mar.

22

août

2017

Russie : Ovni lors d'un coucher de Soleil à Tyumen le 19 Août 2017

0 commentaires

mar.

22

août

2017

Royaume Uni : étrange lumière filmée à Frome le 19 Août 2017

Lire la suite 0 commentaires

mar.

22

août

2017

USA : deux Ovnis filmés dans le croissant du Soleil pendant l'éclipse au Nouveau Mexique le 21 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

lun.

21

août

2017

Ovni dans le ciel de El Paso, Texas 21 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

sam.

19

août

2017

Les Ovnis qui se cachent dans les nuages - 19 Août 2017

Lire la suite 0 commentaires

sam.

19

août

2017

Londres : deux Ovnis brillants filmés le 17 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

ven.

18

août

2017

OVNIS: L’Auvergne n’échappe pas la vague de 1954, la désinformation avec ! - 18 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

ven.

18

août

2017

Une observation digne du film RR 3 en Ecosse ? - 18 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

mer.

16

août

2017

USA : un Ovni repéré sur une photo près d'un rocher en forme de t^te humaine à Shingletown, en Californie - 16 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

mer.

16

août

2017

Italie : Ovni filmé en Ligurie le 10 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

mer.

16

août

2017

France : Ovni à Simiane-la-Rotonde dans les Alpes-de-Haute-Provence le 13 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

mar.

15

août

2017

Vidéo : Plus de 50 objets en mouvement au-dessus de Santa Monica - 15 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

mar.

15

août

2017

Taiwan : Extraterrestre dans un vaisseau antigravité - 15 août 2017

Lire la suite

lun.

14

août

2017

USA : Ovni discoïde photographié dans le Colorado - 14 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

lun.

14

août

2017

Ovni lumineux au Guatemala - 14 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

dim.

13

août

2017

Étrange OVNI photographié à Leitrim en Irlande

Lire la suite 0 commentaires

ven.

11

août

2017

Etrange objet visible sur une photo dans le Dakota du Sud - 11 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

ven.

11

août

2017

L'Ovni-Haltère du 24 octobre 1976 entre Hobling et Hestroff en Moselle - 11 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

10

août

2017

Ecosse : Orbe lumineuse dans le ciel de Falkirk le 09 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

août

2017

France : Ovni à Forbach en Moselle le 6 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

mar.

08

août

2017

Photos d'un Ovni (?) près de la Lune - 08 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

dim.

06

août

2017

Ovni ou aéronef militaire en Nouvelle Zélande ? 06 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

dim.

06

août

2017

France : Ovni dans la région du Mans le 04 août 2017

Lire la suite 0 commentaires

sam.

05

août

2017

Chasse aux ovnis de l’Otan dans le ciel belge : «Il y avait des témoins fiables»

Lire la suite 0 commentaires

ven.

04

août

2017

Un OVNI gigantesque filmé au Canada - 04 Août 2017

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

03

août

2017

France : Ovni filmé en Gironde le samedi 29 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

03

août

2017

France : Ovni filmé à Vénissieux dans le Rhône en France le 31 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

03

août

2017

Ovni en forme de V observé par spectre thermique dans le ciel de Bucarest - 03 Août 2017

Lire la suite 0 commentaires

mer.

02

août

2017

Canada : un vaisseau du style de la série TV "Star Trek" filmé dans le ciel - 02 Août 2017

Lire la suite 0 commentaires

mer.

02

août

2017

USA : Ovnis filmés lors d'un spectacle aérien - 02 Août 2017

Lire la suite 0 commentaires

mer.

02

août

2017

France : Un OVNI filmé à Castres le 31 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

mar.

01

août

2017

Tibet : Ovni boule d'aspect métallique ou ballon météorologique au sommet du mont Mont Kailash ? - 01 Août 2017

Lire la suite 0 commentaires

mar.

01

août

2017

Flotte d'Orbes en Turquie le 26 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

mar.

01

août

2017

Les histoires incroyables des internautes - 01 Août 2017

Lire la suite 0 commentaires

lun.

31

juil.

2017

Gigantesque Ovni capturé par un sattelite météorologique en Afrique ? - 31 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

dim.

30

juil.

2017

Royaume Uni : Une soucoupe volante noire au-dessus de Bicton Heath

Lire la suite 0 commentaires

dim.

30

juil.

2017

Un crop circle repéré par un pilote d'avion en Pologne - 30 Juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

ven.

28

juil.

2017

ISS : Ovni filmé en orbite terrestre - 28 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

27

juil.

2017

France : Un OVNI lumineux observé à Nîmes en juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

mer.

26

juil.

2017

Ovni en Espagne - 25 Juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

mer.

26

juil.

2017

Orbes dans le ciel d'une ville de Serbie - 26 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

mer.

26

juil.

2017

USA : Un OVNI triangulaire photographié dans l’État de Géorgie - 26 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

mer.

26

juil.

2017

France : Un OVNI très coloré filmé à Chambly, dans l'Oise - 26 juillet 2017

Lire la suite 1 commentaires

mar.

25

juil.

2017

Royaume Uni : Un homme attaqué par le laser d'un OVNI à Dartmoor ? 25 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

mar.

25

juil.

2017

France : Une soucoupe volante photographiée dans l'Hérault ? 25 juillet 2017

Lire la suite 1 commentaires

lun.

24

juil.

2017

Australie : flotte d'Orbes dans le ciel de Mudgee - 23 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

lun.

24

juil.

2017

Turquie : Un OVNI filmé à Bodrum après un séisme ? 24 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

lun.

24

juil.

2017

Royaume Uni : Un OVNI photographié à Tiverton, dans le Devon - 24 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

lun.

24

juil.

2017

France : Un OVNI en détresse ou météorite observé à Échillais

Lire la suite 0 commentaires

lun.

24

juil.

2017

France : Un OVNI observé à Reims le 21 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

ven.

21

juil.

2017

Ecosse : Ovni dans le ciel de Glasgow - 21 Juillet 2017

Lire la suite

ven.

21

juil.

2017

OVNI photographié à Sidney ? - 21 Juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

20

juil.

2017

Royaume Uni : deux Ovnis dans le ciel de Chelmsford le 17 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

20

juil.

2017

Un OVNI très étrange s’est dématérialisé en Angleterre - 20 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

mer.

19

juil.

2017

Des pilotes de l'armée surpris par un OVNI près de Chypre - 19 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

mar.

18

juil.

2017

France : Des OVNI lumineux encore observés à Valensole ? 18 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

mar.

18

juil.

2017

Vidéo : deux ovnis poursuivis par un jet militaire ? - 18 Juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

mar.

18

juil.

2017

Un OVNI décolle au Joshua Tree National Park - 18 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

lun.

17

juil.

2017

Royaume Uni : Un OVNI sphérique et métallique filmé à Leeds

Lire la suite 0 commentaires

dim.

16

juil.

2017

Nouveaux Ovnis-drones émergeant d'une petite zone boisée du Parc Heaton de Manchester le 08 juillet 2017

Lire la suite

ven.

14

juil.

2017

Canada : Un OVNI brillant et cylindrique photographié à Lachine

Lire la suite

ven.

14

juil.

2017

Royaume Uni : Un OVNI en forme de cigare photographié à Conway le 07 juillet 2017

Lire la suite

ven.

14

juil.

2017

Orbes filmées dans le ciel Nippon - 14 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

13

juil.

2017

Vaisseaux spatiaux traversant à très grande vitesse notre orbite terrestre ? 12 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

13

juil.

2017

USA : ovni dans le ciel de Denver le 04 juillet 2017 ?

Lire la suite

jeu.

13

juil.

2017

Royaume Uni : Un OVNI lumineux filmé non loin de Gloucester

Lire la suite

mer.

12

juil.

2017

L'impossible cercle liquide.. 12 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

mer.

12

juil.

2017

Un OVNI en forme d'anneaux filmé au Mexique - 12 Juillet 2017

Lire la suite

mar.

11

juil.

2017

Un OVNI photographié lors d'un incendie au col de Vence

Lire la suite 0 commentaires

lun.

10

juil.

2017

Un étrange OVNI en forme de Nuage qui se déplace très vite - 10 juillet 2017

Lire la suite

lun.

10

juil.

2017

Une entité extraterrestre filmée dans le ciel californien ? 10 Juillet 2017

Lire la suite

lun.

10

juil.

2017

Au -dessus d’un lac en Californie un O.V.N.I semble aspirer de l’eau - 10 Juillet 2017

Lire la suite

dim.

09

juil.

2017

3 OVNI observés en Belgique en juillet 1972

Lire la suite

ven.

07

juil.

2017

France : Ovni à l'aéroport de Marseille en 1972 et à Auxerre en 1974 - 07 juillet 2017

Lire la suite

jeu.

06

juil.

2017

Des ovnis dans le ciel autrichien le 30 juin 2017

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

06

juil.

2017

France : Ovni près de Salon-de-Provence dans les Bouches-du-Rhône le 5 juillet 2017 ?

Lire la suite 0 commentaires

jeu.

06

juil.

2017

France : Un OVNI métallique et cylindrique à Valaurie - 06 Juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

mer.

05

juil.

2017

Un humanoïde observé dans le ciel en Nouvelle-Zélande - 05 juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

mer.

05

juil.

2017

France : Un OVNI lumineux filmé à Grenoble le 26 juin - 05 Juillet 2017

Lire la suite

mar.

04

juil.

2017

Des images incroyables d'un aéronef transparent dans le ciel de Kaufman, au Texas, ou phénomène optique ? - 04 juillet 2017

Lire la suite

mar.

04

juil.

2017

France : Deux OVNI sphériques observés à Uzerche, en Corrèze - 04 Juillet 2017

Lire la suite 0 commentaires

lun.

03

juil.

2017

Un ancien militaire US affirme avoir vu l'OVNI de Roswell en 1947 - 03 juillet 2017

Lire la suite

lun.

03

juil.

2017

Colombie : Ovni observé lors d'un orage - 03 Juillet 2017

Lire la suite

dim.

02

juil.

2017

USA : est-ce un OVNI en forme de diamant qui créé une tornade ? - 02 juillet 2017

Lire la suite

sam.

01

juil.

2017

France : deux OVNI photographiés au-dessus de Grenoble - 02 Juillet 2017

Lire la suite

ven.

30

juin

2017

Juin : les meilleures vidéos d'ovnis

Lire la suite

ven.

30

juin

2017

Une soucoupe volante photographiée près de Rome - 30 Juin 2017

Lire la suite

ven.

30

juin

2017

Belgique : Un OVNI en forme d'anneau au-dessus de Virton - 30 Juin 2017

Lire la suite

jeu.

29

juin

2017

USA : Un OVNI en forme de beignet repéré au-dessus de Santa Ana - 29 Juin 2017

Lire la suite

mer.

28

juin

2017

France : Un OVNI en forme de cœur au-dessus de Mandres-les-Roses - 28 juin 2017

Lire la suite

mer.

28

juin

2017

France : Drone ou entité extraterrestre fonçant vers la caméra d'un drone civil ? - 28 Juin 2017

Lire la suite

mar.

27

juin

2017

Royaume Uni : la Royal Air Force détecte un ovni pendant 7h sans intervenir - 27 juin 2017

Lire la suite

mar.

27

juin

2017

Canada : Un photographe de la faune et de la flore capture un Ovni - 27 Juin 2017

Lire la suite

mar.

27

juin

2017

Une soucoupe volante verte au-dessus de Cambridge - 27 juin 2017

Lire la suite

mar.

27

juin

2017

Un OVNI filmé au-dessus de Six-Fours-les-Plages - 27 Juin 2017

Lire la suite

lun.

26

juin

2017

Le ministère britannique de la Défense a (enfin) dévoilé (partiellement) les données des cas d'apparition d'extraterrestres dans son pays depuis une cinquantain

Lire la suite

mar.

22

août

2017

L'angle de la vérité: des géants documentés avec Jim Vieira et Hugh Newman - 22 Août 20147

 

           Emission du site SOTT Radio Network

 

 

Dissimulés dans les archives locales et les rapports poussiéreux du Smithsonian Institute se trouvent des compte-rendus presque totalement oubliés des historiens et scientifiques

nord-américains : des compte-rendus de squelettes géants (de 2 à presque 3 mètres) découverts dans tout le pays, la plupart enterrés sous des tumulus en terre.

 

Certaines photographies existent toujours, mais curieusement, pas les squelettes. 

 

Dans l'émission intitulée "L'angle de la vérité",  SOTT radio interroge  Jim Viera et Hugh Newman, auteurs de

 

"Giants on Record: America's Hidden History, Secrets in the Mounds and the Smithsonian Files".

 

Les auteurs développent leurs recherches : les découvertes archéologiques, les implications quant à nos visions de l'histoire humaine, et la nature de cette dissimulation manifeste. 

 

Vous trouverez ici la page Facebook de Jim et Hugh, et ici le site web d' Hugh. 

 

Durée : 01:27:55 

 

Téléchargement : OGG, MP3 

 

Voici la retranscription de l'émission : 

 

Harrison : Bienvenue à tous dans L'angle de la vérité. Je suis Harrison Koehli, votre animateur. À mes côtés, ça faisait un moment, Beau Christensen nous rejoint. 

 

Beau : Salut. 

 

Harrison : Et William Barbé se trouve également dans le studio. 

 

William : Bonjour tout le monde. 

 

Harrison : Aujourd'hui, nous avons le plaisir d'avoir avec nous Jim Viera et Hugh Newman. Jim et Hugh sont les auteurs de Giants On Record, America's Hidden History, Secrets in the Mounds, and the Smithsonian Files. Ce livre est sorti en octobre 2015, il me semble, mais nous venons juste de trouver le temps de le lire. Je l'ai vu dès sa sortie mais je n'ai pas eu le temps de le lire à l'époque. Je l'ai mis dans ma liste d'envie sur Amazon et donc finalement, on a acquis un exemplaire et réussi à l'entamer. Il y a des trucs incroyables dedans. 

 

La raison pour laquelle j'ai fait attention à ce livre c'est qu'il y a deux ou trois ans, Jim a fait une conférence TED très intrigante qui a circulé pendant un moment sur internet. Nous commencerons par certaines choses qu'il évoquait dans sa conférence et que Jim et Hugh abordent dans le livre. Donc, pour commencer, bienvenue dans l'émission, Jim et Hugh. C'est génial de vous avoir ici. 

 

Jim : Merci beaucoup les gars. 

 

Hugh : Oui, merci beaucoup. J'apprécie. 

 

Harrison : Pour commencer, peut-être que chacun de vous pourrait nous expliquer un petit peu comment vous en êtes venus à vous intéresser à ce sujet. Je sais que le livre aborde des tas de sujets mais qu'est-ce qui vous a amené dans cette direction pour finir par écrire ce livre ? Peut-être peut-on commencer par Jim, et puis Hugh suivra ? 

 

Jim : Bien sûr. Je suis tailleur de pierre,maçon de profession. J'ai étudié l'histoire, les civilisations et les tribus amérindiennes ici aux États-Unis pendant environ 25 ans et j'étais fasciné par les édifices en pierre amérindiens. Ce n'est pas très connu dans la moitié orientale du pays. On connaît tout des kivas et des habitations sur falaise dans le sud-ouest, mais il y a des forts à flanc de colline et des tumulus de pierres de 16 mètres en Ohio ainsi que des structures en pierre vraiment intrigantes. 

 

Dans les documents, j'ai fini par trouver un tas de compte-rendus en Nouvelle-Angleterre qui parlaient de ruines en pierre existant bien avant l'arrivée des colons et en raison de cette recherche, j'ai commencé à fouiller dans les histoires locales et à tomber indirectement sur ces compte-rendus bizarres de squelettes géants partout en Nouvelle-Angleterre et j'ai découvert qu'ils étaient souvent mentionnés par des professionnels de l'époque, des scientifiques, des médecins et des antiquaires, en donnant des descriptions factuelles d'énormes squelettes souvent obscurément enterrées dans ces documents d'histoire locale. 

 

Je me suis donc plongé dans tout ça et j'ai partagé mes informations avec différentes personnes, des professionnels, et j'obtenais souvent des réponses comme « Ce sont des exagérations et des canulars. C'était le folklore de l'époque. », ou « Il s'agissait d'os de mastodontes », ou autre. Ce n'est pas ce que j'avais découvert. J'ai découvert qu'il s'agissait exclusivement de sépultures humaines et très bien décrites de surcroît, telles des postures en position assise ou des anomalies anatomiques comme la mâchoire disposée au-dessus du visage. 

 

Je suis donc allé plus loin et j'ai rencontré Hugh et nous nous sommes rassemblés avec Ross Hamilton, Micah Ewers et d'autres chercheurs et avons compilé grosso modo un millier de ces compte-rendus de squelettes de 3 mètres en ancienne Amérique et environ 500 de plus dans le reste du monde, en particulier en Grande-Bretagne, en Irlande, en Italie et en France. L'ensemble est fascinant dans le cadre d'une histoire alternative sensationnelle, si vous voulez. 

 

Harrison : Et vous Hugh ? 

 

Hugh : Oui, bien sûr. Les géants ont vraiment fait partie de mon enfance. J'étais obsédé par les Cyclopes et ce genre de choses mais cela a réellement un lien avec les mégalithes car en Grande-Bretagne, de nombreux site mégalithiques, que j'ai étudiés pendant de nombreuses années, sont associés à des légendes et des histoires de géants. Même la création de la Grande-Bretagne comporte des histoires de géants avec Brutus qui a vaincu le grand géant Gog-Magog sur la côte sud. 

 

Je connaissais tout ça. Pendant un temps, j'ai eu le sentiment que ce n'était que des légendes et des histoires mais ensuite je suis allé en Amérique et j'ai rencontré Jim alors que j'explorais et faisais des recherches sur tous les sites mégalithiques en Nouvelle-Angleterre, tout près d'où il vivait assez curieusement. A l'époque, j'allais étudier les sites culturels des bâtisseurs de tumulus et je suis tombé sur le travail de Ross Hamilton et aussi celui de David Hatcher Childress dans une certaine mesure. 

 

Je résidais en fait chez David Childress quand le livre de Ross intitulé A Tradition of Giants est en quelque sorte tombé de l'étagère. Ça devait être en 2006/2007. Je faisais quelques recherches. J'avais entendu parler des géants en Amérique mais ce livre m'a vraiment ouvert la porte et m'a fait réaliser qu'il s'agissait d'un phénomène réel, ce qui m'a complètement époustouflé. J'ai tout lu d'une traite et ça m'a vraiment éveillé à la réalité de ces géants. 

 

Puis j'ai examiné certains compte-rendus d'El Rancho en Californie et d'autres endroits et finalement j'ai rencontré Jim à une conférence que j'avais organisée en 2011 à Glastonbury dans le Connecticut. Nous avons fait une conférence de « mégalithomanie ». Nous avons beaucoup parlé des géants et Ross Hamilton, l'auteur légendaire de Tradition of Giants - qu'entre parenthèses nous surnommons à juste titre le parrain de la géantologie - nous accompagnait via Skype. C'est là que j'ai rencontré Jim et dès lors, on a réalisé qu'on devait s'attaquer à ce sujet et nous avons décidé d'écrire un livre ensemble. C'était il y a plusieurs années, en 2012/2013, que l'on a vraiment décidé de le faire. 

 

Mais ensuite History Channel a en quelque sorte sauté le pas avec Jim et fait l'émission Search for Lost Giants. Cela a quelque peu retardé le livre mais il était en lien et ils sont sortis ensemble et maintenant, depuis la sortie du livre, des compte-rendus supplémentaires ont été découverts en Amérique du Nord, ce qui crée un peu la surprise. On a même eu des tas de sceptiques fâchés contre nous. Aucun d'eux n'a de sympathie pour nous apparemment. Le livre et l'émission ont réellement ouvert la porte. Cela a vraiment fait connaître le sujet au grand public. Et maintenant, on se penche sur la Grande-Bretagne, on fouille le monde entier et toutes ses histoires bibliques, les mythes et légendes ; une énorme réalité s'y trouve. Je suis fasciné par ça - pas seulement parce qu'ils étaient grands, ce n'est pas particulièrement intéressant en soi - mais aussi parce que ça a été effacé des documents historiques. Pourquoi cela ? De quoi s'agit-il ? Quel est le raisonnement derrière ça ? 

 

Donc, on étudie cela sous cet angle ainsi que les relations entre ces sites car en Amérique, on a tous ces sites de bâtisseurs de tumulus, et la majorité des découvertes exposés dans les compte-rendus que l'on a examinés se trouvent dans ces tumulus ou à proximité et sont parfois liées à certains sites en pierre ainsi qu'en Nouvelle-Angleterre ou d'autres endroits. Mais partout dans le monde les mégalithes sont liées aux géants. Donc, c'est quelque chose que l'on veut poursuivre pour voir ce qu'on peut en ressortir. 

 

Harrison : Bien, pour entrer dans certains détails pour les auditeurs qui n'ont pas lu le livre ou vu les vidéos, pouvez-nous nous décrire le compte-rendu typique de ces géants ? Quand vous dites « géant », qu'entendez-vous par là et et quel genre de restes ou de preuves ont découvert ces gens ? Qu'avez-vous découvert dans les documents historiques ? 

 

William :Avant cela, j'aimerais dire que ce que je trouve vraiment intéressant dans la manière dont vous avez écrit ce livre c'est que vous avez étudié des tas de cas et avez aussi tenté d'éliminer les trucs faux, ce qui est vraiment appréciable. 

 

Jim : Merci. On continue à faire ça avec le faux crâne qui circule sur internet, le rapport de destruction des squelettes du Smithsonian qui était manifestement faux. Cela fait partie de la dynamique générale avec le comportement humain. J'ai découvert que les arrière-pensées rendent stupides et des tas de gens ont des idées derrière la tête. « On peut vivre dans cet univers alternatif de bourrage de crâne, fermer les yeux et ne pas examiner les arguments adverses. » 

 

Personnellement, je collabore avec les sceptiques qui sont raisonnables, qui ne sont pas des trouducs. Je suis intervenu dans le cours d'anthropologie d'Andy White il y a quelques mois. Je travaille avec des professionnels. Je travaille avec des équipes d'archéologues sur des fouilles pour mes émissions. On vient de faire un spécial Roanoke qui sortira à la fin du mois. J'ai de très bonnes relations avec un tas de professionnels, je soumets cela aux critiques les plus dures et nous débattons de ces sujets controversés. 

 

Mais si vous n'examinez pas toute la dimension d'un problème et tentez activement de démystifier les choses qui n'ont aucune véracité, alors à mon avis, vous n'êtes qu'une sorte de charlatan. Donc Hugh, moi-même, les gens avec qui on travaille comme Ross Hamilton, Andrew Collins, Greg Little, des gens objectifs, raisonnables, on étudie un sujet très controversé. Pour aborder ce qui a été signalé et découvert, c'est vraiment stupéfiant. Des sommités en anthropologie et en archéologie dans les années 20, 30, 40 et 50 ainsi que des ethnologues du Smithsonian à la fin du siècle rendent régulièrement compte de squelettes de 2 mètres ; 2,30 ; 2,40 ; plus de 2,50 mètres, en donnant les dimensions des mesures de fémur, 71 cm, des circonférences de crânes comme 91 cm dans le rapport ethnologique du Smithsonian. Celui de 1873 est vraiment intéressant. 

 

Un des problèmes c'est que beaucoup de ces ossements tombent en poussière. Ils se trouvaient dans d'anciennes tombes ouvertes et ces gens ont avancé que ça pose problème scientifiquement si on excave les os et qu'ils tombent en poussière. Ça m'a été ouvertement renvoyé à la figure comme si je l'avais inventé pour ne pas avoir à montrer des preuves de géants lors de ma conférence TED. Mais la pure vérité c'est que cela provient des documents historiques locaux et les rapports ethnologiques du Smithsonian en parlent. Leurs propres scientifiques en parlent. 

 

Mais il y a des vestiges qui ont été exhibés, la ville est en effervescence et il semble que ce soit arrivé au mauvais moment. Ces tertres funéraires se trouvaient là depuis des milliers et des milliers d'années et évidemment les Amérindiens n'y touchaient pas car ils étaient révérés. Puis les Européens sont venus et les ont tout simplement détruits et profanés. Vous ne pouvez pas détruire et célébrer une culture en même temps et cela ne faisait pas partie de l'évolution. Personne au pouvoir ne voulait voir se propager l'idée de géants, d'Amérindiens sophistiqués. Ils voulaient les dépeindre comme des sauvages désorganisés. 

 

Tout ceci a fini par devenir une énigme et nous tentons de reconstituer les échos lointains du passé avec toutes ces archives. 

 

Beau : Oui, j'aimerais que vous nous parliez davantage de cet aspect parce qu'avant tout la raison pour laquelle ils étaient tellement motivés à nous dissimuler la véritable histoire n'est pas claire. Donc évidemment, si tout ceci est vrai, et manifestement il semble y avoir beaucoup de preuves que cela soit vrai, cela introduit une théorie alternative de l'histoire qui change beaucoup de choses et les rend très intéressantes d'un point de vue factuel. Peut-être pouvez-vous nous en parler un peu plus. 

 

Jim : Oui, je vais me permettre d'intervenir puis je laisserai Hugh dire ce qu'il pense car j'aimerais souligner qu'il existe des conspirations dans le monde. Cela ne fait aucun doute. Il y a des compagnies pétrolières sans pitié, des politiciens tarés et des sociopathes à la tête de multinationales, etc. Mais dans le monde universitaire, ce n'est pas une immense conspiration. Cela ne pourrait même pas être une immense conspiration, avec tous ces hommes et femmes indépendants qui font simplement leur travail. Le problème que je vois ce sont les limites de la science. Que considère-t-on comme une preuve ? Vous vous intéressez à ce sujet et on peut parler de certaines choses mais si je l'aborde avec des amis anthropologues et archéologues en disant simplement « hé, les preuves s'accumulent qu'il y a eu un cataclysme, un déluge lors d'une ère précédente », alors l'esprit se bloque. C'est comme si je leur disais que la Terre a 2 000 ans ou que je viens de voir un dinosaure. Que des licornes broutent ma pelouse. 

 

Passé ce stade, il n'y a plus de curiosité intellectuelle. 

 

Beau : Oui. 

 

Jim : Ce que je comprends... C'est comme le milieu scientifique, je peux creuser le sol et faire des analyses. Ce dont on parle n'est absolument pas étudié. En outre, la question est vraiment de savoir ce qu'on considère comme une preuve. Partout dans le monde les traditions orales racontent la même histoire ; les rosicruciens, les francs-maçons, les grands mystiques, les documents religieux. Les gardiens de la sagesse à qui je parle racontent la même histoire alternative. C'est drôle - j'essaierai d'être bref - toutes les entités que je viens de mentionner, les rosicruciens, les francs-maçons, les traditions orales disent tous qu'il y a eu un grand déluge, un impact cométaire. Ils redoutent tous l'« étoile balai ». Des géants et un petit peuple faisaient partie d'une civilisation perdue, l'Atlantide. Edgar Cayce le dit. Les autres le disent. C'est fascinant qu'ils racontent tous la même chose. La mythologie comparée dira la même chose mais ensuite il y a cette histoire infiniment différente, l'histoire scientifique, qui a tenté de détrôner la religion à la fin des années 1800. 

 

Donc, ce n'est pas Monsanto impliqué dans une conspiration. C'est comme si un filtre académique intervenait. La nature humaine joue un rôle et ces sujets ont été dépeints comme ridicules, de caractère religieux et loufoques si vous vous en approchez. Je préciserai que je suis un catholique repenti. Je ne suis pas chrétien. Je crois que la Bible comporte de nombreuses vérités documentées, comme l'épopée de Gilgamesh et la Torah et le Midrash et les mystiques. Donc, je ne viens d'aucune obédience. Je veux juste trouver la vérité. 

 

Harrison : Hugh, votre avis là-dessus ? 

 

Hugh : Oui, pourquoi cela a-t-il été dissimulé, pourquoi cela semble-t-il avoir été mis sur la touche ? Il semble qu'il y ait des preuves d'un complot pour dissimuler toute cette idée de ces squelettes géants, de ces personnes géantes existant dans la préhistoire. C'est un thème que l'on aborde dans le livre au chapitre sur les « dossiers du Smithsonian ». Au départ, avant d'écrire ce livre, on pensait comme beaucoup de monde qu'il y avait une conspiration organisée pour museler ces recherches. Quand nous avons investigué, nous avons épluché tous les vieux journaux du Smithsonian et avons effectivement trouvé de petites preuves de cela et c'est inquiétant que ces institutions influentes de haut niveau ne mentionnent pas les géants même si elles les ont découverts dans leurs propres rapports annuels et en parlent dans leurs rapports, leurs lettres, etc. 

 

On possède 17 compte-rendus du Smithsonian en personne, des géants de 2 à 2,50 m qui se trouvent pour la plupart en fin d'ouvrage, mais pour conclure, aucun n'est cité. C'est un sujet dont nous avons récemment parlé avec d'autres personnes et c'est vraiment flagrant. Cela vous pousse à vous demander pourquoi ils ne les mentionnent pas alors que de telles découvertes surprenantes se répètent. 

 

Mais si vous examinez la politique, l'histoire et la culture qui existaient dans les années 1800 en Amérique, vous voyez que la Théorie de l'évolution de Darwin prenait forme. Donc la découverte de crânes géants de 90 à 100 cm de circonférence datant de plusieurs milliers d'années ne cadrait pas vraiment avec l'évolution et ce genre de choses. Il y avait aussi la Destinée manifeste, tout ce mouvement consistant à écarter les Amérindiens, les mettre dans des réserves et les empêcher de poursuivre leur mode de vie comme ils l'avaient fait durant des milliers d'années. 

 

Donc, quand vous trouvez des squelettes de géants amérindiens avec des crânes énormes, ce qui signifie de plus gros cerveaux et implique qu'ils étaient super intelligents, cela ne colle pas avec la Destinée manifeste, avec la tentative de les mettre de côté, de leur voler leurs terres, de leur inoculer des maladies, etc. Il y avait donc des programmes politiques en place lorsqu'ils ont commencé à trouver ces squelettes, ces os et ces crânes géants dans toute l'Amérique du Nord, ce qui est devenu un problème pour eux. C'était un énorme problème permanent. 

 

Nous avons donc arrêté de parler constamment de complot et avons simplement rassemblé les informations dans leur ordre chronologique. Et l'on peut voir quelque chose d'assez obscur se profiler. Mais je ne pense pas qu'il s'agisse d'une conspiration organisée. Je pense qu'il s'agit simplement d'une séquence d'événements liés à des programmes politiques ainsi que des idées qui se sont diffusées partout dans le monde. Aleš Hrdlička a pris le pouvoir du Smithsonian au début des années 1900 et c'était un eugéniste pré-Nazi. Il prétendait que les non-blancs leur étaient très inférieurs, etc. 

 

Cela s'est transformé en ce projet raciste qui s'est parallèlement instauré. Et cela ne cadre pas avec ces présumés Amérindiens probablement supérieurs aux humains modernes à l'époque de leur découverte. Il y a donc beaucoup de choses en jeu. On aborde cela longuement en détails dans le chapitre sur les « dossiers du Smithsonian ». C'est ce chapitre que vous devez lire si vous voulez voir tout le déroulement de l'histoire. 

 

Autre chose rapidement : en 1990, le NAGPRA, la loi fédérale sur "La protection et le rapatriement des tombes des natifs américains", est entré en vigueur et a éradiqué toute exposition publique d'objets funéraires, de squelettes géants, d'ossements, de momies, de quoi que ce soit découvert dans le sud-ouest. Donc, toutes les preuves ont disparu. C'est un autre niveau de suppression de la totalité des preuves. Disons simplement qu'il y a plus qu'il n'y paraît. 

 

Harrison : Pour moi, vous semblez dire qu'à l'époque où ces rapports parvenaient, il y avait des raisons historiques valides, d'un certain point de vue, pour soit les ignorer, soit les dissimuler dans une certaine mesure et c'est ce qui nous met aujourd'hui dans une situation particulière où, parce qu'à l'époque ces éléments n'ont pas été privilégiés et transformés en précédents scientifiques historiques, il ne nous reste aujourd'hui que des anecdotes historiques. Vous ne pouvez pas aller au Smithsonian pour voir l'un ou l'autre de ces squelettes en exposition, aussi les scientifiques actuels n'ont-ils pas de preuves à examiner. Tout ce qu'ils entendent c'est « Il y avait des géants », et ils trouvent cela ridicule, comme vous le disiez Jim, comme des licornes broutant la pelouse. 

 

Il n'y a donc aucune motivation réelle à étudier ce sujet et il y a aussi le fait que même si les gens n'y pensaient pas à l'époque, aujourd'hui, si cela devait faire les gros titres, si la communauté scientifique étudiait sérieusement le sujet, il y a, comme vous dites, d'énormes implications qui remettent en cause des croyances fondamentales à propos de l'histoire, de l'évolution de l'humanité, de ce qui existait il y a 12 000 ans. Peut-être peut-on aller dans cette direction mais auparavant j'aimerais aborder la chronologie des événements. 

 

On a tous ces compte-rendus de squelettes géants, beaucoup entre 2 m et 2,50 m, dont on a trouvé les restes. Je sais qu'à l'époque ils ne disposaient pas de la technologie que nous possédons aujourd'hui pour dater ces échantillons. Y a-t-il une quelconque indication de la datation de ces squelettes ? Et en lien avec cette question : je sais qu'il existe des récits de colons qui ont rencontré des géants vivants. Je me demandais si vous pouviez réconcilier les deux. Quand ces géants existaient-ils ? Sont-ils réellement partis ? Quand ont-ils disparu ? Pouvez-vous nous éclaircir tout cela ? 

 

Jim : Je dirais que tous les premiers explorateurs, les célèbres - Coronado, Magellan, John Smith en Virginie, Vespucci, de la Patagonie à la Virginie - ont tous rencontré des natifs énormes entre 2 et 3 mètres selon les descriptions, si vous arrivez à y croire. En Alabama, Tuscaloosa faisait presque 2,50 m, tout comme son fils. Ces observateurs qualifiés ont continué à rencontrer des géants et des tribus dont les natifs étaient particulièrement grands. Dans le livre, on écrit que Thomas Jefferson a rencontré des guerriers Osages de 1,90 à 2,10 m qui furent décrits comme nobles et imposants, beaux, impressionnants et massifs. On ne parle pas des joueurs maigrichons de la NBA mais de types énormes et robustes. 

 

Les restes remontent de 1700 à probablement 1000 av. J-C, quelque chose comme ça. On sait que les gens de la civilisation Adena étaient particulièrement grands. La classe royale allongeait leur crâne. Les squelettes qu'on trouve dans les tumulus de la partie orientale du pays, les plus vieux étant ceux de la civilisation Adena me semble-t-il, font bien plus de 2,10 m. 

 

Et cela pose la question de la provenance de ces géants. Il y a différentes histoires. Il y a l'idée que parmi les Amérindiens, il y avait une classe royale de grandes personnes plus bienveillantes, la légende des géants, les grands civilisateurs qui sont apparus après le déluge d'il y a 12 000 ans. Ensuite ils parlent d'une race de géants malveillants avant le déluge partout dans le monde. Les Amérindiens disent qu'ils étaient cannibales et féroces et que leurs cheveux étaient roux. On a les histoires sur la caverne de Lovelock et les mythes et les légendes. C'est un truc de fou avec toutes ces tribus amérindiennes. 

 

Maintenant, si on regarde l'histoire, on continue à repousser les dates aux États-Unis : l'ère pré-Clovis, 15 000, 18 000 ans, Cactus Hill en Virginie, l'abri sous roche de Meadowcroft , Monte Verde, donc les dates continuent à être repoussées et de nouvelles théories sont proposées, comme l'hypothèse solutréenne qu'ils seraient venus en bateau ou autre. Mais il y a un réel mystère car l'origine africaine de l'homme moderne ne semble pas concorder avec l'histoire des géants. La civilisation perdue dont parlent toutes ces sources a-t-elle existé ? Y a-t-il eu une Atlantide ? Et c'est là que tout le monde indique Edgar Cayce, les documents religieux et les rosicruciens/francs-maçons où des géants faisaient partie de la civilisation. Sont-ce eux qui ont atterri sur les terres bibliques, ont-ils atterri aux États-Unis comme le diraient probablement les Amérindiens ? 

 

Encore une fois, que considérez-vous comme des preuves ? Je comprends l'idée d'essayer d'assembler cette vision du passé avec les études anthropologiques, avec les études des restes de squelettes, mais en même temps, deux réalités ne peuvent pas coexister - comme en géologie avec l'uniformitarisme et le catastrophisme. Il est évident qu'il y a eu des événements catastrophiques. Les deux peuvent coexister et en anthropologie on pourrait avoir une autre histoire. Je crois que l'évolution est réelle mais c'est une autre histoire. Il y a l'intervention génétique, une courbe en cloche quelque part. 

 

En 2002/2003, ils ont trouvé des « hobbits » en Indonésie. Pour moi, quand allons-nous tirer les leçons de l'histoire ? Galilée a été arrêté, Velikovsky a été ridiculisé avec son Mondes en collision, Graham Hancock - que je trouve brillant, raisonnable et objectif - se fait toujours houspiller. Il se fait mettre en boîte, traiter de pseudo-scientifique ou autre. Bougez-vous et regardez les choses objectivement ! Proférer avec arrogance qu' « on a toutes les réponses » est stupide. Où nous trompons-nous ? Quelles sont les 14 % de théories erronées ? Étudions-les collectivement. 

 

Harrison : Vous avez mentionné certaines légendes sur des géants d'avant le déluge, disons néfastes et cannibales, mais vous avez ensuite aussi mentionné des géants plus récents, après le déluge, qui ont été révérés en tant que leaders bienveillants, une sorte de classe dirigeante. Y a-t-il quoi que ce soit de plus ? Que racontent d'autre les légendes, car il semble y avoir une sorte d'évolution dans la pensée et la description de la nature psychologique de ces géants. 

 

Jim : Tu veux répondre Hugh ? 

 

Hugh : Je vais me charger de celle-là. C'est une très bonne remarque. La chronologie est vraiment très morcelée quand on tente de découvrir qui était où à l'époque, en particulier en Amérique du Nord, notre thème central. Mais même avant le présumé déluge, dans le livre on parle de l'impact cosmique du Dryas récent. Dans la tradition orale, le folklore amérindien, il y a des témoignages - très forts, très réalistes - de l'existence de géants à la même époque que la mégafaune. 

 

Puis on trouve des restes momifiés en Amérique, souvent avec des cheveux roux, certains très grands supposément. Dans la caverne de Lovelock, il y a l'homme de la grotte de l'esprit, vous avez l'homme de Kennewick - non momifié bien sûr. Ensuite, vous avez des découvertes vieilles de 7 000 ans, les hommes des tourbières de Floride, etc. 

 

Il y a donc là une chronologie. Mais, chose intéressante, ce qui est étrangement fascinant, ce sont toutes ces histoires de cannibalisme et c'est vraiment effrayant quand vous vous plongez là-dedans, même les momies de la caverne de Lovelock qui pourraient avoir plusieurs milliers d'années. A l'époque, la tribu des Paiute - Sarah Winnemucca Hopkins a écrit sur le sujet dans les années 1800 - parle de légendes de cette race aux cheveux roux, des gens violents, grands, dans la région du lac Humboldt et de la caverne de Lovelock qui les terrorisaient et les mangeaient. En fait, ils les mangeaient au petit-déjeuner, au déjeuner et au dîner, miam miam ! 

 

Ils rencontraient donc ce type de problème. Et puis vous commencez à étudier cela et réalisez que beaucoup de légendes en parlent. Elles parlent souvent d'être attaqué, persécuté par ces géants mangeurs d'homme partout dans le pays, littéralement partout. Ensuite on a trouvé de réelles preuves dans la caverne de Lovelock que de la moelle avait été extraite d'os humains et mangée, donc on sait que c'est réel. Il y a d'autres éléments de preuves archéologiques qui viennent étayer cela. On trouve des exemples depuis l'île de Catalina jusqu'en Nouvelle-Angleterre en passant par le Maine. 

 

Il y avait donc ces élites bienveillantes qui étaient probablement les précurseurs des Adena, provenant probablement du Canada et du Nord-Ouest, il y a probablement 6 000 ans, qui se sont métissées avec les élites tribales, les chefs tribaux comme la classe royale qui étaient moins intelligents. Le fait qu'elles transmettaient la connaissance et la sophistication est évident dans les sites culturels tumulaires et dans leur monde. 

 

Mais parallèlement, il y avait d'autres groupes différents. Ils étaient extrêmement grands, c'étaient des géants mais ils ne ressemblaient en rien aux Adena. Ils étaient cannibales. Il y aura de grandes guerres entre les diverses tribus. C'est étrange car on trouve le même genre d'histoires dans les anciens textes comme l'Ancien Testament, le Livre d'Hénoch, le Livre des Géants, même les manuscrits de la Mer Morte et ce genre de choses, d'autres légendes et d'autres textes antiques partout dans le monde. 

 

Il y a donc un parallèle. C'est comme s'il y avait deux classes différentes de géants. Puis vous approfondissez et vous trouvez d'autres types de géants. Ce n'est vraiment pas clair mais on essaye de s'y attaquer, en particulier en Amérique du Nord et à proximité des frontières, pour donner une idée de ce qu'on sait maintenant. Avec l'augmentation des tests ADN, davantage de découvertes sont probablement faites. Mais on sait qu'il y avait des géants en Patagonie qui ont vécu jusque dans les années 1500-1600 et ils ont été photographiés à l'extrême Sud de la Patagonie, près de l'Antarctique, en 1901 par le Capitaine Cook à l'époque. 

 

Il y a donc des preuves de géants vivant jusqu'à cette époque dans différentes parties du monde. Le truc de l'ADN est vraiment intéressant. Quand on a écrit le livre, on a parcouru toutes les dernières recherches avec les dernières données sur l'ADN et les migrations et c'est vraiment étonnant quand on y pense. Mais j'étais vraiment convaincu d'une chose, c'est que ces géants aient pu avoir un point d'origine en Amérique du Nord même. C'est ce que déclarent beaucoup de légendes mais davantage de recherches sont nécessaires. 

 

Harrison : Que voulez-vous dire par point d'origine ? Quelle pourrait être l'hypothèse sur la nature de ce point d'origine ? 

 

Hugh : C'est ce qu'on appelle la « genèse américaine ». Il s'agit d'une théorie qui court depuis une quinzaine d'années mais n'a jamais été prise au sérieux. Elle a été formulée au départ par Jeffrey Goodman. C'est un archéologue qui a écrit un livre intitulé American Genesis. Cette théorie a été reprise par d'autres, même par l'une des paléontologues dentaires que l'on interroge pour l'émission TV et le livre. Elle parle maintenant des origines de l'homme en tant que tel qui ne seraient pas du tout en Afrique il y a 100 000 ans. Il y a différents endroits partout dans le monde où les hommes seraient apparus. Ils ne viennent pas nécessairement d'un unique endroit, ou des singes ou autre. Une théorie toute différente est avancée. 

 

Et quand vous regardez l'Amérique du Nord, il y a des crânes, des humains modernes... des crânes quasi de type Cro-Magnon qui remontent à 70 000 ans ont été découverts en Amérique du Nord. Ils datent de 45 000 ans avant que l'homme de Cro-Magnon n'ait émergé en Europe il y a environ 44 000 ans. On doit donc se demander dans quel sens les migrations se sont produites. Se passait-il quelque chose en Amérique du Nord dans la préhistoire lointaine, et en Amérique central et du Sud, et au Canada bien sûr ? Le Pacifique reliait toutes ces cultures à différentes parties du monde. Il en existe un tas de preuves maintenant. Au Brésil, des crânes remontent à presque 100 000 ans, il existe des peintures rupestres bien plus anciennes. Cela donne vraiment une perspective entièrement différente à cette idée de préhistoire lointaine. 

 

Votre question portait sur la nature du point d'origine. Eh bien cela concerne vraiment où les humains sont apparus sur la planète. D'où viennent-ils est une toute autre histoire car quand vous regardez les légendes nord-américaines, mince, c'est presque comme s'ils étaient descendus du ciel et bien sûr les oiseaux-tonnerre qui se transforment en humains, etc. C'est donc un peu comparable aux Nephilim, aux Observateurs et tout un tas de trucs bibliques. C'est donc étrange mais on aborde ce sujet autant qu'on peut dans le dernier chapitre du livre. 

 

Jim : Avec cette vision alternative, vous devez presque concéder une création quasi surnaturelle de l'homme il y a 200 000 ans. C'est ce que dit Edgar Cayce. Il dit que ça a eu lieu sur un continent au milieu de l'Atlantique. Il y a les australopithécinés qui se sont transformés en genre Homo et vous avez l'Homo Erectus à Dmanissi en Géorgie vieux de 1,8 million d'années qui a été découvert il y a quelques années. Il y a donc tous ces précurseurs théoriques à l'Homo Sapiens. 

 

Mais il y une école de pensée... je viens juste d'entendre dire que Francis Crick, qui a travaillé avec le parrain du génome humain, pensait vraiment qu'il y a eu une sorte d'intervention quasi étrangère pour créer l'Homo Sapiens. Je crois vraiment qu'il ne s'agirait pas de « genèse américaine ». L'origine serait en Atlantide au lieu de l'Afrique. Cela paraît étrange mais il y a encore un tas de question sur l'origine de l'Homo Sapiens. Une accélération bizarre semble avoir eu lieu et ensuite boum ! Il y a cette espèce bien plus avancée. C'est comme si l'ADN d'Homo Erectus ou de certains cousins des êtres humains avait pu servir à une expérience de génie génétique si vous voulez. 

 

Quand vous lisez l'épopée de Gilgamesh dans la Bible et les mystiques, ils parlent d'une création surnaturelle de l'Homo Sapiens. Je sais que c'est dur à avaler mais c'est universel. C'est dans tous les mythes et les légendes et c'est une réflexion vraiment intéressante. Il y a tellement de similitudes stupéfiantes partout dans le monde que c'est au-delà de la coïncidence. Si vous lisez les trucs de Graham Hancock et regardez Quetzalcoatl, Viracocha et les grands civilisateurs qui sont apparus après le déluge, ils portaient tous ces sacs d'hommes, partout dans le monde. 

 

La similitude iconographique va bien au-delà d'un seul point. Ce sont les re-promulgateurs de la civilisation. Ils ont tous les mêmes attributs. Ils sont grands, barbus et portent ces sacs d'hommes. C'est tout simplement ahurissant. Sur toute la planète vous voyez des statues et des pétroglyphes avec six doigts et six orteils et aussi dans la Bible, le géant de Gath avait six doigts et six orteils. C'est ce niveau de particularités à travers les mythes et les légendes, les pétroglyphes, les documents religieux, les récits historiques, les mystiques et les sociétés secrètes qui me stupéfie. 

 

Les professionnels ne parcourent pas le monde pour examiner ces choses. Ils ne cherchent qu'à démystifier : « posez un crâne géant sur mon bureau, sinon ne venez pas m'ennuyer », ou autres choses du style. Je ne critique personne, je dis seulement que c'est d'une ampleur stupéfiante et aussi bien caché que le nez au milieu de la figure. 

 

Harrison : Ce que vous dites me rappelle quelque chose. Je crois que j'en ai entendu parler pour la première fois dans un livre de Laura Knight-Jadczyk - elle a participé plusieurs fois à cette émission - intitulé les Comètes et les cornes de Moïse. Elle a trouvé un rapport sur l'explosion cométaire de Toungouska au dessus de la Russie en 1906. Certains scientifiques ont découvert que des mutations génétiques avaient affecté des formes de vie dans cette région. Dans le livre, cela suscite l'idée que des bombardements cométaires peuvent induire ces modifications génétiques et pour moi, la question se pose car vous avez mentionné tous ces mythes du déluge et l'idée qu'un bombardement cométaire il y a environ 12 000 ans a provoqué cette destruction massive en Amérique du Nord. Je sais que Graham Hancock en a parlé dans son dernier livre ainsi que Firestone et West dans leur livre d'il y a plusieurs années. 

 

Ces idées de bombardement cométaire ont été largement ignorées dans le monde universitaire mais il y a un petit groupe de scientifiques qui travaillent sur ce sujet de manière très sérieuse et soignée. Ensuite, il y a cette idée d'évolution. Si on regarde les données évolutionnaires historiques, on y trouve souvent des séquences de développement extrêmement rapide. Donc, je me demande s'il pourrait y avoir un rapport avec ce catastrophisme, peut-être avec ces comètes car quand on y pense, une nouvelle espèce surgit de nulle part... Il pourrait bien y avoir un élément surnaturel mais qui pourrait être inextricablement lié à l'aspect physique de l'introduction chaotique de ces bombardements cométaires, qui surviennent régulièrement, cycliquement dans l'histoire et introduisent ce niveau de mutation dans les espèces existant sur la planète. Cela pourrait être le mécanisme de cette croissance rapide, du développement rapide d'espèces nouvelles et plus complexes. Je voulais seulement soulever cette idée et voir ce que vous en pensez. 

 

Jim : Je vais rapidement vous donnez mon avis. C'est très bien de rester sobre et scientifique. Aucun doute là-dessus. Je dis souvent que j'aimerais que ce mystère ne soit pas aussi surnaturel en apparence car je suis le type de gars qui va à Pumapunku, regarde une pierre et se dit : « si on donne un morceau d'andésite à dix maîtres sculpteurs avec les outils de l'époque, ils ne seront pas capables de faire ça. » Ou « prenons ce site » ou « regardons comment Sacsayhuamán a été construite ». Je peux vous montrer des exemples incroyables qu'à mon avis les gens de l'époque n'ont pas pu réussir. Ou demandons-nous pourquoi il y a des crânes allongés partout sur la planète. 

 

Mais en pure vérité, Edgar Cayce, la Bible, les rosicruciens, les francs-maçons, Platon, Madame Blavatsky et tous ces documents religieux disent que l'Homo Sapiens originel, ou Adam si vous préférez, était un être androgyne. Toute culture a ses mythes et ses légendes. Quetzalcoatl était le fils d'un être androgyne. Ils parlent essentiellement de la naissance de la race humaine comme d'un événement surnaturel à partir d'un être androgyne. C'est tellement bizarre à dire, mais si vous passez 486 heures à étudier cela comme je l'ai fait, vous verrez partout dans le monde des statues hermaphrodites, des représentations de ce dieu androgyne surnaturel, vous vous demandez pourquoi il existe deux versions de l'histoire. L'une est celle qu'on apprend tous, qui va à l'encontre de tous les documents religieux, tous les mythes et toutes les légendes, tout élément alternatif d'information concevable provenant du passé. Leur différence est ahurissante. 

 

Mais à vrai dire, ce dont on parle ici, cette vision alternative de l'histoire contenant des éléments surnaturels, je crois sincèrement et fermement qu'elle est quasiment exacte. Et dans 50 ans nous considérerons ce modèle comme bien plus juste. Pensez simplement à la précision et à l'importance de ces traditions orales partout sur la planète qui disent la même chose, à leur exactitude, à la science qui continue à démontrer par la fréquence des tsunamis, à comprendre, etc. Il y a deux modèles et je trouve qu'un des deux est bien plus étonnamment juste et concorde avec les traditions orales. Et je sais que ça paraît étrange. 

 

Harrison : Non, c'est bien. 

 

Jim : C'est drôle. J'apprécie Graham Hancock. Il est vraiment objectif et scientifique. Et Randall Carson. Je suis allé parler avec Al Goodyear en Caroline du Sud sur le site Topper, le site pré-clovis de 55 000 ans qu'il pense avoir trouvé. Je navigue dans les deux mondes. Je dois dire qu'en tant qu'investigateur et enquêteur mon intuition m'amène dans une direction différente. C'est stupéfiant. L'iconographie similaire, les mythes et les légendes me poussent dans cette direction, sans arrière-pensées tout à fait franchement. 

 

Harrison : Oui, et quand vous examinez cela, c'est un énorme mystère totalement ignoré par la communauté scientifique. A l'heure actuelle, on dispose d'un éventail d'idées limité quant aux différentes causes possible et à la manière dont cela s'est passé. L'une n'est pas très satisfaisante et c'est l'histoire évolutionniste, largement uniformitariste qui ne cadre tout simplement pas avec beaucoup de faits. Et puis il y a cette version surnaturelle. C'est une bonne explication car quand vous l'entendez, vous vous dites « qu'est-ce que cela pourrait être d'autre ? ». Une troisième explication mystérieuse inconnue pourrait exister, mais en l'état, ces histoires tendent à rendre compte des faits tels qu'on les observe. Donc, je pense que c'est au moins un point de départ à partir duquel on doit démarrer. Et comme vous l'avez dit, je pense que si les gens, sans nécessairement donner le bénéfice du doute, reconnaissent au moins ces histoires et les examinent, on progressera plus dans la compréhension de l'histoire humaine qu'en les ignorant. 

 

Jim : Totalement, oui. Je ne veux pas monopoliser la parole, mais c'est un point important. Et « satisfaisant », c'est exactement cela. C'est comme si une des versions répondait à toute interrogation et mystère éventuels dans l'histoire, la version alternative/surnaturelle. Du genre, « OK, je comprends ce dont parlait les Grecs : les dieux, les demi-dieux, les Titans, le continent perdu dans l'Atlantique qu'évoquait Platon. Je comprends ce que racontent les Amérindiens à l'heure actuelle, le petit peuple et les géants. Ce ne sont pas que des inepties irréalistes. Je comprends ce dont parlent les Gardiens de la Sagesse, les anciens qui ont bâti ces sites avec une technologie oubliée. 

 

Ensuite, vous avez la version officielle qui est tellement insatisfaisante. Votre intuition vous le dit. C'est marrant, quand vous êtes professionnel, c'est comme si vous preniez une direction. J'ai navigué dans ces domaines et je comprends. Cela étouffe votre curiosité intellectuelle ou votre amour pour la mythologie. Pourquoi les gens aiment-ils Le seigneur des anneaux ou Game of thrones ? Intuitivement, ils savent, ils puisent dans l'esprit collectif qui comprend qu'il existe une vision différente de l'histoire qui est vraie, qui a été rayée de la carte par un événement cataclysmique à fort potentiel post-traumatique. Donc on reconstitue tout ça et des types comme Hugh et moi le faisons par passion. J'ai été payé 2 cents de l'heure pour mes énormes recherches. On vend quelques livres ici et là mais je m'en fiche. Je trouve ça fascinant et je crois vraiment qu'on découvrira que la version de l'histoire dont on parle est vraie dans les prochaines décennies. Ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils ne découvrent un site bien plus vieux que Göbekli Tepe. Je me dois de le dire. 

 

Beau : Je voulais aussi vous poser des questions à propos de l'idée soulevée dans le livre que ces géants qui ont érigé les sites mégalithiques, en particulier les tumulus essentiellement dans l'est des États-Unis et même les henges en Angleterre... vous évoquez une technologie perdue et ces tertres sont terriblement fascinants dans leurs alignements astronomiques et rien que pour l'énorme travail que leur construction implique, leur taille immense. J'aimerais donc vous demander ce qui se passe avec tous ces tumulus ? 

 

Hugh : Je vais répondre. Grosso modo, il y a plus de 100 000 terrassements répertoriés en Amérique du Nord. Il y au moins 10 000 tumulus énormes, de formes différentes, rien que dans la vallée de l'Ohio. Beaucoup ont été détruits. Beaucoup se trouvent sur des terrains privés. Beaucoup ont été nivelés, etc. Vous devez regarder ça sous un angle différent. A nouveau, il y a là différentes chronologies. Si vous allez plus au Sud jusqu'en Louisiane et presque jusque la Côte du Golf, vous avez Poverty Point, vous avez Watson Break. Il y a un autre site dont j'ai oublié le nom. En fait, je les ai visités récemment il y a environ un an et ils remontent à 3000-3800 avant JC, ce sont les plus vieux tertres connus en Amérique. 

 

Il y a des amas coquilliers sur la côte californienne. Il y a une datation au carbone qui remonte à 20 000 ans. Je n'arrive pas vraiment à me faire une idée à ce propos et je ne suis pas sûr qu'il s'agissait d'une piètre technologie à l'époque où ils l'ont fait, mais c'est là, c'est dans les registres et on en parle très brièvement dans le livre, il me semble. 

 

Mais avant tout, il y a les tertres de la civilisation Adena qui officiellement ne datent pas plus de 1000-1300 avant JC. Jim, corriges-moi si je me trompe. Ensuite, il y a les tumulus de la culture Hopewell, probablement vers 400 après JC, que les cultures ultérieures ont ensuite modifiés. Mais ceux de la civilisation Adena sont les plus intéressants. C'est là que se situe la vraie recherche. Greg Little, un très bon ami, et Andrew Collins travaillent dessus, ainsi que quelques autres. C'est vraiment le lien avec les géants et c'est ce qu'ils ont découvert. On les trouve littéralement à l'intérieur, très profond, souvent en dessous du niveau du sol, profondément enfouis dans le sol. Donc souvent ils ne se trouvent pas au-dessus du niveau du sol. Les gens ne réalisent pas ça. 

 

Et il y a les chambres en pierres. Certains sites comme celui de Miamisburg comportent des revêtements en pierre, donc ça ressemble plus à une pyramide. Et il y a tellement d'autres sites si vastes comme celui de Newark et ceux aux alentours de Chillicothe qui sont des systèmes de terrassements massifs, à la géométrie complexe, recouvrant de nombres hectares qui encodent de la géométrie, de la métrologie, des alignements astronomiques, et sont liés à d'autres sites dans le pays. Il y en a des semblables en Floride. On en trouve aussi au Nord le long de la frontière canadienne, jusqu'aux grands lacs. On les trouve principalement au Mississipi mais ils se déploient à partir de là. Mais on en trouve bien dans différentes parties du pays. Il y en a tellement et ils sont si sophistiqués. Ils renferment des pierres et les géants sont impliqués. On doit donc se demander pourquoi on néglige la réalité que les géants aient pu être impliqués dans la construction de ces tertres. 

 

On trouve des terrassements étonnamment similaires bien plus au Sud jusque chez les Olmèques en Amérique centrale, de l'autre côté de la Côté du Golfe. Il y a des tumulus, il y a des terrassements, il y a d'immenses villes en terre avec des revêtements en pierre et des chambres en pierre à l'intérieur. C'est de fait très similaire si vous vous penchez dessus. 

 

Et en Grande-Bretagne et en Europe, il y a évidemment la même chose et c'est probablement plus ancien. On doit donc se demander si l'influence venait d'Europe ou inversement car les plus anciens en Amérique du Nord correspondent un peu avec les plus anciens d'ici. Il y a donc un grand point d'interrogation quant à qui faisait quoi et où. Mais à nouveau, conjointement à ces sites en Grande-Bretagne, il y a des légendes et des histoires, et on trouve aussi des récits de géants, pas autant qu'en Amérique du Nord, surtout dans la vallée de l'Ohio, mais il y a très certainement des corrélations avec la métrologie, la géométrie, la conception, le style, les légendes, les histoires, l'astronomie, etc. Cela cadre avec la théorie qu'il existait une grande culture préhistorique qui a influencé toutes les cultures de par le monde. 

 

Beau : Si je pense qu'il y a une sorte de connexion atlante ici, c'est parce que si vous lisez la description de l'Atlantide de Platon - je crois qu'Andrew Collins a écrit un livre à ce sujet - beaucoup de cités atlantes, du moins telles que les décrit Platon, sont similaires, et les terrassements, les douves, les terrasses surélevées où les gens vivaient. Cela m'a vraiment fait penser à cela et ça soutient l'idée d'une dispersion du peuple atlante au moins aux États-Unis. 

 

Jim : Bonne remarque. Le livre de Greg Little sur l'héritage des bâtisseurs de tumulus d'Edgar Cayce. Cayce a donné 68 lectures sur les bâtisseurs de tumulus. C'est tellement étrange que Cayce ait donné des lectures. Pour ceux qui ne connaissent pas Edgar Cayce, il avait été à l'école jusqu'à 13 ans et il tombait dans un état de transe à Hopkins, dans le Kentucky je crois, et il a donné toutes ces lectures sur la santé. Mais ensuite il a commencé à parler de civilisations perdues, de vies antérieures sorties de nulle part, et cela a été consigné. Les lectures se trouvent à la bibliothèque ARE à Virginia Beach. 

 

Quoi qu'il en soit, Cayce a parlé des bâtisseurs de tumulus dans 68 lectures différentes. Il a dit des bâtisseurs de tumulus en Floride qu'ils étaient d'une stature bien plus imposante que les gens de l'époque et qu'ils étaient proportionnellement massifs, ce qui est intéressant car les compte-rendus sur les squelettes que l'on trouve parlent toujours des proportions. Mais quoi qu'il en soit, il a parlé de l'influence des premiers bâtisseurs de tumulus, vers 3000 avant JC qui sont venus pour éviter les cultes sacrificiels qui avaient cours et qui étaient d'orientation plus bienveillante. 

 

Beaucoup de terrassements, comme à Portsmith, dans l'Ohio, sont la réplique exacte de la cité centrale de l'Atlantide de Platon. C'est dans le livre de Greg Little, et aussi dans le nôtre. On a obtenu la permission de Greg. Mais il s'agit de ce terrassement en anneau que Squire et Davis ont étudié et catalogué avant qu'il ne soit détruit. C'est tout simplement époustouflant à quel point il est similaire, et Cayce qui dit ça et là, bingo ! Ici même on retrouve cette similitude phénoménale. Et les archéologues n'ont jamais été capables de dire pourquoi il y avait des douves. 

 

C'est le plus bizarre. Partout sur la planète, on trouve des pyramides. On est face à des choses des plus folles et énigmatiques, les dieux créateurs balancent des sacoches avec une iconographie semblable, n'est-ce pas ? Si l'histoire était cette version barbante que l'on nous sert, on aurait un paysage banal. C'est comme si on était parachuté dans un monde extraterrestre insolite qui n'a aucun sens car on ne l'observe pas comme il faut, on ne l'étudie pas au travers des mythes et des légendes et des traditions orales. 

 

Beau : je suis en train de lire Mound Builders de Greg Little qui parle des lectures de Cayce et c'est vraiment fascinant que Cayce ait parlé de choses qui ont été dévoilées bien plus tard grâce aux découvertes archéologiques, l'idée que les tribus perdues d'Israël ont peuplé les États-Unis puis sont descendues à Mexico, les civilisations Adena, voire la provenance canadienne. Si l'on regarde les tumulus du Serpent [au Canada et en Ohio - NdT], c'est tout à fait fascinant. 

 

Jim : Absolument. Hugh peut intervenir. Mais je suis content que vous lisiez ce livre. C'est impressionnant. Actuellement, j'écris un livre sur la recherche du continent perdu d'Edgar Cayce et quand nous sommes allés au Pérou et en Bolivie, tous les sites mégalithiques incroyables que l'on a croisés, Cayce en parle comme d'une colonie atlante. Je comprends cet élan. Quand on en parle, on donne l'impression d'être fou et d'avoir perdu la tête mais mince, comment ont-ils fait ça ?! Dans tant de maçonnerie, il n'y a pas un micron d'écart et encore moins un endroit où un cheveu ou une lame de rasoir pourrait passer. Pour moi, en tant que maçon professionnel, c'est dur de faire comprendre aux gens à quel point la maçonnerie est ultra-précise. 

 

Beau : Dans une vidéo, vous montrez ces énormes dolmens. Comment sont-ils arrivés là ? Avec le poids de ces pierres, comme à Stonehenge... je suis perplexe. 

 

Hugh : Ce sont les géants. 

 

Beau : Comment ont-ils fait ? Les ont-ils soulevés ? 

 

Hugh : Oui. 

 

Beau : Disposaient-ils de technologies extraordinaires ? Des choses que nous ne connaissons pas ? 

 

Jim : Je vais répondre. Cayce dit précisément qu'ils utilisaient des gaz, des lasers, la vibration, le son, que cette technologie les a aidé à bâtir des endroits comme Saksaywaman. En même temps, je dirais qu'il ne faut pas sous-estimer les capacités humaines car on sait que les romains ont construit des trucs incroyables, des centaines de tonnes. 

 

Beau : Oui. 

 

Jim : Donc, on ne peut pas tout regarder et dire « C'est impossible ». Les humains ont fait des tas de trucs déjantés. Mais certaines choses, que paradoxalement Cayce identifie dans ses lectures, sortent du lot. Je vais laisser la parole à Hugh, il a probablement ses propres idées. 

 

Hugh : Oui, regardez simplement les histoires et les légendes, et même les découvertes dans les tumulus près de Stonehenge, on a trouvé des squelettes extrêmement grands. Les premières légendes de Stonehenge parlent de Merlin employant des géants pour bouger les pierres pour lui. Et aussi, à propos de technologie, ils avaient des milliers de soldats. Lorsque j'étais en Irlande pour récupérer les pierres dites de Killara et les amener à Stonehenge... le roi Aurelius [Conanus] et tout ce genre de trucs, mais tout se trouve dans l'Historia regum Britanniae, l'ouvrage classique de Geoffrey de Monmouth écrit dans les années 1100. 

 

Ils ne pouvaient pas bouger les pierres. Ils ne pouvaient pas déconstruire le site. Ils ne pouvaient pas le déplacer en Angleterre donc des géants sont impliqués et Merlin s'est servi d'un procédé pour les bouger. Et avec ça, il l'a fait facilement. Alors, qu'était-ce ? A t-il utilisé une sorte de technologie ? D'autres histoires disent qu'il a fait léviter les pierres, qu'il était capable de manipuler les pierres et de les bouger. Donc, rien qu'à Stonehenge, le plus célèbre site mégalithique de la planète, on trouve ces histoires. 

 

Et on en trouve également à d'autres endroits. On trouve ces histoires de technologie du son, de pouvoir faire léviter des pierres. Il y a évidemment le Château de corail en Floride que j'ai visité il y a quelques années, là où Edward Leedskalnin a construit un énorme site mégalithique dans les années 1950. Il y a donc quelque chose. La technologie est là et si un Letton d'1,50 m peut construire le château de corail alors 100 personnes de taille normale peuvent bâtir un site mégalithique. Comment ont-ils fait, c'est une toute autre question mais les indices sont là. La question est de reconstruire cela et avec un peu de chance avec cette nouvelle émission télé, Jim va construire un équivalent de la Grand Pyramide, n'est-ce pas Jim ? 

 

Harrison : Grandeur nature? 

 

Jim : Oui. Hugh, tu parlais de Stonehenge. La première représentation de Stonehenge est une tapisserie du 12ème siècle et montre Merlin en compagnie d'un géant qui lève une pierre, c'est ça ? 

 

Hugh : C'est exact. Le géant a l'air de mettre le linteau en place sous la direction de Merlin. C'est la plus ancienne représentation connue de Stonehenge. C'est dans tous les livres sur Stonehenge mais tout le monde fait comme si de rien n'était, comme s' il n'y avait pas un géant soulevant une pierre. Alors, est-ce la réalité ? Et comme vous le verrez dans un de nos prochains livres, on va étudier Stonehenge. On va examiner la Grande-Bretagne. J'habite tout près de Stonehenge donc j'ai fait des recherches dans cette région et ce que j'ai déjà trouvé est surprenant. Jim a rassemblé quelques compte-rendus il y a 2/3 ans et on a fait des recherches dessus, on est allé plus en détail, et rien que dans la ville du coin un géant de 2,85 m a été déterré. On a fait défiler une effigie de géant dans cette ville pendant des centaines d'années. C'est en lien avec St Christophe qui était un géant biblique cananéen et serait apparemment venu dans la région de Stonehenge. 

 

Il y a donc beaucoup de trucs bizarres dont un tas de gens n'ont aucune idée. C'est pour ça que l'on pousse la recherche vers différentes parties du monde car cela n'a pas vraiment été étudié. Ce n'est pas vraiment publié et on a le sentiment que d'établir ces liens et en faire un livre est important. Je pense que c'est vraiment essentiel en fait. 

 

Harrison : Je voulais vous interroger sur un autre type de restes humains ou d'apparence humaine qui a été découvert mais avant d'aborder cette question, vous venez de dire que vous travaillez sur un autre livre. Je voulais vous demander avant tout si vous avez découvert quelque chose de pertinent depuis la parution du livre et si vous pouvez nous parler des projets sur lesquels vous travaillez actuellement et quand on pourra les voir à l'avenir. 

 

Hugh : Jim interviendra ici. On garde un peu le secret car on n'a pas encore entièrement décidé du type de format mais en gros je tarabuste Jim pour qu'on fasse un livre sur les géants en Grande-Bretagne car on veut faire un livre mondial. On veut faire ce genre de choses mais il y a tellement de quoi faire. J'ai fouillé les archives, Jim a déjà fait une tonne de recherches, il y a tellement de quoi faire et seul un ou deux livres ont été écrits sur le sujet, dans les années 1970, un livre brillant intitulé Sowers of Thunder d'Anthony Roberts. Je le recommande si les gens s'intéressent aux anciens géants britanniques et à la tradition et au folklore sur les géants. C'est brillant, totalement inspirant. En fait, il m'a beaucoup influencé. C'était un contemporain d'un autre de mes mentors, John Michell. 

 

Ensuite, on va aller voir un peu partout dans le monde. On a des idées pour d'autres choses. On veut réfléchir ensemble à un tas de recherches mégalithiques, des choses comme ça. Il y a donc beaucoup de possibilités. On espère démarrer des émissions télé l'année prochaine ou dans deux ans et on continue à travailler et à avancer. Des découvertes sont faites. Il y a une découverte très récente en Malaisie dont Jim peut parler. En fait, il enquête dessus, un très grand squelette qui a été mis au jour. On s'est fait envoyer d'autres compte-rendus en provenance d'Amérique, des artefacts géants en Amérique du Nord. 

 

J'ai repéré des os géants en Angleterre que Jim et moi devons aller voir quand il viendra. On espère voir ceux de Castelnau en France. On va étudier ça. C'est donc une quête constante que d'essayer de découvrir la vérité sur ces mystères. 

 

Harrison : Jim, voulez-vous nous parler un peu de ce cas en Malaisie ? 

 

Jim : Oui. Un historien a raconté avoir trouvé des os de dimension énorme et sur cette île, en Malaisie, il y a aussi des tombes énormément longues. J'ai parlé à l'Office du tourisme malaisien. J'ai envoyé un paquet d'emails. Il en ressort l'impression qu'il a prétendu avoir manipulé des os d'humains de 2,75 m, ou quelque chose comme ça, ce qui est bien au-delà de la taille normale. Je suis même entré en contact avec l'historien. J'ai l'impression que ça sent un peu le piège à clics. Il y a eu un article, il y a un ou deux ans, dans la région de Kolar en Iraq du Nord qui disait « des os d'un homme de 3 mètres ont été découverts ». AK News, un réseau de télé kurde légitime, en a parlé. 

 

Donc, j'ai remonté la piste car AK News avait mis la clef sous la porte. Je suis entré en contact avec Dalal Zuma Dilshad, professeur en études assyriennes à Leyde, aux Pays-Bas. Il vient de la région de Kolar en Iraq du Nord. Ces crétins de l'EI détruisent actuellement l'endroit. Mais un de ses étudiants a trouvé trois squelettes : l'un faisait 2,35 m avec un crâne de 30,5 cm, un autre était gravement endommagé et l'autre était celui d'un enfant. 

 

Donc, l'article avait tout faux en parlant d'hommes de 3 m. Mais ce que j'ai découvert, c'est qu'il y avait un squelette de 2,35 m avec un crâne de 30,5 cm. Je ne sais pas comment il a été étudié car évidemment beaucoup de conflits se déroulent à cet endroit. Mais ces articles existent et on doit les éplucher. Il faut se bouger. C'est l'un des problèmes. Il y a tant de conneries sur internet. Franchement, je pourrais être démystificateur. Je pourrais m'installer confortablement, faire mon choix, être un grand héros et prétendre que je suis plus intelligent que tout le monde mais si j'examine les cas difficiles, je dois aussi étudier les cas bidons et les démystifier. Hugh le fait. Andrew le fait. Hancock le fait. J'apprécie vraiment ça. Brien Foerster le fait. Ce sont tous des auteurs que vous devriez lire si vous vous intéressez à ces études. 

 

Le 23 janvier, je crois, ici aux États-Unis, mon frère et mois avons fait un second documentaire de 2 heures sur la colonie disparue de Roanoke et les pierres de Dare, et je pense que c'était plutôt bien fait. On tente d'élever le QI de nos émissions, de créer un modèle différent. On travaille avec une douzaine de professionnels différents dans un climat de camaraderie pour résoudre ces problèmes. Search for the Lost Giants est passé il y a quelques années et depuis j'ai voyagé, enquêté et pensé à une émission plus générale que je souhaite faire avec Hugh et mon frère qui examineraient une vaste panoplie de mystères anthropologiques et archéologiques où s'exprimeraient des indigènes, des chercheurs indépendants et des professionnels sceptiques, tous travaillant de concert sur différentes investigations dans le monde. 

 

C'est donc ce que j'envisage et je pense que l'émission sera réalisée et diffusée vers l'année prochaine, et j'espère plutôt tôt que tard. Je suis très confiant. J'interviens au congrès de l'ARE à Virginia Beach en octobre. Erich von Däniken et Hugh Collins y participeront. Je travaille sur un livre avec Hugh et aussi actuellement sur un livre sur le continent perdu d'Edgar Cayce. Je dirais aux auditeurs qui viennent de nous rejoindre - et je ne parle pas pour moi - mais vous êtes des gens intelligents et réfléchis qui essayez de reconstituer l'histoire de l'humanité. Tout le monde semble être un lecteur insatiable. Personne ne ressemble à un taré surexcité qui vous coince dans la rue et vous rebats les oreilles. 

 

Nous présentons des indices raisonnables pour tenter de décrypter les mythes et les légendes et ce genre de choses. Donc, n'invitez pas les trolls et les démystificateurs. Faites simplement valoir votre point de vue et restez-en là et les bonnes personnes finiront par trouver. Cela s'intensifie. Les gens saisissent l'idée d'un continent disparu. Cela gagne vraiment du terrain. Je dirai juste que je crois fermement, sans arrière-pensées, que ce dont on parle aujourd'hui sera considéré comme bien plus exact que le modèle actuel. Je terminerai là. 

 

Harrison : Vous avez mentionné Brien Foerster. En fait, je voulais vous en parler car dans le livre, il y a des photos de ces crânes allongés. Je vais rappeler un peu le contexte. Quand j'ai découvert ces crânes allongés pour la première fois, cela paraissait être une anomalie. Peu de gens en parlaient pour simplement présenter quelques photos et c'était tout. 

 

Donc, pendant un moment, je pensais que c'était cool et un peu bizarre et ce n'est que ces dernières années que beaucoup plus de photos et de spécimens réels ont été présentés et Brien Foerster y est pour beaucoup. Il a une super chaîne YouTube où il visite d'obscures petits musées et déniche ces crânes. Ce qu'il y a avec ces crânes c'est qu'ils sont en fait plus grands que la normale à cause de la contrainte que l'on exerce sur eux pour leur donner cette forme, mais il y des crânes qui ont un volume crânien plus important que la normale, donc bien plus de matière qu'un crâne normal. Ces crânes sont vraiment d'apparence étrange. 

 

Je me demandais si vous pouviez nous parler un peu de ces crânes et s'ils ont un lien quelconque avec ce dont on a parlé comme les géants, les tumulus, etc. Et aussi le fait que beaucoup de ces crânes ont été trouvés en Amérique du sud, mais je crois que vous avez mentionné qu'on en a trouvé en Floride je crois? Pouvez-vous nous en parler? 

 

Jim : Oui, Hugh peut intervenir car j'ai beaucoup parlé, mais absolument. Au Malta Pumapunku on vient juste de voir les crânes dans le musée du circuit. Mais je donnerai mon avis après que Hugh ait parlé. 

 

Hugh : En fait, j'allonge mon crâne pendant que nous discutons. Avec un chapeau de déformation crânienne. Je plaisante. Mais fondamentalement, il y en a partout dans le monde. Pas seulement en Amérique du sud. J'ai passé du temps avec Brien. On voyage chaque année au mois de novembre. On est allé au Pérou ensemble. Jim est venu avec nous la dernière fois et on a pu observer en détail certains de ces crânes et ils sont vraiment surprenants. Certains sont tellement grands avec un nombre de sutures différent. Ils ont des cheveux roux. Ils font penser à cette culture avancée tout le long de la côte occidentale de l'Amérique du sud et l'Amérique centrale. J'en ai vu en territoire olmèque dans tout le Mexique. J'en ai vu en Amérique du nord. Quelques sites tumulaires en Amérique du nord comportent ces crânes. Certains sont en relation avec les géants que nous connaissons. Dans le chapitre « anomalies anatomiques » du livre on consacre toute une partie à la déformation crânienne, aux crânes allongés. 

 

Il y a donc un lien. Les élites allongeaient leur crâne. En fait, une étrange théorie fondée sur des preuves ADN avance qu'effectivement, certains sont naturels car on a trouvé des bébés et des fœtus au crâne allongé. Donc c'est aussi une chose naturelle qui peut se produire. C'est là où ça devient bizarre, presque comme si il y avait un ADN différent. On en a trouvé à travers l'Europe et le Moyen-Orient, le Pacifique sud, le Japon, quasiment tous les pays, la Russie, partout dans le monde, en Afrique, en Égypte. La liste continue. C'est donc une chose que les gens aimaient faire dans la préhistoire. 

 

Maintenant, pourquoi ils le faisaient, je n'en ai aucune idée. Beaucoup de gens disent que cela avait un rapport avec l'élite ou la classe royale. Cela pouvait être pour augmenter la glande pinéale. Cela pouvait être pour imiter les dieux qui étaient là il y a des milliers d'années. Cela pouvait être pour accroître les facultés cérébrales. On pouvait alors peut-être améliorer certaines glandes de sorte à augmenter les capacités télékinésiques ou psychiques, ou même l'intelligence. On pourrait donc avoir cela. 

 

Je pense qu'il y a un lien. En fait on a écrit tout un chapitre sur une région, Sonora au Mexique. Jim peut peut-être en parler plus en détails mais il y là une région où dans les années 1930 un tas de géants momifiés aux cheveux roux ont été trouvés, jusqu'à 2,45 m je crois. Tout cela a été oublié, tout a été dissimulé, le Smithsonian était impliqué. Puis, plus récemment, en 2012, dans un rayon de 3 km, sur un autre site un petit peu plus moderne, vieux d'environ 1000 ou 2000 ans je crois, on a trouvé tout un tas de squelettes au crâne extrêmement allongé. Et cela soulève tellement de questions. 

 

S'agissait-il de cultures avancées différentes ? Se connaissaient-elles ? Existaient-elles à la même époque ? Encore une fois, c'est un aspect de la préhistoire qui est soigneusement dissimulé et l'on doit se demander pourquoi. 

 

Jim : Je dirais que c'est un autre exemple de cultures séparées par des milliers de kilomètres et des milliers d'années accomplissant les choses les plus extrêmes, bizarres, et impensables qui ne pourraient avoir simplement fait leur apparition en raison d'un quelconque syndrome du centième singe. Brien, un chercheur indépendant, a exposé tout cela, surtout lui. Je sais qu'il a travaillé avec David et d'autres personnes, et d'autres personnes ont étudié ce mystère, mais ses efforts constants ont mis cela au jour. Désormais, les gens semblent se dire : « que se passe-t-il bon sang ?! » C'est ce que Hugh et moi avons fait avec l'idée des géants. Nous avons donné vie à cette idée et les gens se disaient : « Des géants ? C'est quoi ce bordel ?! » Et Graham Hancock a fait des choses. Richard Cassaro avec cet icône du « Dieu intérieur » partout sur la planète. Beaucoup de chercheurs indépendants étudient une iconographie similaire. Cela montre que si vous faites de gros efforts vos pouvez faire avancer l'un de ces mystères. 

 

Mais comme je le disais, c'est une activité des plus bizarres. Quand j'en ai parlé à Todd Disotell, l'anthropologue moléculaire de notre émission, un type génial, je lui ai dit : « Hé, tu te moques de moi. Il y a des crânes allongés partout sur la planète ?! » Et aucune curiosité intellectuelle ne dépassait ce stade. Je comprends qu'il étudie des restes physiques mais j'avais envie de crier : « Étudie-les ! Propose une théorie raisonnable ! ». A nouveau, la théorie raisonnable est qu'il s'agit d'une culture d'origine commune ou de diffusionnisme ou autre chose. 

 

Il y a autre chose. Comment diable pouvez-vous faire la chose la plus bizarre à vos fichus enfants, leur déformer le crâne ? Encore une fois, à mon avis, c'est genre la cinquantième chose qui indique fortement qu'il a existé une culture d'origine commune. Et Brien est un type brillant. Je vais faire sa promotion une minute. Si vous voulez visiter, allez-y définitivement avec Brien et Hugh. J'ai trouvé Brien objectif, intelligent et raisonnable et certains sceptiques, à qui j'aimerais défoncer la tête, le décrivent souvent comme un cinglé. Ils adorent déblatérer derrière leur écran et descendre les gens. Mais ils ne veulent pas trouver la vérité. Ils veulent juste se sentir mieux en dénigrant, ce que je devrais trouver plus pardonnable, mais certains trolls qui disent des saloperies me hérissent le poil. Ce sont des connards, ils n'arrivent à rien alors ils se prennent un coup de dopamine en ridiculisant les gens qui s'impliquent vraiment. Brien s'implique ! C'est un type merveilleux. Il travaille dur. Il se sent concerné par l'histoire humaine et à un certain moment on verra qu'il avait raison. Entièrement ! Alors ces fouines cachées derrière leur ordinateur iront pleurer chez leur mère. Désolé. 

 

Beau : C'est correct. Pas de souci. 

 

Harrison : On ressent la même chose. 

 

Beau : Oui. En parlant des anomalies anatomiques, j'aimerais aussi aborder un autre domaine que vous avez traité dans le livre, à savoir la très étrange double rangée de dents trouvée sur ces squelettes. Je ne sais pas si c'est lié à de quelconques capacités intellectuelles supérieures ou des aptitudes mathématiques surprenantes ou autre, mais j'aimerais que vous nous en parliez un petit peu. 

 

Hugh : Je donne mon avis le premier, Jim ? 

 

Jim : Bien sûr. On a des opinions différentes, mais oui. 

 

Hugh : C'est très controversé à l'heure actuelle. Très très controversé. Beaucoup de sceptiques nous harcèlent à ce sujet mais quand on a travaillé sur le livre, l'émission de télé, il y avait pas mal de compte-rendus de doubles rangées de dents, de dents supplémentaires, de dents surnuméraires. Il y a des compte-rendus dans les rapports annuels du Smithsonian. Il y en a un de Floride où même une troisième rangée de dents perçait. C'est très particulier. Certains sont très précis et expliquent très clairement qu'il y a deux rangées de dents mais le langage de l'époque a posé des problèmes ici. On le mentionne dans le livre mais à l'époque on n'a pas été plus loin car on avait vraiment besoin de plus de temps. Dans le monde entier il y a des compte-rendus de gens qui ont deux rangées de dents. Il y a des gens avec des dents supplémentaires. Des gens m'ont contacté pour me dire que dans leur famille ils avaient des personnes étrangement grandes qui avaient dû se faire enlever une deuxième rangée de dents. C'est donc un phénomène authentique, quoi qu'en disent les sceptiques. Mais si vous étudiez les années 1800, vous avez un petit problème car souvent les deux rangées de dents décrites étaient littéralement la mâchoire supérieure et la mâchoire inférieure. 

 

Il y a donc un débat à ce sujet et Andy White est l'un de ceux qui se sont vraiment fâchés et sont devenus grossiers envers Jim et moi à ce propos. C'est toujours sur son site web. Donc Jim a été en contact avec lui et en a parlé avec lui. Donc, je pense qu'il y a là quelque chose mais on ne peut être à 100 % sûrs de tous les compte-rendus. On l'a dit dans le livre. On n'a jamais prétendu que chacun de ces compte-rendus était vrai mais il y en a qui sont tellement détaillés et clairs qu'il est vraiment difficile d'ignorer ce phénomène. 

 

On a parlé à une anthropologue dentaire de l'Université de New-York et elle a été intriguée car elle nous a montré des preuves de dents supplémentaires dans la préhistoire. Elle nous a montré des exemples réels qu'on a examinés et présentés dans l'émission télé et le livre. C'est donc une chose. Elle a suggéré que peut-être en raison de la taille de la personne un déclencheur génétique pouvait provoquer la croissance de dents supplémentaires. On sait que dans la région des Lacs Canadiens [dans le Michigan, NdT|, il y avait des tribus qui grandissaient en moyenne d'environ 2,50 cm tous les 100 ans (ou tous les 1000 ans ?) et ils avaient également des dents supplémentaires. Certains avaient une double rangée de dents et c'est clairement établi dans les archives académiques. Il y a donc bien quelque chose. 

 

Pour certains cas il y a le problème du langage de l'époque, la façon dont les gens parlaient. A toi Jim. 

 

Jim : Oui, j'ai parlé à Andy White, l'anthropologue de Caroline du sud. Il avait écrit des choses sur les doubles rangées de dents à l'époque où on faisait notre émission donc j'ai parlé plusieurs fois avec sa classe d'anthropologie et on a passé quelques jours ensemble et parlé de ces choses. Il disait que lorsqu'il établissait des rapports dans les années 80 en tant qu'anthropologue, il avait commencé à trouver tous ces compte-rendus de géants avec des doubles rangées de dents. Il en a conclu que c'était le langage de l'époque - une double rangée de dents signifiait des dents parfaites en haut et en bas. A l'évidence, les colons avaient des dents bien plus mauvaises que les crânes indigènes qui avaient souvent des dents parfaites. 

 

Je crois qu'il tient une bonne piste. Je crois que dans les compte-rendus qu'on a trouvés en Angleterre et en France, ils ne mentionnent jamais de doubles rangées de dents. Cependant ils mentionnent la mâchoire au premier plan du visage et j'en suis venu à la conclusion que certains compte-rendus sont légitimes, comme les rapports du Smithsonian d'une troisième rangée de dents, les dents surnuméraires, mais je ne pense pas que tous les compte-rendus de double rangée de dents le soient car sinon on en trouverait davantage dans les archives anthropologiques. Les professionnels en trouverait plus de preuves. Il y a des cimetières de squelettes à New York qui étaient tous décrits avec une double rangée de dents. S'il y avait 300 squelettes avec une double rangée de dents, on en trouverait plus dans les archives. 

 

Donc, je crois qu'Andy a probablement raison dans une certaine mesure mais qu'Hugh a raison de dire que certains cas sont des anomalies anatomiques bizarres ou des dents surnuméraires, ou autre. Mais ce que je disais à Andy c'est que cela renforçait encore plus ma position que des squelettes humains réels documentés existent, n'est-ce pas ? C'est une autre couche de l'affaire. Oui, vous analysez un crâne, vous regardez les dents et si elles ne sont pas en double vous commentez leur perfection et la correspondance de la mâchoire avec le visage car tout ça est écarté comme canular ou os de mastodonte. Je pense que ce sont des squelettes humains, des objets stationnaires, ils ne vont pas se lever et aller se promener. Et ils ont été mesurés par des professionnels de l'époque qui ont donné des mesures précises. Donc, cela renforce un peu l'argument qu'il faut creuser ce mystère. C'est mon avis. 

 

Beau : Une des choses que vous avez soulevée dans le livre et qui me paraît cohérente par rapport à ces rangées de dents... 

 

Jim : C'était probablement mon chapitre. 

 

Beau : Je crois que même le dentiste anthropologue à qui vous avez eu affaire a dit que les mâchoires des géants étaient si grandes que la bouche avait naturellement besoin d'une seconde rangée de dents. 

 

Harrison : Si vous êtes aussi grand, vous devez manger beaucoup de nourriture. Peut-être avez-vous besoin de plus de dents pour mâcher. 

 

Hugh : Mais que mangeaient-ils ? C'est la question. Les cannibales et tout ça. Vous avez besoin de dents supplémentaires pour... 

 

Harrison : aller jusqu'à la moelle. 

 

Hugh : Oui. 

 

Jim : Ça pourrait aussi être une bizarrerie comme six doigts ou six orteils. Ça pourrait proprement être une anomalie anatomique associée à des personnes énormes du passé. Encore une fois, à qui six doigts et six orteils conviennent ? C'est des plus bizarres. Je sais que des gens en ont. C'est drôle car c'est une condition génétique clairement associée aux géants. Edgar Cayce en parle. Les pétroglyphes et les statues du Pacifique sud, sur toutes ces îles isolées, pourquoi les dieux créateurs ont-ils six doigts et six orteils ? J'ai vu une peinture d'Adam du 15ème siècle, celui d'Adam et Eve, et il avait six doigts. Alors, c'est quoi ce bordel ? Quand vous voyez le monde sous l'angle dont nous parlons, on dirait un film de David Lynch. Ce sont de véritables phénomènes de foire. 

 

Beau : Oui. 

 

Harrison : Oui, Twin Peaks. Des géants, des nains. Avez-vous encore un peu de temps ? Y a-t-il d'autres questions que nous voulions poser ? 

 

William : Je trouve plutôt fascinant à quel point un tas de scientifiques est super concentré sur sa spécialité, comme les géologues. Ensuite, on a des archéologues, des anthropologues et des astrologues. J'aime votre façon d'essayer de rassembler ces sciences pour aboutir à certaines idées ou à une conclusion au lieu d'être hyperfocalisé sur un domaine. J'apprécie vraiment ça. 

 

Jim : Merci ! C'est une bonne remarque. L'hyper-spécialisation des domaines universitaires constitue un problème, comme ce que l'on voit en médecine. Le principe de ne pas nuire est jeté par la fenêtre. Vous allez chez le médecin, n'est-ce pas ? Prescription, prescription, prescription, surtout si vous êtes âgé. Où est l'approche holistique ? Ça ne va pas du tout et on le sait ! On sait que Pfizer est une bande de sociopathes qui vendent des médicaments non autorisés. Ils connaissent les effets secondaires, c'est comme Ford et la Pinto qui explose. « On paiera les dégâts humains car on sait que cela nous reviendra moins cher ». Ça arrive dans l'industrie pharmaceutique et le milieu universitaire. C'est la sur-spécialisation. Il n'y a pas de perspective holistique. 

 

Un mythologue comparé regardera toute l'affaire différemment et dira : « Ouah ! Regardez ces connexions stupéfiantes ! » Mais si je me focalise entièrement sur une direction et un mode d'investigation, je ne verrai bien évidemment pas cela ! Donc, je n'y vois pas une conspiration. J'y vois un aspect d'une manière inefficace et inexacte d'envisager l'histoire. 

 

Harrison : Parfait ! Un dernier mot Hugh ? 

 

Hugh : Oui. Je le dis aux gens à chaque émission où nous allons : en Amérique et ailleurs, inspectez vos archives locales. Inspectez vos archives locales et inspectez même votre jardin pour voir s'il n'y aurait pas un crâne géant. Car c'est comme ça que l'on trouve des choses. C'est comme ça que la recherche converge, les journaux locaux, les gens.. C'est un aspect important car on ne peut pas compter tout trouver sur internet. Beaucoup de nos recherches n'étaient pas sur internet. On a dû éplucher les vieilles archives, les vieux livres, les bibliothèques, etc. C'est de là que viennent les nouvelles découvertes. Évidemment, c'est du réchauffé mais on encourage les gens à le faire, partout dans le monde, n'importe quoi dont vous entendiez parler. Même si vous avez une légende locale, ça peut souvent mener à une découverte. Ça peut mener à quelque chose d'autre. C'est ce que j'ai fait ici dans mon coin et je trouve toujours davantage de choses. 

 

Donc, cet aspect est intriguant et on encourage les gens à nous contacter. Ils peuvent nous contacter via la page Facebook de Giants On Record ou de Search for The Lost Giants. Nous sommes tous deux, Jim et moi - Hugh Newman et Jim Vieira - sur Facebook, ou on peut me contacter par l'intermédiaire de Megalithomania.co.uk. On aimerait avoir des nouvelles des gens s'ils ont quoi que ce soit à partager. 

 

Harrison : Super. Merci beaucoup d'avoir participé à cette émission. Pour les auditeurs, nous parlions avec Jim Vieira et Hugh Newman, auteurs de Giants On Record. Je vous le recommande. Vous pouvez le trouver sur Amazon et probablement le commander chez votre libraire. Merci encore les gars. Ça a été génial de parler avec vous. Nous avons appris beaucoup de choses et il y a tant de sujets fascinants. Continuez votre bon boulot et on attend ce que vous sortirez à l'avenir. 

 

Jim : Super. Merci beaucoup les gars. De bonnes questions. J'ai vraiment apprécié. 

 

Hugh : Oui, merci beaucoup. J'apprécie. Salut ! 

 

Beau : Jim et Hugh, merci beaucoup. 

 

William : Merci. 

 

Harrison : Très bien, merci à tous. On se revoit la semaine prochaine, prenez soin de vous.

 

0 commentaires

mar.

22

août

2017

Russie : Ovni lors d'un coucher de Soleil à Tyumen le 19 Août 2017

0 commentaires

mar.

22

août

2017

Royaume Uni : étrange lumière filmée à Frome le 19 Août 2017

 

Un mystérieux OVNI a été filmé autour de Cley Hill près de la ville de Frome (Somerset, Angleterre) pendant plusieurs minutes.

 

L'objet volant non identifié a été repéré par Jeremy Le Fevre, un habitant de Frome. Il rentrait chez lui, le samedi 19 août 2017 dans la soirée après avoir participé au Frome Street Bandits at the Cheese and Grain Rum Festival.

 

Après avoir repéré cet étrange objet, il prit un moment pour regarder les mouvements inhabituels de cette lumière. Il raconte :

 

« Je n'avais jamais vu quelque chose comme ça avant. Cela m'a vraiment attiré l'attention. Il a continué pendant un certain temps avant de voler au loin en direction de Longleat. »

 

« Il émettait des couleurs vertes et rouges. Il me semblait que cela aurait pu être des feux d'artifice attachés à un drone. Il n'en demeure pas moins que cette chose n'a pas être identifiée. »

 

Nigel Vile, un randonneur local, se promène régulièrement dans la région.

 

Évoquant cette fameuse colline, il a déclaré :

 

« Certains experts sont allés jusqu'à décrire la ville voisine de Warminster comme étant la capitale britannique des OVNI à la suite d'un phénomène rencontré pour la première fois au milieu des années 1960 et qui est depuis connu sous le nom de 'Warminster Thing'. »

 

« Des bruits étranges ont été entendus dans les cieux au-dessus de la ville, et une lumière chatoyante également étrange a été observée à proximité. »

 

Ce n'est pas la première fois cette année qu'un OVNI a été filmé autour de Cley Hill.

 

En mai 2017, de mystérieux rayons lumineux ont été filmés autour d'une terre appartenant à la National Trust à Corsley. Le résident qui a pris cette vidéo a pensé que cette lumière pourrait être un OVNI.

 

Il a raconté son histoire à Somerset Live :

 

« J'ai pris cette vidéo de chez moi à Frome hier soir (29 mai). C'était sur la région de Cley Hill, je pense, qui est toujours un point chaud pour les ovnis. »

 

« Probablement un drone équipé d'une flamme fantaisie ou quelque chose comme cela. Il a été repéré à plusieurs reprises localement. »

 

Selon certains, cette lumière avait, en fait, été créée par un avion de cascade appartenant au groupe d'acrobaties AeroSparx. En effet, cette équipe effectue des acrobaties avec des feux d'artifice attachés aux extrémités de leurs ailes.

 

Cley Hill se trouve juste à côté de l'A36 en direction de Longleat.

 

Il possède une altitude de plus de 800 pieds de hauteur et est entouré de terres agricoles relativement plates. Au sommet de la colline se trouvent les restes d'une collision survenue à l'âge du bronze qui renferme deux carrioles rondes.

 

0 commentaires

mar.

22

août

2017

Retour sur la théorie conspirationniste que le Rover Curiosity n'est pas sur Mars - 22 Août 2017

 

L'idée est la suivante : le rover Curiosity de la NASA n’aurait  jamais quitté la Terre et  les images de la NASA reçus depuis ‘Mars’ proviendraient de notre propre planète… plus précisément de  l’île de Devon au Canada  !!??

Cette allégation est du même ordre que : la Nasa n'a jamais été sur la Lune !

Depuis le 6 août 2012, date à laquelle il a atterri sur Mars, le rover Curiosity explore la planète rouge afin, notamment, de déterminer si la vie y a pu exister.

 

Mais est-ce vraiment le cas ?

 

Certains théoriciens de la conspiration en doutent fortement.

 

Un nombre croissant de personnes pensent que ce rover n'a jamais quitté la Terre. Ils prétendent que la NASA des régions reculées de notre planète, comme l'île Devon (à l'extrême nord du Canada), pour filmer et mettre en scène ses « explorations spatiales ».

 

En étudiant les photos envoyées par Curiosity et publiées sur le site Internet de l'agence spatiale américaine, certains ont remarqué que le paysage martien est, en tout point, semblable à celui que l'on retrouve sur notre Terre.

 

Cette théorie est, certes séduisante, mais pourquoi la NASA falsifierait ses missions ?

 

Qu'aurait-elle à cacher ?

 

On pourrait aussi dire que ce fameux Rover est particulièrement robuste ainsi que son système électrique de recharge solaire compte tenu de la quantité de rayonnements toxiques, les températures basses, les vents de sable martien,  etc...

 

 

Commentaire : tout cela ne semble pas sérieux et la NASA n'a aucun intérêt à se ridiculiser ! 

0 commentaires

mar.

22

août

2017

Cédric Liopé , un contacté hors du Commun - 22 Août 2017

 

Cédric Liopé, un nom qui va faire de plus en plus parler de lui je pense…

Effectivement, l'expérience de Cédric Liopé relève l'une des histoires les plus incroyables que j'ai connue jusqu'à aujourd'hui en termes de Rencontres du 3ème Type!

Venez découvrir dans cette nouvelle vidéo, l'histoire de Cédric Liopé, comment a-t-il vécu son abduction, ces expériences incroyables et qu’est-ce que Cédric veut nous faire passer comme message aujourd'hui...

 

Cédric Liopé avait une vie tout à fait normale avant son enlèvement, tout ce qu'il y a de plus normale, un travail, une vie, des ami(e)s… Jusqu'à son enlèvement où sa vie a littéralement changé. Et oui!

Cédric Liopé a été victime d'une abduction (enlèvements supposés en lien direct avec des entités extraterrestres) il y a quelque temps par une certaine forme d'entité inconnue, et depuis son enlèvement qu'il nous dévoile dans cette vidéo, il observe depuis chez lui des "ballets" d’OVNIs chaque nuits, ou du moins de boules lumineuses étranges que l'on peut définir comme des engins "PAN" (Phénomène Aérospatial Non identifié), et Cédric prend l'initiative de les filmer, quand, ceux qui sont derrière ces phénomènes leur donnent l'autorisation…

Nous avons trouvé cela bien étrange et nous avons décidé de contacter Cédric pour plus d'explications!

Cédric nous à très gentiment accepté une interview dans Monde Mystérieux, où il se montre pour la première fois au grand public, et où il nous explique en détails toute son histoire.

Après plus de deux ans et une centaines de vidéos, il nous explique aussi comment il arrive à filmer ces OVNIs ou ces "PAN" depuis chez lui…

Croyez-moi, l'histoire de Cédric Liopé est l'une des plus incroyables que j'ai connue parmi tant d'autres, et dont je voulais vous en parler dans Monde Mystérieux…

Cédric est très enthousiaste de vous donner cette interview, et il sera d'accord pour revenir très prochainement pour nous donner d'autres news le concernant.

 

Nous avons réalisé cette interview au mois d'Avril dernier, nous sommes désolés pour le retard de vous la diffuser aussi tardivement, mais l'accumulation des derniers événements a fait que nous n'avons pas pu la sortir plus tôt…

Ceci dit j'espère que cette vidéo vous a plu et que l'interview de Cédric Liopé vous a peut-être encourager pour certains, et vous appuie la preuve que l'existence d'une autre Civilisation avancée est bien possible, puisque nous verrons par la suite d'autres cas de RR3 (Rencontres rapprochées du 3ème Type) et d'autres cas d'abductions… En tout cas merci à tous et je vous retrouve très bientôt pour de prochaines vidéos dans Monde Mystérieux!

Merci à tous à bientôt! Hervé R.

 

0 commentaires

mar.

22

août

2017

USA : deux Ovnis filmés dans le croissant du Soleil pendant l'éclipse au Nouveau Mexique le 21 août 2017

 

Nous pouvons observé deux Ovnis sous forme d'Orbes blanches lumineuses se détachant parfaitement bien par contraste sur fond de face sombre Lunaire !

Ces Orbes sont à l'intérieur du croissant Solaire partie supérieure.

De plus l'analyse du mouvement montre une trajectoire vers le bas puis vers le haut et sommet du croissant, ce qui élimine un satellite ou l'ISS.

Enfin, ils ne peuvent émettre que leur propre lumière puisque par définition ils ne peuvent pas recevoir , donc éventuellement refléter les rayons solaires !

Les derniers cropcircles nous avaient averti de bien scruter cette éclipse;  et bien voilà ce fut discret mais bien visible pour ceux qui se passionnent pour l'Ufologie.

Le message est simple : nous sommes présents dans votre environnement terrestre et ne voient que ceux qui nous cherchent !

Ils ne peuvent que se révéler discrètement et par symbolisme car ils ne doivent absolument pas interférer sur notre liberté d'évolution (dans tous les domaines : développement psychologique, technique, croyances et religions etc..)

La notion de temps-espace, les Passés-PRESENTS-Futurs ne nous ont pas encore dévoilés tous leurs secrets...

 

 

 

0 commentaires

lun.

21

août

2017

ISS : Ovni en approche le 16 Août 2017 !

0 commentaires

lun.

21

août

2017

«Il est resté avec moi depuis»: l’expert en ufologie révèle que les X Files l’ont convaincu que les extraterrestres sont réels - 21 Août 2017

Le commandant de l’armée de l’air Alan Turner MBE a décrit avoir vu des objets grimper à des vitesses supersoniques de 3 000 à 60 000 pieds – au-delà des capacités de tout avion à l’époque.

Source -Philip Mantle / dailymail.co.uk

CASCADE NEWS

Nous vous présentons deux  des cas proposé par l’ufologue britannique Philip Mantle au média dailymail.co.uk le 19 août 2017.

 

Le premier cas:

 

Le commandant de l’armée de l’air  de la  RAF est resté ahuri quand il a découvert l’objet au-dessus du Hampshire.

 

Son premier cas inexpliqué a impliqué le Commandant de l’armée de l’air Alan Turner MBE, qui était le superviseur au sein de l’armée (pour les  militaires) devoir (droit). Alan Turner, parle de l’affaire concernant  le Hampshire en 1971.

 

Il décrit l’observation d’objets s’élevant aux vitesses supersoniques de 3,000ft à 60,000ft – au-delà des capacités de n’importe quel avion à l’époque. 

 

M. Turner a dit : ‘ je suis embarrassé d’expliquer ce que moi, et beaucoup d’autres personnes, ont vu. 

 

‘ Pour s’élever à une telle hauteur à seulement quarante miles

( 64373,8 m) étaient au-delà de la capacité de n’importe quel avion de chasse à l’époque ‘

À cette époque l’avion ne pouvait pas s’élever à une telle altitude.  Ceci a été repéré  par trois radars différents au sol , plus le radar aéroporté à Canberra, ceci reste aussi un mystère. ‘

 

Le second cas : 

Traces physique sur le corps de cette hongroise la nuit après avoir été visitée par des »entités »

Crédit – Philip Mantle/ dailymail.co.uk/ CASCADE NEWS

 

Le mystère des marques bizarres laissées sur le ventre d’une femme hongroise après avoir été visité par un «être»  la nuit.

 

Le cas le plus étrange  selon l’expert d’OVNI est lorsqu’il a rencontré  les docteurs  qui n’ont pas su expliquer des blessures subies par une femme hongroise en 1991.

 

M. Mantle a affirmé que la femme était à la maison avec son mari, quand un objet silencieux en forme d’œuf noir a tiré à travers la cuisine.

La femme a déclaré que l’objet faisait un mouvement de «rippling»  c’est à dire d’ondulation, et un «bruit de reniflement» alors qu’il volait.

Une «femme merveilleuse» apparut tout à coup, regardant directement le témoin, qui la fit entrer dans une autre pièce.

Elle a respecté et suivi l’entité mystérieuse, seulement pour que l’être disparaisse quand elle est entrée dans l’autre chambre.

Un certain nombre de jours plus tard, la femme s’est réveillée au lit au son de la voix de l’être, qui lui a demandé de lever le bras et elle sentit soudainement une douleur intense dans son coude. Elle s’est retrouvée seule  dans un «objet semblable à la cabane » dans son jardin.

La femme s’est endormie et s’est réveillée au lit avec une douleur intense dans son abdomen et des marques étranges sur le ventre.

 

 

*M. Mantle, de Pontefract, Yorkshire, se prononcera lors d’une importante conférence OVNI organisée par Outer Limits Magazine à Hull le 9 septembre 2017.

 

0 commentaires

lun.

21

août

2017

La NASA vient-elle découvrir un « Escargot Spatial Colossal » à la surface de Pluton ? - 21 août 2017

 

Cela fait des décennies que nous avons lancé la première sonde spatiale pour explorer les confins de l’espace. Ces sondes ont désormais fait des découvertes très bizarres.

 

Le système solaire recèle de mystères et on peut le constater à travers toutes les images et vidéos prises par des sondes spatiales ultra sophistiquées.

 

Un de ces mystères se trouve sur la planète naine Pluton dans notre système solaire.

 

La sonde spatiale « New Horizons » a voyagé jusqu’à cette planète au bord du système solaire et a fait des découvertes plus que surprenantes : un escargot plutonien de l’espace !

 

 

 

 

Les scientifiques de la NASA pensent qu’il peut y avoir de fortes quantités d’azote gelé à la surface en raison du niveau incroyable de pression.

 

Mais plusieurs scientifiques croient fermement que l’étrange anomalie de Pluton est quelque chose de «vivant» et peut-être des créatures extraterrestres ressemblant à des escargots colossaux.

 

Alors, qu’est ce que cela pourrait-il être ?

 

Devons-nous nous fier à l’analyse scientifique de la NASA ou aux dires des chasseurs d’OVNIS?

 

 

L’astronome et analyste d’images, Marc D’Antonio a dit :

 

" New Horizons nous a montré des perspectives de Pluton que nous n’avons jamais vues auparavant, des images sans précédent. Ces images incluent celles qui ressemblent à un escargot – vous pouvez voir ce qui pourrait être une coquille et une tête et c’est vraiment étrange.

On dirait même qu’il laisse un sentier, alors est-ce que nous voyons vraiment des escargots spatiaux à la surface de Pluton?"

 

0 commentaires

lun.

21

août

2017

Regardez l’éclipse solaire du 21 août 2017 en live !

 

Utilisez les différents streams ci-dessous pour voir où en est l’éclipse solaire du 21 août 2017. Ne ratez pas cette chance !

 

Vous avez le lien direct de la NASA ci-dessous 

 

 

https://www.nasa.gov/eclipselive/#NASA+TV+-+Eclipse+Views+(Raw+Feed)

 

https://www.nasa.gov/eclipselive/#NASA+TV+Public+Channel

 

0 commentaires

lun.

21

août

2017

Ovni dans le ciel de El Paso, Texas 21 août 2017

 

Le témoin raconte :

 

Observed several round, reflective spheres ascending in sky. Continued watching them assume a pattern as they moved slowly from my sight. Sunday March 19 2017, while instructing a martial arts class at Eastwood park, El Paso TX, I stopped to drink some water. As I threw my head back to swig from the water bottle I noticed a series of perhaps 6 bright reflective balls, ascending quickly in a row, but curving in a C shaped flight pattern while ascending. They were not floating like balloons but rising rapidly. That caught my attention for sure ! It was midday and I marveled at this sight. From my initial vantage point, it looked like this string of spheres had started low to the ground. Within seconds they had reached an altitude of approx. 3000 ft. I work in army aviation and am fairly confident of the alt. Several of the spheres shot straight up and out of sight the remainder seemed to float aimlessly into a pattern. That’s when I grabbed my iPad and took the video. I clearly filmed what I thought were 3 spheres which had formed a triangular pattern, but in the video I see one or two more . One of my students also witnessed this event, but not from the beginning, only after he saw me run for the iPad and start filming. We both agreed this was high strangeness. The event ended with the spheres gradually moving in an eastern direction out of sight , while still in a triangular pattern. One of the objects appeared to be more reflective than the others. I have ruled out reflective balloons based on the way they flew. And the wind direction seems to have been out of the NE that day. Not sure what these spheres were. I got the feeling they were under controlled flight.

 

Author (source: MUFON)

0 commentaires

lun.

21

août

2017

USA : Ovnis dans le ciel de Phoenix, Arizona le 18 Août 2017

 

Cette observation de multiples Ovnis blancs lumineux faisant des manœuvres dans le ciel au-dessus de Phoenix en Arizona a été filmée le 18 août 2017.

 

 

lun.

21

août

2017

Un crop circle intrigant apparaît quelques jours avant l’éclipse solaire - 21 Août 2017

 

Quelques jours avant une éclipse solaire historique, un nouveau crop circle est apparu dans un domaine de Sutton Hall près de l’aéroport de Londres Southend.

 

Le cercle a été découvert le 17 août 2017, mais sa signification n’est pas encore entièrement comprise.

 

Des preuves ont montré maintes et maintes fois que beaucoup de ces agroglyphes sont des anomalies scientifiques incroyables et que, par conséquent , ils sont crées par des êtres d'un monde inconnu !

 

 

D'un point de vue scientifique, un champ électromagnétique est systématiquement enregistré sur la zone du crop circle , et cette est habituellement chargée d’électricité statique.

 

Pourquoi ?

 

Il existe également une forme rare d’énergie électromagnétique appelée «vortex de plasma ionisé» impliquée dans ces formations.

 

Regardons de plus près cela et imaginons un moment.

 

Dans cette formation particulière, l’apparence générale ressemble à une “tour de diffusion radio” avec une “antenne parabolique” près du sommet.

 

Dans ce cas, le sommet de cette «antenne parabolique» ressemble étrangement aux symboles d'une «éclipse solaire» !!

 

Alors, qu’est-ce que cela pourrait signifier ?

 

Pourrions-nous recevoir une sorte de message radio de quelque part ou de quelques entités inconnus de notre monde ? 

 

Cela pourrait-il simplement signifier que de nouvelles fréquences arrivent sur notre planète à la suite de l’éclipse ?

 

 

L’aspect intrigant de cette formation sont les nombreux symboles qui semblent être disposés en trois colonnes séparées de sept «cases» chacune.

 

Que signifient les symboles ?

 

Nous ne le savons pas encore.

 

La base inférieure de cette “tour de diffusion radio” pointe vers l’aéroport de Londres Southend à distance (comme on l’a noté en utilisant une ligne en pointillés blancs) :

 

 

En fin de compte, savons-nous ce que signifie ce crop circle ?

 

Pas encore, mais il y a certainement des aspects intéressants.

 

Avec l’apparition de l’éclipse, il peut simplement servir de rappel pour prendre un certain temps pour être présent pendant l’éclipse.

 

 

VIDEO

 

Le Diagramme de ce Crop Circle

0 commentaires

sam.

19

août

2017

Éclipse solaire : pourquoi vous ne devez pas rater celle du 21 août

 

Le 21 août prochain aura lieu un événement extraordinaire : une éclipse solaire totale.

 

Moins d'une centaine se produisent par siècle, un phénomène suffisamment rare pour que certains fassent le déplacement.

 

Par exemple, seulement 71 éclipses totales ont été observées durant le XXème siècle. Il n'y en aura que 68 durant le XXIe siècle.

On parle d'éclipse solaire lorsque le Soleil, la Lune et la Terre se trouvent alignés sur un même axe. La Lune cache alors le Soleil et son ombre plonge certaines régions du monde dans l'obscurité. 

 

Pour les personnes situées parfaitement dans l'axe de cet alignement, 100% du Soleil apparaît masqué.

 

En périphérie, le disque solaire reste partiellement visible.

 

En plus d'être rares, les éclipses solaires sont brèves.

 

En un point donné, leur durée totale ne dépasse jamais les 8 minutes.

 

Ce type d'événement se produit 3 à 4 fois pendant une vie d'homme, c'est donc un événement exceptionnel à ne pas manquer. Certains voyageurs passionnés n'hésitent pas à se déplacer et à prendre l'avion pour pouvoir observer ce phénomène. 

 

Ce sera d'ailleurs le cas à l'été 2017, avec l'éclipse solaire totale qui traversera les États-Unis d'une côte à l'autre.

 

En 1979, une éclipse complète s'était produite sur le territoire américain mais sur une zone plus restreinte. Il faut remonter à 1918 pour trouver une éclipse de même ampleur. 

 

Eclipse solaire du 21 août 2017 aux États-Unis 

 

Que se passera-t-il concrètement le lundi 21 août 2017 à l'occasion de cette éclipse solaire totale ?

 

La Lune passera entre le Soleil et la Terre, produisant une ombre de quelque 110 kilomètres de largeur.

 

Celle-ci se déplacera d'ouest en est en commençant son parcours dans l'Oregon (nord-ouest) en milieu de matinée avant de poursuivre entre autres via l'Idaho, le Wyoming, le Nebraska, le Missouri, le Kentucky, le Tennessee pour s'achever en Caroline du Sud (sud-est) dans l'après-midi.

En deux heures, l'éclipse complète aura traversé 14 États.

Au moment du passage de l'éclipse, les observateurs seront plongés dans l'obscurité pendant plus de 2 minutes avec la possibilité d'admirer étoiles et planètes dans le ciel. Le reste du pays devra se contenter d'une éclipse solaire partielle. 

 

Les touristes américains et étrangers viendront en nombre pour profiter de la "Great american eclipse".

 

Outre les 12 millions d'Américains vivant sur les territoires traversés par l'éclipse solaire, il faut s'attendre à voir affluer les curieux ce jour-là.

Certains points d'observation seront particulièrement prisés à l'image du parc Yellowstone ou de Grand Teton, tous deux dans le Wyoming. Ces lieux d'ordinaire très fréquentés en août risquent d'être pris d'assaut. Un site dédié au phénomène a recensé les meilleurs spots aux États-Unis pour observer l'éclipse. 

 

 

Eclipse solaire 2019 en Amérique du Sud 

 

Après celle du 21 août 2017, la prochaine éclipse solaire totale aura lieu le 2 juillet 2019 en Amérique du Sud. Elle traversera tout le sous-continent mais ne sera visible à 100% qu'en Argentine et au Chili. L'occasion d'organiser en amont un voyage dans l'un de ces magnifiques pays. 

Eclipse solaire 2021 en Antarctique 

 

Le 4 décembre 2021, une éclipse complète de soleil traversera l'Antarctique. Mais elle ne sera visible dans sa phase totale que depuis l'Atlantique sud. Elle sera visible partiellement dans le sud de l'Australie et en Afrique du Sud. 

 

Eclipse solaire 2081 en France 

 

Les amateurs français d'astronomie devront s'armer de patience... La prochaine éclipse totale qui traversera la France métropolitaine aura lieu... en 2081 !

 

Plus précisément le 3 septembre 2081, suivie par une seconde éclipse complète le 29 septembre 2090.

 

Entre temps, il sera tout de même possible de voir la Lune occulter partiellement le Soleil. Les prochaines éclipses partielles en France auront lieu :

le 10 juin 2021

le 25 octobre 2022

le 29 mars 2025

le 12 août 2026

 

Par ailleurs, des éclipses annulaires seront visibles depuis la France :

Le 5 novembre 2059

Le 27 février 2082

 

Entre l'éclipse partielle et totale, l'éclipse annulaire se produit lorsque le Soleil et la Lune sont parfaitement alignés avec la Terre mais que la taille apparente de la Lune est légèrement inférieure à celle du Soleil. Celui-ci forme alors un anneau brillant entourant le disque lunaire. 

 

Comment observer une éclipse 

 

Pour observer l'éclipse solaire à l'œil nu, il faut impérativement porter des lunettes spéciales.

Les lunettes de soleil classiques ne sont pas suffisantes pour protéger la rétine.

Pendant l'éclipse, avec la baisse de la luminosité, les pupilles vont avoir tendance à se dilater. Au moment où le soleil réapparaît brutalement, des lésions de la rétine graves peuvent survenir.

Ces brûlures ne sont pas douloureuses, il faut donc particulièrement s'en méfier.

Les astuces du type regarder l'éclipse à travers un CD ou à travers du verre fumé ne sont pas efficaces. 

 

Pour protéger vos yeux et profiter au mieux de l'éclipse, rendez-vous dans un club d'astronomie où vous pourrez observer l'éclipse indirectement par projection.

 

La solution la plus simple : faire un petit trou dans un carton, le diriger vers le soleil et observer l'éclipse projetée. 

 

Sachez que les lunettes permettant d'observer l'éclipse sans danger sont disponibles pour environ 2 euros. Il est également possible d'en acheter dans les centres commerciaux ou dans les magasins comme Nature et Découverte, ou de les commander sur Internet. 

 

Précédentes éclipses solaires

 

-->Eclipse solaire du 20 mars 2015 en France 

 

Même si l'éclipse n'a pas été totale en France, elle a pu être largement observée dans tout le pays. Elle a traversé la France d'ouest en est entre 9h11 et 11h47. La première ville à pouvoir la contempler a été Bayonne et l'ombre de la lune a terminé sa course à Strasbourg. Plusieurs sites astronomiques français proposaient des animations à cette occasion, sur le Pic du Midi par exemple. 

 

--> 8 et 9 mars 2016 en Indonésie et en Micronésie 

 

Le 8 et 9 mars 2016, une éclipse solaire totale a traversé l'Asie. Elle a commencé dans l'océan Indien, est passée au nord de l'Indonésie, au sud de l'île de Bornéo, par les Célèbes avant de repartir dans l'océan Pacifique. 

 

--> Eclipse annulaire de soleil à la Réunion : le 1er septembre 2016 

 

--> Le jeudi 1er septembre, entre 8h13 et 14h01, une éclipse annulaire de soleil traversera l'hémisphère sud et les îles de La Réunion et de Mayotte.

 

0 commentaires

sam.

19

août

2017

« Comment créer sa réalité ? » en BD

Publié le 06/08/2017 | Kaizen Magazine | Extrait de l’ouvrage "Friandises philosophiques", Editions PourPenser

 

 

Découvrez ces fabuleux extraits de la BD "Friandises philosophiques" inspirée d’une conférence du physicien Philippe Guillemant. 

 

Elle met en évidence une autre notion du temps et la manière de créer sa réalité à l’aide de son GPS naturel.

 

0 commentaires

sam.

19

août

2017

Les Ovnis qui se cachent dans les nuages - 19 Août 2017

 

Certes nous savons depuis longtemps que les nuages sont un lieu privilégié pour les aéronefs extraterrestres (ou avion secrets humains) pour voler et observer caché, mais de là à imaginer un Ovni dans chaque nuage à forme  géométrique est trop facile

 

NUAGE ARCUS assez fréquent en particulier dans la région du Lac Léman

Aucune explication pour ce nuage

Nuage avec phénomène de réfraction de la lumière

Ovnis Orbes dans un nuage

Un observation récente d'un nuage coloré 

 

Il ressemble à une traînée de météorite ou à une tornade, gelée dans le temps. Au deuxième coup d’œil, cela ressemble plus à une formidable formation de nuages.

 

Le témoin : 

 

João Paulo Magalhães a capturé le nuage dans toute sa splendeur à 17 h dans la ville de Teixeira de Freitas, à l’extrême sud de l’État brésilien de Bahia.

Magalhães a déclaré que le nuage « très inhabituel » n’est resté qu’environ quatre minutes, les gens craignaient la formation d’une tornade.

« Il ressemblait vraiment à la traînée d’une météorite ou quelque chose du genre », a-t-il déclaré.

D’autres résidents ont affiché des images du phénomène étrange, certains l’appelant le «travail de Dieu».

 

0 commentaires

sam.

19

août

2017

Retour sur le mystère du col Dyatlov - 19 août 2017

De gauche à droite :Zinaida Kolmogorova (22 ans), Georgui Krivonischenko (24 ans), Nikolaï Thibeaux-Brignolles (24 ans) et Roustem Slobodine (23 ans). Celle-ci, organisée par Igor Dyatlov, 23 ans, avait pour but d’explorer Otorten, une montagne située dans la partie nord de l’Oural, et débuta le 28 janvier 1959.

Cheap Offers:

crédit image:

u-fil-du-ciel.eklablog.fr/

 

En 1959, un groupe d’étudiants et d’enseignants Russes de l’Ural Polytechnical Institute parti  en cession de sport de Ski à travers le nord de l’Oural dans Sverdlovsk Oblast, ont été retrouvés morts dans des circonstances étranges, pour ne pas dire paranormales.

 

C’est à partir du 10 Février que le groupe ne donnait plus de signe de vie, les forces de l’ordre et les militaires ont ainsi été alertés par l’université et le 26 Février ils ont commencé à mettre en place les opérations de recherches dont certains de l’université s’étaient portés volontaires pour retrouver leurs collègues.

 

9 cadavres ont été retrouvés durant plusieurs mois de recherche, mais les circonstances sont assez particulières. Le campement où étaient posés les Tentes de nos chers disparus ont tous été déchirés de l’intérieur, les traces des pas selon les enquêteurs laissaient supposer que le groupe fuyait quelque chose puisqu’ils n’ont même pas eut le temps de se vêtir ou de se munir de provisions. Ils se sont donc enfuis pieds nus à travers la neige plus ou moins dévêtus dans un froid sibérien quasi absolu.

 

6 sont mort par hypothermie et 3 cadavres montrent des traces de blessures fatales, un  dont la langue a été arrachée tandis que les autres avaient eu  le thorax et crane défoncés mais sans aucun signe de dommage sur l’épiderme.

 

D’après les enquêteurs seul une force surhumaine ou des conditions d’un accident de voiture à pleine vitesse aurait pu commettre de telles blessures fatales.

 

Ce qui est étrange c’est qu’il n’y a aucune trace d’éventuels poursuivants ou d’animaux sauvages aux alentours, il y a aucune trace de lutte. Ce qui d’ailleurs disculpe les peuples Mansi d’être les auteurs de ces meurtres.

 

Le plus impressionnant et le plus insolite des détails est le fait que Les corps ainsi que leurs vêtements présentaient de très fortes concentrations de radiations, si bien que les cadavres avaient un teint de peau marron-gris.

 

Les radiations étaient si élevées qu’ils ont été enterré dans des coffres en zinc lors de la cérémonie funéraire.

 

L’autre fait curieux est que plusieurs témoins indépendants aussi bien des peuples locaux appelés les Mansi et la station météorologique ont vu des sphères lumineuses aux alentours du Kholat Syakhl, la région montagneuse où est mort  le groupe de hikers en question durant les mêmes jours de leur disparition.

 

Dans la langue locale cette région montagneuse Kholat Syakhl signifie « la montagne de la mort », le mont qu’ils visaient pour leurs excursions sportives se nomme le mont Otorten qui signifie en Mansi « Ne va pas là-bas ». L’histoire sombre de cette région auprès de ce peuple vient du fait que beaucoup d’entre eux y sont morts de manière toute aussi inexpliquée.

 

Depuis cet incident, ce passage montagneux a été baptisé The Dyatlov pass en l’honneur du chef du groupe des disparus. Il existe aussi un musée Dyatlov à l Ural State Technical University et une fondation du même nom qui milite pour la réouverture du dossier qui a été gardé secret par le gouvernement Russe jusqu’en 1990, dont les conclusions restent toujours à ce jour les mêmes, 9 hikers ont été tués par une force inconnue et il s’agirait non pas d’un accident mais de meurtre.

 

Ainsi en spéculant soit il s’agit d’un OVNI, cette fameuse boule lumineuse aperçue durant l’incident à l’origine de ces radiations fatales et qui semblent être aussi à l’origine de cette réputation morbide véhiculé par les peuples autochtones de la région les Mansi, ou bien le groupe a découvert une base secrète militaire russe qui semblerait développer de nouvelles armes à radiation. Une théorie toute aussi contestée.

 

 

 

FAITS NOUVEAUX 

 

Russie -15:20 14.08.2017

 

Un objet mystérieux a été trouvé non loin du col Dyatlov, devenu cimetière pour neuf skieurs dont la mort a été causée par «une force irrésistible inconnue» dans les années 50 en Russie.

 

La découverte pourrait-elle enfin dévoiler les détails d’une des tragédies les plus inexplicables du siècle précédent?

 

L’Affaire du col Dyatlov, qui recèle la mort à ce jour inexpliquée de neuf skieurs dans le nord de l’Oural (en Russie) en 1959, pourrait enfin être élucidée, estime Valentin Degterev, chercheur dans le domaine des phénomènes paranormaux.

 

L’expert a minutieusement étudié les images satellites du lieu du drame et a remarqué un objet mystérieux qui pourrait être lié à la tragédie, explique-t-il sur son blog.

 

Après l’analyse des clichés, M.Degterev a détecté, à une dizaine de kilomètres au sud de l’endroit où sont morts les membres du groupe de randonneurs, une structure abandonnée de 25 à 30 mètres de long et 10 à 15 mètres de large. Le chercheur estime qu’il s’agit de la partie hors-sol d’un bunker construit pendant la guerre froide dans les montagnes de l’Oural.

 

Il suppose que les touristes ont pu se rendre au col un jour où des tests d’armes à neutrons étaient effectués, ce qui expliquerait la présence d’une substance radioactive sur les vêtements des victimes.

 

Valentin Degterev est d’avis que la base a été fermée suite à l’accident et que tous les tests ont été suspendus. La partie sous-sol de la construction a été ensuite probablement détruite tandis que sa partie supérieure est demeurée intacte.

 

 

Comment fonctionne une bombe à neutrons ?

 

La bombe à neutrons est un petit engin thermonucléaire fusion-fission à radiations augmentées de type Teller-Ulam, dans lequel le flux de neutrons émis par la réaction de fusion nucléaire est volontairement libéré, au lieu d’être absorbé.

 

Les miroirs à rayons X ainsi que l’enveloppe de la bombe sont faits de nickel ou de chrome, de telle manière que les neutrons puissent s’échapper.

 

La conception est donc différente de celle des bombes A et H et a fortiori de celle des bombes salées.

 

Le principal mécanisme provoquant les destructions est l’émission massive de neutrons.

 

Contrairement à une idée répandue, la bombe à neutrons ne laisse pas forcément les infrastructures intactes, notamment les infrastructures civiles.

En réalité, l’effet de l’émission de neutrons a un rayon d’action supérieur à celui de l’effet de souffle, contrairement à un engin thermonucléaire classique.

 

L’essentiel des dégâts causés par une bombe N provenant de la radiation ionisante, et non de la chaleur ou du souffle, la puissance de la bombe exprimée en kilotonnes est donc peu représentative de son potentiel dévastateur.

 

En effet, la puissance d’une bombe à neutrons avoisine généralement le kilotonne, soit approximativement 1/10e de la puissance de Little Boy, larguée sur Hiroshima le 6 août 1945, et 100 fois plus que la plus puissante bombe conventionnelle, ce qui reste considérable.

 

Une bombe à neutrons a besoin d’une quantité très importante de tritium, estimée de 10 à 30 grammes contre 4 grammes en moyenne dans une tête thermonucléaire ou dopée.

 

Le tritium est un isotope radioactif de l’hydrogène ayant une demi-vie de 12,32 ans. Ceci rend impossible le stockage de ces armes sur de longues durées. Les bombes à neutrons utilisées par l’armée américaine par le passé étaient des variantes des engins nucléaires tactiques de type W70 et W79.

 

L'arme à neutrons est nécessairement une arme à fusion pour les raisons principales suivantes :

Lors de la fusion deutérium-tritium l'énergie libérée est de 17,6 MeV avec émission de 1 neutron ; soit donc 17,6 MeV/neutron. Lors de la fission, l'énergie libérée est de 179,0 MeV environ avec une émission de 2,47 neutrons dans le cas de l'uranium 235 ou de 186,4 MeV avec 2,91 neutrons dans le cas du plutonium 239, soit donc en moyenne environ 67,9 MeV/neutron (qui peut cependant être un peu abaissée dans le cas des armes à fission dopées). Ainsi, avant toute disposition pour renforcer le rayonnement de neutrons, pour une même énergie dissipée lors de l'explosion, le nombre de neutrons émis est environ 3,85 fois plus élevé dans le cas de l'arme à fusion que dans le cas de l'arme à fission.

 

Le neutron de fusion a une énergie de 14,1 MeV (vitesse 51 400 km/s) alors que les neutrons de fission ont en moyenne une énergie de 2,0 MeV (vitesse 19 500 km/s) ; le rayon d'action des neutrons de fusion est plus important.

 

0 commentaires

sam.

19

août

2017

Londres : deux Ovnis brillants filmés le 17 août 2017

 

Lieu : Londres,

Date : 17 août 2017

 

Ces deux objets restent comme attachés l'un à l'autre et ont des reflets métalliques.

S'agit-il d'Ovnis ou de ballons attachés ou de ballons attachés à un drone ? 

0 commentaires

ven.

18

août

2017

OVNIS: L’Auvergne n’échappe pas la vague de 1954, la désinformation avec ! - 18 août 2017

 

Les premières descriptions émergent en 1954 en France. Photo d’illustration © Richard BRUNEL

 

L’Auvergne étrange 1954, l’année où les ovnis nous ont envahis

 

Article de  Thibaut Solano pour lamontagne.fr

 

Cet été, nous vous proposons plusieurs récits tirés de notre hors-série L’Auvergne étrange, consacré aux affaires les plus mystérieuses de la région. Créatures inconnues, maisons hantées, sorcellerie…

 

Aujourd’hui, un œil vers les extraterrestres.

 

 

Nous sommes en 1954. L’Abbé Pierre lance son appel lors de la vague de froid qui terrasse le pays.

En mai, la France capitule en Indochine.

En juin, Mendès France est élu Président du Conseil.

En novembre, la guerre d’Algérie débute.

 

Mais à partir de septembre, une actualité beaucoup plus légère (mais spectaculaire) s’installe dans les colonnes des journaux, avec une régularité de métronome.

 

Une lumière dans le ciel

 

 

Par exemple, le 2 octobre, vers 10 heures, à Clermont-Ferrand.

 

Au collège moderne, pendant la récréation, des fillettes s’arrêtent de jouer. Quelque chose attire irrésistiblement leur attention. Au même instant, rue Diomède, Madame S. lève à son tour les yeux. Une étrange lumière brille dans le ciel.

Elle croit d’abord discerner un ballon publicitaire.

Mais en y prêtant attention, l’objet est bien différent : c’est une masse métallique, presque immobile, animé d’un léger mouvement oscillatoire. Brusquement, l’appareil prend de la vitesse et disparaît de son champ de vision. Dans les maisons alentours, d’autres voisins relatent une scène similaire.

 

Énième épisode de la saga de l’automne.

Encore un ovni.

 

L’année 1954 demeure la période où l’on a enregistré le plus de signalements en France. Soit 2.000 cas rapportés par la presse.

Entre septembre et novembre, les apparitions se multiplient, des plus troublantes aux plus farfelues.

 

Des engins brillants sont aperçus par plusieurs personnes au même moment, de Moulins au Puy-en-Velay…

 

Un écolier poursuivi par une soucoupe volante

 

 

 Et les faits mystérieux ne se déroulent pas seulement dans le ciel.

Le 12 octobre, à Montluçon, un cheminot découvre sur la voie ferrée un être couvert de poils qui parle un langage incompréhensible.

Paniqué, le cheminot s’enfuit tandis qu’une machine lumineuse décolle derrière lui.

À Saint-Palais (Allier), un écolier affirme qu’une soucoupe volante l’a poursuivi.

Au Donjon (Allier), des chasseurs auraient tiré sur un appareil et récupéré un débris métallique.

 

La panique est telle qu’elle atteint l’Assemblée nationale.

 

rois députés gaullistes demandent au ministre de l’Air des éclairages sur ces intrusions. L’un d’eux exige que les vaisseaux soient pourchassés par l’armée.

 

La presse s’emballe. Mais au fil des jours, des affaires se dégonflent.

Ici, ce n’était pas une soucoupe mais une météorite.

Là, un dirigeable.

Ailleurs, un ballon-sonde.

 

Sans compter les canulars. Ainsi, la créature velue de Montluçon n’était qu’un collègue de travail du témoin, déguisé avec une peau de chèvre.

 

Et son engin volant une fusée de feu d’artifice. Quant aux chasseurs qui ont abattu un appareil, ils finissent par avouer leur mensonge.

 

Du coup, la presse se lasse. Les récits se raréfient.

En novembre, le médecin parisien Heuyer scelle la fin de la vague devant l’Académie de médecine en mettant un nom sur le phénomène : « psychose collective ».

 

Pourtant… Les spécialistes d’ovnis ne déposent pas les armes. Ceux qui y croient l’affirment : sur 2.000 cas, il doit bien y avoir un signe venu d’ailleurs…

 

0 commentaires

ven.

18

août

2017

Passé Recomposé #3 – Les prouesses de La Révélation des Pyramides 2/2 - 18 août 2017

 

Dans ce troisième épisode, notre invité l’architecte et archéologue Jean-Pierre Adam poursuit ses remarques sur « prouesses des bâtisseurs » évoquées dans le film « La Révélation des Pyramides ».

 

ven.

18

août

2017

Réapparition de l'Ovni Cube géant - 18 août 2017

0 commentaires

ven.

18

août

2017

Russie : Ovni proche de deux avions Soukhoï militaires ? - 18 août 2017

Dans cette courte vidéo le témoin russe filme ces deux avions de combat Soukhoï.

Lors du visionnage il remarque un objet volant se déplaçant à grande vitesse de droite à gauche et passant très près des deux avions.

Soit il s'agit d'un Ovni à cette vitesse soit il s'agit d'un insecte qui se déplace de manière linéaire et proche de la caméra.

Il est impossible de conclure.

 

ven.

18

août

2017

L’image la plus proche de Saturne ! - 18 août 2017

 

Cette image de Saturne, jamais vu auparavant (fausse couleur), a récemment été envoyée vers la Terre grâce à la sonde spatiale Cassini et a été capturée à l’aide de la caméra à angle étroit le 18 mai.

 

La NASA indique dans un rapport que cette image est centrée à 46 degrés de latitude nord sur Saturne.

 

Cette vue de Saturne a été prise à une distance d’environ 1,2 million de kilomètres de la géante gazeuse.

 

La NASA note l’échelle de l’image qui est d’environ 7 kilomètres par pixel.

 

Si vous regardez de près, vous observerez comment l’atmosphère supérieure de Saturne produit une faible brume sur les bords de la planète dans cette image formidable.

 

Une rare beauté capturée par Cassini

 

« Les bandes voisines de nuages se déplacent à différentes vitesses et directions en fonction de leurs latitudes. Cela génère une turbulence où les bandes se rencontrent et mènent à la structure ondulée. La haute atmosphère de Saturne produit une faible brume sur les bords de la planète dans cette image », a écrit la NASA dans un rapport.

 

 

 

Dans un mois à partir de maintenant, Cassini finira son voyage car elle est aspirée par l’atmosphère de Saturne. L’engin spatial continuera de transmettre des données importantes et des images à couper le souffle qui se préparent à mettre fin à une mission de 20 ans, ce qui a aidé les experts à comprendre non seulement les satellites de Saturne et ses lunes, mais aussi notre système solaire en général.

 

L’engin spatial (un projet coopératif de la NASA, de l’Agence spatiale européenne et de l’Agence spatiale italienne) a complété un ensemble de 20 orbites de croisement entre les anneaux extérieurs F et G de Saturne, recueillant des données importantes sur les anneaux, les lunes de Saturne et la planète elle-même.

 

 

Maintenant, les scientifiques de la mission manœuvreront l’engin spatial dans ce qui a été appelé la « Grande Finale », où ils rapprocheront Cassini de la géante gazeuse comme jamais auparavant.

 

Le long voyage de Cassini aidera les scientifiques à cartographier la gravité et les champs magnétiques près de la planète dans des détails sans précédent, révélant ainsi de nouvelles informations sur la structure interne de Saturne.

 

Les scientifiques découvriront davantage l’âge et l’origine des anneaux de la géante gazeuse, et la composition exacte ainsi que le mélange de poussière et de glace.

 

Dans quelques semaines, la Grande Finale aura lieu :

 

« Cassini va compléter un plongeon final épique dans la haute atmosphère de Saturne. L’engin spatial se transformera en une étoile filante dans le ciel de Saturne, en supprimant les risques d’une collision contaminante avec l’une des lunes glacées de Saturne ; et apportant une longue et riche mission à une clôture dramatique »,

 

rapporte la NASA.

0 commentaires

ven.

18

août

2017

Une observation digne du film RR 3 en Ecosse ? - 18 août 2017

L’église Saint-Mathieu à

Perth ou

Peairt (gd) / Pairth (Ecosse)

Crédit photo: Wikipédia

 

L’ Ecosse est connue pour la légende du Loch Ness, ce lac d’eau douce situé dans les Highlands, devenu célèbre par une fameuse créature qui aurait été aperçue par de très nombreux témoins mais dont les preuves manquent.

 

Pour autant, combien d’entre nous savons que ce pays recense en moyenne 300 observations d’OVNI/ PAN par jours !

 

Parmi ces observations insolites et au regard de la situation géographique du pays, n’aurions nous pas un certain nombre d’ OANI ( Observation aquatique non-identifiée).

 

Ceci étant, les questions restent sensiblement les mêmes ?

 

Phénomènes, canulars et méprises mis à part, que sont ces choses?  

Qui est derrière tout cela?

 

Voici  ci-dessous, l’une des affaires des plus intrigantes datant de février 2016 repris par le média express.co.uk.

 

 

Le 28 février 2016 en Ecosse .

 

Le témoignage concerne Rossie Ochil, située  au sud de la ville de Perth  monsieur  John Macdonald, tard dans la soirée, alors qu’il roulait en pleine campagne au volant de sa jeep, John Macdonald aurait vu un OVNI.

 

Ce cas d’OVNI comparé aux autres est assez à part.

 

En effet, alors que plusieurs témoins disent voir un OVNI silencieux la plupart du temps, le cas de John Macdonald est tout l’inverse, car son observation était bruyante , venant de l’OVNI lui même.

 

 « Ma jeep est loin d’être silencieuse mais le bruit du moteur était couvert par le vacarme. On aurait dit le son d’un millier d’aspirateurs fonctionnant en même temps… »

 

Pour les sceptiques, il s’agit tout simplement d’un drone.

 

John Macdonald n’est pas du tout de cet avis:

« Je sais très bien ce que j’ai vu et ce n’était pas un drone » dit le témoin qui était situé, selon son estimation, à environ 60 mètres de l’objet. Cité par The Express, un pilote de drone n’est pas plus convaincu par cette hypothèse: « Je n’ai aucune idée de ce que c’était mais cela n’a rien à voir avec un drone. La forme ni les lumières ne ressemblent à rien de ce que je connais. »

 

Le son de « 1000 aspirateurs » décrit par John Macdonald tend aussi à décrédibiliser la thèse du drone.

 

 

John Macdonald a réussi à prendre l’OVNI avant qu’il n’ait soudainement disparu.

Crédit : CASCADE NEWS / express.co.uk/

0 commentaires

jeu.

17

août

2017

USA : un OVNI vole devant le bâtiment du Capitole à Washington en direct sur Fox News - 17 août 2017

 

En regardant Fox News le 14 août 2017, un résident de Rolling Meadows, a vu et enregistré un objet volant non identifié qui a volé devant le bâtiment du Capitole à Washington.

L'OVNI de couleur jaune apparaît soudainement sur le côté gauche de l'écran, passe à haute vitesse juste devant le bâtiment du Capitole avant qu'il ne disparaisse de l'écran.

 

 

Pourquoi cet OVNI n'a-t-il pas été détecté quant on sait que que l'espace aérien autour du Capitole de l'Amérique est l'une des zones au monde la moins survolée mais également la plus protégée par les missiles norvégiens surface-air.

 

 

Après avoir regardé cette courte vidéo, j'ai l'impression que Fox News TV a  accidentellement diffusé cet événement OVNI. L'OVNI peut être vu à la fin de la vidéo. 

 

Dans le cas où la vidéo ne fonctionne pas, vous pouvez télécharger la vidéo en cliquant sur le lien suivant:

 

MUFON File Case : 

Http://www.mufoncms.com/files_jeud8334j/85978_submitter_file1__trim.C01F079E460B40BAB43C3AE85D7503BF.MOV

 

85978_submitter_file1__trim.C01F079E460B
Format Video QuickTime 14.6 MB

jeu.

17

août

2017

Soleil : La vidéo d’un Ovni géant résistant à la chaleur filmé près du Soleil publiée sur le Web - 17 août 2017

 

Découvrez une vidéo montrant un «vaisseau-mère» énorme des extraterrestres repéré près du Soleil.

 

En outre, l’Ovni est fait à partir d’un matériel résistant aux températures extrêmes car, si près de l’étoile du Système solaire, un objet ordinaire serait immédiatement brûlé, soulignent des ufologues.

 

L’ufologue se prénommant Streetcap1 a remarqué un Ovni brillant à proximité de Soleil. Le «chercheur» s’est tout de suite empressé de partager sa découverte avec tout le monde en la postant sur sa chaîne YouTube.

 

0 commentaires

jeu.

17

août

2017

Retour sur le satellite alien en orbite autour de la Terre appelé le « Chevalier Noir » est dit être vieux de 13 000 ans

 

L’univers est rempli de mystères qui remettent en question notre savoir actuel.

 

Pendant plus d’un siècle, il y a eu des signaux d’un vieux satellite « alien » en orbite autour de notre planète.

 

Pour la première fois en 1998, des images en haute définition de ce satellite « non-terrestre » ont été prises par des astronautes de la navette spatiale Endeavour depuis l’espace. Ce satellite est seulement connu comme étant le « Chevalier Noir ».

 

Depuis la découverte d’étranges signaux venant de l’espace extérieur par le célèbre inventeur Nikola Tesla, au nombre d’observations de mystérieux satellites artificiels dans les années 1950 et 1960, certaines preuves suggèrent qu’il y aurait un ou plusieurs satellites « étrangers » en orbite autour de la Terre.

 

Le satellite en question a été appelé le « Chevalier Noir » d’après une fusée développée par les Anglais dans les années 1950.

 

 

Après que le Pentagone ait classé l’objet comme « astéroïde », des gens ont finalement fini par se convaincre de cette explication …

Ce jusqu’à ce qu’il ait été filmé à la fin des années 1990.

 

 

Lorsque la preuve visuelle de la navette spatiale Endeavour a finalement capturé des images de ce qu’on pensait être le Chevalier Noir en 1998, l’intérêt du public pour le sujet a été relancé : un regain d’intérêt pour les histoires des décennies passées ; la découverte de Tesla, d’étranges signaux de l’espace, des observations innombrables, et des messages décodés qui ont alimenté cette légende au cours du XXe siècle.

 

 

Sur ce qu’est cet énigmatique satellite noir – ce qu’il fait et d’où il vient – il n’y a pas de conclusions définitives à ce jour.

 

Certains disent que Nikola Tesla l’a découvert lorsqu’il a commencé à recevoir d’étrange signaux « chronométrés » alors qu’il testait un transmetteur à haute tension en 1899.

 

 

Tesla fut choqué par la découverte et en a déduit qu’ils venaient soit d’extraterrestres, soit de Mars ou d’ailleurs dans l’espace extérieur.

 

Certains ont spéculé que Tesla aurait été en contact avec des aliens, qui l’auraient aidé à créer ses inventions électriques et dont il recevait les idées par des communications télépathiques, des idées qui lui auraient permis de réaliser une nouvelle technologie révolutionnaire.

 

D’autres inventeurs comme Guglielmo Marconi ont bientôt commencé à rapporter un étrange phénomène similaire.

 

Ils ont découvert que des signaux en code Morse envoyés depuis leurs transmetteurs leurs étaient renvoyés à eux depuis une source inconnue après un délai inhabituel de plusieurs secondes.

 

Les signaux renvoyés ont été qualifiés de « échos longs différés » [ndr : long delayed echos, LDE], tandis que certains considèrent qu’ils étaient d’origine extraterrestre.

 

 

La détection de ces signaux inexpliqués a causé une forte émotion dans la presse, et de nombreuses expériences ont été réalisées de 1928 aux années 1930 qui ont vérifié l’existence des LDE bien qu’on ne puisse les expliquer.

 

Les scientifiques n’ont à ce jour pas d’explication définitive à leur existence.

 

Après ces expériences, le sujet est devenu encore plus important dans les médias … Puis sont venus les observations.

 

 

L’histoire décolle de nouveau en 1954, lorsque les journaux St. Louis Dispatch et San Francisco Examiner ont rapporté que des satellites artificiels et étranges avaient été aperçus.

 

Après un troisième article paru dans Aviation Week and Space Technology, le Pentagone s’est exprimé en qualifiant les objets de simples astéroïdes, une explication qui a ensuite pris du poids.

 

Beaucoup n’y croyaient cependant pas, pensant à une origine russe ou alien.

 

 

Une autre vision a pourtant eu lieu en mars 1960, qui différait des précédentes.

 

À ce moment là, un grand objet noir qu’on pense peser près de 15 tonnes  était en « orbite polaire » autour de la Terre (ce qui veut dire qu’il stationnait au dessus des axes polaires), voyageant à deux fois la vitesse des satellites normaux.

 

Pourtant les Russes aussi bien que les Américains n’avaient pas la capacité de mettre un satellite en orbite polaire à cette époque, et n’étaient pas non plus capable de lancer un satellite aussi lourd.

 

Après cette apparition l’objet a gagné son nom de « Chevalier Noir », et a fait les gros titres dans de nombreux journaux.

 

 

Beaucoup d’astronomes et d’observatoires ont commencé à tracer ces satellites  (des rapports suggèrent qu’il y en avait plusieurs), qui étaient dit apparaître et disparaître, parfois pendant des années, avant de réapparaître à nouveau. Les objets ont également été indiqué avoir changé de directions, faisant des tours de 90 à 180° en vol.

 

Le directeur du planétarium Adler, Robert L. Johnson, a indiqué : « L’objet ne semble même pas avoir la décence de maintenir une programmation régulière, comme tout autre objet céleste ou fait par l’homme… Nous ne savons pas quand l’observer. »

 

 

Ce n’est qu’en 1972 que Duncan Lunan, un écrivain scientifique et astronome, a déchiffré un code des LDE documentés des décennies plus tôt en se basant sur les mesures de temps des échos différés, qui ont révélé un message tout à fait étonnant et apparemment venant d’extraterrestres.

 

Le message « alien » qu’il a décodé rapporte :

 

Commence ici. Notre maison est epsilon bootis. Qui est une étoile double.

 

Nous vivons sur la 6ème planète sur 7 – Vérifier ça, 6ème sur 7 – compté à partir du soleil qui est le plus large des deux.

 

Notre planète a une lune, notre 4ème planète en a trois, notre 1ère et 3ème planète chacun une.

 

Notre sonde est dans l’orbite de votre lune.

 

Cela met à jour la position d’Arcturus vue sur nos cartes.

 

 

Comme si cela n’était pas assez choquant, Lunan a aussi tracé les signaux et découvert qu’ils formaient un motif, qui correspondait à ce à quoi ressemblait la constellation Epsilon Bootis il y a 13 000 ans.

 

En se basant là-dessus il a théorisé que la sonde Chevalier Noir devait avoir été envoyée sur Terre en des temps préhistoriques, et qu’elle avait au moins 13 000 ans !

 

Pièce de monnaie antique, montrant une structure ressemblant à un bouclier dans le ciel (YouTube Screenshot | Martin Mikuaš)

 

Bien qu’il soit impossible de vérifier l’exactitude des ces découvertes – on peut seulement faire des conjectures sur ce qu’est l’objet, combien est-il vieux, d’où vient-il, et à quoi sert-il – une chose est certaine : le Chevalier Noir n’est pas un satellite ordinaire.

 

Pensez-vous que le Chevalier Noir est un satellite alien envoyé sur Terre il y a 13 000 ans ? Ou qu’il est un simple astéroïde comme l’affirme le Pentagone ? Faites-nous part de vos commentaires !

 

0 commentaires

mer.

16

août

2017

USA : un Ovni repéré sur une photo près d'un rocher en forme de t^te humaine à Shingletown, en Californie - 16 août 2017

 

Un étrange objet volant  a été découvert sur une photo prise près d'une formation rocheuse près de Shingletown, en Californie.

 

Fait intéressant, l'objet est similaire à un objet OVNI qui a été photographié par un passager d'un  train Durango / Silverton au Colorado, voir la troisième image ci-dessous.

 

Observation du train Durango/Silverton  sur ce site ICI

 

 

Le témoin déclare:

 

Un type que j'ai rencontré  m'avait emmené en randonnée en jeep dans des chemins forestiers derrière le parc national volcanique de Lassen, en dehors de Shingletown, en Californie. 

 

J'ai remarqué une formation rocheuse qui avait un visage qui ressemblait beaucoup à celui d'une sorcière classique avec une tête creuse. 

 

Je ne pouvais pas obtenir une très bonne photo en raison de la distance trop éloignée pour l'objectif de mon téléphone.

 

J'y suis donc retourné le lendemain pour photographier correctement cette formation rocheuse particulière à qui j'avais donné le nom de "Witch Rock". 

 

J'ai pris plusieurs photos et j'ai remarqué dans l'une d'elles il y avait  un objet coloré juste au-dessous du nez de la sorcière.

 

 

vue de profil on dirait un Ovni cigare mais en réalité cela pourrait correspondre à un Ovni classique de forme discoide.

Le MUFON a enregistré cette observation.

 

0 commentaires

mer.

16

août

2017

Un étrange objet sphérique détecté sur l’astéroïde Itokawa - 16 août 2017

 

Un énorme objet sphérique bizarre a été capturé dans de nouvelles images prises par la sonde japonaise Hayabusa JAXA Asteroid Explorer.

 

Qu’est-ce que c’est et d’où vient-il ?

 

Juste une roche en orbite autour de l’énorme astéroïde (25143) Itokawa ou un satellite extraterrestre qui effectue sa propre recherche ?

 

0 commentaires

mer.

16

août

2017

Mars : nouvelles statues dans le cratère Gale ? 16 août 2017

 

De nombreuses vidéos et photos du rover curiosity sont en faveur de l'existence d'une ancienne civilisation martienne.

Bien évidemment de nombreuses paréidolies sont possibles.

Il faudra malheureusement attendre une visite terrienne pour récupérer les preuves dans xxxx années.. et notre génération ne pourra pas accéder à cette connaissance !

 

0 commentaires

mer.

16

août

2017

Italie : Ovni filmé en Ligurie le 10 août 2017

 

Le 10 Août, s'est produit quelque chose d'unique: Angelo Maggioni, ufologue indépendant et membre de Savona G.U.L. (Groupe UFO interférence étrangère ligurie) se prépare à filmer les étoiles filantes quand autour de 21H 45 il observe un objet lumineux se déplaçant à grande vitesse se dirigeant des montagnes vers la mer.

 

Il filme alors cet objet :  à vue d'oeil cet objet est d'une taille d'une pièce de 2 cents et brillant, blanc, n'émet pas de bruit, et semble accélérer à un moment donné.

Fait intéressant, cela fait des années que des Ovnis sont observés dans région de Savone, qui est le fameux « corridor », un tronçon où l'on peut  souvent observer des objets non identifiés « en transit » sur la montagne de la redoute Madonna del Monte où le même ufologue Maggioni  pensait découvrir une base extra-terrestre.

 

Bien évidemment l'ufologue a recherché l'hypothèse de l' ISS (Station spatiale internationale) mais celle-ci a été éliminée car il l'a filmée peu après, exactement à 22h12 comme prévu et comme indiqué dans le film enregistré par sa caméra vidéo !

 

En éliminant la possibilité d'avions, de lanternes, de drones et d' oiseaux et bien sûr l'ISS il ne reste plus que l'hypothèse OVNI !

 

La chose étrange est que le supposé Ovni et l'ISS ont tous les deux la même « trajectoire » ou sensiblement similaire, l'objet semblant être en face de l'ISS et légèrement à droite de sa trajectoire !

 

Maggioni  se pose la question : « Je me demande si les astronautes de la station spatiale ont vu l'objet devant eux, mais certainement si il ne le diront jamais ... ».

 

La Ligurie devient de plus en plus un point de référence  pour les observations d'OVNI en augmentation permanente.

 

 

0 commentaires

mer.

16

août

2017

France : Ovni à Simiane-la-Rotonde dans les Alpes-de-Haute-Provence le 13 août 2017

 

Source : http://ovniparanormal.over-blog.com/2017/08/ovni-a-simiane-la-rotonde-dans-les-alpes-de-haute-provence-le-13-aout-2017.html

Localisation : Simiane-la-Rotonde

Date  : 13 août 2017

 

Le témoin raconte :

 

"Nous sommes sortis sur notre terrasse. Il était environ 22 h. En face, il y a une colline nommée le Défends.

C'est sauvage, peuplé de pins, de chênes, et autres espèces méditerranéennes, et derrière, il y a un plateau, sauvage également et d'autres collines.

Il n'y a pas d’habitations, quelques chemins, mais difficiles d’accès, à pied. pas d’accès voiture.

De derrière la colline rayonnaient 3 faisceaux, immenses, semblables à des faisceaux émis par des phares de véhicule ou à des aurores boréales ( mais cela n'en étaient pas, car c'était blanc, et qu'il n'y en a pas dans la région).

Ces trois faisceaux de lumière ne bougeaient pas et nous sommes sortis plusieurs fois les observer.

Quand j'ai cessé l'observation, vers 23 h, ils étaient toujours là, dans la même inclinaison sud sud-ouest, orientés vers la voie lactée. 

Le ciel était pur, sans nuages, et parsemé de milliers d'étoiles brillantes.

Entre deux des faisceaux, un point rouge bougeait de droit à gauche, de gauche à droite, il était très petit, et a vite disparu. Nous avons d'abord pensé à un phénomène météorologique, mais c'était une nuit sans vent, sans nuages, sans perturbation particulière.

C'était beau et en même temps une sensation bizarre, intrigante teintée d'une légère inquiétude. 

Merci d'attribuer ce cas à Frédéric Deblois.".

 

0 commentaires

mar.

15

août

2017

Vidéo : Plus de 50 objets en mouvement au-dessus de Santa Monica - 15 août 2017

 

Cette séquence intéressante d’orbes brillantes a été filmée au-dessus de Santa Monica, en Californie il y a quelques jours, le 10 août 2017

Rapport du témoin : Observation de plus de 50 objets au-dessus de Santa Monica le 08-10-17.

 

Avertissement : Je ne tire aucune conclusion quant à ce que c’était, je suis ouvert à toutes les possibilités.

Ce sont 7 vidéos réunies entre 19 h 06 et 19 h 22 le 8/10/17.

 

J’ai d’abord remarqué ces choses dans le ciel en sortant de ma voiture vers 18h50. Il y en avait une douzaine et ils semblaient bouger comme des ballons ou des lanternes. Vivant près de la plage et de la jetée, je vois beaucoup de ballons et de lanternes, donc je les connais. Quoi qu’il en soit, je n’ai pas fait attention au début parce que j’avais hâte de déplacer ma voiture. Au moment où j’ai fini (vers 19 heures) et que je suis redescendu sur le chemin, le nombre d’entre eux dans le ciel augmentaient par dizaine ; et il y en avait un certain nombre assez bas vers le sol.

 

À ce stade, je pensais : ça doit un coup de publicité (on en a beaucoup à LA aussi). Ce n’est que lorsque je suis revenu à ma porte que j’ai vu une «flotte» entière se mettre dans une sorte de formation (nous sommes proches de LAX et de l’aéroport de Santa Monica et je suis familier avec les trajectoires de vol ; vous verrez un certain nombre d’avions dans la vidéo). À ce stade je suis vite aller prendre mes jumelles.

 

Quand j’ai regardé à travers les jumelles (j’ai deux paires, une avec un stabilisateur et une avec un grossissement supplémentaire), je m’attendais à voir des lanternes, des fusées éclairantes, des ballons ou même des drones ou des parachutistes. Au lieu de cela, j’ai vu des anneaux étincelants qui avaient une certaine forme et une structure apparente. Ils avaient presque un corps de méduse qui semblait pulser et qui était translucide. Une fois que j’ai sorti les jumelles et vu cela, quatre « zoomers » (comme je les appelle) ont foncé depuis le ciel (au-dessus du palmier) et se sont écroulés au-dessus du toit du bâtiment directement devant moi (seulement quelques centaines de mètres d’altitude). Ils étaient silencieux, et se sont déplacés incroyablement vite (trop vite, comme vous le verrez) pour être une lanterne ou des ballons.

 

J’étais seul, mais mon voisin l’a vu aussi. J’aurais dû prévenir plus de monde à l’extérieur pour être honnête. Erreur de ma part. Mais ces clips dans la vidéo sont coupées parce que j’allais et retournais entre le tournage et la surveillance avec les jumelles. C’était un flux constant, sur une «trajectoire de vol» de ces choses pendant 30 minutes ou plus. Ça a duré longtemps, et je pense pas être le seul à avoir vu ce phénomène.

 

0 commentaires

mar.

15

août

2017

Taiwan : Extraterrestre dans un vaisseau antigravité - 15 août 2017

 

Des ufologues amateurs déclarent avoir pris en vidéo un extraterrestre qui marche dans son propre vaisseau dans une forêt.

 

Ce n’est pas la première fois qu’un alien a été filmé. A Taiwan un groupe d’ufologues ont recouru à l’aide d’experts en photographie pour analyser ce qui semble être le cliché d’un extraterrestre dans le comté de Taitung. La photo a été présentée dans les médias chinois, ce qui a provoqué des débats sulfureux sur la toile. De nombreux sceptiques ont déclaré que l’image était trafiquée.

 

Article original :

 

"ALIEN enthusiasts claim to have filmed an extraterrestrial being walking inside its spaceship in a forest.

This is not the first time an alien has been filmed.

In Taiwan, a group of UFO studies is seeking the help of photo experts to analyze what appears to be the photo of an alien being taken on a trail in Taitung County.

The photo has been presented in the Chinese news, causing much debate between skeptics and those who believe it is something real.

The Taiwan UFOlogy Society (TUFOS) presented a picture taken by a police officer in the Jiaming Lake region at the weekend.

The image was taken by an iPhone4, at an altitude of 3,310m.

The photographer's intention was to take a picture of the landscape. The police officer says he did not realize that there was something abnormal about the photo until he examined it more closely.

The photo shows a humanoid figure, apparently walking with his hands just below his waist. The image of the supposed being seems to be semi-transparent.

Speaking to the Taipei Times, photo-processing expert Chen Jung-tai said the double lines that appear in the image could have been the result of camera shake or a remnant of a previous digital image.

However, he was curious about the overall digital composition of the image."

lun.

14

août

2017

USA : Ovni discoïde photographié dans le Colorado - 14 août 2017

Date : 08 mai 2017 - 09h du matin

Localisation : voie ferrée - ancien train à vapeur du 19ème siècle de Durano à Sliverton, qui passe dans les montagnes et les canyons

 

 

 

Pendant que le train roulait le témoin  prenait de nombreuses photos de paysages à couper le souffle jusqu'à ce qu'il atteigne Silverton. 

 

Plus tard le même jour il a téléchargé des photos de son appareil photo vers son ordinateur portable et les a visualisées.

 

Dans une photo il remarqua un objet ou une sorte  d'oiseau en arrière-plan.

 

 

Le photographe a ensuite agrandi la photo et a remarqué que c'était un objet volant au-dessus de l'une des montagnes qu'il a qualifié d'OVNI en forme de cigare ou de fusée.

Si celui-ci est vu de profil sans inclinaison on évoquera plutôt un Ovni très classique en forme de soucoupe.

 

 

Ces photos ont été soumises à la sagacité du  Réseau MUFON 

 

0 commentaires

lun.

14

août

2017

ISS : nouvel Ovni en forme de pinces - 14 août 2017

Lieu : ISS

Localisation : orbite de notre Terre

Date : 13 août 2017

 

Voici une image d'un Ovni à droite  longiligne et qui possède deux pinces en direction de l'ISS; peut-être est-il entrain de tester celui-ci ?

Ce qui est à remarquer dans cette observation c'est le reflet de de cet objet sidéral inconnu  éclairé par le soleil et filmé par  la caméra HD; ceci est une preuve formelle que cet Ovni est bien physiquement présent et qu'il ne s'agit pas d'un reflet d'une structure de l' ISS !

Bien évidemment, on ne peut pas exclure un satellite mais alors l'ISS en est passé très très prêt et de manière dangereuse.

 

La NASA doit nous fournir plus d'explications; on attend sa réponse sur se site dans les commentaires.. merci

 

0 commentaires

lun.

14

août

2017

J.T. Ovni du 12 août 2017

 

JT Ovni en France, vous partage les dernières observations d'ovni/oani, les conférences et événements ufologiques mais également un dossier sur les ovnis dans l'histoire d'un département ou d'une région.

 

L'édition est présentée par Gilles THOMAS

 

 

- Sortie du DVD: "Ovni sous les tropiques; l'affaire des Babas Michelin"

- UFO Cloud: Interview d'Adrien de la chaîne youtube "The Bushcraft Spiritual"

- UFO Cloud: Interview d'Hervé de la chaîne youtube "Monde Mystérieux"

- Ovni Dans l'Histoire: Ovni à Bonnard en 1951, Yonne avec Rémy Fauchereau

- Astuces du veilleur: Satellites à éclipse avec Gaëtan

- Actu Ovni en France de juin à août 2017

- Dossier du mois: Ovni en Vendée 2

 

0 commentaires

lun.

14

août

2017

Ovni lumineux au Guatemala - 14 août 2017

 

Un objet lumineux  avec une lumière vacillante, a été aperçu haute en altitude près du volcan de Agua, le 03 août 20174 à La Antigua au Guatemala.

Un jour avant un témoin dénommé Angel, confirmait avoir également observé des espèces de sphères brillantes ainsi que deux taxis.

Mlle Iris Rodríguez précise que ces objets volants inconnus apparaissent comme « sautant » dans le ciel d'un endroit à un autre.

Pour documenter ces observations deux vidéos (une par téléphone cellulaire Galaxy S7 et l'autre avec une caméra Sony) ont été réalisés.

Il est à noter que d' autres personnes ont également vu ces sphèes.

L'observation a commencé à côté de l'église de La Merced, se terminant dans la zone de Volcán de Agua.

 

 

 

0 commentaires

dim.

13

août

2017

Alien Project, Thierry Jamin et les 3 E.T. ! - 12 août 2017

 

Nouvelles découvertes  et l'aventure continue avec Thierry Jamin

 

Après les analyses de Maria, Albert, Josefina et Victoria,

3 autres  petites momies viennent compléter la "famille" ...

 

Comme d'habitude je ne prendrai pas partie sur  l'authenticité  ou le canular organisé et entretenu  (tant décrié par certains sites) de ces petites momies .

 

S'agit-il de papier mâché pseudo-reptilien ou de la suite de la série E.T., ou d'une réalité qui va révolutionner notre conception de  l'évolution de la vie sur Terre ?

Les radiographies  montrent des os ....

 

 

Taille : 53 cm

entités biologiques de type "peti gris"

Règle de 3 : 3 phalanges, 3 doigts

10 paires de côtes

Articulations sur les membres inférieurs et supérieurs

Volumineux crâne

 

0 commentaires

dim.

13

août

2017

Étrange OVNI photographié à Leitrim en Irlande

 

Un observateur particulièrement attentif a filmé un mystérieux objet volant non identifié au-dessus de son domicile dans le comté de Leitrim (en Irlande) le 7 mai 2017.

 

Cette observation peu commune a été enregistrée par le National UFO Center, une organisation spécialisée dans l’étude des OVNI et basée aux États-Unis. Le témoin, qui a tenu à conserver son anonymat, a décrit avoir vu « une petite lueur au-dessus de mon jardin ». Rapidement, il a été chercher une caméra.

 

« Il [l’objet] ne faisait aucun mouvement et était silencieux. Je me suis tourné pour appeler ma femme. Il est parti à 14h15. C’était très étrange et j’étais un peu effrayé par la vérité. »

 

« La brume violette n’était pas là ou visible à l’œil nu. Je suis confus en vérité. »

 

Cette région irlandaise est célèbre pour ses nombreuses observations d’OVNI, ce qui donne davantage de crédits à ce présent cas.

 

L’astronome Eamonn Ansbro, employé du Kingsland Observatory à Boyle (dans le Comté de Roscommon), pense qu’il pourrait s’agir d’une boule de plasma, qui a déjà été vue dans certaines parties de Boyle.

 

Il explique :

 

« Il y a une boule de lumière similaire qui a été vue dans un endroit appelé Hessdalen en Norvège. »

 

« Je connais les gens qui y opèrent et utilisent des instruments automatisés afin de les enregistrer. Nous avons également réalisé des enregistrements. »

 

« Il semble que ce soit une nouvelle forme de lumière que nous ne connaissons pas encore. Alors on utilise la physique afin de savoir de quoi il s’agit. »

 

M. Ansbro a déjà étudié plus de 130 observations en Irlande, dont beaucoup croit que cela pourrait être expliqué par la présence de pistes orbitales autour de la terre.

 

Le scientifique précise que Lough Key à Boyle est l’un des points où ces pistes se croisent, ce qui pourrait expliquer le niveau exceptionnellement élevé d’observations inexpliquées dans la région.

 

Lui et ses collègues de recherche ont même réussi à élaborer un schéma de cycles d’activités possibles à ces intersections, et ont correctement prédit une telle observation.

 

Ces événements étranges ont déconcerté beaucoup de personnes même les plus sceptiques de la région. Il rappelle :

 

« Nous avons reçu un rapport il y a six semaines d’un habitant de Boyle qui roulait sur la N4 vers Sligo. »

 

« Il a vu deux boules de lumière à environ 50 mètres devant lui, à peu près la taille de la lune par rapport à la distance d’où il se trouvait. De ce fait, elles devaient mesurer quelques centimètres de large. »

 

« Elles sont apparues pendant 30 secondes, puis ont disparu en un clin d’œil. Enfin, il les a revus à sa droite. »

 

« Il m’a signalé cela et a déclaré que, tout en étant complètement sceptique, il avait étudié toutes les options et ne pouvait pas trouver une explication »

 

0 commentaires

dim.

13

août

2017

Inconscient collectif : nous sommes tous reliés - 13 août 2017

 

La terre entourée d’un champ psychique

 

Depuis toujours, les grandes traditions et philosophies spirituelles ont affirmé que toutes les consciences humaines, animales et végétales, sont reliées les unes aux autres, et que la Terre a sa propre conscience.

 

C’est la Terre mère pour les uns, Gaia ou Gê pour les autres.

 

Ce concept a été repris par le père Teilhard de Chardin, qui avait postulé l’existence d’une « noosphère » – la sphère de conscience de la Terre.

 

D’autres chercheurs, alertés par cette surprenante découverte, s’associent au projet. En 1998, une quinzaine de Egg sont envoyés à autant de scientifiques un peu partout dans le monde. Avec une intention bien précise : un événement déclenchant une puissante émotion collective peut-il être enregistré par toutes les machines simultanément ? Si oui, cela confirmerait l’existence d’un champ psychique planétaire, quelque chose qui ressemblerait à une "conscience globale".

 

Les premiers tests donnent des résultats immédiats. Ainsi, lors d’événements comme les funérailles de Lady Di, les appareils, qu’ils se trouvent aux Etats-Unis, en Chine ou en France, enregistrent des variations du champ psychique. Au cours des trois années qui suivent, le Global Consciousness Project prend une ampleur inespérée. L’appareil obtient un titre de propriété industrielle, une grande première dans l’histoire de la parapsychologie.

 

A la fin de l’année 2002, le parc de Egg sera passé de quarante à soixante-quinze machines. Deux d’entre elles sont installées en France. Toutes sont reliées à l’ordinateur central du laboratoire de Princeton via Internet, qui enregistre automatiquement, heure après heure, les données recueillies par chaque ordinateur. Le fonctionnement de ce réseau pourrait être comparé à une électroencéphalographie de notre planète : chaque fois qu’un événement collectif se produit, des fluctuations sont enregistrées. Plus l’événement est fort et médiatisé, plus la fluctuation est importante.

 

Le 11 septembre 2001, bien sûr, a fait crépiter toutes les machines et a fait monter les courbes vers des niveaux encore jamais atteints. Avec un détail que les scientifiques n’avaient pas encore osé souligner, même s’ils l’avaient déjà remarqué auparavant : sur les écrans des ordinateurs, les fluctuations de la conscience collective ont commencé la veille. Oui, la veille ! Notre champ psychique collectif aurait "perçu" l’événement avant qu’il ne se produise.

 

Nous faisons partie d’un tout

 

 

The Global Consciousness Project : rien, concernant ce projet, n’est tenu secret. Les éléments d’analyse, les données, les détails techniques, l’accès aux informations les plus pointues sont à la disposition de tous les chercheurs sur le site dédié par l'université Princeton. 

 

« Avec cette expérience mondiale, nous sommes en train de démontrer d’abord que notre conscience n’est pas limitée à notre corps, mais semble s’étendre dans un espace beaucoup plus vaste, explique Roger Nelson. Ensuite, qu’il semble bien exister une conscience globale dont nous faisons partie. Scientifiquement, il y a encore beaucoup à faire pour que cette hypothèse soit validée à cent pour cent. La première conséquence de cette découverte, c’est qu’il faudra réviser nombre de dogmes scientifiques sur la nature de l’esprit, de la conscience, et même de la vie. La seconde est que, individuellement, elle permet de mieux comprendre que nous faisons partie d’un tout, que nous sommes tous reliés les uns aux autres… »

 

Dernières nouvelles 

 

Depuis quelques mois, un autre phénomène est également observé.

 

« Les tracés de cette électroencéphalographie de la Terre sont en constante augmentation, ajoute Roger Nelson. Comme si la conscience collective était en train de s’éveiller. »

 

Ce qui peut correspondre au déclin de l’individualisme qui a prévalu ces dernières années au profit de la famille, du groupe, du collectif.

 

Un sentiment que beaucoup commencent à ressentir ou à expérimenter, surtout à une époque où les catastrophes écologiques et les menaces politiques invitent à davantage de solidarité et d’intérêt pour le devenir de l’humanité.

 

 

Jung

 

C’est Carl Gustav Jung qui, au cours des années 20, a forgé le terme d’« inconscient collectif ».

Il divisait notre inconscient en deux "territoires" : le personnel et le collectif.

 

L’inconscient personnel est le produit des expériences propres à chacun de nous. L’inconscient collectif est né de toutes les expériences humaines depuis l’aube des temps.

Il n’est donc pas uniquement la somme des inconscients personnels : c’est la mémoire psychique de l’humanité depuis sa naissance.

 

C’est en lui que, tout au long de notre histoire, se sont cristallisés les symboles universels – que Jung a appelé les "archétypes" :

le dragon, le héros, le cristal… Ils sont si forts que Jung avait pu prédire (in “Ma vie”, Gallimard, 2001) la dernière guerre mondiale bien avant qu’elle n’éclate parce que, en analysant les rêves de ses patients, il avait remarqué que Wotan – le dieu scandinave de la guerre – y apparaissait de plus en plus souvent.

 

0 commentaires

dim.

13

août

2017

France : à Pont St Esprit, dans les années 50 deux affaires étranges (RR3-MK Ultra) - 13 août 2017

Crédits photo:Olivier de Sedona

 

A Pont-St Esprit dans le Gard, une nuit de 1956 Louis Turi, un enfant de sept ans, a été réveillé par quelque chose qui touchait son pied.

 

Au départ il a pensé que c'était son petit chaton venant sur son lit. Il a donc tout naturellement avancé la main pour tirer le chaton vers son oreiller sauf qu'il n'y avait pas de chat dans sa chambre mais cinq petites créatures similaires à des singes entourant son lit...

 

Les créatures d'environ 1m30 sont décrites comme ayant des yeux noirs en amandes au regard profond portant une tenue moulante d'une seule et même pièce. Il a été effrayé et paralysé mais a pu se cacher sous les couvertures.

 

Bien de longues années après cette rencontre, adulte il a fait une séance de régression hypnotique qui lui a fait se rappeler qu'une des créatures avait tiré la couverture, et que leurs yeux étaient à moins de deux pouces de son visage, "comme s'ils programmaient son esprit.",selon le témoin.

Il dira plus tard que depuis l'âge de 7 ans il a été "programmé" par "les intelligences extraterrestres pour vous apporter une nouvelle compréhension contenant certaines dynamiques subtiles impliquant notre univers."

 

D'après Mr Turi aucune réponse ou explication réelle ne lui ont été données au sujet des "petits singes" qui sont régulièrement venus chez lui la nuit, et que ces "petites créatures subtiles" avec de grands yeux noirs menaçants "sont maintenant identifiées" comme étant des extraterrestres appelé les "Gris" mais qu'à l'époque il les a interprétés comme étant des petits singes."

 

Il est intéressant de noter que le 17 août 1951 (soit 5 ans avant) Pont St Esprit a été le théâtre d'une épidémie étrange que l'on a surnommé l'affaire du pain maudit, marquée par des épisodes psychotiques aigus avec divers symptômes.

 

Plus de 250 personnes sont touchées, dont 30 sont internées dans les asiles et cinq décèdent. Plusieurs explications ont été proposées: l'ergotisme, l'empoisonnement au mercure, la contamination par la mycotoxine Aspergillus fumigatus, l'empoisonnement au trichlorure d'azote et un essai d'armes biologiques, comme le LSD, dans le cadre du Projet MK-Ultra de la CIA.

 

Aucune trace d'ergot de seigle ou de poison connu n'a été retrouvée dans les analyses diligentées par les autorités françaises.

 

 

 

Une hypothèse suggère l'implication de la CIA dans des tests d'armes chimiques, destinées au contrôle des populations, qui se seraient déroulés dans cette commune.

 

0 commentaires

sam.

12

août

2017

Royaume Uni : nouveau cropcircle à Monarch's Way, près de Wooton Wawen, dans le Warwickshire - 12 août 2017.

 

Un nouveau  agroglyphe est apparu près de Wootten Wawen le 8 août qui  fait  encore référence à la prochaine éclipse solaire du 21 août 2017; celui-ci sera visible  au sud de l'Angleterre  lors du coucher du soleil; le message  associé  à cette éclipse peut s'interpréter  en quelque sorte comme un acte de " Fertilisation ", bénéfique pour tous les humains  de la Terre .

 

 

Ce cropcircle  semble se référer métaphoriquement à une éclipse solaire totale, qui sera vue et photographiée par des millions de personnes  aux  États-Unis  de 9 heures du matin (sur la côte ouest) jusqu'à 16 heures (sur La côte est) le 21 août 2007 .

Cette éclipse solaire pourra  également être visible à partir de sites d'observation  en altitude dans le sud de l'Angleterre, le même jour , lors du coucher du soleil  à partir de 18H40 jusqu'à 19H05 UTC. 

 

La grande partie centrale de cet agroglyphe  montre une image complexe et détaillée du "setting Sun".

Comme on peut le voir par exemple sur le drapeau national du Japon: 

 

 

Lorsque nous comptons avec attention, nous pouvons trouver au total 17 "larges raies de lumière".

 

Ces 17 "raies " pourraient suggérer  u nombre d'année à partir de l'année 20 00à 17 ans, lorsque cette éclipse solaire particulière aura lieu (donc en 2017).

 

 

Il est intéressant de noter que ces 17 "rayons de lumière" semblent avoir été subtilement divisés par les artistes  de cet agroglyphe en  deux parties séparées  en 12 et  5 respectivement, lorsqu'ils sont étudiés  en prenant en compte le sens des aiguilles d'une montre.

 

Les 12 premiers "rayons"  tournant à gauche (comptant dans le sens des aiguilles d'une montre)  jusqu'aux  traces de roues de tracteur, peuvent se référer à 12 ans 2001-2012, les dernières années d'un ancien calendrier maya. Le dernier ou le 12ème de ces «larges rayons» a une forme distincte et triangulaire.  

 

En comptant plus loin dans le sens des aiguilles d'une montre après la trace de la roue de tracteur , on  identifie 5 autres "rayons de lumière" à droite, qui ont été dessinés avec un angle légèrement différent par rapport aux 12  premiers.

Ceux-ci peuvent  correspondre à 5 ans  de 2013 à 2017 dans le nouveau Calendrier maya, dont 2017 est la cinquième année.  

 

Cette image de récolte ressemble également à une célèbre image de recadrage  du fameux "Quetzalcoatl Headdress" du 5 juillet 2009, dont l'image a été insérée dans l'image ci-dessous.

 

 

Peut-être que le légendaire Quetzalcoatl  Maya (ou Kukulkan) reviendra bientôt sur Terre? 

 

Lorsque nous étudions cette nouvelle image de  cropcircle dans sa globalité  on peut voir 13 "petits cercles" qui ont été tracés entre ce cropcircle et un  grand arbre à gauche .

Quelle pourrait en être la signification  ?

 

 

L'apparence générale de ces 13 "petits cercles" sur la gauche, plus une grande forme ronde pour le "coucher Soleil" à droite, semble suggérer métaphoriquement un acte de fécondation d'œufs  par un spermatozoïde  qui pourrait  accompagner cette éclipse solaire du 21 août, d'une manière que nous ne comprenons pas actuellement.  

 

Si on analyse plus encore cette «ligne ondulée» de petits cercles plusieurs autres interprétations sont possibles.

 

Tout d'abord et de toute évidence, ces 13 «petits cercles» peuvent représenter «13 jours».

 

À partir du moment où la nouvelle image de la récolte est apparue le 8 août,  et jusqu'à  l'éclipse solaire partielle lors  coucher du soleil dans le sud de l'Angleterre 13 jours se seront écoulées jusqu'au 21 août;

 

Fait intéressant, les 8 premiers de ces petits cercles sont «très petits», tandis que les 5 suivants ne sont que «modérément petits».

 

De telles différences subtiles de taille pourraient être censées proposer une autre date  à partir du «8 août» par exemple 13 août .  

 

De telles différences de taille pourraient également suggérer  une date  du calendaire maya de 0,04.13.4 pour le 21 août 2017, lorsque l'éclipse solaire totale (ou partielle) aura lieu.

 

Huit petits cercles représenteraient dans ce contexte deux chiffres de «4» et «4», tandis que le nombre total de treize représenterait un chiffre central de «13». 

 

En prenant de la hauteur cet agroglyphe dessine un triangle isocèle avec deux arbres voisins.

 

En résumé, ce  nouveau agroglyphe  près de Wootten Wawen le 8 août semble se référer à l'éclipse solaire prochaine du  21 août 2017.

 

Il suggère également que la date de cette éclipse solaire représentera en quelque sorte un acte de «fertilisation» bénéfique pour les humains.

 

La plupart des crop circles de cet été   2017 apparus dans le sud de l'Angleterre  suggèrent donc métaphoriquement que des extraterrestres amicaux apporteront bientôt une «Semence de vie» aux humains, afin que nous puissions prospérer et grandir !

 

Peut-être que le crop circle qui évoque la  "fleur de vie"  qui  est apparu juste avant celui-ci  grandira et augmentera.

 

C'est peut-être exactement ce dont notre monde troublé a besoin à l'heure actuelle ! 

Espérons !

 

Dans tous les cas soyez attentifs et scrutez  le ciel à cette date du 21 août 2017 , quelle chose se passera dans nos cieux  !

 

 

 

VIDEO

 

0 commentaires

ven.

11

août

2017

Etrange objet visible sur une photo dans le Dakota du Sud - 11 août 2017

Localisation : Wakpala, Dakota du Sud, USA

Date : 07 août 2017

Source : MUFON

 

De plus en plus de gens observent  des objets étranges dans le ciel, des objets volants non identifiés avec des apparences étranges et ce n'est pas toujours des illusions d'optique. 

 

Aussi, cette aspect  "hors de ce monde" dans le ciel sur Wakpala, Dakota du Sud est un phénomène encore  inexpliqué.

 

 

Le photographe de ces  images raconte : 

 

Notre fille et moi nous sommes promenés dans les prairies entourant notre maison sur la route 1806, Wakpala, Dakota du Sud le 7 août 2017.

 

Nous nous sommes arrêtés à un endroit où je prenais des photos de ma fille sur un rocher et essayant de la faire sourire. 

 

Je n'ai pas remarqué à l'époque l'OVNI. Il n'y avait pas de son. Lorsque nous avons passé en revue les quatre photos, nous avons remarqué l'OVNI.

 

 

Sur la première photo, l'OVNI est au-dessus de la tête de notre fille dans les nuages mais très visible car je devine qu'il était stationnaire. 

 

Sur la deuxième photo, l'OVNI s'est déplacé légèrement vers la droite mais toujours visible. 

 

Sur la troisième photo, lorsque l'OVNI se déplace vers moi dans  le ciel, il apparaît plus volumineux  mais un peu flou. 

 

Sur la quatrième photo, il n'y a aucune trace de l'OVNI car il a dû disparaître au-dessus de nos têtes.

 

 

Le tout a été photographié en environ 30-40 secondes pendant que j' essayais de la  faire sourire.

 

J'étais préoccupé par elle alors que j'essayais d'obtenir une belle et je n'avais pas remarqué l'OVNI à  ce moment là.

 

Le photographe a signalé l'objet au réseau Mutual UFO (MUFON) et a transmis toutes les photos. 

 

Note: Bien que le photographe parle d'un OVNI, l'objet, qui change de forme, ressemble plus à une sorte d'être venu d'un autre monde.

 

0 commentaires

ven.

11

août

2017

L'Ovni-Haltère du 24 octobre 1976 entre Hobling et Hestroff en Moselle - 11 août 2017

Ci-dessus, reconstitution de l'observation Ovni-Haltère, le 24 octobre 1976...

 

Article publié sur le site de Christophe MACE http://ovniparanormal.over-blog.com

 

 

"Tout récemment l'Ufologue Michel Turco m'a téléphoné et nous avons échangé des informations passionnantes sur les ovnis...

 

Michel Turco, établi dans l'Est de la France, enquêtait sur les témoignages d'ovnis au sein du CFRU, Cercle Français de Recherches Ufologiques. L'adresse était CFRU-Ufologia, BP n° 1, 57601 Forbach cedex (en Moselle). Le CFRU publiait sa revue trimestrielle "Ufologia".

 

A cette époque j'étais le responsable de la Section CFRU de l'Essonne pendant une vingtaine d'années...

 

Tous mes vifs remerciements à notre Ami Michel Turco qui vient de m'adresser par email, beaucoup d'observations d'ovnis faites en Moselle !

 

Michel Turco a enquêté auprès des témoins d'ovnis, et s'est rendu sur place.

 

Un certain nombre de ces cas ovnis ont été publié par la revue "Ufologia".

 

J'avais la collection complète de "Ufologia" éditée par le CFRU, que ne n'ai plus. 

 

Nous adressons nos voeux d'un prompt rétablissement à Francis Schaefer, qui est hospitalisé. Francis Schaefer était le Responsable National du CFRU... Avant le CFRU, notre Ami Francis Schaefer s'occupait du GEOCNI, Groupe d'Etude des Objets célestes Non Identifiés. Dans son livre remarquable "Soucoupes Volantes et Civilisations d'Outre-Espace", paru aux Editions J'ai Lu, dernier trimestre de 1969, notre Ami Guy Tarade évoque les travaux de Francis Schaefer, du GEOCNI...

 

 

En cette fin d'année 1969, j'avais 16 ans, et ce livre de l'Ami Guy Tarade que je m'étais procuré en 1969, a été mon premier livre que j'ai lu sur les ovnis !  

 

A la même époque, dernier trimestre de 1969, en France, l'ORTF diffusait pour la première fois la série télévisée "Les Envahisseurs" !

 

Ces deux événements de 1969, ont été la source de ma passion depuis pour les Ovnis et Extraterrestres !.

 

ça continue toujours en 2017...

 

En décembre 1969, en France, l'ORTF diffusera le film "La Guerre des Mondes", suivi d'un débat sur les ovnis. Il y avait feu René Fouéré du GEPA, et Guy Tarade notamment parmi les invités. J'avais regardé cette émission...

 

C'était dans le cadre de l'émission "Les Dossiers de l'Ecran"... 

 

"Rapport: Michel Turco (CFRU)

1976 – Dimanche 24 Octobre – vers 22 h 30 – entre Hobling et Hestroff (57)

 

Ce 24 octobre 1976 vers 22 h 30, monsieur X regagnait en voiture son domicile situé à Hobling, en compagnie de sa petite fille.

 

Alors qu'il se trouvait sur la petite route qui relie les villages d'Hestroff et Hobling, avant de descendre dans un petit vallon, le témoin remarquait que, sur la colline en face de lui, brillaient deux lumières dans les prés.

 

Aussitôt il pensait à un véhicule à l'arrêt (il est à noter que Monsieur X était passé par cette route 20 mn auparavant dans le sens inverse et qu'il n'avait rien remarqué d'anormal).

 

Sans accorder plus d'attention, il poursuit sa route.

 

Puis un peu plus tard, alors qu'il se rapprochait du lieu où devait se trouver les lumières, il avait la surprise de constater qu'il n'y avait pas de voiture, mais plutôt un drôle d'engin, en l'air à une centaine de mètres sur sa gauche.

 

L'objet devait être à environ 100 mètres du sol et avait à peu près 15 mètres de long (comparaison avec un buisson sous l'objet).

 

 

L'engin avait la forme de deux boules reliées par une structure rectangulaire; tout autour, brillaient de nombreuses lumières de toutes les couleurs.

 

L'objet se mettait à suivre la voiture du témoin, parallèlement à la route, sur la gauche du conducteur.

 

Ce dernier remarquait au centre de l'objet une fenêtre de grande dimension éclairée de l'intérieur par une lumière blanchâtre très atténuée.

 

Il pouvait voir à l'intérieur deux silhouettes dont une semblait assise dans une sorte de fauteuil et regardait dans le sens du déplacement de l'appareil (la petite fille affirma que ce « Monsieur » tenait une sorte de bâton avec au bout une boule bleue), et l'autre occupant se dirigeait vers ce qui semblait être le rebord de la fenêtre (là aussi la petite fille remarqua un détail que son père, sans doute préoccupé par la conduite de son véhicule, ne pouvant voir; le « Monsieur avait une longue barbe et des cheveux de la même couleur que les cheveux de son père »; c'est à dire brun foncé).

 

Par le déplacement de la silhouette vers le bord de la fenêtre, le témoin estima une profondeur de l'habitacle de l'ordre de 7 mètres.

Comme l'objet suivait toujours la voiture, l'automobiliste accélérait en conseillant à son enfant de bien se tenir. La voiture devait parcourir 500 mètres jusqu'à un petit bois. A cet endroit la route descend jusqu'à la sortie du bois pour arriver dans une petite dépression de terrain.

 

L'appareil, un moment masqué par les arbres, devait réapparaître plus près et de plus, il commençait à s'incliner vers l'avant tout en perdant de l'altitude pour couper la route à la voiture.

 

L'objet ne se trouvait plus qu'à environ 40-50 mètres devant le témoin et à environ 8 à 10 mètres du sol, au-dessus d'une petite cabane au bord de la route.

 

M. Roméo L., dont les nerfs en avaient déjà pris un bon coup, prit vraiment peur et fit des appels de phares; l'objet reprit aussitôt de la hauteur et précéda le véhicule jusqu'au village, tout proche (100m).

 

Lorsque Monsieur X aborda l'entrée du village, il prit très rapidement une route sur la droite, qui conduisait chez lui à 200 mètres du carrefour.

 

L'objet surpris par la manoeuvre de l'automobiliste, continua sa route en ligne droite sur une distance de 150 mètres au plus et revins immédiatement vers la voiture au moment où cette dernière atteignait la maison.

 

L'objet s'immobilisa au-dessus du garage. La femme du témoin sortit pour ouvrir la porte et Monsieur X lui montra l'objet.

 

Madame X alla chercher des jumelles et lorsque le témoin voulu observer l'étrange appareil de plus près, toutes les lumières s'éteignirent et l'objet, jusqu'alors silencieux, fit entendre un bruit sourd et caractéristique.

 

Monsieur L. affirma qu'il n'avait jamais entendu ce bruit sourd et qu'à l'avenir il lui sera facile de reconnaître.

 

Un gros phare blanc qui n'éclairait pas, s'alluma au centre sous la fenêtre, et l'objet s'éloigna lentement en direction du village de Tromborn.

 

Le lendemain, Monsieur X partit faire un tour vers le pré où l'objet devait s'être posé. Des traces marquaient le sol nettement.

 

Ces traces au nombre de trois, avaient la forme d'un huit constitué par deux double-cercles.

 

Chaque marque avait une longueur de 15 mètres, le tracé était réalisé par l'absence d'herbes sur une largeur de deux à trois centimètres et en forme de cercle.

 

Cinq mois plus tard (mars 1977) une partie des traces était encore visible. La gendarmerie de Bouzonville procéda à une enquête. Aucune anomalie d'ordre électrique ne fut constatée sur le véhicule au cours de l'observation, ni dans le village (lumières des maisons et des rues).".

 

 

0 commentaires

ven.

11

août

2017

Vidéo d'un étrange objet volant au-dessus de Poços de Caldas au Brésil - 11 août 2017

 

Des étranges OVNI ont  surpris un témoin à Poços de Caldas, au Brésil, lorsqu'il l'a visionné sa vidéo.

 

En effet, le 6 août 2017, le témoin prétend avoir observé deux objets brillants, même si c'était en plein jour.

 

Les OVNIS se seraient déplacés dans le ciel selon une trajectoire rectiligne et à une vitesse normale.

 

Ils se déplaçaient également dans la même direction, du sud-est au nord-est. Ils auraient maintenu une luminosité constante lors de leur survol.

 

Le témoin a déclaré que l'un des deux était plus grand et plus brillant que l'autre.  Le témoin a exclu la réflexion du soleil comme cause de la lumière. Le petit a disparu brusquement, mais le plus grand OVNI a continué à bouger, selon le témoin.

 

Le témoin a décidé de prendre une photo d'un avion qui passait au plus près de de sa caméra. Certaines images ont été obscurcies alors qu'il changeait l'ISO. Il a également réussi à prendre une courte vidéo. 

Le film est très court, et il est difficile de déterminer l'identité de l'OVNI, mais il a une forme très étrange.

Le témoin a également exclu des débris qui flotteraient dans le ciel alors que les deux objets étaient très hauts dans le ciel.

 

 

jeu.

10

août

2017

Jean-Pierre Garnier Malet – Le temps, la pensée.. 10 août 2017

 

Thierry DAILLEUX, Jean-Pierre Garnier Malet et Carolina (traductrice en espagnol lors d'une conférence au Vénézuela)

 

 

La physique quantique nous explique que c'est notre pensée qui crée la réalité que nous observons.

la pensée créatrice, ..d'où l'importance de la pensée positive !

La pensée et l'état d'esprit ont une influence sur le présent et le futur.

 

Tout ce que nous pensons concourt à construire notre réalité quotidienne. 

 

Merci Jean-Pierre de nous faire partager vos connaissances, votre savoir, vos facultés , votre culture, vos expériences, 

de nous faire comprendre avec des mots simple ( de son vocabulaire ) qui ‘’ sonne juste '' , avec clarté..

 

Par vos lumière, de nous faire connaître, d ‘avoir des compétences dans un domaine, des savoirs et informations ( notions )..

‘’ Les pensées sont des énergies et vivent l'écho de notre pensée qui contrôle ce que quelqu'un pense ‘’ .. Nous sommes des vagues de particules, ( nous avons deux ( 2 ) corps .. )

'' Un corps physique et un corps énergétique.. '',

Le corps d'énergie quitte le corps et cherche l'information et l ‘ apporte au corps physique '' . '' pour moi '' toute les nuit ..'',

 

de nous mettre en relations ( avec discernement ) de nous présenter avec votre sagesse et bienveillance ..!!

 

0 commentaires

jeu.

10

août

2017

Vidéo de petites Orbes se déplaçant au-dessus d'un cropcircles - 10 août 2017

 

Article en Anglais concernant cette observation d'ORBES au-dessus des cercles de culture

 

Pierre Beake has spent years investigating crop circles in the south west of England, and is convinced they are a paranormal phenomenon, that cannot all be the work of hoaxers.

 

Mr Beake, who travels from France to investigate the activity, claims to have captured mysterious balls of light (BOLs) on video camera shooting at speed across Milk Hill in Wiltshire, a reknowned crop circle site.

 

He has also captured several alleged BOLs on still camera around crop circles.

 

Crop circles - allegedly made by landing UFOs - have been widely considered one of the world's biggest paranormal hoaxes since 1991, when Doug Bower and David Chorley were filmed showing how they made many of the reported corn field patterns discovered across the UK.

 

The duo said they simply used wooden planks and rope to flatten corn in a circular fashion.

 

The pair started the tomfoolery in the 1970s to tease locals who believed in UFOs.

 

In the latter half of the 1990s more "circle makers", who tried to out do each other with the most complicated designs, emerged.

 

0 commentaires

jeu.

10

août

2017

Voyage temporel : ce chercheur aurait trouvé la formule !? - 10 août 2017

 

Grâce à de savants calculs, un chercheur de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) a mis au point une formule mathématique pouvant servir à concevoir une machine à voyager dans le temps.

 

Spécialiste de la théorie de la relativité générale d’Albert Einstein, Ben Tippett, professeur de mathématiques et de physique, consacre son temps de recherche à l’étude des trous noirs et de la science-fiction.

 

« Les gens voient les voyages dans le temps comme quelque chose qui relève de la fiction. On a tendance à penser que ce n’est pas possible, parce qu’on ne le fait pas actuellement. Mais, mathématiquement, c’est possible »,

assure-t-il.

 

 

Einstein comme point de départ

 

Depuis la publication de l’ouvrage La machine à remonter le temps, de H.G. Wells, publié en 1885, les scientifiques comme les citoyens lambda se passionnent pour la question du voyage dans le temps.

 

En 1915, Albert Einstein dévoila sa théorie de la relativité générale, affirmant que les champs gravitationnels sont causés par des distorsions ou des courbures dans la fabrique du temps et de l’espace.

 

Plus de 100 ans plus tard, cette théorie n’a toujours pas été démentie. Elle a même été confirmée par le LIGO Scientific Collaboration – une équipe internationale composée d’instituts de physique et de groupes de recherche.

 

Le LIGO a annoncé la détection de vagues gravitationnelles générée par la collision de trous noirs se trouvant à des milliards d’années-lumière de distance.

 

 

Temps et espace, des dimensions indissociables

 

La division de l’espace en trois dimensions et du temps en une dimension à part est incorrecte, estime Ben Tippett.

 

Les quatre dimensions doivent, selon lui, être prises en compte simultanément comme un continuum espace-temps.

 

S’appuyant sur la théorie d’Einstein, le chercheur explique que la courbure de l’espace-temps correspond à la forme incurvée des orbites de planètes.

 

Dans un espace-temps « plat » ou sans courbures, les planètes et les étoiles se déplaceraient en ligne droite.

 

À proximité d’une grande étoile, la géométrie de l’espace-temps se courbe et les trajectoires droites des planètes des alentours suivent la courbure autour de l’étoile.

 

« Il existe des preuves selon lesquelles, plus on se rapproche d’un trou noir, plus le temps se déplace lentement.

Mon modèle de machine à voyager dans le temps utilise l’espace-temps courbé afin de plier le temps dans un cycle pour les passagers au lieu de le laisser en ligne droite. Ce cycle peut nous faire remonter dans le temps »,

affirme Ben Tippett.

 

À la recherche de « matières exotiques »

 

Mais de la formule mathématique à la machine, il reste beaucoup à faire, selon le professeur qui ne pense pas être en mesure d’y parvenir.

 

« H.G. Wells a popularisé l’expression machine à voyager dans le temps en laissant croire aux gens qu’un explorateur aurait besoin d’une machine ou d’une boîte spéciale pour accomplir son voyage, note-t-il. Bien que ce soit mathématiquement faisable de voyager dans le temps, pour construire une machine, concrètement, on a besoin de matériaux – appelés matière exotique – capables de se courber dans le temps de façon impossible aujourd’hui. Il ne reste plus qu’à découvrir ces matériaux. »

 

 

Qu’est-ce que la matière exotique?

 

Il s’agit d’une matière hypothétique qui ne serait pas constituée des mêmes particules que la matière ordinaire (baryons et leptons) et dont la masse négative pourrait soutenir des tunnels dans l’espace-temps, appelés des trous de ver.

 

Ces tunnels seraient capables de connecter deux régions éloignées autrement que le fait l’espace-temps ordinaire.

 

« Les experts dans mon domaine explorent les possibilités de machines à voyager dans le temps mathématique depuis 1949. Ma recherche présente une nouvelle méthode pour y parvenir », conclut Ben Tippet.

 

Ses travaux ont été publiés dans la revue IOPscience Journal Classical and Quantum Gravity.

 

0 commentaires

jeu.

10

août

2017

Ecosse : Orbe lumineuse dans le ciel de Falkirk le 09 août 2017

 

Le témoin raconte :

 

" Je me promenais avec mon chien et mes enfants et leur ami quand j'ai remarqué une lumière dans le ciel à 21:30; tout de suite je n'ai pas prêté beaucoup attention car je pensais que c'était un avion, mais cinq minutes plus tard , j'ai remarqué que la lumière était au même endroit et semblait planer; il n' y avait aucun son émis ce qui ne pouvait pas être un avion ou un hélicoptère .

 

J'ai alors décidé d'essayer de filmer cette étrange observation, cette lumière se maintenant en vol stationnaire; je remarquai alors une autre orbe apparaissant dans les nuages; je suis resté concentrée sur cette orbe lumineuse : elle était beaucoup plus brillante qu'elle apparaît dans mes  vidéos , puis elle est partie.

 

Quelques minutes plus tard , elle est  revenue planer  et elle rayonnait de lumière; cette fois-ci elle se dirigea vers l'autre orbe et est apparue comme si les deux orbes se rentraient dedans ou fusionnaient ; mais non, elles ont tout simplement disparues dans les nuages."

 

 

0 commentaires

jeu.

10

août

2017

Ovnis Rods géants en périphérie du Soleil - 10 août 2017

mer.

09

août

2017

Mars : Le corps d’un extraterrestre repéré sur Mars ? 09 août 2017

 

Un chasseur d’OVNI prétend avoir trouvé le corps

d’un « extraterrestre mort » sur des photos prises par la NASA sur Mars. L’expert a suggéré que des membres de la CIA feraient tout pour le discréditer parce qu’il « s’approcherait trop de la vérité ».

 

 

Le chercheur, qui publie des vidéos sur YouTube à partir de chez lui en Écosse sous le nom de Streetcap1, affirme que

les « Hommes en noir » (aussi connu sous le nom de « Men in Black») agiraient secrètement contre les ufologues du monde entier afin de dévaloriser leur travail auprès de la population.

 

Cette semaine, Streetcap1 a publié une vidéo sur sa chaîne. Sur celle-ci, on peut voir une énorme silhouette dont la forme ressemble à une créature humanoïde extraterrestre ou encore à un insecte géant.

 

Pour le spécialiste Scott C. Waring, il n’y a aucun doute sur le fait qu’il s’agisse d’un ancien habitant de Mars décédé et qui aurait été pétrifié dans la pierre.

 

Streetcap1 a alerté la presse britannique pour dire que plusieurs démystificateurs, étaient, en réalité, des agents de la CIA ou de la NSA.

 

Selon lui, ces personnes profiteraient de leurs moyens pour pirater les sites Internet des chercheurs d’OVNI.

 

« C’est un groupe extrêmement dangereux. »

 

« Un de mes amis qui était sur leur liste noire a eu son site mis hors service pendant plus de 24 heures. »

 

« Aucun individu n’a ce pouvoir, alors nous pensons qu’il s’agit de la NSA ou de la CIA. »

 

« 99 pour cent de mes vidéos sont totalement légitimes. »

 

« Nous pensons qu’ils veulent me faire disparaître parce que je publie des choses réelles et je suis ciblé par des personnes qui me parodient pour souiller mon nom. »

 

Streetcap1, qui connaît un grand succès sur Internet, croit fermement aux OVNI après en avoir vu deux.

 

« Je ne peux pas prouver que ce sont des agents, mais j’en ai l’intime conviction. »

 

Dans peu de temps, l’homme doit apparaître dans un documentaire russe sur les OVNIS, et croit que cela aidera à le faire connaître comme un véritable chercheur.

 

« Je pense que ces personnes ont été chargées de me faire tomber. »

 

« La vérité est qu’ils ne peuvent pas me faire taire à tout jamais. J’ai pris un grand risque de parler face à la caméra et je devrais me protéger pour le reste de ma vie. »

 

 

Maintenant la question est toujours la même : s'agit-il d'une paréidolie ? Est-ce qu'un relief peut créer par érosion naturelle cette forme de silhouette qui ressemble étrangement à un individu allongé avec son thorax, jambes à droite , tête à gauche et deux chaussures en bas à droite !

mer.

09

août

2017

Les abductions physiques et éthériques - 09 août 2017

 

Emission de MIASME TV  

 

Ce mois-ci, dans "Et si on parlait Vraiment d'Ufologie", nous avions envie d'aborder les notions d'abductions physiques et éthériques.

Immédiatement, lorsque nous parlons d'abduction, nous pensons à "enlèvement extraterrestre", mais est-ce véritablement la bonne définition ?

Qui sont les personnes concernées ?

Est-ce si peu fréquent que cela ? Et avons nous des moyens de nous en prémunir ?

Enfin, quel est le véritable objectif de ces abductions ? 

 

 

A travers un débat parfois houleux, nos trois compères, Marc, PAM et Silvano, tentent chacun d'apporter leur pierre à l'édifice ..

 

.

Commentaire :

 

le phénomène "abductions" ou "enlèvements extra-terrestres" fait partie intégrante des Ovnis et du contexte ufologique - la question est de savoir si ces abductions sont réelles physiquement ou si elles sont le résultat d'une manipulation psychique (avec également traces physiques)  du cerveau des personnes "abductées"; une autre hypothèse est la passage du corps humain dans une autre dimension que notre espace-temps; bien évidemment dans toutes ces hypothèses on élimine le phénomène de paralysie du sommeil...

 

0 commentaires

mer.

09

août

2017

Lune : la NASA va étudier les motifs en tourbillons de la Lune - 09 août 2017

 

La NASA a l’intention d’envoyer deux CubeSats dans l’orbite de la Lune afin d’étudier les motifs en tourbillons présents sur sa surface.

 

L’idée étant bien évidemment de déterminer leur nature exacte et leur origine.

 

La surface de notre satellite n’est pas totalement uniforme.

 

Très vite, les astronomes ont pu distinguer d’immenses tâches sombres à sa surface. Certains les ont pris pour de vastes océans, mais les observations des décennies suivantes nous ont appris que ces tâches étaient en réalité provoquée par une concentration supérieure de basalte d’origine volcanique.

 

Plus tard, les astronomes ont également pu constater que sa surface était recouverte de cratères créés par des impacts de météorites.

 

La Lune n’a pas encore livré tous ses secrets

 

Toutefois, la Lune n’a pas encore révélé tous ses secrets et les astronomes ont ainsi remarqué la présence de plusieurs motifs tourbillonnaires clairs lors de leurs observations, des motifs présents à une centaine d’endroits.

 

La NASA s’interroge depuis longtemps sur leur nature et leur origine. L’agence a ainsi demandé à une équipe de travailler sur une mission à moindre coût afin de faire toute la lumière sur ces marques insolites.

 

Pour le moment, cette mission n’en est qu’à ses premiers balbutiements, mais les scientifiques ont l’intention de s’appuyer sur deux CubeSats afin d’effectuer des mesures plus poussées.

 

Ce format de nano-satellites n’est pas récent et il trouve ainsi ses origines dans la fin des années 90. L’Université Polytechnique de Californie et l’Université Stanford avaient à l’époque décidé d’unir leurs efforts afin de développer un appareil à coût réduit pour faciliter leurs recherches.

 

Leur initiative a débouché sur la création des CubeSats et plus de deux cents satellites de ce type ont été mis en orbite depuis la finalisation du format. L’avantage de ce format est donc son coût puisque la fabrication et le lancement d’un satellite de ce type représentent environ cent cinquante mille dollars.

 

Des CubeSats pour analyser les tourbillons lunaires

 

La NASA a donc l’intention de placer deux nano-satellites dans l’orbite de notre satellite afin d’étudier les motifs tourbillonnaires présents à sa surface.

 

L’idée serait en effet de les relier ensemble par une solide attache afin de pouvoir placer le deuxième satellite en orbite basse, à quelques dizaines de mètres du sol lunaire. Grâce à cette technique, il serait donc possible de filmer ces motifs de près.

 

L’intérêt de cette mission est double d’ailleurs puisque ces satellites seront également équipés d’instruments capables d’analyser les cercles d’hydrogène de la Lune.

 

Pour en revenir à ces motifs, il faut tout de même signaler que les astronomes ont une théorie pour expliquer leur présence.

 

 

Ils pensent en effet que ces tourbillons sont provoqués par ds anomalies magnétiques combinées à la météo spatiale. Toutefois, ils n’ont pas encore été en mesure de prouver leur hypothèse.

 

0 commentaires

mer.

09

août

2017

France : Ovni à Quinssaines dans l'Allier le 06 août 2017

Date de l'observation : 06 août 2017

Lieu : Quinssaines, près de Montluçon, Allier , France

Source : http://ovniparanormal.over-blog.com/2017/08/ovni-a-quinssaines-dans-l-allier-le-6-aout-2017.html

Cette observation a été mis en ligne le 08 août 2017 sur le site en Anglais du MUFON. C'est le Cas n° 85741 

 

Le témoin raconte :

 

"Entre 17h45 et 17h50 ce jour, dimanche 06 août 2017, sur la nationale N145 direction Guéret vers Montluçon au coordonnées 46°19'04.21"N 2°30'09.72"E et regardant vers Vichy, j'ai vu ce que je pensais sur le moment être un nuage plat très blanc presque brillant qui s'est mis à basculer, ensuite je préviens ma femme qui était côté passager de ce que j'ai vu, on passe ensuite un talus qui se trouve le long de la nationale, et le P.A.N. ou O.V.N.I. n'était plus là.".

 

 

 

 

Commentaire : les Ovnis ont l'art de la dissimulation et nous observent de très près; leurs aéronefs sont souvent invisibles par une technique d'invisibilité qui nous échappe (parfois détectables par caméra infra-rouge) ; ils savent également très bien utiliser les nuages gris pour se cacher !

mar.

08

août

2017

Royaume Uni : nouveau crop circles à Bydemill Copse, près de Hannington, dans le Wiltshire, obervé le 04 août 2017

Crop circles apparu à Bydemill Copse, près de Hannington, dans la région du Wiltshire, le 04/08/2017

VIDEO

Le diagramme 

ANALYSE

l'analyse est simple : il s'agit d'une représentation de la  

"Fleur de vie"

La Fleur de Vie est une figure géométrique composée d'une juxtaposition de plusieurs cercles égaux, reliés centre-à-centre.

 

Cette figure, utilisée comme un motif décoratif depuis des temps immémoriaux, forme un modèle semblable à une fleur avec une structure hexagonale symétrique.

 

 

On retrouve plusieurs symboles dans le design de la Fleur de Vie et l'on croit qu'il y a une signification pour chacune : 

- Graine de Vie (La Graine de Vie est formée de sept cercles disposés en symétrie sextuple, formant un modèle de cercles et des lentilles, qui sont une composante de base du design de la Fleur de Vie),

- Octaèdre sphérique (La première étape dans la formation de la Graine de Vie  est le cercle ou la sphère . Cette première étape correspond au «premier jour», le dernier fait référence aux six jours de création)

- Vesica piscis

 

Le Vesica piscis est formé de deux cercles superposés de même diamètre, où le centre de chaque cercle est sur la circonférence du cercle opposé.

 

Son design est une des formes les plus simples de la géométrie sacrée.

 

On le retrouve dans des sites sacrés du monde entier, plus particulièrement au Chalice Well (angleterre) à Glastonbury, et a été l'objet de spéculation mystique à plusieurs périodes de l'histoire.

 

La première représentation connue du Vesica piscis le fut par les pythagoriciens, qui la considérait comme une figure sacrée.

 

Selon certaines croyances religieuses, le Vesica piscis représente la deuxième étape dans la création de la Graine de Vie.

 

Dans l'Ancien Testament on mentionne celui-ci comme étant « l'esprit du Créateur flottant sur le visage des eaux ».

 

Le Vesica piscis est interprété comme un symbole de la fusion des opposés et une représentation de la dualité apparente du monde (Yin et yang)

Il a aussi été noté comme la géométrie de l'œil humain.

 

 

Enfin citons les propos de Daniel Shoushi concernant les crops circles qui évoquent la "Fleur de Vie" :

 

"Celle-ci est basée sur une croissance fractale faite d’une succession de Vesica Piscis qui sont l’intersection de deux cercles de même diamètre dont le centre de chacun fait partie de la circonférence de l’autre.

 

Le schéma de la Fleur de Vie est une représentation visuelle du déploiement de l’unité par duplication successives figurée par un cercle, dans le temps et l’espace.

 

La duplication du cercle s’opère simultanément dans 6 directions de l’espace de manière isotropique par rapport au centre.

 

La Fleur de Vie est donc une image de déploiement des puissances latentes de l’Hypercube cosmique, elle articule de manière visible le processus créateur de notre propre Présence qui désire conscientiser son propre contenu."

 

 

se référer à l'article paru sur le site

 http://www.geepi.fr/lhypercube-cosmique-ou-le-deploiement-de-la-conscience/

0 commentaires

mar.

08

août

2017

France : Ovni à Forbach en Moselle le 6 août 2017

 

Christian MACE a reçu le 07 août un appel téléphonique de la part de William, qui lui  raconte ce qu'il a vu dans le ciel de Forbach, en Moselle, en France, le soir du 06 août 2017...

 

Il était avec une jeune femme, quand à 23 H 30, ces deux personnes ont vu une grosse sphère lumineuse blanche silencieuse.

 

C'était vraiment énorme, comme une largeur de pouce à bout de bras. Ca évoluait selon une trajectoire non pas rectiligne, mais un peu désordonnée.

Le témoin ,William,  exclut l'ISS, la Station Spatiale Internationale.

Pris par l'observation, il n'a pas pu prendre une photo de la "Chose"... Grand Merci à William pour son témoignage !

 

 

0 commentaires

mar.

08

août

2017

Photos d'un Ovni (?) près de la Lune - 08 août 2017

 

Un résident de Stockton, en Californie, a pris des photos de la pleine lune le 6 août 2017.

Il a alors remarqué un énorme objet noir volant vers la lune.

 

Il a donc continué à prendre des photos de cet objet noir en forme de soucoupe volante, qui se déplaçait de gauche à droite,  puis vers le bas et plus loin vers la gauche tout en s'élevant et s'éloignant jusqu'à ce qu'il disparaisse.

 

L'objet volant non identifié n'avait pas de lumières visibles et évidemment n'émettait aucun bruit à cette distance.

 

 

 

 

Lorsque le photographe est rentré chez lui pour analyser les photos sur son ordinateur il a constaté qu'il y avait en réalité deux objets sur les photos.

 

Cette observation a été enregistée par le Mufon cas numéro  85721.

 

 

0 commentaires

mar.

08

août

2017

La découverte d’un monolithe vieux 9300 ans dans le canal de Sicile est la preuve d’une civilisation avancée - 08 août 2017

 

L’univers est rempli de mystères qui remettent en question notre savoir actuel.

 

Dans la série « Au-delà de la science », Epoch Times rassemble des récits à propos de ces phénomènes étranges pour stimuler notre imagination et nous amener à découvrir des horizons insoupçonnés.

 

Il y a près de 9300 ans, des chasseurs-cueilleurs de l’Âge de la Pierre dans une région maintenant engloutie de la Méditerranée ont accompli un exploit au-delà de ce que les experts considèrent comme possible pour l’époque.

 

Ces chasseurs-cueilleurs ont découpé avec précision un pilier de calcaire de 15 tonnes, ont percé des trous à l’intérieur et l’ont transporté sur près de 300 mètres.

 

Le monolithe fait 12 mètres de long.

 

Des océanographes étudiant le plancher océanique de la Méditerranée dans le canal de Sicile entre la Tunisie et la Sicile en 2012 ont découvert le monolithe à 40 mètres de profondeur.

 

Les chercheurs indiquent dans la revue Journal of Archaeological Science que la région a été complètement submergée il y a près de 9300 ans, à plus ou moins une centaine d’années.

 

Avant cela la zone était une mer peu profonde avec un archipel de plusieurs îles à environ mi-chemin entre l’île de Sicile et la côte de l’Afrique du Nord.

 

La zone étudiée, le banc de Pantelleria Vecchia, est maintenant sous les eaux entre la Sicile et la Tunisie. Il s’agissait d’une région peu profonde avec un archipel, il y a 9500 ans. (Journal of Archaeological Science)

 

On pense donc que le pilier a été sculpté il y a près de 9300 ans.

 

Les chercheurs ont été en mesure de dater la pierre du monolithe en extrayant des fragments de coquillages. Ils ont découvert que ces fragments avaient la même composition et le même âge que le calcaire à près de 300m de distance, suggérant qu’il a été transporté sur cette distance.

 

Les chercheurs indiquent que la découverte de ce pilier submergé pourrait nécessiter que les universitaires repensent l’idée du « primitivisme technologique » chez les chasseurs-cueilleurs.

 

« Cette découverte offre la preuve d’une activité humaine significative dans la région du canal de Sicile », écrivent Emanuele Lodolo et Zvi Ben-Abraham dans leur publication.

 

Lodolo et Ben-Abraham expliquent que plusieurs facteurs les ont menés à croire que le monolithe – ou colonne de pierre, a été découpé par des humains et n’a pas été formé par la nature.

 

Ils indiquent que le monolithe a une forme régulière et trois trous réguliers de diamètre semblable. Il est composé de calcaire d’une nature similaire aux roches non loin de là où il a été transporté, mais il diffère des pierres dans le voisinage immédiat.

 

 

A. Le pilier englouti de 15 tonnes. B. On peut voir un trou régulier dans le pilier. C. Pilier vu de l’intérieur. (Journal of Archaeological Science)

 

« La présence du monolithe suggère une importante activité humaine dans la région », écrivent-ils. « Il a été découpé et extrait d’un simple bloc dans une carrière se situant à près de 300 mètres au sud, et a ensuite été transporté et possiblement érigé. De la taille du monolithe, nous pouvons présumer qu’il pèse près de 15 tonnes. »

 

Les chercheurs n’ont pas émis d’hypothèse sur la fonction du monolithe.

 

Mais ils pensent qu’il était dans une région importante, qui est à peu près à mi-chemin entre la Sicile et la Tunisie.

 

La Sicile était habitée possiblement entre 17 000 et 27 000 ans, lorsqu’une bande de terre la reliait à l’Italie continentale.

 

« La découverte du site submergé dans le canal de Sicile pourrait significativement étendre notre connaissance des civilisations premières dans le bassin méditerranéen et nos vues sur l’innovation technologique et le développement réalisé par les habitants du Mésolithique », écrivent les auteurs.

 

« Le monolithe… fait d’un seul grand bloc nécessite la découpe, l’extraction, le transport et l’installation, ce qui révèle sans aucun doute d’importantes compétences techniques et une grande ingénierie. »

 

Les chercheurs vont même jusqu’à dire que :

« La croyance que nos ancêtres manquaient du savoir, de la compétence et de la technologie pour exploiter les ressources marines ou faire des traversées de la mer, devra être progressivement abandonnée. Les découvertes récentes […] ont certainement remis en doute l’idée du ‘primitivisme technologique’ souvent attribué aux chasseurs-cueilleurs des colonies côtières. »

 

Référence :

 

Journal of Archaeological Science – A submerged monolith in the Sicilian Channel (central Mediterranean Sea) : Evidence for Mesolithic human activity

 

Cet article a été republié avec l’autorisation d’Ancient-Origins.net, voir la version originale ici

0 commentaires

lun.

07

août

2017

L’Hypercube cosmique ou le déploiement de la conscience - 07 août 2017

 

 

Une approche et une compréhension transversale de la conscience unissant des connaissances philosophiques, scientifiques, spirituels et artistiques... 

 

article paru sur le site 

Geepi.fr 

 

 

Article remarquable de Daniel Shoushi

 

 

 

Il est de commune mesure de considérer le phénomène de la conscience uniquement à travers des études abstraites, dans lesquelles la conscience est analysée sans lien aucun avec son environnement, ni aucunes attaches qu’elle peut entretenir avec son espace d’expression.

 

Nous postulons qu’il ne peut exister de conscience sans espace et que son existence même en découle.

 

Autrement dit, toute conscience s’ancre dans un réseau spatial qui s’étage sur plusieurs couches de réalité et plus ce réseau est volumineux, plus la conscience prend conscience de sa propre existence et de ce qui l’environne.

 

Nous devons considérer que la conscience est un volume, et à notre échelle de la réalité, la conscience est une sphère contenant de multiples plans du réel en sphères concentriques.

 

Le réel est tout ce qui existe, quant à la réalité, elle englobe l’ensemble des expériences vécues au sein du réel par un organisme vivant.

 

Il y a donc un réel, et plusieurs réalités.

 

Or, aucune conscience ne pourrait exister sans un substratum sous-jacent au phénomène de la conscience.

 

De même que l’espace est en fait une qualité du temps, la conscience est une qualité de la Présence.

 

Le terme Présence exprime la seule chose réelle et fondamentale qui puisse être, c’est-à-dire le temps présent, ainsi que l’entité qui s’y tient par-delà tous les phénomènes existants.

 

L’accointance entre le temps et la Présence n’est pas anodine, car le déploiement de l’un est simultanément le déploiement de l’autre.

 

Autrement dit, le déploiement de la Présence est une expansion synchronique entre le passé et le futur à partir d’un point de jonction qui ne se tient pas sur notre ligne de réalité, ou du moins chaque présent est un point de conjonction entre ces deux mouvements temporels.

 

Par conséquent, nous devrions inverser la formule « espace-temps » par « temps-espace ». C’est la raison pour laquelle l’espace est une expansion du temps présent au même titre que la conscience est une extension de la Présence en un point donné dans l’espace.

 

Une fois ce postulat mis en avant, nous pouvons nous demander quel est le rapport entre l’hypercube et la conscience.

 

 

Mais avant tout, qu’est-ce qu’un hypercube ?

 

La dimension d’un espace correspond au nombre de coordonnées nécessaires pour repérer un point dans cet espace.

 

Ainsi, en dimension 1 il suffit d’une seule coordonnée pour repérer un point dans une demi-droite par rapport à l’origine.

 

Dans un plan, un point est repéré par deux coordonnées X et Y dessinant un segment, la dimension 1 apparaît alors comme une demi-droite.

 

La dimension 2 est obtenu par duplication du segment que nous relions entre eux par la suite, ce qui forme un carré.

 

Dans un espace en 3 dimensions, comme le monde dans lequel on vit, il faut 3 coordonnées pour se repérer : X, Y et Z.

 

Dans un espace en 4 dimensions, il faut donc 4 coordonnées : W, X, Y, Z.

 

Ce dont nous sommes en train de parler n’est donc pas du temps mais de l’espace à quatre dimensions, où chaque point est repéré par quatre coordonnées, et dans lequel le temps vient s’ajouter.

 

Ceci étant posé, qu’est-ce que la quatrième dimension ?

 

Comment l’esquisser ?

 

De quelle manière peut-on l’observer ?

 

Notre espace étant en 3 dimensions, il n’est pas possible de faire une représentation rigoureuse d’un espace en 4 dimensions.

 

Il n’est pas non plus possible de le dessiner car un tel espace ne fait pas parti de notre monde.

 

Pour autant, en mathématique, nous pouvons formuler cet espace en 4 dimensions et le rendre « visible » par une forme géométrique.

 

Prenons une feuille de papier sur laquelle on repère une demi-droite ayant pour coordonnées X et Y, voici esquissée une dimension 1. Puis, prenons d’autres feuilles munies chacune d’un point de repère, avec une nouvelle coordonnée que l’on nommera Z.

 

Comme sur chaque page d’un livre sur lequel figure un numéro, notre nouvelle coordonnée Z sera à l’image de cette pagination.

 

Un ver de terre qui se trouverait sur la première page et qui traverserait le livre passerait alors d’un plan à un autre. Sur le premier plan, soit notre première feuille, le ver circule avec la coordonnée X et Y au début, mais comme il peut traverser le livre grâce à la coordonnée Z, le ver n’a plus besoin des coordonnées X et Y du premier plan. En d’autres termes, en dimension 2 sur la première feuille, le ver est visible puis il semble disparaître lorsqu’il passe dans le plan Z, qui est de dimension 3.

 

 

Ce ver passe d’un plan à un autre car sa coordonnée Z évolue.

 

A présent, prenons plusieurs livres éparpillés sur une table, chacun possède un certain nombre de feuilles. Une nouvelle coordonnée que l’on nommera W apparaît et renvoie à l’identité d’un livre.

 

Nous constatons que le ver peut se déplacer à volonté sur ces 4 coordonnées : W, X, Y, Z.

 

 Cette nouvelle coordonnée W constitue notre dimension 4.

 

Le ver n’évolue que dans des livres, il ne peut donc pas passer sur la table et rejoindre un autre livre. Il est, comme nous, prisonnier des trois dimensions de l’espace. S’il pouvait évoluer dans la dimension 4, alors il disparaîtrait d’un livre pour se retrouver au milieu d’un autre.

 

Tout comme il disparaissait du plan XY lorsqu’il évoluait selon l’axe Z, ici, il disparaît d’un espace XYZ quand il évolue dans la quatrième dimension W.

 

Par conséquent, nous constatons qu’un être de dimension 4 est capable de se téléporter d’un endroit à un autre : il se retire un moment de notre espace puis réapparait ailleurs, sans qu’on puisse le voir se déplacer.

 

De par notre contingence physique et biologique, nous ne pouvons nous libérer de l’espace en 3 dimensions et nous ne pouvons agir comme le ver de terre que nous venons de décrire.

 

Autrement dit :

 

Le segment, est la base en dimension 1.

 

Le carré est la figure la plus régulière en base 2 : il est obtenu par duplication d’un segment que nous relions entre eux.

 

Le cube est la figure de base de la dimension 3 : il est obtenu par deux carrés parallèles qu’on relie point par point.

 

L’hypercube : il est obtenu par deux cubes qu’on relie de sommet à sommet.

 

De quelle manière se le figurer ?

 

Lorsque nous regardons un carré depuis un côté, apparaît alors une simple arête : un segment.

 

En regardant un cube depuis un côté, on voit un carré. Dès lors, il faut imaginer qu’un cube n’est simplement que le « côté » d’un hypercube. En faisant tourner (en dimension 4) l’hypercube, on peut voir un autre côté, donc un autre cube.

 

Aussi, tout comme le cube est l’assemblage de 6 carrés, l’hypercube est l’assemblage de 8 cubes.

 

 

 

Cependant, sur la figure I, ce que nous pouvons voir est un segment ainsi qu’un carré mais ce n’est pas un cube et encore moins un hypercube.

 

Nous sommes en train d’observer une représentation en 2 dimension (à plat) d’un cube.

 

Pour obtenir un vrai cube, il faut le sculpter et non plus le dessiner.

 

Pour obtenir un visuel de l’hypercube réel, il faut s’y prendre autrement. Nous allons esquisser l’hypercube toujours sur un plan en 2 dimension puisqu’il est impossible de le dessiner, (j’invite les lecteurs à visionner les vidéos disponibles sur internet afin de visualiser l’hypercube réel).

 

La dimension 4 peut être vue comme la forme de plusieurs cubes se succédant et constituant un tesseract.

 

Le seul moyen que nous avons de visualiser la dimension 4 est d’ajouté la constante du temps. Donc, la dimension 4, c’est en fait une forme en 3 dimension qui évolue et change avec le temps.

 

En géométrie, le tesseract est le plus simple des hypercubes : c’est l’équivalent quadridimensionnel du cube.

 

Le tesseract est au cube ce que le cube est au carré.

 

 

 

 

C’est de cette manière qu’il nous faut entrevoir la Présence ou, selon le langage des physiciens la Matrice, et des religieux l’Esprit.

 

Pour l’hypercube, nulle dimension extérieure ou intérieure n’existe, nulle dehors ou dedans.

 

Nous voyons en fait l’espace du dedans se déployer au dehors, et vice versa, dans un incessant tournoiement pluridimensionnel. C’est une pure unité.

 

Tel est l’Esprit substratum du réel, c’est un continuum hypercubique qui est sous-jacent à chaque objet que nous percevons à l’extérieur et qui agit en chaque organisme vivant à travers le jeu de la conscience.

 

En fait, la conscience n’existe que dans un espace qui fait figure de stockage de mémoire, ce qui implique que chaque être vivant possédant une conscience est un déploiement structurel de la Présence dans lequel la courbe du temps se dilate de plus en plus.

 

Chaque être vivant est, par conséquent, une divine présence qui actualise au présent la Présence.

 

 

En d’autres termes, tout ce qui existe est une théophanie divine.

 

L’Univers est antinomique, il est le résultat de la loi de la polarité et c’est la raison pour laquelle l’immanence divine (théophanie) ouvre sur la transcendance.

 

Seule l’idée d’une manifestation de la transcendance dans l’immanence, de l’invisible dans le visible et du caché dans l’apparent, permettra alors de faire droit à la profonde unité du réel, et par là même, d’ouvrir la voie à l’intériorisation d’une telle unité en l’homme via l’introspection de sa propre conscience.

 

Le déploiement structurel de la conscience suit une courbe logarithmique qui ouvre le temps-espace psychique alors comprimé en un point vers de multiples dimensions exponentielles, jusqu’à atteindre son seuil ultime : la conscience individuelle humaine.

 

Il existe donc de multiples couches intrapsychiques dans lesquelles s’emboîtent plusieurs niveaux de consciences qui vont d’une conscience individuelle et singulière à une conscience universelle en passant par une conscience collective ou groupale.

 

Ces trois types de conscience sont en syntonisation avec le déploiement du temps-espace grâce auquel l’Esprit sort de son cocon de manière graduelle et, à mesure que nous nous approchons de la source matricielle des trois consciences, soit l’Hypercube cosmique, il y a contraction du temps-espace jusqu’à leur entière annihilation.

 

Il existe des couches de temps-espace qui vont de notre réalité, dans laquelle l’étendue du temps semble linéaire en allant d’un passé à un futur, à des couches plus profondes où le temps-espace se comprime de plus en plus jusqu’à atteindre le Point qui annihile toute différenciation.

 

Ces couches intrapsychiques sont en syntonisation avec les couches de temps-espace qui se déploient à l’extérieur de nous, c’est-à-dire dans le monde physique. Il y a donc concomitance entre le Point qui annihile toute différenciation physique du temps-espace, connu sous le nom de Singularité Initiale en physique, et le Point qui contracte en une cellule compacte toute l’énergie de notre monde intrapsychique, que les hindous nomment Bindu.

 

A partir de ce Point, le monde extérieur et le monde intérieur se disloquent en deux.

 

Ces deux mondes sont donc homologues et se miroitent l’un l’autre.

 

Ils subissent par ailleurs le même processus de structuration.

 

C’est la raison pour laquelle tous les phénomènes physiques sont de même nature que les phénomènes psychiques.

 

Les mêmes lois agissent sur l’un et l’autre et les commandent.

 

Toute modification d’un état psychique agit donc instantanément sur le monde physique.

 

La lumière permet au Tout de s’agencer, tant physiquement que psychiquement, de manière coordonner et harmonique.

 

Voici un énoncé d’une importance capitale :

 

« parler de conscience c’est parler en réalité de la lumière ».

 

Par conséquent, comprendre la nature de la lumière en physique c’est déceler les secrets de la nature de la conscience.

 

Qui sommes-nous ? De la lumière intelligente.

 

Cette pensée permet de saisir le dynamisme interne de l’Infini.

 

L’Un « complique » toutes choses : il rassemble en lui le multiple dans son « pli » et, en même temps, il « explique » toutes choses car il se déploie en elles.

 

Seule l’identification de Dieu avec l’Infini, c’est-à-dire avec tout ce qui peut être, permet de comprendre que Un est Tout et que Tout se trouve en Dieu, non pas par accumulation ou addition, mais par complication, ce qui signifie simplification et repli.

 

 

De cette manière, tout reste en Dieu, rien n’est hors de Lui.

 

L’explication ou le déploiement, sont dès lors Dieu lui-même dans sa théophanie.

 

Ils sont un rayonnement multiforme, une diffusion interne par laquelle la nature divine descend d’elle-même en elle-même.

 

Le multiple n’exprime plus une chute hors de l’Un ni une dégradation à partir d’une corruption primordiale.

 

La diversité des êtres « s’explique » à l’intérieur de l’Un-infini lui-même.

 

Il n’y a donc pas création ex nihilo mais irradiation à partir d’un foyer central.

 

Autrement dit : la création est théophanie.

 

Nous sommes des irradiations de l’Infini potentiel du divin.

 

Lors de cette ascension vers notre propre source matricielle, ce Point, les couches de temps-espace se compriment de plus en plus et cela laisse l’opportunité à l’homme de découvrir des réalités cachées.

 

C’est un voyage temporel psychique qui accorde le dévoilement d’un lointain passé par exemple, et qui expose des récits comme un film à cet explorateur du monde intérieur, ou encore les visions d’un futur non réalisé.

 

En réalité, arpenter les couches internes de la conscience permet d’élargir cette conscience dans laquelle bat un noyau irradiant : c’est notre fameux Point.

 

Ici nous pouvons assimiler le Point au Soi, cet Etre divin lui-même qui s’auto-engendre, cette première particule de lumière d’une intensité inconcevable qui a jaillit de la Matrice.

 

Le tesseract rend tangible la fonction intangible du Soi par des formules mathématiques.

 

Le Soi, l’Un, est la présence active d’une force infinie, capable de restreindre sa puissance illimitée en se « contractant » dans les réalités singulières.

L’Infini se rend ainsi présent dans le fini de manière restreinte.

 

Le mouvement, dès lors, n’est ni illusion, ni dégradation, mais manifestation du dynamisme infini de l’Un. Chaque singularité se différencie des autres, non pas par le dosage de sa participation à l’Etre, mais par le double mouvement ascendant et descendant du multiple vers l’Un et de l’Un vers le multiple.

 

C’est ce que Nicolas de Cues, le grand philosophe et théologien de la fin du Moyen-Age, exprime en recourant au couple

 

« complicatio-explicatio ».

 

Entendons, par ces mots, ce qui se « plie » et se « déploie » tour à tour.

 

« Dieu est complicatio parce qu’il lui appartient de rayonner comme explicatio. »

 

Nicolas de Cues

 

 Tous les phénomènes Psi découlent de la nature hypercubique de la conscience.

 

Afin de mieux comprendre certains de ces phénomènes à travers le nature de la conscience, nous pouvons nommer l’ubiquité, appelée également « bilocation » c’est à dire qu’une personne est physiquement à deux endroits en même temps ; ou encore la téléportation signifiant le déplacement instantané d’une personne d’un point à un autre.

 

Ces deux facultés sont donc naturelles et apparaissent à un certain niveau de conscience, une conscience plus détendue et plus élevée, où l’intrication temps-espace change de rapport et devient plus concis, plus malléable.

 

 Lorsque nous passons par l’Hypercube cosmique agissant au cœur de notre conscience et dont le mouvement est non linéaire, alors tous les miracles sont possibles.

 

Nous avons tendance à toujours chercher au dehors ce qui est déjà présent au dedans, ainsi nous désirons acquérir une technologie capable de rendre ces phénomènes tangibles à travers des objets mécaniques, alors qu’au sein de notre psychisme, nous possédons des facultés endormies.

 

  Nous devrions percevoir autour de nous des empreintes de l’Hypercube cosmique, des marques qui laisse entrevoir son existence métaphysique.

 

La première empreinte visible est celle du Temps lui-même, ou plutôt c’est la marque de son énergie qui s’inscrit au cœur de toute morphogénèse de la matière vivante et non vivante.

 

Cette marque n’est autre que la spirale de Fibonacci ou spirale logarithmique.

 

L’astrophysicien russe Nikolai A. Kozyrev (1908-1983) a découvert qu’une source d’énergie de nature temporelle et spiralée structurait l’ensemble de l’Univers.

 

Un jour, alors qu’il méditait sur les mystères de l’Univers et prêtait attention à toutes les formes qui existaient, il eut un éclair de génie. Il constata nombre d’organismes différents présentant des signes d’asymétrie et / ou de croissance en spirale et sous-tendant la structure des plantes, des insectes, des animaux et des hommes.

 

Selon lui, il ne pouvait exister qu’une puissance unique pouvant agir de cette manière et créer ces phénomènes.

 

Kozyrev a théorisé par la suite le fait que la direction de la croissance en spirale d’une coquille était déterminée par la direction d’un flux constant et identique en toutes choses.

 

Il devait y avoir, selon lui, une zone « quelque part » dans le temps-espace dans laquelle le flux d’énergie spiralé imprégnerait, codifierait et agencerait tout ce qui existe, y compris la psyché.

 

Tous les êtres vivants, ainsi que la matière physique, proviennent de ce flux d’énergie qui est en fait une torsion dynamique du temps créant des ondes électromagnétiques.

 

La psyché s’inscrit dans le même processus, par conséquent, l’arpenteur des dimensions intérieures parcourt cette torsion dynamique du temps tel un véhicule de transfère.

 

  Les chercheurs russes ont associé l’énergie des champs de torsion à l’énergie de la gravité, et ont déterminé qu’un gyroscope qui vibrait, chauffait ou conduisait de l’électricité réduisait considérablement son poids lorsqu’il était tourné dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, alors qu’il restait inchangé lorsqu’il était tourné dans le sens des aiguilles d’une montre.

 

Ce phénomène est dû à un effet anti-gravitationnel causé par la direction de la rotation. Comme nous l’avons compris, la conscience n’est autre que du temps et de la lumière qui laisse l’empreinte de son passage sur la matière.

 

Cette matière s’assimile à une étendue qui se présente chez chaque individu comme un corps.

 

Ainsi les champs de torsion de certaine configuration spatiale ou corporelle peuvent être « enregistrée » lorsqu’ils suivent le sens giratoire du mouvement.

 

Par conséquent, le sens giratoire de la conscience peut être observé en étudiant la configuration biologique du corps humain.

 

Cela nous permet d’appréhender les phénomènes Psi telles que la télékinésie ou encore la psychokinèse qui s’expliqueraient par une inversion du sens giratoire de la conscience.

 

En effet, Kozyrev a constaté que la conscience affectait la densité du temps, et que c’étaient nos pensées qui en étaient à l’origine.

 

Donc, le canal du temps qui organise différente couche de champs de torsion serait la voie qu’emprunte la conscience pour voyager à travers toutes les sphères intrapsychiques.

 

Une des conséquences de ces analyses est que la conscience ne tirerait pas ses origines d’une physiologie mais proviendrait d’un système « non-local » où régnerait les champs de torsion.

 

Ainsi, les champs de torsion opèrent de manière holographique, logarithmique et fractale.

 

 

Le Soi est donc la source de ces champs de torsion.

 

 

 

 

Les cristaux et les minéraux sont un excellent support d’imprégnation de l’Hypercube cosmique au sein de la matière.

 

À l’échelle microscopique, la plupart des cristaux sont constitués d’atomes qui sont arrangés sur un réseau périodique, c’est-à-dire suivant des motifs qui se répètent comme des nœuds sur un filet de pêche.

 

Cette structure géométrique particulière au niveau atomique, induit souvent un comportement singulier à notre échelle.

 

L’un d’entre eux va particulièrement attirer notre attention.

 

En effet, en l’étudiant de plus près, l’énergie de l’Hypercube cosmique apparaît comme un sculpteur de forme, il s’agit de la pyrite.

 

Du point de vue macroscopique, les cristaux de pyrite prennent souvent des formes dodécaédriques aux faces pentagonales appelées pyritoèdres.

 

Le nom de ce minerai provient du grec pyritès,

littéralement « pierre à feu ».

 

Dioscoride, en l’an 50 de notre ère, fut le premier à l’avoir désigné ainsi parce que des étincelles provenant des chocs de ce minerai se produisaient.

 

Lorsque l’on met en contact la pyrite avec du feu, elle brûle et dégage une flamme bleutée ainsi qu’une forte odeur de soufre.

 

Sa forme provient en réalité de l’imprégnation de l’énergie de l’Hypercube cosmique c’est à dire que les cubes de la pyrite qui s’entrecroisent indiquent les différents mouvements rotatifs de l’énergie de l’hypercube.

 

D’ailleurs, ce minerai possède des particularités telles, que les alchimistes l’utilisent dans l’élaboration du Grand Œuvre.

 

C’est ainsi que le grand alchimiste Fulcanelli l’a mentionné de manière voilée, comme il est coutume de le faire dans les milieux hermétistes.

 

Le Français Jacques Bergier raconte ainsi une aventure au cours de sa jeunesse. En juin 1937, à la demande du physicien nucléaire André Helbronner, dont il est alors l’assistant, Jacques Bergier rencontre un homme dont il a toutes les raisons de penser qu’il est Fulcanelli.

 

La conversation entre les deux hommes nous est racontée par Louis Pauwels dans un livre publié en 1963 et qui obtint un succès immédiat : Le Matin des magiciens.

 

Dans ce livre, l’interlocuteur de Jacques Bergier le met en garde contre les dangers qu’il y a à manipuler l’énergie nucléaire :

« des explosifs atomiques peuvent être fabriqués à partir de quelques grammes de métal et raser des villes ».

 

Fulcanelli ajoute :

« des arrangements géométriques de métaux extrêmement purs suffisent pour déchaîner des forces atomiques, sans qu’il ait besoin d’utiliser l’électricité ou la technique du vide ».

 

Maniant les termes scientifiques les plus spécialisés avec une aisance extrême, Fulcanelli témoigne d’une étrange connaissance des expériences les plus récentes d’Helbronner.

 

Cette conversation eu lieu huit ans avant Hiroshima.

 

En 1937, la même année que la rencontre entre Jacques Bergier et Fulcanelli, Frater Albertus Spagyrius rencontre Fulcanelli.

 

Cet alchimiste allemand habite Salt Lake City, dans l’Etat de l’Utah et dirige le Collège Paracelse (institut de parachimie), originellement Société de recherche Paracelse, fondée en 1960.

 

Cet institut organise régulièrement des séminaires sur l’alchimie et se propose de « faire sortir l’alchimie du Moyen Age ».

 

Dans son livre L’Alchimiste des Rocheuses (1975), Frater Albertus Spagyrius affirme que Fulcanelli transmua 200 grammes de plomb en or et 100 grammes d’argent en uranium.

 

L’expérience eu lieu au château de Castel de Léré, près de Bourges.

 

Lors de cette expérience, Fulcanelli ajouta une substance inconnue aux 200 grammes de plomb fondu et obtint le même poids d’or.

 

Il agit de même avec l’argent et obtint la même quantité d’uranium.

 

Quand on lui demanda quelle était la substance inconnue, Fulcanelli confia seulement que c’était un dérivé du pyrite de fer.

 

Fulcanelli écrivit deux livres dont le second s’intitule Les Demeures Philosophales (1930).

Au dernier chapitre de celui-ci Le Cadran Solaire du palais Holyrood d’Edimbourg, Fulcanelli nous parle en ces termes de cet étrange monument qu’est le Sundial (cadran solaire) :

 

« l’icosaèdre gnomonique d’Edimbourg est bien, en dehors de sa destination effective, une traduction cachée de l’œuvre gnostique, ou Grand-Œuvre des philosophes ».

 

Rappelons que l’icosaèdre est un polyèdre régulier comportant 20 faces triangulaires, l’un des cinq solides de Platon.

 

Julien Champagne, l’illustrateur des œuvres de Fulcanelli esquissa le Sundial (Figure 5).

 

Fulcanelli commenta ainsi cette illustration :

« Nous pouvons donc, raisonnablement, regarder ce cadran solaire comme un monument élevé au Vitriol philosophique, sujet initial et premier être de la pierre philosophale. »

 

Le Sundial affiche sur ces facettes toutes les étapes du Grand Œuvre.

 

Fulcanelli affirma également « cette marche est réglée par l’icosaèdre, qui est ce cristal inconnu, le Sel de Sapience, esprit ou feu incarné, le gnome familier et serviable, ami des bons artistes, lequel assure à l’homme l’accession aux suprêmes connaissances de la Gnose antique. ».

 

Abordons à présent le rapport entre les deux solides platoniques que sont l’icosaèdre et le dodécaèdre, afin d’entrevoir leur affinité et les raisons pour lesquelles nos chers philosophe du Feu les mettent en connexion.

 

L’icosaèdre possède 20 faces triangulaires, 30 arrêtes et 12 sommets et renvoie à l’élément Eau chez Platon.

 

Quant au dodécaèdre, il possède 12 faces pentagonales, 30 arrêtes et 20 sommets et correspond à l’élément Ether.

 

Il y a une corrélation claire entre ces deux formes géométriques, l’un est l’envers de l’autre :

 

20 faces pour l’icosaèdre, 12 faces pour le dodécaèdre.

30 arrêtes pour l’icosaèdre, 30 arrêtes pour le dodécaèdre.

12 sommets pour l’icosaèdre, 20 sommets pour le dodécaèdre.

 

 

L’élément Eau est indubitablement le premier des éléments sur lequel travail le maître alchimiste, il fait, en outre référence à l’Océan primordiale d’où émane toute vie : la Materia Prima.

 

L’Ether, quant à lui, est la quintessence même de l’Univers, l’aboutissement et la complétude de tous les autres éléments, c’est le Tout.

 

Nous sommes donc devant une profonde symbolique dans laquelle l’icosaèdre renvoie à la Materia Prima et au commencement de l’Œuvre.

 

Le dodécaèdre, lui, s’assimile à la Pierre achevée ou encore au dernier des principes qui lie et relie les puissances célestes et terrestres. Le dodécaèdre était connu comme un des cinq polyèdres réguliers de l’école platonicienne, qui, elle-même puisait ses racines dans l’école pythagoricienne.

 

Selon celle-ci, le fait que ce polygone régulier possède cinq angles, dévoile l’architectonique du Tout, c’est à dire un pentagone, dans lequel le monde entier est contenu.

 

Les textes alchimiques évoquent souvent le dodécaèdre.

Ce polyèdre régulier s’apparente le plus à une sphère, puisque cette figure géométrique s’associe de par sa forme au corps du monde, autrement dit aux 12 signes du Zodiaque (espace) et aux 12 mois de l’année (temps). Pour les Anciens, le nombre cinq correspond à la somme du Tout, d’où l’importance du rapport entre une des faces pentagonale du dodécaèdre et la Pentade. Cette dernière engendre l’Univers en son entier, tout comme l’Ether est à l’origine du monde matériel. Stephanus d’Alexandrie, alchimiste du VIème siècle, enseigne : « Cela fait douze combinaisons, résultant de quatre éléments pris trois à trois : c’est pourquoi notre art est représenté par le dodécaèdre, qui répond aux douze signes du Zodiaque. » 

 

Cette rétroversion des deux polyèdres entre le commencement, l’Eau, et la fin, l’Ether, équivaut à l’extirpation de la conscience prisonnière des ténèbres et de l’Océan primordiale, par des processus de purification (sublimation de la matière alchimique) afin qu’elle devienne entièrement resplendissante, une image du Tout. De l’obscurité à la Lumière, d’une conscience prisonnière à une conscience irradiant la Lumière infinie, tel est le parcours que poursuit l’alchimiste.

 

Le minerai de pyrite contient le Feu qui va alimenter la Materia Prima afin de fournir l’énergie nécessaire au retroussement, et à la rétroversion des mondes. Le passage de l’icosaèdre au dodécaèdre symbolise cette mise en acte. C’est la raison pour laquelle la pyrite possède des affinités très fortes avec l’un des feux alchimiques, et les alchimistes eux-mêmes s’emploieront à dépeindre le lien qui unit ce minerai avec le cuivre. Pourquoi le cuivre me diriez-vous ? Parce qu’il se réfère à la planète Vénus, la planète du désir et de l’Amour qui n’est autre que le Feu dont nous sommes en train de parler. Ainsi donc, c’est en sublimant notre propre feu intérieur c’est-à-dire notre désir, que notre conscience pourra se transformer et que notre Amour s’ennoblira et s’élèvera vers l’Un.

 

« La pierre pyrite a de l’affinité pour le cuivre. »

 

Ostanès

 

Toute cette Connaissance véhiculée par ces formes géométriques nous est parvenue par d’anciens textes, néanmoins, il existe une autre possibilité d’appréhender cette Connaissance.

 

En effet, l’inspiration est cette source à laquelle chacun d’entre nous peut s’abreuver afin de recevoir la Connaissance atemporelle.

 

Cependant, ce n’est pas l’unique moyen de la saisir.  En réalité, quelque chose ou quelqu’un nous communique cette Connaissance à travers ce qu’on appelle les crops circles.

 

Une intelligence désire que l’on entende son message, car en fait les crops circles sont des communiqués dont le but est de nous faire entendre la résonnance cosmique.

 

C’est la raison pour laquelle l’hypercube est récurent au sein ces messages. Ces dessins géométriques sont de même nature et proviennent de la même source de Connaissance qu’avaient nos Ancêtres de la structure de l’Univers.

 

Ces crops circles nous indiquent le mode de fonctionnement de la Nature ainsi que la manière de nous transfigurer.

 

Quelle est donc cette chose ou ces êtres qui nous communiquent cette Connaissance ?

 

Répondre à cette interrogation n’est pas aisé.

 

Dans notre étude ici présente, nous nous contenterons seulement de comprendre le message qui est envoyé et plus précisément l’hypercube.

 

Celui-ci nous dévoile que notre Univers n’est qu’un des nombreux Univers qui existe tout autour de nous mais qui se déploie sur d’autres plans, et cela de manière fractale.

 

Par ailleurs, il en va de même pour chaque être vivant sur notre terre.

 

Nous ne parlons pas d’Univers parallèle au sens où un Univers serait à côté d’un autre, sans lien aucun, mais d’Univers qui serait le reflet d’un autre par amplification et résonnance structurelle.

 

En effet, les êtres vivants se diffractent sur d’autres plans et entrent en résonnance les uns avec les autres, comme formant un ensemble fréquentiel à travers un jeu de réseaux multiple.

 

 

La conscience que nous avons d’être tous liés les uns aux autres dans ce monde ainsi qu’à d’autres plans et d’autres entités, nous révèle l’existence d’une même énergie vibrant en chaque chose et chaque être avec une intensité différente.

 

Par conséquent, nous devrions exister dans tous les autres Univers de manière variable, c’est-à-dire que nous devrions y être présents mais que notre forme n’est pas complètement identique à celle qui est la nôtre sur cette terre.

 

Il se pourrait que chacun de nos actes influence les autres plans.

 

C’est peut-être la raison pour laquelle des êtres résidant sur d’autres plans nous auraient entendu et même vu.

 

 

La structure géométrique du temps-espace est un moyen de codage d’information et la structure de son évolution détermine et engendre les caractéristiques physiques de la matière et des forces dans l’Univers.

 

 

Nous sommes du temps qui se déploie dans un espace, c’est-à-dire dans un corps, la transformation de la forme géométrique dodécaédrique en icosaédrique devient par conséquent le symbole même de l’évolution.

 

Notre morphogenèse suit les mêmes processus que ceux de la cosmogénèse de notre Univers.

 

En d’autres termes, la structure géométrique du temps-espace a une incidence directe sur la nature des processus biologiques de l’information (systèmes d’auto-organisation) et probablement sur la source de la conscience.

 

Puisque que nous sommes chacun une unité fonctionnelle d’un moyen de traitement d’informations, notre corps devient le tissu de raccordement de l’Univers.

 

Cet encodage de l’information peut être connecté à l’hypercube par un réseau d’interstices permettant des transmissions d’information non locales, c’est-à-dire supraluminique.

 

Cela signifie que tous les secteurs du temps-espace agissent comme un volume d’informations de codage et que l’homme semble bien être un capteur et un émetteur d’informations de traitement d’informations multiples.

 

Cet encodage apparaît donc comme une projection holographique, ce à quoi fait référence l’hypercube des crops circles.

 

Comme nous le savons, la conscience se trouve être du temps et de la lumière.

 

C’est à travers elle que nous pouvons traverser, par bon logarithmique, tous les Univers et, lors de ce voyage, la densité et l’agencement des éléments de la matière se réorganisent en qualité.

 

La Connaissance est donc infuse et n’attend qu’un support pour s’y déposer.

 

Il est probable que d’anciens savoirs perdus attendent d’être redécouverts.

 

Pour l’heure, il est du devoir de chacun de travailler sur lui-même afin d’entrevoir la Porte de l’éternité.

 

 

Pour finir, nous pouvons apercevoir sur la figure 7 la célèbre Fleur de Vie.

 

Celle-ci est basée sur une croissance fractale faite d’une succession de Vesica Piscis qui sont l’intersection de deux cercles de même diamètre dont le centre de chacun fait partie de la circonférence de l’autre.

 

Le schéma de la Fleur de Vie est une représentation visuelle du déploiement de l’unité par duplication successives figurée par un cercle, dans le temps et l’espace.

 

La duplication du cercle s’opère simultanément dans 6 directions de l’espace de manière isotropique par rapport au centre.

 

La Fleur de Vie est donc une image de déploiement des puissances latentes de l’Hypercube cosmique, elle articule de manière visible le processus créateur de notre propre Présence qui désire conscientiser son propre contenu.

 

A propos de l’auteur de l’article (source Baglis TV) :

 

Daniel Shoushi est né à Paris le 3 janvier 1977. A l’âge de 19 ans, il rencontre une profonde crise existentielle. Il part alors en quête du sens de sa vie. Il parcourt alors le monde et séjourne dans de nombreux pays. A 24 ans, il reçoit une initiation spirituelle qui le bouleverse et change le cours de sa vie.

La lecture d’un très grand nombre de livres nourrit alors sa réflexion et l’amène à une compréhension transversale de tous ces domaines: philosophiques, scientifiques, spirituels ou artistiques.

Il se spécialise dans la musicothérapie puis dans l’étude et l’enseignement du rêve.

Daniel Shoushi est par ailleurs auteur d’un ouvrage intitulé Emergence (sortie prévue en 2016).

 

0 commentaires

lun.

07

août

2017

LA NASA A TROUVÉ UN GARDIEN DE LA GALAXIE - 07 août 2017

 

La NASA a reçu une candidature assez inhabituelle la semaine dernière. Elle vient de Jack, un petit garçon de neuf ans qui pense avoir toutes les qualités requises pour devenir le prochain « Gardien de la Galaxie ».

 

La semaine dernière, l’agence spatiale américaine a mis en ligne une offre d’emploi afin de recruter un nouvel agent de protection planétaire. Extrêmement originale, l’annonce a beaucoup tourné dans les heures suivantes et elle a ainsi été reprise par de nombreux médias différents.

 

Un succès logique compte tenu du contenu de la fiche de poste et du salaire proposé par la célèbre institution.

 

Jack, le dernier « Gardien de la Galaxie »

 

Comme chacun le sait, l’humanité a lancé plusieurs missions en direction de mondes distants au fil de ces dernières décennies et elle compte bien poursuivre dans cette direction et même coloniser de nouvelles planètes.

 

Dans ce contexte, il est évidemment primordial de tout faire pour protéger la Terre contre les organismes en provenance de l’espace ou même des autres planètes.

 

La NASA et l’ESA (Europe) ont donc chacune de leur côté embauché un agent de protection planétaire chargé de s’assurer que les missions spatiales respectent bien les normes de sécurité établies par les agences.

 

Toutefois, l’agence spatiale américaine lance de plus en plus de missions et l’agent actuellement en fonction ne suffit plus à procéder aux vérifications d’usage.

 

Elle a donc décidé d’embaucher un second agent et elle a publié une annonce la semaine dernière afin de trouver la perle rare.

 

La nouvelle a beaucoup tourné et elle a fini par attirer l’attention d’un petit garçon de neuf ans, le fameux Jack Davis.

 

La NASA a répondu

 

Visiblement très emballé par l’offre, il a donc écrit avec l’aide de ses parents une lettre pour postuler, une lettre dans laquelle il se présente lui-même comme un « Gardien de la Galaxy » bien décidé à tout mettre en oeuvre pour protéger la belle bleue contre toutes les menaces extérieures.

 

Afin d’appuyer sa candidature, l’enfant n’a pas hésité à mettre en avant sa connaissance de l’espace, une connaissance acquise en grande partie grâce à sa culture cinématographique et à ses séries préférées.

 

Extrêmement doué en jeux vidéo, il pense aussi que sa jeunesse est un avantage, car elle lui permettra de réfléchir comme un alien et d’anticiper ainsi leurs actions.

 

Amusée par la lettre, la NASA n’a pas pu résister à la tentation de la prendre en photo et de la partager sur ses profils sociaux…

 

 

en l’accompagnant de la réponse signée par James L. Green, l’homme à la tête de la division « planète » de l’agence.

 

Très didactique, la lettre de réponse prend le temps de remercier l’enfant et de lui expliquer en quoi consistent réellement les missions d’un agent de protection planétaire.

 

 

Elle termine en conseillant au petit garçon de bien travailler à l’école afin de pouvoir rejoindre plus tard ses rangs.

 

 

lun.

07

août

2017

Lune : identification de deux structures triangulaires - 07 août 2017

Localisation : Lune

date : 06 août 2017

Source : Streetcap1 

 

 

Structure n°1 qui semble recouverte de sable lunaire en bas dont la forme triangulaire se poursuit en sous-sol !

 

 

 

 Structure N°2 e forme de triangle isocèle surélevé ! 

 

0 commentaires

lun.

07

août

2017

Éclipse partielle de Lune ce lundi : comment être sûr de bien l’observer - 07 août 2017

 

Une éclipse partielle de Lune sera observable ce lundi soir en France.

 

À quelle heure, dans quelle direction regarder et comment ne rien manquer de ce phénomène astronomique ?

 

Voici tout ce qu’il faut savoir. 

 

Deux éclipses auront lieu cet été : une éclipse partielle de Lune et une éclipse solaire totale.

 

La première se déroule ce soir et sera observable en France, contrairement à l’éclipse solaire que seuls ceux qui seront en vacances aux États-Unis auront la chance d’observer.

 

Éclipse partielle de Lune du 07 août 2017 : comment bien l’observer ?

 

 

Ce soir, le Soleil, la Lune et la Terre seront – presque – alignés.

 

La Lune passera en partie dans le cône d’ombre de la Terre. En cas de parfait alignement, on aurait droit à une éclipse de Lune totale.

 

Mais ce lundi soir, environ 25% de la surface de la Lune sera cachée par l’ombre de la Terre. Le spectacle vaudra tout de même le détour.

 

L’éclipse sera observable partout en Europe, et donc en France.

 

À quelle heure ?

 

Ce sera juste avant le coucher du soleil, entre 19h23 et 21h18.

 

L’apogée du phénomène sera atteint à 20h20.

 

Vers où regarder dans le ciel ? Pas besoin de lunettes. Il faudra lever le regard vers l’horizon est-sud-est, en tournant le dos au soleil couchant.

 

Précisons toutefois que tout le monde n’aura pas droit à la même intensité du spectacle. Les plus chanceux en France sont ceux situés dans l’est, notamment du Centre-Est au Sud-Est, où les conditions météorologiques seront les plus optimales.

 

 

Le ciel sera voilé sur tout l’ouest et le nord-ouest, mais le phénomène restera tout de même observable.

 

Quand auront lieu les prochains événements astronomiques ?

 

Les éclipses lunaires partielles ne sont pas rares et arrivent au moins une fois chaque année.

 

Le prochain rendez-vous est pour le 31 janvier 2018.

 

Quant à la prochaine éclipse lunaire totale, elle aura lieu le 26 juin 2029. Le phénomène se produit en moyenne une fois par siècle.

 

Un autre phénomène est attendu cette semaine : dans la nuit du 12 août, le pic des étoiles filantes des Perséides.

 

Le 17 novembre, ce sera le tour des Léonides et le 13 décembre, celui des Géminides.

 

Entre temps, le 18 septembre, vous pourrez observer un beau rassemblement d’astres :  la Lune accompagnera Régulus, l’étoile la plus brillante de la constellation du Lion, ainsi que Vénus, juste au-dessus. En dessous seront présentes Mars et Mercure.

 

Les 20 et 22 septembre, soit quelques jours plus tard, vous pourrez observer Vénus, Mars et Mercure alignées.

 

0 commentaires

lun.

07

août

2017

Une automobiliste tente de communiquer avec des aliens - 07 août 2017

 

Une femme prétend honnêtement avoir pris contact avec des extraterrestres après qu’un « OVNI en flamme » ait longuement suivi sa voiture.

 

Un jour, elle était en voiture avec son fils âgé de 10 ans sur une route rurale située non loin de la ville de Mexico, dans le comté d’Audrain (Missouri). C’est à ce moment-là, qu’un objet volant non identifié a surgi de nulle part avant de suivre le véhicule.

 

L’OVNI semblait être enflammé et volait juste au-dessus de la voiture. Au bout de quelques instants, il a accéléré avant de s’arrêter juste devant les témoins.

 

La jeune femme a pris son courage à deux mains et a tenté de communiquer avec l’équipage de ce mystérieux engin.

 

Elle a déposé un rapport au Mutual UFO Network (MUFON), une organisation basée aux États-Unis et qui enquête sur de nombreuses affaires d’OVNI.

 

Elle raconte :

 

« Alors que je conduisais vers le nord, j’ai remarqué devant moi et à gauche de la route quelque chose de flamboyant au niveau des arbres. »

 

« Cette chose enflammée s’est éloignée de son emplacement à gauche de la route et est instantanément apparue sur le côté droit de la route. »

 

« Je savais que c’était un OVNI en raison de la rapidité avec laquelle il a manœuvré. Je conduisais vers l’est avec l’OVNI qui me suivait à ma droite. Il volait à environ 100 pieds au-dessus mon van et restait peut-être à deux longueurs de voiture devant moi. »

 

« L’OVNI semblait voyager à la même vitesse que moi. A ce moment-là, j’avais probablement ralenti et je roulais à environ 40 mph. »

 

« Après environ 30 à 45 secondes, il a subitement apparu à environ un quart de mille devant nous et à gauche de la route. Il s’est arrêté et a volé au-dessus d’un bosquet d’arbres. »

 

Après environ quatre à cinq minutes d’incertitude, le témoin a décidé de tenter de communiquer avec ce mystérieux objet.

 

Elle poursuit son récit :

 

« Je leur ai dit : ‘Je sais que vous pouvez m’entendre parce que vous êtes bien plus intelligents et avancés que nous, alors s’il vous plaît continuez et laissez-nous tranquille. »

 

Après environ 10 secondes, l’OVNI s’est éloigné à la « vitesse de l’éclair dans une direction ascendante et vers le sud-est » avant de finalement disparaître.

 

« Durant tout le temps de l’observation, je n’ai vu aucun véhicule dans aucun des deux sens de circulation. Cependant, dès qu’il a disparu, le trafic est reparti à la normale. »

 

« Depuis j’ai regretté de n’avoir pas tenté de mieux communiquer avec eux. J’aurais vraiment aimer leur parler plus profondément. Évidemment, ils me cherchaient, mais je n’avais aucune idée quant à leur intention. »

 

Elle a décrit cet OVNI :

 

« Il avait la forme d’un disque. Une bande apparemment plus foncée l’entourait en son centre. Il émettait de nombreuses flammes provenant de sa partie inférieure. »

 

« Ses flammes étaient tellement lumineuses et le clair de Lune si puissant que je ne pouvais pas bien le voir. »

 

Cet incident est survenu au mois de juin 1977.

 

Charles Frieden, directeur du MUFON dans l’État du Missouri, enquête aujourd’hui sur cette histoire.

 

Nous attendons ses conclusions avec impatiences …

 

0 commentaires

lun.

07

août

2017

Pourquoi ne faut-il pas se fier aux sensationnelles vidéos d'ovnis ? - 07 août 2017

 

Article publié sur le site http://ovnis-direct.com

 

Petite vidéo de mise au point sur les vidéos d'ovnis.

 

Pourquoi ne faut-il pas se fier aux vidéos sensationnelles ?

 

Ne tombez pas dans le piège des sensationnelles vidéos d'ovnis qui sont souvent des canulars.

 

C'est dans les petites captures d'images amateurs que la subtilité se cache !

 

À bon entendeur...

Probable Authentique ovni filmé sur 

une base de l’Air Force

 

 

John Whichelow, un témoin qui assisté à l’occasion de la Skyfest (fête du ciel) à un spectacle aérien au-dessus de la Fairchild AFB, a réussi à capturer deux ovnis. 

 

la vidéo diffusée sur une chaîne TV américaine ci-dessous

 

http://www.khq.com/clip/13543057/ufo-at-skyfest

 

 

John Whichelow, un témoin qui assisté à l’occasion de la Skyfest (fête du ciel) à un spectacle aérien au-dessus de la Fairchild AFB, a réussi à capturer deux ovnis. 

 

 

 

« Je n'ai jamais capturé quelque chose de telle », a-t-il déclaré.

 

Ce n’est qu’en revisionnant la vidéo qu’il se rendit compte de la présence de deux objets volants non identifiés.

 

« Il semblerait que ce phénomène se soit déplaçait très rapidement sachant que le speaker a déclaré que les jets évoluaient jusqu'à 500 MPH », a ajouté Whichelow. « Certaines personnes parlent de météores, d'oiseaux ou encore d’insectes à proximité de la caméra, mais je ne pense pas que ce soit le cas ».

 

 

 

La vidéo met en lumière un objet blanc au bout de cinq secondes avant l’apparition des avions. Plus tard, à la trente-sixième seconde, vous pourrez observer un objet noir.

 

Nous sommes certains de l’authenticité de cette vidéo dont la nature de l’objet observé demeure un total mystère. Aucune explication rationnelle ne semble résister. Il ne peut s'agir ni d'un drone, ni d'un insecte ou volatile (malgré des ailes apparentes) au vu de la densité de l'objet, de sa distance de vol ainsi que de sa vitesse extrêmement élevée.

 

Rappelons que l’évènement s’est tenu du 29 et 30 juillet dernier et organisé par la base militaire de Fairchild, située dans le comté de Spokane en Idaho.

 

 

Voici la vidéo originale prise par le témoin John Whichelow :

 

 

Découvrez l’analyse que nous livre Supernova, analyste pour le média Ovnis-Direct :

 

Nous sommes face à deux ovnis distincts qui ont accidentellement été filmés au cours d’un show aérien.

 

Ce cas est vraiment intéressant parce qu’il a été directement rapporté par la chaîne de télévision locale KHQ Q6, comme on peut le voir sur cette vidéo, ce qui permet d’affirmer que la séquence fournie à la chaîne par le témoin n’a pas été truquée.

 

Le premier objet blanc traverse l’écran de droite à gauche avant que les deux chasseurs Thunderbirds ne se croisent, à très grande vitesse (qui semble même supérieure à celle des deux jets).

 

La vitesse est tellement élevée que la forme réelle de cet objet est impossible à définir comme en témoignent les quatre captures ci-dessous :

 

 

Un deuxième objet d’aspect lenticulaire et de couleur noire est apparu dans le même sens de déplacement que le premier et à une vitesse également très élevée. Il semble se situer plus loin du témoin que le premier…

 

À noter pour l’anecdote qu’en ouverture du journal la journaliste s’adresse à son collègue en lui demandant : « Sommes-nous seuls (dans l’univers) » et il lui répond : « Je ne pense pas ! »

 

On a donc deux objets que l’on peut vraiment qualifier d’ovnis, bien différents des chasseurs qui évoluent !

 

Ci-dessous une capture du deuxième objet :

 

0 commentaires

dim.

06

août

2017

VZ-9 OU L’ÉTRANGE HISTOIRE DE LA SOUCOUPE VOLANTE DE L’US ARMY

 

L’US Army et l’US Air Force ont travaillé sur une soucoupe volante à la fin des années 40, en partenariat avec une entreprise canadienne spécialisée dans l’aéronautique, Avro Aircraft Ltd : le VZ-9 Avrocar.

 

L’histoire de cet étrange aéronef trouve ses origines en 1948 et donc en pleine Guerre Froide. Le département de la défense américain avait en effet demandé à l’ingénieur americo britannique John Forst de travailler sur les aéronefs à aile lenticulaire et donc sur les soucoupes volantes.

 

L’homme disposait d’une solide expérience en la matière et il avait ainsi passé plusieurs années chez l’avionneur De Havilland Aircraft Company à travailler sur plusieurs chasseurs et sur un avion de ligne.

 

L’US Army rêvait de posséder sa soucoupe volante

 

Toutefois, entre temps, il avait quitté son poste pour rejoindre une entreprise canadienne très en vue sur le secteur : Avro Aircraft Ltd.

 

L’idée de départ était simple. Les États-Unis souhaitaient prendre l’avantage sur les Russes et le département de la défense voulait se constituer la meilleure flotte aérienne possible pour se protéger de l’ennemi communiste. Il souhaitait donc déterminer si les soucoupes volantes pouvaient remplacer avantageusement les chasseurs et donner ainsi l’avantage aux troupes déployées à travers le monde.

 

La tâche n’était pas aisée, mais John Forst a eu l’idée de s’appuyer sur le fameux effet Coandă pour parvenir à ses fins.

 

Découvert en 1886 par l’ingénieur roumain Henri Coandă, cet effet porte sur les surfaces convexes et plus précisément sur l’attraction ou l’attachement d’un jet de fluide s’écoulant sur une surface de ce type.

 

L’enveloppe budgétaire allouée au projet était cependant limitée et Frost a donc choisi de travailler sur un monoplace afin de limiter autant que possible les coûts de fabrication. Les années suivantes ont été particulièrement mouvementées et Avro Aircraft Ltd a ainsi eu besoin de huit ans pour développer une première maquette à l’échelle 1.

 

L’avionneur s’est ensuite tourné vers un spécialiste de la motorisation afin de développer le moteur de l’appareil. Le choix de l’entreprise canadienne s’est porté sur Turboméca, le créateur du moteur Marboré utilisé sur l’avion à réaction subsonique Fouga CM-170 Magister, un avion par un autre géant de l’aéronautique : Aerospatiale-Potez.

 

Un premier essai aux résultats médiocres

 

La société s’est exécutée et Avro Aircraft Ltd a fini par accoucher de la toute première soucoupe volante de l’humanité : le VZ-9, aussi baptisé Avrocar.

 

La soucoupe en question se composait d’une aile lenticulaire dotée d’un cockpit ouvert et d’un train d’atterrissage fixe. Dépourvu d’empennage, le mécanisme de stabilisation de l’appareil reposait intégralement sur une hélice placée au centre du fuselage.

 

Le VZ-9 a effectué son premier vol le 12 novembre 1959, soit une dizaine d’années après le lancement du programme.

 

L’essai a duré pendant dix minutes environ et à trente centimètres du sol. L’armée américaine n’a pas été particulièrement emballée, mais elle a tout de même commandé un second prototype. Elle souhaitait en effet voir si cette étrange soucoupe pouvait être utilisée comme une voiture volante.

 

Cette fois encore, le succès n’a pas été au rendez-vous et le VZ-9A a ainsi péniblement atteint un mètre de hauteur. En 1961, le département de la défense a donc décidé d’enterrer définitivement le projet pour se focaliser sur les avions à décollage vertical.

 

L’opinion publique avait beaucoup critiqué ce revirement à l’époque, d’autant que le programme avait coûté 100 millions de dollars. Une somme colossale à l’époque.

 

Les deux prototypes n’ont cependant pas disparu et ils sont ainsi conservés au National Air & Space Museum de Washington et au Toronto Aerospace Museum du Canada.

 

0 commentaires

dim.

06

août

2017

L'Homme a-t-il déjà marché sur la Lune ? De nouveaux éléments - 06 août 2017

 

Cinquante-huit ans après que Neil Armstrong est devenu le premier homme à mettre les pieds sur la lune, beaucoup se questionnent si cet événement s'est réellement déroulé ou s'il s'agit de la plus grande dissimulation de l'histoire de l'humanité …

 

Un expert pense avoir réussi à anéantir les théories du complot une bonne fois pour toute. Il affirme, qu'à l'époque, il aurait été impossible de produire une telle vidéo sur la plus célèbre des missions lunaires. Le cinéaste SG Collins, de Post War Media, a réalisé une vidéo qui décrit en détail comment la technologie vidéo de la fin des années 1960 n'était pas suffisamment évoluée pour mettre en place un faux atterrissage sur la lune.

 

Le problème, dit-il, est que, en 1969, il n'y avait aucune bande vidéo qui aurait pu être enregistrée pendant toute cette durée pour créer une fausse version de la diffusion en direct de la mission et de la surface lunaire.

 

La diffusion en direct, qui a été la plus regardée dans l'histoire, a duré environ deux heures et demi, sans interruption.

 

M. Collins explique qu'il n'existe pas de bande vidéo de ce genre en ces temps-là.

 

Il livre son analyse :

 

« Est-ce que cette mission lunaire était un canular ? Non, je suis sûr que ce n'est pas le cas parce qu'ils n'avaient pas la capacité de la simuler. »

 

« Certaines personnes disent qu'en 1969, nous étions incapables d'envoyer un homme sur la lune, mais ils auraient réussi à mettre tout en scène dans un studio de télévision. »

 

« En fait, le contraire est vrai. À la fin des années 1960, ils possédaient la technologie, sans parler de la folie requise, pour envoyer trois personnes sur la lune, mais ils n'avaient pas la technologie pour la fausser en vidéo. »

 

« Aujourd'hui, il serait très facile de falsifier un atterrissage sur la Lune. »

 

« En 1969, il n'était pas encore possible de falsifier ce que nous avons vu à la télévision. »

 

« Peut-être que les gens oublient que la vidéo n'en était qu'à ces balbutiements en 1969. »

 

Des théoriciens de la conspiration affirment que les images prises sur la surface lunaire ont, en réalité, été filmées dans un studio et ont été diffusées au ralenti.

 

Cependant, M. Collins, qui a regardé la diffusion originale, a déclaré qu'à l'époque la technologie ne permettait qu'une minute de séquençage lent qui pouvait n'être montré qu'une seule fois. Cela qui signifie que la diffusion en direct n'aurait pas pu être fausse.

 

La vidéo de Mr Collins a été partagée en ligne après que le site Express.co.uk ait signalé que la NASA avait été mise au défi par un théoricien de la conspiration de prouver qu'elle avait bien envoyé des hommes sur la lune.

 

C'est Marcus Allen, éditeur britannique du magazine Nexus consacré à la théorie de la conspiration, qui lancé le défi au Symposium Glastonbury, un événement annuel dédié aux théories paranormales et se déroulant dans cette ville du Somerset, en Angleterre.

 

Il a soutenu que si l'homme avait bel et bien posé sur la Lune, alors nous serions dans la capacité d'y retourner aujourd'hui. Il a, de plus, indiqué qu'il était scientifiquement impossible de survoler les ceintures radioactives de Van Allen entre la Terre et la Lune.

 

Mark Whittington, un internaute, en réponse à blastingnews.com :

 

« Un théoricien de conspiration appelé Marcus Allen a certifié que l'homme n'a jamais été sur la lune. »

 

« Allen a ensuite lancé un défi et a exigé que la NASA prouve qu'elle est déjà allée sur la lune il y a 49 ans. »

 

« La NASA, les distorsions de Marcus Allen mises à part, a déjà fourni une preuve suffisante que les débarquements de la Lune se sont bien produits, allant même jusqu'à fournir des images des sites d'atterrissage d'Apollo grâce à Lunar Reconnaissance Orbiter. »

 

« Des groupes privés, tels que les Mythbusters, ont offert des preuves supplémentaires. »

 

« Alors, les hommes sont vraiment allés sur la lune, non pas une fois, mais six fois entre 1969 et 1972. »

 

Et vous, pensez-vous que l'Homme a bien posé le pied sur la Lune ? Ou alors, s'agissait-il d'une machination mise en œuvre par les États-Unis pour montrer sa supériorité, dans le domaine spatial, à l'URSS ?

 

0 commentaires

dim.

06

août

2017

Ovni ou aéronef militaire en Nouvelle Zélande ? 06 août 2017

 

Un objet orange et non identifié a été filmé dans le ciel néo-zélandais. Cet OVNI laissait, derrière lui, une épaisse traînée de fumée … Cette scène surréaliste a longuement intéressé les ufologues du monde entier.

 

Cet objet flamboyant a été repéré depuis la banlieue de Manurewa, au sud de la ville d'Auckland. Sur cette vidéo, on peut voir cet engin parcourir le ciel avant de s'arrêter et de partir verticalement dans le ciel. Sachant cela, on peut affirmer qu'il ne s'agit pas d'une météorite.

 

La forme mystérieuse poursuit alors sa route sans laisser de traces …

 

Blake et Brett Cousins, deux théoriciens de la conspiration, se sont intéressés à cette affaire incroyable.

 

Brett, un peu confus, explique :

 

« Je le regarde et j'essaie de comprendre - s'il s'agit d'un pilote faisant une sorte de manœuvre erratique - il fait quelque chose qu'il ne devrait pas faire dans le ciel. »

 

« Quel est le but derrière cette manœuvre ? Il pourrait aussi s'agir d'une sorte d'énorme engin extra-terrestre, qui manœuvre au-dessus de la Nouvelle-Zélande. »

 

« Ou peut-être est-ce une sorte d'avion conventionnel faisant des manœuvres dangereuses. »

 

Un internaute commente :

 

« Je viens de Nouvelle-Zélande et ce n'est pas d'origine humaine. »

 

Un autre poursuit :

 

« On dirait des extraterrestres dans leur vaisseau spatial. »

 

Mais un sceptique n'est pas convaincu :

 

« Ce pourrait être un avion militaire appelé F-22 Raptor. Ils peuvent s'arrêter en l'air et voler en suivant une trajectoire rectiligne. »

 

0 commentaires

dim.

06

août

2017

L'étrange sphère extraterrestre de la famille Betz - 06 Août 2017

 

En 1974, la famille Betz recherchait les causes du mystérieux feu qui avaient ravagé une partir de leurs terres à Fort George Island, en Floride. Dans la brousse, ils trouvèrent quelque chose d'inexplicable … .

 

Sur place, ils trébuchèrent sur une sphère métallique, mesurant environ huit pouces de large, posée sur le sol. Elle était parfaitement lisse, à l'exception d'un symbole triangulaire gravé dessus. La famille, étonnée, décida d'emporter l'objet jusqu'à leur domicile.

 

Rapidement, cette étrange sphère à l'origine mystérieuse commença à avoir un comportement des plus inhabituel. Elle émettait des cliquetis et des bourdonnements, comme si elle était équipée d'un mécanisme sophistiqué ou qu'elle était vivante !

 

Lorsqu'elle était poussée sur le sol, elle pouvait s'arrêter instantanément avant de changer de direction et de repartir. Quand elle était sur le point de tomber, elle revenait vers la personne qui l'avait poussé comme si elle était capable de défier les lois de la gravité.

 

L'armée américaine a emmené ce curieux objet pour y mener des expériences après que la famille ait signalé un comportement semblable à celui du poltergeist.

 

Hélas, les rayons X révélèrent que ce n'était qu'une balle métallique solide.

 

Aujourd'hui, elle garde tout son mystère et certains pensent qu'il pourrait s'agir d'un objet d'origine extra-terrestre, comme une sonde, envoyé sur notre planète …

 

0 commentaires

dim.

06

août

2017

France : Ovni dans la région du Mans le 04 août 2017

 

Le 4 août 2017, un homme a observé et photographié une étrange lumière blanche qui survolait la ville du Mans, dans le département de la Sarthe. Il a publié son témoignage sur Twitter.

 

Récit des événements :

 

« #OVNI aperçu vers Le Mans vers 10h30. S'est stabilisé sans bouger puis disparu sans fumée. Ni avion ni drone, très haut dans le ciel. RT.

 

0 commentaires

sam.

05

août

2017

France : le Mystère de la Ligne des Pyramides

 

Sous l’influence égyptienne, différentes pyramides ont été construites en France :

 

-La pyramide de Couhard, au-dessus d’Autun (Ier siècle)

 

Dans le village de Couhard, en Saône-et-Loire, dans la région Bour­gogne, une pyramide de près de 25 mètres de haut s’élève au-dessus de la cité médiévale d’Autun, en contrebas. Ce monument, également connu sous la dénomination de Pierre de Couhard, est un cénotaphe de l’époque gallo-romaine. Il se dresse à l’emplacement d’une des nécropoles de la cité d’Augustodunum, l’actuelle Autun.

 

- La pyramide du parc Monceau (XVIIIe siècle),

commandée à titre décoratif par Louis Philippe d’Orléans, en même temps que divers monuments issus des siècles passés (sarcophage, colonnes grecques, naumachie, …).

 

Cette pyramide n’est autre que la tombe de Louis-Philippe d’Orléans, cousin de Louis XVI et premier Grand Maître de l’Orient en France en 1771.

 

-La pyramide de Falicon, bâtie au début du XIXe siècle.

 

Sylvain Tristan donne un bref éclairage sur la fameuse Ligne des Pyramides de France, qui inclut 3 pyramides méconnues mais fondamentales, la Pyramide de Couhard, la Pyramide de Falicon et la Pyramide du Parc Monceau, dont il est question notamment dans son dernier livre, “Numbers of the Gods” (“Les Nombres des Dieux”)

sam.

05

août

2017

D'étranges OVNI observés à Lubbock en août 1951

 

Le 25 août 1951, dans la soirée, plusieurs lumières non identifiées ont été observées au-dessus de la ville de Lubbock, dans l’État du Texas. Cette affaire n'a toujours pas été résolue …

 

Cette nuit-là, trois professeurs de sciences de la prestigieuse Université Texas Tech ont affirmé avoir vu d'étranges OVNI luminescents formant un demi-cercle dans le ciel. Dans les jours qui ont suivis, les autorités ont reçu des dizaines de rapports similaires provenant, cette fois-ci, de l'autre côté de la ville.

 

Un étudiant de cette université Américaine a pris plusieurs photos de ce phénomène. Celles-ci ont largement été publiées dans les journaux et les magazines.

 

Cherchant vainement une explication, certains ont suggéré qu'il s'agissait simplement d'oiseaux réfléchissant la lumière des nouveaux lampadaires installés dans la ville.

 

Seulement, beaucoup ont rejeté avec insistance cette théorie fumeuse, insistant sur le fait que ces objets se déplaçaient bien trop vite.

 

0 commentaires

sam.

05

août

2017

Chasse aux ovnis de l’Otan dans le ciel belge : «Il y avait des témoins fiables»

 

Qui est derrière, ou plutôt dedans, les objets volants non identifiés ? Projets militaires secrets, aliens, voyageurs dans le temps ? «Seuls 5% de toutes les observations portent sur des objets non identifiés», explique l’ufologue autrichien Tarek Al-Ubaidi dans un entretien à Sputnik Allemagne, pour ensuite disserter sur le sujet.

 

«Les gens ont, en tout temps, vu des objets lumineux dans le ciel», a raconté Tarek Al-Ubaidi, expert en ufologie et animateur de radio en Autriche. Dans son programme CROPfm, il a soulevé le sujet avec plusieurs interlocuteurs et voilà que Sputnik Allemagne l’a invité pour une interview.

 

Les chasseurs de l’Otan ont pourchassé des ovnis dans le ciel belge

 

«Il est inutile de nier entièrement le phénomène des ovnis», estime M.Al-Ubaidi. «Dans la plupart des cas d’observation d’ovnis, par exemple, lors de la vague belge d’ovnis qui a eu lieu entre 1989 et 1992, il y a des milliers de témoignages documentés. Il y a parmi eux des policiers, des militaires ou des pilotes de l’aviation civile. C’est-à-dire des témoins fiables.»

En mars 1990, l’armée de l’air belge a remarqué, sur les radars d’une station de surveillance de l’Otan, des «objets étrangers» entrer dans l’espace aérien de la Belgique. En réponse, des F-16 ont décollé de la base militaire de Beauvechain, mais n’ont pas réussi à intercepter les cibles. Les objets non identifiés ont accéléré et ont disparu. Selon les pilotes, les objets se déplaçaient «beaucoup plus rapidement» que les avions de combat de l’Alliance. Selon les estimations des militaires, un des objets est passé de 240 à 1770 km/h en deux secondes.

 

Ces 5% des cas d’observations d’objets volants qui existent

 

Bien sûr, il est possible que des évènements non identifiés se produisent dans le ciel pendant un certain temps, poursuit l’animateur radio.

 

«Seulement quelque 5% de toutes les observations d’ovnis, enregistrées dans le monde annuellement, peuvent être appelées ovnis, parce que ces objets volants restent non identifiés malgré les informations et les données disponibles, telles que l’évaluation de la hauteur du vol, la réflexion de la lumière etc.»

Quant aux 95% qui restent, on réussit à les identifier grâce aux quantités suffisantes d’informations disponibles. Généralement, ils s’avèrent être des avions, satellites, météores ou débris spatiaux, précise M.Al-Ubaidi. Mais ces 5%, c’est vraiment «excitant» :

 

«Il n’y a plus besoin de les prouver, il existe déjà des publications de pays comme le Royaume-Uni ou la France, qui peuvent présenter des cas d’observation d’ovnis documentés qui n’ont pas été expliqués.»

Quelles sont les origines des ovnis ?

 

Selon l’interlocuteur de l’agence, les ovnis ne sont pas forcément d’origine extraterrestre et l’observation d’ovnis «ne prouve aucune hypothèse sur l’origine de ce phénomène» :

 

«Par exemple : ils peuvent être extraterrestres, ou voyageurs dans le temps, ou ultraterrestres. Le fait qu’on les a observés ne prouve rien. Pour moi, après des années de recherche, la réponse à cette question reste totalement ouverte. Je ne sais toujours pas ce qui se cache derrière les ovnis et voudrait enquêter sur cette question d’une manière scientifique et objective», résume l’Autrichien, estimant que les ovnis pourraient être un phénomène d’un univers multidimensionnel.

 

0 commentaires

ven.

04

août

2017

Une mystérieuse station de radio russe émet tous les jours depuis les années 70 et personne ne sait pourquoi

 

Depuis les années 1970, une station de radio fantôme russe a émis un étrange bruit de «bourdonnement» avec un code intermittent de mots et de chiffres. Personne ne prétend exploiter la station appelée Buzzer. La mystérieuse station de radio à ondes courtes diffuse sur la bande de 4625 kHz.

 

Le but exact de la station n’a pas été confirmé par des représentants du gouvernement ou des radiodiffuseurs.

 

Jusqu’à ce jour, personne ne sait qui ou ce qui diffuse le signal, ce qui a abouti à d’innombrables théories allant des opérations militaires secrètes russes aux messages extraterrestres.

 

La station est communément appelée The Buzzer, UVB-76 et plus récemment MDZhB. Le signal semble provenir d’une station mystérieuse située au milieu d’un marécage russe près de la ville de Saint-Pétersbourg, mais avant d’être déménagé à Saint-Pétersbourg, l’émetteur de la station était situé près de Povarovo, en Russie, à environ 10 kilomètres au nord-ouest de Moscou. La vérité est que, tout au long des années, la station de radio semble avoir changé d’emplacement, peut-être dans le but de rester anonyme.

 

Le signal radio occupe une fréquence de 4625 kHz et a été transmis par la mystérieuse radio fantôme russe depuis la fin des années 1970.

 

Depuis, la radio à ondes courtes a commencé à émettre un bourdonnement répétitif. Rarement (une fois par semaine), le bourdennement s’arrête, et une voix lit un mélange de nombres et de noms russes. Personne ne sait ce que les messages signifient en russe.

 

Au fil du temps, de plus en plus de gens sont devenus obsédés par la découverte du mystère derrière les signaux, mais encore aujourd’hui, personne n’a pu percer ce mystère.

 

Il y a beaucoup de spéculations sur la nature et la raison des émissions de radio, mais néanmoins, le véritable objectif de cette station de radio est toujours inconnu.

 

La station transmet un genre de bourdonnement qui dure environ 0,8 seconde, s’arrête de 1 à 1,3 seconde, puis passe 21 à 34 fois par minute.

 

Une minute avant chaque heure, la tonalité de répétition est remplacée par une tonalité continue qui se poursuit pendant une minute jusqu’à ce que la tonalité reprenne la séquence.

 

On sait que de 7h00 à 7h50 GMT, la station transmet avec une faible consommation d’énergie. Probablement lorsque la maintenance de l’émetteur se produit.

 

Au lieu de faire taire les émissions avec la chute de l’URSS, la station est devenue encore plus active. Pendant au moins quelques décennies, les messages vocaux à la radio sont de plus en plus fréquents.

 

Il est facile de renoncer au signal comme étant préenregistré ou en boucle.

 

 

Le bourdonnement semble être généré manuellement. La raison probable pour les conversations est que le haut-parleur qui crée le bruit est constamment placé à côté d’un microphone, donnant au monde une vue étrange de la source mystérieuse du signal.

 

Ce phénomène est devenu mondial, et tous ceux qui aiment le paranormal sont extrêmement intéressés pour percer le mystère derrière le « Buzzer ».

 

Alors que personne n’a encore réussi à résoudre le mystère, beaucoup parlent d’activités extraterrestres dans la région, et même de fantômes qui génèrent le signal et des voix étranges.

 

Trouver le Buzzer

 

L’émetteur de la station était situé à Povarovo, en Russie, qui se trouvait à mi-chemin entre Zelenograd et Solnechnogorsk à environ 40 km de Moscou et à 10 km au nord de Zvenigorod, mais s’est finalement déplacé au milieu d’un marécage russe près de la ville de Saint-Pétersbourg, où la station semble fonctionner à partir d’aujourd’hui. L’emplacement et la radio étaient inconnus jusqu’à la première transmission de la voix en 1997.

 

La seule chose qui semble certaine, c’est qu’il y a trop de spéculation, mais le but des émissions demeure un mystère même aujourd’hui.

 

0 commentaires

ven.

04

août

2017

Un anneau INDESTRUCTIBLE composé d’un matériau inconnu découvert dans une géode vieille de 200 millions d’années - 04 Août 2017

 

Un anneau composé d’un matériel inconnu supposément indestructible a été retrouvé dans une géode de pierre vieille de 200 millions d’années. C’est l’un de ces artefacts dits « impossibles ».

 

L’objet a rapidement été acquis par un collectionneur privé. Il n’est cependant pas inhabituel de faire de telles découvertes, notammenet dans des archives secrètes et privées, loin des regards du public.

 

Celui-ci est-il d'origine extraterrestre ?

 

0 commentaires

ven.

04

août

2017

Un OVNI gigantesque filmé au Canada - 04 Août 2017

 

Un énorme OVNI circulaire et lumineux a récemment été filmé au-dessus de la montagne de Stawamus Chief, située non loin de la ville de Squamish, dans la province de Colombie-Britannique, au Canada. Des enquêteurs, originaires de London (dans l'Ontario), sont venus sur place pour tenter de comprendre …

 

Rob Freeman et Marcus McNabb ont voyagé dans 11 pays et 30 villes au cours de ces trois dernières années, déterminés à enregistrer des objets volants non identifiés. Leur passion pour l'ufologie est inspirée d'une expérience qui s'est déroulée durant leur enfance.

 

Freeman, chercheur de terrain principal pour le « Centre for the Scientific Study of Atmospheric Anomalies » (le « Centre pour l'étude scientifique des anomalies atmosphériques », en français), a déclaré que la vidéo prise de cet OVNI est le meilleur film qu'ils n'ont jamais enregistré à ce jour.

 

« C'est un objectif fascinant que nous nous sommes donnés. La plupart des gens n'ont aucune idée de ce qui se passe dans le monde », a déclaré Freeman.

 

Le duo avait d'abord commencé à réaliser un simple documentaire. Mais, le temps passant, McNabb et Freeman ont décidé d'approfondir ce domaine en enquêtant aux quatre coins de la planète.

 

Pour recueillir des données, l'équipage a utilisé une technologie d'imagerie nocturne couvrant le spectre électromagnétique pour voir le visible et l'invisible, ainsi qu'une caméra appelée « arme de détection de masse ».

 

Lorsque l'équipe est arrivée à Squamish le 22 juillet 2017, un homme se trouvant à la boutique de cadeaux Britannia Mine leur a dit que des choses étranges brillaient au-dessus des sentiers de cette fameuse montagne. Freeman livre ses impressions :

 

« C'était à couper le souffle, majestueux. »

 

Alors que la nuit tombait, ils sont entrés dans la forêt. Peu de temps après, ils ont vu une gigantesque sphère lumineuse en train de traverser le ciel avant de descendre dans les bois. Freeman raconte :

 

« Au début, nous pensions que c'était un avion. Il ne faisait absolument aucun bruit ... alors nous savions absolument que ce n'était pas un avion. »

 

L'observation était brève, mais Freeman les a filmé environ 10 secondes.

 

« Les arbres derrière l'orbe étaient tous illuminés. Cela signifie que cette chose se trouvait devant les arbres. »

 

Ils ont planifié un voyage en Colombie-Britannique en particulier pour rencontrer Charles Lamoureux, un passionné basé à Vancouver et qui participe à des bulletins d'information locaux.

 

Lamoureux documente les phénomènes inexplicables dont il est lui-même témoin. Il a souvent vu des OVNI se déplacer au-dessus de Cypress et vers Horseshoe Bay. Il a réalisé son propre film, intitulé « Nocturnal Lights », et travaille actuellement avec SFU sur un programme consacré au paranormal.

 

Les orbes peuvent varier en taille. Elles émettent une lumière orange clignotante ou une lumière blanche lorsqu'elles s'arrêtent. Le 20 juillet, le groupe a suivi une orbe avec un équipement thermique au parc Vanier vers les montagnes.

 

Lamoureux a pensé à aller à Squamish cette nuit-là, mais il s'est rétracté en raison de la pluie.

 

« Les habitants de la région ont vu des orbes ou des sphères lumineuses. »

 

Lamoureux a été déçu de manquer cette observation. Il a visualisé la vidéo que l'équipe lui avait immédiatement envoyée. Il a confirmé qu'il ne s'agissait pas d'un avion, d'un drone, d'un satellite ou encore d'un météore. En effet, il a découvert que rien n'avait survolé les lieu après avoir pris connaissance des données de l'aéroport international de Vancouver.

 

Le Mutual UFO Network, une organisation internationale fondée 1969 qui collecte données spécifiques sur les OVNI, a déclaré que cette vidéo était incroyable. Un porte-parole explique :

 

« C'est la vidéo d'une orbe la plus claire jusqu'à présent cette année. »

 

Freeman poursuit :

 

« Le Stawamus Chief est une montagne sacrée. De telles lumières ont été observées dans des endroits anciens comme le Pérou ou la Norvège. Quoi qu'il en soit, dans chaque pays et à chaque voyage, nous découvrons quelque chose. »

 

0 commentaires

jeu.

03

août

2017

Observations aquatiques d'OANIS ou d'OVNIS amphibies et Projet "Aqua Système" - 03 Août 2017

 

 Tour d’horizon en bref 

 

 

Le même jour que le  crash de Roswell a été signalé, le 8 juillet 1947 par  trois anciens combattants de l’armée des États-Unis qui ont repéré six « disques volants » au-dessus de  l’île de Santa Catalina Island, au large de la Californie.

 

Au cours des dernières années, un O.A.N.I aurait abattu  un avion à moteur unique par un tir   laser, tuant le passager et blessant le pilote.

 

Le plus intrigant c’est que des centaines d’objets immergés ont été vus par  des Boy Scouts en camping sur l’île, tel que l’indique  Alan Burkell, âgé de 14 ans.

 

Ils seraient plusieurs centaines sortant de l’eau, comme en témoigne un couple dans les années 1990.

 

Certains ufologues pensent qu’il existe une base étrangère sous-marine dans le canal.

 

Le Lac Erié 

Le lac Érié est l’un des cinq Grands Lacs d’Amérique du Nord. Il est bordé à l’est par les États américains de l’Ohio, de Pennsylvanie, de New York au sud, du Michigan à l’ouest et de la province canadienne de l’Ontario au nord cet endroit est considéré comme un point chaud concernant des observations plus ou moins insolites.

 

Voici l’un des nombreux cas:

 

En février 1996, le pilote d’une navette aérienne volant  au-dessus du lac Erie  rapporte une observation d’ OVNI au contrôle aérien  ce témoignage a été enregistré .

 

Dans l’enregistrement, le pilote semble certain de ce qu’il voit.

De nombreuses suggestions sont faites et certaines exclues par les investigateurs.

L’objet se déplace en bas, en avant, vers la navette aérienne au-dessus , tout en n’étant jamais capturé sur le radar.

Près de la fin de l’enregistrement, le pilote demande à un passager de  prendre une photo de l’objet qu’il décrit comme «une lumière brillante», avec «une lumière tournante autour de lui».

Et il dit: "’était constant; Ce n’était pas un phare. "

 

L’Amérique du sud tout autant concernée.

 

On dit que les anciens habitants de Tiwanaku en Bolivie ont reçu du matériel et de l’éducation d’ êtres extraterrestres avancés.

 

Avec leur connaissance des étoiles bien au-delà de leur temps, il semble approprié que le lac Titicaca voisin, à la frontière du Pérou et de la Bolivie, soit réputé pour des observations

d’ O.A.N.I.S  et d’ OVNIS.

 

Les expériences avec l’inconnu reviennent aux anciens dans cette région.

Avec des ruines mystérieuses telles que les idoles représentant les divinités de l’eau, la pensée d’une base d’O.A.N.I sous-marine devient plus acceptable à chaque observation.

 

La marine russe confrontée à des histoires mystérieuses:

 

Sous-marin nucléaire contre O.V.N.I.

 

Une fois, un sous-marin nucléaire, qui était en mission de combat dans l’océan Pacifique, a détecté six objets inconnus.

Après que l’équipage ne parvint pas semer ses poursuivants en manœuvrant, le capitaine ordonna faire surface.

 

Les objets les ont suivi, ont décollé et ont disparus !

 

Triangle des Bermudes

 

Beaucoup d’événements mystérieux se sont produits également dans la région du Triangle des Bermudes, rappelle le commandant de sous-marin à la retraite, le contre-amiral Yury Beketov.

Les instruments ont mal fonctionné sans raison apparente ou ont détecté d’importantes interférences.

L’ancien officier de la marine dit que cela pourrait être une perturbation délibérée par les OVNIS.

 

"À plusieurs reprises, les instruments ont permis de lire des objets matériels naviguant à une vitesse incroyable. Les calculs ont montré des vitesses d’environ 230 nœuds, environ 400 km / h. L’accélération est si rapide que ceci reste un défi même en surface. Mais la résistance à l’eau est beaucoup plus élevée. C’était comme si les objets défiaient les lois de la physique. Il n’y a qu’une seule explication: les créatures qui les ont construites nous dépassent largement dans le développement " ,

 

a déclaré Beketov.

 

OTAN

 

Autre déclaration d’un ancien militaire:

 

Vétéran du renseignement de la marine,le  capitaine Igor Barklay commente:

« Les ovnis océaniques se manifestent partout où nos flottes de l’OTAN se concentrent.

Près des Bahamas, des Bermudes, de Porto Rico. On les voit le plus souvent dans la partie la plus profonde de l’océan Atlantique, dans le sud du Triangle des Bermudes, et aussi dans la mer des Caraïbes. »

 

Le lac Baikal

 

 

Un autre endroit où les gens signalent souvent des rencontres OVNI est le lac Baïkal situé en   Russie, au cœur de la Sibérie, il est le plus grand réservoir d’eau douce de la planète ce qui en fait l’une des étendues d’eau douce la plus profonde au monde. .

 

 Les pêcheurs racontent des lumières puissantes venant de la profondeur et des objets qui sortent de l’eau et s’envolent.

 

Dans un cas datant de l’année 1982, un groupe d’entraîneurs militaires concentrés  à Baikal repère un groupe de créatures humanoïdes habillées en costumes argentés.

 

La rencontre s’est produite à une profondeur estimée de 50 mètres. Les plongeurs ont essayé d’attraper les étrangers. Trois des sept hommes sont morts, tandis que quatre autres ont été gravement blessés.

 

"Je pense aux bases sous-marines et dis: pourquoi pas? Rien ne doit être écarté" , dit Vladimir Azhazha. 

 

"Le scepticisme est le moyen le plus simple: ne croyez rien, ne faites rien. Les gens visitent rarement de grandes profondeurs.

Il est donc très important d’analyser ce qu’ils rencontrent

là-bas. " 

 

Extrait du Livre bleu  ( Blue Book)concernant des rapports OVNI en mer  pendant la période des années 1950 et 1960. )

 

bbpdf.pdf
Document Adobe Acrobat 827.4 KB

 

 

Depuis la création du JANAP-146 en 1948, la Marine a joué un rôle dans la fourniture d’informations sur les cibles non identifiées.

 

Cependant, la participation précoce de la marine dans JANAP était limitée aux observations par les avions de la Marine et non par les navires en mer. Ce n’est qu’en 1952, par l’intermédiaire de l’instruction OPNAV 3820, que les navires de la Marine ont été chargés d’envoyer des rapports OVNI à l’ADC, à l’ATIC et au Pentagone.

 

En 1954, lorsque JANAP 146 (C) a été délivré, tous les navires militaires, gouvernementaux et commerçants ont dû signaler des observations non identifiées à CONAD.

 

Les navires USCG qui ont signalé des OVNIS étaient principalement des coupeurs océaniques qui exerçaient le service Ocean Station.

 

Le premier navire USGC pour signaler un OVNI provenait d’une station océanique dans l’Atlantique en 1952.

 

Les rapports d’OVNIS dans les océans Atlantique et Pacifique entre les navires et les avions montrent que 40% des rapports des navires se trouvaient dans l’Atlantique et 60% dans l’océan Pacifique.

 

Les observations des aéronefs ont également tendance à être plus élevées dans l’océan Pacifique à 76%.

 

Récemment, lors de Citizen Hearing On Disclosure, le lieutenant-colonel Richard French, un vétéran de 29 ans et demi de l’US Air Force, décrit une rencontre où il est venu sur un OVNI qui était sous l’eau et les êtres qui travaillaient sur le navire .

 

Le vétéran de la Force aérienne rencontre des ovnis sous l’eau vous retrouverez ceci dans mon ouvrage intitulé O.A.N.I/ O.V.N.I, méthode, réflexion édité par les éditions Saint Martin en janvier 2016.

 

Pendant ce temps-là, les responsables de la marine russe ont refusé la collecte de rencontres liées aux OVNI. Une source dans le personnel du service de la Marine a déclaré que l’histoire pourrait avoir ses racines dans les rapports des commandants de navires, qui décrivent la localisation d’objets d’origine peu claire mais terrestre.

 

Beaucoup de cas sont liés avec l’ufologie, d’autres peut-être pas.

 

Nous ne pouvons pas exclure d’autres natures des phénomènes tapis quelque-part dans nos fonds marins ( lacs, fleuves, mers ou océans etc) .

 

Les cas peuvent avoir une origine et une issue différente, c’est là que l’énigme devient complexe .

 

Alors seules les études, les supports et l’information peuvent nous ouvrir la voie, celle qui apportera des certitudes et les questions qui viendront dès lors se rajouter, comme un éternel labyrinthe.

 

Projet de recueil scientifique des observations d'OANIS par 

le PROJET AQUA SYSTEM

 

 

 

Réaliser une station de détection mobile polyvalente pour le milieu marin

 

 

L'idée présentée ici peut-elle devenir un projet qui aboutit en une réalisation ?

 

Un peu dans la même optique que les stations webcam Ovni, un outils pour la recherche qui soit polyvalent et performant mais adapté au secteur maritime, c'est à dire un instrument utilisable dans les fonds marins dont le but serait de recueillir des données visuelles et sonores et que celles-ci soient enregistrées et exploitables pour des analyses scientifiques.

 

La capture par vidéo, un système

d'hydrophone (pour l’acoustique sous-marine) et de capteurs de mouvements et thermiques

pourraient équiper cette station permettant d' étudier. Un concept polyvalent muni d'un logiciel (ou plusieurs) compléterait le tout . Ceci aurait pour but de nous instruire concernant le milieu exploré et ainsi tenter d'élucider des manifestations inconnues pour ne pas dire non conventionnelles de certaines observations aquatiques non-identifiées, aléatoires ou non.

 

Les résultats intéressants ou utiles seraient par la suite publiés et archivés dans une bande de données.

 

En s'appuyant sur le concept du drone sous-marin ou du robot sous-marin, nous aurions une véritable station mobile étanche qui soit facilement transportable et utilisable.

 

Nous pourrions obtenir des enregistrements vidéos grâce à une caméra ou à une webcam pour la capture visuelle, mais aussi un moyen de détection thermique pour d'éventuelles lueurs ou sources de chaleur se trouvant sur le trajet ou dans la zone explorée , sans négliger la détection et l'enregistrement acoustique.

 

Ainsi nous pourrions d'une manière ludique grâce à des traitements avoir des renseignements sur

l'état écologique et de son écosystème du milieu sélectionné, mais aussi obtenir des informations de nature géologique concernant un environnement marin précis.

 

Ceci serait soumis à des scientifiques (océanographes, physiciens, géologues et biologistes) capables de réaliser des examens en respectant les protocoles qui permettraient d'identifier la nature et l'origine de la capture.

 

 

Si l'exercice a pour but de capturer et de prouver une manifestation originale ou pas conventionnelle

concernant surtout les structures mobiles inexpliquées naviguant dans nos eaux, elle aura en l'absence de manifestations non - identifiées un intérêt scientifique et utile.

 

Il faut un appareil ( ou un engin ) fiable et précis.

 

Dans mon ouvrage O.A.N.I / OVNI, enquête, méthode, réflexion (éditions Saint Martin) j'ai d'une

certaine manière soumis une méthode d'investigations rigoureuse pour espérer avancer un peu dans nos enquêtes.

 

Pour cela, il faut un outils performant et des personnes compétentes pour analyser

minutieusement des substances, des sons, des apparitions dans nos profondeurs et en surface

également. Ce document propose cette option.

 

Un instrument muni doté d'une technologie adéquate pour le milieu permet de localiser une zone et d'explorer son contenu.

 

 

Pour mener à bien une telle opération il faut des moyens dont je ne dispose pas actuellement.

 

Mais d'autres ont peut-être les moyens de m'aider à réaliser cette station polyvalente mobile. Alors

ceci à un coût qui doit être le moins élevé possible mais assurant la qualité du matériel.

 

Il faut des techniciens ou et ingénieurs sincères, et motivés acceptant le bénévolat pour réaliser «le projet».

 

Le financement pourrait se faire par le biais d' un ou plusieurs sponsors ou /et de dons charitables.

Nous pourrions nommé la station

 

"Aqua -système".

 

Pour que la recherche avance et que l'information soit partagée.

 

Matisse Sylvain © 13-07-2017 

0 commentaires

jeu.

03

août

2017

France : Ovni filmé en Gironde le samedi 29 juillet 2017

 

Localisation : sur la route qui va de Pauillac vers St-Laurent, Medoc , Gironde.

date : 29 juillet 2017

Source : blog de christian MACE 

http://ovniparanormal.over-blog.com/2017/08/ovni-filme-en-gironde-le-samedi-29-juillet-2017.html

 

Le témoin : 

 

"Bonsoir Mr Macé

 

Samedi dernier nous avons fait une sortie en groupe, faire du vélo et

à comme à chaque fois, nous avions avec nous des caméras embarquées.

Et sur une il y avait cette vidéo d’où est extraite cette photo sur les terres du Médoc.

 

Cordialement...".

 

puis 

 

"non personne n’a rien vu.

C’était sur la route qui va de Pauillac vers St-Laurent, Medoc Gironde, samedi dernier".

 

Ci-dessous toutes les  images de la vidéo où on voit l'arrivée de l'ovni noir et sa disparition... :

peu probable que cela soit un insecte passant l'objectif de la caméra. L'ovni noir grossi ressemble à une soucoupe volante ! : pour l'instant je n'arrive plus à ouvrir la vidéo, je vais réessayer... : c'est ultra rapide !

 

0 commentaires

jeu.

03

août

2017

France : Ovni filmé à Vénissieux dans le Rhône en France le 31 juillet 2017

 

Le témoin :

 

"I was on my balcony smoking. i often look at the sky not to find ufos but just to admire really, so as i was looking, i noticed something seemed a bit weird, noticed a bright light in the horizon, just hovering, stationary. it felt weird, that's why it caught my attention, like nothing i had ever really seen, something that seemed out of place. it disappeared,, as though the object disappeared rather than lights going off i mean, or so i thought. i kicked myself for not having my phone with me to take pics or film so i can see better what that's about, so disappointed but moved on within a minute. i glanced at other bits of the sky and that one to make sure nothing appeared again though. and then it was again, at the exact same spot i saw it first, so i ran to get my phone this time and took a few pics and videos. i could have taken more i suppose, but because it just stayed there hovering i thought maybe it's some kind of a drone, but it just doesn't seem like it when i look at the pics and videos. 

 

 

as for the object's actions, with the naked eye it looked as though it wasn't really moving or anything, but looking through my videos it clearly looks like it's turning around and/or filling itself up with light, that's what it looks like to me anyway. after a while the light started going very dim, again with the naked eye i thought it just turned the lights off but they go really smoothly and progressively it seems. another thing i noticed after looking at what i took, is that small light below the main object, it looks like it goes dim along with the big object towards the end.".