avoir pris une photo à bord de l'ISS d'un petit objet blanc en haut à droite.

 

M. Kelly a tweeté une photo de l'Inde depuis l'espace le 15 novembre.

A première vue, la photo ne montre que le sud de l'Inde illuminé pendant la nuit.

 

Cependant, certains passionnés de l'espace n'ont pas tardé à remarquer l'OVNI en haut à droite de l'image qui ne semblait pas à sa place.

 

Certains ufologues se sont enthousiasmés et évoquent  une bonne photo d'un OVNI, mais beaucoup d'autres ont rapidement démystifié cette théorie d'un  OVNI.

 

Des "Debunkers" ont  noté que l'OVNI faisait en fait partie de la station spatiale.

 

Ils ont expliqué que le système d'observation de la Terre en haute définition était monté à l'extérieur du module Columbus de l'Agence spatiale européenne et qu'il avait la même forme que ce soi-disant Ovni sur la photo.

 

Cependant, beaucoup d'autres ont suggéré qu'il s'agissait d'un OVNI et que ces "Debunkers"  ne faisaient que trouver des moyens pour  dissimuler la vérité ou ont été mandatés par la NASA pour éloigner le grand  public  sur  la vérité de l'existence d'extraterrestres et d'OVNIs surveillant l'ISS.

 

Une photo sur Twitter d'un astronaute de la NASA de l'ISS fait naître des craintes au sujet d'une station spatiale de surveillance d'OVNI

 

 

0 commentaires

jeu.

14

févr.

2019

Mars : la Nasa confirme la mort du robot Opportunity - Février 2019

 

Il n'avait plus donné signe de vie depuis juin dernier.

 

Le robot Opportunity, qui parcourait la planète Mars depuis 2004, a officiellement été déclaré mort mercredi 13 février par la Nasa.

 

 

"Je déclare la mission Opportunity terminée", a annoncé le responsable scientifique de la Nasa, Thomas Zurbuchen, lors d'une conférence de presse à Pasadena en Californie. 

 

Une annonce hautement symbolique tant la mission du rover, qui avait confirmé la présence passée d'eau sur Mars, a été l'une des plus fructueuses de l'histoire de l'exploration spatiale.

 

"Même si c'est une machine, c'est difficile de dire adieu, c'est poignant", a déclaré de son côté le chef du programme John Callas. 

 

Le contact était pourtant perdu depuis le 10 juin 2018.

 

Une tempête de poussières avait alors obscurci l'atmosphère de la planète rouge empêchant le rover de recharger ses batteries grâce à ses panneaux solaires. Après plusieurs mois, la communauté scientifique avait fini par se résigner. 

 

 

217.594 images envoyées sur Terre

 

Dans l'histoire de la conquête spatiale, le bilan d'Opportunity est tout simplement extraordinaire:

45,16 kilomètres parcourus, plus que le rover soviétique Lunokhod 2 sur la Lune dans les années 1970 et plus que le rover conduit par les astronautes américains de la mission Apollo 17 sur la Lune en 1972 (35 km).

 

Le rover a aussi envoyé sur Terre 217.594 images, toutes mises à disposition du public sur le site de la Nasa.

 

Commentaires : pour le moment ce n'est qu'un robot qui s'éteint, dans quelques années des hommes perdront la vie !! 

0 commentaires

mer.

13

févr.

2019

Lourdes : Il y a 161 ans, la Vierge Marie apparaissait à une adolescente - 12/02/2019

Le pont vieux au début du xix eme siècle.

C'est en 1858, l'unique passage sur le gave de Pau pour aller de Lourdes à la grotte de Massabielle.

 

Pas un mot dans les médias Français mais un article sur le site 

anglais express.co.uk !!

 

Proposition de traduction 

"Il y a 161 ans, une jeune fille de nationalité française et âgée de 14 ans prétendait avoir vu de ses propres yeux la Vierge Marie alors qu’elle était partie chercher du bois de chauffage.

Un miracle inexplicable s’est produit à la suite de

cette « apparition mariale ».

A l’époque, les autorités ecclésiastiques ont pris cette affaire très au sérieux …

 

Sainte Bernadette Soubirous était la première fille d'un meunier basé à Lourdes, dans le sud de la France.

Le 11 février 1858, Mme Soubirous aurait vécu la première de ses « apparitions mariales » dans la grotte de Massabielle, en France. Elle a déclaré qu'une « jeune femme » s'étant identifiée comme étant « l’Immaculée Conception » lui avait demandé qu'une chapelle soit construite sur le site de cette vision miraculeuse.

 

Mme Soubirous, âgée de 14 ans à l'époque, a déclaré qu'elle était allée chercher du bois de chauffage avec sa sœur Marie lorsque la première vision s’est produite à l'intérieur de la grotte.

 

Elle a révélé qu’une « lumière éblouissante était apparue, suivie d'une silhouette blanche » lors de la première des 18 visions.

 

La jeune fille employait le terme occitan « aquéro » (« celle-ci », en français) pour désigner l’objet de sa vision.

 

Le 14 février de cette année-là, après la messe dominicale, Mme Soubirous, avec sa sœur Marie et quelques autres filles, est revenue sur le site.

 

Mme Soubirous s'est immédiatement mise à genoux, affirmant qu'elle avait vu cette apparition une fois de plus après être entrée en transe.

 

Elle a affirmé que « la vision » lui avait demandé de retourner dans la grotte tous les jours pendant deux semaines.

 

Suite à cet incident, une période de visions presque quotidiennes a eu lieu.

 

Cet ensemble d’événements a été baptisée « La Quinzaine des Apparitions ».

 

Ces phénomènes surnaturels ont provoqué un nombre incroyable de réactions dans la ville.

 

Certains sceptiques prétendaient qu’elle était atteinte d’une maladie mentale quelconque.

 

Cependant, les opinions ont radicalement changé le 25 février, lorsque Mme Soubirous a déclaré que la vision lui avait dit

 

de « boire de l'eau de source, de s'y laver et de manger l'herbe qui y poussait ».

 

Le lendemain, la grotte n’était plus boueuse et de l’eau claire y coulait. Beaucoup n’ont pas tardé à considérer ce qui s’était passer à un miracle.

 

Un mois plus tard, le 25 mars, selon le récit de Mme Soubirous, la vision s’identifiait sous le nom de « Immaculée Conception ».

 

Après une enquête réalisée en 1862, les autorités de l'église confirmèrent l'authenticité de ces revendications, après

« des examens scientifiques et médicaux extrêmement

rigoureux ».

 

Cependant, dans les 150 années qui ont suivi, ce stupéfiant témoignage a été vérifié et scrupuleusement contrôlé par le Bureau médical de Lourdes qui a classé ces visions comme étant « inexplicables ».

 

Une commission qui a examiné l'eau de la grotte a révélé que, même si elle avait une teneur élevée en minéraux, elle ne contenait rien d'extraordinaire qui pourrait expliquer le « miracle » qui lui est attribué.

 

Cependant, plusieurs ont discrédité cette histoire, affirmant que Mme Soubirous avait tout fabriqué dans le but de gagner de l’argent.

 

Au moment où ces événements auraient eu lieu, le statut financier et social de la famille Soubirous s’était dégradé au point qu’ils vivaient dans le sous-sol d’une chambre d’une ancienne prison."

 

 

 

La chronologie et résumé des 18 apparitions  :

 

 

Ce 11 février 1858 elle va avec sa soeur Toinette et une amie à Massabielle (vieille pierre en bigourdan) pour ramasser du bois mort.

 

C'est là, que dans le creux du rocher lui apparut la "belle dame". A son retour à la maison, elle en parle à ses parents qui lui conseillent de n'en rien dire à personne. Ils ont bien assez de soucis comme ça...

 

Elle retourne à Massabielle le dimanche 14 février et à nouveau la dame lui apparait. Elle reste à genoux, sort son chapelet et prie. Son visage est radieux.

 

Le jeudi 18 février est le jour de la troisième apparition. La dame lui parle pour la première fois : "Voulez vous me faire la grâce de venir ici pendant 15 jours ?". Puis elle ajouta "Je ne vous promets pas de vous rendre heureuse en ce monde mais dans l'autre".

 

Les rumeurs vont bon train et Bernadette est suivie et traquée par les gens ayant entendu parler des apparitions et voulant la voir et lui donner de l'argent pour qu'elle leur parle. Elle n'acceptera jamais le moindre centime.

 

Vendredi 19 février, 4ème apparition.

 

Samedi 20 février, 5ème apparition.

 

Dimanche 21 février, 6ème apparition.

 

Le lundi 22 février a été un jour sans apparition.

 

Mardi 23 février, 7ème apparition.

 

Mercredi 24 février, 8ème apparition au cours de laquelle la dame parle de nouveau : "Pénitence, pénitence, pénitence. Vous prierez Dieu pour les pêcheurs. Allez baiser la terre pour la conversion des pêcheurs.".

 

C'est lors de la 9ème apparition, le Jeudi 25 février que la dame lui dit : "Allez boire à la fontaine et vous y laver" avant d'ajouter "Vous mangerez de cette herbe qui est là". Bernadette fait donc un trou dans l'herbe, à l'endroit où elle se trouvait. De ce trou va jaillir la source.

 

Le vendredi 26 février a été un jour sans apparition.

 

Samedi 27 février, 10ème apparition. Les mêmes paroles que le 24 février sont prononcées.

 

Dimanche 28 février, 11ème apparition, les mêmes paroles sont de nouveau prononcées.

 

Lundi 1er mars, 12ème apparition.

 

Mardi 2 mars, 13ème apparition. La dame lui dit : "Allez dire au prêtre qu'on vienne ici en procession et qu'on y bâtisse une chapelle". Bernadette va trouver le curé Peyramale, pour lui dire ce que la dame a demandée. Elle ne dira jamais "la Vierge" mais toujours la dame ou "aquero" en bigourdan ("ceci"). Le curé Peyramale se fâche et la met dehors. Le soir elle revient de nouveau voir le curé qui cette fois prends le temps de l'écouter. Il lui dit qu'il veut une preuve et qu'elle doit demander à cette dame de lui dire son nom.

 

Mercredi 3 mars, 14ème apparition et nouvelle demande la dame pour la chapelle.

 

Jeudi 4 mars, 15ème apparition sans demande et dernier jour de la quinzaine.

 

Les autorités de la ville empêchent à présent l'accès à la grotte. Elle sera interrogée plusieurs fois par la police mais ne variera jamais dans ses déclarations. On veut lui faire dire qu'elle a vu la vierge mais elle continuera à dire "la dame" ou "aquero".

 

Le jeudi 25 mars, elle pourra retourner à la grotte. Ce sera la 16ème apparition. Bernadette demande son nom à la dame qui lui répond "Que soy era l'immaculada Concepciou" (je suis l'immaculée Conception). Bernadette n'a pas compris, elle ne connait pas ces mots. Elle part répéter la phrase à monsieur le curé et pour ne pas l'oublier, la répète tout le long du chemin. L'abbé Peyramale est convaincu que Bernadette ne peut pas avoir inventé. Le dogme de l'immaculée Conception étant un dogme nouveau dans la religion catholique, Bernadette ne pouvait de fait pas comprendre cette expression. Bernadette transmet toujours fidèlement ce qu'elle a vu et entendu. Sur le chemin du retour, elle dit "je suis bien contente, j'ai fait ma commission".

 

Après avoir été menacée de prison, à la fin de la 17ème apparition du Mercredi 7 avril à laquelle le juge était venu assister, la flamme du cierge de Bernadette se mit à lécher sa main, sans la brûler. Un docteur présent sur les lieux, le docteur Douzous, confirmera les faits. C'est le miracle du cierge.

 

La 18ème et dernière apparition date du vendredi 16 juillet et il n'y eut pas de parole.

 

Le message de la vierge Marie à Bernadette se résume par "Prière et pénitence".

0 commentaires

mer.

13

févr.

2019

Un OVNI cylindrique provoque une panne d’électricité au Québec - Février 2019

 

 

Le 31 juillet 1980, en pleine nuit, un homme se trouvait à l’intérieur d’un bar situé dans la municipalité des Méchins, au Québec quand une panne d’électricité s’est produite.

 

Les clients, intrigués, sont alors sortis dehors et ont vu, de leurs propres yeux, un énorme OVNI cylindrique qui volait à basse altitude. C’est cet engin non identifié qui avait sectionné les fils électrique …

 

Témoignage :

 

« Nous étions à un tournoi de crible au bar le Montagnais.

Un objet volant à basse altitude a coupé les fils électrique.

Un flash s'en suivie puis une panne majeur de courant électrique. Une vingtaine de personnes sont sorties du bar pour voir l'incident. Par la suite des gens enquêtant pour le gouvernement sont venus nous interviewer. »

 

0 commentaires

mer.

13

févr.

2019

Californie : Ovni Rod photographié à la base navale d'Alameda

 

Le 6 février 2014, un témoin a pris une photo incroyable alors qu'il se trouvait à la base navale d'Alameda, en Californie.

 

En regardant les images, il a remarqué quelque chose ressemblant à une tige....

 

Déclaration d'un témoin :

 

"C'était il y a quelques années, je suis allé à l'ancienne base navale d'Alameda en Californie pour prendre des photos d'un  l'ancien porte-avions  qui y était amarré.

C'est le " Hornet"  et sa visite est une destination touristique depuis un certain temps, donc j'y suis allé la nuit en espérant éviter les gens et prendre de belles photos des quais et des navires et tout ça....

 

j'ai pris une centaine de photos en tout rien de trop terrifiant... plus tard en les téléchargeant sur mon ordinateur portable j'ai remarqué dans une prise de vue quelque chose qui flottait dans le cliché bien cadré  .. pour mémoire  il volait vers San Francisco il ne faisait aucun bruit...  la photographie a été réalisée avec  un nikon d800 dsl w/nokor 50mm "

 

 

0 commentaires

mer.

13

févr.

2019

Les conclusions provisoires du MUFON France sur l'observation d’Eppe Sauvage - Février 2019

 

Un article a été déjà publié sur ce à consulter ICI

La Voix Du Nord a publié un article étonnant, dans lequel Sylvie (nom d’emprunt), habitante d’Eppe Sauvage (à quelques kilomètres de Maubeuge) faisait part de son observation en fin d’am le 1er Février.

 

Objet sphérique volant orange à quelques mètres de sa maison, réactions et attitudes de prostation du chien, mouvements oscillatoires et sensation de chaleur émise par le phénomène, transmission d’énergie (émanant du phénomène ?), et surtout l’experiencer aura le réflexe de prendre des clichés du phénomène.

 

Commentaires du MUFON France :

 

"Au préalable, nous rappelons que :

 

nous avons eu connaissance de l’observation par l’article de La Voix du Nord, le témoin ne nous a pas sollicité directement,

nous n’avons à ce soir pas eu de contact téléphonique avec le témoin, nous ne disposons pas de son n° de téléphone,

nous ne nous sommes pas rendus sur place pour échanger avec le témoin, nous ne disposons pas de son adresse,

nous ne disposons pas des photos originales mais de copies d’écran extraites de la vidéo mise en ligne par La Voix Du Nord.

 

Dès hier soir, nous avons commencé à étudier le matériel à notre disposition.

Les enquêteurs Franck Depaillat, Jean François Spiteri, Jean François Ghio, Philippe Mougeot, Eric Barrouillet et moi-même avons travaillé collégialement sur cette observation.

Olivier de Sedona (non affilié MUFON France) a également partagé ses conclusions sur notre page Facebook.

 

Le phénomène photographié présente des caractéristiques qui nous font pencher fortement vers la thèse d’un reflet sur une fenêtre.

 

 

Entre autre, le phénomène semble être entre les arbres du jardin et du photographe (sa lumière occulte tronc et branches), il serait donc directement dans le jardin de la maison, pas dans le champ.

 

D’autre part, on distingue une source lumineuse au centre du phénomène (flamme, ampoule ?), les contours du phénomène font penser à un cylindre de lampe, la couleur jaune orange est également un élément significatif.

 

J’ai contacté aujourd’hui l’un des deux journalistes auteur de l’article, Sami Belloumi, qui a eu la gentillesse de me consacrer quelques minutes.

 

Contrairement à nous, Monsieur Belloumi s’est rendu sur place, a discuté avec le témoin, et m’a indiqué avoir écarté la thèse du reflet, donc de la photo prise de l’intérieur de la maison et non de l’extérieur.

 

Monsieur Belloumi soulevait une objection qui à mon sens est significative : au final, quel intérêt aurait cette personne à raconter une telle histoire ?

 

A ce soir, nous restons cependant sur cette conclusion, obligatoirement provisoire de par les lacunes et manques soulevés au début de cet article : reflet sur une vitre.

 

Ce qui entraine la gênante remise en cause de la véracité du témoignage, malgré la sincérité émanant du témoin dans la vidéo.

 

Si notre thèse est juste, se pose la question des motivations de cette histoire.

 

Nous sommes bien sur ouverts à la discussion, et serons à même de réviser notre position à réception d’éléments probants.

 

Si le témoin souhaite échanger avec nous, nous sommes à sa disposition, nous lui garantissons la confidentialité de nos entretiens.

 

La vidéo étant la propriété de La Voix du Nord, et n’ayant pas demandé l’autorisation à La Voix Du Nord, nous ne partagerons pas les copies d’écran, nous vous invitons à vous faire votre propre opinion en la visionnant dans l’article de La Voix Du Nord.

 

 

Pour Olivier de Sedonna (blog : http://olivierdesedona.over-blog.com)  il s'agit sans ambages d'un "classique reflet dans une fenêtre ! (peu importe ce que raconte cette dame) Voir les grossiers reflets d'une lampe en photo ci-joint"

0 commentaires

mer.

13

févr.

2019

Orbe observée par l'ISS - Février 2019

 

Date de l’observation: 7 février 2019

Lieu de l’observation: ISS  en orbite autour de notre  Terre

Source: MUFON #98463

 

Scott C. Waring commente cette observation :

 

"Cette Oorbe lumineuse a été observée par un témoin oculaire qui regardait le flux en direct d’une webcam accrochée à l'ISS.

 L’OVNI n’est pas un cercle parfait, mais bosselé et irrégulier.

Le centre sombre pourrait être un hublot ou une zone d’observation pour les pilotes qui s’y trouvent.

Ce n’est pas la Lune, parce que la Lune est beaucoup plus grande, plus claire et facile à distinguer.

Il pourrait s’agir d’un engin militaire top secret des États-Unis ou de la Russie qui s’approche de l’orbite de la station spatiale, mais sa forme est très étrange, contrairement à la plupart des satellites.

J’en conclus donc qu’il s’agit très probablement d’un vaisseau extraterrestre qui enquête sur la station spatiale".

 

Le témoin oculaire quant à lui déclare:

 

"Je regardais les images en direct de la station spatiale internationale et devant le Christ Tout-Puissant, cette boule rouge et cette lumière presque embrumée ont commencé à apparaître et elle a attiré mon attention puis cette boule rouge s’est mise à se déplacer depuis ce qui semblerait être le nord-est."

 

0 commentaires

mar.

12

févr.

2019

Deux aéronefs sur Vesta ? Février 2019

Voici 3 structures accolées qui forment un "Bonhomme de neige"; c'est le nom officiel de cette formation !

Scott Waring a zoomé dans cette particularité géologique et propose à notre analyse deux structures qu'il pense être des vaisseaux extraterrestres !

 

Date de la découverte : 11 févr. 2019

Lieu de la découverte : Astéroïde Vesta

Source : https://nasaviz.gsfc.nasa.gov/10979

 

 D'après Scott Waring :

 

"C'est l'astéroïde Vesta et j'y ai trouvé deux vaisseaux en forme de losange reposant sur sa surface. La NASA pense aussi que ce n'est peut-être pas un astéroïde, mais une petite planète... de la taille de l'État de l'Arizona. 

 

Les deux navires que j'ai trouvés sont semblables en longueur et en largeur, mais de conception légèrement différente.

L'une est plus brillante et métallique que l'autre, ce qui me fait croire qu'il y a une épaisse couche de poussière sur l'une des embarcations qui donne une apparence terne.

Même si Vesta n'a que la taille de l'Arizona, l'asteroïde est peut-être une planète.

C'est vraiment une excellente nouvelle, et je me demande... combien de découvertes de la planète vont être faites dans notre système solaire au cours des prochaines décennies ? Probablement beaucoup. "

 

 

Comme d'habitude parfois il va bien vite dans son interprétation, mais je pense qu'il s'agit d'une paréidolie !

Si vous examinez la photo originale et les multiples structures à gauche du "Bonhomme de Neige" vous observez de multiples structures oblongues, certes plus ou moins brillantes, mais cela dépend de l'éclairage du Soleil !

 

Pour information, Vesta est un astéroïde de la ceinture principale. Il fut le quatrième astéroïde découvert, le 29 mars 1807 par Heinrich Olbers, et porte le nom de la déesse romaine Vesta.

 

Avec un diamètre moyen d'environ 530 km, Vesta est le deuxième plus gros astéroïde de la ceinture (après Cérès) et contribue pour 9 % de la masse totale de celle-ci ; ses dimensions ont pu en faire un candidat au statut de planète naine.

 

Vesta a perdu environ 1 % de sa masse lors du choc avec un autre astéroïde, il y a moins d'un milliard d'années ; plusieurs des fragments résultants ont frappé la Terre sous forme de météorites, une source importante de connaissances sur la composition de l'astéroïde.

 

Vesta est également l'astéroïde le plus brillant, suffisamment pour être discernable à l'œil nu à certains moments.

 

0 commentaires

mar.

12

févr.

2019

Orbe orangé dans le ciel de Tracy , Californie, le 11 février 2019

 

Une mystérieuse orbe orangée/rougeâtre pulsatile a été filmée  au-dessus de Tracy, en Californie, le 11 février 2019, avant de s'élever.

 

Ce n'est pas la première fois que ces étranges objets sphériques dans le ciel ont été repérés et il n'y a en fait aucune réponse à ce que cela pourrait être.

 

Ils sont parfaitement sphériques, et ils sont de plus en plus fréquemment observés.

 

Un témoin affirme qu'il a vu quatre de ces objets il y a environ trois semaines en direction de la base aérienne de Pease, dans la région de Lexington, et qu'ils étaient complètement silencieux.

 

Un autre témoin a dit qu'il avait vu exactement le même globe de la même couleur au-dessus de la maison de sa mère à Louisville, Kentucky, à 35 milles de Fort Knox, et quand il s'est rendu au coin de la rue, il a vu plusieurs personnes debout dans leur cour avant, regardant vers le ciel et il a supposé qu'elles observaient le même globe.

 

Mais au lieu de cela, il y avait trois autres orbes identiques dans le ciel et quelques secondes plus tard, l'autre orbe qui venait de la maison de sa mère s'est joint aux trois autres orbes.

 

Puis ils sont restés silencieux pendant 30 à 40 secondes, deux d'entre eux ont fusionné en un seul, faisant trois orbes, puis ils sont tous partis tout droit vers le haut.

 

Un résident de l'Ohio :

 

"nous voyons ces objets... ou similaires....de couleurs différentes...ils semblent "scintiller" parfois et quand nous zoomons, ils ressemblent à un spirographe, une boule d'énergie".

 

Un autre témoin qui vit dans une région reculée du désert de l'Arizona en a vu deux pas si loin dans le ciel jusqu'à ce qu'ils disparaissent dans aucun endroit.

 

La plupart des gens qui ont été témoins de ces orbes sont convaincus qu'ils ne sont définitivement pas de notre monde.

 

 

0 commentaires

mar.

12

févr.

2019

Colombie : Ovni noir filmé - Février 2019

 

Date de l'observation : Février 2019

Lieu de l'observation : Colombie

 

D'après Scott Waring :

 

Cet OVNI sombre a été vu dans un ciel couvert au-dessus de la Colombie cette semaine.

L'OVNI semble se déplacer dans et hors des nuages, essayant de s'approcher, mais a toujours la couverture nuageuse à utiliser comme protection pour se cacher dedans.

 

L'objet est en forme de disque avec une bosse sur le centre supérieur et inférieur de l'embarcation, qui ressemble beaucoup au disque UFO classique des années 50.

 

Il a également été filmé pendant le coucher du soleil, ce qui est l'un des moments les plus fréquents de la journée pour attraper un OVNI en raison de l'angle du soleil couchant qui les éclaire. "

 

 

0 commentaires

mar.

12

févr.

2019

Drone ou Ovni extraterrestre filmant un terrain de football (Meadow Park) lors d'un match - Février 2019

Date de l’observation: Février 2019

Lieu de l’observation: Londres, Angleterre

 

Scott C. Waring commente :

 

"Cet OVNI a été filmé par un londonien alors qu’il regardait un événement sportif féminin à la télévision et qu’un objet lumineux  est apparu au-dessus de leur tête.

 

Je dois admettre que les drones sont entre les mains de tant de gens à travers le monde et qu’ils sont équipés d’appareils d’enregistrement qui produisent des vidéos à partir d’un autre endroit…Je crains que ce ne soit un drone RC de la station de télévision par ou un fan trop enthousiaste.

 

Mais je me pose toujours la question :

 

s’agit-il d’un drone extraterrestre utilisé pour filmer les humains de près, mais qui a été éclairé par toutes les lumières du stade qui l’entouraient, ce qui l’a empêché d’être invisible ?

 

Difficile à dire avec certitude à moins d’avoir des images de près."

 

 

Commentaire : toujours beaucoup d'imagination Scott mais l'hypothèse du drone classique paraît plus plausible !

0 commentaires

mar.

12

févr.

2019

Pyramides Egyptiennes : des données clés sont-elles maintenues secrètes ? - Février 2019

 

Selon une nouvelle théorie conspirationniste les gouvernements du monde entier  “maintiennent secrète la théorie sur la constellation d’Orion” parce qu’elle “indique d’où viennent les extraterrestres”, a affirmé un documentaire peu banal.

 

Pendant de nombreuses années, les égyptologues ont soutenu que les pyramides sur le plateau de Gizeh ne sont que les sarcophages majestueux qui commémorent les règnes divins des pharaons morts, construits par des esclaves et présentés de manière relativement peu structurée.

 

Cependant, l’égyptologue Robert Bauval a mis en lumière une théorie intrigante et, selon un documentaire, les gouvernements “ne confirment pas si elle est vraie parce qu’elle pointe vers la vie extraterrestre”. 2016 Le documentaire “Aliens in Egypt” d’Amazon Prime révèle que les théoriciens des pyramides extraterrestres affirment que “les gouvernements du monde entier gardent bien certaines informations secrètes ce qui confirme la théorie particulière que les extraterrestres qui nous ont aidé à façonner le monde viennent de la constellation d’Orion.”

 

Les théoriciens du complot et les amateurs de vie extraterrestre croient que la confirmation de cette théorie les rapprochera un peu plus d’une révélation sur la vie extraterrestre.

 

La théorie est basée sur la corrélation entre l’emplacement des trois plus grandes pyramides du plateau de Gizeh et la ceinture d’Orion.

 

Le narrateur du documentaire dit : “Certains scientifiques prétendent que les anciens Egyptiens nous ont indiqué leurs origines.”

 

La revendication – apparue dans les années 1980 – tentait d’expliquer pourquoi la Grande Pyramide avait été construite avec autant de précision.

 

La théorie prétend qu’il existe une corrélation entre la position des trois plus grandes pyramides de Gizeh et les trois étoiles qui composent la ceinture de la constellation d’Orion.

 

Il est également affirmé qu’il existe une relation intentionnelle entre les pyramides de la 4e dynastie sur le plateau de Gizeh et l’alignement des trois étoiles de la ceinture d’Orion.

 

Robert Bauval, surnommé le “Nouvel Égyptologue”, a proposé la théorie en 1983 où il a découvert, à l’aide d’une photographie, comment la plus petite des trois pyramides était légèrement décalée par rapport aux deux autres.

 

L’égyptologue a superposé les étoiles d’Orion sur une vue aérienne des pyramides et a été étonné de découvrir qu’elles correspondaient presque exactement.

 

Il a dit : “Cela corrobore ma théorie selon laquelle les trois pyramides du plateau de Gizeh représentent la ceinture d’Orion.”

 

 

M. Bauval a publié ses découvertes dans son livre en 1994, “The Orion Mystery: Unlocking the Secrets of the Pyramids”.

 

Le documentaire explique que les étoiles d’Orion sont associées à Osiris, le dieu de la renaissance et de l’au-delà, pour les Égyptiens de l’Antiquité.

 

Il est important de mentionner que la constellation d’Orion est la plus brillante et la plus populaire au monde.

 

Elle a touché de nombreuses cultures à travers le monde et est l’une des principales constellations utilisées par les marins.

 

C’est aussi la constellation la plus visible du monde entier, car elle se trouve au niveau de l’équateur céleste.

 

Commentaire : on souhaiterait interroger les scientifiques de la NASA, de la Russie et de la Chine pour connaître s'il existe une possibilité de vie extraterrestre sur une ou plusieurs planètes de la constellation d'Orion

0 commentaires

mar.

12

févr.

2019

Une photo d'ovnis censurée sur internet? C’est un canular datant de 2015 - Février 2019

 

“Voici la fameuse photo qui a été supprimée de tous les sites du Monde et qui a été certifiée sans truquage, partagez-la avant qu'on ne la supprime…”, peut-on lire sur les publications en français ayant récemment ressurgi sur les réseaux sociaux.

 

On y voit quatre images juxtaposées de paysages urbains au-dessus desquels flotte une supposée soucoupe volante.

 

Le montage remonte en réalité à 2015, et avait alors déjà été identifié comme étant truqué.

 

Néanmoins, des publications plus récentes en anglais et en français présentant le même montage ont été partagées plusieurs centaines de milliers de fois.

 

Plusieurs éléments permettent d’affirmer que l’information est fausse.

 

D’abord, la publication en français de février 2019 ne donne aucune indication sur le lieu ou la date de l’événement et n’indique pas non plus comment la photographie aurait été “certifiée sans trucage”, comme le prétend le texte accompagnant le montage. Il se contente d’inciter à partager la publication avant que celle-ci ne soit supprimée.

 

Ensuite, la soucoupe volante est la même sur toutes les photos. L’objet est présenté sous le même angle et avec la même position par rapport aux nuages.

 

Les zones plus lumineuses en dessous et au-dessus de la soucoupe, réflexions lumineuses identiques malgré des conditions météorologiques variables, montrent que la même image a été incrustée dans les différentes photographies.

 

L’image de soucoupe volante utilisée dans ces montages a en réalité été publiée par un artiste finlandais fan de science-fiction en 2006.

 

En octobre 2015, l’application Camera360 a lancé un concours sur les réseaux sociaux promouvant un filtre, “Endwar”, permettant aux utilisateurs d’incruster des images d’OVNI sur des photographies.

 

Les internautes ont alors partagé leurs créations sur Facebook, sur Instagram et sur Twitter grâce au mot-clé #heyufo.

 

 

Nombre de ces images présentent la même soucoupe volante utilisée pour le montage, qui est d’ailleurs apparu sur les réseaux sociaux au même moment que ce concours, entre fin octobre et début novembre 2015.

 

Source : 

 

0 commentaires

lun.

11

févr.

2019

Russie : vidéo de Paul Stonehill (spécialiste des ovnis de la Russie et Pays de l'Est ) sur des observations d'Ovnis à proximité d'un centre nucléaire, situé da

Traduction en Français possible en activant traduction automatique, puis Français 

 

Voici l'observation d'un incident impliquant un  OVNI près d'un grand centre nucléaire, situé dans la région de la Volga : l'institut de recherche scientifique des réacteurs atomiques à Dimitrovgrad...et plus de cas. 

 

 

Paul Stonehill est un auteur et chercheur international d'OVNI  ainsi que de phénomènes paranormaux soviétiques/russes et eurasiatiques.

Il: est né en URSS.

Paul parle couramment le russe et l'ukrainien.

 

En octobre 1993, OMNI Magazine a publié un article sur mon travail et sur le centre de recherche qu'il avait  créé en 1991. 

 

Il a recueilli  des informations sur les ovnis soviétiques depuis les années 1970 ; il a participé à des émissions telles que Ancient Aliens, Sightings ; des productions américaines, allemandes et japonaises.

 

Ses domaines d'expertise sont : l

es phénomènes paranormaux en Europe de l'Est, en Russie, en Asie centrale et en Chine (RPC) ; l'histoire russe ; la guerre dans l'ex-URSS ; et des sujets connexes.

 

Il a écrit un certain nombre de livres, dont la plupart ont été cosignés par Philip Mantle (Royaume-Uni) et publiés dans plusieurs pays.

 

 

0 commentaires

lun.

11

févr.

2019

Italie : Ovni triangulaire translucide en son centre - Février 2019

 

Un surprenant OVNI triangulaire et blanchâtre a, il y a quelques jours, été filmé, au-dessus d’une montagne, dans le nord de l’Italie.

 

Une vidéo est récemment devenue virale sur WhatsApp après avoir créée beaucoup de buzz. Ces images nous montrent un objet triangulaire qui tourne autour du Pizzo Scalino une montagne située à Valmalenco, une commune de la province de Sondrio, au Nord de l’Italie. Beaucoup jurent qu’il s’agit réellement d’un OVNI.

 

Les images ont probablement été prises avec un téléphone portable par une belle journée ensoleillée après la récente chute de neige survenue au début du mois de février 2019. L'auteur n’a pas révélé son identité, ni quand précisément cette vidéo avait été prise.

 

Si l’on regarde au sommet de la montagne, on peut voir un mystérieux triangulaire qui, tourne sur lui-même tout en effectuant quelques tours autour de la montagne. Au bout d’un moment, il disparaît à une vitesse extrême.

 

« D'après des analyses effectuées, il n'y a pas eu de manipulation numérique, la vidéo apparaît cohérente dans tous ses aspects et doit donc être considérée comme fiable et authentique »,

écrit un membre de la Federazione Ufologica Italiana.

 

Le GAUS (Gruppo Accademico Ufologico Scandicci) se montre davantage sceptique. Marco Baldini, l’un de ses membres, explique que « sans le témoignage direct de l'auteur, nous n’étudierons pas ce cas. Nous sommes disponibles s’il y a des nouvelles concernant les témoins ».

 

Commentaire : pas du tout convaincu qu'il ne s'agisse pas d'un montage vidéo; il est vrai que des Ovnis Triangles  déjà été observés de type translucides en leur centre (ce sont pas des cas plutôt rares) ; mais il y a trois anomalies qui ne correspondent pas à l'historique  des observations d'Ovnis Triangulaires :

- ils ne tournent pas sur eux-même,

- ils appariassent en fin de journée dans la pénombre ou en période obscure, voir la nuit,

- les témoins ne les voient pas disparaître, je dirais, aussi lentement (disparition instantané ou extinction des feux et on ne les voient plus !)

Bien joué mais probable hoax !

 

0 commentaires

lun.

11

févr.

2019

Les martiens auraient disparu parce qu’ils rejetaient les femmes ! - Février 2019

 

La théorie de Scott C. Waring est la suivante :

 

Une ancienne espèce extraterrestre vivait autrefois sur la planète Mars. Mais cette civilisation a disparu puisqu’il n’y avait plus assez de femmes.

 

Des ufologues affirment avoir découvert une série de fossiles sur Mars au fil de ces dernières années.

La plupart de ces artefacts, qui sont apparemment des gravures sur pierre, semblent représenter des visages masculins.

 

L'un de ces fossiles montre un « vieil homme à la bouche ouverte, aux dents inférieures détaillées et avec une mâchoire » bien visible, indique Scott C. Waring.

 

Ce n’est que l’une des nombreuses statues découvertes sur la planète Rouge.

La très grande majorité représentent des hommes.

Pour certains, c’est une preuve que la civilisation martienne a totalement disparu à cause du manque de femmes.

 

Selon des affirmations surprenantes, l’espèce mâle qui vivait sur Mars ne respectait ni ne reconnaissait les femmes. C’est ce qui a conduit à son extinction progressive, à mesure que les sexes se séparaient.

 

M. Waring a écrit sur son blog UFO Sightings Daily :

 

« Cette ancienne société sur Mars était une culture dominée par les hommes. »

 

« Je trouve très peu de visages de femmes et la plupart des visages que je trouve sont des hommes avec des barbes, des couronnes, des moustaches, des hommes âgés, parfois très âgés qui ont des rides. »

 

« Cela seul peut expliquer en grande partie la raison de la disparition de leur espèce : ils ont rejeté l'intelligence et l'ingéniosité des femmes de leur espèce, augmentant ainsi les risques d’auto-destruction de leur société et entraînant

sa ruine. »

 

« L'intelligence combinée des hommes et des femmes crée un équilibre et augmente les chances de survie pour toutes les espèces. »

 

D'autres théoriciens du complot, cependant, pensent qu'une ancienne espèce martienne s'est éteinte à cause d'une guerre nucléaire sur la planète rouge.

 

Le Dr John Brandenburg, physicien spécialiste des plasmas, consultant chez Morningstar Applied Physics LLC, explique dans son livre intitulé « Death on Mars » que les isotopes nucléaires trouvés sur la planète rouge « ressemblent à ceux des bombes à hydrogène sur Terre » et qu’une « civilisation martienne » a disparu en « raison d’une catastrophe planétaire d’origine inconnue ».

 

Selon le Dr Brandenburg, la Terre pourrait subir le même sort si nous n’apprenons pas des supposés signes de la fin de Mars.

 

Il écrit dans son livre : « La découverte d'une civilisation disparue sur Mars, dont la fin était apparemment catastrophique et due à des causes inconnues, renforce notre compréhension du fait que le cosmos peut être un lieu dangereux et nécessite une réponse vigoureuse quant à la probabilité que nous ne périssions de la même manière. »

 

Commentaire : toutes ces théories ne peuvent pas être prouvées et d'autres certainement apparaîtront dans les mois et années à venir

0 commentaires

lun.

11

févr.

2019

Un extraterrestre apparaît dans la chambre d'un homme alors qu’il dort en 1988

Forteresse de Dubrovnik, extrémité nord

 

Le 24 octobre 1988, en plein milieu de la nuit, un homme dormait dans sa chambre d’hôtel à Dubrovnik en Croatie.

 

Soudainement, il a été réveillé par la présence d’une créature extraterrestre …

 

Témoignage :

 

« J’étais en vacances en Yougoslavie quelques années avant la guerre civile. C’est en Croatie maintenant. L'hôtel n'existe plus, il a explosé pendant la guerre.

 

Je suis retourné dans ma chambre d'hôtel quand j’ai remarqué une sauterelle au milieu du couloir. Je pensais que si elle restait là, quelqu'un l’écraserait probablement. Je l'ai donc ramassé pour la mettre dehors. C’est alors que l'une de ses jambes est tombée. Je l'ai donc déposé dans une haie.

 

Je suis incapable d'identifier les espèces de sauterelles. J'ai examiné les sauterelles croates sur Google et je n’ai pas pu trouver de correspondance. C’était peut-être une biotechnologie extraterrestre.

 

De retour dans ma chambre d'hôtel, je me suis couché. Alors que je dormais, j’ai fait un rêve étrange.

 

J’ai rêvé d’une église blanche en bois, entourée d’une palissade blanche. Il y avait un portail en fer et un chemin en pierre qui menait jusqu’aux marches de l’église. De la clôture de l'église, une route pierreuse traversait les collines verdoyantes. Cela se passait en 1999 et tout le monde était heureux. Soudain il y eut un bruit du ciel et une énorme planète est apparue. Elle est devenue de plus en plus grande comme si elle allait s'écraser sur la Terre où je me tenais. Puis la terre a disparu et je tombais en direction d’autres planètes. L’une d’elle avait des nuages roses et un océan rose semi-transparent couvrant sa surface. Au-dessus de la surface de l'océan, il y avait quatre énormes volcans fumants.

 

Il a fallu beaucoup de temps pour que je parvienne jusqu’à cette autre planète. Les océans y étaient roses, et la planète était recouverte d'eau. Il s’agissait de Mars avant qu’elle ne perde son atmosphère et ses océans.

 

J'ai eu l’impression de me trouver à bord d’une sorte de vaisseau volant vers un point situé sur la pente nord du volcan le plus au nord.

 

C'est à ce moment-là que je me suis réveillé parce que le rêve devenait effrayant et que je me dirigeais vers une planète étrange à une vitesse incroyable.

 

Je me suis réveillé et à quelques pas de là, la grosse tête d'une sorte de créature extraterrestre me regardait avec de très grands yeux. Je ne voyais que la partie supérieure de la tête. Elle était debout ou assise à côté du lit, une partie de sa tête était posée dessus.

 

Sa tête mesurait environ deux pieds de large. Elle était de couleur verte, comme s’il s’agissait d’un camouflage, de la même manière que les rayures d’un tigre. Ce n’était évidemment pas un tigre.

Elle avait de grands yeux sphériques très transparents et de couleur rose / rouge. Au fond de ses yeux, on pouvait distinguer une forme de 8 roses. Cette forme se trouvait au niveau de son nerf optique. Sur cet œil, il n’y avait pas de lentille.

 

Je ne pouvais pas bouger. J’étais paralysé.

J’ai regardé ma caméra plusieurs fois, mais elle était derrière l'extraterrestre. Toutes les portes de la pièce étaient verrouillées et il m’était donc impossible de fuir.

De toute façon, après s'être regardés pendant un bon moment, quelque chose m'a forcé à me rouler sur le côté gauche. L'extraterrestre était donc derrière moi, et il est parti à ce moment-là. Je ne l'ai pas entendu partir, je me suis retourné quelques minutes plus tard et il n’y avait plus rien. J’ai cherché dans la chambre d'hôtel pour voir s'il y avait des preuves de la présence de l’extraterrestre, mais il n'y en avait pas.

 

Les yeux de créatures extraterrestres étaient plus gros qu'une balle de tennis, probablement de la taille d'un pamplemousse. La créature n'a jamais fait de bruit. Elle n’avait pas d’oreille, ni de nez, ni de bouche. Je ne pouvais pas voir son corps qui était caché par le lit. La créature n’a jamais rien dit.

 

C’est elle qui avait placé ces images dans la tête pendant que je dormais. Si ce n'était qu’un rêve, je l'aurais déjà oublié.

 

Je pense que je suis toujours en contact télépathique avec la créature, à cause de messages étranges qui sonnent dans ma tête de manière mécanique.

 

Elle me dit généralement ‘bonjour’ ou elle me demande ‘ce que je fais’. J’ai l’impression qu’elle utilise une machine comme interface pour communiquer avec moi. De plus, certains de mes rêves éveillés continuent à être perturbés. Je garde le souvenir d'une boîte en bronze ouverte au milieu d'un couloir métallique entouré de machines étranges. »

 

Commentaire ; les extraterrestres ont la capacité d'interagir avec notre psyché et il apparaît que les rêves sont orientés .. mais dans quel but ?

Effacer une analyse physique et psychique récente sur nos lieux de vie en particulier pendant notre sommeil afin de remplacer ds éventuels souvenirs (cauchemardesques)  par des faux souvenirs ?

Etablir  un contact télépathique sur le long terme et ainsi évaluer nos capacités psychiques pendant notre courte vie sur terre ?

 

0 commentaires

lun.

11

févr.

2019

Une jeune fille réveillée par deux êtres de lumière en 08/1991

 

Le 31 août 1991, une jeune fille dormait dans sa chambre quand elle a été réveillée par deux mystérieux êtres de lumière.

 

 

A cette époque-là, elle vivait à Liverpool, une ville de l’État de New York, aux États-Unis.

 

Elle a raconté son incroyable histoire au MUFON :

 

« J'étais endormie dans mon lit d’enfant quand quelque chose m'a surpris et réveillé. J’ai vu deux êtres brillants qui sont apparus à ma porte. Au moment où je me relevais, en un clin d'œil, ces êtres s'étaient déplacés à gauche de la pièce et légèrement en face de moi. Bien sûr, à l'âge de 2 ans et demi, j'ai commencé à pleurer pour que mes parents (ils n'ont rien entendu) viennent à moi. J'ai commencé à paniquer et à sortir de mon lit. Tout le temps que je m’extirpais de mon lit, ces êtres n'ont pas bougé mais je pouvais sentir leur regard sur moi. Par miracle, j'ai réussi à sortir malgré les barreaux qui entouraient mon lit. Je me suis ensuite rendue dans l’escalier. Je me suis arrêtée à la porte du rez-de-chaussée, et mes parents ont finalement entendu mes cris …

 

16 ans plus tard, après avoir eu plusieurs rêves récurrents de cette nuit-là, j’ai cru que ce n’était qu’un rêve. De toutes les façons de déclencher la réalité d’un rêve, un médium m’a dit que les deux personnes qui m’avaient rendu visite quand j’étais jeune n’étaient pas méchantes, mais n’était que lumière et amour.

 

J'étais observé par une race appelée les arcturiens.

 

Il m'a ensuite dit de demander à ma mère à quel moment j’étais parvenue à m’échapper de ces hommes brillants.

 

Ma mère n'avait en effet jamais oublié cette nuit-là et comment j'avais non seulement été terrifiée par leurs présences mais aussi rassurée par leur chaleur.

Au cours de nombreuses années, j’avais toujours pensé que ce n’était qu’un rêve fantasmatique. Et pourtant, c’était une réalité. Depuis qu'ils m'ont réveillé ... j'en vois davantage. »

 

Les Arcturiens seraient des extraterrestres originaires d’une planète bleue orbitant autour de l’étoile la plus brillante de la Constellation de Bouvier. Ils seraient spirituellement très évolués.

 

0 commentaires

lun.

11

févr.

2019

Premier numéro d’"OVNIs, Histoire & Science" dans les kiosques à partir du 11/02/2019

 

Lundi 11 Février, c’est aujourd’hui que sort le premier n° d’OVNIs, Histoire & Science. Nouvelle équipe, nouveaux contributeurs, un magazine complémentaire aux titres existants et à l’approche du phénomène en phase avec le point de vue du MUFON France.

 

A ne pas rater !

 

Le mot du Rédacteur en Chef :

 

 

"Je suis très heureux de partager avec vous la UNE de OVNIs#1, en kiosque à partir du 11 février partout en France, mais également au Luxembourg et en Belgique.

 

Plus spécifiquement dans les hypermarchés, les mag presse, les maisons de la presse, les relay H et quelques grands points presse.

De belles interviews, des témoignages, des articles et des actualités - forcément - intéressants !

 

Merci de la faire connaître et de prendre contact avec nous pour des suggestions d'articles, ou pour nous faire part de vos vécus."

 

Erwan Le Courtois

Rédacteur en Chef

0 commentaires

lun.

11

févr.

2019

France : Une soucoupe à Eppe dans le nord ? - Février 2019

 

Eppe-Sauvage «C’est là que j’ai vu cette soucoupe pleine de lumière»

 

Une habitante d’Eppe-Sauvage s’interroge toujours après avoir vu, vendredi, une forme circulaire orange jaune dans le ciel derrière chez elle au fond de la pâture

 

. Elle s’est mise en rapport avec le GEIPAN, le Groupe d’Études et d’Informations sur les Phénomènes Aérospatiaux Non Identifiés.

 

Sylvie (*) s’interroge sur ce qu’elle a vu vendredi en fin d’après-midi. Le 1er février devait être un jour comme les autres. Mais depuis, il ne l’est plus. Ce vendredi-là, entre 17 et 18 heures, cette habitante d’Eppe-Sauvage entreprend de photographier sa chienne et le petit chat qui lui a été donné par une amie.

 

Façon de montrer que les deux s’entendent bien. Elle tourne le dos à la clôture de son jardin. Fait face à la maison. Veut alors photographier sa chienne.

 

 

 

« Il y a eu un calme plat. Ma chienne ne bougeait plus. J’ai senti qu’il y avait quelque chose derrière mon dos, qu’il fallait que je me retourne. C’est là que j’ai vu cette soucoupe pleine de lumière. C’était magnifique. J’ai fait une photo. Et après je n’ai plus bougé. j’étais comme figée. J’ai même eu conscience de ne plus respirer. Quand je me suis retournée, c’était magnifique. Après j’ai commencé à reculer. Quand c’est parti j’ai pris une seconde photo. Elle partait. »

 

« Je voudrais bien savoir si d’autres personnes ont vu le phénomène »

 

 

Depuis, cette quinquagénaire le dit  :

 

« Je voudrais bien savoir si d’autres personnes ont vu le phénomène. » Ce ne pourra pas être ses voisins. Elle n’en a pas d’immédiat là où se trouve sa maison en pierres bleues. Les plus proches de son habitation sont à 800 mètres.

 

"Pour moi, il y en a eu deux. "

 

Deux objets qui ressembleraient à deux sphères.

 

« Depuis je suis vraiment boostée. Je n’ai jamais eu une énergie comme ça ! Je vais peut-être être centenaire », plaisante-t-elle.

 

Tout en se disant  : « Heureusement que j’ai pris des photos, sinon on va dire que je suis folle. »

Lundi, elle avait toujours l’impression d’avoir gagné en énergie.

« Je me sens bien. Je n’ai pas peur. Pour moi, ça n’était pas négatif. »

Elle est allée chez son médecin qui lui a trouvé les pupilles dilatées.

« Pour moi, il s’est passé quelque chose. Ma chienne, depuis ça, se colle à moi. »

 

Le GEIPAN averti

 

Depuis, elle s’interroge. Pourquoi cela s’est-il produit derrière chez elle ? Quelle est cette forme qu’elle a vue ? Y avait-il quelque chose à l’intérieur  ? L’objet va-t-il revenir  ? Toujours est-il qu’elle a eu besoin d’en parler et de se mettre en lien aussi avec des spécialistes. Lundi, elle a rempli sur internet puis renvoyé le formulaire que le GEIPAN (le Groupe d’Études et d’Informations sur les Phénomènes Aérospatiaux Non Identifiés) met à disposition des particuliers. Pour peut-être avoir un jour des éléments de réponses.

 

(*) Sylvie, prénom d’emprunt.

Commentaire : encore cet effet de sidération ! ou alors un modification du continuum espace-temps se traduisant par le silence et une scène figée, ou alors une interférence psychique avec le témoin et les animaux eux-mêmes !

0 commentaires

sam.

09

févr.

2019

Des militaires voient un OVNI dans la Forêt de Rendlesham - Angleterre, 1980

 

Merci au site "La Vérité est Ailleurs" de YouTube pour ces excellentes vidéo de synthèse dans le domaine de l'Ufologie.

Cette observation est mondialement connue et on ne se lasse pas de se remettre en mémoire les faits :

"en décembre 1980, entre les bases militaires de Woodbridge et de Bentwaters situées dans le Suffolk en Angleterre, un détachement de militaires américains s'est rendu dans la forêt de Rendlesham après le signalement de lumières inhabituelles..."

0 commentaires

sam.

09

févr.

2019

UMMO : Le Plan d'Intervention pour SAUVER la TERRE

 

« Nous sommes des extra terrestres originaire d'une planète que vous pourrez appeler Ummo en visite sur Terre, et nous allons régulièrement vous envoyer des lettres dont nous vous engageons à faire partager le contenu a tous vos amis"

 

Ainsi commence L’affaire UMMO, une vaste farce qui dure depuis des dizaines d’années ou la première tentative de communication d’une civilisation extraterrestre ?

 

À vous de vous faire votre propre opinion !

 

Ces lettres racontent l'arrivée sur Terre en mars 1950 d'un petit corps expéditionnaire de scientifiques à la suite de la réception "accidentelle" d'un message en morse envoyé par un navire norvégien un peu plus de 16 ans auparavant.

 

Voici la lecture de la lettre D1378…

 

ATTENTION : la rubrique  "Chroniques de Nuréa" comporte des informations dont l’authenticité n’a pas été démontrée. Libre à chacun d’apporter à ces documents le crédit qu’il juge être le bon. Réalité ou Science-Fiction ? C’est à vous d’en juger !

 

Retrouvez toutes nos émissions en accès libre sur www.nurea.tv

 

Info : Retrouver les lettres en format papier sur

 

http://www.ummo-sciences.org

0 commentaires

sam.

09

févr.

2019

Les Européens voient de moins en moins d’OVNIS - Février 2019

Article proposé par le MUFON FRANCE

 

« Star du thème du débat entre hommes politiques, militaires et scientifiques pendant la guerre froide, le firmament ne produit plus autant de flashs suspects pour l’œil humain qu’auparavant. »

 

El Pais

 

 Un bon article d’El Pais, avec un constat dans lequel nous nous reconnaissons actuellement.

Le nombre d’observations est en baisse actuellement, ce qui est classique en hiver.

Attention cependant aux données chiffrées brutes.

D’une part, beaucoup d’observations ne sont pas collectées par les organismes de recherche, ce qui est bien sur dommageable. D’autre part, le public a de plus en plus de moyens à sa disposition pour identifier après coup certaines observations.

 

La liberté commence là ou s’arrête l’ignorance. 

 

Lien vers l’article :

 

https://elpais.com/internacional/2019/02/07/mundo_global/1549547342_433933.html

 

Proposition de traduction :

 

Le ciel européen peut être une boîte à surprises.

Le 31 janvier de cette année à 22h10, un témoin affirme avoir vu un point lumineux bouger, puis s’arrêter et enfin disparaître subitement. C’était à Bolinne, à 60 kilomètres au sud-est de Bruxelles.

Un autre témoignage, le 14 janvier , fait état d’une cinquantaine de points lumineux semblables à ceux des étoiles qui avancent en formation, à Charneux, également en Belgique, à 15 minutes en voiture de la frontière néerlandaise.

« Je suis sceptique par nature et pour me convaincre que je ne rêvais pas, j’ai averti trois voisins et ma mère, nous les avons tous regardés immobiles et personne ne savait comment l’expliquer », déclare Ludovic, le voisin surpris de 39 ans qui aurait couru sur les lieux, dans un message demandant des réponses à ce que ses yeux venaient de voir.

 

Plusieurs organismes en Europe enregistrent ces observations de citoyens et tentent de déchiffrer ce qu’elles sont réellement.

 

Le Comité belge pour l’étude des phénomènes spatiaux (COBEPS) est l’un d’entre eux. Dans le premier cas, ils ont déterminé que les informations fournies étaient insuffisantes. Le second, les étranges alignements décrits par Ludovic, fait toujours l’objet d’une enquête. À d’autres moments, la réponse des chercheurs au mystère est plus simple: les ovnis sont des avions ou des lanternes volantes.

 

Chaque année, des organisations de huit pays – Belgique, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Italie, Norvège et Suède – publient des données sur le nombre d’alertes d’objets volants non identifiés qui ont été collectées, soit parce que le témoin les a envoyées directement. suivi des forums et des pages internet.

 

Le résultat est de 13 201 observations au cours des six dernières années pour lesquelles il existe des statistiques, soit une moyenne d’environ cinq par jour.

 

À l’ère des téléphones mobiles dotés d’appareils photo de haute qualité, la tendance est toutefois à la baisse.

 

En 2012, ils étaient 3 332 et en 2017, 1 206 seulement. En aucun exercice inclus entre les deux dates a augmenté son nombre. L’Italie (3 343), l’Allemagne (2 381) et la France (2 317), les trois plus peuplés mais pas dans cet ordre, sont en tête des annonces.

 

Jean-Marc Wattecamps se décrit comme un géologue et un ufologue. Il est chercheur à COBEPS, l’association belge qui étudie les alertes en Wallonie, région francophone:

« Il faut distinguer les observations quotidiennes d’ ovnis réels, qui ne sont pas identifiées après une étude plus ou moins détaillée. , mais nous avons 14 enquêtes ouvertes sur 2018 « , explique-t-il. 

 

Les responsables de l’examen des notifications soutiennent que leurs données sont représentatives, puisque ces huit pays couvrent 41% de la population européenne et 40% de leur territoire.

Les chiffres pour 2018 ne sont pas encore terminés, mais certains les ont déjà publiés, et ils se situent à la baisse. Bien qu’elles soient encore loin des standards de l’époque, en Belgique, les observations ont rebondi à 255 contre 171 contre 171 l’année dernière. La même chose s’est produite en Allemagne (328 vs 198) et en Finlande (132 à 107).

 

Peut-être parce que c’est la période de l’année où le thermomètre laisse plus de temps à passer dans la rue, plus d’avis nous parviennent en été. Selon les entités, des facteurs tels que la proximité plus ou moins grande de Mars peuvent influer sur la quantité d’OVNI détectés.

 

Star du thème du débat entre hommes politiques, militaires et scientifiques pendant la guerre froide , le firmament ne produit plus autant de flashs suspects pour l’œil humain qu’auparavant.

 

Et les chasseurs d’ovnis doivent puiser dans leurs mémoires pour adopter l’hypothèse extraterrestre en promenade.

 

« En Belgique, nous avons eu des cas convaincants et impressionnants en 1974 et 1989 », se souvient Wattercamps.

 

Selon le journal Le Soir ,dans la nuit du 20 avril 1974, une centaine de témoins ont vu une soucoupe volante émettre un son modulé dans la ville de Charleroi.

Quinze ans plus tard, entre novembre 1989 et juin 1991, la soi-disant vague belge d’observations de prétendus navires triangulaires a eu lieu, un événement que les sceptiques attribuent à un effet de contagion parmi la population avant que les avions ne volent dans les airs.

 

En effectuant leurs recherches sur le flot d’étranges mouvements dans le ciel, les ufologues préfèrent rester à l’arrière-plan.

 

« Nous ne cherchons pas de publicité », déclare Wattercamps à la question de savoir s’il est possible d’assister à leurs réunions.

 

Tous les quelques jours, un nouveau témoignage élargit la liste.

 

« Je conduisais quand j’ai vu six feux orange sur deux rangées en direction de Luxembourg. J’ai appelé l’aéroport et la police, mais ils n’avaient aucune trace d’hélicoptères survolant la

région », indique l’un des derniers témoins.

0 commentaires

ven.

08

févr.

2019

Bob Lazar : Area 51 & Flying Saucers en VOST sur Google Play - Février 2019

 

Article proposé par le MUFON FRANCE

 

« L’ancien physicien du gouvernement Bob Lazar a fait les gros titres de la presse internationale en 1989 quand il a déclaré faire des recherches sur un vaisseau extraterrestre pour l’armée américaine.

La raison pour laquelle le public a entendu parler de la Zone 51 est que Lazar a déclaré publiquement avoir travaillé pour une ancienne base militaire secrète.

Son témoignage reste très controversé et l’histoire d’OVNI la plus importante de tous les temps.

Ce film retrace de façon intime les défis relevés et le travail effectué par un lanceur d’alerte cosmique.

Sous le fardeau d’un secret révolutionnaire, il a dû choisir entre le serment prêté à son pays et sa conscience

. Le film de Corbell explore les déclarations avant-gardistes et l’impact dévastateur qu’elles ont eu sur sa vie ces trente dernières années, avec des images rares jamais diffusées auparavant qui vont sans doute changer la perspective du débat. Il a lancé l’alerte, choqué le monde, puis a gardé le silence, jusqu’à présent. »

 

Google Play

 

Excellente nouvelle, on remercie Laurent Coignet pour nous avoir transmis l’info, Bob Lazar :

Area 51 & Flying Saucers est disponible en VOST sur Google Play !

 

En location à 3.99€, je vais regarder ce documentaire avec beaucoup d’intérêt, ma position étant actuellement assez timorée sur la possibilité de matériel exogène sur la zone 51.

 

https://play.google.com/store/movies/details/Bob_Lazar_Area_51_Flying_Saucers_VOST?id=o2WAG4gYOvU

 

J’en profite également (et justement) pour partager le lien du live enregistré sur BTLV sur la Zone 51.

 

Mufon France

0 commentaires

ven.

08

févr.

2019

Diffusion d'une vidéo d'un discours à l'ONU sur l'apparition d'un Ovni Pyramidal au-dessus du Pentagone - Février 2019

 

Date de sortie : le 21/12/2018 !

Cet enregistrement n'aurait jamais du être mis en ligne.

 

 

Voici quelque chose d'époustouflant.

 

Aliya Prokofyeva a prononcé un discours aux  Nations Unies... oui, c'est vraiment aux Nations Unies.

 

Ce n'est pas un faux.

 

Cette vidéo a été filmée en direction de l'estrade des Nations Unies.

Elle  filme la révélation (que l'on peut considérer comme officielle)  de  l'apparition d'un triangle géant OVNI survolant le Pentagone à Washington DC. 

 

Le speaker introduit en disant

" veuillez vous abstenir de toutes questions pendant le discours, veuillez éteindre toutes les caméras.

Enregistrer le discours n'est pas autorisé.

Les compagnies et chaînes qui diffuseront ce discours feront l'objet de poursuites.

Pas de vidéos, pas d'audio; maintenant je souhaite la bienvenue à une visionnaire dans le domaine spatial international avec son projet Galactica : Aliya Prokofyeva...." 

 

Aliya Prokofyeva est sur facebook :

 

https://fr-fr.facebook.com/aliya.prokofyeva/about

 

Elle a fondé   Galaktika Group

Galaktika est un projet de la communauté spatiale internationale visant au développement de l'industrie spatiale Russe.

Il s'agit de construire  la première ville en orbite et un centre spatial sur Terre qui est un prototype de la ville innovante et qui sera ouvert d'ici 2020.

Vous pouvez si vous le souhaitez devenir  membre d'une communauté mondiale et découvrir l'espace avec ce projet  !

 

 

 

C'est donc Aliya Prokofyeva , une femme d'entreprise russe qui divulgue l'information à l'ONU, pas un Américain, pas un membre du Congrès américain, ni un sénateur ou un président américain... mais une femme  Russe ! 

 

Son témoignage a-t-il convaincu l'ONU ? 

 

Des scientifiques ont récemment mesuré des signaux radio mystérieusement répétés provenant d'une galaxie située à 1,5 milliard d'années-lumière. FRB 180814.J0422+73 était le nom du signal.

 

En effet des astronomes ont annoncé avoir détecté 13 nouveaux signaux, dont un qui se répète, à l'aide du radiotélescope Chime (Canadian Hydrogen Intensity Mapping Experiment).

 

Ce n'est que le deuxième sursaut radio rapide récurrent jamais enregistré, depuis la découverte de FRB 121102 par le radiotélescope d'Arecibo il y a quelques années.

 

Les sursauts radio rapides ou FRB (Fast radio bursts) sont de courtes impulsions d'ondes radio, très énergétiques mais aussi très brèves : ils ne durent que quelques millisecondes.

 

Depuis que leur existence a été mise en évidence en 2007, une soixantaine de sursauts ont été détectés, tous ponctuels.

Ces phénomènes semblent trouver leur origine loin de la Voie lactée et ils émettent en une milliseconde autant d'énergie que le Soleil en 10.000 ans.

 

Leur nature, quant à elle, demeure une énigme.

 

Apparemment ce signal serait  le même que celui reçu du triangle OVNI sur le Pentagone.

La signification du signal n'a toujours pas été divulguée

au public !

Est-ce une révélation sur l'origine de ce vaisseau-mère

pyramidal ?

 

 

 

Commentaire : on est en plein film de science-fiction ou bien c'est la réalité - à vous de vous faire votre idée !!

0 commentaires

ven.

08

févr.

2019

USA : incroyable Ovni dans l'Oregon à Medford - Février 2019

 

Le 8 août 2008, dans l'après-midi, un témoin était en vacances à Medford, en Oregon.

 

Il a pris une photo d'un incroyable OVNI.....

 

Déclaration du témoin :

 

"Mon fils et moi faisions un voyage père/fils unique en été 2008. (août 2008).

Notre plan était de faire un voyage de 2 semaines à travers washington, l'oregon et la californie du nord avec des arrêts aux principaux points d'intérêt.

Il n'y avait pas d'itinéraire et notre intention était d'improviser et  d'en profiter chaque seconde.

Avant notre voyage nous avons identifié certains endroits que nous voulions voir en chemin..

Je voulais voir l'usine Boeing à Seattle et mon fils voulait voir le projet musical et le marché du pikes.

Nous étions également tous deux d'accord pour voir crater lake, dans l'Oregon.

 

Le 8 août 2008, nous nous dirigions vers le lac crater, dans l'Oregon, et nous nous sommes arrêtés pour déjeuner dans un restaurant sur la route 97 juste au nord du lac.

Nous étions très excités et nous nous sentions bien ce jour-là. Nous avons remarqué qu'il faisait brumeux à notre arrivée et nous avons demandé au serveur du restaurant pourquoi il faisait si brumeux et elle nous a dit que des incendies de forêt avaient eu lieu récemment.

Nous lui avons alors demandé si le chemin du lac (parc national crater lake) était barré et elle a dit qu'il n'était pas interdit.

Nous étions heureux d'entendre ça.

 

Après le déjeuner, nous sommes allés de l'autre côté de la route jusqu'à une boutique de souvenirs et avons regardé autour de nous, mais nous n'avons rien acheté.

La partie suivante du voyage consistait à nous rendre au lac Crater.

Nous nous sommes dirigés vers le sud sur la route 97, puis nous avons pris à droite en direction ouest sur la route 138 qui nous a rapprochés du lac.

Sur cette route, nous avons remarqué les restes d'arbres brûlés et de plus en plus la brume se faisait sentir.

L'odeur âcre et fumée était quelque chose que nous n'oublierons jamais.

Néanmoins, nous avons continué vers le virage suivant qui était un virage à gauche sur la route panoramique volcanique.

Nous étions très près du lac maintenant et impatients d'avoir notre premier aperçu.

Nous sommes finalement arrivés à un belvédère mais nous étions sur la rive ouest du lac et il était déjà tard dans l'après-midi  (vers 16h30) et nous étions très excités d'être enfin au lac du cratère, mon fils et moi avons pris plusieurs photos donnant sur le lac, le bord du cratère, la végétation, l'aire de stationnement, etc.

Après avoir regardé les photos, nous avons décidé de partir et d'aller à la boutique de souvenirs (j'en ai oublié le nom ?) et continuer notre voyage au lac klamath, Oregon.

 

Lorsque nous sommes rentrés chez nous au canada, nous avons téléchargé les photos sur l'ordinateur et nous avons remarqué un globe orange sur l'une des photos du lac cratère qui se trouvait à côté du bord du cratère et au-dessus de la ligne de flottaison.

 

Au début, nous avons pensé que c'était une anomalie ou un défaut sur la photo, mais aucune des autres photos n'était endommagée ou souillée.

Nous avons remarqué que beaucoup de photos de cette journée étaient floues à cause des incendies de forêt.

Nous nous sommes tous les deux demandé,

Te souviens-tu avoir vu quelque chose quand nous étions

là-bas  ? la réponse était "non".

Nous n'avons rien vu jusqu'à ce que la photo apparaisse sur l'ordinateur. C'était étrange pour nous.

 

J'ai demandé à mon fils si nous devions faire quelque chose ou le signaler et il a pensé que nous devrions le faire.

 

En 2008, nous n'avions aucune idée par où commencer ? Cela a pris 10 ans et demi, mais mieux vaut tard que jamais."

 

0 commentaires

ven.

08

févr.

2019

Des accidents de voiture provoqués par des extraterrestres - Février 2019

 

Un Californien prétend que Van a été renversé par des extraterrestres.

Paul Seaburn

Le 8 février 2019

 

FACEBOOK TWITTER TWITTER GOOGLE+

 

 

Dans le domaine du reportage paranormal, il y a parfois des histoires qui vous donnent envie de passer à autre chose parce qu'il semble  impossible qu'elles soient vraies.

 

Et pourtant, avec beaucoup d'entre elles,  ce n'est pas la première fois qu'un incident comme celui-là se produit et il pourrait y avoir plus que cela.

 

Tel est le cas d'un petit article dans le "Mountain Reporter" au sujet d'un accident sur une autoroute californienne qui, selon le conducteur, a été causé par des extraterrestres.

 

 

Cela vous semble familier ?

 

"L'homme n'a pas été transporté pour ses blessures et ses allégations d'"intervention extraterrestre" suite à  l'accident de la route qui a fait  l'objet d'une enquête par la police routière de Californie."

 

C'est la ligne la plus intéressante du bref compte-rendu dans le Mountain Reporter d'un accident de la route 18, l'autoroute principale dans les montagnes accidentées du San Bernardino en Californie du Sud.

 

Trois unités de la California Highway Patrol sont arrivées sur les lieux vers 13 h 30 pour trouver une camionnette Ford E350 blanche renversée. (Photo de la camionnette ci-dessous) .

 

Pourquoi trois voitures de la police routière se trouvaient dans une région si éloignée près de Rimforest ?

 

"D'après la transcription de l'appel original au 911, le chauffeur a déclaré que son van avait été retourné par des extraterrestres."

 

 

 

Aucun rapport d'incident n'était disponible et le Mountain Reporter n'a pas dit si le conducteur - qui n'a jamais été nommé - a été soumis à un test d'alcoolémie... la première pensée logique dans ce genre d'incidents.

 

Cependant, ceux qui suivent les rapports d'OVNI savent que des objets volants non identifiés ont parfois été accusés d'arrêter des voitures et de causer des accidents.

 

Une série d'incidents de ce genre se sont produits en 1965 en Angleterre et sont devenus connus sous le nom de " Warminster Thing ".

 

Beaucoup de gens ont rapporté avoir entendu de mystérieux barrages flottants et avoir vu une flamme orange dans le ciel qui émettait des sifflements et des crépitements.

 

On a signalé, entre autres, des incidents où des wagons en mouvement se sont arrêtés après des coups de tonnerre ou après un éclaair.

 

Bien qu'il ait fait l'objet d'une enquête depuis plus de 50 ans, le mystère du Warminster  Thing et ses effets sur les voitures n'a jamais été résolu.

 

 

Et puis il y a "l'incident de Val Johnson".

 

Cette année (2019) marque le 40e anniversaire d'un accident de voiture de police dans le comté de Marshall, au Minnesota, dont le conducteur, le shérif adjoint Val Johnson, a accusé un OVNI.

 

 

Johnson n'a jamais modifié son témoignage  original  dans lequel il mentionne un  faisceau lumineux  se dirigeant vers sa voiture, puis l'entourant et le rendant inconscient.

 

Il a prétendu être sorti pendant 39 minutes, pendant lesquelles sa montre s'est arrêtée pendant 14 minutes, son pare-brise a été brisé, les lumières endommagées et une antenne pliée.

 

Johnson avait des ecchymoses et des lésions oculaires qu'un médecin comparait à la brûlure du soudeur - une irritation grave causée par le fait de regarder la flamme du soudeur.

 

Johnson a refusé de passer un test au détecteur de mensonges, mais son témoignage a été accepté en raison de son dossier de shérif et parce que les examens de la scène de l'accident et de la voiture (qui est exposée au Settler's Square Historical Museum à Warren, MN) par des professionnels et des enquêteurs OVNI ne pouvait identifier définitivement la cause de l'accident et les dommages.

 

Les non-croyants disent que soit Johnson a concocté l'histoire pour cacher un accident, soit il a été victime d'une farce qui a mal tourné.

 

Y aura-t-il plus d'informations sur l'accident de "l'intervention extraterrestre" en Californie ?

On va continuer à surveiller.

 

C'était une conduite en état d'ivresse ?

 

Espérons que non.

 

S'agira-t-il d'un incident de San Bernardino ou de Rimforest ?

Espérons que si... nous avons besoin d'une nouvelle histoire

d' OVNI. 

 

0 commentaires

ven.

08

févr.

2019

OVNI : La rencontre trop rapprochée de Stefan Michalak - Canada, 1967

 

En 1967, près de Falcon Lake au Canada, Stephen Michalak voit un OVNI qui était en vol stationnaire au-dessus du sol.

 

Soudainement, alors qu'il s'était approché pour l'observer de plus près, il est blessé par une éjection de gaz brûlant.

 

0 commentaires

ven.

08

févr.

2019

« Dolores Cannon : Hypnose et présence Extraterrestre » avec Marc Vallée - février 2019

 

Emission proposée par NUREA TV

 

Nous accueillons Marc Vallée sur Nuréa TV pour échanger avec lui sur l'ouvrage « Les gardiens – Comprendre la présence des extraterrestres au-delà des abductions » de Dolores Cannon, livre paru en version francophone aux Editions Ariane, dont Marc est le fondateur.

 

Figure incontournable de l'ufologie mondiale, Dolores Cannon a connu une carrière de plus de 4 décennies, au cours desquelles elle a travaillé avec des milliers de clients lors de séances d'hypnothérapie régressive, expériences à partir desquelles elle a acquis un état d'information remarquable sur la vie dans l'Univers.

 

Ses travaux dans le champ de l'hypnose régressive nous permettent maintenant une étude approfondie de ces phénomènes et de comprendre beaucoup mieux les raisons de la présence extraterrestre sur Terre.

 

Dans ce livre, l'étude de cas étalée sur plus de dix ans porte sur des sujets tels que :

les occurrences de temps manquant ;

les vaisseaux spatiaux en provenance d'autres dimensions et d'autres plans d'existence ;

la collaboration et les trocs entre les extraterrestres et le gouvernement, …

 

Site officiel : http://editions-ariane.com

 

0 commentaires

ven.

08

févr.

2019

Pays Bas : des Crop Circles apparaissent après l’apparition d’un OVNI ! - Février 2019

 

Aux Pays-Bas, le hameau de Heukelom, situé près d’Oisterwijk, est frappé par une série d’événements surnaturels.

 

Récemment, une mystérieuse lumière verte est apparue dans le ciel.

Au même moment, des crop circles ont été découverts dans plusieurs prés.

 

Que se passe-t-il ?

 

Le premier incident s'est produit il y a quelques semaines.

 

Le mardi 8 janvier 2019, dans la soirée, Lobke van Rijsewijk, une habitante du village, et les membres de son groupe s’étaient réunis pour leurs répétitions hebdomadaires.

Dehors, sur le parking de Hoog Heukelom, leurs yeux se posèrent sur une étrange lumière verte qui leur était inconnue et qui brillait au-dessus des prés dans le ciel sombre.

 

« Ce n'était pas simplement une lumière, comme celle d'un avion ou d'une lanterne », explique Lobke de Schakel.

« Ils faisaient des mouvements brusques et rapides que nous ne parvenions pas à nous décider à rentrer chez nous. »

 

Le lendemain matin, Lobke a posté un message sur Facebook, accompagné d'une vidéo de l'événement inexpliqué.

 

Ensuite, la jeune femme a reçu une montagne de réactions.

 

« Cela aurait-il pu être un drone ? Cela me semble peu probable : un drone fait du bruit et ne bouge pas de manière aussi effrayante. De plus, même les animaux de la ferme de Heukelom ont été touchés ; ses vaches se sont remarquablement agitées ce soir-là », a déclaré un éleveur de vaches.

Mais il n'y avait aucune explication pour cet objet volant non identifié.

 

Près de deux semaines après cet incident, le village de Heukelom a de nouveau été confronté à un phénomène mystérieux.

Anneke Vugs, une habitante, raconte :

« Je me suis réveillée et j’ai regardé par la fenêtre de la salle de bain. Là, à ma grande surprise, j’ai découvert deux grands cercles noirs au milieu de notre pré. »

 

 

Alors que l’observation de ce feu vert était encore dans toutes les têtes, Anneke a également décidé d’appeler à l’aide ses contacts Facebook.

 

« Un de mes amis a suggéré que l’herbe avait pu être incendiée par quelqu'un. Immédiatement, je suis allée voir, mais non, les cercles n’avaient pas été brûlés. L'herbe semblait s’être assombrie d’elle-même ».

 

Sabine Doevendans a écrit au journal Weekblad De Schakel dans l’espoir de pouvoir trouver une explication sur ce qui se passe, en ce début d’année, dans cette petite bourgade des Pays-Bas.

 

Commentaire : seconde apparition d'une Orbe verte après celle observée en Russie !

0 commentaires

ven.

08

févr.

2019

ISS : Une lumière non identifiée filmée par la NASA dans l’espace - 07 Février 2019

 

Un OVNI, particulièrement lumineux, a été filmé alors qu’il survolait la Station Spatiale Internationale. Ces images ont particulièrement intéressé les ufologues.

 

La séquence, qui présente une vue de l'ISS prise d'en haut, nous montre un objet mystérieux passer devant la caméra.

 

Cette lumière inexpliquée apparaît pendant moins d'une seconde avant de disparaître. Pour beaucoup, il s’agit indubitablement d’un OVNI.

 

Depuis sa publication sur la chaîne YouTube Secureteam10, cette vidéo a été visionnée plusieurs milliers de fois.

 

Un internaute a fait remarquer : « Il semble qu’il y ait de plus en plus d’observations [d’OVNI] cette année. »

 

« Je pense que nous sommes proches de quelque chose d'énorme qui va se passer très bientôt. »

 

Un autre a ajouté : « J'ai vu la même chose voler au-dessus de ma maison. »

 

« Je l'ai aussi enregistré avec mon téléphone, en haute qualité. »

 

« Lorsque vous effectuez un zoom avant, vous ne voyez qu'une boule de feu orange. Qu'est ce que cela pourrait être ? »

 

« Je crois cependant que nous vivons en compagnied’une autre espèce. »

 

Il y a quelques jours, un gigantesque objet circulaire est mystérieusement apparu dans le ciel.

 

Fin janvier 2019, « plusieurs OVNIS » ont été filmés lors d'une sortie dans l'espace.

 

0 commentaires

ven.

08

févr.

2019

Russie : Un étrange OVNI photographié à Spitsevka - Février 2019

 

Des habitants du village de Spitsevka, dans le district de Grachevsky sur le territoire de Stavropol, en Russie, ont observé un mystérieux OVNI dans le ciel nocturne.

 

Cet objet est apparu, à la nuit tombée, le lundi 4 février 2019. Il était de forme ronde et de couleur verdâtre. Ce corps céleste non identifié a été visible pendant environ une demi-heure. Ce laps de temps écoulé, il s’est envolé.

 

Plusieurs témoins ont réussi à prendre des photos qui demeurent, à ce jour, complètement inexpliquées.

 

0 commentaires

ven.

08

févr.

2019

Mars : squelettes fossilisés d'anciens animaux - Février 2019

 

Date de la découverte : 8 févr. 2019

Lieu de la découverte : Mars

Source photo : http://www.gigapan.com/gigapans/211009

 

 

D'après Scott Waring :

 

"Je regardais des photos du gigapan de Mars et j'ai trouvé des objets vraiment étranges, chacun d'entre eux raconte sa propre histoire à partir de ses détails. 

 

Le premier est le crâne au-dessus duquel a un bec inférieur de mâchoire comme une tortue ou même le bec supérieur et inférieur d'un dinosaure triceratops.

 

Le détail est extraordinaire et si le rover l'avait repéré, il aurait intrigué les scientifiques du monde entier pendant des mois.

 

Je crois qu'il s'agit d'une sculpture... puisqu'elle n'a pas les détails de la face supérieure que la plupart des fossiles auraient défié. 

 

Il y avait aussi une sculpture plate d'un visage barbu.

 

J'y ai ajouté de la couleur pour voir plus facilement les détails grâce à son aspect brut et vieilli.

 

Il semblerait que la culture qui les fabriquait était d'une intelligence inférieure... comme celle de la terre préhistorique.

 

Tu as remarqué que son oreille est plus basse que la nôtre ?

 

Puis au bas de ce post se trouve une capture d'écran d'un autre visage... encore un vieux mâle avec une bouche ouverte et des dents inférieures et une mâchoire haute détaillées.

 

Ses sourcils, ses yeux, sa bouche, son nez et ses joues sont tous très marqués. Ces sculptures sont la preuve indéniable que les extraterrestres... intelligents ou non... ont déjà vécu sur Mars. 

 

J'aimerais aussi ajouter quelque chose...cette ancienne société sur Mars...est une culture dominée par les hommes.

 

Je trouve très peu de visages féminins et la plupart des visages que je trouve sont des visages masculins avec des barbes, des couronnes, des moustaches, des hommes plus âgés avec des rides.

 

Cette seule raison peut expliquer en grande partie pourquoi leur espèce a disparu... ils ont rejeté l'intelligence et l'ingéniosité des femelles de leur espèce, augmentant ainsi les chances de se détruire et de détruire leur société.

 

L'intelligence combinée des hommes et des femmes crée un équilibre et augmente les chances de survie de toute espèce. "

 

 

0 commentaires

ven.

08

févr.

2019

Mars : découverte d'un os fossilisé - février 2019

 

Date de la découverte : 6 févr. 2019

Lieu de la découverte : Mars

Source photo : https://mars.jpl.nasa.gov/msl/multimedia/raw/?rawid=0719MR00305500550060402769E01_DXXX&s=719

 

 

Découverte de Scott Waring :

 

"J'ai trouvé cet os fossilisé sur Mars cette semaine et il a été écrasé par le Rover Martien !

 

Aujourd'hui, les scientifiques de la NASA disent souvent à quel point ils prennent soin de ne pas abîmer ou détruire leurs chances de trouver de la vie sur Mars... et pourtant, nous voyons les traces de pneus des rovers écraser  cet ancien fossile comme si ce n'était rien.

Si quelqu'un l'avait trouvé dans un parc ou sur une plage....cela se transformerait en une enquête sur un meurtre...puisque cela ressemble beaucoup à un os de fémur.

 

Mais depuis que la NASA sur Mars trace sa trajectoire personnelle, elle semble ignorer toute preuve réelle de la vie sur Mars. 

 

Si le président Trump veut de vraies découvertes de Mars, alors Trump a besoin de se faire chef de la NASA et je vais exposer la vérité, démasquer tous les secrets détenus dans leurs coffres-forts et utiliser les preuves pour annoncer que les preuves de la vie étrangère sur Mars est réelle et aussi exposer toutes les preuves qu'ils détiennent de toute vie ou tout être intelligent vivant sur toute planète, lune ou espace dans notre système solaire. Ce serait un véritable changement."

 

 

0 commentaires

ven.

08

févr.

2019

Points communs entre les témoins d’abduction - Février 2019

 

Interview du Psychologue Nicolas DUMONT,psychologue clinicien, psychothérapeute transpersonnel, formateur en psychologie en hypnose éricksonnienne, et vice-président du CERO France.

 

0 commentaires

jeu.

07

févr.

2019

Une roche terrestre sur la Lune ?! - février 2019

 

Un morceau de Lune rapporté par une mission Apollo (n'en doutant pas) contient probablement un très vieux fragment de la Terre.

Cette roche pourrait être une relique de notre planète, éjectée il y a 4 milliards d'années.

 

Une très vielle roche terrestre a été découverte sur un morceau de la Lune. Il a été rapporté sur Terre en 1971, quand les astronautes de la mission Apollo 15 sont rentrés de leur voyage lunaire.

 

L’Hadéen est un intervalle géochronologique (servant à dater les roches) : c’est le premier éon de l’histoire de la Terre, qui en compte 4 au total.

L’Hadéon commence avec la formation de la Terre il y a 4,6 milliards d’années et s’achève 600 millions d’années plus tard.

 

Cette roche est probablement une relique de la Terre à cette époque. Elle a dû être éjectée de notre planète

« par l’impact d’un gros astéroïde ou d’une comète » puis est entrée en collision avec la Lune.

 

Les scientifiques évoquent un premier scénario dans lequel ce fragment aurait été formé sur la Lune.

 

L’hypothèse d’une origine terrestre leur semble cependant plus convaincante.

Cette version permettrait d’expliquer « l’ensemble des caractéristiques géochimiques examinées  », écrivent-ils.

 

 D’après eux, le fragment a pu s’être formé par cristallisation à 19 kilomètres dans les profondeurs terrestres.

Son éjection de notre planète ne l’aurait pas altéré.

 

À l’époque, il faut savoir que la Lune était trois fois plus proche de la Terre qu’aujourd’hui.

 

Cette « météorite terrestre » se serait retrouvée sur le sol lunaire, prise dans une couche de poussière.

 

Sur la Lune, le fragment aurait subi des modifications, en se mélangeant notamment avec d’autres matériaux à la surface.

 

Les auteurs supposent qu’un impact survenu il y a 3,9 milliards d’années a aussi pu changer les caractéristiques chimiques du fragment. 

 

Un impact il y a 3,9 milliards d’années

 

Il y a 26 millions d’années, un autre impact provoqué par un astéroïde aurait altéré le fragment terrestre.

 

Finalement, les astronautes de la mission Apollo 14 l’ont récupéré alors qu’ils exploraient la formation géologique

Fra Mauro, composée de débris liés à la formation de la mer des Pluies.

 

Les auteurs espèrent que l’hypothèse d’une origine terrestre pourra être confirmée par l’étude de futurs échantillons.

 

0 commentaires

jeu.

07

févr.

2019

Une méprise : les lanternes volantes - Février 2019

Voici une vidéo de plusieurs lanternes volantes filmées  le 25 décembre 2018 à Perpignan (66). 

(vidéo avec un smartphone) 

Il ne s'agit pas d'ovnis ..

Cette vidéo est suivie d'une seconde vidéo qui expose les Ovnis les plus étranges observés par le caméras de l'Iss !

Cette fois-ci il ne s'agit pas de lanternes chinoises !!!

 

0 commentaires

jeu.

07

févr.

2019

Espagne : observation d'un Ovni rhomboïdal - février 2019

Source : GEIFO

Date:02.05.2019

 

Angel Rodriguez du groupe espagnol GEIFO écrit :

 

" J'ai vécu une expérience choquante hier soir.

Vers 22 h 45, j'ai entendu le bruit ou le bruit de ce que j'ai pris pour un avion cargo.

Je levai les yeux pour voir, au-dessus de moi, un très grand rhomboïde avec quatre lumières, une dans chaque coin et une lumière intermittente en son centre.

Il volait si bas que je pouvais voir sa structure  parfaitement.

Il était bien délimité et bien éclairé.

Il ne volait pas très vite, parce que je suppose qu'il allait atterrir à la base navale de Rota, pas très loin de Jerez. Peut-être se dirigeait-il ailleurs, mais il se dirigeait vers la base."

 

"Son altitude était d'environ mille mètres au-dessus de moi, mais c'est une estimation personnelle qui pourrait bien être fausse. L'éclairage de la partie inférieure de son fuselage m'a fait penser que[l'objet] était de couleur grise.

J'avais entendu parler de son existence, mais je ne l'avais jamais vue. Le TR-3B est triangulaire, mais celui-ci était rhomboïdal, avec quatre sommets.

 

"Je l'ai vu de si près et si clairement que j'étais subjugué !

Je me sens mal et je ne m'en suis pas encore remis. J'aurais aimé ne jamais l'avoir vu."

 

"Les conditions météorologiques étaient les suivantes : ciel dégagé, nouvelle lune, température de 9 degrés Celsius, vent à 15 km par heure."

 

"J'avais peur, parce que je pense que ces machines sont développées à partir de prototypes nazis qui sont fabriqués aujourd'hui. Cela montre qu'ils nous mentent et que la technologie qu'ils utilisent est de la pure science-fiction pour le reste d'entre nous, les mortels."

 

"Pourquoi je ne me sens pas bien ? Parce que j'ai maintenant vérifié que tout ce que nous avons étudié à ce sujet est vrai. Et c'est très, très lourd."

 

[M. Rodriguez joint un dessin qui correspond étroitement à la description de l'objet rapporté, daté de 2013]

 

 

Commentaire : après les différents types d'ovnis triangulaires avec feux blancs aux 3 angles, feux rouge au centre , ou sans feux aux 3 angles et feu central , ou à plusieurs feux multicolores,  de structure à couleur grise,  plutôt mates,  dont la technologie semble absorber les lumières terrestres ,non doués d'interférence électro-magnétique etc.. voici les Ovnis rhomboïdaux .. décidément les extraterrestres ont toujours un temps d'avance sur nous pour nous surprendre !

Ce qui aurait été intéressant de connaître de la part du témoin c'est son impression d'une déformation ou non de l'espace-temps ce qui se traduit par une impression de silence et d'une scène figée au moment de l'observation de ce type d'Ovni !

0 commentaires

jeu.

07

févr.

2019

Une base secrète RUSSE en Antarctique ? Un étrange “trou” repéré près d’une ancienne base soviétique de l’URSS - Février 2019

Une base secrète RUSSE en Antarctique ?

 

Un étrange “trou” repéré près d’une ancienne base soviétique de l’URSS.

La RUSSIE a construit une base souterraine secrète cachée dans les profondeurs de l’Antarctique, selon des affirmations incroyables d’un documentaire.

 

Le 10 mars 1959, l’Union soviétique a créé, dans le secteur de l’oasis Schirmacher, une station de recherche appelée Lazarev sur le plateau de glace, qui a été réinstallée en 1961 dans l’oasis et a été baptisée Novolazarevskaya, puis les ‘Bains Russes’ en 2007. Cependant, une étrange anomalie à seulement 50 kilomètres du camp est au coeur de nombreuses théories du complot.

 

L’étrange phénomène, situé à flanc de montagne, semble être une sorte d’entrée.

 

La série YouTube “The Real Secrets Hidden in Antarctica”, croit qu’elle pourrait être liée à la base russe la plus proche.

 

Le documentaire de 2017 a révélé : “C’est l’une des anomalies les plus flagrantes détectées sur les images satellites.”

 

“On dirait un couvercle en métal bombé au-dessus d’une sorte d’entrée souterraine.”

 

L’étrange trou a été repéré sur une montagne en Antarctique (Image : YOUTUBE)

 

“Personne n’a confirmé ou démystifié cette théorie du complot.”

 

Il y a quelques jours, la NASA a découvert une autre anomalie sous le continent glacé.

 

L’agence spatiale a enquêté sur un lac sous une autre station russe connue à Vostok afin de mieux comprendre la lune glacée de Jupiter – Europa.

 

La petite anomalie est à peine visible sur les images satellites (Image : YOUTUBE)

 

La surface de ce lac d’eau douce se trouve à environ 4 000 m sous la glace, ce qui le situe à environ 500 m sous le niveau de la mer.

 

Cependant, les scientifiques ont fini par trouver une anomalie magnétique sur la côte est du lac qui s’étend sur 150 km de long et 75 km de large.

 

Ils pensent que c’est dû à l’amincissement de la croûte terrestre, mais les théoriciens du complot continuent d’évoquer la possibilité d’une ville dissimulée sous la glace en Antarctique.

 

0 commentaires

mer.

06

févr.

2019

Australie : Ovni ou drone au-dessus de Perth Australie occidentale ? - février 2019

 

Date de l'observation : Le 10 janvier 2019

Lieu de l'observation : Perth Australie occidentale

 

D'après Scott Waring :

 

"Wow, tu as vu à quelle vitesse cet objet bougeait dans la vidéo ci-dessous ?

J'ai pensé, ce doit être un ballon, mais il se déplace beaucoup trop vite.

Je n'avais jamais vu cette forme pour un drone RC.

C'est une super vidéo de jour. Il n'y a pas de ficelle, mais il y a un tube épais qui pend.

C'est une embarcation si douce, si contrôlée, si contrôlée, si intelligemment contrôlée, si défiante.

 

a campagne Australienne est connue pour ses observations d'OVNI à toute heure du jour. On dirait que c'est une preuve supplémentaire de l'existence de bases clandestines extraterrestres dans l'arrière-pays australien." 

 

 

0 commentaires

mer.

06

févr.

2019

Canada : flotte de petits Ovnis survolant le lac Okanagan - Février 2019

 

Date de l'observation : Le 11 janvier 2019

Lieu de l'observation : Okanagan Lake, BC, Canada

 

 

Scott C. Waring commente :

 

"C'est tout simplement incroyable. Cette vidéo montre de nombreux ovnis blancs survolant un lac au Canada.

Au début, je pensais qu'il pouvait s'agir d'oies, mais elles volent à environ 200-400 milles à l'heure...

comme un avion monomoteur piper cub, mais elles n'ont ni ailes, ni queue.

Certainement  pas des ballons, à moins qu'ils ne soient emportés par un ouragan, ce qu'ils ne sont pas.

Au lieu de cela, ces objets volants ressemblent à d'épais disques blancs qui se suivent les uns les autres. Ils s'approchent l'un de l'autre, puis ils s'éloignent. Ils ne volent pas en formation comme les oies ou les oiseaux.

En conclusion  je peux dire qu'il s'agit d'une flotte d'OVNI, de véritables vaisseaux extraterrestres. "

 

 

Le témoin oculaire déclare : 

 

"Au-dessus de Kelowna (C.-B.) le 7 janvier 2019 - vidéo d'au moins 3 km de distance. Capturé avec le Pentax K50 avec zoom 105mm."

 

 

Commentaire : on ne peut pas exclure des oiseaux blancs pour deux raisons : 

- au loin à flanc de la zone montagneuse on aperçoit un groupe d'objets volants de même nature que ceux qui traversent quasi en ligne droite l'écran de gauche à droite au premier plan; ils tournent en groupe typiquement comme un petit d'essaim d'oiseaux en tourbillonnant lentement !

- ceux qui traversent l'écran à grande vitesse sont à mon avis volontairement accélérés; il suffit d'augmenter la vitesse de  la vidéo originale !

Tout est accéléré , c'est encore un montage !

0 commentaires

mer.

06

févr.

2019

La science parvient à prouver la véracité de l’Exode biblique - Février 2019

 

Récemment, des chercheurs ont découvert une preuve irréfutable que l’Exode, tel que raconté dans la Bible, s’est réellement produit. C’est une avancée scientifique dans la datation au radiocarbone qui a permit à cette conclusion sensationnelle.

 

Cette célèbre épopée est décrite en détails dans le Livre de l’Exode, le Lévitique, le Livre des Nombres et le Deutéronome. Elle raconte l’histoire de Moïse libérant les Israélites de l’esclavage du Pharaon en Égypte.

 

La légende biblique raconte la manière dont il les a conduit à travers le désert, avant de traverser le Jourdain et pénétrer dans la terre promise de Canaan.

 

Cependant, la preuve de cette migration épique a toujours échappé aux archéologues, désireux de prouver certains des aspects les plus incroyables de la Bible.

 

Mais une étude réalisée par l’Université de l’Arizona à l’aide de la datation au radiocarbone à haute résolution pourrait fournir une preuve que l’Exode a effectivement eu lieu.

 

Les experts disent, aujourd’hui, que l'éruption volcanique de Thera situé sur l'île de Santorin - qui, selon les archéologues, a eu lieu au 16ème siècle avant JC - s'est en réalité produite environ un siècle plus tôt.

 

Ceci a été établi après des tests de carbone réalisés sur une branche d'olivier trouvée sous une coulée de lave, selon Breaking News Israel.

 

Cela signifie que l'éruption coïncide avec le moment où les érudits bibliques pensent que l'Exode a eu lieu.

 

Cela confirmerait la théorie de l’égyptologue de renommée mondiale, Hans Goedicke, selon laquelle un grand nombre d’événements dans l’Exode peut s’expliquer par l’éruption massive de Thera.

 

Le savant, décédé en 2015, a affirmé que la séparation de la mer Rouge et son refermement sur l'armée égyptienne auraient pu être un tsunami causé par Thera.

 

Ses théories ont ensuite été soutenues par la géologue

Barbara J. Sivertsen.

 

Le Dr Charlotte Pearson, responsable d’étude à l'Université de l'Arizona, était réticente à dire si ses découvertes pourraient aider à dater précisément l’épisode de l'Exode.

 

S'adressant au Times of Israel, elle a déclaré : « Tout ce que je peux dire, c'est que la poursuite des travaux visant à améliorer les cadres chronologiques est essentielle pour l'étude des civilisations du passé. »

 

« Aucune gamme radiocarbone calibrée définitive pour l'éruption de Thera n'est actuellement possible, mais la position modifiée du plateau du 14C indique que l’amélioration de l’étalonnage a beaucoup à offrir comme une synchronisation chronologique des chronologies humaine et environnementale au cours de cette période », a-t-elle ajouté.

 

0 commentaires

mer.

06

févr.

2019

Dissimulation des ALIENS par SpaceX ? Plusieurs vidéos refont surface où l’agence spatiale a coupé la transmission vidéo en direct depuis l’orbite terrestre - F

Elon Musk a lancé la mission SpaceX il y a 17 ans, privatisant la course à l’espace.

 

Aujourd’hui, un an s’est écoulé depuis le lancement du Falcon Heavy – une fusée ayant la capacité de charge utile la plus élevée de tous les lanceurs.

 

Mais – bien qu’il s’agisse d’une grande réussite – les théoriciens du complot se sont davantage intéressés aux observations en direct par SpaceX de certains objets très mystérieux.

 

Ici au Daily Star Online nous allons jeter un coup d’oeil aux vidéos les plus déroutantes.

Formation de “lumières” captées avant une coupure en DIRECT – Janvier 2017

Lorsqu’une fusée Falcon 9 a été lancée il y a deux ans, l’univers conspirationniste s’est emballé.

 

Des images en direct montrent la fusée flottant dans l’espace lorsqu’un ensemble de lumières apparaît soudainement dans le coin supérieur droit de la séquence.

Trois objets peuvent être vus dans une formation triangulaire tandis qu’un autre se trouve plus à gauche.

 

L’étrange phénomène n’apparaît à l’écran que quelques secondes avant que le flux ne soit coupé pour présenter l’image d’un globe.

 

Tyler Glockner – de la chaîne Youtube Secureteam10 – a publié les images en ligne, en disant : “Ce ne sont pas des débris provenant de la fusée.”

 

“Quoi qu’ils soient, ils ne font qu’un, ils se serrent les coudes.”

 

“Vous pouvez clairement voir une formation de trois objets brillants.”

 

“J’ai trouvé très étrange que le flux en direct ait été coupé si soudainement au moment précis où on a vu passer cette formation d’objets inconnus.”

Une fusée SpaceX Falcon 9 a frôlé “le satellite Chevalier Noir” – Novembre 2018

Les téléspectateurs ont de nouveau été stupéfaits en novembre dernier lorsqu’un étrange objet ressemblant à une roche a été aperçu devant une fusée Falcon 9.

Les théoriciens du complot sur YouTube, les frères Blake et Brett Cousins – de Thirdphaseofmoon – ont prétendu qu’il aurait pu s’agir du célèbre satellite extraterrestre “Chevalier Noir”.

 

Il s’agit de la fameuse théorie du complot selon laquelle il y a un vaisseau spatial en orbite autour de la Terre d’origine extraterrestre et que la NASA tente désespéramment de dissimuler sa présence.

 

En réalité on sait maintenant que le Chevalier Noir, photographié en 1998 par la NASA, était un revêtement thermique pour les satellites, perdu par l’équipage de la navette Endeavor qui participaient au développement de la Station spatiale internationale (ISS).

Il n’y a pas que les flux en direct des fusées Falcon 9 qui ont provoqué l’émoi des conspirationnistes.

 

Les images du satellite Dragon en décembre semblaient montrer un objet triangulaire foncé qui est passé devant l’engin.

 

Quelques instants après l’apparition de l’objet, le flux en direct a changé d’angle.

 

Blake et Brett ont été les premiers à repérer l’incident une fois de plus et ont suggéré que le vaisseau était le célèbre TR-3B.

 

Le TR-3B est le nom d’un avion de surveillance secret hautement hypothétique utilisé par l’US Air Force.

 

“Serait-ce l’infâme TR-3B dans l’espace qui effectue une visite rapprochée ?” se demande Blake.

 

“C’est une vidéo époustouflante.”

0 commentaires

mer.

06

févr.

2019

Inquiétant : le nombre d’impacts d’astéroïde en hausse

 

Des données terrifiantes compilées par la NASA ont montré que le nombre d'impacts d'astéroïdes sur la Terre avait triplé depuis le dernier impact catastrophique d’il y a 66 millions d'années.

 

Selon des chiffres compilés par l’agence spatiale américaine, le taux d’impact des roches spatiales augmente - ce qui signifie que les chances d’une frappe dévastatrice sont plus grandes.

 

C'est une nette augmentation par rapport au nombre d'astéroïdes qui ont frappé notre planète lorsque les dinosaures parcouraient la Terre.

 

Les experts estiment qu'au moins trois fois plus de roches spatiales ont touché la Terre aujourd'hui, même si la plupart sont incroyablement petites.

 

Le Dr Thomas Gernon, professeur associé en sciences de la Terre à l'Université de Southampton, qui a participé à cette étude, a fourni une explication quant à cette augmentation.

 

Il a déclaré : « La Lune étant notre voisine la plus proche, elle est frappée par la même population d’astéroïdes. »

 

« La raison pour laquelle les impacts sont plus nets [sur la Lune], etqu’ils ne ressemblent pas à ceux de la Terre, c’est quecelle-ci est affectée par l’érosion et la tectonique des plaques qui perturbent la formation de cratères. »

 

« Nous avons pu utiliser les échantillons collectés par les astronautes de la NASA lors des missions Apollo pour dater certains des cratères. »

 

« Et nous avons pu utiliser cet ensemble de données pour calibrer une nouvelle technique de datation de cratères à l’aide de mesures prises à bord de la Lunar Reconnaissance Orbiter de la NASA. »

 

Il a poursuivi : « Dans la ceinture d'astéroïdes, quelque part entre Mars et Jupiter, certaines de ces roches spatiales se heurtent parfois. »

 

« La rupture d'un ou de plusieurs astéroïdes générera potentiellement de nombreux fragments qui, au fil du temps, peuvent être déplacés vers la Terre. »

 

« Au fil du temps, ces roches sont bombardées par la lumière du soleil et il existe un processus qui réémet cette énergie et qui, fondamentalement, donne un petit coup de pouce à ces fragments, qui peut ensuite les envoyer sur un chemin en collision avec la Terre. »

 

« C'est un peu comme une marée montante ; vous avez beaucoup de matière qui sort de la ceinture d'astéroïdes à un moment donné. »

 

Cependant, le Dr Gernon a déclaré qu'il était peu probable que l'humanité soit anéantie par une frappe dévastatrice dans un avenir proche.

 

« Il n'est pas nécessaire que les gens s'inquiètent de cette augmentation du flux [d’astéroïdes] », a-t-il ajouté.

 

« Nous disons que les impacts importants d’astéroïdes - plus de 1 km de large - sont passés d’un à trois tous les millions d’années avant 90 millions d’années, à environ un à deux tous les millions d’années ».

0 commentaires

mer.

06

févr.

2019

Un OVNI triangulaire bleu photographié par la NASA en 1992

 

Le 31 janvier 2019, un ufologue a découvert un OVNI triangulaire bleu en visualisant des photos prises par la NASA lors de la mission spatiale STS-52.

 

Selon le spécialiste, il ne s’agissait par, à proprement parler, d’un engin extraterrestre mais plutôt d’un mystérieux aéronef construit par l’homme à partir de technologies aliens.

 

Il explique :

 

« Voici un OVNI bleu de forme triangulaire que j'ai trouvé dans les archives de la mission de la navette spatiale STS-052. Cela s'est passé en novembre 1992. Cet OVNI triangulaire me rappelle le même triangle bleu observé au-dessus du Royaume-Uni. Dans ce dernier cas, il s’agissait d’un projet top secret de l'US Air Force appelé ‘The Aurora Project’. Il semble que même en 92, cet engin secret volait.

 

Le légende du Projet Aurora a commencé en mars 1990, lorsque le magazine Aviation Week & Space Technology a annoncé que le terme ‘Aurora’ avait été inclus par inadvertance dans les documents présentant le budget américain de 1985, sous forme d'une allocation de 455 millions de dollars pour la ‘production d'aéronefs noirs’ au cours de l'exercice 1987.

 

Selon "Aviation Week", le projet Aurora faisait référence à un groupe d’aéronefs exotiques et non à une structure en particulier. Le financement du projet aurait atteint 2,3 milliards de dollars au cours de l'exercice 1987, selon un document d'approvisionnement de 1986 obtenu par Aviation Week.

 

Le triangle bleu a été vu à plusieurs reprises au-dessus du Royaume-Uni pendant plusieurs années, toujours près d'une base militaire américaine.

 

Le projet Aurora était un engin triangulaire, de couleur bleu et qui brillait. Il a été construit avec un système de propulsion extraterrestre. Oui ça marche, oui c'est vrai, oui il peut atteindre le quart de la vitesse de la lumière. »

 

0 commentaires

mer.

06

févr.

2019

L’expérience de mort imminente de Frédéric Médina - Février 2019

 

Aux confins de l 'Au-delà, Frédéric Médina raconte comment il a été mené à vivre une expérience de mort imminente, et quelles en ont été les conséquences sur sa vie par la suite.

0 commentaires

mar.

05

févr.

2019

Thomas Zurbuchen : Si voyager dans l’espace était aussi facile que se rendre à Paris

Article proposé par le MUFON FRANCE

 

« Y a – t-il une vie au-delà de la Terre ?

Je pense que la réponse est oui, mais nous ne savons tout simplement pas.

La simple raison pour laquelle je pense que c’est parce que nous avons sous-estimé la nature lorsque nous avons douté de la présence éventuelle d’eau ou de molécules complexes au-delà de la Terre.

Chacun de ceux-ci est beaucoup plus facile à réaliser que nous le pensions. Nous le trouvons juste devant nos portes, partout dans le monde, y compris les cratères polaires de la planète Mercure.

En ce qui concerne le lien entre cela et la chaîne de la vie… eh bien, la vie est beaucoup plus susceptible de se dérouler que nous ne le pensions auparavant. »

 

Thomas Zurbuchen pour BU Research

 

Alors, oui, Zurbuchen travaille bien à la NASA.

Et oui, Zurbuchen a bien donné une conférence en Décembre 2018 à Boston pour évoquer les missions vers Mars.

Mais il n’a pas affirmé qu’une forme de vie extraterrestre avait été detectée, il a simplement formulé une conviction personnelle.

 

Et c’est loin d’être le coeur de l’entretien.  Alors, comme d’habitude, malgré les gros titres de (pas mal) d’articles, on préfère vous confier l’article original, qui vous permettra de vous faire votre propre opinion.

 

Lien vers l’article :

If Traveling to Space Was as Easy as Traveling to Paris

Proposition de traduction :

 

En décembre 2018, Thomas Zurbuchen, administrateur associé de la Science Mission Directorate de la NASA, s’est rendu à l’Université de Boston pour discuter des possibilités de financement avec le corps professoral et les chercheurs. Sur le campus, il a également donné une conférence sur les missions actuelles et futures de la NASA. Après quoi, Zurbuchen s’est assis avec BU Research pour discuter de la chronologie de son voyage sur Mars et se demander s’il pensait que les humains sont destinés à vivre dans une galaxie lointaine, très éloignée.

 

BU Research: Parmi toutes les grandes inconnues de l’univers, quelle est la question à laquelle vous espérez vraiment que nous répondrons de votre vivant?

 

Zurbuchen: Y a – t-il une vie au-delà de la Terre ? Je pense que la réponse est oui, mais nous ne savons tout simplement pas.

 

La simple raison pour laquelle je pense que c’est parce que nous avons sous-estimé la nature lorsque nous avons douté de la présence éventuelle d’eau ou de molécules complexes au-delà de la Terre. Chacun de ceux-ci est beaucoup plus facile à réaliser que nous le pensions. Nous le trouvons juste devant nos portes, partout dans le monde, y compris les cratères polaires de la planète Mercure. En ce qui concerne le lien entre cela et la chaîne de la vie… eh bien, la vie est beaucoup plus susceptible de se dérouler que nous ne le pensions auparavant.

 

Tu n’as pas été à toi-même. Voulez-vous jamais y aller?

 

Si c’est aussi facile d’aller dans l’espace que d’aller à Paris, je le ferai. À l’heure actuelle, je ne veux pas passer les semaines et les mois d’entraînement nécessaires au vol spatial.

 

Que pensez-vous de l’idée de tourisme spatial?

 

Je pense que c’est excitant. Tous ceux qui sont allés dans l’espace disent que c’est une expérience très importante. J’imagine que c’est comme être au sommet d’une grande montagne, sauf que seulement environ 500 personnes ont déjà été dans l’espace. Comment ouvrons-nous cette expérience humaine aux autres?

 

En parlant d’expériences nouvelles, la NASA envisage clairement d’envoyer des explorateurs humains sur Mars. Comme vous l’avez indiqué, de nombreuses missions en cours développent les connaissances nécessaires à la réalisation de cet objectif.

Quand pensez-vous que les humains seront prêts?

 

Je dirais au milieu des années 2030, mais il faut que les choses se passent maintenant pour que nous puissions y arriver. Nous devons sortir les humains de leur orbite terrestre basse pour comprendre les éléments clés de «Pouvons-nous survivre dans les profondeurs de l’espace?

 

Quels sont les principaux obstacles à la réponse à cette question?

 

Le rayonnement spatial est beaucoup plus intense loin de la protection du champ magnétique terrestre. Et plus on s’éloigne de la Terre, plus il faut de temps aux astronautes pour se mettre en sécurité: cela passe de heures en jours, en semaines, en mois, voire en années. Vous devez être entièrement autonome et autonome. En ce qui concerne les communications et les opérations, la vitesse de la lumière est finie. Lorsque vous êtes sur Mars, cela signifie que les choses doivent fonctionner de manière autonome. Depuis le contrôle de mission, vous pouvez très bien atterrir sur la lune avec une manette de jeu, car elle est assez proche, mais vous ne pouvez pas le faire sur Mars.

 

À quoi ressemblera la première équipe sur Mars ?

 

La taille de la première mission sur Mars sera limitée, car plus la mission est importante, plus elle devient technologique.

Donc, je prédis qu’il sera composé de quatre à huit personnes.

Il ne sera pas vingt. Mais une ou deux personnes ne seraient pas bonnes non plus, simplement parce qu’il serait très difficile de résoudre les problèmes qui se présenteraient.

 

Vous avez dit que la diversité est très importante pour vous.

 

La diversité a tout à voir avec l’innovation et l’excellence. De nombreuses recherches associent des équipes d’horizons divers à l’excellence en innovation. Si vous voulez des équipes qui imaginent l’avenir mieux que quiconque, vous avez besoin de personnes d’horizons, de races et de sexes différents, et ainsi de suite. Groupthink n’est pas le bon outil pour créer de l’excellence; c’est utile pour prendre des décisions rapides mais pas excellentes.

 

L’exploration spatiale ouvre-t-elle la voie pour que les hommes puissent vivre hors de la Terre?

 

Quelle que soit la réponse à cette question, nous devons garder la Terre habitable. Il est dangereux de faire autrement. Je pense à terraformer les autres planètes un petit pourcentage du temps, mais je passe plus de temps à chercher des moyens de garder la Terre vivable et merveilleuse – et non l’inverse.

 

Cette conversation a été modifiée pour plus de clarté.

0 commentaires

mar.

05

févr.

2019

Lune : structure artificielle entre les cratères Von Karman et Davvison.

 

Date de la découverte : 5 févr. 2018

Lieu de la découverte : La lune de la Terre, entre le cratère Von Karman et les cratères Davvison.

Source photo : http://lroc.sese.asu.edu/posts/1082

 

D'après Scott Waring :

 

"J'ai trouvé cette structure au centre d'un cratère sur la lune terrestre. La structure ressemble beaucoup à un navire du film Transformers.

L'embarcation est de forme triangulaire, mais avec beaucoup de renflements bizarres.

L'objet est très brillant, plus que tout autre chose dans son environnement, ce qui me dit qu'il est métallique.

Il y a aussi une ombre qui traverse sa façade....elle n'est pas cassée, sa façade est plus basse donc il y a une ombre qui rend cette partie du vaisseau alien plus sombre.

C'est étrange, j'ai littéralement regardé cela pendant 15 minutes en essayant de déterminer ce qu'il est, quel âge il pourrait avoir et pourquoi il est au centre du cratère.

Il semble qu'il ait atterri au centre du cratère pour se cacher de chaque télescope....il ne semble pas non plus être trop vieux, moins de 250 000 ans, car il n'y a pas une épaisse couche de poussière de surface qui le recouvre...qui réduirait considérablement l'éclat de la surface métallique. 

 

Je pense que ce vaisseau peut encore être récupérable et qu'il pourrait être utilisé pour transporter des humains vers d'autres planètes de la Voie lactée. De cette façon, si nous nous éparpillons un peu partout... nous avons plus de chances que notre espèce survive plus longtemps. "

 

 

1 commentaires

mar.

05

févr.

2019

Chine : flotte d'Ovnis au-dessus d'une ville - Février 2019

 

Une flotte d'OVNI a été observée alors qu’elle survolait une ville chinoise. Certains pensent que c’est une preuve que des extraterrestres nous surveillent.

 

Une vidéo récemment publiée sur YouTube nous montre plusieurs objet qui survolent la Chine. Il n’y a que peu de détails sur cette vidéo. Le témoin ne dit pas dans quelle région de la Chine cela s’est produit. Malgré tout, ces images nous montrent clairement quelque chose d’anormale. On peut y voir trois OVNI voler en formation.

 

Ces appareils étranges diffèrent massivement en taille les uns des autres, celui du milieu étant de loin le plus grand.

 

Cette variation de taille a amené certains à penser que les OVNI ne sont pas créés par l’homme et qu’ils sont d’origine terrestre. Si ce phénomène était d’origine terrestre, ils auraient tous été semblables.

 

La vidéo a rapidement été reprise par des ufologues aux quatre coins de la planète.

 

Scott C. Waring, un chercheur reconnu pour son travail sur les OVNI, a affirmé que des extraterrestres nous observaient dans le monde entier.

 

Scott Waring a écrit sur son célèbre blog UFO Sightings Daily :

 

« Cette vidéo a été prise en Chine la semaine dernière et nous montre non pas un, mais trois OVNIS ou plus survolant un immeuble de bureaux. »

 

« Il n'y a pas de pays qui sont exclusivement survolés par les OVNI. Ils sont partout. Parfois, ils sont énormes alors que certains sont aussi petits que des balles de Baseball. »

 

« C'est une vidéo très provocante. »

 

La Chine est devenue une sorte de pôle d'attraction pour les extra-terrestres, certains affirmant que la nation possède même sa propre Zone 51.

 

Située au milieu de nulle part dans le désert de Gobi, une série d'étranges structures a dérouté les internautes. Certains pensent que cela pourrait être un code secret que des êtres extraterrestres pourraient utiliser par voie aérienne.

 

En plein milieu de la Chine, on peut aussi trouver plusieurs formations circulaires qui nous font penser à « Stonehenge ». Trois avions se trouvent à l’intérieur.

 

Les avions sont tous orientés vers l'extérieur et, le Youtubeur, responsable de la chaîne ThirdPhaseOfMoon, a constaté que le nombre d'avions à cet endroit est passé de quatre à trois entre 2005 et 2015, alors qu’aucune trace n’est visible. En outre, il n’y a aucune piste se trouve à proximité.

 

0 commentaires

lun.

04

févr.

2019

USA : Ovni en forme de pile émettant des flashs lumineux en Caroline du Nord - Janvier 2019

 

Un OVNI est apparu  dans le ciel juste au-dessus de Greensboro, en Caroline du Nord, et il a été capturé par une vidéo, qui a également été mise en ligne sur les réseaux sociaux.

 

Quelques instants après sa mise en ligne, la vidéo d'observation d'OVNI a déclenché un débat qui n'est pas terminé , beaucoup prétendant avoir vu le même objet clignotanT. 

 

La vidéo d'une de 5 minutes, qui a été affichée samedi, montre un objet en forme de pile s'envolant dans le ciel et émettant une série de flashs.

 

La vidéo, qui est agrandie et ralentie, a été visionnée des milliers de fois et plusieurs chaînes YouTube consacrées aux OVNIs et aux mystères non résolus. 

 

Elle est au crédit de l'utilisateur de YouTube "SpaceBret", également connu sous le nom de "Bret Jones", qui révèle dans la vidéo que l'étrange objet a été repéré le 25 janvier 2019 alors qu'il essayait d'enregistrer des oiseaux en dehors de Greensboro sur vidéo.

 

Il affirme avoir remarqué une mystérieuse lumière clignotante dans le ciel près d'un avion.

 

L'OVNI se déplaçait lentement dans le ciel, un peu plus lentement que les avions qui volaient autour, selon Jones, qui ne pensait pas l'avoir capturé du tout.

 

Il décida plus tard d'agrandir et de ralentir les images de 900%, ce qui semble révéler un objet en forme de pile scintillante produisant des éclairs à ses deux extrémités.

 

Quand Bret l'a vu, ça l'a ébloui parce que ce n'était pas du tout ce à quoi il s'attendait.

 

Et jusqu'à présent, il n'a aucune idée de ce que c'est.

 

Une personne a suggéré qu'il s'agit d'un ballon Mylar avec corde ou d'un ballon d'antenne d'extension WiFi parce que, à un moment donné dans la vidéo, on dirait que l'OVNI a un ancrage.

 

Cependant, Jones n'est pas d'accord avec cette suggestion car elle ne peut pas expliquer le clignotement et sa disparition. 

 Il croit aussi que la courroie ou corde pourrait être une sorte de carburant éjecté de l'objet.

 

Plusieurs personnes prétendent avoir vu le même OVNI.

 

Julia Hejnar a posté sur YouTube une observation de ce  même objet à Winston Salem en fin d'après-midi du 25 janvier 2019. Elle a dit que l'objet aussi clignotait  de ces deux  extrémités. 

 

Un autre observateur de SkyHound a dit qu'il avait vu le flash la nuit depuis un an maintenant

 

. Il a expliqué qu'il connaît clairement la différence entre les hélicoptères, les avions, les météorites, les fusées éclairantes à l'iridium, les satellites, etc. mais c'est différent.

 

Il a ajouté que l'objet semble clignoter de manière extrêmement lumineuse  sans motif et qu'il s'éteint même parfois en une lumière rouge terne. 

 

 

0 commentaires

lun.

04

févr.

2019

Analyse du psychologue Nicolas DUMONT face au mystère des abductions - Février 2019

Nicolas DUMONT

Daniel ROBIN

 

Voici une interview de Nicolas DUMONT par Daniel ROBIN

 

Nicolas DUMONT est un psychologue clinicien, psychothérapeute transpersonnel, formateur en psychologie en hypnose éricksonnienne, et vice-président du CERO France.

 

Le CERO-France est une association loi 1901 créée pour répondre aux interrogations des personnes ayant vécu une expérience d’enlèvement ou de contact avec des entités humanoïdes.

 

Son but est d’accueillir, d’informer, de soutenir et de favoriser les rencontres et les échanges de ceux qui ont vécu ce type d’expérience.

 

0 commentaires

lun.

04

févr.

2019

Démystification du satellite "Black Night" dans une vidéo - Février 2019

Ci-dessous vidéo telle que l'ISS aurait filmé le "Chevalier Noir" 

 

L'utilisateur de YouTube, NUA, démystifie dans sa vidéo  les photographies du soi-disant “satellite Chevalier Noir” prises en 1998.

 

Ce mois-ci, de nouvelles séquences vidéo probablement truquées grâce à des effets spéciaux, ont fait le tour des médias sociaux comme une preuve supplémentaire du mystérieux satellite Alien.

 

Des chercheurs sur les aliens qualifient ce mythe de “l’une des preuves les plus convaincantes de l’existence d’une vie extraterrestre intelligente” depuis 17 ans, alors que certains affirment qu’il est en orbite autour de la Terre depuis

au moins 13 000 ans !

 

Mais dans cette vidéo de NUA – intitulée “Black Knight Satellite UFO Documentary – Truth Exposed 2015 – (Debunked)” – l'auteur se contente d’affirmer de manière concluante que le Chevalier Noir, photographié en 1998 par la NASA, était un revêtement thermique de  satellites, perdu par l’équipage de la navette Endeavor qui participaient au développement de la Station spatiale internationale (ISS) !

 

Dans sa vidéo, NUA compare les formes du bouclier thermique perdu par un astronaute de la mission Endeavor de la NASA avec les images du fameux satellite Alien.

 

Et les ressemblances sont très convaincantes.

 

 

 

Il souligne que le bouclier thermique a exactement la même forme que le “Chevalier noir” que dans les photos de 1998 et explique que l’objet ne semblait changer de forme que parce qu’il tournait en tombant.

 

Après la diffusion des photos en 1998, la NASA a déclaré qu’il s’agissait d’un bouclier thermique, mais cela n’a pas empêché une vague de conspirationnistes de déferler.

 

La légende du satellite extraterrestre semble remonter à 1899, lorsque Nicolas Tesla a annoncé qu’il captait des ondes radio en provenance de l’espace, ce qui a amené les gens à penser qu’il y avait quelque chose d’extraterrestre dans le ciel ( en réalité ces signaux proviennent des pulsars).

 

Les expériences de 1928 à Oslo, en Norvège, ont capté les mêmes signaux.

 

En 1954, les journaux de l’État américain ont publié des citations de Donald Keyhoe, un major de l’aviation navale à la retraite et chercheur d’ovnis, affirmant que l’US Air Force avait détecté deux satellites en orbite autour de la Terre, alors qu’aucun n’avait encore été lancé depuis notre planète. 

 

NUA a regardé le bouclier thermique sous tous les angles pour repérer les caractéristiques identiques.

 

 

Le Time a ensuite écrit un article à ce sujet en 1960, à la suite du lancement de satellites depuis la Terre, déclarant que l’US Navy avait détecté un objet sombre, peut-être un satellite espion soviétique, avec une orbite très irrégulière.

 

Le mythe s’est développé en 1963 lorsque l’astronaute de la NASA Gordon Cooper aurait dit avoir vu le “satellite Chevalier Noir” dans l’espace, mais il y a eu une panne de courant à son retour et l’agence spatiale américaine l’aurait attribué à des hallucinations cosmiques.

 

Il a été rapporté qu’une décennie plus tard, en 1973, un chercheur écossais, Duncan Lunan, s’est penché sur les données des scientifiques norvégiens de 1928, avant de prétendre que les “messages” suggéraient que le “Chevalier noir” avait été mis en orbite par des extraterrestres d’Epsilon Boötis, pour faire comprendre à la Terre il y a 12,600 ans qu’un message de bienvenue lui était adressé !

 

De nombreux sceptiques affirment que la légende a été créée rétrospectivement après l’apparition des images de 1998, et que les événements étranges précédents ont été intégrés à l’histoire pour la rendre plus convaincante.

 

Les bruits de 1899 et 1928 restent un mystère, mais les causes possibles ne sont pas encore un satellite extraterrestre, selon les scientifiques.

 

Ils insistent sur le fait que la recherche montre qu’en 1954, M. Keyhoe avait fait la promotion d’un livre sur les ovnis et que les articles avaient été écrits de façon humoristique par les journaux.

 

La vidéo ci-dessous peut être sous-titrée en Français pour ceux qui ne maîtrisent pas la langue Anglaise

(Sous Titres ; traduire Anglais --> Français)

Ci-dessus la vidéo très convaincante de NUA

 

Un article de suivi, mais moins lu dans le Time, a également confirmé que l’étrange satellite était en fait les restes d’un satellite Discoverer de l’Air Force qui s’était égaré.

 

Selon certaines informations, M. Cooper, tout en affirmant avoir vu un certain nombre d’ovnis dans l’espace, n’aurait jamais prétendu avoir vu le satellite “Chevalier Noir” lors de cette mission ou n’aurait jamais vu le satellite du tout.

 

M. Lunan aurait également nié par la suite avoir laissé entendre qu’aucun satellite extraterrestre ne remontait à 12 600 ans et que sa conclusion selon laquelle les bruits étaient une carte des étoiles était celle de méthodes scientifiques non fondées.

 

Malgré cette vidéo de NUA, il est fort à parier que de nombreux amateurs OVNI refuseront de croire que le légendaire Chevalier Noir pourrait n’être qu’un bouclier thermique, insistant sur le fait qu’il s’agit d’un vaisseau spatial solide.

 

0 commentaires

lun.

04

févr.

2019

Mars : Un physicien affirme qu’une civilisation a existé sur Mars - Février 2019

 

La planète Mars regorgeaient de formes de vie extraterrestres jusqu'à ce qu’une guerre nucléaire ne supprime toute trace de vie sur la planète rouge, a déclaré un physicien spécialiste des plasmas.

 

Le Dr John Brandenburg, physicien américain et auteur de livres, pense avoir trouvé des preuves qu’il y a eu un hiver nucléaire qui a anéanti une ancienne civilisation martienne.

 

S'exprimant au micro de la radio Coast to Coast AM, le scientifique a expliqué que la vie extraterrestre sur Mars avait été interrompue par la puissance de l'atome et l'utilisation délibérée d'armes nucléaires par une force étrangère.

 

Le chercheur a ajouté que l'humanité avait été au bord d'un cataclysme similaire au plus fort de la guerre froide. Dans son estimation, le Dr Brandenburg a déclaré que Mars avait été complètement détruite par deux dispositifs nucléaires ayant explosé sur la planète rouge, plongeant sa civilisation dans l’oubli.

 

Le physicien a déclaré :

« La meilleure hypothèse de travail est que Mars était comme la Terre. Une espèce humanoïde indigène s’y est développée, elle était plus ou moins semblable à la nôtre. Elle a évolué jusqu’à devenir une civilisation primitive. »

 

« Pourtant tout a l'air primitif [sur Mars]. Nous ne voyons aucune route, aucun aéroport, rien de ce genre. »

 

« Il semble qu'il y ait eu une civilisation primitive qui vivait sur Mars et que quelqu'un l'ait attaquée depuis l'espace parce que les explosions qui s’y sont produites étaient des explosions aériennes causées par deux énormes armes nucléaires. »

 

Le physicien a reçu une multitude d’informations sur les extraterrestres au plus fort de la Guerre Froide, un conflit qui opposait les États-Unis et l’URSS.

 

C’est dans ces conditions qu’il est tombé sur des relevés atmosphériques provenant de Mars.

 

Alors qu’il était de passage aux Sandia National Laboratories, situés dans l’État de Californie, le Dr Brandenburg a indiqué qu'il avait appris que l'atmosphère de Mars était « chargée d'un isotope particulier », connue sous le nom de Xénon 129.

 

Les concentrations élevées de xénon radioactif sont généralement associées aux réacteurs nucléaires, à la fission nucléaire et aux retombées des explosions nucléaires.

 

Le Dr Brandenburg, titulaire d’un doctorat en physique théorique des plasmas et membre du laboratoire national Lawrence Livermore à Livermore, en Californie, estime que la destruction nucléaire de Mars était délibérée et méticuleuse.

 

Il a déclaré :

« Les deux régions de radioactivité résiduelle sur Mars sont très faibles, mais elles sont toujours facilement détectables. Il y a du Thorium et du Potassium qui sont en corrélation avec Cydonia Mensa et Galaxias Chaos, cet autre centre de la civilisation. »

 

« Il y aurait certainement des niveaux de radiation dans ces zones qui seraient faciles à détecter pour les êtres humains. »

 

« Je ne pense pas que cela présenterait un danger pour les humains, à moins qu’ils ne creusent profondément sous le sol au centre de ces zones. »

 

« L’une des raisons pour lesquelles je publie ce document maintenant est que je sens un danger croissant de guerre nucléaire entre nous et la Chine ou la Corée. »

 

« Je ne veux pas que cela se produise, je ne veux pas que cette planète ressemble à Mars. »

 

Cependant, selon les données recueillies sur Mars par le rover Curiosity de la NASA, il y a de vastes quantités de xénon dans l’atmosphère qui peuvent s’expliquer par les rayons cosmiques qui bombardent la planète.

 

L’agence spatiale américaine a déclaré que la composition chimique particulière des matériaux de la surface de la planète rouge « contribuait de manière dynamique » à la composition atmosphérique de Mars.

 

Un article de recherche présentant ces résultats, et publié dans Earth and Planetary Science Letters, il est dit :

« Les mesures au xénon suggèrent une possibilité intrigante que les isotopes plus légers que le Xenon 132 aient été enrichis à des degrés divers par les produits de spallation et de capture de neutrons dégazés dans l'atmosphère par le régolithe. Un modèle est construit pour explorer cette possibilité. »

 

Malgré les années qui passent et les avancées scientifiques, la planète Mars conserve encore tous ces mystères …

 

0 commentaires

lun.

04

févr.

2019

Colombie : énorme objet circulaire et lumineux filmé dans le ciel ou phénomène météorologique ?

Un gigantesque « objet » circulaire a récemment été filmé dans le ciel. Les témoins ont été estomaqués et même effrayés par cette apparition surnaturelle.

 

Sur cette vidéo, on peut voir un grand objet lumineux et de forme circulaire ressemblant à un orbe. Il semble planer au-dessus des nuages.

 

Bien que presque trop brillant pour pouvoir être regardé directement, un faisceau de lumière semble entourer l'objet mettant l'accent sur sa grande taille.

 

Filmé à Vélez Santander, en Colombie, le cameraman a pris soin d’enregistrer les expressions sans voix de ceux qui l'entourent.

 

Depuis qu'elle a été publiée sur YouTube par la chaîne Mavi777 il y a quelques jours à peine, la vidéo a été vue plusieurs milliers de fois.

 

Les internautes ont commencé à affluer pour partager leurs pensées sur l'origine de cet objet non identifié. L’un d’eux a écrit : « Pour ma part, je trouverais difficile de croire aux extraterrestres, mais ces images ne mentent pas ».

 

Tandis qu'un autre ajoute : « Chaque jour, quelque chose d'extrêmement étrange se produit sur Terre. »

 

« C'est un phénomène météorologique ou des OVNI. »

 

Un théoricien du complot pense, quant à lui, que le gouvernement est impliqué dans ce qui s’est passé :

« En tant qu’habitant du monde, nous avons le droit de savoir ce qu’ils font avec nos cieux. »

 

Quelques jours auparavant, plusieurs OVNI ont été filmés lors d'une sortie dans l'espace par les caméras de la Station Spatiale Internationale.

 

0 commentaires

lun.

04

févr.

2019

Un jour à Brest. 8 mars 1979 : un Ovni à Guipavas ?

Guipavas vue de l'ouest

 

Le 8 mars 1979, Noëllie R. a observé un OVNI en forme de fusée qui se mouvait dans le ciel au-dessus de Guipavas, une commune située dans le Finistère, au nord-ouest de la France.

 

Ce jour-là, peu après 21 heures, la jeune femme, qui était second-maître à la base aéronavale de Landivisiau, raccompagnait sa sœur, étudiante, à Brest.

 

 

Soudainement, alors qu’elles se trouvaient au niveau du lieu-dit Kervourig, sur la commune de Guipavas, Noëllie a vu, de ses propres yeux « un objet de couleur grise, en forme de fusée ».

 

Cet OVNI semblait voler juste au-dessus de la chaussée.

Elles poursuivirent tout de même leur chemin. Sur la route du retour, presque au même endroit, elle vit « comme une grande aile plate », en forme « de grillage ».

 

Deux jours plus tard, elle alla déposer son témoignage auprès de la gendarmerie.

 

Ce cas fait partie des 150 observations d’OVNI qui demeurent, à ce jour, totalement inexpliquées.

 

Selon Thomas Margout, auteur d’une thèse sur

le « Soucoupisme français », la conductrice aurait pris pour un objet volant non identifié, un banal camion bétonnière installé sur le tablier d’un pont en construction.

 

Toutefois, le GEIPAN (Groupe d’études et d’information sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés) n’a pas validé cette hypothèse.

Les spécialistes ne sont pas non plus convaincus d’autant que cet OVNI a changé d’apparence selon les dires du témoin.

 

0 commentaires

lun.

04

févr.

2019

Pakistan : un pilote repère un OVNI au-dessus de Karachi - Février 2019

 

Les autorités ont ouvert une enquête sur un objet volant non identifié (OVNI) qui a été repéré par un pilote pakistanais lors d'un vol de routine dans l'espace aérien de Karachi le vendredi 18 janvier 2019.

 

Le pilote, qui pilotait le vol PIA PK 536, a découvert un OVNI volant plus haut que son appareil.

 

Dès qu’il l’a repéré, il a immédiatement alerté l'autorité de l'aviation civile (« Civil Aviation Authority » ou CAA) pour l’informer de la situation. La CAA s'est référée à la police pour une enquête plus approfondie, nous rapporte le journal Propakistani.

 

Peu après que l'avion ait décollé et après qu’il ait atteint 4,7 miles nautiques à une altitude de 4 300 pieds, le pilote a repéré un objet volant à environ 105 pieds au-dessus de l'avion et l'a signalé au contrôle de la circulation aérienne (« Air Traffic Control » ou ATC) de Karachi.

 

« Je [le pilote] ai vu un objet volant qui volait à environ 150 pieds au-dessus de notre avion. Cet objet est de couleur brun foncé ou noir et ressemble à un vaisseau spatial », a déclaré le pilote à l'ATC.

 

Après cela, le pilote a modifié la trajectoire de vol et a poursuivi son vol vers sa destination.

 

Ce rapport a provoqué une certaine panique dans le secteur de l'aviation. Les autorités ont suspecté que l’OVNI puisse être un drone terrestre.

 

Sur ces soupçons, la CAA a signalé l'incident à la police et lui a demandé d’investiguer dans la région. Une section de la police sous le commandement du SSP, Malir Irfan Bahadur, a ouvert l'enquête.

 

« S'il s'agissait d'un drone terrestre, il pourrait provenir de la région de Super Highway. La police a lancé une opération de recherche pour identifier toute activité liée à ce drone. », a déclaré Irfan Bahadur.

 

Il est à noter ici que l'OVNI a été repéré dans la même région où un incident impliquant un mystérieux faisceau laser a été rapporté par plusieurs pilotes, il y a quelques temps.

 

Cet OVNI pourrait être un ballon météo.

 

En effet, le département de météorologie du Pakistan (Met) lance régulièrement des ballons dans les airs pour collecter des données météorologiques. Ces ballons sont envoyés dans les airs quatre fois en 24 heures. Dans la soirée, les officiers du Met avaient lancé le ballon dans les airs à 17h00.

 

Abdul Rasheed, un météorologue local, a déclaré au journaliste que ces ballons pouvaient atteindre 10 miles d’altitude. Mais, il a exclu la possibilité que l'OVNI soit un ballon météo.

 

« Les prévisions météorologiques font partie intégrante de la formation des pilotes et ils connaissent ce type de ballons », a ajouté Rasheed.

 

Actuellement, nul ne sait s’il s’agissait d’un simple ballon météo ou de quelque chose d’autre. La police et d’autres agences ont mené l’enquête sans parvenir à une conclusion satisfaisante.

 

0 commentaires

lun.

04

févr.

2019

Une chanteuse russe affirme être en contact avec des aliens - Février 2019

 

Katya Lel, une célèbre chanteuse russe, a expliqué en détails qu’elle avait eu des contacts avec des représentants de civilisations extraterrestres. Elle a indiqué qu’elle était entrée en contact avec un OVNI il y a 28 ans.

 

Katya a déclaré qu'à l'âge de 16 ans, elle avait vécu l’un des chocs les plus incroyables de toute sa vie : alors qu’elle dînait avec sa famille, des êtres venus d’ailleurs ont surgi de nulle part.

 

« Nous étions assis à table. Nous avons une grande maison, je m’étais assise près de la fenêtre. Soudain, nos yeux ont été éblouis par une sorte de lueur qui provenait de l'extérieur et qui était visible depuis la fenêtre. Trois rayons rouges et jaunes ardents étaient descendues au centre d’un cercle lumineux. Que s'est-il passé ensuite ... Le silence ... Je me suis réveillée la première, tout le monde me regardait », se souvient l'artiste.

 

Après avoir repris conscience, Lel remarqua qu’il lui manquait plusieurs dents.

 

« Le lendemain, après avoir constaté qu’il me manquait mes dents, j'ai commencé à entendre des voix. Ils commençaient à prendre contact avec moi », a déclaré l’artiste.

 

Elle a toutefois ajouté qu'elle ne comprenait pas la langue de ces mystérieux visiteurs.

 

Neuf jours plus tard, ces êtres sont de nouveau entrés en contact avec la future star. La nuit, ils l'ont enlevé alors qu’elle se trouvait dans sa chambre.

 

« Quand je me suis retrouvée dans leur vaisseau. J'étais inhibée. J'ai commencé à comprendre des choses. J’ai vu des bottes, des bottes d'hommes. Une voix très calme et agréable, une trentaine d'années. Il est venu à moi. Il avait une apparence humaine. Il m’a pris par la main », a-t-elle ajouté.

 

Lel a déclaré que les extraterrestres voulaient la prendre pour qu’elle accomplisse une mission. Elle a réussi à les convaincre de rester au sol. Elle n'exclut pas que les extraterrestres aient utilisés les dents qui lui avait prélevé pour créer des clones.

 

Le père de la célébrité a longtemps qualifié de stupides les histoires d’extraterrestres de sa fille. Cependant, un événement étrange l'a incité à croire et même à lui demander pardon.

 

« Devant mes yeux, il a plongé trois de ses doigts dans de l’eau bouillante dans laquelle de la viande était en train de cuire. Je me suis précipitée vers lui en disant : ‘Papa, que fais-tu ?’, et il m’a répondu : ‘Il me regarde. Ai-je perdu la tête ? Et cela ne me fait même pas mal’ », a déclaré Lel dans une interview accordée à Super et publiée sur YouTube.

 

À la fin de l’entrevue, Katya Lel a averti les sceptiques qui doutent de la véracité de son histoire :

« Vous n’avez pas besoin de rire ou de vous moquer. Vous savez à quel point notre monde est imprévisible. Hier, ils m’ont choisi, peut-être qu’ils vous choisiront demain. Mieux vaut prendre cette histoire avec calme et intelligence. Il est clair qu’ils nous entendent, nous voient, nous surveillent. Respectez-les mieux. Rire est la dernière chose à faire », a-t-elle dit.

 

Nous ajoutons que Katya Lel n'est pas la seule personnalité à déclarer avoir eu des contacts avec des civilisations extraterrestres.

Le premier président de la République de Kalmoukie, Kirsan Ilyumzhinov, avait déclaré avoir été emmené à bord d’un vaisseau extraterrestre en 1997. Le politicien avait parlé de son expérience inhabituelle en 2010 dans le programme télévisé animé par le journaliste Vladimir Pozner.

 

0 commentaires

sam.

02

févr.

2019

USA : Ovni observé en Caroline du Nord en Janvier 2019

Date de l'observation : Le 25 janvier 2019

Lieu de l'observation : Caroline du Nord, États-Unis

 

D'après Scott Waring :

 

"C'est une super vidéo d'un Ovni cigare  sur NC la semaine dernière.

Le témoin oculaire est un ornithologue passionné et connu sur Youtube sous le nom de SpaceBret.

Il a remarqué un objet volant près d'un avion et en a fait une vidéo de très près.

Quand un témoin oculaire utilise le meilleur des meilleurs objectifs... Leica... Je prends cette preuve au sérieux.

 

Les OVNIs volent souvent vers n'importe quel autre objet volant dans le voisinage afin de scanner les dernières technologies humaines.

Parce que chaque embarcation de haute technologie fabriquée par des humains est un pas de plus vers la fabrication d'embarcations à vitesse légère et de vol à travers l'univers. Et ils ne veulent pas rater ce moment historique de l'évolution humaine."

 

 

0 commentaires

sam.

02

févr.

2019

Ovni de forme carrée à Conyers, Géorgie, États-Unis - Janvier 2019

 

Date de l'observation : Le 30 janvier 2019

Lieu de l'observation : Conyers, Géorgie, États-Unis

Source : MUFON #98202

 

D'après Scott Waring :

 

"Un témoin oculaire a enregistré cet OVNI de forme carrée foncée sur Conyers hier.

Des vents violents, mais cet objet ne tourne pas ou ne tourne pas comme un ballon, il n'a pas de fixations....c'est énorme !

Comme un 727, mais j'ai remarqué une légère oscillation.

De plus, si vous avancez rapidement à la marque de 1:18, j'ai remarqué qu'il y a deux ovnis là pendant environ 7 secondes....un carré noir foncé, l'autre est semi transparent et bien au-dessus...mais presque dans la même position.

J'espère vraiment qu'on aura plus d'images de cette observation de Conyers. Je suis sûr que d'autres l'ont vu, mais croyez-le ou non, seulement 1 sur 6 pensera à enregistrer l'OVNI sur leur téléphone au moment de l'observation. Il doit y avoir d'autres images. "

 

 

 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

0 commentaires

sam.

02

févr.

2019

La réalité extraterrestre, une raison de penser

« La chose la plus merveilleuse à propos du thème des OVNIS et de la réalité extraterrestre – pour ceux qui travaillent et qui l’étudient – est que cela nous donne un conseil très précieux: ce que nous savons est insuffisant . Et ce changement de paradigme pourrait nous conduire à une société plus critique, plus curieuse et plus ouverte. »

 

Magnifique article de Luz mary Lopez pour El Tiempo, véritable plaidoyer à la construction intérieure par le filtre de l’ufologie, à lire absolument !

Mufon France

Lien vers l’article :

 

http://blogs.eltiempo.com/alternativa-extraterrestre/2019/01/30/la-realidad-extraterrestre-motivo-pensar/

Proposition de traduction :

 

Nous sommes dans des moments de changements évidents.

 

Ces dernières semaines, il a été enregistré que la planète subissait les conséquences du changement climatique à un rythme plus rapide que prévu.

 

Nous savons également que les mouvements telluriques deviennent de plus en plus intenses et fréquents.

 

Le rôle des médias et de sa « vérité hégémonique » nous conduit davantage à un film apocalyptique qu’à intérioriser le sujet afin de collaborer aux soins de cette immense maison: la planète Terre.

 

La voix de la nature que certains d’entre nous écoutent est annoncée depuis longtemps au moyen de prophètes

ou de « livres sacrés ». 

 

L’  actualité semble être victime de notre désinformation,  et le problème est que nous sommes des acteurs décisifs de notre territoire.

 

Mais nos actions sont également limitées. Les temps de la planète et, par conséquent, de nos vies, ont été soumis aux temps que le système – ou la matrice – nous ont conçus.

 

Nous mesurons ce temps dans des routines et des aspirations de statut qui nous laissent peu de place pour la réflexion: ,      qu’apprenons-nous dans notre voyage à travers la vie ?

Que devons-nous encore apprendre?

 

Au jour le jour de notre tâche dans le centre d’information sur les ovnis, la question est transformée: qu’en est-il des ovnis?

 

Et attirés par le thème, beaucoup abordent avec intérêt et se demandent si ces objets volants sont toujours visibles.

 

 

Avec l’avancement de la technologie, l’enregistrement d’événements inexpliqués est à la portée de tous et se retrouve même dans  les films amateurs ou dans les souvenirs de voyageurs qui ont trouvé des « surprises » cachées dans leurs photos de vacances , des boules de lumière et de nombreux autres effets inexpliqués peuvent laisser des traces dans les mémoires photographiques et, malgré cela, leur origine ne peut pas encore être expliquée.

 

Et ceux qui essaient de le faire ne trouvent pas l’espace pour le diffuser.

 

Mais rester dans le fantastique de l’inexplicable nous éloigne de quelque chose: se comprendre soi-même.

 

A partir de travaux de chercheurs, amateurs ou curieux, le thème ovni nous emmène à la dimension de ce que nous voulons savoir et révéler.

 

Bien que la tâche de progresser et de mieux connaître la vie dans notre univers soit importante pour faire évoluer notre façon de penser, l’idée que tout ce que nous ne connaissons pas est extraterrestre peut être simpliste .

 

Une réalité extraterrestre tirée du paradigme risque de nous échapper de nos propres responsabilités et continue de nous laisser sous l’aile d’un système qui veut prendre soin de nous pour nous dominer.

Souvent, les personnes qui contactent le DSI à la recherche de preuves ou d’explications parlent de la peur de l’invasion, d'’être des esclaves d’une autre civilisation.

 

Et si nous sommes nôtres?

 

Les médias traditionnels ont critiqué cette question – comme beaucoup d’autres – qui, aujourd’hui, sont davantage liés à l’industrie cinématographique ou à des notes sans informations soumises à la logique du « clic ».

 

De même, les discours de chercheurs de renom et d’orateurs du sujet ne doivent pas laisser les questions de côté.

 

Notre engagement devrait être d’apprendre ou de mettre en pratique quelque chose d’aussi simple que l’esprit critique. Révisez, doutez, demandez.

 

En examinant les nombreux cas et les milliers d’expériences enregistrées avec le prétendu phénomène OVNI , nous trouvons des historiens, des gens ordinaires, des soldats, des pilotes, des astronautes.

Diverses personnes qui ont expérimenté leur vérité et que nous avons la volonté d’écouter, d’ouvrir l’esprit et de comprendre qu’il y a beaucoup de choses que nous ne savons toujours pas.

 

Cette réalité extraterrestre, à notre avis, doit nous ouvrir encore plus la tête.

 

La chose la plus merveilleuse à propos du thème des OVNIS et de la réalité extraterrestre – pour ceux qui travaillent et qui l’étudient – est que cela nous donne un conseil très précieux: ce que nous savons est insuffisant .

 

Et ce changement de paradigme pourrait nous conduire à une société plus critique, plus curieuse et plus ouverte.

 

Quelque chose de très différent de l’opinion publique générée par les médias hégémoniques, qui nous donne la parole nécessaire pour rester les acteurs d’un jeu pour lequel nous n’avons même pas été prévenus.

 

Le moyen d’entrer dans le thème des OVNI, comme dans beaucoup d’autres sujets fascinants, est par le chemin de notre propre existence. Un élément de plus dans notre étape de la vie.

 

Le tout en un est simple. Et comprendre les expériences, c’est les prendre dans notre être. Et avancer toujours.

 

Commentaires : toujours revenir au fondamental : d'où venons-nous, qui sommes-nous, où allons-nous, quel est le sens de notre vie, qu'est ce qui nous fait progresser, quelles significations d'une réalité extraterrestre qui nous échappe en permanence..

0 commentaires

sam.

02

févr.

2019

Le contact facilité par les rayons X plutôt que par radio - Février 2019

 

Article proposé par le MUFON France

 

« Les efforts passés, y compris l’un dans les années 1970 avec un groupe d’étoiles à 25 000 années-lumière de distance et un autre en 2017 sur une planète à seulement 12 années-lumière de distance, ont utilisé la radio. Hang Shuang et ses collègues de l’Université d’aéronautique et d’astronautique de Nanjing, en Chine, estiment que cette approche est stupide. »

 

The Economist

 

C’est maintenant acté, le peuple chinois veut compter dans la conquête spatiale. Avec Chang’4, un premier acte réussi, Hang Shuang va peut-être de son coté révolutionner la communication dans l’espace avec X-Com.

 

Lien vers l’article :

 

https://www.economist.com/science-and-technology/2019/02/02/contacting-extraterrestrials-may-be-better-done-with-x-rays-than-by-radio

 

Proposition de traduction :

 

L’opinion est divisée sur le point de savoir si Homo sapiens devrait annoncer sa présence à l’univers en diffusant des messages à tous les extraterrestres présumés qui pourraient être à l’écoute, ou s’ils devraient conserver le schtum, de peur d’attirer une attention indésirable. Mais si des tentatives de contact doivent être faites, elles pourraient tout aussi bien être faites correctement.

 

Les efforts passés, y compris l’un dans les années 1970 avec un groupe d’étoiles à 25 000 années-lumière de distance et un autre en 2017 sur une planète à seulement 12 années-lumière de distance, ont utilisé la radio.

Hang Shuang et ses collègues de l’Université d’aéronautique et d’astronautique de Nanjing, en Chine, estiment que cette approche est stupide.

Les ondes radio se propagent rapidement et sont également absorbées et dispersées par la poussière interstellaire. En plus de cela, il existe de nombreuses sources de radio dans l’univers, ce qui crée un fond déroutant. Au lieu de cela, M. Hang propose d’utiliser les rayons X.

 

Les rayons x divergent plus lentement que les ondes radio.

 

Ils sont également meilleurs pour pénétrer la poussière.

 

Et il y a peu d’ arrière-plan des rayons x avec lequel les confondre.

 

Ils conviendraient donc en principe pour la communication interstellaire.

 

Leur valeur en tant qu’outils de communication sur Terre n’a toutefois pas été évidente, aussi peu de recherches ont été menées sur leur utilisation pour transmettre des messages.

 

Mais non, M. Hang et ses collègues ont en fait construit un prototype de xémetteur-récepteur à rayon qui a un but particulier et spécialisé.

 

Cela vise à éliminer la panne de communication que subit un vaisseau spatial lors de sa rentrée dans l’atmosphère terrestre. La panne de courant résulte du fait que l’engin est entouré d’un panache de plasma incandescent généré par la chaleur de la rentrée. Un tel plasma est impénétrable par les ondes radio, mais peut être transpercé par les rayonsX. À l’aide de leur prototype, M. Hang et ses collègues sont capables de coder des messages dans des rayons x , de les transmettre par le vide, puis de les décoder à l’autre bout.

 

Une version pratique de ce système ne transmettrait pas de signaux directement à la Terre depuis l’embarcation rentrant.

 

Au contraire, il les transmettrait à un satellite qui transmettrait ensuite le message à la Terre par des moyens plus conventionnels.

 

La raison de ce détour est que, bien que les rayons x pénètrent dans la poussière, ils sont absorbés par les types de gaz qui composent l’atmosphère terrestre. L’émetteur-récepteur de rentrée fonctionne parce que la période de black-out de rentrée se produit très haut dans l’atmosphère, où l’air est mince. En revanche, un signal diffusé dans l’air épais de la basse atmosphère serait absorbé.

 

Xcom , comme M. Hang surnomme son putatif x -ray lampe Aldis, serait une version plus puissante d’un tel émetteur de l’ engin spatial.

 

Pour éviter l’absorption atmosphérique, il faudrait le placer dans l’espace pour pouvoir fonctionner. Idéalement, il serait assis de l’autre côté de la Lune, à l’abri des interférences de la Terre.

 

Par un heureux hasard, l’Administration spatiale nationale de Chine, l’agence spatiale du pays, vient de démontrer, avec l’atterrissage de sa sonde lunaire Chang’e-4 , qu’elle pouvait positionner des équipements sur cette partie du satellite naturel de la Terre.

Reste à savoir si les intérêts de recherche de l’agence vont jusqu’à la chasse à l’intelligence extraterrestre. Mais xcom serait certainement une nouvelle approche de la question.

0 commentaires

sam.

02

févr.

2019

Nouvelle enquête sur l'étrange affaire du Col de Dyatlov (Ovni/Extraterrestres ?) - Février 2019

 

La mort inexpliquée d’un groupe de randonneurs en février 1959 dans les montagnes de l’Oural avait déclenché les rumeurs les plus folles, allant d’une attaque d’extraterrestres à des tests secrets de l’URSS.

 

Soixante ans plus tard, la Russie a annoncé vendredi rouvrir l’affaire.

 

«Leurs proches, les médias et le public demandent encore aux enquêteurs d’établir la vérité et ne cachent pas leurs suspicions que quelque chose leur a été caché», a annoncé un porte-parole du Parquet général russe, Alexandre Kourennoï, dans un communiqué publié sur internet.

 

Partis en janvier 1959 dans une région reculée de l’Oural, neuf randonneurs expérimentés, menés par Igor Diatlov, n’étaient jamais arrivés à destination.

 

Plusieurs jours après la signalisation de leur disparition, des recherches aériennes avaient permis de retrouver leur campement abandonné, leurs tentes déchirées de l’intérieur.

 

 

Les randonneurs avaient été retrouvés dans la neige à quelques dizaines de mètres de leur campement, dévêtus ou vêtus à la hâte. Certains présentaient des traces de blessures mortelles et des cicatrices effrayantes, une victime ayant même la langue coupée.

 

Les corps de quatre randonneurs n’avaient été retrouvés que deux mois plus tard, dans un lieu plus éloigné du campement, recouverts par la neige.

 

«Pas un meurtre»

 

L’affaire est connue comme celle «du col Diatlov», du nom de leur guide qui a ensuite donné son nom à la montagne où leur campement avait été retrouvé. Ouverte le 26 février 1959 par les autorités soviétiques, l’enquête criminelle avait été close trois mois plus tard.

 

Les enquêteurs avaient conclu que leur mort n’était pas un meurtre, sans donner plus de détails. Depuis, les rumeurs évoquant des attaques d’extraterrestres ou des essais militaires secrets menés par l’armée soviétique avaient fleuri. D’autres ont parlé d’une attaque de yeti ou de Mansis, le peuple indigène habitant la région.

 

Vendredi, la chaîne de télévision russe TV-3 a diffusé une bande-annonce d’une série télévisée de fiction à venir, «le Col de Diatlov».

 

75 théories différentes

 

Les enquêteurs ont étudié 75 théories différentes, a indiqué le procureur en charge de résoudre l’affaire, Andreï Kourianov.

 

«Nous avons immédiatement écarté certaines théories. Les fantasmagoriques incluant des ovnis ou toutes celles paranormales», a-t-il ajouté.

 

La thèse du meurtre a aussi été écartée, a-t-il affirmé tout en précisant qu’une nouvelle autopsie des restes doit être réalisée.

 

Selon lui, les blessures mortelles relevées sur certains corps ont été infligées post-mortem et pourraient être dues au froid intense qui régnait dans les montagnes cet hiver-là.

 

Des experts doivent aussi se rendre sur le col Diatlov pour prendre de nouveaux échantillons, destinés notamment à savoir si une avalanche pourrait être la cause du drame.

 

0 commentaires

ven.

01

févr.

2019

Une mission spatiale secrète aurait été envoyée vers le vaisseau extraterrestre Oumuamua ! - 01/02/2019

 

Alors que les astronomes débattent de l'hypothèse de l'engin spatial Oumuamua, un initié et lanceur d'alerte affirme qu'une mission spatiale secrète a été envoyée pour l'explorer..

 

 

Dans la vidéo ci-dessous, Corey Goode révèle 2 documents secrets de la DIA sur des technologies avancées !

 

0 commentaires

ven.

01

févr.

2019

NDE - Une femme affirme avoir la preuve de la réincarnation - Février 2019

 

Une femme, qui est décédée un cours instant, a expliqué avoir vu dans l’au-delà son passé, son avenir ainsi que ses diverses réincarnations. S’agit-il d’une remarquable preuve de la vie après la mort ?

 

La jeune femme, qui se prénomme Telesa, est décédée brièvement après la formation d'un caillot de sang dans son cœur qui s'est infiltrée dans ses poumons. Telesa a été déclaré cliniquement morte pendant quelques instants alors elle se trouvait déjà à l'hôpital puisque cet événement est survenu peu de temps après son accouchement. Dans l’au-delà, Telesa a déclaré qu'elle avait l'impression être là pour l'éternité. Dès qu'elle s'est échappée de son corps, Telesa a révélé qu'une lumière brillante commençait à apparaître dans la pièce. Celle-ci a fini par la porter.

 

Elle a alors expliqué qu'elle flottait à travers cette lumière et que cela lui donnait la preuve qu'elle s'était véritablement réincarnée.

 

Telesa a écrit son histoire sur le site Web NDERF : « La lumière m'a emporté dans l'espace, au-delà de notre univers et vers une boule de lumière si brillante que je pouvais la voir longtemps avant de l'atteindre. »

 

« J'ai commencé à avoir des visions de ma vie, pas seulement celle-ci, mais de chaque vie que j'ai jamais vécue. »

 

« Ensuite, on m'a montré une vision de la Terre. Ensuite, j'ai vu la vision du soleil central qui s'approchait de moi. C’était comme si on me montrait que le soleil central était la source et l’émanation de toute énergie, quel que soit l’endroit d’où on l’appelle, et de vie en vie. »

 

Telesa croit alors avoir rencontré une entité qui « prétendait être Dieu ».

 

Elle a déclaré : « Je me suis soudainement familiarisée avec le fonctionnement de l'univers et l'origine de l'énergie noire et de la matière. »

 

Sans qu’elle en soit averti, Telesa s’est soudainement retrouvée dans son corps, réalisant « que seuls quelques instants s’étaient écoulés ».

 

Certains chercheurs affirment que ces visions sont des phénomènes normaux et ne sont pas nécessairement un signe ou une preuve de la vie après la mort.

 

Le Dr Sam Parnia, directeur des recherches sur les soins intensifs et la réanimation à la NYU Langone School of Medicine de New York, a récemment déclaré à Oz Talk : « Les gens décrivent une sensation de lumière vive, chaleureuse et accueillante qui attire les gens vers elle. »

 

« Ils expliquent avoir la sensation de rencontrer leurs proches décédés, presque comme s'ils étaient venus les accueillir. Ils disent souvent qu’ils ne veulent pas revenir puisque c’est tellement confortable. C’est comme si un aimant les attirait si puissamment qu’ils ne veulent pas revenir. »

 

« Beaucoup de gens décrivent la sensation d’être séparer d'eux-mêmes et de regarder les médecins et les infirmières s’occuper d’eux. »

 

Le Dr Parnia explique que cette réaction a des explications scientifiques et que voir des personnes proches dans l’au-delà n'est pas une preuve de la vie après la mort. Pour le scientifique, le cerveau utiliserait ce mécanisme comme une technique de survie.

 

Il a déclaré que, grâce à la technologie et à la science modernes, « la mort ne doit pas nécessairement se limiter à la philosophie et à la religion, mais elle peut être explorée par la science ».

 

Il a ajouté : « Ils peuvent entendre des choses et enregistrer toutes les conversations qui se déroulent autour d'eux. »

 

 

0 commentaires

ven.

01

févr.

2019

L’épave du vol MH370 a-t-elle enfin été découverte ? 31/01/2019

 

A l’aide d’une imagerie satellite détaillée réalisée par la NASA, le site où se serait écrasé le vol MH370 aurait peut-être été trouvé. Ainsi, on a découvert que cet avion aurait disparu dans l’ouest de la Malaisie, dans l’océan Indien.

 

Le vol MH370 de la Malaysia Airlines, qui a disparu après son décollage, reliait Kuala Lumpur à Beijing en 2014. Selon de nouvelles théories, il pourrait se trouver quelque part dans l'océan Indien. Alors que l’anniversaire de la disparition de ce vol approche (le 8 mars), de nouvelles théories gagnent en popularité sur ce qui est arrivé aux 239 passagers et membres de l’équipage du MH370. Une nouvelle théorie proposée suggère que l'avion a été photographié au-dessus de l'océan Indien peu de temps après son décollage. Cette théorie est étayée par des images satellitaires de la NASA réalisées par le programme « Earth Observing System Data and Information System » (EOSDIS).

 

Les photos satellite partagées en ligne cette semaine indiquent au moins trois emplacements potentiels pour le vol MH370.

 

Une vidéo YouTube, diffusée sur la chaîne MH370 Possible Sighting par Darren Bailey, a utilisé les données satellites de la NASA pour tenter de découvrir l’emplacement exact de cet avion tant recherché.

 

L’instantané satellite le plus étrange semble montrer un objet vaguement semblable à un avion directement à l’ouest de la Malaisie et de l’Indonésie.

 

M. Bailey a écrit dans la vidéo : « Le Mh370 a possiblement été observé à l'aide des données satellitaires de la NASA fournies par le site Internet Zoom Earth. »

 

Cet objet blanchâtre se trouve autour des coordonnées géographiques : 3’00.549’S et 86’21,943’E.

 

Il y a peu, un expert en crash d’avion avait laissé entendre que le vol MH370 s’était « délibérément crashé » dans l'océan Indien.

 

Le Dr John Cox, l'un des principaux enquêteurs américains sur les accidents d'avion, a déclaré à Express.co.uk : « L'épave se trouve au fond de l'océan, dans une région reculée de l'océan Indien. »

 

Les photos satellites récemment découvertes par la NASA datent du 8 mars 2014, jour de la disparition de l’avion.

 

Cependant, en dehors de cette théorie, rien n'indique que l'objet en question soit autre chose qu'un curieux nuage formant un avion.

 

Moins de trois semaines après la disparition de MH370, le Premier ministre malaisien Najib Razak avait annoncé que l'avion s'était probablement écrasé dans l'océan Indien.

 

Le Premier ministre a déclaré que toutes les données recueillies suggéraient que l'avion était positionné quelque part au milieu des eaux libres à l'ouest de Perth, en Australie, ce qui le placerait beaucoup plus au sud que sur la photo de la NASA.

 

M. Mazak a déclaré le 25 mars, il y a cinq ans : « C'est donc avec une profonde tristesse et regret que je dois vous informer que, selon les nouvelles données de vol, le MH370 a terminé sa course dans l'océan Indien. »

 

Les familles et les amis des 227 passagers et des 12 membres d'équipage à bord du vol n'ont toutefois pas renoncé à retrouver l'avion disparu.

 

Le vol MH370 de Malaysia Airlines a décollé de la piste 32R de l'aéroport international de Kuala Lumpur vers 16 h 42 UTC.

 

Environ 40 minutes après le début du voyage, le MH370 a émis son dernier message radio, lorsque l’équipage du poste de pilotage a déclaré: « Bonne nuit, le Malaysian Thre

e Seven Zero ».

 

Le 29 juillet 2015, un fragment de l'avion manquant a été retrouvé sur une plage de l'île de la Réunion, en France.

 

0 commentaires

ven.

01

févr.

2019

Un OVNI se scinde en 2 au-dessus de l’île Maurice

 

Le 8 octobre 2017, en fin d’après-midi, un OVNI noir a été filmé à Bel Ombre, sur l’île Maurice, en Afrique.

 

Au bout de quelques instants, il s’est scindé en deux …

 

Témoignage :

 

« J'étais en service à l'hôtel Shanti situé sur la côte sud-ouest de l'île Maurice le 08/10/2017, comme d'habitude je regardais le ciel pour voir le temps qu’il faisait afin de savoir si je devais installer des tables supplémentaires à l'extérieur du restaurant.

Quand j'ai levé les yeux au ciel, j'ai vu un objet de forme carrée rester immobile dans le ciel très venteux.

Au début, je pensais que c'était un cerf-volant, puis je me suis

dit : ‘Comment le cerf-volant peut-il rester immobile par un temps aussi venteux ?’

C’est alors que j'ai vu comme une aura qui entourait l'objet.

J'ai demandé à ma collègue si elle pouvait voir la même chose et elle m’a répondu oui.

Je lui ai demandé ce qui se passait, elle a dit qu'elle ne savait pas, que c’était peut-être les extraterrestres, puis elle a ri.

 

J'ai pris mon téléphone portable, qui est un HTC Desire 728g, et j'ai commencé à le filmer.

 

L'objet a alors commencé à changer de forme et à se scinder en deux formes mystérieuses.

Notez qu'après la fermeture de l'hôtel, c’est la haute mer.

Je n'ai jamais voulu montrer cela à qui que ce soit, mais il y a quelques jours, un de mes voisins m'a montré quelque chose qu'il avait vu dans le ciel et cela ressemblait à une orbe immobile dans le ciel nocturne.

Je lui ai montré mes images et il a été vraiment choqué. J'ai pris 3 photos et j'ai 2 vidéos.

À un moment donné, j'ai voulu le voir de mes propres yeux et j'ai arrêté de filmer et finalement, il a disparu.

Quelqu'un peut-il m’expliquer s'il vous plaît. »

 

Pour voire les vidéos, cliquez sur le lien ci-dessous

 

Vidéos

0 commentaires

mer.

30

janv.

2019

OANI se déplaçant rapidement sous l'eau ? - Janvier 2019

 

Voici une vidéo qui semble montrer un OANI se déplaçant rapidement sous l'eau aussi dénommé  "Fast Mover" ;cette vidéo provient d'un passager d'un avion de ligne en route vers LAX au moment où l'avion survolait la mer du Japon :l'avion vole à une vitesse de croisière de près de 1.000 km/h, l'OANI va -t-il aussi vite ? 

 

Certains diront que la longue traînée sombre sous l'eau n'est qu'une ombre de l'avion, mais si nous comparons l'ombre d'un avion sur l'eau avec l'OANI  nous voyons que c'est complètement différent.

 

Ce que nous voyons, c'est l'OANI avec une longue traînée de déplacement sous d'eau derrière lui, ce qui indique que l'OANI  se déplaçait  dans l'eau à grande vitesse.

 

Le passager de l'avion n'est pas le seul à avoir été témoin d'un tel OANI  sous-marin extraterrestre.

Marc D'Antonio, astronome et analyste vidéo en chef de l'organisation OVNI MUFON a également été témoin de ce qu'il croit être une embarcation extraterrestre voyageant à une vitesse impossible sous l'eau lorsqu'il était à bord d'un sous-marin de la marine américaine dans l'Atlantique Nord.

 

 

Selon Marc D'Antonio, l'US Navy mène un programme top secret pour détecter les objets submergés non identifiés qui se déplacent rapidement sous la mer.

 

0 commentaires

mer.

30

janv.

2019

Un OVNI observé à Perpignan le 29 juillet 2018

 

Le 29 juillet 2018, une famille rentrait chez elle en voiture quand un énorme OVNI est apparu dans le ciel. Il y a eu plusieurs témoins mais peu d’entre eux ont décidé de publiquement raconter ce qui c’était passé ce jour-là.

 

Témoignage :

 

« OVNI observé au-dessus de Perpignan, en France, et de la mer. Nous étions sur l’autoroute de retour d’Espagne, nous rentrions en France. Un objet blanc et massif planait à proximité. Toute la famille en a été témoin ainsi que de nombreuses autres voitures.

J'ai remarqué une petite sphère ronde très proche de l’OVNI blanc principal.

Ils ont lentement volé dans la même direction. J'ai essayé de filmer cela, mais mon téléphone n'a rien enregistré, mais j'ai ensuite pris un certain nombre d'images. C'était en plein jour et le ciel était très dégagé. Toutefois, une tempête se formait au loin. »

 

0 commentaires

mer.

30

janv.

2019

Espagne : drone Ovni à La Rioja - Janvier 2019

Date de l'observation : Janvier 2019

Lieu de l'observation : La Rioja, Espagne

Source des nouvelles : https://nuevecuatrouno.com/2019/01/29/video-avistamiento-ovni-rioja/

 

 

D'après Scott Waring :

 

"Cet OVNI a été enregistré par un drone en Espagne la semaine dernière. L'OVNI était localisé a flanc de la montagne et a remarqué le drone volant... alors il a immédiatement fait un survol pour l'examiner.

L'objet s'est déplacé incroyablement vite, si vite qu'on dirait un tube, alors qu'en fait c'est un disque ovale. Dans le gros plan, vous pouvez voir qu'il  a été pris quatre fois sur la photo... c'est la vitesse à laquelle il se déplace. Ces quatre temps s'accumulent ce qui fait qu'il semble être long, alors que ce n'est pas le cas. Les OVNI sont souvent attirés par les avions et celui-ci ne fait pas exception à la règle. Oui, les ovnis peuvent être petits comme celui-ci. Les extraterrestres ont des drones, parce que toutes les espèces d'extraterrestres ne peuvent pas marcher parmi nous sans être remarquées, et beaucoup respirent des gaz différents." 

 

 

D'après le témoin :

 

Selon ses conclusions, l'objet capturé par la caméra du drone est "de forme cylindrique, d'une longueur d'environ 2 mètres". "Il sort d'une forêt et parcourt environ 600 mètres en deux secondes environ, soit environ 1 080 kilomètres à l'heure ", ce qui " écarte complètement l'explication d'un insecte ou d'un animal ".

 

"On peut parler d'un véhicule d'environ deux mètres de long dont je doute fort qu'il s'agisse d'une technologie humaine et qu'il sorte pour voir ce qui approche ", conclut-il. "

0 commentaires

mar.

29

janv.

2019

Afrique du Sud :Ovni observé lors d'un événement sportif - Janvier 2019

 

Le 26 janvier 2019 à 9 h 30, un témoin était sur la plage du Cap, en Afrique du Sud, pour prendre des photos d'un événement sportif.

Soudain, il vit quelque chose d'étrange dans le ciel....

 

Rapport du témoin :

 

"J'étais sur la plage pour photographier le taureau rouge roi de la compétition aérienne, la lune était encore visible à cette époque. J'ai atteint la plage à 09h15 et en regardant la lune, j'ai vu cette petite forme qui semblait sortir de derrière la lune, j'ai pris mon objectif zoom nikon d750, 200-500mm et pris quelques photos. au moment où la brise légère venait de l'ouest et cet objet se dirigeait vers l'ouest,

 

Toutes les photos prises à l'appareil photo au format brut

 

En 30-45 secondes, il a totalement disparu.

 

Les photos ont été prises en 500 mm et agrandies numériquement"

 

 

 

0 commentaires

mar.

29

janv.

2019

Argentine : Ovni filmé par un membre d'un groupe de musique à La Banda - Janvier 2019

 

Date de l'observation : Le 9 janvier 2019

Lieu de l'observation : La Banda, Argentine

Source : https://paranormaltoday.com/musician-from-los-alfiles-allegedly-photographed-ufo-at-la-banda/

 

 

 

D'après Scott Waring :

 

"Cet OVNI a été vu par Francisco "Pancho" Zamudio, membre du groupe de musique tropicale Los Alfiles vivant à La Banda, Argentine.

J'ai agrandi la photo comme vous le voyez ci-dessus, et oui, il semble que ce soit un disque avec une zone supérieure et inférieure du dôme.

Comment a-t-il pu rater un tel événement ?

Très facilement puisque les OVNI sont capables de voler si vite que l'œil humain ne peut même pas détecter leur mouvement, mais l'œil numérique de l'appareil photo est exceptionnel et capture tout sur son passage. Oui, je crois que c'est un OVNI. La forme, la vitesse et les bords extérieurs flous indiquent tous que c'est réel. "

 

 

Le témoin oculaire déclare : 

 

"C'était le 9 janvier de cette année. Je buvais à la maison, je suis sorti pour voir les nuages qui prenaient forme et j'ai pris quelques photos au hasard. Je n'étais au courant de rien à l'époque. Samedi dernier, en regardant les images, j'ai remarqué un point noir. Je les ai envoyées à un ami qui travaille à la radio et il les a téléchargées sur son ordinateur. En faisant un zoom avant, il a découvert cette chose, et nous avons vraiment été surpris."

 

 

0 commentaires

mar.

29

janv.

2019

Ovni filmé dans le sud de l'Italie - 29/01/2019

Il y a peu un OVNI a été filmé, en pleine journée, à l’extrême sud-est de l’Italie. En visionnant ces images, il est difficile de comprendre de quoi il s’agit.

 

Cet objet, qui arborait une forme de losange, est apparu au-dessus de Alessano, une ville de la province de Lecce. Ces images ont visiblement été prises par le passager d’une voiture.

 

Le ciel était particulièrement dégagé, ce qui fait que cet engin d’aspect métallique était particulièrement visible.

 

Était-ce un photomontage ? Un véritable OVNI d’origine extraterrestre ?

 

Avant de pouvoir en tirer des conclusions, il serait nécessaire d’obtenir davantage d’informations sur les conditions de l’observation ainsi que sur le témoin.

 

Source

0 commentaires

lun.

28

janv.

2019

Ovni Orbe lumineux filmé atterrissant près d'une villa - Janvier 2019

Date de l'observation : Le 17 janvier 2019

Lieu de l'observation : South Yorkshire, Angleterre

 

D'après Scott Waring :

 

"La vidéo que nous vous montrons aujourd'hui a été enregistrée le soir du 17 janvier 2019 et montre un globe de lumière (UFO) qui atterrit dans le jardin d'une maison dans la ville de Doncaster, située dans le South Yorkshire (Angleterre).

Dans la vidéo de la caméra de sécurité, vous pouvez voir comment la sphère de lumière, une fois posée, semble se tenir pendant quelques secondes dans le jardin. Le témoin oculaire déclare alors que la lumière disparaît soudainement dans un éclair de lumière, mais je ne vois pas cela dans la vidéo.

Peut-être que le témoin oculaire l'a coupé pour une raison inconnue. 

De tels OVNIs ont déjà été vus au-dessus du temple du Dôme du Rocher il y a de nombreuses années. Je vais mettre la vidéo ci-dessous."

 

0 commentaires

lun.

28

janv.

2019

Deux Ovnis filmés en direct depuis l'ISS - janvier 2019

La NASA vient peut-être de révéler, sans le vouloir, une preuve de l’existence des extraterrestres après que deux objets non identifiés aient été filmés par les caméras à bord de la Station Spatiale Internationale.

 

Ces images, diffusés en direct sur Internet, nous montre la Terre filmé à partir d'une caméra installée à l'extérieur de l’ISS. On peut y voir la noirceur de l’espace. Mais, quelques instants plus tard, quelque chose de surnaturel se produit.

 

Une mystérieuse silhouette apparaît au-dessus de l'atmosphère. Elle ressemble à une ombre. Toutefois, elle disparaît très vite.

 

Puis, deux petites lumières très vives surgissent depuis le haut de l'écran. Elles traversent rapidement l’objectif de la caméra avant de disparaître en un éclair.

 

Scorpio88 a initialement publié cette incroyable séquence sur YouTube. Mais elle est devenue virale depuis qu’elle a été partagée par le célèbre théoricien du complot Mavi 777.

 

Depuis, ces images ont été vues plus de 20 000 fois et certains internautes pensent que la NASA a malencontreusement révélé l’existence d’une vie extraterrestre.

 

« Quelque chose se passe dans l'espace », a déclaré l’un d’eux.

 

« Deux observations [d’OVNI] faites depuis la station spatiale en deux semaines. »

 

Un autre a commenté : « Ces OVNIS en forme de boule de feu sont observés partout dans le monde, n'est-ce pas ? »

 

Ce n'est pas la première fois qu'une activité étrange a été repérée dans l'espace.

1 commentaires

lun.

28

janv.

2019

Neil Armstrong était fasciné par les extraterrestres - 28/01/2019

 

L'astronaute Neil Armstrong était secrètement fasciné par la vie extra-terrestre - et a même tenté de protéger les noms des responsables gouvernementaux qui avaient divulgué des secrets sur les OVNI, a-t-on affirmé.

 

Armstrong, décédé en 2012, n'a jamais parlé publiquement de son intérêt, mais certains chercheurs pensent qu'il a vu des OVNI après son atterrissage sur la Lune en juillet 1969.

 

Maintenant, une lettre jamais publiée auparavant écrite par un grand professeur qui a enquêté sur des observations d'OVNI pour l'US Air Force pourrait être la preuve « irréfutable » que Armstrong était intéressé, voire passionné, par la vie extraterrestre.

 

La lettre a été envoyée par le professeur J Allen Hynek, consultant pour le très secret Project Bluebook. Il s’agissait d’une enquête officielle de l'US Air Force sur des observations d'OVNI dans les années 1960. Elle fait maintenant l’objet d’une série à succès sur la chaîne History Channel.

 

La note, obtenue par le journal Sun Online, montre que lors d’une croisière entre New York et la côte ouest de l’Afrique en 1973, l’expert en OVNI avait été personnellement invité à rejoindre Armstrong et sa famille à sa table.

 

Les deux hommes ont donné des conférences sur l'espace et l'astronomie à bord du Canberra, qui a navigué de New York vers les côtes de l'Afrique de l'Ouest.

 

Plus de 2 000 enseignants, artistes, auteurs, acteurs, architectes, scientifiques et célébrités ont participé à cette croisière de renommée mondiale.

 

La croisière de deux semaines a permis aux invités de regarder l'une des plus longues éclipses solaires totales des temps modernes. Hynek et Armstrong faisaient partie d'un comité appelé « Life in the Universe » (« La vie dans l'univers », en français).

 

La lettre a été écrite par Hynek à Jennie Zeidman, qui a travaillé avec lui à la base aérienne de Wright Patterson, dans l’État de l’Ohio, sur le projet Blue Book.

 

Dans sa lettre datée du 15 juin 1973, le Dr Hynek écrivait :

« Chère Jennie. Dans une semaine, nous naviguerons ...

Le directeur de la croisière m'a appelé pour me demander si les Hyneks accepteraient de partager une table avec les

Armstrongs ! Alors - Dites à Barry que je devrais pouvoir obtenir un autographe pour lui ! Je vous ai dit que j'y allais ? »

 

Certains ufologues affirment que Armstrong a repéré un OVNI après avoir atterri sur la lune en juillet 1969, mais que la NASA avait coupé l'alimentation.

 

À l’occasion du 25e anniversaire de l’atterrissage de la lune en 1994, Armstrong avait fait une rare apparition publique et avait déclaré de façon mystérieuse : « Nous avons aujourd’hui un groupe d’étudiants, parmi les meilleurs en Amérique. »

 

« Pour vous, nous disons que nous n'avons qu'un début. Nous vous laissons beaucoup, il reste à faire. Il y a encore de grandes choses à découvrir. Des percées révolutionnaires sont possibles à ceux qui peuvent supprimer l'une des véritables couches protectrices. »

 

Le Dr Irena Scott, ex-officier de la Defense Intelligence Agency (DIA), qui a mis au jour cette lettre, a déclaré : « Beaucoup de gens se sont demandé si Armstrong s'intéressait au phénomène des OVNIS. Cette lettre pourrait bien constituer une preuve irréfutable. »

 

Le Dr Scott, qui a travaillé pour la DIA et pour le compte du Centre aérospatial dans le domaine de la photographie par satellite, a publié un nouveau livre sur les OVNIS intitulé Sacred Corridors.

 

Elle a interrogé des membres du gouvernement et des militaires qui travaillaient dans la « Blue Room » de la base aérienne Wright Patterson, où l’on pense que l’épave du tristement célèbre crash de l'OVNI de Roswell en 1947 aurait été emportée.

 

« Armstrong avait le choix parmi les célébrités avec lesquelles il souhaitait s'asseoir », a-t-elle révélé.

 

« Parce que les Armstrong et les Hyneks ont passé autant de temps ensemble, on peut se demander s’ils ont discuté des OVNIS. »

 

« Cette lettre pourrait être quelque peu historique car elle pourrait en réalité confirmer qu'Armstrong s'intéressait effectivement aux OVNIS. »

 

Le Dr Scott a également découvert qu'un autre chercheur spécialisé dans les ovnis, Leonard Stringfield, avait été approché par Armstrong lorsqu'il était membre du conseil d'administration d'une banque.

 

Elle a ajouté : « Stringfield savait que plus de 50 informateurs liés au gouvernement avaient divulgué des informations sur des événements impliquant des OVNIS. »

 

« Cependant, il a refusé de révéler leurs noms, et ses critiques ont insisté sur le fait que sans l'identité des sources, les récits manquaient de crédibilité. »

 

« Stringfield a reconnu ce problème, mais il avait promis de protéger l’identité de ses informateurs et avait le sentiment que s’il ne l’avait pas fait, il n’aurait pu obtenir aucune autre information de leur part ni de quiconque. »

 

« Stringfield a déclaré qu'il y a plusieurs années, alors qu'Armstrong était membre du conseil d'administration d'une banque de Cincinnati, Armstrong et Hynek l'ont approché avec une proposition visant à protéger les noms des informateurs liés au gouvernement. »

 

« Armstrong a déclaré que Stringfield pourrait mettre sa liste de noms dans un coffre-fort à la banque d'Armstrong, auquel on présumait que Armstrong y aurait également accès. L'intention était qu'en cas de décès de Stringfield, les noms ne seraient pas perdus, mais Stringfield a rejeté cette idée. »

 

« Il n'y a aucune preuve que cela soit arrivé. Cependant, Armstrong et Hynek ont été en contact. »

 

La nouvelle survient une semaine après que le chef de l’académie des sciences de Harvard ait admis que l’astéroïde en forme de cigare « Oumuamua » pourrait être une sonde spatiale appartenant à une civilisation extraterrestre.

 

Le professeur Avi Loeb n’exclut pas pour autant qu’il puisse s’agir d’une preuve de l’existence d’extraterrestre - c’est ce que de nombreux chercheurs ont affirmé à l’époque.

 

Le fait qu’il n’y ait pas de signaux radio émis par cet objet pourrait simplement signifier que celui-ci est en panne, a déclaré le professeur Loeb au journal israélien Haaretz.

 

« Nous n'avons aucun moyen de savoir s'il s'agit d'une technologie active ou d'un vaisseau spatial qui n'est plus opérationnel et qui continue de flotter dans l'espace. »

 

0 commentaires

sam.

26

janv.

2019

L’héritage ‘Oumuamua’ - Janvier 2019

 

Article proposé par le MUFON FRANCE

 

« Donc, à la réflexion (et je ne suis pas seul dans ce camp général, et d’autres ont été beaucoup plus articulés et nuancés dans leurs discussions), je pense que dans l’ensemble, Bialy et Loeb ont rendu un réel service à la science en nous forçant à admettre que – même si nous pensons que de telles choses sont extrêmement improbables – il est probable que le seul moyen de découvrir des preuves d’une autre vie technologique dans l’univers (si elle existe) est de vouloir poser la question de nos observations dans la première place. Si vous ne demandez pas, vous ne trouverez probablement pas. Attendre qu’un néon indiquant «Alien» tombe sur nos genoux ne se produira probablement pas ainsi, nous devons nous pousser plus fort que cela. »

 

Caleb A. Scharf pour Scientific American

 

Excellent billet de Scharf, qui résume tout à fait la situation suite au papier de Loeb sur Oumuamua. J’ai presque envie de dire, si vous ne devez n’en lire qu’un, ce serait celui là !

 

Lien vers l’article de Scientific American :

 

https://blogs.scientificamerican.com/life-unbounded/the-oumuamua-legacy/

 

Proposition de traduction :

 

Au cours des derniers mois, beaucoup de temps d’antenne a été consacré au «visiteur» interstellaire, Oumuamua.

 

Cet objet faible, tombant à travers notre système solaire sur une orbite hyperbolique, a enthousiasmé les astronomes parce que, bien, parce que c’est super inhabituel. 

 

L’interprétation de base de la trajectoire, de la couleur et de la luminosité de cet objet suggère un matériau extrêmement allongé et en train de dégringoler vigoureusement, composé de matériau de type astéroïde rougeâtre, peut-être riche en métal, ayant parcouru un très long moment dans l’espace interstellaire.

 

Vraisemblablement échappé d’un autre système planétaire quelque part dans notre galaxie ‘, le passage d’Oumuamua à travers la gravité de notre Soleil révise les prévisions théoriques concernant le nombre d’objets interstellaires de cette taille relativement grands (peut-être quelques centaines de mètres de diamètre) par un facteur allant de cent à dix millions fois.

 

En d’autres termes, le simple fait que nous ayons repéré ‘Oumuamua peut révéler une grande population de morceaux interstellaires qui deviennent maintenant des choses très intéressantes à comprendre et à essayer d’étudier davantage pour mieux comprendre la formation de la planète et l’échange de matériel à travers les distances galactiques.

 

Une autre caractéristique fascinante de Oumuamua est que, sur sa trajectoire orbitale extérieure issue de notre système solaire, il a été prouvé qu’elle accélérait – cette accélération décroissant comme si elle était associée au rayonnement du Soleil.

Ou plus précisément, l’accélération variait de l’inverse du carré de la distance de ‘Oumuamua au Soleil. Comme il n’y a pas eu de détection directe de «gazage» (sublimant) de matériau «Oumuamua» de manière cométaire – qui pourrait fournir ce type d’accélération – les astronomes restent un peu perplexes à propos de ce qui se passe.

 

Mais qu’en est-il des interprétations non « de base »?

À la fin de 2018, Shmuel Bialy et Abraham (Avi) Loeb de l’Université de Harvard ont publié un article examinant ce comportement d’accélération difficile à expliquer en demandant si cela pouvait être uniquement dû à la pression du rayonnement solaire – la vague de photons stellaires exerçant une force.

 

Sans faire d’hypothèses loufoques, ils montrent, à l’aide d’un simple calcul de masse, de surface et de pression de rayonnement, que l’accélération observée nécessiterait qu’Oumuamua se compose d’un matériau d’épaisseur approximative millimétrique avec une taille globale (section transversale) de l’ordre de plusieurs. des dizaines de mètres et une masse d’environ mille kilogrammes.

 

Ils ont ensuite posé la question (et je devrais dire que le document est un très bon document en termes de méthodologie et de logique) pour savoir si cela pourrait être compatible avec une sonde interstellaire non naturelle utilisant une voile légère. 

 

En lisant le document, je suis frappé (et plutôt surpris) par le nombre de caractéristiques de ‘Oumuamua qui peuvent – en principe – être expliquées de manière très nette en explorant cette hypothèse. 

 

La couleur rougeâtre? Accumulation de poussière interstellaire à un niveau auquel on peut s’attendre pour une sonde parcourant de longues distances pendant une longue période. 

 

La luminosité variable dans le temps – attribuée à un grave basculement de l’objet dans l’explication de base?

Une voile légère culbutante qui pourrait être une feuille, un cylindre, un cône, soit abandonnée bien avant de tomber au Soleil, a échoué, soit (mon ajout) décroché d’une petite sonde avant d’entrer dans notre système solaire. 

 

Ils soutiennent également que s’il s’agissait d’une sonde délibérément ciblée, cela modifierait les extrapolations de base (voir ci-dessus) qui suggèrent une augmentation considérable du nombre de corps interstellaires naturels comme celui-ci. Au lieu de cela, ces chiffres pourraient rester tels que prédit par notre compréhension de la formation des planètes et des détritus interstellaires. 

 

C’est, et je suis un peu surpris de le dire, un argument inattendu et convaincant – présenté parfaitement sobrement.

 

Mais bien sûr, et pour faire court, ce document a fini par générer des titres tels que « Alien Probe Claim by Harvard Scientists » et d’autres bannières juteuses et scandaleuses. Suivi de plusieurs cycles de scientifiques divers, égaux, irrités, amusés et indignés. 

 

J’admets que je suis arrivé un peu en retard. La fureur me divertissait, mais je n’y prêtais pas trop attention, car il semblait que Bialy et Loeb, tout en étant délibérément provocateurs, essayaient également de formuler une pensée beaucoup plus nuancée, à savoir: hypothèses scandaleuses, il est possible qu’un jour, nous manquons quelque chose de vraiment important.

 

La relecture de leur document original confirme mon accord avec ce sentiment. Je pense que l’on peut être tout à fait d’accord avec l’interprétation de base – et avec les nombreux excellents scientifiques étayés par des données et des décennies d’informations sur le fonctionnement des étoiles, des planètes et de la dynamique galactique.

 

Mais en même temps, on peut convenir que certains aspects de l’interprétation «extrême» (sonde extraterrestre) fonctionnent plutôt bien et répondent au critère scientifique fondamental de la possibilité de testabilité – sur tout objet futur aussi inhabituel.

 

Donc, à la réflexion (et je ne suis pas seul dans ce camp général, et d’autres ont été beaucoup plus articulés et nuancés dans leurs discussions), je pense que dans l’ensemble, Bialy et Loeb ont rendu un réel service à la science en nous forçant à admettre que – Même si nous pensons que de telles choses sont extrêmement improbables – il est probable que le seul moyen de découvrir des preuves d’une autre vie technologique dans l’univers (si elle existe) est de vouloir poser la question de nos observations dans le première place.

Si vous ne demandez pas, vous ne trouverez probablement pas. Attendre qu’un néon indiquant «Alien» tombe sur nos genoux ne se produira probablement pas ainsi, nous devons nous pousser plus fort que cela.

 

Bien entendu, ces auteurs ont également parlé de leurs travaux à divers médias et, comme ils ont l’habitude de le faire, ils ont fini par faire des déclarations sur leurs confidences dans des hypothèses qui sont bonnes, mais qui rendent furieux les autres scientifiques. Je ne veux pas vraiment commenter la « justesse » de faire cela, et être confronté aux questions des journalistes peut être intimidant. Mais toutes choses étant considérées, je pense que générer une conversation – même avec un peu d’indignation – est correct. En fin de compte, la nature aura le dernier mot indépendamment de ce que nous pensons. »

 

 

0 commentaires

sam.

26

janv.

2019

Un Ovni observé d'un avion par un passager au-dessus de la Chine - Janvier 2019

Au cours d'un vol entre les Pays-Bas et la Chine, un passager du nom de Ming Yang a soudain ressenti quelque chose d'étrange, et a regardé par la fenêtre et a remarqué un OVNI gris argenté en forme de disque dans la distance sur laquelle il a immédiatement sorti le téléphone et pris une photo de l'OVNI.

sur la base de la remarquable observation d'OVNI pris le 14 septembre 2018, mp.weixin.qq a élaboré un rapport détaillé et est venu à la conclusion que la localisation de l'ovni est au-dessus du Réservoir Shidou.

Ils ont également consulté un capitaine professionnel, M. Cheng Hui et selon son analyse la taille de l'OVNI est d'environ 120-200 mètres et il était presque jusqu'à 4.000 mètres tandis que selon la demande de la piste de vol le KLM Boeing 787 était à 3.600 mètres au moment où il a pris la photo.

D'après le rapport, l'OVNI a une forte performance de furtivité et il semble avoir deux couches au-dessus et au-dessous, dans un état statique, indiquant qu'il pourrait s'agir d'un vaisseau antigravité artificiel. 

0 commentaires

ven.

25

janv.

2019

« Channeling : Questions Universelles » avec Sylvain Didelot - Janvier 2019

 

Emission proposée par NUREA TV

 

Entretien le mercredi 23 janvier 2019 à 20h30

 

« Channeling : Questions Universelles » avec Sylvain Didelot

 

De formation très pragmatique comme qualiticien et informaticien, Sylvain Didelot s'est intéressé depuis son enfance au monde du paranormal et de la spiritualité.

 

Initié à de multiples arts de guérison, il découvre la canalisation en 2005.

Depuis, accompagné de nombreux êtres de lumière, il est aussi conférencier, écrivain et accompagnant spirituel.

 

Son œuvre est de guider et faire accepter à chacun sa propre divinité, révélant ainsi à tous de nouvelles possibilités d'interprétations et de manifestations du monde qui nous entoure.

 

Sylvain Didelot nous rejoint sur Nuréa TV pour une soirée spéciale questions universelles !

 

Site Officiel : http://sylvaindidelot.com

0 commentaires

ven.

25

janv.

2019

Les premières observations d'Ovni de 2019

En ANGLETERRE le 11-01-2019  : 

Un cercle de lumière dans le ciel 

0 commentaires

ven.

25

janv.

2019

L'ANCIEN EMPLOYÉ DE LA NASA, KEN JOHNSON, DÉCLARE : "IL Y A DES EXTRATERRESTRES ET DES PYRAMIDES SUR LA LUNE" - Janvier 2019

 

Ken Johnson a travaillé pour le laboratoire de réception lunaire de la NASA et pendant les missions, Apollo a travaillé en tant que responsable de la collecte de données et du contrôle photo.

 

Cependant, il a perdu son emploi après avoir parlé d'artefacts extraterrestres sur la lune. Après la fin de son emploi, Johnson a refusé de permettre à la NASA de le renfermer et a décidé de rendre publique son discours et de parler de ce que la NASA cache délibérément au public.

 

Ken Johnson qui travaillait pour la NASA il y a longtemps et tente de faire connaître aux gens les photos et vidéos qu'il a vues avant d'être édités avec des programmes de montage vidéo par des experts en informatique de la NASA.

 

"J'ai vu des bases extraterrestres et des OVNIS sur la lune sur les photographies que j'analysais", explique Ken, qui a des choses intéressantes à raconter et à décrire.

 

L'un d'entre eux est situé sur le cratère lunaire Tsiolkovsky Crater. Sur ce cratère, ainsi que sur d’autres cratères, il existe de nombreuses anomalies et la NASA a caché des images qui montrent des forteresses et des pyramides qui ne sont pas d’origine humaine.

 

L'ancien employé de la NASA a découvert quelque chose qu'il n'avait pas à voir lorsqu'il a découvert des photographies montrant un module de la mission "Apollo" sur la surface lunaire et la base des extraterrestres à sa surface.

 

La photo a été prise par les astronautes lors de la séparation de la plateforme et classée parmi les nombreuses photographies prises pendant le programme "Apollo".

 

Dans ces images, des structures mystérieuses et des ovnis ont été enregistrés et Ken en est certain.

Ces photos ont par la suite été détruites et la plupart cachées.

 

Cependant, l'employé en a conservé certaines et les a mises en ligne. Parmi les images publiées, il y a des photos de la NASA qui représentent diverses structures artificielles sur la lune.

 

Ken est convaincu que nous ne sommes plus allés sur la Lune pour cette raison, c'est-à-dire parce qu'il y a des bâtiments, des pyramides et des forteresses extraterrestres.

 

Johnson affirme avoir communiqué de manière enthousiaste la vérité au sein de la NASA sur les structures extraterrestres qu'il pouvait voir sur les images, mais qu'il était frustré parce qu'à chaque pas qu'il entreprenait, de puissantes forces internes de l'agence spatiale, elles semblaient vouloir s'assurer que Johnson n'a jamais découvert la véritable histoire cachée à l'humanité.

 

Plus il insistait sur la question, plus il rencontrait de la résistance et un mur de silence des hauts commandements de la NASA et de la NSA. Cela a continué jusqu'à ce que la NASA décide de mettre fin à son emploi, puis de le renvoyer.

 

Johnson a été rejeté et qualifié par beaucoup de fantaisiste fou, mais les images qu'il a publiées semblent justifier sa fantastique histoire.

 

Ces nouvelles images montrent ce qui semble être des pyramides à la surface de la Lune, qui ressemblent étrangement aux pyramides de Gizeh construites par les anciens Égyptiens. Peut-être encore plus dramatique, les images représentent également ce qui semble être une forteresse extraterrestre lunaire.

 

La ligne officielle de la NASA est que l’apparition de ces structures dans les images trouvées par Ken n’est rien de plus qu’une illusion d’optique provoquée par un cadre surexposé.

 

Cependant, il convient de rappeler que Johnson n'est pas la seule personne à poser des questions sur les structures extraterrestres sur la Lune et sur Mars.

 

0 commentaires

ven.

25

janv.

2019

Namibie : Une terrifiante créature tue 30 chèvres et suce leur sang

Le Chupacabra est une terrifiante créature dont l’existence n’a jamais été prouvée. Elle est réputée pour littéralement aspirer le sang de ses victimes. Elle a été aperçue partout dans le monde.

 

Le Chupacabra s’en prendrait particulièrement aux bétails et aux animaux de la ferme. Ses victimes sont sauvagement et mystérieusement déchiquetées, vidées de leur sang ou autrement éviscérées.

 

Au cours de ces dernières années, les récits faisant état de mutilations perpétrées par des animaux inexpliquées semblent être particulièrement en hausse. Bien que le phénomène ne soit pas nouveau, la fréquence croissante avec laquelle ces cas sont signalés donne à penser que ces énigmatiques prédateurs invisibles s’aventurent sur de nouveaux territoires à la recherche de viande fraîche. Qu'est-ce qui se cache réellement derrière ces meurtres ?

 

Le dernier cas de mutilation animale nous vient de Namibie en Afrique où des dizaines d’animaux ont été brutalement et inexplicablement tués. Des bergers ont raconté que près de 30 chèvres avaient été retrouvées complètement vidées de leur sang.

 

Les habitants des villages de Uukwanambwa et de Amuteya disent que depuis quelques semaines, un prédateur inconnu traque leurs chèvres dans la nuit et leur suce tout leur sang sans en laisser une goutte. Le plus incroyable, c’est que ces tueurs travaillent très proprement et ne laissent aucune trace de leur passage.

 

Selon le blog d'actualité The Namibian, la créature a été vue par quelques témoins qui disent que l'animal ressemble à un gros chien :

 

« Deux chèvres sont mortes et 10 ont été retrouvés avec des trous dans le cou et elles ne font que saliver. On nous a dit de ne pas les manger, de tuer les quatre autres et de les brûler. La chose qui a tué les animaux a apparemment été vue près de la maison du voisin en train de se battre avec un chien. Ceux qui les ont vus ont dit qu'ils ressemblaient à des chiens noirs. »

 

Des responsables de la faune locale et des vétérinaires disent que les blessures des animaux victimes sont anormales et qu’ils n’ont jamais rien vu de tel. Rehabeam Erckie, directeur adjoint du ministère de l'Environnement pour les régions du centre-nord, a déclaré à AllAfrica.com que « scientifiquement, ces choses qui attaquent les chèvres de cette manière ne font pas partie de la faune que nous connaissons. Nous laissons place à davantage d’investigations ».

 

Est-ce que tous ces cas de mutilations animales constituent un indice supplémentaire que les choses vont vraiment mal dans le monde naturel ?

Alors que le changement climatique, le développement humain et beaucoup d’autres choses continuent de remodeler la Terre et les écosystèmes qui en dépendent, il est naturel que nous commencions à remarquer des modifications dans les comportements des animaux ou même que de nouveaux animaux, encore inconnus, émergent de l’ombre.

 

La question qui se pose maintenant est la suivante : Quand est-ce que l’une de ces créatures commencera-t-elle à s'attaquer aux humains ?

 

0 commentaires

ven.

25

janv.

2019

Nouvelle Zélande : Un OVNI parfaitement rond observé à New Plymouth - Janvier 2019

Looking across New Plymouth with Mount Taranaki in the distance in mid-July 2010, by Andrew and Annemarie - Flickr, CC BY-SA 2.0, Link

 

Le vendredi 18 janvier 2019, dans la soirée, un homme, qui vit à New Plymouth (dans la région de Taranaki, en Nouvelle-Zélande), a observé un étrange OVNI dans le ciel.

 

Grant Black sait que beaucoup de gens le prendront pour un fou lorsqu’il racontera son histoire. Pourtant, il est formel : il a bien vu un OVNI de couleur rouge et en forme de ballon rond. Il volait non loin de New Plymouth et se dirigeait vers la côte.

 

« Je ne suis pas un fou ou quoi que ce soit. »

 

« J'étais assis en train de regarder la télévision quand j'ai vu quelque chose », a expliqué l’homme qui vit sur Plymouth Road.

 

« J'ai vu une balle rouge voler horizontalement dans les airs. »

 

« Il a traversé Plymouth Road depuis la montagne. C’était un gros ballon rond. Très grand et rapide. »

 

Black dit que cet engin sphérique et rouge se trouvait à environ 500 mètres d’altitude dans les airs et qu’il se déplaçait parallèlement à Kirihau Road en direction de la côte.

 

« Il ne tombait pas, il était à l’horizontal par rapport au sol. »

 

Black dit qu'il n'a pas la moindre idée de ce qu'il a vu et se demande maintenant si d'autres personnes ont remarqué cet étrange objet dans les airs avant qu'il ne disparaisse.

 

« J'ai demandé à quelques voisins mais personne n'a rien vu. »

 

 

0 commentaires

ven.

25

janv.

2019

Mexique : pièces d'archéologie intrigantes - Janvier 2019

 

Nouvelles preuves de la visite de notre planète par des extraterrestres; on peut remarquer que leurs "soucoupes volantes" sont moins bien profilées que de nos jours; ils ont entre temps améliorés leur technologie !!

 

0 commentaires

jeu.

24

janv.

2019

A qui est la lune? La course à l’exploitation des matériaux précieux de notre satellite - Janvier 2019

 

« Je suis tout à fait sceptique quant au maintien des grandes notions morales du monde entier qui explore l’espace ensemble, en tant que nations égales »

 

Helen Ntabeni, avocate au sein du cabinet britannique spécialisé dans le droit et la politique Espace Naledi

 

Oui, nous avons déjà parlé de l’évolution qui se profile dans l’espace.

Les états semblent vouloir faire glisser l’exploration vers les sociétés privées, dont certaines ont des trésoreries plus importantes que des pays eux-mêmes.

 

Je rappelle que Jeff Bezos, le patron d’Amazon, est élu Homme le plus riche du monde. Et est intéressé pour développer le tourisme spatial.

MUFON FRANCE

 

 

La BBC nous fait ici un bon article, posant clairement les bases de l’avenir spatial, en tout cas de l’avenir de la Lune à (je le pense) assez courte échéance.

 

Lien vers l’article :

 

https://www.bbc.com/news/science-environment-46877417

 

Proposition de traduction :

 

Cela fait presque 50 ans que Neil Armstrong est devenu le premier homme à marcher sur la Lune. « C’est un petit pas pour l’homme », a déclaré l’astronaute américain, « un pas de géant pour l’humanité. »

 

Peu de temps après, son collègue Buzz Aldrin l’a rejoint pour traverser la mer de la tranquillité. Après être descendu des marches du module lunaire de l’Aigle, il a regardé le paysage vide et a dit: « Une magnifique désolation. »

 

Depuis la mission Apollo 11 de juillet 1969, la Lune est restée en grande partie intacte – il n’y a plus d’humain depuis 1972.

 

Mais cela pourrait changer bientôt, plusieurs sociétés souhaitant explorer et éventuellement exploiter sa surface à la recherche de ressources, y compris l’or, le platine et les minéraux de terres rares largement utilisés en électronique.

 

Plus tôt ce mois-ci, la Chine a atterri sur une sonde, la Chang’e-4, de l’autre côté de la Lune, qui a réussi à faire germer une graine de coton dans une biosphère à sa surface. Il s’agit de créer une base de recherche.

 

La firme japonaise iSpace envisage de construire une « plate-forme de transport Terre-Lune » et de mener une « exploration des eaux polaires » sur la Lune.

 

Il y a des règles, alors existe-t-il des règles garantissant que la désolation d’Aldrin ne soit pas perturbée, ou le seul grand satellite naturel de la Terre pourrait-il s’impliquer dans une ponction commerciale et politique sur les terres et

les ressources ?

 

La propriété potentielle de corps célestes est un problème depuis le début de l’exploration spatiale pendant la guerre froide. Alors que la Nasa planifiait ses premières missions lunaires habitées, l’ONU a élaboré un traité sur l’espace extra-atmosphérique, signé en 1967 par des pays tels que les États-Unis, l’Union soviétique et le Royaume-Uni.

 

« L’espace extra-atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes, ne peut faire l’objet d’une appropriation nationale par revendication de souveraineté, par le biais d’un usage, par une occupation ou par tout autre moyen ».

 

 

 

Joanne Wheeler, directrice de la société spécialisée dans l’espace Alden Advisers, décrit le traité comme « la Magna Carta de l’espace ». Cela fait planter un drapeau sur la Lune – comme le faisaient Armstrong et ses successeurs – « sans signification », car cela ne confère aucun « droit contraignant » aux individus, aux entreprises ou aux pays, ajoute-t-elle.

 

En termes pratiques, la propriété foncière et les droits miniers de la Lune importaient peu en 1969. Mais, à mesure que la technologie évoluait, exploiter ses ressources à des fins lucratives est devenu une perspective plus probable – même si elle est encore éloignée.

 

En 1979, l’ONU a élaboré un accord régissant les activités des États sur la Lune et les autres corps célestes, mieux connu sous le nom d’Accord de la Lune. Cela stipulait qu’ils devaient être utilisés à des fins pacifiques et que l’ONU devait elle-même savoir où et pourquoi quiconque envisageait de construire une station.

 

L’accord stipulait également que « la Lune et ses ressources naturelles sont le patrimoine commun de l’humanité » et qu’un régime international devrait être instauré « pour régir l’exploitation de ces ressources au moment où cette exploitation est sur le point de devenir réalisable ».

 

Le problème avec l’Accord sur la Lune est que seulement 11 pays l’ont ratifié. La France en est un, et l’Inde en est un autre. Les plus grands acteurs de l’espace, notamment la Chine, les États-Unis et la Russie, ne l’ont pas été. Le Royaume-Uni non plus.

 

Quoi qu’il en soit, dit Mme Wheeler, il n’est « pas si facile » de faire respecter les règles énoncées dans les traités.

 

Différents pays incorporent les documents qu’ils signent dans la loi et veillent à ce que les entreprises et les individus les respectent.

 

 

La professeure Joanne Irene Gabrynowicz, ancienne rédactrice en chef du Journal of Space Law, convient que les accords internationaux n’offrent « aucune garantie ».

 

L’application « est un mélange complexe de politique, d’économie et d’opinion publique », ajoute-t-elle.

 

Et les traités existants, refusant la propriété nationale des corps célestes, ont été confrontés à un défi supplémentaire ces dernières années.

 

En 2015, les États-Unis ont adopté la loi sur la compétitivité des lancements dans les espaces commerciaux, reconnaissant le droit de leurs citoyens de posséder les ressources qu’ils parviennent à extraire des astéroïdes. Cela ne s’applique pas à la Lune, mais le principe pourrait éventuellement être étendu.

 

Eric Anderson, cofondateur de la société d’exploration Planetary Resources, a qualifié la législation de « plus grande reconnaissance des droits de propriété de l’histoire ».

 

En 2017, le Luxembourg a adopté sa propre loi, accordant le même droit de propriété aux ressources trouvées dans l’espace. Le vice-Premier ministre, Etienne Schneider, a déclaré que cela ferait de son pays « un pionnier et un leader européen du

secteur ».

 

La volonté d’explorer et de gagner de l’argent existe, les pays semblant de plus en plus désireux d’aider les entreprises.

 

« Il est clair que l’exploitation minière, que ce soit dans le but de restituer les matériaux sur Terre ou de les stocker ou de les fabriquer sur la Lune, est le contraire même de ne causer aucun dommage », déclare Helen Ntabeni, avocate chez Naledi Space Law and Policy.

 

Elle ajoute que l’on pourrait affirmer que les États-Unis et le Luxembourg se sont mal comportés pour se soustraire aux dispositions du Traité sur l’espace extra-atmosphérique. « Je suis assez sceptique quant à la préservation des hautes notions morales du monde explorant l’espace ensemble en tant que nations égales », a-t-elle déclaré. »

 

0 commentaires

jeu.

24

janv.

2019

Vague d'OVNIS dans la vallée de l'Hudson

Vague d'OVNIS dans la vallée de l'Hudson

Une vague d'OVNI dans les Etats de New-york et du Connecticut s'est produite entre 1982 et 1986. Cette vague fait partie des plus inhabituelles de l'histoire et plus de 5000 observateurs ont témoigné. Des objets en forme de "V" ou de boomerang, dont les dimensions étaient estimées entre 100 et 300 mètres, ont été observés.

 

Peut-être pensez-vous que les OVNIS sont une "mode" des années 60.

 

Peut-être vous avez pensé que les OVNIS apparaissent seulement à des farfelus dans les campagnes isolées. Non.

 

Plusieurs milliers de gens ordinaires ont rapporté avoir vu un nombre étonnant d'OVNIS souvent énorme et en forme de "V" ou en forme de triangle.

Ces observations se sont produites dans la Vallée de l'Hudson, dans l'Etat de New York aux Etats-Unis.

L'éruption des rapports d'observation a commencée en 1983, a eu un pic dramatique de 1984 à 1985, puis s'est doucement calmée bien qu'il y ait eu là de telles observations régulièrement jusqu'à aujourd'hui encore.

Quelque chose a envahi le ciel, a plané au-dessus des maisons et des routes d'un des secteurs les plus peuplé du monde.

 

Des "objets", de formes différentes, ont été aperçus : des disques et des triangles. La taille de certains objets était telle que les témoins parlent de "villes volantes".

Ce genre d'observation n'est pas nouveau, on retrouve des témoignages similaires dans les années 1956, 1957, 1958, 1976 et 1978.

On peut cependant constater que depuis la fin des années 70, ces boomerangs sont de plus en plus rapportés alors que le nombre d'observations de disques a diminué.

 

L'enquête

 

Le CUFOS [Center for UFO-Studies] a étudié cette vague, parmis les enquêteurs, l'astronome et le fondateur du CUFOS, le Dr. J. Allen Hynek. Les résultats de cette enquête ont été publiés dans l'ouvrage "Night Siege – The Hudson Valley UFO-Sightings", en 1987.

 

Hynek n'a pas vécu la phase terminale de la rédaction de cet ouvrage - il est décédé en 1986. Les co-auteurs étaient Bob Pratt - décédé en novembre 2005 - et Philip J. Imbrogno.

 

Le CUFOS a ouvert une UFO-Hotline qui a largement été utilisée. Les enquêteurs étaient littéralement "submergés" par les témoignages, ils ont donc décidé de ne prêter attention qu'aux cas rapportant des rencontres rapprochées.

Rien que le 24 mars 1983, 300 témoins ont appelé. Parmi eux, des pilotes et des officiers de police.

 

Manifestement, des organismes gouvernementaux ou militaires se sont intéressés aussi aux incidents. Des habitants du secteur ont observé une activité élevée d'hélicoptères semblant "chercher quelque chose", un agent de la NSA [National Security Agency] a également contacté le CUFOS afin de savoir où en était l'enquête, son intérêt étant purement privé selon lui. Il s'est avéré plus tard qu'une annexe de la NSA se trouve dans le secteur où les observations ont été faites.

 

Rencontres

 

Les objets observés semblaient privilégier les rencontres rapprochées, ils étaient fréquemment vus manoeuvrant et planant à basse altitude, au dessus de la cime des arbres. Un témoin déclare qu'il aurait pu facilement atteindre l'objet qu'il a observé avec une balle de base-ball.

 

Dans la majorité des cas, des lumières étaient d'abord observées puis les témoins remarquaient que ces lumières faisaient partie d'une masse lorsque l'engin se rapprochait. Une "suspension circulaire" lumineuse faisant partie de cette masse a souvent été mentionnée, cela pourrait expliquer pourquoi il est fréquement question de disque volant dans les témoignages.

 

Une femme décrit la partie inférieure de l'OVNI comme ornée de tuyaux et d'une sorte de pont. Le métal (s'il s'agit bien de métal) a été décrit de couleur gris foncé ou noir, 60% des observateurs ont pu distinguer une masse derrière les lumières.

 

Les observations ont été essentiellement faites de nuit, cependant, deux d'entre elles ont eu lieu en plein jour. Dans ces deux cas, les obbjets aperçus avaient la forme de boomerangs et semblaient composés de métal gris foncé.

 

Le comportement aérien de ces objets était étrange. Ils pouvaient planer, voler très lentement ou extrêmement rapidement. En outre ils semblaient pouvoir se déplacer à une vitesse phénoménale, comme projetés, d'un point à un autre. Un témoin au volant de sa voiture a observé des lumières très éloignées dans le firmament, soudain ,ces lumières planaient au dessus du témoin sans qu'il n'ait pu les voir se déplacer.

Une certaine curiosité de la part des occupants des OVNIs a été également constatée: le 12 juillet 1984, un de ces objets planait sur une maison ou un incendie s'était déclaré, semblant observer le travail des pompiers, qui eux mêmes observaient l'objet !

 

Ces engins apparaissaient parfois massifs, parfois transparents ou bien changeaient de forme. Ils semblaient privilégier des disparitions spectaculaires, soit en disparaissant subitement ou en s'éloignant à une vitesse effarante. De nombreuses observations se sont déroulées de façon "irréelle". Une masse immense, volant à très basse altitude et silencieusement avait l'effet d'une rencontre fantomatique sur les observateurs, cette masse était effectivement vue, mais ni "sentie" ou entendue.

 

Des témoins rapportent également un projecteur puissant balayant les environs, se posant sur les bâtiments ou les témoins. Cette lumière semblait pouvoir être pointée directement sur l'objet ou la personne, elle était si intense qu'elle éblouissait fortement. Dans quelques cas, des sphères lumineuses rouges "s'échappaient" de ce rayon lumineux et se déplaçaient ensuite dans les environs. Un détail mentionné également en Belgique en 1989.

Ces engins étaient totalement silencieux la plupart du temps, quelques témoins rapportent un léger vrombissement, comme celui d'un générateur, mais également des problèmes avec leur radio dans leur véhicule durant la présence des OVNIs.

 

Le summum de cette vague d'OVNI fut les événements de l'Interstate 84 qui rappellent fortement ceux de Belgique en 1989. Des objets ont survolé les autoroutes, une partie de la circulation a été immobilisée, les automobilistes, sortis de leurs véhicules observaient ces apparitions qui se trouvaient à quelques mètres au dessus d'eux. Bizarrement, ces observations étaient plus fréquentes les jeudis, apparemment afin de contester la théorie de l'ufologue américain John Keel qui avait calculé, des années auparavant, que les OVNIs se laissaient volontiers voir les mercredis.

 

Communication ?

 

Une certaine forme de communication entre les observateurs et les occupants des OVNIs a semblé s'établir. Quelques témoins, survolés par ces engins, entendirent des voix "dans leurs têtes" qui disaient qu'ils ne devaient pas s'inquiéter, qu'il ne leur arriverait rien. Ce détail est connu des rencontres rapprochées du troisième et quatrième type, c'est à dire, lors de confrontations entre les témoins et les occupants des OVNIs.

 

Les objets on réagi aux klaxons, aux appels de phares ainsi qu'aux signaux faits avec des lampes torche par l'apparition d'un faisceau lumineux. Le 12 juillet 1984, quelques témoins à bord d'un bateau ont observé un engin volant circulaire et lumineux alors qu'ils naviguaient sur un lac. Les témoins ont allumé puis éteint les lumières à bord de l'embarcation, l'OVNI a réagit pareillement ! Un autre observateur a été littéralement "baigné" dans un faisceau lumineux rapportant une chaleur ressentie, comme des micro-ondes.

 

Les récits de personnes désirant mentalement avoir une meilleure vue de l'objet sont impressionnants, ces "souhaits" ont été immédiatement exaucés à la grande stupéfaction des témoins et l'objet se plaçait de façon à ce qu'il soit parfaitement vu.

 

Enregistrements

 

Il a été très difficile de photographier ou de filmer ces engins. Bien souvent, il n'y avait rien à voir après le développement ou seulement quelques petits points lumineux, rien qui ne représentait ce que les témoins avaient réellement observé. Ceci explique pourquoi seulement 6 photos et deux captures d'images tirées de vidéos sont à voir dans l'ouvrage sité si dessus. Un témoin a réussi à zoomer sur l'OVNI de façon à ce que la structure derrière les lumières soit perçue. Après un "Missing Time" il n'y avait malheureusement plus rien à voir sur le film, le témoin suppose qu'un champ magnétique puissant ait été responsable de cet effet.

 

Bob Pozzuoli a filmé le 24 juillet 1984 l'un des objets, les experts de la chaine ABC-TV n'ont pu définir ce qu'ils voyaient sur ce film. On y reconnaissait une forme circulaire parée de 6 lumières, disparaissant derrière des arbres puis réapparaissant ensuite. Cette vidéo a été envoyée au Dr John Baker de la "West Coast University", en Californie ainsi qu'au Dr. Al Hibbs du "Jet Propulsion Laboratory". Ils ont tout deux analysé le film sans pouvoir définir ce qui avait pu être enregistré.

Le 24 mars 1983, le controle du traffic aérien de Westchester ne pouvait rien déceler sur ses radars alors que de nombreuses observations avait lieu. Non loin de là, la tour de contrôle de l'aéroport de Dutchess avait un contact radar en plus d'un contact visuel des lumières.

 

En été 1984, des officiers de police du "New Castle Police Headquarters" à Chappaqua observèrent l'un de ces OVNIs et contactèrent immédiatement l'aéroport de Westchester. Leur observation a été confirmée par le personnel du contrôle aérien qui avait un contact radar de l'engin. L'OVNI est apparu puis a soudainement disparu, on n'a pu l'identifier.

 

L'employé de l'aéroport ne savait pas que les officiers de police étaient les témoins, il pensait qu'il s'agissait d'un témoin à part et a conseillé aux officiers de déclarer à celui-ci qu'il avait vu un avion. L'un des officiers rétorqua qu'il ne s'agissait certainement pas d'un avion, ce que l'employé de l'aéroport confirma en insistant pour qu'il déclare quand même cela au témoin. Cet incident est enregistré, comme toute conversation téléphonique de la police.

 

Visite au dessus d'un réacteur

 

Les enquêteur du CUFOS ont reçu le témoignage d'un agent de la sécurité responsable d'un réacteur d'Indian Point. Le réacteur se trouve dans une zone de haute sécurité et il n'est pas autorisé de le survoler. Les recherches sur ce cas se sont avérées très difficiles puisque le responsable de cette annexe refusait toute enquête sur le terrain, il était interdit de pénétrer le secteur et les employés ne devaient pas être questionnés. Cela était vraiment lourd de conséquences puisque l'objet avait été filmé par le matériel technique de surveillance. Finalement, l'un des agents de sécurité a été rencontré de façon non officielle.

 

Il y a eu deux observations pour être précis, la première s'est déroulée le 14 juillet 1984 vers 22h15, des lumières sont apparues sur la centrale et se sont digirigées directement vers celle-ci. Ces lumières avaient la forme d'un boomerang et sont restées stationnaires une quinzaine de minutes sur la centrale. L'OVNI planait si bas qu'on pouvait nettement distinguer une masse noire derrière les lumières.. La présence de cette masse sombre a été confirmée lorsqu'un avion de ligne qui decollait disparu de la vue des témoins (10 témoins et 3 agents de la sécurité) derrière celle-ci.

 

Dix jours plus tard, le même objet, ou un objet semblable, est de nouveau apparu . Cette fois-ci, 7 agents de la sécurité l'ont observé et ont aperçu une structure cachant les étoiles derrière les lumières. Cette observation fut bien plus alarmante que la première puisque l'objet planait à très basse altitude juste au dessus des réacteurs. Les agents de sécurité se trouvaient juste au dessous de l'objet, leurs armes en main, attendant le signal pour tirer. La garde nationnale, contactée, tentait d'identifier l'objet en vain et décida d'envoyer un hélicoptère qui aurait éventuellement ouvert le feu sur l'engin, cependant l'OVNI a disparu rapidement et aucune tentative de ce genre n'a pu être entreprise.

 

Dans la centrale, un agent de la sécurité a pu voir l'objet sur les caméras de surveillance, il avait la forme d'un "V" et il pouvait exactement voir sa structure. Il a pu voir des sorte d'ouvertures rappelant celles de dispositifs de mise à feu pour des fusées ou quelque chose de ce genre. A ce moment là, le système informatique de sécurité ainsi que le détecteur de mouvements ont cessé de fonctionner. Peu de temps après, l'OVNI disparaissait.

 

Une explication rationnelle?

 

On a avancé que la cause de la vague aurait été des avions volant en formation. Toutefois cette éventualité me semble insuffisante, pour plusieurs raisons :

 

Les OVNIs ne sont déplacés à très basse altitude ce qui permettait aux témoins de pouvoir reconnaitre leur structure, pas seulement les lumières.

Ces objets ont été observés planant sur le même endroit, silencieusement et durant une longue période ce qui est impossible pour objet volant conventionnel, sauf pour un hélicoptère ou un ballon.

Ils possédaient un éclairage extrêmement puissant , bien plus puissant que les feux d'un avion.

Les "phares" ont toujours gardé la même distance entre eux, une coordination si parfaite durant un vol en formation n'est pas possible.

 

Quelques pilotes de Stormville, Dutchess County ont décidé de "jouer aux OVNIs": aux commandes d'avions de tourisme, ils ont survolé en formation les environs, leurs phares allumés, de nuit. Des témoins de la vague d'OVNI les ont immédiatement reconnus en tant qu'avions volant en formation et souligné la grande différence entre leur prestation et celle des véritables OVNIs observés.

 

Missing Time

 

Durant leurs recherches, les enquêteurs se sont rendus compte que beaucoup de témoins avaient vécu des "Missing Time". Ils déclaraient par exemple n'avoir cru observer l'OVNI que quelques minutes alors qu'une demie-heure ou trois quart d'heure s'étaient écoulés. D'autres témoins ont été enlevés de leur chambre à coucher après qu'ils aient remarqué l'engin au dessus de chez eux..

 

Les enquêteurs avaient apparement un problème avec ce genre de témoignages et n'ont publié que quelques rapports de RR4. Ce n'est que plus tard qu' il s'est avéré que 75 abductions au total ont été signalées et que seulement 25 cas ont été examinés. Les ravisseurs décrits étaient des "Gris" typiques. Dans un des cas, il aurait été communiqué à l'enlevé que ces créatures venaient en mission scientifique afin de "seulement" examiner plus en détail les humains et cette région.

 

Sources :

Hynek, Imbrogno & Pratt, NIGHT SIEGE - The Hudson Valley UFO-Sightings, Ballantine Books, New York 1987

HUDSON VALLEE Article de Greyhunter Traduction Maya

http://greyhunter.de/

Pour ceux qui veulent approfondir ces observations passionnantes je vous recommande de rejoindre le site 

http://ovnis-direct.com

en cliquant sur  CE LIEN

0 commentaires

jeu.

24

janv.

2019

Le démon de Maxwell et la chasse à la vie extraterrestre - Janvier 2019

 

« Davies affirme que les caractéristiques déterminantes de la vie sont mieux comprises en termes d’information. Ce n’est pas aussi absurde que cela puisse paraître. L’énergie est abstraite, mais nous n’avons aucun mal à l’accepter comme facteur de causalité. En effet, l’énergie et l’information sont étroitement liées par entropie. »

 

Nature

 

Attention, article ardu ! J’avoue ne pas en avoir compris tous les détails, mais avoir saisi au moins le sens : il faut réfléchir à la vie dans sa possible altérité, et pas seulement dans les schémas (malgré tout encore mal connus) de notre biologie terrestre.

MUFON France

Lien vers l’article :

 

https://www.nature.com/articles/d41586-019-00215-9

 

Proposition de traduction :

 

« La biologie, longtemps le domaine des théories qualitatives et des sujets expérimentaux qui refusent de faire la même chose deux fois, est maintenant complètement pilotée par les données. Propulsé par les révolutions de la biologie moléculaire et de l’informatique au XXe siècle, il est passé de l’observation et de la description au séquençage et au calcul. Au cours du processus, la biologie est devenue de plus en plus semblable à la physique – un développement qui a attiré l’attention de nombreux physiciens.

 

Le cosmologue et écrivain Paul Davies est un de ces penseurs qui transcendent les frontières.

Son dernier livre, The Demon in the Machine, montre que l’information est essentielle non seulement pour faire de la biologie, mais pour comprendre la vie elle-même.

Il suit des traces déjà foulées.

En 1943, le physicien autrichien Erwin Schrödinger donna une série de conférences publiques au Trinity College de Dublin. Publié l’année suivante sous le titre What Is Life? , il expliquait de nombreux principes de génétique moléculaire – une décennie avant la découverte de la structure de l’ADN (voir P. Ball Nature 560 , 548–550; 2018 ).

 

En tant que théoricien quantique, Schrödinger a été particulièrement frappé par l’observation selon laquelle les atomes, bien que profondément imprévisibles, peuvent former des systèmes hautement ordonnés.

De plus, ces systèmes persistent pendant de longues périodes et se répliquent même, semblant ainsi échapper au deuxième principe de la thermodynamique, selon lequel l’entropie totale, ou désordre, ne peut qu’augmenter.

 

Ce compte classique sert de point de départ à Davies.

En tant que cosmologiste, toutefois, sa principale question découle d’une considération non pas de l’irréductiblement petit, mais de l’incomparable.

Davies se demande si la vie existe ailleurs dans l’univers, comment pouvons-nous la reconnaître?

La recherche de signes d’eau liquide, de chimie organique ou de certains gaz atmosphériques (tels que l’oxygène, le dioxyde de carbone ou le méthane) est logique compte tenu des caractéristiques de l’écosystème que nous connaissons, mais les accepter comme l’essence de la vie lui semble (et ) désespérément étroit d’esprit.

 

Davies affirme que les caractéristiques déterminantes de la vie sont mieux comprises en termes d’information.

 

Ce n’est pas aussi absurde que cela puisse paraître. L’énergie est abstraite, mais nous n’avons aucun mal à l’accepter comme facteur de causalité. En effet, l’énergie et l’information sont étroitement liées par entropie.

 

Davies explique cette connexion en faisant référence au démon de Maxwell.

 

La célèbre expérience de pensée du physicien victorien James Clerk Maxwell présente

une hypothétique bête miniature perchée à une ouverture entre deux réservoirs de gaz, laissant seulement certaines molécules passer, en fonction de leur énergie cinétique.

Le démon peut ainsi créer un gradient de température entre les conteneurs: une réduction de l’entropie globale, rompant apparemment la seconde loi de la thermodynamique.

 

La solution à ce paradoxe semble résider dans le fait que le démon doit rassembler des informations sur les propriétés de chaque molécule et nécessite pour cela un appareil d’enregistrement, tel qu’un cerveau ou un carnet de notes miniature. Lorsque son espace de stockage est épuisé, les informations doivent être supprimées, ce qui entraîne nécessairement une augmentation de l’entropie totale.

 

De ce point de vue, les systèmes vivants peuvent être considérés comme composés d’innombrables «démons» (protéines et autres mécanismes cellulaires) qui maintiennent l’ordre local en pompant des troubles (souvent sous forme de chaleur) dans leur environnement.

 

Davies met habilement au courant le récit de Schrödinger par le biais de la théorie de l’information de Claude Shannon, des machines de Turing (ordinateurs universels), des machines de von Neumann (constructeurs universels se reproduisant à eux-mêmes), de la biologie moléculaire, de l’épigénétique, des théories de l’intégration de l’information et de la biologie quantique (qui concerne les effets quantiques dans les processus allant de la photosynthèse à la coloration des insectes et à la navigation des oiseaux).

 

De tels fils disparates pourraient sembler être une matière peu prometteuse pour tisser un récit cohérent.

 

Mais Davies le fait admirablement, avec quelques incursions occasionnelles dans des zones qui se sentent légèrement déplacées.

 

L’un de ces exemples est le bref exposé de ses travaux sur le cancer, qu’il considère moins comme un exemple de machinerie cellulaire brisée que comme une régression vers un état évolutif antérieur, lorsque des organismes unicellulaires réagissaient en se répliquant.

 

Quelle différence pratique cela fait-il de voir la vie comme informative ?

Nous ne savons pas encore, mais pouvons spéculer.

 

D’une part, si les caractéristiques essentielles de la vie sont entropiques, les recherches extraterrestres basées sur la chimie pourraient être erronées.

 

Il pourrait être plus utile de rechercher des phénomènes tels que «anti-accrétion», dans lesquels la matière est régulièrement transférée de la surface d’une planète à l’espace.

 

La Terre en fait l’expérience depuis les années 50, lorsque le trafic à sens unique d’astéroïdes et de météorites plongeant dans le monde a finalement été neutralisé par le lancement des premiers satellites artificiels.

 

On peut soutenir que de telles situations ne sont pas simplement compatibles avec la présence de la vie, mais sont presque impossibles à expliquer autrement.

 

En outre, une définition de la vie qui dépend de ses caractéristiques informationnelles plutôt que de son substrat à base de carbone pourrait obliger à réévaluer nos attitudes à l’égard des systèmes artificiels incarnés par les ordinateurs.

 

Nous commençons déjà à les traiter comme des compagnons; pourrions-nous finir par les voir comme des créatures vivantes plutôt que de simples imitations? Avec nos excuses à Charles Darwin, cette vision de la vie a de la grandeur.

 

En plus d’avoir des intérêts éclectiques, Davies est iconoclaste et avisé.

Même s’il ne croit certainement pas en une force vitale distincte de la physique ou de la chimie, il a peu de temps pour le réductionnisme, estimant que la vie ne peut pas être entièrement expliquée en termes de lois de niveau inférieur (comme la deuxième loi de la thermodynamique), même en principe.

 

Dans un ultime clin d’œil à Schrödinger – qui croyait qu’une bonne compréhension de la vie pourrait révéler «d’autres lois de la physique inconnues jusqu’alors» – Davies résume en affirmant que la biologie pourrait encore contenir de profondes leçons pour la physique.

 

Ceci est hautement spéculatif et, à mon avis (biologiste), probablement faux. Mais ce n’est pas une critique. Au contraire, si plus d’entre nous avaient tort de manière si provocante, nous pourrions plus facilement découvrir la vérité.

 

Nature 565 , 427-428 (2019) »

0 commentaires

jeu.

24

janv.

2019

Rencontre Ovni - Pilotes au Guatemala

 

"VENDREDI 18 JANVIER 2019

Alfonso Salazar: Rencontres rapprochées entre pilotes guatémaltèques et ovnis

 

 

Alfonso Salazar: Rencontres rapprochées entre pilotes guatémaltèques et ovnis

Catégorie: Otros Mundos (Other Worlds) Publié à l'origine le 06 sept. 2011 - 6175

 

 Le Colonel AC de l'aviation civile, accompagné du Capitaine Carlos S. à titre de copilote, ont fait face à une expérience inhabituelle le 14 février 1967.

 

Il s'agit probablement de l'une des premières dans l'histoire des OVNI dans laquelle un équipage de ligne et son véhicule utilitaire font face collision.

 

Tout était normal ce matin-là lors du décollage d'un AVIATECA DC-4. L'itinéraire prévu allait de l'aéroport international La Aurora de la capitale guatémaltèque à l'aéroport Benito Juarez de Mexico.

 

Les conditions étaient relativement bonnes, comme c'est la coutume pour cette période de l'année sous les tropiques.

 

L'avion à hélice était à mi-chemin de son itinéraire et survolait l'État mexicain d'Oaxaca.

Soudain, le colonel A.C. a vu un objet noir en forme de verre juste devant le cockpit de son avion de ligne.

Son copilote est devenu nerveux, voire effrayé.

En tant qu'aviateur professionnel qu'il était, le colonel a soudainement pris un virage et exécuté une "manœuvre de goutte d'eau", selon ses mots, pour s'assurer de la réalité.

 

«Nous, les pilotes, avons l'habitude de voir voler des objets, même des bouts de papier, à des altitudes de plusieurs milliers de pieds, mais nous ne le savions pas», a-t-il déclaré dans une interview accordée à Tele Sistema Mexicano, Chanel 2.

 

Le colonel A.C. n'a fait que deux interviews concernant son expérience. L'une d'elle  pour la télévision mexicaine avec Lic. Pedro Ferriz et une autre avec l'interviewer  guatémaltèque Cesar Romero de Channel 3.

Son interview au Mexique a duré en réalité près de deux heures.

 

Dans une conversation privée avec cet auteur, il a déclaré qu'il ne parlerait plus publiquement de l'affaire.

 

Les rencontres avec des objets inconnus ont impliqué deux autres pilotes guatémaltèques sur une route différente.

 

Les pilotes d’aviation Oscar Ruiz M. et Julio A. Peña se dirigeaient vers l’océan Atlantique à Miami, à 12 000 pieds d'altitude.

Les conditions étaient claires et avec seulement quelques nuages.

Soudain, à la position deux heures (dans le langage employé par les aviateurs pour localiser une direction selon une horloge imaginaire), ils ont pu voir ce qui ressemblait à une sorte de dirigeable argenté.

«C’était immense et reflétait clairement la lumière du soleil», a déclaré l’un d’eux.

«Nous ne l'avons jamais perdu de vue. C'était toujours là, apparemment à notre même vitesse. Il a disparu au milieu des nuages. Cela devait être la taille de trois ou quatre avions de ligne commerciaux ensemble. Il semblait être piloté à une vitesse incroyable. ".

 

Le colonel Antonio B., directeur de l'aéronautique civile à plusieurs reprises, a avoué avoir reçu d'innombrables rapports de pilotes guatémaltèques ayant rencontré des objets inconnus.

 

Il avait lui-même été témoin d'une lumière orange brillante qui s'était scindée en deux horizontalement au-dessus du département d'El Petén, dans l'extrême nord de la république.

 

«C’était comme si deux navires avaient décollé dans des directions différentes pendant la nuit claire dans laquelle ils naviguaient.»

 

Il m’a également raconté comment, au cours de sa période d’entraînement dans une base aérienne américaine, tirant sur une étoile donnée au cours d’une mission ces cibles sélectionnées se sont soudainement éloignées à une vitesse prodigieuse. 

 

La rencontre la plus récente entre des avions de ligne et des ovnis au Guatemala est le cas connu sous le nom de «Vol 510», dont nous disposons d'un enregistrement sur bande de l'échange entre un pilote de 767 et la tour de contrôle de l'aéroport international de La Aurora.

 

L'enregistrement retranscrit le drame impliquant un équipage qui a fait face à un objet volant non identifié devant son appareil sur une distance de 110 milles. Mais nous allons laisser cette affaire pour un prochain article.

 

[Traduction © S. Corrales IHU, merci à Alfonso Salazar]

PUBLIÉ PAR INEXPLICATA (IHU) À 07H51".

0 commentaires

mer.

23

janv.

2019

Deux Ovnis croisent l'ISS à deux altitudes différentes en émettant des flashs le 19/01/2019

 

Date de l'observation : Le 19 janvier 2019

Lieu de l'observation : Station spatiale

 

D'après Scott Waring :

 

"Deux OVNI ont été enregistrés en direct sur la caméra Internet de l'ISS au voisinage de la station.

Les ovnis clignotent, alors oui, ils veulent être vus par les astronautes à bord de la station spatiale.

Les OVNI qui visitent la station spatiale sont en fait des phénomènes quotidiens.

Si vous regardez la caméra Internet en direct pendant quelques heures... vous verrez des choses voler à proximité qui défient toute explication.

La NASA refuse toujours de parler de ces objets et prend plutôt la position d'ignorer toute question à leur sujet.

La vraie question est... est-il possible que des extraterrestres est  débarqué dans l'ISS pour  y monter à bord ? "

 

 

Commentaire :

Comme toujours avec Scott il faut en laisser un peu !

Il est indéniable que deux Ovnis sont visibles; a priori pas des satellites car clignotants !

Quant à imaginer que des EBE débarquent dans l'ISS cela est une autre histoire !

Par contre, on peut émettre cette idée  que les EBE signalent leur présence pour nous narguer avec le message suivant  : "terriens vous n'êtes pas seuls, il faudra nous accepter !!"

 

Un ufologue très sérieux apporte un avis contradictoire quant aux supposées observations d'Ovnis près de l'ISS, voici sont commentaire :

 

"Des vidéos tournées depuis la Station Spatiales Internationale (ISS) sont librement visibles sur le site web de la NASA, par exemple.

 

Il arrive que des internautes, voir même des ufologues censéments plus compétents en la matière, pense y voir des "OVNIS".

 

Un exemple publié le 24 septembre 2018:

 

Tout d'abord, rien ne permet d'affirmer que ce soit là un "OVNI" - sauf au sens strict du terme, et encore, "Objet Volant Non Identifié". On peut considérer qu'il s'agit d'un objet, et pour certains, il est "non identifié". Mais il ne "vole" pas, il "flotte". Et il pourrait être identifié si l'on faisait l'effort d'une recherche, ce qui n'est pas du tout le cas ici.

 

L'ISS "perd" parfois des objets: outils, bouts de câbles, dérivent alors en apesanteur, soit à l''extérieur de la station, soit à l'intérieur, en flottant devant un hublot. Les caméras le filment. On en fait un "OVNI" sans aucune raison valable.

 

Dans ce cas-ci, c'est encore pire. L'ufologue qui croit voir ici un OVNI assure qu'il est "gigantesque". Mais rien ne permet de l'affirmer. Un ufologue ayant le minimum minimorum de compétence doit savoir qu'un objet non identifié ne peut recevoir une "taille" qu'avec des raisons bien fondées. Ici, ce qui ressemble à un bout de c'able pourrait être éloigné et "gigantesque", mais tout aussi bien proche et "petit". rien de permet de mesurer une distance entre cet objet et la caméra!

 

De tels images, avec des "interprétations" ovniesques, sont monnaie courante. On en trouve de nouvelle presque tous les jours sur l'Internet. Je ne peux pas trouver assez de temps pour les présenter toutes. J'espère seulement pouvoir faire comprendre au lecteurs que les présenter comme celles-ci, comme des "OVNIS", mieux des "OVNIS gigantesque", et totalement farfelu."

http://ufologie.patrickgross.org/htm/2018sepf.htm#09252018

 

Commentaire : le débat doit resté contradictoire pour que chacun soit en mesure d'avoir un avis juste; comme toujours la vérité est souvent entre les extrêmes !

 

0 commentaires

mer.

23

janv.

2019

Un OVNI a survolé Cannes le 20 janvier 2019

 

Le 20 janvier 2019, très tôt dans la mâtinée, une femme âgée a observé un OVNI bleuâtre qui survolait la ville de Cannes dans le sud de la France.

 

Elle a réussi à prendre quelques photos, avant de les transmettre à son voisin.

 

Témoignage :

 

« J'habite à Cannes, en France, et mes photos m'ont été données par ma voisine qui est relativement âgé cet après-midi. Elle m’a dit que la nuit dernière, elle ne pouvait pas dormir et s'est réveillée pour une étrange raison vers 4 heures du matin. Elle a dit que la Lune était très brillante et elle est donc allée dehors pour la regarder et a vu un grand objet rond qui fonçait dans le ciel. Elle a pu prendre plusieurs photos, de qualité variable, avec son téléphone portable avant que l'objet ne disparaisse. »

0 commentaires

mer.

23

janv.

2019

OVNI : Le Projet Divulgation (VOSTFR) Version Complète - Janvier 2019

 

Cela s’est passé en 2001, juste avant les attentats du

11/09/2001 !!!

 

Le Projet Divulgation a ensuite été éclipsé des médias...

 

Cette vidéo est la retransmission de la plus grande annonce publique de l’existence des extra terrestres devant les membres du congrès Américain !

 

En réalité elle passé dans les oubliettes de la mémoire collective sauf pour les ufologues, ceux qui nous gouvernent, qui savent,  et qui s'inquiètent légitimement d'un possible infiltration des EBE dans notre espace de vie, les chercheurs en rétro-ingénierie, des sociétés privées dans la technologie de pointe et matériaux, des généticiens, les services secrets de tous les pays de notre planète, les grandes agences spatiales nationales , les militaires qui inventent des armes sophistiquées contre les EBE , les "debunkers" officiels,  et les romanciers para.....

Au final rien ne pourra empêcher leurs agissements !

 

 

A redécouvrir 

 

0 commentaires

mar.

22

janv.

2019

Un homme s’est battu avec un extraterrestre au Brésil en 1997

 

Dans la nuit du 3 juillet 1997, une bagarre a eu lieu dans le quartier de Vila Helena, au nord de Sorocaba (dans l’État de São Paulo). Ce qui est étrange ici, c’est que cette altercation avait impliqué un homme et un extraterrestre.

 

Célio de Lima Baptista, âgé de 26 ans à l’époque des faits, était un vendeur indépendant qui pratiquait les arts martiaux. Son incroyable affaire a été enregistrée dans le 8e district de police. Le dossier précisait que l’homme avait été blessé au corps par un être mince mesurant deux mètres de haut et avec des yeux rouges.

 

Cette affaire est parvenue jusqu’au tribunal de Sorocaba l’année suivante avant même que l’identité du prétendu « extraterrestre » ne soit révélée. Le journal G1 a demandé à Célio de parler de cette affaire, mais a été informé que le garçon était décédé quelques mois après l'événement. Célio avait été abattu dans le même quartier.

 

Le G1 a eu accès à l'historique du rapport de police de l'époque, et aux témoignages liés à l’enquête. Des journalistes ont même exhumé un rapport dans lequel, huit mois après l'événement, Célio avait dessiné son agresseur et expliqué en détail ce qui s'était passé.

 

La journée du 3 juillet 1997

 

Le vendeur est rentré chez lui avec des légumes lorsque sa voiture est tombée en panne à Vila Helena, au nord de Sorocaba. Craignant de se faire voler son véhicule, l’homme s'est rendu chez lui, a quitté son magasin avant d’aller dormir dans sa voiture, selon le rapport du procureur.

 

Les guetteurs l'avaient rassuré et lui dirent qu'ils allaient surveiller la voiture en panne. Vers 20 heures, une lumière serait ensuite apparue dans le ciel, mais le vendeur n’y aurait pas prêté attention, car il y a un aéroport dans la région.

 

Le garçon décida finalement de rentrer chez lui et il se fraya un chemin à travers un fourré. C’est alors que la lumière apparut ainsi que cette grande silhouette. Celle-ci ressemblait à

« un squelette, sans chair, de couleur inexplicable, avec des pincettes en guise de mains et des yeux rouges ».

Célio a déclaré avoir essayé de se défendre parce qu'il pratiquait les arts martiaux.

 

« Il [l’humanoïde] voulait me dire quelque chose, comme 'zen, rá, za'. Il voulait parler et je ne comprenais pas sa langue. Je commençais déjà à avoir peur. Je ne l'ai pas quitté des yeux. », a-t-il déclaré à Globo, huit mois après cet événement.

 

Selon le rapport du procureur, il

« avait senti quelque chose sur son doigt [le pouce droit] mais ne remarqua que la profonde perforation et que son nez saignait qu’après le départ de l’être. Son nez ne saignait que du côté droit. Il ne sentait plus le côté droit de son corps. De la tête aux pieds, il était totalement gelé ».

 

Célio a ensuite couru et a demandé de l'aide à des jeunes, qui ont ensuite prévenu une dame. La police militaire l'a envoyé aux urgences de Vila Angelica, où un bandage a été placé sur son doigt.

 

Le lendemain, selon le rapport, le garçon aurait été conduit à l'Institut de médecine légale (IML), mais il n'y avait pas de médecin disponible. Cependant, sa plaie guérit rapidement.

 

« Si j’avais été dans un état de folie ou de délire, nous aurions su pourquoi j’ai vécu tout cela », a-t-il déclaré.

 

La version de la police

 

Le procureur Mello, qui a enquêté sur la soirée de Célio, a reçu le rapport de l'agression qui a eu lieu dans la rue Protasio de Camargo Sampaio vers 22 heures.

 

Lors de l’agression, le garçon aurait une blessure profonde sur le pouce avant de paniquer. Lorsqu'il s'est approché de Celio, le procureur lui a demandé combien de personnes avaient tenté de le voler, mais le garçon a déclaré qu'il n’y avait « qu’un être étrange ».

 

L'affaire est allée jusqu’à la police. L’adjoint de police, José Ordele Alves Lima Júnior, était de service. Il s’est rendu sur le terrain, de la taille d'un terrain de football et sans éclairage.

 

L’équipe a vérifié le site et a découvert que Célio avait pu se couper lui-même. La victime ne semblait pas ivre ni sous l’emprise de stupéfiants, a précisé le policier.

 

Près de 22 ans plus tard, Jose Ordele se souvient qu'il avait assisté à la reconstitution de l'affaire. Elle avait été enregistrée comme blessure corporelle.

 

« Le garçon m'a dit qu’il avait attrapé par un extraterrestre. Je n’ai omis cette précision dans le rapport de l’enquête. »

 

Dans une interview réalisée à l'époque, la procureure Mara Silvia Gazzi a déclaré que l'affaire serait classée et qu'elle croyait en la version Célio.

 

« Il semble être une personne tout à fait normale, avec une constance effrayante dans les déclarations faites après des mois. Beaucoup de gens ont vu des soucoupes volantes et j'avoue que j’en ai vues plusd’une fois », a-t-elle 1998.

 

L'événement curieux a attiré l'attention des ufologues non seulement de la région, mais de tout le Brésil. Actuellement, le Groupe d’études et de recherches ufologiques de Sorocaba (« Grupo de Estudos e Pesquisas Ufológicas de Sorocaba », ou GEPUS), formé d’experts en la matière, étudie ce cas qui reste une énigme.

0 commentaires

mar.

22

janv.

2019

Québec : Un OVNI blanc et sphérique observé à Mont-St-Hilaire - Janvier 2019

 

Le 19 janvier 2019, à 6h17 du matin, un OVNI sphérique de couleur blanche a été photographié à Mont-St-Hilaire, une ville de la région de Montérégie, au Québec.

 

Le témoignage qui suit a été publié sur le site Internet de l’Association Québécoise d’Ufologie :

 

« Vers 6:15 AM, le 19 janvier 2019,mon conjoint me dit regarde par la fenêtre,il y a un ovni.J’observe par la fenêtre et vois cette lumière. A vue d’œil, c’est rond mais il y ressort de façon ponctuelle quelques faisceaux à différents endroits (3 ou 4) ce qui fait que ça ressemble à une étoile.

 

Je prends des photos et vidéos sur 3/4 heures. J’observe aussi avec mes jumelles.

 

Je vois alors un cercle parfait avec contours épais blanc et le milieu avec plein de petites lumières, le reste est transparent donc comme le ciel autour.

 

À un moment donné, le cercle de l’anneau du cercle se ferme sur lui-même de moitié et plus. Ça donné un arc.

 

A un autre moment il n’y a plus de cercle mais simplement un petit triangle en bas dans la partie gauche où était le cercle et ce triangle envoie des flash vers le bas à gauche.

 

Vers 6:40, je vois que la lumière blanche est plus haut et plus à droite dans le ciel et quand le ciel du matin s’éclaircit, je ne vois plus la fameuse lumière. »

 

0 commentaires

mar.

22

janv.

2019

France : Quatre OVNI au-dessus d’une église à Brest - Janvier 2019

 

Quatre OVNI ont été photographiés au-dessus de l’Église Notre Dame du Bouguen, située à Brest, dans l’ouest de la France.

0 commentaires