ven.

25

mai

2018

Infos Ovnis d'ODH Tv Mai et Juin 2018

Lire la suite 0 commentaires

ven.

25

mai

2018

Etonnante vidéo d'un Ovni survolant Tepoztlan au Mexique

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

24

mai

2018

Québec : Un OVNI blanc et triangulaire observé au-dessus de Rimouski

Lire la suite 0 commentaires

mer.

23

mai

2018

Rapport officiel détaillé sur la rencontre les F/A-18 de l'Armée Américaine et un OVNI

Lire la suite 0 commentaires

mer.

23

mai

2018

Angleterre : formation d'Ovnis en triangle

Lire la suite 0 commentaires

mer.

23

mai

2018

Trois histoires d'OVNI terrifiantes - documentaire en français

Lire la suite 0 commentaires

mer.

23

mai

2018

France : Ovni filmé à Lyon dans le Rhône le 12 mai 2018

Lire la suite 0 commentaires

mer.

23

mai

2018

Compilation d'observations d'Ovnis au-dessus du Volcan Popocatepetl - Mexique

Lire la suite 0 commentaires

mar.

22

mai

2018

ODH Tv Archives - Soirée de l'Ufologie - Mai 2018

Lire la suite 0 commentaires

lun.

21

mai

2018

Etude publique des soucoupes volantes : la rupture de la deuxième moitié des années 1960 (France, Etats-Unis, URSS)

Lire la suite 0 commentaires

lun.

21

mai

2018

Norvège : un Ovni brillant filmé

Lire la suite 1 commentaires

lun.

21

mai

2018

France : Un incroyable OVNI photographié à Laramie en 2014

Lire la suite 0 commentaires

lun.

21

mai

2018

France : Un OVNI triangulaire observé à Luc-sur-Mer en juillet 1999

Lire la suite 0 commentaires

lun.

21

mai

2018

Un militaire agressé par des extraterrestres au Japon en 1995

Lire la suite 0 commentaires

ven.

18

mai

2018

Ovni Triangle à Luc sur Mer dans le Calvados le 10 juillet 1999

Lire la suite 0 commentaires

ven.

18

mai

2018

Les OVNI draineraient l'énergie des éruptions volcaniques

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

17

mai

2018

Des OVNI apparaissent soudainement dans le ciel en Floride

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

17

mai

2018

Un OVNI triangulaire observé à Saint-Pierre sur l'île de la Réunion

Lire la suite 0 commentaires

mer.

16

mai

2018

OVNI PASSION : La vague des OVNIS en Belgique - documentaire en français

Lire la suite 0 commentaires

mer.

16

mai

2018

USA : OVNI déguisé en nuage filmé au-dessus de Vero Beach Floride.

Lire la suite 0 commentaires

mer.

16

mai

2018

USA : OVNI noir bizarre photographié au-dessus de Redwood City en mai 2018.

Lire la suite 0 commentaires

mar.

15

mai

2018

Un TR-3B repéré en train d'espionner la Russie ?

Lire la suite 0 commentaires

lun.

14

mai

2018

France : Un OVNI lumineux filmé à Écrouves en août 2017

Lire la suite 0 commentaires

lun.

14

mai

2018

Les enquêtes OVNI dans les Hauts de France (interview audio) avec Jean Pierre d'Hondt

Lire la suite 0 commentaires

lun.

14

mai

2018

Qu'est-ce qui a été tiré de la Terre vers l'Espace ?

Lire la suite 0 commentaires

lun.

14

mai

2018

Ovni volant sous un avion avec une lumière incandescente

Lire la suite 0 commentaires

sam.

12

mai

2018

La marine russe a repéré d'incroyables OVNI sous-marins

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

10

mai

2018

Vous ne croyez pas aux Ovnis ? peut-être à cause de la désinformation organisée des médias?

Lire la suite 0 commentaires

mer.

09

mai

2018

DES DOCUMENTS RÉVÈLENT L'EXISTENCE D'UNE ÉTUDE SECRÈTE D'OVNI AU NEVADA, AUX ÉTATS-UNIS.

Lire la suite 0 commentaires

mer.

09

mai

2018

Mexique : Une soucoupe volante filmée lors de l'équinoxe de printemps

Lire la suite 0 commentaires

mer.

09

mai

2018

France : Un OVNI triangulaire observé à Bordeaux en février 2018

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

mai

2018

Vidéos sur "Les triangles de la nuit - Enquête sur un phénomène inquiétant"

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

mai

2018

Un OVNI triangulaire apparaît au cours d'un orage

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

mai

2018

Un extraterrestre translucide observé à Porto Rico en 1998

Lire la suite 0 commentaires

lun.

07

mai

2018

Ovni en forme de diamant au-dessus de Coral Castle à Homestead , en Floride

Lire la suite 0 commentaires

lun.

07

mai

2018

OVNI à grande vitesse émergeant de la mer pendant un orage

Lire la suite 0 commentaires

lun.

07

mai

2018

Un étrange « drone » filmé à Houston, au Texas

Lire la suite 0 commentaires

lun.

07

mai

2018

Guadeloupe : Un OVNI filmé grâce à un drone ?

Lire la suite 0 commentaires

lun.

07

mai

2018

Deux OVNI clignotants filmés dans l’État du Texas

Lire la suite 0 commentaires

lun.

07

mai

2018

Canada : Un OVNI lumineux et vert photographié à Montréal

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

03

mai

2018

Etrange structure triangulaire en Antarctique

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

03

mai

2018

Les meilleures observations d'Ovnis d'Avril 2018

Lire la suite 0 commentaires

mer.

02

mai

2018

Observations d’OVNIs : Les témoignages oculaires et rencontres les plus bizarres du MUFON

Lire la suite 0 commentaires

mer.

02

mai

2018

Observations d'Ovnis en Avril 2018

Lire la suite 0 commentaires

mer.

02

mai

2018

Appel après les lumières mystérieuses observées flottantes sur Shrewsbury

Lire la suite 0 commentaires

mer.

02

mai

2018

Un OVNI scintillant filmé en vol stationnaire dans le ciel anglais.

Lire la suite 0 commentaires

mer.

02

mai

2018

Deux OVNI en forme de losange au-dessus de Denver

Lire la suite 0 commentaires

mar.

01

mai

2018

Grande Bretagne : Un objet triangulaire escorté par 4 OVNI à Middlesbrough

Lire la suite 0 commentaires

mar.

01

mai

2018

Un OVNI sphérique observé non loin de Saint-Tropez

Lire la suite 0 commentaires

sam.

28

avril

2018

Claude Burkel - OVNIS: 60 ans d'observations

Lire la suite 0 commentaires

ven.

27

avril

2018

USA :deux ovnis métalliques de forme sphérique repérés au-dessus de Woodland, en Californie.

Lire la suite 0 commentaires

ven.

27

avril

2018

Gros vaisseau mère observé au Chili le 23 Avvril 2018

Lire la suite 0 commentaires

ven.

27

avril

2018

Géorgie : incroyable Ovni photographié

Lire la suite 0 commentaires

ven.

27

avril

2018

Angleterre : Un OVNI observé au-dessus de Gloucester

Lire la suite 0 commentaires

ven.

27

avril

2018

Finlande : Un OVNI repéré sur Google Maps ?

Lire la suite 0 commentaires

ven.

27

avril

2018

Norvège : deux Ovnis photographiés?

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

26

avril

2018

France : un OVNI dans le ciel de Gironde à Le Tourne

Lire la suite 0 commentaires

mer.

25

avril

2018

Ovnis : du matérialisme à l'étude de la conscience

Lire la suite 0 commentaires

mer.

25

avril

2018

Un avion filme un Ovni réalisant une manoeuvre incroyable dans le désert du Nevada

Lire la suite 0 commentaires

mer.

25

avril

2018

PEROU : Ovni dans le ciel de Pisco le 22 avril 2018

Lire la suite 0 commentaires

mar.

24

avril

2018

Ovni noir se déplaçant à grande vitesse sur le bord d'une plage à Waikiki à Hawaii

Lire la suite 0 commentaires

mar.

24

avril

2018

Le projet ovni du Pentagone détiendrait des informations TOP SECRET résolvant le ROSWELL britannique

Lire la suite 0 commentaires

lun.

23

avril

2018

USA : Ovni discoïde blanc survolant une construction en Virginie le 15 Mars 2018

Lire la suite 0 commentaires

lun.

23

avril

2018

France : Les lumières et la mystérieuse ventilation venues du ciel à Chécy

Lire la suite 0 commentaires

lun.

23

avril

2018

Suisse : Un OVNI bleu et lumineux observé à Kreuzlinger

Lire la suite 0 commentaires

lun.

23

avril

2018

Royaume Uni : Un ancien militaire parle de ses rencontres avec les OVNI

Lire la suite 0 commentaires

ven.

20

avril

2018

L'actrice Sabrina Carpenter a photographié un OVNI

Lire la suite 0 commentaires

ven.

20

avril

2018

Québec : Un OVNI translucide observé en septembre 2009

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

19

avril

2018

Québec : Un OVNI triangulaire noir au-dessus de Trois-Rivières en 2008

Lire la suite 0 commentaires

mer.

18

avril

2018

Mexique : Lumières-de-Phoenix au-dessus de Baja

Lire la suite 0 commentaires

mer.

18

avril

2018

Une femme prétend avoir ressenti un "froid vertébral" après avoir vu un OVNI.

Lire la suite 0 commentaires

mer.

18

avril

2018

27 octobre 1954 – Le jour où un OVNI a stoppé un match de football

Lire la suite 0 commentaires

mar.

17

avril

2018

Italie : divulgation de photos et vidéos survolant la péninsule

Lire la suite 0 commentaires

lun.

16

avril

2018

Un immense faisceau lumineux au-dessus de Sacramento

Lire la suite 0 commentaires

lun.

16

avril

2018

Un OVNI s'élève d'une montagne au nord-ouest du Pérou

Lire la suite 0 commentaires

lun.

16

avril

2018

Une flotte d'OVNI filmée depuis une autoroute dans le Michigan

Lire la suite 0 commentaires

dim.

15

avril

2018

Turquie : Observation d'une "soucoupe volante noire "

Lire la suite 0 commentaires

dim.

15

avril

2018

Ovni triangulaire suivant la station spatiale internationale le 14 avril 2018

Lire la suite 0 commentaires

dim.

15

avril

2018

Les "soucoupes volantes " existent ! Regardez ces photos authentiques des années 1950 !

Lire la suite 0 commentaires

sam.

14

avril

2018

Emission radiophonique de Olivier de Sedona sur l'ADN extraterrestre

Lire la suite 0 commentaires

sam.

14

avril

2018

Intervention de Parviz Jafari au National Club Press

Lire la suite 0 commentaires

sam.

14

avril

2018

BLACK KNIGHT : L’ÉTONNANTE HISTOIRE DU SATELLITE EXTRATERRESTRE

Lire la suite 0 commentaires

ven.

13

avril

2018

Cas ufologiques récents et inédits

Lire la suite 0 commentaires

ven.

13

avril

2018

ISS : Ovni émettant une Orbe filmé

Lire la suite 0 commentaires

ven.

13

avril

2018

USA : Des dizaines d'OVNI filmés au Texas en plein jour

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

12

avril

2018

Plusieurs OVNI sphériques observés à Sainte-Maxime

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

12

avril

2018

Les ovnis au Paraguay par Ronald Maidana Torres

Lire la suite 0 commentaires

mer.

11

avril

2018

Québec : Un OVNI flamboyant observé à Trois-Rivières en septembre 1969

Lire la suite 0 commentaires

mer.

11

avril

2018

Argentine : Un OVNI photographié au-dessus de Quebrada del Toro

Lire la suite 0 commentaires

mar.

10

avril

2018

Un incroyable OVNI filmé lors de la mission STS-77

Lire la suite 0 commentaires

mar.

10

avril

2018

Porto Rico : Un OVNI en forme cigare photographié au nord de Quebradillas

Lire la suite 0 commentaires

mar.

10

avril

2018

France : Un OVNI noir plane au-dessus de Valencogne, dans l'Isère

Lire la suite 0 commentaires

mar.

10

avril

2018

France : Ovnis à Sainte-Maxime dans le Var le 7 avril 2018

Lire la suite 0 commentaires

dim.

08

avril

2018

Un OVNI triangulaire observé dans l'Isère en mars 2018

Lire la suite 0 commentaires

ven.

06

avril

2018

Une mystérieuse lumière bleue observée en Angleterre

Lire la suite 0 commentaires

ven.

06

avril

2018

Angleterre : Une soucoupe volante filmée au-dessus de Manchester

Lire la suite 0 commentaires

ven.

06

avril

2018

Prototype TR-3B filmé de nuit en Caroline du Nord

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

05

avril

2018

Un Mig 29 chasse un ovni le 18 février 2016 en Russie enregistrement (fichier audio)

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

05

avril

2018

Les meilleures observations d'Ovnis de mars 2018

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

05

avril

2018

Des témoins indépendants rapportent la présence d'un avion fantôme silencieux au-dessus de Ripley, au Royaume-Uni, qui a «obscurci le ciel»

Lire la suite 0 commentaires

sam.

26

mai

2018

France : quel est cet objet volant qui a survolé notre centrale de Fessenheim le 24 mai 2018 ?

 

La centrale nucléaire a-t-elle été survolée par un aéronef jeudi dernier? Jean-Claude Bourret évoque des Ovnis...

 

La centrale possède deux réacteurs à eau pressurisée (REP) à trois boucles d'une puissance électrique nette de 880 mégawatts chacun. Elle a pour modèle la centrale nucléaire de Beaver Valley aux États-Unis qui est en service depuis 1976.

Localisation sur la carte de France 

 

Comme il le dit  lui-même, il a une "petite étiquette Ovnis"... Et c'est vrai qu'à 77 ans, le nom de Jean-Claude Bourret, multiprésentateur de journaux télévisés, reste associé à la quête d'Objets volants non-identifiés. Jean-Claude Bourret vient de joindre notre rédaction pour signaler que des phénomènes étranges auraient été observés jeudi dernier, à 22h40, au-dessus de la centrale nucléaire de Fessenheim. L'ancien journaliste avait déjà alerté l'association MUFON (Mutual UFO network) qui a également contacté notre rédaction ce matin.

 

Concrètement, la "source" de Jean-Claude Bourret est unique. Il s'agit, dit-il, d'une "source officielle cachée" qui l'a contacté via sa page Facebook. Et l'ancien présentateur vedette des journaux de la 5 finit par lâcher que cette source est "un gendarme". "C'est un témoin direct de l'observation, quelqu'un de tout à fait crédible", assure-t-il. Notons que le centre opérationnel de la gendarmerie de Colmar, joint par nos soins, n'est évidemment au courant de rien.

 

En ces matières, les canulars sont légion... Les Terriens que nous sommes n'avons pas encore eu de contacts avérés avec des civilisations extra-terrestres, il faut bien le rappeler. Comme souvent, l'affaire repose sur un témoignage indirect. Toujours est-il que l'individu que cite Jean-Claude Bourret aurait vu "quelque chose d'extraordinaire" et l'aurait même filmé. Un document vidéo "d'une durée de 7 à 8 minutes", ajoute M. Bourret. "Mon témoin m'a raconté qu'il était en mission de surveillance pour la centrale de Fessenheim, insiste. M. Bourret. Ils étaient trois observateurs. Ils ont vu des lumières au-dessus de la centrale, l'une sous forme de triangle qui planait à 50 mètres au-dessus de la centrale. Elle avait trois feux blancs et un feu rouge. Elle ne faisait pas de bruit."

 

Le "témoignage" recueilli par M. Bourret se prolonge avec un cocktail des images d'Epinal de l'observation ufologique... Un "autre triangle", un "autre objet" doté de "hublots très blancs, vifs éclatants"... Et puis, tout à coup, ce sont "15 objets" d'abord "stationnaires" puis "décrivant des trajets à angle droit". Apparaît ensuite une "forme allongée", visible au-dessus de la Forêt-Noire, et puis "une grosse sphère".

 

Un vrai festival d'apparitions d'OVNI, au-dessus d'une centrale nucléaire très surveillée... L'unique témoin de Jean-Claude Bourret indique que sept personnes au total ont pu observer ces étranges phénomènes, dont trois gendarmes et quatre agents de la sécurité...

 

Alors, quelqu'un a-t-il voulu raconter de belles histoires à Jean-Claude Bourret, quitte à en faire un peu trop? Les ufologues de France relaient en tout cas un appel à témoins pour en savoir plus.

 

Un survol par un aéronef ?

 

Plus sérieusement, un militant anti-Fessenheim, André Hatz, a relayé sur Twitter l'information d'un survol de la centrale le jeudi 24 mai, en effet, vers 23h. Un survol par "un aéronef", assure-t-il, soulignant le "risque" que cela fait encourir à la centrale, et qui s'ajoute "à celui de rupture du générateur de vapeur n°335 et à l'arrêt fortuit du réacteur 2 pour problème de carte électronique". M. Hatz s'est procuré un document interne, signé de Matthieu Winkelmuller, de la direction technique de la centrale, qui signale en effet la "présence illégale d'un aéronef", le jeudi 24 mai peu avant 23h, "par des gendarmes du Peloton spécialisé de la protection de la gendarmerie (PSPG) sur le périmètre aérien de la centrale". M. Winkelmuller précise que "les pouvoirs publics ont été prévenus et la surveillance du site renforcée", même si "ce survol n' a eu aucune conséquence sur la sûreté et le fonctionnement des installations".

 

La direction de la centrale a décidé de porter plainte auprès de la gendarmerie.

 

Le tweet d'André Hatz au sujet du survol de la centrale nucléaire.

 

L'appel à témoins de Jean-Claude Bourret, sur sa page Facebook.

 

Dernières nouvelles :

 

Vers 3h20 ce samedi matin, un dégagement de fumée dans la salle des machines, partie non-nucléaire de la centrale de Fessenheim, a déclenché une alarme et entraîné l’intervention immédiate des secours internes, puis, conformément aux procédures de sécurité, l’arrivée des sapeurs-pompiers.

 

Ceux-ci n’ont fait que constater l’arrêt du dégagement de fumée et « l’absence de point chaud », indique EDF. La fumée provenait d’un tableau électrique de l’unité de production n°1. Les équipes de la centrale travaillent ce matin à l’identification précise de l’origine de ces fumées, avant réparation.

 

L’exploitant souligne qu’en vertu de la redondance des équipements, la sûreté des installations n’a pas été affectée par cet incident, pas davantage que la production de l’unité n°1, qui s’est poursuivie normalement.

 

Commentaire : il s'agit probablement d'un drone de surveillance qui a survolé la doyenne de nos centrales nucléaires; attention qu'elle ne nous enterre pas avec elle ! Messieurs les décideurs politiques prenez vos responsabilités 

0 commentaires

sam.

26

mai

2018

Les Ovnis et la Presse : un grand malentendu

 

De tout temps, ont été  relatés les phénomènes extraordinaires qui se passent dans le ciel et qui ont fortement impressionné ceux qui les ont observés 

 

Mes grands-parents et leurs voisins ont connu le phénomène ovni en lisant les journaux régionaux, Ouest-France, le Télégramme, la Liberté...tous en parlaient

 

En général,  on  ne les prenait pas trop au sérieux mais on se demandait ce que c'était...."il n'y a pas de fumé sans feu" disait-on 

 

Les journaux évoquent les soucoupes volantes avec une certaine légèreté mais dans une après-guerre difficile,   il n'était pas question  d'affoler le peuple  avec des articles  alarmistes....je n'ose penser à l'impact d'un article sérieux évoquant une invasion d'inconnus étant donné l'état d'esprit qui régnait à l'époque jusqu'à, disons, la chute du mur de Berlin.  L'objectif était plutôt  d'informer  le public en l'amusant.

 

 

Puis les journaux  commencèrent à utiliser le terme Ovni, les soucoupes prêtaient trop à rire mais il n'iront pas jusqu'à utiliser l'acronyme PAN  adopté par le Geipan  (Phénomène Aérospatial Non Identifié)  qui englobe toutes les manifestations aérospatiales qui n'ont  pu être identifiées, terme  qui  semble plus juste pour désigner l'ensemble de ce qui est observé dans nos cieux.

 

§ Nous somme maintenant dans l'ère du numérique.  Mars est sillonné par deux de nos robots, la sonde spatiale Rosetta a envoyé l'atterrisseur  Philae s'accrocher avec succès  sur la comète Tchouri , nous explorons les confins de notre Galaxie. C'est dans ce contexte que  Ouest France.fr a relayé un article parlant  d'une observation faite par deux pilotes d'avion qui cette fois-ci s'est passé aux Etats Unis. 

 

Nous voyons que le premier souci devient l'information tout  en mettant en garde sur les fantasmes :

 

l'édition du soir ÉTATS-UNIS Jeudi 29 Mars 2018 :

Un ovni observé au même moment par deux pilotes.

Troublante coïncidence : un objet volant non identifié a été repéré par deux pilotes de deux avions de lignes américains différents. Les deux hommes survolaient le ciel de l’Arizona. Personne ne sait ce que c’était.  Mais l’événement suscite évidemment bien des fantasmes.

https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/22028/reader/reader.html#!preferred/1/package/22028/pub/31855/page/5

 

Dans cet article on insiste sur la crédibilité que l'on peut accorder au pilote  surtout s'ils sont plusieurs  à l'avoir vu en même temps, la prise en compte de l'information par le contrôleur de l'air qui se renseigne auprès de l'autre pilote qui l'a remarqué également,  l'avis de l’administration américaine de l’aviation civile sur ce fait est rapporté.

 

Ce n'est pas un hasard si cet article vient après celui du New York Times relayé entre autres par le même journal mais aussi par le Monde.fr et qui veut informer que les Etats Unis s'intéressent toujours  en haut lieu d'une façon ou d'une autre aux Ovnis. Qu'il y a déjà eu un programme de mené par le Pentagone, 

avec AFP | 18.12.2017 à 09h56 • Mis à jour le 18.12.2017

à 15h10                                  

 

Le Pentagone reconnaît l’existence d’un programme enquêtant sur les ovnis

Le ministère de la défense des Etats-Unis assure que le programme s’est arrêté en 2012, mais le « New York Times » affirme que les enquêtes sur les ovnis continuent.

  http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2017/12/18/le-pentagone-reconnait-l-existence-d-un-programme-enquetant-sur-les-ovnis_5231279_3222.html#ceXULdEAlRSO2hp2.99

Mais ici, cet article reste neutre, il expose des faits sans préjuger de rien

 

Ainsi, durant toutes ces décennies les médias écrivent sur les Ovnis principalement en les assimilant à des vaisseaux extraterrestres hypothétiques et en adoptant un ton moqueur de manière quasi rituelle. 

 

Ce serait en partie  en raison de cette approche qu'il existe une profonde incompréhension entre la presse populaire et les ufologues qui ont la volonté d'étudier le sujet                                            avec une approche scientifique et rigoureuse. 

 

§ François Haÿs collabore depuis 1997 au fanzine Ufo Log et a écrit en collaboration avec Didier Charnay le Guide des Livres Ufologiques Francophones paru en 2005.

Il est aussi le créateur et responsable des rencontres ufologiques grenobloises .

 

Dans sa conférence organisée par Ovni Languedoc et diffusée par ODHTv , François Haÿs pose des questions et  tente d'y répondre à l'aide de ses archives personnelles.

 

https://www.youtube.com/watch?v=sxmXI-67uLs&t=2429s

 

Il déroule son exposé sur les titres employés par la presse depuis la popularisation  du terme soucoupe volante né en 1947 de l'observation de Keneth Arnold et ce terme est le résultat d'un raccourci par le journaliste : Arnold  explique notamment que les objets se déplaçaient de façon irrégulière, « comme une soucoupe qui ricocherait sur l'eau » (« like a saucer if you skipped it across the water »).

 

 A la décharge  du journaliste qui a popularisé par un raccourci le terme soucoupe volante,  en voyant le croquis,

 

On comprend pourquoi Kenneth Arnold  à pensé à une soucoupe.

 

 Extrait du témoignage écrit de Kenneth Arnold comportant le dessin d'une « soucoupe volante », remis à l'armée de l'air le 12 juillet 1947.

 

Mais qu'importe !

 

François Haÿs insiste sur le fait que le mot soucoupe est le plus souvent employé dans le titre de la presse quotidienne alors que la description qui est faite de l'objet ou du phénomène dans le contenu de l'article n'a pas grand chose à voir avec.

 

Ainsi, la presse répète au fil des décennies le titre de l'article qui a popularisé le terme soucoupe volante et nous avons maintenant l'appellation soucoupiste pour l'amateur qui croit dans l'explication extraterrestre du« phénomène OVNI », 

 

Mais comme je le disais, le terme ovni est maintenant employé dans la presse même si le Geipan  a adopté l'acronyme   PAN ( Phénomène Aérospatial Non Identifié)  qui englobe toutes les manifestations dans le ciel  qui n'ont pas pu être identifiées et qui semble plus juste.

 

§ Plus d'un demi-siècle plus tard, des milliers d'articles se sont succédé sur le sujet et  j'ai voulu nous replonger dans l'extraordinaire ferveur médiatique mêlée de dérision  qui entoure ce sujet voir ici sur le forum

 

►  les magazines 

 

►  et la presse en général :

 

Le sujet est toujours d'actualité mais, aujourd'hui,  la Science  s'emploie activement et ouvertement à la recherche de la vie extra-terrestre dans l'Univers et nous voyons de plus en plus souvent des titres l'évoquant :

 

 

tandis que  les "soucoupes volantes" sont reléguées  dans le domaine du paranormal  librement soumis  à l'imagination et aux suppositions en tout genre.

 

et il est amusant de les mettre en parallèle : 

 

Pour les Ovnis :  les témoignages, les traces radars, les traces sur l'environnement et l'apparente « nature intelligente » du phénomène et les performances alléguées des ovnis,  ne sont pas tous expliquées.

 

Pour la vie Extra- terrestre : les radioastronomes ont démontré que la chimie organique était universelle. La matière organique découverte massivement dans le noyau de la comète “Tchouri” par la sonde Rosetta n'aurait pas été fabriquée au moment de la formation du système solaire, mais auparavant, dans l'espace interstellaire. C'est la théorie avancée par deux chercheurs français, dans un article publié le 31 août 2017 dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society

 

Et ils se rejoignent sur une réalité : aucunes preuves n'entérinent leur existence.

 

Mais  ainsi la théorie selon laquelle nous ne serions pas seuls dans l'Univers s'impose petit à petit au sein de la communauté scientifique et du public, rendant moins farfelue l'hypothèse de possibles visites de la Terre par des extraterrestres.

 

 

0 commentaires

ven.

25

mai

2018

Patient Seventeen, le documentaire sur Roger Leir

 

Le docteur Roger Leir sera-t-il considéré comme un précurseur dans quelques décennies ?

 

Le documentaire de Corbell peut avoir un rôle à jouer en ce sens. A noter que Patient Seventeen n’est pas disponible en France, c’est bien dommage…

 

 En attendant, on ressort un (très) bon article de Motherboard sur Patient Seventeen.

 

Lien vers l’article de Motherboard :

https://motherboard.vice.com/en_us/article/43nzng/roger-leir-alien-implant-ufo-abduction

 

 

En 1992, une étude maintenant tristement célèbre a prétendu que jusqu’à 3,7 millions d’Américains pourraient souffrir du

« syndrome d’abduction ovni », ou la croyance qu’ils avaient eu une rencontre avec des visiteurs extraterrestres.

 

Cette étude a été critiquée pour des raisons à la fois méthodologiques et logiques , mais il ne fait aucun doute que les personnes qui prétendent avoir été enlevées par des étrangers existent en nombre significatif.

 

De nombreux chercheurs au cours des deux dernières décennies ont tenté de rendre compte de la prévalence des rencontres d’OVNI en les comparant à une impulsion religieuse ou à la manifestation d’ une psychopathologie .

 

En l’absence de preuves tangibles d’une rencontre extraterrestre, la recherche d’explications alternatives pour les rapports d’enlèvements ET a du sens.

 

Mais si les preuves matérielles de ces rencontres

existaient ? 

 

C’est la prétention de "Patient Seventeen" , un nouveau documentaire publié le mois dernier par Jeremy Kenyon Lockyer Corbell.

 

Le patient Seventeen raconte la dernière intervention chirurgicale de Roger Leir, chirurgien du pied et ufologue réputé qui prétendait retirer la nanotechnologie extraterrestre qui avait été intégrée chez ses patients.

 

Le documentaire est un éloge poignant pour le Dr  Leir, qui est décédé pendant le tournage.

 

Il avait passé une grande partie de sa carrière à faire de l’étude des ovnis et des abductions extraterrestres une entreprise scientifique.

 

 

Leir et ses associés examinent les images de l’objet après son analyse au microscope électronique.

 

Pour ceux qui prétendaient avoir été enlevés par des extraterrestres, les chirurgies de Leir constituaient un pont – même si fragile – entre leurs expériences personnelles viscérales avec des intelligences non humaines et les preuves tangibles nécessaires pour prouver la réalité des rencontres extraterrestres.

 

Cependant, les scientifiques traditionnels restent sceptiques quant au travail de Leir.

 

Ils écartent ses prétendus « implants off-world » en tant qu’objets terrestres, ce qui a fait de son travail l’objet d’une controverse.

 

Quand il s’est mis à faire "Patient Seventeen" , Corbell m’a dit qu’il était sceptique à propos de la technologie des implants extra-terrestres, mais il n’avait « aucun doute » que les OVNIS sont réels et pilotés par des intelligences non-humaines.

 

« Je pensais juste que j’allais aller au fond de tout ça en quelques semaines … Putain, j’avais tort. »

 

« Je travaillais à documenter les domaines de la nanotechnologie et de la propulsion avancée, et comment ils se rapportent au phénomène OVNI », m’a dit Corbell.

 

« Je ne voulais vraiment pas faire un film sur une prétendue technologie d’implant extraterrestre et je ne savais pas quoi penser à l’époque. Je me suis dit que j’allais aller au fond de tout ça en quelques semaines … putain, j’avais tort.

 

Dans le but d’éclaircir le mystère des soi-disant «technologies d’implants off-world», Corbell a marqué avec Leir et le patient anonyme Seventeen – que Corbell a décrit comme «juste votre type moyen» – comme ils se préparaient à l’ablation chirurgicale et l’analyse d’un  petit morceau de métal mystérieux qui a été trouvé dans le tibia du Patient Seventeen.

 

Quand il s’est présenté à la chirurgie, il a trouvé Leir essayant de localiser le morceau de métal dans la jambe de son patient avec un détecteur de goujons, un outil habituellement réservé pour localiser des morceaux de bois qui soutiennent derrière les murs d’un bâtiment.

 

« J’ai dit au Dr Leir que je filmerais son opération, mais s’il mentait, qu’il pliait la vérité ou qu’il essayait de tromper le public de quelque manière que ce soit en altérant ses résultats, j’allais le voir », a déclaré Corbell.

 

« Je lui ai demandé s’il était sûr qu’il voulait que je filme son travail, et il a dit: ‘Oui, Jeremy. Je fais cela depuis plus de deux décennies, et il y a quelque chose à ça ! ‘ »

 

Le patient Seventeen était également sceptique quant à la possibilité que le morceau de métal dans son corps soit d’origine extraterrestre, bien que dans le documentaire, il affirmait avoir eu un certain nombre de rencontres extraterrestres dans son enfance.

 

Il a également ouvertement reconnu son hostilité envers ses ravisseurs extraterrestres dans le film – il les a qualifiés de «gangsters extraterrestres» et a exprimé le souhait de les «extirper».

 

Ce sont ces rencontres hostiles avec des extraterrestres dans son enfance qui ont conduit Patient Seventeen à chercher le Dr Leir pour enlever chirurgicalement ce qui pourrait être une technologie extraterrestre envahissante.

 

Leir a prétendu avoir enlevé chirurgicalement des nanotechnologies extraterrestres intégrées de dix-sept patients différents, bien qu’il n’ait jamais semblé intéressé à partager ses données ou ces objets avec d’autres chercheurs.

 

Leir est décédé peu de temps après avoir retiré le petit morceau de métal de la jambe du Patient Seventeen au début de 2014.

 

Bien qu’il n’ait pas vu les résultats de son opération finale, deux de ses proches chercheurs ont effectué l’analyse de l’objet étrange après son la mort et la seconde moitié de Patient Seventeen est consacrée à leurs efforts.

 

 

L’ablation chirurgicale de l’objet de la jambe du Patient Seventeen.

 

La théorie de travail de Leir était que les dispositifs embarqués dans ses patients étaient des nanotechnologies sophistiquées créées par des extraterrestres.

 

Selon Leir, au lieu des signaux radio, ces appareils émettent des ondes dites «scalaires», un type de rayonnement électromagnétique qui n’a jamais été prouvé et qui, en tant que tel, ne peut être détecté par les instruments radio humains.

 

Le dernier physicien sérieux à penser que les ondes scalaires existaient était Nikola Tesla, qui ne manquait pas d’ idées étranges et scientifiquement douteuses .

 

Quoi qu’il en soit , l’appareil trouvé dans la jambe de Patient Seventeen est plus qu’un peu étrange en termes de composition.

 

Corbell, l’associé de Leir – un scientifique des matériaux nommé Steve Colbern – et un prétendu nano scientifique affilié à l’armée qui se contente de « Nano Man » (lui-même le sujet d’un court documentaire de Corbell) a continué a examiné " l’héritage" du médecin en envoyant l’échantillon à deux laboratoires. analyse de composition par microscopie électronique à balayage et analyse élémentaire à large spectre.

 

Ces tests peuvent révéler à la fois la structure d’un objet à l’échelle moléculaire et sa composition élémentaire complète dans un échantillon.

 

L’ufologie a ses racines dans le travail de Josef Allen Hynek, un astronome et physicien militaire renommé qui a écrit un certain nombre de documents de renseignement du gouvernement sur les OVNIS .

 

Bien qu’il ait attiré l’attention d’un certain nombre de scientifiques sérieux, y compris le professeur de psychiatrie de Harvard John Mack, le domaine de l'Ufologie a du lutté depuis les années 1950 pour être accepté comme une science légitime.

 

C’est parce que la plupart des preuves de rencontres extraterrestres se limitent seulement à des témoignages oculaires tels que des photos et des vidéos recueillies par ces témoins.

 

Pourtant, il manque de nombreuses caractéristiques des sciences dures comme de la physique ou de la biologie, qui ont la capacité de mener des expériences pour prouver des théories fausses.

 

 

Examiner l’objet de la jambe du Patient Seventeen

 

En ce sens, Leir a été un véritable pionnier en essayant d’apporter au moins un semblant de rigueur scientifique à l’ufologie.

 

Il considérait ces prétendus « implants off-world » comme la preuve tangible qui pourrait prouver ou réfuter les visites extraterrestres sur Terre.

 

Pourtant, comme l’ont souligné des sceptiques comme Joe Nickell, la réticence de Leir à partager ses résultats ou les implants supposés extraterrestres qu’il a enlevés à d’autres chercheurs pour une analyse plus approfondie est anti-scientifique et rend ses affirmations d’autant plus douteuses.

 

Corbell, cependant, a fait valoir que Leir n’essayait pas de cacher ses résultats.

 

"Dr. Leir n’était absolument pas réticent à partager son travail", a déclaré M. Corbell dans un courriel. «

Les gens n’écoutaient pas, moi compris. »

 

Sans gâcher le film, il suffit de dire que les résultats des expériences scientifiques de Leir dans Patient Seventeen sont vraiment étranges.

 

L’objet de la jambe du Patient Seventeen avait un certain nombre de caractéristiques d’un objet extraterrestre en ce qui concerne sa composition élémentaire, mais ceci est loin d’être une preuve concluante.

 

Comme les événements sont devenus plus étranges après la mort de Leir, Corbell a terminé ses recherches avec plus de questions non résolues qu'au début !

 

 

Roger Leir joue d’un orgue peu avant sa mort.

 

 

Afin de donner un sens aux analyses de laboratoire de l’objet de la jambe du Patient Seventeen, Corbell a contacté deux experts extérieurs, dont Alan Rubin, expert en météorologie de l’UCLA, qui ne souhaitait pas se montrer devant une caméra pour parler d’une technologie extraterrestre.

 

Lorsque Corbell leur a présenté les résultats des laboratoires, il a dit qu’ils étaient perplexes, mais a finalement conclu que d’autres tests devraient être effectués pour déterminer si l’objet était d’origine extraterrestre.

 

Selon Corbell, peu de temps après avoir terminé le tournage, Colbern – qui prit possession de l’objet de la jambe du Patient Seventeen après la mort de Leir – cessa de répondre aux appels et courriels de Corbell ou de Patient Seventeen.

 

Colbern avait effectivement disparu et il emmena avec lui le seul espoir de résoudre ce mystère. 

 

Corbell dit qu’il n’a pas eu de nouvelles de Colbern pendant deux ans, mais peu de temps avant la libération de Patient Seventeen, les deux contacts ont été rétablis et maintenant Corbell est en possession de l’objet de la jambe du Patient Seventeen.

 

Corbell a dit qu’il prévoyait de répéter les tests initiaux sur l’objet pour s’assurer qu’ils n’étaient pas des faux positifs avant d’explorer d’autres tests qui détermineront finalement si la petite chose métallique vient de la Terre.

 

En attendant, Corbell a dit qu’il s’abstient de tout jugement sur la question de savoir si le petit morceau de métal est réellement une nanotechnologie extraterrestre.

 

« Je ne pense pas que la croyance devrait jouer un rôle ici », a déclaré Corbell.

 

« Je suis peut-être assis sur la preuve physique la plus stupéfiante d’un dispositif nanotechnologique non-terrestre  provenant d’une intelligence extraterrestre avancée … ou pas. Mais vous pouvez être sûr que je vais le découvrir. Je le dois au Patient Seventeen et je le dois au Dr Leir. »

 

Pascal Fechner

 

Directeur National MUFON France

 

www.mufonfrance.com

0 commentaires

ven.

25

mai

2018

L’ultime convergence : Quelle spiritualité pour éviter le chaos ?

 

Nous vous mettons au défi de : 

1. ne pas comprendre le processus qui est initié

2. ne pas voir le défi qui nous ait demandé

3. ne pas percevoir votre monde avec un autre regard

 

 

En détails,

 

Jocelin Morisson nous livre dans cet ouvrage un travail magistral sur les acteurs des dernières découvertes et théories en neuroscience, physique quantique, spiritualité.

 

La perte de la quête du sens de la Vie nous amené là où nous en sommes aujourd’hui et nous mets au pied du mur pour accéder, via le chat de l’aiguille, au retour de ces éternelles questions :

Qui sommes nous ?

D’où venons-nous ?

Où allons-nous ?

 

Le défi est de taille mais pas impossible lorsqu’il y a l’union de la science et de la spiritualité.

 

La question fondamentale vers laquelle tout converge… Qu’est-ce que la conscience ?

 

Jocelin Morisson est journaliste scientifique depuis plus de vingt ans et a collaboré à de nombreuses revues et magazines (Inexploré, Nexus, Le Monde des religions, Nouvelles Clés, La Vie, VSD hors-série).

 

Il est également auteur et coauteur de plusieurs ouvrages sur le thème des états modifiés de conscience et de la parapsychologie scientifique.

 

0 commentaires

ven.

25

mai

2018

Roumanie : Découverte au Mont Bucegi

 

Base extraterrestre et histoire de l’humanité

 

 

Nous vous mettons au défi de :

 

1. Ne pas être troublé par ce récit

 

2. Ne pas le lire avec avidité

 

3. Ne pas vous poser des questions sur la réalité du monde qui nous entoure

 

En détails,

 

En 2002, une cavité gigantesque est détectée par un satellite géodésique du pentagone qui se trouverait dans une montagne de Roumanie, au Mont Bucegi.

 

Cellule secrète du gouvernement Roumain, Franc Maçonnerie, pouvoirs parapsychologiques, éveils des consciences et technologies avancées, ce récit nous emmène dans une autre dimension de ce que nous croyons être notre réalité.

 

Attention, mettez de côté vos certitudes, vous entrez en terrain inconnu…

 

Pour en parler, Christel Seval des « Éditions Atlantes », Daniel Hofnung, ingénieur qui a permis l’édition du livre en Français et Deïmian, réalisateur du fim « L’autre Terre des Dieux ».

 

 

0 commentaires

ven.

25

mai

2018

Objet céleste inconnu de la taille de notre terre près du Soleil ?

 

Il n'y a pas d'éjection de masse coronale visible causant cette anomalie, mais elle apparaît en ligne de mire sur la dernière photographie du Soleil.

 

On peut également imaginer que l'objet céleste pourrait être beaucoup plus éloigné du Soleil, ce qui en ferait alors  un objet beaucoup plus petit qu'il ne l'est réellement.

 

0 commentaires

ven.

25

mai

2018

Une interview rare de Nikola Tesla sur les effets d’une communication extraterrestre pour l’humanité

 

Nikola Tesla était l’un des plus grands esprits scientifiques que notre monde ait jamais connu. Bien que mystérieusement absent des manuels scolaires, il a accompli beaucoup de choses au cours de sa vie, découvrant la radio et la télécommande (l’épine dorsale de la technologie actuelle de la NASA) la technologie des drones, les ondes radio cosmiques et plus encore.

 

Il était aussi un grand partisan de l’énergie gratuite et illimitée pour tout le monde.

 

Tesla a démontré publiquement son premier modèle de robot de travail guidé par ondes radio, dévoilé à de nombreux spectateurs étonnés lors de l’exposition électrique qui s’est tenue au Madison Square Garden, en mai 1898.

 

C’était en première page des nouvelles en Amérique à l’époque. C’était la première fois que des ondes radio étaient utilisées pour guider le mouvement d’un robot ; 11 ans avant que Marconi ne reçoive le prix Nobel pour la découverte de la radio en 1909.

 

Dans le monde scientifique d’aujourd’hui, peu de gens se souviennent que la plupart de nos physiciens et chimistes pionniers étaient des mystiques.

 

C’est certainement le cas de Tesla, dont l’idée d’énergie libre a été fortement influencée par la philosophie védique. C’est une triste réalité que même une personne aussi brillante que Tesla serait dénigrée en tant que pseudo-scientifique par les chercheurs du courant dominant s’il était vivant et travaillait aujourd’hui.

 

Tesla n’était pas seulement un partisan de la communication sans fil et de l’énergie.

 

Il croyait aussi que nous ne sommes pas seuls dans l’Univers ; une conclusion qui est devenue une évidence flagrante, même pour de nombreux scientifiques ordinaires.

 

En fait, lors d’une récente audience du Congrès aux États-Unis, des astronomes américains de haut niveau ont dit au Congrès que la vie extraterrestre existe très certainement, sans aucun doute. Et un certain nombre de scientifiques, de militaires et de politiciens nous ont dit que nous ne sommes pas seuls et que la vie extraterrestre intelligente existe.

 

Tesla a offert ces remarques dans une interview qu’il a donnée au Time à l’âge de 75 ans :

 

"Je pense que rien ne peut être plus important que la communication interplanétaire.

Ça viendra certainement un jour, et la certitude qu’il y a d’autres êtres humains dans l’Univers, travaillant, souffrant, luttant, comme nous, produira un effet magique sur l’humanité et formera le fondement d’une fraternité universelle qui durera aussi longtemps que l’humanité elle-même."

 

Peu de gens savent qu’en 1899, alors qu’il travaillait dans son laboratoire de Colorado Springs, il a annoncé qu’il avait reçu des signaux radio extraterrestres. La communauté scientifique pensait qu’il était fou, et en fait, les signaux radio cosmiques n’existaient même pas à l’époque. On peut facilement imaginer à quel point Tesla a dû se sentir seul et incompris.

 

Une étrange réception

 

En 1899, dans son laboratoire de Colorado Springs, Tesla a entendu des sons rythmiques étranges sur son récepteur radio. La confirmation en 1932 a donné naissance au domaine de la radioastronomie, qui est maintenant utilisé pour décoder et détecter les messages provenant d’étoiles lointaines et d’autres sources célestes mystérieuses.

 

Tesla a écrit :

 

"Je n’oublierai jamais les premières sensations que j’ai ressenties quand je me suis rendu compte que j’avais observé quelque chose aux conséquences incalculables pour l’humanité. J’avais l’impression d’être présent à la naissance d’une nouvelle connaissance ou à la révélation d’une grande vérité. Même maintenant, à certains moments, je peux me rappeler clairement l’incident et voir mon appareil comme s’il était devant moi. Mes premières observations me terrifiaient positivement, car il y avait en eux quelque chose de mystérieux, pour ne pas dire de surnaturel, et j’étais seul dans mon laboratoire la nuit ; mais à cette époque, l’idée que ces perturbations étaient des signaux intelligemment contrôlés ne s’est pas encore présentée à moi."

 

"Les changements que j’ai notés se produisaient périodiquement, et avec une telle suggestion de nombre et d’ordre qu’ils n’étaient traçables à aucune cause que je connaissais à l’époque. Je connaissais bien sûr les perturbations électriques produites par le Soleil, les aurores boréales et les courants terrestres, et j’étais aussi certain que ces variations n’étaient dues à aucune de ces causes. La nature de mes expériences m’empêchait de croire que les changements pouvaient être produits par les perturbations atmosphériques, comme certains l’ont affirmé à la hâte. C’est quelque temps après que la pensée m’est venue à l’esprit que les perturbations que j’avais observées pourraient être dues à un contrôle intelligent. Bien que je ne pouvais pas déchiffrer leur signification, il m’était impossible de penser qu’ils avaient été entièrement accidentels. J’ai l’impression d’avoir été le premier à entendre le salut d’une planète à l’autre. Je ne me contentais pas seulement d’une vision, mais j’avais vu une grande et profonde vérité. (source)(source)"

 

Tesla croyait que les signaux qu’il captait provenaient de Mars. Voici une autre déclaration qu’il a faite sur ce qu’il a trouvé :

 

"D’autres peuvent se moquer de cette suggestion… communiquer avec l’un de nos voisins célestes, comme Mars… ou la traiter comme une plaisanterie pratique, mais j’ai été très sérieux à ce sujet depuis mes premières observations à Colorado Springs… À l’époque, il n’existait pas d’autre usine sans fil que la mienne qui pouvait produire une perturbation perceptible dans un rayon de plus de quelques kilomètres. De plus, les conditions dans lesquelles je travaillais étaient idéales et j’étais bien formé pour ce travail. Le caractère des perturbations enregistrées excluait la possibilité qu’elles soient d’origine terrestre, et j’ai également éliminé l’influence du Soleil, de la Lune et de Vénus. Comme je l’annonçais alors, les signaux consistaient en une répétition régulière de nombres, et l’étude ultérieure m’a convaincu qu’ils devaient émaner de Mars, la planète ayant alors été proche de la terre. (source)"

 

Selon l’American Physical Society Physics, Tesla a conclu que ces signaux, ou cet étrange objet artificiel dont ils proviennent, était en effet extraterrestre, ou un effort pour “communiquer avec la Terre par des êtres étrangers”.

 

Il s’agissait d’un des multiples incidents au cours desquels Telsa a intercepté ce qu’il croyait être des signaux intelligents provenant de l’espace.

 

Il affirme que même la forme de communication la plus simple (comme l’échange de nombres) pourrait représenter une forme de transmission intelligible à partir d’extraterrestres.

 

Lorsque je suis tombé sur cette information, j’ai instantanément pensé à ce document de la NSA, qui est un exemple de messages étranges venant de l’espace, comme nous l’expliquons ci-dessous.

 

Aujourd’hui, nous savons avec certitude que ces signaux sont d’origine extraterrestre, mais on suppose qu’il s’agit d’ondes radio provenant de planètes, de comètes, d’étoiles ou de galaxies ; et non d’ET.

 

Plus de 30 ans après la confirmation en 1932, une étudiante diplômée du nom de Jocelyn Bell a remarqué des données étranges provenant de son télescope à l’Observatoire de radioastronomie Mullard (MRAO).

Après quelques semaines, elle a remarqué que le signal produit ne pouvait provenir d’aucune source naturelle connue, et elle (et son équipe) a exclu toute explication concevable, comme les sources multiples d’interférence humaine, les autres radioastronomes, les radars réfléchis sur la Lune, les satellites en orbite, les signaux de télévision, etc.

 

Rien ne pouvait expliquer ces signaux étranges.

 

Elle a finalement publié un article dans la revue scientifique Nature, malgré le fait que la source du son, bien qu’ils savaient qu’il était artificiel, n’avait pas été déterminée.

 

Ces annonces ont provoqué une certaine agitation à l’époque, et aujourd’hui, il est courant que des signaux étranges, déterminés à provenir de sources “non naturelles”, soient détectés.

 

Mais qui sait ce que c’est ?

 

L’année dernière, des ondes radio étranges provenant de l’extérieur de notre galaxie de la Voie Lactée (ou dans celle-ci) ont complètement confondu les scientifiques.

 

Sources utilisées :

 

http://www.aps.org/publications/capitolhillquarterly/200604/history.cfm

 

http://www.tfcbooks.com/tesla/1901-02-09.htm

 

Toutes les autres sources sont énumérées tout au long de l’article.

 

Collective Evolution

ASR pour la traduction 

0 commentaires

ven.

25

mai

2018

Infos Ovnis d'ODH Tv Mai et Juin 2018

 

Présentation par Gilles THOMAS

 

JT Ovni en France, vous partage les dernières observations d'ovni/oani, les conférences et événements ufologiques mais également un dossier sur les ovnis dans l'histoire d'un département ou d'une région. 

 

(ps: Toutes les images ou vidéos que vous pensez être des films d'ovni dans cette vidéo sont des reconstitutions selon le ou les dessins des témoins, comme indiquées en haut à gauche....) 

 

Dans l'édition de ce mois-ci: 

- 2ème Rendez-vous d'odhtv dans l'Yonne avec Rémy Fauchereau

- UFO Cloud: 

05 Juin 2018, Conférence à Ovni Paris (75) 

07 Juin 2018, Rencontres d'Ovni Languedoc à Nîmes (30) 

12 Juin 2018, Sylvain Matisse et Era à Annecy (74) 

- Ovni Dans l'Histoire: Cas Ovni de Franois avec Eric Zürcher

- Interview du mois avec Marc Monrat (Co-Resp. Repas ufologique d'Annecy)

- Astuce du veilleur: La valise d'un veilleur avec Rémy Fauchereau

- Hommage à Geneviève Béduneau avec Gilles Durand

- Actu Ovni en France de Février à Mars 2018 

- Dossier du mois: Ovni en Haute-Savoie avec l'intervention de Marc Monrat

 

0 commentaires

ven.

25

mai

2018

Etonnante vidéo d'un Ovni survolant Tepoztlan au Mexique

 

Des témoins  locaux ont capturé cette séquence très intéressante d'une activité d'OVNI dans le ciel au-dessus de Tepoztlan, au Mexique.

0 commentaires

jeu.

24

mai

2018

Jean Pierre Petit sur BTLV – Rencontres du Troisième Type et Abductions

 

Bob Bellanca reçoit l’astrophysicien Jean-Pierre Petit pour évoquer le sujet Ovni et les lettres Ummo.

 

Durant cet entretien, Jean-Pierre Petit revient sur 40 ans passés à étudier le phénomène Ovni.

 

Sans détour, Jean-Pierre Petit, fait un état général de l’étude du dossier Ovni en France mais aussi aux USA et en Russie. Il évoque le manque de curiosité des scientifiques français et le procès qu’on lui fait à cause de son implication sur le phénomène Ovni.

 

Jean-Pierre Petit parle de la situation catastrophique dans laquelle la terre se trouve à cause des actions de l’homme. Et c’est peut-être cela qui inciterait les E.T à nous hybrider.

 

0 commentaires

jeu.

24

mai

2018

La NASA dissimulerait-elle la découverte d'une planète extraterrestre ?

 

Une planète extraterrestre aurait été aperçue non loin de l'atmosphère de la Terre par la Station Spatiale Internationale. La NASA aurait vainement tenté de dissimuler cette découverte sensationnelle …

 

Un homme était en train de visionner le flux vidéo diffusé en direct depuis l'espace par la NASA quand il a repéré quelque chose de mystérieux qu'il ne pouvait pas expliquer.

 

Sans hésiter, il a rapidement commencé à enregistrer ce qu'il croyait être la lune, mais après un certain temps, il s'est rendu compte que cela pouvait être quelque chose de bien plus surnaturel.

 

Il explique : « Il est passé sur la pointe de l'Amérique du Sud et semblait retourner en direction de l'Afrique à 22h30 le 22 mai [2018]. »

 

« Pouvez-vous voir ses différentes couleurs ? Je n'ai pas eu besoin de faire beaucoup de réglages, cela paraissait si naturel. »

 

« Je ne sais pas si c'est à cause de l'absence de l'atmosphère terrestre ou si c'est autre chose, mais ça a l'air vraiment bizarre. »

 

L'homme a indiqué que, quelques instants après que ce phénomène étrange se soit manifesté, la vidéo a été soudainement coupée.

 

« J'ai alors pris des captures d'écran et j'ai commencé à enregistrer parce que vous ne savez jamais quand la diffusion de ces flux vidéos va être arrêtée », a-t-il ajouté.

 

« Et c'est ce qui s'est produit, environ deux minutes plus tard. »

 

« Je suis presque sûr que c'était la Lune mais je ne comprends pas l'origine de toutes ces couleurs. »

 

La vidéo a été publiée sur la populaire chaîne spécialisée dans les théories de la conspiration YouTube, MRMBB333. Depuis, elle a déjà cumulé plus de 16 500 vues.

 

Un internaute remarque : « C'est trop petit pour être la lune. »

 

Un autre a ajouté : « Vous venez de découvrir quelque chose d'incroyable, c'est pourquoi ils [les responsables de la NASA] ont interrompu le flux vidéo. »

 

Un troisième poursuit : « Ce n'est pas la lune - c'est une nouvelle planète et je l'ai déjà vu à plusieurs reprises au cours de la dernière année. »

 

« Je l'ai baptisé 'The Disco Ball'. »

 

0 commentaires

jeu.

24

mai

2018

Un portail inter-dimensionnel s'ouvre dans le ciel en Écosse

 

Un étrange phénomène inexpliqué a été filmé en Écosse. Pour certains, ces images constitueraient un preuve que des portails menant à d'autres dimensions existent sur notre Terre.

 

Une vidéo séquentielle prise à Midlothian, près d'Edimbourg (la capitale du pays), a fait le tour d'Internet après qu'elle ait été prise le 20 mai 2018. Ces images nous montrent une mystérieuse lumière circulaire et de couleur bleue qui semble littéralement « s'ouvrir » dans le ciel nocturne.

 

Quelque chose d'étrange vole à travers, avant que cet interstice ne se referme et finisse par disparaître complètement.

 

La vidéo a été mise en ligne sur la chaîne YouTube MotherNature444. Ce dernier a ajouté que ce phénomène avait continué jusqu'au lever du soleil avant de finalement s'arrêter.

 

Depuis sa publication le dimanche 20 mai 2018, elle a beaucoup intéressé les ufologues du monde entier et notamment Tyler Glockner, qui dirige Secureteam10, une chaîne YouTube populaire.

 

Celui-ci a affirmé qu'il s'agissait en fait d'un portail.

 

Il a soutenu cette théorie en disant : « Cela ressemble vraiment à quelque chose qui émet énormément de lumière. »

 

« Ce n'est certainement pas un projecteur installé sur le sol. »

 

« Il semble rétrécir et rétrécir encore, jusqu'à ce que le ciel l'engloutisse complètement. »

 

Sa vidéo a cumulé plus de 90 000 vues en quelques heures. Les internautes ont rapidement spéculé sur ce que cela pouvait être.

 

« Cet avion n'a pas l'air normal non plus. »

 

Un autre a ajouté : « Peut-être que ce portail a été créé par des extraterrestres. »

 

Et un tiers conclut : « C'est définitivement un portail. »

 

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

0 commentaires

jeu.

24

mai

2018

Des personnes découvriraient des implants Aliens dans leur bras

 

Des ufologues affirment que les extraterrestres essaient de prendre le contrôle de la race humaine en s'implantant littéralement sous notre peau !

 

A travers le monde entier, de nombreuses personnes ont découvert des cicatrices étranges sur leurs bras. Ces marques inexplicables seraient apparues soudainement et sans explication claire quant à leur cause.

 

Tyler Glockner, qui gère la chaîne YouTube secureteam10, a spéculé que ces cicatrices avaient une origine extraterrestre.

 

Il a révélé dans une vidéo qu'il avait entendu parler du phénomène il y a déjà plus d'un an.

 

Tyler affirme qu'une femme qui avait montré ses marques au monde a mystérieusement disparu peu de temps après.

 

Il pense que ces cicatrices pourraient avoir une origine extraterrestre. Il va jusqu'à suggérer qu'elles sont apparues après que les victimes aient reçu une sorte d'implant.

 

Le théoricien de la conspiration révèle que d'autres personnes sont également venues à lui avec le même problème. Cette semaine encore une victime est venue parler à cet expert de ce qui lui était arrivé.

 

Après que la femme ait allé voir les médecins pour subir une radiographie, l'examen médical a semblé montrer que quelque chose était logé dans son bras.

 

Tyler a publié les résultats sur sa chaîne. Pour beaucoup d'internautes, il ne fait aucun doute que ces cicatrices ont une origine extraterrestre.

 

Un commentaire spécule : « Est-ce ainsi qu'ils essaient de nous contrôler ? »

 

Un autre a ajouté : « Et si il s'agissait d'œufs extraterrestres ? »

 

0 commentaires

jeu.

24

mai

2018

Québec : Un OVNI blanc et triangulaire observé au-dessus de Rimouski

 

Le 6 mai 2018, à 22h18, un témoin a observé une étrange lumière blanche de forme triangulaire au-dessus de Rimouski, au Québec.

 

Il a rapporté son récit des événements auprès du site

Internet « ovni-expert.com ».

 

Témoignage :

 

« Dimanche, 6 Mai 2018, quelques minutes avant 22h20, mon collègue revient de sa ronde extérieure et me dit qu’il voit une lumière brillante dans le ciel qui semble très basse.

Il m’informe que nous pourrions probablement la voir sur nos cameras de sécurité ( qui ne peuvent pas grimper énormément haut, elles sont à la hauteur d’un lampadaire ).

Je vérifie alors et oui nous voyons bel et bien la lumière.

Je croyais d’abord à une étoile.. mais en 4 minutes, nous avons observés une direction anormal pour une étoile.

Je crois qu’il serait impossible qu’un hélicoptère ou un avion soit aussi lumineux.. il resterait peut-être l’option du satellite.. a vous d’en juger.

Vous avez les différents clichés pris depuis mon téléphone, sur l’écran des caméras de surveillance.

Vous pourrez voir les photos prises, modifiés uniquement pour indiquer les heures d’observation.

Il y aussi une photo de l’objet de manière plus rapprochée mais, malheureusement, pixelisé. Nous avons une vidéo et des clichés plus instructifs, cependant, compte tenu de notre profession, nous ne pouvons partager ces photos au grand public. Elles seront livrées sur demande. »

 

0 commentaires

mer.

23

mai

2018

Rapport officiel détaillé sur la rencontre les F/A-18 de l'Armée Américaine et un OVNI

 

Même si la rencontre de 2004 entre un objet volant non identifié surnommé " Tic Tac " et le U.S. Navy Hornets a fait la une des journaux l'hiver dernier par le biais d'un programme secret du Pentagone pour enquêter sur les rencontres d'OVNI, et peut-être beaucoup plus, il faut savoir que ces faits avaient déjà été discutés au sein des cercles de l'aviation militaire depuis des années. 

 

Mais maintenant, nous possédons un rapport officiel issu du Programme avancé d'identification des menaces aériennes (AATIP) susmentionné, qui tire un certain nombre de conclusions fondées sur ses constatations.

 

Par-dessus tout, il offre beaucoup plus de détails précis sur l'incident historique par rapport aux précédentes publications.

 

Le document nous parvient par le biais de l'intrépide « I-Team » de George Knapp, qui fait partie de la salle de presse de la chaîne affiliée de Las Vegas CBS Channel 8.

 

Vous pouvez la découvrir dans son intégralité en cliquant ici. 

 

L'équipe de Knapp explique comment ils ont obtenu le document dans leur article :

 

"Plus tôt cette année, nous avons fait un voyage à Washington pour un débriefing organisé par l'ancien sénateur Harry Reid. Pendant son séjour à D.C., l'équipe de l'I-Team a obtenu des copies de documents non classifiés liés aux rencontres de l'UFO, y compris le "Tic Tac". L'analyse a été compilée en 2009 avec la participation de plusieurs organismes. Cela confirme que le groupe Nimitz a eu plusieurs interactions avec les AAV, Anomalous Aerial Vehicles."

 

Le rapport de 13 pages n'est pas daté et n'a pas de page couverture, mais il fournit un riche récit de la rencontre, avec un compte rendu clair des ressources et des capteurs impliqués, et comment la Marine a géré l'incident sur le plan administratif à la suite de l'incident. 

 

Le  porte-avions polyvalent américain à propulsion nucléaire USS Nimitz, le croiseur de classe Ticonderoga USS Princeton, l'avion de contrôle et d'alerte avancée E-2C Hawkeye et les F/A-18C Hornets et F/A-18F Super Hornets ont tous été impliqués dans l'incident.

 

D'autres navires qui faisaient également partie du porte-avion Nimitz  Strike Group étaient probablement impliqués, mais dans une moindre mesure. 

 

Mais ce qui est peut-être le plus important, c'est qu'il ne s'agissait pas seulement d'un incident, le rapport indique que les objets ont été détectés pendant six jours, du 10 novembre au 16 novembre 2004.

 

 

La détection radar intermittente d'un certain nombre d'objets près du groupe de frappe alors qu'il sillonnait  les eaux au large de la péninsule de Baja a démontré que ces objets ont fait preuve d'une agilité fantastique.

 

Ils ont été capables de tomber de 60 000 pieds au-dessus de l'eau en quelques secondes, d'y rester  en vol stationnaire avant de faire un retour en arrière avec des "vitesses élevées".

 

Pourtant, même avec un arsenal de capteurs de défense aérienne et de systèmes de combat les plus puissants au monde, les objets étaient impossibles à suivre en continu !

 

Le rapport indique que si l'USS Princeton, qui sert de centre névralgique pour la mission de guerre aérienne du groupe du porte-avions, avait été  en mode de poursuite des missiles balistiques, il aurait peut-être été en mesure de mieux suivre ces objets volants inconnus.

 

 

 

Contact visuel

 

Pendant près d'une semaine, trois événements distincts liés à ces cibles inconnues et mystérieuses se sont produits, mais le 14 novembre, le phénomène est passé de l'électronique au très tangible.

 

Tout a commencé vers 10h00 heure locale avec le Princeton, indicatif d'appel POISON, demandant à un E-2C en vol  à haute altitude d'utiliser son puissant radar AN/APS-145 pour regarder vers le bas et tenter de pointer une cible dans un secteur de ciel particulier que le navire suivait. 

 

Au début, l'objet ne ressemblait qu'à une vague sur les oscilloscopes de l'équipage du E-2, mais il s'est avéré être une cible très faible sans indication de vitesse.

 

Le Princeton a demandé l'intervention d'une paire de F/A-18F Super Hornets appartenant à la VFA-41, indicatif d'appel FASTEAGLE 01, le E-2 volant seulement  dans le cadre d'une mission d'entraînement.

 

Les contrôleurs du navire voulaient les diriger vers la cible fantôme pour tenter de mieux comprendre ce que représentaient ces étranges échos radar.

 

Les jets n'étaient armés que de missiles d'entraînement captifs.

 

Ce que les pilotes ont vu lorsqu'ils se sont approchés à environ un mille de la cible était un objet blanc, sans caractéristiques - pas d'ailes, de moteurs, de gouvernes ou d'éléments de surface - qui mesurait environ 45 pieds de long et ressemblait à un "Tic Tac" volant.

Le commandant David  Fravor, commandant de la VFA-41 et pilote du Super Hornet ce jour-là, a noté que la coque extérieure de l'embarcation ressemblait à un "tableau blanc".

 

L'objet était bas au-dessus de l'eau, et la mer moussait sous l'objet.

 

Selon Fravor, il semblait presque que l'eau "bouillonnait" sous l'objet, qui se déplaçait au-dessus de l'eau "comme un chasseur Harrier vertical". Il a ensuite commencé à se déplacer à une vitesse d'environ 500 nœuds de 500 à 1 000 pieds au-dessus de l'océan.

 

 

 

Le radar AN/APG-73 du Super Hornet n'a pas pu détecter l'objet même à courte distance.

 

Les pilotes se sont fiés à une trajectoire de cible Link16 - probablement de l'USS Princeton - pour les aider à atteindre la cible.

Ils ont même essayé de fabriquer un " verrou de casque " - en utilisant leur système JHMCS (Joint Helmet Mounted Cueing System) pour faire pivoter les capteurs du jet sur la cible - mais cela n'a pas fonctionné.

 

Au moment de l'événement, il n'y avait pas de nacelle de visée montée sur l'avion.

 

 

Fravor a ensuite essayé d'intercepter le "Tic Tac" en plongeant vers lui, mais "il a semblé le reconnaître" et a pris des mesures d'évitement.

 

Finalement, il s'est déplacé brusquement selon une trajectoire verticale et s'est envolé à une vitesse supersonique.

 

Les pilotes ont demandé au Princeton s'ils avaient toujours l'objet sur leur radar, et ils ont répondu "image propre", c'est-à-dire qu'aucun contact radar inconnu n'apparaissait sur leur lunette.

 

Puis, quelques instants plus tard, ils ont crié  en disant :

"Vous n'allez pas le croire, c'est de retour à votre CAP !"

 

L'objet ne s'était  pas seulement  déplacé  à une vitesse fulgurante, il était en fait retourné à l'endroit où les Super Hornets effectuaient une patrouille aérienne de combat avant le début de l'incident.

 

Lorsque les pilotes sont retournés au navire, on leur a posé des questions sur leurs jets et leur opérabilité - ils étaient tout neufs avec moins de 100 heures de vol et fonctionnaient parfaitement selon les pilotes.

 

On leur a également demandé s'ils avaient éprouvé des problèmes physiologiques pendant le vol.

 

 

La nouvelle de l'incident a rapidement circulé dans le porte-avions et le personnel du CVIC (le centre de renseignement du porte-avions) a disposer des capuchons de papier d'aluminium pour accueillir les pilotes alors qu'ils se présentaient pour faire le compte rendu de leur rencontre avec l'OVNI , et ils ne les ont pas pris au sérieux au début.

 

On n'a aucunement demandé aux équipages du Super Hornet de signer des documents uniques ou des accords de non-divulgation.

 

Le rapport indiquait également que les équipages avaient été  constamment ridiculisés au cours des semaines qui ont suivi. 

  

Depuis, Fravor a consigné l'incident et décrit sa mémoire de l'incident :

 

 

Un autre avion de chasse 

 

Pendant la même période, un autre avion à réaction, cette fois un F/A-18C du VMFA-232, effectuait un vol de vérification à partir du navire après avoir fait l'objet d'un entretien lorsque les contrôleurs ont demandé au pilote si le chasseur non armé avait des armes à bord - ce qui n'était pas une question normale pendant l'entraînement au large de la côte ouest - et ont guidé l'avion vers une cible inconnue. 

 

La paire de VFA-41 Super Hornets, qui a effectivement vu l'objet, se dirigeait également vers la cible pour enquêter à ce moment-là.

 

En arrivant dans la zone cible, le pilote de l'avion de chasse  marin n'a pas vu l'aéronef inconnu blanc, mais il a remarqué une grande perturbation à la surface de l'océan d'environ 150 à 300 pieds de diamètre.

 

Le pilote a remarqué que la mer autour de cette zone de mousse était calme.

 

 

En quittant les lieux, le pilote a pu constater que la perturbation se dissipait.

 

Après un débriefing avec le personnel du renseignement, on lui a demandé s'il avait déjà vu le "Tic Tac supersonique".

 

Il a dit qu'il ne l'a pas vu.

 

Mais l'étrange phénomène de l'eau s'est produit près de l'endroit où les précédents Super Hornets étaient intervenus afin de poursuivre l'objet,  et où ils avaient observer cette étonnante ébullition de la mer sous l'objet avant qu'il ne s'en aille !

 

 

  

VFA-41 Super Hornets v. Tic Tac Ronde 2

 

 

Un autre Super Hornet de VFA-41 a décollé après l'atterrissage de FASTEAGLE01.

 

À ce moment-là, il était environ 15 heures. Les équipages ont échangé des informations dans le parallélépipède où ils s'habillent/deshabillent avant et après les missions dans l'espoir que le deuxième vol repérerait également l'objet lors de sa mission d'entraînement.

 

Une fois en vol et installés dans leur cockpit, de nouveau des traces d'aéronefs précédement identifiés ont commencé à apparaître via le terminal de liaison de données Link16 du Super Hornet à environ 30 à 40 milles au sud de leur position.

 

Ils ne pouvaient obtenir que des échos radar intermittents et faibles tout en cherchant l'objet avec leur propre radar.

 

Le rapport décrit les tentatives de l'équipage pour suivre la cible avec des détails techniques :

 

 

Finalement, l'équipage a pu repérer la cible à l'aide de sa nacelle de visée ATFLIR.

 

Après l'atterrissage, l'équipage du Super Hornet a remarqué qu'il ne pouvait pas confirmer qu'il s'agissait exactement de la même chose que le FASTEAGLE01, car il n'a jamais obtenu de confirmation visuel.

 

La vidéo FLIR capturée ce jour-là est devenue alors un phénomène viral sur internet.

 

 

Dans l'ensemble, le rapport brosse un tableau à la manière  d'un événement d'une grande envergure, qui a eu un impact sur un très grand nombre de personnes et d'une manière plus importante que la plupart des gens peuvent le penser.

 

Cette observation comprend  trois vols d'aéronefs distincts, qui ont tous observé le phénomène de différentes façons.

 

Ce qui est arrivé après les rencontres aériennes est également d'une importance significative.

 

Lorsque le commandant Fravor, le pilote principal du Super Hornet de l'interception primaire, a fait le débriefing avec l'officier principal du renseignement de l'escadre aérienne du porte-avion, ils ne savaient pas comment gérer les faits constatés de ces observations.

 

Si le pilote n'avait  pas été un gradé, un commandant d'escadron, il est fort probable qu'on aurait probablement accordé encore moins de poids à son  rapport.

 

Related Video - Airliners And F-15s Involved In Bizarre Encounter With Mystery Aircraft Over Oregon:

 

Finalement, le compte-rendu  et la vidéo FLIR ont été envoyés au capitaine de "3rd Fleet Intelligence", où il est supposé avoir été bloqué.

 

Le capitaine responsable pensait qu'il n'y avait pas besoin d'une enquête plus approfondie parce que les faits s'étaient déroulés  pendant un entraînement dans les eaux territoriales, et qu' il pensait que cela "faisait partie d'une opération de lutte antidrogue basée sur la zone d'opérations".

 

La réticence à examiner plus en profondeur ces incidents, du moins officiellement, semblait réelle aux échelons supérieurs du commandement de l'armada du porte-avion.

 

Mais le rapport note aussi avec intérêt à quel point cette rencontre avait été incroyable et à quel point toute l'enquête connue à ce sujet avait été enterrée rapidement :

 

 

Un autre aspect intéressant de cet article est qu'il mentionne l'USS Louisville (SSN-724), un sous-marin nucléaire d'attaque rapide qui opérait également aux côtés du Nimitz.

 

L'article attire l'attention sur le fait que le sous-marin n'a pas détecté d'informations acoustiques inhabituelles ou d'autres anomalies pendant toute la durée de l'événement, même si l'on tient compte des remous  d'eau de mer provoqués par le sous-marin.

 

 

 

 

Le rapport conclut que les objets ne sont probablement jamais descendus sous la surface de l'eau en raison du fait que le sous-marin n'avait pas été informé de ces objets inconnus.

 

 

Si cet objet avait été submerger (c'est à dire avait été présent dans l'océan au départ), cela signifiait que celui-ci disposait d une "capacité technologique très avancée" qui lui permettait

d' échapper aux sonars et hydrophones ultra-sensibles du sous-marin. 

 

 

Et ce n'est pas la seule conclusion du rapport, il y en a six

en tout :

 

- L' "Anomalous Aerial Vehicle" était d'origine inconnue et disposait d' une technologie qui n'était  actuellement pas en possession des États-Unis ou d'un autre pays.

 

- Il mettait en évidence la furtivité RF à large bande, ce qui rendait l'utilisation du radar contre lui largement inefficace. 

 

- L'aéronef a développé des performances extrêmes, mais ne possédait pas les structures de portance et  gouvernes nécessaires aux conditions de vols conventionnels.

 

- Il a montré qu'il possédait une sorte de capacité de propulsion avancée qui lui permettait  de passer instantanément du vol stationnaire à une vitesse très élevée, et également d'effectuer des changements de cap très brusques.

 

- Il était capable de se "masquer", devenant visuellement invisible à l'œil nu.

 

- Il est également possible qu'il ait été capable de se mouvoir dans le milieu marin sans être détecté par les capteurs technologiques sous-marins les plus avancés.

 

 

Luis Elizondo, un ancien officier du renseignement militaire qui dirigeait le programme AATIP en association avec l'entrepreneur Bigelow Aerospace, a dit à l'I-Team qu'il s'agit d'une des nombreuses  rencontres documentées parmi d'autres qui sont tout aussi impressionnantes, mais qu'en raison de leur classification, il ne peut pas divulguer les détails de ces incidents.  

 

Il convient également de mentionner qu'un incident quelque peu similaire, quoique moins convaincant, a été divulgué.

 

Cela s'est produit dans l'océan 'Atlantique,  11 ans plus tard, des pilotes de Hornet ont été de nouveau envoyés sur place pour enquêter. 

 

 

Vous pouvez visualiser  la vidéo qui a été publiée  ci-dessous :

 

 

Ce qui est plus convaincant, c'est que ce rapport est un livre blanc beaucoup moins approfondi et détaillé que son original  classé Top Secret, que nous ne pourrons probablement jamais lire et analyser.

 

Peu importe si vous pensez que le programme de l'AATIP était totalement légal, ou s'il s'agit d'un mécanisme élaboré de désinformation qui aurait imaginé par le complexe militaro-industriel  pendant cette semaine de novembre 2004, car quelque chose de tout à fait étrange s'est effectivement produit.

 

Et ce n'est pas arrivé en un clin d'œil, car l'événement  a duré  plusieurs jours, l'objet en question ayant été repéré par une multitude de capteurs technologiques de pointe de la marine américaine ainsi que par l'œil humain de l'un des observateurs les mieux entraînés et des plus fiables que l'on puisse imaginer.

 

0 commentaires

mer.

23

mai

2018

David Meade accuse la NASA d'avoir truqué les missions lunaires

 

L'atterrissage lunaire de 1969 de la NASA constitue, pour certains, le plus grand canular du 20ème siècle.

 

David Meade, théoricien de la conspiration bien connu, a révélé que sa propre mère n'avait jamais cru à cet événement diffusé en direct à la télévision.

 

Quand la NASA a accompli l'exploit incroyable d'envoyer le premier homme à la surface de la lune à bord de la mission spatiale Apollo 11, de nombreuses personnes à travers le monde entier se sont demandées si l'agence spatiale Américaine n'avait, en réalité, pas monté un incroyable canular.

 

La diffusion historique en direct de la vidéo où l'on voit Neil Armstrong sortir du module lunaire a été remise en question. Certains affirment que toute cette scène a été enregistrée dans un studio de cinéma.

 

David Meade est célèbre dans les milieux complotistes. Il s'est fait connaître sur ses théories sur la planète X. Aujourd'hui, il a révélé pourquoi il pense que l'atterrissage sur la lune aurait pu être falsifié par le gouvernement américain.

 

Il a déclaré : « Ma mère, même dans les années 1960, ne croyait pas que l'alunissage avait véritablement eu lieu. Elle était sceptique. Beaucoup de gens le sont. »

 

Selon M. Meade, une zone de rayonnement au-dessus de la Terre, connue sous le nom de ceinture de Van Allen, aurait été infranchissable pour la mission Apollo 11. Si toutefois, ils auraient essayé de la traverser les trois astronautes auraient été aspergés de doses létales de radiations.

 

La ceinture de Van Allen, ou ceinture de rayonnement de Van Allen, contient une grande densité de particules énergiques dans deux zones distinctes situées aux environs de 500 à 58 000 km au-dessus de la Terre.

 

M. Meade a prétendu que la mission Apollo qui a emmené les astronautes Neil Armstrong, Michael Collins et Buzz Aldrin sur la Lune n'était pas protégée du danger que représente la ceinture de Van Allen.

 

Il explique : « Devinez quoi ? Sans protection nucléaire, il semble qu'une forme de vie biologique telle qu'un être humain ne puisse traverser ces ceintures. »

 

« A moins, bien sûr, qu'ils aient été protégés du rayonnement par six pieds de plomb. »

 

« Le vaisseau spatial Apollo n'avait pas un tel blindage. Est-ce la façon la plus simple de prouver qu'aucune mission spatiale n'a traversé la ceinture de Van Allen ? »

 

« Ce monde est-il contrôlé par des sociopathes qui ne se soucient pas de la vérité ? C'est la question fondamentale. »

 

« Avons-nous été soumis à une série de mensonges depuis les années 1960 ? C'est ce à quoi Eisenhower [président des État-Unis de 1953 à 1961, NDLR] nous a mis en garde. »

 

Cependant, selon les astronautes de la NASA, il n'y avait absolument aucun danger pour les astronautes de la mission Apollo 11 parce que l'exposition aux rayonnements dans la ceinture de Van Allen était minime.

 

La NASA a indiqué que les dosimètres portés par les astronautes d'Apollo n'ont pas enregistré plus de deux rads de radiations au cours de cette mission qui a duré six jours, c'est-à-dire beaucoup trop peu pour être mortels.

 

Les chiffres de l'Agence américaine pour la santé et la sécurité au travail (OSHA) révèlent qu'un corps humain devrait être soumis à 300 rads pendant une heure avant que cela soit considéré comme mortel.

 

La NASA a déclaré : « Le dosage total pour le voyage est de seulement 11,4 rads en 52,8 minutes. »

 

« Parce que 52,8 minutes est égal à 0,88 heures, cela est égal à un dosage de 11,4 Rads par 0,88 heures donc 13 Rads en une heure, ce qui est bien en dessous des 300 Rads en une heure qui est considérée comme létale. »

 

« En outre, cette exposition aux radiations serait pour un astronaute qui se trouverait à l'extérieur de l'engin spatial pendant le transit à travers les ceintures. »

 

« La protection contre les rayonnements à l'intérieur de l'engin spatial réduit l'exposition de 13 Rads par heure de sorte qu'il est complètement inoffensif. »

 

0 commentaires

mer.

23

mai

2018

Angleterre : formation d'Ovnis en triangle

 

Un groupe menaçant de vaisseaux prétendument d'origine extraterrestre a été repéré dans le ciel au-dessus de la Grande-Bretagne, a déclaré une mère de famille.

 

Emma Perry a été étonnée après avoir fait une découverte très surprenante depuis le jardin de sa belle-mère au cours du week-end du 19 au 20 mai 2018.

 

Emma, qui vit à Romford, prétend avoir repéré une formation de trois OVNIS dans le ciel du comté de l'Essex.

 

Apeurée, elle a remarqué que ces objets non identifiés formaient une sorte de triangle.

 

Elle a raconté son histoire à Essex Live : « J'étais assise dans le jardin de ma belle-mère. Je me suis couchée et j'ai regardé le ciel. C'est là que j'ai vu un objet blanc planer [dans le ciel]. »

 

« J'ai dû courir afin de trouver un autre témoin. J'ai finalement trouvé mes voisins. »

 

« Ce n'était pas un avion ou des ballons. »

 

C'est la deuxième fois qu'Emma affirme avoir repéré un OVNI, et a fait des recherches pour confirmer ses soupçons.

 

Elle a ajouté : « J'ai vu un OVNI l'année dernière et j'ai fait beaucoup de recherches sur la façon dont ces ballons bougent. »

 

« Je suis très intéressée par les OVNI et donc je regarde des vidéos YouTube. »

 

« J'ai toujours dit que si je voyais un OVNI je mourrais en femme heureuse. »

 

« J'aime ce genre de choses et je regarde toujours le ciel, je les [les OVNI] cherche tout le temps. »

 

L'année dernière, le jour de son anniversaire, Emma a vu un OVNI pour la première fois de sa vie. Elle affirme qu'il avait l'apparence d'une « d'un ballon géant ».

 

Elle poursuit : « Le premier OVNI que j'ai vu était beaucoup plus grand, il ressemblait à une gigantesque boule d'énergie électrique. »

 

« Ceux que j'ai vus aujourd'hui étaient blancs mais celui-là était plus argenté. »

 

« J'en avais déjà vu l'année dernière le 7 juillet à 10h07. De ce fait, c'était bizarre de voir qu'il y en avait beaucoup plus que sept. »

 

« Je m'intéresse à beaucoup de sujets différents, mais je ne crois pas à tout ce que je lis. »

 

« J'étais tellement excitée de simplement en voir. Ce n'est pas quelque chose que vous voyez tous les jours. »

 

Emma est loin d'être la seule personne à avoir repéré des OVNI récemment.

 

Au début du mois d'avril 2018, un certain nombre d'objets volants non identifiés sont apparus dans le ciel au-dessus de Middlesbrough.

 

0 commentaires

mer.

23

mai

2018

Trois histoires d'OVNI terrifiantes - documentaire en français

 

Voici un documentaire provenant du site Ovni Passion qui relate 3 histoires peu rassurantes quant aux Ovnis

 

0 commentaires

mer.

23

mai

2018

France : Ovni filmé à Lyon dans le Rhône le 12 mai 2018

A Lyon, le 12 mai 2018, à 21 H 17...

La vidéo a été mise en ligne le 21 mai 2018.

Cet Ovni a été filmé à Lyon, le 12 mai 2018, à 21 H 17.

On dirait une sphère noir assez rapide.

0 commentaires

mer.

23

mai

2018

Compilation d'observations d'Ovnis au-dessus du Volcan Popocatepetl - Mexique

 

Voici une compilation d'observations d'Ovnis au-dessus du volcan Popocatepetl

0 commentaires

mar.

22

mai

2018

ODH Tv Archives - Soirée de l'Ufologie - Mai 2018

 

Rediffusion du direct diffusé sur la page facebook d'odhtv au cours de la soirée de l'ufologie à l'aérodrome d'Auxerre-Branches du 05 mai 2018. 

0 commentaires

mar.

22

mai

2018

Des signaux d’outre monde… La voix des morts par Franck Drake

 

« Les signaux proviendront de la civilisation telle qu’elle était », a déclaré Drake. « Ce n’est pas une possibilité lointaine – c’est une probabilité élevée – que les signaux que nous recevons proviennent d’une civilisation qui n’existe plus. »

 

The Daily Galaxy

 

Un article intéressant, pas super optimiste par contre (amis dépressifs s’abstenir…), et qui vaut aussi (et surtout ?!) pour l’ITW de Franck Drake. 

 

Lien vers l’article :

 

http://www.dailygalaxy.com/my_weblog/2018/05/signals-of-extinct-extraterrestrial-civilizations-echo-throughout-the-milky-way-todays-most-popular-the-signals-will.html

 

Traduction de l’article :

 

« Les signaux proviendront de la civilisation telle qu’elle était », a déclaré Frank Drake, créateur de la célèbre équation de Drake.

 

« Ce n’est pas une possibilité lointaine – il est fort probable – que les signaux que nous recevrons proviendront d’une » civilisation qui n’existe plus « .

 

Si les signaux d’une civilisation extraterrestre atteignent jamais la Terre, les chances sont que les extraterrestres seront déjà morts.

 

Dans un effort pour actualiser l’équation de Drake de 1961, qui estime le nombre de civilisations intelligibles détectables dans la Voie Lactée, le physicien Claudio Grimaldi et ses collègues ont calculé la zone de la galaxie qui devrait être remplie de signaux aliens à un moment donné.

 

« Si la civilisation émane de l’autre côté de la galaxie, quand le signal arrive ici, la civilisation aura déjà disparu », explique le physicien Claudio Grimaldi, de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse.

 

 

L’équipe, a rapporté Science News et Mercury News, qui comprenait Frank Drake (maintenant un professeur émérite à l’Institut SETI à Mountain View, en Californie, et l’Université de Californie, Santa Cruz), supposé que les civilisations technologiques savvy sont nés et meurent à un taux constant. Quand une civilisation s’éteint et cesse de diffuser, les signaux fantomatiques qu’elle a envoyés continuent de voyager comme des ondulations concentriques sur un étang.

 

Les signaux électromagnétiques (cercles bleus) des civilisations extraterrestres montrés dans l’image ci-dessus continueront à voyager à travers la voie lactée même après que les extraterrestres soient partis. L’apparition d’un trou de beignet représente quand une civilisation s’éteint.

 

Les scientifiques se sont réunis à l’Institut SETI de Mountain View, en Californie, en mars dernier, afin d’élaborer de nouvelles approches pour répondre à la question: sommes-nous seuls ?

 

La conférence, intitulée « Decoding Alien Intelligence », a cherché à élargir les perspectives et à élargir les méthodologies appliquées dans l’effort de détecter la technologie extraterrestre:

 

« De nouveaux outils sont disponibles qui peuvent permettre cette approche et nous aider à déchiffrer la nature évolutive et probabiliste de la vie extraterrestre avancée », a déclaré l’organisatrice et directrice de l’Institut SETI, Nathalie Cabrol.

 

« Nous pouvons construire une nouvelle feuille de route multidisciplinaire, qui ouvre la boîte à outils ».

 

Une mise à jour récemment publiée de l’équation de Drake – un cadre pour discuter de la probabilité d’une vie intelligente existant au-delà de la Terre – reçoit un peu de buzz médiatique.

 

L’équation de Drake a été développée au début du champ SETI moderne pour servir de cadre à la communauté scientifique pour discuter de la probabilité d’une vie extraterrestre avancée. L’argument probabiliste a été conçu par un pionnier dans la recherche d’une intelligence extraterrestre, le Dr Frank Drake, qui a participé à la nouvelle étude.

 

Selon l’étude, si des extraterrestres avancés se trouvent sur le bord le plus éloigné de la galaxie, tous les signaux voyageant à la vitesse de la lumière ne nous parviendront pas avant un certain temps. Tous les signaux qui atteindront notre planète seront probablement les vestiges d’une civilisation morte depuis longtemps.

 

« Les signaux proviendront de la civilisation telle qu’elle était », a déclaré Drake. « Ce n’est pas une possibilité lointaine – c’est une probabilité élevée – que les signaux que nous recevons proviennent d’une civilisation qui n’existe plus. »

 

 

Il y a une chance que ce soit encore en vie « mais ne transmette plus », a déclaré Drake.

 

« Ou cela peut avoir changé de façon très importante, comme migrer de la planète pour échapper à son étoile en expansion. »

 

Seth Shostak, astronome senior à l’Institut SETI, voit toujours l’intérêt de recueillir un tel message:

«Pour moi, c’est comme trouver une bouteille sur une plage avec une note dedans», a déclaré Shostak.

 

« Il se peut que celui qui a mis la note soit parti depuis longtemps. Mais au moins, tu sais qu’il y a quelqu’un de l’autre côté du monde.

 

Il est important de se rappeler que déterminer la longévité d’une race extraterrestre potentielle basée sur l’exemple encore en développement de notre propre survie a une valeur limitée, comme le souligne Andrew Fraknoi de l’Institut SETI: 

« Jusqu’à ce que nous en sachions plus sur notre longévité, , » il a dit. « Chaque année, nous ne nous détruisons pas, nous ajoutons une année supplémentaire à ce que nous savons que les civilisations peuvent faire. »

 

Si la civilisation a duré moins de 100 000 ans – le temps qu’il faut pour traverser la galaxie – alors les chances que les signaux atteignent la Terre alors que la civilisation est encore en train de diffuser sont infimes, ont rapporté les chercheurs sur arXiv.org.

 

Les humains, par exemple, transmettent des ondes radio depuis environ 80 ans, de sorte que nos ondes radio couvrent moins de 0,001% de la Voie Lactée.

 

Étonnamment, l’équipe a également calculé que le nombre moyen de signaux ET traversant la Terre à un moment donné devrait égaler le nombre de civilisations en cours de transmission – même si les civilisations dont nous entendons ne sont pas les mêmes que celles qui sont actuellement diffusées. Grimaldi travaille maintenant sur un document sur ce que cela signifie que nous n’avons pas trouvé jusqu’à présent. »

 

Pascal Fechner

 

Directeur National MUFON France

 

www.mufonfrance.com

0 commentaires

mar.

22

mai

2018

USA : Un officier de police a vu une étrange créature volante

 

Un ancien policier, qui vit à Mercerville (dans le New Jersey), prétend avoir vu un mystérieux animal volant non identifié.

 

L'homme, qui a tenu à conserver son anonymat, a dit qu'il était sur la terrasse à l'arrière de sa maison quand cette prétendue créature est apparue dans le ciel le 18 janvier 2018. Il précise qu'elle volait et se déplaçait très rapidement.

 

« Elle volait de l'Est vers l'Ouest en direction du Nord-Ouest. Il était 17h20 », a-t-il dit.

 

Apparemment, cette créature inhabituelle avait deux paires d'ailes.

 

« Elle avait une paire d'ailes ordinaire et un autre ensemble d'ailes plus petites à l'extrémité de son corps. »

 

Le corps de l'animal était uniformément gris. Le résident du New Jersey ajouté, sur le rapport qu'il a déposé sur le site du MUFON, que son corps était mince et long. Il ajoute qu'il ne semblait pas avoir de tête !

 

« Je ne pouvais pas voir son bec non plus. Il n'avait pas de jambes ni de pieds. Il faisait environ 10 pieds de long et était mince, comme un serpent. »

 

Ses ailes, très fines et longues, « se déplaçaient de la même manière qu'une anguille ou un serpent ».

 

La créature signalée volait au-dessus des arbres du voisinage lorsque le témoin l'a « perdu de vue ».

 

Il prétend que ce n'était pas un drone, car il n'était pas de nature mécanique, et qu'il « se déplaçait dans les airs comme une créature marine se déplacerait dans l'eau ».

 

« Je connais tout ce qui se trouve autour de nous, dans notre habitat naturel », a déclaré ce policier à la retraite. « Ce n'était pas une créature volante terrestre naturelle. »

 

Mercerville est une communauté située dans le canton de Hamilton. Elle possède une population de 13 500 habitants.

 

0 commentaires

mar.

22

mai

2018

Interview de Jean Staune qui a publié "Explorateurs de l'Invisible", interrogé par Daniel Robin dans le cadre de son Vertical Project

Comment trouver un sens et une cohérence à notre vie

 

Commentaire : esprit intelligent, ouvert, cultivé, brillant, Monsieur Jean STAUNE apporte une réflexion pertinente et documentée sur le déclin du Matérialisme et l'évolution de notre Humanité vers un nouveau paradigme Spirituel.

Une interview remarquable !

Un livre a possédé absolument dans sa bibliothèque.

 

LA VIDEO est DISPONIBLE  ICI

0 commentaires

mar.

22

mai

2018

Le paradoxe de Fermi : Table for One?

 

« Les explications possibles au paradoxe de Fermi peuvent être divisées en deux groupes, en se concentrant sur des questions liées à des civilisations alien intelligentes hypothétiques ou à la situation locale des humains sur la Terre, que je les nommerai Eux et nous, respectivement. »

 

Doug Adler pour Astronomy

 

Traduction de cet article mis en ligne sur le site du Mufon France 

 

Lien vers l’article :

 

http://astronomy.com/news/2018/05/table-for-one

 

« Alors que la plupart des livres de science-fiction et des films représentent un univers grouillant d’une multitude d’espèces exotiques, la réalité peut être très différente. Peu d’entre nous pouvaient regarder dans le ciel nocturne et ne pas sentir l’énormité du cosmos et le nombre apparemment infini d’étoiles qui devraient, au moins en théorie, abriter une multitude de civilisations intelligentes.

 

Pourtant, jusqu’à présent, nos tentatives pour identifier les signes de vie extraterrestre n’ont rien donné. Le manque apparent de vie intelligente observée dans l’univers au-delà de la Terre face à ce qui semblerait être un potentiel quasi illimité pour une telle vie est connu sous le nom de paradoxe de Fermi.

 

Enrico Fermi était un physicien italien renommé qui, entre autres réalisations, créa le premier réacteur nucléaire au monde et remporta le prix Nobel de physique en 1938. En 1950, lors d’une conversation sur les OVNIS avec plusieurs autres scientifiques au Laboratoire national de Los Alamos, Fermi d’avoir demandé: «Où sont-ils?» – ilsêtre extraterrestres. À la suite d’une discussion enjouée, Fermi et d’autres ont rapidement compris la gravité de la question et ont commencé à étudier le problème à plusieurs niveaux. Étant donné l’âge de l’univers, même une espèce qui a voyagé parmi les étoiles à des vitesses relativement faibles aurait dû avoir amplement le temps de diffuser largement et de faire sentir sa présence. Bien sûr, à ce jour, aucune réponse à la fameuse question de Fermi n’a été découverte, mais il n’y a pas de pénurie de théories pour expliquer notre solitude apparente dans l’univers.

 

Les explications possibles au paradoxe de Fermi peuvent être divisées en deux groupes, en se concentrant sur des questions liées à des civilisations alien intelligentes hypothétiques ou à la situation locale des humains sur la Terre, que je les nommerai Eux et nous, respectivement.

 

Eux

 

Lorsque l’on considère une civilisation intelligente extra – terrestre, le mot clé pour garder à l’ esprit est étranger , comme dans « pas comme nous. »

 

Il est pratiquement impossible de considérer ce point de vue d’un étranger sur un sujet peut – être, et encore moins ce qu’il pourrait penser à contacter humanité.

Dans cette veine, peut-être que les civilisations étrangères n’ont aucun intérêt à parler à d’autres espèces en premier lieu. En tant que tel, une espèce qui ne tente pas activement de communiquer pourrait être pratiquement impossible à détecter. Dans la même veine, alors que l’humanité a toujours été une espèce expansive, une race extraterrestre intelligente peut n’avoir aucun intérêt pour le voyage interstellaire ou le voyage interstellaire lui-même (soit par des vaisseaux transportant des êtres vivants ou des sondes robotiques).) peut simplement être impossible étant donné la technologie dont il aurait besoin et les grandes distances entre les étoiles.

 

Alors que les humains ont principalement recherché des signes de vie extraterrestre en utilisant des signaux radio ou optiques, nos technologies peuvent être irrémédiablement primitives ou essentiellement inutiles pour la communication sur les distances interstellaires.

En d’autres termes, la radio peut simplement être une «mode» technologique et les extraterrestres intelligents ont peut-être depuis longtemps évolué vers d’autres technologies, inconnues et supérieures, pour communiquer que nous sommes essentiellement sourds et aveugles.

Par analogie, personne que je connais n’utilise le code Morse quand ils ont un téléphone portable sur la hanche.

 

Quiconque émet encore en code Morse va attendre longtemps pour avoir une réponse à son SOS.

 

En outre, alors que la vie extraterrestre intelligente aurait théoriquement évolué des dizaines, des centaines, des milliers ou des millions de fois, nous pourrions simplement être séparés par trop de temps et de distance pour entrer en contact.

 

Une espèce qui serait apparue à 100 000 années-lumière de la Terre serait, à toutes fins pratiques, trop loin pour que nous puissions communiquer de manière significative.

 

L’équation de Drake, qui permet d’estimer le nombre d’espèces intelligentes dans l’univers, contient une variable connue sous le nom de L, qui décrit la durée pendant laquelle une telle civilisation pourrait être capable de communiquer.

 

La valeur de L a également souvent été utilisée comme raccourci pour la durée de vie d’une civilisation avancée, reconnaissant que la civilisation idéale pour nous parler peut être morte (en raison de la guerre, la maladie ou la catastrophe naturelle) des millions voire des milliards d’années depuis. Le revers de cet argument est que les espèces idéales pour nous rencontrer ne pourraient pas devenir proéminentes pour des éons, peut-être même après que les humains aient disparu; Tout est une question de timing.

 

Nous

 

Quand on considère l’humanité dans le contexte du paradoxe de Fermi, la première chose qui doit être reconnue est la possibilité que nous sommes, en fait, seuls.

 

Peter Ward, professeur de biologie et d’astronomie à l’Université de Washington à Seattle, et Don Brownlee, professeur d’astronomie à l’Université de Washington à Seattle, ont promulgué l’hypothèse dite des «terres rares», selon laquelle la vie microbienne peut être omniprésente, la vie complexe et intelligente est susceptible d’être extrêmement rare dans l’univers.

 

Ward et Brownlee ont déclaré que les conditions qui permettent la vie et l’humanité sur Terre (une orbite dans la zone habitable du Soleil, la présence d’eau liquide, un système solaire largement dégagé des débris et une grande lune pour stabiliser l’orbite terrestre, quelques-uns) peuvent simplement être rares ou si rares qu’ils sont fonctionnellement uniques.

 

Une autre possibilité est que nous puissions vivre dans un « backwater » galactique sans autre vie extraterrestre dans notre voisinage. Certains ont même suggéré que les humains sont délibérément évités par des civilisations extraterrestres intelligentes pour nous permettre de grandir et de se développer naturellement (cette idée est, quelque peu troublée, connue sous le nom d ‘«hypothèse du zoo»). Une version plus farfelue et difficile à croire de cette idée postule que les extraterrestres sont déjà là, mais seulement secrètement, et que leur présence nous reste cachée.

 

Danger, Will Robinson!

 

Il convient de souligner que la communication entre les espèces intelligentes peut être une chose intrinsèquement dangereuse, et certains suggèrent qu’il vaut mieux nous laisser seuls.

 

Alors qu’il est tentant de penser qu’une intelligence extraterrestre serait bienveillante, le contraire peut être le cas.

 

L’histoire humaine regorge d’exemples de différentes cultures entrant en conflit peu de temps après leur découverte, souvent avec l’une des cultures (généralement les moins avancées technologiquement) devenant, au mieux, inféodée et, au pire, anéantie.

 

Beaucoup de gens intelligents pourraient reculer à l’idée d’annoncer notre présence aux étoiles par radio télescope.

 

« Pourquoi leur dirions-nous que nous sommes ici? Comment cela va-t-il nous aider? »

Pourraient-ils demander, et ils pourraient ne pas avoir tort dans leurs pensées.

 

Pour le moment, la solution au paradoxe de Fermi reste inconnue. La solution peut être découverte dans nos vies, dans des milliers de vies, ou à un moment au-delà même alors. »

 

Pascal Fechner

 

Directeur National MUFON France

 

www.mufonfrance.com

 

 

0 commentaires

mar.

22

mai

2018

Suisse : La photo 2018 du Conseil Fédéral Suisse représente une soucoupe volante

Photo de l' année 2018 du Conseil Fédéral Suisse. Crédit photo Conseil Fédéral Suisse.

 

Voici une photo représentant un ovni en forme de soucoupe  !

A vous de juger, humour ou réalité ?

C'est vrai que les Suisses sont des ovnis dans le paysage politique Mondial.

Clin d'oeil  amusant.

0 commentaires

lun.

21

mai

2018

Etude publique des soucoupes volantes : la rupture de la deuxième moitié des années 1960 (France, Etats-Unis, URSS)

 

Article publié sur le site Ovnis-direct.com

Article de Manuel Wiroth

 

 

Résumé :

 

l’objectif de cet article est de montrer que la deuxième moitié des années 1960 constitue une rupture concernant la prise en charge de la question des soucoupes volantes par trois Etats : les Etats-Unis, l’URSS et la France.

Cette rupture est vraisemblablement concertée pour des raisons qui sont peut-être liées au contexte international et en particulier à la conquête lunaire.

 

 

Durant la seconde moitié des années 1960, le monde est encore en pleine guerre froide. A la suite de la crise des missiles de Cuba qui a mené l’Humanité au bord du gouffre, les relations entre les deux superpuissances se sont quelque peu détendues.

 

Pourtant, le péril guette toujours en raison du nombre considérable d’armes de destruction massive possédées par les Etats-Unis et l’URSS. Les temps sont donc aux premières initiatives concernant la limitation du danger atomique.

 

En 1963, un certain nombre de pays signent le traité de Moscou qui interdit les essais nucléaires atmosphériques et extra-atmosphériques, ainsi que les essais sous l’eau.

 

Cette mesure a pour effet de faire diminuer très significativement le nombre d’explosions atomiques.

On passe d’environ 180 essais recensés en 1962 à une centaine en 19681. A partir de 1971, ce nombre va encore largement diminuer, s’établissant à une soixantaine2. Le traité de non-prolifération nucléaire (TNP) est signé en 1968 et, à partir de 1972, des traités de désarmement nucléaire commencent également à être signés.

Certaines clauses de ces accords imposent à chaque partie d’avertir l’autre en cas de détection de soucoupes volantes dont les trajectoires pourraient être confondues avec des missiles par les systèmes d’alerte automatiques.

 

 

Cette période est aussi marquée par des affrontements indirects entre les deux blocs, en particulier au cours de la guerre du Vietnam.

L’engagement américain y fut alors maximal –du point de vue des effectifs déployés sur le terrain- en 1969. La confrontation entre les deux superpuissances passait aussi par une course à l’espace –en particulier la conquête de la Lune.

 

L’URSS dominait dans les premiers temps.

Après avoir satellisé son Spoutnik 1 en 1957 et envoyé le premier homme dans l’espace en 1961, elle développa notamment son programme Luna d’exploration lunaire.

En 1959, la sonde Luna 1 effectua le premier survol de notre satellite. Elle fut la première d’une longue série de sondes automatiques dont certaines ramenèrent des échantillons de roches sur Terre jusque dans les années 1970.

Du côté des Américains, l’exploration lunaire fut également un objectif majeur de leur programme spatial.

Les sondes Ranger 7 à 9 envoyèrent ainsi des milliers de clichés de notre satellite. Elles furent suivies des programmes Lunar Orbiter et Surveyor qui permirent la réalisation finale du programme Apollo, dont le point culminant fut l’alunissage d’Apollo 11 le 20 juillet 1969.

 

Les soucoupes volantes, reliées à la question de la vie extraterrestre, ne furent pas éclipsées par cette compétition spatiale.

Il n’est pas impossible qu’elles aient même constitué un élément du tableau d’ensemble.

Ainsi, l’ufologue et docteur en informatique Jacques Vallée rapporte qu’à la fin de l’année 1964, l’astronome Audouin Dollfus fut convoqué par son homologue Gerard Kuiper –en charge des photographies du programme Ranger à la NASA- qui lui montra des clichés de la Lune prises par les sondes américaines 4.

 

Des structures potentiellement artificielles auraient été visibles et Gerard Kuiper souhaitait discuter d’une éventuelle publication de ces photographies5. Ces informations proviennent du célèbre soucoupiste Aimé Michel et surtout de Pierre Guérin, un astronome qui côtoyait Dollfus à l’Institut d’Astrophysique de Paris.

Dans une autre lettre, Pierre Guérin apprit à Jacques Vallée que Dollfus semblait littéralement décomposé en recevant le courrier de Kuiper au Pic du Midi où il procédait à des observations.

 

Recevant ces informations, Jacques Vallée contacta son ami l’astronome Joseph Allen Hynek qui aurait confirmé les dires de Michel et Guérin7.

 

Que penser de ces révélations ?

 

Elles ne sont pas forcément invraisemblables et on peut en vérifier certaines: d’après Gi planétologue, président de la commission de Planétologie de la Société Astronomique de France et ami d’Audouin Dollfus, ce dernier soutint sa thèse devant un jury où siégeait Gerard Kuiper qui l’introduisit à l’Union Astronomique Internationale8.

Audouin Dollfus en deviendra plus tard membre de la commission pour l’Etude Physique des Planètes et des Satellites, appelée aussi commission des Sciences des systèmes planétaires. Elle était présidée par Gérard Kuiper en

1960 et Audouin Dollfus dirigeait l’une de ses sous-commissions9.

 

De 1961 à 1980, il fut aussi président du centre de données photographiques sur les planètes de l’Union astronomique internationale (UAI)10. La NASA demanda également au Français sa collaboration pour les missions Ranger et Apollo11.

 

Kuiper et lui se côtoyaient donc régulièrement. Par ailleurs, Dollfus se rendait effectivement souvent au Pic du Midi pour y effectuer des observations. Qu’il ait reçu ce courrier d’Amérique au Pic du Midi n’est pas inenvisageable et on peut penser que c’est au titre de sa fonction exercée à l’UAI, de sa collaboration avec la NASA et de sa proximité avec Kuiper qu’il a pu être effectivement convoqué en Arizona pour examiner les photos intrigantes de la Lune qu’évoque Vallée.

 

D’autres éléments incitent à penser que la Lune fut alors non seulement l’objet de l’attention des agences spatiales, des astronautes et des astronomes, mais également des amateurs d’exobiologie et de soucoupes volantes. Les discussions autour des photos prises par les missions Ranger (et certainement les autres missions américaines ou soviétiques) furent réalimentées par un autre document qui s’insère aussi dans la production scientifique et technique liée la conquête spatiale.

 

Il n’est cependant pas exclu que ses auteurs aient aussi pensé qu’il puisse avoir des liens avec la problématique des mystérieux objets célestes (MOC) ou de la vie extraterrestre : il s’agit du catalogue des anomalies lunaires publié en juillet 1968.

 

Ce document recense 579 bizarreries observées et répertoriées depuis le 16e siècle à la surface de notre satellite, dont plus de 50% sont postérieures à 1946.

Ce sont des lumières colorées, des flashs, des rayons lumineux, des taches de couleurs mobiles ou non, apparaissant et disparaissant, des brumes étranges, des cratères subitement brillants, des ombres anormales, des phénomènes s’apparentant à du volcanisme, etc.

On a donné à ces phénomènes le nom de « phénomènes lunaires transitoires ».

D’autres documents significatifs émergent encore au cours de cette même année, comme en décembre 1968 un rapport de la NSA intitulé étrangement « Hypothèse OVNI et question de survie », déclassifié en 198016. On pourrait envisager la possibilité que tous ces documents constituent un ensemble cohérent.

Cette hypothèse est renforcée par des éléments tel le fait que les astronautes d’Apollo 11 quittèrent la Lune en ayant pris soin d’y déposer certains objets symboliques comme une plaque gravée d’un message de paix, un disque de silicium avec des messages (de paix) de nombreux dirigeants du monde, ainsi qu’un rameau d’olivier doré.

 

 

Sur Terre, les trois Etats cités plus haut ont confié à leurs forces armées la prise en charge du problème des MOC.

Aux Etats-Unis, des commissions ont été mises sur pied à partir de 1947 à l’initiative des militaires. Hormis la première, elles furent là pour enterrer les soucoupes volantes. Puis, subissant diverses pressions de certains politiques, de scientifiques et du public, l’armée de l’Air recommanda d’intensifier les recherches sur les ovnis dans un rapport que publia l’un de ses comités (le « comité O’Brien ») en 1966.

C’est ainsi qu’en juillet de la même année, elle proposa au Dr Edward Condon et à l’Université du Colorado d’étudier les rapports OVNI en collaboration étroite avec le projet Blue Book de l’armée de l’Air. Un peu plus de deux ans plus tard, le rapport était achevé. Connu sous le nom de « rapport Condon », il fut publié en 1969 sous le titre : Scientific Study of Unidentified Flying Objects. The Complete Report Commissioned by the U.S. Air Force .

Chose surprenante, les conclusions de ce document

mettaient à mal l’hypothèse d’engins volants et déconseillaient toute poursuite d’une étude scientifique des ovnis, ne reflétant pas les vues de nombreux chercheurs du projet ni même une grande partie des données. Le rapport aura pour effet d’atténuer considérablement l’intérêt des média et du public pour les UFOs. On peut le constater à la lecture de la presse de l’époque, comme –par exemple- Time qui titra en janvier 1969 : « La fin des soucoupes volantes ».

 

La France semble s’être engagée dans la même direction au même moment.

En 1965-1967, la question OVNI semblait soulever un grand intérêt au sein de l’état-major de l’armée française, selon un des responsables d’un service de renseignement militaire –le capitaine Clérouin-, cité par Jacques Vallée21.

Certaines voix s’élevaient d’ailleurs pour que la France lance sa propre étude, telle celle du colonel Georges Marey, de l’armée de l’Air. Il fut l’un des premiers à avoir émis l’idée de la création d’un groupement public et officiel d’études des soucoupes volantes.

 

Dans un texte publié en 1968, Georges Marey envisageait la collaboration de l’armée, du CNRS, du CNES, d’universités et d’associations au sein de cette structure qui devait être en liaison avec ce qui se faisait à l’étranger. L’armée militait donc pour une étude publique des soucoupes volantes. Les conditions de sa mise en place semblaient désormais réunies. D’autres sources firent également état de ce projet.

 

Dans un entretien avec l’ufologue Gildas Bourdais, Jean-Luc Bruneau – un ancien inspecteur général au commissariat à l’énergie atomique-, aurait indiqué que c’était le général de Gaulle lui-même qui avait donné son aval à une proposition de l’armée pour que la France lance sa propre étude des MOC sur le modèle de la commission Condon. Dans ce cadre, Jean-Luc Bruneau aurait été sollicité par la ministre de la Recherche Alain Peyrefitte en vue d’élaborer des propositions pour mettre sur pied ce projet d’étude qui était également soutenu par le professeur Yves Rocard (le père de la bombe A française).

Ce projet confidentiel fut approuvé en 1967, selon cette même source. Il se proposait d’étudier trois aspects : la possibilité d’une vie extraterrestre et sa recherche ; les interactions possibles entre les humains et des civilisations extraterrestres ; la question des phénomènes aérospatiaux non identifiés (PAN). Sous cette forme, il devait être chapeauté par le CNES, puis prendre une dimension européenne.

D’après ce témoignage de Jean-Luc Bruneau, il s’agissait donc d’un projet civil d’étude de la vie extraterrestre et des soucoupes volantes. Il avait cependant été initié sur proposition de l’armée.

 

 

 

Une telle initiative d’étude publique des soucoupes volantes est également évoquée par Jacques Vallée. A la différence de Bourdais, il lui donne cependant une dimension plus militaire que civile. L’informaticien-ufologue fait remonter la révélation publique de ce projet à 1968.

 

D’après lui, une radio aurait annoncé la création d’une commission d’enquête sur les MOC au cours de cette même année25.

Selon Aimé Michel, l’ordre aurait été donné par le général Ailleret, le chef d’état-major de l’armée française26. Cette version est plausible dans la mesure où Aimé Michel entretenait des liens avérés avec le Renseignement ainsi qu’avec des militaires français, notamment dans le cadre du Groupe d’Etude des Phénomènes Aériens (GEPA) qui fut présidé pendant un temps par le général Chassin et qui comptait de nombreux officiers dans ses rangs27.

Cependant, par un concours de circonstances, le général Ailleret devait décéder au cours de la même période dans un accident d’avion intriguant sur l’île de la Réunion, ce qui devait porter un coup fatal au projet. La question d’un sabotage fut envisagée, tant les circonstances de cet accident apparurent étranges28. Certains y virent un lien avec le projet d’étude des soucoupes volantes29.

La crise de mai 1968 est également évoquée pour expliquer ce coup d’arrêt donné aux ambitions françaises en matière d’étude des MOC.

En 1970, l’armée de l’Air arrêta même toute activité directe d’étude des soucoupes volantes. Elle se désinvestit de la question. Désormais, le Bureau Prospective et Etudes de l’état major de l’armée de l’Air transmettait les informations qu’il recevait à Claude Poher, un ingénieur habilité secret défense chargé de cette question au CNES, et –plus étonnant- au Groupe d’Etude des Phénomènes Aériens (GEPA), une association soucoupique privée.

 

Il est frappant de constater que l’URSS remit simultanément en cause ses initiatives de recherche sur les soucoupes volantes. En 1967, comme en France, on constate tout d’abord une certaine ouverture des scientifiques et autorités soviétiques sur la question, peut-être liée à la réception d’ondes étranges en provenance du corps céleste « CTA-102 » au début des années 

196032.

Elles furent interprétées par les astronomes Kardashev et Sholomitsky comme étant des signaux potentiellement extraterrestres [cela correspondit en fait à la détection d’un quasar.

 

Cette hypothèse eut un retentissement mondial considérable.

 

Par ailleurs, une « vague » d’observations qui toucha le monde communiste en 1966 causa un certain émoi en URSS. En 1967-1968, des journaux nationaux comme les Izvestia, la Komsomolskaïa Pravda se mirent à évoquer des cas d’observations de soucoupes volantes.

Il y eut aussi des articles parus dans des quotidiens régionaux ou dans des périodiques hebdomadaires et mensuels, comme la revue Sputnik. n livre sur la possibilité de vies et d’intelligences extraterrestres fut même publié en 1967, dans lequel le Dr Felix Ziegel36 rédigea un chapitre sur les MOC37. En août 1967, des savants soviétiques estimèrent même que la puissante déflagration qui eut lieu dans la région de la rivière Toungouska38 en Sibérie pouvait être due à une explosion atomique et qu’il fallait envisager les aspects d’une rencontre avec des civilisations extraterrestres39. Tous ces événements contribuèrent certainement à pousser les Soviétiques à lancer le projet d’une étude publique des soucoupes volantes. L’histoire de cette création est racontée en détails par Ion Hobana et Julien Weverbergh :

 

 

« Le 18 octobre 1967, une réunion d’importance capitale pour l’histoire de l’UFOlogie soviétique : un comité de cosmonautes fut organisé, qui se tint en présence de quatre cents personnes. Le bureau en était ainsi constitué : président, le major-général Porfiri A. Stoliarov [cela correspond au premier grade de général, ndr], vice-présidents, le Dr Félix Zigel (sic) et l’écrivain Alexandre Kazantsev, secrétaire, l’ingénieur Arkadi Tikhonov.

 

Le 10 novembre suivant, le président et le premier vice-président furent présentés au public soviétique par la télévision […]. Le général Stoliarov insista sur le fait que ses collègues et lui […] avaient pour tâche d’exposer les interprétations pseudo-scientifiques faites des phénomènes d’origine étrange et inexplicable ».

 

Jacques Vallée fait état d’une chronologie sensiblement différente. Une lettre qu’il aurait reçue de l’écrivain scientifique Alexandre Kazantsev en juin 1967 lui aurait annoncé la création du « comité Stoliarov ». Pour l’ufologue-informaticien, ce serait sa propre suggestion d’une réunion internationale sous l’égide des Nations Unies qui aurait déclenché la création de cette structure soviétique d’étude des MOC. La question apparaissait donc être officiellement prise en charge en URSS à cette époque, même si le comité présidé par le général Stoliarov était en fait « une simple association privée d’hommes de science soviétiques ». Il faut quand même rappeler qu’une association ne pouvait se monter sans le contrôle et l’aval des autorités en URSS. Compte-tenu de ce paramètre et de l’identité des membres dirigeants du comité, il est peu probable qu’ils aient agi sans avoir l’accord de responsables.

 

Mais très rapidement le pouvoir soviétique fit publiquement volte-face : d’après Jacques Vallée, cette structure d’étude des soucoupes volantes fut dissoute ou en passe de l’être dès la fin de l’année 196743. Pour lui, cette décision aurait été prise lorsque les autorités militaires auraient réalisé l’ampleur des observations –quinze mille selon Vallée- faites par le personnel des bases de l’armée : il fallait absolument étouffer cette affaire et la décision de mettre fin aux activités du comité Stoliarov aurait alors été prise.

 

Pour Hobana et Weverbergh, les attaques contre le comité vinrent d’abord de scientifiques soviétiques opposés à l’étude des MOC, à la fin de l’année 1967. Puis, ils expliquent comment la presse « officielle » s’empara ensuite de la question :

 

« Le 27 février 1968, la Pravda publia de manière détaillée la position officielle. Elle était signée par E. Moustel, président du Conseil astronomique de l’Académie des sciences, D. Martinov, président de la Société d’Astronomie et de Géodésie, et Lechkoutsov. Aucun objet, affirmait-elle, n’avait été vu audessus du territoire de l’Union soviétique, qui n’avait été expliqué.

Les gens qui prétendaient avoir vu de telles choses étaient des menteurs ou manquaient simplement d’entraînement

scientifique ».

 

Pour essayer de défendre son projet, Felix Ziegel en appela à la coopération de scientifiques du monde entier sur la question des phénomènes aériens insolites en février 1968.

Son action se révéla infructueuse, l’académie des sciences soviétique déclarant que les recherches sur les soucoupes volantes étaient antiscientifiques et que toutes les observations au-dessus de l’URSS avaient pu être expliquées.

Etrangement, ce furent les explications d’inversions thermiques et de plasmoïdes de l’Américain Donald Menzel [un scientifique américain sceptique sur la question des MOC, ndr] qui furent convoquées pour l’explication officielle. Ces évolutions de la recherche soviétique furent également mentionnées par des agents du renseignement français qui s’étonnaient de ces revirements.

 

Les années 1968-1970 constituent donc une étape charnière puisqu’elles marquent la fin des études officielles -installées ou embryonnaires- aux Etats-Unis, en URSS et en France. On remarquera une parfaite synchronisation entre ces trois pays. Aux Etats-Unis, le rapport Condon est rédigé en 1968 et publié en janvier 1969. Il va servir de support à l’armée de l’Air américaine pour clore le dossier UFO. Quant à l’URSS, elle arrête ses recherches en 1968. La France suit, l’armée de l’Air mettant fin aux projets de commissions publiques en 1968 et stoppant ces propres investigations en 1970. Nombreux sont ceux qui pensent que ce traitement parallèle de la question des MOC et de la vie extraterrestre par différents pays est le symptôme d’une coopération internationale dans ce domaine.

 

Cette certitude d’une activité internationale commune et discrète sur la question des soucoupes volantes fut partagée par un certain nombre de chercheurs, tels Aimé Michel, Jacques Vallée ou Pierre Guérin. Ce dernier s’interrogeait sur l’action de la France et des Etats-Unis en matière de MOC, se demandant si des accords n’avaient pas été passés entre ces deux puissances sur ce dossier. Pour lui, la France collaborait certainement avec les Etats-Unis, voire leur aurait cédé la gestion de cette question50. Jacques Vallée avait les mêmes soupçons que Pierre Guérin. A l’en croire, les militaires espagnols adressaient, par exemple, tous leurs rapports concernant les phénomènes aériens inhabituels au service de renseignement de l’armée de l’air américaine, qui démentait. Un livret officiel expliquerait l’attitude à adopter vis-à-vis de ces rapports. Il comprendrait des instructions précises pour convaincre les témoins qu’ils n’ont rien vu d’anormal. L’armée de l’air mexicaine en ferait de même.

 

Outre certains ufologues, des acteurs du monde du renseignement partageaient également ces interrogations. Ainsi, en 1966, l’ex-agent secret Georges Langelaan écrivait dans Les Annales : « Des deux côtés, les services s’intéressent beaucoup aux soucoupes volantes. Alors que les savants et les scientifiques jouent à l’autruche et refusent de s’y intéresser […], dans certains services, on s’y intéresse vivement, car on a conclu que les soucoupes existent et qu’elles ne sont pas d’origine terrestre […]. Ensuite, dès l’instant qu’une chose existe sur terre, et surtout un appareil de cette importance-là, pour un service de renseignements ce n’est qu’une question de temps (et de relativement peu de temps) pour arriver à le trouver. Or, ils n’ont rien trouvé et c’est, je crois, un des tout premiers sujets qui a permis aux services des deux côtés du rideau de fer d’échanger des renseignements ». L’ancien agent secret Henri Julien, alias François Gardes, disait grosso modo la même chose pour ce qui concerne les rapports américano-soviétiques en matière de soucoupes volantes - confirmant également les points abordés plus haut relatifs aux études soviétiques. Il notait qu’en 1967, une commission chargée de ce travail avait été crée en URSS55. Il rapporta que cette même année donna l’impression d’un changement de l’attitude soviétique sur la question, les autorités du pays semblant s’engager plus ouvertement dans l’étude de ces faits mystérieux, des livres étant publiés sur la question, des personnalités scientifiques évoquant des civilisations extraterrestres et les enjeux d’un contact56. L’année 1967 aurait aussi été celle où des échanges scientifiques sur la connaissance des MOC entre Américains et Soviétiques auraient commencé, un congrès international sur la question étant même envisagé57. Puis, selon Henri Julien, tout changea :

 

« Moscou calque brutalement son attitude officielle sur celle de Washington. Condon et Menzel [des scientifiques américains sceptiques sur les soucoupes volantes, ndr] deviennent des auteurs de références des scientifiques soviétiques […]. D’autres savants officiels prennent le devant de la scène et s’efforcent avec insistance de démontrer que les OVNI ne sont que des trucages, phénomènes naturels, ballons-sondes espions de l’OTAN, etc. Quelles consignes ont été données en hauts

lieux ? ».

 

En France, l’armée de l’Air française sembla également suivre la position de l’US Air Force. Le capitaine Clérouin, cité par Jacques Vallée, aurait illustré cette volte-face en tenant ces propos en juin 1967 :

 

« Nous autres à l’Armée de l’air [sic], on en a plein le dos des attaques menées contre les experts de l’U.S. Air Force, qui sont des scientifiques impeccables. Leurs enquêtes sont très bien faites. […] Le Pentagone a parfaitement raison de rejeter toute l’affaire. La société marche très bien comme ça, pourquoi encourager ces histoires de soucoupes ? »

 

Il n’y eut pas que les positions officielles qui se retournèrent brusquement. Les idées diffusées par certaines figures des premiers temps du soucoupisme purent aussi changer radicalement, exactement à la même époque. Ainsi, Jacques Vallée, l’ufologue français le plus publié à l’international, défendit d’abord l’hypothèse extraterrestre à la suite d’une observation de MOC en 1955 et de sa rencontre avec le soucoupiste Aimé Michel60. Puis, entre 1967 et 1968, il changea subitement d’opinion –sans pour autant rejeter complètement l’hypothèse extraterrestre (HET)- et se mit à défendre ce qu’on a appelé l’ « hypothèse magonienne » : les soucoupes volantes seraient les manifestations d’une intelligence qui habiterait la « Magonie », un lieu retiré dans une autre dimension61. De son côté, l’Américain John Keel abandonna également l’HET en 1967, lui préférant l’hypothèse d’ « ultraterrestres »62. Comme Jacques Vallée, il pensait que les soucoupes volantes correspondaient à des manifestations d’intelligences venant d’autres dimensions, qui manipulaient notre réalité, en stimulant notamment nos croyances religieuses et notre folklore. Elles étaient à l’origine des fées et démons du passé, puis prirent la forme de soucoupes volantes à l’époque contemporaine.

 

A l’instar de Jacques Vallée, John Keel pensait que ces intelligences se comportaient également comme un système de contrôle depuis des temps reculés. On remarquera une très grande proximité entre ces deux auteurs qui remettent largement en cause l’HET précisément au même moment, faisant intervenir un système explicatif nouveau et très différent de ce qui avait pu être publié auparavant.

 

Au final, on peut formuler l’hypothèse qu’il s’est passé quelque chose de très inhabituel en matière de soucoupes volantes dans les années 1960. Si on s’essayait au petit jeu des scénarii, on pourrait interpréter les évolutions de la deuxième moitié de cette décennie comme suit.

 

Pour une « raison x », certains Etats ont estimé qu’il était nécessaire d’en savoir plus indépendamment des Etats-Unis et ont créé leurs propres structures de recherche sur les MOC.

 

Suite à ces initiatives, ils ont dû recevoir des renseignements en provenance d’outre-Atlantique et peut-être même l’assurance que l’information serait partagée en échange de l’arrêt de leurs initiatives de recherches. La gestion de la question a peut-être même été confiée, dès lors, aux Américains, ainsi que le pensait Pierre Guérin. Ce qui a aboutit très vite à la dissolution des commissions nouvellement créés et à des prises de positions calquées sur ce qui se faisait aux Etats-Unis -en URSS, chose incroyable, ce sont désormais les très sceptiques Américains Donald Menzel, Edward Condon et Philip Klass qui deviennent les références en matière de recherche sur les soucoupes volantes.

 

Il serait intéressant maintenant d’approfondir tout cela en recherchant ce qui s’est passé de radicalement nouveau à cette époque pour expliquer les voltefaces décrites ci-dessus. S’agit-il de facteurs liés à la conquête spatiale, à des preuves découvertes, à des projets de coopération internationale gênants pour certaines puissances, voire à d’autres types d’événements encore plus spectaculaires ?

 

0 commentaires

lun.

21

mai

2018

Norvège : un Ovni brillant filmé

 

Le 16 mai 2018, un OVNI a été observé au-dessus de la municipalité de Gratangsfjellet, en Norvège. Quelle est l'origine de ce mystérieux phénomène lumineux ?

 

Svein Inge Lundli, qui vit à Nykvåg situé dans l'archipel de Vesterålen, a affirmé avoir vu, de ses propres yeux, ce phénomène étrange.

 

« J'étais sorti pour fumer dehors et j'ai regardé le ciel. Il y avait quelque chose de monstrueux dans le ciel bleu. Cela ressemblait à un simple point. Finalement, j'ai vu quelque chose qui brillait dans le ciel. Au départ, je pensais que c'était une étoile. »

 

La femme de Lundli a avoué ne pas croire à la théorie des étoiles. Pour lui, il était beaucoup trop gros et brillant. L'homme a zoomé sur l'objet avec un objectif 2000mm et a pu obtenir une image plus claire de cet OVNI.

 

Le témoin a décidé de publier sa vidéo sur Facebook afin que quelqu'un puisse lui fournir une explication convenable.

 

« On m'a dit que c'est un ballon météo, et je pense que c'est vrai. Je ne crois pas aux OVNI, bien qu'il pourrait y avoir beaucoup de choses entre le ciel et la Terre. »

 

Un internaute a avancé qu'il pourrait s'agir d'un ballon suédois lancé depuis la base d'Esrange (une base de lancement de ballons et de fusées-sonde) située à Kiruna.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? Est-ce ou non un OVNI ?

1 commentaires

lun.

21

mai

2018

France : Un incroyable OVNI photographié à Laramie en 2014

 

Il y a quelques années, un mystérieux OVNI sphérique a été photographié à Laramie, une ville située dans le comté d'Albany, dans le Wyoming. Cet objet-il est réel ? Si c'est le cas, qu'est-ce que c'est ?

 

Cette photo a été prise le 8 août 2014. Cet objet volant non identifié de couleur noire est apparu en plein jour. Il semblait planer au-dessus d'une petite église. L'un des témoins raconte :

 

« Ma femme et moi avons pris quelques photos d'une église près de Walmart à Laramie vers 18 h 30, le 2 juin 2014. »

 

« Une série de photos a été prise et quand nous avons regardé les photos plus tard, nous avons trouvé cet étrange objet rond qui est apparu entre deux prises. »

 

« Je ne peux pas l'identifier, c'est peut-être juste un oiseau vu d'un angle bizarre. J'ai pensé à le signaler au cas où il y aurait un quelconque intérêt. »

 

0 commentaires

lun.

21

mai

2018

France : Un OVNI triangulaire observé à Luc-sur-Mer en juillet 1999

 

Le 10 juillet 1999, plusieurs personnes ont observé un OVNI triangulaire qui se déplaçait lentement au-dessus de Luc-sur-Mer, une ville située en Normandie. De quoi s'agit-il ?

 

Témoignage :

 

« Trois témoins. pas d'avions ou autre à ce moment là. Aucun bruit de moteur. L'objet en tenant compte de la distance entre les lumières en dessus, devait faire plusieurs mètres, forme triangulaire. Dans le ciel, très prêt de nous à environ 10/20m. il est passé au dessus de nous lentement, parallèle à nous sur notre droite longeant la plage comme nous. Nuit noire. Il était en dehors de la lumière des réverbères mais nous l'avons tous les 3 clairement suivit du regard. Cela à duré environ minute. Je n'oublierai jamais. la date et l'heure sont approximatif, c'était il y a très longtemps. »

 

Ce n'est pas la première fois qu'un OVNI est filmé dans la région. En février 2017, un touriste venant d’Écosse a filmé un étonnant objet émettant une multitude de lumières.

 

0 commentaires

lun.

21

mai

2018

Un militaire agressé par des extraterrestres au Japon en 1995

 

Au cours du mois d'août 1995, un militaire américain a, semble-t-il, été attaqué par plusieurs humanoïdes extraterrestres alors qu'il était stationné sur l'île d'Okinawa, au Japon …

 

Témoignage :

 

« En 1995, j'étais dans le Corps des Marines et j'étais stationné à Okinawa, au Japon. J'étais au champ de tir près du camp Schwab où était gardé les munitions (c'était au mois d'août). Je venais de faire un contrôle radio à 21h05 à l'aide de la commande de portée pour leur faire savoir que tout allait bien. J'ai tiré mon poncho sur tout mon corps à cause des divers insectes qui m'attaquaient. La prochaine chose dont je me souviens, c'est que mon poncho m'a été arraché. J'ai alors vu ce qu'on appelle un extraterrestre de type 'Gris', sauf que sa peau était plus d'une couleur d'amande (c'était une nuit très brillante avec une pleine lune). Il se tenait sur moi. Il y avait ce qui ressemblait à quatre autres derrière lui. Ce qui m'a le plus choqué, c'est qu'il me parlait, mais ça ressemblait à un de ces personnages adultes du dessin animé 'Peanuts'. Ce qu'ils disaient ressemblaient à 'wha wha wha'. Je me souviens juste avoir été perturbé, j'ai sauté et j'ai commencé à crier. Suite à cela, il a juste disparu avec les autres.

 

L'autre gars qui gardait les munitions avec moi, s'est réveillé quand il m'a entendu crier et m'a demandé ce qui n'allait pas. Je lui ai dit ce qui venait de se passer et il m'a regardé comme si j'étais fou. J'ai alors remarqué qu'il était 22h45, et j'étais dans cet état. Je sais que je ne me suis pas endormi parce que c'était mon tour de faire le contrôle radio. Je sais que je n'ai pas rêvé cela, mais je ne peux pas expliquer ce temps perdu. Je ne voulais pas dire par radio ce qui venait de se passer, par peur de devoir subir une évaluation psychologique, même si un intrus repéré près d'un dépôt de munitions constituait une sérieuse violation et nécessitait un appel. L'autre Marine avec moi a dit qu'il dormait tout le temps et qu'il n'avait pas vu ni entendu quoi que ce soit jusqu'à ce que je commence à crier et à sauter.

 

J'ai gardé le silence sur cet incident pendant quelques jours, mais cela me dérangeait tellement que finalement, environ une semaine plus tard, j'en ai parlé à quelques-uns de mes amis. Un de mes bons amis qui avait été là la veille, a dit que presque la même chose lui était arrivée, sauf qu'il l'avait chassée dans la tente où se trouvaient les munitions et quand il était sur le point de la tirer, il [l'extraterrestre] a juste disparu. Il a dit qu'il avait aussi eu peur de dire quoi que ce soit parce qu'il pensait que les gens penseraient qu'il était fou. Je n'ai jamais vu de lumières vives ou d'engins spatiaux extraterrestres, seulement des extraterrestres. »

 

0 commentaires

ven.

18

mai

2018

« L’entre-deux-vies révélé » de Pascale Lafargue

 

Editeur : Fernand Lanore

 

(190 pages)

 

Qu’advient-il de l’âme lorsque meurt le corps physique ? Où va-t-elle ?

Que devient-elle ?

 

L’entre-deux-vies, passage essentiel de l’âme, est le lien indissociable entre nos multiples incarnations. C’est une étape clé qui nous permet de comprendre l’importance de nos actes lors de nos vies terrestres mais aussi la raison de nos épreuves.

 

Pascale Lafargue, spécialiste de la réincarnation, a voulu répondre à toutes les questions qui entourent les mystères de l’entre-deux-vies. Son ouvrage est le fruit de 25 années de recherches et d’expérimentations.

 

Tout au long de ce voyage initiatique, vous allez découvrir les différentes phases du cheminement de l’âme, depuis la mort du corps physique jusqu à sa prochaine incarnation.

 

Pascale y dévoile les rencontres ou missions auxquelles l’âme est confrontée dans ces mondes parallèles.

 

Ses révélations ouvrent des perspectives extraordinaires sur la survie de l’âme et donne un sens profond à la vie.

 

Ce livre est avant tout un merveilleux message d’amour et de paix.

 

L’auteur :Pascale Lafargue est médium-parapsychologue, chercheuse, expérimentatrice, auteure et conférencière. Elle se consacre depuis plus de 30 ans à l étude de la parapsychologie et aux phénomènes paranormaux. Auteure de sept ouvrages, elle enchaîne les conférences dans les pays francophones et anime des séminaires afin de transmettre ses connaissances.

 

Découvrez les émissions enregistrées avec Pascale Lafargue sur Nuréa TV :

 

0 commentaires

ven.

18

mai

2018

Ovni Triangle à Luc sur Mer dans le Calvados le 10 juillet 1999

 

Appel à témoins... Vous avez vu aussi cet Ovni Triangle, vous l'avez photographié ou filmé ?

 

Votre témoignage nous intéresse.

 

Contribuez à l'enrichissement de notre patrimoine sur les ovnis... Merci. 

 

Cela a été mis en ligne le 18 mai 2018, sur le site en Anglais du MUFON. C'est le cas n° 92079.

 

Pas de photos et de films... :

 

http://mufoncms.com/cgi-bin/report_handler.pl?req=latest_reports

 

Le récit de l'observation :

 

"Trois témoins. Pas d'avions ou autre à ce moment là.

Aucun bruit de moteur. L'objet en tenant compte de la distance entre les lumières en dessus, devait faire plusieurs mètres, forme triangulaire. dans le ciel, très prêt de nous à environ 10/20m.

Il est passé au dessus de nous lentement, parallèle à nous sur notre droite longeant la plage comme nous. Nuit noire. Il était en dehors de la lumière des réverbères mais nous l'avons tout les 3 clairement suivit du regard. Cela à duré environ minute. Je n'oublierai jamais. La date et l'heure sont approximatif, c'était il y a très longtemps.".

 

 

0 commentaires

ven.

18

mai

2018

Interview du sociologue Michael Schetsche

 

« Vous connaissez peut – être la distinction de l’anthropologue français Claude Lévi-Strauss entre les cultures « chaud » et « froid »: cultures froides, comme certaines sociétés tribales dans les forêts tropicales, changent leur habitat et leur situation à peine et ne pas se déplacer.

 

En revanche, les cultures chaudes, en particulier les cultures européennes, découvrent, conquièrent et colonisent. Pourquoi les civilisations extraterrestres devraient-elles nécessairement être des cultures chaudes ? »

 

Michael Schetsche

 

Une ITW de belle qualité de Schetsche pour Profil, idéal pour commencer le we !

 

Lien vers l’article :

 

https://www.profil.at/wissenschaft/interview-soziologe-schetsche-kontakt-aliens-10084108

Traduction de l’article :

 

« Profil: Récemment, vous avez écrit que la probabilité de l’existence de la vie extraterrestre doit être considérée comme élevée. Vous êtes sérieux? 

 

Schetsche:

 

Bien sûr. Seul sur la base des découvertes récentes en astrophysique et en astrobiologie. Au cours des 20 dernières années, des milliers d’exoplanètes ont été découvertes, en orbite autour de l’étoile comme la Terre. La plupart des astrophysiciens supposent maintenant qu’il y a plus de dix milliards de planètes dans notre galaxie qui sont si semblables à la Terre que la vie aurait pu en venir là. La grande question demeure: combien de fois la vie intelligente est-elle née ?

 

Profil: Le paradoxe de Fermi parle clairement contre les extraterrestres intelligents. 

 

Schetsche:

 

A première vue. L’idée du physicien nucléaire italien Enrico Fermi, qui remonte au fameux paradoxe, est que s’il y avait des aliens intelligents dont la civilisation est plus développée que la nôtre, ils auraient conquis le cosmos depuis longtemps. Pourquoi ne nous ont-ils pas rendu visite alors ? Mais cette vue contient de nombreuses hypothèses anthropocentriques. Il prend l’homme à la seule norme. Plus spécifiquement, le paradoxe de Fermi n’est pas anthropocentrique mais eurocentrique.

 

Profil: Eurocentrique ? 

 

Schetsche:

 

Oui. Vous connaissez peut – être la distinction de l’anthropologue français Claude Lévi-Strauss entre les cultures « chaud » et « froid »: cultures froides, comme certaines sociétés tribales dans les forêts tropicales, changent leur habitat et leur situation à peine et ne pas se déplacer. En revanche, les cultures chaudes, en particulier les cultures européennes, découvrent, conquièrent et colonisent. Pourquoi les civilisations extraterrestres devraient-elles nécessairement être des cultures chaudes ? Pour les étrangers, un voyage à nous pourrait être un jeu d’enfant. Vous auriez pu développer des techniques de conduite beaucoup plus sophistiquées il y a longtemps.

 

Profil: Les physiciens ont calculé que la distance d’autres exoplanètes à la terre ne peut pas être surmontée avec un vaisseau spatial. Le besoin d’énergie et de temps serait beaucoup trop élevé. 

 

Schetsche:

 

Pour les étrangers, un voyage vers nous pourrait être un jeu d’enfant. Vous auriez pu développer des techniques de conduite beaucoup plus sophistiquées il y a longtemps. Et pensez aux vaisseaux spatiaux de génération: Dans ce cas, l’équipage pourrait se reproduire plusieurs fois pendant le voyage à bord et effectuer un changement générationnel. A condition, bien sûr, que les aliens soient une espèce biologique.

 

Profil: La vie n’est-elle pas toujours biologique ? 

 

Schetsche:

 

Oui, pas d’intelligence. Il semble plus probable que les êtres intelligents voyageront un jour de l’espace vers la Terre: des robots contrôlés par l’intelligence artificielle (IA). Peut-être que de tels êtres nous surveillent depuis longtemps, mais nous nous considérons trop inintéressants pour un contact. Une espèce plus sophistiquée ne finit pas nécessairement avec un vaisseau spatial devant la Maison Blanche, comme nous le savons dans les films de science-fiction. Peut-être que les extraterrestres attendront que nous ayons enfin développé des robots intelligents qui soient supérieurs aux humains.

 

Profil: Vous croyez que les machines fabriquées par l’homme pourraient prendre le contrôle de la domination mondiale ? 

 

Schetsche:

 

Le philosophe et futurologue renommé de l’Université d’Oxford, Nick Bostrom, estime que dans les 100 prochaines années, nous pourrons surpasser à bien des égards l’intelligence artificielle que nous nous sommes construite. Peut-être que de tels êtres seraient beaucoup plus intéressants pour les extraterrestres avancés. Il se peut bien qu’en tant qu’êtres biologiques, nous soyons mentalement trop lents pour vous. Nous ne communiquons généralement pas avec les escargots.

 

Profil: Comment imaginer la physionomie des extraterrestres intelligents ? 

 

Schetsche:

 

Les robots orientés corps humain sont peu susceptibles d’être. Nous ne pouvons tout simplement pas obtenir une image réaliste des extraterrestres. Et même les artefacts extraterrestres, les choses qu’ils ont construites, pourraient être difficiles à identifier. Voilà pourquoi nous avons créé le réseau de recherche Extraterrestrial Intelligence impliquant les scientifiques de près d’ une douzaine de disciplines différentes : les astrophysiciens, astrobiologistes, psychologues, théologiens, sociologues, historiens, roboticiens, informaticien. Ensemble, nous espérons être en mesure de travailler sur des idées plus réalistes que les extraterrestres.

 

Profil: De nombreux sociologues traitent de sujets plus concrets tels que la recherche sur la pauvreté. Se moquent-ils de votre sociologie extraterrestre ? 

 

Schetsche:

 

Non. La seule objection qui vient parfois est la suivante: ne pourriez-vous dépenser l’argent de la recherche de façon plus significative ? Et si les aliens sont agressifs ? Imaginez que leur civilisation soit en avance de 20 000 ans sur le développement technique. Il y a un conflit armé comme Godzilla qui combat Bambi.

 

profil: Et ? Pourriez-vous ? 

 

Schetsche:

 

Bien sûr, d’autres sujets sont également pertinents. Mais il existe des événements imaginables que nous appelons «wildcards» en futurologie: ils sont peu probables et sont donc souvent négligés. Mais ils ont d’énormes conséquences. Par conséquent, nous devrions également traiter avec eux, tels que le contact possible avec des extraterrestres.

 

profile: Espérez-vous que bientôt un premier Martien sera repéré afin que vous n’ayez pas besoin de légitimer davantage votre recherche ? 

 

Schetsche:

 

Non. J’espère qu’ils ne nous contacteront pas trop tôt. J’ai tendance à voir cette possibilité avec inquiétude.

 

profil: Le scientifique américain du comportement Michael Tomasello a déclaré dans une interview de profil (# 8/2017): « Une invasion d’extraterrestres serait la solution ».

Le racisme, le nationalisme et la guerre religieuse cesseraient. Toute l’humanité s’allierait contre l’ennemi extérieur. 

 

Schetsche:

 

Je suis totalement en désaccord. Imaginez les astronautes découvrir une haute technologie développée par des extraterrestres. Les grandes puissances et les corporations feraient n’importe quoi pour amener cette propriété dans leur possession. Le différend seul pourrait déclencher des guerres. Et imaginez, les ingénieurs expérimentent avec l’objet, en essayant de lancer son moteur de propulsion exotique conçu pour l’espace vide sur Terre. Cela pourrait libérer des forces qui dévastent des continents entiers.

 

Profil: Si les extraterrestres eux-mêmes venaient sur terre, de tels incidents pourraient être évités. 

 

Schetsche:

 

Et si les aliens sont agressifs ? Imaginez que leur civilisation soit en avance de 20 000 ans sur le développement technique. Il y a un conflit armé comme Godzilla qui combat Bambi. Alors espérons que ça n’arrive pas à une telle rencontre si vite.

 

Profil: Vous êtes un pessimiste. 

 

Schetsche: 

 

Je suis réaliste. Même si les extraterrestres sont amicaux, une visite serait problématique. Sur Terre, au moins il était avec des contacts culturels asymétriques jusqu’à présent la plupart du temps pas bon: Pour une très grande différence entre les deux cultures impliqués il y avait toujours la tendance que celle de la culture qui se considérait comme inférieur à tous idéalisé ce que l’autre anschleppte. Nous abandonnerons bientôt tout ce qui nous rend humains et qui deviendront des serfs étrangers.

 

Profil: Y a – t-il jamais eu une observation que des chercheurs réputés interprètent comme une indication d’extraterrestres ? 

 

 

Schetsche:

 

Le 15 août 1977, un radiotélescope de l’Ohio a enregistré un signal très court, très fort, provenant de la constellation du Sagittaire: le signal Wow! Et ces dernières années, des fluctuations mystérieuses de la luminosité d’un corps céleste de la constellation du cygne se sont fait un nom. Les experts discutent également sérieusement si les activités extraterrestres sont derrière lui. Les premières compagnies minières de la ceinture d’astéroïdes seront probablement actives dans une dizaine d’années. Cela augmente la probabilité, statistiquement, que nous rencontrions des artefacts extraterrestres.

 

Profil: Certains astrophysiciens envoient même des signaux radio aux étrangers potentiels dans l’univers. 

 

Schetsche:

 

Je pense que c’est imprudent. Peut-être qu’il y a, comme je l’ai dit, des extraterrestres dangereux. Et il se peut qu’ils ne nous aient pas encore découvert. Nous ne devrions donc pas simplement crier dans l’univers: « Bonjour, nous voilà ! »

 

Profil: La nécessité de gérer les risques liés aux contacts extraterrestres aujourd’hui est plus grande que jamais, dites-vous. Pourquoi ? 

 

Schetsche:

 

Nous continuons à pénétrer l’exploration spatiale. Les activités humaines dans l’espace augmenteront fortement, par exemple, pour exploiter les ressources naturelles. Les premières compagnies minières de la ceinture d’astéroïdes seront probablement actives dans une dizaine d’années. Cela augmente la probabilité, statistiquement, que nous rencontrions des artefacts extraterrestres. Nous devons donc élaborer d’urgence des stratégies pour éviter au moins le pire dans le pire des cas.

 

Profil: Que suggérez-vous ? 

 

Schetsche:

 

Nous avons besoin de règles contraignantes. Supposons que les astronautes découvrent une sonde spatiale extraterrestre. Puisse cet objet être amené sur terre ? Voulez-vous expérimenter avec ? Ou doit-il être détruit ? Qui peut l’utiliser ? Quand la population devrait-elle être informée ? Il serait également utile d’avoir un endroit à l’extérieur de la terre où de tels artefacts pourraient être apportés à l’enquête. Sur l’une des deux lunes de Mars, vous pouvez les étudier sans aucune menace directe pour la Terre. Je pense qu’il est logique de préparer une telle station de recherche là-bas. Et aussi pour d’éventuels contacts directs avec des extraterrestres, nous avons urgemment besoin de fondations juridiques internationalement reconnues. Parfois, je me sens rappelé la longue négligence dans le traitement de l’énergie nucléaire. 

 

Profil: Que deviendront les religions du monde, si un jour les extraterrestres nous rendent visite ? 

 

Schetsche:

 

Dans le Coran, il y a quelques passages qui peuvent être interprétés comme décrivant d’autres planètes avec des êtres intelligents. Cette possibilité semble au moins être considérée dans l’Islam. Et les religions polythéistes comme l’hindouisme n’auraient certainement pas de gros problèmes avec les extraterrestres. Les hindous pourraient bien intégrer de telles créatures dans leur monde coloré de dieux. La religion chrétienne, d’un autre côté, serait difficile. La question serait posée: qui a été racheté par Jésus-Christ? Seulement nous? Ou les extraterrestres ? Y avait-il une seconde figure de Jésus pour elle ? Ce que je suppose en tout cas, c’est que la visite des étrangers créerait très rapidement de nouveaux cultes et religions. Beaucoup de gens interpréteraient les extraterrestres comme des émissaires divins.

 

Profil: l’humanité deviendrait-elle plus religieuse ? 

 

Schetsche:

 

Peut – être. Moyen terme serait un facteur important dans la façon dont les étrangers se comportent. Peut-être dire oui: « Écoutez, nous faisons partie d’un des clubs galactiques: Plus de 1000 civilisations appartiennent, très progressive et sommes convaincus qu’il n’y a pas de dieu Vous êtes les seuls barbares stupides de paille qui encore comme ça .. croire quelque chose.  » Cela pourrait favoriser l’athéisme.

 

Profil: Supposons qu’un OVNI atterrisse ici, et qu’un extraterrestre sorte. Devrions-nous courir pour nos vies ? 

 

Schetsche:

 

Non. Je conseillerais, tout d’abord, de ne rien faire. Probablement cet extraterrestre est millénaire devant nous en termes de développement technique. C’est la seule raison pour laquelle il pourrait combler l’énorme distance jusqu’à la Terre. Peut-être que nous ne sommes même pas la première civilisation extraterrestre qu’il visite, et il a déjà une certaine expérience de la meilleure façon de faire de telles rencontres. Je recommanderais d’attendre et de voir ce que l’étranger offre. Ne piétinez pas, mais restez tranquille et laissez-le prendre l’initiative.

 

Profil: Attendre et sourire amicalement ? 

 

Schetsche:

 

Même je déconseille. Peut-être que les aliens ont aussi une dentition. Et le sourire montre les dents. Cela pourrait être interprété comme un geste menaçant et déclencher une agression. On ne devrait pas sourire aux extraterrestres.

 

Michael Schetsche a été un astronome amateur avide depuis sa jeunesse. De 1981 à 1986, il a étudié la science politique et la sociologie à Berlin. Jusqu’en 2002, il était assistant de recherche à l’Institut de sociologie de l’Université de Brême. En 1992, il a reçu son doctorat sur le thème de la «sociologie sexuelle». En 2002, il est devenu coordinateur de recherche à l’Institut des zones frontalières de psychologie et de santé mentale (IGPP) à Fribourg, 2014 professeur auxiliaire à l’Institut de sociologie de l’Université de Fribourg-en-Brisgau. »

 

Pascal Fechner

Directeur National MUFON France

 

www.mufonfrance.com

0 commentaires

ven.

18

mai

2018

Mars et la vie extraterrestre en générale : "La grande question est celle de l'ADN" selon Francis Rocard

Astrophysicien au CNES, Francis Rocard parle de la recherche de vie extraterrestre et de l'odyssée de Curiosity sur Mars : des vidéos à voir sur notre site et filmée pendant la Croisière du Savoir 2018.

 

L'astrophysicien Francis Rocard est responsable depuis 1989 du programme exploration du système solaire du CNES. Invité de la 9e Croisière du Savoir de Sciences et Avenir, il y a parlé de Mars, une planète à laquelle il vient de consacrer le livre "Mars, une exploration photographique" (éditions Xavier Barral).

 

"Dans le domaine qui est le mien, l'exploration du système solaire, la problématique c'est la question que l'homme se pose depuis, allez, 5000 ans : est-ce qu'on est seul dans l'Univers ? Donc on cherche à avoir une réponse, et comme je le dis souvent, on cherche sur Mars parce que c'est l'endroit le plus simple pour le faire !".

 

D'où les efforts actuels pour traiter le cas de Mars ; on espère avoir une réponse dans les 10 à 15 ans qui viennent avec les retours d'échantillons.

 

"Et la grande question, c'est si cette vie est apparue et si on arrive à la caractériser, pour moi la question numéro 1 : est-ce que c'est de l'ADN ou est-ce que c'est autre chose ?".

 

 

 

La conférence sur Curiosity par Francis Rocard

 

 

Toujours sur Mars, Francis Rocard a aussi donné une conférence pour faire le point sur la mission du rover Curiosity.

 

L'engin de la NASA arpente le sol de la planète Rouge depuis août 2012.

Qu'y a-t-il fait ?

Quelle distance a-t-il parcouru ?

Pourquoi l'avoir fait atterrir sur le cratère Gale et pas ailleurs ? Toutes les réponses dans la conférence de Francis Rocard, à voir ci-dessous.

 

La 9e Croisière du Savoir de Sciences et Avenir a eu lieu entre le 29 avril et le 9 mai 2018 entre la mer du Nord, la mer d'Irlande, l'océan Atlantique et la Manche.

 

Outre Francis Rocard, ses invités étaient l'astrophysicienne Sylvie Vauclair, l'astronaute Jean-François Clervoy et le paléoanthropologue Yves Coppens. Leurs inventions sont également disponibles en ligne sur le site de Sciences et Avenir.

 

0 commentaires

ven.

18

mai

2018

Un homme prétend avoir la preuve de l'existence de Dieu

 

Un homme, qui a vécu une expérience de mort imminente, a indiqué qu'on lui avait montré la preuve de la vie après la mort et de l'existence de Dieu alors que son corps était temporairement sans vie.

 

Richard, qui n'a pas souhaité donner son nom, a raconté que son cœur avait soudainement cesser de battre alors qu'il souffrait d'une maladie mystérieuse. Alors qu'il était mort, il a été emmené dans l'au-delà avant qu'il ne soit finalement ressuscité.

 

L'homme a dit que pendant le temps qu'il a passé dans l'au-delà, il a vu notre « créateur ». En outre, il aurait vu sa vie entière défiler devant ses yeux et a même pu parler à des parents décédés.

 

Il prévient que cette expérience merveilleuse a eu des conséquences sur sa vie quotidienne. Il précise qu'encore aujourd'hui, il peut encore entendre des personnes mortes qui le hantent.

 

Il a parlé de son expérience au NDERF, un site Internet qui recueille des récits d'expériences de mort imminente. Richard raconte : « J'ai commencé à voir toute ma vie défiler devant moi. Tous les bons et mauvais événements étaient soulignés. Après la fin de cette 'présentation', on m'a posé une question : 'De quel côté vous trouvez-vous ?' Je devais choisir entre le bien et le mal. »

 

« On dirait que c'est l'âme qui a répondu à cette question. J'ai répondu : 'J'aime Dieu de toutes mes forces.' Puis j'ai transmis ce sentiment d'amour à notre Créateur. Après un moment, mon âme a reçu l'Amour venant de l'autre côté. »

 

« Cette expérience a été une bonne leçon pour moi. Je peux dire maintenant que je sais que notre Créateur est réel. »

 

« J'ai vu ma propre naissance. Quand je suis né dans un hôpital, un médecin m'a sorti du corps de ma mère. À ce moment-là, je tenais la corde qui me connectait à ma mère et j'étais pleinement conscient, je pensais à ce qui se passait. »

 

« Avec le temps, j'ai commencé à voir des gens qui quittaient cette dimension et parfois ils me demandaient de transmettre des messages à leurs proches. »

 

« Mais tout cela a un prix. D'une certaine manière, des énergies négatives m'attaquent de temps en temps. Maintenant, je peux la voir et chaque fois que cela m'arrive, cette énergie néfaste se paralyse. »

 

Certains chercheurs affirment que ces phénomènes sont normaux et qu'ils ne sont pas nécessairement un signe de l'existence du paradis ou de l'au-delà.

 

Le Dr Sam Parnia, directeur de la recherche en soins intensifs et réanimation à la NYU Langone School of Medicine à New York, a déclaré à Oz Talk : « Les gens décrivent une sensation de lumière vive, chaleureuse et accueillante qui les attire. »

 

« Ils décrivent la sensation d'être en compagniede leurs proches décédés, presque comme s'ils étaient venus les accueillir. Ils disent souvent qu'ils ne voulaient pas revenir dans beaucoup de cas, c'est tellement confortable et c'est comme un aimant qui les attire si puissamment qu'ils ne veulent pas revenir. »

 

« Beaucoup de gens décrivent la sensation d'être séparés d'eux-mêmes et d'observer les médecins et les infirmières qui s'occupent d'eux. »

 

Le Dr Parnia dit qu'il y a des explications scientifiques qui puissent nous faire comprendre cette réaction. Pour lui, cela ne constitue aucunement une preuve de la vie après la mort. Il serait plus probable qu'il s'agisse d'une technique de survie du cerveau.

 

Il a dit que grâce à la technologie moderne et à la science, « la mort ne doit pas être limitée à la philosophie et à la religion, mais elle peut être explorée par la science. »

 

« Ils [les personnes cliniquement décédées] peuvent entendre des choses et enregistrer toutes les conversations qui se passent autour d'eux. »

 

0 commentaires

ven.

18

mai

2018

Les OVNI draineraient l'énergie des éruptions volcaniques

 

Des théoriciens de la conspiration prétendent que les OVNI puisent leur énergie dans l'énorme quantité d'énergie libérée lors des explosions volcaniques qui se produisent sur Terre.

 

Selon de nombreux sites consacrés aux extraterrestres et à l'ufologie, il y a de plus en plus d'OVNI repérés à proximité des volcans lorsque ceux-ci entrent en éruption. En février 2018, une sphère rougeoyante a été aperçue près du volcan Yellowstone aux États-Unis. Quelques mois auparavant, en septembre, un autre OVNI a été repéré au Salvador.

 

En janvier 2017, une étrange boule de lumière a été filmée en train de « quitter un volcan » au moment précis où celui-ci a explosé. Les ufologues nous expliquent qu'il y a de nombreuses images prouvant que les OVNI s'intéressent de près aux volcans en activité. En 2016, une multitude de cas ont été recensés.

 

Des ufologues sont convaincus que les témoignages de personnes qui ont vu des lumières vives non identifiées autour de volcans actifs, tirent leur explication de l'activité sismique de la Terre.

 

En écrivant sur le site Livingist.com, un auteur a expliqué : « Quand un volcan de taille moyenne éclate, il libère environ 27 mégatonnes d'énergie thermique. C'est beaucoup. Se pourrait-il que ces mystérieux vaisseaux aient trouvé un moyen de récolter l'énergie qui est libérée pendant ces événements ? »

 

D'autres blogueurs tels que Scott C Waring, qui dirige le site ufosightingsdaily.com, affirment que les extraterrestres surveillent l'activité sismique de la Terre. Parfois, ils déclencheraient même des éruptions volcaniques et des tremblements de terre.

 

M. Waring s'est notamment intéressé à un étrange OVNI qui avait survolé le volcan Colima alors en éruption au Mexique : « Cet OVNI est long, et en forme de cigare, comme beaucoup d'autres OVNIS vus dans le passé. Ils sont repérés autour des volcans mexicains et sont filmés par des caméras qui filment et diffusent en direct. »

 

« L'OVNI ne pouvait pas partir du cratère car il y avait alors une éruption volcanique, alors il a pris un chemin sur le côté. »

 

Mais, l'expert en OVNI Nigel Watson, auteur du Manuel des enquêtes sur les ovnis, a déclaré à Express.co.uk qu'il y avait une explication plus scientifique.

 

Il a déclaré : « Au Canada, Michael Persinger et Gyslaine Lafrenière ont fait une étude statistique de la corrélation entre les observations d'OVNIS et les sites sismiques. »

 

« Leur livre Space-Time Transients and Unusual Events mettent en avant les preuves suggérant que les tensions tectoniques dans la croûte terrestre produisent suffisamment d'énergie pour produire des colonnes d'énergie électrique et des boules de lumière incandescentes dans l'atmosphère. »

 

« Cette théorie de la déformation tectonique explique pourquoi les OVNIS apparaissent à la fenêtre ou dans certains points chauds. »

 

« Michael Persinger, a continué à examiner et à expérimenter la possibilité que les champs électromagnétique de ce type d'OVNI puissent déclencher des hallucinations ou des états de transe chez les personnes qui se rapprochent d'eux. »

 

« Cela expliquerait les nombreuses histoires d'enlèvements perpétrés par les extraterrestres et d'autres rencontres étranges qui sont vécues après qu'un témoin ait vu une lumière dans le ciel. »

 

0 commentaires

jeu.

17

mai

2018

Des réunions secrètes auraient lieu entre militaires et extraterrestres !

 

Mise en ligne par le site "La vérité est ailleurs"

Dans cette vidéo : Michael Salla est un expert en exopolitique de renommée mondiale, auteur et conférencier en ufologie, qui affirme avoir obtenu des informations concernant des réunions secrètes entre des militaires et des extraterrestres...

 

Commentaire : écouter bien les premiers propos de Junker .. ils sont assez étonnants; ensuite visualiser la dernière vidéo et écouter bien les propos de Poutine.. Il est clair que les pays les plus puissants de notre Planète ont déjà fait allégeance à des autorités supérieures.. venant d'autre(s) planète(s).

 

0 commentaires

jeu.

17

mai

2018

« Appels d’Outre-tombe ? » avec Laurent Kasprowicz

 

Emission proposée par NUREA TV

 

Au premier abord, le phénomène peut prêter à sourire mais il est bien réel et objectif.

 

Les témoignages d’appels téléphoniques provenant de proches défunts sont d’ailleurs assez nombreux.

 

Ils soulèvent une question essentielle : sont-ils la preuve de la survivance d’une conscience après la mort ?

 

Laurent Kasprowicz, Docteur en Sociologie, a vécu ce phénomène étrange en 2004 et depuis, il mène l’enquête sur ce phénomène pour tenter de définir son origine, ses liens avec d’autres phénomènes paranormaux et comprendre, enfin, ce qu’il dit sur nous.

 

A l’occasion de la sortie de son livre « Des coups de fil de l’Au-delà ? », Laurent Kasprowicz nous rejoint le temps d’une émission sur Nuréa TV pour partager avec nous quelques exemples incroyables de ces appels d’outre-tombe mais aussi nous présenter les solutions particulièrement intéressantes et pertinentes qu’il met en avant pour expliquer ce phénomène au combien étrange et intriguant.

 

Site officiel : https://www.descoupsdefil.fr

0 commentaires

jeu.

17

mai

2018

Des centaines de personnes auraient été tuées par des OVNI

 

Selon un nouveau livre consacré à l'ufologie, des centaines de personnes auraient été assassinées pour s'être un peu trop intéressées aux OVNI …

 

Un livre intitulé « The book, UFO Hostilities And The Evil Alien Agenda: Lethal Encounters With Ultra-Terrestrials Exposed », fait d'effrayantes révélations.

 

Selon son auteur, pendant des décennies, des visiteurs venus d'une autre planète ont assassiné des êtres humains parfois pour des raisons obscures.

 

On y apprend que des villes entières ont été « brûlées » par des OVNI mais que ces histoires ont été en quelque sorte dissimulées par les médias traditionnels.

 

Même des stars d'Hollywood auraient peut-être été victimes de ces extraterrestres visiblement hostiles. Ainsi Carole Lombard, célèbre actrice américaine, aurait été victime d'un meurtre lié à un OVNI en 1942.

 

Certains ufologues affirment même que le président américain John Fitzgerald Kennedy et Marilyn Monroe ont été assassinés parce qu'ils « en savaient trop ».

 

Beaucoup d'autres auraient connu le même sort, et parmi ces victimes il y aurait un certain nombre de célébrités ainsi que des ufologues qui s'étaient approchaient trop près de la vérité.

 

Nigel Watson, expert en OVNI qui a notamment travaillé pour le gouvernement britannique a contribué à un chapitre de ce livre.

 

Il explique : « Heureusement, la mort provoquée par des OVNI constitue des événements très rares. La plupart des cas se sont produits dans des endroits reculés et peuvent être dus à des tests secrets du gouvernement ou à des rumeurs devenues des 'faits' ».

 

« Certains ufologues croient que les systèmes de propulsion des OVNI sont si mortels pour les humains et que vous devriez garder vos distances si vous assistez à un atterrissage à proximité. Comme la plupart des choses sur le sujet OVNI il n'y a pas de faits solides pour soutenir l'idée que des centaines de personnes ont été tuées par un vaisseau spatial extraterrestre, néanmoins cela n'arrêtera pas la spéculation ! »

 

Des chercheurs d'ovnis ont-ils réellement été assassinés ?

 

Cette théorie affirme que les gouvernements se débarrassent secrètement des ufologues qui se rapprocheraient de trop de la vérité sur les OVNI. En effet, ces dernières années, plusieurs d'entre eux sont morts dans des circonstances étranges ou dans de supposés « accidents » ou « suicides ».

 

Dès 1971, le chercheur Otto Binder affirmait qu'au moins 137 personnes enquêtant sur les ovnis avaient été assassinées dans des circonstances mystérieuses dans les années 1960.

 

Plus récemment, Max Spiers, célèbre ufologue britannique, avait été retrouvé mort à Varsovie peu après avoir vomi un étrange liquide noir. Pour certains, sa mort était directement liée à ses recherches.

 

Nigel Watson temporise : « Certainement, plusieurs chercheurs d'OVNIS sont morts dans des circonstances inhabituelles ou se sont 'suicidés' mais cela ne constitue qu'un très petit nombre comparé au nombre de chercheurs d'OVNIS qui ont parlé ouvertement des OVNI pendant des décennies. La plupart n'ont jamais été inquiétées par les Hommes en Noir ou des escadrons de la mort extraterrestres. »

 

0 commentaires

jeu.

17

mai

2018

Des OVNI apparaissent soudainement dans le ciel en Floride

 

Un homme a récemment filmé une flotte d'OVNI dans le ciel en Floride. Selon une théorie, ces objets sortaient d'une sorte de portail. De quoi s'agit-il ?

 

La vidéo, qui a été prise à Deerfield Beach en Floride, aux États-Unis, nous montre le moment précis où un homme a repéré ce qu'il prétend être un OVNI dans le ciel.

 

Carlos, qui a filmé cet événement extraordinaire, a affirmé qu'il n'y avait aucun avion présent, avant, après ou pendant l'observation.

 

Ces images montrent plusieurs points blancs non identifiés et répartis dans le ciel. Il ne semble y avoir aucune source évidente de ce phénomène.

 

Cette multitude de points blancs semblent apparaître de leur propre chef et changent plusieurs fois de motifs.

 

Le témoin a posté sa vidéo en ligne, où elle a été partagée par la chaîne MRMBB333 sur YouTube.

 

Depuis sa publication le 11 mai 2018, elle a déjà accumulé plus de 50 000 vues. Des internautes ont tenté de fournir une explication à cette anomalie.

 

Un internaute indique : « En 53 ans, je n'ai jamais vu quelque chose d'aussi étrange. »

 

Un autre ajoute : « Nous sommes en train de devenir un immense théâtre pour les extraterrestres. »

 

Un troisième suggère : « On dirait une flotte d'invasion sortant d'un portail. J'en ai déjà vu. »

 

Peu avant, un OVNI de forme triangulaire a été filmé en Finlande près de la frontière russe. Certains ont prétendu que cet objet de type TR-3B était envoyé par les États-Unis afin d'espionner la Russie.

0 commentaires

jeu.

17

mai

2018

Un OVNI triangulaire observé à Saint-Pierre sur l'île de la Réunion

 

Le 14 mai 2018, à la nuit tombée, un OVNI triangulaire a été filmé au-dessus de Saint-Pierre sur l'île de la Réunion.

 

Est-ce un avion espion de type TR-3B ? Qu'en pensez-vous ?

 

Témoignage :

 

« Bonsoir,

 

Nous somme le 14.05.2018 et il est 22h45. comme tous les soirs à nos habitudes nous admirons la vue de la côte qui est très bien visible de là où nous habitions. Soudain 3 lumières 2 blanches et 1 rouge sont apparues avec une forte intensité en forme de triangle. N'ayant jamais vu cela sur la zone j'ai aussitôt pris mon appareil pour prendre en photos et filmer.

 

L'objet est resté sur place environ 4 min et a commencé à se déplacer de façon rectiligne à une vitesse assez conséquente à basse altitude je pense vu que l'on peux observer le reflet sur l'eau puis a commencé une ascension avant de disparaître. Il a dû faire peut être 5km de distance en 2 min

 

L'impression observer est que l'objet lévitait et cherchait ou observait quelque chose.

 

Après cela j'ai essayé de nettoyer les photos pour améliorer les images avec un logiciel mais impossible à distinguer l'objet.

 

Jean-Pierre »

0 commentaires

mer.

16

mai

2018

OVNI PASSION : La vague des OVNIS en Belgique - documentaire en français

 

Cette émission Belge est consacrée à la vague d'OVNIS qui a eu lieu en Belgique entre 1989 et 1991.

 

L'hypothèse émise est que l'on peut pointer comme responsable les avions furtifs américains survolant l'Europe en pleine guerre d'IRAK.

Même si  les autorités américaines ont affirmé n'avoir effectué aucun vol de F-117 ou autres prototypes secrets dans l'espace aérien belge.

Mais tout le monde n'est pas d'accord et ceux qui ont vécu les événements ne sont pas près de les oublier.

 

Qu'en pensez-vous ?

 

0 commentaires

mer.

16

mai

2018

Mars : statue d'une ancienne guerrière ?

 

Cette photo prouve-t--elle qu'une ancienne civilisation extraterrestre vécue sur Mars ?

 

Les dernières images du rover Curiosity suggèrent qu'une armée extraterrestre a déjà parcouru la planète rouge.

 

Un astronome amateur aux yeux d'aigle a aperçu la statue curieuse qui semble être la tête d'une ancienne guerrière.

 

Joe White, 45 ans, journaliste vidéo spatiale de Bristol, a

déclaré :

" J'ai trouvé ce qui semble être une petite tête de statue féminine sur Mars dans le cratère de Gale dans cette image récente en provenance du Rover  Curiosity de la NASA.

Elle mesure seulement quelques pouces ou moins.

 

Elle ressemble à une représentation sculptée d'une guerrière portant un casque semblable à ceux que l'on trouve sur Terre depuis le Moyen Âge.

 

 

 

 

Il a un peut-être un emblème sur son front et quelques traits faciaux très intéressants qui ont l'air presque égyptien dans le style artistique.

 

C'est un artefact parmi des centaines similaires que j'ai trouvés sur Mars ces dernières années; dans l'analyse de ces artefacts on  pourrait aller plus loin pour montrer qu'il y avait une civilisation ancienne et artistique sur Mars dans le passé.

 

Commentaire : Cette hypothèse rejoint celle d'autres internautes spécialisées dans l'analyse des photos fournie par la NASA.

Le site Ôdla adhère à cette thèse.

 

 

0 commentaires

mer.

16

mai

2018

USA : OVNI déguisé en nuage filmé au-dessus de Vero Beach Floride.

 

Le 15 mai 2018 "Sunny3" filme les nuages au-dessus de Vero Beach Florida quand soudain un objet partiellement recouvert devient visible;  l'objet vole en sens opposé à tous les nuages.

 

Puis l'objet est entré dans un nuage et le témoin ne pouvait plus le voir, se rendant compte après coup que c'était peut-être quelque chose et qu'il aurait dû rester concentré sur lui.

0 commentaires

mer.

16

mai

2018

USA : OVNI noir bizarre photographié au-dessus de Redwood City en mai 2018.

 

Le 14 mai 2018, un témoin a remarqué un objet noir non identifié planant au-dessus de Redwood City, en Californie.

 

Il a pris des photos.....

 

Déclaration du témoin oculaire :

 

"Notez les formes asymétriques d'un objet planant dans le ciel lointain à 08H22 le 14/05/2018 observé pendant environ 5 min sans mouvement; j'ai dû retourner à l'intérieur afin de reprendre le travail. Je suis  déjeuner à 11h et l 'objet avait disparu".

 

0 commentaires

mer.

16

mai

2018

Lune : observation d'un Ovni lumineux par télescope

 

Le 2 décembre 2016, un témoin vivant à Magalas, dans le sud de la France, regardait à travers son télescope.

 

Il a vu un OVNI de couleur vert vif.

 

Rapport du témoin :

 

"Observation de la lune au télescope. Capture d'une image difficile à expliquer.

 

J'ai une image que j'aimerais partager avec vous et que je suis incapable d'expliquer en termes conventionnels. J'apprécierais beaucoup une opinion éclairée..... Je l'ai partagé avec des amis qui m'ont encouragé à tendre la main."

 

 

0 commentaires

mer.

16

mai

2018

Les lignes de Nazca ont-elles été créées pour attirer les extraterrestres?

 

Selon une nouvelle théorie, les célèbres lignes de Nazca au Pérou auraient été créées dans le but d'attirer les anciens extraterrestres qui auraient visité nos ancêtres à une époque reculée.

 

Les scientifiques pensent que les mystérieuses lignes blanches découvertes au Pérou ont été dessinées dès 500 avant JC. Cette série de géoglyphes réalisés à même le sol dépeint beaucoup d'animaux et de créatures différentes tels que des poissons, des singes et même des figures humaines.

 

Ces lignes sont situées à 400 km au sud de la capitale péruvienne, Lima, et auraient été dessinées par la civilisation Nazca qui a habité au Pérou aux environs de 500 avant JC jusqu'à l'an 200 avant JC.

 

On estime qu'il y a plus de 800 lignes droites, 300 dessins géométriques et 70 dessins d'animaux et de végétaux - dont certains atteignent 370 mètres de long.

 

Les experts ne savent pas exactement à quoi servaient ces dessins. Des ufologues et des théoriciens de la conspiration s'y sont intéresséset ont donné leur avis.

 

Selon le site Ranker, les géoglyphes ont été créés pour attirer les extraterrestres et ont été faits assez grand pour que les extraterrestres puissent les voir depuis l'espace.

 

Le site Web a déclaré : « Les lignes de Nazca ont été créées pour attirer les extraterrestres. »

 

«Ces motifs comprennent des images claires de poissons, de singes, d'araignées et même d'humanoïdes - qui sont tous visibles depuis le ciel. Ces formes comprennent également des dizaines de longues lignes droites. »

 

« Ces motifs ont clairement été fabriqués par l'homme et ne sont reconnaissables que d'en haut, probablement pour envoyer des signaux aux extraterrestres. »

 

Cette théorie sensationnelle est corroborée par le fait que, quelques mois auparavant, plusieurs corps, dont un cadavre à trois doigts, auraient été trouvés dans une tombe près des lignes de Nazca. Certains chercheurs pensaient qu'ils pourraient s'agir d'une espèce inconnue ou même d'extraterrestres.

 

Cependant, des analyses poussées ont été effectuées, et il a été découvert que les échantillons semblaient correspondre à 100% à de l'ADN humain.

 

Certains prétendent que les lignes de Nazca sont probablement issues d'un comportement rituel. Ainsi, leurs auteurs auraient réalisé des dessins suffisamment grands pour que leurs dieux puissent les voir du ciel.

 

D'autres disent qu'ils ont été conçus simplement pour aider les habitants à s'orienter dans le désert en grande partie sans repère.

 

Les experts de l'Université de Yamagata (au Japon) croient que ces géoglyphes ont été créés comme un chemin ornemental afin de guider les habitants de Nazca vers l'ancien centre cérémoniel de Cahuachi, où des rituels et des enterrements avaient lieu.

 

0 commentaires

mar.

15

mai

2018

Un TR-3B repéré en train d'espionner la Russie ?

 

Le gouvernement américain utiliserait un appareil top secret pour espionner la Russie.

Ce mystérieux engin, issu du « black project » (c'est-à-dire un un projet militaire hautement confidentiel), aurait même été filmé récemment …

 

La vidéo nous montre une étrange lumière filmée dans le ciel. Elle semble se mouvoir lentement et planer à une hauteur constante. Lorsque la caméra effectue un zoom avant, l'OVNI se révèle être de forme triangulaire.

 

Il se déplace dans les airs pendant plusieurs minutes, avant de disparaître derrière un nuage. Après cela, la vidéo se coupe.

 

La vidéo a été enregistrée en Finlande, un pays qui a une frontière commune avec la Russie, le 30 avril 2018 par la chaîne YouTube Light Hunter. Elle a rapidement gagné en popularité après qu'elle ait été été partagée par d'autres chaînes spécialisées dans les théories de la conspiration.

 

Certains ont spéculé que cela pourrait être la preuve d'un projet gouvernemental top secret dirigé par l'armée de l'air des États-Unis.

 

Un internaute explique :

« Le TR-3B est vraiment le seul autre appareil dans le domaine qui ressemble à cette forme. »

 

Un autre a ajouté :

« Mon analyse est qu'il s'agit probablement de la première version du Northrop TR-3 Black Manta. »

 

Un troisième a même affirmé : « C'est un engin qui possède une technologie anti-gravité qui agit dans le cadre de son système de propulsion. »

 

Le TR-3 Black Manta est le nom d'un avion de surveillance et d'espionnage de l'United States Air Force. Beaucoup affirmentqu'il a été développé dans le cadre d'un

« black project ».

 

Il s'agirait d'un avion espion furtif supersonique possédant une conception d'aile volante.

 

Celles et ceux qui croient en cette théorie disent que cet appareil futuriste a été utilisé pendant la guerre du Golfe pour fournir la désignation laser pour les bombardiers Lockheed F-117 Nighthawk.

 

Ce n'est pas la première fois que quelqu'un prétend avoir vu l'un de ces appareils.

 

Le mois dernier, des témoins ont assisté à des scènes similaires à Los Angeles, aux États-Unis.

 

Peu avant cela, certains automobilistes croyaient avoir repéré le même engin en Californie.

 

0 commentaires

mar.

15

mai

2018

Les deux Illuminatis du moment avec leur double signe cornu

 

Emmanuel Macron et Donad Trump  nous ont offert (!) un double signe cornu (cf photo) - signe des Illuminatis ou de Satan- et E. Macron a déclaré devant le Congrès américain:

"Avec Trump, nous contribuerons à la création d'un ordre mondial du XXIe siècle pour le bien de nos concitoyens".

 

Comme le signal Christian Mace du

 

site http://ovniparanormal.over-blog.com

 

ils se sont quand même bien entraînés pour faire ce signe.

Essayez vous-même de faire le signe, vous verrez que ce n'est pas si facile, que ce n'est pas naturel et instinctif...

 

Nous sommes donc soumis à des volontés supérieures...

 

0 commentaires

lun.

14

mai

2018

La grande pyramide de Gizeh était-elle une centrale électrique ?

 

Des experts affirment affirment que la Grande Pyramide de Gizeh a été utilisée pour stocker de l'énergie afin d'alimenter toute une civilisation avancée dans l’Égypte Antique.

 

La Pyramide de Khéops est la plus grande des trois pyramides du complexe égyptien de Gizeh. Construite il y a plus de 4500 ans, beaucoup de rumeurs et de théories ont couru sur la plus célèbre des Sept Merveilles du Monde.

 

Récemment, certains ont prétendu que cette fameuse pyramide aurait pu être utilisée comme générateur d'énergie pour une ville évoluée technologiquement.

 

Un vidéo, diffusée sur Internet, détaille que des pierres en calcaire ont été utilisées pour l'enveloppe de la plus grande structure artificielle que l'homme n'ait jamais construite.

 

Pour cette personne, la roche sédimentaire, composée de fragments squelettiques, constituerait un stockeur et un distributeur efficace d'énergie.

 

Les théoriciens de la conspiration croient que l'énorme pyramide a été construite au cœur de la ville et que l'énergie produite par les rayons solaires qui assaillent le désert était conservée dans les rochers.

 

Cette énergie était ensuite acheminée jusqu'à cette société avancée au fur et à mesure qu'ils en avaient besoin.

 

Si cette théorie s'avérait être vraie, alors cela remettrait en cause tout ce que les historiens pensaient savoir de l'ancienne civilisation.

 

La vidéo de 22 minutes a été publiée sur la chaîne YouTube Universe Inside You le 8 mai 2018 et a déjà été vue plus de 1,4 million fois.

 

Les internautes ont partagé leurs opinions sur cette incroyable théorie du complot.

 

L'un d'eux remarque : « C'est incroyable de savoir que la vérité a été dissimulée depuis autant de temps. »

 

Et un autre ajoute : « Cela m'a retourné le cerveau. »

 

Un dernier spécule : « Elle [la pyramide] a été construite par des extraterrestres, pas par des humains. »

 

0 commentaires

lun.

14

mai

2018

France : Un OVNI lumineux filmé à Écrouves en août 2017

 

Le 8 août 2017 à 23h40, un habitant de la ville d'Écrouves, située dans le département de Meurthe-et-Moselle (dans l'Est de la France), a vu et filmé un OVNI lumineux dans le ciel nocturne.

 

L'homme a transmis son témoignage auprès du MUFON.

 

Témoignage :

 

« En ce mois d'août, j'avais pris pour habitude de visionner le ciel et machinalement j'ai saisis mon téléphone portable, un Samsung S6 Edge, J'ai allumé la vidéo et j'ai tout de suite été attiré par des points lumineux en première vue, puis j'ai zoomé sur ces points pour constater que ces points avaient une symétrie en eux, cela n'a pas tardé puisque dans les secondes qui ont suivit, les points lumineux se sont dissociés. Le point à l'extrémité droite s'est dirigé assez rapidement vers une diagonale montant sur la gauche tandis que le point lumineux sur l'extrême gauche s'est dirigé de façon horizontal vers le point central d'une façon rectiligne pour s'arrêter au dessus de ce dernier. Dans la foulée, ce point lumineux provenant du côté gauche a changé de direction et est reparti rapidement sur son côté gauche. A la 13ème seconde vous m'entendrez stupéfait de constater ces points lumineux, A la 20ème seconde vous m'entendrez constater que je prends conscience que les points lumineux bougent d'une façon inhabituelle et dans des directions opposées les uns aux autres à partir de 25 secondes. Bizarrement, après que j'ai constaté l'apparition et la manifestation de ces objets non identifiés, on entend des avions de chasses entrer en actions. Je signale qu'à la vue de ces points lumineux nous n'entendons aucun bruit et donc aucun son. Les seuls entendus seront les avions de chasse que nous entendrons à 25 secondes. Bizarrement, les points que j'ai eus un peu de mal à suivre avec mon portable vont disparaître très rapidement. A 40 secondes nous entendons parfaitement les avions de chasse ainsi que leurs lumières clignotantes typiques des avions de chasses la nuit. Directement après avoir vus ce triangle lumineux et la façon dont se sont manifestés et ont bougé ces objets ainsi que la venue très rapide des avions de chasses m'ont convaincus d'être en présence d'un phénomène d'objets non identifiés propres aux ovnis. Il y a à plusieurs kilomètres de chez moi une base aérienne à Toul, c'est la base de Ochey. Ce qui m'a surpris c'est la rapidité à laquelle les avions de chasses sont venus prendre en chasse ces objets non identifiés. Pour ma part, je suis instruis et je regarde très souvent le ciel. Ce n'est pas le comportement d'un ballon sonde, ce n'est pas un hélicoptère et encore moins d'autres avions de chasse. Un satellite est beaucoup plus haut et son passage est complètement différent de ceux-là.

 

Que reste t-il ? 

 

Je vous envoie la vidéo de 3 minutes afin que vous puissiez mettre en évidence ce que je viens de dire avec la vidéo et je vous envoie également une photo que je vous demande de zoomer un maximum afin de vous rendre compte de l'étrangeté de la forme ayant en apparence une boule lumineuse. Vous allez être surpris du résultat, on dirait bel est bien une grosse boule lumineuse devant suivit d'un cylindre reliant une autre boule moins importante mais pas moins lumineuse. Cette photo est celle de la boule la plus à gauche au moment du visionnage du début de la vidéo. »

 

0 commentaires

lun.

14

mai

2018

Les enquêtes OVNI dans les Hauts de France (interview audio) avec Jean Pierre d'Hondt

 

Interview proposée par http://olivierdesedona.over-blog.com

0 commentaires

lun.

14

mai

2018

Qu'est-ce qui a été tiré de la Terre vers l'Espace ?

 

Quelque chose a été tiré de la Terre dans l'espace ?

 

Est-ce que deux OVNIs viennent de quitter la terre ou était quelque chose qui a été tiré de la terre dans l'espace.

 

Le site "Conspiracy Depot" a repéré les deux anomalies à partir des images transmises par les caméras HD de l'ISS le 13 mai 2018.

Il a remarqué les deux anomalies alors qu'il examinait les images au ralenti, car elles doivent se déplacer à une vitesse incroyable.

 

Après ces deux anomalies, une anomalie de couleur pourpre est devenue visible en direct.

 

 

0 commentaires

lun.

14

mai

2018

La théorie des multivers fragilisée après des découvertes sur l'énergie noire

 

« Nos simulations montrent que même s’il y avait beaucoup plus d’énergie sombre ou même très peu dans l’univers, cela n’aurait qu’un effet minime sur la formation des étoiles et des planètes. »

 

https://cosmosmagazine.com/physics/multiverse-theory-cops-a-blow-after-dark-energy-findings

 

 

Si cette conclusion provisoire est juste, la théorie du multivers n’est pas invalidée mais moins nécessaire.

Et en plus, la vie deviendrait de fait tout à fait envisageable dans ces multivers. Donc, une solution qui amène beaucoup plus de questions que de réponses.

 

Lien vers l’article :

 

 

Traduction de l’article :

 

« Un multivers hypothétique semble moins probable après modélisation par des chercheurs en Australie et au Royaume-Uni.

Le concept multivers suggère que notre univers n’est qu’un parmi des nombreux.

Cette théorie  bénéficie du soutien de certains des physiciens les plus brillants dans le monde, parmi lesquels Brian Greene, Max Tegmark, Neil de Grasse Tyson et le regretté Stephen Hawking.

 

L’intérêt de cette idée est qu’elle représente potentiellement une anomalie dans les calculs de l’énergie sombre.

 

On pense que la force mystérieuse est responsable de l’expansion accélérée de notre propre univers.

Les théories actuelles, cependant, prédisent qu’il devrait y en avoir plutôt plus qu’il n’y paraît.

Cela soulève une autre série de problèmes : si la quantité d’énergie sombre autour était aussi importante que les équations l’exigent – et cela représente plusieurs milliards de fois le niveau qui semble exister – l’univers s’élargirait si rapidement que les étoiles et les planètes ne se formeraient pas – et la vie ne serait donc pas possible.

 

L’idée de l'existence de multivers dans une certaine mesure explique et absorbe ce quotient d’énergie sombre étrangement petit – mais qui permet la vie.

 

Essentiellement, cela permet une explication curieusement égoïste: il y a un grand nombre d’univers ayant tous des quantités différentes d’énergie sombre.

Nous existons dans celui qui en a une quantité assez faible pour permettre ainsi aux étoiles  de se  former, et ainsi la vie

d' exister. 

 

Mais maintenant , un groupe d’astronomes, dont Luc Barnes de l’Université de Sydney en Australie et Jaime Salcido de l’ Université de Durham au Royaume – Uni, a publié deux articles dans la revue Monthly Notices de la Royal Astronomical Society qui montrent que l'équilibre entre l’énergie noire et la formation des étoiles n'est pas aussi vrai que les estimations précédentes l’ont suggéré.

 

L’équipe a créé des simulations de l’univers en utilisant l’architecture de superordinateur contenue dans le projet Evolution and Assembly of GaLaxies and their Environments (EAGLE). 

 

Il s’agit d’une collaboration basée au Royaume-Uni qui modélise quelque 10 000 galaxies sur une distance de 300 millions d’années-lumière, et compare les résultats avec les observations réelles du télescope Hubble et d’autres observatoires.

 

Les simulations ont permis aux chercheurs d’ajuster la quantité d’énergie sombre dans l’univers et de regarder ce qui s’est passé.

 

Les résultats ont été une surprise.

 

La recherche a révélé que la quantité d’énergie sombre pourrait être augmentée de quelques centaines de fois – ou réduite de façon tout aussi drastique – sans affecter sensiblement  autre chose.

 

« Pour de nombreux physiciens, la quantité inexpliquée mais apparemment particulière d’énergie sombre dans notre univers est un casse-tête frustrant », explique Salcido.

 

« Nos simulations montrent que même s’il y avait beaucoup plus d’énergie sombre ou même très peu dans l’univers, cela n’aurait qu’un effet minime sur la formation des étoiles et des planètes. »

 

Et cela, suggère-t-il, implique que la vie pourrait potentiellement exister dans de nombreux univers multivers – ironiquement, une conclusion inconfortable.

 

«Le multivers était auparavant censé expliquer la valeur observée de l’énergie noire comme une chance pour notre Univers (une loterie dans laquelle nous avons eu un billet chanceux)  et nous vivons dans un univers qui a formé de magnifiques galaxies qui permettent la vie telle que nous la connaissons», explique Barnes.

 

" Notre travail montre que notre billet de loterie est un peu trop chanceux, pour ainsi dire. C’est plus spécial que ce qu’il doit être pour la vie. C’est un problème pour le multivers; cela reste un puzzle " 

 

C’est un puzzle qui soulève une autre question:

si les hypothèses de l’énergie sombre sont imparfaites, existe-t-il même un multivers ?

Les chercheurs reconnaissent que leurs résultats ne l’excluent pas – mais qu'ils en diminuent la probabilité.

 

« La formation des étoiles dans un univers est une bataille entre l’attraction de la gravité et la répulsion de l’énergie noire », explique le co-auteur Richard Bower, également de l’Université de Durham.

 

"Nous avons trouvé dans nos simulations que les univers avec beaucoup plus d’énergie sombre que la nôtre peuvent heureusement former des étoiles. Alors, pourquoi une si maigre quantité d’énergie noire dans notre univers ?"

 

« Je pense que nous devrions chercher une nouvelle loi de la physique pour expliquer cette propriété étrange de notre univers, et la théorie du multivers fait peu pour sauver l’inconfort des physiciens. »

 

Les deux documents peuvent être trouvés ici et ici

 

Article mis en ligne par 

 

Pascal Fechner

Directeur National MUFON France

www.mufonfrance.com

0 commentaires

lun.

14

mai

2018

Ovni volant sous un avion avec une lumière incandescente

 

Un étrange ovni de couleur vive volant sous un avion a réveillé un passager.

Un homme connu sous le nom de M. Chang a capturé l'événement étrange sur une vidéo, qui montre une ligne de feu vive.

Les images ont été prises sur un vol intérieur américain d'Atlanta à Los Angeles, selon la chaîne YouTube Secure Team 10, qui a exposé des vidéos d'observation d'OVNI.

Le passager, qui avait pris le clip, a affirmé qu'il avait observé un objet étrange flottant à proximité après s'être réveillé à cause d'un orage violent.

Il a ajouté qu'il a vu des éclairs autour d'un mince objet en forme de cigare à travers la fenêtre.

M. Chang croyait que pendant ce temps ils étaient au-dessus du Texas, et il n'a réussi à prendre que quelques secondes de vidéo à travers son téléphone avant qu'il n'y ait plus de batterie.

Tyler Glockner, un passionné d'OVNI, a dit que la séquence était l'une des séquences bizarres qui ont été prises à partir d'un avion à sa connaissance.

Les téléspectateurs de la vidéo ont débattu pour savoir si la lumière qui a été vue était un OVNI ou simplement de la lumière sur l'aile de l'avion.

La foudre semble être en dessous de la ligne brillante, ce qui pourrait indiquer que la lumière sur la vidéo est une partie de l'avion.

D'autres téléspectateurs pensent qu'il peut s'agir du reflet d'un écran d'ordinateur portable ou de la lumière du soleil en fonction de la rupture des nuages qui est montrée dans la vidéo.

 

 

 

0 commentaires

sam.

12

mai

2018

La marine russe a repéré d'incroyables OVNI sous-marins

 

Un chercheur russe spécialisé sur les OVNI demande à ce qu'une enquête sérieuse soit menée après que des dossiers déclassifiés de l'ère soviétique aient détaillé des cas d'incidents surprenants impliquant des rencontres avec des extraterrestres.

 

Vladimir Azhazha est un ancien officier de marine. Aujourd'hui, il étudie scientifiquement les OVNI. Récemment, il a découvert que des documents officiels rendus publics mentionnaient des sous-marins soviétiques de type K-222 pourchassés dans la mer par des objets non identifiés. Pour cet homme, ces dossiers « ont une grande valeur ».

 

Les expériences énumérées dans ces documents sont parfaitement similaires à celles rapportées dans la région du Triangle des Bermudes, l'une des régions les plus mystérieuses au monde, nous rapporte Alien Revelations.

 

Selon les documents de la marine russe déclassifiés, des objets submergés non identifiés (ou « OSNI ») ont été repérés dans l'ensemble des océans de la Terre.

 

Ces objets technologiquement avancés sont de loin supérieurs à tout ce que l'humanité n'a jamais construit, ajoute le site Web.

 

L'un des cas les plus intéressants examinés par M. Azhazha concernait un sous-marin nucléaire participant à une mission de combat dans le Pacifique Sud.

 

Pendant cette opération de routine, le sous-marin a détecté six objets inconnus se déplaçant en formation à des vitesses supérieures à 230 nœuds (265 mph ou 426 km/h).

 

En comparaison, le sous-marin le plus rapide était le K-222 soviétique, qui pouvait atteindre une vitesse d'environ 44 nœuds (51 mph ou 82 km/h).

 

Les militaires pensaient que les objets se dirigeaient directement vers les sous-marins soviétiques. Ceux-ci furent ainsi forcés de refaire surface.

 

Mais les OSNI les ont suivis jusqu'à la surface avant de finalement s'envoler.

 

Yuri Beketov, un commandant de sous-marins à la retraite, a indiqué que ces affaires lui rappelaient des événements similaires survenus dans la région du Triangle des Bermudes.

 

M. Beketov a déclaré que, dans bon nombre de cas, les instruments embarqués s'étaient mis à dysfonctionner, indiquant la présence de fortes interférences. Beaucoup pensent que c'était un signe clair de la présence d'OSNI et / ou d'OVNI.

 

M. Beketov a déclaré :

« A plusieurs reprises, les instruments ont permis de détecter des objets matériels se déplaçant à des vitesses incroyables. Les calculs ont montré des vitesses d'environ 230 nœuds, ou 265 mph. »

 

« Accélérer si vite est un défi [technologique] même en surface. Mais la résistance à l'eau est beaucoup plus élevée en profondeur. C'était comme si ces objets défiaient les lois de la physique. Il n'y a qu'une seule explication : les créatures qui les ont construites nous dépassent de loin en terme de développement. »

 

Vladimir Azhazha estime que la question devrait faire l'objet d'une enquête approfondie.

 

Il poursuit : « Je pense à des bases sous-marines [extraterrestres] et je me dis : Pourquoi pas ? Aucune hypothèse ne devrait être écartée. »

 

« Le scepticisme est la posture la plus simple : ne rien croire, ne rien faire. Les gens visitent rarement les grandes profondeurs des océans. Il est donc très important d'analyser ce qu'ils [l'armée] rencontrent là-bas. »

 

0 commentaires

ven.

11

mai

2018

Notre univers est-il une simulation informatique ?

 

L’hypothèse de la simulation propose, entre autre, que notre univers serait un ordinateur, plus généralement une machine de Turing universelle capable de calculer et générer un rendu de l’univers dans lequel nous évoluons.

 

Si pendant longtemps cette hypothèse est restée du domaine de la science-fiction, elle est aujourd’hui sérieusement étudiée en physique et cosmologie théoriques. 

 

Dès 1936, le mathématicien britannique Alan Turing démontre qu’un univers unidimensionnel peut aisément être créé et entretenu par une machine de Turing.

 

Cependant, l’hypothèse de l’univers-ordinateur ne suscite véritablement l’intérêt des physiciens qu’à la fin des années 1990; par exemple, le mathématicien et informaticien G. Hayes démontre en 1999 qu’un univers physique complexe peut être simulé par une machine de Turing universelle.

 

En 2002, le cosmologue et mathématicien John Barrow (université de Cambridge) montre que si nous vivons dans une simulation, alors nous pouvons en avoir la preuve en étudiant la possible évolution des constantes physiques dans l’histoire de l’univers.

 

En 2005, le physicien théoricien Andrea Fontana montre, à l’aide de la relativité euclidienne, que notre espace-temps pourrait n’être qu’un processus informatique parmi d’autres au sein d’un espace quadridimensionnel fondamental formant l’espace de calcul d’un ordinateur universel.

 

Jusqu’à aujourd’hui, les physiciens continuent d’étudier sérieusement cette hypothèse en l’abordant sous différents angles. 

 

 

Physique numérique théorique, principe de Church-Turing-Deutsch et univers-ordinateur

 

La physique numérique théorique (PNT) est une branche de la physique et de la cosmologie théorique reposant sur l’hypothèse que l’univers n’est fondamentalement que de l’information et peut donc être calculé.

 

En 1957, le physicien américain Edwin T. Jaynes relie la théorie de l’information avec la mécanique quantique et démontre que tout ordinateur doit respecter les règles de la théorie de l’information.

 

En 1969, l’ingénieur allemand Konrad Zuse publie un livre intitulé « Calculating Space » basé sur les travaux de Jaynes, dans lequel il introduit pour la première fois l’hypothèse d’un univers Turing-équivalent, c’est-à-dire un univers se comportant identiquement à une machine de Turing.

 

 

 

Une machine de Turing est un modèle décrivant le fonctionnement d’appareils de calcul comme les ordinateurs. Une machine de Turing universelle est une machine de Turing capable de simuler n’importe quelle machine de Turing sur n’importe quelle entrée.

 

Dans ce schéma, la machine de Turing simple, « M » réalise un calcul à partir d’une entrée écrite sur son ruban. La machine de Turing universelle, « U », simule le calcul de M sur l’entrée de M à partir de la description de M. Un univers qui serait une machine de Turing universelle pourrait donc simuler n’importe quel processus physique.

Crédits : Fschwarzentruber

 

 

La PNT s’appuie sur la thèse de Church énoncée en 1935 et affirmant que tout problème de calcul algorithmique peut être résolu par une machine de Turing.

 

Plus précisément, la PNT s’appuie sur la version forte de cette thèse : le principe de Church-Turing-Deutsch formulé en 1985 par le physicien britannique David Deutsch.

 

Celui-ci affirme que « n’importe quel système physique fini réalisable peut être parfaitement simulé par un modèle de machine calculatrice opérant par des moyens finis ».

 

En d’autres termes, un ordinateur universel peut calculer et simuler tous les processus physiques possibles.

 

Cette hypothèse sera ensuite reprise par des scientifiques comme le prix Nobel Gerard ‘t Hooft ou Stephen Wolfram, pour qui l’aspect probabiliste de la mécanique quantique n’est pas incompatible avec la théorie de la calculabilité.

 

L’hypothèse principale de la PNT est que l’univers peut être décrit à la fois comme le résultat d’un immense calcul mais également comme l’ordinateur à l’origine de ce calcul.

 

Certains physiciens proposent que l’univers serait une machine de Turing universelle ou alors un gigantesque automate cellulaire, qui contiendrait un programme pouvant calculer tous les univers mathématiquement possibles avec une complexité algorithmique asymptotique. 

 

Un univers entièrement composé d’information

 

Dès 1990, le physicien John Wheeler expose son concept « It from bit », c’est-à-dire que tout objet de l’univers, particules, champs et même l’espace-temps, sont descriptibles en termes d’information et trouvent leur origine dans la théorie de l’information.

 

Dans sa vision, l’information est la nature fondamentale de la physique, donc tous les phénomènes physiques de l’univers ne sont que des agencements de bits aux valeurs variables.

 

Le passage d’un état quantique à un autre pour une particule peut être, par exemple, décrit par le passage d’un bit 0 à un bit 1; ce changement d’état quantique s’appelle la « commutation quantique ».

Chaque particule peut donc être décrite par un commutateur quantique ne nécessitant qu’un bit. Il serait ainsi possible de ne décrire l’univers qu’en terme d’information.

On estime aujourd’hui que l’univers observable est composé de 10 puissance 80 atomes, une telle simulation nécessiterait à l’univers de pouvoir stocker et manipuler 10 puissance 90 bits, rendant ainsi plausible l’hypothèse d’un univers Turing-équivalent.

 

 

Selon la physique numérique théorique, l’univers n’est composé que d’information.

Toutes les lois physiques, les particules, les champs, etc ont pour origine les différents qubits d’information desquels l’univers émerge.

Pour les physiciens, ces qubits seraient encodés à l’échelle de Planck, soit 1.6×10-35 m.

Crédits : NASA/Quantum Magazine

 

 

Cette hypothèse se combine à la théorie du pancomputationalisme qui conceptualise l’univers comme un calculateur qui calculerait sa propre évolution à partir de son état actuel et des différentes lois physiques.

 

Le chercheur en informatique Jürgen Schmidhuber (université de Munich) a démontré qu’un système Turing-équivalent comme notre univers pourrait calculer de façon optimale toutes les évolutions d’univers possibles grâce au théorème de Cook-Levin (théorème montrant que le problème SAT est NP-complet).

 

Cette démonstration est importante car elle implique que l’univers pourrait calculer et simuler sa structure et sa complexité en un temps fini.

 

Dans un article intitulé « Does the Universe have a Hard

Drive ? » (l’univers possède-t-il un disque dur ?), le physicien Zura Kakushadze démontre que si l’univers peut être entièrement décrit par son information, alors selon le principe de conservation de l’information en mécanique quantique, cette information doit être stockée quelque part afin que l’univers, s’il est Turing-équivalent, puisse maintenir une simulation cohérente.

 

Il montre par exemple que tout phénomène physique répondant à l’équivalence masse-énergie E=mc², contient une information encodée non-nulle qui doit nécessairement être stockée quantiquement par l’univers.

 

En 2003, la physicienne théoricienne spécialiste de la gravitation quantique à boucles, Paola Zizzi, publie un article

intitulé « Emergent Consciousness » dans lequel elle démontre que durant l’inflation, l’univers peut être décrit comme la superposition de 10 puissance 9 registres quantiques (collection de qubits).

 

Ce nombre étant identique au nombre de qubits avec lequel on peut décrire et calculer l’activité cérébrale totale d’un cerveau, la physicienne montre que l’univers dispose ainsi de la puissance de calcul nécessaire, en terme d’information quantique, pour permettre l’émergence de la conscience chez des entités.

 

L’univers est-il un ordinateur quantique ?

 

La même année, Paola Zizzi démontre que l’espace-temps à l’échelle de Planck est discret et divisé en unités de Planck.

 

Chaque unité de Planck peut être organisée en pixels, encodant chacun un qubit.

 

Ainsi, elle montre que l’espace-temps quantique se comporte exactement comme un ordinateur quantique.

 

Dès lors, les lois physiques ne sont que la résultante macroscopique de la dynamique des qubits à l’échelle de Planck.

 

La physicienne développe ainsi le modèle de la gravitation quantique à boucles numérique grâce auquel elle montre à plusieurs reprises que la gravité quantique peut être entièrement modélisée par un ordinateur quantique à N qubits.

 

 

 

Dans la formulation quantique de la physique numérique théorique, notamment en gravité quantique à boucles numérique, l’univers est discrétisé, c’est-à-dire qu’à l’échelle quantique il peut être décomposé en sous-unités fondamentales, chacune stockant un qubit d’information.

Crédits : Owen Cornec

 

 

À partir de 2005, une autre physicien quantique, Seth Lloyd, montre également qu’un ordinateur quantique suffit à répliquer la dynamique de la gravité quantique.

 

Tous ces travaux étayent l’hypothèse d’un univers-ordinateur qui serait capable de générer une simulation d’univers.

 

Le moyen de conforter cette hypothèse serait donc de mettre en évidence la structure discrète de l’univers.

 

Depuis 2014, c’est la mission du Fermilab Holometer ; cet instrument est l’interféromètre laser le plus précis au monde, avec une sensibilité théoriquement capable de détecter toute fluctuation holographique de l’espace-temps.

 

 

 

 

 

 

0 commentaires

ven.

11

mai

2018

Mars : découverte de nouvelles créations artistiques !

Date de découverte : 11 mai 2018

Lieu de la découverte : Mars Sol 2029

 

NASA Source : https://mars.nasa.gov/msl/multimedia/raw/?rawid=2029MR010707090010902961E01_DXXX&s=2029

 

D'après Scott Waring :

 

"J'ai trouvé un autre chiffre sur Mars aujourd'hui. Je pense que cela fait un total d'environ 15.

Cette figure ressemble en apparence à un humain et est une ancienne statue d'une espèce intelligente qui vivait autrefois dans cette région de Mars.

Comme vous pouvez le voir, cette statue est munie de bras et de jambes, et porte même un chapeau pointu.

La statue mesure environ 12-16 pouces de haut.

Je me demande si cette statue a déjà été une personne réelle qui a été pétrifiée par un type d'arme inconnu.

Quand il s'agit de gouvernements.... ils aiment les armes qui inspirent la peur à leurs ennemis... qu'est-ce que cela fait plus qu'une arme qui transforme la chair en pierre.... pour servir de symbole pendant des milliers d'années pour avertir les autres. 

 

Ce personnage est proche d'une autre découverte que j'ai faite aujourd'hui....un grand visage de style grec. La face est grande et sur le bord d'une structure. "

 

 

 

 

Commentaire : voici une grande découverte de Scott vraiment hallucinante; pas de paréidolie ici car cette figurine est bien réelle; elle témoigne , à mon sens , de l'art de tailler d'une ancienne peuplade Martienne de petite taille; je ne crois pas à une pétrification par une arme extraterrestre !

 

 

Visage de l'homme Lion, avec sa crinière, symbole de force et domination; on n'est pas loin de l'art Egyptien (encore une fois !)

 

0 commentaires

ven.

11

mai

2018

Conférence sur l'histoire des OVNIS par Pierre Lagrange le plus grand spécialiste français

 

Voici une conférence présentée par le grand Pierre Lagrange qui pour moi est l'un des plus grand connaisseur de la culture OVNI.

 

Il a étudié en profondeur la plupart des dossiers OVNI que ce soit en France ou à l'étranger, a rencontré de nombreuses personnes en rapport avec le sujet mais a aussi lu un nombre impressionnants d'ouvrage sur la question.

Il est sociologue donc il essaie parfois de lier la psychologie humaine avec les nombreux témoignages en lien avec le sujet.

 

Néanmoins ses connaissances sont vraiment impressionnantes et je vous conseille à tous cette petite conférence.

 

1 commentaires

ven.

11

mai

2018

La physique quantique prouve l’existence d’une vie après la mort, d’après ce scientifique

 

D’après le professeur Robert Lanza, les découvertes récentes de la physique quantique permettent de légitimer la croyance en une vie après la mort.

 

De nombreux scientifiques semblent avoir définitivement enterré la possibilité même de l’existence d’une vie après la mort. Mais le professeur Robert Lanza n’est pas l’un d’entre eux.

En effet, d’après lui, les récentes découvertes en physique quantique permettent de prouver que la vie éternelle est une réalité.

 

LA THÉORIE DU BIOCENTRISME REND LA VIE ÉTERNELLE POSSIBLE

 

Le professeur Lanza enseigne à la Wake Forest University School of Medicine, située en Caroline du Nord. Selon lui, nous avons appris depuis le plus jeune âge que la vie s’assimile à notre enveloppe corporelle, constituée d’atomes de carbones et de molécules. Et puisque nos corps périssent, notre conscience également.

 

Mais d’après la théorie du biocentrisme, la mort pourrait bien être une simple étape dans un processus à plus grande échelle, une simple transition, ou passage d’un état à un autre, pour la conscience.

 

Car d’après cette théorie, la réalité matérielle telle que nous la percevons pourrait bien être en grande partie façonnée par notre esprit et en changeant certaines cellules du cerveau, on pourrait également transformer la façon dont nous percevons cette couleur..

Que dit la théorie du biocentrisme ? [source]

 

 

Selon la théorie du biocentrisme exposée par Lanza : la conscience crée l’univers.

 

Le temps et l’espace n’existent pas mais sont de simples manifestations dans notre esprit.

 

La réalité est déterminée par l’observateur.

 

Les particules voyagent dans un « champ de conscience ».

 

Le biocentrisme et la relativité prévoient les mêmes phénomènes, mais le biocentrisme est supérieur car il n’a pas besoin d’imaginer une dimension supplémentaire ni de nouvelles mathématiques pour être formulé.

 

Lanza donne à l’échec d’Einstein une explication qui ne s’embarrasse pas du langage généralement employé en science, celui des faits expérimentaux, de la justesse des prévisions, de la cohérence du modèle théorique, voyez plutôt :

 

« Si seulement en rentrant du bureau, Einstein avait jeté un œil par-dessus l’étang et regardé les poissons percer la surface pour contempler le vaste univers dont ils ne représentent qu’une partie infime et complexe. « Nous sommes là, nous sommes là ». Mais il ne vit pas au-delà des équations, les poissons ridant la surface de l’eau, les oiseaux et les papillons mariant leurs couleurs avec celle du ciel. »

 

Quel rapport avec la question de la vie après la mort ?

 

Lanza défend l’idée que le biocentrisme est une théorie réfutable (et donc scientifique) et il place ses espoirs de validation dans la… physique quantique.

 

Il prétend que le biocentrisme est le paradigme dans lequel on expliquera au mieux le principe d’indétermination d’Heisenberg, l’expérience des fentes d’Young et le « réglage fin » des forces de l’univers.

 

Et surtout, il répète que la physique quantique permet de dire que la mort n’existe pas.

 

 

Le biocentrisme prétend que la science actuelle a tout faux et que c’est la vie qui est au centre de l’existence, de la réalité et du cosmos.

 

En d’autres termes, c’est la pensée magique avec un nom

savant :

 

« Quelque part dans la poussière de l’univers, il y a peut-être des trous noirs et des quasars, mais sans vie, ils n’ont pas le pouvoir de bouger des planètes et des systèmes solaires quand l’ensemble de l’espace et du temps est enfermé dans notre propre tête. »

 

Il en va de même pour les notions élémentaires que sont l’espace et le temps.

 

En effet, des découvertes récentes en physique quantique ont permis de montrer qu’à l’échelle subatomique (c’est à dire plus petite que l’atome), les événements cessent d’obéir à la causalité temporelle linéaire. Cela signifie tout simplement que si nous voyons suffisamment petit, le temps et l’espace tels que nous les concevons à notre échelle n’existent pas.

 

D’après Robert Lanza, le temps et l’espace sont donc simplement des outils utilisés par notre esprit.

 

En d’autres termes, il existe une autre dimension de la réalité dans laquelle la vie éternelle est bien possible.

 

0 commentaires

jeu.

10

mai

2018

Vous ne croyez pas aux Ovnis ? peut-être à cause de la désinformation organisée des médias?

LA FABRICATION DU CONSENTEMENT : Désinformation des médias et des élus

La Fabrication du consentement, est un documentaire incontournable (1h32) sur la propagande visant à diffuser la vision du monde des dominants sur le peuple afin de faire régner une forme particulière de désinformation organisée et d’asseoir leur pouvoir, de manipulation, d'endoctrinement, et d'esclavagisme moderne, qui sert les intérêts des élites politiques et économiques.

 

 

"La propagande est à la démocratie ce que la violence est à la dictature !" N. Chomsky

 

La fabrication du consentement repose sur la connivence du pouvoir et des médias. Pour Chomsky et Herman, cette relation privilégiée est tout d’abord entretenue par la prédominance des sources officielles. En effet, les médias protègent leur image d’objectivité en tirant leur information de sources qui peuvent être présentées comme au-dessus de tout soupçon. Ce choix a aussi un fondement économique : Préférer des sources présélectionnées réduit les coûts d’enquête, alors qu’un travail journalistique minutieux est beaucoup plus long et plus onéreux.

Concentrant leur enquête sur les États-Unis, Chomsky et Herman soulignent que la Maison-Blanche, le Pentagone et le département d’État à Washington sont les épicentres de la production de l’information labellisée. Les grandes entreprises sont également des producteurs réguliers d’informations jugées crédibles, c’est-à-dire dignes d’être publiées.

"En matière de relations publiques et de propagande, écrivent les auteurs, seul le monde des affaires dispose des moyens de rivaliser avec le Pentagone et les autres services gouvernementaux", c'est la fabrication du consentement. Les sources les plus puissantes contrôlent également les médias en les subventionnant directement ou indirectement. Ainsi, l’État américain, notamment les départements de l’armée, les fait bénéficier de ses largesses financières, ce qui lui garantit un accès privilégié et même un droit de regard sur la production de l’information, comme en France.

 

Noam Chomsky expose les techniques de la fabrication du consentement : La fabrication du consentement passe aussi par le contrôle de l’expertise. Quand les sources les plus puissantes n’inondent pas simplement les médias d’informations biaisées, elles leur livrent des "experts" indépendants seulement en apparence. En effet, ceux-ci sont souvent rémunérées comme consultants, comme employés de think tanks, ou par le biais du financement de leurs recherches. Chomsky et Herman évoquent ainsi la création d’une communauté d’experts comme une technique de propagande mise en œuvre à grande échelle en toute connaissance de cause. Ils affirment plus précisément que les industriels américains ont appliqué cette formule à partir des années 1970 et 1980 en s’attachant les services de milliers d’intellectuels pour les catapulter dans les médias.

Les anciens radicaux forment une catégorie d’experts qui se distingue par sa servilité à l’égard du pouvoir. "Dans un pays, écrivent Chomsky et Herman, où les citoyens accordent de la valeur aux notions de révélation et de repentance, ceux qui retournent leur veste y gagnent une auréole de pécheurs pénitents"... La fabrication du consentement. L’industrie de l’information a notamment usé de cet artifice pour décrédibiliser les sensibilités politiques dissidentes. À l’époque du maccarthysme, par exemple, des transfuges et des communistes repentis étaient propulsés de la marginalité aux feux de la rampe, où ils se contentaient d’exciter la peur de la population à l’encontre de l’URSS.

 

La fabrication du consentement consiste aussi dans le filtrage de l’information. Chomsky et Herman théorisent ce mécanisme avec un "modèle de propagande" comportant cinq filtres :

_ Le premier est la dimension économique du média. En effet, les moyens permettant de couvrir ses coûts dépendent de sa taille, de son actionnariat et de son orientation lucrative. Les médias les plus puissants forment ainsi une strate supérieure qui produit et diffuse une information sélectionnée vers les strates inférieures et le public. "Les groupes multimédias dominants, écrivent Chomsky et Herman, sont donc de très grosses entreprises, contrôlées par des gens très riches ou des administrateurs sous étroite surveillance de propriétaires et autres forces orientées vers le profit"... La fabrication du consentement.

- Le deuxième filtre est le poids de la publicité : Un système médiatique dominé par la publicité marginalise les organes financés par leurs seules ventes et réticents à orienter leur message dans un sens favorable aux annonceurs.

- Le troisième filtre est le poids des sources jugées les plus crédibles qui sélectionnent et formatent l’information pour les journalistes.

- Le quatrième filtre réside dans les contre-feux, divers types d’organisations, voire d’individus, qui ont pour fonction de faire pression sur certains médias sortis du rang, ou sur certaines lignes éditoriales.

- Enfin, un cinquième filtre peut être vu dans le filtre idéologique principal de la société, comme l’anticommunisme, ou la guerre contre le terrorisme.

(1000-idees-de-culture-generale.fr/fabrication-consentement)

 

Le documentaire est fait d’interviews, d’extraits de conférences, de documents d’archives, et d’interventions télévisées. Unique film sur Noam Chomsky, linguiste et philosophe, militant politique de renom international, le documentaire réalisé par Mark Achbar et Peter Wintonick a remporté 15 récompenses internationales, a été projeté dans plus de 300 villes au niveau mondial et diffusé à la télévision dans 15 pays, mais "pas à 20h50 !"

 

Plus qu'une biographie de Noam Chomsky et qu'un exposé de ses théories, ce film est aussi la mise en images de son ouvrage "Manufacturing Consent".

 

Ce dissident de l'Ouest nous donne, souvent avec humour, les outils pour une auto-défense intellectuelle. Donc, un film indispensable à voir !

 

0 commentaires

jeu.

10

mai

2018

Des réunions secrètes entre militaires et extraterrestres ?

 

Un scientifique affirme que les extraterrestres rencontrent régulièrement les plus responsables américains en « face à face ». Ces êtres venus d'ailleurs souhaiteraient installer une puissante race humanoïde sur Terre.

 

La chaîne YouTube UFOmania a posté une vidéo dans laquelle il est fait allusion des nombreux contacts réguliers qu'entretiendraient les personnalités militaires américaines et les extraterrestres.

 

Ces affirmations reposent sur des informations provenant de trois sources différentes. Chacune d'entre elles ont été longuement interrogées par le Dr Michael Salla, expert en politique internationale et en politique étrangère américaine.

 

Le Dr Salla a conclu qu'un programme de réunions secrètes suit actuellement son cours. Il impliquerait des hauts officiers de la Navy ainsi que d'autres personnels militaires avec une ou plusieurs civilisations extraterrestres, affirme la vidéo.

 

En outre, cette vidéo indique que ces réunions ont impliqué un certain nombre de différents groupes d'extraterrestres, y compris les « gris », une race alien couramment représentée dans la culture populaire.

 

Les extraterrestres sont dit-il surnommés les « contrôleurs ».

 

UFOmania prétend également qu'une des civilisations impliquées provient du système d'étoiles Zeta Reticuli, qui a longtemps été associé à la mythologie extraterrestre après l'enlèvement de Betty et Barney Hill en 1961.

 

Peu après son abduction, Betty a dessiné une carte des étoiles d'où venaient les prétendus extraterrestres kidnappeurs. Rapidement, des experts ont remarqué que cette carte ressemblait à Zeta Reticuli. La jeune femme avait raconté avoir vu ce dessin sur un vaisseau spatial.

 

Le narrateur de la vidéo raconte que les aliens complotent pour créer une race « humanoïde » qui sera « placée sur Terre dans un proche avenir ».

 

Selon l'une des sources, il y aurait eu des réunions sérieuses et secrètes aux Nations Unies où le sujet épineux des ovnis et des extraterrestres a été discuté.

 

Des pourparlers de haut niveau ont également eu lieu sur l'atoll Johnston dans l'océan Pacifique, un territoire appartenant aux États-Unis et situé près d'Hawaï.

 

Récemment, Emery Smith, également connu sous le nom de « Black Project Whistleblower », a déclaré qu'il avait travaillé dans une installation biologique souterraine située aux États-Unis.

 

Smith a affirmé qu'un travail époustouflant était en train d'être mené sur la technologie extraterrestre récoltée sur des êtres extraterrestres capturés et leurs vaisseaux spatiaux qui se sont écrasés.

 

Dans une vidéo YouTube, il fait un certain nombre de révélations incroyables, notamment que les soucoupes volantes extraterrestres sont pour la plupart « organiques et directement liées à son conducteur », et qu'elles peuvent être « insufflées de vie et d'intelligence » et « changer de forme ».

 

Il a dit que la technologie « dans les milliers d'années à venir » sera «supprimée » de la connaissance du public.

 

0 commentaires

jeu.

10

mai

2018

Plusieurs OVNI filmés au-dessus du Mans en avril 2018

Photo :Tramway rue Gambetta au Mans, par Le Mans 

 

Le 21 avril 2018 à 00h30, plusieurs OVNI lumineux ont été observé au-dessus de la ville du Mans, en France. Le témoin, qui a posté son récit sur le site du NUFORC, précise que ces objets ont été visibles pendant environ 5 minutes.

 

Témoignage :

 

« Hier soir vers Minuit et demi, j'ai remarqué plusieurs point lumineux dans le ciel côté ouest pour être exact au moins 4. J'avais l'impression de voir de grosses étoiles de couleurs oranges. Mais très vite j'ai remarqué qu'elles se déplaçaient de façon étrange, de gauche vers la droite. Cela a duré quelques minutes et après elles ont disparu progressivement. Cela n'est pas là première fois que je vois ces lumières. Ce n'était pas des avions, ni des lanternes, ni des drones, le ciel était bien

dégagé. »

 

Ce même jour, un automobiliste a filmé un OVNI alors qu'il roulait dans les rues de la ville de Paris …

 

 

0 commentaires

jeu.

10

mai

2018

Mars : ces étranges paréidolies qui nous interrogent ?

 

La Pareidolie  est un type d'apophénie (altération de la perception, qui conduit un individu à attribuer un sens particulier à des événements banals)   qui consiste à voir des modèles ou figures connues parmi des données aléatoires.

Quelques exemples communs sont par exemple une ressemblance avec Jésus dans une formation nuageuse,  ou une image d'un homme sur la surface de la lune - mais  certains d'entre eux pourraient-ils  être réels?

UFAH Mars , l'équipe de recherche James Tracy, Neville Thompson, Brian Hopjins, Chris Moroney, Joewhite Artalientv, Rami Bar Ilan, Martine Grainey, Miša Drezgić, Will Farrar, Bret Colin Sheppard, Karen. a mis en ligne des Images améliorées de 100 anomalies sur Mars.

 

0 commentaires

jeu.

10

mai

2018

Un scientifique fait des révélations incroyables sur les OVNIS et les extraterrestres !

 

Merci à la chaîne YouTube "La vérité est ailleurs" pour ces excellentes vidéos.

 

Pour soutenir chaîne et l'aider à garder  active, vous pouvez faire un petit don via paypal en cliquant ici : https://tinyurl.com/yc7bde64

===---

Dans cette vidéo : Emery Smith est un scientifique et lanceur d'alerte américain qui prétend avoir travaillé dans une installation secrète souterraine aux états-unis consacrée à l'étude de la technologie extraterrestre...

 

Vidéo de l'interview en anglais : https://youtu.be/AnkUrXzco48

===---

Vidéo sur Phil Schneider : https://youtu.be/1XL2EXn47zg

Vidéo sur Max Spiers : https://youtu.be/Lv48eqJvxKY

===---

➨ Facebook : https://www.facebook.com/La-v%C3%A9ri...

➨ Twitter : https://twitter.com/veriteailleurs1

➨ Google+ : https://plus.google.com/1073123728913...

➨ La chaîne : https://www.youtube.com/c/Laveriteest...

===---

➨ Abonnez-vous : https://www.youtube.com/laveriteestai...

===---

➨ Vous pouvez aussi faire un tour sur ma chaîne secondaire ici : https://www.youtube.com/channel/UCm_0...

===---

Vidéo : © La vérité est ailleurs

Sources : segnidalcielo (Traduction LVEA) et divinecosmos

0 commentaires

mer.

09

mai

2018

Séminaire MUFON Québec 2018 – L’ovni de la place Bonaventure

 

Un cadeau de Marc St Germain, la vidéo de la première partie du Symposium MUFON Québec 2018 !

 

Texte de Marc St Germain :

 

« Bonjour à tous. Voici la première partie de l’enregistrement du Séminaire MUFON Québec qui a eu lieu le 21 avril 2018 à Mont-Tremblant. MUFON Québec a réouvert l’enquête de l’ovni de la place Bonaventure. De nouveaux témoignages de première main viennent jeter une lumière nouvelle sur ce cas hautement médiatisé s’étant produit en novembre 1990. Les nouvelles informations obtenues nous indiquent que cette observation sera directement liée à un enlèvement de masse…

Bon visionnement ! »

 

Merci à Marc, et amitiés aux équipes du MUFON Québec !

 

Article rédigé par Pascal Fechner

 

Directeur National MUFON France

0 commentaires

mer.

09

mai

2018

Des tapisseries médiévales pourraient indiquer la présence d'une 9ème planète dans notre système solaire

Proposé par  Olivier de Sedona le 5 mai 2018

 

Des scientifiques ont regardé vers notre passé pour les aider à déterminer où pourrait se trouver la fameuse neuvième planète jusque là insaisissable.

 

 

Considéré comme ayant dix fois la masse de la Terre et avec une période orbitale allant jusqu'à 20 000 ans, ce monde énigmatique a fait l'objet d'intenses débats depuis que les chercheurs du California Institute of Technology ont d'abord révélé que son existence pouvait être une possibilité bien réelle. 

 

Cette recherche, menée par la médiéviste Marilina Cesario et l'astronome Pedro Lacerda de l'Université Queen's de Belfast en Irlande du Nord, vise à utiliser des tapisseries et vieux rouleaux pour en savoir plus sur les objets visibles dans le ciel il y a des centaines d'années!

 

"Nous avons une richesse de documents historiques de comètes en vieil anglais, vieux irlandais, latin et russe qui ont été négligés depuis longtemps", a déclaré la médiéviste universitaire Marilina Cesario, l'un des dirigeants du projet. "Les premiers habitants du Moyen Âge étaient fascinés par les cieux, autant que nous le sommes aujourd'hui." 

 

L'information obtenue à partir des tapisseries peut aider à prédire où pourrait se trouver la neuvième planète: 

 

"Nous pouvons prendre les orbites des comètes actuellement connues et utiliser un ordinateur pour calculer les moments où ces comètes seraient visibles dans le ciel 

au Moyen Age", a déclaré Lacerdo. 

 

Tapisserie de Bayeux

0 commentaires

mer.

09

mai

2018

DES DOCUMENTS RÉVÈLENT L'EXISTENCE D'UNE ÉTUDE SECRÈTE D'OVNI AU NEVADA, AUX ÉTATS-UNIS.

 

Divers chercheurs d'OVNI espèrent obtenir un trésor caché de documents du Pentagone qui ont été générés par une étude militaire secrète de soucoupes volantes et d'autres avions étranges.

 

Le gouvernement a confirmé qu'il y avait un projet d'OVNI.

 

Supposé bouclé  en 2012, mais  le Pentagone n'a pas encore publié de rapport ou de fichier.

 

L'équipe de chercheurs, appelée I-Team, a examiné les documents qui prouvent que l'étude sur les ovnis est réelle et située dans le sud du Nevada.

 

En octobre dernier, l'ancien officier de renseignement Luis Elizondo a révélé qu'il avait été responsable d'un projet secret du Pentagone étudiant les menaces potentielles d'OVNIS.

 

L'histoire a pris de l'ampleur deux mois plus tard, lorsque le New York Times a signalé le nom du programme AATIP ou du programme Advanced Aerospace Thread Identification. Dans le même temps, deux vidéos précédemment classées ont été diffusées.

 

L'un d'entre eux était une rencontre en 2004 entre des avions de chasse du groupe de porte-avions USS Nimitz et un OVNI immensément supérieur appelé le Tic Tac.

 

L'ancien chef du projet OVNI du Pentagone, Luis Elizondo, a plus tard collaboré pour expliquer la libération de vidéos d'OVNIS par le Département de la Défense.

 

Dans la vidéo suivante Luis Elizondo fournit des détails sur la sortie de vidéos d'OVNIS du Département de la Défense.

 

 

 

Pour sa part, le sénateur Harry Reid a fait les déclarations suivantes :

 

"J'ai reçu la communication d'un homme qui travaillait pour l'une des agences de défense, un doctorat en physique et en mathématiques. Il m'a dit 'je sais tout sur les fusées, mais je ne sais pas ce que sont ces choses'. "

 

Le chef de la majorité au Sénat, Harry Reid, a entamé un dialogue avec un scientifique expérimenté travaillant pour la Defense Intelligence Agency (DIA).

 

Alarmé que personne ne prête attention aux intrusions dramatiques d'avions inconnus, Reid et ses collègues ont obtenu des fonds pour une étude en cours, mais ce n'était pas appelé AATIP. L'acronyme original était AAWSAP ou Advanced Aerospace Weapon System Applications Program.

 

En août 2008, DIA a publié une demande d'offres. Quelques semaines plus tard, le contrat a été attribué à Bigelow Aerospace, le montant initial s'élevant à 10 millions de dollars. Bigelow avait besoin de ces fonds pour fournir une installation cohérente avec le travail secret à effectuer. Harry Reid n'a pas influencé le processus de sélection.

 

Elizondo :

 

"Il n'y avait pas de contrat direct pour que le sénateur Reid favorise un ami avec un contrat. C'est un non-sens complet. "

 

L'intérêt de l'entrepreneur spatial Robert Bigelow dans les sujets exotiques était aussi évident que le logo de son entreprise. Il a investi des années et des millions de dollars dans sa propre étude scientifique sur les OVNIS et les sujets connexes.

 

Pour le contrat DIA, il a créé BAASS, une entité distincte située dans son usine aérospatiale. Il a embauché une équipe de 46 scientifiques et chercheurs, ainsi que des douzaines d'autres membres du personnel de soutien.

 

 

Le contrat avec DIA ne mentionnait pas du tout les ovnis. Il a utilisé des termes plus génériques tels que menaces futures et technologies innovantes, et a spécifié 12 points focaux, incluant l'élévation, la propulsion, les matériaux, les versions furtives, ainsi que l'interface humaine et les effets humains, ce qui signifie que l'équipe de Bigelow étudie les expériences. Insolite au-delà de voir des OVNIS.

 

Un ranch dans l'Utah, connu depuis des décennies comme le lieu de rencontres étranges, est devenu un laboratoire vivant pour l'étude.

 

L'étude a produit des volumes de rapports scientifiques hautement techniques comprenant des projections sur les impulsions de distorsion et la propulsion antigravitationnelle.

 

Le sénateur Reid a ajouté :

 

"Ces études sont tellement chargées d'informations. Une chose que nous avons apprise est que beaucoup de choses se sont produites sans aucune explication au cours des dernières décennies.Eh bien, maintenant il y a. "

 

Mais au Pentagone, il y a eu des revers. Certains craignaient que l'étude devienne une honte si le mot se répandait.

 

D'autres s'opposent pour des raisons religieuses.

 

Bigelow l'a lui-même financé pendant un an, mais AAWSAP a pris fin après 2011.

 

Elizondo, qui avait interagi avec le studio du Pentagone, a été assigné pour continuer le travail, mais a choisi une approche plus petite, limitée aux rencontres militaires avec avion inconnu.

 

Son effort, surnommé AATIP, a survécu tout en gardant un profil bas. Elizondo s'est appuyé sur un réseau informel de collègues pour enquêter sur les cas qui ont surgi.

 

Elizondo a ajouté :

 

"Il y avait d'autres personnes liées à notre effort. C'est une approche confédérée, alors j'avais des gens dans la marine, dans le DIA, dans les poches ici et là. Nous travaillons collectivement. "

 

Selon Elizondo, il y a 24 vidéos d'OVNIS qui seront révélées. Jusqu'à présent, trois vidéos révélatrices ont été publiées ; Cependant, il est temps de laisser derrière lui ce nuage de mystère et de révéler tout le matériel existant.

 

0 commentaires

mer.

09

mai

2018

Phénomène de dispartion de la Lune filmé par un astronaute Russe (ISS)

 

Le cosmonaute russe Oleg Artemyev a posté une vidéo de notre lune en voie de disparition samedi. Il a filmé ce phénomène naturel intéressant, appelé coucher de lune, depuis la Station spatiale internationale (ISS).

 

En regardant les images, il est surprenant d'observer la lune se  déformer et devenir complètement bleue.

 

0 commentaires

mer.

09

mai

2018

Mars : ancienne structure de 1.8 km de long ?

 

Date de découverte : 9 mai 2018

Lieu de la découverte : Mars

Google Mars coordonnées : 10°20'41.53 "S 75°11'31.99 "W

 

D'après Scott Waring:

 

"J'ai trouvé cette ancienne structure sur Mars en utilisant Google Mars Map. Selon la règle de Google, la structure mesure 0,35 km de haut et 1,84 km de long. C'est un bâtiment massif. Il y a aussi deux routes ou rampes qui s'éloignent de la structure. Le bâtiment est doté d'un toit plat et lisse, ce qui permet d'y poser quelque chose. Ceci est un défit lancé aux astronomes pour imaginer ce que cela pourrait être''.

 

 

0 commentaires

mer.

09

mai

2018

Angleterre : La saison des cropcircles vient de débuter dans la Wiltshire

 

Lieu de la découverte : Willoughby Hedge, près de  Mere, Wiltshire, Royaume-Uni

Date de découverte : Mai 2018 

 

D'après Scott Waring : 

 

"Voici une vue de drone d'une formation de culture trouvée dans le Wiltshire, Royaume-Uni cette semaine.

 

A l'intérieur du cercle se trouve un objet à six pointes. Sur le bord du cercle se trouvent quatre cercles ronds , peut-être des planètes. À l'intérieur du cercle se trouve une tache qui pourrait être une planète et un endroit où il devrait y avoir une tache ronde mais il n'y a rien. 

 

On croit depuis longtemps que les formations de cultures sont des messages envoyés par des étrangers qui ne peuvent pas se déplacer eux-mêmes. Certains disent aussi que ce sont les marques d'atterrissage des OVNI." 

 

 

Commentaire : le cropcircle est rudimentaire; on peut rajouter l'existence d'une hélice dans le diamètre du grand cercle et de deux demi-hélices reliant les petits cercles adjacents au grand cercle. Self-made-man ? 

Belles images du drone de la campagne Anglaise de la zone  de Willoughby Hedge,

0 commentaires

mer.

09

mai

2018

Mexique : Une soucoupe volante filmée lors de l'équinoxe de printemps

 

Lors des célébrations de l'équinoxe de printemps dans la ville de Bernal, au Mexique, des objets volants non identifiés ont été observés. Des experts et autres ufologues ont également détectés des OVNI dans différentes régions du Chili.

 

Luis Alfonso Lopez, le président de l'Association UFO Querétaro, a annoncé que le 21 mars 2018, des photographes et cameramen qui avaient assisté à la cérémonie à l'équinoxe de Bernal ont mis en ligne des images sur lesquelles un OVNI est clairement visible près de La Peña, un monolithe d'une altitude de 340 mètres.

 

L'homme a évoqué deux théories pour expliquer ce qui s'est passé : soit La Peña est un portail où ces vaisseaux peuvent entrer et partir dans d'autres parties de l'univers, soit ce lieu possède une forte charge électromagnétique où les OVNI viennent se charger en énergie avant de s'en aller.

 

« Ces derniers temps surtout au moment de l'équinoxe du 21 mars 2018, il y a eu un nombre inhabituel d'observations d'OVNI, alors qu'elles étaient en baisse ... mais nous avons partagé une photo où ce que l'on voit est merveilleux ... la chose intéressante est de voir comment ces soucoupes volantes gravitent, à savoir se déplacent à une vitesse si rapide que l'œil humain ne parvient pas à les voir … de ce fait, quand quelqu'un prend des photos à la Peña et que ce genre d'OVNI apparaît, cela reste extraordinaire. »

 

Luis Alfonso Lopez a ajouté qu'étrangement au moment des équinoxes de printemps et d'été, de telles observations sont fréquentes.

 

Par exemple, en 2017, certaines observations ont eu lieu dans la région métropolitaine de Querétaro. Des soucoupes volantes ont ainsi été détectées au-dessus de la Plaza de Toros, de la Avenida 5 de Febrero, du centre commercial Antea et à la bifurcation à San Miguel de Allende.

 

Il a noté que, après l'observation de Bernal survenue le 21 mars 2018, des experts et des ufologues du Chili ont contacté l'association UFO Queretaro pour signaler que dans ce pays, des OVNI plats et aux mêmes caractéristiques avaient été vus.

 

0 commentaires

mer.

09

mai

2018

Un OVNI en forme de cigare repéré près du Soleil

 

Un objet étrange et non identifié a été repéré alors qu'il semblait planer au-dessus de la surface du Soleil. Ces images ont laissé un ufologue sans voix …

 

Cet OVNI lumineux a été trouvé par un homme se faisant appelé « Ufomania ». Il explique, qu'au moment des faits, il était en train de visionner des images du soleil publiées sur le site Internet à vocation scientifique helioviviewer.org.

 

Il raconte : « Je suis tombé sur un objet géant en forme de cigare près de la couronne du soleil. »

 

« Selon mes calculs, ce vaisseau en forme de cigare mesure une longueur de 15 534 miles et une largeur de 7 456 miles. »

 

Un internaute, Fan Jon Doe223418, a déclaré : «Il y a tellement d'objets près du Soleil. La plupart ont l'air d'y venir pour s'alimenter. »

 

« Il y en a tellement qu'ils ont l'air d'utiliser le soleil comme une porte des étoiles. Il y en a en effet beaucoup qui disparaissent juste après s'être dirigé vers le soleil. »

 

« De quoi sont-ils faits pour être capable résister à de telle chaleur et à de telle radiation ? Ils doivent être équipés de sacrés climatiseurs. »

 

Mais, HipJip C, un autre internaute, a déclaré que le phénomène pourrait être causé par un «bug ».

 

Elle a ajouté : « Cela pourrait avoir été causé par un problème de caméra. Les particules d'énergie ont un impact sur la caméra. Les rayons cosmiques abîment sérieusement les caméras. »

 

 

0 commentaires

mer.

09

mai

2018

France : Un OVNI triangulaire observé à Bordeaux en février 2018

 

Le 17 février 2018 à 22h15, un témoin résidant à Bordeaux, en France, a observé un OVNI de forme triangulaire depuis son jardin. Au bout de 10 secondes, il a perdu de vue cet objet non identifié …

 

Témoignage :

 

« J'étais en train d'emmener mon chien dans mon jardin quand j'ai vu un grand triangle noir traverser le ciel. Le ciel était clair et étoilé, et il n'y avait pas de nuages. Le vaisseau n'émettait aucune lumière du tout. Il volait du sud au nord et je l'ai perdu de vue en raison de bâtiments présents de l'autre côté de la route. Le vaisseau était totalement silencieux. »

 

Pour l'heure, deux explications s'offrent à nous : soit il s'agit d'un vaisseau extraterrestre, soit c'est un TR3B, un appareil volant top secret développé dans une base militaire gouvernementale.

 

Quelques mois plus tard, au début d'avril 2018, un étrange objet lumineux a été repéré dans le ciel entre Bordeaux et Lagnon.

 

En effet dans la nuit du 6 au 7 avril 2018, une habitante de la ville du Tourne a observé « un étrange objet lumineux dans le ciel » entre Bordeaux et Langon, en France. Que s'est-il passé ?

 

La jeune femme s'est expliqué dans les colonnes du site Internet « actu.fr » :

 

« C’était un peu avant minuit. Le ciel était étoilé. L’objet avait un style rectangulaire, mais ses angles étaient arrondis. Il était en position stationnaire. »

 

Peu avant que cet OVNI n'apparaisse, la témoin assure avoir entendu « de gros bruits », « comme des moteurs ».

 

Après plusieurs minutes d'observations, elle est retournée à l'intérieur de chez elle. Plus tard, elle est ressortie et a constaté, à sa grande surprise, que « l'objet est toujours là ». Elle poursuit :

 

« Au loin, derrière des arbres, j’ai vu une lumière clignotante. Je ne sais pas, non plus, ce que c’était. »

 

La femme, qui vit au sud du département de la Gironde, a déclaré que dans les prochains jours, elle allait déposer son témoignage auprès du GEIPAN (« Groupe d’Études et d’Information sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés »).

 

Cette organisme à vocation scientifique, dépendant du Centre National d’Études Spatiales (CNES), est chargé de collecter et d'analyser les phénomènes aérospatiaux non identifiés rapportés sur l'ensemble du territoire français.

 

0 commentaires

mar.

08

mai

2018

« Géobiologie et manifestations de l'invisible » avec laurent BOULANGER & Adeline GAILLOT

 

Homme aux multiples talents et activités, naturopathe, praticien certifié en Iridologie et réflexologie faciale, praticien énergétique et géobiologue, Laurent Boulanger nous rejoint cette fois-ci sur Nuréa TV pour nous présenter son travail en géobiologie de l’habitat.

 

Il sera accompagné lors de cette émission de Adeline Gaillot, une collaboratrice, elle aussi naturopathe, praticienne en soin énergétiques, en thérapies manuelles, qu’il a formée à l’exercice de la géobiologie et avec laquelle il intervient sur le terrain.

 

Au cours de ce direct, ils nous expliqueront en quoi consiste la géobiologie mais aussi la manière singulière avec laquelle ils abordent cet exercice. Pour celles et ceux qui ont déjà eu le plaisir de suivre nos précédentes émissions avec Laurent, soyez certains que Philomène n’est jamais bien loin !

 

Laurent et Adeline nous exposeront les différentes phénomènes auxquels ils sont régulièrement confrontés dans leur activité et nous expliqueront les techniques et solutions qu’ils mettent en place pour ramener équilibre et harmonie au sein de l’habitat.

 

Cette émission sera aussi l’occasion pour eux de parler du phénomène des “maisons hantées” et mais aussi de phénomènes d’origine exogène tout aussi incroyables.

 

Autant vous prévenir, cette émission risque de vous surprendre !!

 

0 commentaires

mar.

08

mai

2018

Vidéos sur "Les triangles de la nuit - Enquête sur un phénomène inquiétant"

 

A quelques semaines de la sortie de son prochain ouvrage intitulé "TRIANGLES DE LA NUIT : ENQUÊTE SUR UN PHÉNOMÈNE INQUIÉTANT", l'écrivain et président de l'association OVNI INVESTIGATION, Daniel Robin, nous offre deux séquences passionnantes sur un sujet brûlant et d'actualité au sujet des ovnis.

 

La première partie est un état des lieux de la situation avant d'évoquer des cas concrets et témoignages dans la deuxième partie.

 

0 commentaires

mar.

08

mai

2018

Un OVNI triangulaire apparaît au cours d'un orage

Il y a peu, un OVNI de forme triangulaire a été filmé au moment précis où un éclair le percutait. Cette vidéo est rapidement devenue virale peu après sa publication.

 

Le 5 mai 2018, la chaîne YouTube, Secureteam10, a publié cette vidéo qui était initialement parue sur Instagram par un homme connu uniquement sous le pseudonyme de « MrsLampshade ».

 

Tyler Glockner, ufologue, précise que cette scène a été filmée quelque part en République Tchèque bien qu'elle ait été postée depuis le village de Petrcane, en Croatie. Le spécialiste suggère que l'OVNI a pu « siphonner l'énergie » produite par la décharge électrique.

 

Cette vidéo a grandement ravivé l'intérêt pour les ovnis, les technologies extraterrestres et la vie sur d'autres planètes.

 

Une étude d'un observatoire allemand suggère que la technologie de vol utilisée par des extraterrestre vivant sur des Super-Terres, c'est-à-dire des planètes gigantesques ayant plus de 10 fois la masse de la Terre, nécessiterait des fusées massives utilisant des alternatives au carburant chimique pour échapper à leurs forces gravitationnelles exponentiellement supérieures. Ainsi, selon cette étude, la probabilité de voir un tel engin spatial est exceptionnellement improbable, du moins d'un point de vue humain.

 

D'autres experts, y compris l'ancien employé du Pentagone Luis Elizondo, ne sont pas d'accord avec ces explications. Ils prétendent que non seulement la vie extraterrestre existe, mais que certains vaisseaux spatiaux extraterrestres ont déjà visité la Terre et qu'ils posséderaient même une technologie capable de déformer l'espace-temps.

 

Secureteam10 et d'autres chaînes YouTube consacrées aux OVNIS sont parfois critiquée quant à leurs réelles intentions. Les sceptiques pensent que ces ufologues utilisent ce réseau social à des fins uniquement pécuniaires.

 

Selon le site UFO Theatre, dont le slogan « La vérité est compliquée », Glockner est une « farce » qui utilise des

« scénarios inventés » pour impressionner son auditoire incrédule composé de plus de 1,5 million d'abonnés.

 

Selon Social Blade, un site d'analyse, Secureteam10, qui se décrit comme « la chaîne [YouTube] n°1 dans la diffusion de rapports sur les nombreux mystères de notre univers », générerait un revenu estimé entre 3000 $ et 60 000 $ par mois, en plus des revenus provenant du site Patreon et des ventes de t-shirts.

 

Même si toutes ces données étaient vraies, cela ne signifie pas que les intentions de Glockner sont moins sincères ou que ses vidéos ne sont que des montages uniquement destinées à faire le buzz.

 

Par ailleurs, depuis qu'il diffuse le fruit de ses recherches sur YouTube en 2011, il a déjà accumulé plus de 420 millions de vues …

 

0 commentaires

mar.

08

mai

2018

Un extraterrestre translucide observé à Porto Rico en 1998

En 1998, un habitant de l'île de Porto Rico a vécu une expérience qu'il n'oubliera probablement jamais. Il a vu, de ses propres yeux, un extraterrestre à la peau translucide …

 

Témoignage :

 

« A Porto Rico, j'en ai vu un d'entre eux (un homme étrange avec une peau translucide qui ne semblait pas humain). J'avais 20 ans quand c'est arrivé, maintenant j'en ai 39. Je pense vraiment que c'était un extraterrestre. Il ne parvenait pas à marcher correctement, c'est ce genre de choses qui a attiré mon attention. Il semblait avoir la main droite à la place de la gauche. Ce que je veux dire, c'est que ses doigts étaient inversés. Où il était censé se trouver son petit doigt, il y avait son pouce. Il marchait également avec difficulté et quand j'ai regardé ses pieds j'ai vu que c'était la même chose que pour ses mains, ces orteils étaient au mauvais endroit. Sa peau était translucide ... Il avait l'air très faible. Je n'avais pas peur. Je me sentais calme et je ressentais le besoin d'aller à sa rencontre. Quand il m'a parlé, il communiquait avec moi en partie avec ses lèvres et à travers mon esprit. Il m'a demandé si je savais où se trouvait l'Observatoire d'Arecibo. L'Observatoire Arecibo est un radiotélescope de la municipalité d'Arecibo, à Porto Rico. C'est aussi le plus grand du monde. Je n'ai pas eu le temps de lui répondre. En effet, j'ai vu un éclair bleu et je me suis évanoui. Je me suis réveillé assis sur le balcon de ma maison deux heures plus tard. Quand je l'ai vu il était 23h00 et quand je me suis réveillé il était 01h00. Je voudrais être hypnotisé pour savoir ce qui m'est arrivé pendant ces deux heures de temps perdu. Je vis à Philadelphie maintenant. Mais j'ai toujours la maison à Porto Rico où c'est arrivé. C'est l'une de mes expériences les plus folles. »

 

0 commentaires

lun.

07

mai

2018

Un oiseau filmé au-dessus de la planète Mars ?

 

La NASA cacherait-elle la vie sur Mars ? De nouvelles images récemment diffusées sur Internet prouvent que la planète rouge est peut-être propice à la vie …

 

Le 20 janvier 2018, le rover Curiosity a pris des images extraordinaires lors de ses pérégrinations sur Mars. Alors qu'il se frayait un chemin autour de la planète jugée inhospitalière, quelque chose de mystérieux est apparu dans les airs.

 

En effet, un petit objet, qui ressemble à un oiseau, est clairement visible.

 

L'homme qui a publié ces images affirme que ce n'est pas quelque chose comme une poussière, qui se trouve sur l'objectif de la caméra. En effet, sur une photo prise quelques instants plus tard, il n'y a rien de visible.

 

Il spécule même qu'il pourrait s'agir d'un oiseau. Il affirme que la photo publiée par l'agence spatiale est en réalité falsifiée et qu'elle a été prise sur Terre.

 

Ce n'est pas la première fois que des théoriciens de la conspiration prétendent avoir découvert de la vie sur Mars.

 

Qu'en pensez-vous ?

 

0 commentaires

lun.

07

mai

2018

Mars : Statue extraterrestre et un édifice repérés dans des photos de la NASA ou paréidolies ?

 

Date de découverte : Mai 2018

Lieu de la découverte : Mars

 

Source photo 1 : https://mars.jpl.nasa.gov/msl-raw-images/msss/01441/mcam/1441MR0071280100702877E01_DXXX.jpg

Source photo 2 : https://mars.jpl.nasa.gov/msl-raw-images/msss/01433/mcam/1433MR0070800040702654E01_DXXX.jpg

 

D'après Scott Waring :

 

"Cette statue extraterrestre au sommet d'une colline a été trouvée par Streetcap1 de Youtube cette semaine.Elle  a une tête rectangulaire et un chapeau ou des oreilles qui tombent comme un lapin ou une casquette. Elle a clairement des signes d'une  conception intelligente. 

 

Il a aussi trouvé une structure au sommet d'une colline sur une autre photo. Le toit de la structure est composé en diagonale, de sorte que les débris et le sable tombent facilement. Il y a aussi une grande fenêtre ouverte sous le toit. Une preuve absolue que les extraterrestres ont prospéré sur Mars. "

 

 

0 commentaires

lun.

07

mai

2018

Ovni en forme de diamant au-dessus de Coral Castle à Homestead , en Floride

 

Le 28 avril 2018, un témoin visitait Coral Castle à Homestead, en Floride. Sur place, il a pris une photo d'un OVNI noir en forme de diamant et d'un autre objet étrange.

 

Rapport du témoin :

 

"J'ai visité Coral Castle et j'ai pris des photos de l'objet remarqué et une fois arrivé à la maison j'ai observé les photos. On voit les objets volants dans la troisième image mais pas dans la deuxième image une seconde avant."

 

 

0 commentaires

lun.

07

mai

2018

OVNI à grande vitesse émergeant de la mer pendant un orage

 

Le 5 mai 2018, le témoin a filmé un orage et des éclairs au-dessus de Saulkrasti, en Lettonie, avec son Sony rx100V HFR 500fps. 

 

Il a  a capturé un objet noir qui a soudainement émergé de la mer (Golf of Liga) volant à grande vitesse vers le haut jusqu'à ce qu'il disparaisse dans les nuages.

 

Le Golf de Liga est relié à la mer Baltique connue pour ses multiples observations d'OVNI ainsi que pour l'anomalie de la mer Baltique.

0 commentaires

lun.

07

mai

2018

Une femme a vu l'avenir après une expérience de mort imminente

 

Une femme, qui était techniquement morte quand elle était enfant, a eu un bref aperçu de l'avenir et de son existence antérieure alors qu'elle se trouvait dans l'au-delà.

 

Au début des années 1960, une enfant appelée Teresa, qui n'avait que trois ans à l'époque, a souffert d'une surdose accidentelle d'aspirine.

 

Après avoir trouvé un sachet d'aspirine, Teresa les prit pour des sucreries et en consomma une quantité dangereuse pour sa santé.

 

Les yeux de l'enfant se sont révulsés, puis elle a commencé à convulser. Sa mère était complètement paniquée.

 

Aujourd'hui, Teresa a décidé de raconter son histoire. Elle croit qu'elle a pu voir l'avenir ainsi que ses vies antérieures lors de son bref passage dans l'au-delà.

 

Sur le site web de la NDERF, un forum qui recueille des expériences de mort imminente, Teresa a écrit :

« Le personnel médical m'a emmené précipitamment dans une pièce où ils ont commencé à essayer de me réanimer. Pendant qu'ils s'occupaient sur moi, j'ai quitté mon corps. Je pouvais le regarder d'en haut. »

 

« Je pouvais tout voir et tout entendre, mais je ne pouvais pas sentir ce qu'ils faisaient à mon corps qui se trouvait en dessous. Je me souviens très bien l'avoir regardé avec curiosité

et intérêt. »

 

« En regardant les médecins et les infirmières qui travaillaient sur le corps en bas, je me souviens aussi avoir été capable de regarder ce qui se passait en même temps dans la pièce où ils avaient emmené ma mère. »

 

« Je pouvais sentir l'hystérie qui s'était emparée de ma mère et à quel point elle était désemparée. C'était comme si ses émotions étaient aussi les miennes. Je me souviens d'avoir été submergée par des sentiments d'amour intense pour ma mère. »

 

« J'avais des souvenirs d'une vie passée que j'avais partagée avant elle qui impliquait à la fois ma mère et ma sœur. »

 

« J'ai aussi eu connaissance de l'avenir de ma mère à travers deux scénarios distincts : un si je décidais de quitter cette vie, et un si je décidais de rester. »

 

« Le savoir était comme un cadeau qui m'était donné donné et même si j'avais la mentalité d'une enfant de trois ans, j'étais capable de recevoir cette information comme si j'étais une personne mûre. »

 

« Je ne peux pas dire combien de temps s'est écoulé, mais je me souviens avoir pris une décision. Une fois que je l'ai prise, je me suis sentie ramener dans le corps que je regardais et qui était en dessous de moi. »

 

Les médecins ont finalement réussi à réanimer Teresa, où elle a décrit un sentiment d'avoir été tiré à l'intérieur de son corps.

 

Certains chercheurs affirment que ces phénomènes sont normaux et qu'ils ne sont pas nécessairement un signe de l'existence du paradis, de l'enfer ou de l'au-delà.

 

Le Dr Sam Parnia, directeur de la recherche en soins intensifs et réanimation à la NYU Langone School of Medicine à New York, a déclaré à Oz Talk : « Les gens décrivent une sensation de lumière vive, chaleureuse et accueillante qui les attire. »

 

« Ils décrivent une sensation de vivre en compagnie de leurs proches décédés, presque comme s'ils étaient venus les accueillir. Dans beaucoup de cas, ils disent qu'ils ne veulent pas revenir [sur Terre], puisque l'au-delà est tellement plus confortable. Il agit comme un aimant qui les attire et ils ne veulent pas revenir. »

 

« Beaucoup de gens décrivent une sensation de se séparer d'eux-mêmes et d'observer les médecins et les infirmières qui s'occupent d'eux. »

 

Le Dr Parnia dit qu'il existe des explications scientifiques à cette réaction. Il affirme que récits ne prouvent aucunement que la vie après la mort existe. Il explique qu'il est plus probable qu'il s'agisse d'une technique de survie du cerveau.

 

Il a dit que grâce à la technologie moderne et à la science « la mort ne doit pas être limitée à la philosophie et à la religion, mais elle peut être explorée par la science. »

 

« Ils peuvent entendre des choses et enregistrer toutes les conversations qui se passent autour d'eux. »

 

Voilà encore un récit qui ne manquera pas de relancer le débat de ce qui se passe après notre mort …

 

0 commentaires

lun.

07

mai

2018

Un étrange « drone » filmé à Houston, au Texas

 

Le samedi 28 avril 2018, un mystérieuse et grande silhouette noire a été filmée planant dans le ciel. Des expertes prétendent que l'US Air Force testaient une nouvelle technologie de drone secret.

 

L'OVNI semble rester à la même hauteur pendant plusieurs minutes. Selon un témoin, il « ne s'est pas envolé comme un ballon ». L'homme a rapporté son histoire au MUFON, une organisation à but non lucratif qui enquête régulièrement sur ce genre d'incident. Il a indiqué qu'il « venait d'assister à cette scène inhabituelle à Houston, au Texas ».

 

« L'objet se déplaçait vers le nord-nord-ouest et gardait la même altitude et ne bougeait pas comme le feraient des ballons », a ajouté le témoin.

 

« C'était une structure verticale extrêmement grande. Elle ressemblait à une tour flottante avec une extrémité pointue à son sommet. »

 

« Je ne sais pas ce que c'était. »

 

Le vidéo a depuis été partagée sur la chaîne YouTube TexasUFOs. L'animateur a spéculé que cela pourrait être bien plus qu'une banale observation d'OVNI.

 

Il analyse : « Nous voyons un très gros engin noir foncé se déplacer dans le ciel à une vitesse constante et en ligne droite. »

 

« Il [l'OVNI] semble être plus grand que large. »

 

« Pour l'instant la question demeure, qu'est-ce que cela pourrait être ? »

 

« Serait-ce un hélicoptère, ou un avion, ou un vaisseau spatial top secret ou un objet d'origine extraterrestre ? »

 

Depuis que la vidéo a été mise en ligne, elle a déjà enregistré plus de 2 000 vues et les téléspectateurs ont rapidement relié cette observation à un « projet noir » de l'armée de l'air américaine.

 

Un internaute fait remarquer : « On dirait un drone avec quelque chose monté en dessous. »

 

Et un autre poursuit : « Je suis totalement d'accord, un drone accompagné d'un engin quelconque. »

 

0 commentaires

lun.

07

mai

2018

Guadeloupe : Un OVNI filmé grâce à un drone ?

 

Le 28 avril 2018, un témoin a filmé, à l'aide de son drone, un OVNI étincelant au-dessus de la ville de Le Moule, en Guadeloupe …

 

Témoignage :

 

« On s'aperçoit dans cette vidéo où je pilote mon drone, pour le faire freiner, le nez pique vers le ciel, une légère tache orne l'écran. En faisant un image par image, on voit une boule lumineuse décrire un cercle, enfin presque, en haute altitude. Puis revient pas loin du point de départ pour s'arrêter et briller plus une fraction de seconde ; est ce un ovni ou un éclat de rayon de soleil sur la lentille de la camera ?

 

J'ai remarqué le fait en visionnant la vidéo. »

 

0 commentaires

lun.

07

mai

2018

La dernière élucubration des voyageurs temporels

 

Un voyageur du temps, qui serait rendu jusqu'en 2030, a décidé de briser son vœu de silence pour avertir l'humanité d'une invasion extraterrestre imminente qui surviendra dans seulement 10 ans. En outre, il a affirmé que les extraterrestres se trouvaient déjà parmi nous.

 

Roman, qui prétend avoir voyagé dans le temps dans un avenir pas si lointain, en 2030, a prévenu l'humanité que des visiteurs extraterrestres se dirigeraient vers la Terre. L'individu mystérieux est apparu dans une vidéo diffusée sur la chaîne YouTube Apex TV. Il a livré son incroyable témoignage caché derrière un masque de Guy Fawkes et un brouilleur de voix.

 

Selon Roman, une espèce extraterrestres connue sous le nom de « Gris » vivrait déjà ici sur Terre dans la clandestinité. Toutefois, dans un futur proche, ils vont migrer massivement depuis leur planète d'origine vers notre système solaire.

 

Ces extraterrestres ont des tailles variables, de longs bras fuselés, de grandes têtes et des yeux ovales et bulbeux.

 

Roman a concédé que nous avons pu voir ces extraterrestres de nombreuses fois dans les films de science-fiction, mais bientôt ils sortiront de l'ombre.

 

Quand on lui demande si les visiteurs extraterrestres arriveront paisiblement ou agressivement, il répond : « D'une certaine manière, on pourrait dire les deux. »

 

« Comme je l'ai dit, à votre époque, il y a déjà des 'Gris' qui habitent la Terre, et chaque fois qu'ils voient qu'un lieu est pacifique pour eux, ils décident de s'yinstaller en nombre. »

 

« Au début, nous avons pensé que c'était une invasion extraterrestre. Nous pensions que c'était une attaque contre la planète Terre. »

 

« Mais ils sont venus ici parce que leur planète est devenue inhabitable. »

 

Les visiteurs extraterrestres arriveront sur Terre entre 2027 et 2028 - en même temps que les humains parviendront à percer les secrets de la technologie permettant de voyager dans le temps.

 

Cette étrange histoire rejoint parfaitement celle qui nous a été rapportée par Noah, un autre voyeur du temps. Ce dernier a affirmé que les humains établiront une alliance avec une race extraterrestre extérieure dans un avenir proche.

 

Noah prétend appartenir à la même équipe que Roman. Ces deux hommes ont été recrutés en tant qu'agent du gouvernement des États-Unis pour effectuer des voyages dans le temps. Il a raconté que les États-Unis allaient s'associer avec les extraterrestres en l'an 2030.

 

Il a dit dans une interview récente donnée à Apex TV : « Les extraterrestres sont pratiquement alliés avec le monde entier à l'exception de certaines religions avec lesquelles ils doivent encorenégocier. »

 

« L'Amérique est alliée avec eux. »

 

Roman a maintenant affirmé que l'arrivée des extraterrestres sur Terre serait un facteur crucial dans la décision du gouvernement américain de déclassifier son programme de voyage dans le temps.

 

Il a de plus souligné en son temps que les Gris sont étiquetés en tant que «personnes » et que certains d'entre eux ont voyagé sur Terre à la fois dans passé et dans le futur.

 

Ces histoires ont-elle une quelconque crédibilité aux yeux de la science ?

 

Malheureusement, la plupart des scientifiques d'aujourd'hui seront d'accord pour dire que voyager dans le temps à petite échelle est une réalité, mais voyager dans le temps, comme on l'entend habituellement, est impossible.

 

Le professeur William Hiscock, de l'Université d’État du Montana, a expliqué : « Le voyage dans le temps, ce que les gens entendent habituellement par voyage dans le temps, est une thèse beaucoup plus incertaine. »

 

« Il existe de nombreuses solutions aux équations de la relativité générale d'Einstein qui permettent à une personne de suivre une chronologie qui la conduirait à se rencontrer elle-même - ou sa grand-mère – dans le passé. »

 

« Le problème est de savoir si ces solutions représentent des situations qui pourraient se produire dans l'univers réel, ou si elles ne sont que de simples bizarreries mathématiques incompatibles avec la physique connue. »

 

Une voyageuse temporelle a dévoilé une photo qu'elle prétend avoir été prise sur Mars en l'an 3812. Elle affirme que les êtres humains se rendront sur la planète rouge à l'avenir.

 

Mary a déclaré qu'elle a voyagé dans le temps jusqu'à l'année 3812 et est allée sur Mars. Elle a ajouté que les robots étaient présents sur la planète et que les humains avaient « déménagé là-bas ».

 

La jeune femme âgée de 37 ans a expliqué : « Donc, je suis allée sur Mars, cela ressemblait à un désert avec de nombreux bâtiments, j'ai immédiatement pris une photo. »

 

« Vous pouvez voir les vaisseaux spatiaux par lesquels nous sommes venus, vous pouvez également voir les bâtiments. »

 

« Mars était un endroit très intéressant et en même temps très effrayant. »

 

Elle a précisé que lorsqu'elle était plus jeune, un homme de 60 ans nommé « Sir Benjamin Franklin » l'a rencontrée et lui a montré un « grand laboratoire » où il menait des expériences.

 

Elle poursuit : « Je vais passer à l'histoire d'une personne qui a changé ma vie à jamais. »

 

« Un jour, un homme de 60 ans est venu à notre cottage. Il s'appelait Sir Benjamin Franklin. »

 

« Il m'a dit que quandil avait une vingtaine d'années, il avait étudié et fait des expériences dans le domaine de la physique non-traditionnelle. »

 

« Il m'a dit qu'il avait un grand laboratoire où il faisait ses expériences. »

 

«Il m'a parlé d'une machine à remonter le temps. Quand Sir Benjamin m'a dit cela, j'étais sous le choc. »

 

Mary a expliqué que Benjamin lui « a suggéré » de voyager dans le temps, en lui donnant comme mission d'atteindre la planète rouge et de prendre une photo comme élément de preuve.

 

Elle poursuit : « Sir Benjamin m'a proposé de voyager dans le futur, c'était mon rêve. »

 

« Ses amis du 38ème siècle avait aussi des documents pour moi. »

 

« J'avais une mission spéciale ... Je devais voler vers Mars et apporter une photo à partir de cet endroit. »

 

« Je suis allé à l'année 3812, et je devrais dire que c'était très douloureux. »

 

Elle a déclaré que, dans le futur, le « ciel avait une couleur différente » et que « les machines volantes » se déplaçaient dans le ciel.

 

Elle a ajouté qu'elle avait rencontré un ami de Benjamin, Sean, qui l'avait emmenée dans une agence de voyage chargée de l'emmener sur Mars.

 

Mary a dit : « Tout était différent à cette époque, le ciel avait une couleur différente, il y avait des régions verdoyantes. »

 

« Je suis apparue au 38ème siècle et je n'ai pas reconnu ma planète. »

 

« De nombreuses machines volantes traversaient le ciel. »

 

« Je marchais dans la ville quand un homme est venu à moi qui portait un manteau noir. »

 

« Il s'appelait Sean, il était l'ami de Benjamin et m'a demandé de le suivre. »

 

« Nous sommes partis et sommes allés à sa voiture, je ne pouvais pas oublier cette émotion au moment où je volais au-dessus de la métropole. »

 

Le monde prendra fin en 2061 affirme un voyageur temporel

Un voyageur temporel auto-proclamé affirme avoir traversé le vide pour se rendre jusqu'en 2061 avant de retourner en 2018 afin d'avertir la planète d'un « cataclysme » cosmique et empêcher que ce terrible drame se produise.

 

Cette étrange vidéo, mise en ligne sur YouTube, prétend contenir un message laissé par un voyageur du temps. Ce dernier affirme avoir vu la mort et la destruction du monde dans 43 ans très précisément.

 

Jeff Williams, qui apparaît dans cette vidéo intitulée « Time Traveler Jeff Williams Goes into the future year 2061 », affirme que 2061 est l'année où la comète de Halley mettra fin à la vie sur Terre telle que nous la connaissons aujourd'hui.

 

Il s'explique dans cette vidéo : « Bonjour, je m'appelle Jeff Williams et j'ai voyagé jusqu'en 2061 et je suis revenu. »

 

« En l'an 2061, le monde n'existe plus. J'ai été renvoyé dans le cadre d'un groupe top secret appelé Solarity afin de s'assurer que la ligne du temps ne soit pas perturbée. »

 

Selon M. Williams, le but de Solarity est d'empêcher les voyageurs temporels de « bousiller le temps ».

 

Ce prétendu groupe de gardiens du temps prétend avoir secrètement influencé les superproductions hollywoodiennes au fil des décennies, pour diffuser leur message.

 

M. Wiliams explique : « Par exemple, il y a quelques années, un film sur le voyage dans le temps est sorti. Il était intitulé '95ers: Echoes'. »

 

« Ce film est important parce que je suis né en 1966. J'ai eu 95 ans et je suis encore en vie. Je ne le serai plus en 2061 puisque c'est au cours de cette année que le monde touchera à sa fin. »

 

« Maintenant, pourquoi le monde va-t-il se terminer en 2061 et comment ? Eh bien c'est la prochaine fois que la comète de Halley passera près de la planète. »

 

« Et les scientifiques nous diront 'oh non, la comète de Haley va nous manquer. C'est une chose sûre'. »

 

« Mais ce qu'ils ne savent pas, c'est que cette fois-ci, quand la Comète de Halley s'approchera, elle se divisera et une des parties les plus importantes de la comète va nous frapper. Je sais aussi exactement où elle va frapper et ça va provoquer un événement cataclysmique qui mettra fin au monde tel que nous le connaissons sur la planète Terre. »

 

Selon M. Williams, un fragment de la monstrueuse comète de Halley se détachera en 2061 et frappera le lac Érié, l'un des cinq Grands Lacs de l'Amérique du Nord.

 

Il poursuit : «L'endroit où je suis allé en 2061 n'était que de la lumière pure. C'était comme entrer à l'intérieur d'une ampoule électrique. »

 

« Je ne pouvais rien voir. En réalité, je ne pouvais pas voir grand-chose à l'intérieur de cette lumière à part la silhouette de certains bâtiments. »

 

« Mais j'ai entendu des voix de gens et ils me parlaient. Quand je suis revenu, je me souvenais très bien de cet événement. On m'avait dit qu'il y aurait des indices et que j'en recevrais tout au long de mon chemin dans la vie. »

 

Aussi incroyable que puissent être ces affirmations, il n'y a absolument aucune preuve qui puisse soutenir des théories de la conspirations aussi fantaisistes.

 

La comète de Halley entre en orbite autour de notre planète tous les 76 ans, parcourant des milliards de kilomètres durant son voyage dans l'espace.

 

La NASA a déclaré : « La comète la plus célèbre de l'histoire ne sera pas de retour avant quelque temps en 2061. »

 

Pendant ce temps, les morceaux laissés dans son chemin orbital poussiéreux se détachent constamment et s'écrasent contre l'atmosphère de la Terre.

 

Selon l'agence spatiale américaine, ces débris cosmiques sont à l'origine de la pluie de météores baptisée Eta Aqaurids qui sera visible au mois de mai.

 

Pour beaucoup, observer cette comète périodique est un événement unique dans la vie, mais heureusement, le chemin orbital de Halley la tient éloigner de toute planète dans le système solaire y compris la Terre.

 

Un voyageur temporel fait des révélation sur le 11 septembre

Un voyageur temporel qui est né en 2043 a récemment prétendu que les attentats du 11 septembre 2001 avaient été organisés afin d'éviter qu'une guerre civile dévastatrice ne déferle aux États-Unis.

 

En outre, Michael Phillips prétend qu'une Troisième Guerre Mondiale « brutale » et terrifiante aura lieu dans un proche avenir. Il a affirmé que les attentats perpétrés par Al-Qaïda le 11 septembre 2001 et qui ont tué près de 3 000 personnes, ont été orchestrés par un compagnon de route pour « rassembler le pays et éviter une guerre civile ».

 

Ce jour-là, des avions détournés se sont été écrasés sur les tours du World Trade Center à New York et sur le Pentagone à Washington DC.

 

M. Phillips prétend qu'à l'avenir il est possible de voyager dans le temps. Il affirme que ce qu'il dit est la stricte vérité.

 

Avec sa voix et son identité dissimulées, il a raconté sur Apex TV : « Un autre voyageur de l'époque, je pense que c'était en 2038, est revenu [dans le passé], il s'appelait Titor. »

 

« Il est revenu en 2000, je crois, et il a heureusement arrêté une guerre civile en Amérique qui devait commencer en 2008. »

 

« Il a été décidé que l'Amérique avait besoin d'un seul événement unificateur pour rassembler le pays et éviter une guerre civile - et cet événement c'était le 11 septembre. »

 

« Il a changé l'histoire de sorte que la guerre civile de 2008 n'a jamais eu lieu. »

 

M. Phillips prévient qu'il y aura deux guerres dans le future, qui tueront des millions de personnes à travers le monde.

 

Il poursuit : « Il y aura un conflit nucléaire limité en 2019, en mars 2019 précisément. »

 

« Cette guerre impliquera la Corée du Nord. Ils tenteront de lancer un missile nucléaire sur Honolulu à Hawaï et ensuite les États-Unis répondront avec deux missiles de croisière, des missiles chargés de nucléaires surKim Jong-un afin de le faire sortir. »

 

« Avec la tourmente de la guerre, la troisième guerre mondiale commencera finalement en 2020, ce sera une guerre limitée, heureusement, qui ne durera que trois ans. »

 

« La Chine et la Russie s'opposerontau Royaume-Uni, l'Amérique et quelques autres pays. »

 

« Dans l'ensemble, ce sera une guerre très rapide mais brutale. »

 

« Des millions de personnes seront tuées. »

Un voyageur temporel fait de surprenantes prédictions

 

Un homme qui est tombé dans le coma affirme avoir effectué un voyage dans le temps jusqu'à l'année 3906. A la suite de cette incroyable expérience, il a livré d'effrayantes prédictions pour l'humanité dont certaines se réalisent déjà.

 

Paul Dienach est entré dans un état comateux pendant un an en 1921 et a affirmé qu'il est entré dans le corps d'un homme vivant dans un avenir lointain. Il a finalement repris conscience et a enregistré ses découvertes révolutionnaires dans un journal dans lequel il relate son histoire.

 

Les gens du futur lui ont supposément expliqué une multitudes d'événements historiques qui façonneraient le monde du 21ème siècle.

 

Mais ils ont refusé de lui faire des révélations sur l'époque à laquelle vivait Dienach, le 20ème siècle, par peur qu'il essaie de modifier le cours de l'histoire.

 

Son cas est similaire à celui d'un autre voyageur temporel appelé John Titor. Ce dernier a, lui aussi, mis en garde l'humanité contre un futur où se produira des guerres nucléaires et où le monde sera dirigé par des gouvernements corrompus.

 

Une grande partie de ce que Dienach a griffonné en 1921 semble dorénavant se produire de manière effrayante.

 

L'enseignant suisse-autrichien a affirmé que l'humanité serait aux prises avec des guerres apocalyptiques, la famine, la surpopulation et la destruction de l'environnement entre 2000 et 2300.

 

Le monde est déjà en proie à ces problèmes et semble être au bord d'une guerre nucléaire totale alors que les tensions s'intensifient en Corée du Nord.

 

Dienach estime également que 20 millions d'humains auront colonisé Mars vers 2204.

 

Cependant, une catastrophe naturelle aura alors frappé la planète Terre et anéanti la totalité des humains qui y vivent.

 

Il prétend également que l'humanité subira encore sa guerre la plus dévastatrice en 2309.

 

Le chaos qui s'ensuivra anéantira des civilisations entières et tuera des millions de personnes en Afrique et en Asie de l'Est.

 

La guerre durera cent ans et l'humanité devra reconstruire avec l'aide d'un gouvernement global et puissant.

 

Dienach croit que l'humanité entrera dans sa dernière étape de l'évolution en 3382 et la paix sera atteinte à travers toute la Terre.

 

L'auteur ne s'est jamais attendu à ce que ses écrits soient rendus publics, mais ils ont été découverts en 1972 et publiés par un professeur en Grèce.

 

Beaucoup sont convaincus que le mystérieux Titor a également voyagé dans le temps jusqu'en 2000 avant de publier plusieurs prédictions.

 

Il a donné aux gens des conseils sur la façon d'éviter cette catastrophe et a partagé des images de ce qu'il prétendait être sa machine à voyager dans le temps. Hélas, ce mystérieux personnage a disparu soudainement.

 

Le 2 novembre 2000, il a écrit en ligne :

 

« Salutations. Je suis un voyageur temporel et je viens de l'année 2036. Je suis sur le chemin du retour après avoir réussi à obtenir un système informatique IBM 5100 de l'année 1975. »

 

Un voyageur temporel avertit de l'imminence d'un conflit nucléaire

Un voyageur temporel venant de l'année 2043 s'est enregistré pour avertir la planète qu'unholocauste nucléaire pourrait arriver à la suite d'un conflit entre la Corée du Nord et les États-Unis dans les mois à venir.

 

Michael Phillips, qui prétend voyager dans le temps et venir du futur, a mis en ligne une étrange vidéo confession sur YouTube où il brise le silence sur sa véritable histoire et sa vie.

 

Avec une voix déformée, M. Phillips prétend qu'une agence gouvernementale l'a renvoyé dans le temps à l'aide d'une machine qui pourrait être d'origine extraterrestre.

 

Voici ce qu'il dit dans la vidéo : « Bonjour mon nom est Michael et j'ai une sacrée histoire à vous raconter. »

 

« Je suis un voyageur dans le temps. Oui. »

 

M. Phillips prétend, dans cet enregistrement, qu'il est né en 2043 et qu'il a rejoint l'armée à l'âge de 18 ans avant qu'une mystérieuse organisation, appelée « Section 18 », ne le sélectionne soigneusement afin de mener des expériences sur le voyage dans le temps.

 

À un moment de sa carrière, il prétend même avoir été enrôlé au sein du 21ème Régiment SAS.

 

Expliquant ce à quoi ressemblera le monde dans plusieurs décennies dans le futur, M. Phillips brosse une image tout aussi merveilleuse que sombre.

 

Il explique : « Je veux vous parler de la Corée du Nord parce qu'ils essaieront de lancer une arme nucléaire sur les États-Unis - cela se fera plus tard cette année, c'est-à-dire à la fin de l'année 2018. »

 

« J'espère que nous pouvons changer cette échéance pour que cela n'arrive pas. C'est l'une des raisonsqui m'a amené à créer cette vidéo. »

 

« La Corée du Nord tentera d'attaquer un territoire américain. En réponse, les États-Unis enverront deux missiles de croisière dotés d'ogives nucléaires. Ces deux derniers toucheront Pyongyang, la capitale. »

 

« Malheureusement, ce qui se passera à la suite de ces tirs de missiles nucléaires, en 2019, ce sera l'arrivée de la troisième guerre mondiale. C'est là que cela commencera. »

 

« Ce ne sera pas une guerre sans limite, loin de ce qu'ont été la Première ou la Seconde Guerre mondiale, cependant, je dois essayer de l'empêcher. Je ne veux pas que des gens meurent. »

 

L'homme prétend mener une mission personnelle pour avertir le reste du monde de ces « changements » imminents.

 

Il dit qu'il est « très important de parler publiquement de ce qui va arriver ».

 

Dans ce futur apocalyptique, le monde souffrira de plusieurs catastrophes naturelles qui laisseront des pans entiers de la planète inhospitaliers à la vie humaine.

 

La catastrophe la plus dévastatrice touchera la côte est des États-Unis. Cette région sera victime du séisme le plus puissant jamais enregistré dans toute l'histoire de l'humanité.

 

L'homme, dont la réelle identité demeure mystérieuse, poursuit : « En 2022, il y a eu un très grand tremblement de terre qui a frappé la Californie. Il était de 9,9 sur l'échelle de Richter. »

 

« Par conséquent, la côte sud du littoral et la ligne de faille s'éloigneront d'environ 10 mètres et il y a eu aussi un certain nombre de changements du niveau de la mer. »

 

« Donc, cela a rendu de vastes pans de la côte inhospitaliers. »

 

Mais tout ne sera pas être si mauvais à l'avenir. D'ici 2025, les humains mettront enfin le pied sur Mars à bord des fusées de la société SpaceX.

 

M. Phillips prétend également que dans « son temps » l'humanité s'est étendue et possède dorénavant plusieurs bases sur la lune et dans le reste du système solaire.

 

La ceinture d'astéroïdes est également devenue une source abondante de minéraux qui sont exploités. De même, les lunes de Jupiter sont également à portée de main.

 

« C'est donc la première fois que je voyage dans le passé. »

 

« C'est un peu étrange pour moi parce que c'est très différent de là d'où je viens – la technologie et même socialement c'est assez différent. »

 

« J'ai voyagé dans le futur plusieurs fois, environ cinq ou six fois. »

 

Cependant, il y a très peu de preuves scientifiques suggérant que tout ce que dit M. Phillips est vrai.

 

Cette vidéo confession, judicieusement intitulée « Ok, je suis un voyageur temporel », est la seule vidéo téléchargée sur cette chaîne YouTube.

 

Les théories du voyage dans le temps et la recherche scientifique suggèrent que les humains pourraient utiliser des trous de ver dans l'espace pour se déplacer entre deux points différents dans le temps.

 

Mais selon Physics.org : « Si les 'ouvertures' des trous de ver se déplacent les unes par rapport aux autres, alors traverser le pont entre différents points dans l'espace amènerait aussi un voyageur à un moment différent de celui où cela a commencé. »

 

« Cependant, il serait toujours impossible de remonter plus loin que le moment où le trou de ver a été créé, ce qui limitera les possibilités de déplacement - et cela peut peut-être expliquer pourquoi nous n'avons rencontré aucun visiteur venant du futur. »

 

Avancer dans le temps semble être l'option la plus facile grâce à la théorie de la relativité d'Einstein, mais il faudrait aller plus vite que la vitesse de la lumière, ce qui est une tâche impossible à réaliser.

 

Un voyageur temporel avertit d'une guerre entre robots et humains

Un voyageur temporel qui prétend venir de l'année 3300 a raconté une histoire terrifiante quant à notre avenir. Il a averti qu'une guerre post-apocalyptique entre les humains et les robots se produira en l'an 3260.

 

L'homme, dont le visage a été flouté pour protéger son identité, affirme que la race humaine se battra contre des robots contrôlés par un supercalculateur qui essaiera d'éradiquer toute la vie humaine et animale sur Terre.

 

Parlant depuis Paris, en France, il raconte : « Voulez-vous savoir ce que je détestais le plus là-bas ? Les robots. Ils étaient partout. »

 

« Ils n'étaient pas seulement des robots, ils étaient très intelligents et pouvaient prendre des décisions, et communiquer les uns avec les autres. »

 

« La grande intelligence artificielle possédait un pouvoir parfait, c'était sa décision de détruire l'homme et toutes les créatures organiques et de faire en sorte que la planète ne soit dirigée que par des créatures aux capacités intellectuelles supérieures. »

 

Il prétend qu'il est né au sein de « l'Empire européen » et qu'il « a participé à ces événements » tragiques.

 

Il poursuit : « Je ne suis pas né ici, je suis né le 3 décembre à 3258 dans l'Empire européen. »

 

« Quand j'avais 18 ans, j'ai été enrôlé dans l'armée - je suis devenu un militaire. »

 

« J'ai été témoin de tout ce qui s'est passé en l'an 3 260. »

 

« Je n'ai pas seulement été spectateur de cet événement, j'y ai participé puisque je vivais à cette époque-là. »

 

Il ajoute que toute la technologie de son temps s'est transformée en de simples « montres numériques ».

 

Il poursuit : « Vous connaissez les innovations actuelles, telles que les lunettes pour films, elles ressemblent toutes à des montres numériques si nous les comparons à tout ce que nous avons. »

 

Il prétend qu'il n'y a plus d'oiseaux à son époque et que la nature de notre temps est « incroyable ».

 

Mais une fois que la guerre a commencé, des milliards de personnes ont été tuées, affirme-t-il.

 

Il poursuit en disant que les extraterrestres « d'autres galaxies » seront aussi impliqués dans cette guerre.

 

Mais, il n'a pas expliqué comment ou pourquoi il a voyagé jusqu'à notre époque.

 

La vidéo a été mise en ligne sur la chaîne Youtube Paranormal Elite.

 

C'était l'une des nombreuses vidéos récentes de personnes qui prétendent être des voyageurs temporels.

 

Récemment, un homme a déclaré avoir visité l'année 5000 et a montré une photo de Los Angeles plongée sous les eaux.

 

La vidéo, postée sur la chaîne YouTube ApexTV, montre cet homme prénommé Edward décrivant comment il a pu voyager dans le temps. Son visage est également caché et sa voix est déformée.

 

Edward affirme qu'il a participé à une expérience top-secrète en 2004 qui lui a permis de visiter le futur. Dans l'interview, Edward montre une photo qui proviendrait de l'année 5000.

 

« Je l'ai vu de mes propres yeux, c'était incroyable. »

 

« Je me tenais sur une immense plate-forme en bois, pas seulement moi, les maisons, les bâtiments ou les cours, tous fabriqués en bois. »

 

« Et après, j'ai réalisé que c'était la même ville, Los Angeles, mais sous l'eau. »

 

Un autre homme appelé Noah qui prétend également être un voyageur temporel a choqué des animateurs radio australiens avec des affirmations hallucinantes sur l'avenir de l'humanité.

 

Il a passé au détecteur de mensonges et il a affirmé que Donald Trump serait réélu et qu'une intelligence artificielle prendra ensuite le relais.

 

Il a continué en prédisant qu'il y aura une femme âgé de 21 ans et appelée Ilana Remikee, qui deviendra présidente en 2030. Celle-ci serait la petite-fille de Martin Luther King jr.

 

L'homme, dont le visage et la voix ont été déformés pour cacher son identité, a déclaré sur la radio KIIS 106.5 qui émet à Sydney : « Elle a 21 ans, mais ils adopteront une nouvelle loi qui permettra de se présenter bien plus jeune aux élections présidentielles. »

 

Un autre « voyageur du temps » a affirmé avoir visité l'année 6000 et a déclaré que la technologie du voyage dans le temps sera mise à la disposition du public en 2028.

 

Un voyageur temporel raconte ce qui se passera dans le futur

Un « voyageur temporel » a fait la une de l'actualité après être passé, avec succès, au détecteur de mensonges. Il a prétendu qu'il s'était rendu jusqu'à l'année 2030. Il a étonné le public d'une radio australienne avec ses prédictions déconcertantes.

 

L'homme, prénommé « Noah », est passé un détecteur de mensonges au cours duquel il a affirmé que Donald Trump serait réélu président et que l'intelligence artificielle prendra ensuite le pouvoir.

 

Il a continué à étonner les animateurs de radio Kyle et Jackie O après qu'il ait prédit qu'une femme âgée de 21 ans et appelée Ilana Remikee deviendrait présidente du pays en 2030.

 

L'homme, dont le visage et la voix étaient déformés afin de cacher son identité, a déclaré, sur la radio KIIS 106.5 diffusé à Sydney : « Elle est la petite-fille de Martin Luther King Jr. »

 

« Elle aura 21 ans au moment de son élection. Mais ils [les politiciens] adopteront une nouvelle loi qui fera en sorte que vous pourriez être élu bien plus jeune au poste de président. »

 

Lorsqu'on lui a demandé qui sera le président des États-Unis après Donald Trump, le voyageur temporel a dit qu'il ne pouvait pas le dire puisque le « président fera quelque chose de vraiment mauvais » et que « c'est une personnalité politique actuelle ».

 

Noah prétend qu'il est plus vieux qu'il n'en a l'air parce qu'il prend des « pilules anti-âge » qui lui permettent garder le même âge pendant qu'il voyage dans le temps.

 

Il poursuit : « Lorsque vous voyagez dans le temps, vous vieillissez. Quand j'étais au collège et que je voyageais dans le temps, je devais prendre ces pilules pour m'assurer de ne pas vieillir pendant mon voyage. »

 

L'animateur de radio Kyle demande alors : « Donc, les pilules permettent de conserver l'âge que vous avez ? Elles ne vous rendent pas plus jeune ? »

 

Noah a répondu par l'affirmative à cette interrogation.

 

Le voyageur temporel a aussi expliqué que les gens seront capables de faire des « bébés sur mesure », mais que cela coûtera cher, que la robotique des Google Glass se répandra à travers le monde et que la technologie se développera au point de pouvoir fonctionner de façon indépendante.

 

Il prétend également que le Bitcoin sera populaire, mais que la monnaie normale sera toujours utilisée.

 

Les humains atteindront Mars en 2028. Au cours de cette même année, le voyage dans le temps sera publiquement dévoilé, affirme Noah.

 

Dans une vidéo YouTube publiée l'année dernière, Noah a prétendu qu'il risquait sa vie d'utiliser le voyage dans le temps pour avertir l'humanité des dangers de l'avenir.

 

« Je ne cherche pas à tromper qui que ce soit, mon seul objectif est de vous prouver que le voyage dans le temps existe et que je suis moi-même un voyageur temporel. »

 

« Tout d'abord, le voyage dans le temps est devenu possible en l'an 2003, il n'était alors utilisé que par des organisations top-secrètes. La capacité de voyager dans le temps ne sera pas divulguée au public avant 2028. »

 

Sur Apex TV, il a passé le test du détecteur de mensonges avec brio.

 

L'interview commence et une simple question est posée à Noah : « Êtes-vous un voyageur temporel venant de l'année 2030 ? »

 

A cette question, l'interrogé répond simplement « oui », et le détecteur de mensonges semble confirmer la véracité de ses propos.

 

Certains internautes ont contesté ce test, faisant remarquer que les résultats du détecteur de mensonges n'étaient pas affichés.

 

Un homme conteste l'expérience :

 

« Vous pouvez voir Noah bouger avec les moniteurs attachés autour de ses doigts et je sais d'expérience que lorsque vous faites un test sur un détecteur de mensonges, vous êtes supposé vous asseoir et rester complètement immobile. »

 

« Il convient également de noter que les résultats des détecteurs de mensonges ne sont pas admissibles en raison de nombreux facteurs différents qui peuvent affecter les résultats, y compris les personnes manipulant des lectures. »

 

0 commentaires

lun.

07

mai

2018

Deux OVNI clignotants filmés dans l’État du Texas

 

Deux mystérieuses lumières clignotantes ont récemment été aperçues dans l’État du Texas. Beaucoup ont été terrifiés par ces OVNI dont l'origine demeure inexplicable.

 

La vidéo, qui nous intéresse ici, a été prise dans le ciel nocturne au-dessus d'Alvin, au sud de l’État. Laura Crenshaw, la personne derrière la caméra, zoome sur un objet brillant qui semble planer dans les airs.

 

À sa gauche, on voit une autre lumière s'éloigner au loin.

 

« J'ai peur », peut-on l'entendre dire.

 

« Il y en a une autre qui s'éloigne, les deux lumières étaient proches l'une de l'autre au départ. »

 

« Cette lumière semble clignoter en quelque sorte. »

 

« C'est un peu bizarre et je ne sais pas ce que c'est. »

 

Des milliers de personnes ont visionné ces images depuis leur publication en ligne et ont rapidement émis leurs suggestions concernant cette observation.

 

« Ces choses ne viennent pas de cette Terre », écrit l'un d'entre eux.

 

Un autre ajoute : « Elles ressemblent à une sorte de vaisseau spatiale. »

 

Mais un dernier, moins convaincu, affirme : « Ce ne sont que des lanternes chinoises ».

 

Ce n'est pas la première fois que des objets non identifiés sont repérés dans le ciel au-dessus du Texas.

 

Récemment, une « tour flottante » a été observée à Houston, au Texas. Pour certains, il s'agissait d'un drone top-secret développé par l'US Air Force.

 

 

0 commentaires

lun.

07

mai

2018

Canada : Un OVNI lumineux et vert photographié à Montréal

 

Le 24 mars 2018, à 11h13 un témoin a photographié un OVNI rond et vert au-dessus de Montréal, au Canada.

 

Témoignage :

 

« Je prenais des photos du ciel et j’ai aperçus l’objet sur ma première photo mais il n’était pas visible à l’œil donc j’ai pris plusieurs autres photo après avoir nettoyé la lentille de mon cellulaire pour valider et l’objet y était toujours. »

 

De quoi s'agit-il ?

 

0 commentaires

jeu.

03

mai

2018

Une statue d'un chat découverte sur Mars

Des ufologues ont affirmé avoir récemment découvert ce qui ressemble fortement à une ancienne structure extraterrestre à la surface de la planète Mars.

 

S'agit-il d'une nouvelle preuve qui indique que cette planète était autrefois habitée ?

 

A travers le monde entier, des passionnés passent leurs journées à visionner et à analyser des photos prises sur la planète rouge par le rover Curiosity de la NASA et retransmises sur la Terre.

 

Le plus souvent, ces images ne nous montrent rien de plus que des plaines poussiéreuses et escarpées de la planète rouge. Mais de temps en temps, on y découvre des choses intéressantes qui nous font penser que cette planète voisine recèle des mystères inavouables.

 

ArtAlienTV, une chaîne YouTube spécialisée dans les théories de la conspiration, prétend avoir découvert des preuves concrètes que des statues antiques et des structures extraterrestres parsèment le paysage martien.

 

La dernière découverte en date est celle d'une tête appartenant à une ancienne statue représentant un chat. Toutefois, si on la regarde plus attentivement, on peut constater que cette pierre semble davantage former la tête d'une lionne adulte.

 

Joe White, âgé 45 ans, indique qu'il est journaliste dans le domaine spatiale. Dans cette vidéo très étrange, il demande aux internautes d'avoir l'esprit ouvert au moment de prendre connaissance de ces révélations.

 

En ce qui concerne cette dernière découverte, explique :

 

« Est-ce une statue de chat sculpté sur Mars visible dans cette image intéressante prise par le rover Curiosity de la NASA ? »

 

« Il y a une charnière carrée ou une attache au niveau du cou comme s'il avait été réparé ou qu'il était articulé. Cela ressemble un peu à une tête de lionne ou peut-être un chat similaire ou une autre créature dont la tête s'est détachée de son corps. »

 

« Il mesure environ 4 pouces [environ 10 cm] de long ou moins. »

 

« Il y a des nodules sur la région du museau où la tête est partiellement brisée. Seraient-ce des balanes [de petits crustacés qui se fixent habituellement sur les rochers] ou des cailloux incrustés ? En effet, cette statue aurait pu être immergée dans l'eau de cet ancien lac situé dans le cratère de Gale. »

 

Beaucoup d'internautes qui ont visionné cette vidéo de M. White sont convaincus qu'il a fait une découverte révolutionnaire.

 

Certains ont suggéré que la statue est d'une manière ou d'une autre liée à l'antique civilisation égyptienne, qui, selon de nombreux théoriciens, a été régulièrement visitée et influencée par les extraterrestres.

 

Un internaute, connu sous le pseudonyme Wonder Woman Smith, a exposé sa théorie :

 

« Les anciens Égyptiens viennent de Mars. Ils vénéraient passionnellement les chats et les considéraient comme sacrés. »

 

« Pourquoi seuls les chats et les reptiliens ont des yeux avec des fentes en guise de pupilles ? Les chats sont des mammifères tandis que les reptiliens sont des créatures à sang froid. Étrange … . »

 

Une autre personne, Jan Boyanton, a déclaré : « Je peux aussi voir un gros chat. Je suis toujours étonné de ce que vous parvenez à retirer de ces photos pleines de décombres. »

 

« J'espère juste qu'un jour tout cela sera expliqué par la NASA ou par quiconque prend ces décisions, puisque évidemment la 'société' tomberait dans un chaos total si nous connaissions la 'vérité'. »

 

D'autres se sont demandés si cette statue ne représentait pas un animal différent ou s'il ne s'agissait pas simplement d'un banal rocher.

 

Un internaute a spéculé que cette statue représentait une tête d'éléphant. Un autre a suggéré qu'elle était, en réalité,

un « lézard ou un serpent ou un rongeur, peut-être un oiseau. »

 

Cependant la plupart des scientifiques qui regarderait cette photographie affirmeraient que c'est un exemple parfait de l'effet de Pareidolie.

 

La Pareidolie est un phénomène psychologique qui amène les gens à voir des visages ou des formes connues là où il n'y a rien.

 

Cet effet est communément associé aux chasseurs d'OVNIS qui confondent constamment des images d'ombres et de roches sur Mars ou la Lune avec des statues, des vaisseaux spatiaux extraterrestres ou d'autres occurrences paranormales.

 

Le célèbre cosmologiste Carl Sagan a argumenté en 1995 que la Pareidolie était un outil de survie développé par les humains en tant qu'espèce pour mieux reconnaître les amis ou les ennemis approchant à longue distance.

 

Même le maître de la Renaissance Léonard de Vinci connaissait cet effet et l'a allègrement utilisé dans le domaine artistique.

 

De Vinci a écrit dans une de ses notes : «Si vous regardez tous les murs tachetés de diverses taches ou avec un mélange de différents types de pierres , si vous êtes sur le point d’inventer une scène que vous serez en mesure de voir une ressemblance avec divers paysages différents ornés de montagnes, rivières, rochers, arbres, plaines, vallées larges et divers groupes de collines. »

0 commentaires

jeu.

03

mai

2018

Gigantesque Ovni passant 3 fois en périphérie du Soleil ?

 

Encore un autre objet incroyable a pu être découvert en parcourant l'Observatoire héliosphérique; celui-ci est  plus grand que Jupiter et il s'est près du  soleil trois fois en 12 heures.

 

Les images ont été améliorées pour faire ressortir le vaisseau plus clairement, et je crois qu'il s'agit d'un drone extraterrestre, un collecteur d'énergie envoyé peut-être pour mission  extraterrestre afin de recueillir de l'hydrogène ou peut-être le plasma des étoiles voisines.

1 commentaires

jeu.

03

mai

2018

OVNI PASSION - Kecksburg ou la dissimulation d'OVNI par le gouvernement - documentaire en français

 

Source 

0 commentaires

jeu.

03

mai

2018

Mars : Visage sculpté de 6 mètres de long à flanc de colline ou paréidolie ?

 

Date de découverte : 3 mai 2018

Lieu de la découverte : Mars, journée martienne Sol 2019

URL : https://mars.jpl.nasa.gov/msl-raw-images/proj/msl/redops/ods/surface/sol/02039/soas/rdr/ccam/CR0_578502162PRC_F0700240CCAM01039L1.JPG

 

D'après Scott Waring : 

 

"Voici un visage que j'ai trouvé dans les plus récentes photos de Mars Curiosity rover de cette semaine. La face est très longue et sur une colline orientée vers l'extérieur. La tête a aussi un chapeau pointu qui pourrait être une couronne. Le nez est petit et proche du visage. Les lignes de la bouche sont fines, mais le menton est long. La tête est beaucoup plus mince et plus longue que la tête humaine moyenne. 

 

Aussi ce visage  est énorme, environ 5-6 mètres de large.

 

La NASA utilisait le micro-imageur pour ne pas voir la saleté, mais ils l'ont concentrée sur quelque chose au  loin sur une colline pour voir s'ils pouvaient mettre lau point l'image sur cette distance. C'est une astuce que la NASA utilise depuis quelques mois, en utilisant l'imageur micro pour voir des objets lointains sur des collines. "

 

0 commentaires

jeu.

03

mai

2018

Etrange structure triangulaire en Antarctique

 

Une fois de plus en utilisant Google "Earth Conspiracy Depot" a localisé un réseau de 4 bâtiments et tours qui semblent représenter des constructions.

Plus remarquable encore, toutes les structures sont alignées pour former un triangle parfait.

 

Coordonnées Google Earth :

 

Bâtiment en fer à cheval 1 : 67° 0'7.46 "S 67° 7'34.21 "W

Bâtiment en fer à cheval 2 : 67° 0'16.12 "S 67° 8'7.26 "W

Tour 1 : 67° 0'14.34 "S 67° 7'36.76 "W

Tour 2 : 67° 0'20.63 "S 67° 7'18.57 "W

 

0 commentaires

jeu.

03

mai

2018

Les meilleures observations d'Ovnis d'Avril 2018

03 avril 2018 - Manchester 

09 avril 2018 - Las Vegas

0 commentaires

mer.

02

mai

2018

Observations d’OVNIs : Les témoignages oculaires et rencontres les plus bizarres du MUFON

Les observations d’OVNI sont quotidiennes pour le MUFON, qui est le Mutual UFO Network, et son organisation est toujours à l’affût de nouvelles rencontres avec des extraterrestres.

 

Voici quelques-uns des témoignages les plus étranges de témoins oculaires sur des ovnis.

 

Le Mutual UFO Network a été créé en 1969 et s’est depuis lors développé pour devenir l’une des plus grandes organisations de chasseurs d’OVNI au monde.

 

L’objectif principal du MUFON est d’étudier, de suivre et de recueillir des données sur les rencontres quotidiennes des OVNIs dans le monde entier.

 

Les chasseurs d’OVNIs disent :

“En tant que le plus ancien et le plus important organisme d’enquête sur le phénomène OVNI, nous voulons être le refuge des esprits curieux qui cherchent des réponses à la question ancestrale : ‘Sommes-nous seuls dans l’univers ?'”.

 

La majeure partie du travail de MUFON repose sur des rapports soumis par des internautes que l’organisation examine méticuleusement avant de les publier.

 

Un OVNI en forme de ‘boomerang’ repéré à Singapour – Affaire 87184

 

L’une des observations d’OVNI les plus récentes, soumise par un témoin à Singapour, concerne un objet en forme de boomerang qui se déplace rapidement dans le ciel.

 

Le 6 octobre 2017, l’OVNI a été vu en train de s’élancer dans le ciel sous une couche de nuages.

 

Le témoin oculaire a expliqué pour l’affaire 87184 : “C’était une nuit très claire et sans nuages quand j’ai regardé en l’air et que j’ai vu ce boomerang qui ressemblait à un nuage volant.”

 

“Le ‘nuage’ avait un petit corps et il a conservé sa forme tout en passant rapidement au dessus de nous.”

 

Le témoin a estimé que l’objet se trouvait à environ 2 km de leur position, mais a réussi à couvrir toute la distance le long de l’horizon en “quelques secondes seulement”.

 

Le témoin a insisté sur le fait que l’OVNI se déplaçait vers l’est – contre un vent soufflant du nord-est.

 

Ils ont dit : “Il n’y avait ni lumière ni son provenant de l’objet.”

 

Robert Spearing, chercheur du MUFON, a depuis lors clos l’affaire en tant qu’UAV inconnu, ou véhicule aérien sans pilote.

Un OVNI en forme de larme dans le Nevada – Affaire 83759

 

À des milliers de kilomètres au nord de Las Vegas, aux États-Unis, un témoin a présenté un rapport sur ce qui semblait être un objet en forme de larme volant à environ 150 mètres au-dessus du sol.

 

Le témoignage du MUFON affirme que le témoin était en plein air en train de photographier des avions qui atterrissaient à la base aérienne de Nellis, dans le sud du Nevada.

 

Le témoignage se lit comme suit : “L’OVNI est trop loin, à environ quatre kilomètres, pour dire ce que c’était. C’était comme une lumière vive, mais quand je l’ai fait photographié, ça ressemblait à des craquelins fumés de poissons rouges.”

 

“Je l’ai photographié avec une résolution d’environ 200 % et ça ressemblait à un nuage de fumée circulaire. Je ne dispose probablement pas du meilleur équipement pour dire ce que c’était.”

 

“Et avec si peu de pixels, eh bien, nous n’avons pas assez de preuves solides autres que son chemin descendant, qui se calcule avec le temps pour dire, oui c’était un OVNI. Mais l’objet a fait une descente à partir de 300 mètres d’altitude et avec un angle de 45 degrés.”

 

“Et puis, il a disparu.”

 

Sue Countiss, directrice de l’État du Nevada pour le MUFON, a clos l’affaire en tant qu’UAV inconnu.

Un OVNI carré au-dessus des Philippines – Affaire 83456

 

Cette fois-ci, il s’agit d’un autre objet aux formes étranges flottant au-dessus d’une ville, mais cette fois au-dessus d’Angeles City, au nord-est de M