Conférence de Budd Hopkins, 2005, Châlons, France

La conférence de Budd Hopkins à Chalons

Octobre 2005

 

(Pour traduire le mot anglais "alien" J.L Riveira emploie le mot "étranger" car cela lui semble plus proche du sens original)

 

"Je voudrais d'abord préciser que je suis un citoyen des Etats Unis d'Amérique et comme des millions d'autres de mes compatriotes, je pense que Georges Bush a donné une mauvaise image de notre pays.

(Applaudissements) Merci...

 

Je vais parler du phénomène des enlèvements par OVNI en l'année 2005, et ce que nous avons lentement appris sur ce phénomène.

 

Deux cas sur lesquels j'ai écrit dans mon livre "Sight unseen" démontreront ce que nous connaissons à l'heure actuelle sur les différentes technologies étrangères.

 

Après une conférence que j'ai donnée en 1992 à Brisbane, en Australie, un couple d'âge moyen et assez nerveux, Sam et Jenny, s'est approché de moi, pour me raconter des expériences dérangeantes que Sam a vécu depuis son enfance.

On retrouvait là les sortes d'expériences que j'ai découvert être communes avec les gens qui ont été enlevés par des OVNIs.

Sam était extrêmement mal à l'aise et nerveux pour me parler ouvertement. A un moment, sa femme Jenny m'a tendu des photographies et m'a demandé si j'avais déjà vu quelque chose ressemblant à cela.

Les photos étaient imprimées uniquement dans la partie rouge du spectre [je n'ai pas vraiment compris ce que Riveira avait voulu dire là. Je pense, d'après ce que dit Budd Hopkins, qu'il voulait mentionner du flou et du rouge sur ces photos].La première montrait un terrain de jeu et des enfants. Les deux photographies suivantes étaient des vues d'un paysage qui était plutôt vide, et qui montrait de l'eau en arrière-plan.

J'ai posé la question à Jenny à propos de la couleur rouge sur les photos et celle-ci m'a expliqué que ces photos avaient été prises une après-midi de 1978, et c'était sur un terrain de jeu tout à fait banal, en utilisant des pellicules couleur standard.

Toutes les autres photos sur cette pellicule ont été prises à des jours différents, et elles étaient de couleur normale.

 

Elle a indiqué qu'elle et son mari ont emmené leurs deux enfants jouer à cet endroit qui était leur terrain de jeu favori, mais qu'ils avaient commencé à se sentir très bizarres et qu'ils avaient voulu partir. Elle a déclaré qu'aucun de ses deux fils n'a voulu retourner à cet endroit après cette journée.

J'ai commencé à lui poser d'autres questions, mais à ce moment-là, elle m'a interrompu :" Le point à propos de ces photos" a-t-elle dit, "c'est que nous sommes censés apparaître dessus, et que nous n'y sommes pas". En effet, ils n'apparaissaient sur aucune des photos qui étaient censées les montrer.

J'ai été très surpris parce que j'en étais arrivé à penser que lors d'un enlèvement par un OVNI, une sorte de couverture, comme une technologie rendant invisible, était utilisée pour cacher les OVNIs eux même, les étrangers et les enlevés.

Cette sorte de couverture était le seul moyen d'expliquer les enlèvements qui sont sans témoins, sur lesquels j'avais mené une enquête et qui était survenus à Londres, New York, Chicago, Rome, Paris et Tokyo, ainsi que dans des centaines d'autres enlèvements qui étaient survenus en plein jour.

Ces photos semblaient être une sorte de preuve physique, soutenant l'idée de l'invisibilité des étrangers. Après avoir procéder à plusieurs entrevues séparées avec Jenny et Sam, j'ai découvert suffisamment, pour demander à Jenny de se soumettre à une hypnose plus tard dans l'après-midi.

 

Voici ce qui en est ressorti :

Jenny et les garçons se sont avancés vers le bord de l'eau et Sam a pris l'appareil photo. Soudainement Jenny et ses enfants ont eu l'impression de décoller à la verticale, entourés par un rayon de lumière extrêmement fort et elle a aperçu au-dessus d'elle une ouverture dans un vaisseau circulaire. En regardant vers le bas, elle pouvait voir son mari qui se tenait là immobile, l'appareil photo devant le visage. A l'intérieur du vaisseau elle a été séparée de ses enfants qui ont été emmenés d'un côté et elle de l'autre. Elle était terrifiée, elle s'est mise à pleurer, elle pensait qu'elle allait perdre ses enfants. Elle a été emmenée dans une pièce où on lui a enlevé ses vêtements, et où elle a été déposée sur une table. Les procédures auxquelles elle a été soumise étaient semblables par rapport à d'autres cas d'enlèvements, sous l'aspect reproductif également. Quelques temps plus tard, elle s'est retrouvée à nouveau avec ses enfants et ils ont été descendus du vaisseau: un certain temps s'était écoulé, mais elle pouvait toujours voir son mari, immobile l'appareil devant le visage. Aussitôt après avoir atteint le sol et donc être à nouveau réunis, ils ont complètement oublié ce qui s'était passé dans le vaisseau. C'est là qu'ils ont décidé de rentrer chez eux...

 

Après l'hypnose, Jenny n'a absolument pas voulu croire que ce dont elle se souvenait pouvait être vrai. C'était un jour particulièrement ensoleillé il y avait beaucoup de monde dans le parc, donc une telle chose n'avait pas pu arriver et surtout passer inaperçue. Elle a accepté de ne rien dire de ses souvenirs à son mari avant que celui-ci soit lui-même soumis à l'hypnose.

Sam a accepté aussi de se soumettre à l'hypnose. Il s'est souvenu d'avoir pris la première photo, et alors qu'il s'apprêtait à prendre la deuxième et qu'il prenait la pause, il s'est souvenu avoir vu une petite boule de couleur argent flotter. En fait, il a été terrifié car il s'est souvenu à ce moment-là qu'il avait déjà vu ce même genre de boule lors d'autres expériences d'enlèvement. Il a chuchoté :"ils sont en train de me surveiller" comme s'Ils allaient l'entendre. Il a décrit sa femme et ses enfants s'envolant soudainement "les boules les enlèvent et ils ne paraissent même pas surpris" a-t-il chuchoté. Il a pu voir L'OVNI alors qu'ils s'en approchaient.

Je lui ai demandé s'il avait appelé à l'aide, il a répondu qu'il ne pouvait pas bouger. Apparemment personne ne s'est approché de lui dans le parc pendant que sa femme et les enfants étaient dans les airs. "La boule m'a caché" a-t-il dit, "elle m'a caché et c'est ce qui arrive à chaque fois" a-t-il ajouté.

Il y a beaucoup plus de détails à propos de ce cas, je l'ai cité ici, parce qu'il fournit un témoignage assez dramatique sur ce qui semble être la technologie d'invisibilité des étrangers.

 

Le second cas dont je parle dans "Sight unseen" est celui de Terry, une jeune femme mère de 2 enfants. Elle m'a écrit en réponse à un article que j'avais écrit pour OVNI magazine et qui était accompagné d'un questionnaire. Elle a décrit une série d'épisodes de temps manquants, et d'observations d'OVNIs que suggéraient fortement des enlèvements. Nous avons commencé à les explorer en profondeur.

 

Un jour elle a mentionné un détail étrange qui lui était arrivé alors qu'elle était adolescente. Elle avait 16 ans et se trouvait dans une pizzéria avec des amis. Un homme d’Age moyen s'est approché d'elle et lui a demandé si elle était intéressée par un job d'été. L'homme lui a expliqué qu'il passerait la prendre le lendemain pour lui faire passer un entretien. Terry l'a décrit comme un homme d'une cinquantaine ou d'une soixantaine d'années avec des cheveux gris. Elle a parlé à sa mère de ce rendez-vous, et sa mère qui était ordinairement très protectrice, lui a en fait seulement souhaité bonne chance et n'a fait aucune objection. Ni Terry, ni sa mère ne connaissaient le nom de cet homme, quel travail il allait lui offrir, et même où il allait l'emmener. Nous avons recherché sous hypnose à propos de cet entretien de travail bizarre:

L'homme est arrivé chercher Terry comme prévu chez elle et lorsque qu'elle est entrée dans la voiture, les choses sont devenues immédiatement extrêmement étranges: "je me sens minuscule, cela n'a aucun sens, je me sens de la taille de la pointe d'une épingle, mais mon corps est énorme." Pendant qu'il conduisait, l'homme a commencé à parler à Terry de son enfance, des choses très intimes qu’il ne pouvait absolument pas connaître, comme les noms de ses parents et un incident d'abus sexuel dont elle n'avait parlé à absolument personne. Il lui a même parlé, avec des détails extrêmement choquants, des premiers rapports sexuels qu'elle avait eus avec son petit ami le jour précédent. Ils sont arrivés près d'un vieil immeuble, ils sont sortis et elle l'a suivi dans le bâtiment. Ils sont entrés dans une pièce avec pour seuls meubles un bureau, une chaise et une carte murale, il n'y avait aucune indication du nom d'une compagnie, aucune indication du travail qui pouvait être fait à cet endroit. Il lui a dit qu'il aimerait qu'elle travaille là pour faire comme un genre de distribution, tout ce qu'elle aurait à faire pour obtenir ce job, serait de faire avec lui ce qu'elle avait fait avec son petit ami la veille. Elle a refusé, en lui disant "je ne peux pas faire cela, cet entretien a un mauvais but“. Il n'a fait aucune tentative pour la séduire ou pour la flatter, "je me sentais nerveuse tout d'abord" a-t-elle dit, "puis il a commencé à me dire que tout allait très bien et même dans cet immeuble, je n'ai pas eu peur alors que j'aurais dû. Je n'avais pas peur, j'étais juste très affirmative, je lui ai dit non. C'était comme si je devinais qu'il ne me ferait pas de mal mais sans le savoir vraiment." Finalement elle lui a déclaré " je ne veux pas de ce job, je veux repartir." Sans faire aucune objection, bizarrement, il l'a ramenée à la voiture et ils sont repartis. Elle n'a pas essayé d'appeler sa mère ou d'appeler à l'aide, une fois de plus, elle était simplement obéissante, en dépit de tout ce qu'il avait dit, et elle avait confiance qu'il l'a ramène chez elle. Mais il ne l'a pas fait immédiatement, il l'a emmenée dans une zone campagnarde, et elle a senti la peur monter en elle. Ils sont allés dans un champ où elle a vu une petite maison ronde, et lisse. L''homme est sorti de la voiture et est entré dans cette étrange maison, et Terry est restée simplement assise dans la voiture sans faire aucun effort pour s'échapper, toujours obéissante. Quand l'homme est ressorti, il était accompagné d'un groupe de petits étrangers gris, cette étrange maison ronde semblait en fait être un OVNI . Finalement, ils ont sorti Terry de la voiture, et apparemment, il y a eu un enlèvement après cela, C'est ensuite que l'homme l'a ramenée chez elle, et que cette expérience a disparu de sa mémoire.

 

Je résume ce cas extrêmement complexe à quelques points, pour démontrer que des individus d'apparence normale mais qui possèdent apparemment des pouvoirs inhabituels semblent travailler avec les Gris. J'ai deux autres cas de ces faux entretiens de travail, extrêmement semblables à celui-ci. On a appelé ces êtres des hybrides, parce qu'ils semblent combiner une apparence humaine avec des capacités étrangères.

 

Je vous ai présenté là deux aspects récemment reconnus, qui sont vraiment à la pointe du phénomène des enlèvements et qui nous emmènent a des années lumières des premiers rapports d'enlèvements d'il y a près de 60 ans.

 

Des recherches sérieuses en matière d'enlèvements ont commencé en 1961 avec le cas de Betty et Barney Hill, et beaucoup de chercheurs à l'époque avaient refusé d'admettre la validité de ce cas tout en acceptant que les OVNIs eux-mêmes soient réels. Il est important de souligner que même les chercheurs les plus sérieux étaient très conservateurs, on pouvait accepter qu’Ils soient là et qu’Ils puissent être vus, mais comme David Jacobs l'a dit, cela a pris 30 ans à la communauté ufologique pour accepter qu'il pouvait y avoir un intérieur dans les OVNIs.

 

Quelques autres cas d'abduction sont venus à la surface ensuite, lors de ces premières années. Cela nous aide à constater comment, historiquement, les évènements se sont déroulés depuis 1961 jusqu'à aujourd'hui.

Le cas de Betty et Barney Hill comprenait déjà un certain nombre de points principaux qu'on retrouve dans les cas survenus ensuite. Tout d'abord l'épisode du temps manquant (Betty était assise dans sa voiture, et la minute suivante, ils étaient en train de rouler pour rentrer chez eux). Le cas Hill est le premier cas où on a utilisé l'hypnose afin d’aider les témoins traumatisés à se souvenir de la période de temps manquant, il est bon de se souvenir que l'hypnotiseur n'influence pas ce qui ressort des séances. Un autre point intéressant avec le cas Hill est l'intérêt des étrangers pour le processus de la reproduction humaine, apparemment des ovules et du sperme ont été prélevés chez Betty et Barney. Cela se passait en 1961, et depuis nous avons eu des milliers de répétitions de ces procédés.

 

Le second cas d'abduction qui a eu lieu en 1973 implique Calvin Parker et Charles Hickson . Avec ce cas nous avons appris que les enlevés pouvaient être "flottés" à l'intérieur de l'OVNI, sans qu'ils aient besoin de marcher. Ils ont également décrit comme un scanner qui est passé sur tout leur corps et une sorte de communication télépathique qui n'était pas très claire dans le cas des Hills.

 

Dans le cas de l'enlèvement de Travis Walton en 1975, qui a duré 5 jours, nous avons appris un nouvel aspect extrêmement important, la présence d'êtres d'apparence humaine qui travaillent avec les Gris, Un autre élément nouveau et important est le fait qu'il ait été transporté par un petit OVNI jusqu'à un vaisseau mère de plus grande taille. Et finalement, ce cas nous a également démontré qu'un enlèvement, au lieu de durer 2 heures, pouvait durer plusieurs jours.

 

Dans le livre de Raymond Fowlers "Andreasson Affair" trois nouveaux points très importants dans le déroulement des enlèvements nous sont montrés: Betty Andreasson raconte avoir subi un implant nasal très douloureux.

 

Budd Hopkins montre une photo : ceci vient du cas Linda Cortile. On peut reconnaitre un petit objet dans la cavité nasale sur cette radio, cela lui a été introduit dans le nez comme un objet fermé, et qui s'est ensuite ouvert à l'intérieur. Une fois que cela a été découvert grâce aux rayons X, avant qu'on puisse le récupérer, elle a été enlevée de nouveau et l'implant a disparu. Elle s'est réveillée, du sang avait coulé de son nez, et elle avait une cicatrice à l'intérieur du nez.

 

Une autre photo : ceci est une radio qui a été prise à partir du sommet du crâne d'une petite fille. Il s'agissait d'une petite américaine qui passait des vacances en Italie et qui a eu un accident. On lui a donc fait passer une radio pour voir si elle avait une fracture du crâne. Le radiologue italien a trouvé au sommet de son crâne, sur le côté gauche, un petit objet. Sur cette radio prise sur le côté, on peut voir à quelle profondeur se trouve cet objet. Quand elle est rentrée aux Etats Unis et qu'elle a été voir un médecin, on lui a fait repasser une radio. L'objet avait disparu.et nous ne savons pas comment cela est arrivé.

 

Dans le cas Andreasson, Betty rapporte comment elle a été "flottée" à travers une porte fermée, et enfin, ce qui est très important, elle a été emmenée dans une pièce ou se trouvait des membres de sa famille qui, apparemment, avaient été comme éteints, immobiles, mais leurs yeux étaient ouverts. C'est comme si les étrangers pouvaient mettre une personne dans une sorte de coma afin qu'il ne soit pas témoin.

 

Une fois de plus je veux préciser que ces points ne sont pas nouveaux, c'est que nous avons appris au fur et à mesure des cas étudiés.

J'ai commencé mes recherches en 1975, et, durant ces années, j'ai découvert pas mal de choses ce que je décris dans mon livre "Missing time":

 

-Ce qui est sans doute le plus important c'est que j'ai découvert qu'il était possible que des enlèvements se produisent sans qu'il n'y ait quasiment de souvenirs conscients ce qui signifie que le phénomène peut être beaucoup plus répandu que ce que nous pensions auparavant

.

-Ce que j'ai appris ensuite est que les enlèvements peuvent commencer dès l'enfance, et se poursuivre durant toute sa vie,

 

-Les enlèvements peuvent se produire de génération en génération au sein d'une famille.

 

- J'ai découvert ce qu'on appelle les souvenirs écran, où les étrangers peuvent implanter dans l'esprit des enlevés une image pour cacher ce qu'ils sont en train de faire

Dans un cas, des personnes ont vu ce qu'ils pensaient être un groupe de voitures ayant eu un carambolage. Il n'y avait pas du tout d'accident, sous hypnose on a découvert qu'en fait, ces voitures étaient un OVNI qui avait atterri et un enlèvement a eu lieu ensuite.

 

-J'ai découvert qu'il y avait très souvent des traces physiques après une abduction, principalement, ce qu'on appelle les scoop marks, ou une toute petite zone de chair est enlevée (Budd Hopkins fait voir quelques photos de scoop marks de différentes personnes et indique qu'une histoire complexe se cache derrière chacune de ces photos).

 

Dans mon livre Intruders, je mets en évidence la production des hybrides étrangers.

 

Actuellement, nous pensons qu'en fait le processus d'hybridation appliqué n'est pas vraiment celui qu'on pensait. Par exemple, nous savons que nous pouvons prendre l'ovule d'une jument et le sperme d'un âne, ils produiront un petit, mais ce n'est pas ce genre de processus que les étrangers utilisent. Nous pensons qu'il s'agit là d'un processus très sophistiqué de découpe de gènes : une partie d'un gène d'un étranger et une partie d'un gène humain qui sont mélangés.

Nous pensons que ces créatures sont en fait un mélange ou les caractéristiques à la fois humaines et étrangères sont mêlées.

 

Dans certains cas d'enlèvements, l'enlevée tient un bébé minuscule dans sa main. Nous avons de nombreux cas de ce type quelques fois il s'agit de tous petits enfants avec une tête laide et bizarrement difforme, les yeux sont parfois noirs, parfois blancs, mais toujours de très grande taille

 

Le processus de base est généralement qu'une femme est enlevée, un instrument lui est inséré dans le vagin, elle se retrouve enceinte, la grossesse disparait et lors d'un autre enlèvement, on lui montre soit un tout petit bébé ou un petit enfant, on l'amène à penser qu'elle est la mère de cet enfant, on la force à tenir ce bébé ou cet enfant pour qu' un lien qui se crée entre eux . Comme si il y avait un grand intérêt de la part des étrangers pour ce qui concerne les sentiments humains.

 

Il y a encore beaucoup de choses à dire au sujet de l'hybridation entre étrangers et humains, mais je me rends compte que le temps m'est compté.

 

Finalement nous ne connaissons pas du tout les intentions des étrangers, mais cela ressemble à ce qui pourrait être une tentative d'infiltration dans notre société. Cela pourrait être dangereux, cela pourrait être quelque chose de différent, la culture la plus puissante pourrait crouler sous la plus faible. D'un autre côté, ils pourraient se montrer secourables, peut-être même partager leur technologie avec nous. Il se peut également qu’Ils ne prennent que ce dont Ils ont besoin, et qu'ensuite Ils s'en aillent. Nous n'en savons vraiment rien, nous pouvons seulement continuer à collecter et analyser les faits, et d'espérer pour le mieux.

Recherche sur ce site

par mots clés

Citations

"SEUL LE FANTASTIQUE A DES CHANCES D' ÊTRE VRAI"

Teilhard de Chardin

"LA PIRE ABERRATION DE L'ESPRIT HUMAIN EST DE VOIR LES CHOSES COMME ON SOUHAITE QU'ELLES SOIENT ET NON COMME ELLES SONT"

Bossuet

"IL EST GRAND TEMPS DE RALLUMER LES ETOILES"

Guillaume Apollinaire

“CE QUE JE VOUS DEMANDE C'EST D'OUVRIR VOTRE ESPRIT NON DE CROIRE ”

Jiddu Krishnamurti

"SI TU NE GUETTES PAS L 'IMPREVU TU NE CONNAITRAS JAMAIS LA VERITE"

Héraclite

''LA VERITE EST LE POINT D'EQUILIBRE

ENTRE TOUTES LES OPPOSITIONS.''

"NOUS NE SOMMES PAS DES ETRES HUMAINS VIVANT UNE EXPERIENCE SPIRITUELLE.NOUS SOMMES DES ETRES SPIRITUELS VIVANT UNE EXPERIENCE HUMAINE".

Teilhard de Chardin

"Ôdla t'instruira"