dim.

21

oct.

2018

UN SOUS-OFFICIER DE L'USF QUI A PRÉTENDU AVOIR VU DES PHOTOGRAPHIES D'UNE BASE ÉTRANGÈRE SUR LE "CÔTÉ OBSCUR" DE LA LUNE EST DÉCÉDÉ DES SUITES D'UN ACCIDENT !

 

À l'âge de 74 ans, l'ancien sergent de l'US Air Force, Karl Wolfe, qui est décédé la semaine dernière au nord de New York, est décédé mystérieusement lorsqu'il a été heurté par un camion alors qu'il roulait à bicyclette.

 

Il était sergent à la retraite de l'armée de l'air et est devenu plus tard un consultant en matière d'autoassistance.

 

Karl Wolfe a toujours affirmé avoir vu des photographies top secrètes de la Lune dans les années 60, prises par le Lunar Orbiter, dans lesquelles on pouvait observer une grande base d’origine extraterrestre du côté obscur de la Lune, a déclaré Wolfe.

 

Karl Wolfe, ancien sergent de l'US Air Force, décédé des suites d'un mystérieux accident au nord de New York.

 

La police a déclaré qu'il n'y avait pas eu de meurtre.

 

Le tabloïd britannique Daily Mail a annoncé la disparition de l'ancien sergent de l'armée de l'air Wolfe. Le journal anglais écrit que le sous-officier a prétendu avoir vu des photos très secrètes d'une base étrangère située de l'autre côté de la lune, mais malheureusement, Karl est décédé mystérieusement dans un accident de vélo.

 

Karl R. Wolfe a été tué dans l'accident du 10 octobre 2018 à Lansing, dans l'État de New York, après avoir été heurté par derrière par une semi-remorque se déplaçant vers le sud sur North Triphammer Road, près de Sharon Drive.

 

Il avait 74 ans. Wolfe a été transporté au centre médical de Cayuga, où il est décédé des suites de blessures subies lors de l'accident.

 

Des antennes similaires à ces structures paraboliques et hautes auraient été photographiées du côté obscur de la lune.

 

Bien que l’incident fasse l’objet d’une enquête policière, aucune accusation n’a été retenue et le bureau du shérif du comté de Tompkins n’a pas dévoilé le nom de la semi-remorque, a rapporté le journal local Ithaca Journal.

 

En 2001, Wolfe est devenu célèbre lorsqu'il  a affirmé avoir vu des preuves photographiques d'une structure extraterrestre située de l'autre côté de la lune.

 

Dans une interview vidéo, Wolfe a déclaré qu'il avait un travail très secret au milieu des années 1960 et qu'il travaillait pour le Commandement aérien tactique à la base aérienne de Langley en Virginie.

 

Karl Wolfe aurait vu des photographies de la NASA en mosaïque représentant une base extraterrestre avec de hautes structures, de mystérieuses antennes de type radar et d'autres très grands bâtiments du côté obscur de la Lune.

 

Wolfe a déclaré que son travail consistait à travailler comme technicien en électronique dans des laboratoires de surveillance photographique. Il a passé la majeure partie de son temps à travailler sur des machines qui traitent des images de surveillance au Vietnam.

 

Un jour, Wolfe se souvint que son superviseur lui avait dit de se présenter dans un établissement de la NSA pour résoudre un problème avec l'équipement utilisé pour traiter les images de la première mission lunaire Orbiter.

 

Wolfe a déclaré être entré dans l'installation secrète de la NSA, décrivant l'immeuble comme un grand hangar dans lequel se trouvaient de nombreux étrangers en civil, accompagnés d'artistes, ce qui est incroyable pour les militaires. L'ancien sergent s'est souvenu d'avoir été seul dans une pièce sombre avec un autre sous-officier, mais de deuxième classe, et cela lui avait dit : "À propos, nous avons découvert une base sur la partie cachée de la lune."

 

J'ai dit : 'A qui ? Que voulez-vous dire ? ", Rappelez-vous Wolfe. Il a dit qu'il était fasciné par la déclaration mais craignait que quelqu'un puisse écouter leur conversation.

 

Ainsi, dit Wolfe, l'avionneur lui a montré une mosaïque photographique assemblée à plusieurs pas de l'orbite lunaire.

 

"Il a sorti une de ces mosaïques et a montré cette base avec des formes géométriques : il y avait des tours, il y avait des bâtiments sphériques, il y avait de très hautes tours et des objets qui ressemblaient à des antennes radar, mais c'était de très grandes structures", a dit Wolfe 

 

"Tous les jours, quand je rentrais chez moi, je pensais :" J'ai hâte d'en entendre parler ", a déclaré Wolfe.

 

Après avoir servi dans l'armée de l'air, Wolfe a étudié à l'Université de Buffalo avec une double spécialisation en anthropologie sociale et culturelle et en génie électronique.

 

 

Wolfe a continué à travailler comme consultant en auto-assistance et ne s'est jamais marié et n'a pas eu d'enfants.

 

0 commentaires

lun.

15

oct.

2018

Lune : découverte d'une structure de 200 km de long grâce à Google Moon ou artefact ?

 

Des ufologues affirment que la NASA ment sur la vie extraterrestre. La firme Google les aiderait à dissimuler une vérité dérangeante …

 

Une vidéo, récemment publiée, nous montre la lune photographiée à l'aide du système de cartographie en ligne de Google.

 

Lorsque un zoom avant est réalisé sur le seul satellite naturel de la Terre, tout semble parfaitement normal, avec des cratères visibles à la surface et des ombres apparentes.

 

Le théoricien du complot, Neal Evans, a remarqué que tout cela avait l'air plutôt étrange. Il a donc décidé de poursuivre ses recherches.

 

Après avoir utilisé un logiciel de montage, il a découvert des choses étranges dissimulées sous les ombres supposées.

 

La vidéo montre ce qui ressemble à des bâtiments cachés dans ces zones obscurcies.

 

« Cela ressemble à une installation cachée dansune zone visiblement censurée », a-t-il déclaré.

 

« Ces installations sont partout et couvrent 138 miles. »

 

« Je ne suis pas sûr si c’est d’origine humaine ou extraterrestre. »

 

Neal a mis en ligne sa vidéo sur sa chaîne YouTube. Elle a déjà accumulé des centaines de vues.

 

« La NASA nous ment et le gouvernement nous cache quelque chose », a déclaré un internaute.

 

Un autre a ajouté : « Wow, c'est absolument incroyable - ça a l'air d'être construit par l'homme. »

 

Un troisième a déclaré : « C'est une trouvaille époustouflante. La lune est recouverte de structures, je suis presque certain que c'est une vie extraterrestre. »

 

0 commentaires

dim.

14

oct.

2018

Une vidéo de la NASA qui met en scène un alunissage !

La NASA a mis en scène l’alunissage et des images montrant les équipes “en train de filmer” l’équipe de Neil Armstrong le prouve, selon des déclarations totalement dingues sur le web.

 

 

Depuis qu’Apollo 11 a atterri sur la Lune en 1969, les théoriciens du complot ont toujours été inflexibles : la NASA a truqué le tout.

 

Daily Star Online a déjà exposé des images montrant de mystérieux “reflets” sur les visières des astronautes ainsi que des personnes inexpliquées dans les environs.

 

Et le jour où la superproduction hollywoodienne First Man fait son entrée sur grand écran – qui fait la chronique de la vie d’Armstrong – une autre vidéo explosive a été diffusée en ligne.

 

Le clip prétend provenir “de la salle du département de montage de la société de production cinématographique de l’État du Texas, entre 1966-1972”.

 

Il montre des équipes de tournage installant des caméras sur une surface qui ressemble à l’extérieur blanc de la lune.

 

On voit un astronaute planter le drapeau américain dans le sol, et le réalisateur entend le directeur crier “prêt et action”.

 

Une autre scène montre une équipe de tournage entourant ce qui semble être le module d’Apollo 11.

 

Et lorsque Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins se dirigent vers l’engin spatial, une voix derrière la caméra crie à nouveau “prêt et action”.

 

Selon l’utilisateur de YouTube qui l’a publié, les images ont été découvertes dans une boîte à chaussures en 2017 et il a fallu un an pour les convertir au format numérique.

 

Des centaines de personnes ont vu le clip déconcertant.

 

“Oui, c’est la preuve que l’alunissage a été mis en scène”, a écrit un internaute.

 

Un autre a fait des commentaires : “L’alunissage est fake.”

 

Et un troisième a ajouté : “Super trouvaille mec, je n’ai jamais vu cette vidéo avant.”

 

Les images sont apparues après la sortie du film First Man du réalisateur Damien Chazelle, lauréat d’un Oscar.

 

0 commentaires

mar.

09

oct.

2018

LUNE : structures extraterrestres découvertes sur la Lune à l’aide de Google Moon Map

Date de la découverte: Sept 2018

Lieu de la découverte: Lune

Méthode: Google Map

 

Coordonnées :

 

23 ° 24’39.31 “N 10 ° 29’28.30” E

 

26 ° 6’7.99 “N 9 ° 15’40.48” E

 

25 ° 6’51.89 “N 7 ° 59’20.55” E

 

26 ° 4’22.56 “N 7 ° 59’12.30” E

 

18 ° 50’37.52 “N 24 ° 25’24.01” E

 

18 ° 58’19.42 “N 25 ° 52’28.65” E

 

19 ° 18’59.60 “N 26 ° 31’39.05” E

 

22 ° 41’27.95 “N 25 ° 46’18.22” E

 

D'après Scott Waring :

 

"Voici quelques structures étonnantes trouvées en utilisant Google Moon Map qui est un programme que l'on peut utiliser gratuitement.

On peut remarquer de nombreuses structures et la plupart d’entre elles sont proches les unes des autres.

 

Regardez cette vidéo et passez ensuite sur Google Earth Map, puis passez en mode Lune et ensuite copiez les coordonnées ci-dessous pour les voir de vos propres yeux."

 

De son côté Sandra Elena Andrade déclare :

 

"De grands bâtiments dans les cratères de la Lune ont été découverts par le chercheur argentin Marcelo Irazusta. Les images sont très claires. Certains ont  une forme pyramidale. Leurs formes montrent qu’ils ont été construits par une civilisation intelligente.

 

 

 

0 commentaires

ven.

05

oct.

2018

Un étrange OVNI filmé à proximité de la Lune

 

Un homme, qui vit en Grande-Bretagne, pense avoir repéré un OVNI juste devant la lune. Les théoriciens du complot prétendent maintenant qu'il pourrait s'agir d'un étrange engin secret que tenterait de dissimuler la NASA.

 

La vidéo montre le moment où Jason Callum a dirigé son télescope vers la surface lunaire pour mieux observer les cratères du satellite terrestre.

 

Mais ce qu'il a découvert l'a laissé abasourdi.

 

La vidéo, prise à Bracknell, dans le Berkshire, nous montre un petit objet noir traversant l’écran de droite à gauche. Le témoin zoome sur cet objet intrigant et non identifié pour tenter de comprendre de quoi il s’agit.

 

Jason tente de suivre son chemin mais, une fois la lumière de la lune partie, il est devenu impossible de le suivre.

 

Il a donc publié ces images sur sa chaîne YouTube, demandant à ses abonnés ce qu’ils en pensaient.

 

« On dirait qu'un vaisseau mère débarque des extraterrestres », a déclaré un internaute.

 

Un autre a ajouté : « On dirait qu'il tourne autour de la lune à la recherche de quelque chose. »

 

Et un troisième a déclaré : « C’est peut-être le Chevalier Noir. »

 

Le satellite, connu sous le nom « Chevalier Noir » serait un engin spatial extraterrestre en orbite quasi polaire.

 

Les théoriciens du complot prétendent que la NASA tente de dissimuler l’existence de cet appareil top secret.

 

Certains pensent qu’une photo prise en 1998 par la NASA montre ce fameux satellite extraterrestre, mais la NASA a déclaré qu’il s’agissait probablement de débris spatiaux.

 

0 commentaires

mer.

03

oct.

2018

Lune : structure pyramidale sur Google Moon Maps

 

Un objet ressemblant à une pyramide a été repéré sur la surface de la Lune sur Google, et certains chasseurs d'OVNI ont cru que c'était une base extraterrestre.

 

Les théoriciens du complot étaient dans une frénésie lorsqu'une vaste structure a été observée à la surface de la Lune.

 

Beaucoup ont immédiatement conclu qu'il s'agissait d'une base extraterrestre ou d'un monument extraterrestre et ont pensé que la NASA et d'autres organismes similaires couvraient quelque chose.

 

En utilisant Google Moon, la prétendue pyramide lunaire est visible sur les coordonnées 20 ° 48'45.54 "N 25 ° 59'50.89". W.

 

L'Argentin Marcelo Irazusta a téléchargé la vidéo sur YouTube.

 

La vidéo semble montrer une structure d'apparence humaine à la surface de la lune.

 

M. Irazusta a écrit dans la description qu'une mystérieuse élévation sur la Lune indique qu'il pourrait s'agir d'une structure non naturelle.

 

Beaucoup de téléspectateurs croyaient que la NASA couvrait quelque chose. Cependant, d'autres n'étaient pas aussi convaincus, ce qui laisse entendre que l'anomalie ne témoignait  seulement que problèmes techniques.

Une personne a expliqué qu'il s'agissait d'une défaillance électronique  tout comme d'autres structures présumées sur la surface lunaire.

 

Certains théoriciens de la conspiration ont dit que les extraterrestres occupaient la lune, raison pour laquelle la NASA n'est pas revenue depuis la fin des missions Apollo dans les années 1970.

 

Ils soupçonnent que des anomalies telles que la pyramide à la surface de la lune pourraient être des monuments construits par une ancienne civilisation extraterrestre tout comme les pyramides trouvées sur Terre.

 

 

 

0 commentaires

ven.

28

sept.

2018

PLUSIEURS OVNIS AUTOUR DE LA LUNE

 

Un caméraman qui passe des heures à filmer la Lune avec des caméras numériques haute définition et un équipement comprenant divers télescopes, l’homme dit avoir capturé plusieurs ovnis passant au-dessus de la surface lunaire.

 

Une série de clips sur YouTube montrent des objets sombres qui semblent passer près de la Lune, y compris un qui semble être alimenté par des réacteurs.

 

Crrow777, comme le caméraman s’appel lui-même, prétend «ne poster aucunes séquences canulars”, et dit qu’il manipule seulement le zoom, la couleur et le contraste pour faire ressortir les “anomalies” et mettre en évidence ce qu’il attrape avec sa caméra plutôt que de tromper les téléspectateurs.

 

 

Il a dit de la vidéo avec la “fusée à réacteur” : “Je ne dis pas que c’est extraterrestre, mais c’est un vaisseau contrôler intelligemment”.

 

Le caméraman prétend avoir écarter l’idée que les objets dans ces trois clips sont des satellites en orbite autour de la Terre, en raison de la durée, il les a filmé passant au-dessus de la surface lunaire – pendant près d’une minute pour un cas.

 

Il dit que cela signifie qu’ils sont trop près de la Lune pour être éventuellement des satellites en orbite autour de la Terre, qui passeraient la Lune en deux à trois secondes en raison de leur distance de cette dernière.

 

Astéroïde, satellite ou Ovni ?

0 commentaires

ven.

28

sept.

2018

UN OVNI SUR UN FILM APOLLO 15 DECOUVERT

A PARTIR DE 2 MIN SUR CETTE VIDEO FILM ORIGINAL

 

Un chasseur d’OVNIs en ligne, Paranormal Crucible, a découvert il y quelques semaines des images intrigantes prises par l’astronaute Jim Irwin pendant la mission Apollo 15, en juillet 1971, la première où un buggy a permis aux astronautes de parcourir des distances importantes.

 

Sur ce film, on distingue à l’arrière plan une forme plus claire présentant l’aspect classique d’un disque posé sur le sol lunaire ou flottant à une faible hauteur derrière un cratère.

 

Sous le "disque", une tâche sombre peut-être interprétée comme l’ombre de l’OVNI supposé.

 

La vidéo partagée sur YouTube a été coupée, remontée et en partie retouchée afin de souligner les contours de l'anomalie mais le film original ci-dessus est disponible sur le site des archives de la NASA, sous l’intitulé: «Journal Text: 120:06:18 2 minutes 47 seconds (Real Video Clip: 0.7 Mb or MPG Video Clip: 25 Mb)». Le prétendu disque apparaît à 1’20’’.

 

1 commentaires

jeu.

27

sept.

2018

« ANOMALIES LUNAIRES : DEBUNKING ! » AVEC SEB JANIAK

 

 

 

Entretien sur NUREA TV  le lundi 18 septembre à 20h30

 

 

Des traces de vie existent-elles sur la Lune ? Sous quelles formes ? Y a-t-il des preuves de présence extraterrestre ?

 

Seb Janiak nous rejoint à nouveau sur Nuréa TV pour une émission consacrée au satellite de la Terre.

 

Seb Janiak est photographe plasticien et réalisateur de nombreuses créations d’art vidéos. Il est l’un des pionniers de la photographie numérique. Son œuvre artistique est reconnue internationalement.

 

Il est l’auteur du livre « Anomalies lunaires – Une étude photographique sur les conspirations et canulars lunaires ».

 

Il y dénonce les manipulations et la désinformation trop fréquentes dans les milieux ufologiques pour établir des faits constatés et irréfutables.

 

Cette étude photographique vise à lever le voile et à montrer un regard objectif sur un sujet laissé de côté par la communauté scientifique internationale : les anomalies géologiques détectées d’après les photographies lunaires de la Nasa et de l’ESA.

 

Si, Seb Janiak reste ouvert à l’idée que la vie extraterrestre existe partout dans l’univers, il s’attache à faire le tri entre le vrai du faux, condition nécessaire pour peut-être un jour réaliser que nous ne sommes pas seuls …

 

0 commentaires

mar.

25

sept.

2018

Lune : monolithe et tunnels découverts près des sites d'alunissages des missions Apollos ?

Date de la découverte : 27 mai

Lieu de la découverte : Lune des Terres

Coordonnées Google : 20°18'17.13 "N 30°47'28.68 "E

 

D'après Scott Waring :

 

"Cette personne a trouvé deux longs tunnels sur la lune et au bout d'un de ces tunnels se trouve un grand monolithe. Le fait qu'un monolithe se trouve au bout de l'un d'eux prouve que les tunnels sont construits par des êtres intelligents. "

 

 

Sandra Elena Andrade de Youtube déclare : 

 

"Ces deux tunnels de 1 km. et 1,7 km de long et 5 mètres de large ont été découverts par le chercheur argentin Marcelo Irazusta, à quelques mètres de la station 6 de la mission Apollo 17.

Toutefois, comme on peut le voir dans la vidéo, certaines versions de google Moon, ont supprimé ces images.

Pourquoi ces tunnels mystérieux  sont-ils cachés ? Qu'est-ce qu'ils essaient de cacher ?  Marcelo" 

 

 

0 commentaires

sam.

22

sept.

2018

Une énorme structure en forme de pont apparaît sur la photo de la Lune

Le 19 septembre 2018, Tara Anderson, qui étudie les sciences physiques à l'Université du Queensland Sud, en Australie, a capturé une structure très étrange sur la Lune.

 

Normalement avec ce type de photos, vous voyez des cratères ou des formations rocheuses au bord de la lune, mais cet objet se détache clairement de la surface de la lune.

Certains suggèrent que l'anomalie est "Sinus Iridum" une plaine de lave basaltique qui forme une extension nord-ouest de "l'Imbrium de Jument" sur la Lune terrestre.

 

Ou peut-être est-ce de l'imagination et ce n'est qu'une forme ou un motif de bord de cratère, réfléchi par la lumière du soleil, mais comme il y a trop de preuves de structures artificielles et d'activité ovni sur la Lune, il est fort possible que l'objet, qui ressemble à un pont attaché à la surface de la Lune, ne soit pas une formation rocheuse ou un cratère.

 

 

0 commentaires

dim.

02

sept.

2018

Est-ce que Google Earth vient d’exposer la NASA ? Une “structure pyramidale” bizarrement tachetée repérée sur la Lune

 

La découverte bizarre a été dévoilée par l’Argentin Marcelo Irazusta alors qu’il parcourait le logiciel de visualisation de la Lune de Google Earth à la recherche d’une preuve de vie.

 

Ce qu’il a trouvé a dépassé ses attentes, car une structure de plus de deux cents mètres de haut semble surplomber la surface lunaire.

 

Selon l’homme qui a téléchargé le clip sur sa chaîne YouTube, il n’y a aucune chance que l’anomalie ait pu se produire naturellement.

 

Et d’autres internautes semblaient partager les mêmes points de vue, affirmant que l’agence spatiale américaine doit couvrir quelque chose.

 

“Quand les gens se réveilleront-ils des mensonges de la NASA ?” l’un d’eux s’est demandé.

 

Un autre a ajouté : “Quelle trouvaille – ils devront dissimuler cela.”

 

Et un troisième l’a revendiqué : “Des Pyramides sur la Lune – wow, cela pourrait changer la science.”

 

Mais d’autres n’étaient pas aussi convaincus, prétendant que l’image 3D peut avoir connu des problèmes de rendement des images.

 

 

Mais ce n’est pas la première fois que nous assistons à des scènes de cette nature.

 

Plus tôt cette année, un théoricien du complot a cru avoir une maison sur la Lune.

 

Et avant cela, des routes et des ponts auraient également été repérés dans un clip explosif.

 

0 commentaires

ven.

31

août

2018

Ovni d'une longueur de 4 km sur la Lune ?

 

Date de découverte : 31 août 2018 

Lieu de la découverte : Lune de notre Terre  

Méthode : Google Moon 

Coordonnées : Inconnu, région nord 

 

 Selon Scott Waring :

 

"Je regardais la carte Google Moon map afin d'étudier OVNI qui était garé près du bord d'un cratère, donc il était en partie caché dans l'ombre, quand tout d'un coup Google Moon a bugué.

 

C'est arrivé juste une seconde avant que je sois  sur le point de copier les coordonnées de Google. Je ne m'attendais pas à ce que cela se produise. C'est presque comme si Google essayait de m'empêcher de transférer l'emplacement de cet OVNI. 

 

Je vais cependant encore faire un post à ce sujet, et un jour, quelqu'un d'autre en retrouvera les coordonnées. 

 

J'ai eu de superbes captures d'écran avant qu'il ne bugue.

L'Ovni est  long de 3 miles et large de 1 mile. Il se tient debout sur ses supports dans l'ombre.  

 

Pourquoi Google Moon s'est-il bugué alors que mon curseur de souris était sur les coordonnées à copier ?

 

Il pourrait s'agir d'un problème de programme ou de Google qui aide à cacher l'existence d'extraterrestres.

Puisque Google est le plus grand moteur de recherche dans le monde dans le contrôle de la connaissance totale d'Internet dans le monde... il est logique de l'utiliser à l'avantage des gouvernements. "

 

 

Commentaire : attention Scott ne tombe pas dans la paranoïa de la conspiration !

0 commentaires

ven.

24

août

2018

L'Empire Chinois (aidé par l'Arabie Saoudite) recherche-t-il une preuve de structures étranges sur la Lune ?

 

Tout le monde sait maintenant que le programme spatial chinois a mit une grosse partie de son budget sur la conquête de la Lune, y compris sa face cachée.

 

Cette dernière fait de plus l'actualité depuis le succès de la première partie du programme concerné, qui consistait à la mise en orbite d'un orbiteur ainsi que de mini-satellites robots de communication, servant de relais pour les transmissions avec la Terre.

 

Cette dernière partie a subit la perte d'un des deux mini-satellites prévus à cet effet, mais un seul suffisait pour la réussite du projet.

 

D'ailleurs, le deuxième pays participant à cette exploration de la face cachée, l'Arabie Saoudite, n'a pas caché sa satisfaction devant le succès annoncé :

" Les premières images du satellite envoyés conjointement sur la Lune par la Chine et l’Arabie saoudite nous sont parvenues jeudi 14 juin 2018. Le succès de cette mission spatiale bilatérale est le résultat d’une coopération d’importance majeure pour l’ensemble du Moyen-Orient et du continent eurasiatique ".

 

" Le voyage de la sonde lunaire Chang’e-4 aura duré plus de 20 jours. Équipée d’une caméra optique mise au point par des ingénieurs de la Cité du Roi Abdulaziz pour la Science et la Technologie (KACST), la sonde a tourné autour de la Lune dès le 28 mai avant de se poser, sur la face cachée de l’astre, afin de prendre des clichés, mener des observations et prélever des données. " (!)

 

D'après Yves Herbo :

 

"le journal saoudien donne à priori de mauvaises infos car il ne s'agit pas de la sonde Chang'e-4 qui a été lancée par la Chine, mais du satellite relais Queqiao.

 

Dans le cadre de la Mission Chang'e-4, la Chine peut maintenant prévoir le lancement du rover lunaire Chang'e 4 qui se posera sur la face cachée de la Lune (fin 2018-début 2019), et qui sera assisté par ce satellite relais.

 

Alors que Queqiao se mettait en orbite et déployait son antenne de 4,2 mètres, l'un des deux micro-satellites (Longjiang 2), lancés en même temps, était en activité autour de la Lune et réalisait toute une série de photos de la face cachée de la Lune et de la Terre (car il embarque une caméra fournie par l'Arabie Saoudite).

Rappelons que Longjiang 1 a purement et simplement disparu dans la manœuvre d'approche..."

 

 

La grande fissure Rima Brayley dans région Mare Imbrium de la Lune - photo par Longjiang-2 (06-2018)-CNSA-CLEP-KACST

 

Le programme chinois a été précisé sur le lieu d'atterrissage lunaire et donc le début de l'exploration du rover chinois : Il est prévu que cette mission se pose dans les environs du cratère Von Kármán dans le bassin Aitken du Pôle Sud-Aitken de la face cachée, ce qui sera une première mondiale.

 

Et le choix du lieu n'est peut-être pas étranger au fait que, dans ce bassin Aitken assez plat, qui abrite bien sûr tout de même le grand cratère Aitken, se trouve un endroit (Crater Paracelsus C) qui a fait l'objet d'une longue étude de la part de scientifiques (Mark J Carlotto, Francis L Ridge et Ananda L Sirisena pour The Lunascan Project and Society for Planetary SETI Research, Tennessee, USA). Etude publiée dans le " Journal of Space Exploration " de septembre 2016 (copie du PDF ci-joint - : Carlotto MJ, Ridge FL, Sirisena AL. Image Analysis of Unusual Structures on the Far Side of the Moon in the Crater Paracelsus C. J Space Explor. 2016;5(2):102. © 2016 Trade Science Inc.).

 

 

Cette étude se base sur des photographies faites par Apollo 15 lors de ses orbites autour de la Lune, et aussi bien sûr celles plus récentes de l'orbiter actuel de la NASA autour de la Lune, le LRO.

Le rover Chang'e-4 pourrait bien avoir comme mission de se diriger vers ce fameux cratère, qui abrite donc des structures qui posent questions depuis longtemps...

 

Photo de la Terre et de la face cachée de la Lune prise le 5 juin 2018 par la camera développée par kacst sur le microsatellite chinois longjiang-2/dslwp-b

 

En effet, la proximité du site d'atterrissage du rover Chang'e-4 prévu fin 2018 et le cratère d'impact Paracelse C, qui se situe bien dans le même bassin comme le montre la carte et les annotations de la NASA américaine ci-dessous permet d'envisager une visite intéressante du robot chinois.

 

L'étude de fin 2016 des américains semble assez affirmative quant à la possibilité d'une structure artificielle, mettant même l'accent sur la possibilité d'une mine à ciel ouvert, comme il en existe plusieurs sur notre planète, le problème étant que ces structures ne seraient pas humaines...

à moins qu'une puissance terrestre ait déjà effectué des programmes secrets sur la face cachée de la Lune...

ou qu'il s'agisse ici de débris d'impacts d'étages de fusées américaines du programme Apollo ou autres !

 

Le plus simple serait bien sûr d'aller y voir et d'en avoir le cœur net, ce que les chinois sont parfaitement capables de faire à priori...

Paracelsus-c is a satellite crater of Paracelsus located in the aitken basin (NASA) - Paracelse C est un plus petit cratère que le cratère Paracelse et est dans son entourage, dans le bassin du Pole Sud Aitken...

Le résumé de l'étude se traduit ainsi :

 

" Les auteurs présentent une analyse des images d'Apollo 15 et du Lunar Reconnaissance Orbiter au sujet de deux structures inhabituelles du cratère Paracelsus C situé de l'autre côté de la lune.

 

À première vue, ces structures semblent être des murs ou des tours sur la surface lunaire.

 

En combinant plusieurs images, nous montrons que la plus grande structure, orientée nord-est / sud-ouest, n'est pas simplement un mur mais deux murs de part et d'autre d'une étroite vallée ou "passage".

 

En utilisant une forme d'image unique à partir de l'ombrage et de la visualisation du terrain en 3D, nous montrons dans une vue en perspective générée par ordinateur en regardant vers le nord-est que l'extrémité sud-ouest semble être l'entrée du passage.

 

Une vue en angle inversé montrant le sud-ouest montre le passage se terminant par une élévation de terrain à l'autre extrémité, pouvant mener au sous-sol.

 

Le terrain entourant les deux structures n’est pas plat mais semble "creusé" par un mécanisme inconnu, naturel ou artificiel. On montre que ces objets sont visuellement différents du fond lunaire car leur structure sous-jacente est différente ".

 

Images du Lunar Reconnaissance Orbiter (NASA)

 

Cette étude décrit comment ils ont découvert sept images d'Apollo-15 et quatre images du Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) des mêmes objets énigmatiques dans le cratère lunaire Paracelsus C, et comment ils diffèrent significativement des roches dispersées autour et dans la majorité des cratères de la Lune...

 

À partir de plusieurs images prises à différents moments du jour lunaire et sous différents angles, les auteurs soulignent comment il est possible de prédire une forme approximative des objets en utilisant un logiciel d’ombrage.

 

Ce type de rendu 3D leur a permis de survoler le site pour voir à quel point les objets sont étranges dans leur quadrant sud-ouest, qui mesure environ 24 km de diamètre.

 

La question que se posent maintenant les scientifiques est la suivante:

ces objets sont-ils artificiels ?

Si oui, quand ont-ils été fabriqués et par qui ?

 

Ils soulignent qu'une mission mobile à Paracelsus C apporterait probablement des réponses très intéressantes.

 

L’étude conclut en déclarant que 

 

" Sur la base des preuves présentées dans cet article, nous pensons que ce domaine dans Paracelsus C est un candidat qui mérite d’être étudié par les missions orbitales et les rovers de surface. Les deux caractéristiques analysées dans cette zone sont statistiquement différentes du terrain environnant. "

 

A ce titre, la mission de la Chine pourrait être cruciale en ce qui concerne ces questions sur cet endroit particulier... en n'oubliant pas que de nombreuses personnalités scientifiques et impliquées dans la conquête spatiale se sont interrogées dans le passé sur certaines structures et comparaisons au sujet de la Lune.

 

Contrairement à la croyance populaire, les rapports de structures artificielles sur la lune sont à la fois fréquents et persistants.

 

Parmi les premiers, tirés du livre de George Leonard (analyste photographe de la NASA) en 1976,  Somebody Else is on the Moon  et le livre de Fred Steckling en 1981,  We Discovered Alien Bases on The Moon.

 

Il y en a beaucoup d'autres, et de nombreuses sources crédibles, par exemple :

 

- Au cours des premières années de SETI, en 1963, même Carl Sagan a parlé de la possibilité d'une visite extraterrestre:

 

" Il n'est pas exclu que des artefacts de ces visites existent toujours, ou même qu'une sorte de base soit maintenue (éventuellement automatiquement) dans le système solaire pour assurer la continuité des expéditions successives.

 

À cause de l'altération et de la possibilité de détection et d'interférence par les habitants de la Terre, il serait préférable de ne pas ériger une telle base sur la surface de la Terre.

 

La Lune semble une alternative raisonnable.

 

La prochaine reconnaissance photographique à haute résolution de la Lune à partir de véhicules spatiaux - en particulier de la face cachée - pourrait tenir compte de ces possibilités ". 

 

 

On peut noter que l'un des auteurs, Mark Carlotto, chercheur en image ayant 30 ans d'expérience dans la télédétection par satellite et le traitement d'images numériques, a étudié l'optique, le traitement des signaux et des images à l'Université Carnegie-Mellon de 1972 à 1981 et est ingénieur en génie électrique.

 

Il a occupé plusieurs postes dans le monde universitaire et industriel... il a voulu aussi montrer les choses honnêtement sur youtube, mais certains n'aiment pas l'honnêteté !!.. :

 

Nous en saurons peut-être plus en 2019-2020 avec l'exploration de la zone par le rover chinois Chang'e-4...

0 commentaires

mer.

22

août

2018

Lune : existence de glace d'eau aux pôles

 

Une équipe de scientifiques a découvert qu'il y avait de l'eau sur la Lune sous forme de glace et qu'elle se trouvait dans les parties les plus sombres et les plus froides des régions polaires de la Lune.

 

Ceci est la preuve définitive de l'existence de glace d'eau sur la surface lunaire.

 

Ces dépôts de glace sont irrégulièrement distribués et pourraient être anciens.

Dans le pôle sud, la majeure partie de la glace est concentrée dans les cratères lunaires, tandis que la glace dans le pôle nord est plus étendue mais dispersée.

 

Une équipe de scientifiques, dirigée par Shuai Li de l’Université d’Hawaii et de Brown University et Richard Elphic du Centre de recherche Ames de la NASA dans la Silicon Valley, en Californie, a utilisé les données de Moon Mineralogy Mapper (M3) de la NASA.

Ils ont Identifié trois signatures spécifiques qui prouvent définitivement qu'il y a de la glace d'eau à la surface de la Lune.

 

 

 

M3, à bord du satellite Chandrayaan-1, lancé en 2008 par l’Institut indien de recherche spatiale, était équipé de manière unique pour confirmer la présence de glace solide sur la Lune.

 

Il a recueilli des données qui possèdent non seulement les propriétés de réflexion que nous attendrions de la glace, mais qui pourraient aussi mesurer directement la manière dont ses molécules absorbent la lumière infrarouge, de manière à différencier l’eau liquide ou la vapeur solide.

 

La plupart des glaces nouvellement découvertes se trouvent dans l'ombre des cratères près des pôles  où les températures les plus chaudes n'atteignent jamais 250 degrés Fahrenheit. En raison de la très faible inclinaison de l'axe de rotation de la Lune, la lumière du soleil n'atteint jamais ces régions.

 

 

 

Des observations antérieures ont indirectement trouvé des signes possibles de glace de surface au pôle sud lunaire, mais ceux-ci auraient pu être expliqués par d’autres phénomènes, tels que le sol lunaire particulièrement réfléchissant.

 

Avec suffisamment de glace à la surface, dans les premiers millimètres, l’eau est susceptible d’être accessible aux futures expéditions pour explorer et même rester sur la Lune, et peut-être plus facilement accessible que l’eau détectée sous la surface de la Lune.

 

Apprendre davantage sur cette glace, comment elle est apparue  et comment elle interagit avec l’environnement lunaire élargi sera un objectif clé de la mission de la NASA et de ses partenaires commerciaux, alors que nous nous efforcerons de revenir explorer notre voisine la plus proche.

 

Les résultats ont été publiés le 20 août 2018 dans Actes de l'Académie nationale des sciences.

 

0 commentaires

dim.

19

août

2018

Les étranges ombres de la Lune - Août 2018

 

Le soir du vendredi 27 juillet 2018, le monde a pu découvrir le magnifique spectacle de la plus longue éclipse totale de Lune du 21e siècle.

Cette éclipse spectaculaire qui a fait virer notre satellite au rouge pouvait être observée à l’œil nu depuis l’Afrique, l’Europe, l’Asie et l’Australie.

 

Mais une chose que beaucoup d’observateurs ont certainement dû manquer est le passage d’une ombre étrange devant la Lune au moment de l’éclipse.

 

 

 

Un OVNI devant la lune en plein éclipse ?

 

L’ombre étrange a été filmée par un ufologue du nom de Luke Miller, qui a publié la vidéo sur PikView.

 

Elle a ensuite été reprise sur Twitter par Scott Brando, qui dirige le site de démystification ufoofinterest.org.

 

Luke Miller a capturé l’étrange objet dans le ciel londonien alors qu’il se trouvait non loin de la BT Tower (anciennement Post Office Tower ou London Telecom Tower). C’est une tour de télécommunications appartenant à la société British Telecom.

 

Miller a posté la vidéo avec le commentaire suivant :

 

« Un objet étrange passe devant la lune et disparaît derrière la BT Tower. Je l’ai filmé hier soir vers 21h depuis Regents Park à environ 1 mile (1 km et demi) de la BT Tower, si quelqu’un a la moindre idée de ce que cela pourrait être, je serais intéressé de le savoir… J’ai posté la version complète pleine résolution sur YouTube https://www.youtube.com/watch?v=jzGhRaVXuCs”

 

Scott Brando, qui est bien connu pour examiner à la loupe les images et les vidéos sur les ovnis, a repris la vidéo sur son compte Twitter en écrivant : « Hé @millerartwork certains utilisateurs ont partagé votre vidéo sur un prétendu #UFO traversant la dernière éclipse lunaire https://www.pikview.com/media/BlvvUisnOQm … Honnêtement, dans vos parties zoomées, je vois un canular. Pouvez-vous le confirmer ? Merci. »

 

Selon Brando, il ne s’agit aucunement d’un ovni qui est passé devant la Lune en pleine éclipse, mais simplement d’un ballon mylar lancé dans le ciel, comme dans des cas similaires d’ombres devant la Lune reportés précédemment.

 

 

Des cas similaires d’objets étranges passant devant la lune

 

 

Le 12 novembre 2016, le YouTubeur Rondomon a prétendu avoir observé, à l’aide d’un télescope NexStar 6se, des OVNIS passant à toute vitesse devant la Lune.

 

Il a publié la vidéo sur YouTube en précisant que les OVNIS semblaient causer une distorsion de la lumière autour d’eux.

 

Le 14 novembre 2016 @jxsunyan a lui aussi publié sur Twitter la vidéo d’un objet noir étrange passant devant la pleine Lune. Il avait observé l’objet depuis Shenzhen, en Chine.

 

Dans les deux cas, Ufoofinterest avait identifié les objets comme étant probablement des ballons mylar.

 

Un autre cas d’ombre bizarre passant devant la Lune a été rapporté par le YouTubeur Don’t Stop Motion.

 

La vidéo montre 3 objets étranges qui traversent l’objectif pointé vers la Lune.

 

L’auteur de la vidéo a reconnu qu’il pourrait s’agir de ballons gonflés à l’hélium, mais sans certitude.

 

 

Alors OVNIS ou simples ballons traversant le ciel ?

 

0 commentaires

mar.

14

août

2018

Structures Lunaires découvertes par des astronomes - Août 2018

Image qui paraît originale 

 

Des astronomes depuis leur domicile, et grâce à  leur persévérance , nous permettent d'observer des anomalies lunaires là ou d'autres auraient abandonner depuis longtemps..

 

Il s'agit d'une compilation intéressante d'anomalies de la Lune, de villes, d'objets volants au-dessus de la Lune, de structures, de machines et plus encore.

Chacun est libre d'adhérer ou non à ces anomalies structurelles, mais il faut tout avoir à l'idée que certaines photos peuvent être un montage, et qu'un effet de pixellisation peut créer des formes géométriques..

Tout n'est peut-être pas vrai mais tout n'est pas faux, comme souvent en ufologie !

 

Cette image est probablement un montage

Des formes géométriques, certes mais effet de pixellisation et peut-être un montage

1 commentaires

mer.

08

août

2018

Ovni-Méduse lors de la mission Apollo X ?

Date de découverte : 8 août 2018

Lieu de la découverte : La lune de la Terre, près du côté obscur.

Photo NASA 1 : https://www.lpi.usra.edu/resources/apollo/frame/?AS10-28-3988

Photo NASA 2 : https://www.lpi.usra.edu/resources/apollo/frame/?AS10-28-3989

Photo NASA 3 : https://www.lpi.usra.edu/resources/apollo/frame/?AS10-28-3990

 

Scott Waring continue de rechercher des anomalies lors de cette mission Apollo X :

 

"J'ai trouvé ces photos d'un Ovni- Méduse dans l'index Apollo 10 de la NASA. L'Ovni change de forme au fur et à mesure qu'il tourne et bouge. L'OVNI est au centre de la photo, il est donc très évident que l'astronaute qui a pris la photo a bien vu l'OVNI.

 

Maintenant, je me pose trois questions à ce sujet : 

1. Est-ce un OVNI qui transporte des aliens ?

2. Est-ce un animal non intelligent....comme une méduse dans l'espace ?

3. Est-il assez intelligent pour pouvoir communiquer ?

 

Autant de questions à cause d'une seule découverte....plus nous en savons, plus nous voulons en savoir. "

 

Commentaire : Des Ovnis lumineux blancs ont également été observés sur Terre, polymorphes; s'agit-il effectivement d'entités biologiques vivant dans l'espace douées d'intelligence, ou de sortes de drones Alien capables d'explorer des planètes, ou d'un vrai vaisseau camouflé dans un plasma. 

 

 

0 commentaires

mer.

08

août

2018

Nouvelles anomalies Lunaires dans les archives photographiques de la mission Apollo X - 08/08/2018

 

Scott Waring continue de découvrir des anomalies structurelles sur la surface Lunaire après examen des archives photographiques de la mission Apollo X !

 

Des images en relief surprenantes qui sèment le doute quant à leur origine naturelle; des artefacts sont toujours possibles.

 

Date de découverte : 8 août 2018

Lieu de la découverte : Lune de la Terre, Apollo 10, site d'aterrissage numéro 3

Source : https://www.lpi.usra.edu/resources/apollo/frame/?AS10-27-3906

 

 

D'après Scott : 

 

"J'ai trouvé cette base sur la lune de notrla Terre aujourd'hui.

 

La base est clairement construite par une vie intelligente parce qu'elle a un fond parfaitement plat, ce qui est impossible pour quelque chose qui fait presque -5 miles de large.

 

Cependant, il pourrait s'agir d'un vaisseau extraterrestre flottant au-dessus de la surface.

 

Ça expliquerait tout.

 

Il y a aussi une tour près d'elle qui mesure environ 0,3 à 3,5 milles de haut. La preuve absolue que les extraterrestres existent, si puissante de preuve, nous pourrions poursuivre la NASA en justice et l'utiliser pour les forcer à dire la vérité sur l'existence des extraterrestres. "

 

 

0 commentaires

mar.

07

août

2018

Lune : immense structure artificielle ou artefact d'une ancienne photo prise lors de la mission Apollo X ? Août 2018

Photo originale

Date de découverte : 7 août 2018

Lieu de la découverte : Terres Lune

Source photo NASA : https://www.lpi.usra.edu/resources/apollo/frame/?AS10-34-5131

 

D'après Scott Waring :

 

"J'ai trouvé cette structure dans une image lunaire de la NASA d'Apollo 10.

La structure a un angle clair de 90 degrés et même un sembler au bord qui est la preuve à 100% que les étrangers ont fait ce bâtiment. Ce n'est qu'un autre exemple des preuves que la NASA a trouvé en 1969 et qu'elle ne voulait pas que le public découvre.

Le jaune sur la photo est original. Je n'ai pas ajouté de jaune. Mais je l'ai fait en noir et blanc pour mieux le voir. "

 

 

Commentaire :

 

Ces deux structures imbriquées sont situées en périphérie et à l'extérieur du cratère APOLLONIUS.

 

Ces images sont assez surprenantes.

 

On imagine bien un pavillon de trompette (cratère le plus élevé) émergeant d'un autre pavillon de trompette !

Effectivement il semble exister un angle droit !

Est-il possible que la photo crée une illusion d'optique ?

Ce décalage et élévation de cratère artificiel est-il lié à un artefact lors du développement de la photo ?

S'il s'agit d'une construction Alien alors elle est immense avec des murs épais rapporté au diamètre de cette structure !

S'agit-il d'un rempart abritant des structures habitables ou une entrée d'un tunnel sous-Lunaire ?

 

0 commentaires

mer.

01

août

2018

Apollo 11: la NASA dévoile tous les secrets des premiers pas de l'homme sur la lune

 

Près de 50 ans après les premiers pas sur la Lune, l’agence spatiale américaine a mis en ligne tous les enregistrements des conversations entre les participants à la mission Apollo 11. Au total 19.000 heures à écouter.

 

Le 20 juillet 1969, les trois américains Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins marquaient l’Histoire en atteignant la Lune pour la première fois. Malgré des archives vidéo et audio déjà accessibles en ligne, la plupart des secrets de la mission Apollo 11 n’avaient pas encore été livrés. C’est désormais chose faite. Sur son site, la NASA publie une immense quantité d’enregistrements, qui couvrent les conversations entre tous les participants d’Apollo 11 durant les huit jours de mission.

 

 

Un magnétophone vieux de 45 ans

 

Au total, 19.000 heures de bandes sonores ont été numérisées, soit l’équivalent de plus de deux ans d’écoute. Parmi les fichiers mis en ligne, on retrouve des conversations entre les scientifiques de la NASA et les astronautes, mais également de nombreux échanges entre les différents membres de l’équipe travaillant sur le programme Apollo 11. Au total, on estime que 400.000 personnes ont contribué de près ou de loin aux premiers pas de Neil Armstrong sur la Lune

 

D’après la NASA, il a fallu modifier le seul appareil capable de lire les bandes sonores, conservées dans des coffres à température contrôlée. Vieux de 45 ans, le magnétophone a été modifié afin de pouvoir lire 30 pistes simultanément. Le travail de numérisation a été entamé fin 2013 et s’est achevé au début de l’année 2018. Pour accomplir sa tâche, l’agence spatiale a reçu l’aide de l’Université du Texas à Dallas.

 

 

L’ensemble des conversations ont été retranscrites par écrit à l’aide d’un logiciel de reconnaissance vocale. Ce dernier a également été utilisé afin d’identifier le début et la fin d’une conversation au milieu de longs silence. Le logiciel a par ailleurs été capable d’isoler des moments-clés d’une conversation, par exemple en détectant un éclat de rire.

 

Pour la NASA, le travail n’est pas terminé.

 

Les enregistrements d’Apollo 11 ne représentent qu’un quart du total des enregistrements du programme Apollo, qui s’est étalé entre 1961 et 1975. Tous sont destinés à être numérisés et rendus publics à leur tour dans les prochaines années.

 

1 commentaires

mer.

01

août

2018

Russie : Ovni observé lors de l'éclipse Lunaire

 

Article publié sur le site de

Ch.Macé http://ovniparanormal.over-blog.com

 

Plus les jours passent, plus je constate qu'il nous arrive de plus en plus de témoignages concernant la présence d'ovnis lors de l'éclipse lunaire du 27 juillet 2018 ! C

Cet ovni qui a pu être filmé à Penza en Russie, lors de la nuit de l'éclipse lunaire, du 27 au 28 juillet 2018

 

Le témoin commente :

 

"J'ai filmé l' éclipse lunaire par étapes, et soudainement j'ai vu un objet  brillant se déplaçant au-dessus de moi dans le ciel nocturne. À l'œil nu, il était net et il y avait quatre lumières.

J'ai pris quelques photos. Sur l'une d'elles l'image était nette.

Je l'ai agrandi et fait un croquis en deux projections: dans l'une des images, bien que floue, il y a un objet volant inconnu avec ses lumières et une lumière isolée .

Il y a une image floue où l'Ovni est visible, mais légèrement plus bas que sur la photo précédente. L'intervalle entre ces deux photos n'est pas plus que de 10 secondes, de sorte que l'on peut dire que l'OVNI a plané. En ce qui concerne les toits des maisons, il est évident que l'objet volait très bas », a déclaré l'homme.

L'objet a été baptisé par le témoin "crabe bleu", informe l'agence de presse "Penza-Press".

 

Rappelons que dans la nuit du 28 Juillet, les Russes ont observé la coïncidence la plus rare de deux événements astronomiques - une éclipse totale de la Lune, la plus longue du 21ème siècle, et la grande opposition de Mars.

 

Ce n'est pas la première observation d'OVNIS à Penza ces derniers temps. L'utilisateur du 30 juillet Valery Safronov a posté sur sa page d''un des réseaux sociaux un enregistrement vidéo, qui montre comment l'objet volant non identifié se déplace.

 

Source: http://www.35media.ru/news/2018/08/01/penzenec-snyal-na-kameru-nlo 

0 commentaires

mar.

31

juil.

2018

Des OVNI lumineux repérés près de la Lune ou des météoroïdes ?

 

Récemment, deux mystérieux éclairs lumineux ont éclaté sur le côté obscur de la Lune. Quelle est l'origine de ces lumières non identifiées ? Sont-elles d'origine extraterrestre ?

 

Ces phénomènes bizarres ont été observés à partir de la Terre par le Système de Détection et d'Analyse des Impacts sur la Lune (« Moon Impacts Detection and Analysis System » ou « MIDAS ») les nuits du 17 juillet et du 18 juillet 2018.

 

Les observatoires MIDAS en Espagne scrutent quotidiennement la surface de la Lune à la recherche d'impacts d'astéroïdes et de météores.

 

Un communiqué de l'Agence spatiale européenne (ESA) a révélé que des flashs avaient été enregistrés à exactement 24 heures d'intervalle, « comme si l'un était à la recherche » de l'autre.

 

Des photographies détaillées de la surface cahoteuse de la Lune, capturées par des caméras CCD à haute sensibilité, montrent le moment exact de l'impact.

 

Mais cette vidéo pourrait-elle être la preuve que les chasseurs d'OVNI ont besoin pour finalement régler le débat sur l'existence ou non de visiteurs extraterrestres sur Terre ?

 

Il est extrêmement improbable que les photos lunaires aient quelque chose à voir avec les extraterrestres, mais MIDAS et l'ESA sont d'accord pour dire que les flashs étaient d'origine extraterrestre.

 

L'ESA a déclaré : « Le 17 juillet 2018, un ancien morceau provenant de l'espace a été projeté sur la Lune avec assez d'énergie pour produire un éclair de lumière brillant. »

 

« Un autre rocher était apparemment à sa poursuite puisqu'un deuxième éclair a illuminé une région différente de la Lune presque exactement 24 heures plus tard. »

 

Malgré la force de l'impact, les estimations actuelles suggèrent que les impacteurs étrangers n'étaient pas plus gros qu'une noix de taille moyenne.

 

Les roches spatiales de cette taille, appelées météoroïdes, sont généralement des vestiges d'astéroïdes plus gros et de comètes qui dérivent sans but dans l'espace.

 

Les météoroïdes clignotants en question provenaient vraisemblablement de la traînée poussiéreuse laissée dans le sillage de la comète lors de la pluie de météores Alpha Capricornides.

 

Cette pluie de météores commence généralement le 15 juillet et se poursuit jusqu'à la mi-août.

 

L'agence européenne a déclaré : « Depuis au moins mille ans, les gens ont affirmé être témoins de phénomènes de courte durée présents sur la face de la Lune. »

 

« Par définition, ces éclairs transitoires sont difficiles à étudier, et déterminer leur cause reste un défi. »

 

Trois observatoires astronomiques en Espagne scrutent la Lune à la recherche de ces éclairs transitoires pour le compte du projet MIDAS.

 

Les observatoires utilisent de puissants télescopes et des caméras CCD pour détecter et identifier les différents impacts qui agitent la Lune.

 

Jose Maria Madiedo, du MIDAS, a déclaré qu'une meilleure compréhension de ces impacts lunaires pourrait aider à mieux protéger la Terre contre des dangers similaires.

 

L'expert spatial a déclaré : « En étudiant les météoroïdes sur la Lune, nous pouvons déterminer combien de roches l'impactent et à quelle fréquence, et à partir de là, nous pouvons déduire les chances d'impact sur Terre. »

 

Cette explication scientifique paraît parfaitement plausible. Toutefois, la possibilité d'OVNI ne devrait pas être écartée. Dans ce genre de cas, il est nécessaire de garder l'esprit ouvert.

 

 

0 commentaires

ven.

27

juil.

2018

N'oubliez pas d'observer ce soir une superbe éclipse totale de Lune et l’opposition de Mars en même temps

Vendredi 27 juillet au soir, la Lune totalement éclipsée et l’éclatante planète Mars à l’opposition sont visibles côte à côte à l’œil nu, au sud-est du ciel.

 

La pleine lune qui se lève vers le sud-est le vendredi 27 juillet au moment du coucher du Soleil est en partie cachée par l’ombre de la Terre, l’ambiance lumineuse devrait donc être comparable à celle de cette image prise avec un puissant téléobjectif en août 2017, non loin de Marseille (revoir cette vidéo).

 

Mais l’éclipse de l’année dernière n’était que partielle, alors que, cette fois-ci, la Lune va plonger totalement dans l’ombre terrestre et nous présenter une profonde teinte cuivrée.

 

En outre, une heure après le départ du Soleil, dans un ciel crépusculaire déjà sombre, le point extrêmement brillant de la planète Mars sera magnifique juste à côté de la Lune totalement éclipsée : un spectacle céleste superbe !

 

 

C’est beau, rare, facile à observer à l’œil nu et sans aucun danger !

 

Vendredi 27 juillet, juste après le coucher du Soleil en Europe, regardez vers le sud-est et repérez la pleine lune qui se lève majestueusement. Le ciel est encore vivement éclairé par le crépuscule, mais vous pouvez déjà remarquer que la lune est différente : il en manque un gros morceau !

 

Dans l’espace, le Soleil, la Terre et la Lune sont sur le point de s’aligner presque parfaitement et le disque lunaire s’enfonce progressivement dans l’ombre de la Terre.

 

À 21 h 30 min, heure de Paris (temps universel + 2 heures), la pleine lune est totalement plongée dans le cône d’ombre de notre planète et sa face présente une magnifique coloration cuivrée (voir l’explication plus bas).

 

Notre satellite se situe alors à moins de 10° de hauteur, vous devez donc choisir un site d’observation avec un horizon bien dégagé autour du sud-est ; estimez la hauteur avec votre poing bras tendu qui cache à peu près 10° sur le ciel.

 

Cette scène est déjà superbe et inhabituelle – la dernière éclipse totale de Lune visible en France métropolitaine remonte au 28 septembre 2015 – mais le clou du spectacle est encore à venir.

 

À 22 h 20 min, dans un ciel devenu bien plus sombre et alors que la pleine lune arrive au plus profond de l’ombre terrestre, le point éclatant orangé de la planète Mars est visible à 6° en dessous d’elle.

 

Cette planète est à l’opposition et elle brille comme jamais au cours de ces quinze dernières années (voir ce billet).

 

Elle aussi est alignée avec le Soleil et la Terre, mais elle se situe à près de 58 millions de kilomètres de nous, donc bien au-delà de l’extrémité de l’ombre de notre planète.

 

Dans un ciel dégagé, après une journée de forte chaleur, l’effet de ces deux astres aux reflets cuivrées plus ou moins intenses, côte à côte au-dessus de l’horizon sud-est, devrait être vraiment impressionnant.

 

Pas impressionnant dans le sens effrayant, mais impressionnant esthétiquement et émotionnellement, impressionnant par la force des souvenirs que vous conserverez de cette rencontre céleste.

 

À partir de 23 h 13 min, après 1 heure et 43 minutes de totalité – la plus longue du siècle, voir plus bas –, le disque lunaire commence sa sortie de l’ombre terrestre.

 

La plus belle phase de l’éclipse s’achève, mais je vous suggère de rester encore un moment dehors pour apprécier l’intensité exceptionnelle de l’éclat martien qui reste parfaitement visible malgré l’augmentation considérablement de la luminosité lunaire.

 

À 0 h 19 min, le 28 juillet donc, la pleine lune est intégralement hors de l’ombre et elle n’y retournera pas avant le 21 janvier à l’occasion de sa prochaine éclipse totale qui sera également observable en Europe.

 

 

 

Au fait, c’est quoi une éclipse de Lune ?

 

Une éclipse totale de Lune se produit lorsque la pleine lune traverse l’ombre de la Terre et n’est plus éclairée directement par le Soleil. La Lune tourne autour de la Terre en parcourant une orbite inclinée de 5,1° par rapport au plan de l’orbite de la Terre autour du Soleil. Cette inclinaison est importante, car elle limite drastiquement le nombre d’éclipses lunaires que nous pouvons voir. Une éclipse ne peut en effet se produire qu’au moment de la pleine lune, lorsque notre satellite se situe à l’opposé du Soleil par rapport à la Terre. Éclairée par l’astre du jour, la Terre possède une ombre qui s’étire sous la forme d’un cône sur moins de deux millions de kilomètres dans le plan de son orbite. Si la pleine lune se produit à un moment où notre voisine circule au-dessus ou en-dessous de ce plan, ce qui est le cas le plus fréquent, elle ne peut pas traverser l’ombre terrestre et il n’y a pas d’éclipse. Une éclipse totale de Lune ne se produit donc que lorsque la pleine lune circule à hauteur – ou à proximité immédiate – du plan de l’orbite de la Terre que l’on nomme « plan de l’écliptique » puisque c’est le plan dans lequel se produisent les éclipses.

 

L’ombre conique de la Terre se développe sur un peu moins de deux millions de kilomètres à l’opposé du Soleil. Elle est entourée par une zone de pénombre qui correspond aux endroits d’où le disque solaire apparaît partiellement caché par le limbe de notre planète. Lors d’une éclipse totale de Lune, notre satellite naturel traverse d’abord la pénombre, ce qui amoindrit légèrement son éclat, puis s’enfonce dans l’ombre, qui est plus ou moins colorée en rouge par le rayonnement solaire filtré et réfracté par l’atmosphère terrestre.

Crédit : NASA

Où peut-on voir l’éclipse de Lune du 27 juillet dans le monde ?

En France métropolitaine, la boule lunaire qui apparaît au ras de l’horizon sud-est au coucher du Soleil est d’autant plus couverte par l’ombre de la Terre que vous vous situez à l’ouest du pays. Au-delà d’une ligne Bayonne-Lille, elle est même déjà entièrement éclipsée quand elle se lève. Le meilleur endroit de la planète pour voir cette éclipse est l’île de La Réunion, où la Lune est au zénith en pleine nuit au milieu de la totalité. La Lune se couche au début de la totalité en Nouvelle-Calédonie. Aux Antilles, seule une éclipse par la pénombre est observable et, en Polynésie française, le phénomène n’est pas visible, tout comme en Amérique du Nord.

 

Ce schéma montre les régions du globe qui sont concernées par l’éclipse. Les chiffres renvoient aux instants suivants : 1 = entrée dans la pénombre ; 2 = entrée dans l’ombre ; 3 = début de la totalité ; 5 = fin de la totalité ; 6 = sortie de l’ombre ; 7 = sortie de la pénombre. La courbe associée à chacun de ces chiffres indique les régions à partir desquelles on peut voir ces instants lors du lever ou du coucher de notre satellite. Si, par exemple, vous vous trouvez à l’ouest (à gauche) d’une de ces courbes dans la partie « éclipse au lever de la Lune », l’instant qu’elle concerne se produit juste avant le lever de la Lune et vous ne pouvez pas l’observer ; si vous vous situez à l’est, en revanche, l’instant se produit juste après le lever de notre satellite et vous l’observez au ras de l’horizon.

© Guillaume Cannat d’après le logiciel Lunar Eclipse Maestro de Xavier Jubier.

Les horaires précis de l’éclipse totale de Lune du 27 juillet 2018

Le schéma ci-dessous vous montre la trajectoire de la Lune à l’intérieur de la pénombre et de l’ombre de la Terre lors de l’éclipse totale du vendredi 27 juillet 2018. Le diamètre du cône d’ombre de la Terre à la distance de la Lune lors de cette éclipse est de 9 200 kilomètres ; le diamètre équatorial de la Lune est de 3 476 kilomètres. Les chiffres signalent les principales étapes de ce rendez-vous. Si vous n’êtes pas en France métropolitaine, convertissez les horaires en temps en temps universel et appliquez votre décalage horaire :

© Guillaume Cannat d’après le logiciel Lunar Eclipse Maestro de Xavier Jubier

Horaires en heure légale d’été pour la France métropolitaine (temps universel + 2 h)

 

1 Entrée dans la pénombre à partir de 19 h 14 min

2 Début de l’entrée dans l’ombre à 20 h 24 min

3 Début de la totalité à 21 h 30 min

4 Milieu (maximum) de la totalité à 22 h 21 min

5 Fin de la totalité (début de la sortie de l’ombre) à 23 h 13 min

6 Fin de la sortie de l’ombre à 0 h 19 min, le 28 juillet

7 Sortie de la pénombre jusqu’à 1 h 28 min

 

Le vendredi 27 juillet 2018, le Soleil se couche à 20 h 59 min à Nice, 21 h 13 min à Montpellier et à Strasbourg, 21 h 34 min à Bordeaux, 21 h 36 min à Paris, 21 h 40 min à Lille, 21 h 59 min à Quimper. La Lune se levant quelques minutes avant le coucher du Soleil, l’entrée dans la pénombre et tout ou partie de l’entrée dans l’ombre ne sont pas visibles en France métropolitaine.

 

Comment observer une éclipse de Lune ?

 

L’observation d’une éclipse totale de Lune ne présente aucun danger pour votre vue. Vous pouvez donc l’admirer autant que vous le désirez à l’œil nu, aux jumelles ou avec des instruments optiques plus puissants, lunettes ou télescopes. Il est important de souligner que, durant pratiquement toute la phase qui voit le disque lunaire s’enfoncer progressivement dans l’ombre ou en sortir, et qui dure près d’une heure, la coloration cuivrée de la surface lunaire n’est pas visible à l’œil nu car la zone non éclipsée est trop éblouissante. Si vous utilisez des jumelles, une lunette ou un télescope, en revanche, ou si vous photographiez la Lune, les teintes cuivrées typiques apparaissent à partir du moment où le disque lunaire est éclipsé à plus de 30-40 %.

 

Déjà spectaculaire à l’œil nu, l’observation d’une éclipse lunaire devient somptueuse dans un instrument car le grossissement permet de détailler la progression de l’ombre d’un cratère à l’autre et de guetter les variations de teintes qui peuvent apparaître tout au long du phénomène. Le liseré bleu-vert engendré par la couche d’ozone en périphérie de l’ombre est particulièrement beau durant les premières et les dernières minutes de la totalité, lorsque le bord lunaire n’est plus éblouissant.

 

Cette pleine lune éclipsée sera la plus petite de l’année !

 

Notre satellite circule en effet actuellement à sa distance maximale de la Terre, à plus de 406 000 kilomètres, son diamètre apparent est donc inférieur à 0,5 degré. C’est la plus petite, mais cela ne l’empêchera sûrement pas d’être la pleine lune la plus regardée de l’année…

 

Les couleurs des éclipses lunaires

 

L’un des aspects les plus spectaculaires de l’observation d’une éclipse totale de Lune est l’apparition de couleurs sur la face habituellement éblouissante et grise de notre voisine. Bien évidemment, ces colorations ne sont pas le reflet de changements physiques des matériaux qui parsèment la surface sélène ; il s’agit simplement de la projection sur la face lunaire des variations de couleurs subies par la lumière du Soleil lorsqu’elle traverse l’atmosphère terrestre.

 

La périphérie de l’ombre est colorée par les rayons solaires filtrés et réfractés par la haute atmosphère et peut donc présenter une grande variété de teintes comme le jaune, l’orangé, le vert ou le bleu – ces deux dernières étant générées par la réfraction de la lumière solaire par la couche d’ozone située entre 18 et 25 km d’altitude. Le centre du cône d’ombre, en revanche, doit sa coloration aux rayons solaires qui traversent la basse atmosphère et sont donc plus fortement réfractés.

 

De la même manière que les crépuscules peuvent exhiber des colorations intenses ou pratiquement inexistantes en fonction de la couverture nuageuse ou de la présence de poussières et d’aérosols d’origine volcanique dans l’air, la coloration du centre de l’ombre de notre planète dépend largement de l’état de la basse atmosphère sur le pourtour terrestre tel que le verrait une personne installée sur la Lune lors de la totalité. Il faut insister sur l’importance que peut jouer la distance Terre-Lune au moment de l’éclipse. Si la Lune se trouve à l’apogée – au plus loin de notre planète –, elle passe plus près du sommet du cône d’ombre et présente en général une teinte plus vive que lorsque l’éclipse se déroule au périgée.

 

Il y a quelques décennies, l’astronome français André Danjon a établi empiriquement une échelle de mesure de la luminosité des éclipses totales de Lune. Attendez le milieu du phénomène, lorsque la Lune est au cœur de l’ombre, pour relever votre mesure à l’œil nu ou avec un instrument optique. L’éclipse du 27 juillet 2018 devrait être très sombre car notre satellite s’enfonce très profondément dans l’ombre terrestre, mais sa grande distance pourrait atténuer légèrement cet assombrissement.

 

Échelle de Danjon

0 = éclipse très sombre, la Lune est pratiquement invisible au maximum.

1 = éclipse sombre, grise ou brune, les détails lunaires sont difficilement perceptibles.

2 = éclipse rouge foncé ; le centre de l’ombre est très sombre, la zone périphérique est un peu plus claire.

3 = éclipse rouge brique ; le bord de l’ombre est d’un gris-jaune assez clair.

4 = éclipse brillante avec une teinte cuivrée ou orangée ; la bordure est bleutée et très lumineuse.

 

La plus longue du siècle ?

 

Avec une totalité durant pratiquement 103 minutes, seulement quatre minutes de moins que le maximum théorique, il s’agit effectivement de la plus longue éclipse totale de Lune du 21e siècle. Au 20e siècle, seules les éclipses du 6 juillet 1982 (105,7 minutes) et du 16 juillet 2000 (106,4 minutes) furent plus longues et il faudra attendre le 9 juin 2123 pour observer une totalité plus longue que celle du 27 juillet 2018 : 106,1 minutes. Cela précisé, je signale tout de même que l’éclipse du 26 juin 2029 aura une totalité de 102 minutes ce qui est vraiment très proche de celle du 27 juillet 2018.

 

Pour conclure, je vous engage à lire l’excellente BD éducative mise en ligne par Sylvain Rivaud alias Lepithec, auteur de bandes dessinées et illustrateur. Passionné du ciel depuis tout petit, il est astronome amateur et nous avait déjà proposé d’excellentes BD sur l’éclipse de Soleil de 2015 et sur celle de 2017.

0 commentaires

ven.

27

juil.

2018

Lune : abri extraterrestre ?

 

Une véritable maison aurait été découverte sur la Lune ce qui prouverait que la NASA nous ment depuis des années, selon bon nombre de théoriciens sur Internet.

 

Des images vidéo de cette anomalie ont récemment émergé. Elles semblent nous montrer une structure blanche située au sommet d'une montagne de la surface lunaire.

 

En y regardant de plus près, on peut remarquer que cette anomalie semble posséder deux portes ouvertes. L'ombre de cette incroyable structure est clairement visible.

 

Tyler Glockner, qui a fait cette découverte, a spéculé qu'il s'agissait d'une dépendance utilisée par les extraterrestres qui vivent sur la lune.

 

Il a également ajouté que la NASA avait fait une erreur en permettant à cette image de devenir publique.

 

Il explique : « Vous ne pourriez pas savoir que cette structure était là, sauf si vous avez vraiment zoomé dessus. »

 

« Et la NASA ne pense pas qu'il y ait assez de gens dans le monde pour scruter les images et trouver ce genre de choses. »

 

« Mais ils ont tort. »

 

La vidéo a été mise en ligne sur la chaîne YouTube Secureteam10 aujourd'hui. Elle a depuis cumulé plus de 100 000 visites.

 

Et les internautes ont rapidement exprimé leurs propres opinions.

 

« Très intéressant, sans aucun doute, il y a beaucoup de secrets à découvrir sur la lune », a déclaré un téléspectateur.

 

Un autre a ajouté : « Cela ressemble davantage à une pyramide. »

 

Et un troisième a suggéré : « La NASA nous prépare un mauvais coup et elle garde le secret. »

 

0 commentaires

mer.

25

juil.

2018

Une flotte d'OVNI filmée en train de quitter la Lune

 

Un ufologue a filmé une incroyable flotte composée d'une dizaine d'OVNI lumineux qui semblaient quitter la Lune.

 

Les images nous montrent une multitude d'objets scintillants de différentes couleurs. En zoomant dessus, on constate qu'ils n'ont strictement rien de normal ou de naturel.

 

Il semble que les mouvements de ces étranges engins ne soient pas identiques à ceux des oiseaux. Ce qui est surprenant c'est que ces OVNI semblent partir de la Lune pour une obscure raison.

 

Que faisaient-ils là-bas ?

 

0 commentaires

lun.

23

juil.

2018

20 Juillet 1969 : on a marché sur la Lune ?

 

« Nous avons choisi d’aller sur la Lune. Nous avons choisi d’aller sur la Lune au cours de cette décennie et d’accomplir d’autres choses encore, non pas parce que c’est facile, mais justement parce que c’est difficile. Parce que cet objectif servira à organiser et à offrir le meilleur de notre énergie et de notre savoir-faire, parce que c’est le défi que nous sommes prêt à relever, celui que nous refusons de remettre à plus tard, celui que nous avons la ferme intention de remporter, tout comme les autres. »

 

John F. Kennedy, Discours « We choose to go to the moon », 12 Septembre 1962, Université Rice au Texas

 

Moins de 7 ans plus tard, le 20 Juillet 1969, l’homme marche sur la Lune. Oui ? Non ?

 

J’ouvre une hypothèse alternative, oui à l’alunissage, non au film tourné directement de la Lune ?

 

A lire, le Moonfire de Norman Mailer, un riche instantané de Juillet 1969 aux States. On y apprend que Werner Von Braun, pièce maîtresse du programme spatial américain, est totalement intégré dans la jet set de son nouveau pays. From Nazis to Nasa. Quelle ironie… Alors, un peu plus, un peu moins…

 

Je ne peux que rester étonné par la réflexion de Mailer lors du début de la transmission télévisée de l’alunissage. Nous sommes en pleine guerre froide, et nettoyer l’affront de Sputnik est une question d’honneur national. On se rappellera le discours de feu JFK. Et les astronautes sont des militaires, donc au service de leur gouvernement. Bref.

 

Deux articles intéressants d’actualité, Qui possède la Lune (en français) :

https://actualite.housseniawriting.com/science/2018/07/20/qui-possede-la-lune/27389/

 

Une question qui pouvait paraître triviale (donc facile à régler) en 1967, mais qui va prendre de plus en plus de sens avec l’éclairage de ce second article, « 3 Raisons pour lesquelles nous devrions retourner sur la Lune ».

 

Lien vers l’article :

 

3 Reasons Why We Might Return to The Moon

Traduction de l’article :

 

Le vendredi marque le 49 e anniversaire de la première fois où tout être humain s’est posé sur un sol solide et extraterrestre. Les détails sont probablement familiers: le 20 juillet 1969 , Neil Armstrong et Buzz Aldrin sont devenus les premiers à marcher sur la Lune. C’est un privilège rare, même maintenant:  seulement dix autres personnesont atterri sur la Lune et sont sorties pour une promenade.

 

Un peu plus de trois ans plus tard, les humains ont marché sur la Lune  pour la dernière fois . L’évolution des priorités politiques et économiques signifiait que la NASA ne se concentrerait plus sur l’envoi de personnes sur la Lune. Après tout, nous avions déjà planté un drapeau, confirmé que la Lune n’était pas faite de fromage et joué au golf. Que reste-t-il d’autre?

 

Eh bien, il se trouve que nous pourrions repartir – et bientôt. Le président Trump a insisté pour reprendre les missions lunaires habitées, bien que cela  ne corresponde pas aux désirs du public ou de la communauté scientifique pour un programme spatial (personne ne sait vraiment d’où sa détermination découle, mais il ne semble pas avoir beaucoup plus de substance qu’un caprice).

 

Mais il y a d’autres  vraies  raisons pour lesquelles nous pourrions vouloir envoyer quelqu’un sur la Lune. Il y a de la science à faire et de l’argent à faire. Fouillons un peu plus loin et voyons ce qui pourrait nous ramener à notre voisin lunaire.

 

1) Trump  veut vraiment que cela arrive.

 

En décembre dernier, le président Trump a signé une directive indiquant que la NASA donnerait la priorité à l’exploration humaine sur la Lune et au-delà. Imaginez: un pied humain sur la Lune! Accomplir un exploit si impossible montrerait au reste du monde que l’Amérique est capable de grandes choses, ce qui affirmerait vraiment notre domination sur la scène internationale!

 

Donc, en supposant que le président Trump sache que nous avons gagné la course à l’espace il y a 43 ans (il sait, non?), Il pourrait y avoir d’autres raisons pour lesquelles Trump veut que plus de gens visitent l’espace  . Peut-être que c’est un étalage de réalisations nationales, peut-être pour développer des avantages économiques ou militaires . D’une façon ou d’une autre, la Maison Blanche est en train de pousser dur pour ce grand pas.

 

2) Argent comptant.

 

Un isotope rare appelé hélium-3 pourrait nous aider à produire de  l’énergie nucléaire propre et sûre sans dégager de déchets dangereux ou radioactifs. Et il se trouve que la Lune a beaucoup de choses (tout comme Jupiter, mais c’est un peu plus difficile à atteindre).

 

Alors qu’un réacteur de fusion nucléaire à l’hélium n’existe pas encore, nombreux sont ceux qui s’attendent à ce que l’hélium-3 soit la pièce manquante – et celui qui sécurise l’approvisionnement débloquerait des richesses pour rivaliser avec Scrooge McDuck.

 

Il y a deux ans, le gouvernement fédéral a donné sa bénédiction à une compagnie privée pour atterrir sur la Lune pour la première fois. Moon Express, qui prévoit également de déverser des cendres humaines sur la Lune (lire: litière) pour les clients qui veulent une crémation non conventionnelle, a pour but ultime d’établir une colonie minière lunaire. Selon le site Web de la société, Expedition « Harvest Moon » prévoit de mettre en place une station de recherche permanente d’ici 2021. À ce stade, elle commencera à extraire des échantillons et des matières premières pour les renvoyer sur Terre.

 

Cela pourrait mener à de meilleures recherches (et peut-être mieux) sur l’histoire et le maquillage de la lune, d’autant plus que notre approvisionnement en échantillons des missions Apollo  est si limité. Mais l’hélium-3 est ce que Moon Express est vraiment après . Et ils ne sont pas les seuls  –  le gouvernement chinois a aussi les yeux rivés sur l’approvisionnement en hélium-3 de la Lune.

 

En plus d’ouvrir l’espace aux exploitations minières privées, Trump a tendu la main à la NASA dans l’espoir que la technologie de l’agence pourrait être utilisée pour lancer des installations minières sur la Lune et sur les astéroïdes.

 

Mais il y a beaucoup à faire avant que les équivalents spatiaux des barons du charbon commencent à vendre des roches spatiales. Par exemple, nous devons trouver comment approcher et atterrir sur un astéroïde, et mettre en place au moins des bases semi-permanentes et des opérations minières. Mais encore, certaines entreprises vont de l’avant.

 

3) Science! slash, pratique pour Mars.

 

Le gouvernement, avec de nombreux milliardaires intéressés par l’espace, a des plans bien publicisés pour coloniser Mars. Leurs raisons vont de: faire avancer la recherche scientifique, explorer le cosmos pour des funsies, sauver l’humanité de quelque chose.

 

La Lune pourrait jouer un rôle essentiel dans ces plans – en tant que destination pratique hors-monde, et comme un arrêt de camion céleste le long du chemin.

 

En février, le secrétaire au Commerce, Wilbur Ross, a déclaré que la mise en place d’une colonie sur la Lune sera essentielle pour l’exploration spatiale future. Surtout, il a mentionné, de sorte qu’il peut servir de station de ravitaillement. Sa logique semble être basée sur le fait que la Lune exerce moins de force gravitationnelle que la Terre, donc l’atterrissage et la relance d’une fusée rechargée laissent cette roquette explorer plus loin dans l’espace.

 

Certains ont également proposé d’utiliser une base lunaire comme pratique pour une colonie martienne, car ils seraient beaucoup plus proches de la Terre – les habitants de la Lune ne seraient que trois jours de la Terre, tandis que les Martiens humains seraient à huit mois de la maison.

 

De la NASA mission Gateway, comme temps indiqué , pourrait donner lieu à des colonies lunaires au cours des dix prochaines années. La passerelle fonctionnerait comme une station spatiale en orbite autour de la Lune, mais serait capable de se déplacer vers et depuis la surface. La chronologie prévue de la passerelle est controversée même au sein de la NASA, car certains estiment qu’elle est trop optimiste quant à savoir quand nous pourrions réellement voir des résultats.

 

Il y a encore trop d’inconnues et de dangers pour les gens dans les établissements spatiaux pour qu’un tel programme réussisse aujourd’hui. Même en essayant de simuler une colonie de Mars sur Terre, il y a eu plusieurs tensions mentales et complications imprévues .

 

Mais de toute façon, les missions d’exploration et de recherche en cours continuent de changer radicalement notre compréhension de la Lune.

 

«Il y a dix ans, nous aurions dit que la Lune était complètement sèche», a déclaré Ryan Zeigler , conservateur des échantillons lunaires des missions Apollo de la NASA, à Futurism.

 

« Au cours des dix dernières années, de  nouveaux instruments et de nouveaux scientifiques ont montré que ce n’était pas le cas, et cela a eu des effets profonds sur les modèles qui prédisent comment s’est formé le système Terre-Lune », a-t-il ajouté.

 

Bien sûr, il y a des raisons financières au premier plan de la récente poussée pour l’exploration lunaire. Mais même si c’est juste un effet secondaire agréable, nous pouvons également tirer de précieuses nouvelles découvertes scientifiques de ces missions. »

 

0 commentaires

lun.

23

juil.

2018

L'URSS aurait réussi à envoyer des hommes sur la Lune !

 

Une théorie affirme que les astronautes soviétiques auraient battu les États-Unis dans la conquête spatiale et auraient envoyé, en premier, des hommes sur la Lune. Hélas, ils ne seraient jamais rentrés chez eux.

 

La Russie et les États-Unis se sont affrontées pendant les années 50 et 60 dans une course folle à l'espace. Les deux superpuissances cherchaient à conquérir le ciel.

 

C'est l'Union Soviétique qui a remporté les deux premières batailles. Elle a, en effet, été la première à placer un satellite en orbite et à envoyer un homme dans l'espace.

 

La NASA a riposté il y a 49 ans aujourd'hui avec la fameuse mission Apollo 11 durant laquelle elle a envoyé, pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, des hommes sur la Lune. C'est un exploit qui n'a jamais été égalé par l'Union Soviétique.

 

Cependant, des théoriciens du complot affirment que les Russes ont réussi à envoyer un homme sur la lune. Ils auraient même réussi à le faire en premier !

 

Cette surprenante théorie affirme que les cosmonautes sont morts sur la lune dans un incident qui a été couvert par les Soviétiques.

 

Le mystère entourait les missions spatiales du Kremlin - même le nom de son ingénieur en chef Sergei Korolev était un secret bien gardé par la Russie.

 

On sait que les désastres spatiaux de l'Union soviétique ont été dissimulés et ne sont devenus connus qu'après la chute du rideau de fer.

 

Pendant des décennies, des rumeurs persistaient au sujet de « cosmonautes perdus ». Ces derniers auraient été envoyés dans l'espace et ne seraient jamais revenus à la maison.

 

Des théoriciens du complot ont même révélé des effrayants enregistrements sonores dans lesquels on peut entendre des voix faibles en russe émanant des cosmonautes en orbite.

 

Les détails du programme de recherche soviétique pour une mission habitée n'ont même pas été rendus publics avant 1990.

 

Les théoriciens du complot prétendent avoir des « preuves » que ce sont aussi les Soviétiques qui ont mis le premier homme sur la Lune.

 

Une vidéo visionnée 600 000 fois sur YouTube nous montre le « lancement à la nuit tombée d'une fusée top secrète ».

 

Ces images affirment que ce vaisseau spatial a été lancé en même temps que la célèbre sonde Spoutnik, qui est devenue le premier objet artificiel placé en orbite en 1957.

 

Des images, plus ou moins douteuses, nous montrent des astronautes - qui ne portent pas les combinaisons spatiales habituelles des soviétiques - en train de planter un drapeau sur la Lune.

 

La chaîne YouTube The Unknown certifie que les Soviétiques ont atterri sur la lune mais ne sont jamais revenus chez eux.

 

Le voyage de retour raté a été considéré comme un « déshonneur » par le gouvernement soviétique. C'est la raison par laquelle cette opération a été soigneusement cachée dans le « plus grand secret jamais étouffé ».

 

Le théoricien du complot pense même que des extraterrestres ont été impliqués dans cet incident. Pour lui, cela serait une des raisons pour laquelle ils ne sont jamais revenus.

 

Les historiens n'ont bien sûr trouvé aucune preuve suggérant que les Soviétiques aient atteint la Lune en premier. Les experts s'accordent à dire que les deux premiers hommes à avoir foulé le sol lunaire étaient Armstrong et Aldrin en 1969.

 

Les Soviétiques ont réussi à placer une sonde sur la Lune en 1966 - appelée Luna 9.

 

C'est devenu le premier vaisseau spatial à avoir atterri de manière contrôlée sur un corps céleste autre que la Terre.

 

Luna 9 a réussi à offrir à l'humanité son premier aperçu de la surface de la Lune avec une série d'images grossières mais surprenantes.

 

Moscou est également le premier à avoir réussi à atteindre la Lune avec un objet artificiel en 1959. Hélas, il s'est écrasé et n'a pas pu poursuivre sa mission.

 

Au même moment où Apollo 11 atterrissait sur la Lune, la sonde soviétique Luna 15 s'écrasait sur la surface lunaire à environ 530 miles de là. Ce fut le dernier effort des Soviétiques pour prendre le dessus sur les États-Unis.

 

Des astronautes de l'Union Soviétique ont survolé la Lune, mais jusqu'à présent aucun Russe n'a jamais marché sur la surface du seul satellite naturel de la Terre.

 

C'est une série de lancements ratés de fusées à la fin des années 60 et 70 qui ont finalement mis fin au rêve de Moscou.

 

Les théoriciens du complot restent fasciner par l'atterrissage sur la Lune. Des théories émergent constamment sur les diverses missions spatiales qui se sont succédées.

 

Certains prétendent que l'homme n'a jamais posé le pied sur la Lune. Apollo 11 serait un gigantesque canular mis en scène par Hollywood.

 

D'autres disent que les États-Unis ont trouvé quelque chose sur la Lune qui les a tellement effrayés qu'ils ont été contraints de ne jamais y revenir.

 

Pour certains, les astronautes y auraient rencontré une civilisation extraterrestre.

 

Certains affirment même que les nazis auraient atteint la Lune en 1942 !

 

 

0 commentaires

lun.

23

juil.

2018

Lune : Un homme sans combinaison spatiale photographié ou artefact ?

 

En analysant une photo prise sur la Lune dans les années 1970, un ufologue a découvert la présence d'un homme ne portant pas de combinaison spatiale. Pour beaucoup, il s'agit d'une preuve supplémentaire que l'homme n'a jamais mis le pied sur la Lune …

 

Les sceptiques ont longtemps prétendu que la NASA avait falsifié ses missions lunaires. Certains prétendant qu'ils « avaient admis que la mission de 1969 ne pouvait pas être possible ».

 

D'autres théories surprenantes ont fait surface affirmant que la Russie avait battu les États-Unis dans la conquête de la Lune.

 

Une autre vidéo est récemment devenue virale. Celle-ci nous montre un astronaute ne portant pas visiblement pas de combinaison spatiale sur la surface lunaire.

 

Le chasseur d'OVNI Streetcap1 a posté une photo de l'un des astronautes impliqués dans l'atterrissage d'Apollo 17 en 1972.

 

Au moment où il zoome sur sa visière, une silhouette semble apparaître dans le reflet. Celle-ci ne porte vraisemblablement pas de combinaison spatiale.

 

« Cette photo a été prise sur la Lune », nous précise l'ufologue. « C'est un reflet d'un visage de l'un des astronautes. J'ai trouvé ça un peu étrange. »

 

« J'ai analysécette photo sur mon logiciel. »

 

« Ce que nous semblons voir ici c'est une la silhouette d'un humain ne portant pas de combinaison spatiale, vers le début des années 70. C'est une photographie de la mission Apollo 17. »

 

« Il porte une sorte de, je ne sais pas, une sorte de gilet ... une jambe là, avec une chaussure, une autre jambe et une ombre de cette silhouette probablement. »

 

Cette personne a admis qu'elle avait cru en l'alunissage avant de tomber sur ces incroyables images.

 

Mais les internautes ont eu des réactions mitigées après avoir regardé cette vidéo.

 

0 commentaires

ven.

20

juil.

2018

Base extraterrestre au reflets blancs découverte sur Google Maps Lune en juillet 2018

 

Date de découverte : Juillet 2018

Lieu de la découverte : Lune de notre Terre

Les coordonnées de Google Moon : 23°57'34.27 N 4°26'36.85 E

 

D'après Scott Waring :

 

"Cette base extraterrestre sur Google Lune a été découverte par un de mes amis, deux chercheurs sur les ovnis à Mar Del Plata, en Argentine. Elle a été trouvée par Sandra Andrade et Marcelo Irazusta, deux chercheurs avec leur propre canal youtube qui trouvent souvent des preuves étonnantes de structures extraterrestres sur la lune et Mars. 

 

Les angles de 90 degrés de la structure et les deux bords en forme de barre sur le côté gauche indiquent qu'il s'agit d'une structure conçue intelligemment.

 

Avez-vous également remarqué qu'une ombre couvre la moitié de la structure ?

Aussi l'ombre autour de la gauche de la structure ?

Cette ombre est la preuve à 100% qu'il s'agit d'une structure réelle à la surface de la lune. "

 

 

Marcelo Irazusta  déclare :

 

"Salut Scott. Je vous envoie voir ma dernière vidéo. Ils sont la preuve évidente de l'existence de 50 bases extraterrestres possibles sur la lune. Chacune d'entre elles a ses coordonnées correspondantes." 

 

 

0 commentaires

jeu.

19

juil.

2018

Lune : découverte d'une cité d'Emeraude

Date de découverte : 18 juillet 2018

Lieu de la découverte : Lune des Terres

Photo source : (21MB) http://ser.sese.asu.edu/MOON/CLEM_COLOR/moon.tiff

 

Scott Waring est en pleine forme en ce moment et nous transmets ses découvertes; libre à vous d'adhérer ou pas à son point de vue...

 

Scott Waring déclare :

 

"J'ai trouvé des structures extraterrestres époustouflantes dans cette grande photo lunaire de l'index de l'Univ of Arizona contrôlé par l'USGS et la NASA. 

 

La chose la plus remarquable que j'ai trouvée était un dôme vert émeraude au-dessus d'un cratère. Ça me rappelle la cité d'émeraude du magicien d'Oz. 

 

Il y avait aussi deux grands dômes noirs brillants au-dessus de cratères non loin de là.

 

Je ne sais pas comment les astronomes du monde entier ont ignoré de tels découvertes, mais mes recherches m'ont appris que la NASA a donné beaucoup d'argent aux observatoires du monde entier, probablement pour contrôler leurs recherches et leurs résultats publiés. 

 

C'est à nous, le public, de publier la vérité sur l'existence des extraterrestres. La vérité est que.... chaque planète et lune de notre système solaire a eu une vie extraterrestre sur elle ou à l'intérieur de celle-ci."

 

 

Présentation ci-dessous sous forme de diaporama des découvertes et interprétations de Scott

0 commentaires

jeu.

19

juil.

2018

Lune : découverte d'une douzaine de longues structures blanches

Date de découverte : Mars 2014, et récemment en réexaminant les photos. 

Coordonnées de la découverte : 3°53'18.47 "S 17°34'20.73 "W 

Méthode utilisée : Carte Google Moon

 

 

D'après Scott Waring :

 

"J'ai voulu jeter un coup d'oeil aux structures que j'avais  découvertes en 2014, parce que beaucoup de bâtiments et de découvertes ont été supprimés ou que les URLs n'existent plus.

 

Ces bâtiments sont toujours là sur Google Moon qui est un programme gratuit à télécharger et à utiliser depuis votre bureau. 

 

Les structures mesurent environ 100-150 mètres de long et 10-15 mètres de large. Je ne pense pas que ce sont des structures dans lesquelles on puisse s'abriter ou vivre, mais elles ont probablement un but comme la filtration de l'air ou la respiration ou la collecte d'énergie ou même comme antenne émettrice. Heureux de voir qu'elles  sont toujours présentes !"

 

 

 

 

0 commentaires

lun.

09

juil.

2018

Lune : 3 ovnis lumineux dans un cratère ?

 

 

D'après Scott Waring :

 

"Voici une grande découverte, rapportée par UFOmania de Youtube.

 

Il a trouvé des lumières dans un cratère sombre. Lorsque vous augmentez la taille des objets, ils apparaissent comme des bâtiments blancs et brillants. Les types de céramique blanche que j'ai rapportés plusieurs fois auparavant. Une preuve impressionnante de l'existence d'extraterrestres intelligents sur la lune de notre terre."

 

 

0 commentaires

lun.

02

juil.

2018

Lune : structure blanche en forme de champignon - 02 juillet 2018

Date de découverte : 1er juillet 2018

Lieu de la découverte : Lune des Terres, indice Apollo 17

Source photo 1 : https://www.lpi.usra.edu/resources/apollo/frame/?AS17-158-23901

Source photo 2 : https://www.lpi.usra.edu/resources/apollo/frame/?AS17-158-23902

 

D'après Scott Waring :

 

"J'ai trouvé une des structures en forme de champignons blancs dont nous avons tous entendu parler.

La structure a un long tronc sur le dessus, et elle est munie d' une tête ronde blanche , et d'épaules également blanches.

Il y a aussi d'autres structures sous forme de champignons blancs à proximité. 

 

Non loin au sommet de l'une des deux photos, vous voyez qu'il y a aussi une autre structure noire qui a beaucoup d'angles droits et qui est clairement une structure plus similaire à ce que nous, les humains, avons sur terre.

C'est donc plus facile à voir et à accepter.

La structure en forme de champignon sera plus difficile à accepter, mais avec un peu de recherche, vous en entendrez parler si vous ne l'avez pas déjà fait. "

 

 

0 commentaires

jeu.

28

juin

2018

Lune : un Ovni noir ou l'ombre d'un Ovni survolant notre Lune

 

Date d'observation : 24 juin 2018

Lieu d'observation : Cratère Tycho, lune des Terres.

Source : MUFON #92942

 

"Voici une grande vidéo d'un disque sombre se déplaçant  au-dessus de la surface  Lunaire dans la région du cratère Tycho.

 

Le disque est si bas qu'il laisse une ombre sur la surface lorsqu'il traverse la lune. C'est la preuve à 100% que les aliens existent. C'est incroyable ! "

 

 

Le témoin oculaire déclare :

 

"UFO HOVERING TYCHO CRATER. THE OBJECT SEEM TO PRODUCT A SHADOW ON THE MOON."

 

 

0 commentaires

mar.

26

juin

2018

Activité ufologique sur la Lune

 

 

Les enregistrements de récentes activités d'Ovnis ont été réalisés avec un télescope haute définition CGXL 1400.

 

Tous les objets en mouvement au-dessus de la surface de la lune ont été zoomés et analysés par'Bruce Sees al' et cela montre qu'il y a beaucoup plus d'activité OVNI sur la lune que ce que nous en pensons !

 

Commentaire : le problème avec ce type d'enregistrement c'est la proximité proche ou non de l'objet enregistré qui s'interpose entre l'objectif de la caméra et la lune !

0 commentaires

lun.

25

juin

2018

Découverte d'une pyramide Lunaire ?

 

La Lune, seule satellite naturel de la Terre, recèle d'une pléthore de mystères que les ufologues dénichent assez régulièrement. Certaines de ces trouvailles tendent à prouver qu'il existe ou a existé une vie dans cet atmosphère jugé inhospitalier.

 

Le 17 juin 2018, Marcelo Irazusta, un célèbre chercheur argentin, a présenté l'une des meilleures découvertes qu'il a trouvées sur la surface de la Lune. Sur les images qu'il a publiées, on peut voir un carré parfait mesurant 100 mètres de chaque côté.

 

Ce « bâtiment » semble se trouver sur le sommet d'une montagne. On peut également remarquer la présence de trois grandes colonnes qui paraissent soutenir cette incroyable structure pyramidale.

 

Ces images proviennent directement de la NASA et elles peuvent être consultées sur le logiciel Google Moon en entrant simplement les coordonnées suivantes : 23°57'34.27 N 4°26'36.85 E.

 

0 commentaires

dim.

24

juin

2018

Lune : soucoupe volante survolant la surface Lunaire sur une photo de la mission Apollo 16 ?

Date d'observation : 24 juin 2018

Lieu d'observation : Terre Lune, près du cratère de Hilbert

Photo : https://www.lpi.usra.edu/resources/apollo/frame/?AS16-P-4626

 

D"après Scott Waring :

 

"J'ai trouvé un disque extraterrestre qui plane au-dessus de la surface de la lune  dans une photo de la mission Apollo 16. Ce disque se trouve à environ 10-20 mètres au-dessus de la surface de la lune, comme l'indique l'ombre du disque rond en dessous. L'ombre est la preuve qu'il vole. 

 

Il y a aussi une grande porte d'entrée dans le flanc de la montagne à proximité. La porte est plus large en bas, plus mince en haut, mais clairement c'est  l'entrée d'une base souterraine". 

 

0 commentaires

mer.

06

juin

2018

Nouvelles anomalies sur la Lune

 

Voici repéré un Ovni triangulaire repéré sur notre Lune.

S'agit-il encore une fois de l'avion secret Américain en mission Lunaire ? 

0 commentaires

lun.

04

juin

2018

Ces objets inconnus qui survolent notre Lune !

 

Date d'observation : 31 mars 2018

Lieu d'observation : Lune de notre Terre

Source : MUFON #92437

 

 

"Ce triangle Ovni a été enregistré par une personne prenant des photos de la lune.

 

L'objet est un triangle sombre. La surface du triangle et la coloration de la lune elle-même indiquent que l'OVNI est en train de s'élever de la surface de la lune, et non de passer à côté d'elle.

 

De tels OVNI ont déjà été enregistrés par des astronomes. Je vais inclure une vidéo d'un cas plus ancien ci-dessous."

 

 

La trajectoire elliptique de cet objet ne peut pas être l'ombre portée d'un satellite !

0 commentaires

mer.

23

mai

2018

David Meade accuse la NASA d'avoir truqué les missions lunaires

 

L'atterrissage lunaire de 1969 de la NASA constitue, pour certains, le plus grand canular du 20ème siècle.

 

David Meade, théoricien de la conspiration bien connu, a révélé que sa propre mère n'avait jamais cru à cet événement diffusé en direct à la télévision.

 

Quand la NASA a accompli l'exploit incroyable d'envoyer le premier homme à la surface de la lune à bord de la mission spatiale Apollo 11, de nombreuses personnes à travers le monde entier se sont demandées si l'agence spatiale Américaine n'avait, en réalité, pas monté un incroyable canular.

 

La diffusion historique en direct de la vidéo où l'on voit Neil Armstrong sortir du module lunaire a été remise en question. Certains affirment que toute cette scène a été enregistrée dans un studio de cinéma.

 

David Meade est célèbre dans les milieux complotistes. Il s'est fait connaître sur ses théories sur la planète X. Aujourd'hui, il a révélé pourquoi il pense que l'atterrissage sur la lune aurait pu être falsifié par le gouvernement américain.

 

Il a déclaré : « Ma mère, même dans les années 1960, ne croyait pas que l'alunissage avait véritablement eu lieu. Elle était sceptique. Beaucoup de gens le sont. »

 

Selon M. Meade, une zone de rayonnement au-dessus de la Terre, connue sous le nom de ceinture de Van Allen, aurait été infranchissable pour la mission Apollo 11. Si toutefois, ils auraient essayé de la traverser les trois astronautes auraient été aspergés de doses létales de radiations.

 

La ceinture de Van Allen, ou ceinture de rayonnement de Van Allen, contient une grande densité de particules énergiques dans deux zones distinctes situées aux environs de 500 à 58 000 km au-dessus de la Terre.

 

M. Meade a prétendu que la mission Apollo qui a emmené les astronautes Neil Armstrong, Michael Collins et Buzz Aldrin sur la Lune n'était pas protégée du danger que représente la ceinture de Van Allen.

 

Il explique : « Devinez quoi ? Sans protection nucléaire, il semble qu'une forme de vie biologique telle qu'un être humain ne puisse traverser ces ceintures. »

 

« A moins, bien sûr, qu'ils aient été protégés du rayonnement par six pieds de plomb. »

 

« Le vaisseau spatial Apollo n'avait pas un tel blindage. Est-ce la façon la plus simple de prouver qu'aucune mission spatiale n'a traversé la ceinture de Van Allen ? »

 

« Ce monde est-il contrôlé par des sociopathes qui ne se soucient pas de la vérité ? C'est la question fondamentale. »

 

« Avons-nous été soumis à une série de mensonges depuis les années 1960 ? C'est ce à quoi Eisenhower [président des État-Unis de 1953 à 1961, NDLR] nous a mis en garde. »

 

Cependant, selon les astronautes de la NASA, il n'y avait absolument aucun danger pour les astronautes de la mission Apollo 11 parce que l'exposition aux rayonnements dans la ceinture de Van Allen était minime.

 

La NASA a indiqué que les dosimètres portés par les astronautes d'Apollo n'ont pas enregistré plus de deux rads de radiations au cours de cette mission qui a duré six jours, c'est-à-dire beaucoup trop peu pour être mortels.

 

Les chiffres de l'Agence américaine pour la santé et la sécurité au travail (OSHA) révèlent qu'un corps humain devrait être soumis à 300 rads pendant une heure avant que cela soit considéré comme mortel.

 

La NASA a déclaré : « Le dosage total pour le voyage est de seulement 11,4 rads en 52,8 minutes. »

 

« Parce que 52,8 minutes est égal à 0,88 heures, cela est égal à un dosage de 11,4 Rads par 0,88 heures donc 13 Rads en une heure, ce qui est bien en dessous des 300 Rads en une heure qui est considérée comme létale. »

 

« En outre, cette exposition aux radiations serait pour un astronaute qui se trouverait à l'extérieur de l'engin spatial pendant le transit à travers les ceintures. »

 

« La protection contre les rayonnements à l'intérieur de l'engin spatial réduit l'exposition de 13 Rads par heure de sorte qu'il est complètement inoffensif. »

 

0 commentaires

mer.

16

mai

2018

Lune : observation d'un Ovni lumineux par télescope

 

Le 2 décembre 2016, un témoin vivant à Magalas, dans le sud de la France, regardait à travers son télescope.

 

Il a vu un OVNI de couleur vert vif.

 

Rapport du témoin :

 

"Observation de la lune au télescope. Capture d'une image difficile à expliquer.

 

J'ai une image que j'aimerais partager avec vous et que je suis incapable d'expliquer en termes conventionnels. J'apprécierais beaucoup une opinion éclairée..... Je l'ai partagé avec des amis qui m'ont encouragé à tendre la main."

 

 

0 commentaires

mer.

09

mai

2018

Phénomène de dispartion de la Lune filmé par un astronaute Russe (ISS)

 

Le cosmonaute russe Oleg Artemyev a posté une vidéo de notre lune en voie de disparition samedi. Il a filmé ce phénomène naturel intéressant, appelé coucher de lune, depuis la Station spatiale internationale (ISS).

 

En regardant les images, il est surprenant d'observer la lune se  déformer et devenir complètement bleue.

 

0 commentaires

sam.

28

avril

2018

C'est quoi ce que je viens de filmer ?: 3 objets opaques passent devant la Lune (vidéo)

 

Il n'a même pas compris lui-même ce qui était apparu dans le champ de sa caméra: dans une vidéo intitulée « C'est quoi ce que je viens de filmer devant la Lune? », cet astronome-amateur a fait plus qu'une observation tranquille des objets célestes: il a éveillé l'intérêt des fans des aliens. 

 

« J'étais en train de filmer la demi-lune samedi et j'ai capté quelque chose de bizarre devant elle », a-t-il confié dans la légende de la vidéo, précisant que sur le point 1:18 trois objets « traversent » la Lune. 

 

La vidéo commence par se focaliser sur les cratères caractéristiques de notre satellite. Après une minute, un groupe de trois objets se déplace rapidement au premier plan pour ensuite disparaître tout aussi vite. 

 

« Je crois qu'il s'agit de ballons d'hélium que quelqu'un a dû lâcher », suppose l'auteur de la vidéo. « En tout cas, ayez le plaisir [de la regarder]. Dites-moi ce que vous en pensez. » 

 

Parmi les autres théories avancées, certains ont soutenu dans les commentaires la version des ballons d'hélium, d'autres ont supposé qu'il s'agissait de météorites.

 

Commentaire : Qu'est-ce que vous en pensez ?

 

0 commentaires

jeu.

26

avril

2018

Nouvelle théorie complotiste : La mission spatiale de la Chine serait une escroquerie !

 

Un expert prétend avoir des preuves que les êtres humains n'ont jamais mis les pieds sur la Lune. Après avoir analysé des images, il a découvert des choses stupéfiantes …

 

À la fin du mois dernier, le rover Chang'e 3 a relayé des images de la surface lunaire pour la cinquième et dernière fois.

 

Le rover a montré des images panoramiques de son ultime mission. Les théoriciens de la conspiration ont été prompts à affirmer que l'Administration spatiale nationale chinoise (l’agence spatiale responsable du programme spatial de la Chine) avait truqué toute cette mission.

 

Dans une vidéo postée en ligne, un expert dans le domaine spatial affirme que le sol visible n'est pas cohérent entre les différentes photos.

 

Il a également souligné que les ombres sur le sol semblent inchangées entre les images prises à une semaine d'intervalle.

 

Le point le plus étrange révélé par cette vidéo est l'arrière-plan qui semble avoir deux nuances de noir bien différentes.

 

Il prétend que cela doit être dû à une erreur dans les images de synthèse utilisées pour créer le revêtement. Il ajoute qu'il pourrait s'agir d'une texture manquante dans l'une des couches ou d'une défaillance dans le processus de rendu.

 

La vidéo a été diffusée en ligne le 2 avril 2018 et depuis, elle a gagné en popularité, accumulant plus de 320 000 visites.

 

Des internautes sont désormais convaincus qu'il s'agit de la preuve que non seulement cet atterrissage est faux, mais aussi que les atterrissages de la NASA sont une escroquerie.

 

0 commentaires

lun.

23

avril

2018

Lune : découverte d'un engin Lunaire ressemblant à un Humvee militaire près d'une base

 

Voici une nouvelle découverte de Streetcap1 de Youtube.

Celle-ci est incroyable en raison de la forme de cet engin qui ressemble à un Humvee de l'armée de Terre Américaine !

 

 

Alors, y-t-il une base Américaine déjà installée sur notre Lune avec des hommes en scaphandre conduisant ces engins !

Ci-dessous les deux vidéos de Streetcap1 qui scrute sans cesse les anomalies Lunaire, en particulier à partir des images du module Chinois "Chang'e 3 Lunar Lander".

 

 

Le transporteur apparaît en rose sur la photo alors que deux autres structures artificielles émettent des couleurs différentes :

jaune /blanc lumineux au centre (zone habitée ?), et vert/bleu à droite (cylindre surélevé- zone d'observation et technologique ?).

 

Dans la seconde vidéo ci-dessous, Streetcap1 observe sur deux photos successives que le transporteur a disparu, donc il est déduit que celui-ci est capable de se mouvoir sur ses roues !

Un réseau de fenêtres lumineuses apparaît alors (plantes sous serre ? ).

 

 

 

0 commentaires

lun.

23

avril

2018

Lune : Une soucoupe volante photographiée par la NASA

 

Une soucoupe volante d'origine extraterrestre aurait été photographiée par des appareils de la NASA sur la Lune.

 

Streetcap1, célèbre ufologue très actif sur YouTube a repéré un objet suspect à l'intérieur d'un cratère sur des photos prises par Lunar Orbiter 3, un véhicule spatial lancé en 1967.

 

A l'intérieur de l'ouverture du cratère, on peut remarquer la présence d'un mystérieux engin de forme circulaire.

 

« Si vous regardez la zone sombre et ce qui l'entoure, vous avez ce qui ressemble davantage à une forme de soucoupe. »

 

« On dirait que cet engin possède des fenêtres. On peut même voir des bords lisses sur sa partie inférieure. »

 

«Il s'agit de l'arrière de la machine. »

 

Scott Waring a admis que l'image avait déjà été postée auparavant, étant donné que la mission Lunar Orbiter 3 s'est terminée en 1967, mais il a décidé d'offrir une nouvelle analyse.

 

Et des milliers d'internautes ont été surpris par cette trouvaille.

 

L'un d'eux écrit : «Je n'ai jamais rien vu de tel auparavant. Cela ressemble à un vaisseau quelconque. »

 

Un autre surenchérit : « Sans aucun doute la meilleure photo que j'ai jamais vue d'un vaisseau spatial. »

 

Et un troisième poursuit : «Il y a certainement quelque chose là-bas et ce n'est pas un rocher. »

 

0 commentaires

ven.

20

avril

2018

Stupéfiant halo lunaire au-dessus du désert d'Atacama au Chili

 

 

Les chercheurs de l'Observatoire de La Silla, à la frontière du désert d'Atacama au Chili, étudiaient les étoiles et les constellations la semaine dernière lorsqu'ils ont vu quelque chose de spectaculaire : un halo lunaire brillant s'était formé devant la constellation d'Orion et Sirius, l'étoile la plus brillante de notre ciel. 

 

Le terme technique pour un halo lunaire ou solaire est un "halo circonscrit". Comme les chiens solaires, les halos lunaires et solaires appartiennent à la famille des halos de glace, qui sont des phénomènes optiques formés par la réfraction du soleil sur des cristaux de glace hexagonaux suspendus haut dans l'atmosphère, le plus souvent dans des cirrus.

 

Ils sont aussi connus sous le nom de halos de 22 degrés, car l'anneau de lumière forme 22 degrés à partir du soleil. 

 

Les nuages circulaires sont constitués de millions de minuscules cristaux de glace. Lorsque la lumière du soleil ou de la lune frappe ces cristaux de la bonne façon, la lumière se réfracte et se réfléchit. C'est cette interaction entre la lumière et les cristaux de glace hexagonaux qui forme l'anneau autour de la lune. 

 

Bien que les halos solaires et lunaires se forment de la même manière, il y a une différence notable. Comme le clair de lune n'est pas très lumineux, les halos lunaires sont typiquement incolores, comparés à leurs cousins solaires de couleur arc-en-ciel.

Cependant, avec la configuration optique idéale et les réglages parfaits de l'appareil photo, nous pouvons parfois voir de la couleur dans les halos lunaires - typiquement rouge à l'intérieur et bleu à l'extérieur. 

 

C'est exactement ce que le photographe Yuri Beletsky a su capturer ! 

 

Il y a un vieux dicton météo qui dit qu'un anneau autour de la lune signifie bientôt la pluie.

J'ai mentionné que les halos se forment lorsque le soleil réfléchit les cristaux de glace que l'on trouve dans les hauts cirrus. Comme les cirrus sont les plus hauts dans notre atmosphère, ils se déplacent à la vitesse la plus rapide et sont souvent les premiers nuages à arriver avant un système orageux. 

 

Si vous voyez cet anneau autour de la lune, attendez-vous à ce que les nuages s'épaississent et s'abaissent - et à ce que la pluie arrive dans les 12 à 24 heures qui suivent. 

 

Le climat est incroyable. 

 

0 commentaires

jeu.

19

avril

2018

Lune IO : paréidolie d'un visage enregistré par Galileo ?

 

Date de découverte : 19 avril 2018

Lieu de la découverte : Tupan Patera, lune appelée IO.

URL de la NASA : https://images.nasa.gov/details-PIA02599.html

 

 

D'après Scott Waring :

 

"Je regardais les archives photographiques de la NASA aujourd'hui et j'ai retrouvé un vieux visage que j'avais trouvé il y a environ 5 ans. Heureux de voir qu'il est toujours en place, mais dans une nouvelle URL. 

 

Ce visage sur la lune IO est la preuve à 100% que des extraterrestres ont déjà existé sur cette lune. Comme vous pouvez le constater par vous-même, le visage n'est pas seulement là, mais en quatre couleurs, contrairement à son environnement unicolore. Nous ne sommes pas seuls dans l'univers. 

 

Vous pouvez voir que c'est un visage extraterrestre.

 

Le vaisseau spatial Galileo a enregistré ce visage en octobre 2001.

 

Le visage porte un casque, un peu comme ceux que l'on portait à l'époque romaine. D'après l'apparence de son cou, je dirais que cette espèce a des taches ou des taches de couleur foncée sur sa peau. Les lèvres sont petites et minces. Les yeux noirs et ovales. La photo originale était en fausses couleurs....quelque chose que la NASA fait souvent pour cacher des détails, habituellement avec des photos de Mars. Mais j'ai restauré la vraie couleur de retour à la normale ci-dessus, la photo en fausses couleurs est ci-dessous. "

 

 

 

0 commentaires

jeu.

19

avril

2018

Lune : Une base extraterrestre photographiée lors de la mission Apollo 16 ?

 

Il y a peu des théoriciens de la conspiration ont révélé des images qui pourraient prouver que la NASA a truqué les atterrissages lunaires.

 

Un expert a publié une vidéo dans laquelle il analyse une photo prise peu après l'atterrissage d'Apollo 16 sur la Lune. Sur ces images filmées par l'astronaute Charles Duke Jr, on peut voir le commandant John Young en train de recueillir des échantillons lunaires.

 

Mais c'est ce qui se passe à en arrière-plan qui a davantage intéressé les ufologues.

 

Sur ces photos, on pourrait voir une base extraterrestre, à côté d'un vaisseau spatial et d'humanoïdes non humains.

 

La vidéo a été mise en ligne sur la chaîne YouTube UFOmania et a déjà cumulé plus de 13 500 vues.

 

 

Les internautes ont rapidement spéculé sur ce que la présence de cet objet signifie réellement pour l'histoire spatiale.

 

L'un d'eux explique : « C'est parce que les États-Unis ne sont jamais allés sur la lune ».

 

Et un autre ajoute : « La plupart des photos d'atterrissage sur la Lune ont été prises sur Terre. »

 

Un dernier soutient : « Les atterrissages sur la lune n'étaient qu'un canular. »

 

Apollo 16 était la dixième mission habitée du programme spatial américain Apollo.

 

Il était le cinquième et l'avant-dernier à atterrir sur la Lune et le premier à atterrir dans les hautes terres lunaires.

 

Il a été envoyé dans l'espace à partir du Centre spatial Kennedy en Floride le 16 avril 1972 et a duré 11 jours.

 

0 commentaires

dim.

15

avril

2018

LUNE : LA NASA LANCE UNE "TOURNÉE VIDÉO"

 

La NASA a surpris tout le monde en publiant une vidéo impressionnante en résolution de la Lune, basée sur les données obtenues par le Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO), qui orbite autour de notre satellite naturel depuis 2009.

 

La vidéo nous montre plusieurs endroits importants sur la Lune. Il est à noter que beaucoup de ces sites se trouvent du côté visible de la Lune et ont déjà été analysés et observés par des astronomes professionnels et amateurs.

 

Selon l'agence spatiale, les informations obtenues par le LRO ont permis de planifier de futures missions sur la Lune, tout en apportant de nouvelles connaissances sur la structure et l'évolution de notre satellite.

 

 

L'un des endroits qui est montré plus en détail est le pôle nord de la lune. Grâce aux données obtenues par le LRO, les scientifiques ont détecté des montagnes et des bords de cratères, et aussi grâce au fait que cette région est constamment éclairée par le Soleil. Les chercheurs ont suggéré que ces régions lunaires seraient idéales pour placer des panneaux solaires qui permettent le développement de futures missions humaines.

 

Un autre endroit qui est visité virtuellement est le plateau d'Aristarque, qui a un cratère très lumineux visible à l'œil nu de la Terre. Les chercheurs ont suggéré que cet endroit serait idéal pour les débarquements et en même temps permettrait d'étudier l'histoire volcanique de la Lune.

 

La visite virtuelle a également visité le pôle Sud, où les scientifiques ont pu détecter les températures les plus froides du système solaire : dans le vaste bassin Pole-Aitken, situé sur le côté caché de la Lune, qui a une extension de 2 414 kilomètres. En outre, la vidéo montre également le cratère mystérieux Tycho, dont jusqu'à présent il n'y a aucune explication de son origine.

 

LRO a été conçu comme une mission d'un an. Grâce à ses nombreuses orbites autour de la Lune, nous avons pu étendre la science lunaire des missions Apollo tout en préparant le terrain pour de futures explorations lunaires. Et comme la mission continue de recueillir des données, elle nous offrira beaucoup plus d'occasions de faire le tour de notre Lune. "

 

 

La fin de la conspiration ?

 

En outre, la vidéo de la NASA montre le site d'atterrissage d'Apollo 17 dans la vallée de Taurus-Littrow, plus profonde que le Grand Canyon. La caméra LRO a même réussi à capturer une vue de la moitié inférieure d'Apollo 17 Lunar Lander, qui est toujours à la surface, ainsi que le véhicule mobile.

 

0 commentaires

dim.

08

avril

2018

Lune : des astronautes de la NASA ont repéré des OVNI en 2006

Des astronautes de la NASA auraient repéré un étrange vaisseau spatial extraterrestre. Pour certains, il s'agirait d'un légendaire satellite alien découvert, pour la première fois, il y a des dizaines d'années.

 

Dans la vidéo, qui a été prise à bord de la navette spatiale Atlantis, on peut voir un objet noir et circulaire en train de planer au-dessus des nuages. Un astronaute de la NASA, qui se trouvait à bord, parlait de cette mystérieuse observation au contrôleur sur Terre :

 

« Il y a quelques heures, alors que nous regardions une vidéo, nous avons remarqué un objet. »

 

Le scientifique, clairement effrayé, dit qu'il ne veut pas finir les opérations de contrôle qu'il était en train d'effectuer tant que cet OVNI n'était pas identifié.

 

Tim Beckers, ufologue connu pour sa chaîne YouTube « UFO Today », a prétendu que ce vaisseau pourrait être le satellite connu sous le nom de Chevalier Noir.

 

Des théoriciens de la conspiration croient que ce satellite est un engin spatial d'origine extraterrestre en orbite autour de la Terre. La NASA ferait tout pour dissimuler l'existence de cet engin.

 

« Le premier de ces OVNI est clairement un objet volant non identifié se déplaçant entre la navette spatiale et la Terre. »

 

« De loin, cela ressemble au satellite baptisé 'Chevalier Noir'. »

 

Quelques instants plus tard, quatre OVNIS apparaissent juste en face de la navette spatiale.

 

Encore une fois, l'équipage semble inquiet et en informe la tour de contrôle.

 

Tim précise que l'un des astronautes explique que « les objets reviennent » - indiquant que ce n'est pas la première fois qu'ils repèrent ces mystérieux OVNI.

 

Plus de 180 000 personnes ont vu la vidéo, prise au cours d'une mission spatiale en 2006. De nombreux internautes se sont intéressés à cette affaire.

 

« La NASA cache tout, ils en savent tellement », peut-on lire dans un commentaire.

 

Un autre ajoute : « Ils admettent avoir retouché la vidéo avant de la diffuser publiquement ».

 

Un dernier, moins convaincu, pense tenir une explication : « Ce ne sont que des lumières, peut-être des reflets. »

 

0 commentaires

ven.

30

mars

2018

Lune : immense structure géométrique

Cette vidéo a été mise en ligne par Streetcap 1 de YouTube.

 

Vous pouvez remarquer cette structure géométrique très haute composé d'une flèche à gauche de deux ailerons à droite et d'une structure axiale entre le eux ailerons.

 

En zoomant il existe sur le dessus une seconde structure avec des travées inclinées en forme de toile d'araignée.

 

Poste d'observation ? 

 

Qu'en pensez-vous ?

 

Ancien  vaisseau ?

1 commentaires

lun.

26

mars

2018

Lune : cité extraterrestre ?

 

Date de découverte : 22 mars 2018

Lieu de la découverte : Lune de notre Terre

 

D'après Scott Waring :

 

"Sur cette photo de la surface lunaire, Streetcap1 de Youtube a trouvé d'autres structures d'aspect céramique blanche prouvant sans l'ombre d'un doute que des extraterrestres existent. 

 

Même une IA informatique parviendrait à la conclusion que cette structure devant nous est une structure créée par des êtres intelligents. Il faudra peut-être quelques années avant qu'une telle IA soit  disponible en usage publique, mais elle deviendra un jour un outil du chercheur en UFOLOGIE. "

 

 

Commentaires : 

 

Pourquoi Scott affirme qu'il s'agit de constructions

extraterrestres ?

Si vous examinez l'environnement, et en particulier les structures éclairées par notre Soleil vous constaterez qu'elles ne comportent aucun angle droit, ni de côtés alignés, ni de formes carrés ou rectangulaires etc.... ce qui élimine un effet de pixellisation !

Par conséquent cette grosse structure centrale à l'architecture futuriste avec ses nombreux angles droits, et blocs situés à différents niveaux , et bâtiments périphériques, peut correspondre à une zone de concentration d'habitants lunaires indépendants de notre race humaine.. l'érosion naturelle n'a pas pu édifier ce type de structure.

0 commentaires

sam.

10

mars

2018

Divulgation Chinoise : une base extraterrestre prise en photo par le module lunaire Chinois Chang'e-2 en 2012

 

D'après Scott Waring , Google tenterait  d'empêcher cette publication !!

 

"Mise à jour du 10 mars 2018:

Google a veillé à bloquer l'accès à l'ancien article donc je vais le poster à nouveau. Certains pouvoirs tentent d'empêcher le public de voir certaines choses, c'est un article donc  important si le gouvernement essaie de vous empêcher d'en entendre parler, donc je l'affiche de nouveau, pour le rendre visible à nouveau. 

 

Cette structure a été découverte  et mise à notre connaissance  par une personne chinoise anonyme.

 

Les canulars en Chine sont peu nombreux, contrairement aux canulars américains, et je crois donc que c'est tout à fait vrai."

 

" JE PUBLIE OFFICIELLEMENT LES PREMIÈRES PHOTOS DE BÂTIMENTS EXTRATERRESTRES SUR LA LUNE ?

QUI, À SON TOUR, RESTERA DANS L'HISTOIRE COMME LA PLUS GRANDE DÉCOUVERTE SCIENTIFIQUE DE TOUS LES TEMPS!"

 

"Si ce rapport est vrai, et si la structure lunaire sur cette photo est semblable à beaucoup de choses que j'ai moi-même vues, cela signifie que les Chinois sont maintenant conscients de l'existence des extraterrestres et qu'ils ont probablement déjà été en contact avec ces extraterrestres.

 

Cela expliquerait pourquoi tant de radiotélescopes sont à la recherche de signaux d'extraterrestres, et  pourquoi d'autres sont construits en ce moment même, mais aucun signal signalé par des extraterrestres n' a été rapporté au public.

 

Consultez ce rapport ci-dessous.

 

"J'ai reçu des images d'une source qui prétend que la Chine va diffuser des images prises par l'orbiteur lunaire Chang' e-2, qui montrent clairement des bâtiments et des structures sur la surface de la lune.

Il affirme également que la NASA a délibérément bombardé des zones importantes de la Lune dans le but de détruire des artefacts et des anciennes installations.

Les photos qui n'ont pas encore été publiées montrent clairement les cratères d'impact nucléaire et les débris de construction causés par les explosions dans un effort de la NASA pour détruire la vérité.

La Chine s'achemine vers la divulgation complète de la réalité extraterrestre, si ces images et les images futures sont vérifiées authentiques, alors la NASA devrait faire l'objet d'une enquête pour fraude et trahison.

La Chine va publier toutes les données et images du Chang' e-2 dans les semaines et les mois à venir, laissant espérer  le début d'une nouvelle ère."

 

0 commentaires

dim.

04

mars

2018

Un OVNI triangulaire repéré à la surface de la Lune

De gigantesques OVNI triangulaires ont été repérés tout autour de la Lune, ce qui a amené de nombreux ufologues à croire que le seul satellite naturel de la Terre était en réalité une base extraterrestre.

 

Ces objets surprenants ont été découverts par des astronomes amateurs. Pour les théoriciens de la conspiration, il s'agirait d'une preuve évidente qu'un ou plusieurs OVNI planent régulièrement à travers la surface lunaire.

 

La chaîne YouTube « Secure Team 10 » a publié une vidéo qui montre l'ombre de l'un de ces « engins » survolant la lune.

 

L'OVNI, en lui-même, n'est pas visible mais le narrateur de la vidéo pense que c'est parce qu'il est si proche de la lune que l'on ne peut voir que son ombre depuis la Terre.

 

Il explique : « On peut dire qu'il s'agit d'une ombre puisque l'on peut voir l'ombre qui entoure les cratères. »

 

« Cela m'a été envoyé par courrier électronique par quelqu'un qui est non seulement un astronome amateur, mais aussi un homme qui était le PDG d'une flotte d'avions d'affaires au Texas. »

 

Certains sont persuadés que ce sont des images claires d'un OVNI.

 

Un internaute, uniquement connu sous le pseudo de TUFORC, a écrit :

 

« Les gens qui pensent qu'il s'agissait d'un oiseau ou d'un insecte ne comprennent pas vraiment ce qu'ils voient ou n'ont aucune notion des points focaux ou de la profondeur de champ des télescopes ou des caméras. »

 

Il ne s'agirait pas non plus d'un satellite voyageant en orbite terrestre puisqu'il traverse complètement la lune en moins d'une seconde.

 

« Cet OVNI a été vu pendant au moins six secondes sur une petite partie de la surface de la lune. »

 

Une autre personne est persuadé que c'est un signe de la fin pour l'humanité : « La fin du monde est proche, les humains le méritent aussi bien. Elle permettra à la faune de la planète de prospérer comme elle se doit. La race humaine est trop destructrice pour survivre. »

 

0 commentaires

ven.

02

mars

2018

Lune : structures artificielles

 

Ces deux découvertes proviennent de Streetcap1, inlassable analyste des images de la Nasa.

Ce passionné des anomalies lunaires a découvert depuis des mois de nombreuses anomalies qui confirment l'idée d'une colonisation depuis de nombreuses années de notre satellite par des extraterrestres.

Des structures aux formes géométriques très nettes (angles droits, arrondis, reflet brillant comme de la céramique des toitures, hauteur anormal par rapport à l'environnement proche des structures avec des ombres portées gigantesques, etc..) témoignent d'une construction industrielle probablement très ancienne par une technologie évoluée.

 

Le pentagone ci-dessus en est un exemple !

La toiture est également singulière comme une toiture scellée.

La structure angulaire pointue pourrait être une sorte de hangar, ou unité de stockage; la zone en forme de pentagone pourrait correspondre à une toiture d'une vaste enceinte située en dessous. Une partie du toit est représentée par un dôme parfaitement circulaire !

Croyez-vous honnêtement qu'une érosion naturelle sculpte de cette manière cette structure.. les plus grandes découvertes résultent souvent de notre capacité à voire les choses comme elles sont même si cela peut paraître impossible par nos esprits conditionnés !

 

 

La structure ci-dessous est également immense,  en forme de dent,  et  semble construite en deux parties; le côté nord sur l'image est plus renflé et la brillance de cette structure éclairée par notre astre témoigne d'un matériau composite.

 

0 commentaires

mar.

27

févr.

2018

Lune : probable Ovni triangulaire et orbes

 

Petite vidéo en provenance du module lunaire Chinois Chang'e 3

mise en ligne par Streetcap1 permettant d'observer 3 lumières délimitant un probable Ovni triangulaire , et des Orbes.

Peut-il s'agir de l'avion secret TR3B ASTRA américain ?

 

0 commentaires

mar.

27

févr.

2018

La mission Apollo XV aurait-elle été truquée ?

 

Des théoriciens de la conspiration sont persuadés avoir découvert la preuve que la NASA a falsifié des images de la mission Apollo 15, au cours de laquelle 3 astronautes ont marché sur la Lune.

 

Les images nous montrent deux des astronautes qui se préparent à planter quelque chose dans le sol, dans le but de recevoir du matériel. L'un d'entre eux commence à frapper à l'aide d'un marteau tandis que son collègue le regarde.

 

Mais, ce qui a particulièrement étonné les internautes, ce sont les bruits de coups qui sont clairement audibles.

 

En effet, dans l'espace, il n'y a pas d'air ce qui signifie qu'il n'y a pas de vibrations pour que le son puisse se déplacer.

 

Cela signifie qu'il ne devrait y avoir aucun bruit en provenance de ces coups.

 

Streetcap1, célèbre ufologue sur YouTube qui a posté les images, a écrit : « Toute la communication de l'astronaute passe par la radio relié à leur casque. »

 

« Les vibrations ne peuvent pas voyager à travers le vide, même à travers la radio de l'astronaute, de sorte que les coups de marteau devraient être silencieux, alors que nous pouvons les entendre. »

 

« Conclusion : Soit il y a de l'air sur la Lune, soit la NASA a truqué le programme Apollo 15. »

 

Cette courte vidéo a déclenché de vives réactions depuis qu'elle a fait surface le 20 février 2018.

 

« Le son peut certainement voyager dans un studio [de cinéma]. Réveillez-vous, c'est un canular. »

 

Un autre ajoute :

« Comment la NASA pourrait expliquer cela ? Une réponse réelle et authentique de la NASA serait très intéressante. »

 

Mais un troisième a suggéré :

« Pendant qu'il martèle, les vibrations du son se déplacent dans ses bras et dans le micro du costume. »

 

« C'est pourquoi le bruit du marteau est si terne. »

 

0 commentaires

mar.

20

févr.

2018

Un Cube Noir Extraterrestre trouvé sur la Surface de la Lune dans des photos Chinoises

 

Date de la découverte: Février 2018

Lieu de la découverte: Lune

Source de la photo: https://planetary.s3.amazonaws.com/data/change3/tcam/png/TCAM-I-161_SCI_P_20131223175547_0010_A_2C.png

 

Scott C. Waring:

 

"Un cube qui ne reflète aucune lumière a été trouvé par Streetcap1 de Youtube cette semaine. Il montre des angles droits bien définis et sa construction semble gigantesque!

 

Le cube a été trouvé dans des photos lunaires chinoises, donc c’est un tout nouveau regard que nous portons sur notre satellite préféré, sans que le Centre spatial Johnson de la NASA ne filtre et efface la plupart des éléments dans les clichés."

 

0 commentaires

mar.

06

févr.

2018

Lune : découverte de 3 structures rapprochées

Voici une découverte de Streetcap1.

Ces structures ne semblent pas naturelles de part leurs formes géométriques et symétrie, en particulier pour la première dans la vidéo.

Ces structures sont très hautes et volumineuses car bien éclairées avec de grandes plages d'ombres !

Leur dimension est imposante comparativement au diamètres des cratères.

Il y a dans  la première et la troisième structure une énorme fente qui pourrait peut-être correspondre à l'entrée d'une zone sous Lunaire !

 

0 commentaires

lun.

05

févr.

2018

Lune : observation du déplacement d'un Ovni grâce à un télescope au-dessus du cratère Mare Marginis !

 

Le témoin utilise un puissant télescope; il cible la zone Mare Marginis; une lumière apparaît suspendu sur la ligne d'horizon au-dessus du Mare Marginis; cela pourrait être le reflet du soleil sur le sommet d'un cratère; mais le témoin constate un déplacement rapide de gauche à droite de cet objet brillant; il estime sa vitesse à 12600 km/heure !

 

Plusieurs questions viennent à l'esprit :

- une étoile qui brille au-delà de l'horizon tangentiel du télescope par rapport à la Lune ?

- Impression de vitesse en raison de la rotation de la Lune par rapport à cette étoile fixe ?

- authentique Ovni ?

Il est difficile d'en tirer une conclusion mais cette observation fait réfléchir !

Bravo pour la patience et cette découverte.

 

 

 

La vidéo ci-dessous 

 

0 commentaires

ven.

02

févr.

2018

Un OVNI repéré lors de la Super Lune

 

Le 31 janvier 2018, une super lune bleue de sang a illuminé le ciel nocturne. Certaines personnes ont repéré ce qui semble être un OVNI sur des images diffusées par la NASA.

 

Pour la première fois depuis 1866, trois phénomènes impressionnants, une lune bleue, une super lune et une lune de sang, se sont produits en même temps. Cette succession d'événements a fait réagir des prophètes qui affirmaient que cela était le signe de l'émergence de tremblements de terre dévastateurs et même de l'Apocalypse.

 

Des amateurs d'OVNI ont repéré quelque chose d'étrange dans le ciel. Sur ces images prises par le célèbre observatoire Griffith basé de Los Angeles, aux États-Unis, on peut voir un mystérieux objet blanc survoler la surface de la lune.

 

Au niveau de son extrémité, une lumière semble clignoter.

 

Le témoin qui a repéré cette chose a déclaré :

 

« Je viens de remarquer un objet qui se déplaçait à une vitesse très élevée en descendant du côté gauche de la lune et en bas à gauche jusqu'à ce qu'il soit hors de l'objectif. »

 

« Derrière cet objet, il y avait une lumière flamboyante qui clignotait à intervalles réguliers. »

 

Alors que certains pensent qu'il s'agit d'un météore ou d'un avion, d'autres demeurent persuadés que c'est un véritable OVNI.

 

0 commentaires

lun.

29

janv.

2018

Apollo 11 : des structures aliens auraient été repérées sur la Lune

 

Après avoir analysé des transcriptions, des théoriciens de la conspiration sont convaincus que les astronautes ayant participé à la mission Apollo 11 ont repéré des signes d'activité extraterrestre sur la Lune.

 

Apollo 11 est très certainement la mission la plus célèbre de l'histoire de la NASA. En effet, c'est au cours de celle-ci que, le 20 juillet 1969, les astronautes Neil Armstrong et Buzz Aldrin ont marché, pour la première fois, sur la Lune.

 

Cependant, peu avant qu'ils atterrissent sur la surface lunaire, l'équipe, qui comprenait également Michael Collins, a orbité autour de la lune à bord de leur vaisseau spatial.

 

Les astronautes ont repéré d'étranges cratères, qui les ont effrayés et ont provoqué d'étranges discussions entre eux.

 

La terminologie utilisée par les astronautes fait croire aux ufologues qu'ils ont trouvé des traces d'une civilisation extraterrestre.

 

M. Aldrin a déclaré : « C'est un cratère spectaculaire. »

 

M. Collins a répondu : « Les gars, il ne doit y avoir rien de plus que le désert. Il doit y avoir quelque chose à l'intérieur de certains de ces cratères, ceux de forme conique. »

 

M. Armstrong a poursuivi : « Les gens qui y vivent ne sortiront probablement jamais. »

 

M. Collins s'est alors exclamé : « Oh Dieu, regarde ce Moltke (cratère) ; C'est mon préféré. Regardez-le. »

 

« Vous voyez toutes ces routes – elles semblent mener à ce cratère et passent juste devant. »

 

Des internautes sont convaincus que cette discussion entre les astronautes sont la preuve qu'ils ont repéré une activité extraterrestre sur la Lune.

 

HipHop Geek a écrit : « Si fou que cela puisse paraître, et malgré toutes les preuves que nous avons, les gens refusent toujours même de penser au concept qu'il existe d'autres formes d'intelligence là-bas. »

 

Christopher Phillips a ajouté : « Il faudrait être vraiment naïf pour croire qu'il n'y a pas de dissimulation militaire de la part de la NASA sur les OVNI et les extraterrestres. Il y a beaucoup trop de preuves circonstancielles démontrant que nous ne sommes pas seuls dans ce système solaire. »

 

Cependant, d'autres ne sont pas si convaincus.

 

Saved2theLight a donné une explication logique : « Les astronautes n'avaient aucune idée [de ce qu'il y avait là-bas]. Ils étaient comme des enfants dans l'espace dans un environnement superposant leurs propres biais à ce qu'ils voyaient. Réveillez-vous il n'y a rien là-bas. »

 

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

0 commentaires

jeu.

18

janv.

2018

Lune : Alien fossilisé avec masque et système respiratoire ?

 

Streetcap1 de YouTube commente cette vidéo et  met en comparaison cette structure qui ressemble vaguement à une silhouette Alien avec une autre silhouette allongée sur le sol !

Cela est assez convaincant mais deux paréidolies de suite sont  toujours possibles.

0 commentaires

lun.

15

janv.

2018

"Fake news" : un ancien pilote de la CIA affirme que 250 millions de citoyens vivent à l’intérieur de la Lune?

Une nouvelle affirmation  conspirationniste ?

Existe-t-il des citoyens Lunaires ?

Comment le prouver ?

 

L’ancien pilote de la CIA, John Lear, a fait sensation en affirmant que la Lune compte actuellement plus de 250 millions de citoyens !  rien que ça !

 

Lear prétend que les citoyens lunaires sont des “extraterrestres humanoïdes hybrides” qui vivent sous la surface lunaire, travaillant dans d’immenses laboratoires sur des projets menés conjointement avec le gouvernement américain.

 

Anonymous a rapporté : “Tout ce que vous avez entendu sur la Lune est un mensonge”, s’exclamait M. Lear.

Après les intra-terrestres voici les intra-lunaires !

 

Il a dit qu’il a découvert des structures secrètes sur la Lune et en outre, a montré quelques images qui montrent prétendument la preuve de ces formations artificielles.

 

Les astronomes amateurs ont récemment enregistré quelque chose qui ressemble à une projection holographique de la surface de la Lune.

 

Il y a beaucoup de théoriciens du complot qui croient qu’une sorte de science ou de technologie dissimule ces structures sur la Lune.

 

Donc, cette technologie holographique pourrait être celle qui les cache.

 

Les premières visites sur la Lune ont probablement eu lieu grâce au vaisseau anti-gravitionnel de Nikola Tesla.

 

Je ne peux pas vous le prouver ou bien je serais déjà mort. Je ne peux pas vous montrer une photo de l’USS Enterprise. C’est qu’il est logique de savoir que cette technologie a été obtenue après que le gouvernement américain a injecté des milliards ou des trillions de dollars dans toutes les recherches de Tesla”,

 

affirme Lear.

 

Dans la vidéo de Lear, vous pouvez observer quelques photos prises à partir d’un observatoire en 1946.

 

Elles montrent apparemment une grande catastrophe qui s’est produite au nord-ouest du cratère d’Endymion.

 

Il poursuit en expliquant comment la Lune a été formée à l’intérieur de Jupiter il y a 40 millions d’années !! 

 

Il semblerait qu’au cours de la dernière période glaciaire, il y a 15 000 ans, la trajectoire de l’électroaimant ait été bloquée dans l’orbite de la Terre.

 

 

Ainsi, affirme-t-il, les grandes villes, les civilisations et les bases sur la Lune ont commencé à apparaître.

 

Lear a décrit les citoyens de la Lune comme des extraterrestres humanoïdes.

 

 

Il a également dit que parmi eux il y a aussi la race des petits gris, mais ils vivent sous la surface de la Lune, travaillant dans d’énormes laboratoires.

 

 

 

Ce qui est d’autant plus bizarre, il a dit que la Terre est en fait une planète-prison qui sert de lieu de punition. “Il y a des millions d’autres planètes comme la Terre”, a-t-il déclaré.

 

John Lear a des idées et des prétentions incroyables, donc ce n’est pas étrange qu’il soit sujet aux railleries constantes parmi les rationalistes et sceptiques.

 

Cependant, cet ancien pilote de la CIA était aussi un ancien capitaine des forces aériennes américaines. Il a piloté plus de 100 avions différents et possède de nombreux certificats qui prouvent son expertise.

 

0 commentaires

dim.

14

janv.

2018

Découvrez ce que la NASA ne veut pas que vous sachiez au sujet de la Lune

 

Qu'ont vraiment découvert les astronautes des missions Apollo sur la Lune ?

et qu'ont-ils ramené avec eux ? C

ertaines photos de la surface lunaire n'ont jamais été rendues publiques... Pourquoi ?

Qu'est-ce que la NASA dissimule au public ? 

 

0 commentaires

jeu.

11

janv.

2018

Ovni s'éloignant de la Lune ?

Le 1er janvier 2018, Matt Beland travaillait toute la journée et lors d'une pause cigarette il a regardé fixement la Lune afin d'en prendre une photo; c'est à ce moment là qu'il a vu  quelque chose d'anormal; il a alors filmé la Lune afin d'enregistrer et ensuite analyser ce phénomène !

 

Après avoir visionné son film il se demande s'il ne s'agit pas d'un Ovni lumineux blanc qui quitte la Lune.

Selon Matt cela n'est pas la première fois qu'il remarque des objets se détachant de la Lune !

 

 

Dans une autre Vidéo en provenance des caméras HD fixés sur l'ISS on observe ce phénomène; en visionnant la vidéo ci-dessous vous constaterez qu'une Orbe blanche se détache vers le haut de la Lune visible à l'horizon en ligne de mire de notre Lune !

 

 

Cela ne fait pas de doute, il se passe des événements sur la Lune inconnus du grand public.

Extraterrestre ? Technologie secrète humaine ?

 

0 commentaires

mer.

10

janv.

2018

Nouvel Hoax lunaire

 

Une vidéo remarquable (!?) a suscité d'intenses spéculations sur Internet.

 

Celle-ci prouverait qu'il pourrait y avoir une colonie secrète occupée par des extraterrestres sur la Lune.

 

La vidéo, mise en ligne sur YouTube, a été saluée comme étant la preuve d'une théorie de la conspiration connue de longue date. Selon cette dernière, il existerait des bâtiments sur la Lune, qui pourraient être occupés par des extraterrestres ou être un avant-poste secret de la NASA.

 

La plupart des vidéos ou des images mises en avant dans le passé comme preuve de cette théorie montraient des objets blancs et flous. Pour beaucoup de sceptiques, ce n'étaient que des formations rocheuses.

 

Cependant, la nouvelle vidéo nous dévoile plusieurs plans bien plus clairs de tous les bâtiments présents sur la Lune.

 

Sur ces images, une caméra s'approche de la surface lunaire à une vitesse lente. Dès lors, les célèbres cratères de la lune sont mis en évidence.

 

Mais, de manière inquiétante, une structure en forme de « L » est soudainement visible. Ce bâtiment serait l'ultime preuve de la présence d'une colonie dans l'espace.

 

Le clip a été posté sur la chaîne YouTube « UFOmania – The truth is out there » et a déjà généré des milliers de vues. Il explique :

 

« Ce sont des images encore jamais vues auparavant nous montrant des bâtiments sur la lune. »

 

« C'est 100 pour cent clair. »

 

« Ces vieilles images montrent des structures, des structures géométriques claires qui ne peuvent être confondues en aucune façon comme des formations naturelles ou des roches lunaires. »

 

« Qu'est-ce que vous en pensez ? S'il vous plaît partagez vos avis. »

 

Certains spectateurs ont été déconcertés par cette trouvaille. L'un a écrit sur YouTube : « Belle trouvaille, bien fait. »

 

D'autres sont, en revanche, bien plus sceptiques :

 

« Ces soi-disant structures ne projettent aucune ombre. »

 

Un autre ajoute : « Pouvez-vous fournir une preuve de l'authenticité de la vidéo ? »

 

Scott Brando qui dirige le site web ufoofinterest.org a été interrogé sur cette affaire.

 

Il a dit qu'il s'agissait d'une fausse image réalisée à l'aide d'une photo publiée par la NASA. Sur l'original, l'objet en forme de L et le module lunaire ne seraient pas visibles.

 

Cette photo proviendrait de la mission Apollo 11 et de son module Eagle.

 

De plus, il a découvert que ces images avaient été diffusées sur une autre chaîne YouTube « UFO Science Ovni » en mai 2014.

 

Un porte-parole de la chaîne UFO Mania s'explique :

 

« Cette vidéo nous a été envoyée par une source anonyme et à l'époque nous n'avons pas pu trouver la source de cette vidéo mais nous l'avons trouvé suffisamment intéressante pour la publier sur notre chaîne YouTube. »

 

Commentaire : il faut lutter contre les fausses "vidéo-découvertes" qui ne servent qu'à accroître l'audience de certains sites et discréditent la recherche ufologique - les auteurs de ces vidéos devraient fournir (quelques temps après s'ils le souhaitent) un démenti formel ! 

0 commentaires

sam.

06

janv.

2018

Ancienne ruine sur la Lune ?

 

Découverte de streetcap1

Cette structure semble construite avec son angle aigüe et côtés rectilignes .

De plus son aspect semble lisse.

La lune a été déjà été colonisée il y a longtemps !

 

0 commentaires

mar.

02

janv.

2018

Une soucoupe volante photographiée sur la Lune par la Chine !

 

Lors de la troisième mission spatiale du programme Chang'e, un OVNI aurait été photographié sur le sol de la Lune. Cette image nous montre clairement un engin inexplicable …

 

Sur cette photo, on peut voir la surface désertique de la Lune parsemée de nombreux rochers. A première vue, rien d'extraordinaire n'est visible. Toutefois, si l'on regarde plus attentivement l'arrière-plan, on remarque clairement une soucoupe volante métallique !

 

Il pourrait également s'agir d'une base extraterrestre. En effet, beaucoup d'ufologues pensent que notre Lune est habitée par des êtres humanoïdes évolués.

 

Qu'en pensez-vous de ces images ?

 

0 commentaires

ven.

29

déc.

2017

Lune : structure artificielle découverte dans le cratère Tycho ? 29 décembre 2017

 

Date de découverte: Déc 2017 

Lieu de découverte: Cratère Tycho, Lune de la terre  

Source:  http://www.lroc.asu.edu/posts/902 

 

D'après scott Waring :

Des découvertes étonnantes ont été  mises en ligne par l' utilisateur de Youtube Mark Sawalha .

Il a même pris la peine d'ajouter de la couleur pour que nous puissions voir ce qu'il voit.

 

les détails sont étonnants, et les structures semblent avoir des millions d'années.

 

Avez-vous remarqué que la structure de la photo ci-dessus en jaune ressemble au vaisseau "Star Wars Millennium Falcon" ?  époustouflant !"

 

 

0 commentaires

mar.

19

déc.

2017

Découverte d'un cratère hexagonal sur la Lune ? 19 décembre 2017

 

Un cratère hexagonal aurait-il été découvert  sur la Lune à travers des images capturées par le vaisseau spatial Lunar Orbiter de la NASA.

 

 

Rappelons que le programme Lunar Orbiter est une série de cinq sondes spatiales américaines lancées par la NASA entre 1966 et 1967 pour effectuer une cartographie du sol de la Lune afin de repérer les zones d'atterrissage des vaisseaux du programme Apollo et compléter le travail effectué par les sondes Surveyor et Ranger.

Les cinq vols furent couronnés de succès et 99 % de la surface de la Lune fut cartographiée avec une résolution inférieure ou égale à 60 mètres et de l'ordre du mètre pour les photos les plus précises.

 

Le programme permit également de tester le système de télémétrie mis en place par la NASA, d'identifier et mesurer les anomalies du champ de gravité lunaire, de faire des mesures de la fréquence des micro-météorites et de l'intensité du rayonnement cosmique.

 

L'auteur a  trouvé cette photographie dans la base de données de la NASA, et après avoir passé en revue des centaines de photographies  enregistrées dans les années 1960.

 

Cette structure géologique est pleine de surprises, et après l'avoir analysée  d'une manière sérieuse et scientifique , et en comparant cette structure avec d'autres cratères, on en arrive à la conclusion que cette formation géologique lunaire est différente des autres et pourrait être d'origine artificielle.

 

0 commentaires

sam.

16

déc.

2017

Lune : découverte d'une silhouette allongée - 16 décembre 2017

 

Streetcap1 de YouTube vient de faire encore une nouvelle découverte.

Cette image provient du module Chang'3 lunaire Chinois et l'image au format original nous permet d'observer quelque chose d'allonger qui ressemble à tous sauf une structure rocheuse d'autant plus que l'environnement est plutôt désertique !

 

Les commentaires évoquent un sac à dos abandonné, un corps allongé gisant sur le côté, un système respiratoire, humanoïde en position foetale, extraterrestre se reposant etc..

 

Il faut admettre que la paréidolie n'est pas évidente dans ce cas !

 

0 commentaires

sam.

16

déc.

2017

Artefact et Ovni filmés lors d'une mission Apollo ?

 

Le premier artefact semble montrer une structure artificielle qui vole à côté du module Apollo; on ne peut pas exclure un reflet sur la vitre du module car la caméra filme de l'intérieur du module..

à visualiser jusqu'au bout

 

 

0 commentaires

lun.

11

déc.

2017

Lune : le rover Yutu (lapin de jade) Chinois du programme Chang'e 3 aurait-il filmé un extra-terrestre ? - 11 décembre 2017

 

Le 13 décembre 2013, Chang'e 3 a déposé un astromobile (rover) baptisé Yutu (lapin de jade) au nord-ouest de Mare Imbrium sur la Lune de notre Terre.

 

L'événement réunissait plusieurs premières dans le programme spatial chinois :

- atterrissage en douceur sur un autre corps céleste,

- premier robot mobile et mise en œuvre d'un générateur thermoélectrique à radioisotope.

 

L'atterrisseur comme le rover emportaient plusieurs instruments scientifiques pour analyser le sol lunaire, notamment un télescope fonctionnant dans l'ultraviolet.

 

Chang'e 3 a été le premier engin à se poser sur la Lune depuis l'atterrissage de la sonde soviétique Luna 24, qui avait ramené un échantillon de sol en 1976.

 

La mission était prévue durer trois mois pour le rover, un an pour l'atterrisseur.

 

Mais, un peu plus d'un mois après l'atterrissage, Yutu a cessé d'émettre pour des raisons inexpliquées ou non révélées par l'agence spatiale chinoise, après avoir parcouru une distance de 114 m !!

 

Les Américains ont fait mieux et bien plus loin sur Mars !

 

Deux ans plus tard, en février 2016, la CNSA diffuse des images jusqu'alors inédites.

Programmée pour 2018, la mission Chang'e 4  enverra un nouveau rover sur la Lune, cette fois sur sa face cachée. 

 

 

Sur YouTube , le fameux ufologue Streetcap1 a trouvé des clichés originaux au format RAW en provenance de l'agence Chinoise.

 

Après avoir regardé attentivement la photo, Streetcap1 s'est rendu compte qu'à côté d'un gros rocher de forme étrange, quelque chose ressemblait à une silhouette humanoïde avec un bras, des jambes et une tête. 

 

Le doute évidemment persiste sur une paréidolie de silhouette par la forme si singulière d'un rocher !

 

Mais il faut reconnaître qu'on imagine bien un extraterrestre  accroupi !

 

0 commentaires

jeu.

07

déc.

2017

Lune : Ovni noir filmé pendant la mission Mariner - 07 décembre 2017

 

Date d'observation: 7 décembre 2017

Lieu d'observation: Lune de notre Terre , mission Mariner 10

Photo: http://ser.sese.asu.edu/M10/IMAGE_ARCHIVE/CLEAN/0027229.png

 

D'après Scott Waring :

 

J'ai déjà vu ces engins noirs dans les vidéos de la NASA. Ils circulent  au-dessus et autour du vaisseau spatial de la NASA à une vitesse incroyable, et sont souvent très petits, probablement contrôlés par un IA distante.

Cette photo a été prise le nov. 1973.

 

Cet OVNI est plus sombre  que la surface de la lune, donc l'OVNI est plus proche de Mariner 10 que du  cratère directement en dessous. 

 

Cliquez ici pour voir un ancien post où j'ai attrapé un tir furtif noir d'OVNI devant l'atterrisseur lunaire de la NASA. C'est seulement au ralenti que cet OVNI pourrait être vu. 

 

Cette ancienne vidéo est censée démontrer l'existence de petits robots qui circuleraient autour d'un atterrisseur lunaire; il est difficile de conclure car cela pourrait correspondre a des artefacts ou des réverbérations optiques.

0 commentaires

mer.

06

déc.

2017

Ovni filmé par les astronautes sur la Lune lors d'une mission Apollo - 06 décembre 2017

 

Voici un clip vidéo assez extraordinaire  qui provient des archives de la NASA !

Le site Paranormal Crucible vient de le mettre en ligne.

 

L'original est de mauvaise qualité et l'auteur a traité numériquement ce clip en rajoutant un peu de couleur.

 

L'objet semble lévité au-dessus du sol lunaire et clairement il est en forme de "soucoupe" et on peut distinguer deux trains d'atterrissage sur le côté droit de cet Ovni.

 

Il est évalué  dans le clip à environ 6 mètres de diamètre.

 

 

0 commentaires

ven.

01

déc.

2017

Nouvelle anomalie Lunaire - 01 décembre 2017

 

Encore une fois une anomalie lunaire à un nouvel endroit  a été découverte par Streetcap1 dans l'une des photographies en provenance du Lunar Orbiter de la NASA prises l'année dernière en décembre.

 

 

Selon Streetcap1, l'ombre permet de mettre en évidence  des angles droits et des lignes parallèles, ce qui pourrait indiquer que l'anomalie est une sorte de bâtiment.

 

L'échelle est de 0,56 mètres / pixel. Donc c'est énorme. 

 

L'auteur de l'article émet l'hypothèse que des atterrissages Lunaires ont été mis en scène pour dissimuler ce que les astronautes des missions Apollo  ont réellement rencontré sur la lune !

Est il concevable que la découverte de cette anomalie lunaire puisse correspondre à un type de construction artificielle  par une race extraterrestre intelligente dans le passé ?

 

Évidemment, on ne peut pas prouver que cette anomalie lunaire corresponde a une structure construite ou non, mais on peut se demander si des atterrissages lunaires n'ont pas été mis en scène après avoir écouté l'interview de Fred concernant le  "Projet Camelot", ancien inspecteur technique de 90 ans qui a travaillé dans l'aviation ( une compagnie aérienne dans les années 60).

 

Pendant l'interview, Fred se souvient comment il est tombé sur un hangar dans le Michigan qui semblait être  un hangar de mise en scène pour la partie truquée de " l'Apollo Moon Landings", voir la deuxième vidéo.

 

0 commentaires

sam.

18

nov.

2017

Mission Apollo : quelle est cette silhouette reflétée dans la visière du casque de l'astronaute ? - 18 novembre 2017

 

Beaucoup de gens croient que les atterrissages sur la Lune d'Apollo étaient l'un des plus grands canulars de  l'histoire humaine.

Ils croient que la NASA a créé volontairement ce canular.

D'après eux les astronautes n'ont jamais voyagé sur la lune et tout a été mis en scène et filmé ici sur terre.

 

 

Personnellement, je crois que les atterrissages lunaires étaient réels:  mais si vous regardez cette image d'atterrissage sur la lune montrant l'un des astronautes et  que vous zoomez  sur le  casque de l'astronaute, alors et de manière surprenante , vous constatez  l'existence d'une silhouette reflétée par la visière; cette silhouette ressemble à s'y méprendre à celle d'un astronaute !!

 

Maintenant, les théoriciens de la conspiration suggèrent que la silhouette  mystérieuse pourrait être celle d'un membre de l'équipe de tournage qui a filmé le soi-disant atterrissage lunaire ici sur terre. 

 

Plutôt qu'un membre de l'équipe de tournage, l'étrange figure du reflet de la visière n'est peut-être tout simplement que le deuxième astronaute avec son appareil photo attaché à la poitrine de sa combinaison spatial dirigé vers le premier astronaute  observé sur la photo ?

 

 

 

Il est nécessaire que la Nasa nous dise la vérité; l'absence d'explication laisse évidemment planer un doute sur une séance filmée de mise en scène en studio; cela n'exclut évidemment pas la réussite des missions Apollo avec le premier pas de l'homme sur la Lune, mais alors  cette image est une version édulcorée avec l'aide des fameux studios Hollywoodiens !!

 

 

0 commentaires

mar.

14

nov.

2017

Un OVNI extraterrestre en orbite autour de la Lune ? - 14 novembre 2017

 

Un légendaire « satellite extraterrestre », qui serait en orbite autour de la Terre depuis près de 13 000 ans, a été pris en photo par la NASA. Il a récemment été découvert par un chasseur d'OVNI.

 

Streetcap1 est un ufologue très actif sur YouTube. Il y a peu, il a posté des images prises lors de la mission Apollo 16 sur lesquels un célèbre OVNI serait bien visible. Depuis quelques années, cet expert étudie et analyse des images publiées par l'agence spatiale Américaine de la Lune, de Mars et d'autres planètes à la recherche de traces d'une vie extraterrestre.

 

L'ufologue s'explique dans sa vidéo :

 

« J'ai parcouru beaucoup de photos ce soir et je l'ai découvert sur une photo de la lune. »

 

« Cela se trouve sur le bord de la photo, c'est aussi proche que possible. »

 

« Il apparaît sur pas mal de photos, pas toutes, c'est une sorte de structure et il semble être en orbite autour de la Lune. »

 

« Vous pouvez voir cette structure quand je zoome dessus. Pour moi ça ressemble à une sorte de structure. »

 

Des internautes ont suggéré qu'il pourrait s'agir du mystérieux « Chevalier Noir », un satellite artificiel, également connu sous le nom de « Dark Knight » ou « Black Knight », en anglais..

 

Après avoir visionné ces image, Traci Hill a posté sur YouTube : « cela ressemble un peu au Dark Knight. »

 

Valle Janes a ajouté plus tard : « Quelqu'un a commenté sur le fait que cela ressemblait au 'Chevalier Noir' ... je suis d'accord. »

 

D'autres étaient moins convaincus, offrant des explications alternatives.

 

Un internaute, connu sous le pseudonyme de « Coil Smoke », explique :

 

« Peut être est-ce un terrain surélevé comme les sommets d'une montagne frappé par la lumière du soleil. »

 

Jack Gordon ajouté : « L'artefact photographique est plus probable que l'explication du vaisseau extraterrestre. »

 

Le « Chevalier Noir » est le nom donné à un étrange objet photographié par des astronautes de la NASA lors de la mission spatiale STS-88 en 1998.

 

Des théoriciens du complot extraterrestres prétendent que le satellite est d'origine extraterrestre, et qu'il tournerait autour de la Terre depuis environ 13 000 ans en orbite quasi polaire.

 

Le mythe s'est développé en 1963 quand l'astronaute de la NASA Gordon Cooper a déclaré qu'il avait vu ce mystérieux satellite dans l'espace. A son retour sur Terre, il y a eu un blackout des médias autour de cette observation. La NASA déclara officiellement que l'astronaute avait été victime d'une « hallucination cosmique ».

 

Une décennie plus tard en 1973, un chercheur écossais, Duncan Lunan, a analysé les données des scientifiques norvégiens de 1928, avant de prétendre que les « messages » reçus depuis l'espace par ces derniers, suggéraient que le Chevalier Noir avait été envoyé par des extraterrestres d'Epsilon Boötis (une étoile de la constellation du Bouvier). Pour lui, il s'agissait d'un message de bienvenue envoyé à la Terre il y a 12 600 ans.

 

En 1998, les premières photographies présumées du satellite ont vu le jour. Elles ont été prises par des astronautes qui se trouvaient sur la navette spatiale Endeavour, lors de son premier vol vers l'ISS.

 

Cependant, beaucoup de sceptiques prétendent que cette légende a été créée rétrospectivement après que les images de 1998 aient émergé. Puis, des éléments étrange recueillis par des scientifiques par le passé, auraient été tissés à cette histoire pour la rendre plus convaincante.

 

Les sceptiques disent également que l'existence de ce satellite a été démystifiée à plusieurs reprises, et les images de la NASA montrent, comme l'a dit l'agence spatiale à l'époque, une couverture thermique accidentellement abandonnée par une navette spatiale.

 

Dans une vidéo intitulée « Black Knight Satellite UFO Documentary - Truth Exposed 2015 - (Debunked) », un internaute, connu sous le nom de NUA, prétend prouver de façon concluante que le 'Black Knight', photographié en 1998 par la NASA, n'était rien de plus qu'une couverture thermique.

 

Cette couverture aurait été perdue par l'équipage de la navette spatiale Endeavour alors qu'ils travaillaient au développement de la Station spatiale internationale (ISS).

 

Dans sa vidéo, NUA a comparé la vidéo de la mission Endeavour de la NASA qui montre une couverture thermique sur l'ISS. La même couverture est alors vue être laissée tomber par l'équipage.

 

Pour lui, cette couverture et les images du « Chevalier Noir » auraient une forme similaire. Il indique que l'objet semblait changer de forme uniquement parce qu'il tournait en tombant.

 

Cette explication est plausible mais elle est loin de satisfaire tout le monde et de faire la lumière sur l'ensemble de cette affaire aux ramifications très complexes …

 

0 commentaires

mar.

14

nov.

2017

Une base alien et un OVNI découverts sur la Lune ? - 14 novembre 2017

 

Des théoriciens de la conspiration pensent avoir découvert ce qu'ils prétendent être un OVNI et une base extraterrestre sur la planète Mars.

 

Un étrange objet de forme triangulaire a été trouvé enfoui à la surface de la planète rouge. Certains sont persuadés qu'il s'agit des restes d'un OVNI qui se serait écrasé à cet endroit il y a bien longtemps.

 

La vidéo, mise en ligne sur YouTube par SecureTeam10, nous montre cet étrange objet localisé dans un cratère de Mars.

 

 

L'auteur de la vidéo explique :

 

« Il n'y a aucun doute sur le fait qu'il y a quelque chose en forme de triangle presque parfait, quoique un peu bosselée et un peu déformée. Mais il semble qu'elle n'a rien à faire à cet endroit. »

 

Plus étrange, il semble y avoir une structure en forme dôme près de cet OVNI supposé, ajoutant davantage de matière à la théorie du complot.

 

Le narrateur prétend que lorsqu'il s'agit de découvertes isolées, ce n'est pas forcément très convaincants. Mais quand ces anomalies se trouvent si près l'une de l'autre, il considère que c'est difficile à croire à une simple coïncidence.

 

Il poursuit :

 

« Lorsque vous trouvez un autre objet dans la même zone, cela devient à nouveau très étrange. »

 

« Nous avons trouvé ce genre de dômes sur plusieurs planètes et lunes. »

 

« On dit que ces dômes fournissent une couverture pour les bases existantes, donc il y a probablement une atmosphère respirable à l'intérieur. »

 

« Même la NASA et nos propres agences spatiales envisagent de nous emmener sur la Lune et d'établir des bases. Ils ont réalisé des plans en utilisant exactement la même chose, c'est-à-dire des dômes. »

 

« Est-ce que c'est ce que nous voyons ici ? Un camouflage parmi ce cratère. Ou est-ce une sorte de vestige ancien ? »

 

 

0 commentaires

ven.

10

nov.

2017

Lune : animal géant se déplaçant à grande vitesse sur la surface de la lune ! - 10 novembre 2017

 

Cette vidéo est incroyable et il est difficile de trouver une explication cohérente - animal géant se déplaçant rapidement qui ressemble à un acarien inconnu , un poux,  une tardigrade géant,  ou   ?? avec pattes géantes et ailes  !!

 

Je pense que l'on peut éliminer un artefact sur la caméra style bug microscopique dans l'objectif de la caméra, ou micro-organisme dans l'objectif de la caméra, ou un aéronef.

 

La seule hypothèse valable est un super montage vidéo et celui-ci est alors particulièrement réussi.

On peut évoquer une tortue de mer filmée par une caméra sous-marine en accélérant la vitesse !

 

Si cette vidéo est réelle, alors on se demande comment animal géant peut se déplacer aussi vite avec une paire d'ailes et des pattes ! A mon sens il s'agit bien de nageoires et donc d'un faux !

 

 

Bravo l'artiste mais n'apporte rien au domaine de l'Ufologie.

0 commentaires

mar.

07

nov.

2017

Lune : Mission Apollo 11 - L'énigme du Cratère Aristarque - 11 Novembre 2017

 

En juillet 1969, Les astronautes de la mission Apollo 11 ont été éblouis par de mystérieuses lumières apparues dans le cratère Aristarque. Beaucoup pensent qu'elles n'étaient pas d'origine naturelle.

 

0 commentaires

dim.

05

nov.

2017

Lune : reflet lumineux rectangulaire d'origine artificiel ? 05 novembre 2017

 

Date de la découverte: 1er novembre 2017

Lieu de la découverte: La Lune

Lien carte: http://www.gigapan.com/galleries/13379/gigapans/177780

 

D'après Scott C. Waring

 

"Tandis que le monde fait de Trump une célébrité mondiale et qu’Hollywood se transforme en Karaoké Cambodgien… Hollywood étant le lieu où je suis né aussi… j’ai décidé de vous présenter cette carte de la Lune et en à peine 30 secondes j’ai déjà repéré une entrée vers une base secrète extraterrestre.

 

Il y a aussi un tunnel transparent très long qui brille la nuit. (Cliquez ici pour voir les photos de nuit) Ce rectangle brillant est absolument inexplicable par les scientifiques du monde entier… car il est réel. Même la NASA refuse de répondre à une telle vérité car leurs mensonges ont déjà été débunkés de nombreuses fois et ils ne cessent d’empiler des mensonges sur d’autres mensonges. L’entrée brillante est longue de 5 km et large de 3 km."

 

Je suis Scott C. Waring, je vous apporte la vérité dont vous avez tant besoin.

0 commentaires

lun.

30

oct.

2017

Lune : base extraterrestre construite dans le sous-sol lunaire ?

Date de découverte : 30 octobre 2017

Lieu : région Sud de notre Lune

Source : http://www.gigapan.com/galleries/13379/gigapans/177780

 

 

Version originale portion Sud de la photo 

 

D'après scott Waring il s'agirait de faux planchers transparents laissant passer la lumière vers une structure souterraine !

De même, une zone protégée par de la roche Lunaire et excavée serait composé de murs trahissant également l'existence de structures construites par des  extraterrestres !

Ces faux murs sont de couleur noir, ou gris foncé, gris clairs, ne laissant pas réfléchir la lumière du Soleil, et transparent à 90% !

 

Commentaire : l'original gigapan de cette photo montre dans la zone sud une distorsion horizontale de la zone qui borde la partie inférieure de cette photo; un artefact est crée qui donne un effet de relief accentué  avec une vue en coupe et pixellisation !

A mon avis la démonstration de Scott n'est  pas valable.

 

Ci-dessous les autres clichés sélectionnés par Scott pour appuyer sa conviction.

 

 

En colorisant le zones verticales et horizontales 

 

Scott évoque également le bombardement par la Nasa d'une supposée base extraterrestre qui apparaît cependant  très clairement sur une photo prise an analysant une séquence vidéo de la NASA.

La NASA aurait été stupéfaite de la résistance de cette structure !

 

Pour plus d'information, je vous invite à rejoindre son site en cliquant sur le lien ci-dessous :

 

http://www.ufosightingsdaily.com/2012/03/moon-structures-alien-bases-caught-on.html

 

0 commentaires

ven.

20

oct.

2017

Lune : Ovnis et structures blanches artificielles filmées lors de la mission Apollo 11 - 20 octobre 2017

 

Voici une nouvelle découverte de Streetcap1 qui passe des heures et des heures à analyser les anciens clichés de la Nasa.

 

0 commentaires

jeu.

19

oct.

2017

Une immense caverne capable d’abriter une base de recherche découverte sur la Lune - 19 octobre 2017

Une immense caverne de 50 kilomètres de long qui pourrait, dans l’avenir, être transformée en laboratoire de recherche, a été découverte sous la surface de la Lune par des scientifiques japonais, a rapporté l’agence d’exploration aérospatiale japonaise (JAXA).

 

En analysant les informations obtenues par la sonde japonaise de recherche Kaguya, les scientifiques japonais ont découvert, sous la surface lunaire, une caverne géante faisant environ 50 kilomètres, a annoncé l'agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA).

 

Des galeries souterraines découvertes sur la Lune

 

 

Selon la NASA, la Lune aurait eu une atmosphère.

 

Cette caverne se trouve sous le cratère Marius, situé sur la face visible de la Lune.

 

Initialement, la sonde a pu filmer l'entrée dans la caverne et ensuite, par exploration électromagnétique, elle a pu étudier sa structure souterraine.

 

D'après les spécialistes de la JAXA, cette caverne, qui pourrait dans l'avenir abriter un laboratoire de recherche, est apparue il y a environ 3,5 milliards d'années suite à l'activité volcanique.

 

Le déploiement d'une base de recherche permettrait notamment d'adoucir l'influence négative exercée sur ladite base par la radiation et les changements brusques de la température, estiment les chercheurs japonais.

 

0 commentaires

jeu.

28

sept.

2017

Lune : Une photo montre un étrange objet - 28 septembre 2017

 

Une photo de la Lune montre un objet colossal en apesanteur au loin. La Lune recèle de nombreux mystères que la NASA s’est efforcée à supprimer au fil des années.

 

0 commentaires

mar.

26

sept.

2017

Lune : découverte d'une nouvelle structure artificielle ?

 

Streetcap1 attire encore notre attention sur cette structure qui présente sur son côté droit une forme en U horizontal à angles droits; s'agit-il d'anciennes ruines d'une colonisation extraterrestre ou d'une simple paréidolie liée à l'absence de netteté de l'image ?

On est toutefois surpris par la luminosité blanche de la partie supérieure de cette structure !

 

0 commentaires

lun.

25

sept.

2017

Lune : Ovni composé de 3 disques interconnectés - 25 septembre 2017

Localisation : Lune de notre Terre

Source : site Crrow777 (https://www.youtube.com/user/Crrow777)

 

Selon le témoin, cet Ovni est composé de 3 disques interconnectés,  qui sont visualisés  grâce  au grossissement d'une  lentille télescopique. Cet Ovni  se comporte comme un boomerang et tourne sur lui-même !

 

Ce passionné défend une théorie originale et très controversée : notre Lune ne serait qu'un hologramme !

 

Il sait cependant  depuis de très nombreuses années d'observations que cet Ovni n'est pas un  insecte, des oiseaux ou un satellite qui pourrait être très proche de la Terre et  provoquer une illusion d'optique.

 

0 commentaires

sam.

02

sept.

2017

Lune : structures massives géométriques - 02 Septembre 2017

 

La mission Apollo 8, la deuxième mission spatiale humaine du programme spatial Apollo des États-Unis, a été lancée le 21 décembre 1968 ; ils'agissait du premier vaisseau spatial équipé d'une technologie lui permettant de quitter notre orbite terrestre, afin d'atteindre la Lune depuis Terre, d'orbiter autour de la Lune en toute  sécurité et de retourner sur Terre.

 

Le but principal de la mission Apollo 8,  avec son équipage, le commandant Frank Borman, le pilote du module de commandement James Lovell et le pilote du module lunaire William Anders, était de progresser afin d'atteindre lors d'une prochaine mission l'objectif d' alunir et transporter pour la première fois dans l'histoire de notre humanité des terriens sur la Lune;il fallait acquérir une expérience opérationnelle en testant les systèmes Apollo. 

 

Il était évident qu'une des premières tâches devrait être la photographie de la surface lunaire. 

 

Voici une des premières images lunaires :

 

https://history.nasa.gov/afj/ap08fj/photos/13-e/hr/as08-13-2318hr.jpg 

 

Malgré les sceptiques qui allégueront que soi-disant  bâtiments ne sont que les résultats d'une pareidolie, il semble quand même que cette photographie montre des lignes droites et rectangulaires qui pourraient correspondre à des streuctures artificielles et non directement la conséquence d'une érosion naturelle !

 

Sans abonder dans le sens des théoriciens de la conspiration qui affirment que la lune est couverte de bâtiments extraterrestres, ce qui paraît dénué de sens car empirique et non prouvé à ce jour , cela pourrait être une explication au non retour de américains sur la la Lune.

Mais attention, pour le moment les extraterrestres semblent avoir abandonner notre Lune et il existe un intérêt pour les minerais que les Chinois, Russes et Américains ne manqueront pas dans les décennies à venir à exploiter !

 

Quelque part il y a peut-être intérêt également à laisser croire que les extraterrestres lunaires sont vindicatifs afin de gagner du temps dans cette conquête spatiale qui doit mobiliser des milliards de dollars, roubles ou yuans avant d'avoir commencé !

 

 

0 commentaires

mer.

30

août

2017

Une nouvelle pyramide découverte sur la Lune ? 30 Août 2017

 

Un chasseur d'OVNI, qui explore des images prises lors de missions spatiales à la recherche de preuves d'extraterrestres, affirme avoir trouvé une « structure pyramidale » à la surface de la lune.

 

Mark Sawalha, un ufologue, a révélé dans une vidéo publiée sur YouTube et intitulée « Pyramid on the Moon » qu'il avait découvert une mystérieuse pyramide sur une photo prise par la NASA près du cratère Eudoxus.

 

Il s'est expliqué au site Internet Express.co.uk :

 

« Voici un objet pyramidal qui se trouve au milieu du cratère Eudoxus dans une image de la NASA et prise par Lunar Reconnaissance Orbiter (LROC) sur la Lune. »

 

« Quand j'ai commencé à faire des recherches sur cette énorme cartographie prise par LROC, j'ai trouvé cet objet pyramidique dans le cratère d'Eudoxus. D'autres collègues chasseurs d'anomalie ont également trouvé d'autres objets sur cette même image. »

 

Par le passé, M. Sawalha a découvert ce qu'il pense être des vaisseaux extraterrestres, des cubes et d'autres structures non identifiées sur la surface de la Lune, et même des bâtiments sur la planète Vénus.

 

Certains théoriciens de conspiration affirment que la Lune pourrait être occupée par des extraterrestres. Ce serait la raison pour laquelle la NASA n'y est pas revenue depuis que les missions Apollo ont pris fin dans les années 1970.

 

Ils soupçonnent que des découvertes telles que cette pyramide et d'autres anomalies pourraient être des monuments construits par une ancienne civilisation extraterrestre. Ces monuments sont étrangement semblables aux pyramides et autres structures terrestres.

 

Il est à noter que des formes pyramidales ont été mises à jour sur Mars mais également dans d'autres régions de la Lune.

 

Une théorie de la conspiration populaire, mais un peu farfelue, affirme que nos ancêtres qui ont construit les pyramides ont été visités par des extraterrestres hautement évolués qui les ont aidés à les bâtir.

 

Cependant, des sceptiques et la NASA disent que cette pyramide et d'autres anomalies semblables ne sont que des pareidolies :

« une sorte d'illusion d'optique qui consiste à associer un stimulus visuel informe et ambigu à un élément clair et identifiable, souvent une forme humaine ou animale », (définition Wikipédia).

 

Cela signifierait que cette nouvelle « pyramide sur la lune » pourrait simplement être une roche difforme.

 

0 commentaires

lun.

28

août

2017

Ils n'étaient pas seuls sur la Lune - 28 Août 2017

 

Christian Mace nous informe que l'acteur Martin LANDAU de la série Cosmos 1999 est décédé le 15 juillet 2017.

0 commentaires

lun.

21

août

2017

Regardez l’éclipse solaire du 21 août 2017 en live !

 

Utilisez les différents streams ci-dessous pour voir où en est l’éclipse solaire du 21 août 2017. Ne ratez pas cette chance !

 

Vous avez le lien direct de la NASA ci-dessous 

 

 

https://www.nasa.gov/eclipselive/#NASA+TV+-+Eclipse+Views+(Raw+Feed)

 

https://www.nasa.gov/eclipselive/#NASA+TV+Public+Channel

 

0 commentaires

mer.

09

août

2017

Lune : la NASA va étudier les motifs en tourbillons de la Lune - 09 août 2017

 

La NASA a l’intention d’envoyer deux CubeSats dans l’orbite de la Lune afin d’étudier les motifs en tourbillons présents sur sa surface.

 

L’idée étant bien évidemment de déterminer leur nature exacte et leur origine.

 

La surface de notre satellite n’est pas totalement uniforme.

 

Très vite, les astronomes ont pu distinguer d’immenses tâches sombres à sa surface. Certains les ont pris pour de vastes océans, mais les observations des décennies suivantes nous ont appris que ces tâches étaient en réalité provoquée par une concentration supérieure de basalte d’origine volcanique.

 

Plus tard, les astronomes ont également pu constater que sa surface était recouverte de cratères créés par des impacts de météorites.

 

La Lune n’a pas encore livré tous ses secrets

 

Toutefois, la Lune n’a pas encore révélé tous ses secrets et les astronomes ont ainsi remarqué la présence de plusieurs motifs tourbillonnaires clairs lors de leurs observations, des motifs présents à une centaine d’endroits.

 

La NASA s’interroge depuis longtemps sur leur nature et leur origine. L’agence a ainsi demandé à une équipe de travailler sur une mission à moindre coût afin de faire toute la lumière sur ces marques insolites.

 

Pour le moment, cette mission n’en est qu’à ses premiers balbutiements, mais les scientifiques ont l’intention de s’appuyer sur deux CubeSats afin d’effectuer des mesures plus poussées.

 

Ce format de nano-satellites n’est pas récent et il trouve ainsi ses origines dans la fin des années 90. L’Université Polytechnique de Californie et l’Université Stanford avaient à l’époque décidé d’unir leurs efforts afin de développer un appareil à coût réduit pour faciliter leurs recherches.

 

Leur initiative a débouché sur la création des CubeSats et plus de deux cents satellites de ce type ont été mis en orbite depuis la finalisation du format. L’avantage de ce format est donc son coût puisque la fabrication et le lancement d’un satellite de ce type représentent environ cent cinquante mille dollars.

 

Des CubeSats pour analyser les tourbillons lunaires

 

La NASA a donc l’intention de placer deux nano-satellites dans l’orbite de notre satellite afin d’étudier les motifs tourbillonnaires présents à sa surface.

 

L’idée serait en effet de les relier ensemble par une solide attache afin de pouvoir placer le deuxième satellite en orbite basse, à quelques dizaines de mètres du sol lunaire. Grâce à cette technique, il serait donc possible de filmer ces motifs de près.

 

L’intérêt de cette mission est double d’ailleurs puisque ces satellites seront également équipés d’instruments capables d’analyser les cercles d’hydrogène de la Lune.

 

Pour en revenir à ces motifs, il faut tout de même signaler que les astronomes ont une théorie pour expliquer leur présence.

 

 

Ils pensent en effet que ces tourbillons sont provoqués par ds anomalies magnétiques combinées à la météo spatiale. Toutefois, ils n’ont pas encore été en mesure de prouver leur hypothèse.

 

0 commentaires

mar.

08

août

2017

Photos d'un Ovni (?) près de la Lune - 08 août 2017

 

Un résident de Stockton, en Californie, a pris des photos de la pleine lune le 6 août 2017.

Il a alors remarqué un énorme objet noir volant vers la lune.

 

Il a donc continué à prendre des photos de cet objet noir en forme de soucoupe volante, qui se déplaçait de gauche à droite,  puis vers le bas et plus loin vers la gauche tout en s'élevant et s'éloignant jusqu'à ce qu'il disparaisse.

 

L'objet volant non identifié n'avait pas de lumières visibles et évidemment n'émettait aucun bruit à cette distance.

 

 

 

 

Lorsque le photographe est rentré chez lui pour analyser les photos sur son ordinateur il a constaté qu'il y avait en réalité deux objets sur les photos.

 

Cette observation a été enregistée par le Mufon cas numéro  85721.

 

 

0 commentaires

lun.

07

août

2017

Éclipse partielle de Lune ce lundi : comment être sûr de bien l’observer - 07 août 2017

 

Une éclipse partielle de Lune sera observable ce lundi soir en France.

 

À quelle heure, dans quelle direction regarder et comment ne rien manquer de ce phénomène astronomique ?

 

Voici tout ce qu’il faut savoir. 

 

Deux éclipses auront lieu cet été : une éclipse partielle de Lune et une éclipse solaire totale.

 

La première se déroule ce soir et sera observable en France, contrairement à l’éclipse solaire que seuls ceux qui seront en vacances aux États-Unis auront la chance d’observer.

 

Éclipse partielle de Lune du 07 août 2017 : comment bien l’observer ?

 

 

Ce soir, le Soleil, la Lune et la Terre seront – presque – alignés.

 

La Lune passera en partie dans le cône d’ombre de la Terre. En cas de parfait alignement, on aurait droit à une éclipse de Lune totale.

 

Mais ce lundi soir, environ 25% de la surface de la Lune sera cachée par l’ombre de la Terre. Le spectacle vaudra tout de même le détour.

 

L’éclipse sera observable partout en Europe, et donc en France.

 

À quelle heure ?

 

Ce sera juste avant le coucher du soleil, entre 19h23 et 21h18.

 

L’apogée du phénomène sera atteint à 20h20.

 

Vers où regarder dans le ciel ? Pas besoin de lunettes. Il faudra lever le regard vers l’horizon est-sud-est, en tournant le dos au soleil couchant.

 

Précisons toutefois que tout le monde n’aura pas droit à la même intensité du spectacle. Les plus chanceux en France sont ceux situés dans l’est, notamment du Centre-Est au Sud-Est, où les conditions météorologiques seront les plus optimales.

 

 

Le ciel sera voilé sur tout l’ouest et le nord-ouest, mais le phénomène restera tout de même observable.

 

Quand auront lieu les prochains événements astronomiques ?

 

Les éclipses lunaires partielles ne sont pas rares et arrivent au moins une fois chaque année.

 

Le prochain rendez-vous est pour le 31 janvier 2018.

 

Quant à la prochaine éclipse lunaire totale, elle aura lieu le 26 juin 2029. Le phénomène se produit en moyenne une fois par siècle.

 

Un autre phénomène est attendu cette semaine : dans la nuit du 12 août, le pic des étoiles filantes des Perséides.

 

Le 17 novembre, ce sera le tour des Léonides et le 13 décembre, celui des Géminides.

 

Entre temps, le 18 septembre, vous pourrez observer un beau rassemblement d’astres :  la Lune accompagnera Régulus, l’étoile la plus brillante de la constellation du Lion, ainsi que Vénus, juste au-dessus. En dessous seront présentes Mars et Mercure.

 

Les 20 et 22 septembre, soit quelques jours plus tard, vous pourrez observer Vénus, Mars et Mercure alignées.

 

0 commentaires

dim.

06

août

2017

L'Homme a-t-il déjà marché sur la Lune ? De nouveaux éléments - 06 août 2017

 

Cinquante-huit ans après que Neil Armstrong est devenu le premier homme à mettre les pieds sur la lune, beaucoup se questionnent si cet événement s'est réellement déroulé ou s'il s'agit de la plus grande dissimulation de l'histoire de l'humanité …

 

Un expert pense avoir réussi à anéantir les théories du complot une bonne fois pour toute. Il affirme, qu'à l'époque, il aurait été impossible de produire une telle vidéo sur la plus célèbre des missions lunaires. Le cinéaste SG Collins, de Post War Media, a réalisé une vidéo qui décrit en détail comment la technologie vidéo de la fin des années 1960 n'était pas suffisamment évoluée pour mettre en place un faux atterrissage sur la lune.

 

Le problème, dit-il, est que, en 1969, il n'y avait aucune bande vidéo qui aurait pu être enregistrée pendant toute cette durée pour créer une fausse version de la diffusion en direct de la mission et de la surface lunaire.

 

La diffusion en direct, qui a été la plus regardée dans l'histoire, a duré environ deux heures et demi, sans interruption.

 

M. Collins explique qu'il n'existe pas de bande vidéo de ce genre en ces temps-là.

 

Il livre son analyse :

 

« Est-ce que cette mission lunaire était un canular ? Non, je suis sûr que ce n'est pas le cas parce qu'ils n'avaient pas la capacité de la simuler. »

 

« Certaines personnes disent qu'en 1969, nous étions incapables d'envoyer un homme sur la lune, mais ils auraient réussi à mettre tout en scène dans un studio de télévision. »

 

« En fait, le contraire est vrai. À la fin des années 1960, ils possédaient la technologie, sans parler de la folie requise, pour envoyer trois personnes sur la lune, mais ils n'avaient pas la technologie pour la fausser en vidéo. »

 

« Aujourd'hui, il serait très facile de falsifier un atterrissage sur la Lune. »

 

« En 1969, il n'était pas encore possible de falsifier ce que nous avons vu à la télévision. »

 

« Peut-être que les gens oublient que la vidéo n'en était qu'à ces balbutiements en 1969. »

 

Des théoriciens de la conspiration affirment que les images prises sur la surface lunaire ont, en réalité, été filmées dans un studio et ont été diffusées au ralenti.

 

Cependant, M. Collins, qui a regardé la diffusion originale, a déclaré qu'à l'époque la technologie ne permettait qu'une minute de séquençage lent qui pouvait n'être montré qu'une seule fois. Cela qui signifie que la diffusion en direct n'aurait pas pu être fausse.

 

La vidéo de Mr Collins a été partagée en ligne après que le site Express.co.uk ait signalé que la NASA avait été mise au défi par un théoricien de la conspiration de prouver qu'elle avait bien envoyé des hommes sur la lune.

 

C'est Marcus Allen, éditeur britannique du magazine Nexus consacré à la théorie de la conspiration, qui lancé le défi au Symposium Glastonbury, un événement annuel dédié aux théories paranormales et se déroulant dans cette ville du Somerset, en Angleterre.

 

Il a soutenu que si l'homme avait bel et bien posé sur la Lune, alors nous serions dans la capacité d'y retourner aujourd'hui. Il a, de plus, indiqué qu'il était scientifiquement impossible de survoler les ceintures radioactives de Van Allen entre la Terre et la Lune.

 

Mark Whittington, un internaute, en réponse à blastingnews.com :

 

« Un théoricien de conspiration appelé Marcus Allen a certifié que l'homme n'a jamais été sur la lune. »

 

« Allen a ensuite lancé un défi et a exigé que la NASA prouve qu'elle est déjà allée sur la lune il y a 49 ans. »

 

« La NASA, les distorsions de Marcus Allen mises à part, a déjà fourni une preuve suffisante que les débarquements de la Lune se sont bien produits, allant même jusqu'à fournir des images des sites d'atterrissage d'Apollo grâce à Lunar Reconnaissance Orbiter. »

 

« Des groupes privés, tels que les Mythbusters, ont offert des preuves supplémentaires. »

 

« Alors, les hommes sont vraiment allés sur la lune, non pas une fois, mais six fois entre 1969 et 1972. »

 

Et vous, pensez-vous que l'Homme a bien posé le pied sur la Lune ? Ou alors, s'agissait-il d'une machination mise en œuvre par les États-Unis pour montrer sa supériorité, dans le domaine spatial, à l'URSS ?

 

0 commentaires

lun.

24

juil.

2017

Lune : Ovni décollant d'un cratère ou nuage de poussière riche en Hélium-3 ? 24 juillet 2017

 

Cet masse oblongue blanche qui s'échappe du cratère Aristarchus pourrait être un Ovni.

cependant l'hypothèse d'un nuage de gaz libéré par le cratère est une autre explication possible.

 

Il est intéressant de se pencher sur ce probable nuage de poussière lunaire car celui-ci  est chargé en Hélium-3.

 

Il faut savoir que la Lune dépourvue d'atmosphère a été bombardée pendant des milliards d’années par les vents solaires chargés d’hélium-3.

 

Il en résulte que la poussière lunaire est saturée de ce gaz.

On a calculé qu’il y a environ 1,1 million de tonnes métriques d’hélium-3 sur la surface lunaire, jusqu’à une profondeur de quelques mètres, et qu’environ 40 tonnes d’hélium-3 – assez pour remplir la baie de chargement de deux navettes spatiales – pourraient fournir suffisamment d’électricité aux Etats-Unis pendant un an au niveau actuel de consommation !

 

Etant donné l’énergie potentiellement contenue dans une tonne d’hélium-3 (…) la fusion à l’hélium-3 pourrait (…) accroître la productivité de l’humanité de plusieurs ordres de grandeur.

 

Cependant, alimenter la planète avec l’énergie de fusion pour plusieurs siècles exige que nous retournions d’abord sur la Lune.

 

A l’heure actuelle, seule la Chine a cela à l’esprit, avec son programme Chang-e, un programme d’exploration lunaire qui permettra d’envoyer des astronautes sur la Lune d’ici le début des années 2020.

 

Si Beijing gagne la seconde course vers la Lune, et établit un poste habité conduisant des opérations d’exploitation minière de l’hélium-3, il s’agirait du même type de monopole que celui qui a créé la fortune de sociétés comme la Compagnie des Indes orientales.

 

Les ramifications seraient significatives, pour dire le moins.

 

Affaire à suivre ...

 

0 commentaires

Recherche sur ce site

par mots clés

Citations

"Osez changer de point de vue car l'impossible d'hier est le possible d'aujourd'hui et sera l'évident de demain"

"Deux choses sont infinies : L'Univers et la bêtise humaine, mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue !" Albert Einstein.

"SEUL LE FANTASTIQUE A DES CHANCES D' ÊTRE VRAI"

Teilhard de Chardin

"LA PIRE ABERRATION DE L'ESPRIT HUMAIN EST DE VOIR LES CHOSES COMME ON SOUHAITE QU'ELLES SOIENT ET NON COMME ELLES SONT"

Bossuet

"IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ETOILES"

Guillaume Apollinaire

CE QUE JE VOUS DEMANDE C'EST D'OUVRIR VOTRE ESPRIT NON DE CROIRE”

Jiddu Krishnamurti

"SI TU NE GUETTES PAS L 'IMPREVU TU NE CONNAITRAS JAMAIS LA VERITE"

Héraclite

''LA VERITE EST LE POINT D'EQUILIBRE

ENTRE TOUTES LES OPPOSITIONS.''

"NOUS NE SOMMES PAS DES ETRES HUMAINS VIVANT UNE EXPERIENCE SPIRITUELLE.NOUS SOMMES DES ETRES SPIRITUELS VIVANT UNE EXPERIENCE HUMAINE".

Teilhard de Chardin

"Ôdla t'instruira"